Planification pour une meilleure transition

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Planification pour une meilleure transition"

Transcription

1 Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse Planification pour une meilleure transition Cadre de planification pour les jeunes ayant une déficience intellectuelle Sommaire en langage clair de l ébauche du document Cadre provincial de planification de la transition : Planification de la transition des jeunes ayant une déficience intellectuelle. Mai 2011

2 Pourquoi nous avons besoin d un cadre de planification Les ministères des Services à l enfance et à la famille et des Services sociaux et communautaires travaillent ensemble à améliorer la transition vers la vie adulte pour les jeunes et leurs familles. Des gens disent que cette transition vers la vie adulte ne se fait pas aussi en douceur qu elle le devrait. Elle peut être complexe et stressante. Ces personnes nous ont dit que c est l un des problèmes les plus importants qu elles veulent voir réglés. Les ministères veulent que chaque bureau régional de la province (par exemple Toronto) élabore un protocole à suivre. Un protocole est une entente qui énonce la façon dont la planification de la transition vers l âge adulte devrait avoir lieu, et qui s occupera de quoi. Mettre sur pied un cadre Ce document met sur pied un cadre de conception des protocoles. Chaque bureau régional l utilisera pour concevoir son propre protocole. Pour concevoir son protocole, il obtiendra aussi de l aide des personnes et organismes suivants : jeunes et adultes ayant une déficience intellectuelle familles et défenseurs des droits organismes de services à l enfance et aux adultes autres groupes communautaires les deux ministères du gouvernement. Le protocole de chaque région devrait inclure des personnes qui fournissent des services à des enfants ou à des adultes ayant une déficience intellectuelle. Chaque groupe de personnes devrait connaître quel est son rôle pour aider à planifier la transition quand un jeune atteint l âge de 18 ans. Mai

3 Un plan de transition pour chaque jeune L objectif est que chaque jeune ait un plan de transition écrit qui lui est propre. Le plan doit être centré sur le jeune : ses besoins et ses points forts, ses désirs et ses objectifs. Une demande pour obtenir des services aux adultes ayant une déficience intellectuelle peut faire partie du plan. Le processus de planification doit respecter le droit du jeune à la confidentialité et au respect de la vie privée qui est reconnu par la loi. Le jeune peut choisir de faire participer au plan d autres personnes qui sont importantes dans sa vie, notamment son père, sa mère, sa tutrice ou son tuteur. Le plan inclura ce qui suit : les objectifs de transition du jeune pour l avenir, les types de soutien dont le jeune a besoin, un plan sur la façon de faire la transition. Le plan est fondé sur : l évaluation des besoins du jeune, leur admissibilité à des soutiens, les ressources qui sont disponibles. Le plan vise à aider le jeune à se préparer à la vie adulte. Il devrait viser à : l inclusion sociale en maintenant des liens étroits avec la famille, les amis, la religion et la culture; une plus grande autonomie et le plus d indépendance possible. La planification devrait commencer tôt, à 14 ans ou avant. Elle devrait s accélérer quand le jeune atteint l âge de 16 ans. C est à ce moment-là qu il devrait être prêt à faire une demande de soutiens pour adultes. Mai

4 Le protocole dira ce qu il faut faire, quels renseignements sont nécessaires, et qui fera quoi. Il peut comprendre des points comme ce qui suit : soutien du revenu faire partie de la collectivité services aux adultes options concernant l endroit où habiter formation des adultes emploi avec soutien travail de bénévole dynamique de la vie services de santé. Le plan de transition devrait être mis à jour au moins une fois par an. Les personnes qui élaborent le plan devraient continuer de rechercher toutes les options à mesure que le jeune approche de l âge adulte. Le processus d élaboration d un plan aidera le jeune et sa famille à mieux connaître les options qui s offrent à eux. Le plan contribuera à s assurer que les changements vont de pair avec les besoins en services du jeune et avec ses choix personnels. Le rôle du gouvernement En 2008, l Ontario a adopté une nouvelle loi qui prévoit la façon dont les personnes ayant une déficience intellectuelle demandent des soutiens pour adultes. Les soutiens que les gens obtiennent dépendent des ressources dont dispose chaque collectivité, comme l argent et les services. S il n y a pas de ressources, la loi indique également qu il peut y avoir des listes d attente. Les ministères des Services à l enfance et à la jeunesse et des Services sociaux et communautaires offrent tous deux des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle. Ils collaborent pour faire des politiques relatives à la planification de la transition. Mai

5 Le ministère des Services sociaux et communautaires a mis en place des outils pour la planification des services aux adultes ayant une déficience intellectuelle. Il s agit notamment de ce qui suit : l Échelle d intensité de soutien (SIS-F). Le SIS-F examine les soutiens dont les adultes ont besoin pour participer à des activités de la collectivité. la demande de services et de soutiens à l intention des personnes ayant une déficience intellectuelle examine ce que fait la personne au moment considéré et qui l aide. Ce ne sont pas les ministères qui décident qui obtiendra quels soutiens. Ce travail sera fait dans chaque région. Le rôle des organismes de prestation de services dans chaque territoire desservi par un bureau régional Quand toutes les dispositions de la nouvelle loi entreront en vigueur, en juillet 2011, il n y aura qu un seul endroit dans chaque collectivité où les familles doivent aller pour faire une demande de services aux adultes ayant une déficience intellectuelle. Chaque région a un point de contact central appelé Services de l Ontario pour les personnes ayant une déficience intellectuelle (SOPDI). Quand une personne planifie la transition des services à l enfance aux services aux adultes ayant une déficience intellectuelle, elle doit être en mesure d obtenir des renseignements auprès de ce point de contact central pour l aider à élaborer son plan. Chaque région doit faciliter les choses pour que les gens obtiennent des renseignements sur son protocole et sur la façon dont il gère la planification de la transition vers l âge adulte. Le protocole lui-même doit être facile à comprendre pour les pères, les mères, les tutrices ou les tuteurs. Mai

6 Les personnes de la collectivité qui offrent des services aux adultes ayant une déficience intellectuelle aideront à l élaboration des plans de transition des jeunes en communiquant de l information sur ce qu elles font. Voici un guide pour aider à concevoir les protocoles. Il comporte : les sept étapes pour guider la planification de la transition, les résultats souhaités pour chaque étape, les points qui doivent figurer dans le protocole pour aider la personne à progresser vers le résultat souhaité. Les sept étapes de la planification de la transition 1 re étape. Qui sont les jeunes qui feront une transition? La planification de la transition doit débuter au bon moment. La planification pour le jeune ayant une déficience intellectuelle devrait commencer tôt. Qu est-ce qui devrait figurer dans le protocole pour faire évoluer les choses? Il devrait indiquer que la planification de la transition commencera à l âge de 14 ans. Mai

7 Décidez : quel organisme tiendra un dossier sur un jeune de 14 ans et plus qui est susceptible de faire une demande de services aux adultes ayant une déficience intellectuelle; qui a un rôle de premier plan pour mettre sur pied une équipe de planification de la transition et décider ce qu elle fait; qui d autre peut commencer le processus de planification. Exemples de personnes qui pourraient demander un plan de transition : le jeune le père, la mère, la tutrice ou le tuteur une enseignante ou un enseignant une travailleuse sociale ou un travailleur social, une chargée de cas ou un chargé de cas un fournisseur de soins de santé. 2 e étape. Qui devrait faire partie de l équipe de planification de la transition? Tout le monde devrait savoir qui fait partie de l équipe et ce que ces personnes y apportent. L équipe devrait comprendre des personnes qui sont importantes pour le jeune. Le jeune devrait être représenté par des personnes qui sont aptes à travailler dans l intérêt véritable du jeune et désireuses de le faire. Le processus de planification doit se dérouler d une manière qui respecte les droits du jeune qui sont reconnus par la loi et s y conformer. Qu est-ce qui devrait figurer dans le protocole pour faire évoluer les choses? Mai

8 Décidez qui devrait faire partie de l équipe : Le jeune : s il refuse, continuez de l inviter tous les six mois environ, sauf s il y a une raison de ne pas continuer de le lui demander. Mentionnez la raison. Le père, la mère, la tutrice ou le tuteur : faites un plan de ce qu il faut faire si cette personne ne veut pas ou ne peut pas participer. La société d aide à l enfance si le jeune est pris en charge. Toute personne importante dans la vie du jeune et qu il choisit d inclure dans l équipe. Décidez qui d autre doit faire partie de l équipe, par exemple : fournisseurs de services qui s occupent des soins ou des soutiens apportés au jeune; enseignantes et enseignants; experts en évaluation des besoins particuliers; professionnels de la santé; pairs mentors. Décidez qui coordonnera l équipe et s occupera de ce qui suit : obtenir et partager de l information; établir le calendrier des réunions; mettre par écrit les décisions; garder les documents en sécurité; résoudre les conflits. Assurez-vous que : le protocole énonce ce que vous attendez des organismes de prestation de services aux adultes en matière d information et d aide; Mai

9 l organisme où le jeune fera sa demande de service participe tôt à la planification. Mettez par écrit la façon dont : l équipe protégera le droit du jeune au consentement et son droit à la vie privée qui sont reconnus par la loi; on se conformera aux lois qui régissent la prise de décision au nom d autrui. 3 e étape. Obtenez l information dont vous avez besoin. Les plans incluent les écoles et les services de santé. Chaque jeune devrait avoir un plan de transition. Le plan fait participer d autres secteurs pour s occuper de choses comme la scolarité du jeune et ses besoins de santé. Qu est-ce qui devrait figurer dans le protocole pour faire évoluer les choses? Assurez-vous que : Chaque personne de l équipe sait quel est son rôle concernant la cueillette et le partage de l information. Mai

10 Faites en sorte que : le plan soit conforme au processus de planification de la transition du conseil scolaire local. Par exemple, tenez compte du plan d enseignement individualisé du jeune. si le jeune a des problèmes de santé mentale ou physique, assurez-vous que le plan prévoit l obtention de soins de santé aux adultes. Énoncez : les lignes directrices relatives au partage de l information entre les secteurs, et conformez-vous aux lois de l Ontario en matière de respect de la vie privée. Mai

11 4 e étape. Faire le plan. Il est important que le plan de chaque jeune soit fondé sur l évaluation de ses besoins. Le jeune devrait obtenir de l aide pour comprendre le processus et quelles sont ses options. Il devrait avoir toutes les occasions de dire ce qu il préfère en matière de services et de soutiens, y compris la façon de les fournir et le lieu pour le faire. Le plan de transition aidera à acquérir des compétences pour la vie d adulte. Il existera un plan en cas de lacune dans les services. Il y aura un plan en cas d absence de plan. Il y aura une façon de recevoir les plaintes Qu est-ce qui devrait figurer dans le protocole pour faire évoluer les choses? Indiquez : Le rôle que jouera chaque membre de l équipe de planification et la façon dont cette personne aidera à bâtir le plan. Assignez : une personne pour aider le jeune et sa famille à faire une demande de soutien du revenu et de soutien de l emploi dans le cadre du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées. Ils devraient faire la demande avant que le jeune atteigne l âge de 18 ans. Utilisez les outils suivants pour vous aider à planifier : Échelle d intensité de soutien (SIS-F); demande de services et de soutiens à l intention des personnes ayant une déficience intellectuelle. Mai

12 Incluez ce qui suit : Examinez toutes les options. Attachez la plus grande importance à ce que le jeune dit préférer. Si quelqu un agit et parle pour lui, attachez la plus grande importance aux options dont cette personne est partisane. Cela peut inclure des choix de logement et de services communautaires en dehors des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle. Accordez une attention toute particulière aux services et aux soutiens qui seront l expression et l affirmation de l identité du jeune, y compris sa culture, ses antécédents ethniques et raciaux, et sa religion. Recherchez des façons d aider le jeune et la famille à acquérir les compétences nécessaires pour une transition vers la vie adulte. Faites un plan pour ce qu il faut faire s il y a une lacune dans les services quand le jeune atteint l âge de 18 ans. Faites aussi un plan pour ce qu il faut faire si des personnes clés de l équipe de planification de la transition ne sont plus là. Décidez qui interviendra et continuera de donner un soutien au jeune pendant la transition. Mettez un plan en place qui explique que faire si : Les personnes de l équipe ne peuvent pas tomber d accord (Concevez un processus pour résoudre les différences.) L équipe pense que les besoins du jeune sont tellement complexes qu elle n a pas les compétences pour faire un plan. (Concevez un processus pour obtenir plus d aide.) Mai

13 Décrivez : le processus pour faire une plainte sur la planification, processus que toute personne participante peut utiliser. Mai

14 5 e étape. Réviser et mettre à jour le plan. Le plan de transition de chaque jeune est mis à jour au moins une fois par an. Qu est-ce qui devrait figurer dans le protocole pour faire évoluer les choses? Indiquez comment l équipe : révisera le plan de transition et y apportera des modifications qui tiendront compte de tout changement dans la vie et les besoins du jeune. par exemple : établissez un calendrier de révision annuelle, mais indiquez que des révisions devraient avoir lieu chaque fois qu il se passe quelque chose dans la vie du jeune qui pourrait avoir des répercussions sur le plan. 6 e étape. Utiliser le plan. Le jeune doit être prêt à faire une demande de soutiens pour adultes. Le passage des services à l enfance aux services aux adultes devrait se faire en douceur. Qu est-ce qui devrait figurer dans le protocole pour faire évoluer les choses? Le plan de transition énonce : les objectifs à court et à long terme les mesures à prendre qui fera quoi quand on le fera Mai

15 7 e étape. Vérifier que le protocole fonctionne Il doit y avoir un processus en place pour continuer de faire mieux fonctionner le protocole. Qu est-ce qui devrait figurer dans le protocole pour faire évoluer les choses? Concevez : une procédure pour contrôler le processus de planification et pour trouver des façons de l améliorer. Les équipes de transition devraient le faire chaque année. La région devrait avoir un processus pour examiner ces évaluations et pour réviser le protocole afin de l améliorer. Mai

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Dossier de candidature du partenaire de formation

Dossier de candidature du partenaire de formation Dossier de candidature du partenaire de formation INTERNE Mars 2010 1.877.356.3226 www.croixrouge.ca DOSSIER DE CANDIDATURE DU PARTENAIRE DE FORMATION INTERNE Qu est-ce qu un partenaire de formation de

Plus en détail

Porter la voix des femmes

Porter la voix des femmes Mars 2011 Aide sociale L Aide sociale en Ontario est constituée de deux programmes. Premièrement, Ontario au travail (OT), un programme de dernier recours qui vise les personnes qui n ont pas d autres

Plus en détail

Suspension et. renvoi : Ce que les parents devraient savoir

Suspension et. renvoi : Ce que les parents devraient savoir Suspension et Ce que les parents devraient savoir renvoi : Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves.

Plus en détail

les services d emploi en Nouvelle-Écosse

les services d emploi en Nouvelle-Écosse Une nouvelle vision pour les services d emploi en Nouvelle-Écosse En prévision des changements careers.novascotia.ca Aperçu La Nouvelle-Écosse est sur le point de connaître des changements importants en

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO Modifiée : Page 1 de 20 DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS 1. La direction d école ou la direction nouvellement nommée s entend : a) d une direction qualifiée sans expérience dans ce poste au sein

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 5. planification de leurs futurs besoins en matière de logement ISSD-043(5)-05-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 5. planification de leurs futurs besoins en matière de logement ISSD-043(5)-05-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 5 planification de leurs futurs besoins en matière de logement ISSD-043(5)-05-10 Il existe de nombreux types de logement pour les personnes

Plus en détail

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée Demander un placement dans une maison de soins de longue durée CASC du Nord-Ouest Présenter une demande de placement dans une maison de soins de longue durée Après avoir décidé de demander un placement

Plus en détail

Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication

Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication Ottawa Foyers Partage 44, rue Eccles, bureau 50 Ottawa (Ontario) K1R 6S4 613-744-3562 (tél.) 613-288-0043 (téléc.) Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication

Plus en détail

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite Université d Ottawa Université d Ottawa 1 Régime de Université d Ottawa 3 Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information donne un aperçu des aspects fondamentaux du de l Université

Plus en détail

B-005-D-1 INCLUSION DE L ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ

B-005-D-1 INCLUSION DE L ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ DIRECTIVE ADMINISTRATIVE B-005-D-1 INCLUSION DE L ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Date d émission : le 25 mars 2000 Dates de révision : le 24 mars 2007, le 2 juin 2010, le 25 août 2014 Page 1 de 6

Plus en détail

Avis d élections des membres du conseil. Calendrier 2016 des élections des membres du conseil

Avis d élections des membres du conseil. Calendrier 2016 des élections des membres du conseil 438, avenue University bureau 1900 Toronto ON M5G 2K8 Téléphone : 416 961-8558 Sans frais : 1 888 961-8558 elections@ordre-epe.ca ordre-epe.ca/elections Date : Jeudi le 28 avril 2016 Avis d élections des

Plus en détail

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers www.cic.gc.ca/etudier Le Canada est doté de l un des systèmes d éducation les meilleurs et les plus respectés au monde. Chaque

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Pour bénéficier du service, vous devez satisfaire aux conditions suivantes :

Pour bénéficier du service, vous devez satisfaire aux conditions suivantes : Qu est-ce que le SAH? Le SAH est un service juridique disponible à l aide juridique qui permet aux parents de demander la modification d un jugement déjà obtenu, lorsque celui-ci porte sur la garde d enfant,

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES ADE06-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Éducation coopérative et autres formes d apprentissage par l expérience

RECUEIL DES POLITIQUES ADE06-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Éducation coopérative et autres formes d apprentissage par l expérience RÉSOLUTION 183-03 Date d adoption : 23 septembre 2003 En vigueur : 23 septembre 2003 À réviser avant : DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS Éducation coopérative 1. Expérience d apprentissage pratique

Plus en détail

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Préparé par l Association canadienne pour l intégration communautaire

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

CONSEIL SUR LA PRATIQUE

CONSEIL SUR LA PRATIQUE CONSEIL SUR LA PRATIQUE TRAVAILLER EFFICACEMENT AVEC LES MANDATAIRES SPÉCIAUX: LOI ET CONSENTEMENT DATE: 2012 Par Alexandra Carling-Rowland, Ph.D., Inscr. OAOO Directrice de pratique professionnelle et

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE PROCESSUS DE RECONNAISSANCE DES RESPONSABLES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL

INFORMATIONS SUR LE PROCESSUS DE RECONNAISSANCE DES RESPONSABLES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL INFORMATIONS SUR LE PROCESSUS DE RECONNAISSANCE DES RESPONSABLES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE FAIRE UNE DEMANDE DE RECONNAISSANCE Qu est-ce que le Bureau coordonnateur Enfants

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1. Limites

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Section Page

TABLE DES MATIÈRES Section Page TABLE DES MATIÈRES Section Page Définitions... 3 Introduction... 4 Description du programme... 4 Champ d application et portée... 5 Directive 1 : Processus de sélection des fournisseurs de services...

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Numéro 3 Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Novembre 2009 Version 1.0 Objet Une série de feuilles d orientation pour la création de cliniques dirigées

Plus en détail

Signaler les cas d enfants victimes de mauvais traitements et de négligence : c est votre devoir

Signaler les cas d enfants victimes de mauvais traitements et de négligence : c est votre devoir Pour les commandes par téléphone : 1 800 668-9938 ATS : 1 800 268-7095 Ou visiter www.serviceontario.ca/publications Pour en savoir davantage, rendez-vous sur www.ontario.ca/enfants This document is also

Plus en détail

Pourquoi Joule Inc. a-t-elle décidé de se retirer des Services de l agrément?

Pourquoi Joule Inc. a-t-elle décidé de se retirer des Services de l agrément? Février 2016 Révisé en mai 2016 FOIRE AUX QUESTIONS SERVICES DE L AGRÉMENT PROCHAINES ÉTAPES GÉNÉRAL : Quelle annonce a été faite par les Services de l agrément? Le 22 janvier 2016, les Services de l agrément

Plus en détail

Votre guide. des services de soins à domicile au Manitoba

Votre guide. des services de soins à domicile au Manitoba Votre guide des services de soins à domicile au Manitoba Table des matières Information et admissibilité... 1 Évaluation... 2 Planification et coordination des soins.. 2 Services... 3 Aide pour soins personnels

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Introduction. Aperçu de la Loi

Introduction. Aperçu de la Loi Avis de projet de modification du Règlement 329/04 pris en application de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé précisant le pouvoir de Cybersanté Ontario, à titre

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet des 6. testaments et des arrangements funéraires ISSD-043(6)-05-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet des 6. testaments et des arrangements funéraires ISSD-043(6)-05-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet des 6 testaments et des arrangements funéraires ISSD-043(6)-05-10 Lorsque nous décèderons, notre famille et nos amis voudront nous rendre hommage

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Procédure administrative : Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Numéro : PA 6.020 Catégorie : Ressources humaines Pages : 10 Approuvée : le 18 octobre 2010 Modifiée :

Plus en détail

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU NOUVEAU PERSONNEL ENSEIGNANT

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU NOUVEAU PERSONNEL ENSEIGNANT DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : PERSONNEL Politique : Évaluation du nouveau personnel enseignant PER.12.2 En vigueur le : 22 janvier 2007 Révisée le : 25 janvier 2010 ÉVALUATION DU RENDEMENT DU NOUVEAU

Plus en détail

pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités

pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités 1. La bourse a été établie pour offrir un congé sabbatique à un leader du secteur sans but lucratif 1. La bourse n est pas conçue comme

Plus en détail

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038 Procédure administrative : Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves Numéro : PA 7.038 Catégorie : Administration des écoles Pages : 6 Approuvée : le 3 mars 2008 Modifiée

Plus en détail

Modalités d attribution de la bourse

Modalités d attribution de la bourse pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités d attribution de la bourse 1. La bourse a été établie pour offrir un congé sabbatique à un leader du secteur des ONG et des organismes sans

Plus en détail

FINANCEMENT POUR L AMÉLIORATION DES SERVICES DE GARDE D ENFANTS DU COMTÉ DE SIMCOE

FINANCEMENT POUR L AMÉLIORATION DES SERVICES DE GARDE D ENFANTS DU COMTÉ DE SIMCOE FINANCEMENT POUR L AMÉLIORATION DES SERVICES DE GARDE D ENFANTS DU COMTÉ DE SIMCOE MANUEL DU PROGRAMME 2016 Pour les demandes de nourrissons/bambins/enfants d âge préscolaire et scolaire Envoyer les demandes

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

Travail forcé & Traite d êtres humains.

Travail forcé & Traite d êtres humains. Travail forcé & Traite d êtres humains. L approche préventive de Patagonia Introduction condamne sévèrement et interdit toutes formes de travail forcé ou d esclavage dont la traite des êtres humains, le

Plus en détail

LA SCIENCE DE LA RICHESSE

LA SCIENCE DE LA RICHESSE LA SCIENCE DE LA RICHESSE Leçon 15 2009 SOPODIVA, Faisant usage des droits de réimpression. 1 Préface Ce programme est composé de 17 leçons qui ont été scindées en 17 ebooks faciles à comprendre et à mettre

Plus en détail

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011 Normes pour les services à la clientèle Mai 2011 Commission de révision des paiements effectués aux médecins Secrétariat des conseils de santé Plan de formation Membres (onglet 6) Le présent document doit

Plus en détail

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015.

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. CONTEXTE Le Programme des RCE-E a été établi en 2008, dans

Plus en détail

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Atelier sur le renforcement des programmes Partenariats provinciaux en action Du 14 au 16 mars 2007 Comment planifier une campagne provinciale

Plus en détail

Faits importants sur l adhésion au BAC

Faits importants sur l adhésion au BAC Faits importants sur l adhésion au BAC Quand est-ce que je vais recevoir une augmentation de salaire? Les membres du BAC sont couverts par des conventions collectives de travail des documents juridiquement

Plus en détail

ENTENTE CANADA ONTARIO SUR LE FONDS POUR L EMPLOI

ENTENTE CANADA ONTARIO SUR LE FONDS POUR L EMPLOI ENTENTE CANADA ONTARIO SUR LE FONDS POUR L EMPLOI 1 ENTENTE CANADA ONTARIO SUR LE FONDS POUR L EMPLOI ENTRE ET Le gouvernement du Canada, représenté par le ministre de l Emploi et du Développement social

Plus en détail

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Le Conseil canadien de développement social (CCDS) a le plaisir de présenter ses arguments devant le Comité permanent de

Plus en détail

Protection de vos proches

Protection de vos proches Protection de vos proches Rente de survivant avant la retraite Rente de survivant avant la retraite En adhérant au Régime de retraite des CAAT, vous accumulez une rente tout en protégeant vos êtres chers

Plus en détail

Services de télétriage

Services de télétriage Chapitre 4 Section 4.13 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services de télétriage Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.13 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines. Chapitre Paragraphes Page

Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines. Chapitre Paragraphes Page Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 49 e réunion Distr. restreinte 7 septembre 2010 Français Original: anglais Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines

Plus en détail

CONDUITE DÉSHONORANTE, INDIGNE ET NON PROFESSIONNELLE LYNN M. KNIGHT Membre # 521252

CONDUITE DÉSHONORANTE, INDIGNE ET NON PROFESSIONNELLE LYNN M. KNIGHT Membre # 521252 Sommaire de la décision du comité de discipline Le présent sommaire de la décision du comité de discipline et de ses raisons est publié conformément à l ordonnance de pénalité rendue par le comité de discipline.

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Août 2014 Nancy Lariviere, Agente de développement, Réseau franco-santé du Sud de l Ontario nlarivière@francosantesud.ca

Août 2014 Nancy Lariviere, Agente de développement, Réseau franco-santé du Sud de l Ontario nlarivière@francosantesud.ca Août 2014 Nancy Lariviere, Agente de développement, Réseau franco-santé du Sud de l Ontario nlarivière@francosantesud.ca Suzanne Tremblay, Consultante experte Sultrem Gestion Conseil suzanneltremblay@gmail.com

Plus en détail

Travailleurs migrants travaillant dans la peur

Travailleurs migrants travaillant dans la peur Valerie Royle, présidente et directrice générale de la Commission de la santé et de la sécurité au travail et Grant Van Eaton, directeur, gestion des cas secteur sud, Saskatchewan Workers Compensation

Plus en détail

Évaluation des activités de surveillance des octrois du CRSNG/CRSH Réponses de la gestion (plan d action)

Évaluation des activités de surveillance des octrois du CRSNG/CRSH Réponses de la gestion (plan d action) Réponses de la gestion complétées par: Carole Crête-Robidoux En date du: 9 juillet 2004 Observations sur les politiques, procédures et pratiques utilisées pour les activités de surveillance des octrois,

Plus en détail

CONSERVATION DES REGISTRES

CONSERVATION DES REGISTRES CONSERVATION DES REGISTRES DOSSIERS DES ENFANTS Paragraphe 6(1) Le titulaire de licence tient des registres à jour contenant les renseignements relatifs à chaque enfant inscrit et sa famille pendant la

Plus en détail

ANNEXE I. Charte du patient

ANNEXE I. Charte du patient ANNEXE I Charte du patient Premièrement Principes généraux 1- Toute personne a droit à la protection de sa santé dans les meilleures conditions possibles, sans discrimination en raison de sa religion,

Plus en détail

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Critères d admissibilité des projets déposés par les MRC de l Estrie 1 dans le cadre du soutien financier de la

Plus en détail

Lignes directrices relatives au processus de reconnaissance des acquis pour les élèves du secondaire 1 au secondaire 4

Lignes directrices relatives au processus de reconnaissance des acquis pour les élèves du secondaire 1 au secondaire 4 ANNEXE A Lignes directrices relatives au processus de reconnaissance des acquis pour les élèves du secondaire 1 au secondaire 4 Toutes les divisions scolaires doivent élaborer et mettre en œuvre des politiques

Plus en détail

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS)

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) Lorsque vous faites une demande d admission au Programme d aide sociale ou au Programme de solidarité

Plus en détail

MEILLEUR DÉPART : ASSURER LA MISE EN ŒUVRE SESSION 2 SÉANCE CONJOINTE MSEJ/ASSMO

MEILLEUR DÉPART : ASSURER LA MISE EN ŒUVRE SESSION 2 SÉANCE CONJOINTE MSEJ/ASSMO MEILLEUR DÉPART : ASSURER LA MISE EN ŒUVRE SESSION 2 SÉANCE CONJOINTE MSEJ/ASSMO Le jeudi 17 novembre 2005 Meilleur départ Mise à jour et prochaines étapes OBJET Fournir une mise à jour sur les éléments

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ

guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ table des matières Publié par l Association canadienne des professeures et professeurs d université 2705, promenade

Plus en détail

STRATÉGIE DE LA JUSTICE APPLICABLE AUX AUTOCHTONES FONDS DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS. Formulaire de demande de financement

STRATÉGIE DE LA JUSTICE APPLICABLE AUX AUTOCHTONES FONDS DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS. Formulaire de demande de financement STRATÉGIE DE LA JUSTICE APPLICABLE AUX AUTOCHTONES FONDS DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Formulaire de demande de financement Le Fonds de renforcement des capacités de la Stratégie de la justice applicable

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

www.ekos.com Préparé par :

www.ekos.com Préparé par : SOMMAIRE Préparé par : EKOS RESEARCH ASSOCIATES Ottawa 359, rue Kent, bureau 300 Ottawa (Ontario) K2P 0R6 Tél. : 613-235-7215 Téléc. : 613-235-8498 Courriel : pobox@ekos.com Toronto 181, avenue Harbord

Plus en détail

Foire Aux Questions. Qu est-ce que le Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas (RDBV)?

Foire Aux Questions. Qu est-ce que le Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas (RDBV)? Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas (RDBV) Foire Aux Questions Qu est-ce que le Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas (RDBV)? Le Programme mixte des réfugiés

Plus en détail

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE MISE EN CONTEXTE 1. Que sont les conseils locaux de planification en matière d emploi (CLPE)? Les conseils locaux de planification en matière d emploi offriront leur expertise et de l information sur le

Plus en détail

Comptabilisation des immobilisations corporelles

Comptabilisation des immobilisations corporelles 1 Comptabilisation des immobilisations corporelles Introduction Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s apprête à faire un changement important dans ses méthodes comptables, ce qui accroîtra sa responsabilité

Plus en détail

Parti libéral du Canada. Le Collège des médecins de famille du Canada

Parti libéral du Canada. Le Collège des médecins de famille du Canada Parti libéral du Canada Le Collège des médecins de famille du Canada Questionnaire sur la position des partis politiques relativement aux principaux enjeux de la médecine familiale Élection fédérale 2011

Plus en détail

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009 ARCHITECTES Ordre des architectes du Manitoba Vous commencez un nouveau parcours au Manitoba et l Ordre des architectes du Manitoba vous souhaite la bienvenue. Il existe deux langues officielles au Canada

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2014-669

Décision de télécom CRTC 2014-669 Décision de télécom CRTC 2014-669 Version PDF Ottawa, le 19 décembre 2014 Numéro de dossier : 8622-B2-201411256 Bell Canada Demande de redressement provisoire pour assurer rapidement des conditions d accès

Plus en détail

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Travailleurs. Questions fréquemment posées Travailleurs 1

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Travailleurs. Questions fréquemment posées Travailleurs 1 Les mesures d adaptation au travail Questions fréquemment posées Travailleurs Questions fréquemment posées Travailleurs 1 Comment un emploi continu d un travailleur est assuré après un congé autorisé ou

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

Demande d Inscription Initiale

Demande d Inscription Initiale Demande d Inscription Initiale ATTENDEZ D AVOIR TOUTE LA DOCUMENTATION REQUISE AVANT DE REMPLIR CE FORMULAIRE. Documents requis : Il incombe aux candidats de s assurer que leur relevé de notes est envoyé

Plus en détail

Demande au programme de Développement des compétences

Demande au programme de Développement des compétences Avant de commencer Vous devez être un «participant*» au sens de la Loi sur l assurance-emploi du gouvernement fédéral. Vous devez avoir travaillé avec un conseiller en emploi et un gestionnaire de cas

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

ORTHOPHONISTES AYANT RECOURS AU PERSONNEL DE SOUTIEN

ORTHOPHONISTES AYANT RECOURS AU PERSONNEL DE SOUTIEN ÉNONCÉ DE PRINCIPE ORTHOPHONISTES AYANT RECOURS AU PERSONNEL DE SOUTIEN DATE D APPROBATION: octobre 2007 NOUVELLE MISE EN PAGE: mai 2014 Les tâches que l orthophoniste assigne au personnel de soutien,

Plus en détail

Module N 1 : Aperçu des lois sur l éducation de l enfance en difficulté

Module N 1 : Aperçu des lois sur l éducation de l enfance en difficulté Module N 1 : Aperçu des lois sur l éducation de l enfance en difficulté Une vision renouvelée de l éducation en Ontario Atteindre l excellence Assurer l équité Promouvoir le bien-être Rehausser la confiance

Plus en détail

U NITÉ 4: RECHERCHE ET

U NITÉ 4: RECHERCHE ET U NIT 4: RECHERCHE ET CONSERVATION D EMPLOI Plan d évaluation n RAG K : Trouver ou créer du travail et le conserver 73 Atteinte des résultats d apprentissage n RAG K : Trouver ou créer du travail et le

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

Document d orientation sur le Plan provincial de formation des manipulateurs d aliments. Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Document d orientation sur le Plan provincial de formation des manipulateurs d aliments. Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Document d orientation sur le Plan provincial de formation des manipulateurs d aliments Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Novembre 2013 Table des matières Préambule... 3 Objet... 3 Avis

Plus en détail

Directrice et directeurs de l éducation Surintendante du Centre Jules-Léger

Directrice et directeurs de l éducation Surintendante du Centre Jules-Léger inistry of Education Ministère de l'éducation Special Education Strategic Direction de la planification Planning Branch stratégique pour l éducation 4 th Floor de l enfance en difficulté 900 Bay Street

Plus en détail

RÉHABILITATION VOLONTAIRE DES RISQUES MINIERS

RÉHABILITATION VOLONTAIRE DES RISQUES MINIERS RÉHABILITATION VOLONTAIRE DES RISQUES MINIERS Le ministère du Développement du Nord et des Mines (MDNM) se fait un devoir de réduire les effets des activités d exploration et d exploitation des ressources

Plus en détail

Mandat - Modèle détaillé

Mandat - Modèle détaillé La gouvernance des PME Mandat - Modèle détaillé - modèle détaillé mandat pour un comité consultatif Nous vous présentons ci-dessous un exemple de mandat pour un comité consultatif plus sophistiqué que

Plus en détail

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie www.cclt.ca www.ccsa.ca Foire aux questions Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) a élaboré ce document pour

Plus en détail

La sélection d un expert-conseil

La sélection d un expert-conseil Annexe 4 La sélection d un expert-conseil Lignes directrices relatives à la sélection d un expert-conseil Bien choisir un expert-conseil n est pas une tâche facile, mais il peut être bénéfique de prendre

Plus en détail

Ministère de l Éducation. Normes concernant les plans de l enfance en difficulté des conseils scolaires

Ministère de l Éducation. Normes concernant les plans de l enfance en difficulté des conseils scolaires Ministère de l Éducation Normes concernant les plans de l enfance en difficulté des conseils scolaires 2000 TABLE DES MATIÈRES Introduction................................................ 2 Processus de

Plus en détail

André Caron Conseiller pédagogique

André Caron Conseiller pédagogique Par André Caron Conseiller pédagogique Le chemin de l école 3 La Commission scolaire de la Baie-James 3 Les services éducatifs 3 Mécanismes d accès 3 Inscription 3 Classement de l enfant : Adaptation scolaire

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI AUX NOUVEAUX ARRIVANTS (PANA)

PROGRAMME D APPUI AUX NOUVEAUX ARRIVANTS (PANA) DIRECTIVE ADMINISTRATIVE PSE. 6.9 DOMAINE : s et services à l élève En vigueur le : 5 mai 2014 PROGRAMME D APPUI AUX NOUVEAUX ARRIVANTS () ÉNONCÉ : Le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud

Plus en détail

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Contexte et objectif : La Fédération canadienne des syndicats d infirmières/infirmiers (FCSII), représentant

Plus en détail

Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse

Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse Octobre 2011 Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse Droit

Plus en détail

FORMATION CERTIFIANTE AU LIFE COACHING MULTIREFERENTIEL

FORMATION CERTIFIANTE AU LIFE COACHING MULTIREFERENTIEL FORMATION CERTIFIANTE AU LIFE COACHING MULTIREFERENTIEL Le coaching est un accompagnement d une personne dans sa démarche de changement. Il s agit d un accompagnement sur mesure qui commence par l expression

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Janvier 2009 Module 8 : Améliorer la communication Modifié en décembre 2010 Révisé en décembre 2012 Révisé en décembre 2012

Plus en détail

HSP/GC/25/5/Add.1 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains

HSP/GC/25/5/Add.1 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains NATIONS UNIES HSP HSP/GC/25/5/Add.1 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains Distr. générale 2 avril 2015 Français Original : anglais Vingt-cinquième session

Plus en détail

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton.

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton. INTRODUCTION Le RLISS de Mississauga Halton s engage à recevoir l opinion de ses résidents. Vos commentaires seront utilisés par le RLISS de Mississauga Halton pour mettre à jour le plan d intégration

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Principales constatations de l Enquête 2013 auprès des emprunteurs hypothécaires Lorsqu ils

Plus en détail

Initiatives visant la réussite des élèves

Initiatives visant la réussite des élèves Chapitre 4 Section 4.13 Ministère de l Éducation Initiatives visant la réussite des élèves Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.13 du Rapport annuel 2011 Contexte La Stratégie visant

Plus en détail