Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010"

Transcription

1 Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010

2 Présentation du projet Maître d ouvrage: GRANDLYON HABITAT Maître d œuvre: ATELIER ARCHE 34 logements (31 PLUS 3 PLAI) Label BBC 2005 Ordre de service: Octobre 2008 Réception: juin 2010

3 Choix de l équipe de maîtrise d œuvre : En deux phases: une 1ère sélection mettant en valeur les références environnementales une esquisse devant répondre aux contraintes de l analyse de site et s engageant sur un niveau de performances L équipe : Maîtrise d œuvre et HQE : Atelier Arche BE Fluides : FLUITEC Economiste : Cholley Minangoy Structure : DPI

4 Une procédure environnementale au long de l opération : le tableau de bord Façade sud et orientation Nord Sud de la parcelle à valoriser 1.5 m2 par logt Chauffage <60 kwh/m2 Shab /an ECS<30 kwh/m2 Shab.an Eclairage naturel à privilégier ou dispositifs à faible consommation 5 séjours par étage disposés en façade sud 13 % de la Shab en surface vitrée sud 65 m2 Couverture estimée des besoins = 45 % minimum Estimation chauffage 45 kwh/m2/an Estimation ECS solaire = 27 kwh/m2/an Eclairage naturel des parties communes Dispositifs hygro-économes Dans les logements Détecteurs de présence dans les parties communes. Idem esquisse. Pas de modification de l organisation interne des logements IDEM Chaudière gaz à condensation Radiateurs régime 40 /60 Capteurs solaires thermiques 65 m2 Ballon de stockage 3.5 m2. Ok compte tenu de la configuration en deux bâtiments. Couverture des besoins à vérifier en phase APD Conforme au référentiel Habitat performant + récupération de chaleur par double flux.

5 Une procédure environnementale au long de l opération Compétences internes AMO globale Comités de Pilotage Environnementaux Outils spécifiques Certification BBC

6 1. Intégration dans le site Des atouts en terme d implantation urbaine Une orientation Nord Sud de la parcelle Pas de masques liés à l environnement bâti Un classement acoustique contraignant

7 Le projet comme réponse à l analyse de site Profiter de l orientation en privilégiant les apports passifs et actifs Lutter contre la contrainte acoustique: VMC DF et menuiseries performantes Privilégier les performances de l enveloppe

8 2. Choix des produits et matériaux Privilégier la qualité de l enveloppe : Structure : béton armé avec rupteurs de ponts thermiques Isolation par l extérieur : 15 cm Façade : bardage panneau ciment et fibres organiques naturelles Profilés en acier laqué, tubes inox, vitrages colorés Menuiseries performantes (double vitrage, lame d argon, peu émissifs) Et les matériaux sains : Peinture sans COV

9 3. Maîtrise des flux Les systèmes utilisés : Chauffage collectif : chaudière gaz à condensation ECS : solaire et appoint gaz 60 m² de panneaux solaires avec GRS Dispositifs d économie d eau dans les logements

10 3. Maîtrise des flux Les performances : U bât : U bât / U bât réf : % Cep (RT 2005) : 49.66kWh / m² SHON Chauffage : 9.78 KWh / m² SHON ECS : KWh / m² SHON Eclairage : 7.34 KWh / m² SHON Auxilliaires : KWh / m² SHON Taux EnR (y compris apports passifs ) : près de 40 %

11 4. Maîtrise des conforts Stratégie générale confort d été : Forte inertie du bâti Protection solaires : vitrage à isolation renforcée et double façade Végétalisation des façades Logements traversants et / ou à double orientation Les résultats : Tic projet : C

12 5. Réduction des nuisances et pollutions Qualité de l eau : bouclage des colonnes ECS, limitation des distances au point d alimentation Qualité de l air : ventilation DF, prise d air neuf en toiture Déchets : local OM dimensionné pour le tri, de plain pied, meuble sous évier conçu pour le tri sélectif Chantier propre : charte, référents environnementaux, information des riverains, bonne organisation du chantier et des déchets, bilan de chantier.

13 Estimation des surinvestissements Postes Description Coût (euros) 1 Enveloppe Isolation par l extérieur Ventilation Double flux (plus value lots architecturaux soffites - et techniques) 3 Systèmes techniques Chaudière condensation Recours aux EnR Capteurs solaires (hors assiette) Vitrages et protections solaires Peinture sans COV 9200 Electricité Services généraux 5000 TOTAL* = * Surcoûts estimés en phase APD.

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

L implication des coopératives dans la construction durable

L implication des coopératives dans la construction durable L implication des coopératives dans la construction durable 9 opérations Les enseignements Innovation et expérimentation préparation pour la RT 2012 et avance sur la concurrence surcout compris entre

Plus en détail

RT2012 études de cas

RT2012 études de cas RT2012 études de cas 14/02/2011 Salon BlueBat Lyon Contact: Nathalie TCHANG Directrice adjointe 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100)

CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100) CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100) Coopérative HLM : Rhône Saône Habitat (24 logements en accession sociale sécurisée) Coopérative d'habitants

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT Constructions Bois à GIRONDE HABITAT O.P.H. GIRONDE HABITAT Patrimoine de 13 000 logements sociaux Construction de 500 logements neufs par an Actions menées en faveur du Développement Durable depuis 2004

Plus en détail

Rénovation énergétique d un pavillon

Rénovation énergétique d un pavillon Rénovation énergétique d un pavillon Centre d intérêt visé: Réduction des consommations énergétiques Objectif pédagogique : Identifier des solutions permettant de réduire la consommation énergétique d

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE 2 COLLOQUE EFFECACITE ENERGETIQUE SEINE AVAL 17 MAI 2011 LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE Maitrise d ouvrage: LES MUREAUX 78 - SEM 92 LE PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN L ENVIRONNEMENT ET LES AMENAGEMENTS

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept :

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept : CQFD : Logements optimisés Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais 5 Evolutions techniques et conceptuelles du procédé constructif 5.0 - PRÉAMBULE Depuis que la proposition LOGIPASS Un passeport pour l habitat

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

n fiche Année livraison MOA BET Therm CP MOE AMO HQE Coordonnées conception travaux fonctionnement A1 Contexte et description du projet

n fiche Année livraison MOA BET Therm CP MOE AMO HQE Coordonnées conception travaux fonctionnement A1 Contexte et description du projet Rédacteur(s) Date de mise à jour Nom de l'opération n fiche Nature Année livraison Surface Lieu MOA BET Therm CP MOE AMO HQE Coordonnées conception travaux fonctionnement Coût total financements A1 Contexte

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Label Bâtiment Basse Consommation

Label Bâtiment Basse Consommation JUMELAGE Eco-Construction Label Bâtiment Basse Consommation CETE Mediterranée Nicolas Cabassud Bruno Cornen TUNIS 30-31 Janvier 2012 SOMMAIRE 1 Présentation du label Bâtiment Basse Consommation 2 Maitrise

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI Présentation des études de cas Paul Calberg-Ellen, MANEXI 1 GÉNÉRALITÉS 2 POURQUOI? Tester concrètement les propositions de méthode issues des différentes «tâches» du projet : Méthode d audit Détermination

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Réalisation de 40 logements collectifs - EuroNantes Gare Ilot 8A2

Réalisation de 40 logements collectifs - EuroNantes Gare Ilot 8A2 Conseil et Expertise Environnementaux Perspective à hauteur d'homme depuis la rue du Pré Gauchet et de la rue Marcel Paul - Source : GDV Réalisation de 40 logements collectifs - EuroNantes Gare Ilot 8A2

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES Parcours A Vous vous lancez dans un projet de construction neuve 1. Faire le point avec les conseillers habitats 2. Choisir son terrain Cette deuxième étape présente les critères

Plus en détail

Projets et réalisations BEPOS. Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013

Projets et réalisations BEPOS. Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013 Projets et réalisations BEPOS Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013 PRÉSENTATION DE 3 OPÉRATIONS NEUF NEUF RENO - Maisons individuelles VILLAVENIR (6 maisons) - Immeuble collectif LE GRAND CARCOUET ( 30

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

Retours d expériences sur projets et appels à projets BBC

Retours d expériences sur projets et appels à projets BBC Retours d expériences sur projets et appels à projets BBC Antoine DESBARRIERES Président de CERQUAL 22 mai 2008 Qui sommes nous? L Association QUALITEL QUALITEL, Association pour la promotion et la valorisation

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS BASSE CONSOMMATION 10 logements sociaux individuels groupés

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS BASSE CONSOMMATION 10 logements sociaux individuels groupés CONSTRUCTION DE LOGEMENTS BASSE CONSOMMATION 10 logements sociaux individuels groupés Le Hameau de l Espérance / ZAC Filleau LA BREDE - Gironde Opération lauréate de l appel à projets ALIENOR «Construction

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

Campagne de Mesures ADEME Rhône Alpes. Analyse des surinvestissements de 11 bâtiments basse consommation

Campagne de Mesures ADEME Rhône Alpes. Analyse des surinvestissements de 11 bâtiments basse consommation LYON 10 mai 2011 Campagne de Mesures ADEME Rhône Alpes Analyse des surinvestissements de 11 bâtiments basse consommation Thierry RIESER Préambule Préambule 1 - Contexte de l étude Étude réalisée pour l

Plus en détail

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( SITE EXISTANT OBSOLETE Bâtiments anciens datant de 1965 Aucune possibilité d extension Au c ur du quartier de la Chaume Des accès difficiles

Plus en détail

Score BDM en Réalisation : 84 points = niveau Or. «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce

Score BDM en Réalisation : 84 points = niveau Or. «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce 1 Fiche d identité Maître d Ouvrage Architecte BE thermique AMO QEB NEXITY Ywood Business TANGRAM ARCHITECTURES BG21 (EnR Concept) (Fluide et QEB) Timber

Plus en détail

Eco-technologies pour le futur Lille Mardi 10 juin 2008

Eco-technologies pour le futur Lille Mardi 10 juin 2008 Eco-technologies pour le futur Lille Mardi 10 juin 2008 EDF: un engagement à l amont et à l aval pour réduire les émissions de CO2 AMONT Aujourd hui 95 % de la production d électricité d EDF est CO2 free

Plus en détail

Généralités et Exigences

Généralités et Exigences Généralités et Exigences Fédération Française du Bâtiment Basse-Normandie lenotref@bnormandie.ffbatiment.fr 02.31.27.70.53-06.48.77.95.04 Respect de tous les gardes fous RT2005 + 50 kwh EP /m 2.an + étanchéité

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 en maison individuelle : obligation d emploi des énergies renouvelables Jean-Jacques BARREAU Union des Maisons Françaises 10 novembre 2011 Les Énergies renouvelables

Plus en détail

Sommaire. 1. Introduction. 3. Comparatif approfondi sur un projet 4. PHPP 2012 / RT2012. 5. Conclusions

Sommaire. 1. Introduction. 3. Comparatif approfondi sur un projet 4. PHPP 2012 / RT2012. 5. Conclusions PHPP et RT 2005/2012. Pourquoi les résultats sont-ils si différents? Sommaire 1. Introduction 2. Comparatif sur plusieurs projets 3. Comparatif approfondi sur un projet 4. PHPP 2012 / RT2012 5. Conclusions

Plus en détail

Construction de 77 logements locatifs sociaux intermédiaires. Quartier des Roissis à Clamart (92)

Construction de 77 logements locatifs sociaux intermédiaires. Quartier des Roissis à Clamart (92) Construction de 77 logements locatifs sociaux intermédiaires à Clamart (92) FR Christine DENIS 1 Construction de 77 logements locatifs sociaux intermédiaires Quartier des Roissis à Clamart (92) Christine

Plus en détail

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments en climat méditerranéen. Marseille - 29 avril 2008

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments en climat méditerranéen. Marseille - 29 avril 2008 FRARU Atelier 4 Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments en climat méditerranéen Marseille - 29 avril 2008 Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE 206, rue de Belleville 75020 PARIS Consommations

Plus en détail

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol CENTRE ÉNERGÉTIQUE ET PROCÉDÉS Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol Stéphane THIERS, Bruno PEUPORTIER 6 & 7 novembre 2008, Lyon Conférence

Plus en détail

Les indices d une révolution

Les indices d une révolution RT 2012 Les indices d une révolution ÉRIC FeLICE [1] La RT 2012, en rendant obligatoire la conception bioclimatique des bâtiments, bouleverse les règles de construction. Le recours aux énergies renouvelables

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

Classe 4 18 septembre 2008. Certification Qualitel - Millésime 2008. Jean François Redt - Emmanuel Peillex

Classe 4 18 septembre 2008. Certification Qualitel - Millésime 2008. Jean François Redt - Emmanuel Peillex Classe 4 18 septembre 2008 Certification Qualitel - Millésime 2008 Jean François Redt - Emmanuel Peillex Les marques de qualité Certification Qualitel (qualité, confort et maîtrise des charges) NEUF Certification

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif CTMNC 17 rue Letellier 75 015 PARIS RT 2012 et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif Indice 01 du 25 octobre 2013 Dossier : n 120 130 Chargé d étude : Baptiste FAUCHER baptiste.faucher@pouget-consultants.fr

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne Jean Luc DOL L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Les grands principes de la RT 2012

Les grands principes de la RT 2012 Les grands principes de la RT 2012 Etat des avancements et discussions au mois de Nov 2009 Aucune des informations n est encore validée Energie solaire indispensable En France en moyenne 1m² de sol = 1000

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê 2 011,Ê I SBNÊ :Ê 9 78-2 - 212-12979 - 3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

CONTACT Laurent LEBOLLAY Tél: 02 47 87 15 76 laurent.lebolay@valtourainehabitat.fr

CONTACT Laurent LEBOLLAY Tél: 02 47 87 15 76 laurent.lebolay@valtourainehabitat.fr 30 logement BBC Joué les Tours Val Touraine Habitat (37), Public Laurent LEBOLLAY Tél: 02 47 87 15 76 laurent.lebolay@valtourainehabitat.fr BET fluides avec EXE Lots Chauffage-Ventilation-Climatisation,

Plus en détail

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables Portfolio Présentation du Bureau d Etudes Pic Energie Raison sociale : Pic Energie (branche de la SCOP Ekidina) Forme juridique : SCOP SARL

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE AJENA, qui sommes nous? L AJENA, Energie et Environnement en Franche-Comté association loi de 1901 à but non lucratif plus de 400 adhérents

Plus en détail

P.1... P.2... P.3... P.4... P.5... P.6... P.7... P.8... P.9... P.10... P.11...

P.1... P.2... P.3... P.4... P.5... P.6... P.7... P.8... P.9... P.10... P.11... AMO Logements P.1... P.2... P.3... P.4... P.5... P.6... P.7... P.8... P.9... P.10... P.11... 30 Logements Montbonnot (38) SDH 38 (PRIVE) Construction 80 logements à St OUEN (93), SEQUANO Aménagement (PRIVE)

Plus en détail

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais La demande de Labels en 2010 dans le cadre des certifications La demande de labels en France

Plus en détail

Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie

Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 OBJECTIF Evaluation des adaptions

Plus en détail

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95)

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) RT 2012 : Outil majeur de l application du Grenelle pour le secteur du Bâtiment But : Limiter les consommations énergétique des bâtiments neuf. La RT 2012 impose

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

GIRONDE HABITAT. LES FLEURS à MERIGNAC (33) Décomposition des coûts (en TTC/m² SH) Construction Honoraires. Charge

GIRONDE HABITAT. LES FLEURS à MERIGNAC (33) Décomposition des coûts (en TTC/m² SH) Construction Honoraires. Charge GIRONDE HABITAT LES FLEURS à MERIGNAC (33) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 2003 (2 tranches) Date livraison Fin 2005 Distribution des logements 73 col + 13 ind (137 log en PLUS SH : 6 220 m²

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

Présentation du concept

Présentation du concept Label THPE RT 2005 2 niveaux d isolation disponibles Maisons INOV en clos couvert avec garantie décennale Version B du 11 mail 2009 SOMMAIRE Présentation du concept... 3 Descriptif du clos couvert des

Plus en détail

Collectif Effinergie

Collectif Effinergie Collectif Effinergie La genèse... Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Un enjeu environnemental et économique dans le secteur du bâtiment Une absence de définition de la basse consommation en France

Plus en détail

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables.

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. 1 La société La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. => Conception et fabrication de systèmes de production d ECS pour le tertiaire

Plus en détail

Colloque PREBAT2. Rennes. 24 juin 2011

Colloque PREBAT2. Rennes. 24 juin 2011 Colloque PREBAT2 Rennes 24 juin 2011 1 ARCHIPEL HABITAT : OPH de Rennes Métropole Le patrimoine au 31/12/2010 : - 15375 : logements (11820), hébergement en résidences (3555) - 97% en collectifs - âge moyen

Plus en détail

Rénovation performante : les bases à connaître

Rénovation performante : les bases à connaître Rénovation performante : les bases à connaître Enjeux de la performance des bâtiments Approche globale En pratique Les incitations financières Choisir un professionnel Grand Paris Seine Ouest Energie 2,

Plus en détail

La qualité environnementale au cœur du développement

La qualité environnementale au cœur du développement CITE DES BÂTISSEURS La qualité environnementale au cœur du développement Retour d expérience de meurthe & moselle HABITAT 21 octobre 2010 RETOUR D EXPERIENCES Fin 2009, meurthe & moselle HABITAT a mis

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Le Syndicat National des Patinoires

Le Syndicat National des Patinoires Le Syndicat National des Patinoires Atelier : Installation frigorifique et Développement Gilles DELCROS Directeur Technique Sommaire de l atelier - Présentation générale et historique de la démarche HQE,

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

9_ Fiche de synthèse HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES. Fiche de synthèse Maison d Hunspach -Etat initial

9_ Fiche de synthèse HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES. Fiche de synthèse Maison d Hunspach -Etat initial HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES -Etat initial -Variante Chauffage et ECS au gaz -Variante Chauffage et ECS aux pellets de bois -Variante Pompe à chaleur géothermique eau/eau -Variante Chauffage et ECS électriques

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Matinale de l Energie La rénovation énergétique des bâtiments existants 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Introduction Le contexte économique et écologique o Hausse inexorable des prix

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation Réglementation thermique RT 2012 Présentation générale g centrée sur les bâtiments à usage d habitation 18 janvier 2010 Sommaire - La RT 2012 1. Contexte et généralités 2. Une nouvelle surface : la SHON

Plus en détail

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6 Tél. : 09 81 06 36 97 Fax : 09 81 70 75 67 L «e-home» 5 rue de l ile aux plaisirs 89000 AUXERRE Mail : info@abamo.fr Site : www.abamo.fr Pour votre projet durable. Table des matières PARTIE ADMINISTRATIVE

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

LES BESOINS THERMIQUES DE LA MAISON

LES BESOINS THERMIQUES DE LA MAISON HERE COME THE SUN LES BESOINS THERMIQUES DE LA MAISON CHAUFFAGE - EAU CHAUDE - PISCINE ECONOMIES D ENERGIE SOLISCONFORT CHAUFFAGE SOLAIRE THERMIQUE DE SOLISART CHAUFFAGE Gestion de 4 températures Confort

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

La certification Habitat & Environnement Millésime 2008 Mise à jour novembre 2010 Applicable au 1 er novembre 2010. Proposition de contrat

La certification Habitat & Environnement Millésime 2008 Mise à jour novembre 2010 Applicable au 1 er novembre 2010. Proposition de contrat La certification Habitat & Environnement Millésime 2008 Mise à jour novembre 2010 Applicable au 1 er novembre 2010 Proposition de contrat Habitat & Environnement : les domaines d application Une approche

Plus en détail

Les jeudis de l immobilier

Les jeudis de l immobilier 1 Les jeudis de l immobilier Performance énergétique des bâtiments existants Direction de l Expertise Immobilière Présentateurs : CAIRE Yoann MESSAOUDI Mustapha Juin 2012 Sommaire 2 1- Contexte et enjeux

Plus en détail

13 maisons BBC à Saint-Brice (51), L Effort Rémois. 30 logements BBC à Joué les Tours (37), Val Touraine Habitat Public

13 maisons BBC à Saint-Brice (51), L Effort Rémois. 30 logements BBC à Joué les Tours (37), Val Touraine Habitat Public Maitrise d œuvre logement P.1... P.2... P.3... P.4... P.5... P.6... P.7... P.8... P.9... P.10... P.11... P.12... P.13... P.14... P.15... 13 maisons BBC à Saint-Brice (51), L Effort Rémois 30 logements

Plus en détail