Page 1 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Page 1 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité"

Transcription

1 Page 1 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

2 Ce document a été élaboré par : Yannick BRUXELLE, correspondante risques majeurs, Elisabeth RIMBEAU, inspectrice hygiène et sécurité, Commandant Pascal BELHACHE, SDIS de la Vienne, Commandant Michel MURARO, SDIS de la Charente, Robert POMMET, ingénieur régional de l équipement. Validé par un groupe de réflexion partenariale le 06 avril 2001, dans lequel étaient représentés : la Région Poitou-Charentes, la préfecture de région, le Rectorat de Poitiers, la Direction régionale de l agriculture et des forêts, la préfecture des Deux-Sèvres, le Service départemental d incendie et de secours de la Charente, le Service départemental d incendie et de secours des Deux-Sèvres, Le Service départemental d incendie et de secours de la Vienne, L inspection académique des Deux-Sèvres, L Inspection académique de la Charente- Maritime, La Direction départementale de l équipement des Deux-Sèvres, et auquel participaient quatre proviseurs d EPLE. Il s inscrit dans la logique qui a présidé au BOEN N 3 du 30 mai Il en constitue l application dans l Académie de Lyon. Page 2 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

3 RISQUE MAJEUR : Comment être prêt L ambition de cette démarche académique s inscrit en cohérence avec le BOEN hors série N 3 du 30 mai Il s agit d apporter une aide aux écoles et aux établissements scolaires face aux risques majeurs et d attirer leur attention sur l essentiel, notamment : sur la nécessité d une réflexion préalable et d une préparation pour faire face à de tels risques, sur les actions à mener avant l arrivée des secours. La surprise et l ampleur de certains événements peuvent être déstabilisants. Raison de plus pour s y préparer au maximum. Avant la crise Le fascicule de crise ci-joint est un outil facile à appréhender pour réaliser votre propre plan de mise en sûreté face aux risques majeurs. Il vous propose une préparation sur 3 plans : Page 3 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

4 SUR le PLAN TECHNIQUE : Positionner l établissement sur la carte des risques majeurs, repérer sur plan les différents accès de l établissement, situer sur les plans de l établissement : - coupures des fluides (gaz, électricité, eau, fioul ) - coupures des ventilations, - ascenseurs. SUR le PLAN RELATIONNEL et HUMAIN : Impliquer la commission Hygiène et Sécurité dans la réflexion et les dispositions prises par l établissement, informer le Conseil d Administration et les parents d élèves des dispositions prises, prévoir comment alerter, recenser les secouristes, définir les prises en charge particulières SUR le PLAN PRATIQUE : Former une cellule de crise, prévoir le fonctionnement matériel de la cellule de crise, constituer un annuaire de crise, faire annuellement un exercice de mise à l abri. Pendant la crise Après avoir apprécié l événement (localisation, dégâts, nombre de victimes, conséquences ), le responsable d établissement pourra prendre un certain nombre de mesures parmi lesquelles on peut citer : Page 4 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

5 Mesures générales : Activer une cellule de crise, lister les effectifs du jour dans et hors de l établissement (élèves et personnels), ouvrir un cahier de chronologie de l événement, faire fermer les vannes de fluides, sources éventuelles de sur-accident (électricité, gaz ), répartir les secouristes et les personnels techniques, alerter et informer les élèves sur la situation, établir le contact avec les autorités et les services de secours. prévoir l accueil des secours extérieurs, réglementer, voire interdire l accès de l établissement aux véhicules en dehors des secours et prévoir l accueil éventuel des parents. après la crise Le retour à la normale constitue aussi une phase délicate. A cet effet, il sera notamment nécessaire : d organiser le retour des élèves vers les familles, de préparer le bilan (chronologie, chiffrage, reportage photo, rapports aux autorités), de faire exprimer les élèves et les personnels sur l événement (évacuation du stress), de provoquer la réunion de la Commission d Hygiène et Sécurité de l établissement. (*) Pour vous aider, des formateurs peuvent vous accompagner dans ce travail et commenter ce plan. Votre contact pour cela : Daniel BOUSQUET coordonnateur académique «Risques majeurs et environnement» au Rectorat. Tél Fax : mél : Page 5 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

6 ROLE DE LA CELLULE DE CRISE La cellule de crise dans une école ou dans un établissement scolaire est un des maillons essentiels de la chaîne de secours. - Elle ne s improvise pas : elle est donc constituée mais reste en veille. - Elle connaît déjà son rôle : un groupe a réfléchi et déterminé à l avance les mesures concrètes à mettre en œuvre pour alerter, mettre à l abri, s organiser en l attente des secours et enfin évacuer les personnes. - Elle doit être rapidement opérationnelle. Ses missions : Organiser l accueil : - contrôler les accès à l établissement - diriger les secours vers le site. Gérer les relations : - avec les familles, - avec les institutions, notamment avec les cellules de crise de la préfecture, de l inspection académique, du rectorat, des collectivités, - avec les services de secours. Organiser les actions : - diriger les opérations à l intérieur de l établissement, assurer leur mise en œuvre, - centraliser les informations, rédiger un cahier de chronologie Page 6 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

7 Recommandations générales en fonction des risques naturels : Extrait du BOEN n 3 du 30 mai 2002 INONDATION Si les délais sont suffisants : - évacuation préventive possible effectuée par les autorités. Si les délais sont insuffisants : - rejoignez les zones prévues en hauteur (étages, collines, points hauts) - n allez pas à pied ou en voiture dans une zone inondée. Dans tous les cas : - coupez ventilation, chauffage, gaz et électricité - ne prenez pas l ascenseur - fermez portes, fenêtres, aérations, soupiraux - mettez en hauteur le matériel fragile. FEUX DE FORET - Prévenez les services de secours. - Ne vous approchez pas de la zone d incendie, ni à pied, ni en voiture - Eloignez-vous dans la direction opposée à la propagation de l incendie, vers une zone externe prévue par votre P.P.M.S. Si le feu menace les bâtiments : - ouvrez les portails, libérez les accès aux bâtiments ; - confinez-vous : fermez volets et fenêtres et bouchez soigneusement les fentes des fenêtres et bouches d aération ; - évitez de provoquer des courants d air. TEMPETE - Respectez les consignes diffusées par France Inter ou la radio locale conventionnée par le préfet. Si les délais sont suffisants : - évacuation préventive possible Si les délais sont insuffisants : - rejoignez des bâtiments en dur ; - éloignez-vous des façades sous le vent, en leur demandant éventuellement de se placer sous les tables, - fermez portes et volets ; - surveiller ou renforcer si possible la solidité des éléments de construction ; - renforcez la solidité des baies vitrées en utilisant du ruban adhésif - enlevez et rentrez tous les objets susceptibles d être emportés (tables, chaises ) - limitez les déplacements ; - évitez de téléphoner en cas d orage. Page 7 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

8 SEISME Pendant les secousses : - Si vous êtes à l intérieur : mettez-vous près d un mur, d une colonne porteuse, ou sous des meubles solides, éloignez-vous des fenêtres. - Si vous êtes à l extérieur : ne restez sous des fils électriques ou sous ce qui peut s effondrer, éloignez-vous des bâtiments. Après les secousses : - coupez ventilation, chauffage, gaz, et électricité ; - ne prenez pas les ascenseurs ; - évacuez vers les zones extérieures prévues dans votre P.P.M.S. - n entrez pas dans un bâtiment endommagé. GLISSEMENT DE TERRAIN Si les délais sont suffisants : - évacuation possible par les autorités Pendant : - à l intérieur, abritez-vous sous un meuble solide, éloignez-vous des fenêtres. - à l extérieur, essayez d entrer dans le bâtiment en dur le plus proche, sinon fuyez latéralement. Après : - évacuez les bâtiments et n y retournez pas ; - éloignez-vous de la zone dangereuse ; - rejoignez le lieu de regroupement prévu dans votre P.P.M.S. - n entrez pas dans un bâtiment endommagé. CYCLONE - Respectez les consignes diffusées par France Inter ou la radio locale conventionnée par le préfet. Avant : - fermez et attachez les volets ; - renforcez les, si nécessaire en clouant des planches ; - consolidez les vitres avec une planche fixée à l intérieur ou à défaut en collant du ruban adhésif en étoile. Pendant : - abritez-vous dans un bâtiment solide ; - ne sortez pas ; - tenez-vous loin des vitres ; - attendez la fin de l alerte avant de sortir. Page 8 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

9 AVALANCHE Avant : - Signalez votre itinéraire précis auprès des professionnels de la montagne ou à l entourage proche ; - ne sortez jamais seul en ski de randonnée ; - ne sortez pas des pistes de ski autorisées, balisées et ouvertes ; - respectez toute signalisations (panneaux et balises) et ne stationnez pas dans les «couloirs d avalanche». Au déclenchement : - fuyez latéralement, si vous êtes à ski pour sortir du couloir d avalanche Pendant : - faîtes de grands mouvements de natation pour rester en surface ; - essayez de former une poche d air ; - ne criez pas pour économiser vos forces. ERUPTION VOLCANIQUE - Respectez les consignes diffusées par France Inter ou la radio locale conventionnée par le préfet. En cas d émission de gaz ou de cendres, protégez-vous le nez et la bouche à travers un linge, humide de préférence. N évacuez que sur ordre des autorités. Recommandations générales en fonction des risques technologiques ACCIDENT INDUSTRIEL OU ACCIDENT RESULTANT D UN TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES (TMD) Nuage toxique : - mettez à l abri tout le monde dans les locaux prévus par votre PPMS ; - calfeutrez les ouvertures (aérations, ) - fermez portes et fenêtres ; - coupez ventilation, chauffage, gaz et électricité. Explosion : - évacuez dans le calme tout le monde vers les lieus de mise en sûreté externe en évitant les zones fortement endommagées (chutes d objets,.) - coupez ventilation, chauffage, gaz et électricité. Explosion suivie d un nuage toxique : - regroupez tout le monde vers les lieux de mise en sûreté interne. Ces lieux doivent être éloignés des baies vitrées et des fenêtres endommagées. - coupez ventilation, chauffage, gaz et électricité. - fermez portes et fenêtres avant de sortir. Dans tous les cas : - évacuation possible effectuée par les autorités. Page 9 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

10 RUPTURE DE BARRAGE L alerte est donnée par un signal de type «corme de brume». Si le danger est imminent (signal) rejoignez les hauteurs situées à proximité et prévues dans votre PPMS en relation avec celui des autorités ou réfugiez-vous dans les étages supérieurs de bâtiments élevés et solides. Si les délais sont suffisants : - évacuation possible effectuée par les autorités. NUCLEAIRE - Mettez à l abri tout le monde dans les locaux prévus par votre PPMS. - fermez portes et fenêtres. - coupez ventilation, chauffage, gaz et électricité. - attendez les consignes des autorités. - évacuation possible effectuée par les autorités. CES RECOMMANDATIONS, TRES GENERALES, SONT A SUIVRE EN ATTENDANT L ARRIVEE DES SECOURS ORGANISES. DANS TOUS LES CAS D ACCIDENTS MAJEURS, LES AUTORITES RAPPELLENT QUE POUR CONNAITRE LES CONSIGNES A SUIVRE ET LES RENSEIGNEMENTS SUR L EVOLUTION DE LA SITUATION, IL FAUT ECOUTER LA RADIO. Page 10 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

Plan Particulier de Mise en sûreté (P.P.M.S.) face aux risques majeurs dans l'académie de Poitiers

Plan Particulier de Mise en sûreté (P.P.M.S.) face aux risques majeurs dans l'académie de Poitiers Plan Particulier de Mise en sûreté (P.P.M.S.) face aux risques majeurs dans l'académie de Poitiers Ce document a été élaboré par : Yannick BRUXELLE, correspondante risques majeurs, Elisabeth RIMBEAU, inspectrice

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT Annexe 05-1 CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT La zone de confinement est constituée d un ensemble de locaux où les élèves et le personnel sont mis à l abri pendant l alerte et disposant, si possible,

Plus en détail

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES ET DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 Ce fascicule de crise est un document opérationnel destiné à aider les directeurs

Plus en détail

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Plan Particulier de Mise en Sûreté. À l attention des Directeurs d école et des chefs d établissements scolaires Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Patrick Langlois I.H.S. Jean-Joël

Plus en détail

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver LES RISQUES MAJEURS Document à conserver Abordons ensemble, les cinq risques majeurs auxquels nous sommes exposés à Saint-Amarin. LES RISQUES NATURELS Inondation...... pages 1-2 Crue torrentielle... pages

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE Situer sur les plans de(s) bâtiment(s) : ANNEE SCOLAIRE 2005/2006 L emplacement des organes de coupure : GAZ.. ELECTRICITE. HT BT CAHIER ANNUEL DE SECURITE EAU... MAZOUT.. PLAN PARTICULIER de MISE EN SURETE

Plus en détail

GUIDE D ELABORATION D UN PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS

GUIDE D ELABORATION D UN PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS DELEGATION ACADEMIQUE SECURITE HYGIENE ET CONDITIONS DE TRAVAIL RECTORAT AIX MARSEILLE Septembre 2014 GUIDE D ELABORATION D UN PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS (Cf. BOEN hors

Plus en détail

Plan Particulier de Mise en Sûreté face aux risques majeurs

Plan Particulier de Mise en Sûreté face aux risques majeurs ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DE BRETAGNE Côtes d Armor Finistère Ille et Vilaine - Morbihan DAA 07.1 Plan Particulier de Mise en Sûreté face aux risques majeurs Guide d'élaboration d'un PPMS dans les écoles,

Plus en détail

Saint-Jean-de-monts. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs. Chers concitoyens,

Saint-Jean-de-monts. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs. Chers concitoyens, 2013 Document d Information Communal sur les Risques Majeurs Saint-Jean-de-monts Chers concitoyens, Le Département de la Vendée et la Commune de Saint-Jean-de-Monts ont connu en décembre 1999 et février

Plus en détail

MISE EN SÛRETÉ P.P.M.S. FACE AUX RISQUES MAJEURS DANS L'ACADÉMIE DE GRENOBLE

MISE EN SÛRETÉ P.P.M.S. FACE AUX RISQUES MAJEURS DANS L'ACADÉMIE DE GRENOBLE PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ P.P.M.S. FACE AUX RISQUES MAJEURS DANS L'ACADÉMIE DE GRENOBLE RISQUE MAJEUR : Cmment être prêt? L ambitin de cette démarche académique s inscrit en chérence avec le BOEN

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE INSPECTION DE L EDUCATION NATIONALE SARREGUEMINES EST ANNEE SCOLAIRE 20 / 20 6 rue Claire Oster - 57216 Sarreguemines Tél. : 03.87.95.13.87 Fax.: 03.87.95.61.96 CAHIER ANNUEL DE SECURITE PLAN PARTICULIER

Plus en détail

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles Nom de l école : RNE : Adresse : Commune : Code postal : Téléphone : Télécopie : Adresse électronique : Date de création du P.P.M.S. : Date de présentation au conseil d école : Date de dernière mise à

Plus en détail

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC Document d Information Communal sur les Risques Majeurs de LA GRANDE MOTTE Les 5 risques majeurs Apprenons les bons réflexes! tempête inondation & SUBMERSION MARINE FEU DE FORÊT transport DE MARCHANDISES

Plus en détail

Pour vous qu est-ce que l IPCS?

Pour vous qu est-ce que l IPCS? L I.P.C.S. Pour vous qu est-ce que l IPCS? Objectif pédagogique À la fin de la séquence les JSP seront capable en sous-groupe de: Restituer oralement le projet pédagogique élaboré au sein de leur établissement

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

Commune de Rosbruck. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM

Commune de Rosbruck. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM Commune de Rosbruck Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM 1) Editorial «Informer et sensibiliser nos administrés» La sécurité des habitants de Rosbruck est l une des préoccupations

Plus en détail

LYCEE MASSENA NICE. Plan Particulier de Mise en Sûreté

LYCEE MASSENA NICE. Plan Particulier de Mise en Sûreté LYCEE MASSENA NICE Plan Particulier de Mise en Sûreté 13/12/2012 P.P.M.S. du Lycée Masséna Préambule : Sur la rive gauche du Paillon, couvert dans cette partie, le lycée Masséna est situé sur une zone

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETE PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETE PPMS SIMPLIFIE A DESTINATION DES PETITES ECOLES Établissement scolaire : Adresse complète : Tél / fax / mél : Commune : Risques identifiés : Date de la dernière mise

Plus en détail

Fascicule à conserver

Fascicule à conserver LES RISQUES MAJEURS Septembre 2012 Edité par la Commune DICRIM Document d Information Communal sur les Risques Majeurs Fascicule à conserver LE MOT DU PREFET - 1 - QU EST-CE QUE LE RISQUE MAJEUR? Les différents

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

La sécurité est l affaire de tous!

La sécurité est l affaire de tous! Document d Informatiion Communall sur lles Riisques Majeurs OUILLON Notre commune n est, hélas, pas à l abri de catastrophes naturelles ou industrielles. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM)

Plus en détail

LES RISQUES MAJEURS À BAYONNE LE GUIDE DES BONS RÉFLEXES

LES RISQUES MAJEURS À BAYONNE LE GUIDE DES BONS RÉFLEXES L inondation La tempête Les risques technologiques LES RISQUES MAJEURS À BAYONNE LE GUIDE DES BONS RÉFLEXES LES RISQUES MAJEURS À BAYONNE Depuis plusieurs années, la Ville de Bayonne s implique dans la

Plus en détail

GUIDE D ÉLABORATION DU PPMS

GUIDE D ÉLABORATION DU PPMS GUIDE D ÉLABORATION DU PPMS A DESTINATION DES DIRECTEURS D ECOLE, DES CHEFS D ETABLISSEMENT ET DES EQUIPES PEDAGOGIQUES - 1 - SOMMAIRE Textes de référence...3 Information des familles : les bons réflexes

Plus en détail

a) La documentation réglementaire

a) La documentation réglementaire Créteil, le 12 décembre 2013 La directrice académique des services de Directrice des services départementaux de du Val-de-Marne à Division des établissements scolaires et des moyens Immeuble le Saint-

Plus en détail

iche 1 Fiche 1 Annuaire de crise

iche 1 Fiche 1 Annuaire de crise iche 1 Fiche 1 Annuaire de crise École : Ligne directe : Adresse : Accès des secours : si particularité voir plan établissement SERVICES CONTACT ADRESSE ÉLECTRONIQUE Secours Pompiers (SDIS) 18 SAMU 15

Plus en détail

INFORMATION AU PUBLIC

INFORMATION AU PUBLIC Ville de Versailles INFORMATION AU PUBLIC SECURITE CIVILE COMMUNALE LES GESTES ESSENTIELS EN CAS DE RISQUES LES ALERTES L ALERTE PAR LA SIRENE En cas de danger imminent, le signal national d alerte comporte

Plus en détail

a b c d e f j o l m n k Document d Information Communal sur les Risques Majeurs numéros utiles

a b c d e f j o l m n k Document d Information Communal sur les Risques Majeurs numéros utiles numéros utiles a b c POMPIERS 18 NUMÉRO D APPEL D URGENCE EUROPÉEN 112 POLICE SECOURS 17 POLICE MUNICIPALE 04 78 03 68 68 SAMU 15 d e f MÉTÉO FRANCE 08 92 68 02 69 EDF 0 810 69 2000 GDF 0 810 69 2000 VILLE

Plus en détail

- Comment se préparer à l école -

- Comment se préparer à l école - Même si les risques de séisme varient selon les régions, le Québec est considéré comme une zone sismique à risque élevé par rapport au reste du Canada. Par exemple, le 5 février 1663, un séisme d'une magnitude

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

Commune de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt. DOCUMENT d INFORMATION COMMUNAL sur les RISQUES MAJEURS (DICRIM) Qu est ce qu un Risque Majeur?

Commune de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt. DOCUMENT d INFORMATION COMMUNAL sur les RISQUES MAJEURS (DICRIM) Qu est ce qu un Risque Majeur? Commune de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt Dordogne DOCUMENT d INFORMATION COMMUNAL sur les RISQUES MAJEURS (DICRIM) Qu est ce qu un Risque Majeur? Chacun de nous peut être exposé sur son lieu de vie, de travail

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

DIRECTEURS D ECOLE Sécurité Responsabilité

DIRECTEURS D ECOLE Sécurité Responsabilité DIRECTEURS D ECOLE Sécurité Responsabilité Daniel Bousquet Inspecteur Santé, Sécurité au Travail (ISST) isst@ac-lyon.fr Plan de l intervention ISST Champ de compétence Mission CONSEILLER et ASSISTANT DE

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS École :.. Lieu de mise en sûreté : Année scolaire 20.. -20.. LE PLAN TECHNIQUE 1. Liste des risques auxquels l

Plus en détail

DICRIM. Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs «PRÉVENIR POUR MIEUX RÉAGIR» Qu est ce qu un risque majeur?

DICRIM. Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs «PRÉVENIR POUR MIEUX RÉAGIR» Qu est ce qu un risque majeur? Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs DICRIM Qu est ce qu un risque majeur? Les différents types de risques majeurs auxquels chacun de nous peut être exposé, sur son lieu de vie, de travail

Plus en détail

Document d Information Communale sur les Risques Majeurs

Document d Information Communale sur les Risques Majeurs DOCUMENT à CONSERVER Ville des Sables d Olonne DICRIM Document d Information Communale sur les Risques Majeurs C est quoi un majeur? Un événement potentiellement dangereux prend la dimension de majeur

Plus en détail

L objectif du PPMS. Le PPMS doit permettre de répondre à 6 questions : 2 Comment déclencher l alerte? 3 Où et comment mettre les élèves en sureté?

L objectif du PPMS. Le PPMS doit permettre de répondre à 6 questions : 2 Comment déclencher l alerte? 3 Où et comment mettre les élèves en sureté? L objectif du PPMS Le PPMS doit permettre de répondre à 6 questions : 1 Quand déclencher l alerte? 2 Comment déclencher l alerte? 3 Où et comment mettre les élèves en sureté? 4 Comment gérer la communication

Plus en détail

OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1. Alerte de la population FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE

OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1. Alerte de la population FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1 FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE R E C E P T I O N Standard mairie Période ouvrable de la mairie OU ALERTE Service de secours, système de vigilance,

Plus en détail

CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE

CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE Sur décisions des Chefs d établissement : Directeurs de Crise Soit EVACUATION Soit CONFINEMENT Personnes Ressources Personnes Ressources Personnels

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Guide des. Risques majeurs. Vaugneray. Document d Information Communale sur les Risques Majeurs DICRIM

Guide des. Risques majeurs. Vaugneray. Document d Information Communale sur les Risques Majeurs DICRIM Guide des Risques majeurs Vaugneray Document d Information Communale sur les Risques Majeurs DICRIM Edito Nous avons la chance de vivre dans une commune qui est soumise à des risques majeurs moindres que

Plus en détail

Formation ÉVACUATION

Formation ÉVACUATION Formation ÉVACUATION Définition : Lorsque le signal d alarme retentit, tous les occupants doivent immédiatement évacuer les locaux en respectant une procédure particulière rappelée sur le plan d évacuation

Plus en détail

Notice explicative du PPMS

Notice explicative du PPMS Notice explicative du PPMS ÉCOLE : document à conserver à l école (ne pas envoyer) Référence : BO hors-série n 3 du 30 mai 2002, circulaire n 2002-119 du 29-5-2002 Cette notice a été élaborée à partir

Plus en détail

D ocument. C ommunal. M ajeurs PRINCIPALES CONSIGNES EN CAS D ACCIDENTS MAJEURS. d I nformation. sur les RIsques. Pour donner l alerte

D ocument. C ommunal. M ajeurs PRINCIPALES CONSIGNES EN CAS D ACCIDENTS MAJEURS. d I nformation. sur les RIsques. Pour donner l alerte 15 PRINCIPALES CONSIGNES EN CAS D ACCIDENTS MAJEURS quel que soit le risque, quelle que soit l alarme, 4 consignes à respecter D ocument d I nformation C ommunal sur les RIsques M ajeurs Mettez-vous à

Plus en détail

DICRIM de ROUSSILLON

DICRIM de ROUSSILLON DICRIM de ROUSSILLON Document d information communal sur les risques majeurs Consignes applicables à tous les risques majeurs Savoir reconnaître l alerte Selon les circonstances, la population sera avertie

Plus en détail

-Référentiel pédagogique S.S.I.A.P. 2- Durée totale indicative EVALUATION. Animation d une séquence pédagogique

-Référentiel pédagogique S.S.I.A.P. 2- Durée totale indicative EVALUATION. Animation d une séquence pédagogique ANNEXE III à l arrêté du 2 mai 2005 relatif aux missions, à l emploi et à la qualification du personnel permanent des services de sécurité incendie des établissements recevant du public et des immeubles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

Guide Départemental d'élaboration du Plan Particulier de Mise en Sûreté face aux risques majeurs. (Ecoles)

Guide Départemental d'élaboration du Plan Particulier de Mise en Sûreté face aux risques majeurs. (Ecoles) Guide Départemental d'élaboration du Plan Particulier de Mise en Sûreté face aux risques majeurs (Ecoles) Mise à jour décembre 2015 BO 44 du 26 novembre 2015 TEXTES DE REFERENCE TEXTES GENERAUX Code de

Plus en détail

RISQUE D' INONDATION RUISSELLEMENT

RISQUE D' INONDATION RUISSELLEMENT RISQUE D' INONDATION RUISSELLEMENT Une inondation est une submersion plus ou moins rapide d une zone. 1 SITUATION : La commune de JASNEY est concernée par deux types d inondations (5 reconnaissances de

Plus en détail

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité O.R.SE.C. - P.P.I. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité P.P.I. > Plan Particulier d Intervention Direction

Plus en détail

Charte Graphique. Collection de symboles utilisés par le Service Départemental d Incendie et de Secours

Charte Graphique. Collection de symboles utilisés par le Service Départemental d Incendie et de Secours Service Départemental d Incendie et de Secours de l Ariège Charte Graphique Collection de symboles utilisés par le Service Départemental d Incendie et de Secours Ce document a pour objectif de dresser

Plus en détail

DICRIM Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs. tempête. Guide à conserver!

DICRIM Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs. tempête. Guide à conserver! DICRIM Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs inondation tempête mouvement de terrain climat T.M.D. Guide à conserver! Industriel informer, c est prévenir P. 4 Alerte et consignes P. 5

Plus en détail

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes Qu est-ce qu un risque majeur? Un aléa grave d origine naturelle (inondation, tempête, séisme, ) ou technologique (barrage, transport, ) qui peut causer de graves dommages à un grand nombre de personnes,

Plus en détail

COLLECTIVITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire. Présentation. Exercices d évacuation. Affiches. Acteurs

COLLECTIVITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire. Présentation. Exercices d évacuation. Affiches. Acteurs COLLECTIVITE : SITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire Présentation Exercices d évacuation Affiches Acteurs Vérifications périodiques LE REGISTRE INCENDIE Quoi? Ce registre a pour

Plus en détail

Plan particulier de mise en sécurité

Plan particulier de mise en sécurité Circonscription: Commune:.. Ecole: Adresse:. Téléphone: Plan particulier de mise en sécurité Risques Majeurs concernés :. Directeur (trice) :. Document Jean Pierre Mariani - CPC ACMO sécurité novembre

Plus en détail

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INCENDIE

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INCENDIE FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL FORVALYS - RCS TOULOUSE 510 274 137 - APE 7490 B - N organisme de formation : 73 31 05415 31-20 impasse Camille Langlade - 31100 TOULOUSE

Plus en détail

Apprendre à porter secours Cycle 3

Apprendre à porter secours Cycle 3 Apprendre à porter secours Cycle 3 «Tout individu a droit à la vie à la liberté et à la sécurité de sa personne» Article 3 de la déclaration des Droits de l Homme Pourquoi cet enseignement Un maillon reste

Plus en détail

DICRIM. Document d information communal sur les risques majeurs. Curbans. Editorial

DICRIM. Document d information communal sur les risques majeurs. Curbans. Editorial DICRIM Document d information communal sur les risques majeurs Curbans Editorial Notre commune, comme toutes les autres, peut un jour être confrontée à un risque majeur, naturel ou technologique. Il est

Plus en détail

CONSIGNES A RESPECTER EN CAS DE PROBLEMES

CONSIGNES A RESPECTER EN CAS DE PROBLEMES CONSIGNES A RESPECTER EN CAS DE PROBLEMES MESURES DE PREMIERE URGENCE 1. Gardez la maîtrise. C est à dire garder son calme, gérer ses émotions, sa voix, ses gestes, mais également agir avec tact et méthode.

Plus en détail

Le risque industriel m

Le risque industriel m Le risque industriel m 1. Qu est-ce qu un risque industriel? Le risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel entraînant des conséquences immédiates graves pour

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL DES RISQUES MAJEURS (DICRIM) COMMUNE D ANDOLSHEIM

DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL DES RISQUES MAJEURS (DICRIM) COMMUNE D ANDOLSHEIM DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL DES RISQUES MAJEURS (DICRIM) COMMUNE D ANDOLSHEIM Le mot du maire L actualité nous rappelle régulièrement qu aucune commune n est à l abri d une catastrophe majeure, n étant

Plus en détail

A Valréas. Pression... Les causes d un mouvement de terrain

A Valréas. Pression... Les causes d un mouvement de terrain Mouvement de terrain (Source :IRMA) (Source :IRMA) Définition Les mouvements de terrain concernent l ensemble des déplacements du sol ou du soussol, qu ils soient d origines naturelles ou anthropiques.

Plus en détail

Gestion de l accueil ENSEEIHT

Gestion de l accueil ENSEEIHT Gestion de l accueil ENSEEIHT Objet : cette procédure détaille les missions qui incombent au personnel du service gestion de site gérant l accueil de l ENSEEIHT. Domaine d application : Liste de diffusion

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Comment construire un Plan de Continuité d Activité. Retour d expérience de gestion des risques naturels Novembre 2011

Comment construire un Plan de Continuité d Activité. Retour d expérience de gestion des risques naturels Novembre 2011 Comment construire un Plan de Continuité d Activité Retour d expérience de gestion des risques naturels Novembre 2011 Les menaces directes ou indirectes du fait des réactions en chaîne (coupure des réseaux

Plus en détail

DICRIM. Document d information communal sur les risques majeurs. Murs

DICRIM. Document d information communal sur les risques majeurs. Murs DICRIM Document d information communal sur les risques majeurs Murs Informations complémentaires DICRIM à compléter avec : de la cartographie un éditorial (exemples joints au mail) des informations précises

Plus en détail

QUE FAIRE EN CAS D URGENCE?

QUE FAIRE EN CAS D URGENCE? QUE FAIRE EN CAS D URGENCE? Des comportements adaptés peuvent sauver votre vie et celle des autres Incendie Inondation Tremblement de terre Le Centre de secours et d incendie intercommunal de Sierre compte

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

ORDRE DU JOUR. Intervention d un préventeur du SDIS 73

ORDRE DU JOUR. Intervention d un préventeur du SDIS 73 ORDRE DU JOUR Pourquoi faire de la prévention? Quels sont les acteurs de la prévention? Qui peut vous accompagner? Quels sont les registres obligatoires? Intervention d un préventeur du SDIS 73 POURQUOI

Plus en détail

Édition 2012. Information sécurité. Document important QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT À LA CENTRALE DE CIVAUX?

Édition 2012. Information sécurité. Document important QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT À LA CENTRALE DE CIVAUX? Édition 2012 Information sécurité Document important À CONSERVER PRÉCIEUSEMENT QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT À LA CENTRALE DE CIVAUX? La centrale nucléaire de Civaux La centrale nucléaire de Civaux est située

Plus en détail

Plan Particulier de Mise en Sûreté

Plan Particulier de Mise en Sûreté Année scolaire 2014-2015 Plan Particulier de Mise en Sûreté Catégorie de l établissement : Ecole Collège Lycée Lycée professionnel Autre (à préciser ) : Spécificités de l établissement : Atelier (nombre

Plus en détail

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Albens, PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE : La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation,

Plus en détail

dicrim Que faire en cas d alerte à La Ferté Saint-Aubin? La Ferté Saint-Aubin DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS risques majeurs

dicrim Que faire en cas d alerte à La Ferté Saint-Aubin? La Ferté Saint-Aubin DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS risques majeurs DOCUMENT À CONSERVER La Ferté Saint-Aubin dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS risques majeurs Que faire en cas d alerte à La Ferté Saint-Aubin? Dossier d Information Communal

Plus en détail

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea Le 21 septembre 2015 Le recteur À Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement Madame et Monsieur les directeurs d'erea Mesdames et Messieurs les agents comptables et gestionnaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Transmission. de l alerte. L offre du groupement d entreprises somei intergraph sysoco

Transmission. de l alerte. L offre du groupement d entreprises somei intergraph sysoco Transmission et traitement de l alerte L offre du groupement d entreprises somei intergraph sysoco Composé de trois sociétés expertes, solides, complémentaires, et dont les équipes maîtrisent toutes les

Plus en détail

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES DURÉE : 70 heures par personne n PROFIL DES PARTICIPANTS : Pré-requis : Respect des dispositions de l article 5 1 de l arrêté du

Plus en détail

EVALUATION Epreuve écrite QCM de 40 questions 40 minutes Epreuve orale. Animation d'une séquence pédagogique

EVALUATION Epreuve écrite QCM de 40 questions 40 minutes Epreuve orale. Animation d'une séquence pédagogique Référentiel pédagogique SSIAP 2 70 heures hors examen et temps de Public 12 stagiaires maximum Durée totale indicative déplacement Respect des dispositions de l'article 5 1 de arrêté du 02 mai 2005 dont

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE METHODOLOGIE D ELABORATION Reproduction interdite sans autorisation préalable Cette méthodologie d élaboration a été développée par l qui est une Association de Loi 1901 dont

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Vous allez considérer que vous entrez dans une école que vous n avez pas l habitude de fréquenter. Vous entrez

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la Modèle 2010-V1 PRÉFECTURE DE L'YONNE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ

Plus en détail

INCENDIE. Informations générales sur l'incendie. oxygène. énergie. matière combustible

INCENDIE. Informations générales sur l'incendie. oxygène. énergie. matière combustible Prévention et Intérim Informations générales sur l'incendie Pour qu un incendie se déclenche, 3 éléments sont nécessaires : Une matière combustible : matières solides, liquides ou gazeuses Une source d

Plus en détail

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 1 : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 PROGRAMME DE FORMATION : «Chef d équipe de sécurité incendie (SSIAP 2)» Formation des chefs d équipe de Sécurité Incendie

Plus en détail

I I Guide pratique I Des risques I MAJEURS. Apprenons les bons réflexes. Rendez-vous sur notre site internet. Édition 2014. Document à conserver

I I Guide pratique I Des risques I MAJEURS. Apprenons les bons réflexes. Rendez-vous sur notre site internet. Édition 2014. Document à conserver Édition 2014 Apprenons les bons réflexes I I Guide pratique I Des risques I I MAJEURS Rendez-vous sur notre site internet abkvw www.ville-beaupreau.fr Document à conserver sommaire ÉDITo Édito... p 2 Introduction...

Plus en détail

Plan Particulier de Mise en Sûreté

Plan Particulier de Mise en Sûreté Plan Particulier de Mise en Sûreté Elaboré (mois année) : École : RNE : Commune de : Circonscription: 1 Présentation du PPMS LE PPMS, c est «faire le moins pire» possible pour avoir le moins de dégâts

Plus en détail

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE Salle de formation : nouveau concept. Cadre agréable hors entreprise. Première session des 16 et 17 octobre2014 «Un sauveteur secouriste du travail (ou SST) peut sauver des vies sur le lieu de travail,

Plus en détail

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES NOM et PRENOMS : LIEUX DE FORMATION : ANNEE SCOLAIRE : LIVRET DE COMPETENCES MC SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE Page 1/7 UTILISATION

Plus en détail

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place?

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Quel est le rôle et le positionnement de l Assistant de Prévention? L Assistant de Prévention assiste et conseille

Plus en détail

Pour le savoir, faites le test et répondez aux 10 questions suivantes, en cochant la case de la bonne réponse.

Pour le savoir, faites le test et répondez aux 10 questions suivantes, en cochant la case de la bonne réponse. CAMPAGNE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION SUR LES RISQUES INDUSTRIELS MAJEURS CÔTE D OPALE - FLANDRE 2010 Pour le savoir, faites le test et répondez aux 10 questions suivantes, en cochant la case de la bonne

Plus en détail

III EN CAS D EVACUATION Signal d alarme : sonnerie continue d une durée de 5 minutes. NE PAS CRIER NE PAS COURIR - NE PAS UTILISER L ASCENSEUR

III EN CAS D EVACUATION Signal d alarme : sonnerie continue d une durée de 5 minutes. NE PAS CRIER NE PAS COURIR - NE PAS UTILISER L ASCENSEUR Collège F. MITTERRAND CARAMAN FICHE 1 CONSIGNES DE SECURITE - ETAGES Tous les personnels de l Etablissement sont concernés par les problèmes de «SECURITE» en particulier lors d une évacuation. Le signal

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SECURITE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SECURITE Lycée Albert EINSTEIN Collège Gérard Philipe PLAN PARTICULIER DE MISE EN SECURITE ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 1 SOMMAIRE I. L environnement de la cité scolaire II. Le recensement des risques majeurs III.

Plus en détail

Programme de formation «Evaluation des risques professionnels» Et «Réalisation de Document Unique. Date à définir... INNOPREV SAS. www.innoprev.

Programme de formation «Evaluation des risques professionnels» Et «Réalisation de Document Unique. Date à définir... INNOPREV SAS. www.innoprev. Formation - Conseil - Accompagnement INNOPREV www.innoprev.com Programme de formation «Evaluation des risques professionnels» Et «Réalisation de Document Unique Date à définir... Contact direct Martial

Plus en détail

Département des Pyrénées-Orientales - 1 -

Département des Pyrénées-Orientales - 1 - Département des Pyrénées-Orientales COMMUNE DE SAINTE MARIE LA MER Risques Majeurs Information Préventive Document d Information Communal sur les Risques Majeurs (D.I.C.R.I.M) La Loi du 22 juillet 1987

Plus en détail

La centrale nucléaire de Fessenheim est une usine de production d électricité dont le combustible

La centrale nucléaire de Fessenheim est une usine de production d électricité dont le combustible Que faire en cas d accident à la centrale nucléaire de FESSENHEIM La centrale nucléaire de Fessenheim est une usine de production d électricité dont le combustible est de l Uranium 235 qui, lors de sa

Plus en détail

0820 000 688 info@vigirisk.com

0820 000 688 info@vigirisk.com 0820 000 688 info@vigirisk.com vous invite à lire attentivement cette fiche de tâche et à exécuter l action qui vous incombe dans le délai imparti. «Les constructeurs, propriétaires et exploitants des

Plus en détail

LE CHLORE L intervention et le Règlement sur les urgences. environnementales. Québec Avril 2008

LE CHLORE L intervention et le Règlement sur les urgences. environnementales. Québec Avril 2008 LE CHLORE L intervention et le Règlement sur les urgences Québec Avril 2008 environnementales. Robert Reiss, B.Sc. Chimie appliquée Responsable aux opérations d urgence Section Urgences Environnementales

Plus en détail

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL ANNEXE 2b MODULE de FORMATION SST Complémentaire de l unité d enseignement «Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1)» Ce module de formation complémentaire est destiné aux salariés ayant suivi

Plus en détail

La ville de Villeneuve-Saint-Georges vous informe sur. les risques majeurs. p 1

La ville de Villeneuve-Saint-Georges vous informe sur. les risques majeurs. p 1 La ville de Villeneuve-Saint-Georges vous informe sur les risques majeurs p 1 Villeneuve-Saint-Georges est, comme toutes les communes, exposée à des risques majeurs comme les inondations, les mouvements

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS Décret no 2001-1016 du 5 novembre 2001 Article L. 230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L AUDE

DEPARTEMENT DE L AUDE PRÉFECTURE DE L'AUDE CONSEIL GENERAL de l AUDE PROTOCOLE INTEMPERIES APPLIQUE AUX TRANSPORTS SCOLAIRES DEPARTEMENT DE L AUDE Le Préfet de l Aude, Le Président du Conseil Général, Bernard LEMAIRE Marcel

Plus en détail

LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES TMD I. QU'EST CE QUE LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES?

LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES TMD I. QU'EST CE QUE LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES? LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES TMD I. QU'EST CE QUE LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES? Le risque de transport de matières dangereuses est consécutif à un accident se produisant

Plus en détail