Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes"

Transcription

1 Laser à Cascade Quantique étudié par spectroscopie THz ultrarapide, et génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Présentation : Simon SAWALLICH Date : Mercredi 14/04/2008 Encadrement : S. DHILLON Lieu : ENS, Lab. Pierre Aigrain, Équipe THz, J. TIGNON Cadre: Stage M2, Matière condensée; Janvier - Mars 2008

2 Plan 1. Fonctionnement des Lasers à cascade quantique (QCL) 2. La spectroscopie THz et l application aux lasers à cascade quantique Optimisation des QCL 3. Excitation des transitions inter-bandes dans un QCL sous illumination infrarouge Génération THz 2

3 Laser à cascade quantique (QCL) Transitions inter-sous-bandes dans la bande de conduction 3 - Laser unipolaire d électrons - Énergie ne dépend que de l épaisseur des couches Énergie 2 1 Production d une structure Sous champ électrique - Certaines quantifications d énergie - Inversion de population Énergie e - hν e - 3

4 Structure d un QCL QCL schéma 1 période Puits quantiques d épaisseurs différentes niveaux d énergie Sous tension: formation de sous-bandes par alignement des niveaux Transport d électrons dans les mini-bandes (plusieurs sous-bandes couplées) Transition laser entre certaines sous-bandes (3 à 2) 4

5 Structures fines Couches épitaxiées de GaAs/AlGaAs Direction de croissance Couches: - quelques nm Structure: - 3 mm x 200 µm x 12 µm 5

6 QCL dans le régime THz THz QCLs Max. Temp. (K) 1-5 THz µm 4-20 mev Longueur d onde (µm) But: Augmentation de la température de fonctionnement 6

7 Spectroscopie THz Zone Active THz d entrée QCL THz THz de sortie 7

8 Spectroscopie THz résolue en temps 800 nm 100 fs 80 MHz 20 % Ligne de retard IR sonde Laser TiSa ML 80 % THz Génération THz par une antenne photoconductrice V THz Échantillon THz ZnTe λ/4 WP Détection THz électrooptique Pompe IR 100 fs Électrodes sur GaAs Balance de Photodiodes 8

9 Signal THz Impulsion THz créée par l antenne Impulsion IR sonde Impulsion THz de l antenne Spectre obtenu par transformé de Fourier Durée de l impulsion IR sonde: 0,1 ps Durée de l impulsion THz: 1 ps On retarde l impulsion IR sonde par rapport à l impulsion THz On sonde le THz avec l impulsion IR 9

10 Application aux QCLs E I ~ 400fs t Zone Active E I t QCL THz f Processus dans le QCL f L impulsion THz est couplée dans le QCL en fonctionnement e - ħω QCL Le signal sort donc amplifié à la fréquence laser du QCL Là elle stimule des transitions lasers e - 10

11 Application aux QCLs Comparaison des signaux: - Référence: transmission par QCL sans voltage appliqué - Signal: amplifié par QCL sous tension Spectre Signal Référence temporel 11

12 Courbe de Gain Résultats: Gain Gain: Les pertes compensent le gain: Le QCL amplifie et ajoute une phase: Signal Référence 12

13 Investigation inter-bandes Spectroscopie Excitation optique THzdes transitions inter-bandes IR THz d entrée d entrée 800 nm, 100 fs ~ 400fs THz de sortie e - ħω QCL e - QCL THz 13

14 Investigation inter-bandes Illumination du QCL avec le rayonnement proche infrarouge Excitation des e - de la bande de valence vers la bande de conduction dans les niveaux lasers. (Transitions inter-bandes) Les transitions entre les sous-bandes excitées créent le rayonnement THz, si la largeur spectrale du faisceau IR est suffisamment grande 14

15 Mélange de fréquences Impulsion THz générée, résolue en temps Spectre de l impulsion, pic à la fréquence du QCL 15

16 Longueur d onde Résonance à 808 nm à la longueur d onde de l impulsion proche IR 16

17 Largeur spectrale Augmentation du signal avec diminution de la largeur spectrale IR 17

18 Bilan énergétique Structure de bande du QCL 2,1 THz Énergie d excitation entre les deux niveaux responsables de la transition laser 18

19 D autres paramètres expérimentaux Tension appliquée Rapport cyclique Température Polarisation Puissance de l IR proche Position du spot sur l échantillon 19

20 Conclusion Spectroscopie THz Investigation inter-bandes Mesures du gain d un QCL e - ħω QCL e - Génération THz dans un QCL par excitation interbande optique Merci beaucoup! 20

21 Références 21

22 Fin de la présentation & Début des feuilles supplémentaires 22

23 Cascade Période: région d émission + région de transport N répétitions de cette période: Æ 1 électron Æ N photons 23

24 Génération du rayonnement THz Génération THz V Pompe IR 100 fs Électrodes sur GaAs THz Antenne photoconductrice, sous tension Illumination avec des impulsions dans le proche IR Génération de paires électron-trou Porteurs de charges accélérés Antenne: 4V, 50 khz, 50% RC Rayonnent comme un dipôle 24

25 Détection du rayonnement THz Sous absorption du champ THz le cristal ZnTe devient biréfringent par effet Pockels La sonde IR (initialement linéairement polarisée) qui passe, subit un petit déphasage La polarisation devient elliptique en traversant la lame quart d onde Le prisme de Wollaston sépare spatialement les deux composantes du faisceau IR Circuit de balance de deux photodiodes Sans THz: pas de signal Avec THz incident sur ZnTe: THz λ/4 WP ZnTe IR sonde Détection THz Balance de Photodiodes 25

26 Spectroscopie THz résolue en temps 800 nm 100 fs 80 MHz 20 % Ligne de retard IR sonde Laser TiSa ML 80 % THz Génération THz Électrodes sur GaAs V THz QCL λ/4 ZnTe Détection THz Pompe IR 100 fs THz WP Antenne: 4V, 50 khz, 50% RC Balance de Photodiodes 26

27 Comparaison Gain, Puissance laser, Évolution du gain en fonction du courant Il y a du gain en dehors du régime laser Saturation, si le QCL est en marche Courant - Tension 27

28 Modification de l expérience 800 nm 100 fs 80 MHz 20 % Ligne de retard IR sonde Laser TiSa ML 80 % THz - Génération On enlève l antenne THz par l antenne ZnTe QCL - IR arrive directement sur le λ/4 QCL THz WP - Le THz est généré là Détection THz 28

29 Courant passant par le QCL Spectre Pic à 2,1 THz en dessous d un courant de 0,8 A dans le QCL A partir de là, il y a un fond continu des fréquences plus basses 29

30 Comparaison avec TDS Le «gain inter-bande» varie selon la tension appliquée Gain (TDS), Inter-bande, Environ les mêmes limites Le signal inter-bande n arrête pas d augmenter, lorsque le QCL commence à laser Puissance, IV 30

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz,

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, en régime continu ou impulsionnel. Applications opto-microondes. NGOC DIEPLAI Laboratoire d Electronique Quantique

Plus en détail

Composants photoniques

Composants photoniques Composants photoniques Chapitre 4 : Lasers 4.2. Lasers à semi-conducteurs LASERS à semiconducteurs 4.2.1 Introduction Qu est-ce qu un laser? LASER = Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications - IV

Les LASERS et leurs applications - IV Les LASERS et leurs applications - IV Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Lasers Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Université de Nice Sophia Antipolis Licence de physique

Université de Nice Sophia Antipolis Licence de physique Université de Nice Sophia Antipolis Licence de physique Projet tutoré en laboratoire : Année 2009/2010 Miradji Faoulat Barnaoui Serine Ben Abdeljellil Wael Encadrant : Mr. Anders Kastberg 1 Remerciement

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

TP fibre optique dopée erbium

TP fibre optique dopée erbium TP fibre optique dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : le faisceau du laser de pompe est puissant. Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels 1 Les très basses fréquences du spectre électromagnétique Bases : ondes électromagnétiques

Plus en détail

PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015

PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015 PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015 Description du cours Professeur : Site web du cours : Nombre de crédits : Heures par semaine : Disponibilité : Cours préalables : Sébastien Francoeur B559.6

Plus en détail

Détecteur à comptage de photons uniques, ultra-rapide, pour applications bio-photoniques A. Dominjon (1) (1) Institut de Physique Nucléaire de Lyon IN2P3/CNRS - Université de Lyon E. Chabanat (1), P. Depasse

Plus en détail

LASERS ET AMPLIFICATEURS

LASERS ET AMPLIFICATEURS LASERS ET AMPLIFICATEURS Diodes laser de forte puissance de la société DILAS, composants et ensembles complets http://www.dilas.com DILAS, filiale du groupe ROFIN, se distingue par son ingénierie, son

Plus en détail

TP Vélocimétrie Doppler

TP Vélocimétrie Doppler TP Vélocimétrie Doppler Brahim Lamine, Agnès Maître, Catherine Schwob To cite this version: Brahim Lamine, Agnès Maître, Catherine Schwob. TP Vélocimétrie Doppler. Master. 2011. HAL Id:

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques J. Burgin 1, C. Guillon 1, P. Langot 1 et F. Vallée 1,2 1 - CPMOH, Université Bordeaux 1, 351 cours de la Libération, 33 405 Talence 2 - FNO group,

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Introduction à l optique : approche ondulatoire

Introduction à l optique : approche ondulatoire PCSI1-Lycée Michelet 2015-2016 Introduction à l optique : approche ondulatoire I. Bref historique La nature de la lumière a fait l objet d une controverse dès le XVII eme siècle : Descartes puis Newton

Plus en détail

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER Chapitre 2 LE LASER Objectifs : - Connaître le principe de fonctionnement du LASER - Connaître les différents types de LASER et les précautions liées à son utilisation - Connaître les applications médicales

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques 1 Introduction Détection par effet mirage Mesures photothermiques La méthode de détection par effet mirage fait partie de méthodes

Plus en détail

Imagerie de Contraste Ionique térahertz

Imagerie de Contraste Ionique térahertz THESE présentée pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L ECOLE POLYTECHNIQUE en SCIENCES PHYSIQUES Spécialité : Concepts Fondamentaux de la Physique par Jean-Baptiste Masson Imagerie de Contraste Ionique

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

Caractérisation non linéaire de composants optiques d une chaîne laser de forte puissance

Caractérisation non linéaire de composants optiques d une chaîne laser de forte puissance Caractérisation non linéaire de composants optiques d une chaîne laser de forte puissance Stéphane Santran Co-tutelle : Centre de Physique Moléculaire Optique et Hertzienne (CPMOH), Talence Laurent Sarger

Plus en détail

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES 1. ANALOGIQUE OU NUMERIQUE? Un signal est la représentation physique d une information qui est transportée avec ou sans transformation, de la source jusqu au destinataire.

Plus en détail

Devoir 12 - Le 19 décembre

Devoir 12 - Le 19 décembre CPGE Dupuy de Lôme - Physique PC 2013-2014 Devoir 12 - Le 19 décembre Durée : 4 h AVERTISSEMENT La partie IV (Multiplexage) n'est pas à traiter L utilisation des calculatrices n est pas autorisée. Si,

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Laser Nd:YAG pompé par laser diode

Laser Nd:YAG pompé par laser diode Laser Nd:YAG pompé par laser diode B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN Il est indispensable de lire, outre cette notice en anglais, vos notes de cours et les ouvrages plus complets sur la physique des

Plus en détail

Les impulsions laser sont passées en quarante ans de la

Les impulsions laser sont passées en quarante ans de la Toujours plus court : des impulsions lumineuses attosecondes Les impulsions laser «femtoseconde» sont devenues routinières dans de nombreux domaines de la physique. Elles sont exploitées en particulier

Plus en détail

Étude expérimentale de l optimisation de la génération d harmoniques d ordre élevé par l utilisation d un algorithme génétique

Étude expérimentale de l optimisation de la génération d harmoniques d ordre élevé par l utilisation d un algorithme génétique J. Phys. IV France 138 (2006) 35 41 C EDP Sciences, Les Ulis DOI: 10.1051/jp4:2006138005 Étude expérimentale de l optimisation de la génération d harmoniques d ordre élevé par l utilisation d un algorithme

Plus en détail

IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES!

IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES! IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES! Bernard Moine, Antonio Pereira, Amina Bensalah-Ledoux, Christine Martinet. Laboratoire de Physico-Chimie des Matériaux Luminescents UMR 5620 du CNRS,

Plus en détail

Microscopie moyen infrarouge de nano-objets individuels

Microscopie moyen infrarouge de nano-objets individuels Microscopie moyen infrarouge de nano-objets individuels L absorption d un nano-objet individuel, par exemple une boîte quantique de semi-conducteurs ou un virus, peut être mesurée sans détection de photons.

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

Etude et réalisation de lasers à fibre auto-impulsionnels àbase d absorbants saturables

Etude et réalisation de lasers à fibre auto-impulsionnels àbase d absorbants saturables Etude et réalisation de lasers à fibre auto-impulsionnels àbase d absorbants saturables Jean-Bernard Lecourt To cite this version: Jean-Bernard Lecourt. Etude et réalisation de lasers à fibre auto-impulsionnels

Plus en détail

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre Fibres Optiques 1 Introduction Les fibres optiques permettent la propagation guidée de la lumière sur plusieurs milliers de kilomètres. Elles permettent actuellement une transmission d information rapide

Plus en détail

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire Théorie & applications F. Brau FP CNRS Avril 2009 Absorption multi-photonique Maria Göppert-Mayer Principe E hc 1931 Prédiction théorique Un atome

Plus en détail

Optimisation du gain du Laser à électrons Libres CLIO à l aide de la ligne de transport du faisceau d électrons

Optimisation du gain du Laser à électrons Libres CLIO à l aide de la ligne de transport du faisceau d électrons Optimisation du gain du Laser à électrons Libres CLIO à l aide de la ligne de transport du faisceau d électrons Cyril Rippon François Glotin, J.M. Ortega et Rui Prazeres LURE / CLIO (Centre Laser Infrarouge

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

Microscopie I : Bases de la Microscopie

Microscopie I : Bases de la Microscopie Microscopie I : Bases de la Microscopie 1. Nature de la lumière 1.1 Le photon : définition D une manière générale, la lumière est constituée par des trains d ondes électromagnétiques. Ces trains d ondes

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Montée en puissance des lasers à fibres : Etat de l art et perspectives

Montée en puissance des lasers à fibres : Etat de l art et perspectives Journées de l optique Réseau Optique et Photonique 9/10/07-11/10/07 Montée en puissance des lasers à fibres : Etat de l art et perspectives P. Bourdon (ONERA/DOTA/SLS) 1 Plan 1) Les lasers à fibres - historique,

Plus en détail

Les telecommunications optiques

Les telecommunications optiques Les telecommunications optiques AESS en physique Bruneel Michaël Un peu d'histoire... 1790 : Claude Chappe invente le télégraphe optique. 1820 : Premiers essais de transmission de signaux sur support électrique.

Plus en détail

Z-SCOPE V5. ANALYSEUR D IMPEDANCE SUR PORT USB destiné au contrôle non destructif

Z-SCOPE V5. ANALYSEUR D IMPEDANCE SUR PORT USB destiné au contrôle non destructif Z-SCOPE V5 ANALYSEUR D IMPEDANCE SUR PORT USB destiné au contrôle non destructif Fonctionnalités Générateur d un signal d excitation sinusoïdal de fréquence variable jusqu à 100 khz Mesure d un signal

Plus en détail

Génération d harmoniques d ordre élevé en régime de forte focalisation à 100 khz

Génération d harmoniques d ordre élevé en régime de forte focalisation à 100 khz UVX 212, 22 (213) DOI: 1.151/uvx/21322 C Owned by the authors, published by EDP Sciences, 213 Génération d harmoniques d ordre élevé en régime de forte focalisation à 1 khz A. Cabasse, G. Machinet, C.

Plus en détail

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Atome et lumière Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. electron proton Hydrogène (H) Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Hélium (He) et l essentiel de l information que nous en recevons

Plus en détail

Etude de la détection de muons. Romain COHET - Alexandre FAURE - Nicolas FOY

Etude de la détection de muons. Romain COHET - Alexandre FAURE - Nicolas FOY Etude de la détection de muons Romain COHET - Alexandre FAURE - Nicolas FOY 7 février 2011 Résumé Ce rapport est issu des mesures et travaux effectués à l Université Montpellier II dans le cadre des travaux

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Introduction au Traitement d Images.

Introduction au Traitement d Images. Introduction au Traitement d Images. Andrés Romero Mier y Terán Laboratoire de Recherche en Informatique Université Paris-Sud XI andres.romero@lri.fr September 8, 2013 Acquisition: Capteurs Acquisition:

Plus en détail

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Mini-DOLL : Deep Space Optical Laser Link Journées de Télémétrie Laser Présenté par : Khelifa DJERROUD Personnes impliquées dans le projet: Acef

Plus en détail

Laser prostate : principes et présentation du matériel Partie I. La théorie

Laser prostate : principes et présentation du matériel Partie I. La théorie QUESTION D ACTUALITÉ Laser prostate : principes et présentation du matériel Abdel-Rahmène Azzouzi et le CTMH-AFU (Comité des troubles mictionnels de l homme de l Association française d urologie) Service

Plus en détail

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage Caractérisation haute fréquences de composants passifs JULIEN FLAMANT julien.flamant@ens-cachan.fr SIMON SELLEM simon.sellem@ens-cachan.fr Motivation Le domaine des «hautes fréquences» est le domaine privilégié

Plus en détail

15. Rapport relatif au montage de physique

15. Rapport relatif au montage de physique 15. Rapport relatif au montage de physique L'objectif de cette épreuve est d'évaluer les capacités expérimentales du candidat et son aptitude à présenter et discuter des résultats quantitatifs dans un

Plus en détail

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO Présentation Introduction I. Matériel et Méthode II. Résultats III. Discussion Comparaison avec d autres

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

Les exercices marqués d une * peuvent être effectués indépendamment des autres exercices partiels.

Les exercices marqués d une * peuvent être effectués indépendamment des autres exercices partiels. Nom: Électrotechnique Mécatronique Examen de fin d études Métrologie 2 SS2014 Cursus: mécatronique, électrotechnique Bachelor Date d examen: Examinateur: Outils de travail: 23.7.2014 (90 minutes) Prof.

Plus en détail

Chaîne de détection IR Master OSAE

Chaîne de détection IR Master OSAE Chaîne de détection IR Master OSAE Damien Gratadour - Guillaume Chenegros email: damien.gratadour@obspm.fr guillaume.chenegros@obspm.fr 1 INTRODUCTION L'objectif de ce TP est sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Le stockage de données pérenne dans les verres : Etat de l avancement du projet à Bordeaux.

Le stockage de données pérenne dans les verres : Etat de l avancement du projet à Bordeaux. Le stockage de données pérenne dans les verres : Etat de l avancement du projet à Bordeaux. A. Royon 1,2, Y. Deshayes 2, Y. Petit 1,3, T. Cardinal 3, et L. Canioni 1 1 LOMA-CNRS / Université de Bordeaux,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE Calculatrice à fonctionnement autonome autorisé conformément à la circulaire n 991836 du 16/11/99 Tout autre

Plus en détail

ETUDE DES SOURCES DE BRUITS DANS UN SYSTEME DE DETECTION OPTIQUE

ETUDE DES SOURCES DE BRUITS DANS UN SYSTEME DE DETECTION OPTIQUE ETUDE DES SOURCES DE BRUITS DANS UN SYSTEME DE DETECTION OPTIQUE Mr L. Jacubowiez PRAG à SupOptique Centre Universitaire d'orsay Bat 503 Mrs. J.F. Roch, J.P. Poizat et P. Grangier Laboratoire "Optique

Plus en détail

Nouvelles techniques d imagerie laser

Nouvelles techniques d imagerie laser Nouvelles techniques d imagerie laser Les chimistes utilisent depuis longtemps les interactions avec la lumière pour observer et caractériser les milieux organiques ou inorganiques. La présence, dans la

Plus en détail

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Technologies photoniques appliquées aux communications 13 juin 2005 Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Raymond Roberge Conseiller technique senior Plan de la présentation

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Le monde des sons du 3e millénaire

Le monde des sons du 3e millénaire Le monde des sons du 3e millénaire I Le son transformé en froid 1. Introduction Si l on doit se rappeler deux inventions qui ont modifié profondément le mode de vie du 20e siècle, citons l automobile et

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

I. ONDES OU PARTICULES? 1) La lumière

I. ONDES OU PARTICULES? 1) La lumière Thème2 : Comprendre. Lois et modèles. Energie, matière et rayonnement P : 1 Ch.15 TRANSFERTS QUANTIQUES D ENERGIE ET DUALITE ONDE-PARTICULE Notions et contenus Dualité onde-particule Photon et onde lumineuse.

Plus en détail

Une ligne VUV au Serveur Laser du Centre Laser de l Université Paris-Sud

Une ligne VUV au Serveur Laser du Centre Laser de l Université Paris-Sud UVX 2008 (2009) 1 6 C EDP Sciences, 2009 DOI: 10.1051/uvx/2009002 Une ligne VUV au Serveur Laser du Centre Laser de l Université Paris-Sud C. Alcaraz 1,2, V. Carniato 2, F. Lecadre 2, P. Çarçabal 2,3,

Plus en détail

STAGE LASERS INTENSES

STAGE LASERS INTENSES STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 FASCICULES DE TRAVAUX PRATIQUES STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 TRAVAUX PRATIQUES He-Ne : alignement, mesures spatiales, modes transverses, spectre

Plus en détail

Etat et perspectives de développement de la plateforme laser IXL ATLAS

Etat et perspectives de développement de la plateforme laser IXL ATLAS Etat et perspectives de développement de la plateforme laser IXL ATLAS Vincent POUGET Historique Laser IXL 1988 : banc laser continu (He-Ne) pour l analyse OBIC 1990 : banc laser continu (Argon) pour le

Plus en détail

Méthode de mesure de la sensibilité spectrale des détecteurs pièges de référence. Spectral responsivity measurement method of reference trap detectors

Méthode de mesure de la sensibilité spectrale des détecteurs pièges de référence. Spectral responsivity measurement method of reference trap detectors DOI: 10.1051/rfm/2011001 Méthode de mesure de la sensibilité spectrale des détecteurs pièges de référence Spectral responsivity measurement method of reference trap detectors Fatima TAYEB-CHANDOUL, Jeanne-Marie

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

VISUALISATION DES MARQUES DE SÉCURITÉ ESSENTIELLES, COMPARAISON ET DOCUMENTATION DANS UN PROCESSUS AUTOMATIQUE

VISUALISATION DES MARQUES DE SÉCURITÉ ESSENTIELLES, COMPARAISON ET DOCUMENTATION DANS UN PROCESSUS AUTOMATIQUE VISUALISATION DES MARQUES DE SÉCURITÉ ESSENTIELLES, COMPARAISON ET DOCUMENTATION DANS UN PROCESSUS AUTOMATIQUE DOCUCENTER NIRVIS répond à tous les désirs. Un volume de performance extraordinaire pour l

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Phénomènes ondulatoires

Phénomènes ondulatoires Travaux pratiques Phénomènes ondulatoires NUMEV Table des matières TP1 : Analyse Spectrale Optique 1 TP2 : Détection et identification de gaz par laser 7 TP3 : Détection de Signaux Optiques Faibles 16

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

T 1000 PLUS. Appareil monophasé de test de relais de protection DOMAINE D APPLICATION. Conçu pour les tests des relais et des convertisseurs

T 1000 PLUS. Appareil monophasé de test de relais de protection DOMAINE D APPLICATION. Conçu pour les tests des relais et des convertisseurs Appareil monophasé de test de relais de protection Conçu pour les tests des relais et des convertisseurs Contrôlé par microprocesseur Muni de déphaseur et générateur de fréquence Résultats et réglages

Plus en détail

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Interféromètres Françon, Vibrations lumineuses. Optique cohérente, Dunod Sextant, Optique expérimentale, Hermann Perez, Optique, Masson 1 On

Plus en détail

Spectrophotométrie Colorimétrie

Spectrophotométrie Colorimétrie Pharmacie 1 ere année 2002-2003 Spectrophotométrie Colorimétrie ITRODUCTIO... 1 RAPPELS THEORIQUES... 2 DEFIITIOS... 3 LOI DE BEER-LAMBERT... 5 METHODES D AALYSE SPECTROPHOTOMETRIQUE... 6 Méthode de l

Plus en détail

LA MICROSCOPIE CONFOCALE

LA MICROSCOPIE CONFOCALE LA MICROSCOPIE CONFOCALE Philippe COCHARD, Directeur de recherche CNRS Centre de Biologie du Développement UMR 5547 CNRS/UPS Université Paul Sabatier Philippe.cochard@univ-tlse3.fr Principe Fonctionnement

Plus en détail

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Jérôme Wenger Institut Fresnel, CNRS, Université Aix-Marseille, Ecole Centrale

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques 1 Introduction Analyse spectrale Etude de bruit L objectif de ce TP est d apprendre à se servir d un analyseur de spectre et de

Plus en détail

LASEO. Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser

LASEO. Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser LASEO Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser Patrick Even 5 rue de Louis De Broglie, 22300 Lannion Tel : 02 96 48 92 14 / www.laseo-tech.com Journées de la Photonique et de l'optique

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail