Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015"

Transcription

1 L honorable Céline Hervieux-Payette, c.p. Sénateur Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada Nécessité d'une action nationale Préparé par : David E. Hamilton 9/15/2015 Résumé: Après un an passé à examiner les performances économiques du Canada post-crise financière de 2008 et les bénéfices des accords de libre-échange signés par le Canada depuis 2006, le Sénateur Hervieux-Payette, Vice-présidente du Comité permanent des banques et du commerce, a mené cette étude avec l intention de séparer les faits de la fiction. Le Canada fait face à un changement structurel de l économie et le gouvernement conservateur n a jamais su y répondre. Il n a fait que signer un nombre sans précédent d accords de libre-échange. Mais, dans ce nouveau contexte, l expérience montre que ces accords ne créent pas d excédent commercial ni d emploi. Les défis du Canada en matière commerciale nécessitent une approche moderne et une révision stratégique de ses politiques afin d assurer le succès des Canadiens dans l environnement mondial d aujourd hui. Ce rapport propose 7 recommandations cruciales.

2 Bureau de l honorable C. Hervieux-Payette, c.p., Sénateur 1 Synthèse. Examen des résultats commerciaux, Canada

3 Introduction La reprise actuelle des exportations depuis la récession issue de la crise des prêts hypothécaires à risque est la pire reprise de toute l histoire du Canada moderne et, avant la crise, les exportations du Canada ont donné un piètre rendement en raison de l évolution du contexte mondial. Le commerce s articule autour de réseaux de production appelés «chaînes d approvisionnement mondiales». L appréciation du dollar a entraîné une diminution du nombre des entreprises exportatrices, et le fléchissement récent du dollar par suite de la chute des prix de l énergie n entraînera pas une reprise complète dans le secteur manufacturier. On serait tenté d attribuer ce recul à la croissance du secteur des ressources naturelles, pourtant toutes les économies du G7 ont subi pareil recul. Le secteur des services au Canada s est développé et représente aujourd hui environ 80 % de l économie canadienne, et toutes les autres économies du G7 ont connu la même transition. 160% 140% 120% 100% 80% 60% 40% 20% 0% Reprises des exportations du Canada Récession de Récession de Récession de OCDE, Étude économique du Canada, Part de l'emploi du secteur manufacturier G FRA ALL ITA JAP R.-U. É.-U. Source des données : Indicateurs de développement de la Banque mondiale Bureau de l honorable C. Hervieux-Payette, c.p., Sénateur 2 Synthèse. Examen des résultats commerciaux, Canada

4 Pendant une décennie au Canada, les importations ont augmenté plus vite que les exportations. Du fait que de nombreuses économies émergentes accèdent au marché mondial en adhérant à l OMC et en signant leurs propres accords commerciaux, les exportateurs canadiens se retrouvent au sein d une compétition plus féroce. Le nombre d entreprises exportatrices, qui avait atteint un sommet inégalé en 2005 (45 000), est passé à en De nos jours, il est souvent question de la valeur du dollar canadien et des avantages que pourrait procurer le taux de change. Or, le problème que pose un taux de change américain peu élevé est que les pays qui compétitionnent avantageusement le Canada dans le domaine des exportations profitent aussi de l appréciation du dollar américain. La récession qui a suivi la crise des prêts hypothécaires à risque n a fait qu accélérer ces changements. En vain le Canada s est-il efforcé de comprendre et de maîtriser ces changements. Toutefois, depuis dix ans, le Canada n a jamais modifié sa stratégie et les résultats sont toujours décevants. Quand les temps changent, il faut changer d approche. L inadéquate action du Canada Les accords de libre-échange ne régleront pas le problème Le Canada a réagi en signant un nombre sans précédent d accords de libre-échange. L expérience du Canada avec ses partenaires de libre-échange révèle que ces accords ne créent pas d excédent commercial : ils ne font qu élargir soit le déficit soit l excédent préexistant. Les États-Unis demeurent le principal marché d exportation du Canada, mais nos exportations vers ce pays ont plafonné en La nouvelle série d accords de libre-échange augmentera notre déficit puisque la croissance des importations sera supérieure à celle des exportations. Le Canada réussit à enregistrer d importants excédents seulement avec des pays anglophones. Au mieux, les accords de libre-échange créent de nouveaux débouchés, mais les Canadiens ne sont pas en mesure d en tirer parti. En bref, le problème n est pas le manque d accords de libre-échange, mais la capacité du Canada de soutenir la concurrence et de se familiariser avec les marchés des nouveaux partenaires. Le nombre d emplois créés par l AECG relève de la fiction En octobre 2013, le gouvernement Harper a annoncé un accord de libre-échange avec l Europe, appelé l Accord économique et commercial global (AECG). Même s il n a pas rendu public le texte de l Accord, le gouvernement a déposé au Parlement un document exposant en détail l AECG et ses retombées (document appelé ci-après le «texte sur l annonce de l AECG 1»). Le texte sur l annonce de l AECG indique ce qui suit : Une étude conjointe Canada-UE, sur laquelle les deux parties se sont appuyées pour lancer les négociations, a conclu qu un accord commercial pourrait accroître les échanges bilatéraux de 20 p. 100 et faire augmenter les revenus du Canada de 12 milliards de dollars par année. En d autres termes, les avantages économiques d une entente de grande portée reviendraient à augmenter le revenu annuel du ménage canadien moyen de dollars ou à créer près de nouveaux emplois. Le texte sur l annonce de l AECG fait référence à une étude antérieure (appelée ci-après «l étude préalable sur l AECG 2»). Il faut noter que l étude préalable sur l AECG ne mentionne pas les emplois censés découler de l Accord. Elle parle seulement d une croissance de 20 % du commerce et d une hausse de 12 milliards de dollars du PIB du Canada. Ce chiffre de emplois ne 1 Travaux publics Canada 2013, Ouvrir de nouveaux marchés en Europe Créer des emplois et des occasions pour les Canadiens et les Canadiennes Un aperçu. 2 Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada, Évaluation des coúts et avantages d un partenariat économique plus étroit entre l Union européenne et le Canada Étude conjointe entre la Commission européenne et le Gouvernement du Canada. Bureau de l honorable C. Hervieux-Payette, c.p., Sénateur 3 Synthèse. Examen des résultats commerciaux, Canada

5 peut provenir que d un calcul réalisé à partir des intrants utilisés dans l étude préalable sur le commerce et le PIB. Ce calcul et le résultat obtenu n apparaissent nulle part dans l étude préalable. Or, à la lecture du texte sur l annonce de l AECG, on a tendance à croire que le chiffre de emplois provient de l étude préalable. C est lors du témoignage présenté par le ministre Ed Fast au Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes que les emplois sont mentionnés pour la première fois 3. Dans le rapport du Comité portant sur les négociations d un accord de libre-échange avec l Europe, la seule indication des emplois provient de ce même témoignage du ministre Fast le 6 octobre Il est impossible de vérifier le calcul ayant produit le chiffre de nouveaux emplois, car les données et la méthodologie utilisées ne sont accessibles ni au public ni au Parlement. L étude préalable sur l AECG est désuète et inexacte Quoi qu il en soit des nouveaux emplois, l annonce d une croissance du commerce et du PIB repose sur des erreurs importantes. L étude préalable sur l AECG date de 2008, mais l analyse qui la sous-tend a été effectuée pour un sommet Canada-Union européenne qui s est tenu en Les données sur lesquelles s appuie l étude sont de provenances diverses, dont la Banque mondiale, la Commission européenne et le projet d analyse du commerce mondial (GTAP) de l Université Purdue. Le tableau ci-dessous donne plus de détails sur les données utilisées. Économie Données Dernière année des données Canada Banque mondiale 2006 Europe Commission européenne 2006 Reste du monde GTAP 2004 L étude préalable sur l AECG a été achevée en 2007, soit avant la crise des prêts à risque et la récession qui a suivi. L étude ne tient donc pas compte des faibles taux de croissance enregistrés au Canada, et Europe et dans le reste du monde dans la foulée de la récession de Elle ne tient pas compte de la crise de l euro. Par ailleurs, un accord de libre-échange entre les États-Unis et l Europe (TTIP) est présentement en négociation. En 2014, l Unité de l évaluation de l impact ex ante du Parlement européen a analysé l étude préalable sur le TTIP et en a comparé les résultats et les méthodologies avec ceux de l étude préalable sur l AECG 5. Cette évaluation est appelée ci-après «l évaluation du Parlement européen». L évaluation du Parlement européen indique les taux de croissance moyens du PIB supposés pour le Canada, l Europe et le reste du monde dans l étude préalable sur l AECG. Le tableau ci-dessous compare les données de l étude préalable sur l AECG relatives à la croissance et les données actuelles de la Banque mondiale. 3 Parlement du Canada, Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes, Témoignages, 6 octobre Parlement du Canada, rapport du Comité permanent du commerce international, Négociations en vue d un accord économique et commercial global entre le Canada et l Union européenne. 5 Service de recherche du Parlement européen, Unité de l évaluation de l impact ex ante, EU-US Transatlantic Trade and Investment Partnership: Detailed Appraisal of the European Commission s Impact Assessment, Bureau de l honorable C. Hervieux-Payette, c.p., Sénateur 4 Synthèse. Examen des résultats commerciaux, Canada

6 Taux moyen de croissance du PIB, Économie Prévision selon l étude Taux réel mesuré par la Écart préalable sur l AECG Banque mondiale Canada 2,68 1,44-1,24 Europe 2,55 0,38-2,17 Reste du monde 4,45 2,79-1,66 En conclusion, les parlementaires ne peuvent pas se fier aux chiffres de l étude préalable sur l AECG dans leurs discussions concernant l AECG. Par exemple, le chiffre de emplois, souvent mentionné par des représentants du gouvernement et du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement, est une pure invention qui repose uniquement sur les données non pertinentes de l étude préalable. En s appuyant sur ces chiffres pour promouvoir l Accord, le gouvernement et la fonction publique ont abusé de la confiance de la population. Or, les auteurs du texte sur l annonce de l AECG étaient nécessairement au courant de ces faits parce qu ils ont cité directement l étude préalable. Une solution serait de d élargir le mandat du Directeur parlementaire du budget (DPB) afin qu il soit en mesure de procéder, automatiquement et de manière indépendante, à une révision des accords de libre-échange négociés par le gouvernement afin de s assurer que ces accords soient conclus dans le meilleur intérêt de tous les Canadiens. Enfin, le gouvernement doit rendre public les textes négociés et le Parlement saisi pour ratifier les accords. Les agences commerciales n ont pas été en mesure de régler le problème Le Canada dispose de nombreux organismes de facilitation du commerce actuellement répartis entre le ministère des Affaires étrangères, du Commerce international et du Développement (MAECD) et le ministère de l Industrie. Tous ces organismes ont vu leur rendement fléchir. Le nombre d emplois obtenus grâce aux programmes d Exportation et développement Canada a diminué de 20 %, et la valeur totale des échanges commerciaux facilités par la Corporation commerciale canadienne a chuté de 44 %. Il y a un manque de coordination entre ces organismes et un examen en profondeur tous les deux ans devrait permettre de mettre en place des mesures actualisées efficaces. Les 4 grandes provinces n y sont pas parvenues non plus Les quatre grandes provinces canadiennes (Alberta, Colombie-Britannique, Ontario et Québec) ont aussi leurs propres bureaux de commerce et programmes de promotion commerciale, qu elles soutiennent avec plus ou moins d intensité. Ces quatre provinces n ont toujours pas dépassé les sommets d avant la récession au chapitre des exportations. Les politiques et les programmes des provinces se recoupent et font double emploi avec ceux du gouvernement fédéral. Il conviendrait de mieux coordonner les activités provinciales et fédérales. Chaînes d approvisionnement mondiales Le commerce international est maintenant axé sur un échange de tâches plutôt que sur un échange de produits et services : les réseaux de production traversent les frontières et, de ce fait, de nombreux produits sont aujourd hui «fabriqués dans le monde» plutôt que dans un seul pays. Cette nouvelle géographie impose l utilisation de nouvelles méthodes d analyse et d évaluation des échanges commerciaux. L analyse des chaînes de valeur mondiales (CVM) a justement été conçue à cette fin. Il Bureau de l honorable C. Hervieux-Payette, c.p., Sénateur 5 Synthèse. Examen des résultats commerciaux, Canada

7 importe d évaluer non seulement les ventes à l exportation (exportations brutes), mais aussi les recettes d exportation, également appelées «exportations à valeur ajoutée». Part des Exportations brutes du Canada Part des exportations à valeur ajoutée du Canada 80% 80% 60% 60% 40% 40% 20% 20% 0% % Agriculture Resources Naturelles Agriculture Resources Naturelles Fabrication Services Fabrication Services Source des données : World Input Output Database L analyse des échanges commerciaux du Canada à l aide des chaînes de valeurs mondiales révèle que la nature des exportations canadiennes a été transformée de façon permanente par la crise des hypothèques à risque élevé. Le secteur des services est devenu le principal moteur de croissance des exportations et la principale source de revenus, bien que les exportations du secteur manufacturier représentent la majorité des produits canadiens vendus à l étranger. Le secteur des services représente 80 % de l économie canadienne, et l analyse des CVM permet aux Canadiens de comprendre de quelle façon le plus gros producteur (secteur des services) et le plus gros exportateur (secteur manufacturier) sont reliés : ce lien sont les services contenus dans les biens fabriqués au Canada. Il faut signaler que cette démonstration n a été possible qu avec l utilisation de la World Input Output Database, créée par la Commission européenne pour l analyse des CVM. En recourant à la base de données d autres pays pour déceler le problème majeur que constitue la lente croissance des exportations canadiennes, cela démontre à quel point la politique commerciale du Canada accuse du retard par rapport à ses concurrents. Le gouvernement fédéral doit, à tout le moins, amorcer la création d une base de données sur les CVM et expliquer aux Canadiens comment s en servir. Conclusion Le ralentissement de la croissance des exportations canadiennes s explique par le changement du contexte mondial, et les efforts déployés par le Canada pour suivre le rythme n ont pas été suffisants. Le Canada est en train de se faire damer le pion, et il a été éjecté d une partie des marchés de fabrication à faible et à moyen coût. L avenir du secteur manufacturier canadien réside dans la production à fort contenu en services. Pour réaliser cette transition, il faut regrouper et coordonner convenablement tous les services publics aux entreprises; confier au secteur privé une partie de la responsabilité de l accès aux marchés étrangers; appréhender ce nouvel environnement à l aide de méthodes modernes, de techniques et d investissements publics afin de trouver des solutions; et mettre en place une série de politiques et de programmes pour créer un solide réseau de moyennes entreprises capables d échanges commerciaux au niveau international. Bureau de l honorable C. Hervieux-Payette, c.p., Sénateur 6 Synthèse. Examen des résultats commerciaux, Canada

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance 1 Introduction À la mi-2014, l économie canadienne demeure robuste. Le gouvernement du Canada est solidement

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

LE CANADA A BESOIN D UNE NOUVELLE SÉRIE DE BAISSES D IMPÔ

LE CANADA A BESOIN D UNE NOUVELLE SÉRIE DE BAISSES D IMPÔ LE CANADA A BESOIN D UNE NOUVELLE SÉRIE DE BAISSES D IMPÔ T DAVID STEWART-PATTERSON VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR DEVANT LE COMIT É PERMANENT DES FINANCES NOVEMBRE 2004 Merci de nous donner encore une fois

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Les idées peuvent bâtir le Canada Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Août 2015 1 Les idées peuvent bâtir le Canada Les défis auxquels font

Plus en détail

Résultats attendus et indicateurs

Résultats attendus et indicateurs ANNEXE I Résultats attendus et indicateurs Les indicateurs que la SCHL utilise en ce moment pour valider les résultats attendus de ses activités sont présentés ci-dessous. Ils sont en grande partie basés

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Maintien d une saine gestion financière et économique février 1999 «la dernière année se caractérise par un incroyable climat d incertitude économique,

Plus en détail

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN PRÉSENTATION AU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE DE LA CHAMBRE

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS L ALÉNA APRÈS HUIT ANS DES ASSISES POUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE L ALÉNA APRÈS HUIT ANS Des Assises Pour La Croissance Économique L ENGAGEMENT ENVERS L ALÉNA En dépit du ralentissement qu a connu l économie

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

LA MAISON-BLANCHE Bureau du chef du service de presse

LA MAISON-BLANCHE Bureau du chef du service de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 7 décembre 2011 LA MAISON-BLANCHE Bureau du chef du service de presse Fiche documentaire : Initiatives canado-américaines Par-delà la frontière et du Conseil de coopération

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2016 asdf Nations Unies New York, 2016 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial L économie mondiale a connu des revers en

Plus en détail

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période 2008 2012 Publié février 2008 ASSOCIATION CANADIENNE DU TRANSPORT URBAIN 55 RUE YORK, BUREAU 1401, TORONTO (ON) M5J 1R7 Tél: (416)

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS Pour en savoir davantage, consultez le site www.manitoba.ca C o m m u n i c a t i o n d e s r é s u l t a t s / 1 COMMUNICATION DES

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Créer des emplois. bien rémunérés. à prospérer

Créer des emplois. bien rémunérés. à prospérer Créer des emplois bien rémunérés et aider les entreprises à prospérer LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement

Plus en détail

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Le Conseil canadien de développement social (CCDS) a le plaisir de présenter ses arguments devant le Comité permanent de

Plus en détail

L ALENA UNE DÉCENNIE DE RENFORCEMENT D UNE RELATION DYNAMIQUE

L ALENA UNE DÉCENNIE DE RENFORCEMENT D UNE RELATION DYNAMIQUE L ALENA UNE DÉCENNIE DE RENFORCEMENT D UNE RELATION DYNAMIQUE L Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) constitue une démonstration exceptionnelle des gains que peuvent obtenir des pays ouverts

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE Cultivons l avenir 2 est un cadre stratégique quinquennal pour le secteur canadien de l agriculture et de l agroalimentaire sur lequel s appuie la prestation des programmes fédéraux-provinciauxterritoriaux.

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Août 2011 Alliance canadienne du camionnage : Fédération regroupant

Plus en détail

BUDGET PROVINCIAL 2016

BUDGET PROVINCIAL 2016 BUDGET PROVINCIAL 2016 MESURES IMPACTANT L INDUSTRIE DE LA FABRICATION DE MEUBLES Le gouvernement du Québec a déposé le 17 mars dernier son budget 2016-2017. La lecture du Plan économique du Québec a permis

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour

Plus en détail

ANCQ inc. Association des négociants en céréales du Québec inc.

ANCQ inc. Association des négociants en céréales du Québec inc. Mémoire ANCQ inc. Association des négociants en céréales du Québec inc. Présenté à La Commission sur l avenir de l agriculture et de l agroalimentaire québécois Saint-Hyacinthe, le 21 juin 2007 Table des

Plus en détail

EXAMEN DE LA LOI SUR LES TRANSPORTS AU CANADA (LTC) : Voir aux besoins du secteur forestier

EXAMEN DE LA LOI SUR LES TRANSPORTS AU CANADA (LTC) : Voir aux besoins du secteur forestier EXAMEN DE LA LOI SUR LES TRANSPORTS AU CANADA (LTC) : Voir aux besoins du secteur forestier Contexte Examen législatif de la Loi sur les transports au Canada en cours Processus dirigé par l honorable David

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada»

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» CGC HC-FIN-CTE/2007 «Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» Présentation au Comité des finances de la Chambre des communes Consultations

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Porter la voix des femmes

Porter la voix des femmes Mars 2011 Aide sociale L Aide sociale en Ontario est constituée de deux programmes. Premièrement, Ontario au travail (OT), un programme de dernier recours qui vise les personnes qui n ont pas d autres

Plus en détail

Le 10 novembre 2015. Résumé du séminaire «Façonner l avenir des régimes d avantages sociaux et de retraite»

Le 10 novembre 2015. Résumé du séminaire «Façonner l avenir des régimes d avantages sociaux et de retraite» Résumé du séminaire «Façonner l avenir des régimes d avantages sociaux et de retraite» Récemment, les équipes de la division de consultation en régimes d avantages sociaux et de retraite de Cowan ont présenté

Plus en détail

Comptabilisation des immobilisations corporelles

Comptabilisation des immobilisations corporelles 1 Comptabilisation des immobilisations corporelles Introduction Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s apprête à faire un changement important dans ses méthodes comptables, ce qui accroîtra sa responsabilité

Plus en détail

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne June 2, 2015. Willkommen Bienvenue Welcome Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne 1 1. Aperçu de l Allemagne : faits et chiffres L Allemagne est le marché le plus important en UE. Possède la

Plus en détail

Rapport annuel du rendement du portefeuille

Rapport annuel du rendement du portefeuille 2013 Rapport annuel du rendement du portefeuille Présenté à la SCHL PRÉPARÉ POUR LE SITE WEB DE L AGENCE PRINCIPALES CONCLUSIONS Principales conclusions Objectif de l accord : hausse de la conformité dans

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

Programme des droits de cession immobilière

Programme des droits de cession immobilière Chapitre 4 Section 4.06 Ministère des Finances Programme des droits de cession immobilière Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.06 du Rapport annuel 2004 Contexte En vertu

Plus en détail

LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT)

LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT) LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT) 1.0 Bilan du Canada en matière de commerce Objectif ou indice Contribution du Canada Ce qu il reste à faire 1.1 Le système de commerce

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 Présentée au ministère du Développement durable, de l Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques OCTOBRE

Plus en détail

Initiative canadienne du gaz naturel. Mémoire présenté dans le cadre des Consultations pré-budgétaires sur le budget fédéral.

Initiative canadienne du gaz naturel. Mémoire présenté dans le cadre des Consultations pré-budgétaires sur le budget fédéral. Gaz naturel canadien Initiative canadienne du gaz naturel Mémoire présenté dans le cadre des Consultations pré-budgétaires sur le budget fédéral Août 2011 Présenté à : Guyanne L. Desforges, commis Comité

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

Budget fédéral de 2015

Budget fédéral de 2015 Mémoire de l Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Budget fédéral de 2015 à l intention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes Août 2014 1 RÉSUMÉ L Association

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE 8059, boul. Saint-Michel Montréal (Québec) H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514)729-6746 Courriel : fafmrq@cam.org Site : www.cam.org/fafmrq L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget.

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget. Présentation de Magazines Canada Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget Août 2010 Sommaire Magazines Canada est l association nationale qui représente

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2014 Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Sommaire Avec 12 000 chercheurs canadiens du domaine de la santé et plus de 35 000 étudiants

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES

DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES (version proposée par l IRECUS) CONTEXTE S inscrivant dans le cadre de l Année internationale des coopératives, le Sommet international des coopératives

Plus en détail

GC.16/4 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

GC.16/4 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 12 octobre 2015 Français Original: anglais Conférence générale Seizième session Vienne, 30 novembre-4 décembre 2015 Point

Plus en détail

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec :

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec : GROUPE DE TRAVAIL Définition de l industrie L industrie bioalimentaire à Montréal L industrie bioalimentaire regroupe les secteurs d activités économiques suivants : L agriculture et activités de soutien

Plus en détail

CONCILIER LE BIEN-ÊTRE DE NOS ANIMAUX D ÉLEVAGE ET LA COMPÉTITIVITÉ DE L INDUSTRIE

CONCILIER LE BIEN-ÊTRE DE NOS ANIMAUX D ÉLEVAGE ET LA COMPÉTITIVITÉ DE L INDUSTRIE CONCILIER LE BIEN-ÊTRE DE NOS ANIMAUX D ÉLEVAGE ET LA COMPÉTITIVITÉ DE L INDUSTRIE Mémoire de La Coop fédérée dans le cadre des consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE (Version de Janvier 2015) ABIDJAN, 18-20 MARS 2015 Union Discipline Travail Version du 220115_09h00 1 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Plus en détail

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA www.canadahydro.ca info@canadahydro.ca Twitter @CanadaHydro 1. L HYDROÉLECTRICITÉ EST UNE ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE. Une centrale

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER COMMENTAIRE Services économiques TD 13 février 13 LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 1, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER Faits saillants En 1, la dette des ménages canadiens

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Introduction 17 Seuils relatifs à l examen 20 Généralités 24 Par Shanon Grauer INTRODUCTION Lois sur les investissements étrangers 19 La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

Forum mondial de l éducation 2012 Sommet mondial pour les ministres de l Éducation «Apprendre des meilleures expériences dans un monde qui change»

Forum mondial de l éducation 2012 Sommet mondial pour les ministres de l Éducation «Apprendre des meilleures expériences dans un monde qui change» Forum mondial de l éducation 2012 Sommet mondial pour les ministres de l Éducation «Apprendre des meilleures expériences dans un monde qui change» Londres (Royaume Uni) 9 11 janvier 2012 Rapport de la

Plus en détail

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Enjeu Le gouvernement du Canada s est engagé à établir des normes de déclaration obligatoire

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées N o 65-507-MIF au catalogue N o 005 ISSN: 1712-1353 ISBN: 0-662-79733-7 Document analytique Le commerce canadien en revue Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées par Carlo Rupnik

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN Mémoire présenté aux fins du budget de 2016 29 janvier 2016 Présenté par : Peter Kondos, Ph. D. Président

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Novembre

Plus en détail

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Préparé par l Association canadienne pour l intégration communautaire

Plus en détail

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE 1 er avril 2015 NOTES DE L ALLOCUTION PRONONCÉE PAR MADAME

Plus en détail

Consultations prébudgétaires. Mémoire. À l intention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Août 2011

Consultations prébudgétaires. Mémoire. À l intention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Août 2011 Consultations prébudgétaires Mémoire À l intention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes Août 2011 Association des commerçants de véhicules récréatifs (ACVR) du Canada Résumé Consultations

Plus en détail

Chapitre 1. Commentaire d introduction par la vérificatrice générale

Chapitre 1. Commentaire d introduction par la vérificatrice générale Commentaire d introduction par la vérificatrice générale Chapitre 1 Commentaire d introduction par la vérificatrice générale Contenu Le volume III rend compte de nos audits financiers... 3 Remerciements...

Plus en détail

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2014 Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Nicholas

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne.

Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne. Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne. En janvier 2009, la Commission européenne a publié sa «Communication Copenhague». Ce texte

Plus en détail

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement Note d information Luxembourg, 11 décembre 2015 L année européenne du développement

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2013

Consultations prébudgétaires 2013 Consultations prébudgétaires 2013 Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Comptables professionnels agréés du Canada Association des comptables généraux accrédités

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Droits de propriété intellectuelle et résultats des entreprises en Europe Une analyse économique

Droits de propriété intellectuelle et résultats des entreprises en Europe Une analyse économique Droits de propriété intellectuelle et résultats des entreprises en Europe Une analyse économique Rapport d analyse au niveau des entreprises, Juin 2015 RESUME Droits de propriété intellectuelle et résultats

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Maintenir et améliorer les soins de santé

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Maintenir et améliorer les soins de santé Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Maintenir et améliorer les soins de santé Février 1997 «Investir dans nos horizons économiques est certes important, mais une économie saine n est pas une

Plus en détail

Canada-Émirats arabes unis

Canada-Émirats arabes unis Canada-Émirats arabes unis Publication n o 2011-149-F Le 15 novembre 2011 Alexandre Gauthier* Katie Meredith Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2016. Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Consultations prébudgétaires 2016. Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2016 Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Comptables professionnels agréés du Canada 277, rue Wellington Ouest, Toronto (0ntario) Canada

Plus en détail

Présentation pré-budgétaire. Comité permanent des finances de la Chambre des communes. l Association of Equipment Manufacturers

Présentation pré-budgétaire. Comité permanent des finances de la Chambre des communes. l Association of Equipment Manufacturers Présentation pré-budgétaire À l attention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes Sommaire par l Association of Equipment Manufacturers L AEM représente plus de 850 membres qui offrent

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015.

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. CONTEXTE Le Programme des RCE-E a été établi en 2008, dans

Plus en détail

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC BUDGET FÉDÉRAL 2016 MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC Le présent document résume les mesures annoncées dans le budget fédéral 2016 2017 déposé le 22 mars dernier et qui pourraient toucher

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Mai 2015 Yves Genest, dirigeant

Plus en détail

Résultats du Sondage sur les prévisions budgétaires d augmentations salariales 2011-2012

Résultats du Sondage sur les prévisions budgétaires d augmentations salariales 2011-2012 Résultats du Sondage sur les prévisions budgétaires d augmentations salariales 2011-2012 Conseil du Patronat du Québec Présentation par : Karine Bergeron, CRHA Le 13 octobre 2011 Towers Watson, 2011. Tous

Plus en détail

Avril 2010. La dette de l Ontario selon la méthode de l OCDE Sérieuse rivale de celle du Québec! 1

Avril 2010. La dette de l Ontario selon la méthode de l OCDE Sérieuse rivale de celle du Québec! 1 La dette de l Ontario selon la méthode de l OCDE Sérieuse rivale de celle du Québec! 1 Louis Gill, économiste, professeur retraité de l UQAM 10 avril 2010 S appuyant sur des propos qui lui ont été confiés

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre des consultations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Mémoire présenté dans le cadre des consultations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Mémoire présenté dans le cadre des consultations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise 10 octobre 2014 INTRODUCTION Le Gouvernement du Québec s apprête à revoir la fiscalité québécoise

Plus en détail