Types de modulation analogique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Types de modulation analogique"

Transcription

1 Modulation analogique et porteuse. Les capacités de transport de l information augmente avec la fréquence de la porteuse de l onde électromagnétique: Modulation: T B : période de la modulation. T porteuse : période de la porteuse. T B >> T porteuse (facteur 5 à 10). Porteuse: Coax: 1Ghz. Radiocommunication: f 10-20Ghz. Optique: f 200Thz fortes possibilités. Types de modulation analogique Représentation de Fresnel: U = U 0.cos(ωt+Φ) Modulation analogique (Porteuse et modulant analogiques): Amplitude: MA ou AM U min Axe Q U max U 0 Φ Fréquence: MF ou FM Phase: MP ou PM Amplitude et phase: Combinaison de deux signaux en quadrature F min ou Φ min F max ou Φ max U Q avec Φ = π/2 U I avec Φ = 0

2 Types de modulation numérique Porteuse analogique avec un modulant numérique: Amplitude: ASK (Amplitude Shift Keying) Fréquence: FSK ou PSK (Frequency Shift Keying) F i ou Φ i Phase: APSK (Amplitude Phase Shift Keying) F i ou Φ i Amplitude et Phase: QAM Modulants numériques ou bande de base NRZ: RZ Manchester

3 Exemple de transmission numérique: MIC MIC: Modulation par Impulsions et Codage PCM (Pulse Code Modulation) Exemple Codage à 8 niveaux sur 4 bits ASK2 Quantification Exemple de transmission numérique: MIC MIC: Modulation par Impulsions et Codage PCM (Pulse Code Modulation) Exemple Codage à 8 niveaux sur 4 bits ASK2 (1 ou 0) Quantification

4 Transmission téléphonique avec la MIC Amplitude (V) Code Signal numérique 8.7 => => => => V2 V3 V32 Signal multiplexé: - 30 voies et 2 signalisation - bande passante audio 3.4 khz - f e (audio): 8kHz - code sur 8 bits - f e (MIC): 32*8*8 = 2 Mbit/s Evolution du produit débit-longueur BL. Capacité de transports définie par: Figure de Mérite BL (Bit.s -1.Km) Soit un signal numérique: T B est la période la plus courte possible sans perte d information: Diminution de 3dB du signal modulé. Dépend du support (ligne) et de la longueur de propagation L. B = 1/T B = Débit binaire. BL= L/T B Figure de Mérite: bande passante théorique de la ligne.

5 Mesure de la bande passante Régime impulsionnel τ m Régime harmonique Spectre mesuré P e P e P s P s Affaiblissement intrinsèque: A 0 =10log(P s /P e ) Affaiblissement de l enveloppe: A(f)=10log( P s / P e ) qui dépend de la fréquence de modulation Conclusion: A = A 0 +A(f) A ( T m2.f 2 ) Bande passante en régime impulsionnel Envoi d impulsions sans dispersion ( t m =0) Amplitude temps Envoi d impulsions avec dispersion ( t m < T) Amplitude t m temps Envoi d impulsions avec dispersion ( t m > T) Amplitude t m => B = 1/ t m temps

6 B optique et B électrique en régime harmonique I ou V # P optique B électrique donnée par 20log(V s /V e ) = 20log(P s /P e ) => -3 db si P s /P e =0.707 B optique donnée par 10log(P s /P e ) => -3 db si P s /P e =0.5 P s /P e B e B o La dispersion modale L Vitesse c/n eff différente pour chaque mode Elargissement de l impulsion temporelle t = t 0 + t m t 0 t avec: ou c t L m c n t 2cn L c m ( nc n g) n g ( ON) 2

7 La fibre multimode à saut d indice Diamètre du cœur autour de 50 à 100 µm Forte dispersion modale Applications: Imagerie Capteurs La fibre multimode à gradient d indice Diamètre standard du cœur 62.5 µm Dispersion modale très atténuée Applications: Réseaux LAN ou WAN Capteurs

8 La fibre monomode Diamètre du cœur de 9 µm Il y a seulement la dispersion chromatique Applications: Télécommunications Capteurs Définition bande passante BP = 1 / t total en MHz t total dépend aussi de L donc on définit aussi la bande passante aussi en MHz.km BP N c est à dire: BP = BP N / L avec BP N en MHz.km et L en km Pertes en db \ km SI GI monomode

9 Influence de la largeur spectrale des sources Les sources ne sont pas monochromatiques avec des largeurs spectrales: LED: autour de 70 nm LD (FP): autour de 6 nm VCSEL: autour de 0.5 nm LD (DFB): autour de 0.3 pm Influence de la modulation: exemple modulation RZ Débit: 40 Gb.s -1 => ω=80 GHz ou λ=(2πλ 2 /c). f = 0.6 nm avec λ 0 = 1550 nm ou f 0 = 194 THz Dispersion chromatique du matériau Origine: n(ω) => β(ω): β(ω) = ω/v = n(ω).ω/c φ = β 0 + β 1 (ω-ω 0 )+ β 2 (ω-ω 0 ) 2 + β 3 (ω-ω 0 ) 3 + (Série de Taylor) Où ω 0 est le fréquence porteuse du signal optique Temps de transit sur une fibre de longueur L: T g = L/v g = L/(dω/dβ) Comme dβ/dω = β 1 au 1 er ordre alors T g = β 1 L Source jamais monochromatique excitation de plusieurs ω sur une plage ω et donc excitation de plusieurs modes β(ω) Elargissement de l impulsion en sortie de fibre

10 Dispersion chromatique(suite) Elargissement T c est donné par la différentielle suivante: T c = (dt g /dω). ω = (d/dω. L/v g ). ω = (d 2 β/dω 2 ).L. ω = β 2.L. ω, Où ω est la bande-passante de l impulsion Et β 2 = d 2 β/dω 2 au 2 ème ordre Autre définition: T c = (dt g /dλ). λ = (dt g /dω).(dω/dλ). λ = (β 2.L).(-2πc/λ 2 ). λ Avec 2πc/λ = ω On pose D = β 2.(-2πc/λ 2 ) coefficient de dispersion de la fibre T c = D.L. λ (On prendra la valeur absolue de D) Dispersion chromatique(suite) T c = D.L. λ avec T c en ps, L en km et λ en nm donc D est en ps.km -1.nm -1 Dans les fibres à base de Silice on a: D = S 0 /4[λ - λ 0 4 /λ 3 ] avec S 0 pente de la courbe soit dd/dλ au 3 ème ordre en ps.km -1.nm -2 avec D(λ 0 ) = 0 zéro de dispersion théorique Comme la formule de D est approchée, la valeur nulle n est jamais atteinte (effet des ordres supérieurs)

11 Dispersion chromatique(suite) D(λ) en ps / nm / km Dispersion normale Dispersion anormale Pas d élargissement de l impulsion λ en nm D.L. λ < T B donc si BR = 1/T B = 1/[ D.L. λ] Relation quadratique entre la dispersion chromatique et intermodale: T 2 tot = T 2 chr + T 2 inter Dispersion «normale» et «anormale» Rappel: D = β 2.(-2πc/λ 2 ) avec β 2 proportionnel à (dt g /dλ) Et f = c/λ

12 Influence du guide sur la dispersion Dans un guide multimode quasi-totalité du champ dans le cœur Dans un guide monomode: répartition dépend de λ (λ < λ) n(λ) = n mat + δn guide => D = D mat + D guide Modification de la dispersion D mat dépend du matériau => non contrôlable D guide dépend de la forme de la fibre SMF NZDSF DSF

13 Compensation de la dispersion Fibre optique particulière avec D < 0 et D >> 1 A λ : D DCF (λ).l DCF +D(λ).L F = 0 avec L F >> L DCF Sur une plage λ : d DCF (λ).l DCF +d (λ).l F = 0 avec D(λ 1 ) = d(λ 0 ) + d (λ 0 )(λ 1 - λ 0 ) D SMF = 17 ps.nm -1.km -1 et D DCF = -100 ps.nm -1.km -1 mais pertes de 0.6 db/km au lieu de 0.2 db/km Dispersion de polarisation Fibre optique idéale: mode TE et TM dégénérés Anisotropie, contraintes ou courbures Levée de dégénérescence Axe lent (s) et rapide (f) => β s et β f T = L(1/v f -1/v s ) = L(β f -β s ) T = D PMD.L 0.5 avec D PMD en ps.km -0.5 DGD = Dispersion Group Delay D PMD autour de 1 ps.km -0.5

14 Compensation de la PMD Augmentation de la levée de dégénérescence pour obtenir deux modes orthogonaux distincts: PMF (Fibre à Maintien de Polarisation) Fibre Panda Fibre Bow-Tie Exemples de norme de transmission

Communications Numériques par Fibre Optique

Communications Numériques par Fibre Optique Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Communications Numériques par Fibre Optique

Plus en détail

Spécifications techniques fibre monomode OS1 9/125

Spécifications techniques fibre monomode OS1 9/125 Spécifications techniques fibre monomode OS1 9/125 OPTIQUES Atténuation à 1310nm 0.34 db/km 0.35dB/km Atténuation à 1383 nm 0.34 db/km 0.35 db/km Atténuation à 1550 nm 0.20 db/km 0.22 db/km Atténuation

Plus en détail

Fibres et télécommunications. La dispersion chromatique.

Fibres et télécommunications. La dispersion chromatique. TP A 1 Fibres et télécommunications. La dispersion chromatique. Version du 2 juillet 2013 Les questions P1 à P5 doivent être préparées avant la séance. Sommaire 1 Préparation de la séance de Travaux Pratiques........

Plus en détail

Séminaire communications numériques

Séminaire communications numériques Séminaire communications numériques Caractéristiques du canal optique de transmission Michel Morvan Sommaire Introduction : la fibre et la transmission sur fibre Atténuation et dispersion chromatique La

Plus en détail

Cours MRIM: Etude des supports de transmission. la fibre optique

Cours MRIM: Etude des supports de transmission. la fibre optique Cours MRIM: Etude des supports de transmission la fibre optique Page 2/35 1 - Généralités La lumière est une onde électromagnétique, de longueur d onde λ, qui se propage dans un milieu transparent et isolant

Plus en détail

3) modulations numériques.

3) modulations numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 3) modulations numériques. A) Rappels sur les modulations analogiques : Signal modulant analogique s(t) Modulateur porteuse analogique p(t) = P. cos(ω0.t) Signal

Plus en détail

Technologies des réseaux tout optique

Technologies des réseaux tout optique École Nationale des Sciences Appliquées Tétouan- Génie des Systèmes de Télécommunications et Réseaux GSTR3 Module: Complément Télécoms Technologies des réseaux tout optique Pr. Mounir Arioua m.arioua@ieee.org

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

Modulations numériques 1

Modulations numériques 1 ENSA ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D EL JADIDA DEPARTEMENT DE TELECOMMUNICATIONS Cours: T5 Communications numériques Présenté par Prof. Dr. A. Berraissoul Cycle Ingénieur 2012/2013 2 Cours: T

Plus en détail

Transmissions et Protocoles

Transmissions et Protocoles 1 Médium de transports Transmissions et Protocoles Nathalie Mitton EQUIPE PROJET POPS Lille Nord Europe 2011 Nathalie Mitton Transmissions et Protocoles 2011-2 Définitions Les médias physiques Médiums

Plus en détail

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 La Couche Physique Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 I. Introduction Rôle de cette couche : Transmettre un flot de bits d'information d'une machine à une autre. L'étude de

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

5)44 ' #ARACT RISTIQUES DES C BLES FIBRES OPTIQUES MONOMODES DISPERSION D CAL E NON NULLE

5)44 ' #ARACT RISTIQUES DES C BLES FIBRES OPTIQUES MONOMODES DISPERSION D CAL E NON NULLE UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS 5)44 ' SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT (10/96) SÉRIE G: SYSTÈMES ET SUPPORTS DE TRANSMISSION, SYSTÈMES ET RÉSEAUX NUMÉRIQUES Caractéristiques

Plus en détail

La fibre optique : le guide optique aux multiples facettes

La fibre optique : le guide optique aux multiples facettes La fibre optique : le guide optique aux multiples facettes Thierry Chartier Laboratoire CNRS Foton Université de Rennes 1, Enssat Lannion thierry.chartier@enssat.fr Les journées de l Optique 2012, 17-19

Plus en détail

Architecture de liaisons optiques à 10 Gbit/s

Architecture de liaisons optiques à 10 Gbit/s Architecture de liaisons optiques à 10 Gbit/s Émilie Camisard Cas à traiter 2 NR distants de 150 km Équipements gamme métro ou intermédiaire 2 NR distants de 500 km Utiliser plusieurs fois la solution

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

27/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 informatique UdS. Chapitre 2 La couche physique. La couche physique : principe. La couche physique : principe (2)

27/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 informatique UdS. Chapitre 2 La couche physique. La couche physique : principe. La couche physique : principe (2) Chapitre 2 La couche physique Plan Transmission du signal affaiblissement, bande passante, bruit, débit maximal Codage, modulation, synchronisation Multiplexage Supports de transmission 2011 Réseaux et

Plus en détail

Rapport de stage de DESS «laser et applications» Mesure de la dispersion chromatique dans des fibres à cristaux photoniques

Rapport de stage de DESS «laser et applications» Mesure de la dispersion chromatique dans des fibres à cristaux photoniques Rapport de stage de DESS «laser et applications» Mesure de la dispersion chromatique dans des fibres à cristaux photoniques Etudiant : Responsables enseignants : Welschinger Jean-Emrik Bouazaoui Mohamed

Plus en détail

LES SUPPORTS PHYSIQUES

LES SUPPORTS PHYSIQUES LES SUPPORTS PHYSIQUES Dans le domaine des télécommunications et réseaux plusieurs types de supports physiques sont utilisés, les plus courants étant: 1. Le coaxial 2. La paire torsadée TP Twisted Pair

Plus en détail

Optique Ondulatoire. UE 32 - Module 3202. Yannick Dumeige

Optique Ondulatoire. UE 32 - Module 3202. Yannick Dumeige Département Mesures Physiques 2 nde année S3 2015-2016 Optique Ondulatoire UE 32 - Module 3202 Yannick Dumeige Volume horaire : 10 h de CM / 15 h de TD yannick.dumeige@univ-rennes1.fr 1/27 Optique Ondulatoire

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Bac Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. La Fibre optique

Bac Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. La Fibre optique La Fibre optique 1 Historique: L'idée d'utiliser la lumière comme support véhiculant des informations n'est pas récente. Dès la plus haute antiquité, les hommes ont utilisé des sources optiques (soleil,

Plus en détail

La PMD dans la fibre Réalité ou pure spéculation? Grégory Liétaert Marketing Produit Division fibre Optique, Acterna Test & Mesures

La PMD dans la fibre Réalité ou pure spéculation? Grégory Liétaert Marketing Produit Division fibre Optique, Acterna Test & Mesures La PMD dans la fibre Réalité ou pure spéculation? Grégory Liétaert Marketing Produit Division fibre Optique, Acterna Test & Mesures La PMD dans la fibre - Réalité ou pure spéculation? La PMD en théorie

Plus en détail

TP6 Transmission par Fibre Optique S3-Cycle 2 / Module M3205

TP6 Transmission par Fibre Optique S3-Cycle 2 / Module M3205 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP6 Transmission par Fibre Optique S3-Cycle 2 / Module M3205 RT2A 2014-15 Le but de ce TP est l étude d une ligne de transmission par fibres optiques, étude sur deux types

Plus en détail

Sources et détecteurs pour les liaisons par fibre optique

Sources et détecteurs pour les liaisons par fibre optique 1 Introduction Sources et détecteurs pour les liaisons par fibre optique Nous avons vu dans le chapitre précédent que les fibres optiques permettent de transmettre de l information sous forme de signaux

Plus en détail

Propagation linéaire et non-linéaire d impulsions femtosecondes

Propagation linéaire et non-linéaire d impulsions femtosecondes Propagation linéaire et non-linéaire d impulsions femtosecondes Christophe FINOT Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne, Université de Bourgogne, Dijon, FRANCE Ecole FEMTO 01 CAP HORNU 5-9

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM

Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM Pour la hiérarchie TDM, il y a deux catégorie : Le multiplexage dans les systèmes informatiques : La transmission TDM dans des lignes haute vitesse à partir

Plus en détail

Transmission FM sur fibre optique

Transmission FM sur fibre optique Transmission FM sur fibre optique L utilisation d une fibre optique permet de transporter un signal sur de grandes distances avec une très bonne immunité aux parasites. Le signal optique qui y transite

Plus en détail

Limitations principales d un canal de transmission

Limitations principales d un canal de transmission Limitations principales d un canal de transmission En pratique, les voies de communication ne transmettent pas fidèlement les impulsions ; en effet, non seulement elles atténuent le signal qui se propage

Plus en détail

RADIODETECTION Systèmes de surveillance du spectre

RADIODETECTION Systèmes de surveillance du spectre Analyse et traitement de signaux Le logiciel R&S GX430 est une solution monocanal de Rohde & Schwarz permettant l analyse et le traitement de signaux analogiques et numériques HF / VHF / UHF. Ensemble

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Université Paris 7. Maîtrise de physique 2000 2004 INTRODUCTION À L OPTIQUE GUIDÉE. F. Bernardot

Université Paris 7. Maîtrise de physique 2000 2004 INTRODUCTION À L OPTIQUE GUIDÉE. F. Bernardot Université Paris 7 Maîtrise de physique 2000 2004 INTRODUCTION À L OPTIQUE GUIDÉE F. Bernardot INTRODUCTION À L OPTIQUE GUIDÉE Les instruments d Optique conventionnels, ainsi que les expériences d Optique

Plus en détail

CHAPITRE 3. Notion de Chaîne télécommunication

CHAPITRE 3. Notion de Chaîne télécommunication CHAPITRE 3 Notion de Chaîne télécommunication Plan I- Introduction 1. Structure générale d une chaîne de transmission 2. Transmission en bande de base 3. Pourquoi utiliser la modulation? 4. Modulation

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES Calculette autorisée Durée: 1h 50 min Exercice I : Transmission d'information par fibre optique (8 points) (Sujet Polynésie 2013) Les fibres optiques constituent un

Plus en détail

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Les matériaux utilisés pour réaliser des composants optiques sont ± absorbants (pertes énergétiques selon le trajet Flux

Plus en détail

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω TP ONDES DE TENSION LE LONG D'UNE LIGNE COAXIALE Objectifs : - S accoutumer à la technologie d un coaxial et à son comportement en fréquence élevée - Mettre en évidence certaines propriétés générales d

Plus en détail

Cours n 4 : Du LASER continu au LASER femtoseconde

Cours n 4 : Du LASER continu au LASER femtoseconde Cours n 4 : Du LASER continu au LASER femtoseconde Manuel Joffre www.enseignement.polytechnique.fr/profs/physique/manuel.joffre/dea/ Le LASER : un oscillateur optique Bouclage Amplification Amplification

Plus en détail

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Communication par fibre optique: des Romains a nos jours Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Incroyable mais vrai. la fibre optique! Aussi mince qu un cheveu mais tres resistante

Plus en détail

Exposé Technique : La Fibre Optique. LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point

Exposé Technique : La Fibre Optique. LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point Exposé Technique : La Fibre Optique LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point SOMMAIRE La fibre optique Le WDM Les connecteurs Glossaire I Introduction à la fibre optique II La Technologie du WDM III

Plus en détail

Union internationale des télécommunications

Union internationale des télécommunications Union internationale des télécommunications UIT-T G.652 SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT (06/2005) SÉRIE G: SYSTÈMES ET SUPPORTS DE TRANSMISSION, SYSTÈMES ET RÉSEAUX NUMÉRIQUES

Plus en détail

Master ISIC Introduction 1. F. Wagner. 6 * 3h de cours + 1h d'exam écrit

Master ISIC Introduction 1. F. Wagner. 6 * 3h de cours + 1h d'exam écrit Master ISIC Introduction 1 F. Wagner 6 * 3h de cours + 1h d'exam écrit Master ISIC Introduction 2 Bref Historique de l instrumentation Science relative à la conception et l utilisation rationnelle d instruments

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

WhitePaper Mars 2010. RéSEAUX OPTIQUES Classification des fibres optiques suivant l ISO 11801 et l EN 50173 : OP, OH, OM et OS

WhitePaper Mars 2010. RéSEAUX OPTIQUES Classification des fibres optiques suivant l ISO 11801 et l EN 50173 : OP, OH, OM et OS N 6 WhitePaper RéSEAUX OPTIQUES Classification des fibres optiques suivant l ISO 11801 et l EN 50173 : OP, OH, OM et OS Introduction L amendement 2.0 de la norme ISO 11801 est en cours de finalisation

Plus en détail

La modulation de signaux numérique I) Rôle de la modulation

La modulation de signaux numérique I) Rôle de la modulation SEN Modulation de signaux numérique - page1 /8 La modulation de signaux numérique I) Rôle de la modulation Pour transférer un signal numérique par les ondes on doit moduler ce signal. L émetteur module

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

Télécommunication Optique. Najjar M.

Télécommunication Optique. Najjar M. Télécommunication Optique Najjar M. FIBRES OPTIQUES Avantages des fibres optiques : Performances de transmission : très faible atténuation (0,2dB/km) très grande bande passante multiplexage en longueur

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

École Nationale Supérieure de Sciences Appliquées et de Technologie

École Nationale Supérieure de Sciences Appliquées et de Technologie École Nationale Supérieure de Sciences Appliquées et de Technologie Réalisation de lasers à fibre à contre-réaction répartie pour l étude de l injection optique : comparaison à l injection avec des lasers

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Najjar Monia. NGN Fibre Optique. Dr. Najjar Monia

Najjar Monia. NGN Fibre Optique. Dr. Najjar Monia NGN Fibre Optique Dr. 2016 1 Plan 2 Chapitre I Fibre Optique I.1 Bilan de puissance I.2 Fibre optique I. 3 Composants optiques I.4 Bilan de dispersion Chapitre II Techniques de Multiplexage II.1 TDM II.2

Plus en détail

Des lasers. Pourquoi transmettre l information dans le domaine optique?

Des lasers. Pourquoi transmettre l information dans le domaine optique? Des lasers pour les télécommunications optiques par fi bres : un luxe ou une nécessité? Mehdi Alouini (mehdi.alouini@univ-rennes1.fr) Institut de Physique de Rennes, UMR CNRS 6251, Université de Rennes

Plus en détail

Réseau fibre optique étendu - MAN-WAN Guide de réalisation

Réseau fibre optique étendu - MAN-WAN Guide de réalisation Réseau fibre optique étendu - MAN-WAN Guide de réalisation Guide MAN WAN Réf 12/00-006 FR SOMMAIRE 1. PREAMBULE 2 2. LES APPLICATIONS DES RESEAUX LONGUES DISTANCES 3 3. LES APPLICATIONS METROPOLITAINES

Plus en détail

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique Réseaux M1 Informatique 215/16 E. Godard Aix-Marseille Université Couche Physique Plan Plan 7 OSI Application TCP/IP Application 6 5 Presentation Session Not present in the model 4 3 2 1 Transport Network

Plus en détail

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S ETUDE DES VIBRATIONS 1 Chapitre I - Présentation et définitions 2 Les objectifs à atteindre: 1) Savoir décrire le modèle de l'oscillateur harmonique et savoir l'appliquer à l'étude des systèmes physiques

Plus en détail

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre Fibres Optiques 1 Introduction Les fibres optiques permettent la propagation guidée de la lumière sur plusieurs milliers de kilomètres. Elles permettent actuellement une transmission d information rapide

Plus en détail

Communications par Fibre Optique

Communications par Fibre Optique Journées X-UPS de physique Communications par Fibre Optique mercredi 4 mai 24 Version 5. Philippe Gallion TELECOM ParisTech, Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications CNRS LTCI 46, rue Barrault,

Plus en détail

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique 1 Rappels théoriques Les états de polarisation de la lumière 1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique Le champ électrique d'une onde plane harmonique en un point M au cours du temps

Plus en détail

Télévision. Signal Vidéo Image

Télévision. Signal Vidéo Image Télévision Signal Vidéo Image Objectif, introduction Étude du signal vidéo Rappel : vision, sensation visuelle Signal de luminance Cinéma, projection des images Vidéo 50 Hz analyse et reconstruction de

Plus en détail

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain Table des matières Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4 Exercices II: couche physique 1/5 2008 tv Câblage paire torsadée Le câblage d une installation est réalisée

Plus en détail

Évolution des fibres optiques monomodes pour le marché Télécom. Par Gérard Paris-ACOME, responsable produit-process fibres optiques Monomodes

Évolution des fibres optiques monomodes pour le marché Télécom. Par Gérard Paris-ACOME, responsable produit-process fibres optiques Monomodes 1 Évolution des fibres optiques monomodes pour le marché Télécom Par Gérard Paris-ACOME, responsable produit-process fibres optiques Monomodes 2 Points présentés : Amélioration sur la tenue aux courbures.

Plus en détail

Transmission de l'information

Transmission de l'information Transmission de l'information PRAG / IOGS / LEnsE Année 2015-2016 Plan Principe de transmission Transmissions analogiques Transmissions numériques 1 AM FM Intérêts du passage au numérique Principes de

Plus en détail

De la modulation OFDM à WiMAX

De la modulation OFDM à WiMAX S olutions COMMUNICATIONS RADIO De la modulation OFDM à WiMAX Les techniques de communication sans fil sont aujourd hui accessibles à tous. De nombreux standards sont opérationnels, les performances s

Plus en détail

Pacific technology LES CORDONS OPTIQUES. Tel : 01 46 01 96 76 Fax : 01 40.94.04.69. Email : sncoletti@yahoo.fr BUT DE CETTE LETTRE

Pacific technology LES CORDONS OPTIQUES. Tel : 01 46 01 96 76 Fax : 01 40.94.04.69. Email : sncoletti@yahoo.fr BUT DE CETTE LETTRE Pacific technology Tel : 01 46 01 96 76 Fax : 01 40.94.04.69 Email : sncoletti@yahoo.fr LES CORDONS OPTIQUES BUT DE CETTE LETTRE Le présent document a pour but de donner quelques précisions sur les bretelles

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Modem fibre optique ODW-631

Modem fibre optique ODW-631 Modem fibre optique ODW-631 RS-422/485 vers Fibre Optique, application point à point L ODW-631 est conçu pour des connexions point à point entre réseaux et équipements dotés d'une interface RS-422/485.

Plus en détail

TRAVAILLER SUR ALISE :

TRAVAILLER SUR ALISE : ALISE : UN LASER DE PUISSANCE Alisé (Activité Laser ImpulSionnel pour les Etudes) est un laser de puissance d énergie 100 à 200 Joules. Véritable outil de laboratoire évolutif, Alisé conserve ses caractéristiques

Plus en détail

Devoir Surveillé n 3

Devoir Surveillé n 3 Devoir Surveillé n 3 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

Module STOM : Examen du 28 mai 2003

Module STOM : Examen du 28 mai 2003 Module STM : Examen du 8 mai 3 Durée : 3 heures. Aucun document n'est autorisé. Les réponses aux questions doivent toujours être justifiées. Les parties A et B doivent être rendues sur des copies séparées.

Plus en détail

L ESSENTIEL DES TELECOMMUNICATIONS

L ESSENTIEL DES TELECOMMUNICATIONS L ESSENTIEL DES TELECOMMUNICATIONS Objectifs de la formation comprendre les principes de base des techniques de télécommunication découvrir les développements les plus récents du marché des télécommunications

Plus en détail

Source Canal Récepteur

Source Canal Récepteur Cours n 18 : Traitement, transmission et stockage de l information Introduction Suivre en direct à la télévision une compétition sportive qui se déroule à l autre bout du monde, envoyer un mail à un ami,

Plus en détail

Le câble coaxial. d diélectrique ou air. - Deux conducteurs concentriques - Diélectrique entre les 2 conducteurs

Le câble coaxial. d diélectrique ou air. - Deux conducteurs concentriques - Diélectrique entre les 2 conducteurs conducteur intérieur conducteur extérieur d diélectrique ou air D - Deux conducteurs concentriques - Diélectrique entre les 2 conducteurs - Deux impédances 50 Ω et 75 Ω 1 Les principaux types de câbles

Plus en détail

SPIROU Design Optique Préliminaire du Spectrographe

SPIROU Design Optique Préliminaire du Spectrographe DATE: 3 Juillet 2008 PAGE 1/1 SPIROU Design Optique Préliminaire du Spectrographe DATE: 3 Juillet 2008 PAGE 2/2 Table of contents 1. DESIGN OPTIQUE PRELIMINAIRE SPECTROGRAPHE...3 List of Figures Figure

Plus en détail

Fibres microstructurées un survol des principales propriétés linéaires

Fibres microstructurées un survol des principales propriétés linéaires Fibres microstructurées un survol des principales propriétés linéaires G. Renversez Institut Fresnel (UMR CNRS 6133) & Université Paul Cézanne Aix-Marseille III Marseille, France gilles.renversez@fresnel.fr

Plus en détail

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion Dynamique des lasers. Lasers en impulsion A. Evolutions couplées atomesphotons Rappel: gain laser en régime stationnaire Equations couplées atomes-rayonnement Facteur * Elimination adiabatique de l inversion

Plus en détail

Les mesures de dispersion chromatique ( DC )

Les mesures de dispersion chromatique ( DC ) Les mesures de dispersion chromatique ( DC ) Par Laurent COLOMER, PHOTON LINES Conférences Opto 2005-1 Qu est ce que la dispersion? La Dispersion au sens large est un étalement ou un élargissement des

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULCR) (Durée : 4 heures)

COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULCR) (Durée : 4 heures) ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES CONCOURS D ADMISSION 2014 FILIÈRE MP COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULCR) (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices n est pas autorisée pour cette épreuve.

Plus en détail

Couche physique Médias et équipements

Couche physique Médias et équipements Couche physique Médias et équipements Concepts de base - Unité de mesures Terminologie - Convention Différents types de média : Cuivre - Fibre Optique Hertzien Equipements des différentes couches : répéteur,

Plus en détail

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain La fibre optique L'essentiel L'Internet de demain Alben21 - Tous droits réservés - Edition 2012 Constituée d'un cœur entouré d'une gaine réfléchissante, la fibre optique est un "tuyau" très fin dans lequel

Plus en détail

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 Optique 1 Pr Mariano-Goulart Séance préparée par Inès BOULGHALEGH, Hélène GUEBOURG DEMANEUF, Karim HACHEM, Jeff VAUTRIN

Plus en détail

Radiocommunications. Oscillateurs. Joël Redoutey - 2009

Radiocommunications. Oscillateurs. Joël Redoutey - 2009 Radiocommunications Oscillateurs Joël Redoutey - 2009 Définition Un oscillateur sinusoïdal est un système autonome qui, à partir d une source de tension continue, délivre un signal sinusoïdal aussi pur

Plus en détail

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION?

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION? QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS LE MATCH µm VS 62,5 µm Dans les années 70, les premières fibres optiques de télécommunications avaient un coeur de µm : ces dernières ont été remplacées

Plus en détail

FMSIE235 - Master EEA Amplification Optique - Notes de Cours. Mikhaël MYARA myara@opto.univ-montp2.fr

FMSIE235 - Master EEA Amplification Optique - Notes de Cours. Mikhaël MYARA myara@opto.univ-montp2.fr FMSIE235 - Master EEA Amplification Optique - Notes de Cours Mikhaël MYARA myara@opto.univ-montp2.fr 1 er février 28 Table des matières 1 Contexte 5 1.1 Telecommunications optiques numériques à longue

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Unité d Enseignement L3 : Introduction aux télécommunications

Unité d Enseignement L3 : Introduction aux télécommunications Unité d Enseignement L3 : Introduction aux télécommunications Gilles Menez Université de Nice Sophia-Antipolis Département d Informatique email : menez@unice.fr www : www.i3s.unice.fr/ menez 31 janvier

Plus en détail

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types..

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types.. Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. I Définitions Un réseau est.. de tout types... Les réseaux permettent d offrir des services aussi bien aux entreprises qu aux particuliers (gestion

Plus en détail

Introduction au Traitement Numérique du Signal

Introduction au Traitement Numérique du Signal Introduction au Traitement Numérique du Signal bjectifs : présenter sans développement calculatoire lourd (pas de TF, pas de TZ) on donne des résultats on illustre. n donne des exemples sous Matlab en

Plus en détail

Guide de sélection des fibres

Guide de sélection des fibres Introduction: Le but de ce guide de sélection est de vous fournir l aide nécessaire pour vous permettre de choisir la fibre la mieux adaptée à vos besoins (En fonction du type d équipement actif utilisé

Plus en détail

Optique géométrique et physique

Optique géométrique et physique J.Hormière / 2 Optique géométrique et physique I Un objectif de distance focale f 320 mm est constitué par un doublet (L, L 2 ) de formule 8, 5, 4 (f 8a, e 5a, f 2 4a). La lumière rencontre d abord la

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures ÉCOE POYTECHNIQUE Promotion 2009 CONTRÔE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 undi 12 juillet 2010, durée : 2 heures Documents autorisés : cours, recueil de problèmes, copies des diapositives, notes de PC Indiquer

Plus en détail

1 - Théorie. Analyseurs de réseaux vectoriels (VNA) à la portée d une bourse radioamateur

1 - Théorie. Analyseurs de réseaux vectoriels (VNA) à la portée d une bourse radioamateur nalyseurs de réseaux vectoriels (VN) à la portée d une bourse radioamateur 1 - Théorie Préambule L approche mathématique habituelle du comportement des lignes et des antennes considère l impédance comme

Plus en détail

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Laser à Cascade Quantique étudié par spectroscopie THz ultrarapide, et génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Présentation : Simon SAWALLICH Date : Mercredi 14/04/2008

Plus en détail

LES FIBRES OPTIQUES. o 2.n 1.d

LES FIBRES OPTIQUES. o 2.n 1.d LES FIBRES OPTIQUES 1) Propagation des modes dans les fibres : Mode de propagation : cos = (m + ()) o 2.n 1.d A chaque valeur de m est associé un angle m solution de l équation ci dessus. A chaque m est

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE Calculatrice à fonctionnement autonome autorisé conformément à la circulaire n 991836 du 16/11/99 Tout autre

Plus en détail

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE 41 VI-1- INTRODUCTION Les sources lasers ont bouleversé les méthodes et les possibilités de la spectroscopie: leurs très grande monochromaticité a permis de résoudre des

Plus en détail

i) Source ponctuelle Quel que soit le type d'interféromètre (division du front d'onde ou d'amplitude), les interférences sont non-localisées.

i) Source ponctuelle Quel que soit le type d'interféromètre (division du front d'onde ou d'amplitude), les interférences sont non-localisées. Optique Ondulatoire Plan du cours [1] Aspect ondulatoire de la lumière [2] Interférences à deux ondes [3] Division du front d onde [4] Division d amplitude [5] Polarisation [6] Diffraction [7] Interférences

Plus en détail

Activité Optique Hyperfréquence au LAAS-CNRS

Activité Optique Hyperfréquence au LAAS-CNRS Activité Optique Hyperfréquence au LAAS-CNRS P. H. Merrer, H. Brahimi, P. Lacroix, S. Bonnefont, O. Llopis LAAS-CNRS, Université de Toulouse, 7 av. du Colonel Roche, 31077 Toulouse, Cedex 04, France L

Plus en détail

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr)

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr) Base Théorique Transformation de Fourier : #" $! Nyquist Bande passante Limites Théoriques, sans bruit, niveaux, % &(' +* #" $! -, ) Shanon Bande passante, bruit blanc, &/.rapport signal sur bruit, % &('

Plus en détail