Conducteur d appareils dans l industrie chimique. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conducteur d appareils dans l industrie chimique. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage"

Transcription

1 37302 Conducteur d appareils dans l industrie chimique Cheminist Conduttore d apparecchi dell industria chimica A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme d enseignement professionnel Conducteur d appareils dans l industrie chimique A Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage du 30 mars 1982 (Modification du 29 décembre 1989) Le Département fédéral de l économie publique, vu les articles 12, 1 er alinéa, 39, 1 er alinéa et 43, 1 er alinéa, de la loi fédérale du 19 avril sur la formation professionnelle (appelée ci-après «la loi»); vu les articles 9, 3 e à 6 e alinéas, 13 et 32 de l ordonnance y relative du 7 novembre ; vu les articles 57 et 58 de l ordonnance 1 du 14 janvier de la loi sur le travail, arrête: 1 Apprentissage 11 Modalités Article premier Dénomination de la profession, début et durée de l apprentissage 1 La dénomination officielle de la profession est: conducteur d appareils dans l industrie chimique. 2 Le conducteur d appareils dans l industrie chimique travaille dans les ateliers de fabrication, de formulation et de conditionnement de produits chimiques. Il exécute, selon prescriptions, les travaux de son domaine spécialisé. 3 L apprentissage dure deux ans. Son début coïncide avec celui de l année scolaire de l école professionnelle fréquentée. 4 Avant d entrer en apprentissage, l apprenti doit présenter un certificat médical, conformément à l article 4, 7 e alinéa, lettre a, du présent règlement. 1 RS RS RS

2 Art. 2 Exigences posées à l entreprise 1 Les apprentis conducteurs d appareils dans l industrie chimique ne peuvent être formés que par des entreprises à même de dispenser une formation selon le programme fixé à l article 5. 2 Les entreprises n exerçant pas d activité dans l une des disciplines inscrites au programme de formation selon l article 5 ne peuvent former des apprentis que si elles s engagent à leur faire acquérir dans une autre entreprise les connaissances professionnelles et les techniques de cette discipline. Le nom de la seconde entreprise ainsi que la désignation et la durée de la formation complémentaire figurent dans le contrat d apprentissage. 3 Sont habilités à former des apprentis: a. Les personnes ayant achevé leur études dans la branche déterminante d une haute école ou d une école technique supérieure; b. Les opérateurs en chimie qualifiés. 4 La personne qui est responsable de la formation et de la sécurité de l apprenti durant les diverses phases de l apprentissage doit être désignée sans équivoque. 5 L entreprise assure à l apprenti une formation systématique qui lui est dispensée selon le guide méthodique type 4 établi conformément à l article 5 du présent règlement. 6 L autorité cantonale compétente décide de l aptitude des entreprises à former des apprentis. Les dispositions générales de la loi concernant la formation des apprentis sont réservées. Art. 3 Nombre maximal d apprentis 1 L entreprise est autorisée à former: un apprenti, si le chef qui la dirige a une formation chimico-technique et travaille seul; un second apprenti peut commencer son apprentissage si le premier entre dans sa deuxième année de formation; deux apprentis, si, en sus du chef, elle occupe en permanence au moins un professionnel; trois apprentis, si, en sus du chef, elle occupe en permanence au moins trois professionnels; un apprenti en sus pour chaque groupe supplémentaire de deux professionnels occupés en permanence dans l entreprise, en sus du chef. 2 Est réputée chef ayant une formation chimico-technique toute personne autorisée à former des apprentis, selon l article 2, 3 e alinéa. 3 Sont réputés professionnels au sens du 1 er alinéa les personnes mentionnées à l article 2, 3 e alinéa ainsi que les conducteurs d appareils dans l industrie chimique qualifiés. 4 L entreprise doit engager les apprentis à intervalles réguliers, pour qu elle puisse les répartir de manière égale sur les années d apprentissage. 4 La Société suisse des industries chimiques fournit sur demande le guide méthodique type. 2

3 12 Programme de formation dans l entreprise Art. 4 Dispositions générales 1 L entreprise assigne à l apprenti, dès le début de l apprentissage, un poste de travail convenable et met à sa disposition les installations et équipements nécessaires. 2 L apprenti prend exemple sur le maître d apprentissage en ce qui concerne la bienséance, la propreté, l ordre, l application, la précision dans le travail et la conscience professionnelle. 3 Afin de développer son habileté professionnelle, l apprenti exécute à certains intervalles les mêmes travaux pratiques. On le forme de telle sorte qu il soit capable, au terme de l apprentissage, de s acquitter seul et en un temps convenable de tous les travaux pratiques énumérés dans le programme de formation. 4 Avant tout nouveau travail, l apprenti doit être renseigné sur les risques d accident et d éventuelles atteintes à la santé, sur l utilisation et l application des moyens préventifs, personnels et généraux, ainsi que sur les mesures favorisant la protection de l environnement. On lui remettra à cet effet les prescriptions et les recommandations correspondantes de la CNA concernant la prévention des accidents et des maladies professionnels. 5 Le maître d apprentissage établit en règle générale chaque semestre un rapport 5 sur le niveau de la formation de l apprenti et s en entretient avec lui. 6 En raison de leur formation, les détenteurs du certificat fédéral de capacité de conducteur d appareils dans l industrie chimique sont réputés aptes à faire le commerce des toxiques. Ils ont le droit de détenir le livret des toxiques (art. 34 de l ordonnance d exécution du 23 décembre de la loi fédérale sur le commerce des toxiques). 7 L article 5 du programme de formation énumère des activités qui, selon l article 54 de l ordonnance 1 concernant l exécution de la loi fédérale sur le travail, sont interdites. L exercice de ces activités est néanmoins autorisé par le présent règlement, dans le cadre de la formation professionnelle, en vertu de l article 57 de la même ordonnance et compte tenu des conditions suivantes: a. Le certificat médical que l apprenti doit présenter avant le début de l apprentissage (art. 1, 4 e al.) prend en considération divers aspects de la médecine du travail et établit si l apprenti est apte à exercer, avec ou sans réserve, les travaux prévus dans le règlement. Un constat d aptitude y relatif sera joint au contrat d apprentissage; b. Garantie d une formation progressive de l apprenti selon l article 5, 1 er alinéa, en liaison avec l article 4, 4 e alinéa et l article 5, 4 e et 5 e alinéas; c. Désignation d une personne responsable de la formation et de la sécurité de l apprenti, selon l article 2, 4 e alinéa. 5 Le service cantonal de la formation professionnelle fournit sur demande les formules servant à consigner le rapport sur la formation. 6 RS

4 Art. 5 Travaux pratiques et connaissances professionnelles 1 Eu égard à la sécurité professionnelle, l apprenti doit: a. Etre initié, dans des locaux adéquats, aux diverses phases de la fabrication; b. Etre formé dans les limites du programme mentionné au 2 e alinéa, en tenant compte d une progression constante des dangers encourus; c. Etre sous surveillance permanente; celle-ci sera relâchée au fur et à mesure que la formation avance. 2 La formation se déroule selon le programme suivant: Première année Travaux dans: des locaux d approvisionnement, tels que locaux de stockage, magasins et locaux de production d énergie des ateliers mécaniques, dans lesquels des travaux simples d entretien peuvent être exécutés sur des installations chimico-techniques d autre locaux spécialement destinés à la formation de base et désignés à cet effet. Deuxième année Exécuter des travaux de nature chimique et physique dans un ou plusieurs des domaines suivants: fabrication formulation conditionnement et emballage de produits chimiques. 3 Les objectifs généraux définissent dans leurs grandes lignes les connaissances et l habileté manuelle exigées de l apprenti au terme de chacune des étapes de sa formation; les objectifs particuliers précisent les objectifs généraux. 4 Objectifs généraux pour chaque année d apprentissage: Première année Exécuter sur des appareillages des travaux simples d entretien et de réparation, selon instructions de l entreprise formatrice Exécuter des travaux dans les locaux de stockage, dans les laboratoires et dans les locaux de production d énergie Aider à l exécution des diverses phases de la fabrication. Deuxième année Utiliser et entretenir les appareils selon prescriptions. Exécuter diverses phases connexes de la fabrication et établir un procès-verbal Lire et établir un procès-verbal des valeurs de mesure. 4

5 5 Objectifs particuliers pour chaque domaine Sécurité et protection de l environnement Protection Utiliser les moyens de protection personnels ainsi que les dispositifs de protection du poste de travail et de l entreprise Citer les moyens et les dispositifs de protection appropriés et expliquer leur raison d être Lutte contre le feu Faire des exercices pratiques de lutte contre le feu Décrire les dangers d incendie particuliers et les mesures nécessaires de prévention et d alarme Expliquer les genres et l utilisation des moyens de lutte contre l incendie dans l entreprise Premiers secours Prodiguer les premiers soins en cas de brûlures thermiques et chimiques ainsi que d intoxication Justifier les mesures de premiers secours Avaries Prendre les mesures adéquates en cas d avaries survenant aux dispositifs, aux appareillages et aux installations et mettant en danger la santé des personnes Décrire les influences de l entourage, les défaillances humaines, les actions et les situations contraires à la sécurité, qui peuvent être à la source de dommages Décrire le comportement adéquat à observer lors de situations présentant soudain un risque de dommage accru Protection de l environnement Eliminer les déchets solides, liquides et gazeux, compte tenu de la protection de l environnement et justifier le procédé d élimination adopté Prendre les mesures écologiques concernant l eau et l air. Travaux chimico-techniques Production 7 Exécuter selon prescriptions les différentes phases de travail lors de la fabrication des produits chimico-techniques (produits inorganiques et organiques, formulation) en faisant appel notamment aux techniques informatiques de contrôle des processus de production 7 Modification du 29 décembre 1989, en vigueur depuis le 1 er janvier

6 Stockage et transport Transporter et stocker des substances solides, liquides et gazeuses et les véhiculer au moyen des installations techniques à disposition Expliquer la raison d être des modes de stocker, de transporter et de véhiculer Fragmentation Appliquer les techniques de concassage et de mouture Mélange Mélange à sec, suspension et dissolution Chauffage et refroidissement Appliquer les techniques de chauffage et de refroidissement Mesures Déterminer les valeurs suivantes: masse, volumes (niveau), concentration (masse volumique, valeur ph), pression et température Séparation Appliquer les techniques de séparation suivantes: tamisage, clarification, filtration, séchage, distillation, extraction, cristallisation et sorption Procès-verbal Tenir le procès-verbal de la fabrication. Travaux d entretien Entretien Entretenir les instruments, les appareils et les installations de l atelier de fabrication Service et réparation Effectuer des travaux simples de service et de réparation Expliquer les prescriptions de contrôle et de service de l entreprise Citer les défaillances les plus courantes survenant aux appareils et aux dispositifs et appliquer les mesures destinées à y remédier. 13 Formation à l école professionnelle Art. 6 L école professionnelle dispense l enseignement obligatoire conformément au programme d enseignement professionnel établi par l Office fédéral de l industrie, des arts et métiers et du travail 8. 8 Annexe au présent règlement. 6

7 2 Examen de fin d apprentissage 21 Organisation Art. 7 Généralités 1 L examen de fin d apprentissage doit établir si l apprenti a atteint les objectifs fixés dans le règlement d apprentissage et dans le programme d enseignement. 2 Les cantons organisent l examen. Art. 8 Déroulement 1 L examen a lieu dans l entreprise où s est fait l apprentissage, dans une autre entreprise qui s y prête ou dans une école professionnelle. L apprenti dispose d un poste de travail et des installations nécessaires. En le convoquant à l examen, on lui indiquera le matériel et les moyens auxiliaires qu il doit apporter. 2 L apprenti ne prend connaissance des sujets d examen qu au début de l épreuve; il reçoit au besoin les explications nécessaires. Art. 9 Experts 1 L autorité cantonale nomme les experts. La préférence est donnée aux personnes qui ont suivi un cours d experts. 2 Afin de pouvoir porter un jugement objectif et complet sur les prestations du candidat, les experts veillent à ce que celui-ci dispose de suffisamment de temps pour exécuter les travaux prescrits. Ils l informent que la note 1 sera attribuée à tout travail non exécuté. 3 Un expert au moins surveille constamment et consciencieusement l exécution des travaux d examen. Il consigne par écrit ses observations sur le déroulement de l épreuve. 4 Deux experts au moins apprécient les travaux exécutés et procèdent à l examen oral des connaissances professionnelles. 5 Les experts examinent les candidats calmement et avec bienveillance. Leurs remarques doivent être objectives. 22 Branches et matière d examen Art. 10 Branches d examen 1 L examen porte sur les branches suivantes: a. Travaux pratiques 8 à 9 heures; b. Connaissances professionnelles 2½ à 4 heures 9 ; c. Culture générale (selon le règlement du 1 er juin concernant la branche de culture générale à l examen de fin d apprentissage des professions de l industrie et de l artisanat). 9 Modification du 29 décembre 1989, en vigueur depuis le 1 er janvier FF 1978 II 160 7

8 2 L examen portant sur les travaux pratiques se déroule en un seul jour. Art. 11 Matière d examen 1 Les exigences que l examen pose aux candidats doivent rester dans les limites des objectifs généraux énumérés à l article 5 et dans le programme d enseignement professionnel. Les objectifs particuliers servent à fixer les sujets d examen. Ceux-ci sont conçus de façon à obliger l apprenti à appliquer le plus de techniques possibles. Travaux pratiques 2 L apprenti exécute seul les travaux suivants: Deux à quatre phases de travail pouvant être évaluées indépendamment les unes des autres, choisies parmi la production ou la transformation, y compris les travaux d entretien. Connaissances professionnelles 11 3 L examen porte sur les disciplines suivantes: Technologie chimique Connaissance des produits chimiques 1½ à 3 heures en tout, oralement et/ou par écrit, ou encore à l aide d un questionnaire à choix multiples Calcul... 1 heure, par écrit Du matériel de démonstration est utilisé lors des examens oraux. 23 Appréciation des travaux et détermination des notes Art. 12 Appréciation des travaux 1 Les travaux sont appréciés dans les branches et sur les points suivants: Branche: Travaux pratiques 1 Phase 1 2 Phase 2 3 Phase 3 4 Phase 4 Branche: Connaissances professionnelles 1 Technologie chimique Résultat de l examen (compte double) 2 Technologie chimique Moyenne de toutes les notes semestrielles (compte double) 3 Connaissance des Résultat de l examen produits chimiques 4 Connaissance des produits chimiques Moyenne de toutes les notes semestrielles 11 Modification du 29 décembre 1989, en vigueur depuis le 1 er janvier

9 5 Calcul Résultat de l examen 6 Calcul Moyenne de toutes les notes semestrielles 2 Pour chaque point d appréciation, la note est attribuée selon les critères fixés à l article 13. Si, pour déterminer la note se rapportant à un point d appréciation, on fait préalablement usage de notes auxiliaires, celles-ci seront établies compte tenu de l importance des travaux auxquels elles se réfèrent dans l ensemble du point d appréciation 12. Sont déterminants pour les travaux pratiques: la préparation du travail le déroulement du travail (accent principal) le procès-verbal et les résultats obtenus. 3 La note de branche correspond à la moyenne des notes attribuées à chacun des points d appréciation; elle est arrondie à une décimale près. Art. 13 Notes 1 La valeur des travaux exécutés est indiquée par des notes échelonnées de 1 à 6. Les notes égales ou supérieures à 4 expriment des résultats suffisants, celles qui sont inférieures à 4 traduisent des résultats insuffisants. Hormis les demi-notes, les notes intermédiaires ne sont pas admises. 2 Echelle des notes Note Travail fourni 6 Très bon, qualitativement et quantitativement 5 Bon, répondant bien aux objectifs 4 Satisfaisant aux exigences minimales 3 Faible, incomplet 2 Très faible 1 Inutilisable ou non exécuté Art. 14 Résultat de l examen 1 Une note globale indique le résultat de l examen de fin d apprentissage; elle se calcule d après les notes de branches suivantes: Travaux pratiques (compte double) Connaissances professionnelles Culture générale. 2 La note globale correspond à la somme des notes de branches, divisée par 4; elle est arrondie à une décimale près. 3 Le candidat a réussi l examen si la note des travaux pratiques et la note globale qu il a obtenues sont égales ou supérieures à La Société suisse des industries chimiques fournit sur demande les formules servant à l inscription des notes. 9

10 4 Pour les candidats admis à l examen en vertu de l article 41 de la loi et pour ceux qui répètent l examen, les notes semestrielles ne sont pas prises en considération. Dans la branche «Connaissances professionnelles», ces candidats subissent l examen conformément à l article 11, 3 e alinéa 13. Art. 15 Rapport des experts et feuille d examen 1 Lorsqu un candidat affirme ne pas avoir acquis certaines connaissances professionnelles fondamentales ni avoir été initié à des techniques de travail élémentaires, les experts ne tiennent pas compte de ses déclarations; ils les consignent toutefois dans leur rapport. 2 Lorsque l examen révèle des lacunes dans la formation professionnelle ou scolaire du candidat, les experts en font mention sur la feuille d examen et y précisent leurs constatations. 3 Le rapport et la feuille d examen sont signés par les experts et remis sans délai à l autorité cantonale compétente. Art. 16 Certificat de capacité Le candidat qui a réussi l examen de fin d apprentissage reçoit le certificat fédéral de capacité et est autorisé à porter l appellation légalement protégée de «conducteur d appareils dans l industrie chimique qualifié». Art. 17 Voies de droit Les recours concernant l examen de fin d apprentissage sont régis par le droit cantonal. 3 Entrée en vigueur Art. 18 Les prescriptions relatives à l apprentissage entrent en vigueur le 1 er avril 1982, celles qui concernent l examen de fin d apprentissage le 1 er janvier mars 1982 Département fédéral de l économie publique: Honegger 13 Modification du 29 décembre 1989, en vigueur depuis le 1 er janvier

11 Conducteur d appareils dans l industrie chimique B Programme d enseignement professionnel du 30 mars 1982 (Modification du 29 décembre 1989) L Office fédéral de l industrie, des arts et métiers et du travail (OFIAMT), vu l article 28 de la loi fédérale du 19 avril sur la formation professionnelle; vu l article 16, 1 er alinéa, de l ordonnance du 14 juin sur l enseignement de la gymnastique et des sports dans les écoles professionnelles, arrête: 1 Généralités L école professionnelle dispense à l apprenti, dans les limites du présent programme d enseignement, les connaissances professionnelles théoriques qui lui sont nécessaires pour exercer sa profession, ainsi que des notions de culture générale. Cet enseignement tient compte des objectifs fixés à l article 5 du règlement d apprentissage et de leur répartition par année. Les programmes de travail internes établis sur cette base par l école sont remis sur demande aux entreprises formant des apprentis. Les classes sont constituées par année d apprentissage. Toute dérogation à cette règle requiert l approbation de l autorité cantonale et de l OFIAMT. L enseignement obligatoire est dispensé si possible à raison d un jour entier d école par semaine. Un jour d école ne doit pas comprendre plus de neuf leçons, gymnastique et sports inclus. 2 Organisation de l enseignement 16 Le nombre des leçons et leur répartition sur les années d apprentissage font règle. Toute dérogation requiert l approbation de l autorité cantonale et de l OFIAMT. 14 RS RS Modification du 29 décembre 1989, en vigueur depuis le 1 er janvier

12 Branches Années 1 2 Total des leçons Connaissances professionnelles Technologie chimique...(280) 2 Connaissance des produits chimiques.. (80) 3 Calcul...(120) 4 Français Connaissances commerciales Instruction civique et Connaissances économiques Gymnastique et sports Total Jours d école par semaine... 1½ 1 3 Matière d enseignement Les objectifs généraux mentionnés ci-après définissent dans leurs grandes lignes les connaissances et aptitudes exigées de l apprenti au terme de sa formation. Les objectifs particuliers précisent les objectifs généraux. 31 Technologie chimique (280 leçons 17 ) Objectif général Acquérir les notions fondamentales en vue de l utilisation et de la manipulation d appareillages, de produits impliqués dans un procédé de fabrication, d énergies et de matériaux dans les ateliers de fabrication chimico-technique, en tenant particulièrement compte des prescriptions de fabrication, de sécurité et des prescriptions favorisant la protection de l environnement. Indication méthodologique L enseignement concernant les installations et les appareillages des entreprises de production chimico-technique est illustré par des schémas et des modèles appropriés. Il incombe à l entreprise de transmettre, au moyen des installations originales des ateliers de production, les connaissances concernant la conduite des appareils et le mode de leur fonctionnement. 17 Modification du 29 décembre 1989, en vigueur depuis le 1 er janvier

13 Objectifs particuliers 311 Bases de la technologie (150 leçons 18 ) Principes généraux (env. 50 leçons) Sécurité Citer les dangers possibles auxquels est exposée une personne en exécutant les travaux mentionnés ci-après; indiquer le comportement de travail correct et les mesures de protection et de sécurité appropriées destinées à réduire ces dangers: levage de charges transport de fûts, de bouteilles de gaz comprimé et d autres grands récipients stockage de récipients de gaz comprimé utilisation d élévateurs utilisation de monte-charges travail avec et sur des pièces en mouvement travail avec et sur des appareils sous pression et sous vide utilisation d appareils électriques utilisation d énergies de chauffage et de refroidissement Citer les dangers possibles auxquels est exposée une personne lors du transport de substances dans des conduites et expliquer le comportement correct de travail en cas de défectuosité de l installation en question Indiquer, à l aide d exemples pratiques, les mesures de prévention à prendre dans le but d éviter les risques de blessures provoquées par la chute d objets Décrire le comportement correct du collaborateur lorsqu il doit s introduire dans des récipients, des fosses et des caves Citer les dangers et les conséquences résultant d une manipulation non conforme de substances instables et de substances qui réagissent spontanément au contact d autres substances et indiquer les mesures de prévention propres à réduire ces dangers Décrire les éléments nécessaires à la formation d un feu et expliquer les relations entre ces composants à l aide du «triangle du feu» Expliquer la relation entre le point d éclair et la température de combustion ainsi que définir la notion de «température d inflammation» Citer trois sources possibles d inflammation et expliquer comment les prévenir Citer les dispositifs personnels et généraux pour la protection contre les toxiques 18 Modification du 29 décembre 1989, en vigueur depuis le 1 er janvier

14 Indiquer des exemples de signaux usuels d interdiction, de prévention et d indication servant à la sécurité du poste de travail et décrire le but des différents signaux Esquisser un modèle d une organisation d alarme dans l exploitation, citer des dispositifs d alarme possibles et expliquer le comportement correct en cas d alarme Citer trois genres de moyens d extinction de feux, expliquer la manipulation et l utilisation des appareils d extinction Justifier les mesures de protection adéquates et le comportement personnel qu il faut observer lors de la manipulation de substances corrosives, toxiques, inflammables et explosives. Législation sur les toxiques 19, premiers secours Indiquer les objectifs, les tâches et le champ d application de la législation sur les toxiques Citer les autorités chargées d exécuter ladite législation et les centres de récupération des toxiques Expliquer la raison d être de la liste des toxiques Expliquer les classes de toxiques en tant que signes distinctifs de la toxicité et indiquer les caractéristiques et les inscriptions des emballages et des récipients Enumérer les conditions dont dépend l autorisation d acquérir des toxiques Citer les droits dont dépend l autorisation d acquérir le registre de contrôle pour la vente des toxiques Enumérer les mesures propres à rendre inoffensifs certains toxiques usuels Expliquer les notions de toxique, de DL 50, de résorption, d inhalation et de valeur MAK Enumérer les mesures d hygiène industrielle et d hygiène du travail ainsi que les mesures de premiers secours en cas d intoxication, de brûlures thermiques et chimiques et justifier ces mesures. Protection de l environnement Expliquer à l aide d exemples tirés de la vie quotidienne le sens et le but de la protection de l environnement Définir à l aide d une esquisse les notions de cycle alimentaire, de cycle de l eau et de cycle de l oxygène Expliquer la responsabilité personnelle découlant des dispositions légales en cas de pollution de l environnement Enumérer les raisons pour lesquelles les entreprises édifient des installations de protection de l environnement Citer des exemples d installations pour la protection de l environnement dans l industrie chimique 19 Une brochure intitulée «Champ d application de la législation sur les toxiques» est en vente à l Office central fédéral des imprimés et du matériel. 14

15 Citer une possibilité d élimination des déchets pour chacun des états solide, liquide et gazeux Expliquer à l aide d esquisses une installation d épuration de l air Expliquer à l aide d une esquisse le principe d une installation d épuration des eaux de l industrie chimique Décrire le comportement personnel à observer en cas d avaries Citer à l aide d exemples pratiques les mesures permettant d éviter des cas d avaries dans des exploitations chimiques Citer une possibilité de régénération des solvants en vue de leur réutilisation. Matières et énergies (env. 20 leçons) Notions fondamentales Expliquer les notions de plasticité, d élasticité, de friabilité, de dureté, de résistance à la traction et de résistance à la pression Expliquer les notions d énergie, de travail, de puissance et les mettre en relation Produits impliqués dans un procédé de fabrication Expliquer les notions de matières premières, de produits intermédiaires et de produits finis Donner les raisons qui assurent les diverses manières de manipuler les produits impliqués dans un procédé de fabrication Matériaux Nommer des matériaux importants et, pour chacun d eux, donner une exigence mécanique, thermique et chimique liée à leur utilisation dans l industrie chimique Expliquer la notion de corrosion Citer un mode de destruction mécanique et un mode de destruction thermique des matériaux Expliquer la notion de cavitation Citer pour chacun des matériaux suivants des domaines d utilisation ainsi que les qualités essentielles auxquelles ils doivent satisfaire à cet effet: acier allié Graphite verre, émail quelques matières plastiques Citer un mode d étanchéification pour chacune des parties statiques et rotatives d appareils. Expliquer le but de ces joints Citer des matériaux d étanchéification et des domaines typiques d utilisation de ces matériaux Enumérer des possibilités de protection anticorrosive des matériaux 15

16 Energies Citer des formes d énergie usuelles utilisées dans l exploitation chimique Expliquer les différences entre l eau potable, l eau industrielle et l eau désionisée Citer quelques genres d agents de chaleur et de froid, indiquer leur gamme de température et, pour chaque agent, un exemple d utilisation Expliquer le but des roulements, des accouplements, des engrenages et des variateurs. Technique de mesure, de commande et de régulation (env. 40 leçons) Notions fondamentales Expliquer les unités de grandeurs suivantes: longueur, masse, temps, poids, volume, débit, pression et température et définir la notion de mesure Expliquer le comportement de corps lors de leur immersion dans des liquides et la loi naturelle y relative Expliquer, par rapport à la mesure électrique de la température, la relation entre l intensité du courant, la résistance et la température Expliquer le comportement de corps solides (y compris les bimétaux) ainsi que celui de substances liquides et gazeuses, lorsqu ils sont soumis à une modification de température. Mesure Enumérer les raisons pour lesquelles la mesure est nécessaire Expliquer les conséquences d erreurs de mesure Expliquer la différence entre le domaine de mesure limite et la gamme de mesure d un instrument de mesure Expliquer le temps de réponse des instruments de mesure en prenant pour exemple le thermomètre A partir de chacun des genres mentionnés ci-après nommer trois instruments de mesure et leurs domaines typiques d utilisation expliquer à l aide d une esquisse ou d un modèle le principe de fonctionnement Genres d instruments de mesure: Balances Instruments de mesure des volumes Instruments de mesure du débit Instruments de mesure de la concentration Instruments de mesure de la pression Instruments de mesure de la température. 16

17 Commande Expliquer les notions de commande et d organe de commande A partir de cinq organes de fermeture citer pour chacun d entre eux un domaine typique d utilisation expliquer à l aide d esquisses ou de modèles leur fonctionnement justifier la manipulation conforme aux règles de sécurité citer différents genres de servo-commande Expliquer à l aide d une esquisse le fonctionnement d une servo-commande pneumatique à membrane Régulation Expliquer le but d un régulateur en utilisant les notions de valeur effective, de valeur de consigne et de grandeur de réglage Expliquer les notions de régulation avec énergie auxiliaire et de régulation sans énergie auxiliaire et citer un exemple pour chacun de ces modes de régulation Citer pour chacune des régulations sans énergie auxiliaire suivantes un domaine typique d utilisation et en expliquer la manipulation conforme aux règles de sécurité purgeur de condensat réducteur de pression clapet de retenue soupape de surpression Expliquer au moyen d une esquisse le fonctionnement d une régulation de température Citer des possibilités de défaillance des régulateurs à énergie auxiliaire et justifier le comportement personnel en cas de défaillance. Informatique (env. 40 leçons 20 ) Applications pratiques Se familiariser avec l ordinateur et avec l utilisation de logiciels standards d application Décrire et expliquer schématiquement les circuits de régulation gérés par ordinateur. Utilisation de la microélectronique et de l informatique Donner des exemples d utilisation de l ordinateur dans le domaine des techniques de contrôle des processus chimiques; montrer ses implications au niveau de la sécurité, de la qualité, de l écologie et de la rationalisation de la production. 20 Modification du 29 décembre 1989, en vigueur depuis le 1 er janvier

18 Connaissance du matériel et du logiciel Expliquer des notions telles que Informatique, ordinateur Matériel, interface, micro-processeur Logiciel, information Système de contrôle des processus industriels, ordinateur industriel, commande programmée Capteur, actionneur Décrire la structure d un ordinateur et en expliquer schématiquement le fonctionnement. 312 Opérations technologiques (130 leçons) Stockage et transport (env. 20 leçons) Notions fondamentales Citer les facteurs qui influencent la stabilité d un objet et énumérer à l aide d exemples les possibilités permettant de l augmenter Citer les conséquences d une pression trop élevée ou d un vide trop poussé sur des récipients fermés et sur des conduites Expliquer l influence de la viscosité sur le comportement des liquides pendant le transport Expliquer les relations entre la pression, le volume et la température des gaz Justifier les conséquences de trop grandes modifications de température sur des récipients fermés et remplis de liquide Stockage et transport en général Expliquer les règles de stockage des produits impliqués dans un procédé de fabrication Expliquer la technique de travail lors du transport discontinu de substances dans des récipients Transport de substances solides Citer deux moyens de transport de substances solides et, pour chacun d eux, un domaine typique d utilisation ainsi que justifier leur manipulation conforme aux règles de sécurité Transport de substances liquides Citer pour chacun des modes de transport de liquides mentionnés ci-après un domaine typique d utilisation et justifier leur manipulation conforme aux règles de sécurité transport par gravité transport au moyen de gaz comprimé 18

19 transport au moyen de vide transport par pompe Citer quatre différentes pompes pour le transport de liquides et pour chacune d elles un domaine typique d utilisation et justifier leur manipulation conforme aux règles de sécurité Transport de substances gazeuses Citer quatre différentes pompes pour le transport de gaz et pour chacune d elles un domaine typique d utilisation et justifier leur manipulation conforme aux règles de sécurité Mélanges mécaniques (env. 20 leçons) Notions fondamentales Décrire le flux laminaire et le flux turbulent et citer des domaines d utilisation des flux turbulents Expliquer la notion de solubilité et la relation entre la température et la solubilité de substances solides et gazeuses Généralités sur les mélanges Indiquer les raisons pour lesquelles les mélanges sont nécessaires Citer des facteurs qui influencent le processus de mélange et en indiquer les raisons Expliquer les notions de suspension, d émulsion, de pâte, de mousse et de poussière Mélange avec substances solides comme principaux composants Citer des genres d appareils pour le mélange solide/solide Mélanges avec liquides comme principaux composants Citer des genres de récipients mélangeurs et pour chacun d eux un domaine typique d utilisation Citer des genres de brasseurs et pour chacun d eux un domaine typique d utilisation Citer des possibilités pour augmenter la turbulence dans des récipients à brasseur et en indiquer les raisons Séparation mécanique (env. 30 leçons) Notions fondamentales Décrire les influences de la plasticité, de l élasticité, de la dureté et de la friabilité sur des processus de fragmentation Expliquer les causes et les effets de la pression d air Expliquer à l aide d exemples les forces créées par un mouvement rotatif et leur influence sur les installations techniques dans les ateliers de production 19

20 Fragmentation Indiquer à l aide d exemples les raisons motivant la nécessité de fragmenter des substances solides Expliquer à l aide d une esquisse la structure d une installation de mouture et justifier sa manipulation conforme aux règles de sécurité Citer deux appareils de fragmentation et expliquer leur fonctionnement à l aide d une esquisse Tamisage Citer des exemples d utilisation du tamisage Clarification Citer des exemples d utilisation de la clarification Expliquer à l aide d esquisse le système de fonctionnement d un bassin de décantation et d un cyclone Filtration Citer des exemples d utilisation de la filtration Expliquer l influence de la pression et du vide sur la vitesse de filtration et indiquer les cas pour lesquels on utilise la pression et le vide Citer trois modes de filtration et indiquer pour chacun d eux un appareil à filtrer correspondant Expliquer à l aide d un exemple le but de l utilisation d aides-filtrants Citer trois genres d appareils de filtration, indiquer pour chacun d eux un domaine typique d utilisation et expliquer leur fonctionnement Echange de chaleur (env. 10 leçons) Notions fondamentales Expliquer le Joule en tant qu unité de chaleur Expliquer à l aide d exemples deux modes de transmission de la chaleur Expliquer les notions de chauffage, d évaporation, de refroidissement et de condensation Transmission de chaleur Citer des exemples d utilisation pratique de la transmission de chaleur Indiquer à l aide d exemples les raisons pour lesquelles le chauffage et le refroidissement des produits impliqués dans un procédé de fabrication sont nécessaires Citer des facteurs qui influencent la transmission de chaleur et en indiquer les raisons Indiquer les raisons motivant l utilisation de matières isolantes 20

21 Echangeurs de chaleur Expliquer les notions d échangeur de chaleur direct et d échangeur de chaleur indirect et citer pour chacune de ces méthodes un domaine typique d utilisation Citer trois genres d échangeurs de chaleur indirects et citer pour chacun d eux un domaine typique d utilisation Citer trois systèmes de chauffage/refroidissement indirects de réacteurs, indiquer pour chacun d eux un domaine typique d utilisation et expliquer le fonctionnement de ces systèmes à l aide d esquisses Procédés de séparation combinés (env. 50 leçons) Notions fondamentales Expliquer la relation entre la pression ambiante et le point d ébullition des liquides Expliquer les notions de température de fusion, de chaleur de fusion, de température d ébullition, de chaleur d évaporation et de condensation, de pression de vapeur et d azéotrope Séchage Citer des exemples d utilisation du séchage Citer des facteurs qui influencent la vitesse de séchage et en indiquer les raisons Citer trois genres d appareils de séchage, indiquer pour chacun d eux un domaine typique d utilisation et expliquer leur fonctionnement à l aide d esquisses Vaporisation, distillation Expliquer les notions de vaporisation (concentration) et de distillation Expliquer à l aide d une esquisse le fonctionnement d une installation de distillation Extraction Expliquer les notions d extraction solide/liquide et d extraction liquide/liquide Expliquer à l aide d une esquisse le fonctionnement d une installation d extraction discontinue Cristallisation Expliquer la notion de cristallisation Citer des méthodes conduisant à la formation de cristaux Citer des facteurs qui influencent la dimension des cristaux et en indiquer les raisons Expliquer le déroulement d une recristallisation et indiquer une possibilité typique d utilisation de cette méthode 21

22 Sorption Expliquer les notions d adsorption, d absorption et de chimisorption Citer un domaine typique d utilisation d une installation de sorption et expliquer à l aide d une esquisse le fonctionnement d une telle installation 32 Connaissance des produits chimiques (80 leçons) Objectif général Apprendre à connaître les notions fondamentales de la chimie, les dangers des substances chimiques et les procédés relatifs à la production chimico-technique. L acquisition de ces connaissances doit permettre à l apprenti de manipuler correctement des substances chimiques et d adopter lors de l exécution de travaux un comportement conforme à la sécurité. Objectifs particuliers Notions fondamentales Expliquer les notions mentionnées ci-après et les délimiter les unes des autres: mélange et substance pure composé et élément synthèse et analyse atome et molécule en tant que plus petites particules formules brutes, formules par fonctions, formules développées réaction endothermique et réaction exothermique acide, base et substance neutre par rapport à l échelle du ph substance neutre et sel en relation avec la notion de neutralisation chimie organique et chimie inorganique sur la base des hydrocarbures Citer quelques éléments et leurs symboles Expliquer l influence de la température sur le déroulement d une réaction Expliquer la notion de catalyseur et citer trois catalyseurs usuels Expliquer l influence de catalyseurs sur le déroulement d une réaction et expliquer la technique de travail lors de leur utilisation Indiquer les raisons pour lesquelles des réactions chimiques doivent être faites sous gaz inertes Expliquer au moyen d une équation chimique simple le processus de neutralisation et expliquer la technique de travail lors d une réaction de neutralisation Citer des exemples d acides, de bases et de sels Citer quelques éléments qui, à côté du carbone et de l hydrogène, se trouvent fréquemment dans des composés organiques 22

23 Produits impliqués dans un procédé de fabrication et réactions Expliquer l importance de l eau en tant que matière première Justifier les techniques de travail conformes aux règles de sécurité pour la manipulation d hydrogène, d oxygène, d azote Citer les propriétés et les domaines d utilisation d acides et de bases usuels ainsi que de certains gaz toxiques (y compris les propriétés portant atteinte à la santé). Justifier les techniques de travail conformes aux règles de sécurité à adopter pour la manipulation de ces substances Citer les phases dangereuses qui peuvent être observées lors de l exécution d opérations chimiques de bases typiques (p. ex. sulfonation, nitration, hydrogénation, diazotation) et expliquer les techniques de travail à adopter pour l exécution de telles opérations Citer les dangers pour la santé inhérents à la manipulation de solvants organiques usuels et justifier les techniques de travail conformes aux règles de sécurité à adopter lors de cette manipulation 33 Calcul (120 leçons 21 ) Objectif général Présenter avec clarté et résoudre les problèmes arithmétiques usuels sans et avec les moyens de calcul habituellement à disposition dans l exploitation. Indication méthodologique: Il y a lieu de calculer avec les unités de mesure utilisées dans le domaine de la technologie chimique. Objectifs particuliers Généralités Additionner, soustraire, multiplier et diviser avec les nombres positifs et les fractions ordinaires Evaluer à l aide de contrôles arithmétiques l exactitude d un résultat arithmétique Calcul professionnel de base Expliquer les notions de pour-cent poids/poids, de pour-cent poids/volume et de masse volumique et calculer avec ces unités Utiliser les équations à une inconnue pour résoudre des problèmes pratiques Résoudre des problèmes de mélange à deux composants à l aide de l équation adéquate (croix des mélanges) Lire des valeurs tirées de la pratique sur des diagrammes et des tables Calculer les surfaces de rectangles, de carrés et de cercles ainsi que les volumes de cubes et de cylindres Utiliser les moyens habituels servant à calculer. 21 Modification du 29 décembre 1989, en vigueur depuis le 1 er janvier

24 34 Culture générale, gymnastique et sports Les plans d études que l OFIAMT a établis pour la culture générale (français, connaissances commerciales, instruction civique et connaissances économiques) ainsi que pour la gymnastique et les sports font règle. 4 Entrée en vigueur Le présent programme d enseignement professionnel entre en vigueur le 1 er avril mars 1982 Office fédéral de l industrie, des arts et métiers et du travail: Le directeur, Bonny 24

Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 51704 Poseur/Poseuse de revêtements de sols (revêtements textiles et résilients) Bodenleger/in (textile und elastische Beläge) Posatore/trice di pavimenti (rivestimenti tessili ed elastici) 51705 Poseur/Poseuse

Plus en détail

Assistante dentaire/assistant dentaire. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Assistante dentaire/assistant dentaire. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 86905 Assistante dentaire/assistant dentaire Dentalassistentin/Dentalassistent Assistente dentale/assistente dentale A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme d enseignement

Plus en détail

Communauté d intérêt «Feux d artifice de scène» Centre de formation à la pyrotechnique (CFP) Fédération suisse des sapeurs-pompiers (FSSP)

Communauté d intérêt «Feux d artifice de scène» Centre de formation à la pyrotechnique (CFP) Fédération suisse des sapeurs-pompiers (FSSP) ommunauté d intérêt «Feux d artifice de scène» Bureau suisse de coordination pour feux d artifice (SKF) Association Suisse des Artificiers Professionnels (ASDAP) entre de formation à la pyrotechnique (FP)

Plus en détail

laborantin laboratoire-école

laborantin laboratoire-école EPFL SB-ISIC laboratoire-école appren tis laborantin laboratoire-école en chimie La formation des apprentis laborantins en chimie à l EPFL SB-ISIC La formation des apprentis laborantins en chimie au sein

Plus en détail

Règlement provisoire d'apprentissage et d'examen de fin d'apprentissage du 20 novembre 2002

Règlement provisoire d'apprentissage et d'examen de fin d'apprentissage du 20 novembre 2002 47107 Concepteur en multimédia/conceptrice en multimédia Multimediagestalter/Multimediagestalterin Ideatore multimediale/ideatrice multimediale A. Règlement provisoire d'apprentissage et d'examen de fin

Plus en détail

9c. Travaux spécifiques à la branche (orientation charpente métallique) Objectif général: Objectifs particuliers:

9c. Travaux spécifiques à la branche (orientation charpente métallique) Objectif général: Objectifs particuliers: 9c. Travaux spécifiques à la branche (orientation charpente métallique) Objectif général: Dans la fabrication de charpentes métalliques, il faut relever le défi de la production industrielle accrue et

Plus en détail

Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 51002 Maçon/Maçonne 51003 Maurer/Maurerin Muratore/Muratrice A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme d enseignement professionnel Maçon/Maçonne A Règlement d apprentissage

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Gestionnaire du commerce de détail avec certificat fédéral de capacité (CFC) 2

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Gestionnaire du commerce de détail avec certificat fédéral de capacité (CFC) 2 Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Gestionnaire du commerce de détail avec certificat fédéral de capacité (CFC) 2 412.101.220.03 du 8 décembre 2004 (Etat le 1 er janvier 2013)

Plus en détail

Objet, domaines spécifiques et durée. du 19 août 2014 (Etat le 1 er septembre 2015)

Objet, domaines spécifiques et durée. du 19 août 2014 (Etat le 1 er septembre 2015) Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Technologue en production chimique et pharmaceutique avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 19 août 2014 (Etat le 1 er septembre 2015)

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Technologue de fonderie avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Technologue de fonderie avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Technologue de fonderie avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.221.93 du 6 décembre 2012 (Etat le 1 er février 2013) 41211 Technologue

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de gestionnaire du commerce de détail du 8 décembre 2004 Gestionnaire du commerce de détail Detailhandelsfachfrau/Detailhandelsfachmann Impiegata del

Plus en détail

Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 90304 Graphiste Grafiker/Grafikerin Grafico A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme d enseignement professionnel Graphiste A Règlement d apprentissage et d examen de

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d installatrice-électricienne/installateur-électricien 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 27 avril 2015 47418 Installatrice-électricienne

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 20 décembre 2006 47415 Télématicienne CFC/Télématicien CFC Telematikerin EFZ/Telematiker EFZ Telematica

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de maçonne/maçon 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 septembre 2010 51006 Maçonne CFC/Maçon CFC Maurerin EFZ/Maurer EFZ Muratrice AFC/Muratore

Plus en détail

Ordonnance de l'offt sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance de l'offt sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance de l'offt sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration de système avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 30 août 2012 79008 Spécialiste en restauration de

Plus en détail

du 14 septembre 2010 (Etat le 1 er septembre 2014)

du 14 septembre 2010 (Etat le 1 er septembre 2014) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Aide-maçonne/Aide-maçon avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 14 septembre 2010 (Etat le 1 er septembre 2014) 51007

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du [Version 0.7 du 6 avril 2010] Employée de commerce CFC/employé

Plus en détail

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions Fédération suisse des sapeurs-pompiers Directive Technique DT N Pompes centrifuges avec dispositif d amorçage destinées à la lutte contre l incendie conformes aux normes européennes (EN) 01.00 - f Décembre

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale de Employée en industrie laitière/employé en industrie laitière avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) 1 du 14 décembre

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de garnisseuse de meubles/garnisseur de meubles 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 2 novembre 2010 28404 Garnisseuse de meubles CFC/Garnisseur

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.220.10 du 1 er novembre 2013 (Etat le 1 er janvier 2014) 88600

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Technologue en impression avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Technologue en impression avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Technologue en impression avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.221.03 du 28 novembre 2008 (Etat le 1 er janvier 2013) Technologue

Plus en détail

Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 53103 Peintre en décors de théâtre Theatermaler/Theatermalerin Pittore di scenari A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme d enseignement professionnel Peintre en décors

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 20 décembre 2006 46314 Mécanicienne en maintenance d automobiles CFC/ Mécanicien en maintenance d

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de logisticienne/logisticien avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP)* du 9 novembre 2015 95511 Logisticienne AFP/Logisticien

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves Annexe II c Définition des épreuves Épreuve EP1 : Analyse et traitement d un dossier Coefficient : 4 - UP1 1 - Contenu Cette épreuve vise l évaluation des compétences du candidat pour sur l analyse et

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de cuisinière/cuisinier 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du... 79007 Cuisinière CFC/Cuisinier CFC Köchin EFZ/Koch EFZ Cuoca AFC/Cuoco AFC

Plus en détail

Ordonnance concernant les examens externes pour économistes d entreprise

Ordonnance concernant les examens externes pour économistes d entreprise Ordonnance concernant les examens externes pour économistes d entreprise 412.105.7 du 5 mai 1987 (Etat le 5 décembre 2006) Le Département fédéral de l économie 1, vu l art. 50, al. 2, de la loi fédérale

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 30 mai 2013 47417 Electricienne de réseau CFC/Electricien de réseau CFC Netzelektrikerin EFZ/Netzelektriker

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 20 décembre 2006 47414 Electricienne de montage CFC/Electricien de montage CFC Montage-Elektrikerin EFZ/Montage-Elektriker

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 13 novembre 2008 86911 Assistante en soins et santé communautaire CFC/ Assistant en soins et

Plus en détail

REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE

REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE du 22

Plus en détail

Profil de la profession et profils de formation scolaire

Profil de la profession et profils de formation scolaire Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Employée de commerce/employé de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 26 septembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2015) Employée

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale dans le

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale dans le Ordonnance sur la formation professionnelle initiale dans le champ professionnel «construction de voies de communication» 1 du 18 décembre 2007 51412 Assistante-constructrice de fondations AFP/ Assistant-constructeur

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de médiamaticienne/médiamaticien 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 11 novembre 2010 47121 Médiamaticienne CFC/Médiamaticien CFC Mediamatikerin

Plus en détail

Règlement de l examen professionnel d agent de transports par route

Règlement de l examen professionnel d agent de transports par route Règlement de l examen professionnel d agent de transports par route Règlement concernant l examen professionnel d agent de transports par route du 6 août 2001 Se fondant sur les articles 51 à 57 de la

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

DÉFINITION DES ÉPREUVES

DÉFINITION DES ÉPREUVES DÉFINITION DES ÉPREUVES EP1 techniques esthétiques Épreuve pratique et écrite Coefficient 7 (+ coefficient 1 pour l évaluation de la VSP) - Durée : 3h 30 Objectif de l épreuve Cette épreuve a pour but

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves Annexe III Définition des épreuves EP1 : Épreuve professionnelle liée au contact avec le client et/ou l usager Coefficient : 4 Objectif de l épreuve : Cette épreuve vise à apprécier la maîtrise des techniques

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Graphiste avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Graphiste avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Graphiste avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.221.10 du 10 août 2009 (Etat le 1 er janvier 2013) 90305 Graphiste CFC Grafikerin

Plus en détail

ANNEXE II. b. Définition des épreuves

ANNEXE II. b. Définition des épreuves ANNEXE II. b Définition des épreuves Définitions des épreuves ÉPREUVE EP1 Activités de logistique et de transport (coefficient 8 + 1 pour PSE) Objectif de l épreuve Cette épreuve vise à apprécier l aptitude

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 26 septembre 2011 (état le 1 er janvier 2015) Employée

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Agente relation client/agent relation client avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Agente relation client/agent relation client avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Agente relation client/agent relation client avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.221.30 du 1 er juillet 2010 (Etat le 1 er

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 8 juillet 2009 (Etat le 1 er septembre 2012) 86910 Assistante médicale CFC/Assistant médical

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale d informaticienne/informaticien 1 du 13 décembre 2004 47110 Informaticienne/Informaticien Informatikerin/Informatiker Informatica/Informatico

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 8 novembre 2007 Polybâtisseuse CFC/Polybâtisseur CFC Polybauerin EFZ/Polybauer EFZ Policostruttrice

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d opératrice de médias imprimés/opérateur de médias imprimés avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 30 décembre 2005 35311 Opératrice/Opérateur

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale d aide en informatique 1 avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 14 septembre 2010 47116 Aide en informatique AFP

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale d assistante en podologie/assistant en podologie 1 du 13 mai 2005 82116 Assistante en podologie/assistant en podologie Podologin/Podologe

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Objet, orientations et durée. Profil de la profession et orientations

Objet, orientations et durée. Profil de la profession et orientations Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Poseuse de sol-parquet/poseur de sol-parquet avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 16 décembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2013) 51706

Plus en détail

814.812.38 Ordonnance du DETEC relative au permis pour l utilisation de fluides frigorigènes

814.812.38 Ordonnance du DETEC relative au permis pour l utilisation de fluides frigorigènes Ordonnance du DETEC relative au permis pour l utilisation de fluides frigorigènes (OPer-Fl) du 28 juin 2005 (Etat le 13 février 2007) Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie

Plus en détail

Dessinateur-paysagiste/Dessinatrice-paysagiste. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Dessinateur-paysagiste/Dessinatrice-paysagiste. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 64006 Dessinateur-paysagiste/Dessinatrice-paysagiste Landschaftsbauzeichner/Landschaftsbauzeichnerin Disegnatore-paesaggista/Disegnatrice-paesaggista A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Plus en détail

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI Roger Cadiergues MémoCad ma05.a PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI SOMMAIRE MA02.1. Les exigences de base MA02.2. Les textes officiels MA02.3. Les codes et leurs articulations MA02.4. Annexe

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Photographe avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Photographe avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Photographe avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.221.82 du 31 juillet 2012 (Etat le 1 er janvier 2013) 90602 Photographe CFC

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de gestionnaire en intendance 1 CFC avec certificat fédéral de capacité (CFC) du Projet 2014_02_19 79615 Gestionnaire en intendance CFC Fachfrau/Fachmann

Plus en détail

817.191.54 Ordonnance sur la formation des organes chargés du contrôle de l hygiène des viandes

817.191.54 Ordonnance sur la formation des organes chargés du contrôle de l hygiène des viandes Ordonnance sur la formation des organes chargés du contrôle de l hygiène des viandes (OFHV) du 1 er mars 1995 (Etat le 13 décembre 2005) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 41, al. 1, de la loi du 9 octobre

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Objectifs évaluateurs Expliquer et respecter les procédures en Remplir correctement les rapports de travail et les listes vigueur dans l'entreprise de matériel Citer

Plus en détail

1 les récipients à air ou gaz d éclairage comprimés faisant partie de l équipement du matériel roulant des chemins de fer;

1 les récipients à air ou gaz d éclairage comprimés faisant partie de l équipement du matériel roulant des chemins de fer; ORDONNANCE 56/AE du 13 mai 1936 relative aux conditions auxquelles doivent satisfaire les récipients destinés à contenir des gaz liquéfiés, comprimés ou dissous. Champ d application Art. 1er. Les prescriptions

Plus en détail

Cours interentreprises

Cours interentreprises Cours interentreprises Sommaire Installatrice sanitaire CFC Installateur sanitaire CFC Décembre 2007 Copyright by suissetec Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband Association suisse et

Plus en détail

Directives exécutoires relatives à la procédure de qualification à l examen final

Directives exécutoires relatives à la procédure de qualification à l examen final coiffuresuisse Directives exécutoires relatives à la procédure de qualification à l examen final de l Ordonnance sur la formation professionnelle du SEFRI du 1 er novembre 2013 et du plan de formation

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA concernant la caisse de prévoyance de la Confédération

Règlement de liquidation partielle de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA concernant la caisse de prévoyance de la Confédération Règlement de liquidation partielle de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA concernant la caisse de prévoyance de la Confédération Annexe IV du 15 juin 2007 (Etat le 1 er janvier 2010) Section 1 Objet

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale d employée en intendance/employé en intendance 1 avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 20 décembre 2005 79614 Employée/Employé

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d employée en hôtellerie/employé en hôtellerie 1 du 7 décembre 2004 78420 Employée en hôtellerie/employé en hôtellerie Hotellerieangestellte/Hotellerieangestellter

Plus en détail

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine RECOMMANDATIONS recommandations de GESTION DES PRODUITS DE SANTÉ SOUMIS À LA CHAÎNE DU FROID ENTRE +2 C ET +8 C À L OFFICINE édition de décembre 2009 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Respect des engagements

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Logisticienne / Logisticien avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) 1 du 18 octobre 2006 95505 Logisticienne AFP / Logisticien

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience

Validation des acquis de l expérience 1 Guide pour la formation professionnelle initiale 2 Impressum Editeur: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), Berne Version: 1 Langues: d / f / i Date de publication:

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Fleuriste avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP)

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Fleuriste avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Fleuriste avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) 412.101.220.66 du 10 octobre 2007 (Etat le 1 er janvier 2013) 17205

Plus en détail

Table des matières. page 1/12

Table des matières. page 1/12 Table des matières 1. Bases légales... 2 1.1 Loi sur la formation professionnelle (LFPr) et ordonnance sur la formation professionnelle (OFPr)... 2 1.2 Ordonnance sur la formation et plan de formation

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : ANTI-MOISISSURES ECOGENE 1 L (réf. 000562) Utilisation du produit Société : Téléphone en cas d'urgence : : Anti-moisissures

Plus en détail

L E C O N S E I L F E D E R A L S U I S S E

L E C O N S E I L F E D E R A L S U I S S E L E C O N S E I L F E D E R A L S U I S S E Sur recommandation de la Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ) du.. Sur proposition du DFJP du.. Vu la décision du Conseil fédéral du 24 octobre 2001

Plus en détail

Article 53. Installations de chauffage, de cuisine ou de production d eau chaude par combustion.

Article 53. Installations de chauffage, de cuisine ou de production d eau chaude par combustion. REGLEMENT SANITAIRE DEPARTEMENTAL DU VAL-DE-MARNE TITRE II LOCAUX D HABITATION ET ASSIMILES CHAPITRE III AMENAGEMENT DES LOCAUX D HABITATION Section 5 INSTALLATIONS D ELECTRICITE ET DE GAZ, DE PRODUCTION

Plus en détail

UNION POSTALE UNIVERSELLE

UNION POSTALE UNIVERSELLE UNION POSTALE UNIVERSELLE CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE CEP C 2 2008.3 Doc 4 Original: anglais COMMISSION 2 (COLIS) Proposition présentée par le Bureau international sur la base de l'article 11.4 du Règlement

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit Utilisation du produit : : Shampooing pour chiens Société : chemin des Monges 31450 DEYME tel : 33 (0)5 62 71 78

Plus en détail

LFPr Loi fédérale sur la formation professionnelle du 19 avril 1978. Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie

LFPr Loi fédérale sur la formation professionnelle du 19 avril 1978. Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie Réforme de la formation commerciale de base Guide méthodique type standard: Glossaire Chapitre : Glossaire Liste des abréviations utilisées dans le glossaire STA Situations de travail et d apprentissage

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE EDMS 335727 D 2 Rev.2 Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION 1 BASE JURIDIQUE Le présent Code est publié

Plus en détail

GW 102. GW 102 f Edition janvier 2007 RÉGLEMENTATION

GW 102. GW 102 f Edition janvier 2007 RÉGLEMENTATION Schweizerischer Verein des Gas- und Wasserfaches Société Suisse de l Industrie du Gaz et des Eaux Società Svizzera dell Industria del Gas e delle Acque Swiss Gas and Water Industry Association SVGW SSIGE

Plus en détail

DESCRIPTION DE COURS. Nom du cours : Mathématiques 8. Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet. Année Scolaire : 2009 2010

DESCRIPTION DE COURS. Nom du cours : Mathématiques 8. Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet. Année Scolaire : 2009 2010 DESCRIPTION DE COURS Nom du cours : Mathématiques 8 Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet Année Scolaire : 2009 2010 1. Description du cours : Le programme de mathématiques de la 8 e année vise à

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

Ordonnance sur les substances dangereuses pour l environnement

Ordonnance sur les substances dangereuses pour l environnement Ordonnance sur les substances dangereuses pour l environnement (Ordonnance sur les substances, Osubst) Modification du 30 avril 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 9 juin 1986 sur

Plus en détail

Prescriptions d examen Formation continue 2 J+S

Prescriptions d examen Formation continue 2 J+S Version er janvier 0 Prescriptions d examen Formation continue J+S Auteurs: Rolf Niederhäuser, chef de la formation GAM Ferenc Donat, chef de la formation GAF Alessandra Ballaro, cheffe de la formation

Plus en détail

les dossiers du Loss Prevention Unit

les dossiers du Loss Prevention Unit les dossiers du Loss Prevention Unit la production de biogaz associée à la cogénération réinventons l assurance La production de biogaz associée à la production d énergie par cogénération. Qu est-ce que

Plus en détail

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Stockage et Manipulation des Produits dangereux Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Maîtrise du risque et gestion des Produits dangereux Maîtrise du risque principes de base Identification

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : BISULFITE D AMMONIUM

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : BISULFITE D AMMONIUM Nom du produit : Bisulfite d ammonium 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Noms commerciaux et synonymes : Bisulfite d ammonium (à différentes concentrations) Informations sur le fournisseur :

Plus en détail

Agrément des experts en prévoyance professionnelle

Agrément des experts en prévoyance professionnelle français Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle (CHS PP) D 01/2012 Agrément des experts

Plus en détail

CEA MARCOULE - ATALANTE (INB n 148) Installation DELOS Procédé de minéralisation par oxydation hydrothermale (OHT)

CEA MARCOULE - ATALANTE (INB n 148) Installation DELOS Procédé de minéralisation par oxydation hydrothermale (OHT) Fontenay-aux-Roses, le 29 mars 2013 Monsieur le Président de l Autorité de sûreté nucléaire Avis IRSN n 2013-00120 Objet : CEA MARCOULE - ATALANTE (INB n 148) Installation DELOS Procédé de minéralisation

Plus en détail

Fiche de Données de Sécurité Selon 91/155/CEE

Fiche de Données de Sécurité Selon 91/155/CEE 1. Identification du produit et de la société Nom du produit Utilisation du produit / Préparation Fabricant La colle à joint FERMACELL Greenline est utilisée pour le traitement des joints entre plaques

Plus en détail

CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification LIQUIDES INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification

CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification LIQUIDES INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES Un gaz inflammable est un gaz ou un mélange de gaz ayant un domaine d inflammabilité en mélange avec l air à 20 C et à une pression normale de 101,3 kpa Catégorie 1

Plus en détail

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ;

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ; Projet de règlement grand-ducal complétant les annexes I, II et III du règlement grandducal modifié du 24 février 2003 concernant la mise en décharge des déchets Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc

Plus en détail

Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie *

Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie * Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie * (Loi sur les professions de la psychologie, LPsy) 935.81 du 18 mars 2011 (Etat le 1 er septembre 2013) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Recueil des exigences techniques. concernant les installations de sirènes fixes

Recueil des exigences techniques. concernant les installations de sirènes fixes Office fédéral de la protection de la population OFPP Infrastructure RTE-21 Recueil des exigences techniques concernant les installations de sirènes fixes pour l alerte et la transmission de l alarme à

Plus en détail