ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE"

Transcription

1 ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE Dans son bilan annuel 2012 RTE dresse ce constat : RTE distingue deux modes d'échanges (source RTE 2011) : LES ECHANGES CONTRACTUELS TRANSFRONTALIERS : Programmes d échanges nominés par les acteurs du marché entre la France et les pays voisins, dans le cadre des capacités acquises par ces mêmes acteurs via des mécanismes de marché. Les échanges contractuels transfrontaliers intègrent l ensemble des transactions sur les lignes d interconnexion du réseau de RTE. LES ECHANGES PHYSIQUES Les échanges physiques d électricité avec l étranger pour l ensemble de la France, importations / exportations, recouvrent : o o le cumul des soldes instantanés d échanges mesurés par les comptages sur chaque ligne d interconnexion, comptabilisés, selon le signe, en importations ou en exportations, les échanges de compensation correspondant à la part de production hydraulique revenant à chaque pays en fonction des droits d eau, indépendamment du lieu physique d implantation des moyens de production frontaliers. Echanges de compensation des droits d eau relatifs aux centrales frontalières : Dans le respect d un accord international portant sur le droit de souveraineté des pays sur l eau, la production des centrales hydrauliques situées sur un fleuve frontalier (ou rivière) doit être comptée, pour les parts revenant à chaque pays, dans les statistiques de production des pays concernés.

2 Le tableau ci-dessous présente les échanges physiques d électricité avec l étranger, aux bornes du réseau de RTE (qui ne tiennent compte que des échanges physiques mesurés aux frontières, sans prise en compte des droits d eau) : PAYS EXPORT IMPORT BILAN GB 8,4 1,9 + 6,5 BE 13,9 1,9 + 12,0 DE 5,2 13,9-8,7 CH 24,5 7,0 + 17,5 IT 15,7 0,6 + 15,1 ES 5,8 4,0 + 1,8 73,5 29,3 + 44,2 Tableau des exportations et des importations d'électricité de la France en 2012 (en TWh) Alors pourquoi la France, fortement exportatrice d'électricité dans toute l'europe en importe-t-elle autant d'allemagne? TENTATIVE DE REPONSE La réponse à cette question pourrait fournir la solution : comment ferait l'allemagne si elle voulait vendre 1 TWh d'électricité à l'espagne? La livraison de l'échange contractuel entre l'allemagne et l'espagne passerait obligatoirement par les lignes françaises et se traduirait dans le bilan RTE des échanges physiques par -1 TWh d'importations pour la France depuis l'allemagne et +1 TWh d'exportations de la France vers l'espagne pour une opération totalement transparente pour la France!!

3 En 2012, l'étude des flux physiques aux frontières de la France, de la Suisse et de l'italie montre principalement trois anomalies du type France/Allemagne (il en existe d'autres beaucoup moins prononcées, entre la France et la Belgique par exemple) : La Suisse importe, à partir de la France, + 24,5 TWh physiques pour seulement + 9,554 TWh contractuels (valeur tirée du site internet swissgrid, gestionnaire du réseau électrique Suisse). Il en ressort que près de 15 TWh d'électricité transitent par la France dont on ne peut connaître avec certitude la provenance. Il est probable que l'allemagne exporte de l'électricité vers l'italie via la France et la Suisse car l'italie a importé, en 2012, 36,983 TWh pour couvrir ses besoins (seulement 12,604 TWh importés depuis la France). Les schémas de fourniture doivent certainement s'élaborer en fonction des besoins et des limitations dans les capacités d'échange entre chaque pays. PAYS SOLDE PRODUCTION - CONSOMMATION GB BE DE CH IT ES FR Solde production - consommation des principaux pays d'europe en 2012 (en TWh). La France est le plus gros exportateur d'électricité en Europe, devançant largement l'allemagne. En résumé, les flux commerciaux semblent les plus à même à représenter l'exacte réalité des exportations et des importations de chaque pays. Ces flux commerciaux sont accessibles via le site internet ENTSOE (association des gestionnaires de réseaux européens dont RTE fait partie) à l'adresse : https://www.entsoe.eu/ pour la page d'accueil et plus spécifiquement pour l'import/export à l'adresse https://www.entsoe.eu/dbquery/exchange/detailed-electricity-exchange/.

4 MODE D'EMPLOI 1) Choisir la période d'étude (ici du 01/01/2012 au 31/12/2012 2) Choisir le mode sortie des données HTML ou XLS (ici HTML) 3) Choisir le pays exportateur (ici la France) 4) Choisir le pays importateur (ici l'allemagne) 5) Envoyer la requête à la base de données à l'aide du bouton "send" Attendre les résultats. Nota : il existe un choix "All" qui permet de sélectionner tous les pays en même temps. Exportations commerciales françaises d'électricité vers l'allemagne en 2012 On peut constater, qu'en 2012, la France a exporté commercialement 13,219 TWh d'électricité vers l'allemagne et en a importé seulement 0,782 TWh!!! sans aucune certitude quant à l'utilisation de ces volumes, aussi bien en France qu'en Allemagne!! En refaisant de manière identique le bilan pour la France on obtient : PAYS EXPORT IMPORT BILAN GB 7,620 1, ,429 BE 7,348 2, ,010 DE 13,219 0, ,437 CH 9,569 3, ,282 IT 12,602 1, ,475 ES 4,910 3, ,883 55,268 11, ,516 Tableau des exportations et des importations commerciales de la France en 2012 (en TWh) L'Allemagne est le plus gros importateur commercial d'électricité de la France et de loin, peut être en raison de sa possibilité d'exporter vers les anciens pays du bloc de l'est!! Et pourtant elle est globalement aussi exportatrice d'électricité!!

5 Les bilans globaux des deux méthodes sont assez cohérents : + 44,2 TWh pour les flux physiques et + 43,516 TWh pour les flux commerciaux (à noter le manque de précision des données physiques, je n'en ai pas cherché de plus précises). Il est assez paradoxal de constater l'énorme différence entre le flux physique et le flux commercial d'exportation vers l'allemagne : respectivement + 5,2 TWh et + 13,219 TWh. Cela prouverait que la France n'exporte pas directement via sa frontière naturelle avec l'allemagne mais par l'intermédiaire d'autres pays. Est-ce possible? Oui : PAYS IMPORTATION COMMERCIALE DEPUIS LA FRANCE EXPORTATION PHYSIQUE DEPUIS LA FRANCE Delta GB 7,620 8,4 + 0,780 BE 7,348 13,9 + 6,552 DE 13,219 5,2-8,019 CH 9,569 24,5 + 14,931 IT 12,602 15,7 + 3,098 ES 4,910 5,8 + 0,890 Le tableau met en évidence que l'exportation vers l'allemagne peut se faire via la Suisse et/ou la Belgique (à noter le rôle primordial de la Suisse). Faute de données plus précises il n'est pas possible d'affiner l'étude. Le site internet des douanes françaises permet de valider les échanges commerciaux de la France avec l'allemagne en matière d'électricité, se rendre à l'adresse suivante : Pour les exportations on trouve : et pour les importations : En grossissant l'image dans "word" on arrive aisément à lire les valeurs des tableaux.

6 En grossissant l'image dans "word" on arrive aisément à lire les valeurs des tableaux. Il est même possible de chiffrer ces exportations et ces importations, pour 2012 : exportations = 56,191 TWh pour 2,463 Mds un coût moyen du MWh exporté de 43,84 importations = 11,217 TWh pour 0,727 Md un coût moyen du MWh importé de 64,80 solde = 1,736 Mds Nos importations se réalisent bien pendant les pics de consommation où la rareté du MWh se fait sentir et se paye (coût moyen du MWh d'importation égal à 64,80 ). Et plus spécifiquement pour l'allemagne : exportations = 13,220 TWh pour 0,570 Mds un coût moyen du MWh exporté de 43,15 importations = 0,781 TWh pour 0,053 Md un coût moyen du MWh importé de 68,07 solde = 0,517 Md Voila quelques réflexions sur les échanges d'électricité en Europe, à valider!

Essayer de comprendre les échanges d'électricité franco-allemands

Essayer de comprendre les échanges d'électricité franco-allemands Résumé Essayer de comprendre les échanges d'électricité franco-allemands Frédéric Livet Univ. Grenoble Alpes, SIMAP, F-38000 Grenoble, France CNRS, SIMAP, F-38000 Grenoble, France Cette étude s'attache

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

DEUX GRANDS METIERS INDISSOCIABLES

DEUX GRANDS METIERS INDISSOCIABLES Organisation de RTE DEUX GRANDS METIERS INDISSOCIABLES Le système électrique et la gestion des flux > l équilibre offre-demande ; > l accès au réseau ; > la sûreté du système électrique ; > la maîtrise

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Statistiques de l Energie Electrique en France. www.rte-france.com

Statistiques de l Energie Electrique en France. www.rte-france.com 2010 Statistiques de l Energie Electrique en France Juin 2011 www.rte-france.com Statistiques de l énergie électrique en France En 2010, la consommation intérieure nationale d électricité a atteint 513,2

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

VENTE D ELECTRICITE TRANSFRONTALIERE Par Bertrand de Gérando, avocat au Barreau de Paris et Perrine Tisserand, élève-avocate

VENTE D ELECTRICITE TRANSFRONTALIERE Par Bertrand de Gérando, avocat au Barreau de Paris et Perrine Tisserand, élève-avocate VENTE D ELECTRICITE TRANSFRONTALIERE Par Bertrand de Gérando, avocat au Barreau de Paris et Perrine Tisserand, élève-avocate INTRODUCTION Dans un contexte marqué par la baisse des tarifs d achat de l électricité

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS RELATIONS CLIENTÈLE L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS JANVIER 2011 Vous souhaitez accéder au marché européen de l énergie? En coordination avec les GRT voisins, RTE vous propose des services d accès aux interconnexions

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

Les chemins commerciaux de l Electricité

Les chemins commerciaux de l Electricité Les chemins commerciaux de l Electricité L Electricité est Un produit à la fois comme un autre Il fait l objet d une concurrence entre fournisseurs Il nécessite des moyens de productions et des réseaux

Plus en détail

Séminaire le 11 & 12 juin 2008, Maroc, Casablanca Les Systèmes d'information dans un Marché de l'electricité ouvert.

Séminaire le 11 & 12 juin 2008, Maroc, Casablanca Les Systèmes d'information dans un Marché de l'electricité ouvert. L énergie, c est l avenir Séminaire le 11 & 12 juin 2008, Maroc, Casablanca Les Systèmes d'information dans un Marché de l'electricité ouvert. Orateur : Herwig Van den Bosch Date : le 11 juin 2008 Elia

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

L intégration du marché européen de l énergie Le rôle de la Bourse européenne de l électricité

L intégration du marché européen de l énergie Le rôle de la Bourse européenne de l électricité L intégration du marché européen de l énergie Le rôle de la Bourse européenne de l électricité Jean-François Conil-Lacoste, Président du Directoire Premier Cercle 2013 05 avril 2013, Paris Agenda 1. Fondamentaux

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 Nous reprenons dans ce document les principaux messages délivrés lors du séminaire de formation sur les bourses de l électricité

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché logistique suisse

2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché logistique suisse 2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché logistique suisse Vue d'ensemble des principaux faits La Suisse compte, avec un produit intérieur brut de 590 mrd.

Plus en détail

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires Intégration Progressive des Marchés de l'electricité de l'algérie, du Maroc et de la Tunisie dans le Marché intérieur de l'electricité de l'union Européenne Séminaire - Tarification des réseaux haute tension

Plus en détail

Marchés. Le fonctionnement des marchés de gros de l électricité, du CO 2 et du gaz naturel. Rapport 2011-2012

Marchés. Le fonctionnement des marchés de gros de l électricité, du CO 2 et du gaz naturel. Rapport 2011-2012 Marchés Le fonctionnement des marchés de gros de l électricité, du CO 2 et du gaz naturel Rapport 2011-2012 Novembre 2012 Sommaire Introduction...2 Synthèse...4 SECTION I - Les marchés de gros de l électricité...

Plus en détail

Contributions à l organisation du marché pour la Stratégie énergétique suisse 2050

Contributions à l organisation du marché pour la Stratégie énergétique suisse 2050 Contributions à l organisation du marché pour la Stratégie énergétique suisse 2050 Contributions à l organisation du marché pour la Stratégie énergétique suisse 2050 Introduction Les marchés de l électricité

Plus en détail

Tunis, le 3 Juin 2010

Tunis, le 3 Juin 2010 L expérience de RTE dans l ouverture des marchés de l électricité en Europe Tunis, le 3 Juin 2010 SOMMAIRE 1. Les fondements de RTE 2. Les outils mis en place: - le responsible d équilibre - le mécanisme

Plus en détail

L ouverture à l international des entreprises de services

L ouverture à l international des entreprises de services L ouverture à l international des entreprises de services Pascale Pietri* Par nature, les secteurs des services sont moins tournés vers les marchés extérieurs que les secteurs industriels. Néanmoins en

Plus en détail

Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique. Année 2013. Communiqué de presse

Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique. Année 2013. Communiqué de presse Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2013 Communiqué de presse www.creg.be www.cwape.be www.brugel.be www.vreg.be 1/8 1. Prix 1.1 Marché de gros de l'électricité :

Plus en détail

2 : 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 PARTIE

2 : 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 PARTIE A. de la formation L'étudiant en cycle BTS Commerce International suit un ensemble d'enseignements lui permettant d'avoir des connaissances dans : La participation à la prospection des marchés étrangers;

Plus en détail

Comptabilité générale. Prof. Jean-Pierre Chardonnens

Comptabilité générale. Prof. Jean-Pierre Chardonnens Comptabilité générale Prof. Jean-Pierre Chardonnens Monnaies étrangères Transactions internationales Importation en USD Banque USD Importateur suisse Biens USD Fournisseur américain Exportation en USD

Plus en détail

Mode d'emploi Application Présences Planification des évènements

Mode d'emploi Application Présences Planification des évènements Mode d'emploi Application Présences Planification des évènements 21 avril 2005 Page 1 / 31 2005 / Guillaume Fort Sommaire 1. Description du concept...3 2. Démarrage de l'application...4 3. Philosophie

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

Observatoire des marchés

Observatoire des marchés SOMMAIRE Introduction... 3 Le marché de l électricité... 4 Le marché de détail de l électricité... 4 1. Introduction... 4 2. Les segments de clientèle et leur poids respectif... 5 3. Etat des lieux au

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 1 er avril 2015

ITLB Indices du prix de revient au 1 er avril 2015 ITLB Indices du prix de revient au 1 er avril 2015 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

I have a dream. pour la production d'électricité en France. Par Michel Gay. Le 24 mars 2014

I have a dream. pour la production d'électricité en France. Par Michel Gay. Le 24 mars 2014 I have a dream pour la production d'électricité en France Par Michel Gay Le 24 mars 2014 J'ai un rêve. Nous sommes en 2050 1. Je rêve que pour produire l'électricité dont la France a besoin, elle dispose

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 1 er mai 2015

ITLB Indices du prix de revient au 1 er mai 2015 ITLB Indices du prix de revient au 1 er mai 2015 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 1 er juillet 2015

ITLB Indices du prix de revient au 1 er juillet 2015 ITLB Indices du prix de revient au 1 er juillet 2015 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 1 er janvier 2015

ITLB Indices du prix de revient au 1 er janvier 2015 ITLB Indices du prix de revient au 1 er janvier 2015 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 1 er mars 2015

ITLB Indices du prix de revient au 1 er mars 2015 ITLB Indices du prix de revient au 1 er mars 2015 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

Service de certificat

Service de certificat Service de certificat Table des matières 1 Introduction...2 2 Mise en place d une autorité de certification...3 2.1 Introduction...3 2.2 Installer le service de certificat...4 3 Sécuriser un site web avec

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

ICC 115-8. Le café dans la Fédération de Russie. Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 2015 Milan (Italie) Contexte

ICC 115-8. Le café dans la Fédération de Russie. Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 2015 Milan (Italie) Contexte ICC 115-8 18 août 215 Original : anglais F Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 215 Milan (Italie) Le café dans la Fédération de Russie Contexte Conformément à l'article 34

Plus en détail

APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS

APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS SEPTEMBRE 2015 septembre 2015 1/36 TABLE DES MATIERES I. EXECUTIVE SUMMARY...3 I.1 Comparaison des prix en

Plus en détail

1.2 Veuillez indiquer le revenu unitaire moyen par MWh associé au 4.4 TWh mentionné en référence.

1.2 Veuillez indiquer le revenu unitaire moyen par MWh associé au 4.4 TWh mentionné en référence. PAGE 1 DE 6 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N o 1 D ÉNERGIE BROOKFIELD MARKETING INC. («EBMI») RELATIVE À L'ÉTABLISSEMENT DES TARIFS D'ÉLECTRICITÉ POUR L'ANNÉE TARIFAIRE 2010-2011 CONTEXTE, OBJECTIFS ET ORIENTATIONS

Plus en détail

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer F a i t s e t c h i f f r e s p o u r 2 0 0 3 L électricité par Sylvie Scherrer Observatoire de l Energie, DGEMP, Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie La consommation La consommation

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 31 décembre 2014

ITLB Indices du prix de revient au 31 décembre 2014 ITLB Indices du prix de revient au 31 décembre 2014 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

Sans données mesurées, rien n est possible!

Sans données mesurées, rien n est possible! Sans données mesurées, rien n est possible! Des exigences élevées sont posées aux gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion des données mesurées 2009 sera l année de la nouveauté pour

Plus en détail

Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2014

Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2014 Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2014 www.creg.be www.cwape.be www.brugel.be www.vreg.be 1/18 1. Prix 1.1 Marché de gros de l'électricité Le prix moyen de l'électricité

Plus en détail

*EP001115096A1* EP 1 115 096 A1 (19) (11) EP 1 115 096 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.07.2001 Bulletin 2001/28

*EP001115096A1* EP 1 115 096 A1 (19) (11) EP 1 115 096 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.07.2001 Bulletin 2001/28 (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets *EP001115096A1* (11) EP 1 115 096 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 11.07.2001 Bulletin 2001/28

Plus en détail

Implémentation du marché infrajournalier sur les frontières belges. L implémentation des «quick wins»

Implémentation du marché infrajournalier sur les frontières belges. L implémentation des «quick wins» Implémentation du marché infrajournalier sur les frontières belges L implémentation des «quick wins» 13 novembre 2015 TABLE DES MATIÈRES Implémentation du marché infra-journalier sur les frontières belges...

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 07 concernant le secteur Electricité et gaz naturel amenés dans des conduites Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC

Plus en détail

Cas de l électricité

Cas de l électricité Régulation incitative des industries de réseaux : quels enseignements pour améliorer la performance de la gestion de l infrastructure ferroviaire? Cas de l électricité Cécile George Conférence ARAF 26

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Checklist (CL) Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite

Plus en détail

Préparer aujourd'hui le réseau de demain : RTE au carrefour du système électrique européen

Préparer aujourd'hui le réseau de demain : RTE au carrefour du système électrique européen Préparer aujourd'hui le réseau de demain : RTE au carrefour du système électrique européen Les échanges électriques transfrontaliers Enjeux et chiffres clés Edition 214 oordination Le centre de coordination

Plus en détail

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS QUESTIONNAIRE DE LA CONSULTATION MEMOIRE TECHNIQUE Par la signature finale de ce document par une personne habilitée

Plus en détail

Intégration de la Suisse au réseau électrique européen. Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable

Intégration de la Suisse au réseau électrique européen. Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable Intégration de la Suisse au réseau électrique européen Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable 2 Il est nécessaire d'intégrer le réseau suisse dans le réseau européen pour garantir la

Plus en détail

Introduction... 3 Le marché de l électricité... 4

Introduction... 3 Le marché de l électricité... 4 SOMMAIRE Introduction... 3 Le marché de l électricité... 4 Le marché de détail de l électricité... 4 1. Introduction... 4 2. Les segments de clientèle et leur poids respectif... 5 3. Etat des lieux au

Plus en détail

Au sein de l'union Européenne, le congé de maternité est variable d'un État à l'autre.

Au sein de l'union Européenne, le congé de maternité est variable d'un État à l'autre. Analyse n 3/2012 du RIEPP 1 Lorsque l'enfant paraît... à propos du repos d'accouchement, du congé de maternité, de paternité et autres congés parentaux et de l'égalité des genres en Europe Joëlle Mottint,

Plus en détail

Projets / Eléments d'otp / Fonds. Projet SAFIR SITEL, Université de Neuchâtel Novembre 2001

Projets / Eléments d'otp / Fonds. Projet SAFIR SITEL, Université de Neuchâtel Novembre 2001 Projets / Eléments d'otp / Fonds Projet SAFIR SITEL, Université de Neuchâtel Novembre 2001 Gestion de projets Un projet est un ensemble de tâches et activités à effectuer pour la réalisation d'un travail

Plus en détail

1 Introduction... 1 2 Abonner et désabonner... 2 3 Configuration du compte... 3 4 Envoi de SMS... 6 5 Réglages supplémentaires...

1 Introduction... 1 2 Abonner et désabonner... 2 3 Configuration du compte... 3 4 Envoi de SMS... 6 5 Réglages supplémentaires... Contenu 1 Introduction... 1 2 Abonner et désabonner... 2 3 Configuration du compte... 3 4 Envoi de SMS... 6 5 Réglages supplémentaires... 7 Dolphin Systems AG informieren & alarmieren Samstagernstrasse

Plus en détail

Problématiques cross-border : comment démarcher un client fiscalisé et comment communiquer avec lui?

Problématiques cross-border : comment démarcher un client fiscalisé et comment communiquer avec lui? 13 décembre 2012 Problématiques cross-border : comment démarcher un client fiscalisé et comment communiquer avec lui? Conférence Academy & Finance du 13 décembre 2012 Alexandre de Senarclens ads@oher.ch

Plus en détail

REALDOLMENSTORE MANUEL. v 1.2

REALDOLMENSTORE MANUEL. v 1.2 REALDOLMENSTORE MANUEL v 1.2 Contenu 1 Introduction 4 2 Ouverture de session 5 3 Page d'accueil 7 4 En-tête 9 5 Recherche de produits 10 5.1 Recherche structurée (quickfinder) 10 5.2 5.3 5.4 Recherche

Plus en détail

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF L'électricité circule depuis le lieu où elle est fabriquée jusqu à l endroit où elle est consommée, par l intermédiaire d un réseau de lignes électriques aériennes

Plus en détail

vous avez souscrit un contrat unique avec un prix intégrant à la fois la part fourniture

vous avez souscrit un contrat unique avec un prix intégrant à la fois la part fourniture vous avez souscrit un contrat unique avec un prix intégrant à la fois la part fourniture 1/9 1. EDF Entreprises Coordonnées postales de l'entité d'edf qui assure la gestion de votre contrat. 2. Votre contact

Plus en détail

Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL»

Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL» Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL» La représentation de l activité des entreprises, dans les normes comptables

Plus en détail

1.3 Modifications par rapport au modèle de groupe-bilan-programme précédent

1.3 Modifications par rapport au modèle de groupe-bilan-programme précédent Page 1 sur 13 Introduction du modèle de groupe-bilan (MGB) 1 Modèle de groupe-bilan Dans le cadre de la mise en œuvre de la LApEl en Suisse, il est prévu d introduire un modèle de groupebilan, une procédure

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

avec le Théâtre Législatif

avec le Théâtre Législatif Concertation intercommunale sur la gestion durable de l eau dans le bassin de la Siagne avec le Théâtre Législatif Rapport de fréquentation du site eaudurable.org Le site Internet du projet Eau Durable

Plus en détail

Rapport annuel 2013 de la BNB: Vers une reprise économique durable?

Rapport annuel 2013 de la BNB: Vers une reprise économique durable? Rapport annuel 2013 de la BNB: Vers une reprise économique durable? Libramont, le 25 mars 2014 Mathias Dewatripont Directeur I. Économie mondiale Cinq ans après l'éclatement de la crise, l'économie réelle

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

Acroprint Time Recorder Company. Instructions d'intégration QuickBooks Logiciel pour timeqplus V4

Acroprint Time Recorder Company. Instructions d'intégration QuickBooks Logiciel pour timeqplus V4 Acroprint Time Recorder Company Instructions d'intégration QuickBooks Logiciel pour timeqplus V4 Publication: 06-0423-001 Date de Publication: 11 Septembre 2013 Révision: A l'introduction QuickBooks intégration

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne 31.7.2014 L 229/13 DÉCISION 2014/512/PESC DU CONSEIL du 31 juillet 2014 concernant des mesures restrictives eu égard aux actions de la Russie déstabilisant la situation en Ukraine LE CONSEIL DE L'UNION

Plus en détail

Analyse tarifaire en ligne (TAO) de l'omc

Analyse tarifaire en ligne (TAO) de l'omc Analyse tarifaire en ligne (TAO) de l'omc L'analyse tarifaire en ligne (TAO) permet d'effectuer des recherches et d'analyser les données tarifaires conservées dans deux bases de données de l'omc, à savoir

Plus en détail

Améliorations. VERSION FE 6.0.e

Améliorations. VERSION FE 6.0.e Améliorations VERSION FE 6.0.e SOMMAIRE 1. MODULE SOCIETE... 3 1.1. Fiche Société : Onglet Paramètres : Devis...3 1.2. Fiche Société : Onglet Paramètres : Affaires...4 2. EXPORT DU SUIVI VERS EXCEL...

Plus en détail

ANNEXE 1 AVIS PRÉALABLE DE L'AIESH

ANNEXE 1 AVIS PRÉALABLE DE L'AIESH ANNEXE AVIS PRÉALABLE DE L'AIESH Projet de parc éolien à Momignies- 4.08.2009 Association Intercommunale ryeleclricité du Sud du Hainaut Membre d'inter-regies et LE CABLE Siège Administratif : Rue du Commerce

Plus en détail

Analyse tarifaire en ligne (TAO) de l'omc

Analyse tarifaire en ligne (TAO) de l'omc Analyse tarifaire en ligne (TAO) de l'omc L'analyse tarifaire en ligne (TAO) permet d'effectuer des recherches et d'analyser les données tarifaires conservées dans deux bases de données de l'omc, à savoir

Plus en détail

HTML5, CSS3 et JavaScript Développez vos sites pour les terminaux mobiles

HTML5, CSS3 et JavaScript Développez vos sites pour les terminaux mobiles 46 HTML5, CSS3 et JavaScript Développez vos sites pour les terminaux mobiles enfin deux points importants pour les sites mobiles, les nouveautés sur les formulaires ainsi que le mode hors-ligne. 2. Bonnes

Plus en détail

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes aux Messieurs les Ministres:

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes aux Messieurs les Ministres: groupe d el '. parlementaire greng 1 Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg fehai\jis're: P~$ or;putes Entrée le: fi E 2 11 /lbltl Luxembourg, le 1 septembre 2011 Monsieur

Plus en détail

NOUVELLE FONCTION DE COCLICO : Gagnez de l'argent en proposant à vos clients le site web de leur réunion!!

NOUVELLE FONCTION DE COCLICO : Gagnez de l'argent en proposant à vos clients le site web de leur réunion!! NOUVELLE FONCTION DE COCLICO : Gagnez de l'argent en proposant à vos clients le site web de leur réunion!! Vous le savez déjà, COCLICO est sans doute le meilleur logiciel pour faire des devis et des offres

Plus en détail

SUISSE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES

SUISSE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES SUISSE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES Ressources énergétiques et structure du marché La Suisse ne produit aucun combustible fossile et compte

Plus en détail

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Pierre-Marie ABADIE Directeur de l énergie CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Paris, 13 janvier 2009 Pierre-Marie ABADIE MEEDDAT/DGEC/Direction de l énergie Introduction En régime de monopole

Plus en détail

7 Les marchés européens de l électricité

7 Les marchés européens de l électricité 7 Les marchés européens de l électricité La baisse des prix de l électricité sur les marchés de gros en Europe se poursuit et affecte la rentabilité des centrales à gaz. Des réflexions sont en cours, au

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Activation de la TVA 1. DLex Activation de la TVA

Activation de la TVA 1. DLex Activation de la TVA DLex Activation de la TVA Copyright Pyramiq 27 décembre 2013 La version 2.13.12.06 de DLex vous permet de passer à la TVA dès le premier janvier. Les changements se feront de manière automatique via l

Plus en détail

Investissement direct (WOFE) 1

Investissement direct (WOFE) 1 Investissement direct (WOFE) 1 2 Pourquoi créer une WFOE en Chine? Les sociétés commerciales à capitaux étrangers ont la capacité de s'engager dans les activités suivantes: L'achat en Chine pour l'export

Plus en détail

Etat compétent pour servir les indemnités de chômage

Etat compétent pour servir les indemnités de chômage Etat compétent pour servir les indemnités de chômage A noter que les principes énoncés ci-après s'appliquent aussi bien aux ressortissants suisses, aux autres ressortissants AELE qu'aux ressortissants

Plus en détail

nus NATIONAL UTILITY SERVICE FRANCE L'EUROPE

nus NATIONAL UTILITY SERVICE FRANCE L'EUROPE nus FR9804408 ^ ^ ' r f 2«7 ç~ r«- - ooi 3 NATIONAL UTILITY SERVICE FRANCE Étude internationale sur les prix du gaz (septembre 1996 septembre 1997) L'EUROPE L'Italie LA CLIENTELE INDUSTRIELLE SUBIT UNE

Plus en détail

Distribution d eau potable. Proposition d'améliorations

Distribution d eau potable. Proposition d'améliorations Proposition d'améliorations -1- Sommaire : 1. Situation actuelle 2. Solution proposée 3. Variante étudiée 4. Proposition de raccordement au GRAC 5. Projet d'adhésion -2- 1. Situation actuelle Réserve principale

Plus en détail

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs Paris, 19 Juin 2014 1 1 Evolution de la consommation finale d électricité Dans

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) dresse, chaque année

Plus en détail

L ouverture des marchés en 45 questions/réponses

L ouverture des marchés en 45 questions/réponses L ouverture des marchés en 45 questions/réponses Le rôle du SDEA? Réponse : le Syndicat est une collectivité territoriale, il regroupe toutes les communes du département de l'aube (y compris Troyes et

Plus en détail

ENJEUX DE SÉCURITÉ DES INFRASTRUCTURES SCADA POUR LE TRANSPORT DE L ELECTRICITE

ENJEUX DE SÉCURITÉ DES INFRASTRUCTURES SCADA POUR LE TRANSPORT DE L ELECTRICITE ENJEUX DE SÉCURITÉ DES INFRASTRUCTURES SCADA POUR LE TRANSPORT DE L ELECTRICITE CLUSIF Paris, 17 avril 2007 Philippe Bedu Frédéric Lenoir RTE - Réseau de Transport d'electricité www.rte-france.com 2 Sommaire

Plus en détail

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services La Déclaration d Echange de Biens et la Déclaration Européenne de Services 1 Sommaire : 1 - Préambule 2 - La D.E.B. 3

Plus en détail

Vous pouvez également acheter la licence par Paypal en allant sur le site Mobile Collections.

Vous pouvez également acheter la licence par Paypal en allant sur le site Mobile Collections. MC Collections v4.1 Gérez vos collections. Synthèse des fonctionnalités Création et annotation de catalogues d'objets. Gestion de votre collection, d'objets à vendre, à acheter et à échanger. Synthèse

Plus en détail

L'ouverture à la concurrence

L'ouverture à la concurrence [Extrait] CONSOMMATION ET CONCURRENCE RÉGLEMENTATION Services en réseaux L'ouverture à la concurrence Article du bureau Économie des réseaux, de la direction de la Prévision et de l analyse économique.

Plus en détail

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales.

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales. LA PLACE DE LA FRANCE PARMI LES CREANCIERS EUROPEENS EN MATIERE DE SOINS DE SANTE AU SEIN DE L UNION EUROPENNE ENTRE LE 31.12.1999 ET LE 31.12.2008 (REGLEMENTS CEE 1408/71 et 574/72) Les prestations versées

Plus en détail

Pertes d énergie dans les réseaux de distribution d électricité

Pertes d énergie dans les réseaux de distribution d électricité Pertes d énergie dans les réseaux de distribution d électricité Mathias Laffont Juin 2009 NE PAS CITER SANS AUTORISATION Les pertes d énergie dans les réseaux électriques, et dans les réseaux de distribution

Plus en détail

Introduction... 3 Le marché de gros de l électricité... 4. Le marché de gros du gaz... 30. Glossaires... 54

Introduction... 3 Le marché de gros de l électricité... 4. Le marché de gros du gaz... 30. Glossaires... 54 SOMMAIRE Introduction... 3 Le marché de gros de l électricité... 4 1. Introduction... 4 2. Activité sur le marché de gros français... 6 3. Prix sur le marché de gros français et comparaison européenne...

Plus en détail

! " en bref. Statistiques. Indicateurs du processus de libéralisation du marché européen de l'électricité 2004 2005. Contenu.

!  en bref. Statistiques. Indicateurs du processus de libéralisation du marché européen de l'électricité 2004 2005. Contenu. Statistiques en bref ENVIRONNEMENT ET ENERGIE Energie 6/2006 Auteurs John GOERTEN Emmanuel CLEMENT Contenu Faits marquants... 1 Introduction... 2 Nombre d entreprises et leur importance relative... 2 Puissance

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR EXLPAIE. Gestion de la Paie

GUIDE DE L'UTILISATEUR EXLPAIE. Gestion de la Paie GUIDE DE L'UTILISATEUR EXLPAIE Gestion de la Paie A/ PROCEDURES A-I - PROCEDURE D'INSTALLATION DU PROGRAMME A-II -LANCEMENT B/ FONCTIONNEMENT Modules existants : B-I - GESTION DES TABLES ET PARAMETRAGES

Plus en détail

Logiciels 9/1. 9/2 Visualisation. 9/5 Configuration et mise en service

Logiciels 9/1. 9/2 Visualisation. 9/5 Configuration et mise en service 9/2 Visualisation 9/5 Configuration et mise en service 9 Informations techniques supplémentaires, voir manuel GAMMA Systèmes d installations pour les bâtiments et consulter l'adresse Internet : http://www.siemens.com/gamma

Plus en détail

UNITED NATIONS ECONOMIC AND SOCIAL COMMISSION FOR WESTERN ASIA «UNESCWA»

UNITED NATIONS ECONOMIC AND SOCIAL COMMISSION FOR WESTERN ASIA «UNESCWA» UNITED NATIONS ECONOMIC AND SOCIAL COMMISSION FOR WESTERN ASIA «UNESCWA» Plan Introduction Environnement économique de la Tunisie Indicateurs du commerce transfrontalier Cadre juridique Cadre technique

Plus en détail

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA Pourquoi la TVA Livraison des biens: Opérations triangulaires Les affectations L Autoliquidation Autoliquidation:

Plus en détail