Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour Commerce de détail via le canal des coopératives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 2020. Commerce de détail via le canal des coopératives"

Transcription

1 Energie et climat L économie d énergie et le respect de l environnement sont des préoccupations centrales de Migros aussi bien au niveau de la production que du commerce. En 214, elle a intensifié ses efforts de réduction de la consommation d électricité et d émissions de gaz à effet de serre. Migros s est fixé comme objectif de devenir le numéro un du commerce de détail en Suisse dans la protection du climat et l économie d énergie. Son ambition est double: à travers un ensemble de mesures dans le domaine de la préservation des ressources et de l efficacité énergétique, elle souhaite jouer un rôle de pionnier et soutenir les consommatrices et consommateurs dans leur engagement pour une meilleure protection environnementale. La M- et les autres entreprises du groupe Migros s engagent également pour la protection du climat. Pour cela, des objectifs concrets de réduction de la consommation d énergie et d émissions de CO2 ont été fixés et seront renforcés au cours des prochaines années. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 22 Dans son engagement d économies d énergie et de protection climatique, Migros s appuie sur la Stratégie climatique et énergétique pour 22. Cette stratégie est contraignante pour toutes les entreprises Migros et impose des objectifs ambitieux de réduction de la consommation d énergie et des émissions nocives pour le climat. Des objectifs ont été fixés pour chaque domaine d activité de Migros conformément à cette stratégie. Commerce de détail via le canal des coopératives Dans le cadre de la stratégie, le Commerce de détail via le canal des coopératives s est fixé l objectif ambitieux de réduire sa consommation d énergie de 1% entre 21 et 22 et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 2%. En doublant le volume de réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport à l objectif que s est fixée la Suisse, Migros apporte une forte contribution à la stratégie énergétique de la Confédération et à la politique suisse de protection du climat. D ici 22, Migros veut réduire sa consommation d électricité de 1% et ses émissions de gaz à effet de serre de 2% par rapport à 21. Pour atteindre ses objectifs ambitieux, Migros mise surtout sur des installations efficaces et sur l optimisation de l exploitation des installations, sur une technique frigorifique efficace, avec utilisation de la chaleur perdue, ainsi que sur le standard Minergie [http://www.migros.ch/generation-m/fr/developpement-durable/environnement/protectionclimat-energie/minergie.html]. Le bilan provisoire pour 214 est positif: par rapport à 21, le Commerce de détail via le canal des coopératives est parvenu à réduire sa consommation d électricité de près de 5% et, sur la même période, ses émissions de gaz à effet de serre de 15%. Les progrès sont tout particulièrement importants dans les magasins, grâce à des installations frigorifiques à faibles émissions de CO2, à des portes en verre sur les rayons réfrigérés "plus" et à un éclairage LED. Restaurants Dans la restauration, l efficacité énergétique est une des principales priorités. En raison de l utilisation d appareils puissants, elle représente un domaine à forte consommation d énergie, avec un potentiel d économie d électricité important. La mise en place de la stratégie KES 22 dans les restaurants du groupe concerne principalement trois domaines: les habitudes des collaborateurs, des équipements de restauration de qualité et une infrastructure efficace (production de froid, éclairage, ventilation et mesures techniques). En 214, des formations ont été organisées pour les collaborateurs afin d optimiser l efficacité énergétique dans toutes les coopératives. Groupe Migros Les 14 entreprises de la M- poursuivent des objectifs climatiques et énergétiques qui se mesurent par le volume de réduction par tonne produite. Dans les entreprises industrielles, la consommation d électricité doit être réduite de.7% par an et la

2 consommation de chaleur de 1.8% par tonne produite. Pour les émissions de CO2 des combustibles, le groupe a prévu une réduction absolue de 1.% entre 21 et 22. En 214, la M- suit son course partiellement: d'une part la consommation d électricité a augmenté par rapport au 213 de 2.5%, d'autre part la consommation de chaleur a diminueé de 2.7% par tonne produite; par rapport à 21, les émissions de CO2 des combustibles affichent une baisse absolue de 9%. Toutes les entreprises de la M- misent également sur la norme internationale de gestion environnementale ISO 141 et ambitionnent d'obtenir la certification ISO 141 au cours des prochaines années. Depuis avril 214, la protection environnementale au sein de l entreprise est une exigence de base pour toutes les entreprises du groupe. Ces exigences permettent d intégrer l une après l autre toutes les entreprises du groupe dans la gestion environnementale et énergétique. Les entreprises commerciales Globus et Interio poursuivent des objectifs environnementaux et énergétiques dans les domaines Logistique, Déchets et Energie et misent sur un éclairage optimisé et sur des installations de ventilation et frigorifiques efficaces. D autres entreprises Migros, telles que Denner, la Banque Migros et Hotelplan, développent leur gestion environnementale et énergétique. Indicateurs groupe Migros Indicateurs Commerce de détail par le canal des coopératives et Emissions de gaz à effet de serre (GES), absolues (en 1 tonnes de CO2 eq)

3 CO2 combustibles CO2 75 carburants Perte agents frigorifiques en eq CO2 Electricité en eq CO2 Emissions de gaz à effet de serre (GES), Commerce de détail par le canal des coopératives, absolues (en 1 tonnes de CO2 eq) Objectif 22 Perte agents frigorifiques en eq CO2 CO2 carburants CO2 combustibles Electricité en eq CO2 Emissions de gaz à effet de serre (GES) spécifiques des entreprises industrielles (en kg d eq CO2/m2 production) CO2 combustibles Perte agents frigorifiques en eq CO2 Electricité en eq CO2 Emissions de gaz à effet de serre (GES) spécifiques des magasins (en kg d eq CO2/m2 surface de vente)

4 1 CO2 combustibles 75 Perte agents frigorifiques en eq CO2 5 Electricité en eq CO2 25 Consommation d eau total (en mio. CHF) spécifique (en mio. de litres/1 CHF chiffre d affaires) 1, 7,5 5, 2, , Magasins Consommation d eau spécifique (en mio. de litres/1 CHF chiffre d affaires) Entreprises logistiques Des techniques frigorifiques efficaces Depuis la écouverte du caractère nocif des réfrigérants synthétiques, Migros s engage pour minimiser les pertes de réfrigérants et pour une utilisation de réfrigérants naturels dans les magasins et les entreprises Migros. Depuis plusieurs années, elle n utilise plus de CFC. Etant donné qu il est interdit, depuis janvier 215, de réalimenter ses installations avec du HCFC, Migros a entrepris pendant l exercice sous revue d abandonner presque entièrement ce réfrigérant. Comme alternative aux réfrigérants synthétiques, elle mise de plus en plus sur l utilisation de dioxyde de carbone (CO2), désormais standard dans les nouvelles installations frigorifiques. Ce réfrigérant, qui se trouve dans l atmosphère à l état naturel, est recyclé dans les processus industriels et n a aucun impact supplémentaire sur le climat. En 214, Migros exploitait 455 des plus de 2' installations des filiales avec du CO2 comme réfrigérant naturel. Près d un tiers de toutes les filiales disposent d au moins une installation frigorifique au CO2. Pendant l exercice sous revue, la Environmental Investigation Agency a de nouveau récompensé Migros avec le titre de Green Cooling Leader pour son engagement en faveur de réfrigérants davantage respectueux de l environnement. La consommation d électricité dans les magasins peut être réduite de façon considérable grâce à des meubles frigorifiques novateurs, à des portes en verre sur les rayons réfrigérés "plus" ou grâce à des appareils frigorifiques prêts à l emploi et de meilleure qualité. Depuis 211, Migros est le premier détaillant suisse à utiliser des portes en verre sur les rayons réfrigérés "plus", permettant ainsi de réduire la consommation d électricité de 3% à 45%. Désormais, elle a équipé 167 filiales entièrement ou en partie avec des portes en verre. D autres transformations sont prévues. Cela correspond à 5'4 mètres courants au sol de meubles frigorifiques. En 214, la Environmental Investigation Agency a de nouveau récompensé Migros avec le titre de Green Cooling Leader pour son engagement en faveur de réfrigérants davantage respectueux de l environnement. En plus des meubles frigorifiques fixes dans les supermarchés, de nombreux appareils frigorifiques mobiles sont utilisés, par ex. pour les boissons. Les appareils frigorifiques prêts à brancher permettent de réaliser une économie d électricité pouvant atteindre 8%. En 214, Migros Zurich (CMZH) a remplacé 22 congélateurs-bahuts et prévoit d ici 216 le remplacement d autres appareils, dans le cadre d un plan de remplacement ambitieux. L économie d électricité est d environ 1 kwh par an, ce qui correspond à 1.3% des besoins en électricité des magasins CMZH ou à la consommation d électricité de plus de 25 foyers.

5 Indicateurs Commerce de détail par le canal des coopératives et Installations frigorifiques au HCFC (Nombre d'installations) Magasins Entreprises logistiques Installations frigorifiques au CO2 dans les magasins (Nombre d'installations) Meubles frigorifiques Meubles de réfrigération positive Promotion active des énergies renouvelables Migros réduit ses émissions de gaz à effet de serre non seulement grâce à l amélioration de son efficacité énergétique, mais également en remplaçant les combustibles fossiles par les énergies renouvelables. Neuf centrales logistiques utilisent déjà pour leur chauffage des énergies renouvelables comme le bois, la chaleur ambiante ou la chaleur à distance. En 214, Migros Verteilbetriebe Neuendorf AG a lancé un projet ambitieux qui doit permettent de réduire les émissions de CO2 jusqu'à 85% en remplaçant l huile de chauffage par la chaleur récupérée lors de la production de froid. La part d énergie renouvelable dans la consommation totale de chaleur de Migros est 15.5%. En outre, Migros achète directement de l électricité renouvelable. En 214, elle a acheté 3 GWh d électricité écologique, certifiés naturemade star et basic. Au total, 45 installations solaires avec un rendement de 16'817 kilowatts crête sont en service sur les toits des bâtiments de Migros. De plus, Migros encourage de façon active la production d électricité renouvelable à travers la pose d installations solaires. Au total, 45 installations solaires avec un rendement de 16'817 kilowatts crête sont en service sur les toits des bâtiments de Migros. Ces installations produisent chaque année 16'151 MWh de courant, soit l équivalent de la consommation énergétique de 3'5 maisons individuelles. Energie solaire au centre de distribution de Neuendorf

6 En 213, le centre de distribution Migros Neuendorf SA a mis en service une installation solaire sur une surface de près de 32 m2 (l équivalent de 123 cours de tennis) sur son toit. En 214, cette installation a permis de produire 5 5 kilowattheures, un volume suffisant pour alimenter 15 foyers. Actuellement, le centre de distribution dispose de la plus grande installation solaire en Suisse, ce qui lui a valu l obtention du Prix solaire suisse 214. Indicateurs groupe Migros Consommation d'énergie, groupe Migros 214 Vecteurs énergétiques Consommation énergétique, groupe Migros, 214 (en GWh) Electricité Chaleur Carburants [4] Total Commerce de détail par le canal des coopératives Magasins Entreprises logistiques [ 1 ] Commerce de détail par le canal des coopératives et industrie '528 Commerce de marchandises [2] Centres de loisirs (Fitnessparcs) [3] Services financiers et voyages Total 1' '743 1 Centrales, entreprises de distribution et FCM 2 Base: données des entreprises commerciales Globus, Interio, Migrol et Denner (contient en partie des calculs prévisionnels et des données d années précédentes) 3 Base: données des entreprises Banque Migros et Hotelplan Suisse 4 Flottes de véhicules des coopératives Migros et de Saviva Indicateurs Commerce de détail par le canal des coopératives et Consommation d'énergie, absolue 214 (en GWh) Electricité Chaleur Carburants Consommation d'énergie spécifique, industrie (en kwh/t production)

7 Electricité Chaleur Consommation d'énergie spécifique, magasins (en kwh/m2 surface de vente) Electricité Chaleur Electricité commerce de détail par le canal des coopératives (en GWh) Electricité Part des vecteurs énergétiques dans la consommation d énergie Part des vecteurs énergétiques dans la consommation énergétique totale en 214 (en GWh) Dans l absolu En pourcentage Electricité % Gaz naturel % Diesel % Fuel 46 3.% Chaleur à distance 46 3.% Bois % Biodiesel, biogaz 4.3% Essence 2.1% Total 1'528 1.%

8 Minergie et les énergies renouvelables Minergie et les énergies renouvelables Variation annuelle Surface certifiée Minergie (groupe Migros) (en 1' m2) % Consommation d électricité écologique (en GWh) % Installations solaires (puissance installée sur les toits des bâtiments Migros en kilowatts crête) 2'64 3'222 3'691 11'882 16' % Part de la chaleur produite avec des énergies renouvelables (en %) 14.1% 13.9% 15.6% 15.% 15.5% 3.4% Les magasins durables: un espace naturel Aujourd hui, les bâtiments sont responsables de plus de la moitié de la consommation d énergie en Suisse. C est pourquoi Migros se penche de près sur la question de la construction durable. Depuis 212, elle est membre fondateur du Réseau pour le développement durable en Suisse, qui œuvre à un renforcement de la collaboration entre le secteur privé, le secteur public, les instituts de formation, les responsables politiques et la science dans le domaine de la construction durable. Migros s est fixé comme objectif, à partir de 214, de construire de nouveaux magasins ou de transformer les magasins existants selon la norme Construction durable Migros pour les rendre encore plus respectueux de l environnement. Pendant l exercice sous revue, plus de 8 bâtiments ont été construits ou transformés conformément à cette norme ou se trouvaient en cours de construction. Cette norme, élaborée avec des experts avérés en développement durable, couvre divers aspects tels quelle l énergie, l écologie des matériaux, la nature et le paysage. Dans le domaine de l énergie, il ne s agit pas seulement de promouvoir les énergies renouvelables, mais aussi de limiter au maximum la consommation d électricité, par exemple avec un éclairage à LED. De plus, les magasins sont invités à appliquer le standard Minergie et à récupérer la chaleur des meubles frigorifiques. Les nouveaux bâtiments sont également construits avec des matériaux écologiques. Ce standard encourage aussi la création d espaces naturels à proximité des bâtiments Migros, par exemple par l aménagement de carrés de champs de fleurs sauvages, de haies avec des arbustes locaux, de murs secs, etc. pour les animaux et les plantes. 327' m2 d'espace naturel a déjà été certifié. Pour préserver la diversité biologique, Migros souhaite en outre créer au moins 2 millions de mètres carrés d espaces naturels supplémentaires pour la faune et la flore d ici la fin de l année 215. Pendant l exercice sous revue, 6 sites Migros, à savoir plus de 327' de mètres carrés, ont été certifiés par la Fondation Nature & Economie comme espace naturel. De plus, le premier lotissement naturel de Suisse, priorité de la caisse de pension de Migros, a été certifié. Autres informations Migros passe à l éclairage à LED Depuis 213, l éclairage à LED est devenu la norme dans les supermarchés Migros, ainsi que dans les marchés spécialisés depuis 214 [http://www.migros.ch/fr/medias/communiques/communiques-215/les-magasins-migrospassent-a-l-eclairage-led.html]. L éclairage de tous les nouveaux bâtiments ainsi que celui des bâtiments transformés sont désormais à LED. Pendant l année sous revue, 236 supermarchés (38%) ou 66 marchés spécialisés (28%) étaient équipés d éclairage à LED. D autres conversions sont prévues pour 215.

9 Produits ménageant le climat Migros organise son assortiment pour offrir à sa clientèle un vaste choix de produits ménageant le climat et avec une bonne efficacité énergétique. Les produits qui ménagent particulièrement le climat sont reconnaissables au label Topten [http://www.migros.ch/generation-m/de/labels-und-produkte/nachhaltige-und-oekologischelabels/topten.html%2]. Une récompense pour la technique frigorifique Migros L agence britannique Environmental Investigation Agency (EIA) contrôle régulièrement l écocompatibilité de la technique frigorifique en place dans le commerce de détail. En 214, parmi 2 entreprises auditées, 9 ont obtenu l accréditation Green Cooling Leader [http://eia-international.org/wp-content/uploads/eia-chilling-facts-vi-final.pdf], dont Migros. L énergie solaire sur le toit du centre commercial de Marin En 214, dans le cadre de sa stratégie de développement durable, Migros Neuchâtel- Fribourg a installé la plus grande installation du canton de Neuchâtel [http://www.arcinfo.ch/fr/regions/neuchatel-et-littoral/marin-centre-a-mis-en-service-la-plusgrande-centrale-solaire-du-canton-de-neuchatel ] sur le toit du centre commercial. Elle est composée de 4 modules photovoltaïques qui couvrent une surface de 641 m2, ou l équivalent de 24 courts de tennis.

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA Amt für Verkehr und Enegie VEA Conférence AFMC Fribourg, 8 novembre 2011 Politique énergétique «Société à 4000 Watts» Entre mesures contraignantes et programmes d incitation Serge Boschung(FR), Chef de

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Bilan des Emissions de GES. Restitution finale

Bilan des Emissions de GES. Restitution finale Bilan des Emissions de GES Restitution finale 19/11/2012 Agenda Synthèse de la collecte des données Modifications vs. restitution intermédiaire Présentation des résultats actualisés Plan d actions de réduction

Plus en détail

Bienvenue chez swisspor Romandie SA Un concept durable Présentation des produits

Bienvenue chez swisspor Romandie SA Un concept durable Présentation des produits Bienvenue chez swisspor Romandie SA Un concept durable Présentation des produits Thierry Heyd, le 30 mai 2012 swisspor: des Suisses en Europe 3000 collaborateurs Pour un chiffre d affaires > 1 Milliard

Plus en détail

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE. ROQUETTE FRERES (France) Conformément à l article 75 de la loi n 2210-788 du 12 juillet 2010.

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE. ROQUETTE FRERES (France) Conformément à l article 75 de la loi n 2210-788 du 12 juillet 2010. BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE ROQUETTE FRERES (France) Conformément à l article 75 de la loi n 2210-788 du 12 juillet 2010. Bilan Année 2011 (année de référence 2011) 21/09/2012 Page 1 / 11

Plus en détail

Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014

Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014 Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014 Chauffage électrique - parlons en Après la crise pétrolière

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Année de référence : 2011 Alpha Santé Document {auxilia} Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Contexte et objectif du rapport 3 2. Méthodologie

Plus en détail

DR1 Fiche introduction Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Le rôle clé du secteur du bâtiment

DR1 Fiche introduction Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Le rôle clé du secteur du bâtiment DR1 Fiche introduction Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Le rôle clé du secteur du bâtiment Objectif : Découvrir les enjeux sociaux liés à l amélioration de l habitat 1. Questionnaire

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Le respect de l environnement

Le respect de l environnement Le respect de l environnement 1 L entreprise familiale Galliker en harmonie avec son temps Depuis 1918 à travers quatre générations l entreprise Galliker a appris à endosser ses responsabilités. La rapidité

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL Production France

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL Production France Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL Production France 1. Description de la société Fromageries Bel Production France : Code NAF : 1051C Code SIREN : 493.371.595, les

Plus en détail

Genève Cité de l énergie

Genève Cité de l énergie COMMUNIQUE DE PRESSE Genève Cité de l énergie Le 29 septembre, la Ville de Genève se verra décerner officiellement le label suisse Cité de l énergie. Attribué par l Office fédéral de l énergie et l Association

Plus en détail

DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE

DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE 38 Rapport d activité et de durabilité 2013 Notre efficacité énergétique Mobility achète des véhicules neufs à haute efficacité énergétique La prise en compte de l étiquetteenergie

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA 1. Description de la société Fromageries Bel SA : Code NAF : 1051C Code SIREN : 542.088.067, les numéros SIRET associés sont

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

Impression climatiquement neutre

Impression climatiquement neutre Impression climatiquement neutre Programme de performance myclimate pour l industrie graphique Analyser Eviter / Réduire Compenser Recommandé par: Schweizerischer Verband für visuelle Kommunikation Association

Plus en détail

Politique climatique et énergétique 2014-2018

Politique climatique et énergétique 2014-2018 La politique énergétique d'yverdon-les-bains fournit le cadre qui permettra de réduire les besoins en énergie de la Ville et d'augmenter la production d'énergies renouvelables. Il est important que cette

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION Année de référence : 211 Page : 1 / 12 SOMMAIRE I. GENERALITES... 3 A. INTRODUCTION 3 B. OBJECTIFS 3 II. LA METHODE BILAN CARBONE... 4 A.

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année de reporting 2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année de reporting 2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Année de reporting 2011 Roche et l environnement "Nous encourageons résolument, dans le cadre de notre engagement en faveur du développement durable, le recours

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur Introduction En Europe, le secteur «bâtiment» consomme plus du tiers de l énergie globale. De ce fait, les logements représentent le plus grand gisement d économies d énergie. Ainsi, l amélioration de

Plus en détail

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive PAGE 1 Vers des bâtiment à énergie positive Un objectif clair et mobilisateur: Des bâtiments qui ne consomment pas plus qu ils ne produisent

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

VENTO. Meuble réfrigéré vertical prêt-à-brancher AHT TECHNOLOGIE. Le froid prêt à brancher Economique et écologique. www.aht.at

VENTO. Meuble réfrigéré vertical prêt-à-brancher AHT TECHNOLOGIE. Le froid prêt à brancher Economique et écologique. www.aht.at VENTO Meuble réfrigéré vertical prêt-à-brancher AHT TECHNOLOGIE EFFICANTÉ ÉNERGÉTIQUE Le froid prêt à brancher Economique et écologique www.aht.at Une solution intégrée de réfrigeration, offrant une flexi

Plus en détail

Qui sommes-nous et où sommes-nous présents?

Qui sommes-nous et où sommes-nous présents? www.biogroupe.ch! Qui sommes-nous et où sommes-nous présents? Referent: Bernhard Etter Comment tout a commencé - fondements de la coopérative Biogemüse AVG 1946 fondation coopérative «AVG-Heimat» par Dr.

Plus en détail

Le standard de construction MINERGIE

Le standard de construction MINERGIE Le standard de construction MINERGIE INFO POUR LES PROFESSIONELS DU BÂTIMENT MINERGIE : les standards Les plafonds de la consommation d énergie Facteur de pondération énergétique Fraction utiles Solutions

Plus en détail

Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients

Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients par Jean-Luc Juvet Ingénieur dipl. EPFL/SIA Chef du service cantonal de l énergie 1 Loi cantonale sur l énergie 2001 En plus des mesures

Plus en détail

Garantir l approvisionnement énergétique sans centrale nucléaire et sans centrale à gaz. énergétiquement efficace renouvelable écologique productif

Garantir l approvisionnement énergétique sans centrale nucléaire et sans centrale à gaz. énergétiquement efficace renouvelable écologique productif Garantir l approvisionnement énergétique sans centrale nucléaire et sans centrale à gaz énergétiquement efficace renouvelable écologique productif 2 Pas de «pénurie énergétique»: Grâce à une meilleure

Plus en détail

Assainissement thermique, comment diminuer vos factures de chauffage

Assainissement thermique, comment diminuer vos factures de chauffage Contenu Assainissement thermique, comment diminuer vos factures de chauffage Actualités dans le domaine de l énergie et des bâtiments Le programme Ecobuilding Comment entreprendre les rénovations Les check-up

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées Bilan des émissions de gaz à effet de serre Septembre 213 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Sommaire

Plus en détail

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) HABITAT TOULOUSE ANNEE 2012 Le 25/2/2014 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : HABITAT TOULOUSE

Plus en détail

Nouvelles opportunités de financement de projets par le mécanisme de compensation CO 2

Nouvelles opportunités de financement de projets par le mécanisme de compensation CO 2 Nouvelles opportunités de financement de projets par le mécanisme de compensation CO 2 Gaëlle Fumeaux, Responsable Suisse romande et Tessin FORUM ARPEA Neuchâtel, 20 novembre 2013 Sommaire Mission et objectifs

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : OTIS S.A.S. Code NAF : 4329B Code SIREN : 521 07 800 Numéro de SIRET : 542107800 Nombre de salariés : 5 027 Adresse : 3 place de La Pyramide

Plus en détail

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons L essentiel en bref L entreprise d électricité du canton de Zurich (EKZ) Vos avantages En tant que contracteur, EKZ assume les tâches suivantes: Responsabilité de projet, de la planification à l exploitation

Plus en détail

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, c est faire preuve de bon sens. Exemple En cas d assainissement global d une maison individuelle suisse classique, le potentiel d économie

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Edition 2007

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Concept zero-carbon@bluefactory

Concept zero-carbon@bluefactory Concept zero-carbon@bluefactory Jean-Philippe Bacher, Ecole d ingénieurs et d architectes de Fribourg Werner Halter, Climate Services Version 1.0 25.03.2014 1. Introduction... 2 2. Périmètre d analyse...

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Passeport énergétique

Passeport énergétique pas de numéro pas de numéro 0/0/0 0 07 //00 Classe de performance énergétique Classe d'isolation thermique Besoins économes Bâtiment à basse consommation d'énergie Classe de performance énergétique La

Plus en détail

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 2013 Les organisateurs du défi : l ASDER Espace Info Énergie de Savoie 20 salariés Basée à la Maison des Énergies à Chambéry, bâtiment de Haute Qualité

Plus en détail

en partenariat avec: Agissez énerg(ét)iquement!

en partenariat avec: Agissez énerg(ét)iquement! en partenariat avec: Agissez énerg(ét)iquement! Sommaire Préface page 3 Economie d énergie dans votre ménage page 4-5 Economie d énergie et mobilité page 6-7 Economie d énergie lors du chauffage page 8-9

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Boursorama

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Boursorama Bilan d émissions de gaz à effet de serre Boursorama A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : BOURSORAMA Sigle : Code NAF/APE : 6419Z / Autres intermédiations monétaires Code SIREN

Plus en détail

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien Le plan stratégique de développement durable de

Plus en détail

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS La Région a fait de l'excellence environnementale sa priorité. Elle se traduit concrètement au travers du Plan Initiatives

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

Construction zéro carbone: entre défi et réalité. Conrad Lutz architecte 26.03.2015

Construction zéro carbone: entre défi et réalité. Conrad Lutz architecte 26.03.2015 Construction zéro carbone: entre défi et réalité Conrad Lutz architecte EAI-FR/12.03.2015 EAI-FR/12.03.2015 Est-il possible de construire et d exploiter un bâtiment zéro carbone? Pourquoi construire zéro

Plus en détail

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques.

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques. La Principauté de Monaco a signé, à Rio de Janeiro, la Convention Cadre sur les Changements Climatiques ; cette Convention est entrée en vigueur par la publication de l Ordonnance Souveraine n 11.260 du

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre SOGECAP

Bilan d émissions de gaz à effet de serre SOGECAP Bilan d émissions de gaz à effet de serre SOGECAP A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : SOGECAP Sigle : Code NAF/APE : 6511Z Code SIREN : 086380730 Code SIRET : 08638073000084

Plus en détail

Diagnostic Energie-Climat

Diagnostic Energie-Climat Diagnostic Energie-Climat Syndicat d Agglomération Nouvelle de Sénart Cabinet EXPLICIT 1 Les émissions de l'agglomération de Sénart s'élèvent à 478 000 tonnes équivalent CO2 Emissions de gaz à effet de

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 18 avril 2012 relatif au diagnostic de performance énergétique pour

Plus en détail

REXEL France Etude d empreinte carbone

REXEL France Etude d empreinte carbone REXEL France Etude d empreinte carbone Sommaire Contexte et périmètre de l étude Approche méthodologique Collecte des données & hypothèses de calcul Résultats 2 Contexte et périmètre de l étude Contexte

Plus en détail

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Schneider Electric Energy France Publication Décembre 2012 Emissions de l année fiscale 2011

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de gaz à effet de serre Banque Courtois A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : BANQUE COURTOIS Sigle : BANQUE

Plus en détail

bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre - Groupe Randstad France

bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre - Groupe Randstad France 1 1. Description de la personne morale concernée 3 2. Année de reporting et année de référence 4 3. Scope 1 : Émissions directes de GES 4 a) Poste 1 : émissions directes des sources fixes de combustion

Plus en détail

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 1 - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. - DESCRIPTION DU SITE. - BILAN DES MESURES DEPUIS

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

V A D E M E C U M Energie du bois

V A D E M E C U M Energie du bois V A D E M E C U M Energie du bois Commandes: Energie-bois Suisse Avenue des Jordils 5, CP 128 1000 Lausanne 6 Tél. 021 320 30 35 Fax 021 320 30 38 info@energie-bois.ch www.energie-bois.ch Holzenergie Schweiz

Plus en détail

Le soleil et le bois. pour l eau chaude sanitaire et le chauffage. Deux sources d énergie parfaitement complémentaires

Le soleil et le bois. pour l eau chaude sanitaire et le chauffage. Deux sources d énergie parfaitement complémentaires Le soleil et le bois pour l eau chaude sanitaire et le chauffage Deux sources d énergie parfaitement complémentaires Quiconque appelé aujourd hui à prendre une décision sur un nouveau chauffage a l embarras

Plus en détail

Comité de pilotage DMC VOYAGE D ETUDES 10/09. Winterthur - Bâle. Visite guidée... Basel. Winterthur

Comité de pilotage DMC VOYAGE D ETUDES 10/09. Winterthur - Bâle. Visite guidée... Basel. Winterthur VOYAGE D ETUDES Comité de pilotage DMC 10/09 Winterthur - Bâle Visite guidée... Basel Winterthur PRogramme 7h20 7h30 10h00 12H30 13H30 15H00 16h50 17h30 Rendez-vous devant la mairie de Mulhouse Départ

Plus en détail

APG SGA Environnement. Rapport environnemental 2014 Faits et chiffres

APG SGA Environnement. Rapport environnemental 2014 Faits et chiffres APG SGA Environnement Rapport environnemental 2014 Faits et chiffres Bienvenue chez APG SGA La société APG SGA est l entreprise leader de la publicité extérieure en Suisse, spécialisée dans les solutions

Plus en détail

La chaleur du soleil pour maisons individuelles

La chaleur du soleil pour maisons individuelles La chaleur du soleil pour maisons individuelles Les connaisseurs optent pour le soleil L habitat moderne est aujourd hui synonyme d un intérieur confortable et d un chauffage écologique et efficace. Les

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

PERFORMANCE ET ÉTIQUETTES ÉNERGÉTIQUES

PERFORMANCE ET ÉTIQUETTES ÉNERGÉTIQUES Roger Cadiergues MémoCad nr14.a PERFORMANCE ET ÉTIQUETTES ÉNERGÉTIQUES SOMMAIRE nr14.1. Le cadre de la performance énergétique nr14.2. Le système français des classes nr14.3. La norme NF 15217 nr14.4.

Plus en détail

Exercice d entraînement

Exercice d entraînement Exercice d entraînement En cas de difficulté, ne restez pas bloqué. Gérez votre temps. Plus de 5 min sur une question, c est du temps perdu et un stress qui s installe et qui vous fera perdre des moyens

Plus en détail

Echantillon représentatif

Echantillon représentatif Enquête Méthodologie: Etude préalable qualitative avec 2 discussions de groupes (automobilistes privés) et 6 interviews simples (responsables de flottes) Etude quantitative Partie1: interviews téléphoniques

Plus en détail

Rénovation de bâtiments publics

Rénovation de bâtiments publics Rénovation de bâtiments publics Conrad Lutz architecte Ecohome 7.10.2013 Yann Arthus-Bertrand / La terre Vue du ciel Consommation suisse d énergie Electricité Gaz 10% nucléaire 13% Carburants 34% 70% Énergies

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à effet de serre BIOMERIEUX FRANCE

Bilan d émissions de Gaz à effet de serre BIOMERIEUX FRANCE Bilan d émissions de Gaz à effet de serre conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) BIOMERIEUX FRANCE Décembre 2012 Réalisé

Plus en détail

Les instruments de la politique énergétique suisse pour réduire la consommation de pétrole

Les instruments de la politique énergétique suisse pour réduire la consommation de pétrole Les instruments de la politique énergétique suisse pour réduire la consommation de pétrole La consommation de pétrole par habitant est supérieure dans notre pays à la moyenne de l UE, entre autres parce

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

Atelier 3. Bertrand JEAN-MAIRET. Ingénieur ETS

Atelier 3. Bertrand JEAN-MAIRET. Ingénieur ETS Atelier 3 Bertrand JEAN-MAIRET Ingénieur ETS Projet photovoltaïque Préambule Union Sportive Les Ponts-de-Martel propriétaire de la patinoire du Bugnon exploite les installations depuis 1988-89 100% en

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PRESTATION RÉALISÉE PAR APAVE SUDEUROPE SAS 9 Avenue des Pyrénées 31240 L UNION APAVE SUDEUROPE SAS 9 AVENUE DES PYRÉNÉES 31 240 L UNION Tél : 05.61.37.62.06

Plus en détail

L électricité verte, un produit comme les autres?

L électricité verte, un produit comme les autres? La traçabilité de l électricité verte : enjeux et opportunités du dispositif de certificats verts Jérôme Simon Dirigeant Fondateur Watt Value, France Conférence EFE «Energie solaire photovoltaïque» 24

Plus en détail

4.5. INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX

4.5. INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX INDICATEURS EXTRA-FINANCIERS.5. Le volet environnemental de notre Protocole de reporting, référentiel en matière de reporting extra-financier pour les entités du groupe, a été entièrement revu. Ainsi,

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global Questure Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global 1. État des lieux : consommations totales en 2013 - non normalisées Électricité Gaz Eau kwh EURO kwh EURO m 3 EURO 2009 932 272

Plus en détail

Ambition Négawatt. Construire ensemble une stratégie énergétique durable

Ambition Négawatt. Construire ensemble une stratégie énergétique durable Ambition Négawatt Construire ensemble une stratégie énergétique durable La gestion énergétique : un axe prioritaire de votre stratégie d entreprise La gestion énergétique est devenue un axe stratégique

Plus en détail

Chauffage à distance L ÉNERGIE DU COMFORT

Chauffage à distance L ÉNERGIE DU COMFORT Chauffage à distance L ÉNERGIE DU COMFORT Construction forcée du chauffage à distance par un fournisseur de gaz Ingo Siefermann, Energie 360 Perspektives et pratique 14 e rencontre, 22 janvier 2015 à Bienne

Plus en détail

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes à l habitation et aux déplacements d des ménagesm Exemple d un ménage de 3 personnes habitant un logement de 100m² à Lille Métropole Mars

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail

BILAN CARBONE FedEx Corp HUB de Roissy Charles-de-Gaulle

BILAN CARBONE FedEx Corp HUB de Roissy Charles-de-Gaulle BILAN CARBONE FedEx Corp HUB de Roissy Charles-de-Gaulle 1. Description de la personne morale concernée Raison Sociale : Fedex Corp Code NAF : 621Z Code Siren : 351 630 371 Code SIRET 351 630 371 000 42

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1)

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) Incorporées aux produits (2) LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) TABLEAU 1 TOTAUX Émissions de gaz à effet

Plus en détail

«La lutte contre le rećhauffement climatique, une chance pour les PME» Energie Solaire SA. Wolfgang Thiele CEO Energie Solaire SA

«La lutte contre le rećhauffement climatique, une chance pour les PME» Energie Solaire SA. Wolfgang Thiele CEO Energie Solaire SA «La lutte contre le rećhauffement climatique, une chance pour les PME» Energie Solaire SA Wolfgang Thiele CEO Energie Solaire SA Energie Solaire SA - Histoire Plus de 40 années d expérience dans le domaine

Plus en détail

allianceautopropane.com

allianceautopropane.com allianceautopropane.com QUI EST ALLIANCE AUTOPROPANE? LE PLUS GRAND RÉSEAU D AUTOPROPANIERS EN AMÉRIQUE Alliance AutoPropane est un réseau de propaniers qui se consacre à la distribution et à la vente

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Crédit du Nord

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Crédit du Nord A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : Crédit du Nord Sigle : Bilan d émissions de gaz à effet de serre Crédit du Nord Code NAF/APE : 6419Z Code SIREN : 456 504 851 Code SIRET

Plus en détail

Nouveau dispositif de soutien à la méthanisation

Nouveau dispositif de soutien à la méthanisation . MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT DOSSIER DE PRESSE Nouveau dispositif de soutien à la méthanisation www.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE o Qu est

Plus en détail

GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES

GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES Avril 2009 Engagement du Président 1 ère Communication sur le progrès Entreprise familiale, AGS-Mobilitas est, depuis sa création en 1974, fidèle à ses valeurs

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

Pour l exercice terminé le 31 décembre 2013

Pour l exercice terminé le 31 décembre 2013 Rapport indépendant de certification visant à fournir une assurance limitée sur les faits saillants sur le développement durable contenus dans le Rapport sur la responsabilité d entreprise de Bell Canada

Plus en détail