09 DECEMBRE Bilan du Système de Gestion de la Sécurité 2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "09 DECEMBRE 2011. Bilan du Système de Gestion de la Sécurité 2011"

Transcription

1 Site de Sainte Foy-de-Peyrolières Réunion CLIC du 09 DECEMBRE 2011 Bilan du Système de Gestion de la Sécurité 2011

2 Rappel de nos activités PLAN 1. Actions réalisées pour la prévention des risques et leur coût 2. Bilan du système de gestion de la sécurité (SGS) 3. Programme pluri-annuel d objectifs de réduction des risques 4. Décisions individuelles dont l installation a fait l objet Bilan des Inspections effectuées en 2011 par la D.R.E.A.L (cf Présentation DREAL) Points divers

3 RAPPEL DE NOTRE ACTIVITE LACROIX-RUGGIERI commercialise des Feux d Artifices de Divertissement en France et à l exportation. Nos équipes stockent, conditionnent, réalisent et distribuent des produits pyrotechniques agréés et emballés dans des colis respectueux de la Réglementation des Matières Dangereuses.

4 NOS PRINCIPALES REALISATIONS en 2011 FRANCE: Paris, Carcassonne, La Rochelle, Blois, Brest, Toulouse, Arras, Bordeaux, Arcachon, Nice, Berre, Dijon, Biarritz, Mariage princier (Monaco) Parc d attractions: Le Puy-du Fou Disney, Astérix A L ETRANGER: Dakar (Sénégal) Casablanca (Maroc) Turkménistan (6 feux) Montréal (Canada)

5 NOTRE METIER : La Pyrotechnie STOCKAGE PRELEVEMENT de Produits ou colis

6 NOTRE METIER : La Pyrotechnie TRI CONDITIONNNEMENT / EMBALLAGE

7 NOTRE METIER : La Pyrotechnie STOCKAGE avant Expédition EXPEDITION

8 LE CŒUR DE NOTRE METIER LA réalisation de SPECTACLE PYROTECHNIQUE

9 BILAN 2011

10 RAPPEL : Politique HSE POLITIQUE INCHANGEE Contenu 1. Mettre en oeuvre un Système de Management HSE basé sur la Directive Seveso 2, à l ISO14001 et OH SAS et s appuyant chaque fois que possible sur des outils communs avec le SMQ. 2. Perpétuer la culture de la prévention, à tous niveaux de l entreprise, par la participation de tous. 3. Réaliser toutes les opérations dans les meilleures conditions possibles d hygiène, de sécurité et de protection de l environnement, tant vis à vis du personnel, des collectivités voisines que des biens publics et privés. 4. Être conforme à la réglementation 5. S inscrire dans une démarche perpétuelle de progrès

11 RAPPEL DES OBJECTIFS 2011

12 1- Activités du site Nous avons eu cette année une activité légèrement supérieure à celle de l année dernière pour un chiffre d affaire avoisinant les 11 M (Valeur prévisionnelle à fin Novembre 2011 et conforme au budget prévisionnel) 100 Grands Feux, 300 Feux Moyens, 4000 Feux Catalogues (Mairies, Associations, etc..) ont été vendu. Valeur 2009 = 9,6 M Valeur 2010 = 9,2M

13 1- ACTIONS REALISEES POUR LA PREVENTION DES RISQUES ET LEUR COÛT En 2011

14 BILAN SOCIAL CANTINE: Un nettoyage de la partie restauration a été réalisée par une société externe en début d année Coût: 1600 Un nettoyage journalier de l ensemble des bureaux et des locaux sociaux a été sous-traité à une société externe en 2011 suite au départ du personnel interne qui faisait cette prestation. Coût:

15 BILAN SOCIAL Climatiseurs: Contrôle, maintenance, traitement anti-bactériens : 2000 Mise en place de nouvelles régulations et programmations sur les bâtiments et ateliers suite à un bilan «Energie» réalisé sur l ensemble du Groupe LACROIX. Coût : 2700

16 BILAN FORMATION CDD, INTERIMS Nbre de personnels CDD «Garonne Emploi» présents sur le site: 42 en cumul = (15,5 ETP) Nbre de personnels «Intérims» présents sur le site: 12 pour remplacement des salariés absents ou opérations particulières = (0,44 ETP) Nbre de personnels «Intérims» présents sur le site pour déchargement des conteneurs: 38 ( 0,22 ETP) ( durée moyenne 4 à 5 heures) Personnels formés et habilités en pyrotechnie en 2011 : 42 personnes (CDD, CDI, Intérims).

17 Améliorations des postes de travail Un travail important de mise à jour des modes opératoires réalisé en 2010 et a été finalisé en Les travaux d aménagements des postes de travail liés essentiellement à la sécurité et à l ergonomie des postes seront terminées pour la saison 2012 (6 bâtiments réalisés avec en moyenne 4 postes/bâtiment) Travaux réalisés: Peinture intérieure, réfection des huisseries, réalisation de postes de travail mieux adaptés aux produits. Coût:

18 Rappel Vue extérieure Postes indépendants Ou postes doubles Postes de travail vue intérieure

19 Les bâtiments E6,E7,E8 ont été activé 750 m2 de zone de stockage en plus

20

21 Vue en 3D des bâtiments 3 Bâtiments indépendants séparés par des murs béton

22

23 CES BÂTIMENTS ONT PERMIS: D optimiser les surfaces de stockage sans en augmenter la capacité du site (masse de matière pyrotechnique inchangée), D améliorer les flux internes, De regrouper sur une même zone toutes les commandes à expédier, De minimiser l impact sur l environnement, De réduire les zones de sécurité, De réduire en cas d accident l impact économique de l entreprise, Optimiser la gestion des livraisons (regroupement d une même zone de livraison dans un même local), D éloigner la zone d expédition du cœur de l entreprise.

24 Maintien des coupe-feux en état Ancienne roue d accès Les coupe-feu ceinturent toute la zone pyrotechnique

25 Station d Epuration La station d épuration de l ensemble du site a été mise en service en début d année et son fonctionnement validé par les services concernés (Syndicat des Eaux)

26 2- BILAN DU SYSTEME DE GESTION DE LA SECURITE

27 Bilan du système de gestion de la sécurité 1- Organisation formation Formation de l ensemble des personnels arrivants sur le site (CDD, Intérims, Nouveaux embauchés, Entreprises extérieures) + Formation trimestrielles. Plans de prévention ou permis de travail pour les entreprise extérieures. Réunion de sécurité, tenue à jour d un planning.

28 Bilan du système de gestion de la sécurité 1- Organisation formation Formation de Recyclage SST: (12 personnes) Formation de Recyclage Habilitation électrique: (2 personnes) Formation Transport de Matières Dangereuses : ( 4 personnes) Formation Gestes et Postures: (4 personnes) Formation CACES R372 CACES 3: (13 personnes) Formation incendie: ( 25 personnes)

29 Bilan du système de gestion de la sécurité 1- Organisation formation Réalisation d une Revue de Direction avec présentation du bilan annuel et des objectifs de l année à venir ( Revue tenue le 09 février 2011 avec présence de la Direction Générale).

30 Bilan du système de gestion de la sécurité 2- Maîtrise des procédés, Maîtrise d exploitation Des Réunions Mensuelles sur le suivi des travaux et des Réunions Trimestrielles sur le planning sécurité sont réalisées avec tenue à jour de tableaux de bord de suivi. Barrières de sécurité (Éléments Importants pour la Sécurité) contrôlés périodiquement selon un programme d audit et maintenus en parfait état.

31 Bilan du système de gestion de la sécurité 3- Gestion des Modifications Processus liés à l activité audités par les système ISO 9001 et ISO (mise en place de fiches d Avis de probléme) Sécurité des stockages maintenu régulièrement en état et audité mensuellement Tenue d un état mensuel des stocks (Timbrage des dépôts)

32 Bilan du système de gestion de la sécurité 4- Gestion des Situations d urgence Exercices semestriels d entraînement des équipiers de première intervention réalisés le 24/08/2011 et le 05/12/2011 Vérification des poteaux «incendie» par l APAVE le 11/08/2011 (aucune remarque) Essais mensuels de sirène le 1er Mercredi de chaque mois ( un essai de sirène PPI réalisé en octobre 2011) Exercice POI/PPI réalisé le 05 Décembre 2011

33 Bilan du système de gestion de la sécurité DEPENSES DIVERSES Contrôles périodiques: 5000 Mise en conformité Electrique: 3500 Gardiennage + interventions: 4900 Equipements spécifiques: 1450 Achat d un véhicule équipé: 7780 Débroussaillage des fossés: 1500 Location de stockages pyrotechniques externes: 100 K

34 Bilan du système de gestion de la sécurité Location de Chapiteaux: 7477 Révision de la sirène: 430 Location de chariots élévateurs:17000 Location de véhicules électriques:16000 Révision des talkies-walkies: 1493 Achat et location de talkies-walkies: 1000

35 Bilan du système de gestion de la sécurité Réalisation de maintenance diverses: Révision Groupe de pompage: (2000 ) Révision du Compresseur: ( 400 ) Évacuation déchets spéciaux: (4200 ) Achat de bacs fermés pour le transport: (2800 ) Réalisation d une prise de pompage pour les pompiers sur la bâche à eau (1500 ) 21 DECEMBRE 2010 S.M.H.S.E. BILAN du Système de Gestion

36 09DECEMBRE 2011 S.M.H.S.E. BILAN du Système de Gestion

37 BILAN EXPEDITIONS 2011

38 Nos différents types de Transport sont: ROUTIER (89,8%) MARITIME (10%) AERIEN (0,2%)

39 SYNTHESE DES EXPEDITIONS 80 % en 4 mois 17%

40 * * Poids brut total des expéditions

41 BILAN DES EXPEDITIONS Nbre de véhicules sortants en 2011: 532 ( 520 en 2009) (535 en 2010) 09DECEMBRE 2011 S.M.H.S.E. BILAN du Système de Gestion

42 BILAN SAISONS / PYROTECHNIQUE RECPAPITULATIF ANNUEL

43 BILAN TIRS 2011 (2010: 69 tirs) (2009: 106) (2008: 88)

44 SYNTHESE ANNUELLE

45 Nbre de journée/période 2011

46 BILAN 2011 : ACCIDENTOLOGIE Aucun incident ou accident d origine ou à conséquence pyrotechnique n a été recensé sur le site de Ste Foy-de-Peyrolières DETAILS des accidents non pyrotechniques: PERSONNEL LACROIX : 0 accidents PERSONNEL GARONNE-EMPLOI : 1 accident (accident de plain-pied) PERSONNELS INTERIMS : 0 accident S.M.H.S.E. BILAN du Système de Gestion

47 BILAN 2011 : ACCIDENTOLOGIE

48 BILAN DECHETS DECEMBRE 2010 S.M.H.S.E. BILAN du Système de Gestion

49 BILAN DECHETS Moyenne/5 dernières années: 55 Tonnes de déchets/an pour un coût moyen de 7000 Euros/an

50 SUIVI DES DECHETS

51 TABLEAU DE SUIVI DES DEPENSES DECHETS

52 BILAN DECHETS Un enlèvement de Déchets Dangereux ( bidons vides de peinture, tubes de colle, bidons vides de désherbant, etc ) et un enlèvement de scories de destruction a été réalisé par une société spécialisé en 2011.

53 PPRT PLAN PARTICULIER DES RISQUES TECHNOLOGIQUES Pas d Evolution en 2011

54 POINT PPI 2011 Un exercice programmé pour le site de Ste Foy en 2011

55 POI/PPI: Scénario 09 DECEMBRE 2011 S.M.H.S.E. BILAN du Système de Gestion

56 09 DECEMBRE 2011 S.M.H.S.E. BILAN du Système de Gestion

57

58 LES ENJEUX 2011 REDISTRIBUTION DES ACTIVITES DE LOGISTIQUE AVEC LES AUTRES SITES DU GROUPE. Des commandes ont été stockées sur les autres sites ou sur des dépôts loués momentanément pour des raisons de disponibilité de surface et non d atteinte du timbrage maximal du site. TRANSPORT 36 conteneurs (35 pyrotechniques) ont été livrés en provenance de Chine en 2011 ( 33 en 2008, 43 en 2009, 43 en 2010 ). 530 transports pyrotechniques ont été effectué au départ du site tout produit confondu. 830 transports tout produit confondu (entrée-sorties) ont été recensé

59 Dates des Inspections L Inspection «DREAL» (Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement, et du Logement) a été réalisée le 10 juin L Inspection «IPE» (Inspection des Poudres et Explosif) a été réalisée le 2 septembre 2011 en présence de l Inspection du Travail et de la DREAL.

60 STOCKAGE TEMPORAIRE RECONDUIT La structure bâchée type «chapiteaux» a été reconduite sur l aire bétonnée dans la zone des «F». Capacité de stockage: 3000 kg de 1.3.b G (4500 kg 1.4). Cette zone implantée proche de la zone d activité tout en étant dans une zone de stockage permet de stocker nos encours de fabrication (Commandes non terminées en fin de journée), ce qui réduit de façon notable les flux de matières dangereuses sur le site. Elle sera de nouveau reconduite en 2012.

61

62 Programme pluri-annuel d objectifs de réduction des risques et d amélioration des conditions de travail Réalisation d un ensemble de vidéo-surveillance par la mise en place d un système de caméras mobiles disposées de façon à pouvoir observer un départ de feu ou un feu se propageant sur le site en dehors des heures ouvrées. A ce jour aucune effraction et aucun départ de feu à l intérieur ou à l extérieur du site n a été constaté lors des rondes «vidéo» ou sur le terrain.

63

64 CAMERA 1 CAMERA 2

65 Programme pluri-annuel d objectifs de réduction des risques et d amélioration des conditions de travail RAPPEL Réalisation de nouveaux postes de travail et réfection de certains postes existants (10 K ), Réalisation d un ensemble de vidéo-surveillance (68 K ) Réalisation d une station d assainissement autonome en lieu et place des anciennes fosses septiques (31 K )

66 Décisions individuelles dont l installation a fait l objet Aucune décision individuelle n a été signifié à l exploitant en DECEMBRE 2011 S.M.H.S.E. BILAN du Système de Gestion

67 MERCI DE VOTRE ATTENTION

Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010

Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010 Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2009 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

Comité de Suivi de Site

Comité de Suivi de Site Site de Clermont le 23 juin 2014 Organisation, formation Alignement des structures et organisations avec celles définies par le groupe BASF et le Responsible Care Analyse des risques Remise de l EDD révisée

Plus en détail

Senlis, le 07 Janvier 2010. et de Concertation

Senlis, le 07 Janvier 2010. et de Concertation Senlis, le 07 Janvier 2010 Comité Local d Information d et de Concertation ComitéLocal d Information et de Concertation Bilan du SGS. Bilan des exercices POI. Action réalisée pour la prévention des risques.

Plus en détail

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2012 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79)

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79) 1 Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique Dépôt de Thénezay (79) Présentation de l entreprise 2 RUBRIQUE Etablissements concernés Activités du site Installations classées

Plus en détail

Société française du pipeline du Jura

Société française du pipeline du Jura Société française du pipeline du Jura Réunion CLIC du 25 novembre 2010 Agenda 1. Actions réalisées pour la prévention des risques et leur coûts. 2. Bilan du système de gestion de la sécurité 3. Comptes-rendus

Plus en détail

Préfecture d'ille et Vilaine - Direction de la Sécurité Civile

Préfecture d'ille et Vilaine - Direction de la Sécurité Civile Préfecture d'ille et Vilaine - Direction de la Sécurité Civile Autorisations nécessaires Feux Catégorie 3 (ex k3) : supérieur à 35Kg de Matières actives Autorisation du Maire Liste des produits Catégorie

Plus en détail

CLIC UKOBA du 1er septembre 2010. Bilan de gestion des risques et de la sécurité

CLIC UKOBA du 1er septembre 2010. Bilan de gestion des risques et de la sécurité du 1er septembre 2010 Bilan de gestion des risques et de la sécurité SOMMAIRE Actions de prévention des risques Bilan du système de gestion de la sécurité Incidents et accidents Exercices d alerte Mention

Plus en détail

CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012

CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012 CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012 Bilan annuel - Année 2011 Sommaire 1. Organisation QHSE Nos référentiels Nos certifications Nos engagements 2. Audits du SGS 3. Inspections DREAL 4.

Plus en détail

Sécurité Incendie Secourisme

Sécurité Incendie Secourisme Formations Sécurité Incendie Secourisme tel 01-60-26-34-15 fax 01-64-27-76-37 In Situ Formation 18 allée Apollon 77410 Gressy Centre de Formation Déclaration n 11770400477 Sommaire 1. Qui sommes-nous?

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2016

CATALOGUE FORMATION 2016 La réglementation des matières dangereuses CATALOGUE FORMATION 2016 Société d Assistance en Pyrotechnie BP 80029 13551 SAINT MARTIN DE CRAU CEDEX Tel : 04.90.47.03.77 / Fax : 04.90.47.03.02 / E-mail :

Plus en détail

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Comité Local d Information et de Concertation du 20 Novembre 2012 DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Bilan annuel de l exploitant 1 PRESENTATION GENERALE DU DEPOT Acheté en 1968 et successivement agrandi

Plus en détail

COMITE LOCAL D'INFORMATION ET DE CONCERTATION (CLIC) Réunion du 27 octobre 2010 Mairie de Merpins

COMITE LOCAL D'INFORMATION ET DE CONCERTATION (CLIC) Réunion du 27 octobre 2010 Mairie de Merpins COMITE LOCAL D'INFORMATION ET DE CONCERTATION (CLIC) Réunion du 27 octobre 2010 Mairie de Merpins CENTRE D'ELABORATION PRODUIT DE MERPINS (CEP) Les Guichardes 16100 Merpins 1 SOMMAIRE A Activité du centre

Plus en détail

Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015

Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015 Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015 Julien ARMENGOL, Chef d établissement Sami DICK, Responsable Sécurité Industrielle et Qualité Plan Contexte

Plus en détail

CLIC/ 25Juin 2010 Page 1

CLIC/ 25Juin 2010 Page 1 Réunion CLIC NITRO-BICKFORD Dépôt de Bagard 25 Juin 2010 CLIC/ 25Juin 2010 Page 1 Evolution du dépôt depuis 2006 (dernière réunion CLIC) CLIC - 25 Juin 2010 Page 2 2006 : Diagnostic Amiante Faits Marquants

Plus en détail

Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD

Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD Extraits de la note rédigée le 15 janvier 2010 Eric FERRERO Groupe SEPPIC 1 Faits marquants Groupe SEPPIC Site SEPPIC/SEPIPROD

Plus en détail

Réunion du CLIC Simafex jeudi 30 juin 2011

Réunion du CLIC Simafex jeudi 30 juin 2011 Réunion du CLIC Simafex jeudi 30 juin 2011 Bilan annuel 2010-2011 Chiffres clés 2010 de Simafex Article D125-34 du Code de l Environnement : Le bilan annuel présenté par l exploitant comporte : Les actions

Plus en détail

COMMUNICATION COMMUNICATION. Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. sur le progrès (COP)

COMMUNICATION COMMUNICATION. Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. sur le progrès (COP) Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. COMMUNICATION sur le progrès (COP) COMMUNICATION par France Sécurité du 16 mars 2012 au 16 mars 2013 Principes

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2009

BILAN D ACTIVITES 2009 BILAN D ACTIVITES 2009 SOMMAIRE 1) Glossaire 2) Généralités Activités Faits marquants de l année 2009 3) Risques liés aux installations 4) La prévention des risques Systèmes de management Gestion des Entreprises

Plus en détail

Bilan annuel sécurité environnement 2014

Bilan annuel sécurité environnement 2014 27 octobre 2015 1 2 Bilan annuel sécurité environnement 2014 L activité du site en quelques chiffres Bilan environnemental 2014 Bilan des incidents / accidents en 2014 Formations Exercices et contrôles

Plus en détail

Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013. DREAL Poitou-Charentes

Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013. DREAL Poitou-Charentes Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013 DREAL Poitou-Charentes 1. Réglementation ICPE stockage d'explosifs Artifices de divertissement : explosifs Rubrique

Plus en détail

Certification Environnementale «ISO 14001» Retour d expérience sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien.

Certification Environnementale «ISO 14001» Retour d expérience sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien. Certification Environnementale «ISO 14001» sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien. Sommaire I - La Norme ISO 14001 : grands principes II - Présentation de la société III - Les résultats

Plus en détail

Un progiciel Intégré et orienté métier 1. Livraisons Matières Premières Une traçabilité compléte de votre chaîne de fabrication 7. Expédition 2. Stockage des Matières Premières 3. Fabrication 4.Emballage

Plus en détail

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE La politique HSe de tdf repose sur l identification et la qualification en amont des risques associés à son activité, la focalisation sur les dangers à haut

Plus en détail

Bilan d activité 2011 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE. Site de Dunkerque CLIC 2012. CLIC 2012 - ArcelorMittal Atlantique 0.

Bilan d activité 2011 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE. Site de Dunkerque CLIC 2012. CLIC 2012 - ArcelorMittal Atlantique 0. Bilan d activité 2011 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE Site de Dunkerque CLIC 2012 CLIC 2012 - ArcelorMittal Atlantique 0 Sommaire 1. Généralités année 2011 2. Risques liés aux installations 3. Bilan du Système

Plus en détail

ODALI S. SITE SEVESO COMMUNICATI ON Prévention des risques: Exercices POI

ODALI S. SITE SEVESO COMMUNICATI ON Prévention des risques: Exercices POI Exercices POI - chéma d alerte déversement le 28/04/09 - Exercice d évacuation suite alarme feu (schéma d alerte incendie) le 11/05/09 - chéma d alerte incendie en fin de journée le 12/05/09 - chéma d

Plus en détail

Prévention des risques: Exercices POI

Prévention des risques: Exercices POI COMMUICATIO Prévention des risques: Exercices POI - Schéma d alerte incendie dans cellule 3 déclenchement POI avec DREAL le 2/03/10 - Exercice d évacuation suite alarme feu le 7/04/10 - Exercice d évacuation

Plus en détail

C A T L O G U E R M N S

C A T L O G U E R M N S C A T A L O G U E D E F O R M A T I O N S 0 SOMMAIRE INCENDIE v PREMIERE INTERVENTION... 2 v EQUIPIER DE PREMIERE INTERVENTION. 3 v MANIPULATION D EXTINCTEUR 4 v TECHNIQUE D EVACUATION. 5 v EXERCICE D

Plus en détail

Simafex Comité Local d Information & de Concertation CLIC

Simafex Comité Local d Information & de Concertation CLIC Simafex Comité Local d Information & de Concertation CLIC Vendredi 18 décembre 2009 Article D125-34 du Code de l Environnement Le bilan annuel présenté par l exploitant comporte : 1) Les actions réalisées

Plus en détail

Nous préservons l essentiel

Nous préservons l essentiel Nous préservons l essentiel Sommaire I. INTRODUCTION II. Les fondements de ISO 14001 III. La norme et son application dans la gestion du service d assainissement : cas de l office national de l assainissement

Plus en détail

1 Faits marquants Site SEPPIC/SEPIPROD Castres

1 Faits marquants Site SEPPIC/SEPIPROD Castres Présentation CSS Système de Gestion de la Sécurité SEPPIC/SEPIPROD Réunion du 1er Décembre 2015 1 Faits marquants Site SEPPIC/SEPIPROD Castres Changement de l ERP ( Enterprise Ressource Planning). Les

Plus en détail

CSS 29 septembre 2015

CSS 29 septembre 2015 CSS 29 septembre 2015 JOUFFRAY-DRILLAUD Cissé SQ/AP/ap/15.251/1E Bilan annuel 2013/2014 CSS 29/09/2015 Chiffres clés de Jouffray Drillaud Bilan annuel (art. D125-34 du code de l environnement) : - Les

Plus en détail

Les points suivants seront/pourront être vérifiés et les documents correspondants sont donc à préparer pour la venue de l auditeur.

Les points suivants seront/pourront être vérifiés et les documents correspondants sont donc à préparer pour la venue de l auditeur. Guide pour la préparation de l audit ECOCERT Référentiels Cosmétiques ECOCERT et/ou COSMOS Les modifications apportées à ce document sont identifiées par un trait vertical dans la marge TS017(GC-COS)v03

Plus en détail

SODITECH INGENIERIE Société anonyme Capital : 1 901 788,29 Siège social : 1 bis allée des gabians Cannes la Bocca (06150) 403 798 168 RCS Cannes

SODITECH INGENIERIE Société anonyme Capital : 1 901 788,29 Siège social : 1 bis allée des gabians Cannes la Bocca (06150) 403 798 168 RCS Cannes SODITECH INGENIERIE Société anonyme Capital : 1 901 788,29 Siège social : 1 bis allée des gabians Cannes la Bocca (06150) 403 798 168 RCS Cannes RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION AU TITRE

Plus en détail

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Au sein

Plus en détail

La prévention des risques assurés. 13 septembre 2012

La prévention des risques assurés. 13 septembre 2012 1 La prévention des risques assurés 13 septembre 2012 2 Sinistralité. Risques assurés Différentes sources de sinistres : Mesures de prévention et de protection Quel soutien peut apporter Groupama Sinistralité

Plus en détail

BILAN DE L ACTIVITE ANNEE 2013

BILAN DE L ACTIVITE ANNEE 2013 BILAN DE L ACTIVITE ANNEE 2013 1 BILAN DE L ACTIVITE ANNEE 2013 Sommaire : - présentation organisation QHSE - bilan des formations - actions mises en place - investissements - bilan des accidents / incidents

Plus en détail

Signé par : L Autorité de sûreté nucléaire, Vu le code de la défense, notamment son article R. 1333-2 ;

Signé par : L Autorité de sûreté nucléaire, Vu le code de la défense, notamment son article R. 1333-2 ; REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 2011-AV-0116 de l Autorité de sûreté nucléaire du 10 mai 2011 sur le projet d arrêté relatif aux modalités de la demande et à la forme de l autorisation L Autorité de sûreté

Plus en détail

Gérer et Prévenir les risques, plus qu une Priorité : une Nécessité

Gérer et Prévenir les risques, plus qu une Priorité : une Nécessité Gérer et Prévenir les risques, plus qu une Priorité : une Nécessité 1 » Introduction» Comment prévenir et gérer les risques? Présentation de l approche prescriptive Présentation de l approche performantielle»

Plus en détail

Réunion maintenance immobilière Mercredi 29 mai 2013 St Jean d Angély

Réunion maintenance immobilière Mercredi 29 mai 2013 St Jean d Angély Direction du Patrimoine Pôle universitaire SJA 24 avenue des Diables Bleus 06357 Nice Cedex 4 Réunion maintenance immobilière Mercredi 29 mai 2013 St Jean d Angély 1- Vers une stratégie de la maintenance

Plus en détail

CONDUCTEUR CAMION MALAXEUR POMPE

CONDUCTEUR CAMION MALAXEUR POMPE RECHERCHE CONDUCTEUR CAMION MALAXEUR POMPE Conduire un camion toupie équipé d une pompe à béton pour livrer le béton sur les chantiers. Assurer l entretien du matériel. Au contact du client, ce poste demande

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique Certificat de Qualification Professionnelle CQP Agent Logistique 1 Les différentes relations fonctionnelles Service qualité Services périphériques Le pilote Animateur logistique Agent de maîtrise logistique

Plus en détail

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011 Présentation CLIC Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence Valence 8 décembre 2011 Coordonnateur HSEQ Logistique : Yves BLANC Vue aérienne du dépôt pétrolier de Valence Plan

Plus en détail

Bilan 2011 Lubrizol Usine de Rouen Actions 2011 réalisées pour la prévention des risques industriels majeurs Actions Impact Coût en Prévention sécurité (amont du nœud papillon) : - Mise en place d un automate

Plus en détail

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 4. RÈGLES GÉNÉRALES DE FONCTIONNEMENT...4 4.1. GÉNÉRALITÉS...4 4.2. RÉPARTITION DES RÔLES...4 4.3. IMPARTIALITÉ...4 5. POLITIQUE D AGRÉMENT...5

Plus en détail

Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015

Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015 Service 07/04/2016 ING- 23/24/09/2015 Page 1 Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015 Service 07/04/2016 ING- 23/24/09/2015 Page 2 Sommaire 1. Organisation

Plus en détail

LES MARCHANDISES DANGEREUSES TRANSPORT ET REGLEMENTATION

LES MARCHANDISES DANGEREUSES TRANSPORT ET REGLEMENTATION Les intervenants dans le transport de marchandises dangereuses doivent prendre les mesures appropriées selon la nature et l'ampleur des dangers afin d'éviter des dommages et, le cas échéant, d'en minimiser

Plus en détail

SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE TRANSPORT PAR CANALISATION (TRC) / DIVISION EXPLOITATION

SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE TRANSPORT PAR CANALISATION (TRC) / DIVISION EXPLOITATION Bourse de l emploi Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE TRANSPORT PAR CANALISATION (TRC) / DIVISION EXPLOITATION : - Direction Gazoducs GPDF Un Chef de Service Intervention Un Chef de

Plus en détail

Certifier ISO 14001 les petites centrales hydroélectriques : une approche novatrice

Certifier ISO 14001 les petites centrales hydroélectriques : une approche novatrice Certifier ISO 14001 les petites centrales hydroélectriques : une approche novatrice La Norme ISO 14001 : le principe d amélioration continue 6 La Revue de Direction 5 Le contrôle et l action corrective

Plus en détail

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 MANAGEMENT ET TRAITEMENT DES RISQUES EN ENTREPRISE Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 L INGENIEUR OU RESP. ENVIRONNEMENT I FMG CONSEIL FORMATION I 2015-2016 Maîtriser les normes

Plus en détail

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité O.R.SE.C. - P.P.I. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité P.P.I. > Plan Particulier d Intervention Direction

Plus en détail

Monsieur le Directeur de CIS bio international RD 306 BP 32 91191 GIF SUR YVETTE Cedex

Monsieur le Directeur de CIS bio international RD 306 BP 32 91191 GIF SUR YVETTE Cedex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2012-029235 Orléans, le 1 er juin 2012 Monsieur le Directeur de CIS bio international RD 306 BP 32 91191 GIF SUR YVETTE Cedex OBJET : Contrôle des installations

Plus en détail

Témoignages des entreprises du PACTE

Témoignages des entreprises du PACTE Témoignages des entreprises du PACTE BOUTINEAU SAS (Chauffage Froid Ventilation Photovoltaïque Electricité) à Migné-Auxances. Eric d ILLE, dirigeant : «L accompagnement proposé a permis de poser le problème

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

SETEO Saint-Apollinaire (21) Dossier de Demande d Autorisation d exploiter Résumé non technique de l étude dangers

SETEO Saint-Apollinaire (21) Dossier de Demande d Autorisation d exploiter Résumé non technique de l étude dangers SETEO Saint-Apollinaire (21) Dossier de Demande d Autorisation d exploiter Résumé non technique de l étude dangers 23 décembre 2013 SETEO / Ecozone Saint Apollinaire / Dossier de Demande d'autorisation

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

THEMES DE FORMATION 2015 EN INTRA ENTREPRISES

THEMES DE FORMATION 2015 EN INTRA ENTREPRISES THEMES DE FORMATION 2015 EN INTRA ENTREPRISES Thème 1 Management de la qualité 20 modules Thème 2 Management da la sécurité et santé au travail 28 modules Thème 3 Gestion des chantiers 21 modules Thème

Plus en détail

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact.

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact. Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès 2014 Communication sur le progrès 2008 www.gris-decoupage.com www.unglobalcompact.org Engagement de GRIS DECOUPAGE dans le Global Compact

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan 1 Sommaire Présentation du dépôt et situation Activité Moyens de Prévention / Protection Mesures organisationnels

Plus en détail

Bilan de l année 2013

Bilan de l année 2013 Bilan de l année 2013 Activités Stockage et Distribution de liquides inflammables (Super sans plomb 95, Super sans plomb 98, Gasoil, Fioul) Aucune activité de transformation Dépôt construit en 1926 d une

Plus en détail

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR?

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? 1 FORMATION DES INSPECTEURS HYGIENE SECURITE OCTOBRE 2008 L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? Dominique VACHER 2 Enjeux du domaine Santé Sécurité Social et Environnemental : pas de Développement

Plus en détail

Catalogue de formations Logistique:

Catalogue de formations Logistique: Catalogue de formations Logistique: Réussir sa mission en entreprise...page 2 Agent Magasinier...page 3/4 Initiation à la préparation de commande...page 5 Initiation au métier de cariste... page 6 Gestionnaire

Plus en détail

Plateforme de la Filière Automobile. Club des Acteurs Régionaux de l Industrie Automobile. Associations Régionales de l Industrie Automobile

Plateforme de la Filière Automobile. Club des Acteurs Régionaux de l Industrie Automobile. Associations Régionales de l Industrie Automobile Plateforme de la Filière Automobile Club des Acteurs Régionaux de l Industrie Automobile Associations Régionales de l Industrie Automobile ENQUETE DE PERFORMANCE INDUSTRIELLE 2009/2010 Comme chaque année,

Plus en détail

Stage d accompagnement à la. diagnostic d atelier

Stage d accompagnement à la. diagnostic d atelier Stage d accompagnement à la mise en place du BTSA STA : diagnostic d atelier 1 - QU EST CE QU UN UN DIAGNOSTIC? POURQUOI UN DIAGNOSTIC? En médecine Définitions Identification des maladies. Les méthodes

Plus en détail

ENTREPRISES EXTÉRIEURES. 4 prévention des risques et responsabilités

ENTREPRISES EXTÉRIEURES. 4 prévention des risques et responsabilités 2 3 ENTREPRISES EXTÉRIEURES 4 prévention des risques et responsabilités 1 A QUOI SERT LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES? Le Guide des Bonnes Pratiques est une aide à destination des responsables des Entreprises

Plus en détail

Présentation du site Activités s / risques de l établissement Consultation du CHSCT FRANGAZ Centre Emplisseur de Port-La Nouvelle Avenue Adolphe Turrel 11210 PORT-LA NOUVELLE Chef d établissement : Jean-François

Plus en détail

Comité Local d'information et de Concertation ---- PICOTY et SDLP à la Rochelle

Comité Local d'information et de Concertation ---- PICOTY et SDLP à la Rochelle Comité Local d'information et de Concertation ---- PICOTY et SDLP à la Rochelle Bilan de l'inspection des Réunion du 20 novembre 2012 Visite d'inspection du 16 octobre 2012 PICOTY SA Bilan de l'inspection

Plus en détail

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 FORSEC est une entreprise de formation spécialisée dans les risques professionnels. CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 «Informer, Notre mission : «Informer, Former et Responsabiliser». Former votre personnel

Plus en détail

Vous apporter plus que la sécurits

Vous apporter plus que la sécurits Vous apporter plus que la sécurits curité. Une approche intégr grée, sur-mesure et au service du client ONET SECURITE 2010 1 1. Présentation ONET SECURITE 2010 2 ONET, un groupe de services Groupe français

Plus en détail

Sécurité industrielle 70%

Sécurité industrielle 70% Sécurité industrielle 70% de PPRT approuvés (285 sur 407 PPRT à l échelle nationale). L objectif du Ministère de l Ecologie est d approuver 95% des PPRT à fin 2014. La gestion de la sécurité et son amélioration

Plus en détail

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013 1 Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques 17 décembre 2013 Sommaire 2 Contexte, objectifs et périmètre de l étude Le métier de monteur régleur et ses spécificités

Plus en détail

Réunion logistique du 5 & 6 juin 2012. Point Sécurité

Réunion logistique du 5 & 6 juin 2012. Point Sécurité Réunion logistique du 5 & 6 juin 2012 Point Sécurité Collecter et recycler en toute sécurité Contexte et objectifs En 2012, mise à jour du plan de prévention des risques de Récylum: Pour les salariés de

Plus en détail

Le Système de Management Environnemental Norme ISO 14001 v2004

Le Système de Management Environnemental Norme ISO 14001 v2004 Le Système de Management Environnemental Norme ISO 14001 v2004 DEFINITIONS Aspect environnemental (AE) : élément des activités, produits ou service d un organisme susceptible d interaction avec l environnement.

Plus en détail

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant.

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Un certain nombre de connaissances et de formations sont obligatoires pour répondre : - aux exigences du code du travail vis à vis de la sécurité du

Plus en détail

La qualité de service au coeur de nos métiers

La qualité de service au coeur de nos métiers La qualité de service au coeur de nos métiers Votre satisfaction au centre de nos préoccupations Chers locataires, Être proche de vous et toujours mieux vous servir, telle est notre ambition. Ainsi avec

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Les Hommes de proximité

Les Hommes de proximité Les Hommes de proximité 1 SOMMAIRE 1) Présentation du SM-HSE de St Gilles 2) Impact sur l environnement en 2006 3) Suivi des indicateurs HSE : - Suivi des objectifs - Planning de suivi des EIPS - Suivi

Plus en détail

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Informations générales 2 Changement de président : Départ de J. Macklin (directeur général adjoint d InVivo) en mars 2013 Remplacement

Plus en détail

Direction du Contrôle et de la Prévention des Risques

Direction du Contrôle et de la Prévention des Risques Direction du Contrôle et de la Prévention des Risques Plan I. Produits explosifs 1. Projet de loi sur les produits explosifs, les artifices de divertissement et les matériels contenant des substances pyrotechniques

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS 2014

CATALOGUE FORMATIONS 2014 CATALOGUE FORMATIONS 2014 Lyon ville lumière En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d en faire autant Nelson Mandela Discours d investiture 10 mai 1994 Audit Qualité

Plus en détail

L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache

L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache 24 juin 2009 L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache Le commissariat à l énergie atomique (CEA)

Plus en détail

RAPPORT SUR LES FACTEURS DE RISQUE

RAPPORT SUR LES FACTEURS DE RISQUE RAPPORT SUR LES FACTEURS DE RISQUE Risques relatifs aux marchés financiers Dans le cadre de sa gestion de trésorerie, le Groupe Snef a recours à des instruments financiers, de type swap de taux ou de devises

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement option Industries Chimiques

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement option Industries Chimiques Promotion 2/22 Enquête à mois du diplôme Site : Le Puy-en-Velay Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement option Industries Chimiques Objectif de cette licence professionnelle : Le but de

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

Formations en sécurité. Conseil en sécurité

Formations en sécurité. Conseil en sécurité Formations en sécurité Conseil en sécurité Sécurit Up 85 Bis route de Saint-Priest 69780 Mions Tél : 04 78 21 72 90 Fax : 04 78 21 73 76 E-mail : contact@securitup.fr Quelques chiffres En 2010, selon les

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE MENSUEL JUILLET 2015

RAPPORT DE SYNTHESE MENSUEL JUILLET 2015 RAPPORT DE SYNTHESE MENSUEL JUILLET 2015 SOMMAIRE 1- INTRODUCTION P 1 2- SURVEILLANCE DES EMISSIONS ATMOSPHERIQUES P 2 2.1 - REJETS CHEMINEE P 2 2.2 - BATIMENT ADMINISTRATIF P 7 2.3 - MESURE DE COLMATAGE

Plus en détail

Politique Achats. Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats. p. 1/8

Politique Achats. Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats. p. 1/8 Politique Achats Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats p. 1/8 Fournisseurs Objectifs Principes / Moyens Indicateurs / Preuves Améliorer le niveau de qualité fourni.

Plus en détail

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Association canadienne de radioprotection Reconnaissance et agrément professionnels PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Préparé par : Révisé par : Gary Wilson B.Sc., RTNM, MEd. Comité des professionnels

Plus en détail

Table ronde. Cerema - DTer Ouest - DLRC Angers

Table ronde. Cerema - DTer Ouest - DLRC Angers Table ronde LES ENROCHEMENTS Point de vue «auditeur» LE TURDU Valéry Chargé d'études - Géologue Optimisation des ressources naturelles et des revêtements Cerema - DTer Ouest - DLRC Angers Le marquage CE

Plus en détail

INVESTISSEMENT SECURITE 2012

INVESTISSEMENT SECURITE 2012 ANNEE 2012 1 Activités Stockage et Distribution de liquides inflammables (Super sans plomb 95, Super sans plomb 98, Gasoil, FIOUL) Aucune activité de transformation Dépôt construit en 1926 d une superficie

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company LA FORMATION Moteur d une démarche de prévention a DEKRA company LE CONTEXTE De nos jours, les actions de formation sont nombreuses et diverses. Les thématiques peuvent varier de sujets réglementaires

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INFORMATION ISO 14001

QUESTIONNAIRE D INFORMATION ISO 14001 En vue de préparer l offre de certification selon la norme ISO 14001. 1/7 Pour l établissement d'une proposition chiffrée et l envoi du contrat de certification, merci de bien vouloir compléter ce document

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. PRESENTATION DU PROJET... 3 1.1 DESCRIPTION DE L OUVRAGE... 3 1.2 LES INTERVENANTS...

Plus en détail