Dossier de presse 18 avril Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse 18 avril 2013. Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie"

Transcription

1 18 avril 2013 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie 1

2 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie PARTIE I Un marché de gros du gaz naturel dynamique 1/ Le marché de gros : comment ça marche? 2/ Qui sont les acteurs du marché? 3/ Un marché de gros attractif en France PARTIE II La «customisation» de l approvisionnement par les industriels 1/ Qui sont les consommateurs industriels? 2/ Comment accèdent-ils au gaz naturel? 3/ La mise en œuvre des schémas d approvisionnement «active» et «solo» PARTIE III Accéder au marché de gros : source d opportunité pour les industriels 1/ L attractivité du marché de gros 2/ Questions à Guy Fasanino, Directeur commercial de GRTgaz Annexes 2

3 PARTIE I Un marché de gros du gaz naturel dynamique 1/ Le marché de gros : comment ça marche? Les prestations de transport de GRTgaz sont commercialisées sous forme de capacités d accès à l une des deux «zones d équilibrage» (Nord et Sud) qui composent le réseau de GRTgaz. Dans le périmètre de chaque zone, les expéditeurs peuvent demander le transport de leur gaz de tout point d entrée (injection) vers tout point de sortie (consommation) de la zone dans la limite des capacités souscrites (réservées) à ces différents points. La seule obligation faite aux expéditeurs est d équilibrer quotidiennement leurs entrées et sorties de gaz. Ils peuvent échanger du gaz sans besoin de préciser ni sa source ni sa destination. Ils peuvent échanger des capacités souscrites entre eux. En France, la place du marché est organisée autour des Points d Échange de Gaz (PEG) et la bourse de l énergie est opérée par Powernext SA. L essentiel du commerce de gros du gaz s effectue sur le mode du gré à gré (OTC, over the counter), au travers de transactions directes ou via des intermédiaires (sociétés de courtage et plates-formes de trading). Les points d échanges virtuels du gaz (PEG), permettent de formaliser ces échanges bilatéraux ou de réceptionner les achats réalisés sur la bourse Powernext Gas. La bourse du gaz propose des produits spot et futures, respectivement Powernext Gas Spot et Powernext Gas Futures, sur les PEG Nord et Sud. Les transactions y sont organisées de façon totalement anonyme et garantie. 3

4 2/ Qui sont les acteurs du marché de gros? Depuis l ouverture des marchés le nombre d acteurs au PEG n a cessé d augmenter : Les clients expéditeurs sont les clients qui ont un contrat d acheminement avec GRTgaz. On retrouve dans cette catégorie : - des producteurs, autrement dit des compagnies pétrolières et gazières couvrant l ensemble de la chaîne de production du pétrole et du gaz naturel ; - des fournisseurs, autrement dit des sociétés qui concluent des contrats de fourniture de gaz avec un consommateur final et assurent l acheminement du gaz jusqu aux sites de consommation ; - des traders, des banques ou des énergéticiens, qui achètent et revendent le gaz sur la bourse Powernext Gas ; - des industriels, qui ont choisi de s impliquer dans l acheminement en gaz naturel de leur site, selon différents schémas d approvisionnement (cf. Partie II). 4

5 3/ Un marché de gros attractif en France Depuis l ouverture des marchés, les échanges aux PEG, n ont cessé d augmenter. Le dynamisme du marché de gros est important pour la compétitivité de l énergie gaz. Avec l ouverture du marché du gaz, GRTgaz a fait évoluer son réseau et simplifié ses prestations de service pour faciliter l accès au marché de gros et favoriser la rencontre entre l offre et la demande en gaz. Évolution du réseau Une étape importante a été franchie en 2009, avec la simplification des zones tarifaires. Pour la Commission de régulation de l énergie (CRE), «les PEG sont des outils indispensables aux fournisseurs actifs sur le marché du gaz en France pour optimiser et sécuriser leurs approvisionnements. L existence à terme d une place de marché unique et donc d un prix du gaz unique sur l ensemble du territoire est indispensable à l achèvement d un marché de gros efficace, au bénéfice des consommateurs de gaz 1». La création d une zone unique de marché est envisagée à l horizon 2018, selon les orientations fixées par la CRE dans sa délibération de juillet Ce projet implique de lever les congestions qui limitent à 230 GWh/j les échanges entre les zones Nord et Sud reliées par une seule interconnexion. La fusion favoriserait l intégration des marchés du corridor Sud de l Europe de l Ouest et créerait une place de marché plus importante et plus liquide avec un seul prix de gros du gaz en France. 1 Source : CRE, Rapport sur le fonctionnement des marchés de gros de l électricité, du CO 2 et du gaz naturel (novembre 2012) 5

6 Simplification et transparence : un SI au service du marché Le portail sécurisé assure aux clients expéditeurs et consommateurs industriels, un système d information, fiable, évolutif, ouvert et rapide. Une nouvelle version, entièrement revue a été mise en ligne en Il permet d accéder à différents services 24 heures/24, 7 jours/7 : achat et réservation des capacités, suivi des demandes, des livraisons, prévision de consommation, etc. Ce dispositif informatique est complété par Smart GRTgaz, lancé en 2011 et entièrement rénové en Ce site public propose plus de 100 données en temps réel. Tous les points de connexion sont couverts : frontières, terminaux méthaniers, stockages, interfaces entre les zones d équilibrage de GRTgaz, points de consommations. SmartGRTgaz a été choisi par les Agences Reuters et Bloomberg pour informer leurs abonnés. Des analyses des consommations sur le réseau de GRTgaz sont également disponibles sur le site web grtgaz.com à un rythme mensuel, trimestriel et annuel. La satisfaction client Les efforts pour adapter l offre commerciale de GRTgaz et répondre aux demandes des clients sont appréciés. Selon l enquête 2012 de GRTgaz, les niveaux de satisfaction des clients sont les suivants : 89 % pour la détermination des quantités consommées ; 91 % pour la gestion des travaux ; 93 % pour le raccordement au poste de livraison et les conditions de livraison du gaz ; 94 % pour l entretien du poste de livraison et la communication de l entreprise auprès de ses clients ; 100 % pour les réunions organisées à leur intention. La disponibilité du portail client a atteint 99,8 % en

7 PARTIE II La «customisation» de l approvisionnement par les industriels GRTgaz livre le gaz naturel que lui confient ses clients, à destination des points de consommation directement raccordés au réseau de transport : les réseaux de distribution publique pour l alimentation des ménages, des collectivités et des entreprises, les grands consommateurs industriels et les centrales qui utilisent le gaz naturel pour la production d électricité. Les 828 clients industriels raccordés au réseau de transport recouvrent des secteurs d activités variés, le plus représenté étant celui de l industrie agroalimentaire, avec 165 clients. Vient ensuite la métallurgie, l industrie automobile, l industrie du verre et des matériaux non métalliques et la chimie et le pétrole. Répartition des consommateurs Le gaz est utilisé dans l industrie pour produire de la vapeur (ex : papeterie), alimenter des fours (ex : métallurgie, verrerie), des séchoirs (ex : industrie agroalimentaire, sécheur en grains), pour produire de l électricité (centrale à cycle combiné, cogénération), de la chaleur, ou comme matière première de l industrie chimique (ex : azotier)... Enfin, parmi les industriels, 13 sites de production d électricité à cycle combiné sont aujourd hui raccordés au réseau de transport. 7

8 2/ Comment accèdent-ils au gaz naturel? Dans le schéma d approvisionnement traditionnel ci-dessous (offre «intégrale»), la relation contractuelle s organise autour de trois acteurs distincts. GRTgaz livre aux clients industriels raccordés à son réseau le gaz qu ils achètent auprès de fournisseurs qui ont eux-mêmes conclu un contrat d acheminement avec GRTgaz. Dans ce cas, les clients industriels ne sont liés à GRTgaz que par un contrat qui définit les conditions de raccordement au réseau de transport et les conditions de livraison du gaz. Les relations contractuelles En décidant d accéder au marché de gros, certains industriels font évoluer ce schéma traditionnel. L industriel ne se contente plus de recevoir du gaz à la porte de son usine, il prend la décision de devenir un acteur gazier et d intervenir directement sur le marché de gros en achetant à un ou plusieurs fournisseurs les quantités de gaz naturel dont il a besoin. Ce nouveau schéma correspond aux offres «active» et «solo» du contrat d acheminement (cf. plaquette : Accédez au marché du gaz naturel). Offre «active» Dans le cadre du schéma d approvisionnement «active», l industriel devient acteur sur les places de marché mais délègue la livraison en gaz naturel de son site et la gestion de l équilibrage (l écart entre les prévisions de consommation réelle) à un «expéditeur d équilibre». De plus en plus de consommateurs industriels choisissent ce schéma d approvisionnement, qui en 2011 représentait 20 % des sites. 8

9 Offre «solo» Dans le cadre du schéma d approvisionnement «solo», l industriel devient acteur sur les places de marché et prend lui-même en charge la livraison du gaz jusqu à son site et son équilibrage. Il a accès à une offre diversifiée de fourniture. Jusqu à présent, ce schéma a été majoritairement choisi par des consommateurs pour lesquels la maîtrise et l optimisation des achats de gaz sont stratégiques, et qui ont une bonne maîtrise de leur prévision de consommation. GRTgaz accompagne les industriels dans leur choix d approvisionnement en leur proposant un suivi commercial personnalisé et une formation adaptée. Le dynamisme du marché de gros s explique finalement par une adaptation constante de l offre de GRTgaz à la demande de ses clients. Aujourd'hui, 25 clients industriels ont décidé de s impliquer davantage dans leur approvisionnement en devenant client expéditeur de GRTgaz. La concertation gaz GRTgaz cherche constamment à enrichir son offre pour permettre aux consommateurs de trouver la meilleure solution pour leur approvisionnement. GRTgaz anime un dispositif permanent de concertation avec les acteurs du marché (CRE, transporteurs, expéditeurs, clients). Son programme de travail est fixé par un comité d orientation. Parmi les thèmes abordés : la gestion de la flexibilité intra-journalière, le système d équilibrage, le système d information de GRTgaz, les modalités de raccordement et de livraison des gestionnaires de réseaux de distribution Un travail de fond a été réalisé dans le cadre d un groupe de travail de la Concertation gaz (encadré), notamment avec l UNIDEN (Union des industries utilisatrices d énergie) pour simplifier l'accès au marché de gros des industriels. 9

10 3/ La mise en œuvre des schémas d approvisionnement «active» et «solo» Pour devenir expéditeur sur le réseau de GRTgaz, il est nécessaire d'obtenir une autorisation de fourniture auprès du Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie et d'avoir signé un contrat d acheminement avec GRTgaz. Avant de prendre la décision de devenir client-expéditeur de GRTgaz, les industriels intéressés doivent également réunir quelques facteurs clés de succès : > une gestion centralisée des achats d énergie clairement missionnée et correctement gréée ; > au démarrage, une ou plusieurs personnes qui s investissent dans la mise en place du schéma ; > une bonne connaissance des règles d accès au réseau, et plus particulièrement au PEG (ou l appel à des consultants avec un bon niveau de connaissance) ; > une juste appréciation des contraintes et des risques opérationnels, très souvent surévalués ; > une bonne capacité à prévoir la consommation des sites ; > une bonne coordination entre la fonction achat et les sites de consommation. GRTgaz accompagne ses clients tout au long de cette démarche en leur proposant notamment une formation adaptée à leurs besoins trois mois avant le démarrage de leur schéma d approvisionnement. Dans les faits, on s aperçoit que si les gros consommateurs d énergie ont été les premiers à s intéresser à ce type d offre, depuis deux ans, les clients industriels qui optent pour un schéma «active» ont une consommation annuelle inférieure à 300 GWh. 10

11 PARTIE III Accéder au marché de gros : facteur de compétitivité pour les industriels 1/ L attractivité du marché de gros L ouverture des marchés : une réalité Aujourd hui 83 % des sites industriels connectés au réseau de transport (ce qui représente 99 % de la consommation) ont choisi des offres de marché pour leur approvisionnement en gaz auprès d un ou plusieurs fournisseurs. Cet attrait du marché du gros s explique par la compétitivité des prix à court terme (marché spot). L évolution comparée du prix du gaz au PEG Nord et du BAFA, prix à l importation en Allemagne, représentatif des contrats long terme d approvisionnement en Europe, montre que le prix sur le marché de gros est quasiment systématiquement inférieur à celui des contrats long terme, cet écart pouvant aller jusqu à 6 à 7 /MWh. Ainsi, sur la période comprise entre janvier 2009 et juillet 2012, les prix affichés sur le marché de gros (PEG nord) ont été, en moyenne, inférieurs de 5 /MWh aux contrats de longs termes tel que reflétés par le prix moyen d importation Allemand. 11

12 2/ Questions à Guy Fasanino, Directeur commercial de GRTgaz Ces derniers mois de plus en plus d industriels souhaitent devenir leur propre expéditeur en accédant directement au marché de gros. Comment expliquez-vous cette tendance? C est le constat que nous faisons et qui nous confirme la pertinence de ce que nous avons fait ces 2 dernières années pour faciliter l accès au marché de gros. En particulier, le travail de promotion des offres et l accompagnement individualisé de nos clients industriels pour qui bien souvent, l accès au PEG, représentait un projet de changement important. Aujourd hui, les industriels qui ont choisi nos offres «active» et «solo» apprécient les espaces de liberté et d optimisation qui leur sont ouverts. Concrètement, un industriel bénéficie ainsi à tout moment, et pour les durées qu il souhaite, de la présence en concurrence de plusieurs dizaines de fournisseurs pour alimenter ses usines. En faisant le choix de diversifier son approvisionnement, il peut bénéficier simultanément de la meilleure offre de plusieurs fournisseurs. Lorsque l industriel agrège lui-même ses différents achats sur le marché de gros, il réussit à optimiser sa fourniture globale pour qu elle lui soit moins coûteuse que s il avait confié la fourniture de son site à un seul fournisseur. On peut prendre l analogie du restaurateur qui achète ses légumes au marché de gros à Rungis qui choisit de ne pas acheter ses carottes et ses pommes de terre à un seul vendeur, mais de sélectionner à tout moment les grossistes en fonction de la qualité et des prix qu ils pratiquent. Les prix observés sur la principale place de marché Française (PEG Nord) sont durablement inférieurs aux prix des contrats long terme qui sont les contrats avec lesquelles les grands fournisseurs historiques s approvisionnent majoritairement. Plusieurs consommateurs industriels nous ont parlé d une économie de plus de 2 euros par MWh, ce qui peut représenter une économie annuelle de plus d un million euros, et contribuer de façon significative à la compétitivité du site concerné. Y a-t-il d autres avantages? En fonction de l évolution du prix du gaz, certains industriels choisissent de moduler leur production et ajustent leur consommation. Par exemple, en attendant une baisse du prix du gaz sur le marché, ils ralentissent leur production et déstockent leurs produits pour servir leurs clients. Ils augmentent la production en consommant du gaz moins cher ensuite et remplissent leur stock de nouveau. Ils ont ainsi des leviers entre les mains qu ils n ont pas avec un contrat de fourniture mono fournisseur livré site (formule INTÉGRALE). Faut-il être un spécialiste du marché du gaz? Je pense qu il faut surtout être un bon acheteur professionnel. Pour être un acteur efficace sur le marché, il faut observer, comprendre les mécanismes d évolutions des prix. Ceci dit lorsqu un industriel, au cours d un appel d offres, discute avec des fournisseurs qui livreront son site, il faut aussi qu il ait une bonne connaissance de ce qu il achète pour pouvoir négocier efficacement. Je dirais qu acheter «multifournisseur et multi pas de temps» sur le marché de gros est de même nature, en franchissant certainement un pas de plus dans la maîtrise du fonctionnement du marché du gaz. En tout état de cause, les équipes commerciales de GRTgaz sont à l écoute et au service des clients qui se posent des questions, et qui souhaitent être accompagnés. Pour les industriels, le gaz naturel représente de multiples avantages Grâce au gaz naturel, les industriels disposent d une énergie compétitive, peu émettrice de CO 2 et qui assure également la continuité d approvisionnement. Par la présence d un marché vaste et organisé et par les caractéristiques même du réseau de transport, souterrain et donc très robuste. Chaque année, les interruptions de livraison concernent 5 à 10 postes clients sur près de pour une durée d interruption de quelques heures seulement. Le programme des travaux de maintenance a été revu pour mieux prendre en compte les besoins des industriels. GRTgaz propose à ses clients industriels plusieurs solutions adaptées à des besoins particuliers comme des contrats ajustables sur 12 mois pour les nouveaux sites qui ne connaissent pas précisément ce que sera leur consommation ou la souscription de capacité quotidienne pour des besoins supplémentaires ponctuels ou pour des essais de procédés. 12

13 Annexes Chronologie du marché de gros 2007 : début du système d équilibrage basé sur les achats/ventes de marchés 2008 : possibilité d accès au marché de gros pour les clients industriels directement raccordés au réseau de GRTgaz (septembre) : lancement du dispositif commun Concertation Gaz 2008 (novembre) : lancement du marché Powernext Gas Spot et Powernext Gas Futures (janvier) : fusion des 3 zones d équilibrage GRTgaz au Nord de la France (Nord-H, Est et Ouest) : signature électronique des contrats 2010 : mécanisme de couplages des marchés nord et sud 2011 (avril) : service de flexibilité intrajournalière : lancement de Smart GRTgaz (rénové en 2013) 2012 (janvier) : contrat d acheminement modulaire 2012 : lancement du portail 13

14 6, rue Raoul Nordling Bois-Colombes Cedex Tél. :

Accéder au marché du gaz naturel

Accéder au marché du gaz naturel Accéder au marché du gaz naturel Guide opérationnel à destination des consommateurs Depuis l ouverture à la concurrence du marché du gaz naturel, les règles d accès au réseau de transport ont sans cesse

Plus en détail

Assistance à la gestion des contrats de fourniture d électricité et de gaz Dans le contexte défini par la loi NOME Et la loi de la consommation 1 Suppression des TRV d électricité 2 Gestion tarifaire de

Plus en détail

Paris, le 10 février 2014

Paris, le 10 février 2014 Paris, le 10 février 2014 Consultation publique de la Commission de régulation de l énergie sur la création d une place de marché commune aux zones GRTgaz Sud et TIGF au 1 er avril 2015 Les tarifs d utilisation

Plus en détail

APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITION DE GRTGAZ RELATIVE AUX INTERVENTIONS DU TRANSPORTEUR

APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITION DE GRTGAZ RELATIVE AUX INTERVENTIONS DU TRANSPORTEUR APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITION DE GRTGAZ RELATIVE AUX INTERVENTIONS DU TRANSPORTEUR 1 1. Objet En cohérence avec la décision de la CRE du 5 février 2013 relative

Plus en détail

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz Modèle de marché Références de prix Membres Liquidité Panorama européen Service Système Equilibrage Couplage Afgaz 8 mars 2012

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 Nous reprenons dans ce document les principaux messages délivrés lors du séminaire de formation sur les bourses de l électricité

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Catherine EDWIGE et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Catherine EDWIGE et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 4 avril 2014 portant approbation de l évolution des règles d équilibrage sur les réseaux de transport de GRTgaz et TIGF au 1 er

Plus en détail

APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITIONS DE GRTGAZ RELATIVES AUX MESURES PROVISOIRES, A LA GESTION DU COMPTE DE

APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITIONS DE GRTGAZ RELATIVES AUX MESURES PROVISOIRES, A LA GESTION DU COMPTE DE APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITIONS DE GRTGAZ RELATIVES AUX MESURES PROVISOIRES, A LA GESTION DU COMPTE DE NEUTRALITE, ET A L OFFRE DE FLEXIBILITE 1 1. Objet En cohérence

Plus en détail

Evolution du processus d allocation. Atelier «processus d allocation» n 2 Le 31 mai 2012

Evolution du processus d allocation. Atelier «processus d allocation» n 2 Le 31 mai 2012 Evolution du processus d allocation Atelier «processus d allocation» n 2 Le 31 mai 2012 Synthèse des propositions reçues 14 contributions ont été reçues, dont une sous couvert d anonymat Les propositions

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

Introduction... 3 Le marché de gros de l électricité... 4. Le marché de gros du gaz... 30. Glossaires... 54

Introduction... 3 Le marché de gros de l électricité... 4. Le marché de gros du gaz... 30. Glossaires... 54 SOMMAIRE Introduction... 3 Le marché de gros de l électricité... 4 1. Introduction... 4 2. Activité sur le marché de gros français... 6 3. Prix sur le marché de gros français et comparaison européenne...

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

Délibération. La date d application de l évolution tarifaire étant fixée au 1 er avril, le tarif unitaire moyen augmente de 3,9 %.

Délibération. La date d application de l évolution tarifaire étant fixée au 1 er avril, le tarif unitaire moyen augmente de 3,9 %. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 3 décembre 2009 portant proposition de modification des tarifs d utilisation des réseaux de transport de gaz naturel Participaient

Plus en détail

L offre de UBI (Use-it-and-Buy-It)

L offre de UBI (Use-it-and-Buy-It) En savoir plus sur L offre de UBI (Use-it-and-Buy-It) L offre de capacité UBI (Use-it-and-Buy-It) permet aux expéditeurs d acquérir de la capacité quotidienne supplémentaire en day-ahead ou au cours de

Plus en détail

Stockage Quelques réflexions et Retour d expérience

Stockage Quelques réflexions et Retour d expérience Stockage Quelques réflexions et Retour d expérience Stéphane Caudron Energy Europe Ltd Congrès du Gaz - Paris 2007 2 L offre de flexibilité: multiples outils et multiples objectifs Objectifs: équilibrer

Plus en détail

Délibération. 1. Contexte

Délibération. 1. Contexte Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 9 octobre 2013 portant proposition relative aux charges de service public liées à l achat de biométhane et à la contribution unitaire

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

Smart GRTgaz - Toutes les données sur l'activité du transport du gaz naturel -

Smart GRTgaz - Toutes les données sur l'activité du transport du gaz naturel - Version du 30 Août 2011 DC - DVS Smart GRTgaz - Toutes les données sur l'activité du transport du gaz naturel - 1. PRINCIPES GENERAUX... 2 1.1. La consultation du site web... 3 1.2. L abonnement aux données

Plus en détail

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage Annexe 1 Le parc de stockage français est constitué de nombreux stockages saisonniers. Les stockages souterrains de gaz naturel sont

Plus en détail

Glossaire. Programme. Avertissement

Glossaire. Programme. Avertissement Programme Avertissement Les termes définis dans le glossaire n ont pas valeur de contrat. Seuls les éléments spécifiés dans le Contrat d Acheminement peuvent être opposés à GRT Gaz. Ce document n est qu

Plus en détail

Marchés. Le fonctionnement des marchés de gros de l électricité, du CO 2 et du gaz naturel. Rapport 2011-2012

Marchés. Le fonctionnement des marchés de gros de l électricité, du CO 2 et du gaz naturel. Rapport 2011-2012 Marchés Le fonctionnement des marchés de gros de l électricité, du CO 2 et du gaz naturel Rapport 2011-2012 Novembre 2012 Sommaire Introduction...2 Synthèse...4 SECTION I - Les marchés de gros de l électricité...

Plus en détail

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL. Guide pratique à destination des entreprises

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL. Guide pratique à destination des entreprises Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL Guide pratique à destination des entreprises L énergie est notre avenir, économisons-la! Comprendre pour mieux choisir La disparition

Plus en détail

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Pierre-Marie ABADIE Directeur de l énergie CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Paris, 13 janvier 2009 Pierre-Marie ABADIE MEEDDAT/DGEC/Direction de l énergie Introduction En régime de monopole

Plus en détail

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier Un expert mondial de l énergie bien ancré en France Votre partenaire immobilier Qui sommes-nous? E.ON dans le monde* Un leader mondial de l énergie, n 1 en Allemagne L un des plus grands importateurs

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Hiver 2013-2014. Prévisions de fonctionnement en situation de tension sur le réseau de GRTgaz. Winter Outlook 2013-2014

Hiver 2013-2014. Prévisions de fonctionnement en situation de tension sur le réseau de GRTgaz. Winter Outlook 2013-2014 Hiver 2013-2014 Prévisions de fonctionnement en situation de tension sur le réseau de GRTgaz - Winter Outlook 2013-2014 La responsabilité de GRTgaz SA ne saurait être engagée pour les dommages de toute

Plus en détail

Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée

Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée eni.com/fr des solutions personnalisées... une relation client dédiée Pendant toute la durée de votre contrat,

Plus en détail

CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC CHAUFFAGE URBAIN DE BELLEVUE NANTES-SAINT HERBLAIN AVENANT N 8

CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC CHAUFFAGE URBAIN DE BELLEVUE NANTES-SAINT HERBLAIN AVENANT N 8 CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC CHAUFFAGE URBAIN DE BELLEVUE NANTES-SAINT HERBLAIN AVENANT N 8 ENTRE LES SOUSSIGNES La Métropole, Dénommée «Nantes Métropole»Dont le siège est situé 2 Cour du

Plus en détail

ATELIER «STOCKAGE» Direction Développement Commerce 1 er mars 2012

ATELIER «STOCKAGE» Direction Développement Commerce 1 er mars 2012 ATELIER «STOCKAGE» Direction Développement Commerce 1 er mars 2012 Atelier Stockage du 1 er mars 2012 Retour sur l utilisation des stockages en 2011/2012 Bilan du processus d allocation au 1 er avril 2012

Plus en détail

LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006

LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006 LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006 Débat présidé par M. André Merlin sur le thème : «Quelle articulation souhaitable avec

Plus en détail

Une bourse de l électricité au service de l ouverture du marché français

Une bourse de l électricité au service de l ouverture du marché français Une bourse de l électricité au service de l ouverture du marché français Paris, 26 juillet 2001 Moins de deux ans après la transposition de la directive européenne de 1996 en France par la loi du 10 février

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION

TITRE DE LA PRÉSENTATION PRÉSENTATION FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE DIRECTION D ÉLECTRICITÉ COMMUNICATION COMMERCE POUR LES SITES AYANT UNE PUISSANCE SOUSCRITE SUPERIEURE A 36 KVA ARTS & METIERS GP ENERGIE 16 MARS 2015 TITRE

Plus en détail

Service de fourniture de gaz naturel Service de gaz de compression

Service de fourniture de gaz naturel Service de gaz de compression Les services de fourniture et de gaz de compression de gaz naturel et de gaz de compression EN BREF Service de fourniture de gaz naturel Le service de fourniture de gaz naturel correspond à la fourniture

Plus en détail

Tout savoir sur le marché de l énergie

Tout savoir sur le marché de l énergie Tout savoir sur le marché de l énergie Sommaire Fiche 1 Que signifie l ouverture du marché de l énergie pour vous? Les acteurs du marché Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Le marché de l énergie, les réponses à toutes

Plus en détail

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif NEBEF 1): synthèse des propositions de Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de RTE 16 octobre 2013 Expérimentation sur la valorisation

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant proposition d approbation du lancement du déploiement généralisé du système de comptage évolué de GrDF Participaient

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Règlement d'allocation 2014 des capacités de stockage Version du 15 janvier 2014

Règlement d'allocation 2014 des capacités de stockage Version du 15 janvier 2014 Règlement d'allocation 2014 des capacités de stockage Version du 15 janvier 2014 1 OBJET Ce règlement précise les principes d'allocation des capacités de stockage mis en place par STORENGY, en application

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

Marchés de détail. Observatoire des marchés de l électricité et du gaz naturel

Marchés de détail. Observatoire des marchés de l électricité et du gaz naturel Marchés de détail Observatoire des marchés de l électricité et du gaz naturel 2 e trimestre 2014 SOMMAIRE Introduction... 3 Le marché de détail de l électricité... 4 1. Introduction... 4 2. Les segments

Plus en détail

> La régulation du marché de l électricité

> La régulation du marché de l électricité 46 Commission de régulation de l'énergie Rapport d'activité Juin 2006 > La régulation du marché de l électricité I Les acteurs et les marchés de l électricité 1 > Les acteurs européens du marché français

Plus en détail

COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT

COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT DOCUMENT 1/3 Ce document a pour but d expliquer le fonctionnement du marché du gaz. Il s agit d une introduction permettant de

Plus en détail

Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004?

Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004? 6 ème Assises de l énergie - atelier 6 Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004? L expérience du distributeur dans le nouveau contexte OLIVIER COURSIMAULT

Plus en détail

L achat public de gaz naturel

L achat public de gaz naturel Bienvenue L achat public de gaz naturel 1 La mise en concurrence : obligation ou faculté? 2 La stratégie d achat du Syndicat Intercommunal pour le Gaz et l Electricité en Ile-de-France (SIGEIF) 3 Les points

Plus en détail

TIP INTEGRAL R/10 PERSONAL. Le logiciel de comptabilité et de gestion. Département commercial Editeur responsable : T.I.P Group S.A.

TIP INTEGRAL R/10 PERSONAL. Le logiciel de comptabilité et de gestion. Département commercial Editeur responsable : T.I.P Group S.A. 2015 TIP INTEGRAL R/10 PERSONAL Le logiciel de comptabilité et de gestion Département commercial Editeur responsable : T.I.P Group S.A. 01/01/2015 1 Le logiciel de comptabilité Plus qu un simple logiciel

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 8 bis du 23 octobre 2008 C2008-68 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 27 août

Plus en détail

GUIDE SUR L ACHAT PUBLIC D ENERGIE GROUPE D ETUDE DES MARCHES «AMENAGEMENT ET EQUIPEMENT DURABLES DANS LE BÂTIMENT»

GUIDE SUR L ACHAT PUBLIC D ENERGIE GROUPE D ETUDE DES MARCHES «AMENAGEMENT ET EQUIPEMENT DURABLES DANS LE BÂTIMENT» GUIDE SUR L ACHAT PUBLIC D ENERGIE GROUPE D ETUDE DES MARCHES «AMENAGEMENT ET EQUIPEMENT DURABLES DANS LE BÂTIMENT» Version 1.0 Mars 2015 1 LE PILOTAGE DES GROUPES D ETUDE DES MARCHES EST ASSURE PAR LE

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Terminologie Les solutions pour le client Les marchés La prestation L évaluation des postes Les entreprises Durée

Plus en détail

Programme de la carte Visa Commerciale

Programme de la carte Visa Commerciale Programme de la carte Visa Commerciale LA CARTE VISA COMMERCIALE EST IDÉALE POUR LES ENTREPRISES AYANT : des ventes annuelles de plus de 10 millions de dollars plus de 50 employés des employés qui ont

Plus en détail

SYNTHESE DE L ANALYSE DU TARIF REGLEMENTE DU GAZ ET DES PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

SYNTHESE DE L ANALYSE DU TARIF REGLEMENTE DU GAZ ET DES PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR SYNTHESE DE L ANALYSE DU TARIF REGLEMENTE DU GAZ ET DES PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR Conférence de presse du 24 novembre 2009 Les différentes composantes du prix du gaz Depuis l ouverture du marché

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Le premier ministre, Sur le rapport du ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, Vu le code de l énergie,

Plus en détail

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée Trading Update 3 ème trimestre 2008 Information règlementée Bruxelles - 3 Novembre 2008 A. Performance financière durant le 3 ème trimestre 2008 1. La performance opérationnelle des unités de cogénération

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

I / Un marché planétaire de la devise

I / Un marché planétaire de la devise I / Un marché planétaire de la devise Le marché des changes est le plus important des marchés. Pour beaucoup, il apparaît également comme le plus parfait des marchés, sur lequel l information circule vite

Plus en détail

Propositions de la Commission relatives à la révision de la Directive MIF (Marchés des instruments financiers) Directive 2004/39/CE

Propositions de la Commission relatives à la révision de la Directive MIF (Marchés des instruments financiers) Directive 2004/39/CE Propositions de la Commission relatives à la révision de la Directive MIF (Marchés des instruments financiers) Directive 2004/39/CE Partie I- Généralités Définitions Contexte général Evolutions Définitions

Plus en détail

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA :

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA : QUI SOMMES-NOUS? Gas Natural Fenosa est une entreprise du secteur de l énergie, créée il y a plus de 170 ans et dont la renommée a dépassé les frontières. GAS NATURAL FENOSA Pionnière dans l approvisionnement

Plus en détail

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. L ouverture du marché de l énergie

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. L ouverture du marché de l énergie OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN Contexte L ouverture du marché de l énergie 14 Depuis le 1er juillet 2007, les marchés de l électricité et du gaz naturel se sont ouverts à la concurrence. Il est désormais

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen GDF SUEZ Branche Energie Europe et International Jean-Pierre Hansen Chiffres clés opérationnels * Un leader mondial pour le gaz et l'électricité Leader de l'électricité au Benelux Positions importantes

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement.

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement. FAQ - Thématiques La société Votre projet Le marché de l'énergie La société Qui est Eni? Eni, créée en 1953, exerce ses activités dans 85 pays. Entreprise intégrée de premier plan, elle est présente dans

Plus en détail

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques Bordeaux 18 juin 2015 Sommaire 1. Préambule : Rôle des différents acteurs 2. Fin des TRV 3. La sortie des TRV : comment faire?

Plus en détail

«Car le paiement sans numéraire génère un plus gros chiffre d affaires.»

«Car le paiement sans numéraire génère un plus gros chiffre d affaires.» Conseils pour votre succès commercial avec Ingenico et Verdi «Car le paiement sans numéraire génère un plus gros chiffre d affaires.» payment services Une entreprise du Groupe Aduno www.aduno-gruppe.ch

Plus en détail

Introduction... 3. Glossaires... 39

Introduction... 3. Glossaires... 39 SOMMAIRE Introduction... 3 Le marché de détail de l électricité... 4 1. Introduction... 4 2. Les segments de clientèle et leur poids respectif... 5 3. Etat des lieux au 30 septembre 2013... 6 4. Analyse

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Bruno Venanzi, Administrateur délégué Lampiris sa Table des matières 1. Présentation

Plus en détail

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt)

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt) Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT Référence : REG.DIS.SITE.CER.XX DISTRIBUTEUR : Document type : Convention d études de raccordement DISTRIBUTEUR

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER ÉLECTRICITÉ, J ACHÈTE! L ÉLECTRICITÉ, nécessaire à tous, est présente partout avec ses usages éclairage (dont éclairage public),

Plus en détail

Fonctionnement des Marchés électriques, Distribution, Energies renouvelables E N E R G I E 2 0 0 8

Fonctionnement des Marchés électriques, Distribution, Energies renouvelables E N E R G I E 2 0 0 8 Sart-Tilman B28 Université de Liège Cours ELEC0018-1 Fonctionnement des Marchés électriques, Distribution, Energies renouvelables Ce cours sur le fonctionnement des marchés énergétiques est ouvert aux

Plus en détail

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS RELATIONS CLIENTÈLE L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS JANVIER 2011 Vous souhaitez accéder au marché européen de l énergie? En coordination avec les GRT voisins, RTE vous propose des services d accès aux interconnexions

Plus en détail

L ouverture des marchés àterme basés sur les matières premières agricoles en Europe

L ouverture des marchés àterme basés sur les matières premières agricoles en Europe L ouverture des marchés àterme basés sur les matières premières agricoles en Europe Les réformes successives de la PAC depuis 1992 ont induit une plus forte variabilitédes prix Baisse des prix institutionnels,

Plus en détail

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit.

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit. ENTRE LES SOUSSIGNES Raison sociale.. Dont le siège social est.... N SIRET : Représentée par... Agissant en qualité de... Tél :.Fax :... E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS INTERMÉDIAIRE

Plus en détail

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Ordre du jour 1. Opportunités pour les clients et les fournisseurs d électricité 2. Sécurité

Plus en détail

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques CCI Montpellier 16 septembre 2015 Sommaire 1. Préambule : les acteurs du marché 2. Fin des TRV : calendrier et dispositif d

Plus en détail

Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - non domestiques

Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - non domestiques Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - non domestiques ayant une consommation supérieure à 30 000 kwh par an

Plus en détail

Réforme du dispositif de soutien aux filières sous obligation d achat

Réforme du dispositif de soutien aux filières sous obligation d achat Réforme du dispositif de soutien aux filières sous obligation d achat Mars 2014 Le cri d alarme du 10 septembre 2013 au Parlement européen des 9 «utilities» européennes illustre la gravité de la situation

Plus en détail

CONTRAT DE PRISE D ORDRES

CONTRAT DE PRISE D ORDRES CPO_20110615_FR PREAMBULE - DEFINITIONS La SOCIETE GENERALE est mandatée par la société émettrice pour tenir le service de ses titres nominatifs et/ou assurer la gestion des options de souscription ou

Plus en détail

Tout savoir sur le groupement de commandes d achat d électricité coordonné par le SDES. 1 La fin des tarifs réglementés de vente d électricité (TRV)

Tout savoir sur le groupement de commandes d achat d électricité coordonné par le SDES. 1 La fin des tarifs réglementés de vente d électricité (TRV) Tout savoir sur le groupement de commandes d achat d électricité coordonné par le SDES 1 La fin des tarifs réglementés de vente d électricité (TRV) Qui est concerné? Tous les acheteurs publics sont concernés

Plus en détail

Réduire les coûts et la complexité

Réduire les coûts et la complexité Entrust Cloud Gestion des identités et de certificats via le cloud Les certificats numériques sont devenus une assise fiable pour les identités, la communication, les transactions et la sécurité de l information

Plus en détail

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions?

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? en collaboration avec Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? Vous participez au concours organisé par l association Transaction l Investment Challenge, et vous avez bien

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Le développement des effacements

Le développement des effacements Le développement des effacements LA CAPACITE, OU COMMENT GARANTIR LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT Afin d assurer la sécurité d alimentation en électricité, l UFE milite depuis plusieurs années pour la

Plus en détail

Comment optimiser l utilisation des ressources Cloud et de virtualisation, aujourd hui et demain?

Comment optimiser l utilisation des ressources Cloud et de virtualisation, aujourd hui et demain? DOSSIER SOLUTION Solution CA Virtual Placement and Balancing Comment optimiser l utilisation des ressources Cloud et de virtualisation, aujourd hui et demain? agility made possible La solution automatisée

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie du Jura

Chambre de Commerce et d Industrie du Jura Réunion d information du jeudi 12 Mars 2015 «Fin des tarifs réglementés de vente du gaz naturel et de l électricité : agir aujourd hui pour réduire les factures» Chambre de Commerce et d Industrie du Jura

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE GROUPEMENT DE COMMANDES D'ACHAT DE GAZ NATUREL DU SDE 03

TOUT SAVOIR SUR LE GROUPEMENT DE COMMANDES D'ACHAT DE GAZ NATUREL DU SDE 03 TOUT SAVOIR SUR LE GROUPEMENT DE COMMANDES D'ACHAT DE GAZ NATUREL DU SDE 03 1 La fin des tarifs réglementés de vente (TRV) Qui est concerné? Tous les acheteurs publics sont concernés par la suppression

Plus en détail

Marchés de détail. Observatoire des marchés de l électricité et du gaz naturel

Marchés de détail. Observatoire des marchés de l électricité et du gaz naturel Marchés de détail Observatoire des marchés de l électricité et du gaz naturel 1 er trimestre 2014 SOMMAIRE Introduction... 3 Le marché de détail de l électricité... 4 1. Introduction... 4 2. Les segments

Plus en détail

Conseils et astuces pour un déploiement réussi de la solution VMware Mirage

Conseils et astuces pour un déploiement réussi de la solution VMware Mirage Conseils et astuces pour un déploiement réussi de la solution VMware Mirage Entrez le nom de l animateur ici 2014 VMware Inc. Tous droits réservés. Sommaire 1 Qu est-ce que VMware Mirage? 2 Quelles sont

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

S o l u t i o n a u t o m o b i l e

S o l u t i o n a u t o m o b i l e S o l u t i o n a u t o m o b i l e M. Brice RENOUARD 06 68 33 81 56 brice.renouard@myleasing.fr 1. Présentation de MyLeasing 1. Sa raison d être 2. Son fonctionnement 3. Ses forces 2. La Location Longue

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail