I. Que sont les partitions?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. Que sont les partitions?"

Transcription

1 Cours de mthémtiques frfelues LES FRACTIONS CASSÉES Prémule Voici un cours de mthémtiques qui n ur jmis s plce dns une slle de clsse un utre jour que le er vril. Son sujet : les frctions cssées, ou prtitions, des frctions comme on en croise dns l tête de certins élèves de sixième qui, devnt un schém, préférent comprer les cses hchurées à celles restées lnches pour écrire leur "frction". Et si cette vision des choses s étit imposée dès l origine, si les scries vient procédé insi, à quoi ressemlerient les règles de clcul que nous utiliserions ujourd hui? Cette leçon constitue donc une uchronie mthémtique, juste pour voir si ces règles n urient ps été plus simples! V.E., 006. I. Que sont les prtitions? I.. Des exemples Dns le schém ci-contre, nous écririons sns hésiter. Un depte des pr- 4 titions écrir hchurées contre une qui reste lnche. Ainsi nous vons : 5 ou 7 6 ou encore 0. [lire trois contre un], considérnt que trois prts sont Remrque : l nottion mnuscrite retenue,, est identique à celle prfois utilisée pour les frctions continues en ligne... qui n ont rien à voir vec ce cours. Exercice Ecrivez, pour chcun des schéms suivnts, l prtition correspondnte. I.. Définition définition Dns une grille qudrillée, on note et du nomre de cses lissées lnches. l comprison du nomre de cses hchurées Le nomre est nommé pour de l prtition. Le nomre est le contre. Le nomre est lu contre. L somme + est nommée longueur de l prtition.

2 Comme on le voit, l définition des prtitions trite uniquement des frctions de vleur décimle comprise entre 0 et. Ainsi, un depte des frctions cssées se retrouve loqué dès qu on lui demnde d écrire l frction correspondnt à 9 cses hchurées pour une grille n en comportnt que 8, lors que nous écririons simplement 9 8. Dns l suite de ce cours, nous nous ffrnchirons de cette difficulté en étlissnt un lien direct entre frctions (mêmes supérieures à ) et prtitions, étendnt le domine de définition de celles-ci : déf + On donc pr exemple Remrque : les églités précédentes impliquent qu une prtition du type Exercice ne peut être écrite.. Ecrire sous forme de prtition : 5 4 ; 5 ; 6 0 ; ; 4. Ecrire sous forme de frction : 7 ; 4 ; ; On constte vec l exercice que notre cerveu est conditionné pour les frctions et les prtitions nous semlent étrnges, en prticulier lorsque pour ou contre deviennent négtifs. Etudions le cs prticulier des nomres entiers : propriété Un nomre entier n non nul s écrit en prtition sous l forme n n. Démonstrtion n n n n. n Remrque : un nomre entier n noté sous l forme n 0 L entier 0 est noté indifféremment, 0, 0,... une longueur de. II. Églité des prtitions II.. Condition d églité et produits en croix propriété Deux prtitions et c d sont égles si et seulement si on d c. Démonstrtion c d + c c + d (c+d)(+)c dc. Les prtitions ont donc l même reltion d églité que les frctions clssiques, c est ien prtique. Exercice Les prtitions suivntes sont-elles égles : 5 0 et 6? 4 et 7?

3 II.. L règle fondmentle propriété Une prtition ne chnge ps si on multiplie son pour et son contre pr le même nomre non nul. Démonstrtion k k k k, d près l propriété d églité précédente. Il est donc très simple, comme pour les frctions clssiques, de modifier le pour et le contre d une prtition comme on l entend et de simplifier une prtition. 0 Pr exemple : Exercice 4 Simplifier l écriture des prtitions suivntes : 9 ; 4 8 ; 6 7. III. Comment clculer vec les prtitions? III.. Mise à longueur définition On dit que deux prtitions ont l même longueur lorsque les sommes de leurs pour et contre sont égles. Pr exemple, 4 et ont l même longueur, égle à 5. L règle fondmentle permet de mettre des prtitions à longueur. Considérons pr exemple les prtitions et. En multiplint pour et contre de chque prtition pr l longueur de l utre, on otient : et 9 Les deux prtitions ont mintennt l même longueur, égle à. III.. Addition propriété Pour jouter deux prtitions de même longueur, on doit : - pour le pour : jouter les pour des deux prtitions; - pour le contre : soustrire le pour de l une u contre de l utre. + c d + c c

4 Effectuons pr exemple l ddition : L règle d ddition mène à l conséquence suivnte sur le complément à : loi du complément L prtition est le complément à de l prtition. Démonstrtion : Très prtique lors du clcul d un reste, cette loi du complément lisse une question en suspens : quel est l inverse de? Exercice résolu Les chocolts de mmn Flvien et Nthn ont découvert l oîte de chocolts que mmn vient d cheter. Tndis que Flvien mnge chocolt contre, Nthn en déroe contre.. Quelle prt de l oîte ces polissons engloutissent-ils à eux deux?. Quelle prt v-t-il rester à mmn? Solution : Les deux filous ont englouti chocolts contre.. L réponse est ici évidente, puisqu ils ont mngé l loi du complément. III.c. Soustrction des chocolts, il en reste donc d près propriété Pour otenir l différence de deux prtitions de même longueur, on doit : - pour le pour : soustrire leurs pour; - pour le contre : jouter le contre de l première u pour de l seconde. c d c + c 4

5 Effectuons pr exemple l soustrction : Exercice 5 L rgent de poche Ce mtin, Flvien mis quelques pièces dns s poche. Mlheureusement, s poche est trouée et lorsque Flvien est entré dns l oulngerie, de son rgent déjà pris l poudre d escmpette. 5 6 Il demnde une guette qui coûte de l rgent qu il vit emporté.. Flvien ur-t-il ssez d rgent pour pyer cette guette?. Quelle est l différence entre ce qu il doit et l rgent qu il lui reste? III.d. multipliction Commençons pr l multipliction pr un entier. Le pour se retrouve multiplié pr cet entier tndis que l longueur de l prtition ne chnge ps. On donc : propriété Soit Ainsi, on pr exemple : une prtition de longueur l et k un entier quelconque. k k l k L règle de multipliction de deux prtitions est semlle à l précédente : propriété Pour clculer le produit de deux prtitions, on doit : - pour le pour : fire le produit des pour; - pour le contre : soustrire le produit des pour u produit des longueurs. Démonstrtion : c d + c c + d c ( + )(c + d) c ( + )(c + d) c c d c d + c + d ou c d c l l c vec l et l les longueurs des deux prtitions. 5

6 Un schém illustre simplement cette règle : cses se trouvent hchurées sur une longueur totle de Exercice 6 Prouver l musnt résultt suivnt : ( ) Exercice 7 Voyons sur un prolème complet : Antoine touche un slire de 500e. prtent pour pyer le loyer et il dépense. Quelle prt de son slire économise-t-il?. Quelle somme cel représente-t-il, ene? III.e. division +. du reste. Voyons d ord l division pr un entier non nul : le pour demeure inchngé tndis que l longueur se trouve multipliée pr cet entier. On donc : propriété Soit une prtition de longueur l et k un entier non nul. k lk. Pr exemple : 4 4 0, soit 5. L règle de division de deux prtitions est similire : propriété Pour clculer le quotient de deux prtitions, on doit : - pour le pour : fire le produit du pour de l première pr l longueur de l seconde; - pour le contre : soustrire le pour otenu u produit de l longueur de l première pr le pour de l seconde. Pr exemple : c c + d ou d c d c d l cl l vec l et l les longueurs des deux prtitions et c que l on simplifie en. Exercice 8 Les esprits chgrins, regrettnt l règle de division des frctions clssiques pourront continuer à "multiplier pr l inverse", dès qu ils uront prouvé que : - l inverse de l prtition - c + d d s écrit l ; donne ien le résultt nnoncé pour l division. 6

7 IV. Comprer les comprisons? Pourquoi ps... À titre de trvil personnel, le lecteur pourr justifer les résultts suivnts : Prtitions de même pour : Si > 0 et si > c, lors Prtitions de même contre : < c. Si > 0 et > 0 et si < lors Prtitions de même longueur : Si + c + d > 0 et si < c lors d < d. V. Correction des exercices < c d. Exercice Les prtitions sont : ; ; 5 ; 6 0 Exercice ; 5 5 ; ;. 7 0 ; ; ; 5 ; ; Exercice Donc et 7 4. Donc 4 7. Exercice ; ; Exercice 5. Flvien ynt perdu. il doit pyer 6 5 de son rgent, il lui en reste 5, il n ps ssez l rgent. d près l loi du complément. Comme L différence est de contre 4. Il mnque si peu d rgent à Flvien que l oulngère ne le lui reproch ps! 7

8 Exercice 6 ( ) ( + ) +. Exercice 7. Après voir pyé son loyer, il lui reste de son slire. Autres dépenses : Économies : Antoine prvient à économier prts contre 7 de son slire , soit en simplifint pr 0 : 5 4. On reconnît une prtition de longueur : Antoine économise 5e. Exercice 8 - inverse de l prtition : 0 ( + ) ( + 0) ( + ) - Clcul du produit : c + d (c + d) d ( + )(c + d d) (c + d) l règle de division. + l. l cl l, qui est ien l formule nnoncée pr 8

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

Automates et langages: quelques algorithmes

Automates et langages: quelques algorithmes Automtes et lngges: quelques lgorithmes Eugene Asrin Sddek Benslem Avertissement Dns l étt ctuel ce document est rchi-sec et peut servir seulement d un ide-mémoire. Pour comprendre les lgorithmes ci-dessous

Plus en détail

(surface d'un cercle : S = pd2 4 )

(surface d'un cercle : S = pd2 4 ) Les cordes sont de dimètres vribles. Si on les remplce pr deux cordes de même dimètre, le dimètre moyen, le résultt devrit être le même. Ici le résultt, c est sns doute l résistnce qui est proportionnelle

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

COMPARAISON DE FONCTIONS

COMPARAISON DE FONCTIONS Lurent Grcin MPSI Lycée Jen-Bptiste Corot COMPARAISON DE FONCTIONS 1 Notion de voisinge Définition 1.1 Voisinge Soit R = R {± }. On ppelle voisinge de une prtie de R contennt un intervlle de l forme :

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b Les intégrles Introduction Etnt donnée une fonction positive f définie sur un intervlle borné [, b], on veut évluer l ire comprise entre l e des bscisses, l courbe représentnt f et les verticles = et =

Plus en détail

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie Exo7 Zéros des fonctions Vidéo prtie 1. L dichotomie Vidéo prtie. L méthode de l sécnte Vidéo prtie 3. L méthode de Newton Dns ce chpitre nous llons ppliquer toutes les notions précédentes sur les suites

Plus en détail

3 Produit vectoriel. 3.1 Construction. Définition géométrique du produit vectoriel de deux vecteurs. Liens hypertextes

3 Produit vectoriel. 3.1 Construction. Définition géométrique du produit vectoriel de deux vecteurs. Liens hypertextes ProduitVectoriel-Determinnt.n 15 3-ème nnée, mthémtiques niveu vncé 3 Produit vectoriel Edition 2004-2005 Liens hypertextes Produit sclire 3D: http://www.deleze.nme/mrcel/sec2/cours/geom3d/produitsclire3d.pdf

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel L - Mth Stt Cours de Mthémtique - Sttistique Clcul Mtriciel F. SEYTE : Mître de conférences HDR en sciences économiques Université de Montpellier I M. TERRZ : Professeur de sciences économiques Université

Plus en détail

Théorie de langages, TD3

Théorie de langages, TD3 Théorie de lngges, TD3 Octoer 6, 25 Automtes finis. Definitions Un utomte fini déterministe (DFA deterministic finite utomton) est une mchine de clcul A qui peut être définie pr les cinq éléments suivnts.

Plus en détail

Fonctions affines ; Equations et inéquations

Fonctions affines ; Equations et inéquations Fonctions ffines ; Equtions et inéqutions I. Fonctions ffines.. Définition Définition d une fonction ffine : on ppelle fonction ffine toute fonction définie sur pr f ( ) où et sont des réels tels que.

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Nombres relatifs en écriture fractionnaire

Nombres relatifs en écriture fractionnaire Nomres reltifs en écriture frctionnire Introduction Déterminons les nomres suivnts insi que leur nture. 2 n 8 n et n est un nomre. 2 d 7,2 d et d est un nomre. r 5 r et r est un nomre.. Écriture frctionnire

Plus en détail

Fractions. 1 Propriété des quotients égaux 1. 2 Addition, soustraction de deux fractions 3. 3 Produit de deux fractions 5

Fractions. 1 Propriété des quotients égaux 1. 2 Addition, soustraction de deux fractions 3. 3 Produit de deux fractions 5 Tle des mtières Frctions 1 Propriété des quotients égux 1 Addition, soustrction de deux frctions Produit de deux frctions Comprison de deux frctions Produit en croix 10 6 Quotient de deux frctions. Inverse

Plus en détail

NOMBRE EN ECRITURE FRACTIONNAIRE

NOMBRE EN ECRITURE FRACTIONNAIRE Activité 1 : Que représente l prtie coloriée en leu pr rpport à l ensemle de l figure? Activité : Mohmed, Ryn et Mrion ont colorié l même surfce d'un rectngle qu'ils ont ensuite découpée de mnières différentes.

Plus en détail

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

Equations d'état, travail et chaleur

Equations d'état, travail et chaleur Equtions d'étt, trvil et chleur Exercice On donne R 8, SI. ) Quelle est l'éqution d'étt de n moles d'un gz prfit dns l'étt,,? En déduire l'unité de R. ) Clculer numériquement l vleur du volume molire d'un

Plus en détail

Formation et Analyse d'images. Stéreo et la Géometrie Epipolaire

Formation et Analyse d'images. Stéreo et la Géometrie Epipolaire Formtion et Anlyse d'imges Jmes L. Crowley ENSIMAG 3 Premier Bimestre 2002/2003 Sénce 7 21 novmre 2002 Stéreo et l Géometrie Epipolire Pln de l Sénce: L Vision Stéréoscopique...2 Les Techniques d'appriement...2

Plus en détail

Formation et Analyse d'images. La Vision Stéréoscopique

Formation et Analyse d'images. La Vision Stéréoscopique Formtion et Anlyse d'imges Jmes L. Crowley ENSIMAG 3 Premier Bimestre 2007/2008 Sénce 11 21 décemre 2007 Pln de l Sénce : L Vision Stéréoscopique L Vision Stéréoscopique...2 Les Techniques d'appriement...2

Plus en détail

Contrôle sur le Cours d'algorithme et de langage C

Contrôle sur le Cours d'algorithme et de langage C Déprtement Génie Electrique Automtique NOM: Prénom: Contrôle sur le Cours d'algorithme et de lngge C G.Gteu et J.Régnier Le 15 Jnvier 2008- Durée 2h Documents de cours utorisé. Le contrôle est constitué

Plus en détail

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006 Mjortions de l erreur dns les clculs clssiques de vleurs pprochées d intégrle Notes pour l préprtion u CAPES - Strsbourg- février 00 On trouve dns différents ouvrges élémentires des démonstrtions à coup

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012 MMIM Modèles mthémtiques en informtique musicle Mrc Chemillier Mster M2 Atim (Ircm), 2011-2012 Notions théoriques sur les lngges formels - Définitions générles o Mots, lngges o Monoïdes - Notion d utomte

Plus en détail

Primitive et intégrale d une fonction continue

Primitive et intégrale d une fonction continue Primitive et intégrle d une fonction continue O. Simon, Université de Rennes I 24 mi 2005 Avertissement : Ceci n est ps le contenu d une leçon de CAPES. Dns le progrmme 2002 de terminles S, on introduit

Plus en détail

Apprentissage Par Projet de la Programmation avec Python Corrigé du TP5

Apprentissage Par Projet de la Programmation avec Python Corrigé du TP5 IGI-8 ESIEE Pris 5-6 Apprentissge Pr Projet de l Progrmmtion vec Python Corrigé du TP5 Jen-Clude GEORGES Listes, tuple et fichiers Les listes et les tuples sont des collections de données dont les données

Plus en détail

LE RESEAU RECIPROQUE solution

LE RESEAU RECIPROQUE solution LE RESEU RECIPROQUE solution L pge 85 de votre poly de physique est conscrée à l définition du réseu réciproque, un concept initilement introduit pr J.W. Gibbs (189-190). Ce concept, plutôt bstrit, est

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

#5 Calculs fractionnaires 1e partie

#5 Calculs fractionnaires 1e partie # Clculs frctionnires e prtie I Ecriture frctionnire Définition : Le quotient du nombre pr le nombre b est le résultt de l division de pr b. Inversement, c est le nombre qui, multiplié pr b donne. Remrque

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Dérivation : rappels et compléments

Synthèse de cours (Terminale S) Dérivation : rappels et compléments Synthèse de cours (Terminle S) Dérivtion : rppels et compléments Rppels de 1ère Nombre dérivé Soit f une fonction définie sur un intervlle I et un élément de I. f ( + h) f ( ) Si l limite lim existe, on

Plus en détail

Dividende Diviseur. est une écriture fractionnaire du quotient de 2,5 par 10, donc

Dividende Diviseur. est une écriture fractionnaire du quotient de 2,5 par 10, donc I Ecriture frctionnire 1 Définition et b sont deux nombres, et b 0 Dividende Diviseur Le quotient de pr b se note b, ou b ( écriture frctionnire) 10 numérteur Exemple b dénominteur est une écriture frctionnire

Plus en détail

Théorie des langages Automates finis

Théorie des langages Automates finis Théorie des lngges Automtes finis Elise Bonzon http://we.mi.prisdescrtes.fr/ onzon/ elise.onzon@prisdescrtes.fr 1 / 51 Automtes finis Introduction Formlistion Représenttion et exemples Automtes complets

Plus en détail

INTÉGRALES. I Définition. Définition. Remarques. Exemple. Exercice 01 (voir réponses et correction)

INTÉGRALES. I Définition. Définition. Remarques. Exemple. Exercice 01 (voir réponses et correction) INTÉGRALES I Définition Définition Soit f une fonction continue et positive sur un intervlle [; ]. Soit (C) s coure représenttive dns un repère orthogonl (O; i, j). On ppelle intégrle de à de l fonction

Plus en détail

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier.

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier. Chitre 3 : Résidus qudrtiques Dns ce chitre on v essyer d extrire des rcines crrés dns ZnZ. Dns le cors des nombres réels tous les nombres ositifs sont des crrés et les nombres négtifs ne le sont s, dns

Plus en détail

Elaboration et construction du nouveau nuancier de couleur de la viande de veau

Elaboration et construction du nouveau nuancier de couleur de la viande de veau 2010 Compte-rendu finl n 00 10 32 009 Déprtement Techniques d élevge et Qulité Service Qulité des Vindes Croline EVRAT GEORGE Dnièle RIBAUD collection résultts Elortion et construction du nouveu nuncier

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

Entiers Relatifs -5, -3-15

Entiers Relatifs -5, -3-15 Entiers Nturels 1, 2, 3, 4.. Entiers Reltifs -5, -3 - Nomres Décimux -0. 1 5 Nomres Rtionnels 2 3 Nomres Réels RAPPEL : Un nomre premier est un entier nturel qui dmet exctement 2 diviseurs distincts entiers

Plus en détail

CHAPITRE V. Utiliser l écriture fractionnaire comme expression d une proportion Taux de réussite :

CHAPITRE V. Utiliser l écriture fractionnaire comme expression d une proportion Taux de réussite : CHAPITRE V FRACTIONS COMPÉTENCES ÉVALUÉES DANS CE CHAPITRE : (T : compétences trnsversles, N : ctivités numériques, G : ctivités géométriques, F : gestion de données fonctions) Intitulé des compétences

Plus en détail

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles Solution - TD Feuille 2 - Automtes finis et expressions rtionnelles Informtique Théorique 2 - Unité JINPW Licence 3 - Université Bordeux Solution de l exercice : Pour tout l exercice, on note A = {, }.

Plus en détail

BROCHURE D'EXERCICES D'ANALYSE MATHEMATIQUE 2

BROCHURE D'EXERCICES D'ANALYSE MATHEMATIQUE 2 MINISTERE DE L 'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FACULTE DES SCIENCES. DEPARTEMENT DE MATHEMATIQUES OSMANOV Hmid KHELIFATI Sddek BROCHURE D'EXERCICES D'ANALYSE MATHEMATIQUE PARTIE : INTEGRATION. INTEGRALE INDEFINIE

Plus en détail

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés METHADOSE MC Dépendnce ux opicés OCTOBRE 2013 Mrque de commerce : Methdose Dénomintion commune : Méthdone (chlorhydrte de) Fbricnt : Mllinckro Forme : Solution Orle Teneur : Ajout ux listes de médicments

Plus en détail

Chapitre 6 : Fonctions affines -28-01-12- Seconde 7, 2010-2011, Y. Angeli

Chapitre 6 : Fonctions affines -28-01-12- Seconde 7, 2010-2011, Y. Angeli Chpitre 6 : Fonctions ffines -8-01-1- Seconde 7, 010-011, Y. Angeli 1. Éqution réduite d une droite Théorème. Dns un repère, soient A(x A ;y A ) et B(x B ;y B ) tels que x A x B. Alors l droite (AB) est

Plus en détail

Systèmes logiques combinatoires

Systèmes logiques combinatoires «'enseignement devrit être insi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimle mis jmis comme une contrinte pénile.» Alert Einstein Systèmes logiques comintoires Définitions. es vriles inires

Plus en détail

Exercices de 5 ème Chapitre 6 Le calcul littéral Énoncés. c] 5 ( 9 + c c) d] d + d d + d

Exercices de 5 ème Chapitre 6 Le calcul littéral Énoncés. c] 5 ( 9 + c c) d] d + d d + d Exercices de 5 ème Chpitre 6 Le clcul littérl Énoncés Exercice 1 Simplifier l'écriture des expressions suivntes : ] 6 + 1 e ] 4 f c] 5 ( 9 + c c) d] 2 d 2 d 2 d 2 Exercice 2 Simplifier u mximum l'écriture

Plus en détail

Utiliser l inverse d une matrice pour résoudre un système d équations & courbes polynomiales

Utiliser l inverse d une matrice pour résoudre un système d équations & courbes polynomiales Utiliser l inverse d une mtrice pour résoudre un système d équtions & coures polynomiles Exercice : Dns une ferme, il y des lpins et des poules. On dénomre 58 têtes et 60 pttes. Comien y -t-il de lpins

Plus en détail

a, b et c étant trois nombres relatifs avec b et c non nuls, b : c = 2.5 ( 2 )

a, b et c étant trois nombres relatifs avec b et c non nuls, b : c = 2.5 ( 2 ) I) Quotients égux. ) Propriété de bse. Prop: Le quotient de deux nombres reltifs ne chnge ps si on multiplie ( ou si l'on divise ) ces deux nombres pr un même nombre reltif différent de zéro., b c étnt

Plus en détail

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels Chpitre I Introduction ux problèmes vritionnels I.1. Introduction. Le clcul des vritions concerne l recherche d extrems (minimums ou mximums), et peut être considéré comme une brnche de l optimistion.

Plus en détail

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord Mster Info - 2014-2015 MIF15 Complexité et Clculbilité Exmen Finl Corrigé rédigé pr Pul Brunet et Lure Gonnord Durée 1H30 Notes de cours et de TD utorisées. Livres et ppreils électroniques interdits. Le

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

Les troubles d apprentissage

Les troubles d apprentissage Histoire de Lynn Lynn est une enfnt de 10 ns qui ime fire du sport et psser du temps vec ses mies. C est une élève moyenne, qui obtient des B dns toutes les mtières, à prt les mthémtiques Les mthémtiques

Plus en détail

Chap.9 Les fonctions polynômes du second degré (1)

Chap.9 Les fonctions polynômes du second degré (1) Chp.9 Les fonctions polynômes du second degré () Forme développée Forme cnonique Polynôme du second degré Forme fctorisée Polynôme du second degré f x x x c ( ) Forme développée réduite 3 ) Exemples f

Plus en détail

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION 6.1 STRUTURES PLES FOREES DE POUTRES RELTIOS ETRE HRGES ET ELEETS DE REDUTIO Les vritions des éléments de réduction,,, lorsqu'on psse d'une section à l'utre, sont liées pr des reltions fondmentles que

Plus en détail

Les nombres. C est quand on simplifie au maximum une fraction : elle est dite irréductible car on ne peut plus la simplifier plus.

Les nombres. C est quand on simplifie au maximum une fraction : elle est dite irréductible car on ne peut plus la simplifier plus. Les nomres Notes Première lecture 2016 Nomres rtionnels Nomre rtionnel : c est un nomre exprimé pr un rpport de proportion entre deux nomres entiers. Il peut être écrit sous forme de frction. étnt le numérteur

Plus en détail

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires L-MATH II-(25-26). Résumé sur les Intégrles Impropres & eercices supplémentires Une fonction définie sur un intervlle I est dite loclement intégrble sur I si f est Riemnnintégrble sur tout intervlle [,

Plus en détail

Chapitre III : nombres en écriture fractionnaire

Chapitre III : nombres en écriture fractionnaire Chpitre III : nombres en écriture frctionnire I - Églité de quotients A - Simplifiction de quotient ex 1 Si on multiplie ou si on divise le numérteur et le dénominteur d'un quotient pr un même nombre non

Plus en détail

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER DCG session 2011 UE8 Systèmes d informtion et de gestion Corrigé indictif DOSSIER 1 : PREPARER ET FORMER LES ENTRAINEURS 1. Expliquer les crdinlités des ssocitions NECESSITER, SE DEROULER Intitulé de l'ssocition

Plus en détail

Biostatistiques et statistiques appliquées aux sciences expérimentales

Biostatistiques et statistiques appliquées aux sciences expérimentales Biosttistiques et sttistiques liquées ux sciences exérimentles ANOVA à deux fcteurs Pscl Bessonneu, Christohe Llnne et Jérémie Mttout* Cogmster A4 2006-2007 * jeremiemttout@yhoo.fr. 1/16 Progrmme de l

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

I - Égalité de quotients

I - Égalité de quotients I - Églité de quotients A - Simplifiction de quotient Si on multiplie ou si on divise le numérteur et le dénominteur d'un quotient pr un même nombre non nul lors on obtient un quotient égl. Pour tous nombres,

Plus en détail

Fractions et calculs. Objectifs du chapitre. Énigme du chapitre.

Fractions et calculs. Objectifs du chapitre. Énigme du chapitre. C H A P I T R E Frctions et clculs 2 Énigme du chpitre. Fleur et Florie décident d pporter un pnier rempli de fruits à mémé Hugette. Le pnier contient un tiers de mirbelles, un qurt de prune et des cerises.

Plus en détail

2. Formules d addition.

2. Formules d addition. IX. Trigonométrie 1. Rppels 1.1 Définitions : Dns le cercle trigonométrique C ( O, 1 ), si nous fixons un point P correspondnt à un ngle d mplitude nous vons défini : = bscisse du point P sin = ordonnée

Plus en détail

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)?

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)? IN 02 6 mrs 2009 Rttrpge NOM : Prénom : ucun document n est utorisé. ce QCM outit à une note sur 42 points. L note finle sur 20 ser otenue simplement en divisnt l note sur 42 pr 2. Il suffit donc de donner

Plus en détail

La proposition «Si n Æalors n et n» est vraie. Par contre, la réciproque «Si n et n alors n Æ» est fausse. (Il suffit de choisir n= 1)

La proposition «Si n Æalors n et n» est vraie. Par contre, la réciproque «Si n et n alors n Æ» est fausse. (Il suffit de choisir n= 1) 0 septemre 016 ENSEMBLES DE NOMBRES nde 3 I ENSEMBLES DE NOMBRES 1 NOMBRES ENTIERS NATURELS Æ DÉFINITION L ensemle des entiers nturels, noté Æ = {0;1;;3;;...}. C est l ensemle des nomres positifs qui permettent

Plus en détail

Lois de probabilité à densité

Lois de probabilité à densité Lois de probbilité à densité Christophe ROSSIGNOL Année scolire 0/03 Tble des mtières Loi à densité sur un intervlle I. Deux exemples pour comprendre..................................... Densité de probbilité...........................................3

Plus en détail

Thème N 1 : CALCUL NUMERIQUE (1)

Thème N 1 : CALCUL NUMERIQUE (1) Thème N : CALCUL NUMERIQUE () ECRITURES FRACTIONNAIRES () : ECRITURES FRACTIONNAIRES DE NOMBRES POSITIFS A l fin u thème, tu ois svoir : Simplifier une ériture frtionnire Comprer eux quotients Aitionner,

Plus en détail

Copyright Plantyn. fête surprise! JE SAIS

Copyright Plantyn. fête surprise! JE SAIS Dossier 4 fête surprise! JE SAIS prler de mon nniversire vec mes mis comprendre un vidéoblog sur les fêtes d nniversire souhiter quelque chose à quelqu un / féliciter quelqu un écrire et envoyer une crte

Plus en détail

1 Langages reconnaissables

1 Langages reconnaissables 8INF713 Informtique théorique Automne 2014 Exercices 1 Lngges reconnissles 1.1 Considérez les deux utomtes suivnts et répondez ux questions suivntes : q 3, q 3 q 4 () A 1 () A 2 Figure 1 () Quel est l

Plus en détail

Chapitre I Equations et inéquations du premier degré

Chapitre I Equations et inéquations du premier degré Chpitre I Equtions et inéqutions du premier degré I Équtions du premier degré 1 Les ensemles de nomres Définition 1 On ppelle ensemle des réels, noté R, l ensemle des nomres connus en clsse de seconde.

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

Fonctions de référence

Fonctions de référence Chpitre 7 Clsse de Seconde Fonctions de référence Ce que dit le progrmme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Fonctions de référence Fonctions linéires et fonctions ffines Vritions de l fonction

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Automates et langages

Automates et langages Automtes et lngges L exmen corrigé RICM 9 jnvier 22 Grmmire Automte Expression On considère l grmmire régulière G =(Γ,Σ,S,Π) vec Γ = {S,P,R}, Σ={,} et Π={S P,P R,P S,R,R P }.. Construire un utomte A cceptnt

Plus en détail

Chapitre 1. Dénombrer et sommer. 1.1 Rappels ensemblistes. 1.1.1 Opérations ensemblistes

Chapitre 1. Dénombrer et sommer. 1.1 Rappels ensemblistes. 1.1.1 Opérations ensemblistes Chpitre 1 Dénombrer et sommer Compter des objets et fire des dditions, voilà bien les deux ctivités les plus élémentires à l bse des mthémtiques. Et pourtnt à y regrder de plus près, ce n est ps si fcile.

Plus en détail

Théorème de Rolle et formules de Taylor

Théorème de Rolle et formules de Taylor Théorème de Rolle et formules de Tylor 1 Extrémums des fonctions différentibles à vleurs réelles 1. Soient K un compct d un espce vectoriel normé (E, ) et f une fonction définie sur K à vleurs dns R. Montrer

Plus en détail

Notes de cours sur les automates (NFP108)

Notes de cours sur les automates (NFP108) Notes de cours sur les utomtes (NFP18) F. Brthélemy 8 décemre 215 Avertissement : ce document est en cours d élortion et susceptile d évoluer. Il est dns un étt provisoire. 1 Introduction Les utomtes finis

Plus en détail

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008 Clcul intégrl. 15 décembre 2008 2 Tble des mtières I Intégrles multiples 5 1 Rppels sur l intégrle définie des fonctions d une vrible. 7 1.1 Motivtions................................ 7 1.1.1 Cs des fonctions

Plus en détail

Chapitre 10 Intégrales. Table des matières. Chapitre 10 Intégrales TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 10 Intégrales. Table des matières. Chapitre 10 Intégrales TABLE DES MATIÈRES page -1 Chpitre Intégrles TABLE DES MATIÈRES pge - Chpitre Intégrles Tble des mtières I Exercices I-................................................ I-................................................ I-................................................

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

L ensemble? contient les rationnels, mais aussi les nombres comme 2,? appelés irrationnels. f) lien entre les ensembles de nombres

L ensemble? contient les rationnels, mais aussi les nombres comme 2,? appelés irrationnels. f) lien entre les ensembles de nombres Chpitre I : Les nombres I. Les différents ensembles de nombres ) les entiers nturels :? = {0 ; 1 ; ; 3 ; } b) les entiers reltifs :? Ce sont les entiers nturels et leurs opposés :? = { ; -3 ; - ; -1 ;

Plus en détail

Notion de qualité de l énergie

Notion de qualité de l énergie BULLEIN DE L UNION DES PHYSICIENS 509 Notion de qulité de l énergie pr Pul ROUX et JenRobert SEIGNE Lycée Clude Furiel 42022 SintÉtienne Cedex RÉSUMÉ L conservtion de l énergie est insuffisnte pour ustifier

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

Acceptation (d une libéralité)

Acceptation (d une libéralité) A Accepttion (d une libérlité) L ccepttion d une libérlité est un cte très importnt, sns lequel, il n y ps libérlité, que l on soit en présence d un trnsfert entre vifs ou à cuse de mort. I. L rt. 932

Plus en détail

3 e - programme 2012 mathématiques ch.n3 cahier élève Page 1 sur 13 Ch.N3 : Racines carrées

3 e - programme 2012 mathématiques ch.n3 cahier élève Page 1 sur 13 Ch.N3 : Racines carrées 3 e - progrmme 0 mthémtiques ch.n3 chier élève Pge sur 3 Ch.N3 : Rcines crrées DÉFINITION DE LA RACINE CARRÉE ex. à 4 DÉFINITION L rcine crrée d'un nombre positif est le nombre positif, noté, dont le crré

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité!

Ce rêve est devenu réalité! Vous venez trouver une règle mise en ligne pr un collectionneur, puis 998, prtge s collection jeux société et s pssion sur Internet. Imginez puissiez ccér, jour et nuit, à cette collection, puissiez ouvrir

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Calcul numérique. EXTRAIT DU B.O. SPÉCIAL N 6 DU 28 AOÛT 2008 Connaissances Capacités Commentaires

Calcul numérique. EXTRAIT DU B.O. SPÉCIAL N 6 DU 28 AOÛT 2008 Connaissances Capacités Commentaires Clcul numérique EXTRAIT DU B.O. SPÉCIAL N 6 DU 8 AOÛT 008 Connissnces Cpcités Commentires. Nombres et clculs. Nombres entiers et rtionnels Frctions irréductibles. Opértions sur les nombres reltifs en écriture

Plus en détail

-N2- -Nombres en écriture fractionnaire-

-N2- -Nombres en écriture fractionnaire- Chpitre -N2- -Nombres en écriture frctionnire- Dernière mise à jour le 6 juin 205 Collège Jen Lurçt FROUARD Sébstien LOZANO Clsse Numérique http://lozno.mths.free.fr Sommire.0. Le point sur le progrmme............................0.2

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

2.1 L'automate minimal

2.1 L'automate minimal CH.2 Minimistion 2.1 L'utomte miniml 2.2 L'lgorithme de minimistion Automtes ch2 1 2.1 L'utomte miniml Le lngge L définit sur Σ* l reltion d'équivlence R L : x R L y ssi ( z, xz L yz L). L'AFD M définit

Plus en détail

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn)

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn) Chpitre 7 Primitives et Intégrles 7. Primitive d une fonction Soit f une fonction définie sur un intervlle K de R. On ppelle primitive de f, une fonction F dont l dérivée est f : F (x) = f(x). On note

Plus en détail