Réseau des ingénieurs du Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réseau des ingénieurs du Québec"

Transcription

1 Réseau des ingénieurs du Québec L opinion des ingénieurs sur l exploitation des gaz de schiste RAPPORT FINAL FÉVRIER 2011

2 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question sur la méthodologie ou les résultats, veuillez contacter : Au RéseauIQ Francis Bourque Directeur Chez Senergis Daniel Lemieux Associé Camilla Sironi Coordonnatrice RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 1

3 Table des matières Sommaire 3 1. Introduction 7 2. Notoriété du débat Appuis et préoccupations Moratoire Perceptions détaillées 30 Annexe : questionnaire (français) RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 2

4 Sommaire

5 Sommaire 1 de 3 Recherche Le Réseau des ingénieurs du Québec a confié à Senergis le mandat de mener un sondage auprès de ses membres sur l exploitation du gaz de schiste. Un sondage Internet a été réalisé en décembre 2010 et janvier Au total, ingénieurs ont répondu. Parmi eux, 41 œuvraient, ou leur entreprise, dans le domaine de l énergie ou dans un domaine relié à l énergie. Le taux de réponse est de 14 et la marge d erreur est de ± 2,1, 19 fois sur 20. Appuis La majorité des ingénieurs sont présentement défavorables à l exploitation des gaz de schiste au Québec (janvier 2011). De façon plus détaillée, l opinion des ingénieurs se distribue ainsi : 33 favorables (très : 8 + assez : 25 ); 59 défavorables (très : 23 + assez : 36 ); 5 pas d opinion; 3 ne connaissent pas le débat sur le gaz de schiste. Par contre, la majorité (71 ) des «défavorables» ne sont pas totalement contre cette nouvelle filière énergétique et affirment qu ils pourraient changer d avis et devenir «favorables» si certaines conditions étaient réunies. L appui total pourrait alors grimper substantiellement et passer de 33 à 75. Toutefois, à la lecture des résultats sur la perception et les préoccupations, à l heure actuelle, nous sommes loin de conditions rassurantes qui pourraient convaincre et rassembler les «défavorables». RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 4

6 Sommaire 2 de 3 Préoccupations Les ingénieurs sont préoccupés, voire très préoccupés, par les impacts environnementaux possibles de l exploitation des gaz de schiste. Plus d un ingénieur sur deux se dit «beaucoup préoccupé» par les aspects suivants : L utilisation de solvants chimiques (mentionnée par 70 des personnes interrogées); Le traitement des eaux usées (67 ); Les coûts pour nettoyer et décontaminer les sites (61 ); Le risque d accident écologique important (55 ). De même, les 3/4 (74 des répondants) estiment que l exploitation n est pas suffisamment sécuritaire pour aller de l avant dès maintenant avec cette filière. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 5

7 Sommaire 3 de 3 Perception Dans le dossier des gaz de schiste, les ingénieurs portent un regard sévère à l endroit du gouvernement du Québec. Les 3/4 ou plus estiment que : Le gouvernement n a pas su bien encadrer la prospection et le développement de la filière (mentionné par 83 de l ensemble des répondants); Le gouvernement agit principalement dans l intérêt de l industrie et non dans l intérêt de la population (mentionné par 74 ). De même, la plupart (61 ) croient que le BAPE ne réussira pas à apporter des réponses satisfaisantes aux préoccupations de la population. La grande majorité se dit également préoccupée (beaucoup + assez) par : Le peu de redevances et de profits que pourrait en retirer le Québec (85 des répondants); Le peu de débat et de consultation menés avant l attribution de droits de prospection (78 ). Moratoire Dans les circonstances, la majorité des ingénieurs appuient l idée d un moratoire. Au total, 75 considèrent qu un moratoire est nécessaire : Absolument nécessaire : 41 + probablement nécessaire : 34 À l opposé, 21 sont contre l idée d un moratoire. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 6

8 1. Introduction

9 1. Introduction Mandat Le Réseau des ingénieurs du Québec a confié à Senergis le mandat de mener un sondage Internet auprès de ses membres. Le sondage porte sur l exploitation des gaz de schiste au Québec. Objectifs Globalement, cette recherche a pour but d évaluer l opinion détaillée des membres à l égard du débat sur l exploration et l exploitation des gaz de schiste au Québec. Plus spécifiquement, l étude vise à évaluer les éléments suivants : La notoriété du débat; L intérêt; L appui : favorable ou défavorable; Les préoccupations; La perception détaillée par rapport à l exploitation. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 8

10 1. Introduction Méthodologie Un sondage Internet a été réalisé auprès de membres. Le sondage s est déroulé du 13 décembre 2010 au 9 janvier L échantillon a été préparé et fourni par le RIQ. Autotal,l invitationàparticiperausondageaétéenvoyéeàunéchantillonde15000membres(àleur adresse courriel personnelle). Le questionnaire a été préparé par Senergis et le RIQ. Répondre au questionnaire prenait 7-8 minutes en moyenne. Le sondage était mené en français et en anglais. Le sondage s est déroulé comme suit : 14 décembre : lancement des invitations à participer; invitations; 17 décembre : 1 ère relance aux non-répondants; invitations; 4 janvier : 2 e relance aux non-répondants ; invitations; 9 janvier : fin du sondage. Au total, personnes ont entrepris de répondre au sondage, et ont complété le questionnaire. Après validation, répondants furent retenus pour l analyse. Le taux de réponse est de 14. (Seules quelques adresses courriel n étaient plus valides.) La marge d erreur maximale pour un échantillon de cet ordre (2 135 répondants) est ± 2,1, 19 fois sur 20. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 9

11 1. Introduction Résultats Les pourcentages présentés dans le rapport sont arrondis. Les totaux égalent 100, sauf lorsque les répondants pouvaient fournir plus d une réponse à la question. (Parfois les «ne sait pas» ou «refus», à une question spécifique, ne sont pas présentés pour ne pas alourdir la lecture, de sorte que le total n est alors pas de 100 ). Au besoin, au bas des pages, des notes explicatives précisent les tableaux. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 10

12 1. Introduction Profil sociodémographique Sexe Masculin Féminin Refus Âge ans ans ans ans ans 65 ans Moyenne 42 ans Langue Français Anglais Autre Refus Q17, Q15, Q16 Base : total des répondants; n = 2135 RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 11

13 1. Introduction Profil professionnel Eux-mêmes ou leur entreprise travaillent dans les domaines suivants : Gaz naturel 4 Exploration et exploitation des hydrocarbures 4 Exploration des gaz de schiste 1 Autre domaine de l énergie 32 Pourraient éventuellement travailler dans les gaz de schiste 20 Q14 Base : total des répondants; n = 2135 RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 12

14 2. Notoriété du débat

15 2. Notoriété du débat Notoriété du débat sur les gaz de schiste «Est-ce que vous avez entendu parler des débats récents entourant l exploitation des gaz de schiste au Québec?» Oui Ont entendu parler du débat actuel 97 3 Non Ne connaissent pas le gaz de schiste ou le débat actuel Langue 1 Français Autre (1912) (207) 2 * 20 Q1 Base : total des membres qui ont répondu au sondage entre le 14 décembre 2010 et le 9 janvier 2011; n = 2135 répondants Presque tous les ingénieurs (97 ) ont entendu parler du débat sur le gaz de schiste au Québec. Une proportion assez importante et étonnante (20 ) d ingénieurs non francophones n en ont pas entendu parler. 1 Langue : langue maternelle. * Symbole : un indique un résultat significativement «inférieur» et un indique un résultat «supérieur». RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 14

16 2. Notoriété du débat Niveau d information «Est-ce qu au cours des derniers mois vous avez lu un ou des articles, ou écouté des reportages qui parlaient du gaz de schiste au Québec?» Oui 91 6 Non 3 Ne connait pas le débat sur le gaz de schiste Q10.1 Base : total des répondants; n = 2135 Au total, 9 ingénieurs sur 10 (91 ) ont lu des articles ou écouté des reportages sur le gaz de schiste au Québec. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 15

17 2. Notoriété du débat Intérêt à l égard de la question des gaz de schiste «Est-ce que la question des gaz de schiste au Québec vous intéresse? Beaucoup Assez Favorable à l exploitation Très Assez Peu Pas (167) (531) (759) (500) Peu Pas du tout Ne connait pas le débat 3 Q3 Base : total des répondants; n = 2135 La grande majorité (82 ) s intéresse à la question du gaz de schiste. Le tiers (32 ) s y intéresse même «beaucoup». Le débat est polarisé : ceux qui sont «très favorables» à l exploitation des gaz de schiste (voir page 18), et à l opposé, les «pas du tout favorables» sont proportionnellement plus nombreux que les autres à «beaucoup» s intéresser à la question (56 et 52 ). RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 16

18 3. Appuis et préoccupations

19 3. Appuis et préoccupations Appuis à l égard de l exploitation du gaz de schiste Tableau 1 de 3 «En considérant que l exploitation de chaque source d énergie comporte des inconvénients, et basé sur ce que vous en connaissez, êtes-vous à ce moment-ci à l exploitation des gaz de schiste au Québec?» Très favorables 8 36 Peu favorables Favorables : 33 Assez favorables Pas du tout favorables Défavorables : 59 Ne connait pas le débat Pas d opinion Q4 Base : total des répondants; n = 2135 Parmi l ensemble des ingénieurs, le 1/3 (33 ) appuie l exploitation des gaz de schiste au Québec et, à l opposé, 6 sur 10 (59 ) la désapprouvent. Seulement 1 personne sur 20 (5 ) n a pas d opinion sur le sujet. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 18

20 3. Appuis et préoccupations Appuis à l égard de l exploitation du gaz de schiste Tableau 2 de 3 Total (2135) Sexe Âge Langue Homme Femme Français Autre (1858) (259) (420) (1099) (611) (1912) Très favorable 8 8 * Assez favorable Sous-total Peu favorable Pas du tout favorable Sous-total Pas d opinion Ne connait pas (207) Q4 Base : total des répondants; n = 2135 On constate que les hommes sont un peu plus favorables que les femmes (34 vs 24 ). À l opposé, les francophones sont proportionnellement plus nombreux à être défavorables que les non francophones (61 versus 38 ); ces derniers méconnaissent davantage le présent débat. * Lecture : Parmi les 1858 répondants de sexe masculin, 8 ont répondu «très favorable» à l exploitation du gaz de schiste; ce résultat est statistiquement supérieur à celui des répondants féminins (5 ). RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 19

21 3. Appuis et préoccupations Appuis à l égard de l exploitation du gaz de schiste Tableau 3 de 3 Total Domaine 1 Intérêt Débat 2 Se sont informés 3 Énergie Autre Beaucoup Assez Peu/pas Oui Non (2135) (804) (1331) (678) (1046) (336) (1938) (122) Très favorable Assez favorable Sous-total Peu favorable Pas du tout favorable Sous-total Pas d opinion Ne connait pas Q4 Base : total des répondants; n = 2135 Autre signe de polarisation, ceux qui disent être «beaucoup intéressés» par le débat sur le gaz de schiste sont proportionnellement plus nombreux à être «très favorables» (14 ) ou «pas du tout favorables» (39 ) que le reste de la population. De même, ceux qui affirment s être informés sur le débat sont proportionnellement plus nombreux à être défavorables (62 versus 43 ). 1 Domaine professionnel : secteur de l énergie ou autre secteur. 2 Intérêt Débat : s intéresse à la question sur l exploitation des gaz de schiste : beaucoup, assez, peu/pas. 3 Se sont informés : ont lu des articles et/ou écouté des reportages sur le débat sur le gaz de schiste : oui, non. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 20

22 3. Appuis et préoccupations Attitude et ouverture des personnes «défavorables» Opinion «si certaines conditions étaient réunies» Favorables (très + assez) Ne connaissent pas le gaz de schiste ou le débat actuel Pas d opinion Favorables (très + assez) Ne connaissent pas les gaz de schiste ou le débat actuel Pas d opinion Incertain Défavorables (+ 15 pts) 59 Pourraient être favorables si certaines conditions étaient réunies Sont contre peu importe les conditions Q4, Q7 Base : population totale; n = 2135 La majorité des ingénieurs (71 ) qui se disent «peu ou pas du tout favorables» indiquent «qu ils pourraient être favorables si certaines conditions étaient réunies». Ainsi, parmi l ensemble des ingénieurs, on compterait alors 75 qui seraient favorables (33 ) ou qui pourraient l être (42 ) sous certaines conditions. À l opposé, 1 ingénieur sur 10 (11 ) est totalement contre l exploitation du gaz de schiste au Québec, peu importe les conditions d exploitation.. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 21

23 3. Appuis et préoccupations Motifs des membres «favorables» * 1 ère et 2 e raison Créer des emplois et enrichir le Québec 1 ère 2 e Diminuer notre dépendance au pétrole 1 ère 2 e Diminuer notre dépendance aux importations de gaz naturel 1 ère 2 e Autres raisons 1 ère 2 e 2 3 Pas d autres/nsp 1 ère 2 e 10 Q5 Base : se disent «très favorables» ou «assez favorables»; n = 698 C est d abord pour des raisons économiques que le 1/3 des ingénieurs appuie l exploitation des gaz de schiste; environ la moitié d entre eux (54 ) indiquent l emploi et l enrichissement comme 1 ère raison. * Question fermée : 1 ou 2 choix à faire parmi 4 choix proposés. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 22

24 3. Appuis et préoccupations Motifs des membres «défavorables» * 1 ère et 2 e raison À cause des impacts environnementaux e 24 1 ère Il y a des risques d accidents écologiques importants 29 2 e ère Il y aura des désagréments et impacts pour les citoyens à proximité des puits 10 2 e ère Le Québec en tirera somme toute peu de profits e 14 1 ère Il s agit d une énergie fossile 5 2 e ère Ce sont surtout des entreprises de l extérieur du Québec qui en profiteront 2 2 e ère Autres raisons 1 ère 2 e 4 4 Q6 Base : se disent «peu favorables» ou «pas du tout favorables»; n = 1259 Les opposants (59 ) sont contre l exploitation des gaz de schiste principalement à cause des impacts environnementaux et des risques d accident. * Question fermée : 1 ou 2 choix à faire parmi 7 choix proposés. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 23

25 3. Appuis et préoccupations Conditions pour aller de l avant * Tableau 1 de 2 «Que vous soyez favorable ou défavorable à l exploitation des gaz de schiste, est-ce que l une ou plusieurs des conditions suivantes vous semblent absolument nécessaires pour aller de l avant?» 1 ère raison Réaliser d importantes études environnementales 51 Rehausser l encadrement juridique 21 Hausser les redevances pour le Québec 11 Nationaliser l exploitation de cette filière énergétique 9 Retarder de plusieurs années l exploitation au profit des générations futures 3 Q8 Base : total des répondants moins ceux qui ne connaissent pas le débat sur le gaz de schiste et moins ceux qui sont «contre peu importe les conditions»; n = 1814 La 1/2 (51 ) des ingénieurs (qui s expriment sur cette question) croient qu il faut réaliser des études environnementales avant d aller de l avant avec l exploitation des gaz de schiste. * Question fermée : 8 choix de réponse. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 24

26 3. Appuis et préoccupations Conditions pour aller de l avant * Tableau 2 de 2 «Que vous soyez favorable ou défavorable à l exploitation des gaz de schiste, est-ce que l une ou plusieurs des conditions suivantes vous semblent absolument nécessaires pour aller de l avant?» 1 ère raison 2 e raison 3 e raison Total Réaliser d importantes études environnementales Rehausser l encadrement juridique Hausser les redevances pour le Québec Nationaliser l exploitation de cette filière énergétique Retarder de plusieurs années l exploitation au profit des générations futures Q8 Base : total des répondants moins ceux qui ne connaissent pas le débat sur le gaz de schiste et moins ceux qui sont «contre peu importe les conditions»; n = 1814 Rehausser l encadrement juridique et accroître les redevances pour le Québec ne sont pas vus comme des conditions essentielles, mais importantes ou assez importantes. * Question fermée : 8 choix de réponse. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 25

27 3. Appuis et préoccupations Comparaison à d autres projets d exploitation énergétique Tableau 1 de 2 Exploitation des gaz de schiste au Québec Exploitation des hydrocarbures dans le golf du Saint-Laurent Exploitation des sables bitumineux en Alberta Favorables Défavorables Q12, Q13 Base : total des répondants; n = 2135 Aucun des 3 projets d exploitation énergétique ne reçoit l appui de la majorité des ingénieurs. RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 26

28 3. Appuis et préoccupations Comparaison à d autres projets d exploitation énergétique Tableau 2 de 2 Appui à l exploitation des gaz de schiste au Québec Oui 33 Très favorables Assez favorables Ne connait pas le débat Pas d opinion Peu favorables Pas du tout favorables Non 59 Appui à l exploitation des hydrocarbures dans le golf du Saint-Laurent Appui à l exploitation des sables bitumineux en Alberta Très favorables 10 Très favorables 7 Oui 43 Assez favorables Peu favorables Pas du tout favorables Non 51 Oui 39 Assez favorables Peu favorables Pas du tout favorables Non 58 Pas d opinion Pas d opinion Q12, Q13 Base : total des répondants; n = 2135 RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 27

29 4. Moratoire

30 4. Moratoire Attitude à l égard d un moratoire «Certaines personnes réclament un moratoire complet sur l exploration et l exploitation des gaz de schiste afin que des études rigoureuses et indépendantes évaluent tous les impacts dus à l extraction et proposent des mesures de mitigation. Avez-vous l impression que présentement un moratoire est» Favorable à l exploitation Très Assez Total Peu Pas Total (167) (531) (698) (759) (500) (1259) Absolument nécessaire Probablement nécessaire Probablement pas nécessaire Absolument pas nécessaire Favorables à un moratoire Ne sait pas Ne connait pas le débat 1 3 Q9 Base : total des répondants; n = 2135 Les 3/4 (75 ) des ingénieurs sont favorables à un moratoire. On constate même que la moitié (48 ) des ingénieurs favorables à l exploitation des gaz de schiste appuient l idée d un moratoire (soit 21 parmi les très favorables à l exploitation et 57 des assez favorables). RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 29

31 5. Perceptions détaillées

32 5. Perceptions détaillées Préoccupations détaillées à l égard de l exploitation des gaz de schiste au Québec L utilisation de solvants chimiques dans le sol pour fractionner le schiste et les risques de contamination Les problèmes reliés à la récupération et au traitement des eaux usées Le coût et la facture qui pourraient incomber aux municipalités et au gouvernement pour nettoyer et décontaminer les sites d exploitation Le peu de redevances et de profits que pourrait en retirer le Québec Disent être préoccupés par cet aspect Beaucoup Assez Beaucoup + Assez Peu + Pas Le risque qu un accident écologique important puisse se produire Le peu de débat et de consultation qu il y a eu avant l attribution des droits de prospection et d exploitation La très grande quantité d eau requise pour procéder à l extraction Les limites du mandat et des délais du BAPE Les dommages à la nature en raison du défrichage et du déboisement pour les sites et les routes Le très grand nombre de puits qui seront creusés Q10 Base : ont entendu parler du débat sur le gaz de schiste; n = 2060 RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 31

33 5. Perceptions détaillées Perceptions détaillées à l égard du projet d exploitation des gaz de schiste au Québec Par rapport à cet énoncé, disent être Totalement d accord Plutôt d accord Sous-total Plutôt en désaccord Totalement en désaccord Sous-total Dans le dossier des gaz de schiste, le gouvernement du Québec agit principalement dans l intérêt de l industrie À long terme, le Québec pourrait s enrichir considérablement avec cette nouvelle filière énergétique Les gaz de schiste sont une alternative souhaitable au pétrole Le BAPE réussira à apporter des réponses satisfaisantes aux préoccupations des citoyens Les entreprises québécoises ont l expertise nécessaire pour entreprendre l exploration et l exploitation de cette filière Le Québec a une vision claire et cohérente de son développement énergétique Dans le dossier des gaz de schiste, le gouvernement du 2 14 Québec agit principalement dans l intérêt de la population L exploitation des gaz de schiste est suffisamment sécuritaire pour aller de l avant dès maintenant avec 3 12 l exploration et l exploitation de cette filière Le gouvernement a su bien encadrer la prospection et le développement de cette nouvelle filière énergétique Q11 Base : ont entendu parler du débat sur le gaz de schiste; n = 2060 RIQ Ι L opinion des membres sur le gaz de schiste Février 2011 Ι Page 32

34 Annexe

35

Rapport Omnibus. Perception à l égard des nouveaux compteurs à distance d Hydro-Québec. Projet 14277-002 Octobre 2011

Rapport Omnibus. Perception à l égard des nouveaux compteurs à distance d Hydro-Québec. Projet 14277-002 Octobre 2011 Rapport Omnibus Perception à l égard des nouveaux compteurs à distance d Hydro-Québec Projet 14277-002 Octobre 2011 4 Léger Marketing a été mandatée par le Syndicat des employé(e)s de techniques professionnelles

Plus en détail

Sondage Senergis Le Devoir

Sondage Senergis Le Devoir Sondage Senergis Le Devoir L intérêt des Québécois à l égard des véhicules hybrides et électriques RAPPORT 7 JANVIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

PERCEPTION DES INTERNAUTES QUÉBÉCOIS À L ÉGARD DES IMMIGRANTS ET DE LA CHARTE DES VALEURS QUÉBÉCOISES

PERCEPTION DES INTERNAUTES QUÉBÉCOIS À L ÉGARD DES IMMIGRANTS ET DE LA CHARTE DES VALEURS QUÉBÉCOISES www.som.ca MONTRÉAL 1180, rue Drummond Bureau 620 Montréal (Québec) H3G 2S1 T 514 878-9825 QUÉBEC 3340, rue de La Pérade 3 e étage Québec (Québec) G1X 2L7 T 418 687-8025 PERCEPTION DES INTERNAUTES QUÉBÉCOIS

Plus en détail

Opinion des Québécois quant au financement du réseau routier

Opinion des Québécois quant au financement du réseau routier Institut Économique de Rapport de recherche Septembre 2007 Opinion des Québécois quant au financement du réseau routier Septembre 2007 13026-015 507, Place d Armes, bureau 700,, Québec H2Y 2W8 Téléphone

Plus en détail

LA TRIBUNE / RADIO-CANADA

LA TRIBUNE / RADIO-CANADA LA TRIBUNE / RADIO-CANADA SONDAGE Titre du projet Projet Estrie-Enviropole 10 novembre 2008 Page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MÉTHODOLOGIE... 3 2. FAITS SAILLANTS... 4 3. LE PROJET ESTRIE-ENVIROPOLE... 5 3.1.

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil.

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil. Résultats du sondage portant sur les perspectives de croissance et les pratiques commerciales des courtiers immobiliers œuvrant au Québec Août 2013 4e édition Les objectifs du sondage Ce sondage vise à

Plus en détail

Rapport de recherche Enquête auprès des médecins Mourir dans la dignité

Rapport de recherche Enquête auprès des médecins Mourir dans la dignité Rapport de recherche Enquête auprès des médecins Mourir dans la dignité Mai 2013 2 Léger a été mandaté par l Association médicale du Québec pour réaliser une étude auprès des médecins du Québec afin de

Plus en détail

VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU Rapport final Titre : Sondage dans le cadre de la consultation sur la proposition de conservation des boisés en zone urbaine Avril 2015 TABLE DES MATIÈRES Sondage dans

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE par Frédéric Deschenaux et Mélanie Belzile Juin 2009 Ce fascicule est une initiative

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

La tolérance des Canadiens à l égard des politiciens

La tolérance des Canadiens à l égard des politiciens PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING La tolérance des Canadiens à l égard des politiciens Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8! Tél. : 514-982-2464! Télec. : 514-987-1960! www.legermarketing.com

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

LE CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE AU QUÉBEC

LE CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE AU QUÉBEC LE CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE AU QUÉBEC Hiver 2001-2002 Sondage réalisé pour Par la firme la firme de sondages BAROMÈTRE INC. Mars 2002 MÉTHODOLOGIE Méthodologie en bref : sondage téléphonique réalisé auprès

Plus en détail

Sondage auprès de pères salariés ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) à la suite d une naissance

Sondage auprès de pères salariés ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) à la suite d une naissance En JUIN 2014 Sondage auprès de pères salariés ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) à la suite d une naissance Rapport final Présenté à : Par : Conseil de gestion de l assurance

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE Diffusion : 10-11 novembre 2008

RAPPORT D ANALYSE Diffusion : 10-11 novembre 2008 La politique provinciale RAPPORT D ANALYSE Diffusion : 10-11 novembre Méthodologie Ce sondage Léger Marketing a été effectué par téléphone auprès de 1 001 Québécois et Québécoises, du 7 au 9 novembre.

Plus en détail

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Sondage d opinion auprès des Canadiens FONDATION ÉMERGENCE ÉTUDE OMNIBUS PAN CANADIENNE Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Mai 2007 Dossier : 12717-010 507, place

Plus en détail

Les Canadiens et les concours de beauté féminins

Les Canadiens et les concours de beauté féminins PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et les concours de beauté féminins Rapport Février 2003 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Télec. : 514-987-1960

Plus en détail

Les Canadiens et le rôle du Pape

Les Canadiens et le rôle du Pape PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et le rôle du Pape Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Télec. : 514-987-1960 www.legermarketing.com 1.

Plus en détail

Les résidents de l arrondissement Montréal-Nord et la vie municipale Indicateur Municipal 2015

Les résidents de l arrondissement Montréal-Nord et la vie municipale Indicateur Municipal 2015 Les résidents de l arrondissement Montréal-Nord et la vie municipale Indicateur Municipal 2015 Présentation des résultats Par : Cyntia Darisse, chargée de projet Le 27 novembre 2015 Contexte et objectifs

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux)

PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux) PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux) Sondage réalisé par le Programme québécois Pairs Aidants Réseau Nathalie Lagueux, travailleuse

Plus en détail

Sondage sur le chauffage résidentiel au bois

Sondage sur le chauffage résidentiel au bois Sondage sur le chauffage résidentiel au bois Sondage sur le chauffage résidentiel au bois Rapport d analyse des résultats Présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal 8 mai 2015 i Table des matières

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Le développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec. Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement du Québec

Le développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec. Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement du Québec Le développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement du Québec Novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES Le Conseil régional

Plus en détail

La Charte des valeurs. Publication : janvier 2014

La Charte des valeurs. Publication : janvier 2014 La Charte des valeurs Publication : janvier 2014 2 La présente étude a été réalisée par Internet auprès de 1 000 Québécois âgées de 18 ans et plus, réparties dans toutes les régions de la province, entre

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE Date de publication : 18 septembre 2008

RAPPORT D ANALYSE Date de publication : 18 septembre 2008 Les élections fédérales au Québec RAPPORT D ANALYSE Date de publication : 18 septembre 2008 Méthodologie Ce sondage Léger Marketing a été effectué par téléphone auprès de 1 001 Québécois et Québécoises,

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

ENQUETE AUPRES DES MEDECINS

ENQUETE AUPRES DES MEDECINS ENQUETE AUPRES DES MEDECI LIBERAUX DE FRANCHE-COMTE SUR LES RENDEZ-VOUS NON HONORES PAR LES PATIENTS URPS-ML-Franche-Comté U R P S - M L - F r a n c h e - C o m t é 2 8 r u e d e l a R é p u b l i q u

Plus en détail

LA PERCEPTION DES INVESTISSEURS CANADIENS QUANT AUX FONDS COMMUNS DE PLACEMENT ET À L INDUSTRIE DES FONDS COMMUNS 2015

LA PERCEPTION DES INVESTISSEURS CANADIENS QUANT AUX FONDS COMMUNS DE PLACEMENT ET À L INDUSTRIE DES FONDS COMMUNS 2015 LA PERCEPTION DES INVESTISSEURS CANADIENS QUANT AUX FONDS COMMUNS DE PLACEMENT ET À L INDUSTRIE DES FONDS COMMUNS 2015 Rapport rédigé pour : L INSTITUT DES FONDS D INVESTISSEMENT DU CANADA Par : POLLARA

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2013

Plus en détail

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité Communiqué de presse Pour diffusion immédiate SONDAGE ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS-LÉGER MARKETING: Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec -Sondage CROP réalisé pour l AQESSS -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec -Sondage CROP réalisé pour l AQESSS - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec -Sondage CROP réalisé pour l AQESSS - Présentation des résultats Par Alain Giguère Président, CROP inc. 21 Mai 2009 1

Plus en détail

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Information à l intention du personnel Les conditions de la retraite dès 2012 Le 19 juillet 2011 Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Page 2 de 10 Sommaire 1. En bref, les nouveautés concernant

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Sondage réalisé par pour en partenariat avec Publié le 23 juin 2016 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par

Plus en détail

La réforme de la santé au Québec Sondage auprès de la population québécoise. 30 avril 2015 Projet 15098-003

La réforme de la santé au Québec Sondage auprès de la population québécoise. 30 avril 2015 Projet 15098-003 La réforme de la santé au Québec Sondage auprès de la population québécoise 30 avril 2015 Projet 15098-003 Méthodologie Collecte des données La présente étude a été réalisée par le biais d un sondage

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Page 1 sur 9 Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Objectifs et méthodologie de l enquête Afin de renforcer sa stratégie d amélioration continue au service du développement

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Trousse du présentateur 2014-2015. Écoles secondaires et cégeps (formations préuniversitaires)

Trousse du présentateur 2014-2015. Écoles secondaires et cégeps (formations préuniversitaires) Trousse du présentateur 2014-2015 Écoles secondaires et cégeps (formations préuniversitaires) _pager votre passion. Pros recherchés! Vous avez en main la trousse du présentateur de l Ordre des CPA du Québec.

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC Jacques Roy, Ph.D. et Pierre Filiatrault, Ph.D. 1/8

Plus en détail

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet salariés-parents 26 avril 2013 Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 Tableau de bord 6

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

SONDAGE D OPINION QUANT AU SOUTIEN DE L INDUSTRIE DE L AMIANTE PAR LE GOUVERNEMENT. PROJET 14620-001 12 janvier 2011

SONDAGE D OPINION QUANT AU SOUTIEN DE L INDUSTRIE DE L AMIANTE PAR LE GOUVERNEMENT. PROJET 14620-001 12 janvier 2011 SONDAGE D OPINION QUANT AU SOUTIEN DE L INDUSTRIE DE L AMIANTE PAR LE GOUVERNEMENT PROJET 14620-001 12 janvier 2011 6 Sondage d opinion quant au soutien de l industrie de l amiante par le gouvernement

Plus en détail

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING Juin 2004 Syndicat Syntec des Conseils en Evolution Professionnelle 3, rue Léon Bonnat 75016 Paris Contexte de l étude Questionnaire de 15 questions adressé aux clients

Plus en détail

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public N 729 ENQUETE SUR LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DANS L INDUSTRIE AU - TROISIEME TRIMESTRE 215 - L enquête d opinion auprès des chefs d entreprise industrielle, initiée par les services de l ONS couvre

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 28 mars 2013 Le marché du travail en Belgique en 2012 Nouveaux chiffres de l enquête sur les forces de travail Combien de personnes ont exercé un travail rémunéré? Combien

Plus en détail

Étude quantitative portant sur l intégration des immigrants en entreprise au Québec. Conseil du Patronat du Québec

Étude quantitative portant sur l intégration des immigrants en entreprise au Québec. Conseil du Patronat du Québec Étude quantitative portant sur l intération des immirants en entreprise au Québec Conseil du Patronat du Québec Table des matières Pae Contexte... 3 Méthodoloie.. 5 Faits saillants..... 9 Résultats.. 14

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES De quoi s agit-il? La mesure des risques discriminatoires dans les carrières professionnelles au sein d une organisation présente des difficultés.

Plus en détail

Document de collecte de données dans les AREF 1

Document de collecte de données dans les AREF 1 Document de collecte de données dans les AREF Objet Responsables de la collecte Échéance Document de référence Collectes régionales de données concernant la formation des DÉ. Les CRM et CTAREF dans chaque

Plus en détail

Près de la moitié des Canadiens sont ouverts à la représentation proportionnelle

Près de la moitié des Canadiens sont ouverts à la représentation proportionnelle SYSTÈMES ÉLECTORAUX Page 1 de 5 Près de la moitié des Canadiens sont ouverts à la représentation proportionnelle Le tiers des répondants sont d avis que le système électoral actuel, c est-àdire le système

Plus en détail

Sondage sur les obstacles à l adhésion au dépôt direct auprès des bénéficiaires du Soutien aux enfants (2013)

Sondage sur les obstacles à l adhésion au dépôt direct auprès des bénéficiaires du Soutien aux enfants (2013) Sondage sur les obstacles à l adhésion au dépôt direct auprès des bénéficiaires du Soutien aux enfants (2013) Rédaction Louise Guilbault Collaboration Lyne Des Groseilliers Cynthia Coutu Mise en page Nathalie

Plus en détail

Les Canadiens et les dispositions prises en regard de leur décès

Les Canadiens et les dispositions prises en regard de leur décès PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et les dispositions prises en regard de leur décès Rapport Janvier 2003 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8! Tél. : 514-982-2464!

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Les résultats de l industrie Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : D. Sikouk - Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction

Plus en détail

Document totalement confidentiel Droits de reproduction interdits 1

Document totalement confidentiel Droits de reproduction interdits 1 Document totalement confidentiel Droits de reproduction interdits 1 Baromètre ALPTIS/AGEFI ACTIFS/MOLITOR CONSULT Les CGPI et la Prévoyance Septembre 2013 - Baromètre Prévoyance CGPI ALPTIS/AGEFI ACTIFS/MOLITOR

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS Montréal, le 6 mars 2007 Un sondage réalisé du 28 février au 4 mars 2007 par la maison CROP

Plus en détail

Les Français et les nouveaux partis politiques LEVEE D EMBARGO LE 7 DECEMBRE 4H00

Les Français et les nouveaux partis politiques LEVEE D EMBARGO LE 7 DECEMBRE 4H00 Décembre 2013 Les Français et les nouveaux partis politiques Sondage réalisé par pour - Diffusé le samedi 7 décembre 2013 LEVEE D EMBARGO LE 7 DECEMBRE 4H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

OBSERVER ANALYSER INFLUENCER. Sondage auprès des citoyens de la ville de Brossard. Rapport final présenté à :

OBSERVER ANALYSER INFLUENCER. Sondage auprès des citoyens de la ville de Brossard. Rapport final présenté à : de la ville de Brossard Rapport final présenté à : Alain Gauthier, Directeur Direction des communications 11 juin 2015 OBSERVER ANALYSER INFLUENCER Réf. : 2075_201505/EL/cp 514 282-0333 1 800 474-9493

Plus en détail

Toutefois, certains articles du projet de règlement méritent d être clarifiés ou précisés. G.O. II, 13 novembre 2002, 134 e année, n o 4 6, page 7739.

Toutefois, certains articles du projet de règlement méritent d être clarifiés ou précisés. G.O. II, 13 novembre 2002, 134 e année, n o 4 6, page 7739. Commentaires de l OTPQ concernant le projet de Règlement modifiant le Règlement d application de la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d œuvre Le 13

Plus en détail

Edito. SUBANOR 2008-2 - Réorientation après une année dans le supérieur, selon le bac

Edito. SUBANOR 2008-2 - Réorientation après une année dans le supérieur, selon le bac Edito Fruit d un partenariat entre différents acteurs du système éducatif (rectorat de Rouen, région Haute-Normandie, universités de Rouen et du Havre, DRAAF Haute-Normandie), le projet SUBANOR s intéresse

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES

ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES TABLE DES MATIÈRES ÉTAPES POUR EFFECTUER UNE ÉTUDE DE MARCHÉ... 3 1) COLLECTE DE DONNÉES PRIMAIRES :...3 2) CONSULTEZ INTERNET :...3 3) ENTREZ EN CONTACT AVEC DES PERSONNES-CLÉS

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET zéro PROPOSITION DE CORRECTION Remarque préalable Les propositions qui suivent ne prétendent pas à l exhaustivité ni à

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

1.1 À qui la FCEI fait-elle référence par l utilisation du terme «agent autorisé»?

1.1 À qui la FCEI fait-elle référence par l utilisation du terme «agent autorisé»? Réseau de distribution 1. Référence : FCEI, Tableau comparatif, 1. Définitions «En accord, suggestion : À l exclusion de Gaz Métro ou tout agent autorisé, nul ne peut, à aucun moment, ni d aucune façon,

Plus en détail

Prévoyance collective

Prévoyance collective Prévoyance collective Résultats de l étude CTIP / Crédoc sur la perception de la gestion paritaire des institutions de prévoyance par les employeurs Dossier de presse Jeudi 7 avril 2011 Contact Presse

Plus en détail

Les Canadiens et le bilinguisme

Les Canadiens et le bilinguisme Les Canadiens et le bilinguisme Rapport final Présenté à La Société Radio-Canada Recherche, Grille et Diffusion Décembre 2006 07-5517rap-final-complet Table des matières Méthodologie 3 Notes de lecture..

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos le 4 décembre 2008 1 La méthodologie de l étude Cette enquête a été menée du 7 au 24 octobre 2008 auprès de 403 DRH/RF et de

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Climat Social Janvier 2006 Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Ce sondage est réalisé pour en partenariat avec I. Méthodologie 2 Méthodologie Échantillon de 1405 salariés

Plus en détail

3ANALYSER LES INFORMATIONS DES FICHIERS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH) : ÉLÉMENTS DE MÉTHODOLOGIE

3ANALYSER LES INFORMATIONS DES FICHIERS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH) : ÉLÉMENTS DE MÉTHODOLOGIE 3ANALYSER LES INFORMATIONS DES FICHIERS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH) : ÉLÉMENTS DE MÉTHODOLOGIE P. 35/42 FICHE N 10 : Les conditions d une exploitation des fichiers de GRH P. 43/49 FICHE N

Plus en détail

La mémoire de 1982 : amnésie, confusion, acceptation, désillusion ou contestation?

La mémoire de 1982 : amnésie, confusion, acceptation, désillusion ou contestation? a3n 0s La mémoire de 1982 : amnésie, confusion, acceptation, désillusion ou contestation? François Rocher École d études politiques Université d Ottawa Communication présentée au colloque 30 ans après

Plus en détail

LA SOUTENANCE DE VOTRE PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL

LA SOUTENANCE DE VOTRE PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL LA SOUTENANCE DE VOTRE PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL TIMING : 30 minutes de soutenance dont : 15 minutes de présentation 10 à 15 minutes de questions/réponses et commentaires du jury 5 minutes de délibération

Plus en détail

Cahier de mise en candidature Travailleur autonome Renseignements sur l entreprise

Cahier de mise en candidature Travailleur autonome Renseignements sur l entreprise PRIX DISTINCTION 2013 L excellence reconnue en Haute-Yamaska et région! 2013 Cahier de mise en candidature Travailleur autonome.. Comme les finalistes et les gagnants seront dévoilés lors de la soirée

Plus en détail

Six Canadiens sur dix déclarent détenir un REER, proportion en hausse par rapport au creux de 54 % enregistré en 2009

Six Canadiens sur dix déclarent détenir un REER, proportion en hausse par rapport au creux de 54 % enregistré en 2009 Six Canadiens sur dix déclarent détenir un REER, proportion en hausse par rapport au creux de 54 % enregistré en 2009 - La hausse a été enregistrée dans toutes les tranches d âge, à l exception de celle

Plus en détail

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord DATE DE PARUTION OCTBRE 2009 ANNÉE 2009 Faits marquants : L e s c o n t r a t

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Menu. Les enjeux et le futur de la profession comptable. Réseau CPA-Parlementaires. Daniel McMahon, FCPA, FCA

Menu. Les enjeux et le futur de la profession comptable. Réseau CPA-Parlementaires. Daniel McMahon, FCPA, FCA Les enjeux et le futur de la profession comptable Daniel McMahon, FCPA, FCA Président et chef de la direction Colloque CPA-Parlementaires 22 octobre 2014 Québec Menu Réseau CPA-Parlementaires Campagne

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

L intimidation au Québec. 19 novembre 2012

L intimidation au Québec. 19 novembre 2012 L intimidation au Québec 19 novembre 2012 2 La présente étude a été réalisée par Internet auprès de 652 personnes de plus de 18 ans, réparties dans toutes les régions du Québec. Les entrevues ont été réalisées

Plus en détail

COMMISSAIRE À LA SANTÉ ET AU BIEN-ÊTRE PERCEPTIONS ET EXPÉRIENCES DES MÉDECINS DE PREMIÈRE LIGNE : LE QUÉBEC COMPARÉ

COMMISSAIRE À LA SANTÉ ET AU BIEN-ÊTRE PERCEPTIONS ET EXPÉRIENCES DES MÉDECINS DE PREMIÈRE LIGNE : LE QUÉBEC COMPARÉ COMMISSAIRE À LA SANTÉ ET AU BIEN-ÊTRE PERCEPTIONS ET EXPÉRIENCES DES MÉDECINS DE PREMIÈRE LIGNE : LE QUÉBEC COMPARÉ Résultats de l enquête internationale sur les politiques de santé du Commonwealth Fund

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans

Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans Rapport final le 19 janvier 2001 RAPPORT FINAL Table des matières RÉSUMÉ... I 1. INTRODUCTION...1

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Les Français face à la PMA, la GPA et l'homoparentalité

Les Français face à la PMA, la GPA et l'homoparentalité 20 mars 2013 N 111 105 Contacts : 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 François Kraus Francois.kraus@ifop.com Les Français face à la PMA, la GPA et l'homoparentalité pour SOMMAIRE Note méthodologique 03 I -

Plus en détail

Note méthodologique. Acteurs Publics. Étude réalisée par l'ifop pour : Échantillon : Échantillon de 351 agents de la fonction publique de catégorie A.

Note méthodologique. Acteurs Publics. Étude réalisée par l'ifop pour : Échantillon : Échantillon de 351 agents de la fonction publique de catégorie A. pour Observatoire de la modernisation de l État 4 ème enquête : les Fonctionnaires de catégorie A, le système de santé et les futures Agences Régionales de Santé Janvier 2010 N 18282 Contacts Ifop : Frédéric

Plus en détail

Mémoire d Attention FragÎles

Mémoire d Attention FragÎles Mémoire d Attention FragÎles Enjeux énergétiques des Îles-de-la-Madeleine Présenté dans le cadre des Consultations publiques de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec. Îles-de-la-Madeleine

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

Image & Stratégie LES SENIORS ET LA CREATION D ENTREPRISE. - Synthèse du sondage de CSA - N 1001594B Novembre 2010

Image & Stratégie LES SENIORS ET LA CREATION D ENTREPRISE. - Synthèse du sondage de CSA - N 1001594B Novembre 2010 Image & Stratégie LES SENIORS ET LA CREATION D ENTREPRISE - Synthèse du sondage de CSA - N 1001594B Novembre 2010 CSA Politique-Opinion 2 rue de Choiseul, 75002 Paris Tél. (33) 01 44 94 40 00 Fax. (33)

Plus en détail

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015 Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité Mars 2015 Table des matières CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 4 RÉSULTATS DÉTAILLÉS Section A : Clients D sans puissance

Plus en détail

Dossier d admission au master en sciences de la santé publique par la VAE (VAE A) Année académique 2009-2010

Dossier d admission au master en sciences de la santé publique par la VAE (VAE A) Année académique 2009-2010 Dossier d admission au master en sciences de la santé publique par la VAE (VAE A) Année académique 2009-2010 1. Objectifs du dossier d admission par la VAE : Apporter les éléments utiles pour juger de

Plus en détail