PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES!"

Transcription

1 PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! Par: Patrick Ménard B. Sc. Kinésiologie M. Sc. Kinanthropologie (Biomécanique ergonomique)

2 PLAN 1) ISO-SANTÉ, c est quoi? 2) Quelques brèves statistiques 3) Prévention des TMS (Troubles musculo-squelettiques) 4) Promotion de la santé et saines habitudes de vie + Exemples concrets d entreprises 5) Mieux-être à l ordinateur 6) Discussion / questions

3 1) ISO-SANTÉ: C EST QUOI?

4 SERVICES DE PRÉVENTION Analyses ergonomiques et biomécaniques de postes de travail (ordinateur ou autres) Organisation de journées ou semaines Santé/Sécurité (bilans condition physique) Service de suivi/prévention des blessures Programme STOP TMS Conférences (stress, activité physique, nutrition, manutention, etc.) Cours de conditionnement physique en entreprise Installation et gestion de salles d'entraînement Massothérapie/kinésithérapie Questionnaire mieux-être au travail + gestion santé mieux-être au travail Logiciel ISO-FLEX Journal santé au travail personnalisé + ISO-INFO Bilans pré-embauche

5 SERVICES DE RÉADAPTATION Évaluation des capacités physiques et fonctionnelles Développement des capacités fonctionnelles Analyse de postes de travail

6 3) QUELQUES BRÈVES STATISTIQUES Près de 80% des travailleurs canadiens disent que leur employeur appuie moyennement ou pas du tout la pratique d activité physique. Dans le groupe des travailleurs qui ont l appui de leur employeur, 67% mentionnent que cet appui les aide à rester actifs. (Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie, 2002)

7 QUELQUES BRÈVES STATISTIQUES: SUITE 8 Canadiens sur 10 présentent au moins un des facteurs de risque suivant : tabagisme, surpoids, sédentarité, diabète et hypertension artérielle. 10% des Canadiens en présentent 3 ou plus. (Santé Canada, 2003) Les personnes présentant des facteurs de risque pour la santé ont un taux d absentéisme de 10% à 32% plus élevé que celles qui n en présentent pas. Les problèmes de stress psychologique (anxiété, dépression, troubles d adaptation) comptent pour environ 50% des arrêts de travail dans l ensemble des pays industrialisés. (Boucher, 2005)

8 QUELQUES BRÈVES STATISTIQUES: SUITE Les employés aux prises avec des problèmes de dépression causent des coûts liés à la santé qui sont 70% plus élevés que ceux engendrés par ceux n ayant pas ce type de troubles. (Berkels, 2004) 10% des maux de dos engendrent 80% des coûts liés à cette problématique. La prévention et une approche de rééducation interdisciplinaire semblent les moyens les plus efficaces de contrer ce phénomène. Santé Canada affirme que les programmes sont financièrement rentables.

9 EFFETS DE LA PROMOTION DE LA SANTÉ DANS LES ENTREPRISES Diminution des blessures Augmentation de la productivité Réduction de l absentéisme Diminution du taux de roulement Plus grande efficacité (qualité de travail) Plus grande motivation Meilleure résistance au stress Sentiment d appartenance à l entreprise accru Plus grande concentration Plus d énergie au travail Et bien d autres

10 3) PRÉVENTION DES TMS (TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES) Cibler les TMS spécifiques au travail Ergonomie des postes Micro-formations (exemple) et outil Service de suivi individuel (exemple) Manutention spécifique à la tâche + outil (exemple) La bonne personne au bon endroit Micropauses (exemple)

11 4) PROMOTION DE LA SANTÉ ET SAINES HABITUDES DE VIE Pourquoi les gens adoptent de mauvaises habitudes de vie?

12 POURQUOI L ACTIVITÉ PHYSIQUE? (perception des employés) 41% font assez d activité physique pour retirer les bienfaits 82% croient que ça les aide à réduire et contrôler leur stress 84% croient que ça les rend plus productifs 83% croient que ça accélère la guérison de plusieurs maladies 85% croient que ça améliore leur concentration 71% croient que leur employeur appui peu ou pas du tout la pratique d activité physique

13 POURQUOI L ACTIVITÉ PHYSIQUE? Prévient les maladies coronariennes (les faits) Améliore l efficacité du transport et de l utilisation de l oxygène Améliore la force et l endurance musculaire ainsi que la flexibilité Prévient le cancer du colon Aide à augmenter la densité osseuse, ainsi prévenir l ostéoporose Prévient le gain pondéral (surpoids) Augmente la condition physique, l espérance de vie et la qualité de vie des personnes plus âgées

14 POURQUOI L ACTIVITÉ PHYSIQUE? (les faits) Prévient le diabète de type II et augmente la qualité de vie des diabétiques Augmente la condition physique et la qualité de vie des personnes souffrant d arthrite Prévient et traite l hypertension Améliore l humeur Soulage et prévient la dépression Diminue l anxiété et améliore l estime de soi Et il y en a plus à venir encore

15 COMMENT PROMOUVOIR L ACTIVITÉ PHYSIQUE? Défrayer une portion des coûts associés Évaluation annuelle de la condition physique Consultations avec kinésiologue Entente avec centres de conditionnement physique locaux Installation d équipements sur place Implanter des cours de conditionnement physique de groupe Effectuez des promotions comme une remise de podomètres aux employés avec un programme de marche

16 PROGRAMME DE MARCHE (EXEMPLE PAS-À-PAS) Chaque participant reçoit un podomètre, un guide du participant et a accès à des kinésiologues 1 semaine évaluation Programme de 12 semaines Objectif ultime: pas/jour

17 POURQUOI UNE SAINE Effets préventifs innombrables ALIMENTATION Beaucoup de désinformation et d informations «commerciales» Complexité du sujet

18 COMMENT PROMOUVOIR UNE SAINE ALIMENTATION Repas-conférences Guide alimentaire canadien Suivi individuel ou en groupe Affichez des recettes-santé et des «menus boîte à lunch» Adaptez la cafétéria (choix santé) (exemple du napperon) Sensibiliser aux besoins spécifiques (ex.: manger sainement au restaurant)

19 LUTTE AU TABAGISME: QUELQUES CONSEILS Impliquez le syndicat Intégrer à d autres interventions en SST et mieux-être au travail Ayez une politique claire Offrez des ressources et de l aide (jumelage, assurances, famille des employés, ateliers, programmes gratuits )

20 COMBATTEZ LE STRESS Exemple de cas

21 IMPLANTER UN PROGRAMME EN 7 ÉTAPES

22 Une démarche en 7 étapes 1- Le point de départ Il s agit de connaître l existence de programme de promotion de la santé en milieu de travail. Par la suite, une ou plusieurs personnes manifestent de l intérêt envers ce type de programme. Le processus est alors enclenché! 2- Comment s organiser Il est important de mettre sur pied un comité de la qualité de vie en milieu de travail idéalement formé d employés et de membres de la direction. De façon générale, la coordination sera effectuée en collaboration avec un organisme externe mais il est possible de gérer le tout à l interne.

23 Une démarche en 7 étapes 3- Évaluation des besoins Il existe plusieurs modes d évaluation des besoins. Le plus utilisé est la passation d un questionnaire lié à tous les aspects de la santé et de la qualité de vie au travail (ex : stress, activité physique, relations interpersonnelles, tabagisme, ). Une analyse des registres d accidents et des causes d absentéisme apporte également des informations pertinentes. 4- Profil de la situation Un profil complet de l état de la situation actuelle de la santé en milieu de travail sera préparé par l organisme externe ou les gens de l entreprise ayant effectué l évaluation des besoins.

24 Une démarche en 7 étapes 5- Élaboration des objectifs À partir des données amassées, le comité responsable de la promotion de la santé dans l entreprise fixe les priorités et les objectifs visés pour les mois et les années à venir. Un exemple d objectif pourrait être : «Diminuer de 25% les absences attribuables aux maux de dos d ici 12 mois». 6- Plan d action du programme Il s agit d établir concrètement les actions qui seront effectuées afin d atteindre nos objectifs et de respecter notre budget 7- Évaluation des résultats et suivi Il s agit d évaluer objectivement les résultats et d ajuster le plan d action en conséquence.

25 EXEMPLE DE SEMAINE-SANTÉ Client: Entreprise de Montréal Nombre d employés: Environ 700 Objectifs principaux: promotion de saines habitudes de vie et baisse de l absentéisme

26 EXEMPLE DE SEMAINE-SANTÉ

27 UN PETIT TRUC Dans ce type d activités, la clé du succès réside dans des activités impliquant de manière directe et active les participants. Vous pouvez adapter ce principe peut importe l habitude de vie visée (tabagisme, stress, activité physique, nutrition, sommeil, )

28 RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS Bilans de condition physique (10 stratégies) - Cholestérol / glycémie - Tests musculaires - Tests de cardio - Tests de flexibilité - Composition corporelle - Tension artérielle - Carnet de participant - Suivi en ligne - Recommandations

29 RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS Ateliers de gestion du stress Station d exercices et d étirements

30 RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS Massothérapie sur chaise Dégustation d aliments santé avec nutritionniste Kiosque d informations générales Sondage et prix

31 RÉSULTATS PRINCIPAUX 450 participants 97% des gens ont trouvé l activité pertinente ou très pertinente 87% des participants ont l intention de modifier une habitude selon les résultats obtenus 70% ont fait des modifications positives depuis l an dernier 98% sont intéressés par la promotion de la santé au travail Baisse d absentéisme de 18% Retour sur investissement actuel de 170% Suivi hebdomadaire offert

32 5) MIEUX-ÊTRE À L ORDINATEUR Ergonomie: 4 approches: - formation; - information ou outil; - analyse sommaire; - analyse complète. Logiciel ISO-Flex (exemple)

33 6) QUESTIONS / DISCUSSION ISO-SANTÉ

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main Aidez vos employés à prendre leur santé en main Programme contre le diabète CibleSANTÉ Financière Sun Life Si la tendance se maintient, un Canadien sur trois sera diabétique ou prédiabétique d ici 2020

Plus en détail

Chiropratique en Entreprise. Situation actuelle des entreprises

Chiropratique en Entreprise. Situation actuelle des entreprises Chiropratique en Entreprise Exemple du CCM MASKA, St-Jean-sur-Richelieu Premier mandat en 1994 jusqu en 2002. Passé de 125 à 32 évènements en 3 ans de 70% des coûts de CSST et de 62% des cotisations en

Plus en détail

Diminuer les risques à la santé des travailleurs par la promotion des saines habitudes de vie (SHV)

Diminuer les risques à la santé des travailleurs par la promotion des saines habitudes de vie (SHV) Diminuer les risques à la santé des travailleurs par la promotion des saines habitudes de vie (SHV) Par Elyse Lapointe et Marie Ouellet, Agentes de promotion des saines habitudes de vie en Montérégie Au

Plus en détail

Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite

Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite Par Magali Chevallier, CRHA Chef du service de santé et sécurité du travail et Chargée de projet pour la norme «Entreprise en santé-élite» SQPTO-19 octobre

Plus en détail

CE MOIS-CI DANS. Comment instaurer un programme de micropauses en milieu de travail? P.4. Téléchargez notre logiciel gratuit! P.5

CE MOIS-CI DANS. Comment instaurer un programme de micropauses en milieu de travail? P.4. Téléchargez notre logiciel gratuit! P.5 OCT 2004 QUE CE MOIS-CI DANS ISO-INFO INFO PRENEZ LA PAUSE-LECTURE ISO-INFO! Quels sont les effets des micropauses? P.2 Comment instaurer un programme de micropauses en milieu de travail? P.4 PRODUIT PAR

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation Jeunes : activités d apprentissage Soutien aux familles Écoles et milieux fréquentés par les jeunes : environnements physique et social Communauté CE QUE L ON SAIT Les préférences alimentaires, les connaissances

Plus en détail

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé Santé et Mieux-être Pourquoi investir dans le mieux-être? Un employé canadien sur deux souffre d au

Plus en détail

Devons-nous nous vraiment choisir?

Devons-nous nous vraiment choisir? L écho de nos choix... Devons-nous nous vraiment choisir? Et si oui, que doit-on on choisir? Programme santé des organisations et des individus (PSOI) Direction générale du personnel réseau et ministériel

Plus en détail

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses 1) Qu est-ce que la Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick? La Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick a été proclamée afin de nous

Plus en détail

Pause souris, pause santé

Pause souris, pause santé Pause souris, pause santé Jacinthe Tremblay, collaboration spéciale 24 juillet 2006-08h48 En septembre, tous les employés de l'université de Sherbrooke qui utilisent un ordinateur verront apparaître à

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention du comité de santé et de sécurité (exemples) Objectif Cet outil permet à votre comité de santé et de sécurité de mieux structurer ses actions annuelles.

Plus en détail

Programme stratégique de prévention en santé psychologique au travail pour un développement durable des employés

Programme stratégique de prévention en santé psychologique au travail pour un développement durable des employés Programme stratégique de prévention en santé psychologique au travail pour un développement durable des employés JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR TITULAIRE DE LA CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT Des conditions matérielles adéquates Des locaux identifiés ayant une surface suffisante; Des ressources humaines

Plus en détail

casse-croûte d aréna Recommandations pour l implantation d alternatives misant sur la santé

casse-croûte d aréna Recommandations pour l implantation d alternatives misant sur la santé Recommandations pour l implantation d alternatives misant sur la santé casse-croûte d aréna Le programme La santé au menu vise à enrichir l offre alimentaire destinée aux jeunes de 0 à 17 ans dans les

Plus en détail

Guide d utilisation de l employeur Sondage sur la rétroaction des employés

Guide d utilisation de l employeur Sondage sur la rétroaction des employés Madame, Monsieur, Guide d utilisation de l employeur Sondage sur la rétroaction des employés Nous vous félicitons de votre décision de mener ce Sondage sur la rétroaction des employés. Le sondage vous

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada Mémoire à l intention

Plus en détail

Global Training. Programme BIEN ETRE en Entreprise Les facteurs clés de la PERFORMANCE

Global Training. Programme BIEN ETRE en Entreprise Les facteurs clés de la PERFORMANCE Global Training Programme BIEN ETRE en Entreprise Les facteurs clés de la PERFORMANCE W Sommaire La performance de l entreprise 3 Les troubles psychosociaux, Une sédentarité croissante Nos services et

Plus en détail

Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance

Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance (document pour les entreprises) Qu est-ce qui différencie ce Mastère des autres Mastères? Le sens particulier que nous donnons au «Lean

Plus en détail

LISTE DES COMPÉTENCES POUR LE SPÉCIALISTE EN ENTRAÎNEMENT PERSONNEL (PTS)

LISTE DES COMPÉTENCES POUR LE SPÉCIALISTE EN ENTRAÎNEMENT PERSONNEL (PTS) LISTE DES COMPÉTENCES POUR LE SPÉCIALISTE EN ENTRAÎNEMENT PERSONNEL (PTS) Contenu global : Partie 1 - La théorie du conditionnement physique et son application Partie 2 - Bilan et évaluation Partie 3 -

Plus en détail

est fière de collaborer à l amélioration de la santé des Membres de l ALLIANCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA

est fière de collaborer à l amélioration de la santé des Membres de l ALLIANCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA PARTENARIAT est fière de collaborer à l amélioration de la santé des Membres de l ALLIANCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA En présentant votre carte de membre de l AFPC ÉCONOMISEZ 134 $* ABONNEMENT ANNUEL

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Note de la CSL Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Luxembourg, le 25.05.2016 1/6 Situation actuelle et constats : Les pays européens assistent depuis une quinzaine d années à une

Plus en détail

CALM 10 octobre 2013. Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval

CALM 10 octobre 2013. Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval Amélie Trudel APSAM CALM 10 octobre 2013 Geneviève Martin Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval Contenu de la présentation Présentation de l APSAM et des partenariats avec les associations

Plus en détail

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013 POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET Modifié le 3 septembre 2013 Objectifs de la politique Accompagner dans son cheminement pédagogique et social. Assurer

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

Maladies graves : Attitudes et points de vue des Canadiens

Maladies graves : Attitudes et points de vue des Canadiens Maladies graves : Attitudes et points de vue des Canadiens Sondage annuel sur la santé de Desjardins Sécurité financière Réalisé en ligne par SOM du 13 au 20 avril 2011 Cible : Canadiens âgés de 18 à 64

Plus en détail

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire Citation: Thompson JM, MacLean MB. Données probantes concernant les pratiques exemplaires en matière

Plus en détail

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Madeline Sheridan Coordonnatrice des études de marché Commission des accidents du travail de la Saskatchewan (WCB) La présentation d aujourd hui Discuter

Plus en détail

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN Les étudiants travaillent en groupes, chaque groupe recevant une étude de cas différente (Erin, Jenny, Abby ou

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

@ Proxima Centauri 2015. Agir sur la rétention des talents. Rétenti. De manière efficace

@ Proxima Centauri 2015. Agir sur la rétention des talents. Rétenti. De manière efficace Agir sur la rétention des talents De manière efficace Rétenti Émilie Trempe Consultante principale! Gestion Stratégies RH Médias sociaux Conférencière et formatrice! Gestion Ressources humaines Médias

Plus en détail

Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête

Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête Plan de la présentation Les difficultés de recrutement et de rétention de la main-d œuvre dans l abattage et la transformation des viandes et de la volaille Par Valérie Lamarche Michel Morisset Rappel

Plus en détail

Donner un sens au travail - Promouvoir le bien-être psychologique

Donner un sens au travail - Promouvoir le bien-être psychologique Donner un sens au travail - Promouvoir le bien-être psychologique Estelle M. Morin, psychologue et professeur titulaire Alexandra Lebel, directrice RH, Teknika HBA Le mercredi, 3 novembre 2010 Copyright

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010

Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010 Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010 1 Objectif #1 Développer de saines habitudes de vie dans un environnement sain et sécuritaire (alimentation, dépendances, activité

Plus en détail

Le stress au travail

Le stress au travail Le stress au travail Plus d un salarié européen sur 5 déclare souffrir de troubles de santé liés au stress au travail. Le phénomène n épargne aucun secteur d activité. Le stress est à l origine de 50 à

Plus en détail

Au cœur du travail. Sois futé, bois santé! Présentation d une nouvelle initiative. Présentée par

Au cœur du travail. Sois futé, bois santé! Présentation d une nouvelle initiative. Présentée par Au cœur du travail Sois futé, bois santé! Présentation d une nouvelle initiative Présentée par Francine Forget Marin, Dt.P., MBA Directrice Affaires santé et Recherche et Emmanuelle Dumoulin, B. Sc., Sciences

Plus en détail

Segmentation et sélection des publics cibles. Qui vous donnera le meilleur rendement sur le capital investi

Segmentation et sélection des publics cibles. Qui vous donnera le meilleur rendement sur le capital investi Segmentation et sélection des publics cibles Qui vous donnera le meilleur rendement sur le capital investi La segmentation du marché et les ressources limitées mènent à la sélection du public cible...

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

LA SANTÉ FINANCIÈRE DE VOTRE ENTREPRISE EST INTIMEMENT LIÉE À LA SANTÉ DE VOS EMPLOYÉS

LA SANTÉ FINANCIÈRE DE VOTRE ENTREPRISE EST INTIMEMENT LIÉE À LA SANTÉ DE VOS EMPLOYÉS LA SANTÉ FINANCIÈRE DE VOTRE ENTREPRISE EST INTIMEMENT LIÉE À LA SANTÉ DE VOS EMPLOYÉS Il peut paraître à première vue difficile de quantifier les retours sur investissements d un programme de santé en

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION Introduction Dans la recherche de développement de l association, la création d une nouvelle section est une des solutions

Plus en détail

La trousse éducative Mangez bien et soyez actif

La trousse éducative Mangez bien et soyez actif Conférence nationale d Éducation physique et santé Canada Halifax, Nouvelle-Écosse Du 10 au 12 mai 2012 La trousse éducative Mangez bien et soyez actif Mabel Pang-Bishop et Saskia Jarvis Bureau de la politique

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Plan de présentation. Le cadre de référence. Cadre de référence en sécurité alimentaire

Plan de présentation. Le cadre de référence. Cadre de référence en sécurité alimentaire Cadre de référence en sécurité alimentaire Micheline Séguin Bernier Dt.P., M. Sc. Direction de santé publique Le 7 mai 009 Révisé le mai 009 Plan de présentation Volet Cadre de référence en matière de

Plus en détail

Section 1 : Introduction

Section 1 : Introduction Section 1 : Introduction Organisation La présente section inclut des informations sur l activité physique quotidienne (APQ) et sur la ressource d appui pour la mise en œuvre de l APQ dans les écoles. Elle

Plus en détail

Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante

Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante Pourquoi prioriser la santé et la sécurité? Des facteurs humains Maintenir et garantir la sécurité et la santé des travailleurs Améliorer les relations

Plus en détail

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST RÉPERTOIRE Sessions de formation SST L ASFETM est une association sectorielle paritaire (ASP) constituée en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail et vouée à la prévention des accidents

Plus en détail

Améliorer la santé mentale en entreprise

Améliorer la santé mentale en entreprise Améliorer la santé mentale en entreprise Considérer les facteurs individuels et organisationnels dans une approche globale et intégrée de prévention Dans ce document Que nous apprend la plus importante

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1. Limites

Plus en détail

Programme détaillé des 40 modules

Programme détaillé des 40 modules Programme détaillé des 40 modules Programme à jour année 2015-2016 Module 1 Ce module est une présentation détaillée de la PACES qui apportera une réponse à toutes les questions que vous pouvez vous poser

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Helsana Business Health

Helsana Business Health Helsana Business Health Une prestation complémentaire pour les entreprises Aide les entreprises à gérer la question de la santé Augmente le bien-être et réduit l absentéisme Permet de se préparer avec

Plus en détail

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 1 RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 2 Le présent rapport constitue le rapport final des résultats provenant

Plus en détail

Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016.

Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016. Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016. La prévention de la santé en entreprise comprend différentes facettes. Découvrez neuf de nos prestations actuelles. Bienvenue! La santé en entreprise

Plus en détail

MODULES RESSOUR-C PRÉSENTATION

MODULES RESSOUR-C PRÉSENTATION MODULES RESSOUR-C PRÉSENTATION SOMMAIRE MISSION SUCCÈS PRÉCÉDENTS CONTENU DES MODULES DÉROULEMENT BÉNÉFICES INVESTISSEMENT MISSION Ressour-C vise à changer durablement les comportements et réflexes professionnels

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

FGC: Aide pour le questionnaire de projet de développement

FGC: Aide pour le questionnaire de projet de développement FGC: Aide pour le questionnaire de projet de développement Les zones grisées correspondent aux endroits où vous compléterez le questionnaire à partir du modèle fgc_questionnaire_projet_sud_2013-09.docx

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge 1. Agissons sur le monde des émotions! À quoi servent nos émotions? Puiser dans la sagesse émotive L escalier de la négation des

Plus en détail

L absentéisme. L impact des absences au travail

L absentéisme. L impact des absences au travail L absentéisme L impact des absences au travail Un vaccin contre l absentéisme? Pourquoi la santé organisationelle? Changer notre centre d intérêt éê Comprendre les besoins des employés en matière de santé

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Rappel réglementaire Le Code du travail impose à l employeur de : - Assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (Art. L. 4121-1 C.

Plus en détail

Le soutien aux aidants familiaux

Le soutien aux aidants familiaux SEFor, Lyon, 15 novembre 2013 Le soutien aux aidants familiaux Inge CANTEGREIL-KALLEN Docteur en Psychologie Clinique et Psychopathologie Aidants naturels Plaintes +++ Mise en échec de l aide proposée

Plus en détail

Pratique des grandes organisations au Québec en regard de la gestion des invalidités et de la coordination des retours au travail

Pratique des grandes organisations au Québec en regard de la gestion des invalidités et de la coordination des retours au travail Pratique des grandes organisations au Québec en regard de la gestion des invalidités et de la coordination des retours au travail Présentation : Marie-José Durand, Marie France Coutu, Iulliana Nastasia

Plus en détail

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Journées Santé au Travail dans le BTP -Limoges 27, 28 et 29 mai 2015 Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Dr Audrey

Plus en détail

Dossier de presse. Projet Helena : pour une alimentation plus saine chez les ados européens. Un projet, quelles finalités? Lille, 27 avril 2007

Dossier de presse. Projet Helena : pour une alimentation plus saine chez les ados européens. Un projet, quelles finalités? Lille, 27 avril 2007 Dossier de presse Projet Helena : pour une alimentation plus saine chez les ados européens Un projet, quelles finalités? Lille, 27 avril 2007 L adolescence est une période cruciale au cours de laquelle

Plus en détail

D.E D.S.E.S.S.,.S., CCPE CCPE

D.E D.S.E.S.S.,.S., CCPE CCPE L'ergonomie à la Grande Bibliothèque, l'importance de comprendre le travail pour un aménagement sain et fonctionnel Patrick Vincent, ergonome certifié Présenté par : Patrick Vincent D.E.S.S., CCPE Ergonome

Plus en détail

Gestion du stress au travail Les outils cognitifs, comportementaux et émotionnels

Gestion du stress au travail Les outils cognitifs, comportementaux et émotionnels Gestion du stress au travail Les outils cognitifs, comportementaux et émotionnels Formation de Programme complet Symbiofi SAS Parc Eurasanté 70 r. du docteur Yersin 59120 Loos contact@symbiofi.com 03.28.55.51.19

Plus en détail

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels Connaissances principales (Ce qu on enseigne à une personne) A. Les principes du conditionnement physique et les concepts de santé et bien-être Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Reconnaître les variables de l environnement psychosocial de travail Connaître les risques pour la santé reliés aux contraintes psychosociales de l organisation du travail Connaître

Plus en détail

Carlo Diederich Tél. + 352 23 666 802 c.diederich@mondorf.lu

Carlo Diederich Tél. + 352 23 666 802 c.diederich@mondorf.lu Carlo Diederich Tél. + 352 23 666 802 c.diederich@mondorf.lu Santé et Bien-être au travail Approche interdisciplinaire Approche interdisciplinaire dans la gestion de la santé et du bien-être des salariés

Plus en détail

SOUMISSION ET GESTION DES DEMANDES DE PROJET

SOUMISSION ET GESTION DES DEMANDES DE PROJET DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : ADMINISTRATION POLITIQUE : ADM.9 APPROCHE SERVICE ADM.9.6 En vigueur le : 7 mars 2011 Révisée le : SOUMISSION ET GESTION DES DEMANDES DE PROJET BUT Le Service des ressources

Plus en détail

Nouvelles approches de gestion du bâtiment pour financer le déficit d entretien

Nouvelles approches de gestion du bâtiment pour financer le déficit d entretien Nouvelles approches de gestion du bâtiment pour financer le déficit d entretien Présentation de Jean-Pascal Foucault, ing. Conseiller cadre en gestion Conseil scolaire de l île de Montréal Montréal, le

Plus en détail

Catalogue des prestations 2015 / 2016

Catalogue des prestations 2015 / 2016 Catalogue des prestations 2015 / 2016 Sommaire I. FORMATIONS 5 Se préserver contre les Troubles Musculo-Squelettiques 6 Prévenir les Risques Psycho-Sociaux 7 Avoir une bonne hygiène de vie 8 Transposer

Plus en détail

PROGRAMME RECHERCHE, INTERVENTION, FORMATION (TCA) : 26 mai 9h30 15h SUR LES TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE LE DÉFI DU LORICORPS

PROGRAMME RECHERCHE, INTERVENTION, FORMATION (TCA) : 26 mai 9h30 15h SUR LES TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE LE DÉFI DU LORICORPS Recherche PROGRAMME Formation Intervention Journée «Portes ouvertes» 26 mai 9h30 15h ATRIUM UQTR RECHERCHE, INTERVENTION, FORMATION SUR LES TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE (TCA) : LE DÉFI DU LORICORPS

Plus en détail

P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE

P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE TROUSSE D ENSEIGNEMENT À L USAGE DE LA NUTRITIONNISTE Enseignement prioritaire et complémentaire sous format CD-ROM incluant: Diaporama PowerPoint Corps Cité (animation incluse)

Plus en détail

Les Français et la souffrance au travail. Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 2012

Les Français et la souffrance au travail. Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 2012 Les Français et la souffrance au travail Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 202 Fiche technique Sondage effectué pour : La FNATH Echantillon : 966 personnes, constituant un échantillon national représentatif

Plus en détail

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Québec, le 27 avril 2012 La première enquête de la Fondation CAA-Québec, vouée au développement de la connaissance

Plus en détail

Stratégie Communautaire 2007-2012 pour la Santé et la Sécurité au Travail. 2012 pour la Santé et

Stratégie Communautaire 2007-2012 pour la Santé et la Sécurité au Travail. 2012 pour la Santé et Stratégie Communautaire 2007-2012 pour la Santé et la Sécurité au travail: impact potentiel sur le secteur maritime 1 Évaluation Stratégie 2002-2006 : La Stratégie 2002-2006 a relancé les politiques de

Plus en détail

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008 COORDINATEUR : Alain Kruger mail : akruger@esg.fr RAPPEL DES DELAIS : Constitution des équipes et des projets Semaine du 21 janvier 2008

Plus en détail

Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives

Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives Dynamisez vos formations! Boostez votre productivité Fonctionnement de la formation SMART Les solutions

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

Bilan et perspectives p du programme conjoint

Bilan et perspectives p du programme conjoint Bilan et perspectives p du programme conjoint NathalieLeblanc Leblanc, Gestionnaire Marché du Québec, Agrément Canada Robert Granger, Directeur de la recherche et du g développement, Conseil Québécois

Plus en détail

Calendrier des ateliers et formations janvier 2015

Calendrier des ateliers et formations janvier 2015 janvier 2015 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 23 22 23 24 Prévention des blessures sportives Semaine québécoise pour un avenir sans tabac 18 au 24 janvier www.mondesansfumee.ca 25 26

Plus en détail

Facteurs pronostics du retour au travail

Facteurs pronostics du retour au travail Facteurs pronostics du retour au travail LES FACTEURS PERSONNELS Facteurs personnels 1. Âge Facteur favorable : la personne à moins de 36 ans en déficience visuelle 4 ; Facteur défavorable : la personne

Plus en détail

Énoncé de position sur le développement de la petite enfance FAQ et messages clés à l intention des médias

Énoncé de position sur le développement de la petite enfance FAQ et messages clés à l intention des médias Énoncé de position sur le développement de la petite enfance FAQ et messages clés à l intention des médias RÉSUMÉ : Le système canadien de développement et de soins de la petite enfance accuse un retard

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Questionnaire Agents de conformité Informations générales

Questionnaire Agents de conformité Informations générales Questionnaire Agents de conformité Informations générales Bonjour, ce message s adresse aux agents de conformité de vos bureaux coordonnateurs pour les inviter à répondre au questionnaire accessible sur

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS!

FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS! FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS! Guide du coordonnateur www.defisansautosolo.com POURQUOI UN DÉFI EN ENTREPRISE SUR LA MOBILITÉ DURABLE? De nombreux avantages pour l employeur Des économies pour

Plus en détail

Niveau de revenu et statut social. Réseaux de soutien social Environnements sociaux

Niveau de revenu et statut social. Réseaux de soutien social Environnements sociaux EN QUOI CONSISTE LE MIEUX-ÊTRE? Le mieux-être vise à améliorer tous les aspects de notre santé, ce qui se traduit par une meilleure qualité de vie pour nous en tant que personne, ainsi que pour notre communauté.

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Plan de formation proposé

Plan de formation proposé Plan de formation proposé Objectifs de l intervention : Développer certaines compétences ciblées pour les participants afin de leur permettre d être mieux outillés dans leur gestion quotidienne. Contribuer

Plus en détail