Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour Commerce de détail via le canal des coopératives

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 2020. Commerce de détail via le canal des coopératives"

Transcription

1 Energie et climat L économie d énergie et le respect de l environnement sont des préoccupations centrales de Migros aussi bien au niveau de la production que du commerce. En 214, elle a intensifié ses efforts de réduction de la consommation d électricité et d émissions de gaz à effet de serre. Migros s est fixé comme objectif de devenir le numéro un du commerce de détail en Suisse dans la protection du climat et l économie d énergie. Son ambition est double: à travers un ensemble de mesures dans le domaine de la préservation des ressources et de l efficacité énergétique, elle souhaite jouer un rôle de pionnier et soutenir les consommatrices et consommateurs dans leur engagement pour une meilleure protection environnementale. La M- et les autres entreprises du groupe Migros s engagent également pour la protection du climat. Pour cela, des objectifs concrets de réduction de la consommation d énergie et d émissions de CO2 ont été fixés et seront renforcés au cours des prochaines années. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 22 Dans son engagement d économies d énergie et de protection climatique, Migros s appuie sur la Stratégie climatique et énergétique pour 22. Cette stratégie est contraignante pour toutes les entreprises Migros et impose des objectifs ambitieux de réduction de la consommation d énergie et des émissions nocives pour le climat. Des objectifs ont été fixés pour chaque domaine d activité de Migros conformément à cette stratégie. Commerce de détail via le canal des coopératives Dans le cadre de la stratégie, le Commerce de détail via le canal des coopératives s est fixé l objectif ambitieux de réduire sa consommation d énergie de 1% entre 21 et 22 et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 2%. En doublant le volume de réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport à l objectif que s est fixée la Suisse, Migros apporte une forte contribution à la stratégie énergétique de la Confédération et à la politique suisse de protection du climat. D ici 22, Migros veut réduire sa consommation d électricité de 1% et ses émissions de gaz à effet de serre de 2% par rapport à 21. Pour atteindre ses objectifs ambitieux, Migros mise surtout sur des installations efficaces et sur l optimisation de l exploitation des installations, sur une technique frigorifique efficace, avec utilisation de la chaleur perdue, ainsi que sur le standard Minergie [ Le bilan provisoire pour 214 est positif: par rapport à 21, le Commerce de détail via le canal des coopératives est parvenu à réduire sa consommation d électricité de près de 5% et, sur la même période, ses émissions de gaz à effet de serre de 15%. Les progrès sont tout particulièrement importants dans les magasins, grâce à des installations frigorifiques à faibles émissions de CO2, à des portes en verre sur les rayons réfrigérés "plus" et à un éclairage LED. Restaurants Dans la restauration, l efficacité énergétique est une des principales priorités. En raison de l utilisation d appareils puissants, elle représente un domaine à forte consommation d énergie, avec un potentiel d économie d électricité important. La mise en place de la stratégie KES 22 dans les restaurants du groupe concerne principalement trois domaines: les habitudes des collaborateurs, des équipements de restauration de qualité et une infrastructure efficace (production de froid, éclairage, ventilation et mesures techniques). En 214, des formations ont été organisées pour les collaborateurs afin d optimiser l efficacité énergétique dans toutes les coopératives. Groupe Migros Les 14 entreprises de la M- poursuivent des objectifs climatiques et énergétiques qui se mesurent par le volume de réduction par tonne produite. Dans les entreprises industrielles, la consommation d électricité doit être réduite de.7% par an et la

2 consommation de chaleur de 1.8% par tonne produite. Pour les émissions de CO2 des combustibles, le groupe a prévu une réduction absolue de 1.% entre 21 et 22. En 214, la M- suit son course partiellement: d'une part la consommation d électricité a augmenté par rapport au 213 de 2.5%, d'autre part la consommation de chaleur a diminueé de 2.7% par tonne produite; par rapport à 21, les émissions de CO2 des combustibles affichent une baisse absolue de 9%. Toutes les entreprises de la M- misent également sur la norme internationale de gestion environnementale ISO 141 et ambitionnent d'obtenir la certification ISO 141 au cours des prochaines années. Depuis avril 214, la protection environnementale au sein de l entreprise est une exigence de base pour toutes les entreprises du groupe. Ces exigences permettent d intégrer l une après l autre toutes les entreprises du groupe dans la gestion environnementale et énergétique. Les entreprises commerciales Globus et Interio poursuivent des objectifs environnementaux et énergétiques dans les domaines Logistique, Déchets et Energie et misent sur un éclairage optimisé et sur des installations de ventilation et frigorifiques efficaces. D autres entreprises Migros, telles que Denner, la Banque Migros et Hotelplan, développent leur gestion environnementale et énergétique. Indicateurs groupe Migros Indicateurs Commerce de détail par le canal des coopératives et Emissions de gaz à effet de serre (GES), absolues (en 1 tonnes de CO2 eq)

3 CO2 combustibles CO2 75 carburants Perte agents frigorifiques en eq CO2 Electricité en eq CO2 Emissions de gaz à effet de serre (GES), Commerce de détail par le canal des coopératives, absolues (en 1 tonnes de CO2 eq) Objectif 22 Perte agents frigorifiques en eq CO2 CO2 carburants CO2 combustibles Electricité en eq CO2 Emissions de gaz à effet de serre (GES) spécifiques des entreprises industrielles (en kg d eq CO2/m2 production) CO2 combustibles Perte agents frigorifiques en eq CO2 Electricité en eq CO2 Emissions de gaz à effet de serre (GES) spécifiques des magasins (en kg d eq CO2/m2 surface de vente)

4 1 CO2 combustibles 75 Perte agents frigorifiques en eq CO2 5 Electricité en eq CO2 25 Consommation d eau total (en mio. CHF) spécifique (en mio. de litres/1 CHF chiffre d affaires) 1, 7,5 5, 2, , Magasins Consommation d eau spécifique (en mio. de litres/1 CHF chiffre d affaires) Entreprises logistiques Des techniques frigorifiques efficaces Depuis la écouverte du caractère nocif des réfrigérants synthétiques, Migros s engage pour minimiser les pertes de réfrigérants et pour une utilisation de réfrigérants naturels dans les magasins et les entreprises Migros. Depuis plusieurs années, elle n utilise plus de CFC. Etant donné qu il est interdit, depuis janvier 215, de réalimenter ses installations avec du HCFC, Migros a entrepris pendant l exercice sous revue d abandonner presque entièrement ce réfrigérant. Comme alternative aux réfrigérants synthétiques, elle mise de plus en plus sur l utilisation de dioxyde de carbone (CO2), désormais standard dans les nouvelles installations frigorifiques. Ce réfrigérant, qui se trouve dans l atmosphère à l état naturel, est recyclé dans les processus industriels et n a aucun impact supplémentaire sur le climat. En 214, Migros exploitait 455 des plus de 2' installations des filiales avec du CO2 comme réfrigérant naturel. Près d un tiers de toutes les filiales disposent d au moins une installation frigorifique au CO2. Pendant l exercice sous revue, la Environmental Investigation Agency a de nouveau récompensé Migros avec le titre de Green Cooling Leader pour son engagement en faveur de réfrigérants davantage respectueux de l environnement. La consommation d électricité dans les magasins peut être réduite de façon considérable grâce à des meubles frigorifiques novateurs, à des portes en verre sur les rayons réfrigérés "plus" ou grâce à des appareils frigorifiques prêts à l emploi et de meilleure qualité. Depuis 211, Migros est le premier détaillant suisse à utiliser des portes en verre sur les rayons réfrigérés "plus", permettant ainsi de réduire la consommation d électricité de 3% à 45%. Désormais, elle a équipé 167 filiales entièrement ou en partie avec des portes en verre. D autres transformations sont prévues. Cela correspond à 5'4 mètres courants au sol de meubles frigorifiques. En 214, la Environmental Investigation Agency a de nouveau récompensé Migros avec le titre de Green Cooling Leader pour son engagement en faveur de réfrigérants davantage respectueux de l environnement. En plus des meubles frigorifiques fixes dans les supermarchés, de nombreux appareils frigorifiques mobiles sont utilisés, par ex. pour les boissons. Les appareils frigorifiques prêts à brancher permettent de réaliser une économie d électricité pouvant atteindre 8%. En 214, Migros Zurich (CMZH) a remplacé 22 congélateurs-bahuts et prévoit d ici 216 le remplacement d autres appareils, dans le cadre d un plan de remplacement ambitieux. L économie d électricité est d environ 1 kwh par an, ce qui correspond à 1.3% des besoins en électricité des magasins CMZH ou à la consommation d électricité de plus de 25 foyers.

5 Indicateurs Commerce de détail par le canal des coopératives et Installations frigorifiques au HCFC (Nombre d'installations) Magasins Entreprises logistiques Installations frigorifiques au CO2 dans les magasins (Nombre d'installations) Meubles frigorifiques Meubles de réfrigération positive Promotion active des énergies renouvelables Migros réduit ses émissions de gaz à effet de serre non seulement grâce à l amélioration de son efficacité énergétique, mais également en remplaçant les combustibles fossiles par les énergies renouvelables. Neuf centrales logistiques utilisent déjà pour leur chauffage des énergies renouvelables comme le bois, la chaleur ambiante ou la chaleur à distance. En 214, Migros Verteilbetriebe Neuendorf AG a lancé un projet ambitieux qui doit permettent de réduire les émissions de CO2 jusqu'à 85% en remplaçant l huile de chauffage par la chaleur récupérée lors de la production de froid. La part d énergie renouvelable dans la consommation totale de chaleur de Migros est 15.5%. En outre, Migros achète directement de l électricité renouvelable. En 214, elle a acheté 3 GWh d électricité écologique, certifiés naturemade star et basic. Au total, 45 installations solaires avec un rendement de 16'817 kilowatts crête sont en service sur les toits des bâtiments de Migros. De plus, Migros encourage de façon active la production d électricité renouvelable à travers la pose d installations solaires. Au total, 45 installations solaires avec un rendement de 16'817 kilowatts crête sont en service sur les toits des bâtiments de Migros. Ces installations produisent chaque année 16'151 MWh de courant, soit l équivalent de la consommation énergétique de 3'5 maisons individuelles. Energie solaire au centre de distribution de Neuendorf

6 En 213, le centre de distribution Migros Neuendorf SA a mis en service une installation solaire sur une surface de près de 32 m2 (l équivalent de 123 cours de tennis) sur son toit. En 214, cette installation a permis de produire 5 5 kilowattheures, un volume suffisant pour alimenter 15 foyers. Actuellement, le centre de distribution dispose de la plus grande installation solaire en Suisse, ce qui lui a valu l obtention du Prix solaire suisse 214. Indicateurs groupe Migros Consommation d'énergie, groupe Migros 214 Vecteurs énergétiques Consommation énergétique, groupe Migros, 214 (en GWh) Electricité Chaleur Carburants [4] Total Commerce de détail par le canal des coopératives Magasins Entreprises logistiques [ 1 ] Commerce de détail par le canal des coopératives et industrie '528 Commerce de marchandises [2] Centres de loisirs (Fitnessparcs) [3] Services financiers et voyages Total 1' '743 1 Centrales, entreprises de distribution et FCM 2 Base: données des entreprises commerciales Globus, Interio, Migrol et Denner (contient en partie des calculs prévisionnels et des données d années précédentes) 3 Base: données des entreprises Banque Migros et Hotelplan Suisse 4 Flottes de véhicules des coopératives Migros et de Saviva Indicateurs Commerce de détail par le canal des coopératives et Consommation d'énergie, absolue 214 (en GWh) Electricité Chaleur Carburants Consommation d'énergie spécifique, industrie (en kwh/t production)

7 Electricité Chaleur Consommation d'énergie spécifique, magasins (en kwh/m2 surface de vente) Electricité Chaleur Electricité commerce de détail par le canal des coopératives (en GWh) Electricité Part des vecteurs énergétiques dans la consommation d énergie Part des vecteurs énergétiques dans la consommation énergétique totale en 214 (en GWh) Dans l absolu En pourcentage Electricité % Gaz naturel % Diesel % Fuel 46 3.% Chaleur à distance 46 3.% Bois % Biodiesel, biogaz 4.3% Essence 2.1% Total 1'528 1.%

8 Minergie et les énergies renouvelables Minergie et les énergies renouvelables Variation annuelle Surface certifiée Minergie (groupe Migros) (en 1' m2) % Consommation d électricité écologique (en GWh) % Installations solaires (puissance installée sur les toits des bâtiments Migros en kilowatts crête) 2'64 3'222 3'691 11'882 16' % Part de la chaleur produite avec des énergies renouvelables (en %) 14.1% 13.9% 15.6% 15.% 15.5% 3.4% Les magasins durables: un espace naturel Aujourd hui, les bâtiments sont responsables de plus de la moitié de la consommation d énergie en Suisse. C est pourquoi Migros se penche de près sur la question de la construction durable. Depuis 212, elle est membre fondateur du Réseau pour le développement durable en Suisse, qui œuvre à un renforcement de la collaboration entre le secteur privé, le secteur public, les instituts de formation, les responsables politiques et la science dans le domaine de la construction durable. Migros s est fixé comme objectif, à partir de 214, de construire de nouveaux magasins ou de transformer les magasins existants selon la norme Construction durable Migros pour les rendre encore plus respectueux de l environnement. Pendant l exercice sous revue, plus de 8 bâtiments ont été construits ou transformés conformément à cette norme ou se trouvaient en cours de construction. Cette norme, élaborée avec des experts avérés en développement durable, couvre divers aspects tels quelle l énergie, l écologie des matériaux, la nature et le paysage. Dans le domaine de l énergie, il ne s agit pas seulement de promouvoir les énergies renouvelables, mais aussi de limiter au maximum la consommation d électricité, par exemple avec un éclairage à LED. De plus, les magasins sont invités à appliquer le standard Minergie et à récupérer la chaleur des meubles frigorifiques. Les nouveaux bâtiments sont également construits avec des matériaux écologiques. Ce standard encourage aussi la création d espaces naturels à proximité des bâtiments Migros, par exemple par l aménagement de carrés de champs de fleurs sauvages, de haies avec des arbustes locaux, de murs secs, etc. pour les animaux et les plantes. 327' m2 d'espace naturel a déjà été certifié. Pour préserver la diversité biologique, Migros souhaite en outre créer au moins 2 millions de mètres carrés d espaces naturels supplémentaires pour la faune et la flore d ici la fin de l année 215. Pendant l exercice sous revue, 6 sites Migros, à savoir plus de 327' de mètres carrés, ont été certifiés par la Fondation Nature & Economie comme espace naturel. De plus, le premier lotissement naturel de Suisse, priorité de la caisse de pension de Migros, a été certifié. Autres informations Migros passe à l éclairage à LED Depuis 213, l éclairage à LED est devenu la norme dans les supermarchés Migros, ainsi que dans les marchés spécialisés depuis 214 [ L éclairage de tous les nouveaux bâtiments ainsi que celui des bâtiments transformés sont désormais à LED. Pendant l année sous revue, 236 supermarchés (38%) ou 66 marchés spécialisés (28%) étaient équipés d éclairage à LED. D autres conversions sont prévues pour 215.

9 Produits ménageant le climat Migros organise son assortiment pour offrir à sa clientèle un vaste choix de produits ménageant le climat et avec une bonne efficacité énergétique. Les produits qui ménagent particulièrement le climat sont reconnaissables au label Topten [ Une récompense pour la technique frigorifique Migros L agence britannique Environmental Investigation Agency (EIA) contrôle régulièrement l écocompatibilité de la technique frigorifique en place dans le commerce de détail. En 214, parmi 2 entreprises auditées, 9 ont obtenu l accréditation Green Cooling Leader [ dont Migros. L énergie solaire sur le toit du centre commercial de Marin En 214, dans le cadre de sa stratégie de développement durable, Migros Neuchâtel- Fribourg a installé la plus grande installation du canton de Neuchâtel [ sur le toit du centre commercial. Elle est composée de 4 modules photovoltaïques qui couvrent une surface de 641 m2, ou l équivalent de 24 courts de tennis.

Transport et mobilité

Transport et mobilité Transport et mobilité Migros attache une grande importance à la protection environnementale et climatique sur le plan du transport des marchandises. En 215, elle a intensifié la transition du transport

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais

Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais Novembre 213 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire

Plus en détail

Concepts innovants et durable pour la logistique dans le domaine des boissons

Concepts innovants et durable pour la logistique dans le domaine des boissons Concepts innovants et durable pour la logistique dans le domaine des boissons Premier camion électrique de 18 tonnes de Suisse Zurich, le 10 juillet 2013 Innovation pour la logistique dans le domaine des

Plus en détail

L humain et l énergie Que fait Migros Valais?

L humain et l énergie Que fait Migros Valais? L humain et l énergie Que fait Migros Valais? Présentation du 16.06.2015 EnergyForum Valais/Wallis René Previdoli responsable Etat-Major Coopérative Migros Valais Etat-Major Energy Forum Valais/Wallis

Plus en détail

EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles

EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles Approvisionnement énergétique fiable EKZ GETEC AG garantit au titre de contracteur l approvisionnement énergétique

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

VICTOR RUFFY - Evaluation SméO ATL 7.0 Résultats Etude

VICTOR RUFFY - Evaluation SméO ATL 7.0 Résultats Etude Energie grise du bâtiment Confort thermique estival / hivernal Parties privatives VICTOR RUFFY - Evaluation SméO ATL 7.0 Résultats Etude Retour Etude Interface Mapping Economie du sol 83% Assurer une occupation

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE Réalisé par Okavango Energy selon les principes de la norme ISO 14064-1 le protocole GHG et la méthodologie du Bilan Carbone Rapport du 8 décembre 2015 Pernod SA

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

http://www.nyon.ch/scripts/php/print/dynamic_print.php?lang...

http://www.nyon.ch/scripts/php/print/dynamic_print.php?lang... Ville de Nyon http://www.nyon.ch/scripts/php/print/dynamic_print.php?lang... VILLE DE NYON - SITE OFFICIEL ENGAGEMENT POUR DES BÂTIMENTS COMMUNAUX EXEMPLAIRES Energie et développement durable - 12 février

Plus en détail

Le er label européen du chauffage au bois. Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain

Le er label européen du chauffage au bois. Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain Le er label européen du chauffage au bois Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain Présentation du label L e label Flamme Verte, créé en 2 avec l appui de l Agence De l Environnement

Plus en détail

De l enlèvement des déchets à la gestion des déchets

De l enlèvement des déchets à la gestion des déchets De l enlèvement des déchets à la gestion des déchets Les déchets commerciaux enlevés sont déchargés pour le traitement à l usine de séparation Nehlsen est une société avec une pensée avancée ayant une

Plus en détail

Mise en oeuvre par le SdE

Mise en oeuvre par le SdE Service de l'énergie SdE Amt für Energie AfE Révision du Règlement sur l énergie février 2015 entrée en vigueur au 1 er janvier 2015 Mise en oeuvre par le SdE LEn et ses implications Modification de la

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur

Diagnostic Energie GES du secteur Constr. Électrique&électronique Diagnostic Energie GES du secteur industriel Répartition sur par secteur la des Communauté effectifs de l'industrie Constr. navale d Agglomération du Bocage Bressuirais

Plus en détail

www.vision-2018.org - 25 -

www.vision-2018.org - 25 - www.vision-2018.org - 25 - La navigation intérieure est un mode de transport dynamique et tourné vers l avenir. Par la «Vision 2018», la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin (CCNR) se fixe pour

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Ressources et climat. Gestion globale de l énergie

Ressources et climat. Gestion globale de l énergie Ressources et climat Produisant environ 22 % de CO 2 de moins par an en valeur absolue qu en 2008, Coop se rapproche infailliblement de son grand objectif de neutralité CO 2. En matière d économies d énergie

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/ENERGY/GE.7/2015/3 Conseil économique et social Distr. générale 28 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Aperçu de Holcim. Holcim (Suisse) SA

Aperçu de Holcim. Holcim (Suisse) SA Strength. Strength. Performance. Performance. Passion. Passion. Aperçu de Holcim Holcim (Suisse) SA Un groupe mondial originaire de Suisse Un nouveau centenaire placé sous le signe de l innovation Une

Plus en détail

Question Olivier Suter / Laurent Thévoz QA 3416.11 Développement des énergies solaires thermiques et photovoltaïques Energies renouvelables

Question Olivier Suter / Laurent Thévoz QA 3416.11 Développement des énergies solaires thermiques et photovoltaïques Energies renouvelables Staatsrat SR Réponse du Conseil d Etat à un instrument parlementaire Question Olivier Suter / Laurent Thévoz QA 3416.11 Développement des énergies solaires thermiques et photovoltaïques Energies renouvelables

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays.

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays. Note de presse Octobre 2015 1 La deuxième partie de 2015 marque une accélération dans la réalisation des ambitions éoliennes d Electrabel : 20 éoliennes seront en construction. Ces nouveaux mâts participent

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA www.canadahydro.ca info@canadahydro.ca Twitter @CanadaHydro 1. L HYDROÉLECTRICITÉ EST UNE ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE. Une centrale

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 Présentée au ministère du Développement durable, de l Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques OCTOBRE

Plus en détail

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 Efficacité énergétique en production Contenu 1. Présentation EDJ, Energie du Jura SA 2. Stratégie énergétique

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique

Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique Octobre 2014 Olivier Messager 06 16 18 30 67 Messager@o2mconseil.fr Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique Positionner la France comme un pionnier dans la lutte contre

Plus en détail

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau)

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau) Objectif 1.1 Diminuer les consommations énergétiques de la commune et des services municipaux Services partenaires Tous les services Lutte contre le changement climatique et protection Partenaires à associer

Plus en détail

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser?

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Green morning 11 septembre 2014 Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Panorama des gisements d'économies d'énergies possibles en IAA Olivier GUILLEMOT POLENN www.polenn.com Eléments de contexte

Plus en détail

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015 Dossier de Presse 30 JUIN 2015 ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques Depuis plus de 20 ans, le Groupe Renault est engagé en faveur d une

Plus en détail

Premier état des lieux du point de vue de l industrie gazière

Premier état des lieux du point de vue de l industrie gazière Stratégie énergétique2050 Premier train de mesures Premier état des lieux du point de vue de l industrie gazière Hajo Leutenegger, président ASIG Axes de réflexion Peu nombreux, mais d autant plus importants

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.»

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» «Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» 1 Production d électricité 20 % des besoins en électricité ménage des nouvelles constructions doivent être couverts

Plus en détail

Le bon $ens au volant

Le bon $ens au volant Le bon $ens au volant Les faits : Choisir un véhicule éconergétique Quel est l enjeu? Avant d acheter un véhicule neuf, bon nombre de facteurs doivent être pris en considération, notamment le confort,

Plus en détail

L énergie de cuisson

L énergie de cuisson L énergie de cuisson Ce qui compte réellement pour réduire la pauvreté de moitié d ici à 2015 Quelques faits clé qu il faut connaître 1. sur l énergie de cuisson Dans les pays en développement, l énergie

Plus en détail

Groupes électrogènes à gaz

Groupes électrogènes à gaz cat CG260 Groupes électrogènes à gaz Cat CG260 DES SOLUTIONS ÉNERGÉTIQUES PLUS INTELLIGENTES SECTEURS TERTIAIRE ET INDUSTRIEL Les centres de production industriels, les complexes de loisirs, les centres

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Méthanisation en Midi-Pyrénées

Méthanisation en Midi-Pyrénées Midi-Pyrénées Énergies Méthanisation en Midi-Pyrénées Un potentiel à développer Des énergies durables pour nos territoires Valoriser nos déchets organiques Produire des engrais de ferme renouvelables Produire

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

D/V Super isolant TR SUPER NEUTRAL 06-03. www.glas-fandel.de

D/V Super isolant TR SUPER NEUTRAL 06-03. www.glas-fandel.de D/V Super isolant TR 06-03 ne exploitation gratuite Ude l énergie solaire Vitrage Super -K- Neutral Le vitrage Glas Fandel favorisant le gain d énergie, conforme à l environnement et aux constructions

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Tout savoir des différentes qualités de mazout

Tout savoir des différentes qualités de mazout Informations sur le chauffage au mazout Tout savoir des différentes qualités de mazout Qualités de mazout Ce qu il faut savoir sur son origine et sa production Le mazout de chauffage est un produit de

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Dimplex. des économies d énergie, un confort de fonctionnement et le respect de l environnement en prime. Chauffer et rafraîchir en un seul système

Dimplex. des économies d énergie, un confort de fonctionnement et le respect de l environnement en prime. Chauffer et rafraîchir en un seul système Dimplex Pompes à Chaleur Chauffer et rafraîchir en un seul système Plus d informations disponibles sous www.dimplex.de Glen Dimplex Deutschland GmbH Branche Dimplex Service Export Am Goldenen Feld 18 95326

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

BILAN CARBONE TM ECOLE DE SKI ECORIDER SKI SCHOOL HIVER 2008-2009

BILAN CARBONE TM ECOLE DE SKI ECORIDER SKI SCHOOL HIVER 2008-2009 BILAN CARBONE TM ECOLE DE SKI ECORIDER SKI SCHOOL HIVER 2008-2009! Détails de l'étude! Résultats généraux! Facteur 4! Perspectives Avril 2009 www.mountain-riders.org 1 OBJECTIF DE L ETUDE Évaluer les émissions

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre HABITAT 08 Office Public de l Habitat des Ardennes Dernière mise à jour : 30 décembre 2015 Auteur : Laurent Bêche 1. Contexte réglementaire En application du

Plus en détail

Betafence et l environnement. Protéger l essentiel avec des produits durables. www.betafence.com

Betafence et l environnement. Protéger l essentiel avec des produits durables. www.betafence.com Betafence et l environnement Protéger l essentiel avec des produits durables 4 éléments de développement durable : La devise de Betafence en dit long : Protéger l Essentiel En ces temps difficiles, le

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Introduction. Présentation par: Stéphane Héroux, ing.jr. But de la présentation: 1) Position de Bois BSL

Introduction. Présentation par: Stéphane Héroux, ing.jr. But de la présentation: 1) Position de Bois BSL Introduction Présentation par: Stéphane Héroux, ing.jr But de la présentation: 1) Position de Bois BSL 2) Arguments et présentation d extraits d études 3) Recommandations Le règlement envisagé par Montréal

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Plus en détail

Rapport Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Rapport Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Crédit Agricole Sud Rhône Alpes Rapport Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Crédit Agricole Sud Rhône Alpes 1/ Description de la personne morale concernée Raison sociale : CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONES ALPES

Plus en détail

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 7 (octobre 2006)

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 7 (octobre 2006) COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION Bulletin d information N 7 (octobre 2006) Bonne lecture! Votre équipe de Cogen Challenge TABLE DES MATIERES Introduction Le baromètre de

Plus en détail

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie»

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Retour d expérience avec Fondation KliK 24 novembre 2015 / L. Gacond Qui est Viteos? Viteos SA Distributeur multi-énergies actif dans

Plus en détail

Migros 2012: un exercice favorable

Migros 2012: un exercice favorable Migros 2012: un exercice favorable Le groupe Migros s est distingué en 2012, une année pourtant très difficile du point de vue économique, en réalisant un chiffre d affaires de 25,0 mia CHF (+0,6%) par

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

PROJET ORC-PLUS. Présentation, objectifs et avantages industriels, économiques et sociaux.

PROJET ORC-PLUS. Présentation, objectifs et avantages industriels, économiques et sociaux. PROJET ORC-PLUS Présentation, objectifs et avantages industriels, économiques et sociaux. Contenu Présentation de l IRESEN Plateforme Green Energy Park La centrale pilote CSP-ORC Le projet ORC-PLUS : genèse

Plus en détail

TEXAID SE PRESENTE: Marc Kuster Key Account Manager New Channels. Pascal Rhyner Responsable régional pour le recyclage des textiles

TEXAID SE PRESENTE: Marc Kuster Key Account Manager New Channels. Pascal Rhyner Responsable régional pour le recyclage des textiles TEXAID SE PRESENTE: Marc Kuster Key Account Manager New Channels Pascal Rhyner Responsable régional pour le recyclage des textiles T r i p ô l e L histoire de TEXAID TEXAID a été fondé en 1978 par des

Plus en détail

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL MIGROS NOTRE CONTRIBUTION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL MIGROS NOTRE CONTRIBUTION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL MIGROS NOTRE CONTRIBUTION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Migros, architecte de la qualité de vie Dès sa fondation, Migros a considéré les questions

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Aligner les politiques pour une économie bas carbone Richard Baron & Virginie Marchal, OCDE

Aligner les politiques pour une économie bas carbone Richard Baron & Virginie Marchal, OCDE Aligner les politiques pour une économie bas carbone Richard Baron & Virginie Marchal, OCDE Friday Lunch Meeting, Chaire économie du Climat 11 septembre, Paris Origine du travail sur l alignement des politiques

Plus en détail

Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans

Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans en prendre le temps. L outil CECV a été le déclencheur

Plus en détail

Programme provisoire Voyage d information en Allemagne Biogaz & Biomasse

Programme provisoire Voyage d information en Allemagne Biogaz & Biomasse Programme provisoire Voyage d information en Allemagne Biogaz & Biomasse Date : du 23 au 26 mars 2015 Lieu : Berlin et environs - Allemagne Aperçu Dans le cadre de l initiative d exportation des énergies

Plus en détail

B GES. E Missions. ilan GROUPE : E I FFAGE BRANCHE : E I FFAGE BRANCHE METAL FILIALE : E IFFAGE CONSTRUCTION METALLIQUE.

B GES. E Missions. ilan GROUPE : E I FFAGE BRANCHE : E I FFAGE BRANCHE METAL FILIALE : E IFFAGE CONSTRUCTION METALLIQUE. B GES ilan E Missions *Gaz à Effet de de GESSerre Décembre 2012 GROUPE : E I FFAGE BRANCHE : E I FFAGE BRANCHE METAL FILIALE : E IFFAGE CONSTRUCTION METALLIQUE Direction du Développement Durable Préliminaire

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Remis à la Préfecture de région Provence- Alpes - Côte d Azur Décembre 2013 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Institut

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

La rénovation thermique en toute simplicité

La rénovation thermique en toute simplicité Présentation en 4 étapes La rénovation thermique en toute simplicité La plateforme Ecobuilding Accompagnement et suivi Lois et Subventions Conclusion S. Pasche C. Weinmann F. Gass S. Pasche Ecobuilding

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE Mars 2016 PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE 2015-2020 vant-propos Mot du président-directeur général Institution publique à vocation commerciale, la Société du Palais

Plus en détail

CTAexklusiv. Nous construisons votre pièce unique. Swiss. Quality

CTAexklusiv. Nous construisons votre pièce unique. Swiss. Quality CTAexklusiv Nous construisons votre pièce unique. Swiss Quality CTAexklusiv Expériences Siège principal de CTA à Münsingen CTAexklusiv désigne des installations produites par CTA qui couvrent la totalité

Plus en détail

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Intervenant - Fédération de la Plasturgie et des composites Intervenant - EDF Entreprises Intervenant - ACDI 1 Document : compléter

Plus en détail

Politique énergétique et

Politique énergétique et Politique énergétique et développement durable à Lausanne Structure administrative de Lausanne EEA Gold, label Cité de l énergie et Convention des Maires Principales actions lausannoises Objectifs de la

Plus en détail

GDF SUEZ et la production solaire photovoltaïque DOSSIER DE PRESSE ÊTRE UTILE AUX HOMMES OCTOBRE 2013

GDF SUEZ et la production solaire photovoltaïque DOSSIER DE PRESSE ÊTRE UTILE AUX HOMMES OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2013 GDF SUEZ et la production solaire photovoltaïque Photographie : La centrale photovoltaïque de Curbans Crédits Photo : GDF SUEZ / MOIRENC CAMILLE ÊTRE UTILE AUX HOMMES SOMMAIRE

Plus en détail

Bilan d émissions de GES pour la société MFPM

Bilan d émissions de GES pour la société MFPM Bilan d émissions de GES pour la société MFPM 1. Description de la personne morale Raison sociale : Manufacture Française des Pneumatiques Michelin Code NAF : 2211Z Code SIREN : 855200 507 Numéros de SIRET

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010 Plan climat de la ville de Lille Objectifs & résultats 2010 EDITORIAL Martine Aubry Maire de Lille Philippe Tostain Conseiller municipal délégué à l énergie et à la gestion des bâtiments municipaux 2 En

Plus en détail

Rencontre municipale de l énergie

Rencontre municipale de l énergie Rencontre municipale de l énergie 4 avril 2013 Localisation de la MRC d Argenteuil 9 municipalités Population = 32 500 Superficie = 1300 km carrés 1 Hydro- Québec www.subventionsquebec.net 2 www.sadclaurentides.org

Plus en détail

Directive relative aux projets de construction, de rénovation ou de transformation de bâtiment

Directive relative aux projets de construction, de rénovation ou de transformation de bâtiment REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'aménagement, du logement et de l'énergie Office cantonal de l'énergie Version n 1 Validée le 4 août 2010; màj 2014 Directive relative aux projets de construction,

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic

Plus en détail

Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE. Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance

Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE. Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance Évolution du marché de la biomasse, état 2006 Installations agricoles de biogaz Produits: Chaleur et électricité

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET)

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) Conception directrice de l énergie www.csd.ch Juin 2014 GAPAL 17 juin 2014 Ordre du jour GAPAL du 17 juin Introduction par M. M. Hirtzlin (SID)

Plus en détail

Investir dans l éolien en Belgique

Investir dans l éolien en Belgique Investir dans l éolien en Belgique Les ambitions d ENGIE Electrabel en tant que leader de la transition énergétique Note de presse Mars 2016 L année 2016 marque une accélération dans la réalisation des

Plus en détail