SOMMAIRE. Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés?"

Transcription

1

2 SOMMAIRE Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés?

3 QUI COTISE? Au régime Arrco Tous les salariés du secteur privé cotisent auprès d'une caisse de retraite Arrco, quels que soient leurs fonction et statut (cadre ou non-cadre), la nature et la durée de leur contrat de travail (contrat à durée indéterminée, contrat à durée déterminée ). Les employés de particuliers, les intérimaires, les travailleurs saisonniers ou intermittents, les apprentis cotisent comme tous les salariés à une caisse Arrco. Au régime Agirc Les cadres* cotisent également à une caisse de retraite Agirc. Les fonctions relevant du régime Agirc sont définies par les instances de ce régime après examen de la convention collective ou de l'accord de classification de la branche professionnelle qui s'applique à l'entreprise. * Le terme générique de «cadres» désigne tous les salariés qui sont affiliés au régime Agirc. 3

4 En pratique C'est l'employeur qui déclare les salariés auprès de la caisse Arrco et, le cas échéant, les cadres auprès de la caisse Agirc à laquelle son entreprise adhère. L'employeur est responsable du versement des cotisations auprès des caisses de retraite complémentaire. Répartition Ce terme désigne une technique selon laquelle les cotisations payées par les salariés et leurs employeurs sont redistribuées immédiatement aux retraités sous la forme d'allocation ou de pension de retraite. La répartition instaure un principe de solidarité entre les générations successives et les différents secteurs d'activité professionnels. 4

5 POURQUOI COTISER? Vous travaillez, vous cotisez comme d'autres avant vous et après vous. Avec au bout du compte, la possibilité de ne plus travailler. Grâce à vous. Grâce à eux. Les retraites complémentaires Arrco et Agirc fonctionnent selon le principe de la répartition. Vos cotisations financent les retraites des générations précédentes. En contrepartie, vous obtenez des droits à la retraite complémentaire, sous forme de points de retraite. Lesquels seront transformés le moment venu en retraite. Vous bénéficierez à votre tour de cette solidarité entre les générations et les professions. Parce que cotiser est obligatoire, le versement de votre retraite est garanti. Plus les régimes de retraite couvrent des catégories importantes d'actifs, mieux ils sont en mesure de faire face aux évolutions sur le long terme. Les régimes de retraite complémentaire Arrco et Agirc concernent l'ensemble des secteurs professionnels (agriculture, industrie, commerce et services) et des millions de salariés. 5

6 QUELLES COTISATIONS? Assiette de cotisations x Taux de cotisations = Montant des cotisations Assiette de cotisations C'est la totalité ou la partie du salaire brut soumise à cotisations de retraite complémentaire. Sauf exception, il s'agit du montant de la rémunération avant la déduction des cotisations, retenues et prélèvements. L'assiette des cotisations de retraite complémentaire diffère selon que vous êtes un salarié non-cadre ou un salarié cadre. Elle se réfère au plafond de la sécurité sociale. Plafond de la sécurité sociale Le plafond de la sécurité sociale est fixé chaque année par les pouvoirs publics. Les régimes Agirc et Arrco, les Assédic, les institutions de prévoyance et d'autres organismes sociaux se réfèrent au plafond de la sécurité sociale pour définir leur assiette de cotisations. 6

7 Salariés non-cadres Vous cotisez à une caisse Arrco sur la totalité de votre salaire brut dans la limite de trois fois le plafond de la sécurité sociale. La partie du salaire ne dépassant pas le plafond s'intitule tranche 1(T1) ; au-delà du plafond, il s'agit de la tranche 2 (T2) de l'assiette de cotisations. Les taux de cotisations sont différents en tranche 1 et en tranche 2 (se reporter à la page 11). Assiette de cotisations forfaitaires Si vous faites partie des catégories de salariés suivantes, vos cotisations de retraite complémentaire Arrco sont déterminées par rapport à une assiette forfaitaire et non en fonction de votre salaire brut réel. Il s'agit :. des apprentis,. des employés de particuliers,. des stagiaires étrangers familiaux au pair,. des chauffeurs de taxi locataires de leurs véhicules,. des personnels des hôtels, cafés, restaurants rémunérés au pourboire,. des ouvreurs de cinémas et de théâtre rémunérés au pourboire. 7

8 Salariés cadres Vous cotisez à une caisse Arrco sur la partie de votre salaire brut limitée au plafond de la sécurité sociale. Cette fraction du salaire est nommée tranche 1 (T1). Vous cotisez à une caisse Agirc au-delà du plafond de la sécurité sociale. La tranche B (TB) correspond à la fraction du salaire comprise entre une et quatre fois le plafond de la sécurité sociale. La tranche C (TC) désigne la partie du salaire comprise entre quatre et huit fois le plafond de la sécurité sociale. Il est possible que vous soyez cadre et que votre salaire soit inférieur ou seulement légèrement supérieur au plafond de la sécurité sociale. Dans ce cas, vous bénéficiez d'une garantie minimale de points (GMP). Garantie minimale de points Ce dispositif garantit aux cadres travaillant à temps plein la possibilité d'acquérir au minimum 120 points par an auprès du régime Agirc. Cette garantie ne joue que pour les cadres dont le salaire est inférieur ou légèrement supérieur au plafond de la sécurité sociale. Une cotisation forfaitaire est donc appelée sur les salaires. En 2007, pour obtenir 120 points de GMP, les cotisations prélevées s'élèvent pour l année à 707 euros. En cas de travail à temps partiel, la garantie minimale de points est diminué proportionnellement au temps travaillé. 8

9 Travail à temps partiel Pour déterminer l'assiette de cotisations en cas de travail à temps partiel, les institutions de retraite complémentaire proratisent le plafond de la sécurité sociale. Cela signifie qu'elles tiennent compte du rapport entre le salaire perçu pour un travail à temps partiel et celui qui aurait été obtenu si le salarié avait travaillé à plein temps. Plafond de la sécurité sociale x Salaire à temps partiel Salaire à temps plein Assiette de cotisations sur la base d un temps plein Les salariés à temps partiel en accord avec leur employeur peuvent cotiser aux régimes Arrco et Agirc sur la base d un salaire correspondant à un temps plein. Cette possibilité de cotiser est ouverte aux salariés pour lesquels la même solution est appliquée en ce qui concerne les cotisations d assurance vieillesse. Ce dispositif permet d obtenir des droits identiques à ceux qui auraient été obtenus pour un travail à temps plein. 9

10 Taux de cotisations Taux contractuel et taux appelé Les régimes de retraite complémentaire distinguent le taux contractuel et le taux appelé. Le taux contractuel sert à calculer le montant des cotisations qui seront transformées en points de retraite. Le taux appelé (taux contractuel x 125 %) désigne le taux effectif de prélèvement de vos cotisations (part salariale + part employeur). L'écart entre le taux contractuel et le taux effectif ne génère pas de droits à retraite. Ce surcroît de cotisations permet de préserver l'équilibre financier des régimes de retraite. Une cotisation est également prélevée pour le compte de l'association pour la gestion du fonds de financement Agirc et Arrco (AGFF). Cette cotisation sert à financer la retraite avant 65 ans. Son taux est de 2 % sur la tranche 1 et 2,20 % sur la tranche 2 et la tranche B. Elle ne génère pas de points de retraite. 10

11 Taux par tranche de salaire et par régime Salariés affiliés exclusivement à l'arrco Salariés affiliés à l'arrco et à l'agirc -> à l'arrco 6 % (1) appelé à 125 % soit 7,5 % T1 (jusqu'à 1 PSS) (2) T1 (jusqu'à 1 PSS) (2) -> à l'arrco 6 % (1) appelé à 125 % soit 7,5 % -> à l'agirc CET (3) + GMP (4) -> à l'arrco 16 % (1) appelé à 125 % soit 20 % T2 (entre 1 et 3 PSS) (2) TB (entre 1 et TC (entre 4 et 4 PSS) (2) 8 PSS) (2) -> à l'agirc 16,24 % appelé à 125 % soit 20,30 % + CET (3) + GMP (4) -> à l'agirc 16,24 % appelé à 125 % soit 20,30 % + CET (3) (1) Sauf dispositions spécifiques prévues par votre convention collective professionnelle. (2) PSS = Plafond de la sécurité sociale. (3) Contribution exceptionnelle temporaire. (4) Garantie minimale de points. Cotisations spécifiques aux cadres La contribution exceptionnelle temporaire (CET) s'applique à la totalité des rémunérations des cadres et assimilés cadres (jusqu'à 8 plafonds de la sécurité sociale). Il s'agit d'une cotisation de solidarité car elle ne génère pas de droits individuels. Son taux est de 0,35 % soit 0,22 % à charge de l'employeur et 0,13 % à charge du salarié. La cotisation prélevée par votre institution Agirc pour le compte de l'association pour l'emploi des cadres (Apec) ne concerne que les cadres. Le taux est de 0,06 % sur la tranche B des salaires, réparti à hauteur de 0,036 % à la charge de l'employeur et de 0,024 % à la charge du salarié. Une cotisation forfaitaire est également appelée une fois l'an pour les cadres présents dans l'entreprise le 31 mars de chaque exercice. 11

12 Répartition des cotisations Dans le régime Arrco, la répartition des cotisations entre le salarié et l'employeur varie selon la convention collective applicable. Lorsque la convention collective ne prévoit pas de répartition, la part du salarié est de 40 % et la part de l'employeur est de 60 %. Dans le régime Agirc*, la répartition des cotisations sur la tranche B est la suivante : 37,93 % à charge du salarié et 62,07 % pour l'employeur. Dans le cadre de l'entreprise, une répartition des taux de cotisations Arrco et Agirc dans un sens plus favorable pour les salariés est possible. * La répartition sur la tranche C des salaires est décidée au sein de l'entreprise jusqu à 20 %. De 20 % à 20,30 %, la répartition est la suivante : 66,67 % à la charge du salarié et 33,33 % pour l employeur. 12

13 COMBIEN DE POINTS? Montant des cotisations contractuelles Salaire de référence = Nombre de points retraite Points de retraite Vos cotisations de retraite complémentaire sont transformées chaque année en points de retraite. Le montant des cotisations contractuelles (hors taux d'appel), parts patronale et salariale, est divisé par le prix d'achat d'un point ou salaire de référence pour déterminer votre nombre de points annuel. Chaque année, les prix d'achat des points de retraite Agirc et Arrco évoluent en fonction de l'évolution du salaire moyen constaté au cours de l'exercice précédent. En 2007, le salaire de référence Arrco est fixé à 13,5091 euros, le salaire de référence de l Agirc à 4,7125 euros. Les droits Arrco sont exprimés en points et en centièmes de points. Les droits Agirc sont exprimés en points entiers. 13

14 Exemple salarié non-cadre M. Dubois est ouvrier et il perçoit en 2007 un salaire annuel brut de euros. Il cotise à l'arrco sur la tranche 1 de son salaire au taux de 6 %. Ses points Arrco se calculent ainsi : x 6 % = 91,49 points. 13,5091* Exemple salarié cadre Mme Moussa est ingénieure et elle perçoit en 2007 un salaire annuel brut de euros. Elle cotise à l'arrco sur la tranche 1 et à l'agirc sur la tranche B de son salaire. En 2007, le plafond annuel de la sécurité sociale est égal à euros. Ses points Arrco se calculent ainsi : x 6 % = 142,94 points 13,5091* Ses points Agirc se calculent ainsi : ( ) x 16,24 % = 381,35 points. 4,7125** * Prix d achat du point Arrco 2007 ** Prix d achat du point Agirc 2007 Compte de points Vos points de retraite sont conservés sur un compte ouvert au moment de l'affiliation dans les régimes complémentaires quoiqu'il arrive. Vous changez d'employeur, de statut, vous pouvez changer aussi d'institution Arrco ou Agirc. Ces modifications sont sans incidence pour vous : les droits nouveaux se cumuleront avec les droits inscrits antérieurement. 14

15 Votre institution de retraite complémentaire vous informe chaque année de l'évolution de votre compte de points. Celui-ci se matérialise sous la forme d'un relevé de points. Il vous est remis par votre employeur ou vous est adressé à votre domicile. Votre relevé de points Arrco comptabilise les points obtenus auprès d'une seule institution de retraite. Au moment de votre départ en retraite, c'est la totalité des points obtenus auprès de l'ensemble des institutions Arrco qui déterminera le montant de votre retraite Arrco. Si vous êtes cadre, votre relevé de points Agirc cumule tous les points que vous avez acquis depuis que vous êtes cadre. Conservez vos relevés de points. Ils vous permettent année après année de suivre la constitution de votre retraite complémentaire. Au moment de prendre votre retraite, le total des points est multiplié par la valeur du point. Et donne ainsi le montant annuel de votre retraite complémentaire. La valeur du point est revalorisée chaque année en fonction de l'évolution des prix hors tabac. 15

16 COMMENT OBTENIR DES POINTS? Principe En contrepartie des cotisations prélevées sur vos salaires, vous obtenez des points de retraite. Le nombre de vos points dépend de vos cotisations, donc du montant de vos salaires, et de la durée de votre activité. Aux points cotisés s'ajoutent éventuellement des points pour lesquels vous n'avez contribué que partiellement, voire pas du tout. Ces points sont attribués pour les périodes indemnisées par la sécurité sociale (maladie...) et par l'assédic (voir les notices sur les points maladie et chômage). Dispositifs spécifiques Des dispositifs existent afin de limiter les pertes de droits à la retraite complémentaire des salariés ou anciens salariés en situation d'inactivité totale ou partielle. Leur mise en place doit être décidée par un accord collectif ou par un accord de la majorité des intéressés. En fonction des situations, les cotisations sont calculées comme si les intéressés avaient poursuivi leur activité dans des conditions normales ou selon d'autres modalités. 16

17 Rachat de points pour études supérieures Les régimes Arrco et Agirc permettent le rachat maximum de 70 points par année d'études supérieures pour chacun des régimes. Ces périodes d'études, limitées à trois années, doivent avoir été préalablement rachetées auprès de la sécurité sociale. La possibilité du rachat est ouverte aux personnes âgées d au moins 20 ans et ayant moins de 60 ans. Le rachat correspond au produit du nombre de points par la valeur du point Arrco* ou Agirc* en vigueur l'année du versement. Ce montant est ensuite affecté d un coefficient qui varie selon l âge atteint au moment de l opération. 20 ans 13,0 40 ans 17,5 21 ans 13,2 41 ans 17,8 22 ans 13,4 42 ans 18,1 23 ans 13,6 43 ans 18,3 24 ans 13,8 44 ans 18,6 25 ans 14,0 45 ans 18,9 26 ans 14,2 46 ans 19,2 27 ans 14,4 47 ans 19,5 28 ans 14,7 48 ans 19,7 29 ans 14,9 49 ans 20,0 30 ans 15,1 50 ans 20,3 31 ans 15,3 51 ans 20,6 32 ans 15,6 52 ans 20,9 33 ans 15,8 53 ans 21,3 34 ans 16,0 54 ans 21,6 35 ans 16,3 55 ans 21,9 36 ans 16,5 56 ans 22,2 37 ans 16,8 57 ans 22,6 38 ans 17,0 58 ans 22,9 39 ans 17,3 59 ans 23,3 * Consultable sur 17

18 MES DROITS SONT-ILS PRÉSERVÉS? Si vous changez de secteur d activité, chaque point obtenu est conservé. Si vous partez à l étranger, quelle qu ait été la durée de votre activité en France, vous pourrez faire valoir, le moment venu, vos droits à la retraite complémentaire. Et si votre entreprise a disparu? La répartition permet aussi une solidarité entre toutes les professions. Vos droits sont préservés même en cas de disparition d'une entreprise ou d'un secteur d'activité. Le versement de la retraite Agirc et Arrco n'est pas subordonné à la survie de l'entreprise ou de la branche professionnelle dans laquelle était employé le salarié. 18

19 Autrement dit, même si l'entreprise dans laquelle vous travaillez aujourd'hui n'existe plus demain, cela ne remet pas en cause vos droits. La solidarité interprofessionnelle n'est pas un vain mot! Ainsi en cas de défaillance de l'employeur dans le paiement des cotisations, vos droits sont sauvegardés dans la mesure où les cotisations salariales ont été prélevées sur votre salaire. Cette dernière disposition ne s applique pas aux dirigeants d entreprise qui sont responsables du paiement des cotisations. Lorsqu'une entreprise est en redressement ou liquidation judiciaire et qu'elle ne dispose pas des fonds nécessaires pour régler les créances salariales, l'association pour la gestion du régime d'assurance des créances des salariés (AGS) prend, dans une certaine limite, le relais. Depuis 1997, l'ags règle aux institutions de retraite complémentaire des cotisations qui permettent d'attribuer aux salariés des points de retraite. 19

20 16-18, rue Jules César Paris Cedex 12 Tél. : Juillet Illustrations : J.-P. Goudouneix. Les informations communiquées sur cette notice n ont pas de caractère contractuel.

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

ACCORD INTERPROFESSIONNEL TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC

ACCORD INTERPROFESSIONNEL TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC ACCORD INTERPROFESSIONNEL TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC SUR LE TERRITOIRE DE NOUVELLE-CALEDONIE SECTEUR PRIVE I SOMMAIRE Liste chronologique des

Plus en détail

SOMMAIRE. Sous quelles conditions? Selon quelles modalités? Combien de points? Quelles contributions?

SOMMAIRE. Sous quelles conditions? Selon quelles modalités? Combien de points? Quelles contributions? SOMMAIRE Sous quelles conditions? Selon quelles modalités? Combien de points? Quelles contributions? Vous releviez d'une caisse de retraite complémentaire avant d être au chômage ; vous obtiendrez des

Plus en détail

COTISATIONS ET POINTS DE

COTISATIONS ET POINTS DE GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO COTISATIONS ET POINTS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

Votre retraite complémentaire

Votre retraite complémentaire Jeunes embauchés Votre retraite complémentaire Arrco et Agirc Parlons retraite Retraite, vous voulez me parler de retraite, à moi, jeune embauché qui débute dans la vie active? En quoi la retraite peut-elle

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE 1- LE BULLETIN DE PAIE Document 1 : les mentions obligatoires du bulletin de paie Un bulletin de paie doit comporter les mentions obligatoires suivantes : - nom et adresse

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

SOMMAIRE. Comment fonctionne le système de retraite des salariés? Pourquoi cotiser? Qui est concerné par la retraite complémentaire?

SOMMAIRE. Comment fonctionne le système de retraite des salariés? Pourquoi cotiser? Qui est concerné par la retraite complémentaire? SOMMAIRE Comment fonctionne le système de retraite des salariés? Pourquoi cotiser? Qui est concerné par la retraite complémentaire? Comment se construit ma retraite complémentaire? Et si ma situation change?

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ATTENTION Cette fiche est du niveau BEP : - elle ne traite que des cas de salariés mensualisés; - elle ne traite pas les problèmes de réductions de cotisations de la loi

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 1. Le créateur d entreprise

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 1. Le créateur d entreprise GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS n o 1 Guide entreprises Le créateur d entreprise Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2015

CHARGES SOCIALES 2015 CHARGES SOCIALES 2015 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2015 Année 38 040 Trimestre 9 510 Mois 3 170 Quinzaine 1 585 Semaine 732 Jour 174 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

VOTRE FICHE DE PAIE DECORTIQUEE, LIGNE PAR LIGNE

VOTRE FICHE DE PAIE DECORTIQUEE, LIGNE PAR LIGNE VOTRE FICHE DE PAIE DECORTIQUEE, LIGNE PAR LIGNE 1 Tout salarié reçoit un salaire dit «brut». C est ce que l entreprise lui verse. Elle cotise en outre à diverses caisses pour son salarié : il s'agit des

Plus en détail

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire?

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? LIRE UN BULLETIN DE PAIE Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? 1. L' identification de votre employeur : raison sociale, adresse et convention collective

Plus en détail

ACCORD TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC DU PERSONNEL SOUMIS A TITRE OBLIGATOIRE

ACCORD TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC DU PERSONNEL SOUMIS A TITRE OBLIGATOIRE ACCORD TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC DU PERSONNEL SOUMIS A TITRE OBLIGATOIRE AU REGIME D ASSURANCE VIEILLESSE DE LA CAFAT ET EMPLOYE DANS LE SECTEUR

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 06.15 du 15/01/15 Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2015 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

Prime exceptionnelle de 1000 euros

Prime exceptionnelle de 1000 euros Pégase 3 Prime exceptionnelle de 1000 euros Dernière révision le 21/02/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe... 4 Types d accords visés... 4 Salariés bénéficiaires... 4

Plus en détail

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES 1 La retraite est un sujet complexe, en perpétuelle évolution. Alors Votre Syndicat n a qu un seul mot d ordre : «Préparez vous!» Sachez que le rôle de Votre

Plus en détail

POLITIQUE ET ACTION SOCIALE

POLITIQUE ET ACTION SOCIALE Madame, Monsieur, Cher adhérent, Nous vous adressons tout d abord nos vœux sincères de bonne et heureuse année 2013. Vous trouverez ci-joint, la circulaire sociale du mois de Janvier, qui récapitule les

Plus en détail

Magazine 32. Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon

Magazine 32. Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon Magazine 32 Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon Installation Windows Placez le fichier sur votre bureau, vérifiez que le logiciel n est

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Retraite complémentaire Que faut-il savoir

Retraite complémentaire Que faut-il savoir Pour en savoir plus, consultez les sites de la retraite complémentaire : www.agirc-arrco.fr www.agirc.fr www.arrco.fr www.maretraitecomplementaire.fr www.observatoire-retraites.org Pour toute demande de

Plus en détail

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée. Le 18/12/2014 CIRCULAIRE 2014-16-DRJ Objet : Paramètres 2015 Madame, Monsieur le directeur, Je vous prie de bien vouloir trouver en annexe l'ensemble des paramètres utiles à compter du 1 er janvier 2015

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE ASSURANCE DROIT DU DIRIGEANTS

EPARGNE SALARIALE ASSURANCE DROIT DU DIRIGEANTS repères d experts LA LETTRE D INFORMATION AUX EXPERTS COMPTABLES NUMÉRO 9 / MARS-AVRIL 2012 à la une DÉCRET N 2012-25 DU 9 JANVIER 2012 RELATIF AU CARACTÈRE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION

Plus en détail

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale.

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale. SOMMES ISOLEES S44.G40.05 : Sommes isolées Agric-Arrco Qu'entend-t-on par "sommes isolées"? Les sommes isolées sont des sommes versées en dehors de la rémunération annuelle normale, à l occasion de la

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 4 Demande et calcul complémentaire La retraite, en bref Le principe En France, comme tous les salariés du secteur

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? Les cotisations de sécurité sociale des indemnités de rupture du contrat de travail Introduction Cette

Plus en détail

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 L'âge légal Les changements n'ont pas impacté l'âge légal de départ à la retraite, qui reste toujours fixé à 60 ans. Toutefois, une remise en cause de

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 6. Maternité, maladie et points de retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 6. Maternité, maladie et points de retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 6 Maternité, maladie et points de retraite complémentaire La retraite, en bref Le principe En France, comme

Plus en détail

L ESSENTIEL RETRAITE RÉSERVÉ AUX EntREpRiSES AdhÉREntES du GRoUpE AGRiCA

L ESSENTIEL RETRAITE RÉSERVÉ AUX EntREpRiSES AdhÉREntES du GRoUpE AGRiCA L ESSENTIEL RETRAITE RÉSERVÉ AUX entreprises adhérentes du Groupe AGRICA SoMMAiRE AGRICA ET VOTRE ENVIRONNEMENT RETRAITE 1 LA RETRAITE DE BASE 2 LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 3 L ÉPARGNE RETRAITE ENTREPRISE

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 4. Sommes isolées et cotisations de retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 4. Sommes isolées et cotisations de retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points n o 4 Guide entreprises avril 2014 Sommes isolées et cotisations de retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE 09/09/09 LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE fiches pratiques SOMMAIRE introduction le cumul emploi-retraite dans le régime général de la sécurité sociale 1. Conditions d ouverture du droit au cumul

Plus en détail

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON N 86 - FISCAL n 16 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON L essentiel Le crédit d'impôt

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014 Bienvenue au Petit Déjeuner débat La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014 20 février 2014 Programme 9h00-10h30 Me Guyot La réforme des retraites Le contrat à temps partiel de 24 H minimum.

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

LE FORFAIT DE SALAIRE

LE FORFAIT DE SALAIRE Juillet 2013 LE FORFAIT DE SALAIRE Le préambule de la constitution de 1946 et la déclaration universelle des droits de l homme proclament que «quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et

Plus en détail

Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté

Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté Dans la plupart des cas, le récipiendaire d un bulletin de paye ne consulte que le «bas de bulletin», notamment son «Net à Payer». Néophyte ou plus averti, voici

Plus en détail

Focus sur le bulletin de paye

Focus sur le bulletin de paye Dans la plupart des cas, le récipiendaire d un bulletin de paye ne consulte que le «bas de bulletin», notamment son «Net à Payer». Néophyte ou plus averti, voici comment décrypter par grands blocs ce document

Plus en détail

salaires et rémunérations

salaires et rémunérations salaires et rémunérations professionnel libre apolitique pragmatique Des femmes et des hommes au service de leurs collègues professionnel Le salaire fixe Il constitue l élément principal de la rémunération.

Plus en détail

Assiette Taux Taux employeur Taux salarié TB 2,20 % 1,30 % 0,90 % TC 2,20 % 1,30 % 0,90 %

Assiette Taux Taux employeur Taux salarié TB 2,20 % 1,30 % 0,90 % TC 2,20 % 1,30 % 0,90 % Le 14/12/2015 CIRCULAIRE 2015-04-DRJ Sujet : Accord du 30 octobre 2015 Extension de la cotisation AGFF à la tranche C des salaires et modalités de liquidation des droits sur la tranche C à compter du 1

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES Sommaire I. Régime des congés payés dans les professions du bâtiment et des travaux publics a. Règles d'affiliation b. Organisation et fonctionnement des caisses

Plus en détail

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse 1/5 La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse Source Objet de cette prime Art. 5 de l avenant n 6 du 15 décembre 2009 à la CCN des Hôtels, Cafés, Restaurants étendu par arrêté publié au JO du 24 février

Plus en détail

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION Thème 3 LA REMUNERATION Comment le salaire est-il fixé? Généralement déterminé en fonction de la qualification du salarié et de l emploi occupé, le salaire peut être calculé : au temps, en fonction de

Plus en détail

8 e Journée Régionale de la Cession Reprise d entreprise. Avec nos partenaires. Cabinet Remy Cabinet DESCHAMPS SAMTA

8 e Journée Régionale de la Cession Reprise d entreprise. Avec nos partenaires. Cabinet Remy Cabinet DESCHAMPS SAMTA 8 e Journée Régionale de la Cession Reprise d entreprise Avec nos partenaires Cabinet Remy Cabinet DESCHAMPS SAMTA VOS OBLIGATIONS SOCIALES ET FISCALES... QUEL STATUT CHOISIR? LES NOUVEAUTES 8 ème Journée

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel GARANTIES COLLECTIVES ET OBLIGATOIRES POUR L ENSEMBLE DES INTERMITTENTS DU SPECTACLE (20 décembre

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF Accord du 18 mars 2011 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans la protection sociale en France, Considérant

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 10. Salariés expatriés et retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 10. Salariés expatriés et retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 10 JUIN 2015 Salariés expatriés et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL 1. LES CHARGES DE PERSONNEL COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL Les charges de personnel représentent généralement une part importante des charges d exploitation. Elles comprennent

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS

LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS 36 Ave Charles de Gaulle 92200-NEUILLY SUR SEINE tel 01 47 45 08 13 Courriel : maretraite@sauvant.org - www.sauvant.org 1 QUI SONT LES AFFILIÉ(E)S

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES I MAJ.06-2016 SOMMAIRE A - DÉTERMINATION DU SALAIRE LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES Principe : la libre fixation du salaire Respect du SMIC Fixation du SMIC Respect du minimum conventionnel Rémunération

Plus en détail

Ce que vous devez savoir

Ce que vous devez savoir LIVRET D ACCUEIL ET D INFORMATION Salarié(e)s d entreprises sous-traitantes françaises et étrangères Ce que vous devez savoir Connaître vos droits en matière de : salaires, contrat de travail, conditions

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 I. Charges sur salaires au 01/01/2002. A. Sécurité sociale 1) Taux et plafond Mis à part les cotisations d accidents du travail, dont le taux est révisé annuellement,

Plus en détail

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Fiche SOCIAL : Février 2011 Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Introduction Les cotisations sociales sont perçues, au titre de la solidarité nationale, sur toutes les rémunérations perçues

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

Tout savoir sur la protection sociale complémentaire des commerciaux à statut VRP

Tout savoir sur la protection sociale complémentaire des commerciaux à statut VRP Guide OMNIREP à l usage des experts-comptables et conseils en entreprise ÉDITION 2005 Tout savoir sur la protection sociale complémentaire des commerciaux à statut VRP sommaire Trois Institutions, un seul

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 7. Chômage et points de retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 7. Chômage et points de retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 7 Chômage et points de retraite complémentaire La retraite, en bref Le principe En France, comme tous les salariés

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

HISTORIQUE 2 MODALITES DE CALCUL 2 1. HISTORIQUE 3 2. PRINCIPES D ASSUJETTISSEMENT 4. Les employeurs assujettis 4. Les employeurs dispensés 4

HISTORIQUE 2 MODALITES DE CALCUL 2 1. HISTORIQUE 3 2. PRINCIPES D ASSUJETTISSEMENT 4. Les employeurs assujettis 4. Les employeurs dispensés 4 ERREUR! SIGNET NON DEFINI. HISTORIQUE 2 MODALITES DE CALCUL 2 1. HISTORIQUE 3 2. PRINCIPES D ASSUJETTISSEMENT 4 Les employeurs assujettis 4 Les employeurs dispensés 4 3. LES OPCA 5 Définition 5 Détermination

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

> Convention collective nationale de l animation

> Convention collective nationale de l animation DROIT > Convention collective nationale de l animation Janvier 2010 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Charges sociales : assiettes et taux de cotisation

Charges sociales : assiettes et taux de cotisation Charges sociales : assiettes et taux de cotisation Taux des cotisations sociales sur salaire, en vigueur en juillet 2012 (cadres et non-cadres). Charges sur salaire depuis le 1er janvier 2012 - Barème

Plus en détail

Calcul des plafonds du bulletin

Calcul des plafonds du bulletin Calcul des plafonds du bulletin Fonctionnement et appel des plafonds sur le bulletin Lors du calcul du bulletin, les plafonds de la Sécurité Sociale, de la retraite, des congés spectacles, critères essentiels

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CHÔMAGE ET POINTS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 7. Chômage et points de retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CHÔMAGE ET POINTS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 7. Chômage et points de retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CHÔMAGE ET POINTS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 7 JUIN 2015 Chômage et points de retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3

Plus en détail

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL Introduction Abordée sous la forme de questions-réponses, cette synthèse a pour objet d éclairer les salariés des hôtels, cafés, restaurants sur les principales dispositions prévues par leur convention

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

VOTRE RETRAITE BIEN PRÉPARER EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES

VOTRE RETRAITE BIEN PRÉPARER EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES CAISSE D ASSURANCE VIEILLESSE DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES BIEN PRÉPARER VOTRE RETRAITE 2015 EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES BIEN PRÉPARER VOTRE RETRAITE 2015 Afin

Plus en détail

Le Contrat d Apprentissage

Le Contrat d Apprentissage Le Contrat d Apprentissage Dans le cadre des mesures d'exonération en faveur de l'emploi vous pouvez embaucher, un jeune sous certaines conditions avec un contrat d'apprentissage. Quel contrat? Le contrat

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (Sarthe) ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2010 RELATIF À LA

Plus en détail

Tel 07 83 70 33 85 / contact@ac2retraite.info / www.ac2retraite.info. Bilan retraite M. EXEMPLE BILAN

Tel 07 83 70 33 85 / contact@ac2retraite.info / www.ac2retraite.info. Bilan retraite M. EXEMPLE BILAN Bilan retraite M. EXEMPLE BILAN Estimation éditée le jeudi 22 octobre 2015 selon la réglementation en vigueur et des informations communiquées : il présente un caractère indicatif et provisoire. Il ne

Plus en détail

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8822. SCIERIES AGRICOLES ET EXPLOITATIONS FORESTIÈRES (RHÔNE-ALPES, À L EXCEPTION DE LA LOIRE) (27 juin 1988)

Plus en détail

Actualité de la retraite 19/03/2015

Actualité de la retraite 19/03/2015 Actualité de la retraite 19/03/2015 Nos caractéristiques Un groupe de protection sociale «paritaire», à but non lucratif Qui se distingue par : sa vocation professionnelle sa taille humaine son centre

Plus en détail

Numéro 43 - Octobre 2012

Numéro 43 - Octobre 2012 Numéro 43 - Octobre 2012 - Présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 - Modalités de calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux à l'impôt sur le revenu

Plus en détail

Prenez le temps d anticiper

Prenez le temps d anticiper Prenez le temps d anticiper L IFC : UNE OBLIGATION LÉGALE Selon l article 122-14-13 du code du travail, lors du départ à la retraite d un de vos salariés, vous devez lui verser une indemnité exclusivement

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Mars 2009 -

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Mars 2009 - LETTRE D'INFORMATION AU CE - Mars 2009 - Que peut demander le ce en mars? Au mois de mars le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : La période retenue pour la prise des congés payés. Cette

Plus en détail

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance Convention collective de la Production de Films d Animation Annexe régime de prévoyance OBJET : La présente annexe a pour objet de définir les conditions de prestations et de cotisations du régime de prévoyance

Plus en détail

1. PRODUCTION TARDIVE DE L ETAT NOMINATIF ANNUEL DES SALAIRES. 1.1 Modalités de calcul des pénalités de retard

1. PRODUCTION TARDIVE DE L ETAT NOMINATIF ANNUEL DES SALAIRES. 1.1 Modalités de calcul des pénalités de retard CIRCULAIRE COMMUNE 2004-17 -DRE Paris, le 22/07/2004 Objet : Evolution des règles de recouvrement Monsieur le directeur, Un premier bilan d application de la réforme des procédures de recouvrement mise

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Les vacances des chômeurs complets en 2013

DOCUMENT D INFORMATION Les vacances des chômeurs complets en 2013 DOCUMENT D INFORMATION Les vacances des chômeurs complets en 2013 1. En tant que chômeur complet, combien de jours de congés pouvez-vous prendre en 2013? Vous pouvez prendre 4 semaines de congés en 2013,

Plus en détail

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) La réduction des cotisations patronales À jour au 1 er janvier 2014 Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 La réduction

Plus en détail

SOMMAIRE. Le cadre juridique Fiche 1 Le cadre juridique de la paye... 6

SOMMAIRE. Le cadre juridique Fiche 1 Le cadre juridique de la paye... 6 SOMMAIRE Le cadre juridique Fiche 1 Le cadre juridique de la paye... 6 La durée du travail Fiche 2 La durée légale du travail... 8 Fiche 3 Le travail du dimanche... 10 Fiche 4 Les heures supplémentaires...

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

Cahier technique. Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015. Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises. Page 1 sur 29

Cahier technique. Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015. Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises. Page 1 sur 29 Cahier technique Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015 Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises Rétro-activité de la Part patronale des cotisation de Complémentaires Santé Page 1 sur

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur PRÉVOYANCE Guide pratique de l employeur Accords régionaux de prévoyance du 24 septembre 2009 visant les salariés non-cadres des Exploitations de Pépinières et d Horticulture de la région Midi-Pyrénées

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Table des matières Préambule........................................................ 7 Présentation......................................................

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INDUSTRIE TEXTILE GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE SALARIÉS NON CADRES CONDITIONS GÉNÉRALES N 3760 Incapacité temporaire de travail SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT 3 ARTICLE 2 SOUSCRIPTION DU CONTRAT 3

Plus en détail

Créateurs d Entreprises

Créateurs d Entreprises 6 Régime Social des Travailleurs Indépendants Créateurs d Mise à jour Octobre 2011 RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE 1 Historique Valeurs du Groupe Implantations Un métier : la protection sociale Chiffres

Plus en détail

garanties incapacité invalidité Vos Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance

garanties incapacité invalidité Vos Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance NOVALIS Prévoyance Institution de prévoyance régie par le Code de la Sécurité sociale Vos garanties incapacité invalidité Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance verse des indemnités journalières et des

Plus en détail

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans le cadre de la protection sociale en France

Plus en détail

Retraite complémentaire Que faut-il savoir

Retraite complémentaire Que faut-il savoir Retraite complémentaire Que faut-il savoir Votre retraite, on y travaille Arrco agirc 18,5 millions de salariés 3,9 millions de cadres 11,3 millions de retraités auxquels sont versés 39,6 milliards d euros

Plus en détail

DADS-U 2015 ( Norme 4DS) Guide des recommandations générales BTPR vous aide dans le paramétrage de votre DADS-U

DADS-U 2015 ( Norme 4DS) Guide des recommandations générales BTPR vous aide dans le paramétrage de votre DADS-U Version du 3/1/215 DAD-U 215 ( Norme D) Guide des recommandations générales BTPR vous aide dans le paramétrage de votre DAD-U www.btpr.fr Guide des recommandations DAD-U 215 1 Version du 3/1/215 Ce Guide

Plus en détail