Programme de khôlles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme de khôlles"

Transcription

1 Programme de khôlles Semaines 7 et 8 (du 3 au 16 novembre 2014) Les lentilles minces 1. Savoir qu une lentille épaisse est un système centré, formé de deux dioptres sphériques qui délimitent un milieu d indice n > 1. Ces dioptres sont caractérisés par leurs centres et leurs sommets C, S avec R = SC le rayon algébrique. Les deux sommets sont distants de e. 2. Savoir reconnaître les lentilles convergentes et les lentilles divergentes. 3. Connaître les conditions à vérifier pour avoir une lentille mince : e = S! S! R! e R! 4. Connaître la modélisation d une lentille mince convergente et celle d une lentille divergente. Lentille convergente Lentille divergente 5. Savoir qu on note f = OF la distance focale objet et f = OF la distance focale image : ce sont des distances algébriques exprimées en m. On désigne par «focale» d une lentille mince la quantité f!. Savoir que pour une lentille convergente f > 0 et pour une lentille divergente f < Connaître la définition de la vergence V. Par définition : V = 1 f! (s exprime en dioptrie δ) Savoir que pour une lentille convergente V > 0 et pour une lentille divergente V < Savoir définir et connaître les propriétés des éléments particuliers pour les lentilles minces : le centre optique O : tout rayon qui passe par O n est pas dévié. le foyer objet F (ou foyer principal objet) : tout rayon qui passe par F ressort de la lentille parallèlement à l axe optique. le foyer image F (ou foyer principal image) : tout rayon qui arrive parallèlement à l axe optique ressort en passant par F. le plan focal objet : tous les rayons qui passent par un point du plan focal objet (ou foyer objet secondaire) ressortiront parallèles entre eux, et inclinés par rapport à l axe optique. le plan focal image : tout pinceau parallèle et incliné par rapport à l axe optique va converger en un point dans le plan focal image ; ce point est appelé foyer image secondaire. 8. Savoir faire parfaitement la construction d un rayon lumineux à travers une lentille mince. 1 / 6

2 9. Connaître et savoir retrouver les relations de conjugaison de Descartes (origine au centre optique) : 1 p! 1 p = 1 f! = V avec p = OA ; p! = OA de Newton (origine aux foyers) : F! A!. FA = f!! 10. Connaître la définition du grandissement transversal G! (ou γ) : γ = G! = A! B AB Connaître les déclinaisons de cette relation : Origine au centre Origine aux foyers γ = G! = f! FA γ = G! = OA! OA ; γ = G! = F A f! 11. Savoir parfaitement ce tableau et savoir utiliser les relations : ATTENTION aux grandeurs algébriques!!! Formules de conjugaison de Newton (origine aux foyers) Formules de conjugaison de Descartes (origine au centre) Formule de position F! A!. FA = f!! 1 OA! 1 OA = 1 f! = V Formule de grandissement γ = f! FA = F A f! OA! γ = OA 12. Savoir que dans le cas d un objet ou d une image à l infini le grandissement transversal n a pas de sens. Dans ce cas, c est la relation entre le diamètre angulaire de l objet (ou de l image) à l infini et la taille A! B de l image (ou la taille AB de l objet) qui présente un intérêt. L œil 1. Connaître la description de l œil : l œil (organe sphérique d environ 24mm de diamètre et pesant 7g) est constitué de plusieurs éléments : La pupille : mesurant de 2 à 8mm de diamètre, elle joue le rôle de diaphragme en limitant la quantité de lumière pénétrant dans l œil en fonction de l environnement. Le cristallin : assimilé à une lentille convergente biconvexe, elle permet de créer une image nette sur la rétine. Lorsqu on passe d une vision de loin à une vision de près, le cristallin modifie sa distance focale : on dit qu il y a accommodation. 2 / 6

3 La rétine : joue le rôle d écran ; elle est constituée de cellules, les cônes et les bâtonnets. L ensemble, code l image sous forme d influx nerveux et le transmet au cerveau qui traite l information : l image est retournée, la distorsion est corrigée, on obtient une impression de relief grâce aux informations arrivant des deux yeux. 2. Savoir définir quelques caractéristiques de l œil : Champ de l œil Limite de résolution angulaire (pouvoir de résolution) Champ et profondeur d accommodation Savoir définir le punctum remotum PR et le punctum proximum PP. 3. Savoir qu on modélise l œil par l association d une lentille mince convergente de distance focale accordable (pour l accommodation) et d un écran de projection qui modélisera la rétine : c est le modèle de l œil réduit. 4. Connaître les principaux défauts de l œil (la myopie, la presbytie, l hypermétropie, l astigmatisme) et savoir comment les corriger. 5. Connaître l intérêt du système optique «loupe». 6. Savoir que le grossissement G d un instrument optique est défini par : G = θ! θ où θ! est le diamètre angulaire sous lequel est vu l image de l objet à travers l instrument et θ le diamètre angulaire sous lequel il est vu à l œil nu. 7. Savoir que le grossissement commercial est défini pour une image vue au PR à travers l instrument et un objet vu au PP à l œil nu pour l œil normal (d! = 25cm). 8. Savoir que de nombreux instruments d optique sont équipés d un oculaire dont le rôle est identique à celui de la loupe. On distingue comme éléments fondamentaux : une «lentille de champ» à l entrée une «lentille d œil» à la sortie un micromètre (réglette graduée) ou/et un réticule placé au foyer objet de l oculaire : de cette façon l image de l objet et le réticule sont vus nettes en même temps. Par rapport à la loupe, les avantages de l oculaire sont : distorsion plus faible de l image aberrations atténuées champ d observation plus étendu ouverture angulaire du faisceau plus importante Architecture moléculaire 1. Savoir que le passage de l état atomique à l état moléculaire, résulte de la loi générale d évolution des systèmes : «Tout système évolue spontanément vers l état qui minimise son énergie globale». 2. Connaître et savoir expliquer le diagramme d énergie représentant l interaction entre deux atomes lors de la formation de la liaison covalente. Faire apparaître sur ce graphique la longueur de la liaison. 3. Savoir définir la liaison covalente : une liaison covalente résulte de la mise en commun de deux électrons de valence ; on forme un doublet. Savoir qu il existe deux possibilités : soit les atomes qui se lient fournissent chacun un électron de valence (électron célibataire de la couche de valence) : on parle de liaison covalente pure. A + B A B 3 / 6

4 soit l un des atomes fournit un doublet tandis que l autre atome l accepte dans une case vide de sa couche externe : on parle de liaison covalente de coordination. A + B A + B 4. Savoir énoncer la règle de stabilité lors de la formation de la liaison : Chaque atome tend vers la configuration électronique la plus stable, c est à dire celle du gaz noble qui le suit : l He pour l H (2 électrons de valence), le Ne, Ar pour les autres éléments (8 électrons de valence). 5. Savoir établir la représentation de Lewis de plusieurs molécules simples. 6. Savoir que le modèle de Lewis est limité. On doit avoir recours dans certains cas à des états hybridés : il s agit d un état de valence différent de l état fondamental. Cette configuration particulière n a pas de réalité physique, mais permet d expliquer ce qui se passe expérimentalement. Le concept d hybridation dit que des orbitales s, p ou d peuvent se mélanger lorsqu elles sont proches en énergie. Savoir traiter les exemples du méthane, du chlorure d aluminium, du pentachlorure de phosphore 7. Savoir définir l électronégativité. 8. Savoir définir une liaison polarisée : dans le cas d une liaison hétéronucléaire, l élément le plus électronégatif va attirer plus fortement les électrons de la liaison. Dans ce cas, les barycentres des charges positives et négatives ne coïncident plus et on dit dans ce cas que la liaison est polarisée. On généralise cela aux molécules. On note δ! et δ! les charges dites «charges partielles» qui apparaissent sur les atomes. Remarques : Les charges partielles varient entre 0 et 1 : o si δ = 0, la liaison est non polarisée : on parle de liaison covalente pure o o si 0 < δ < 1, la liaison est polarisée : on parle de liaison partiellement covalente si δ = 1, le doublet est arraché complétement par l élément le plus électronégatif : on parle de liaison ionique car les deux espèces deviennent des ions. Cela se produit si la différence d électronégativité entre les deux atomes est supérieure à 1,6. La somme des charges partielles doit être égale à la charge globale de l entité moléculaire. 9. Savoir que l état de polarisation d une liaison est caractérisé par la valeur des charges partielles (δ! et δ! ), mais il peut l être aussi par une grandeur appelée «moment dipolaire électrique». Par définition, le moment dipolaire électrique d une liaison est : μ = δ. ed u!! μ : moment dipolaire (en D) d : longueur de la liaison (m) δ : valeur absolue de la charge partielle u!! : vecteur unitaire dirigé de δ! à δ! e = 1,6.10!!" C : charge élémentaire 4 / 6

5 Bases de l électrocinétique (uniquement des questions de cours) 1. Savoir qu il existe plusieurs modes de transport d une grandeur physique et savoir donner des exemples : Diffusion (diffusion thermique, diffusion des particules, ) : phénomène irréversible au cours duquel une grandeur physique est transportée par le biais des molécules. Leur origine vient de la non homogénéité de la grandeur dans l espace : cela se traduit par l existence d un gradient d une grandeur intensive. Il n y a pas de déplacement global de la matière. Convection : phénomène de transport au cours duquel il y a un déplacement global de la matière. Rayonnement : il s agit d un transfert d énergie par le biais des ondes électromagnétiques. De l énergie est véhiculée et on parle de transfert thermique par rayonnement. 2. Savoir qu en électrocinétique on s intéresse à la diffusion électrique (ou conduction électrique). La grandeur transportée est ici la charge électrique, et ce transport se fait par le biais des charges elles-mêmes. La grandeur inhomogène est le potentiel électrique : l existence d un gradient de potentiel engendre l apparition d un déplacement de particules chargées. 3. Savoir que la conduction électrique se retrouve dans tous les états de la matière : solide, liquide, gazeux. 4. Dans tous les cas, savoir que la charge électrique d un électron, d un proton, d un atome ou d une molécule est quantifiée : elle est un multiple entier relatif de la charge élémentaire e = 1,6.10!!" C. 5. Connaître le sens conventionnel du courant : «le sens conventionnel du courant électrique est celui des charges positives». 6. Savoir que la charge électrique possède trois propriétés importantes : Positif ou négatif : la charge électrique peut exister sous deux formes, l une qualifiée de positive et l autre de négative. Extensivité : la charge électrique est une grandeur extensive, c est à dire qu elle est proportionnelle à la quantité de charges contenues dans le système. Caractère conservatif : la charge électrique est une grandeur conservative, c est à dire que dans un bilan de charges le terme de création est nul. 7. Savoir que l intensité du courant est la quantité de charge électrique dq qui traverse une surface S pendant la durée dt : i = dq dt i en A ; q en C ; t en s 8. Savoir que l intensité du courant est une grandeur algébrique dans un circuit. Pour obtenir le sens «vrai», on utilise un ampèremètre qui se branche en série. 9. Connaître les ordres de grandeur d un courant. 10. Savoir comment brancher un ampèremètre dans un circuit. 11. Savoir que pour pouvoir mettre en mouvement des charges électriques, on doit leur fournir une énergie potentielle E!" (énergie potentielle calculée à partir du travail de la force électrostatique). Savoir qu on définit le potentiel électrique V! comme l énergie potentielle en ce point par unité de charge q : V! = E!" q (V! en V ; E!" en J ; q en C) 12. Savoir que la tension u!" entre les points A et B d un circuit est : u!" = V! V! 5 / 6

6 u!" en V On mesure une tension à l aide d un voltmètre : il s agit d un appareil polarisé qui possède une borne + et une borne (ou COM) qui se branche un parallèle (ou en dérivation). 13. Connaître les ordres de grandeur des tensions. 14. Connaître l Approximation des Régimes Quasi Stationnaire (ARQS) : Soit T la période du signal électrique qui se propage dans le circuit ; soit τ la durée mise par le signal pour parcourir le circuit ; on montre que dans le cas courant du laboratoire on a T τ : on peut donc considérer que l intensité varie peu d un point à un autre du circuit à l instant t. On négligera donc les phénomènes de propagation : cette approximation est appelée l ARQS. Remarque : on peut également raisonner en terme de longueur et dire que l ARQS correspond à la situation où λ L (la longueur d onde du signale est très grande par rapport à la longueur du circuit électrique). 15. Savoir définir un régime stationnaire : toutes les grandeurs physiques ne dépendent plus du temps. Ces grandeurs sont alors notées en majuscules. 16. Connaître les éléments de vocabulaire usuels et savoir les définir : fil de connexion, masse signal et masse carcasse, dipôle et multipôles, nœud, branche, maille. 17. Savoir énoncer et utiliser les lois de Kirchhoff : loi des nœuds et loi des mailles. 18. Savoir que les grandeurs u, i utilisées dans les circuits sont des grandeurs algébriques. On définit deux conventions d orientation pour un dipôle : la convention générateur : dans ce cas, u et i sont dans le même sens la convention récepteur : dans ce cas, u et i sont dans un sens opposé 19. Savoir définir la puissance échangée par un dipôle. En convention récepteur : si P = ui > 0, alors le dipôle reçoit de l énergie électrique si P = ui < 0, alors le dipôle fournit de l énergie électrique Remarque : en convention générateur c est l inverse. 20. Attention : Savoir que la convention récepteur (ou générateur) est purement arbitraire et dépend de la personne qui étudie le circuit. Par contre, le caractère récepteur (ou générateur) d un dipôle est une donnée intrinsèque de ce dernier. 6 / 6

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

O4. Association de lentilles minces

O4. Association de lentilles minces NOM Prénom : O4. Association de lentilles minces Les propriétés des lentilles minces permettent de déterminer les images formées par les instruments d optique constitués de plusieurs lentilles associées,

Plus en détail

Relations de conjugaison des lentilles minces sphériques :

Relations de conjugaison des lentilles minces sphériques : Université de Cergy-Pontoise 2015-2016 Complément d optique géométrique et de mécanique S2-CUPGE-MP/PC TD n o 3 : Lentilles minces sphériques Relations de conjugaison des lentilles minces sphériques :

Plus en détail

TD : Lentilles minces

TD : Lentilles minces Questions de cours TD : Lentilles minces SP-Q Quelles sont les relations de conjugaison d une lentille Expressions du grandissement transversal SP-Q Comment construire le rayon émergent correspondant à

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces Ex 01 Ex 02 Catadioptre T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces O Deux miroirs rectangulaires M et M forment un C angle de 70, AC = AC = 50 cm. 1. Un point lumineux P se trouve entre les miroirs.

Plus en détail

Oraux : optique géométrique

Oraux : optique géométrique Extraits de rapports de jury : - Le tracé de rayons, dans des cas les plus triviaux, engendre de nombreuses erreurs et imprécisions, même avec une seule lentille (tracé de l'émergent pour un incident quelconque,

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

1 Comment caractériser l image d un objet au travers d une lentille convergente?

1 Comment caractériser l image d un objet au travers d une lentille convergente? Compétences exigibles Physique-Chimie Première partie Représentation visuelle Chapitre 1 L œil et la vision Séance 3 Savoir décrire le modèle réduit de l œil et le mettre en correspondance avec l œil réel

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3 TRVUX DIRIGÉS DE O 3 Exercice : Constructions graphiques Pour chacune des figures, déterminer la position de l objet ou de son image par la lentille mince. Les points situés sur l axe optique sont les

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS... 2

OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS... 2 OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS.... 2 2. GRANDISSEMENT TRANSVERSAL... 3 3. DISTANCE FOCALE DE GAUSS... 3 4. PUISSANCE...

Plus en détail

TP oeil et lunette astronomique

TP oeil et lunette astronomique TP oeil et lunette astronomique 1 Description de l oeil L oeil est l organe de la vision ; il peut observer directement des objets ou bien examiner les images données par des systèmes optiques ; son rôle

Plus en détail

Cours d optique O14-Quelques instruments

Cours d optique O14-Quelques instruments Cours d optique O14-Quelques instruments 1 Introduction L idée de ce cours est de présenter quelques instruments d optiques classiques : on commencer par parler de l œil puis de la loupe avant d expliquer

Plus en détail

Thème: La représentation visuelle

Thème: La représentation visuelle Thème: La représentation visuelle Ce que l on voit de notre monde environnant estil vu de la même manière par toutes les autres espèces? Ce que l on voit-on est-il conforme à la réalité? Qu est-ce qu une

Plus en détail

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique et et 1/21 1 / 21 et Lumière blanche Lampe à incandescence : lumière blanche Source thermique : Fonctionnement basé sur le rayonnement électromagnétique spontané d un corps chauffé à haute température,

Plus en détail

Exercices sur les miroirs plans

Exercices sur les miroirs plans Exercices sur les miroirs plans 1 Concepts de base... Faire un commentaire pour chaque affirmation suivante : 1. Nous pouvons voir la lumière puisque nous pouvons visualiser un faisceau lumineux en dispersant

Plus en détail

I- Formation des images dans l œil

I- Formation des images dans l œil Chap. 1 Mécanismes optiques de la vision I- Formation des images dans l œil 1- Condition de vision d un objet A quelle condition Julien peut il lire son journal? Il faut que le journal soit éclairé, qu

Plus en détail

XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES

XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES page XII- XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES Le but de ce chapitre est de rencontrer quelques-unes des nombreuses associations de lentilles sphériques minces tout en manipulant les connaissances

Plus en détail

1 Chemin d un faisceau lumineux

1 Chemin d un faisceau lumineux TD P3 Optique Lentilles sphériques minces Savoir-faire travaillés dans les exercices d application Savoir construire la marche d un rayon lumineux quelconque. Ex. 1 Démontrer la relation de conjugaison

Plus en détail

Devoir Surveillé n 3

Devoir Surveillé n 3 Devoir Surveillé n 3 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Document de cours

Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Document de cours Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Document de cours Plan du chapitre : I. Présentation et conditions d utilisation 1. Définitions 2. Types de lentilles minces 3. Conditions

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

Le microscope optique ou photonique

Le microscope optique ou photonique Le microscope optique ou photonique I description : Le microscope est composé de deux systèmes optiques, l objectif et l oculaire, chacun pouvant être considéré comme une lentille mince convergente L objectif

Plus en détail

Lentilles et miroirs. Instruments fondamentaux. Exercice 5 : Oculaires. Exercice 1 : Zones d une lentille divergente et d un miroir concave

Lentilles et miroirs. Instruments fondamentaux. Exercice 5 : Oculaires. Exercice 1 : Zones d une lentille divergente et d un miroir concave MPSI2, Louis le Grand ormation des images, instruments d optique Semaine du 8 au 15 octobre On prendra n = 1 pour l air dans tous les exercices. On produira une figure soignée pour chaque situation étudiée.

Plus en détail

DS3 de physique-chimie

DS3 de physique-chimie MPSI1 le 24/10/09 exercice 1 : défibrillateur cardiaque DS3 de physique-chimie 4 heures En 1947, le Dr Claude BECK invente dans l Hôpital Universitaire de Cleveland le défibrillateur fonctionnant avec

Plus en détail

Mathématiques et Physique Appliquée X1X0012 Date de l'examen: 6 janvier 2014 1 H. Aucun. Groupe: Vision oculaire et instruments

Mathématiques et Physique Appliquée X1X0012 Date de l'examen: 6 janvier 2014 1 H. Aucun. Groupe: Vision oculaire et instruments , MATHEMATQUES Semestre 1 UNVERSTÉ DE NANTES U.F.R. des Sciences et des Techniques S.E.V.E. Bureau des Examens Nom de 'U.E. : Code de 'U.E. : Mathématiques et Physique Appliquée X1X0012 Date de l'examen:

Plus en détail

Partie sciences physiques

Partie sciences physiques I) L'ŒIL Partie sciences physiques Coupe de l'œil Muscle (corps ciliaire) Ligament (zonule) Cornée Sclérotique Rétine Humeur aqueuse Iris Cristallin Humeur vitrée Nerf optique Description Sclérotique :

Plus en détail

Modélisation d une lunette astronomique

Modélisation d une lunette astronomique Modélisation d une lunette astronomique I. But de la manipulation : Étudier une lunette astronomique modélisée par un couple de lentilles minces convergentes, constituant un ensemble afocal qui est à définir.

Plus en détail

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION P : 28 n 1 Tester ses connaissances Définissez les mots ou expressions. Accommodation, punctum remotum, punctum proximum, œil réduit, distance

Plus en détail

Lentilles. IV 35. Viseur. 1) Un viseur est constitué d un objectif formé par une lentille mince convergente L 1, de distance focale f 1 = 10 cm et

Lentilles. IV 35. Viseur. 1) Un viseur est constitué d un objectif formé par une lentille mince convergente L 1, de distance focale f 1 = 10 cm et Lentilles I 77. Phare. Un phare est constitué par un filament lumineux de cm de long et par une lentille de diamètre cm. Lorsque celleci est à cm du filament, elle en donne une image nette sur un écran

Plus en détail

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. Définition d une lentille Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres dont l'un au moins est sphérique. D: diamètre d'ouverture. e: épaisseur. Une lentille

Plus en détail

Séquence 1 L œil et l appareil photographique (15 exercices corrigés)

Séquence 1 L œil et l appareil photographique (15 exercices corrigés) Séquence L œil et l appareil photographique (5 exercices corrigés) Exercice 8 page 24 Schématiser une lentille : La lentille est convergente. n la symbolise donc par un segment vertical avec deux flèches

Plus en détail

Influence des réglages d un appareil photographique

Influence des réglages d un appareil photographique Influence des réglages d un appareil photographique Ce document présente les résultats concernant l influence de différents réglages sur une image lors d une prise de vue par un appareil photographique.

Plus en détail

Grandissement et grossissement

Grandissement et grossissement I. Formule de conjugaison et grandissement : Grandissement et grossissement. Construire l image A B de à travers la lentille de distance focale f =0,0m en dessinant la marche de 3 rayons.. En utilisant

Plus en détail

L'ŒIL SON ANATOMIE SON FONCTIONNEMENT OPTIQUE L'ACCOMODATION

L'ŒIL SON ANATOMIE SON FONCTIONNEMENT OPTIQUE L'ACCOMODATION LA LOUPE ET L'ŒIL L'ŒIL SON ANATOMIE SON FONCTIONNEMENT OPTIQUE L'ACCOMODATION LA LOUPE HISTORIQUE QU'EST-CE QU'UNE LOUPE FONCTIONNEMENT PUISSANCE GROSSISSEMENT COMMERCIAL IMAGES REELLES ET VIRTUELLES

Plus en détail

Devoir surveillé de Sciences Physiques n 2 du 08-10-2015 Durée : 4 heures

Devoir surveillé de Sciences Physiques n 2 du 08-10-2015 Durée : 4 heures 1 DS2 Sciences Physiques MP 2015-2016 Devoir surveillé de Sciences Physiques n 2 du 08-10-2015 Durée : 4 heures Problème n o 1 Propagation de signaux électriques X PC 2006 On considère une ligne électrique

Plus en détail

5 // Champ en profondeur

5 // Champ en profondeur 1 1 // Description On distingue principalement : les objectifs standards f = 50 mm les objectifs grand angle f = 8 mm les téléobjectifs f = 500 mm les objectifs à distance focale image variable ou zooms;

Plus en détail

; discussion sur l'orientation des vecteurs impliqués (cylindre montant sur un plan incliné.

; discussion sur l'orientation des vecteurs impliqués (cylindre montant sur un plan incliné. Organisation des séances collectives de remédiation en physique. Swillens / MEDI1 2013/2014 Séance 1 lundi 17 février de 14h à 16h auditoire Claude. "C'est quoi la remédiation en physique?" (stratégie

Plus en détail

1 Les instruments d'optique

1 Les instruments d'optique Les instruments d'optique. LES ACCESSOIRES : LENTILLES ET MIROIRS.. Lentilles minces convergentes Qu'est-ce que c'est? Une lentille mince est caractérisée par trois points singuliers et deux grandeurs

Plus en détail

Technique de l image, finalité photographie, première et deuxième année Optique photo : questions d examen

Technique de l image, finalité photographie, première et deuxième année Optique photo : questions d examen Technique de l image, finalité photographie, première et deuxième année Optique photo : questions d examen Les questions sont présentées par chapitre et en deux colonnes. La première colonne est relative

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les lentilles minces (approximation de Gauss) Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les lentilles minces (approximation de Gauss) Olivier GRANIER Lycée Clemenceau PCSI (O.Granier) Les lentilles minces (approximation de Gauss) Définitions, lentilles convergentes et divergentes : Dioptre sphérique : on appelle «dioptre sphérique» une surface sphérique

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

Cours S7. Brèves notions sur l oeil

Cours S7. Brèves notions sur l oeil Cours S7 Brèves notions sur l oeil David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Anatomie de l oeil 1 2 Modélisation de l oeil 1 2.1 Modélisation

Plus en détail

Compléter le schéma ci- contre en indiquant la marche des rayons lumineux qui permette d expliquer que le personnage voit le bouchon de la bouteille

Compléter le schéma ci- contre en indiquant la marche des rayons lumineux qui permette d expliquer que le personnage voit le bouchon de la bouteille TEST A PREMIÈRE S THÈME OBSERVER VISION IMAGE NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. VISIBILITÉ D UN OBJET Compléter le schéma ci- contre en indiquant la marche des rayons lumineux qui permette

Plus en détail

CH1 : Vision et images

CH1 : Vision et images CH : Vision et s I La d'un rayon de lumière I Etude de la d'un rayon lumineux monochromatique : Marche d'un rayon de lumière restant dans un milieu transparent d'indice de réfraction n constant 2 Marche

Plus en détail

Si le symbole du doublet est donné par la suite des trois nombres p, q, r, alors. f 1 = p.a e = q.a f 2 = r.a Ici p = 3, q = 2 et r = 1

Si le symbole du doublet est donné par la suite des trois nombres p, q, r, alors. f 1 = p.a e = q.a f 2 = r.a Ici p = 3, q = 2 et r = 1 Corrigé du BTSOL 2003 OPTIQUE GEOMETRIQUE ET PHYSIQUE Joseph Hormière / Bures sur Yvette Attention : Ces corrigés n'ont pas valeur de correction officielle. En aucun cas ils ne constituent le cadre de

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

Sources - Techniques de projection - Lentilles

Sources - Techniques de projection - Lentilles TPC2 TP - Sciences Physiques Sources - Techniques de projection - Lentilles Objectifs généraux de formation Formation disciplinaire - Capacités exigibles Caractériser une source lumineuse par son spectre.

Plus en détail

Exercices. OA' = 12 cm. -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exercices. OA' = 12 cm. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Sirius re S - Livre du professeur Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine

Plus en détail

Lois de l électrocinétique

Lois de l électrocinétique Retour au menu! Lois de l électrocinétique 1 Courant électrique 1.1 Notion de courant n conducteur est un matériau contenant des charges libres capables de se déplacer. Dans les électrolytes les charges

Plus en détail

Les amétropies oculaires: description et correction

Les amétropies oculaires: description et correction Les amétropies oculaires: description et correction Dr K CHATTI, 2010 Pré requis Notions de dioptriques géométriques anatomie-histologie de l'œil Population Cible Étudiants du premier cycle des études

Plus en détail

Chapitre II: lentilles

Chapitre II: lentilles Chapitre II: lentilles II.1) Système optique idéal II.2) Les lentilles et les miroirs II.1) Système optique idéal Surface d onde (1) Surface d onde S: Tous les points de S sont en phase Dans ce cas, S

Plus en détail

LES LENTILLES MINCES

LES LENTILLES MINCES LES LENTILLES MINCES I. GÉNÉRALITÉS Une lentille est un milieu transparent, homogène et isotrope limité par deux dioptres sphériques ou un dioptre sphérique et un dioptre plan. n distingue deux types de

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

1 principe de la loupe

1 principe de la loupe STL G L'oeil ne peut percevoir, à 15 cm, que des détails dont les dimensions sont supérieures à 45 microns. our voir des détails plus petits, on utilise des instruments d'optique qui donnent de l'objet

Plus en détail

Lois générales dans le cadre de l ARQS

Lois générales dans le cadre de l ARQS MPS - Électrocinétique - Lois générales dans le cadre de l AQS page /6 Lois générales dans le cadre de l AQS AQS=Approximation des égimes Quasi Stationnaires, consiste à négliger les temps de propagation

Plus en détail

Lycée CARNOT- Sup PCSI 1/7

Lycée CARNOT- Sup PCSI 1/7 Lycée CARNOT- Sup PCSI /7 FOCOMETRIE Le but de ce TP, d une durée de 4 heures, est la mise en oeuvre et l'étude de diverses méthodes focométriques, permettant la détermination de la distance focale de

Plus en détail

correction du concours blanc de physique-chimie

correction du concours blanc de physique-chimie MPSI1 le 16/11/1 correction concours blanc de physique-chimie PARTIE I : étude de quelques instruments d optique exercice 1 : téléscope à deux miroirs A. Téléscope à deux miroirs concaves M 1. a. A 1 M

Plus en détail

ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES

ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES 1 ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES Dans toute notre étude des lentilles sphériques, nous avons considéré qu elles étaient stigmatiques, ce qui sous entendait qu elles étaient utilisées dans les conditions

Plus en détail

CORRIGE TD n 2. EXERCICE 1 : construction de l image AB en utilisant les éléments cardinaux. EXERCICE 2 : la lunette astronomique

CORRIGE TD n 2. EXERCICE 1 : construction de l image AB en utilisant les éléments cardinaux. EXERCICE 2 : la lunette astronomique CORRIGE TD n EXERCICE : construction de l image AB en utilisant les éléments cardinaux EXERCICE : la lunette astronomique Une lunette astronomique est constituée dun objectif L de focale f =0 cm et dun

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

Instruments d optique

Instruments d optique Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Instruments d optique HOUARD : Optique SEXTANT : Optique expérimentale GRECIAS : Physique SUP PCSI 1 I) Appareil photo Nous commençons l étude

Plus en détail

Thème : Observer TP : Le modèle de l œil, les lentilles convergentes

Thème : Observer TP : Le modèle de l œil, les lentilles convergentes 1 ere S Thème : Observer TP : Le modèle de l œil, les lentilles convergentes TP 1A Objectifs : Comprendre le fonctionnement d'un œil, connaître les caractéristiques et les propriétés des lentilles minces

Plus en détail

- PROBLEME D OPTIQUE 1 -

- PROBLEME D OPTIQUE 1 - - 1 - ENONCE : «Appareil photographique» I. OBJECTIF STANAR On assimile l objectif d un appareil photographique à une lentille mince convergente () de centre O et de distance focale image f. a distance

Plus en détail

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012 DS le er octobre 202 OPTIQUE ATOMISTIQUE NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Les copies illisibles ou mal présentées seront

Plus en détail

Optique géométrique et physique

Optique géométrique et physique J.Hormière / 2 Optique géométrique et physique I Un objectif de distance focale f 320 mm est constitué par un doublet (L, L 2 ) de formule 8, 5, 4 (f 8a, e 5a, f 2 4a). La lumière rencontre d abord la

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa annuel - 1 exercice 1 : Un objet AB de hauteur 3 cm est placé devant une lentille convergente de vergence 10 d. L'objet, assimilable

Plus en détail

REALISATION D UN MICROSCOPE

REALISATION D UN MICROSCOPE REALISATION D UN MICROSCOPE N.B. : Un certain nombre d items, signalés par un logo demandent un travail préparatoire : lecture avant la séance de TP, tracé théorique, bref calcul Un microscope est constitué,

Plus en détail

Chp4 lentilles C4-1. La loi de la réfraction s écrit dans l approximation des petits angles : b g b g + =

Chp4 lentilles C4-1. La loi de la réfraction s écrit dans l approximation des petits angles : b g b g + = Chp4 lentilles C4-1 Chapitre 4 dioptres & lentilles C4.1 Réfraction par un dioptre sphérique : source ponctuelle Rappelons qu'un dioptre est constitué par deux milieux transparents d'indices de réfraction

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit Chapitre 2 : L oeil I. Description de l œil L œil est un système optique compliqué. Il comporte des milieux transparents qui permettent le passage de la lumière : la cornée transparente, l humeur aqueuse,

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

FOCOMETRIE - Lentilles minces -

FOCOMETRIE - Lentilles minces - Objectifs du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces - - Expérimenter et comparer différentes méthodes de détermination de la distance focale (focométrie) d une lentille mince (convergente ou divergente). - Connaître

Plus en détail

Partie de Juin (Année académique 2012-2013)

Partie de Juin (Année académique 2012-2013) Haute Ecole de la Communauté Française du Hainaut INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL MONS Département technique type long BA PHYSIQUE Optique (résumé) Partie de Juin (Année académique 0-03) version 3.0 Basé

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts Cours I. Modélisation d un œil : 1. Schéma de l œil et vision : L œil est un récepteur de lumière sensible aux radiations lumineuses

Plus en détail

L'œil et les problèmes de vision

L'œil et les problèmes de vision L'œil et les problèmes de vision Sommaire Choix du sujet Présentation de l'œil humain Trois exemples des différents problèmes de vision et leur conséquence Schémas de deux problèmes de vision Modélisation

Plus en détail

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces Lycée rançois Arago Perpignan M.P.S.I. - TD d optique n o Lentilles sphériques minces Exercice - Constructions de rayons émergents. Représenter les rayons émergents correspondants aux rayons incidents

Plus en détail

TP4/5 Opt. Identification rapide : CV ou DV? Me thode d auto-collimation

TP4/5 Opt. Identification rapide : CV ou DV? Me thode d auto-collimation TPC Focome trie des lentilles minces Objectifs : De terminer la nature (convergente CV ou divergente DV) d une lentille mince. De terminer par diffe rentes me thodes la distance focale image d une lentille

Plus en détail

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision Module 3 La lumière et les systèmes optiques Thème 4 Les lentilles et la vision Les types de lentilles Une lentille est un morceau incurvé de matière transparente comme le verre ou le plastique. La lumière

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles?

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? PENET François LAMARCQ Simon DELAHAYE Nicolas Les lentilles optiques Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? Sommaire : Introduction

Plus en détail

Sujet CCP MP 2011 Physique II

Sujet CCP MP 2011 Physique II Sujet CCP MP 2011 Physique II A Optique : Propriétés et applications de l appareil photographique. A I Etude de deux composants essentiels, l objectif et le pentaprisme. Note : Le pentaprisme ne fait l

Plus en détail

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement La lumière traverse la cornée et pénètre dans l œil par

Plus en détail

Chapitre 5 : Le télescope de Newton

Chapitre 5 : Le télescope de Newton Terminale pécialité Chapitre 5 : Le télescope de Newton s : - avoir que l image intermédiaire donnée par le miroir concave est un objet pour le système miroir plan - oculaire; - Construction graphique

Plus en détail

O2 FORMATION DES IMAGES & APPROXIMATION DE GAUSS

O2 FORMATION DES IMAGES & APPROXIMATION DE GAUSS O2 FORMATION DES IMAGES & APPROXIMATION DE GAUSS Objectifs de cette leçon : Définitions d un objet, d une image et d un système optique. Notions d objets et d images étendues Notions d objets et d images

Plus en détail

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TP0 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE I. QU EST-CE QU UNE LENTILLE CONVERGENTE?. Caractéristiques des lentilles disponibles avec le matériel d optique: Définitions : Une lentille est un solide

Plus en détail

CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE

CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE PARTIE 1 : OBSERVER- Chapitre 1 : Vision et Image p 1/5 CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE http://pedagogie.ac-toulouse.fr/svt/serveur/lycee/perez/oeil/oeilindex.htm I- MODELE DE L ŒIL REDUIT : 1- Le fonctionnement

Plus en détail

IX. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CONVERGENTE

IX. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CONVERGENTE page IX-1 IX. IMGE D UN JET PR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CNVERGENTE Nous allons utiliser les foyers 1 et leurs propriétés pour établir la position et la grandeur d une image, connaissant celles de l

Plus en détail

Filières SMP & SMIA, année 2012-2013 Optique Géométrique Pr. Khalid ASSALAOU FPL, Maroc

Filières SMP & SMIA, année 2012-2013 Optique Géométrique Pr. Khalid ASSALAOU FPL, Maroc Filières SMP & SMIA, année 202-203 Optique Géométrique Pr. Khalid ASSALAOU, Maroc Les lentilles minces (suite) 2 Construction du rayon émergent correspondant à un rayon incident donné lentille convergente

Plus en détail

D.S.T. n 3 ANNEE 2007-2008 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S. DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 h 30

D.S.T. n 3 ANNEE 2007-2008 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S. DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 h 30 D.S.T. n 3 ANNEE 2007-2008 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 h 30 Il sera tenu compte de la qualité de la présentation et de l expression des résultats numériques en fonction de la précision

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule!

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule! Optique géométrique UE3 Voir est un phénomène complexe qui implique une succession d événement qui permettent de détecter, localiser et identifier un objet éclairé par une source de lumière. L œil est

Plus en détail

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Définition : Les miroirs sphériques Un miroir sphérique est une

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

Lentilles épaisses. reconnaître la nature (convergente ou divergente) d'une lentille épaisse. connaître la loi de propagation rectiligne de la lumière

Lentilles épaisses. reconnaître la nature (convergente ou divergente) d'une lentille épaisse. connaître la loi de propagation rectiligne de la lumière Lentilles épaisses Le but du module est de décrire les propriétés fondamentales des lentilles épaisses et d'en déterminer quelques éléments caractéristiques appelés éléments cardinaux du système optique.

Plus en détail

Chapitre 3 : Lentilles

Chapitre 3 : Lentilles 2 e B et C 3 Lentilles convergentes 1 3.1 Définitons Chapitre 3 : Lentilles Les surfaces des lentilles sont sphériques. La droite joignant les centres C 1 et C 2 des deux calottes donne l axe optique de

Plus en détail

1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2. I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel :

1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2. I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel : 1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2 I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel : L œil humain est un globe sphérique d'environ 25 mm de diamètre. Il est composé principalement:

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail