T GERER SA CARRIERE. RÊVER ËT CÉRËR SoN PARCoURS PRoFESSIoNNEL COMM ENT RESTER DANS LA COURSË

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "T GERER SA CARRIERE. RÊVER ËT CÉRËR SoN PARCoURS PRoFESSIoNNEL COMM ENT RESTER DANS LA COURSË"

Transcription

1 -l,ijj.. r./) 'L O conserts PRATTQES T GERER SA CARRIERE RÊVER ËT CÉRËR SoN PARCoRS PRoFESSIoNNEL COMM ENT RESTER DANS LA CORSË Comment est-il possible aujour'hui e gérer son parcours professionnel ans un mone qui se reéfinit chaque jour, aussi bien sur le plan économique que sur les plans politiqu et social? Faut-il se laisser porter au gré e ses changements ou, au contraire, se fixer un objectif et l'atteinrenvers et contre tout? Faut-il se laisser guier par les objectifs 'une entreprise ou poursuivre ses propres objectifs? A ces questions, il n'y a pas, véritablement, e réponse toute faite, mais il y a fort à parier que I'approche la plus porteuse se situe entre ces eux pôles. Manuela Forno Crossroas, Professionnal Guiance ersonne aujour'hui ne fera le travail à votre place. ll vous appartient orénavant e créer une vision e ce que vous voulez evenir et e faire en sorte que ce rêve evienne possible. De l'entreprise paternaliste qui s'occupait e près e la carrière e ses employés, nous passons aujour'hui à une ère où chacun est responsable e ses choix et e son parcours professionnel. Cela peut sembler ifficile e prime abor : en fait, cela vous emane 'être tout simplement responsable, 'assumer ce que vous voulez evenir et e vous onner les moyens 'y parvenir. C'est ce que les anglo-saxons appellent le "career self-reliance'j

2 trj -,t-ll - ) LLJ. (J consetls PRATTQLIES n oetit retour en arnere uparavant, l'entreprise avait un rôle fonamentalement paternalistenvers ses employés. Elle essinait un plan e carrière pour ces erniers, prenait en charge leur plan e éveloppement, écoutait e près leurs soucis et tentait 'y reméier, prenait es initiatives aptes à assurer la continuité e l'emploi à ses collaborateurs. Aujour'hui, le contexte économique a raicalement changé et I'entreprise ne peut poursuivre sa propre évolution que si elle est suffisamment ynamique et flexible pour envisager es changements rapies ; elle oit elle-même se reéfinir e manière constante, aapter son évolution au gré es changements. savoir changer e cap pour garantir son propre éveloppement. Aujour'hui, une entreprise qui gagne n'est plus celle qui a es objectifs e renement bien précis, avec un plan e éveloppement linéaire qui l'y mène ;c'est, avant tout, une entreprise qui a une vision e ce qu'elle veut atteinre, mais qui navigue à vue vers cet objectil qui sait s'aapter et rester flexible selon les événements, qui pren les bonnes écisions au bon moment avec les bons partenaires et qui remet sans cesse en question sa manière e procéer. Dès lors. elle va emaner à ses employés e participer à cette ynamique et 'en faire e même, sur le plan personnel. L'entreprise, aujour'hui, ne va plus jouer le rôle u parent qui nourrit ses enfants, mais elle va emaner à ses employés 'être plus aultes, e se prenre en charge et e éfinir, avec elle, les moyens oour atteinre sa vision. Dès lors, eux attitues, e la part es employés, sont possibles : à rester "aolescents": se rebeller contre l'autorité parentale, personnifiée par I'entreprise ;aopter une attitue amère e victime, u fait qu'elle ne leur apporte plus la becquée ; opter pour un comportement u style "no futurei en se émarquant e l'entreprise (mais en ne éfinissant pas pour autant ses propres objectifs), en se renfermant sur soi et en pensant uniquement à son propre bien-être ou encore, à I'inverse, en suivant aveuglément ce que l'entreprise éfinit, sans remettre en question les choses, e peur qu'elle les rejette éfinitivement e son sein. à evenir"aultes": apprenre à être sa propre autorité (étymologiquement u mot latin "auctor': qui veut ire :'telui qui fait granir"), à se prenren charg et à offrir ce que I'on a en soi e plus précieux pour se réaliser personnellement et faire croître un projet qui nous épasse, ans ce cas, celui e I'entreprise. Certaines entreprises I'ont compris avant I'heure, en introuisant, ans le care e leur politique interne, le conceot u'tareer self-reliance": en clair, s'en remettre à soi-même pour éfinir et gérer sa carrière. ll s'agit onc, aujour'hui, e mettre en pratique le proverbe ancestral: "aie-toi 'abor et le ciel t'aiera'j 1. Cérer n'est pas contrô[er La première chose est e reonner au mot'gérer" sa véritable éfinition. Au risque e vous éstabiliser complètement, mieux vaut être clair et ce. ès le ébut e votre carrière professionnelle, sur eux principes e base : t gérer ne veut pas ire contrôler ) ans l'absolu, vous ne contrôlez rien à vous tout seul. Pour mieux comprenre ces eux principes essentiels, prenons I'exemple 'une mission astronautique. Lorsqu'une fusée est lancéen irection e la lune, bien qu'elle gare la lune en ligne e mire, elle est, urant 99o/o u temps, en-ehors e sa trajectoire irecte. Ce qui lui permet, cepenant, 'atteinre son objectil c'est sa capacité renouvelée 'aapter sa trajectoire, en fonction es aléas e son voyage, qui sont très nombreux. A l'image u film "Apollo 13'j e Ron Howar avec Tom Hanks, il arrive même parfois qu'il faille reéfinir l'objectif e la mission. Ceux pour qui cette mission est et sera toujours un échec sont ceux qui ne veulent pas émorre e leur objectif initial ;ceux qui consièreront cette mission comme une aventure extraorinaire seront ceux qui auront su s'aapter aux aléas u moment orésent et onner une nouvelle éfinition e leur objectif. Concernant votre carrière professionnelle, il en va exactement e même. ) Plutôt que e parler ' "objectif i ce qui risque e limiter votre champ 'action, optez pour l'élaboration 'une vision e vous à long terme. La ifférencessentielle résie ans le fait qu'une vision, à long terme, laisse la possibilité e se concrétiser au travers e ifférentes sortes 'objectifs, si bien qu'un objectif peut être révisé, changé, transformé, sans pour autant que votre vision, à long terme, le soit. ne vision e soi est une projection e vous-même ans le temps, basée sur ce qui vous paraît important (par rapport à vos valeurs, vos ambitions, votre motivation), et qui peut être concrétisée au travers e plusieurs objectifs qui, eux, varient avec le temps et en fonction es aléas e la vie. 14 r,c-, gg1 Ç 07lOB Iil

3 L IJJ, : w c{" C{.ul O consilts PRATIQLItS A titre 'exemple, je me suis toujours laissée guier par ma propre vision, qui était e contribuer à ce que chaque personne trouve sa place ans ce mone. J'ai commencé par occuper un poste e responsable e formation et cela me semblait en ligne avec ce que je voulais. Au fur et à mesure, j'ai reéfini, à plusieurs reprises, la manière ont je voulais atteinre cette vision, afin 'être au plus près e celle-ci et ce par rapport à mon propre cheminement professionnel et personnel. J'ai changé e trajectoire, en evenant responsable e recrutement, puis généraliste en ressources humaines, enfin conseillère en orientation ans ma propre entreprise.ce qui me guie,aujour'hui encore, est ma vision e base (c'est-à-ire "que chaque personne trouve sa place ans ce mone"), mais ans une version plus affinée (c'est-à-ire"que chaque personne écouvre sa valeur, ses motivations et ses compétences propres, pour les mettre en ceuvre à travers un acte professionnel")..je mets onc en æuvre ma vision à travers es objectifs ifférents (c'est-à-ire, au lieu e le faire au travers e la formation ou u recrutement, je le fais au travers 'un bilan e compétence), car je pense pouvoir atteinre ma vision e manière plus juste à travers cet objectif. à Sachez, ès le épart, que la trajectoire vers votre vision ne se sera pas en ligne irecte:vous ne pouvez pas prétenre tout contrôler ans votre vie et il est essentiel e vous laisser toucher par <e qui semble, e prime abor, vous faire évier e votre trajectoire. Lorsque cela arrive, il est important e se poser les ouestionsuivantes : "Qu'est-ce que je ois comprenre e moi, e ma vision, au vu e ce qui m'arrive?"; "Pourquoi cela m'arrive-t-il?"; "Que puis-j en tirer comme leçon?"; "Qu'est-ce que je veux en faire?"; "Dois-je réajuster ma vision pour autant?" "Si oui, comment?"; "5i non, comment puis-je garer le cap?" Au gré u temps et es aléas e votre carrière, n'hésitez pas à reéfinir ce vers quoi vous tenez. Mieux encore, profitez e chaque aléa pour apprenre quelque chose e nouveau sur vous ou sur votre métier, pour rencontrer e nouvelles personnes et approfonir certaines relations professionnelles ou encore imaginer e nouvelles synergies. Cela peut vous amener à changer e carrière plusieurs fois ans votre vie, mais ce qui était jugé comme un échec ou un signe 'instabilité avant est aujour'hui consiéré comme un signe e flexibilité et un sens e I'innovation : eux maîtres mots pour garantir votre employabilité, votre épanouissement et celui e I'entreprise pour laouelle vous oeuvrez. Laissez-vous vous inspirer par cette phrase 'Oscar Wile: "ll faut toujours viser la lune, car même en cas 'échec (ce qui, au vu e ce qui précèe, est une notion somme toute assez relative), on atterrit ans les étoiles'l 2. Quetques conseits incontournabtes Les anciens paramètres e notre économie éfinissaient le succès en termes e sécurité e I'emploi, 'avantages sociaux, 'augmentations e salaire et 'ascension au sein e I'entreprise. Force est e constater que tout cela n'est plus e mise aujour'hui. Plutôt que e regretter ce temps-là, prenez la balle au bon et éterminez ce que signifie pour vous la réussite professionnelle. Cela peut être 'offrir ce que vous valez selon vos propres normes et attentes, plutôt qu'en fonction e celles éfinies par les autres. Si vous consacrez u temps et e l'énergie à vous préparer à cette nouvelle réalité, vous pourrez élaborer votre propre plan e carrière, qui vous permettra 'anticiper I'avenir avec espoir et enthousiasme. I tl 16,ç,S&C 0ll08 {k I

4 conserls PRATIQË5 Ll-J,Ll-l É a É- L.. (_) Ce n'est pas parce que vous ne pouvez plus vous en remettre à I'entreprise qu'il ne faut plus croire en rien' C'est, en fait, une occasion unique qui vous est offerte, pour commencer à croire aux compétences et aux valeurs que vous pouvez apporter. Pour gérer sa carrière e manière efficace, il faut, avant tout, connaître ses forces et ientifier les secteurs professionnels oùt vous pouvez les appliquer. Tout commence onc par un bilan e soi : écouvrir vos intérêts, vos motivations, vos valeurs, vos aptitues et vos connaissances. Cette étape essentielle vous apprenra à cerner le type e travail qui sera le plus enrichissant pour vous. C'est une étape qui peut prenre un certain temps, mais les résultats en valent la peine :ce sont les gens qui prennent le temps e se connaître, sur les plans professionnel et personnel, qui ont une carrièrenrichissante et satisfaisante. Pour cela, aiez-vous es articles parus ans Success & Career et consacrés aux bilans e compétences ou faites-vous aier par es amis, mieux encore, par un orofessionnel en la matière. Cernez vos préférences, aborant es questions aussi essentielles que: "Qu'est-ce que j'aime faire?"; "De quoi serais-je fier?"; "Qu'est-ce qui me semble important ans la vie?'1 Ou encore, en passant es tests 'orientation reconnus, tels que le MBTI', le HBDI' ou autres. Ne croyez jamais que vous y êtes arrivés! Dès qu'une personne ou une entreprise commence à se reposer sur ses acquis, c'est le ébut 'une lente mais inexorable chute ans les oubliettes. La formation <ontinue est un plocessus qui se poursuit tout au long 'une vie. ne fois que vous aurez cerné le métier ou le secteur 'inustrie ans lequel vous voulez æuvrer, restez ouvert à tout ce qui pourrait enrichir et stimuler votre connaissance. Le mone professionnel est un mone rapie et en constante évolution et ce que vous savez aujour'hui n'est rien ou ne sera plus valable emain. Garez, par conséquent, toujours un æil ouvert sur ce qui se passe ans votre secteur: lisez es revues ou es livres spécialisés ans votre omaine, participez à es conférences ou es formations, échangez avec 'autres professionnels, élargissez vos connaissances, en incluant 'autres compétences (voir paragraphe 3). Grâce à Internet, vous avez accès irectement à es millions e ressources liées à la carrière ; il y a, également, es multitues 'associations professionnelles ou 'autres formes e réseaux, qui peuvent vous permettre e rester en contact avec l'évolution e votre profession et e évelopper es liens avec 'autres professionnels. (e.g.: etc.) De même,lorsque vous travaillez en entreprise, ne restez pas cloisonné ans votre épartement : échangez avec 'autres professionnels ou avec es collègues 'autres épartements ou, mieux encore, es interlocuteurs provenant e pays ifférents' En résumé, restez en contact avec le mone qui vous entoure, au sens large u terme. Evolution technologique constante, monialisation, reéfinition perpétuelle es paramètres économiques : tout cela vous emane 'être extrêmement attentif et flexible, par rapport aux nombreux changements qu'une entreprisexpérimente. ll est très ifficile, voire suiciaire, e vouloirésister à ces changements. De manière imagée, il s'agit e voir votre carrière comme un train en marche, e le saisir à chaque instant et 'en changer quan cela s'impose' ll faut s'y faire :le train ne s'arrêtera pas, tout au plus il ralentira, momentanément, pour ceux qui veulent bien y monter. Concrètement parlant, il faut vous attenre à voir votre manière e travailler changer plusieurs fois ans I'année : cela peut être au niveau technologique (nouvelles applications,nouvel environnement informatique, etc.) ou sur le plan e la forme e votre travail (temps partiel, télétravail, mobilité géographique, bureaux partagés, etc.). ll n'appartient qu'à vous ensuite 'en fixer les limites et ce par rapport à votre vision,telle que vous l'aurez éfinie (voir paragraphe 1). ll est cepenant es connaissances et es compétences clés incontournables, auxquelles vous ne pourrez pas éroger : il s'agit, notamment, e tout ce qui a trait à I'utilisation e l'informatique, à I'apprentissage es langues étrangères et, gran énominateur commun, à tout ce qui relève e la communication' 18 I ll ic) s6{c t7/û8,5k

5 CONSEILS PRATIQES, É L/,. LlJ cl \TII (_l C'est probablement la question qui revient le plus souvent :"Dois-je rester généraliste ou me spécialiser ans mon secteur?'1la réponse n'est pas évienten soi et il n'y a pas e juste ou e mauvaise réponse. Les premières questions à se poser sont:"qu'est-ce que je veux véritablement?";"au-elà toutes les contraintes/obligations u moment, qu'est ce qui me plairait le plus?'1 De préférence, optez pour un choix qui vous satisfait et non pour celui qui convient le mieux aux autres ou pour celui qui vous rassure le plus. Cela it, l'avenir semble être u côté e ceux qui savent combiner iverses compétences spécifiques, par exemple un ingénieur qui sait allier technologiet force e vente ou connaissances spécifiques 'un autre secteur 'inustrie. Pour cette raison, ne vous confinez pas à votre fonction 'aujour'hui mais cherchez toujours à l'étenre plus loin, soit en vous spécialisant ans un omaine, soit en créant es synergies avec 'autres Secteurs. Si vous vous estinez à un travail somme toute assez spécialisé, faites en sorte que celui-ci ait un sens non seulement ans I'entreprise pour laquelle vous travaillez mais aussi ans 'autres secteurs 'inustrie' 5i tel n'est pas le cas, il sera 'autant plus important e fréquenter un réseau e gens spécialisés ans votre branche, afin e ne pas vous sentir isolé ans vos activités et éviter 'être "à la rue'i si es changements ou es restructurations s'imposent. Gérer sa carrièrest onc tout un art et une iscipline à suivre au quotiien. Cela vous emane e vous mettre constamment au centre e votre vie, e visualiser ce vers quoi vous voulez tenre, savoir vous reéfinir si besoin et savoir composer avec le mone qui vous entoure. S'il est vrai que vous êtes effectivement le seul responsable e votre bateau, vous n'êtes e loin pas le seul à Ie contrôler. Vous evez apprenre à vous accommoer u vent et es courants : parfoi savoir aller contre eux, parfois, au contraire, aller ans leur sens et surfer sur la vague. Pour arriver à votre point e estination, il faut, lors e votre voyage, rester attentif aux éléments et aux personnes qui se présentent à vous: cela vous emane e éployer vos compétences et vos connaissances, pour faire face à ce qui vient, et e profiter e chaque occasion pour apprenre un peu plus sur vous et sur ce qui vous entoure. Alors, bon voyage! 20.st SliiC 0)/*8 I ll *

l association Les Nids protège les enfants

l association Les Nids protège les enfants Borchure_Les Nis-V13_Nis 16/10/12 13:22 Page4 Près e chez vous l association Les Nis protège les enfants Optimus - Créit photos : Association Les Nis - Fotolia - Getty Image. Donner le temps e granir Borchure_Les

Plus en détail

IMPLEMENTATION D UN SYSTEME D INFORMATION DECISIONNEL

IMPLEMENTATION D UN SYSTEME D INFORMATION DECISIONNEL IMPLEMENTATION D UN SYSTEME D INFORMATION DECISIONNEL Proposé par BUMA Feinance Master en management e projets informatiques Consultant en système écisionnel I. COMPREHENSION DU CONTEXTE «L informatique

Plus en détail

CHAPITRE. Les variables du mouvement CORRIGÉ DES EXERCICES

CHAPITRE. Les variables du mouvement CORRIGÉ DES EXERCICES CHAPITRE Les variables u mouvement CORRIGÉ DES EXERCICES 2 3 Exercices. Les variables liées à l espace et au temps. Une araignée grimpe le long une clôture. Elle parcourt abor 3 m vers le haut, puis 2

Plus en détail

CNAM UE MVA 210 Ph. Durand Algèbre et analyse tensorielle Cours 4: Calcul dierentiel 2

CNAM UE MVA 210 Ph. Durand Algèbre et analyse tensorielle Cours 4: Calcul dierentiel 2 CNAM UE MVA 210 Ph. Duran Algèbre et analyse tensorielle Cours 4: Calcul ierentiel 2 Jeui 26 octobre 2006 1 Formes iérentielles e egrés 1 Dès l'introuction es bases u calcul iérentiel, nous avons mis en

Plus en détail

et les Trois Marches d'assurance

et les Trois Marches d'assurance The Geneva Papers on Risk an Insurance, 20 (juillet 98), 36-40 Asymétrie 'Information et les Trois Marches 'Assurance par Jean-Jacques Laffont * La proposition stimulante e Monsieur Ic Professeur Borch

Plus en détail

IMPROTEK : INTÉGRER DES CONTRÔLES HARMONIQUES POUR L IMPROVISATION MUSICALE DANS LA FILIATION D OMAX

IMPROTEK : INTÉGRER DES CONTRÔLES HARMONIQUES POUR L IMPROVISATION MUSICALE DANS LA FILIATION D OMAX IMPROTEK : INTÉGRER DES CONTRÔLES HARMONIQUES POUR L IMPROVISATION MUSICALE DANS LA FILIATION D OMAX Jérôme Nika Ircam - Paris, puis Télécom ParisTech 46 rue Barrault - 75013 Paris jerome.nika@telecom-paristech.fr

Plus en détail

Système d Information

Système d Information Système Information Système Information Rémy Courier Urbanisation es SI Système Information Urbanisme es SI 1 Rémy Courier Urbanisme es Systèmes Information Inytrouction De l Urbanisme à L Urbanisation

Plus en détail

Financement Obsèques + Assistance Obsèques. Pour tout prévoir dès aujourd hui en toute sérénité

Financement Obsèques + Assistance Obsèques. Pour tout prévoir dès aujourd hui en toute sérénité Financement Obsèques + Assistance Obsèques Pour tout prévoir dès aujourd hui en toute sérénité JUILLET 2007 La Garantie Obsèques du Crédit Agricole UNE SOLUTION TRÈS COMPLÈTE POUR VOTRE TRANQUILLITÉ ET

Plus en détail

Chapitre. Chapitre 12. Fonctions de plusieurs variables. 1. Fonctions à valeurs réelles. 1.1 Définition. 1.2 Calcul de dérivées partielles

Chapitre. Chapitre 12. Fonctions de plusieurs variables. 1. Fonctions à valeurs réelles. 1.1 Définition. 1.2 Calcul de dérivées partielles 1 Chapitre Chapitre 1. Fonctions e plusieurs variables La TI-Nspire CAS permet e manipuler très simplement les onctions e plusieurs variables. Nous allons voir ans ce chapitre comment procéer, et éinir

Plus en détail

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP Titre : SSNV14 - Traction biaxiale avec la loi e comport[...] Date : 17/02/2011 Page : 1/14 Manuel e Valiation Fascicule V6.04 : Statique non linéaire es structures volumiques Document V6.04.14 SSNV14

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

Exercice 2 : Comment déterminer le relief du fond marin avec un sondeur? (5,5 pts) Les trois parties de l exercice sont indépendantes

Exercice 2 : Comment déterminer le relief du fond marin avec un sondeur? (5,5 pts) Les trois parties de l exercice sont indépendantes Exercice 2 : Comment éterminer le relief u fon marin avec un soneur? (5,5 pts) Amérique u nor 2007 http://labolycee.org Les trois parties e l exercice sont inépenantes 1. Étue e l one ultrasonore ans l

Plus en détail

InfoMaison No.02 InfoMaison No.240 POURQUOI VOTRE MAISON

InfoMaison No.02 InfoMaison No.240 POURQUOI VOTRE MAISON InfoMaison No.02 InfoMaison No.240 POURQUOI VOTRE MAISON Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier NE SE VEND PAS?

Plus en détail

Bien se diriger. aprei AGISSONS POUR L ENTREPRENEURIAT INDIVIDUEL aprei (AGISSONS POUR L ENTREPRENEURIAT INDIVIDUEL 2014-2015

Bien se diriger. aprei AGISSONS POUR L ENTREPRENEURIAT INDIVIDUEL aprei (AGISSONS POUR L ENTREPRENEURIAT INDIVIDUEL 2014-2015 FORMATION Titre Accélérateur e compétences Bulletin inscription à compléter en lettres capitales Accélérateur e compétences es formations 2014-2015 Date session lieu PARTICIPANT Mme Melle Mr Nom Bien se

Plus en détail

LICENCE À RESPECTER. Vous pouvez:

LICENCE À RESPECTER. Vous pouvez: LICENCE À RESPECTER Le simple fait de posséder ce livre vous donne le droit de l'offrir en cadeau à qui vous le souhaitez, en version numérique uniquement. Vous pouvez: l'offrir sur votre blog ou votre

Plus en détail

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil c/o Pro Familia Suisse Marktgasse 36 Tél. 031 381 90 30 info@profamilia.ch 3011 Berne

Plus en détail

RETOUR AU TRAVAIL Stratégies de soutien du superviseur lorsque la santé mentale joue un rôle dans le retour de l employé au travail

RETOUR AU TRAVAIL Stratégies de soutien du superviseur lorsque la santé mentale joue un rôle dans le retour de l employé au travail RÉSUMÉ : Facteurs et stratégies visant à aider les infirmières et infirmiers en santé au travail à appuyer le superviseur dans les cas de retour au travail d'employés qui ont eu des problèmes de santé

Plus en détail

L ESTIME DE SOI, C EST...

L ESTIME DE SOI, C EST... L'estime de soi Sources : C.A.P. Santé Outaouais. Votre guide d'animation Mieux-être en tête, 1994. SCRIPTOGRAPHIC COMMUNICATIONS LTD, Ce que vous devez savoir sur l'estime de soi, 1989. FORTIN, BRUNO.

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guides de Tangerine sur les finances personnelles Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guide pour les Canadiens Les RÉR existent depuis longtemps, mais les CÉLI sont relativement nouveaux,

Plus en détail

3. Paroles de député Ce troisième extrait revient sur la création de Finance Watch.

3. Paroles de député Ce troisième extrait revient sur la création de Finance Watch. Exercice d écoute : Finance watch Finance Watch, une association qui milite pour une finance au service de la société. Qu'est-ce que cela signifie dans un contexte de crise économique et financière? Exercices

Plus en détail

Méthodologie de l exposé

Méthodologie de l exposé CHAPITRE 1 Méthodologie de l exposé >1. Préparation de l exposé L exposé est un moment fort de l épreuve d admission au concours d entrée en institut de formation d aides-soignants ou d auxiliaires de

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

STRATEGIES-ICMC. Ins tut de Communica on et Méthodologie du Changement

STRATEGIES-ICMC. Ins tut de Communica on et Méthodologie du Changement STRATEGIES-ICMC Ins tut de Communica on et Méthodologie du Changement L équipe STRATEGIES-ICMC vous accueille! Notre équipe d enseignants cer fié s et membres de fédéra on française NLPNL, vous emmène

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Questions d'ordre général

Questions d'ordre général Conclusion de la transaction entre RBC Assurances et UnumProvident Questions et réponses à l intention des distributeurs individuels de RBC Assurances Mai 2004 Questions d'ordre général 1. Pourquoi avez-vous

Plus en détail

CONTROLE D UN SIMULATEUR A BASE MOBILE À 3 DDL

CONTROLE D UN SIMULATEUR A BASE MOBILE À 3 DDL Zie Amara 1/8 CONTROLE D UN SIMULATEUR A BASE MOBILE À 3 DDL Zie AMARA 1 Directeur(s) e thèse: Joël BORDENEUVE-GUIBIE* et Caroline BERARD Laboratoire 'accueil: * Laboratoire Avionique & Système Ecole Nationale

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Enquête nationale auprès des passagers aériens

Enquête nationale auprès des passagers aériens Enquête nationale auprès des passagers aériens Conseil national de l information statistique Commission «Entreprises et stratégies de marché» Vendredi 16 avril 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Comptes rendus experts des compétences et guide de développement Paul Durand 21 Boulevard Haussmann 75009 PARIS T 01 80956881 I www.groupehumanmobility.fr

Plus en détail

UNEDIC Perceptions et compréhensions de l indemnisation de l Assurance chômage par les Demandeurs d Emploi

UNEDIC Perceptions et compréhensions de l indemnisation de l Assurance chômage par les Demandeurs d Emploi UNEDIC Perceptions et compréhensions de l indemnisation de l Assurance chômage par les Demandeurs d Emploi SYNTHESE DE L ETUDE QUANTITATIVE L Unedic a souhaité disposer d une étude permettant de cerner

Plus en détail

") # /!"! ) )# ") / 1) )) -()#! "-) " ") 2) "! #" ). ") () ) )!. #) ()" #!0 ) () ))!)() -! () "!!""#!! 6) $ )7 )! " # )!"!! ) ) " #9# () () ") ") )

) # /!! ) )# ) / 1) )) -()#! -)  ) 2) ! # ). ) () ) )!. #) () #!0 ) () ))!)() -! () !!#!! 6) $ )7 )!  # )!!! ) )  #9# () () ) ) ) !"#! "# $$% #"%&&' & ()*()*!+,"!*!)!+!""")!,()!""#!)!-!#)."!/0, ) ") # /!"! ) )# ") / 1) )) -()#! "-) " ") 2) #!!!""))3)#"#!)"!!3 "- "! #" ). ") () ) )!. ()4)"!#5#")!)! #) ()" #!0 ) () ))!)() -! () "!!""#!!

Plus en détail

La protection de votre habitation

La protection de votre habitation La protection e votre habitation par la tžlžsžcuritž Vous souhaitez protéger votre habitation par un système e télésécurité. u est-ce qu un service e télésécurité? Comment choisir le prestataire? uels

Plus en détail

Gagner en assurance et en confiance en soi

Gagner en assurance et en confiance en soi D après le site CIDJ.com Durant vos 3 ans de formation de BAC PRO, vous allez devoir effectuer au total 22 semaines de stage, généralement réparties en 6 + 16, c est-à-dire 6 semaines en classe de seconde

Plus en détail

Les revenus de l activité professionnelle

Les revenus de l activité professionnelle Comment ne pas se tromper quand on commence, et surtout faut-il ne pas se tromper? À chacun de trouver la réponse à cette question, ô combien personnelle. Le but de cet ouvrage est de débroussailler un

Plus en détail

5 photographies 5 tunnels

5 photographies 5 tunnels DOSSIER 5 photographies 5 tunnels 5 photographies qui vont vous aider à réduire le taux d abandon de vos tunnels de conversion. Introduction Les tunnels de conversion sont présents dans de nombreux sites.

Plus en détail

Vous souhaitez faire construire ou acheter sur plan

Vous souhaitez faire construire ou acheter sur plan faire construire creditfoncier.fr Vous souhaitez faire construire ou acheter sur plan FAIRE CONSTRUIRE SA MAISON OU ACHETER SON APPARTEMENT SUR PLAN AVEC LE CRÉDIT FONCIER Une maison ou un appartement

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL SOMMAIRE I) - Les effets de l accord sur les dispositions conventionnelles actuelles :... 3 II) - L exercice d'une activité syndicale

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

La relève on y croit! FOIRE AUX QUESTIONS Niveau secondaire

La relève on y croit! FOIRE AUX QUESTIONS Niveau secondaire La relève on y croit! FOIRE AUX QUESTIONS Niveau secondaire 1- Quels sont les préalables à compléter au secondaire afin d être admissible au cégep? L important, c est d obtenir un diplôme d études collégiales

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

la référence vie scolaire INDEX-EDUCATION.COM DISPONIBLE EN MODE HÉBERGÉ NOS LOGICIELS FONT AVANCER L ÉCOLE

la référence vie scolaire INDEX-EDUCATION.COM DISPONIBLE EN MODE HÉBERGÉ NOS LOGICIELS FONT AVANCER L ÉCOLE la référence vie scolaire DISPONIBLE EN MODE HÉBERGÉ INDEX-EDUCATION.COM NOS LOGICIELS FONT AVANCER L ÉCOLE PRONOTE la référence vie scolaire Intégrant ans une même application tous les volets e la gestion

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Check-list pour la bonne formation continue Voies de formation

Plus en détail

Guide. permis 2 phases

Guide. permis 2 phases Guide du permis 2 phases Le permis de conduire à l'essai en Suisse SC090503 Le permis de conduire à l'essai ou permis 2 phases 1 Pourquoi une formation en 2 phases? 3 2 Qui est astreint au permis de conduire

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

LE TRÉSOR OUBLIÉ DE L ARC-EN-CIEL Série de 8 livres illustrés : Auteure/illustratrice : Martine Dussart

LE TRÉSOR OUBLIÉ DE L ARC-EN-CIEL Série de 8 livres illustrés : Auteure/illustratrice : Martine Dussart LE TRÉSOR OUBLIÉ DE L ARC-EN-CIEL Série de 8 livres illustrés : Auteure/illustratrice : Martine Dussart Tout public de 8 à 88 ans. Par le récit et l image, les livres permettent de : faire connaître aux

Plus en détail

Etude sur la sécurité auprès des indépendants et des professions libérales Résultats concernant le secteur des médecins généralistes

Etude sur la sécurité auprès des indépendants et des professions libérales Résultats concernant le secteur des médecins généralistes 575BZ03, Juillet 2006 Etude sur la sécurité auprès des indépendants et des professions libérales Résultats concernant le secteur des médecins généralistes SPF Intérieur, Direction générale Politique de

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître...

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Vous êtes... Une femme Un homme Quel est votre âge? Avez-vous d'autres personnes à charge : parents, etc.? Oui Non Combien avez-vous d'enfants?

Plus en détail

une solution pour chaque étape de la vie

une solution pour chaque étape de la vie particuliers F D une solution pour chaque étape de la vie Pourquoi dois-je m assurer? Dans la vie, il y a un temps pour tout et une assurance pour chaque situation. Quelle que soit la vôtre, AXA vous conseille.

Plus en détail

DROIT DES IMAGES & DU SON. 1. rien, parce que les paroles sont déjà sur d autres sites web. 3. rien, parce que j ai acheté le disque avec le livret

DROIT DES IMAGES & DU SON. 1. rien, parce que les paroles sont déjà sur d autres sites web. 3. rien, parce que j ai acheté le disque avec le livret DROIT DES IMAGES & DU SON 1. Qu est-ce que je risque si je mets sur mon site personnel les paroles de La vie en rose que j ai trouvées dans mon CD d Edith Piaf? 1. rien, parce que les paroles sont déjà

Plus en détail

Dans cette banque, cette expérience peut varier selon les personnes. La relation de la même demande par une autre enquêtrice vaut le déplacement

Dans cette banque, cette expérience peut varier selon les personnes. La relation de la même demande par une autre enquêtrice vaut le déplacement A la recherche des conditions générales de compte Cette enquête ne serait pas complète si nous n avions pas pris le soin de savoir dans quelles conditions les conventions bancaires sont restituées aux

Plus en détail

La normalisation : outil d intelligence. économique. Sommaire. Quelques principes de base

La normalisation : outil d intelligence. économique. Sommaire. Quelques principes de base La normalisation : un outil intelligence novembre 2010 Catherine Lubineau 2010 Sommaire Quelques principes e base Le système français ais e normalisation L Union e Normalisation e la Mécanique La normalisation

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR

GUIDE DE L'UTILISATEUR GUIDE DE L'UTILISATEUR LE PLAN D AUTOGESTION DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN CINQ ÉTAPES Pour pouvoir donner des soins de qualité aux patients tout au long de sa carrière professionnelle, le

Plus en détail

L ENTRETIEN D EMBAUCHE

L ENTRETIEN D EMBAUCHE L ENTRETIEN D EMBAUCHE La préparation physique : LA REUSSITE DE VOTRE ENTRETIEN NECESSITE UNE PRESENTATION SOIGNEE Avant l entretien, il vous faut préparer une tenue : CORRECTE CONFORTABLE ADAPTEE AU POSTE

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

ÉPARGNE-PENSION COMMENT S Y PRENDRE?

ÉPARGNE-PENSION COMMENT S Y PRENDRE? COMMENT S Y PRENDRE? 1. L'ÉPARGNE-PENSION, C EST QUOI? L'épargne-pension vous permet de vous constituer une pension complémentaire à votre initiative individuelle. Au passage, vous pouvez déduire ce que

Plus en détail

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi FICHE S PEDAGOGIQUE S Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi 2 TABLE DES MATIERES PREMIERE PHASE : BILAN 1. Organisation de la phase de bilan 5 2. Fiches relatives à l'expression orale

Plus en détail

Qu est-ce qu une bonne candidature? La lettre de motivation

Qu est-ce qu une bonne candidature? La lettre de motivation Qu est-ce qu une bonne candidature? La lettre de motivation Je me réfère à votre annonce parue dans Le Temps du 21 octobre 2007 qui a retenu toute mon 1. Structure > Expéditeur > Entreprise et adresse

Plus en détail

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Katja Ingman Être pro en anglais Sous la direction de Marie Berchoud, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Fiche 1 Grow Your English : autoévaluation et plan d action Passez à l action : définissez votre objectif,

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

Bâtissez-vous un avenir certain

Bâtissez-vous un avenir certain 1 1 Etape 1 Etape 2 Bâtissez-vous un avenir certain AUTEUR LEADER SYDNEY Adresse email imygpc@gmail.com Contact téléphonique +225 41 52 92 06 2 Bâtissez-vous un avenir certain Vous en avez rêvé, créer

Plus en détail

Qu est ce qu une bibliothèque?

Qu est ce qu une bibliothèque? Qu est ce qu une bibliothèque? Les bibliothèques sont les endroits où vous allez pour gérer vos documents, votre musique, vos images et vos autres fichiers. Vous pouvez parcourir vos fichiers de la même

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

Etude du niveau stress ressenti par les salariés de plusieurs entreprises du tertiaire. Un outil de mesure.

Etude du niveau stress ressenti par les salariés de plusieurs entreprises du tertiaire. Un outil de mesure. Etude du niveau stress ressenti par les salariés de plusieurs entreprises du tertiaire. Un outil de mesure. Participants : Dr Evelyne Barraud, Martine Chevillard, Marie-José Dureau Mer, Isabelle Gouget,

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTE

PROMOTION DE LA SANTE PROMOTION DE LA SANTE Charte d'ottawa La première Conférence internationale pour la promotion de la santé, réunie à Ottawa, a adopté le 21 novembre 1986 la présente "Charte" en vue de contribuer à la réalisation

Plus en détail

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise Employee Benefits L assurance de groupe pour la petite entreprise : l assurance de groupe pour la petite entreprise Ma petite entreprise, j en suis fier. Je l ai créée et je l ai développée avec beaucoup

Plus en détail

Gestion de Développement des Ressources Humaines

Gestion de Développement des Ressources Humaines Gestion de Développement des Ressources Humaines DE LA FONCTION PERSONNEL A LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES : EVOLUTION HISTORIQUE Pour assurer sa fonction de production, l'entreprise utilise des facteurs

Plus en détail

Institut Informatique de gestion. Communication en situation de crise

Institut Informatique de gestion. Communication en situation de crise Institut Informatique de gestion Communication en situation de crise 1 Contexte Je ne suis pas un professionnel de la communication Méthode empirique, basée sur l(es) expérience(s) Je suis actif dans un

Plus en détail

Comment pratiquer la véritable Haute-Magie Spirituelle? Réponse dans cette lettre!

Comment pratiquer la véritable Haute-Magie Spirituelle? Réponse dans cette lettre! ALPHA INTERNATIONAL B.P 42 ~ 34560 Poussan téléphone/fax : 04-67-78-29-43 e-mail : Assoalpha@aol.com Comment pratiquer la véritable Haute-Magie Spirituelle? Réponse dans cette lettre! Bonjour, Je vous

Plus en détail

Les traitements de texte : open office writer

Les traitements de texte : open office writer Les traitements de texte : open office writer Qu'est ce qu'un traitement de texte? Peut être le paragraphe qui passionnera le moins, il apparaît néanmoins nécessaire de savoir ce qu'est (de manière grossière)

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement 13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement Objectifs : - Savoir identifier les propositions douteuses. - Connaître les critères d'évaluation d'un prestataire de référencement sérieux

Plus en détail

Grow your own way. Tes possibilités de carrière. www.pwc.ch/careers. The opportunity of a lifetime:

Grow your own way. Tes possibilités de carrière. www.pwc.ch/careers. The opportunity of a lifetime: www.pwc.ch/careers Grow your own way Tes possibilités de carrière The opportunity of a lifetime: Audit Conseil juridique et fiscal Conseil économique Services internes Une mine d expériences: éditorial

Plus en détail

Retours CIAMOIS et Usagers

Retours CIAMOIS et Usagers Retours CIAMOIS et Usagers Anne Goelzer : Quelle organisation voyez vous pour les CATI à venir? L'organisation au sein du CATI en groupes de travail autour de questions spécifiques me semble pertinente.

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 13

Indications pédagogiques D2 / 13 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 13 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis 1 Produire un message

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière Introduction La planification financière couvre un large éventail de sujets et dans le meilleur des cas, elle les regroupe d une manière ordonnée et intégrée. Toutefois, vu qu

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Outplacement Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets L outplacement Nous abordons la transition de carrière comme une

Plus en détail

Sandra. «Un huissier de justice, c est un chef d entreprise» Huissière de justice (Actihuis) INFO PLUS A CONSULTER

Sandra. «Un huissier de justice, c est un chef d entreprise» Huissière de justice (Actihuis) INFO PLUS A CONSULTER Sandra Huissière de justice (Actihuis) «Je ne savais pas ce que je voulais faire. Enfin si, je savais que je ne voulais pas faire de Droit car j en avais une image trop rigide. Après mon Bac ES (ex B),

Plus en détail

votre partenaire commercial en 10 questions / réponses

votre partenaire commercial en 10 questions / réponses votre partenaire commercial en 10 questions / réponses votre PARTENAIRE COMMERCIAL en 10 questions / réponses 2 / 12 votre partenaire commercial 10 en questions / réponses Vous souhaitez louer un hébergement

Plus en détail

LE CONTROLE DE GESTION DANS L'ASSURANCE : UNE REHABILITATION VITALE EN TUNISIE

LE CONTROLE DE GESTION DANS L'ASSURANCE : UNE REHABILITATION VITALE EN TUNISIE LE CONTROLE DE GESTION DANS L'ASSURANCE : UNE REHABILITATION VITALE EN TUNISIE Par Nabila EL HEDDA, Elyès JOUINI et Denis CHEMILLIER-GENDREAU "Le marché tunisien de l'assurance va connaître, dans les années

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail