ARRET DE FESSENHEIM CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LE RESEAU DE TRANSPORT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARRET DE FESSENHEIM CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LE RESEAU DE TRANSPORT"

Transcription

1 ARRET DE FESSENHEIM CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LE RESEAU DE TRANSPORT CONFERENCE DE PRESSE DU 9 JUILLET 2014

2 Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique énergétique, l arrêt de la centrale de Fessenheim est annoncé pour fin Ce changement du parc de production, associé à d importantes évolutions des contextes énergétiques frontaliers (arrêt du nucléaire et installation de moyens de compensation en Allemagne ainsi que des renforcements structurants sur le réseau suisse) a des conséquences en termes de transit et de tenue de tension sur le réseau de transport électrique. Afin d anticiper cette évolution, RTE a engagé la réalisation d un lot de mesures d adaptation du réseau alsacien pour optimiser le réseau actuel en permettant de réorienter et de freiner les flux sur les lignes existantes. Cette action permet aussi d augmenter les capacités de transit de certains axes et d offrir de nouveaux moyens de régulation de la tension. Ces mesures permettent d assurer la sûreté et la qualité d alimentation de l Alsace, y compris pour les industriels. Leur efficacité est pérenne, au-delà de /32

3 Résumé Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique énergétique, l arrêt de la centrale de Fessenheim est annoncé pour fin Aujourd hui, la centrale fonctionne de façon quasi continue dans l année, contribuant à la production d électricité nationale et à la régulation de la tension sur l Est de la France. L arrêt de la centrale va donc d abord conduire à une modification du bilan électrique de la région. D une situation globalement exportatrice, l Alsace va devenir importatrice, c'est-à-dire consommant plus d électricité qu elle n en produit dans l année. D ores et déjà, plusieurs régions françaises consomment sur l année plus que leur production tout en bénéficiant d une qualité d alimentation et d une sûreté de haut niveau. Pour autant, bien que le bilan électrique annuel soit actuellement positif, il arrive déjà que l Alsace soit importatrice à certaines heures ou périodes de l année, en particulier lors des arrêts de Fessenheim. Grâce au réseau de transport qui relie l Alsace aux régions voisines (Lorraine, Franche Comté) et aux pays limitrophes (Allemagne et Suisse), et aux mesures déjà engagées par RTE, ce changement de bilan production/consommation n aura pas d impact sur la qualité et la sûreté de la région. Ce réseau est en effet particulièrement robuste ; il bénéficie notamment des développements réalisés ces dernières années (ligne volts Marlenheim Vigy entre Strasbourg et Metz, poste de Scheer volts au nord de Sélestat). Pour compléter ces développements récents et en vue de l arrêt annoncé pour 2016 de la centrale, RTE a engagé la réalisation d un lot de mesures d adaptation du réseau alsacien. Ces mesures optimisent le réseau actuel en permettant de réorienter et de freiner les flux sur les lignes existantes. Cette action permet aussi d augmenter les capacités de transit de certains axes et d offrir de nouveaux moyens de régulation de la tension, précédemment offerts par la centrale. La situation du réseau alsacien sera alors fort différente de la Bretagne et de l Est de la région Paca, qui disposent d un réseau moins robuste, de moyens de production plus éloignés, et de situations à la pointe de consommation délicates (l hiver à 19h00). L Alsace bénéficie, en son cœur, de la production hydraulique continue du Rhin, proche des zones de consommation, ainsi que d un réseau robuste. Elle tire aussi partie des interconnexions avec l Allemagne et la Suisse, essentielles pour assurer le secours en cas d incident sur les lignes venant de Lorraine. La région continuera donc de bénéficier d une qualité d électricité équivalente ou supérieure à celles d autres régions du pays, en particulier pour les industriels. La baisse de la puissance de court circuit, image de la robustesse du réseau et de sa capacité à absorber les «chocs» (les incidents), sera insignifiante au niveau des postes à et volts, tensions de raccordement des clients industriels en Alsace. Il n y aura pas d impact sur les réseaux de distribution. Ces mesures permettent d assurer la sûreté et la qualité d alimentation de l Alsace, y compris pour les industriels. Leur efficacité est pérenne, au-delà de Au-delà, les perspectives de transition énergétique européenne vont concerner la région Alsace (comme les autres), au cœur des enjeux et des réseaux européens. En particulier, le développement soutenu des énergies renouvelables dans le nord de l Europe et de la France, celui de stations de pompage dans les Alpes (qui pompent la nuit pour stocker l électricité, et turbinent pour produire le jour), va conduire à des modifications importantes des flux du nord vers le sud, notamment en creux de consommation (la nuit). 3/32

4 Compte tenu des mesures engagées par les gestionnaires de réseau français et allemands, RTE sera vigilant sur les fragilités possibles qui pourraient émerger sur le réseau alimentant l Alsace (depuis la Lorraine et l Allemagne), et au cœur même de l Alsace. Ces fragilités pourraient apparaitre au-delà de 2025, suivant les perspectives de transition énergétique en France et en Europe. Ceci laisse le temps de réaliser les études, notamment avec les gestionnaires de réseau allemands, et de mettre en œuvre les mesures qui pourraient être nécessaires. D ici là, un moyen de production n est pas nécessaire pour le réseau de transport. Il ne pourrait avoir une utilité que s il s agissait d un moyen de production de forte puissance, de base, pouvant être démarré à la demande, sans qu il ne soit justifié technicoéconomiquement par des besoins du réseau de transport. Par ailleurs, le bilan prévisionnel publié par RTE en 2013 montre l absence de besoin d installation de nouvelle production avant 2018, suivant les critères de défaillance règlementaires. Une croissance économique atone, la mise en place de mesures d efficacité énergétique, et le développement soutenu des énergies renouvelables conduisent actuellement à une certaine surcapacité de production en Europe. Ainsi, de très nombreuses centrales, notamment au gaz, parfois récentes, sont aujourd hui à l arrêt, voire mises en cocon pour plusieurs années, faute de débouchés. Elles seraient sans doute d abord remises en service par les opérateurs avant d envisager toute nouvelle installation dès lors que les conditions économiques de marchés seraient à nouveau favorables. En tout état de cause, dans l hypothèse où les mesures déjà engagées seraient à compléter en région Alsace au-delà de 2025, la meilleure solution technico-économique, dans la durée, passerait par une nouvelle adaptation du réseau. 4/32

5 Le point en 12 questions réponses 1 - Quel est le rôle actuel de la centrale de Fessenheim au sein du réseau du transport d électricité? Quel est impact de l arrêt de la centrale de Fessenheim sur le bilan électrique régional et sur le déséquilibre local production / consommation d électricité? Un bilan électrique importateur et un déséquilibre production / consommation d électricité au sein d une région administrative constituent-t-il un problème? L arrêt de la centrale de Fessenheim constitue-t-il un risque nouveau pour l alimentation de l Alsace? Pourquoi le cas de l Alsace est-il différent de ceux de la Bretagne et la région PACA? Quelles sont les mesures envisagées à court terme par RTE pour garantir le même niveau de sureté et de qualité de l alimentation de l Alsace en l absence de la centrale de Fessenheim? En l absence de la centrale de Fessenheim, la qualité de l alimentation des industriels alsaciens est-elle menacée? Quelles sont les conséquences à moyen terme de la transition énergétique européenne pour l Alsace? Au delà de l impact local, quelles sont les conséquences au plan national de l arrêt de la centrale de Fessenheim dans l équilibre global production/consommation? Dans quelles conditions les mesures déjà mises en oeuvre dans le cadre de l arrêt de Fessenheim seraient-elles à compléter? Du seul point de vue réseau, quel pourrait être l apport d un nouveau moyen de production en Alsace? Quel serait la meilleure réponse à long terme à une évolution marquée de la transition énergétique européenne? /32

6 1 - QUEL EST LE ROLE ACTUEL DE LA CENTRALE DE FESSENHEIM AU SEIN DU RESEAU DU TRANSPORT D ELECTRICITE? La centrale de Fessenheim participe à deux services dans le fonctionnement global du système électrique. D une part, elle produit d importantes quantités d électricité qui s évacuent sur le réseau de transport vers les consommateurs finaux, qu ils soient locaux ou plus éloignés. La puissance de la centrale de Fessenheim représente environ 1.5% de la puissance totale installée en France. D autre part, elle contribue à assurer la régulation de la tension sur le réseau dans un périmètre d une centaine de kilomètres. De façon générale, les centrales nucléaires sont couplées au réseau de jour comme de nuit. Elles fournissent donc ces deux services avec une grande continuité (le taux de disponibilité d une seule tranche nucléaire étant de l ordre de 80%). Dans le cas de Fessenheim, qui dispose de 2 tranches de 900 MW, on peut donc considérer qu il est rare qu aucune tranche ne fonctionne. Ceci est déjà arrivé ces dernières années, sur des périodes limitées, sans conséquences en l absence d avarie sur le réseau de transport et dans l état actuel du système électrique européen. Une centrale électrique peut être assimilée à un château d eau, l énergie étant l eau qui s écoule dans les canalisations vers le consommateur et la tension étant la pression du réseau d eau. Cette pression (tension) est indispensable, et doit être maîtrisée : suffisamment haute, pour que tous les consommateurs aient de l eau qui coule au robinet (faibles pressions = tensions basses et difficultés à transiter l énergie) mais pas trop, pour éviter d endommager les installations (surpressions = surtensions = risques sur les matériels du réseau, des clients et de leurs process). 6/32

7 2 QUEL EST IMPACT DE L ARRET DE LA CENTRALE DE FESSENHEIM SUR LE BILAN ELECTRIQUE REGIONAL ET SUR LE DESEQUILIBRE LOCAL PRODUCTION / CONSOMMATION D ELECTRICITE? Bilan électrique annuel régional Avec la présence de la centrale de Fessenheim, le bilan régional annuel entre l énergie électrique produite et l énergie électrique consommée en Alsace est positif. L Alsace est globalement exportatrice. Sur l ensemble de l année 2013, la centrale nucléaire de Fessenheim représentait 50,3 % de la part de production annuelle d électricité en Alsace. Consommation d électricité Bilan électrique en Alsace (2013) Production d électricité Taux de couverture (production/consommation) GWh GWh 132 % Sur cette même année 2013, l absence de la centrale aurait inversé le bilan annuel production/consommation. L Alsace aurait été globalement importatrice (solde négatif). Projection du bilan électrique en Alsace (2013) sans la centrale de Fessenheim Consommation d électricité Production d électricité Taux de couverture (production/consommation) GWh GWh 66 % 7/32

8 L équilibre production/consommation régional à chaque instant A chaque instant, la production doit être égale à la consommation sur le réseau électrique dans son ensemble. Ceci n est jamais vrai à l échelle d une région administrative, qu elle soit exportatrice ou importatrice suivant les moments. En présence de Fessenheim, la production instantanée alsacienne est en général supérieure à sa consommation. Exemple de situation vécue avec un solde de production/consommation positif : Le mardi 14 janvier 2014, les deux groupes de Fessenheim étaient couplés au réseau et produisaient. Avec en complément la production hydraulique du Rhin, la consommation de l Alsace était couverte et même excédentaire. Le surplus a été évacué par le réseau de transport vers les régions voisines. En l absence de Fessenheim, la production instantanée alsacienne sera presque toujours inférieure à sa consommation. Ces situations ont déjà pu être rencontrées dans le passé (encore récemment) sur certaines périodes, à certaines heures, notamment lors d arrêts de Fessenheim. 8/32

9 Exemple de situation vécue avec un solde de production/consommation négatif : Le mardi 22 octobre 2013, les deux groupes de Fessenheim étaient à l arrêt, la consommation de l Alsace a été partiellement couverte par la production hydraulique du Rhin. Le solde manquant a été assuré par des imports depuis les régions adjacentes. 9/32

10 3 - UN BILAN ELECTRIQUE IMPORTATEUR ET UN DESEQUILIBRE PRODUCTION / CONSOMMATION D ELECTRICITE AU SEIN D UNE REGION ADMINISTRATIVE CONSTITUENT-T-IL UN PROBLEME? Bilan électrique annuel régional La répartition des moyens de production sur l ensemble du territoire français conduit à des disparités régionales importantes au niveau des bilans électriques production/consommation. Bilans électriques régionaux : Production/Consommation électrique 2013 Les moyens de production sont rarement situés dans les zones de plus forte consommation. De fait, il ressort une grande disparité entre les régions quant à leur aptitude à couvrir «localement» tout ou une partie de leur consommation annuelle. Ainsi, sur une année complète, certaines régions, comme la Bourgogne, la Bretagne, l Ile-de-France, affichent une consommation cinq fois supérieure à leur production alors que d autres, comme le Centre, la Lorraine, Champagne-Ardenne, Rhône-Alpes et Haute-Normandie produisent plus de deux fois leur consommation. A noter que ce constat peut être différent d une année sur l autre du fait des événements climatiques ou de l évolution et de la disponibilité du parc de production des régions. Le réseau de transport d électricité par son fort maillage permet d assurer un équilibre global au niveau de l ensemble des territoires, et d étendre ces équilibres entre les différents pays. L équilibre production/consommation régional à chaque instant Le réseau de transport d électricité a pour fonction d assurer des échanges d électricité entre chaque région pour leur garantir une alimentation sûre et de qualité à chaque instant de la journée et de l année. 10/32

11 (Nota : à l échelle du pays, les interconnexions participent à l équilibre général ; les importations s ajoutent à la production nationale, les exportations s ajoutent à la consommation nationale) Puissance instantanée et énergie électrique annuelle Des chiffres basés sur un bilan annuel d énergie électrique traduisent partiellement l ampleur des échanges interrégionaux en puissance instantanée. Car c est à chaque instant que la production doit être présente et ajustée pour répondre de façon stricte à la consommation et à son évolution. En temps réel, à l échelle régionale, on observe une grande variabilité du rapport entre production et consommation. Actuellement, l Alsace est déjà tour à tour importatrice et exportatrice en fonction de son niveau de consommation et du démarrage des moyens de production «locaux», en particulier du débit du Rhin et du fonctionnement des panneaux photovoltaïques. Un bilan électrique production/consommation non équilibré sur une région administrative n est donc pas préjudiciable dès lors que le réseau de transport est suffisamment dimensionné et robuste, et que des régions suffisamment proches disposent de moyens de production. Le réseau permet d aller par ailleurs chercher l énergie la plus économique et la moins polluante là où elle est disponible à chaque instant. Favorisant la solidarité interrégionale et celle avec les pays frontaliers, le réseau de transport permet d assurer la sécurité d alimentation de l Alsace tout au long des périodes d alternance de déficit ou de surplus de production. 11/32

12 4 - L ARRET DE LA CENTRALE DE FESSENHEIM CONSTITUE-T-IL UN RISQUE NOUVEAU POUR L ALIMENTATION DE L ALSACE? Comme d autres régions, l Alsace bénéficie du maillage du réseau de transport d électricité qui permet à tout instant de compenser les déséquilibres «locaux» notamment dans les périodes de forte consommation. Ce maillage a été renforcé ces dernières années par la création de la liaison à volts Marlenheim-Vigy (entre Strasbourg et Metz), et par l implantation du poste électrique de transformation / volts de Scheer (au nord de Sélestat). En pratique, l Alsace est raccordée par trois axes à volts à la région Lorraine, fortement pourvue en capacité de production et à même de répondre aux besoins électriques alsaciens. Les lignes à volts qui la relient à la Franche-Comté, l Allemagne et la Suisse participent également à cette fonction dans une moindre mesure. Elles assurent surtout, en cas d incident sur le réseau venant de Lorraine, une fonction de secours essentielle. Les interconnexions avec l Allemagne et la Suisse contribuent aussi à ces fonctions de secours pour l Alsace. Avec l arrêt de la centrale de Fessenheim, les flux vont être modifiés, et les axes à volts seront sollicités différemment. 12/32

13 5 - POURQUOI LE CAS DE L ALSACE EST-IL DIFFERENT DE CEUX DE LA BRETAGNE ET LA REGION PACA? La Région Bretagne et l Est de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur sont des péninsules électriques. D une part, leur maillage avec les régions avoisinantes est restreint : deux axes à volts pour la Bretagne (une seule atteignant l extrême pointe), un axe à volts pour l Est de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur. D autre part, les moyens de production de forte puissance sont électriquement éloignés : pour la Région Bretagne, les centrales au fioul et au charbon de Cordemais (près de Nantes) sont à plus de 200 km, les centrales nucléaires de Chinon (Vallée de la Loire) et de Flamanville (près de Cherbourg) étant à plus de 300 et 400 km. Pour l Est de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur, les cycles combinés gaz de la zone de Marseille et les centrales nucléaires de la Vallée du Rhône sont à 200 et 300 km. Dans ces régions, l alimentation à la pointe de consommation (hiver 19h00) peut être difficile. Ceci à conduit RTE et ses partenaires régionaux à mettre en œuvre le dispositif Ecowatt. Celui-ci permet d inciter à modérer la consommation d électricité par des gestes éco-citoyens lors des pointes de consommation, grâce à un dispositif d alertes gratuit. A contrario, le réseau alsacien bénéficie d un excellent maillage avec le réseau des régions et pays voisins, ce qui lui confère un haut niveau de robustesse. Ce maillage permet de tirer profit des moyens de productions disponibles en Lorraine (Cattenom, Blénod-Lès-Pont-A- Mousson, Saint-Avold), dans le sud de l Allemagne et en Suisse. 13/32

14 Les interconnexions avec l Allemagne et la Suisse ont un rôle essentiel. Elles participent significativement à la robustesse du réseau autour de l Alsace, et à ne pas faire de la région une nouvelle péninsule électrique (cf. question n 7 en page 19 sur la qualité de l électricité en Alsace). Par ailleurs, la région Alsace dispose en son cœur des moyens de production hydroélectrique du Rhin. Ces centrales sont à la fois proches des zones de consommation et offrent l avantage d une production continue bien répartie sur l ensemble de la Région. Elles contribuent à la tenue de tension de la zone. 14/32

15 6 - QUELLES SONT LES MESURES ENVISAGEES A COURT TERME PAR RTE POUR GARANTIR LE MEME NIVEAU DE SURETE ET DE QUALITE DE L ALIMENTATION DE L ALSACE EN L ABSENCE DE LA CENTRALE DE FESSENHEIM? Un groupe de production de forte puissance influe notablement sur les transits électriques régionaux et interrégionaux des réseaux à et volts et permet de maintenir une tension stable sur ces mêmes réseaux. RTE engage donc des mesures à deux niveaux afin de garantir le même niveau de sûreté et de qualité d alimentation de l Alsace dès l arrêt de la production de la centrale de Fessenheim : Il s agit de maîtriser des flux électriques plus importants venant de la Lorraine, dont une partie alimente l Alsace, et dont l autre partie traverse la région du nord au sud. Afin de réguler les transits à volts et volts, des travaux seront réalisés sur des ouvrages électriques déjà existants. Pour freiner ou faciliter la circulation des transits dans les lignes électriques, des matériels spécifiques (transformateurs déphaseurs) seront installés. Afin de donner de la souplesse dans l exploitation du réseau et permettre de gérer les nouvelles situations d exploitation, la structure de quelques postes électriques (carrefour électrique où il est possible de répartir les flux électriques entre différentes lignes ou différents niveaux de tension) sera adaptée. Enfin, les capacités de transit de certaines lignes à volts vont être optimisées. Afin de garantir, une tension stable et de qualité, des travaux seront réalisés au niveau de plusieurs postes de transformation existants. Ils se traduiront principalement par la mise en place de matériels adaptés (condensateurs, selfs ; cf. page 18). Ces mesures classiques sont déjà largement déployées dans d autres régions françaises. Grâce au premier niveau de mesures, RTE pourra répartir les flux entrants en Alsace, qui seront plus importants après l arrêt de la centrale de Fessenheim, de façon adaptée aux capacités du réseau de transport électrique. Grâce au second niveau de mesures, RTE pourra ajuster la tension à toute heure, de façon à en garantir la qualité. 15/32

16 Détail des travaux nécessitant le dépôt de dossiers administratifs En l absence de la centrale de Fessenheim, les adaptations du réseau prévues par RTE permettront de garantir une alimentation sûre et de qualité pour la région Alsace, depuis le réseau de transport. Toutes ces mesures, à faible impact externe, car situées pour l essentiel dans des postes électriques existants, font l objet d autorisations administratives, compatibles avec l échéance de fin /32

17 Un poste électrique pour quoi faire? Les postes électriques sont les carrefours qui connectent les liaisons entre elles sur le réseau de transport. Véritables «giratoires» du réseau, ils permettent à l énergie d arriver d une direction et de transiter vers une autre. Ils servent à piloter à distance les entrées et sorties depuis le centre de dispatching de RTE, à toute heure, afin d aiguiller au mieux les flux entrants et sortants. Certains postes sont équipés de transformateurs qui permettent à l électricité de changer de niveau de tension, à l image des échangeurs qui permettent de passer du réseau autoroutier au réseau de routes nationales et départementales. Le rôle d un transformateur-déphaseur Sur un réseau électrique, le courant circule selon «le chemin le plus facile». Sur un réseau maillé, comme c est le cas du réseau de transport, «plusieurs chemins de difficultés variables» sont souvent disponibles. Selon cette règle, il en résulte que certaines lignes sont potentiellement en surcharge, alors que d autres disposent encore de capacité de transit (à l image de ce qui peut se passer sur un réseau routier). Le rôle d un transformateur-déphaseur (TD) est de forcer les flux à emprunter d autres chemins pour les «rééquilibrer». On exploite ainsi au mieux toutes les capacités de transit du réseau, en obligeant les flux à emprunter les «itinéraire bis», pour fluidifier leur circulation. 17/32

18 Les condensateurs et les selfs (inductance) Les condensateurs et les selfs (inductance) ont des fonctions complémentaires. Sur le réseau de transport, les périodes de forte consommation sont associées à une tendance globale baissière des tensions dans les postes. Pour soutenir cette tension, RTE dispose de différents moyens d action, dont les services des centrales de production. En l absence suffisante de tels moyens, des condensateurs sont installés. Ils permettent de rehausser le niveau des tensions dans la zone périphérique de leur point de raccordement. Les condensateurs sont les «surpresseurs» du réseau électrique. Ils rehaussent la tension comme le surpresseur rehausse la pression. A l inverse, les périodes de faible consommation sont associées à une tendance globale haussière des tensions dans les postes. En tant que de besoin, des selfs sont alors installées pour maitriser la tension, exactement à l inverse des condensateurs. Les selfs sont les «réducteurs de pression» du réseau électrique. Elles réduisent la tension comme le réducteur de pression ajuste la pression. Du fait des alternances journalières des périodes de forte et faible consommation, les condensateurs et les selfs sont souvent raccordés à proximité les uns des autres pour maitriser continuellement la tension et profiter de leurs fonctions complémentaires. Ces matériels sont directement pilotés depuis le dispatching. 18/32

19 7 - EN L ABSENCE DE LA CENTRALE DE FESSENHEIM, LA QUALITE DE L ALIMENTATION DES INDUSTRIELS ALSACIENS EST-ELLE MENACEE? La qualité de l électricité ressentie par la clientèle industrielle raccordée au réseau de transport dépend de nombreux facteurs, dont la qualité du maillage du réseau, celle de la maintenance du réseau, la présence de moyens de production, la mise en œuvre de mesures et dispositifs permettant de réduire la sensibilité des ouvrages aux effets externes (tenue aux forts vents, dispositifs avifaunes, parafoudres ) La qualité du maillage du réseau de transport et la présence de moyens de production proches confèrent au réseau une certaine «force électrique» : la puissance de court-circuit (Pcc). Cette «robustesse» de réseau permet de limiter les effets immédiats ressentis par la clientèle située dans une zone subissant une avarie électrique (court-circuit engendré par la foudre par exemple). Chaque poste électrique, auquel est raccordé un client, possède une puissance de court-circuit qui lui est propre en fonction du positionnement de son raccordement au réseau électrique de transport (maillage du réseau proche, proximité de moyen de production, niveau de tension de raccordement). Les clients raccordés sur un réseau de faible Pcc supportent des perturbations plus profondes en cas de défaut sur le réseau Les calculs effectués montrent que l impact de l arrêt de la centrale de Fessenheim sera insignifiant en termes d évolution de puissance de court-circuit au niveau des postes à et volts, tensions de raccordement des clients industriels en Alsace. Les travaux d extension du poste électrique de Scheer volts ont vocation à renforcer encore la robustesse du réseau et à maintenir la qualité d électricité sur la zone de Strasbourg. Ces travaux viennent compléter les investissements déjà réalisés par RTE en Alsace par le passé. Ainsi, à titre comparatif, la construction de la liaison Marlenheim-Vigy volts en 2008, a apporté aux clients raccordés en volts cinq fois plus de puissance de court-circuit que l arrêt de centrale n en retirera. Les groupes hydrauliques répartis sur la file du Rhin ou les interconnexions avec l Allemagne et la Suisse sont encore plus bénéfiques pour les industriels alsaciens. Ils apportent en effet de l ordre de dix fois plus de puissance de court-circuit que l arrêt de centrale n en retirera : Apport moyen de Pcc par rapport à Fessenheim Pour les clients raccordés en volts Pour les clients raccordés en volts Groupes hydrauliques du Rhin Lignes d interconnexion Ligne volts Marlenheim Vigy 14 fois plus 7 fois plus 5 fois plus 11 fois plus 11 fois plus 3 fois plus Bien entendu, RTE poursuivra ses efforts dans l exploitation et la maintenance pour optimiser la conduite du réseau et maitriser le risque de défaillance. A l avenir, l Alsace sans Fessenheim continuera de disposer d un réseau de transport de très bonne qualité, en particulier pour les industriels les plus sensibles de la région. Cette qualité sera équivalente voire supérieure à celles d autres régions françaises. 19/32

20 8 QUELLES SONT LES CONSEQUENCES A MOYEN TERME DE LA TRANSITION ENERGETIQUE EUROPEENNE POUR L ALSACE? L Alsace, par sa situation géographique et par le maillage du réseau de transport d électricité (connexions avec les régions voisines ainsi que vers l Allemagne et la Suisse), est au cœur des enjeux et des évolutions liés à la transition énergétique européenne. A l échelon européen, le développement des productions intermittentes renforcera la variabilité des sollicitations du réseau de transport. Cette variabilité est déjà observée avec le développement très significatif des productions photovoltaïques et éoliennes en Allemagne, en Italie, en Espagne et demain en Angleterre. Exemple de variation de la production éolienne et photovoltaïque en Allemagne - 1 GW = 1000 MW Cette variabilité sera observée sur des distances de transport de plus en plus grandes (plusieurs centaines de kilomètres) entre les sites de production et les zones de consommation, générant des flux électriques importants et particulièrement variables sur le réseau de transport. Ce phénomène sera renforcé par la forte concentration des énergies renouvelables sur des zones réduites (par exemple les parcs éoliens en mer, plus tard les hydroliennes) et éloignées des zones de consommation. 20/32

21 D ores et déjà, le développement des énergies renouvelables dans le quart Nord-Est de la France mais aussi en Europe avec des parcs éolien dans le Nord de l Allemagne et les parcs photovoltaïques du Sud de l Allemagne conduit à modifier la nature des flux électriques. Il s accompagne de projets de stations de turbinage / pompage (STEP voir encadré) en région alpine qui permettront, en période de faible consommation, de stocker sous forme de réserve hydraulique les surplus de production d origine renouvelable, et de restituer cette énergie en période de forte consommation en turbinant l eau préalablement stockée. Les Stations de Transfert d Energie par Pompage (STEP) Les STEP permettent : - de stocker les excédents d énergie dans les périodes de faible consommation, et - de restituer cette énergie dans les périodes de forte demande. Elles constituent un moyen de gérer la volatilité de certaines énergies (éolien, solaire ) et de valoriser au mieux toutes les énergies. A l échelle du territoire national, les mêmes phénomènes sont constatés et vont s amplifier progressivement. De façon générale, la production s établira au nord du pays lorsqu il y a du vent (en particulier l éolien terrestre et les premiers parcs en mer), ou au sud du pays en période ensoleillée, et la consommation se développe dans les grandes agglomérations et plus généralement dans le sud du pays. Le réseau de transport est déjà l objet d importantes modifications des flux, qui augurent de l ampleur de l évolution à suivre. Il joue un rôle clé pour tirer profit du foisonnement de l offre de production d origine renouvelable, dont la localisation est variable en fonction de la météo, le tout à l échelle de l Europe. Dans l avenir, en fonction de la transition énergétique qui sera décidée non seulement en France mais aussi chez nos voisins européens, et suivant l ampleur du développement des énergies renouvelables, d importants flux électriques sont susceptibles d apparaître lors des pointes de consommation (l hiver à 19h00) mais aussi et surtout en période de creux de consommation (la nuit vers 4h00, notamment l été). En période de forte consommation, grâce à son réseau maillé avec la Suisse et l Allemagne, l Alsace pourra bénéficier, pour son alimentation électrique, de la proximité des STEP alpines lorsqu elles turbineront l énergie qu elles auront préalablement stockées. De même, 21/32

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE MARDI 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne DEPERROIS 03 83 92 89 71 06 28 92 26 20 jeanne.deperrois@rte-france.com

Plus en détail

La vague de froid de février 2012

La vague de froid de février 2012 La vague de froid de février 212 2 La vague de froid de février 212 La France a connu début février 212 un événement météorologique exceptionnel avec une vague de froid d une durée et d une ampleur inédite

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Le développement des effacements

Le développement des effacements Le développement des effacements LA CAPACITE, OU COMMENT GARANTIR LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT Afin d assurer la sécurité d alimentation en électricité, l UFE milite depuis plusieurs années pour la

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

DÉFIS CLIMATIQUES NOUVEAUX ENJEUX ÉLECTRIQUES

DÉFIS CLIMATIQUES NOUVEAUX ENJEUX ÉLECTRIQUES Union Française de l'électricité DÉFIS CLIMATIQUES NOUVEAUX ENJEUX ÉLECTRIQUES Synthèse des propositions de l UFE pour mettre l électricité au service de la croissance verte et de la réduction des émissions

Plus en détail

Hiver 2013-2014. Prévisions de fonctionnement en situation de tension sur le réseau de GRTgaz. Winter Outlook 2013-2014

Hiver 2013-2014. Prévisions de fonctionnement en situation de tension sur le réseau de GRTgaz. Winter Outlook 2013-2014 Hiver 2013-2014 Prévisions de fonctionnement en situation de tension sur le réseau de GRTgaz - Winter Outlook 2013-2014 La responsabilité de GRTgaz SA ne saurait être engagée pour les dommages de toute

Plus en détail

Bilan électrique 2014

Bilan électrique 2014 Bilan électrique 214 Edition du 29/1/215 215 RTE Réseau de transport d électricité RTE Réseau de transport d électricité se réserve le droit de revendiquer les droits attachés à sa qualité d auteur et

Plus en détail

Energy Security First!

Energy Security First! ITINERA INSTITUTE SERIE ELECTIONS Energy Security First! 18 03 2014 MENSEN WELVAART BESCHERMING Mise en contexte Johan Albrecht La sortie du nucléaire est désormais toute proche. En 2015, les deux plus

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

Électricité 2030 QUELS CHOIX POUR LA FRANCE. Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co

Électricité 2030 QUELS CHOIX POUR LA FRANCE. Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co Électricité 2030? QUELS CHOIX POUR LA FRANCE Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co Erratum Page 11 Synthèse de l évolution de la consommation en énergie : SCÉNARIOS D ÉVOLUTION

Plus en détail

Eléments factuels sur les coupures d électricité en Europe le 4 novembre 2006

Eléments factuels sur les coupures d électricité en Europe le 4 novembre 2006 RTE Communiqué 11/11/2006 Eléments factuels sur les coupures d électricité en Europe le 4 novembre 2006 Situation avant l incident La consommation d électricité tant en France qu en Europe est relativement

Plus en détail

Mécanisme de capacité. Rapport d accompagnement du projet de règles sur la mise en œuvre de l obligation de capacité

Mécanisme de capacité. Rapport d accompagnement du projet de règles sur la mise en œuvre de l obligation de capacité Mécanisme de capacité Rapport d accompagnement du projet de règles sur la mise en œuvre de l obligation de capacité 11 septembre 2013 SYNTHESE Les dispositions de la loi n 2010-1488 du 7 décembre 2010

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

Effacement diffus et transition énergétique

Effacement diffus et transition énergétique Effacement diffus et transition énergétique 56 WATT Atelier du 20/03/2014 1 #1 L effacement diffus 2 L effacement diffus >> Principaux enjeux // Sociaux: pour les foyers chauffés électriquement : -le chauffage

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités DECRYPTAGE Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités conseil en stratégie opérationnelle DECRYPTAGE Introduction Lorsqu un particulier allume son téléviseur

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif NEBEF 1): synthèse des propositions de Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de RTE 16 octobre 2013 Expérimentation sur la valorisation

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

Aperçu des services système

Aperçu des services système Page 1 sur 6 Aperçu des services système Auteurs: Martin Beck, Marc Scherer Remaniements: Version Date Auteur / service Section 1.0 12.04.2010 Martin Beck / SF-SD Finalisation Tous droits réservés, en

Plus en détail

Rôle des centrales de pompage-turbinage dans l approvisionnement en électricité

Rôle des centrales de pompage-turbinage dans l approvisionnement en électricité Rôle des centrales de pompage-turbinage dans l approvisionnement en électricité Document connaissances de base, état: octobre 2013 1. Synthèse Contrairement aux simples centrales à accumulation, les centrales

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Tous les pays européens, et notamment la France et l Allemagne, se sont engagés dans des transitions énergétiques

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ avril 2013 NOTE D INFORMATION LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ En tant qu exploitant des centrales de production d électricité, EDF met en

Plus en détail

PERSPECTIVES DE ILE-DE-FRANCE DEVELOPPEMENT EN

PERSPECTIVES DE ILE-DE-FRANCE DEVELOPPEMENT EN PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT EN ILE-DE-FRANCE RTE Réseau de transport d électricité. Société anonyme à Directoire et Conseil de surveillance au capital de 2 132 285 690 RCS Nanterre 444 619 258 - Conception

Plus en détail

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle Florence Chapuis et Nicolas Goldberg Souvent présenté comme un modèle, le programme allemand de développement des énergies renouvelables

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Traduction Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Pour quelles raisons décisives le gouvernement fédéral veut-il sortir complètement du nucléaire d ici à 2022? Décisif

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Exercice 2010 Seul le discours prononcé fait foi Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Discours de M. Hermann Ineichen, chef du secteur d activité Energie Suisse, dans le cadre de la conférence

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs Paris, 19 Juin 2014 1 1 Evolution de la consommation finale d électricité Dans

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

Demand Response, une brique importante du Smart Grid

Demand Response, une brique importante du Smart Grid Emplacement Co-branding Demand Response, une brique importante du Smart Grid Colloque OSE, 29/09/2011 SAS au capital de 854 000 euros Un modèle qui a fait ses preuves Energy Pool, Agrégateur de capacités

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Diapositive 1 SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Mastère OSE janvier2011 Diapositive 2 LA FILIÈRE ÉNERGÉTIQUE, CAS DE L ÉLECTRICITÉ EN FRANCE Diapositive 3 La filière énergétique Pour quels

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

Intervention de Fabrice Cassin Forum Intégration des EnR - Site Internet sur les Smart grids

Intervention de Fabrice Cassin Forum Intégration des EnR - Site Internet sur les Smart grids Intervention de Fabrice Cassin Forum Intégration des EnR - Site Internet sur les Smart grids L intervention de Fabrice Cassin éclaire, sous l angle du producteur, les problématiques juridiques de l intégration

Plus en détail

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE DOSSIER DE PRESSE SNCF CONTACTS PRESSE Clément Nourrit - 01 53 25 76 56 - clement.nourrit@sncf.fr Gaëlle Rual - 01 53 25 74 83 - gaelle.rual@sncf.fr TER 2020 : VERS

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER ÉLECTRICITÉ, J ACHÈTE! L ÉLECTRICITÉ, nécessaire à tous, est présente partout avec ses usages éclairage (dont éclairage public),

Plus en détail

Etude sur la valeur et les coûts de l éolien sur le système électrique

Etude sur la valeur et les coûts de l éolien sur le système électrique Etude sur la valeur et les coûts de l éolien sur le système électrique Rapport Réunion finale Paris, le janvier 21 1 Rappel du périmètre d analyse et des choix méthodologiques (1/2) L étude vise à quantifier

Plus en détail

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge 1. Sécurité d approvisionnement Le taux de dépendance énergétique de la Belgique est plus important que la moyenne européenne. Ainsi en 2011, le taux

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

électriques en France :

électriques en France : N 21-21 juillet 29 Stratégie & études Les transports électriques en France : un développement nécessaire sous contraintes Le soutien du gouvernement au développement des modes de transport électriques

Plus en détail

Étude sur le potentiel du stockage d énergies

Étude sur le potentiel du stockage d énergies Vendredi 14 novembre 2014 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com ENEA Consulting Identité Société de conseil indépendante de

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

L effacement diffus : cet inconnu bientôt dans votre foyer (1/3)

L effacement diffus : cet inconnu bientôt dans votre foyer (1/3) Accueil Acteurs & marchés Entreprises Habitants Politiques énergétiques Territoires & projets Energystream Le blog Energie des consultants Solucom Accueil» Éclairage» L effacement diffus : cet inconnu

Plus en détail

AMbition éolien 2012. L énergie éolienne. renouvelable, compétitive et créatrice d emplois

AMbition éolien 2012. L énergie éolienne. renouvelable, compétitive et créatrice d emplois AMbition éolien 2012 L énergie éolienne renouvelable, compétitive et créatrice d emplois Sortons de la crise avec l énergie de l avenir La filière éolienne entend être demain un des fleurons de l industrie

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère Dossier de Presse Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère CONTACT PRESSE : RTE : Daniel Dexmier (06 88 07 42 40)-daniel.dexmier@rte-france.com Page 1/7 RTE

Plus en détail

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Benjamin Dessus 13 mars 2013 www.global-chance.org 13 mars 2013

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Les énergies renouvelables (éolien, solaire)

Les énergies renouvelables (éolien, solaire) Les énergies renouvelables (éolien, solaire) Une solution d avenir? Ou une arnaque? Et quel coût pour la collectivité? Jacky Ruste Ingénieur INSA Génie Physique Docteur-ingénieur de l université Nancy1

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC?

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Clément Brossard, Clément Joulain, le 10/07/2014 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Couplage DC... 2 a) Présentation... 2 b) Fonctionnement et régulation...

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Chapitre II LA FUTURE CENTRALE DIESEL DANS LE CONTEXTE ENERGETIQUE CORSE ************* JUSTIFICATION DU PROJET

Chapitre II LA FUTURE CENTRALE DIESEL DANS LE CONTEXTE ENERGETIQUE CORSE ************* JUSTIFICATION DU PROJET 19 Chapitre II LA FUTURE CENTRALE DIESEL DANS LE CONTEXTE ENERGETIQUE CORSE ************* JUSTIFICATION DU PROJET II A Historique - Constats - Perspectives Avant de parler du site d implantation de la

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Stockage massif de l énergie: un impératif pour réussir le mix énergétique de demain?

Stockage massif de l énergie: un impératif pour réussir le mix énergétique de demain? Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Stockage massif de l énergie: un impératif pour réussir le mix énergétique de demain? Quelques éléments de prospective en matière électrique Jacques

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise. Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence?

Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise. Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence? Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence? Electricité : France - Allemagne en quelques chiffres 2012 France Allemagne 540 TWh 560 TWh 62

Plus en détail

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Pierre-Marie ABADIE Directeur de l énergie CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Paris, 13 janvier 2009 Pierre-Marie ABADIE MEEDDAT/DGEC/Direction de l énergie Introduction En régime de monopole

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Sommaire! La démarche Smart grids de la CRE! Les recommandations de la CRE pour accompagner le développement des Smart grids 2 Une démarche

Plus en détail

Grace Doukopoulos Thomas Triboulet

Grace Doukopoulos Thomas Triboulet 1 Grace Doukopoulos Thomas Triboulet Ingénieur chercheur OSIRIS (Optimisation Simulation Risque et Statistique) EDF R&D 1, avenue du Général de Gaulle 92141, CLAMART grace.doukopoulos@edf.fr thomas.triboulet@edf.fr

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE.

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. I. PRINCIPE L énergie hydroélectrique nécessite un cours d eau ou une retenue d eau. La centrale exploite l énergie potentielle créée par le dénivelé de la chute

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Trading in the rain 1

Trading in the rain 1 1 «Echangeons sous la pluie» 1 Note d étude n 9, juin 2006 Katia Houpert Tél. : 01 58 50 41 77 katia.houpert-e@caissedesdepots.fr Ariane De Dominicis Tél. : 01 58 50 98 20 ariane.dedominicis@caissedesdepots.fr

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

Accéder au marché du gaz naturel

Accéder au marché du gaz naturel Accéder au marché du gaz naturel Guide opérationnel à destination des consommateurs Depuis l ouverture à la concurrence du marché du gaz naturel, les règles d accès au réseau de transport ont sans cesse

Plus en détail

La valeur présente (ou actuelle) d une annuité, si elle est constante, est donc aussi calculable par cette fonction : VA = A [(1-1/(1+k) T )/k]

La valeur présente (ou actuelle) d une annuité, si elle est constante, est donc aussi calculable par cette fonction : VA = A [(1-1/(1+k) T )/k] Evaluation de la rentabilité d un projet d investissement La décision d investir dans un quelconque projet se base principalement sur l évaluation de son intérêt économique et par conséquent, du calcul

Plus en détail

Stratégie pour L approvisionnement

Stratégie pour L approvisionnement Stratégie pour L approvisionnement de la Suisse en électricité dans le contexte européen --------------------------------------------------- Urs Meister (Traduction : Jan Marejko) ---------------------------------------------------

Plus en détail