Chantier d insertion : «Déménagement social et nettoyage des locaux»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chantier d insertion : «Déménagement social et nettoyage des locaux»"

Transcription

1 Chantier d insertion : «Déménagement social et nettoyage des locaux» RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE D rue de Lorient CS RENNES cedex Tél. : N d'agrément 2011 :

2 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 FICHE «ACTION» DU CHANTIER D INSERTION... 4 PRESENTATION DU CHANTIER L équipe du chantier Organisation du chantier d insertion et planning des activités Les activités L accompagnement socio-professionnel LES SALARIES Analyses quantitative et qualitative des salariés (effectif global) Accompagnement social et professionnel Perspectives à la sortie des salariés CONCLUSION ANNEXES

3 INTRODUCTION Ce rapport d activité apporte les nouveaux éléments nécessaires à l analyse de la situation du chantier d insertion au 31 décembre A travers ce document, les indicateurs énoncés permettent : De mesurer la marge de progression réalisée sur les activités «déménagement» et «nettoyage des locaux» à différents niveaux : quantité et qualité du travail fourni résultats financiers qualité de l accompagnement socio professionnel. D identifier les principes d une organisation singulière reliés aux spécificités des prestations de service représentées sur le chantier d insertion ainsi que des contraintes qui s y rattachent. Ce rapport met en valeur le fruit tiré du travail qui a été mené autour de la politique commerciale et de son approche mises en œuvre depuis Il aborde : La notion de fonctionnement des activités. La planification des temps de travail. La programmation et la coordination des actions menées entre production et accompagnement socio professionnel. Il annonce : Les résultats de l ensemble des activités techniques qui font la démonstration d un volant d activité suffisant et d une capacité de production en phase de stabilisation ; le tout associé à la structuration d un programme d accompagnement socio-professionnel, en partie co-construit avec les autres partenaires des domaines de la formation professionnelle et de l IAE. Il traduit : Le travail d accompagnement orchestré auprès du public accueilli, à savoir : Une réponse ajustée au plus près des besoins et des attentes des personnes. Notre contribution à l activité économique et au développement territorial. Le maintien d une organisation favorisant l équilibre entre l économique et l accompagnement socio professionnel. L évaluation des process de formation qualifiants mis en place depuis Le développement et la structuration de la programmation des actions collectives et individuelles. Notre vision de l insertion professionnelle nous permet de développer une méthodologie d accompagnement sous des aspects professionnalisant, mettant un point d honneur à valoriser les personnes et favoriser leur accès à l autonomie sociale et professionnelle. Le chantier d insertion propose à ses salariés un programme d actions permettant de lever les freins à l accès à l emploi de générer des compétences de favoriser la mobilité professionnelle de développer de bonnes attitudes professionnelles ; avec comme objectif de se rapprocher le plus possible des 60 % de sorties dynamiques. 3

4 Public FICHE «ACTION» DU CHANTIER D INSERTION Chantier d insertion «Déménagement social» «Nettoyage des locaux» Agrément de convention 2013 : Bénéficiaires de l Aide Sociale de l'etat Bénéficiaires de l'accompagnement du PLIE Bénéficiaires du RSA Demandeurs d emploi de longue durée (DELD) Jeunes de moins de 26 ans (Mission Locale) Statut Contrat Unique d Insertion (agrément IAE) POLE EMPLOI Objectifs Activité d utilité sociale Favoriser l insertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté. Moyens Pôle technique : Développer des connaissances de base, de savoirs, savoir-faire, conduites sociales professionnelles par l apprentissage, la mise au travail, la formation, la mise en emploi. Pôle accompagnement : résolution des problématiques qui freinent l accès à l emploi stable et durable ; accompagnement collectif et individuel pour l orientation, la construction et la validation de projet ; travail en réseau avec les partenaires des secteurs social, médico-social, sanitaire découverte de l environnement social et professionnel en entreprise (périodes en immersion Evaluation en Milieu de Travail visites en entreprises). Déroulement Embauche : Envoi d un curriculum vitae Information collective 1 er entretien avec les encadrants pour une première sélection 2 e entretien avec la responsable de service pour validation ou non de l'embauche Construction du dossier Envoi du dossier à POLE EMPLOI, mise en attente de la décision finale Envoi d'un courrier au bénéficiaire pour l'informer de la décision. Accueil : Présentation du règlement intérieur et signature du contrat de travail par le directeur général Présentation du dispositif de l'iae et information sur les différentes modalités de prise en charge proposées au cours du contrat de travail par la responsable de service. Présentation de l établissement, de l'équipe, du travail et des différents équipements. Modalités d'accompagnement technique : Accompagnement à la prise de poste Formation interne sur les postes de travail 4

5 Modalités d'accompagnement au projet : 1er bilan réalisé au bout du 1er mois (avec le référent de parcours) bilans réguliers réalisés sur des temps stratégiques du parcours temps d'actions collectives (formation, accès à de la connaissance, à la découverte, temps de régulation) possibilités d'actions de formations pré-qualifiantes et qualifiantes organisées par des Centres de formation extérieurs Programmation d activités socialisantes (loisirs, culture ). Durée De 6 à 24 mois, à raison de 26 heures de travail hebdomadaires Suites possibles du parcours Emploi Formation qualifiante ou diplômante Orientation vers les autres structures ou dispositifs d accompagnement social ou professionnel, de droit commun, situés sur le territoire. Prescripteurs Pôle Emploi Mission Locale Centre pénitentiaire Travailleurs sociaux Animateurs locaux d'insertion C.H.R.S. Le réseau partenarial Les partenaires qui participent aux activités techniques : les CCAS et CDAS Les EPHAD, hôpitaux et cliniques Les associations relevant de l Économie Sociale et Solidaire Les bailleurs Les associations tutélaires Les mairies Les centres d'hébergement Le centre pénitentiaire Les partenaires qui participent à l'accompagnement socio-professionnel : POLE EMPLOI Le PLIE Les CCAS Les centres de formations Les entreprises Le CIDFF Le SPIP Les fournisseurs Les CDAS 5

6 Les financeurs : Le CONSEIL GENERAL Le Fonds Social Européen (FSE) La DIRRECTE RENNES METROPOLE Les financeurs (formation) : PLIE CONSEIL REGIONAL OPCA Autres 1 L EQUIPE DU CHANTIER PRESENTATION DU CHANTIER Patrice CHATEAUGIRON, directeur général de l association. Chantal MARTIN, responsable du chantier d'insertion à 0,50 ETP et conseillère en insertion professionnelle à 0,50 ETP ; en CDI (ci-joint fiche de poste en annexes). Corinne ROUSSEAU, monitrice d atelier, 0,5 ETP, chargée de l activité nettoyage de locaux (bureaux) et de l encadrement de son équipe sur la production (ci-joint fiche de poste en annexes). Stéphane RACLOT : moniteur d'atelier, 1 ETP, en CDI, chargé de l'activité du déménagement social et de l'encadrement de son équipe sur la production (ci-joint fiche de poste en annexes). Patrick DUPONT : moniteur d atelier, 1 ETP, en CDI, chargé de l activité nettoyage de locaux (logements) et de l encadrement de son équipe sur la production (ci-joint fiche de poste en annexes). Valérie TINLOT : secrétaire, 0,20 ETP, en CDI, jusqu au 31 mars Anne TOQUE : assistante de gestion, 0,40 ETP, en CDI, chargée du suivi des dossiers administratifs et commerciaux depuis le 1 er avril 2013 (ci-joint fiche de poste en annexes). L accueil des stagiaires : - Elise ROSSIGNOL : stagiaire «éducatrice technique spécialisée» - IRTS (stage court). - Isabelle ROUXEL : stagiaire «éducatrice technique spécialisée» - IRTS (stage long). 6

7 Horaires de travail de l équipe des professionnels : L organisation couvre l ensemble des plannings de travail. Elle permet d assurer une bonne coordination des activités et d apporter une réponse à l ensemble des acteurs : donneurs d ordre, bénéficiaires, partenaires, équipes Les horaires consacrés à l activité «déménagement social» : 8 h h 30 / 13 h h 30. Les horaires consacrés à l activité «nettoyage des locaux» : Le nettoyage des logements : 8 h h 30 /13 h h 00 Le nettoyage des bureaux : 8 h-12 h 15 du lundi au vendredi + le 1 ER jeudi du mois de 14 h-16 h. Le secrétariat est ouvert le mardi (journée entière) le mercredi matin et le jeudi après-midi. 2 ORGANISATION DU CHANTIER D INSERTION ET PLANNING DES ACTIVITES Jour Heures 8h30 12h30 8h00 12h45 SEA 35 13h30 16h10 16h10-17h30 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Production Déménagement Nettoyage logements Production Nettoyage institutionnel Production Nettoyage logements Déménagement Suivi commercial Suivi des projets individuels Production Déménagement Nettoyage logements Production Nettoyage institutionnel Production Nettoyage logements Déménagement Suivi commercial Suivi des projets individuels Production Déménagement Nettoyage logements Production Nettoyage institutionnel Formation Regroupements (3 équipes) Suivi commercial Suivi des projets individuels Production Déménagement Nettoyage logements Production Nettoyage institutionnel Suivi administratif Réunion Suivi commercial Vendredi Production 1 vendredi / 2 Déménagement Nettoyage logements Production Nettoyage institutionnel 1 vendredi am sur 2 : suivi administratif et commercial La planification des 2 activités doit être rattachée aux contraintes de production et doit être également coordonnée car de nombreux recoupements existent entre elles. La production est organisée sur des journées entières et des demi-journées. L organisation mise en place en 2011 puis ajustée au fil des années a dû s adapter à des marchés complémentaires afin de pouvoir stabiliser le fonctionnement sur le long terme, d obtenir de la souplesse et une amplitude de production plus importante. La décomposition de l organisation du travail reste d actualité en raison de la spécificité du support technique qu est le nettoyage des locaux - des attentes des différents donneurs d ordre des délais de livraison et de la multiplicité des sites. Le temps du mercredi après-midi est consacré au regroupement des équipes (par équipe entière ou demi-équipe, suivant les thèmes abordés). 3 LES ACTIVITES Le chantier d insertion intervient sur 2 activités «déménagement social» et «nettoyage des locaux» sur l ensemble du département de l Ille-et-Vilaine (ci-joint en annexes, fiche présentation du chantier d insertion). Il intervient : 7

8 Au bénéfice des particuliers rencontrant des difficultés, sur demande de prestation adressée par l ensemble des travailleurs sociaux relevant des différents dispositifs et institutions situés sur le territoire (ci-joint en annexes, formulaire de demande de prestation). Dans le cadre institutionnel, auprès des établissements qui relèvent du champ de l économie sociale et solidaire ; interventions réalisées sur devis ou bordereau de prix et formalisées à travers des conventions «cadre» élaborées et passées entre les établissements. Dans le cadre des marchés publics à clauses d insertion, auprès des bailleurs sociaux. Marchés à bons de travaux s inscrivant également dans le cadre de conventions élaborées et signées entre les établissements (ci-joint en annexes, les bons de travaux). La politique commerciale La démarche commerciale est définie autour de 3 axes principaux : la sécurisation de la vente - tarification et la communication. La sécurisation de la vente : La vente des prestations de service réalisées au domicile des particuliers est sécurisée par la mise en place d une procédure de commercialisation sur laquelle s appuie la validation des documents contractuels reliés à l application du code du commerce : extrait des conditions générales de vente annexé au contrat de vente et devis (ci-joint en annexes, l extrait des conditions générales de vente et contrat de vente) La vente des prestations réalisées auprès des donneurs d ordre publics ou privés est suivie d effet dans le contrôle de l exécution des marchés par l intervention des facilitateurs du guichet unique de Rennes Métropole mis à la disposition des grands donneurs d ordre, dans le cadre de la mise en œuvre des clauses sociales sur le bassin d emploi. Les tarifs 2013 : Les tarifs sont étudiés au regard du prix de revient et ajustés au prix du marché. Ils sont proposés sous la forme de devis ou bordereau de prix sur la base d un tarif horaire tarif forfaitaire tarif au cubage tarif à l unité et révisable chaque année (ci-joint en annexes, les tarifs 2013 proposés). La communication : La communication est la clé de la réussite dans le domaine de la commercialisation et la fidélisation de nos donneurs d ordre ; notre différence porte sur notre originalité, notre sens du relationnel mais également sur une approche adaptée à la commande ainsi qu aux bénéficiaires autour de notre «savoirfaire technique et organisationnel». Elle porte également sur la qualité de l encadrement des équipes portée à la connaissance des différents donneurs d ordre. Notre approche fait référence au marketing direct et permanent auprès de l ensemble des structures partenaire, à savoir : L envoi de mailing L évaluation régulière de la qualité des prestations et de l accompagnement. La mise en relation permanente des personnes avec les donneurs d ordre et leur personnel. La mise en place de journée «portes ouvertes» L envoi d un bulletin événementiel «news letter» (ci-joint en annexes, news letter n 1) la L activité déménagement social L équipe «déménagement social» se compose de 6 personnes. L activité «déménagement social» se décompose en 3 prestations : l enlèvement des encombrants, la préparation au déménagement, le déménagement. 8

9 les donneurs d ordre en 2013 sont : - La réalisation des déménagements auprès des particuliers - L opération «TRITOUT» orchestrée par la ville de Rennes - Les déménagements de l association «ESSOR MISTRAL» - Les déménagements inscrits dans le cadre du marché avec NEOTOA - La livraison et la réparation des composteurs pour Rennes Métropole - L aménagement des appartements du CHRS de l ASFAD - L enlèvement des encombrements pour le compte d ALFADI Archipel Habitat NEOTOA calibrage de la production : Le matin est destiné au chargement des colis/mobilier et l après-midi, au déchargement ou à la préparation des déménagements (protection, emballage, conditionnement des effets personnels). Les prestations d enlèvement des encombrants et de réparation des composteurs viennent compléter les journées de travail de l équipe. Cette organisation permet de conjuguer le rythme de travail avec l acquisition des apprentissages nécessaires à la tenue du poste la méthodologie de travail : Au domicile des particuliers : Le chiffrage et l étude de l organisation de la prestation sont réalisés par le moniteur d atelier sur rendez vous, au domicile du bénéficiaire et après réception de la demande de prestation. Les documents à valider rattachés à la procédure de commercialisation doivent comporter la signature de l ensemble des acteurs (chef de service moniteurs travailleur social et bénéficiaire). Sur devis ou bordereau de prix, auprès des grands donneurs d ordre et à réception des bons de travaux : Comme indiqué plus haut, ce type de marché fait l objet d un montage de convention «cadre» passée entre les établissements auxquels peuvent s ajouter plusieurs cahiers des clauses ajustés aux différentes commandes. La convention n exclut pas l étude d une proposition chiffrée avec les donneurs d ordre (devis ou bordereau de prix unitaire). Il s agit de la prestation «enlèvement des encombrants» et «aménagement d appartements». Les travaux sont conditionnés par le respect du cahier des charges mentionné sur les bons de travaux. L intervention ne peut avoir lieu qu à réception de ces derniers et s articule régulièrement avec l activité «nettoyage des appartements». Dans ce cadre d interventions réalisées sur devis, le volume de production peut être plus conséquent et réclamer la mobilisation de l équipe sur plusieurs journées de travail associant technicité à la notion de productivité. La nature de l encadrement diffère alors et nécessite une préparation de l activité et des hommes de manière plus poussée résultats de l année 2013 : L activité «déménagement» réalisée au bénéfice des particuliers s est réduite mais a laissé la place à des supports plus variés (livraison de composteurs aménagement d appartements enlèvement des encombrants). La structuration de l activité commerciale a permis de sélectionner notre «clientèle» (travailleurs sociaux en accord avec notre cadre règlementaire) et de limiter ainsi le risque d impayés. Une marge de production est encore possible sur cette activité. 9

10 COMPARATIF DU CHIFFRE D AFFAIRES PAR MOIS DE L ACTIVITE DEMENAGEMENT SUR LES ANNEES 2011, 2012 et 2013 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre TOTAL , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 100,00 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre 10

11 3-2 - L activité nettoyage de locaux L activité «nettoyage de locaux» est composée de 12 personnes dont 10 femmes. Une équipe aux origines ethniques diverses (Afrique, Europe de l Est, Europe centrale) riche de diversité culturelle. Sur le nettoyage des logements et équipements de logement : Une équipe de 7 personnes travaille sur des journées entières et demi-journées. Sur le nettoyage de bureaux : Une équipe de 5 personnes travaille tous les matins Les marchés en 2013 sont : Le nettoyage des logements pour Archipel habitat et NEOTOA. Le nettoyage de bureaux pour les structures «partenaires» : ALFADI Etudes et chantiers SEA35 AJI environnement. Le nettoyage de chambres et d appartements pour le même type de structures : ALFADI SEA 35 ESSOR MISTRAL. Le nettoyage de logements suite à déménagement réalisés par l ASFAD au domicile des particuliers reste une prestation à la marge. Le nettoyage de logements «en cours d habitation» n est plus réalisé. Particularités de l activité «nettoyage des locaux» Deux logistiques sont nécessaires à la réalisation des prestations ; pour ce faire l équipe est décomposée en sous-équipes : 2 équipes stables et 1 équipe volante. Cette activité décomposée en plusieurs sites de production et réalisée sur un même temps d intervention favorise la mise en place de deux méthodologies d accompagnement au poste de travail, à savoir : un encadrement permanent favorisant la formation au poste de travail (interventions sur les logements) puis un encadrement coordonné favorisant l accès à l autonomie - la prise de responsabilités et l acquisition des notions d organisation (interventions sur les bureaux). Des passerelles peuvent être envisagées d une équipe à une autre équipe d un site à un autre site. Ainsi la progression des personnes peut être travaillée à deux niveaux - leur degré d autonomie évalué de manière objective la mobilité professionnelle transférée à l interne comme à l externe (en entreprise par exemple). La conduite au quotidien de ce type d activité reste complexe car une seule et même équipe ne peut intervenir sur un même site de production en raison de la surface à nettoyer et de la nature du cahier des charges ; qui plus est, dans des délais de livraison identiques. Seule une pédagogie adaptée est en mesure de répondre aux exigences économiques mais surtout aux besoins et attentes des personnes (voir offre de service jointe). Plus que l activité «déménagement», le nettoyage fait référence à un seul et même métier. Ce support technique se veut encore d avantage professionnalisant où la notion d apprentissage reste présente et indispensable à plusieurs niveaux : A l accès aux prérequis nécessaires à la lecture des cahiers des charges ou des bons de travaux A l accès aux connaissances de base par la lecture des protocoles A l adaptation des conduites sociales A l accès à la mobilité des compétences et à la mobilité géographique A l accès à une autonomie plus grande. Tout le travail d encadrement et de formation au poste de travail réalisé sur le terrain est consolidé et enrichi par la formation qualifiante. 11

12 3-2-2 La méthodologie de travail : De la même manière que pour l activité «déménagement social», toutes les prestations s inscrivent dans le cadre de conventions «cadre» auxquelles s ajoutent les cahiers des clauses ajustés aux prestations commandées. Cette activité ne fonctionne principalement qu à partir des bons de travaux et devis qui nous sont adressés par les grands donneurs d ordre Résultats de l année 2013 : Les résultats permettent d annoncer un volant d activités en nette progression qui s explique par : L aboutissement des négociations commerciales au cours du dernier trimestre de l année La stabilisation des marchés signés en 2011 auxquels sont venus s ajouter les marchés signés en

13 COMPARATIF DU CHIFFRE D AFFAIRES PAR MOIS DE L ACTIVITE NETTOYAGE SUR LES ANNEES 2011, 2012 et 2013 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre TOTAL , , , , , ,00 837,05 778, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 600,00 100,00 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

14 3-3 Le bilan des deux activités Le bilan porte à la fois sur l évaluation des prestations et sur le fonctionnement mais également sur la situation financière L évaluation des prestations : Elle se réalise sous différentes formes et à plusieurs niveaux: Le contrôle d exécution L évaluation du fonctionnement du dispositif Le contrôle d exécution qui existe sous deux formes : L enquête de satisfaction : Un formulaire de satisfaction est adressé chaque fin de mois à l ensemble des donneurs d ordre au moment de la facturation. Ce document, lorsqu il nous est retourné est porté à la connaissance des équipes (affichage et transmission verbale des informations). Il permet : De mesurer la qualité de la prestation à différents niveaux de l intervention : relationnel démarche commerciale technicité etc. (ci-joint en annexes «fiche enquête de satisfaction»). D être un outil de communication avec le service et les équipes - d apporter les observations rattachées aux interventions réalisées ou les consignes nécessaires à mettre en œuvre lors des prochaines interventions. De valoriser les équipes quant aux résultats obtenus ou bien de reprendre avec elles les points à améliorer. Points pouvant faire l objet d un apprentissage plus approfondi lors de séquences organisées à l interne ou inscrits dans des modules de formation professionnalisante en centres de formation. Les réunions avec les grands donneurs d ordre : Le contrôle «qualité» doit valoriser les salariés sur leur poste de travail et reposer sur un dialogue actif permettant de faire évoluer les savoirs, les savoir-faire et de réajuster les attitudes de service, si besoin. Ce contrôle est organisé sur chaque site de production autour d espacetemps réalisés à différents niveaux entre les différents acteurs et de manière périodique. Chaque mois : le moniteur d atelier organise une rencontre avec le(s) salarié(s). Il rédige un compte rendu qu il fait émarger au donneur d ordre. Chaque trimestre : la responsable de service organise un temps d échange entre les donneurs d ordre, les salariés et le moniteur d atelier, afin de réaliser une évaluation du travail fourni, de mesurer les écarts entre la commande et le réalisé et d ajuster l organisation, si nécessaire. Ce temps permet d ouvrir le dialogue, de faire circuler la parole et de réaliser un diagnostic autour d éventuelles difficultés observées et d anticiper les comportements. Le diagnostic posé est coordonné avec des actions collectives formatives. Les résultats en termes de qualité : L activité «déménagement social» : - Au titre des déménagements réalisés au domicile des particuliers : 96 % des bénéficiaires de l action ont été satisfaits de la prestation ; seules 4 % des personnes insatisfaites ont fait l objet de demande de dédommagement concernant du mobilier ou objets détériorés lors du transport. - Au titre des déménagements réalisés dans un cadre institutionnel : 100 % de réussite. 14

15 - Au titre de l enlèvement des encombrants : 100 % de réussite L activité «nettoyage des locaux» : - Au titre du nettoyage des logements et équipements de logement : 100 % de réussite - Au titre du nettoyage de bureaux réalisé pour les institutions : 100 % de réussite Observations retenues sur l ensemble des prestations : excellente prestation - professionnalisation des salariés (interventions sur des actions mécanisées au quotidien). Travail de qualité important meilleur résultat qu avec des entreprises du secteur marchand bonne coordination avec les agents de proximité bon relationnel rapidité d exécution et réactivité. Les dommages occasionnés lors des interventions et causés par les équipes sont pris en charge en tout ou partie par l assurance de l ASFAD suivant ses propres critères. La procédure est la suivante : - Pour les particuliers : après avoir pris connaissance de la nature des dommages et des circonstances de l incident mentionnées sur la fiche enquête ou adressées par courrier, un constat est réalisé au domicile du bénéficiaire par le moniteur d atelier ; ce constat accompagné d une photo est adressé à l assurance - Pour les grands donneurs d ordre : un courrier en recommandé doit parvenir à l ASFAD dans les 48 heures L évaluation de l organisation et du fonctionnement : Le comité de pilotage : il a lieu 1 fois par an et est composé de l équipe des professionnels, des partenaires institutionnels invités pour l occasion et les financeurs. Cette instance a pour rôle de dresser un bilan de l action dans son ensemble De faire un point sur le fonctionnement, le contenu des activités, la pédagogie dégagée et les difficultés rencontrées De faire la démonstration des résultats obtenus et du travail d accompagnement réalisé auprès des personnes. Un compte rendu est formalisé sous la forme d un rapport d activité La situation financière : Nos prévisions se confirment puisqu on peut dire aujourd hui que les marchés annuels signés avec les grands donneurs d ordre permettent au chantier d insertion de se rapprocher de l équilibre budgétaire prévu ; sans oublier que les activités ainsi créées amènent également de la régularité un rythme de travail suffisant ainsi que des supports variés. L offre de service du chantier d insertion «déménagement social et nettoyage des locaux» proposée peut être désormais écrite. 15

16 COMPARATIF DU CHIFFRE D AFFAIRES GLOBAL PAR MOIS SUR LES ANNEES 2011, 2012 et 2013 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Nov. Déc. TOTAL , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 500,00 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Nov. Déc

17 COMPARATIF DU CHIFFRE D AFFAIRES CUMULE GLOBAL PAR MOIS SUR LES ANNEES 2011, 2012 ET 2013 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Nov. Déc. TOTAL , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 500,00 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Nov. Déc

18 Les produits au 31 décembre 2013 : Chiffre d affaire «déménagement social» et «nettoyage des locaux» Part de marché particuliers % institutionnels % Bailleurs sociaux % TOTAL % Marge autofinancement = 33,47 % du total «budget» La contribution du chantier d insertion au développement économique du territoire : Les heures travaillées réalisées sur les supports rattachés aux marchés à clauses sociales représentent % du total des heures. Hormis les heures de travail réalisées sur les autres supports (rattachés aux partenaires non signataires de la chartre du guichet unique : Etudes et Chantiers Aj Environnement ALFADI SEA35 ESSOR ASFAD et bien sûr les particuliers). Vous trouverez ci-dessous le nombre d heures réalisées sur les supports rattachés aux partenaires signataires du guichet unique de Rennes Métropole : Heures réalisées sur les supports Structures signataires des clauses sociales Du 1 er janvier au 31 décembre 2013 DONNEURS d ordre NB de personnes concernées NB heures réalisées RENNES METROPOLE 8 76 NEOTOA ARCHIPEL HABITAT TOTAL Perspectives de stabilisation des activités en 2014 : Sur le plan des activités: Pour faire suite aux objectifs indiqués sur le rapport d activité 2012 au chapitre 3-4 : - Au 1 er janvier 2014, le chantier d insertion doit prévoir la mise en place de nouveaux marchés afin de sécuriser son fonctionnement et assurer une marge de manœuvre. - Le nombre de déménagements reste à développer chaque année car il correspond à des commandes ponctuelles et non des contrats annuels. 18

19 Sur le plan administratif : L arrivée de l assistante de gestion a nécessité la redéfinition et la redistribution des tâches de secrétariat attribuées au chantier d insertion. Elle a suscité une réflexion autour de l organisation de son poste de travail comprenant l achat d un logiciel spécifique «achats et facturation». Le volume d activités ayant progressé, les méthodes de gestion et de suivi des dossiers devront être améliorées. Ces outils favoriseront : Un travail en réseau entre les deux postes (secrétariat et responsable) La maîtrise de la gestion commerciale La construction d une base de travail au niveau «marketing» Un programme «cadre» d intervention relié à l accompagnement à l insertion sociale et professionnelle s inscrit dans cette logique de production en y incluant des temps de regroupement collectifs et individuels. 19

20 4- L ACCOMPAGNEMENT SOCIO-PROFESSIONNEL LE CHANTIER D INSERTION «DEMENAGEMENT SOCIAL ET NETTOYAGE DE LOCAUX», UN CHANTIER PROFESSIONNALISANT : Cette mission revêt selon l ASFAD, trois sens différents : La professionnalisation de ses activités au sens de l'organisation sociale (création de règles d'exercice, reconnaissance sociale de leur utilité, construction d'un programme de formation à ses activités). La professionnalisation des personnes salariées en insertion au sens à la fois de la transmission des savoirs (connaissances), des savoir-être, des savoir-faire (compétences) considérés comme nécessaires pour exercer le métier relié aux activités mais surtout nécessaires pour leur permettre de s'orienter vers les différents secteurs de la branche professionnelle qu'elles ont choisi et qui sont en lien avec les activités sur lesquelles elles se sont positionnées. La professionnalisation de l'organisation du travail d'équipe qui doit favoriser la redynamisation et la création du lien social, mais également la mise en place d'un programme cadre d'intervention permettant de travailler sur tous les aspects qui freinent l'évolution personnelle et professionnelle des personnes. La spécificité de la méthode d accompagnement s appuie sur la proposition d une offre où s articulent différents modes de prise en charge : l approche de proximité, les lieux de mise en situation de travail, les lieux d échange individuels et collectifs autour de la construction et de la sécurisation du parcours d insertion. L intérêt étant de concilier la personnalisation de l accueil, de l accompagnement et vie collective. 4.1 Les étapes du programme d insertion : Le recrutement La sélection des candidats s appuie sur des critères tels que : la capacité des personnes à tenir un poste de travail sur la durée, à résister au travail physique ainsi qu à adopter un rythme de travail cadencé, à s intégrer dans une équipe de travail, à accéder aux apprentissages de la langue française, à se projeter (à mettre leur projet en perspective). Les candidats doivent être éligibles au secteur de l Insertion par l Activité Economique (IAE). Ils nous sont orientés par différents partenaires tels que le POLE EMPLOI, les CCAS, le Plan Local de l Insertion par l Economique (PLIE) et les différentes structures habilitées à le faire. Procédure (3 étapes) : - Une offre d emploi ainsi qu une fiche «infos emploi» sont diffusées au POLE EMPLOI et auprès de tout le réseau partenarial. Les candidatures sont adressées au chantier d insertion qui après les avoir recensées, convoque les personnes à une information collective. - L information collective permet d échanger avec les personnes sur les modalités de fonctionnement des activités et sur le sens donné au contrat de travail en «CUI». Cette instance autorise ensuite les personnes à se positionner sur les postes proposés. 23

21 - A l issue de l information collective, les entretiens d embauche sont organisés dans un premier temps par les encadrants techniques (en binôme). Les candidats sélectionnés sont ensuite invités à se présenter à un deuxième entretien auprès de la Responsable du Chantier d Insertion qui donne une suite favorable ou non à l embauche. La décision finale appartient au POLE EMPLOI, après étude du dossier L accueil L accueil des nouveaux salariés s effectue en trois temps : - Le directeur général organise un temps de rencontre avec les personnes afin de leur présenter la structure, de les sensibiliser au règlement intérieur et leur remettre le contrat de travail. - Elles sont ensuite orientées vers la responsable du chantier d insertion qui introduit la prise de poste par le recadrage de l action qui est menée à travers le dispositif de l IAE : elle présente aux personnes l environnement politique, économique et social auquel elles sont reliées et le contenu des différentes prestations d accompagnement socioprofessionnel qui vont pouvoir leur être proposées durant leur parcours d insertion. - Le moniteur d atelier prend le relais. De 8 h3 0 à 9 h 00, il reçoit le nouveau salarié et invite l équipe à se réunir autour d un temps d échange convivial pour organiser l accueil et l intégration. Il prévoit dans son timing la présentation de l équipe, du service et des activités ainsi que l attribution des vêtements de travail et de son vestiaire. Le chantier d insertion propose à ses salariés en insertion des actions permettant à la fois de générer des compétences, de développer et valoriser des capacités, de découvrir un environnement professionnel et de favoriser la création du lien social. LE PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT A L INSERTION PROFESSIONNELLE : L accompagnement socio-professionnel s articule autour d actions collectives et de bilans individuels. 4-2 Les actions collectives La mise en situation au poste de travail La formation au poste de travail est organisée, encadrée, accompagnée et motivée par le moniteur d'atelier. Le professionnel développe sur les postes de travail des stratégies d'apprentissage adaptées aux difficultés repérées chez les personnes. Il aménage de manière systématique des plages de formation sur le temps de production qui passe par l'explication de consignes et de règles d'exercice, la démonstration en situation d'une méthodologie de travail et l'analyse des situations de travail rencontrées. L'acquisition des apprentissages par la mise en place de séquences collectives en dehors des mises en situation au poste de travail : le Moniteur d'atelier peut mettre en place, en fonction des besoins repérés, une unité de travail au cours de laquelle les salariés doivent mettre en œuvre des compétences et activer des connaissances assimilées, consolider des acquis antérieurs non parfaitement stabilisés et acquérir de nouvelles compétences. Les séances sont élaborées en vue de renforcer les compétences acquises ou d en développer de nouvelles. Les séquences sont organisées autour des objectifs généraux liés au projet de 24

22 chacune des personnes, des objectifs intermédiaires et spécifiques au regard des capacités observées et évaluées sur les temps de production. Les compétences développées : Les compétences développées sur le chantier d insertion sont inspirées de référentiels «métier» adaptés. Ce document participe à l élaboration du diagnostic nécessaire à la construction du programme de formation favorisant la montée en compétences des personnes, réalisé à l interne en situation de travail et à l externe en centre de formation. Il favorise la mobilité fonctionnelle permettant aux salariés de transférer leurs compétences sur nos différents sites de production puis à la sortie du dispositif, dans différents univers professionnels reliés aux emplois du secteur du nettoyage - du transport et de la logistique. Les compétences techniques en déménagement sont : l accès aux techniques de chargement de déchargement et d arrimage d un camion démontage et remontage de mobilier conduite de véhicule utilitaire. Les compétences techniques en nettoyage sont : l accès aux techniques de base (vitrerie, dépoussiérage, nettoyage de blocs sanitaires, bio nettoyage dans les appartements, balayage humide, lavage à plat) et aux techniques mécanisées (décapage, neutralisation, métallisation, spray méthode, injection extraction, spray moquette). Le matériel utilisé en déménagement : les véhicules utilitaires les sandows couvertures fournitures d emballage et de conditionnement chariots roulants sangles. Le matériel utilisé en nettoyage de locaux : les balais trapèze, les balais de lavage à plat, les chariots double seaux, la monobrosse bi vitesse, l injecteur extracteur, les franges, les lavettes, la centrale de dilution des produits, les véhicules utilitaires. L organisation du travail : L organisation du travail est reliée au respect des cahiers des charges adaptés à chaque site de production. Les plannings horaires doivent répondre aux exigences de production convenues avec les donneurs d ordre. Ils sont élaborés en fonction de leurs attentes et de certaines contraintes, comme par exemple les interventions sur sites occupés et la réponse à des délais de livraison imposés. Les activités comprennent 3 logistiques nécessaires au bon fonctionnement de la production et impliquent de la part de nos salariés en insertion de la réactivité, de la polyvalence et une capacité d adaptation. Les outils d accompagnement au poste de travail Afin de faciliter l harmonisation des pratiques professionnelles entre les sites de production et les différents types de prestation, le chantier d insertion propose des outils d accompagnement au poste de travail, tels que la mise en place de protocoles d hygiène, de formulaires d évaluation de la qualité, de feuilles d émargement, de cahiers des charges, le livret de compétences, ainsi que l aménagement des postes de travail (ergonomie) La formation qualifiante Nous avons le souhait d'offrir aux candidats au poste d'insertion un programme d'actions encore plus développé et ce en lien avec la formation, qui doit permettre de renforcer les apports théoriques et pratiques transmis par les moniteurs d'atelier et de valider toutes les compétences acquises au cours de leur passage sur le chantier d insertion, par la voie de la certification ou de la qualification. Il s'agit donc au travers de ce projet de dynamiser et de sécuriser les parcours, afin d'optimiser l'accès à l'emploi stable et durable. 25

23 C'est dans cette logique que l'asfad a souhaité faire appel aux organismes de formation (CLPS et PROMOTRANS) pour mettre en place des actions de formation sur des thèmes reliés aux emplois du nettoyage ou aux emplois du transport. La participation financière du Conseil Régional, du PLIE et de l OPCA a permis la mise en œuvre de ce parcours de formation. L'ASFAD a fait le choix d'inscrire le projet de formation dans son programme d'intervention, sur le temps de travail des bénéficiaires. Ces formations s'adressent aux bénéficiaires qui souhaitent s inscrire dans une démarche qualifiante ou pré qualifiante. Il s'agit de formations qui amènent vers une validation d'un titre professionnel ou une certification. L'ingénierie pédagogique est portée par la conseillère en insertion professionnelle et le centre de formation. En outre, ces actions de formation favorisent également l'accès aux apprentissages de la langue française par l'accent mis sur la verbalisation et la formalisation d'un rapport. Tout le travail réalisé autour des apprentissages techniques est un point d'appui à la pratique de la langue française tant au niveau de l'oral que de l'écrit. Les formations proposées favorisent, bien entendu, l'accès aux apprentissages techniques qui font référence à l acquisition de pratiques, de connaissances, de compétences, de postures professionnelles liées à un métier. Elle favorise et stimule la compréhension, l analyse pour une meilleure mise en application sur le terrain ; elle aide au transfert des compétences sur de nouveaux supports et dans de nouveaux environnements professionnels Les réunions de fonctionnement et de coordination : En fin de mois, un espace-temps est organisé avec l équipe. Le salarié et le moniteur d'atelier y traitent des relations entre les membres des équipes, des résultats tirés des activités dans le mois, des projets engagés vis-à-vis de la vie du groupe, de l'organisation du planning des congés etc., le but étant d'aider à résoudre les problématiques soulevées et d apprendre à évoluer. C'est dans cet espace que les personnes salariées vont pouvoir échanger, interroger leur attitude professionnelle ou celle des bénéficiaires des prestations, interroger également le fonctionnement des activités et leur place dans l organisation et la collectivité Les temps de pratique collective Sur des temps stratégiques du parcours, des temps de pratiques collectives favorisant l'autonomie de la personne sont mis en place. Les actions sont réalisées à partir de leur «savoir, savoir-faire». Elles sont à visée : éducative : information à thème concernant les dispositifs d'action sociale, les services et institutions existantes, l'hygiène, le logement, la santé, par l expression et la communication (temps d échange favorisant l expression personnelle des projets des autres par la rencontre et le partage (temps conviviaux, sorties en groupe ). d'insertion : C est dans ce cadre que les personnes peuvent se projeter et se rapprocher du but qu elles se sont fixé et faire le lien avec l extérieur en s appuyant sur l approche des techniques de recherche d emploi, la découverte de l environnement socioéconomique (visites en entreprises, centres de formation, actions de recrutement ou de sélection, enquêtes professionnelles ) LA PEDAGOGIE EMPLOYEE La pédagogie utilisée par le moniteur d atelier fait référence à plusieurs modèles et peut s exprimer sous différentes formes. Les salariés doivent non seulement acquérir les techniques mais également être en capacité de les verbaliser (savoir parler de ce que je sais faire), de les conscientiser (quel est le sens je donne à mon travail et je comprends l environnement dans lequel je travaille), de les transférer (je suis en capacité de les transférer dans un autre environnement de travail) et de les transmettre. 26

24 L accompagnement s appuie sur plusieurs courants pédagogiques permettant de répondre à chaque personne. Une pédagogie favorisant : Le changement de comportement et l acquisition d automatisme. L autonomie et la construction de stratégies d apprentissage. La construction de sens des apprentissages et des capacités d apprendre à apprendre. Chaque courant fait référence à des démarches cognitives spécifiques : Déductive qui consiste à expliquer aux personnes la commande globale pour aller vers la description des tâches à réaliser. Inductive qui va partir du descriptif des tâches pour aller vers la définition de la commande globale. Dialectique qui vise à émettre de la réflexivité de l analyse et du questionnement à travers des exercices. Ces démarches font référence aux méthodes d apprentissage : Démonstrative : «je montre en expliquant «- la personne reproduit. Analogique : Faire correspondre la méthode de travail avec le quotidien de la personne. Interrogative : «Je prépare je pose des questions et élabore des supports Je fais participer le groupe». Découverte : Apprentissage par l essai et l erreur 4-3 Les actions d accompagnement personnalisées Le chantier d insertion a une double mission qui est de résoudre les difficultés périphériques qui freinent l'accès à l'emploi stable et durable. L'accompagnement social n'est pas dissocié de l'accompagnement professionnel. L accompagnement socio professionnel s articule entre accompagnement individualisé réalisé à l interne et mise à l emploi en entreprise du secteur marchand Les bilans individuels intermédiaires : Des aménagements permettent d ajuster des espaces-temps de rencontre : nous proposons, sur un rythme adapté des rencontres régulières à nos salariés sur le temps de travail ou hors temps de travail. Le référent de parcours et, le cas échéant, le référent social y sont conviés pour faire le point sur la situation du salarié en sa présence. Le projet est co-défini avec la personne par un accompagnement ajusté à ses besoins et à ses attentes (diagnostiquer les freins à l insertion, valoriser les dynamiques personnelles, évaluer les capacités et la problématique personnelle, l aider à la réflexion et l'accompagner à la réalisation de son projet socioprofessionnel par la contractualisation des objectifs. Les étapes sont consolidées par la coordination des actions engagées (écouter, redynamiser, aider à l élaboration des solutions et à la résolution des difficultés périphériques, mettre en œuvre les prestations en externe, orienter vers les lieux ressources, établir les relais avec les partenaires (préparer à la sortie, assurer les entretiens relais et promouvoir la démarche d autonomie) La formation individuelle : Les formations individuelles ne sont ni qualifiantes, ni professionnalisantes mais elles contribuent à la réussite des parcours. Elles apportent les moyens et les outils nécessaires à la réalisation des projets professionnels pouvant conduire les personnes vers la qualification ou l emploi : Se préparer à des tests d entrée en formation accéder à un meilleur niveau ou accéder à l emploi. 27

25 Il s agit des remises à niveau du CACES du permis de conduire de la formation aux premiers secours de formation à l élaboration et à la validation du projet professionnel Les mises en situation réelle de travail préparatoire à l emploi en entreprise : La mise en situation de travail en entreprise se fait dans le cadre de périodes en immersion. Elles permettent une mise en situation professionnelle réelle des personnes accompagnées. C est le moyen pour les personnes de découvrir le monde de l entreprise, ses exigences, ses contraintes et d être confrontées à de véritables méthodes de travail. Pour certaines, c est une découverte du monde du travail, pour d autres un retour dans l entreprise après une période de rupture plus ou moins longue. Les périodes de rupture pouvant avoir des causes diverses : licenciement, démission, inaptitudes. Les périodes en entreprises sont un moyen de dépasser les craintes, les doutes et favorisent la remise en confiance, la validation des projets, l évaluation des capacités, la motivation et d initier une embauche Le passage de relais à la fin du parcours d insertion : Le départ est une étape qui se prépare, comme les autres étapes du parcours, en tenant compte du degré d autonomie de la personne, de ses besoins, de ses attentes vis-à-vis du marché de l emploi, de sa qualification, des habiletés acquises à l issue du parcours, de sa fragilité. La fin de contrat constitue une rupture que devra accepter le salarié et que l équipe encadrante du chantier d insertion devra accompagner. La conseillère en insertion professionnelle assure le relais avec les services sociaux et d accompagnement à l emploi dans l entreprise. Elle apporte un soin particulier à cette dernière étape en établissant un bilan de parcours du salarié et en fixant les repères et les perspectives de «l après» (objectifs de départ, suites à donner, préconisations, ressources personnelles et professionnelles de la personne.), l essentiel étant de poursuivre l accompagnement de la personne après son passage dans la structure. 4.4 L évaluation Elle se présente sous 2 formes : L évaluation des salariés Le dialogue de gestion L évaluation des salariés : L expérience vécue par nos salariés en situation de travail est une ressource. L analyse de cette expérience accumulée se présente pour les salariés en terme d évaluation des savoirs savoirfaire et attitudes de service. Il en va de même pour la qualité du travail fourni. L évaluation s appuie sur la mesure de l atteinte des objectifs contractualisés avec le salarié, ainsi qu aux connaissances à évaluer et aux objectifs à atteindre. Elle est réalisée à l issue de la période d essai, sur des temps stratégiques du parcours, avec les professionnels à l interne et des professionnels à l externe (référents de parcours) à l aide d un outil d évaluation adapté L évaluation du processus d accompagnement «le dialogue de gestion : Il a lieu 1 fois dans l année et regroupe l ensemble de l équipe des professionnels, la direction et l administrateur «référent» rattaché au chantier d insertion. Cet espace temps permet de rendre compte aux financeurs présents des résultats issus de l accompagnement réalisé auprès des personnes et d expliquer la démarche engagée auprès d elles des difficultés repérées et des axes d amélioration à tenir. 28

26 LES SALARIES Statut des personnes embauchées : Les personnes recrutées ont le statut de salariés en Contrat Unique d Insertion (CUI). Elles sont affectées au Chantier d Insertion «Déménagement et Nettoyage des locaux» sur les postes comme «aide déménageur» - «agent de propreté» ou «agent polyvalent» ; Les agents polyvalents pouvant être affectés sur les deux activités. Le choix de l affectation est fait en fonction du projet et des ressources personnelles et professionnelles de la personne et de son accord. La durée minimum de leur contrat de travail est de 6 mois, reconductible 3 fois dans la limite de 24 mois. Le chantier d insertion est conventionné pour l accueil de 18 personnes. Caractéristiques du public : La logique de cette démarche est d habituer ou de réhabituer au travail des personnes n ayant jamais travaillé ou ayant depuis longtemps perdu leur emploi : jeunes sans qualification ni expériences professionnelles, adultes demandeurs d emploi, demandeurs d emploi allocataires du RSA, allocataires des minima sociaux. Ces personnes vivent des situations de grande précarité. Elles demeurent vulnérables parce qu elles sont peu ou pas qualifiées, avec peu d expériences professionnelles et éprouvent des difficultés à trouver un emploi parce que leurs compétences ne répondent pas aux exigences des entreprises du secteur marchand. Elles glissent alors vers une situation de chômage de longue durée et se retrouvent parmi les personnes exclues du marché du travail. Leur situation ne se limite pas à la situation économique ; Elle comprend également la dimension sociale où la faiblesse des liens sociaux et familiaux se caractérise par des situations d isolement. Nous constatons les freins suivants : Des freins psychologiques et sociaux liés à leur histoire personnelle, conjugale et familiale ; Des freins liés au marché du travail de l emploi précaire de perte de repères absence de qualification ; Des freins liés à la mobilité - aux conditions de logement aux ressources et aux moyens de transport à la garde d enfants et à la santé. Ces difficultés impliquent des conséquences mettant en péril leur équilibre personnel et relationnel. Parmi ces personnes, il y a les femmes élevant seules leur(s) enfant(s), les personnes ne bénéficiant que d un niveau scolaire très faible, les personnes étrangères démunies par le déracinement (problème de langue, d alphabétisation ou illettrisme et de compréhension des institutions locales ). 1 ANALYSES QUANTITATIVE ET QUALITATIVE DES SALARIES (EFFECTIF GLOBAL) L analyse porte sur 28 suivis en Provenance des usagers Quand la personne a été orientée par plusieurs structures, n est retenue que la principale, ceci afin d éviter des cumuls. 29

27 PLIE & NON PLIE Provenance Nb % ASFAD 5 17,9 CHRS BENOIT LABRE 1 3,6 BUROSCOPE 1 3,6 CCAS 3 10,7 CDAS 0 0,0 CONSEIL GENERAL 0 0,0 ESCALE 0 0,0 IBEP 1 3,6 MISSION LOCALE 1 3,6 POLE EMPLOI 15 53,6 START'AIR 1 3,6 AUCUN 0 0,0 Total , Niveau de formation PLIE & NON PLIE Niveau de formation Nb % Niveau II 0 0,0 Niveau III 0 0,0 Niveau IV 2 7,1 Niveau V 10 35,7 Niveau V bis 4 14,3 Niveau VI 12 42,9 Aucun 0 0,0 Total ,00 30

28 3 - Ressources PLIE & NON PLIE Ressources Nb % AAH 1 3,6 ARE 2 7,1 ASS 2 7,1 Pension alimentaire 0 0,0 RSA 17 60,7 Aucune 6 21,4 Total ,00 31

29 4 - Age PLIE & NON PLIE Age Nb % > 26 ans 1 3,6 de 26 à 44 ans 23 82,1 de 45 à 54 ans 3 10,7 + de 55 ans 1 3,6 Total , Nationalité PLIE & NON PLIE Nationalité Nb % Algérienne 1 3,6 Angolaise 1 3,6 Camerounaise 4 14,3 Française 9 32,1 Guinéenne 1 3,6 Hollandaise 1 3,6 Guyan.-Comores- Maorais 3 10,7 Marocaine 1 3,6 Portugaise 1 3,6 Congolaise 3 10,7 Russe 1 3,6 Serbe 1 3,6 Tchadienne 1 3,6 Total ,00 Toutes ces nationalités confondues apportent une richesse culturelle mais aussi une complexité dans la gestion des équipes au quotidien ainsi que dans l accompagnement des projets individualisés. Le maorais est une langue parlée à Mayotte. Mayotte est l île des Comores restée française après vote des habitants. 90 % habitent à Rennes et 43 % sont français (Guyane et Mayotte compris). Pour le reste 7 nationalités africaines, 3 européennes, 1 russe. 32

30 6 - Lieu de résidence PLIE & NON PLIE Lieu de résidence Nb % Acigné 0 0,0 Bruz 1 3,6 Chartres de Bretagne 1 3,6 Chavagne 1 3,6 Rennes 25 89,3 Total ,00 33

31 7 - Difficultés du public constatées en début de suivi (cumuls) a- Freins personnels des salariés PLIE & NON PLIE Freins personnels Nb % Administratif 18 18,4% Financier 18 18,4% Santé 10 10,2% Social 17 17,3% Familial 17 17,3% Logement 13 13,3% Justice 1 1,0% Culturel 2 2,0% Psychologique 2 2,0% Sans 0 0,0% Total 98 b- Freins professionnels des salariés PLIE & NON PLIE Freins professionnels Nb % ² 1 1,6% Grande période d'inactivité 12 19,0% Absence de formation 17 27,0% Absence de projet professionnel 8 12,7% Manque d'expérience professionnelle 18 28,6% Difficultés d'apprentissage 0 0,0% Destabilsation // changement de région 0 0,0% Nécessité d'1 reconversion professionnelle 6 9,5% Destabilisation // perte d'emploi 0 0,0% Diplôme ou qualification non reconnu en France 1 1,6% Attente place en milieu protégé 0 0,0% Néant 0 0,0% Total 63 34

32 2 ACCOMPAGNEMENT SOCIAL ET PROFESSIONNEL Nombre de présents au 31 décembre 2012 Déménagement Nettoyage TOTAL PLIE HORS PLIE PLIE HORS PLIE Nombre d'entrées en Nombre de sorties en Nombre de présents au 31 décembre 2013 Nombre de suivis en Nature de l accompagnement social mis en œuvre (individuel et collectif) à l interne et à l externe (cumuls) Plusieurs items peuvent concerner une même personne : elle peut avoir bénéficié de certains accompagnements sociaux à la fois sur le plan individuel et au sein du groupe. PLIE & NON PLIE Accompagnement social Nb % Réunion information collective 47 27,0% Sorties culturelles, pédagogiques 27 15,5% Accès aux droits financiers 16 9,2% Accès aux soins 3 1,7% Aide aux démarches administratives 17 9,8% Orientation vers structures de quartiers 2 1,1% Accès à des avantages 16 9,2% Préparation du permis B 9 5,2% Soutien aux démarches juridiques 3 1,7% Accès aux droits à la santé 20 11,5% Accès à des activités de loisirs 1 0,6% Visite d'entreprise 0 0,0% Aide à l'accès au logement 11 6,3% Accompagnement vers la MDPH 2 1,1% Total 174 Accompagnement au logement : au titre du 1% logement, 2 personnes ont pu accéder à 1 logement plus confortable. Accès aux soins : les moniteurs d atelier ont bénéficié d un programme de formation réalisé par l IREPS et organisé par les ARS. Ce programme avait pour objectif de préparer les encadrants techniques des chantiers d insertion à l accompagnement à la santé sur des actions collectives. 35

33 Ce départ en formation a pu initier le montage d un nouveau projet autour de l accompagnement de nos salariés dans un parcours de soin, à savoir : de solliciter l intervention des professionnels compétents présents sur les dispositifs extérieurs de proposer de nouvelles actions sur le groupe avec leur collaboration, accompagner individuellement Plusieurs interventions ont eu lieu : La définition d un diagnostic réalisé par le formateur de l IREPS afin de faire émerger les besoins. 2 interventions du médecin du centre de bilan de santé 2 interventions de la diététicienne du CCAA Les 2 thérapeutes ont pu assurer un suivi individuel à la demande des personnes. Bilan de santé : 8 personnes Diététique : 5 personnes Sorties culturelles : Grace à la participation financière du comité d entreprise de l ASFAD, des sorties culturelles ont pu avoir lieu : Une visite aux jardins de Brocéliande Une visite du site des mégalithes de Carnac Aquatonic aux thermes de St-Malo Repas de fin d année au restaurant 4 sorties annuelles sont programmées et sont rythmées au fil des saisons. 2- Nature de l accompagnement professionnel (individuel et collectif) mis en œuvre (cumuls) Plusieurs items peuvent concerner une même personne. PLIE & NON PLIE Accompagnement professionnel Nb % Apprentissage des techniques professionnelles de base 27 10,8% Apprentissage des connaissances de base 27 10,8% Réunion d''information collective 21 8,4% Formations 17 6,8% Visites d'entreprises 0 0,0% Périodes d'immersion en entreprise(s) 10 4,0% Entretiens (ponctuels ou réguliers) 42 16,9% Techniques de Recherche d'emploi (TRE) 27 10,8% Aide à la recherche de formations 19 7,6% Aide à la recherche d'un emploi 17 6,8% Travail d'orientation professionnelle 23 9,2% Inscription à POLE EMPLOI 1 0,4% Bilan de compétences 12 4,8% Encadrement technique 3 1,2% "Autres" sans précision 3 1,2% Total

34 3 - Formations internes et externes réalisées (cumuls) Plusieurs items peuvent concerner une même personne PLIE & NON PLIE Formations Nb % En lien avec les métiers du Nettoyage 12 12,5% En lien avec les métiers du Déménagement 1 1,0% En lien avec les métiers de la Logistique 4 4,2% Hygiène et Sécurité 14 14,6% Gestes et Postures 9 9,4% Elévation des compétences professionnelles 7 7,3% Compétences clés 16 16,7% Autre formation pré-qualifiante 0 0,0% "Les gestes qui sauvent" 0 0,0% "Prisme auto école" 1 1,0% CACES 3 3,1% Français 0 0,0% Formation qualifiante 9 9,4% Autre (sans précision) 20 20,8% Les formations individuelles sont mises en place sur le temps de travail ou hors temps de travail. La difficulté est de mobiliser les personnes sur ces formations, même si les thèmes abordés ont du sens et sont demandés à l initiative de la personne. Retour sur les formations qualifiantes réalisées : Dans le cadre d une expérimentation menée sur le territoire par le Conseil Régional, 2 formations coconstruites avec 3 autres structures partenaires de l IAE ont été réalisées grâce à la participation du PLIE de l OPCA de la Région. Ces programmes de formation ont pu amener certains candidats à l examen et les conduire à un titre professionnel de niveau V (reconnu au RNCP) : Agent de propreté et d hygiène Préparateur de commandes avec préparation aux CACES Ces formations ont été réalisées sur le temps de travail (1journée hebdomadaire). Formation «agent de propreté et d hygiène» : Sur 10 participants dont 2 personnes rattachés aux AIPR, 4 personnes ont pu mener la formation jusqu à son terme, sur une durée de 378 heures (1 an et demi). 3 personnes ont fait l objet d un abandon en raison d une problématique personnelle aggravée avec un départ volontaire de la structure «employeur» + 1 incarcération 2 mesures disciplinaires = 60% de perte. Sur 4 personnes présentées à l examen, 4 ont pu accéder au titre professionnel avec succès dont 1 salariée des AIPR. Formation «préparateur de commandes» : Sur 9 participants dont 2 personnes rattachées à Etudes et Chantiers - 2 des AIPR 1 de Idée intérim, 1 personne sur les 4 présentées par l ASFAD a abandonné la formation en cours de parcours (rupture du parcours et du contrat de travail). Sur les 3 personnes parvenues au terme de la formation égale à une durée de 6 mois, 1 personne a obtenu le titre professionnel avec succès Les 3 autres personnes ont échoué à l examen du titre professionnel mais obtenu leur CACES N 1. 37

35 3 - PERSPECTIVES A LA SORTIE DES SALARIES Les sorties «dynamiques» représentent % des sorties PLIE NON PLIE TOTAL TOTAL Sorties 2013 Nb Nb Nb % Sorties «neutralisées» % Sorties «dynamiques» vers l'emploi durable Sorties «dynamiques» vers l'emploi de transition Sorties «dynamiques» positives % ,00% % Sortie «sans solution» % Total ,00% Précisions sur les motifs de sortie Les sorties dynamiques s expliquent par : 2 CDD > 3mois : 2 personnes recrutées à temps partiel : L une sur un poste d ASH et l autre sur un poste d agent de propreté et d hygiène. 1 CDI à temps partiel sur un poste d auxiliaire de vie sociale. Les 2 sorties reconnues comme positives concernent : 1 personne qui a fait l objet d un parcours de soin engagé et de l obtention d une reconnaissance «travailleur handicapé» avec une inscription sur le dispositif «pact emploi». 1 personne qui a pu bénéficier d une mesure d AEMO pour sa famille et d un parcours de soin avec une inscription sur le dispositif «Pact emploi». 38

36 Précisions sur les sorties sans solution Les sorties sans solution s expliquent par : Un phénomène d acculturation pour quatre personnes (difficultés d intégration). Une problématique personnelle renforcée. Une absence de motivation et de mobilisation dans le projet professionnel. 39

37 4 SUIVI DES 17 SALARIES BENEFICIAIRES DU PLIE Identité (initiales) Sexe Age Date entrée dans la SIAE Expérience avant entrée Orientations / perspectives DN H 39 12/09/2011 N a jamais travaillé en France DK F 33 02/11/2011 Nettoyage industriel DY F 36 09/07/2012 Nettoyage DSM F 40 29/10/2012 Nettoyage industriel GD H 41 04/06/2012 Industrie agroalimentaire JDF F 44 03/10/2011 Nettoyage industriel KM F 45 23/07/2012 Nettoyage industriel KMR F 23 03/06/2013 Hôtesse de caisse Actions mises en œuvre (formation, SMAE, EMT, logement, soins ) Période en immersion formation qualifiante en cours d emploi compétences clés actions collectives accès au logement Périodes en immersion heures complémentaires en entreprise compétences clés - actions collectives Compétences clés inscription à l Afpa compétences clés actions collectives Résolution de la problématique «santé» - parcours de soins compétences clés - actions collectives accès au logement Période en immersion préformation sectorielle transcompétences compétences clés suivi pact emploi actions collectives Périodes en immersion compétences clés formation qualifiante en cours d emploi - actions collectives Périodes en immersion compétences clés actions collectives - accès au logement Résolution du mode de garde de l enfant accès au logement Date de sortie de la SIAE Sortie 11/09/2013 CDD supérieur à 3 mois 01/05/2013 CDD supérieur à 3 mois 02/12/2013 CDI temps partiel 02/10/2013 Obtention RQTH résolution de la problématique «santé» - inscription sur Pact emploi

38 LL H 33 29/10/2012 Manutention - industrie Recherche de formations diplômantes 28/04/2013 Inscription au Greta LS H 40 13/08/2012 Métiers de bouche MM H 38 02/04/2013 Chauffeur livreur NNM H 36 13/08/2012 Manutention PM F 31 29/10/2012 Agro-alimentaire SBM H 46 25/07/2011 Sécurité - manutention Compétences clés périodes en immersion inscription formation diplômante actions collectives Formation qualifiante en cours d emploi caces N 1 compétences clés actions collectives Formation qualifiante en cours d emploi compétences clés périodes en immersion actions collectives Heures complémentaires en entreprise transcompétences compétences clés actions collectives Formation qualifiante en cours d emploi compétences clés périodes en immersion pact emploi actions collectives 30/09/2013 Sans solution 24/07/2013 Sans solution TA F 49 09/07/2012 Nettoyage Actions collectives compétences clés TA H 31 01/09/2011 Jamais travaillé MA F 40 18/04/2011 Jamais travaillé Formation qualifiante en cours d emploi compétences clés périodes en immersion Compétences clés heures complémentaires en entreprise formation qualifiante en cours d emploi actions collectives 31/08/2013 Sans solution 17/04/2013 Mesure de protection pour la famille parcours de soins inscription sur pact emploi

39 5 SUIVI DES 11 SALARIES NON BENECIFIAIRES DU PLIE Identité (initiales) Sexe Age Date entrée dans la SIAE AF H 33 17/09/2012 Expérience avant entrée Orientations / perspectives Manutention préparation de commandes Actions mises en œuvre (formation, SMAE, EMT, logement, soins ) Rupture de parcours problématiques personnelles renforcées AD F 34 28/10/2013 Industrie restauration Actions collectives Date de sortie de la SIAE Sortie 16/03/2013 Sans solution CC H 26 28/10/2013 Bâtiment manutention Actions collectives KDG F 30 29/10/2012 Veilleuse de nuit ASH Aide à la personne LHE H 59 28/10/2013 Industrie nettoyage LM H 27 10/06/2013 Nettoyage Compétences-clés Actions collectives recherche entreprise Inscription à l IFAS Actions collectives TRE engagées (CV + LM) Accès code de la route Compétencesclés Infos coll. LD F 26 03/06/2013 Agro-alimentaire nettoyage Actions collectives MEK H 43 03/06/2013 Soudeur manutention nettoyage SD F 34 29/10/2012 Jamais travaillé Accès au logement autonome Compétences-clés périodes en immersion TKN F 32 29/10/2012 Aide à domicile Actions collectives compétences-clés 28/10/2013 Sans solution WO F 35 28/10/2013 Jamais travaillé Actions collectives compétences-clés

40 CONCLUSION En 2013, nous avons poursuivi l objectif de structuration du chantier. Nous pouvons considérer qu un certain équilibre est atteint : Les marchés obtenus depuis 2011 proposent des supports suffisamment variés pour préparer et inciter les salariés en contrat aidé à poursuivre un parcours d insertion. Le programme d accompagnement socio professionnel articulé au process de production permet la mise en œuvre d un itinéraire sécurisé et cohérent pendant le contrat d insertion ; d autant plus que ce programme est dynamisé par la mise en place de modules de formation grâce à un travail co-construit avec les différents partenaires du réseau et ceci à plusieurs niveaux. L équilibre budgétaire n est pas tout à fait atteint mais le doublement du chiffre d affaires du chantier depuis 3 ans (de en 2011 à en 2013) confirme la décision que l Asfad a prise en 2011 de contribuer de manière significative à l IAE en Ille-et-Vilaine. Nous avons amélioré l encadrement de la production. Les résultats de ces accompagnements sont tangibles même si cette année, les sorties dynamiques furent moins nombreuses que l année dernière. La gestion des activités déployées par le chantier apporte des contraintes spécifiques comme pour tous les chantiers. Ceci est d autant plus vrai que les activités retenues sont conçues comme des supports favorisant la professionnalité. C est dans cet esprit que l activité «nettoyage des locaux» s est déployée. Ses contraintes nécessitent l intervention sur 2 sites différents et au même moment également d autres interventions à «bons de travaux», comportant des délais de livraison exigeants. Outre l impossibilité de faire intervenir une équipe entière (9 à 10 personnes) sur un même site (ou appartement), une amélioration de l encadrement est devenu nécessaire (2,5 ETP d encadrement au lieu de 2 ETP) pour ces 18 postes. Pour ces mêmes raisons, nous constatons que nous avons atteint un seuil dans le nombre de salariés (18 postes à 26 heures - 2 équipes) avec ces deux activités, sans véritablement franchir ce seuil. Un agrément avec 3 postes supplémentaires apporterait une souplesse plus grande dans la répartition du temps de travail des salariés entre formation et production, répondant également à la très grande difficulté d honorer les contrats lorsqu aux absences pour formation, périodes d immersion, s ajoutent celles pour congés ou maladie. Signe de la persistance de la difficulté à intégrer totalement ces particularités dans notre activité, le chiffre d affaires reste encore légèrement supérieur au repère-limite de 30 % (34.17 %). Le DLA dont nous bénéficions devrait nous aider à poursuivre notre amélioration. La proposition d une «feuille de route» en fonction du ou des scénarios déjà examinés, sera proposée au bureau de l association le 14 avril. Quoiqu il en soit, la construction du projet d insertion autour de nouvelles actions individuelles et collectives ajustées aux besoins et attentes des personnes se poursuit. En outre, 2014 verra les réalisations suivantes : - Amélioration de l accueil par l écriture d un livret d accueil et d un livret de fonctionnement. - Evaluation au poste de travail et à la prise de décision par la construction d un outil d évaluation qui était déjà en cours de réalisation sur Construction d un nouveau programme de formations modulaires cette fois, et toujours co-construit avec les autres structures partenaires de l IAE, avec la participation financière du Conseil Régional, des OPCA et autres financeurs. - Elaboration d une plaquette de communication. - Participation d un encadrant à la démarche «Différents et Compétents», formation au tutorat de stagiaire. - Entrée d un encadrant en formation de moniteur d atelier. Chantal MARTIN Responsable du Chantier d Insertion Patrice CHATEAUGIRON Directeur Général 43

41 ANNEXES Etablissement Chantier d Insertion Fiche de poste Intitulé de la fonction Responsable chef de service Chargé(e) d accompagnement à l insertion professionnelle. Cadre de référence : La présente fiche de poste s inscrit dans le respect : de la charte de la personne accueillie, en référence à l article L du code de la famille et de l action sociale des valeurs de l association ASFAD et de son projet d association des textes suivants : - la loi du le projet (en cours ) Les textes réglementant les ACI dans le cadre de l IAE. Les conventions entre l Asfad et l Etat (UT35 de la Direccte) avec le Conseil général, avec le Programme Local pour l Insertion et l Emploi (PLIE) de Rennes Métropole. Les textes de référence aux activités du chantier. professions développées dans les Formation - diplômes : Diplôme Niveau 2 en Management. (et Diplôme d origine de travailleur social). Compétences spécifiques dans l accompagnement du public accueilli. Missions : Les missions du responsable du chantier ressortent de 2 domaines : - Animer, organiser et réguler l activité du chantier dans ses composantes de gestion administrative, du personnel, budgétaire et commerciale pour ½ temps. - Mettre en œuvre l accompagnement socio professionnel des salariés en «contrats aidés» pour l autre ½ temps. Et contribuer partiellement ou dans des cas de force majeure à la «production» Le responsable du chantier est un cadre hiérarchique pour l ensemble des salariés du chantier (secrétaire, moniteurs encadrants ainsi que contrats aidés). Il répond de ses missions devant la direction générale. 44

42 Le chantier d insertion est un établissement autonome. Cette autonomie est à conforter. En outre, la conduite des activités du chantier s intègre dans les orientations, stratégies et méthodes de l association. En ce sens, le responsable du chantier s associe aux travaux de l équipe de direction. Fonctions et ou Activités : S agissant de la fonction de responsable : - Organiser et suivre les contrats des salariés en CUI depuis leur embauche jusqu à la fin de leur contrat, en lien avec le service de gestion du personnel de l association, ceci dans le respect du cadre réglementaire (annexe spécifique des Accords Collectifs CHRS). - Veiller à assurer commercialement les conditions d un autofinancement suffisant. - Suivre avec la comptabilité de l association la fonction commerciale du chantier ainsi que l évolution budgétaire annuelle. - Suivre avec le secrétariat, l évaluation continue des activités du chantier, les rapports d activités en fonction des modalités spécifiques d évaluation de nos 3 financeurs et particulièrement celles du FSE et du «dialogue de gestion». S agissant de la mise en œuvre de l accompagnement socio professionnel : - Mettre en œuvre les conditions de l accompagnement socio professionnel collectif, - Effectuer l accompagnement socioprofessionnel individuel - Organiser les mises en situation professionnelle (EMT, Période d immersion, stages) - Etablir et entretenir des relations avec les entreprises pour ces mises en situation et pour favoriser l emploi. - Veiller à adapter le projet du chantier à l évolution des données administratives, de financement, du marché du travail, de la commercialisation. - Favoriser les options innovantes telles que la valorisation ou la validation des compétences acquises en IAE. Tâches Parmi de nombreuses tâches, certaines sont précisées ; telles que : - Organiser et Animer les réunions d équipe - Effectuer les entretiens professionnels des encadrants - Proposer les actions de formation - Embaucher en lien avec les encadrants les CUI - Répartir les tâches des encadrants - accompagner et informer les encadrants sur toutes les questions relatives au droit du travail concernant les CUI. - Effectuer les contrôles nécessaires à la limitation des risques d accidents du travail. - Assurer le tutorat de stagiaires accueillis - Signature des cerfa pour les périodes d immersion

43 NOM : ROUSSEAU PRÉNOM : Corinne INTITULÉ / FONCTION : Monitrice d'atelier ÉTABLISSEMENT : CHANTIER D'INSERTION FICHE DE POSTE La présente fiche de poste s'inscrit dans le respect : CADRE DE RÉFÉRENCE De la Charte de la Personne accueillie, en référence à l'article L du code de la Famille et de l'action Sociale. Des valeurs de l'association ASFAD et de son projet d'association Des textes suivants - La loi Le projet (en cours) Les textes réglementant les ACI dans le cadre de l'iae et des Accords Collectifs CHRS. Les conventions entre l'asfad et l État (UT 35 de la DIRECCTE et Pôle Emploi, avec le Conseil Général) FORMATION DIPLÔME MONITRICE D ATELIER (Niveau V) MISSIONS Accompagner et former le public au poste de travail -aux exigences et contraintes des entreprises- ainsi qu'au respect des mesures d'hygiène et de sécurité reliées à l'activité. Réaliser différentes démarches liées à la construction des projets personnalisés d'accompagnement initiés par la conseillère en insertion professionnelle. MISSIONS SPÉCIFIQUES ET TECHNIQUES En référence : Activité Nettoyage des locaux. Conduire l'activité Nettoyage en réponse aux commandes qui nous sont adressées par les donneurs d'ordre. Adapter les procédures de travail et l'environnement professionnel aux besoins des donneurs d'ordre. 46

44 Rattaché au champ de l'insertion sous l'autorité du Responsable de Service vous avez en charge : - L activité «Nettoyage» en lui apportant toute l'organisation nécessaire à son fonctionnement et dans le respect du cadre horaire imposé. - Effectuer le remplacement du collègue absent sur l'activité «déménagement» Les fonctions du Moniteur d'atelier ressortent de 3 domaines : 1 - Conduire la production de services. 2 - Participer à la commercialisation. 3 - Assister la Conseillère en Insertion Professionnelle dans la conduite du Projet Personnalisé d'accompagnement. CONDUIRE LA PRODUCTION DE SERVICES Organiser et planifier la production en concertation avec la Responsable de Service Assurer la production en répondant aux exigences des donneurs d'ordre en termes de délais de réalisation et de qualité. PARTICIPER A LA COMMERCIA- LISATION Accompagner la Responsable de service dans la phase de formalisation des marchés institutionnels. Assurer le suivi commercial des demandes de prestation prescrites sur l'activité «Nettoyage». Avoir une relation commerciale avec les donneurs d'ordre et les «clients» (relation positive et présentation personnelle soignée), et veiller à ce que les salariés du Chantier d'insertion y soient sensibilisés. 47

45 FAVORISER LA MAÎTRISE DU POSTE DE TRAVAIL PARTICIPER SOUS LA DIRECTION DE LA C.I.P À LA RÉALISATION DU PPA Encadrer une équipe de personnes salariées recrutées en CUI sur l'activité. Utiliser les méthodes d apprentissage se rapprochant le plus possible de la réalité économique, des contraintes et des exigences du secteur marchand. Utiliser les méthodes d'apprentissage nécessaires à la bonne réalisation de l'activité relatives au cahier des charges imposé par les donneurs d'ordre. Engager le travail dans le respect des normes d'hygiène et de sécurité. Mettre en place les stratégies d'apprentissage en lien avec les objectifs opérationnels d'accompagnement contractualisés lors des bilans intermédiaires. Adapter l'organisation et les postes de travail difficultés des personnes accueillies. aux ressources et S'associer à la mise en place des outils pédagogiques favorisant l'autonomie socioprofessionnelle, la formalisation et la traçabilité du suivi de l'activité. Assister aux programmes de formation élaborés en direction du public accueilli. Conduire des séquences techniques spécifiques reliées au métier d'agent de propreté. Être responsable des personnes de son équipe et co-responsable des personnes accueillies sur l'activité. Réaliser l évaluation des capacités et des ressources professionnelles des personnes salariées en insertion sur son activité. Participer aux bilans individuels organisés avec la Conseillère en Insertion Professionnelle et les référents de parcours. Assister les personnes dans les démarches programmées lors des bilans, sur les dispositifs de droit commun (exemple : inscription au cours de remise à niveau...). Réaliser les entretiens de recrutement. Aider à la réalisation des techniques de recherche d emploi. Chantal MARTIN Responsable du chantier d insertion Corinne ROUSSEAU Monitrice d atelier 48

46 FICHE DE POSTE NOM PRÉNOM : DUPONT : Patrick INTITULÉ / FONCTION : moniteur d'atelier ÉTABLISSEMENT : CHANTIER D'INSERTION CADRE DE RÉFÉRENCE La présente fiche de poste s'inscrit dans le respect : De la Charte de la Personne accueillie, en référence à l'article L du code de la Famille et de l'action Sociale. Des valeurs de l'association ASFAD et de son projet d'association Des textes suivants - La loi Le projet (en cours) Les textes réglementant les ACI dans le cadre de l'iae et des Accords Collectifs CHRS. Les conventions entre l'asfad et l État (UT 35 de la Direcct et Pôle Emploi, avec le Conseil Général) FORMATION DIPLÔME MONITEUR ÉDUCATEUR (Niveau IV) MISSIONS - Accompagner et former le public au poste de travail - aux exigences et contraintes des entreprises ainsi qu'au respect des mesures d'hygiène et de sécurité reliées à l'activité. - Réaliser différentes démarches liées à la construction des projets personnalisés d'accompagnement initiés par la conseillère en insertion professionnelle. MISSIONS SPÉCIFIQUES ET TECHNIQUES En référence : activité Nettoyage des locaux. - Conduire l'activité Nettoyage en réponse aux commandes qui nous sont adressées par les donneurs d'ordre. - Adapter les procédures de travail et l'environnement professionnel aux besoins des donneurs d'ordre. Rattaché au champ de lsnsertion sous l'autorité du responsable de service vous avez en charge : - L activité «Nettoyage» en lui apportant toute l'organisation nécessaire à son fonctionnement et dans le respect du cadre horaire imposé. 49

47 Les fonctions du moniteur d'atelier ressortent de 3 domaines : 1- Conduire la production de services. 2- Participer à la commercialisation. 3- Assister la conseillère en Insertion Professionnelle dans la conduite du Projet Personnalisé d'accompagnement. - Effectuer le remplacement du collègue absent sur l'activité «déménagement social» CONDUIRE LA PRODUCTION DE SERVICES Organiser et planifier la production en concertation avec la responsable de service Assurer la production en répondant aux exigences des donneurs d'ordre en termes de délais de réalisation et de qualité. PARTICIPER A LA COMMERCIA- LISATION PARTICIPER SOUS LA DIRECTION DE LA C.I.P À LA RÉALISATION DU PPA Élaborer les devis au domicile des particuliers sur demande de prestation d'un travailleur social. Accompagner la responsable de service dans la phase de formalisation des marchés institutionnels. Assurer le suivi commercial des demandes de prestation prescrites sur l'activité «Nettoyage» et en remplacement du collègue absent sur l'activité «Déménagement social». Avoir une relation commerciale avec les donneurs d'ordre et les «clients» (relation positive et présentation personnelle soignée), et veiller à ce que les salariés du chantier d'insertion y soient sensibilisés. Être responsable des personnes de son équipe et co-responsable des personnes accueillies sur l'activité «Déménagement social» Réaliser l évaluation des capacités et des ressources professionnelles des personnes salariées en insertion sur son activité. Participer aux bilans individuels organisés avec la Conseillère en Insertion Professionnelle et les référents de parcours. Assister les personnes dans les démarches programmées lors des bilans, sur les dispositifs de droit commun (exemple : inscription au cours de remise à niveau...). Réaliser les entretiens de recrutement. Aider à la réalisation des C.V 50

48 FICHE DE POSTE NOM PRÉNOM : RACLOT : Stéphane INTITULÉ / FONCTION : moniteur d'atelier ÉTABLISSEMENT : CHANTIER D'INSERTION CADRE DE RÉFÉRENCE La présente fiche de poste s'inscrit dans le respect : De la Charte de la Personne accueillie, en référence à l'article L du code de la Famille et de l'action Sociale. Des valeurs de l'association ASFAD et de son projet d'association Des textes suivants - La loi Le projet (en cours) Les textes réglementant les ACI dans le cadre de l'iae et des Accords Collectifs CHRS. Les conventions entre l'asfad et l État (UT 35 de la Direcct et Pôle Emploi, avec le Conseil Général) FORMATION DIPLÔME MONITEUR D'ATELIER (Niveau V) MISSIONS - Accompagner et former le public au poste de travail - aux exigences et contraintes des entreprises ainsi qu'au respect des mesures d'hygiène et de sécurité reliées à l'activité. - Réaliser différentes démarches liées à la construction des projets personnalisés d'accompagnement initiés par la conseillère en insertion professionnelle. MISSIONS SPÉCIFIQUES ET TECHNIQUES En référence : Activité Déménagement social. - Conduire l'activité Déménagement en réponse aux commandes qui nous sont adressées par les donneurs d'ordre. - Adapter les procédures de travail et l'environnement professionnel aux besoins des donneurs d'ordre. Rattaché au champ de l'insertion sous l'autorité du Responsable de Service vous avez en charge : - L activité «Déménagement social» en lui apportant toute l'organisation nécessaire à son fonctionnement et dans le respect du cadre horaire imposé. - Effectuer le remplacement du collègue absent sur l'activité «Nettoyage» 51

49 Les fonctions du moniteur d'atelier ressortent de 3 domaines : 1- Conduire la production de services. 2- Participer à la commercialisation. 3- Assister la conseillère en insertion professionnelle dans la conduite du Projet Personnalisé d'accompagnement. CONDUIRE LA PRODUCTION DE SERVICES Organiser et planifier la production en concertation avec la Responsable de Service Assurer la production en répondant aux exigences des donneurs d'ordre en termes de délais de réalisation et de qualité. PARTICIPERA LA COMMERCILI- SATION FAVORISER LA MAÎTRISE DU POSTE DE TRAVAIL Élaborer les devis au domicile des particuliers sur demande de prestation d'un travailleur social. Accompagner la Responsable de Service dans la phase de formalisation des marchés institutionnels. Assurer le suivi commercial des demandes de prestation prescrites sur l'activité «Déménagement Social» et en remplacement du collègue absent sur l'activité «Nettoyage». Avoir une relation commerciale avec les donneurs d'ordre et les «clients» (relation positive et présentation personnelle soignée), et veiller à ce que les salariés du Chantier d'insertion y soient sensibilisés. Encadrer une équipe de personnes salariées recrutées en CUI sur l'activité. Utiliser les méthodes d apprentissage se rapprochant le plus possible de la réalité économique, des contraintes et des exigences du secteur marchand. Utiliser les méthodes d'apprentissage nécessaires à la bonne réalisation de l'activité relatives au cahier des charges imposé par les donneurs d'ordre. Engager le travail dans le respect des normes d'hygiène et de sécurité. Mettre en place les stratégies d'apprentissage en lien avec les objectifs opérationnels d'accompagnement contractualisés lors des bilans intermédiaires. Adapter l'organisation et les postes de travail aux ressources et difficultés des personnes accueillies. S'associer à la mise en place des outils pédagogiques favorisant l'autonomie socioprofessionnelle, la formalisation et la traçabilité du suivi de l'activité. Assister aux programmes de formation élaborés en direction du public accueilli. 52

50 PARTICIPER SOUS LA DIRECTION DE LA C.I.P À LA RÉALISATION DU PPA Conduire des séquences techniques spécifiques reliées au métier de déménageur. Être responsable des personnes de son équipe et co-responsable des personnes accueillies sur l'activité «Nettoyage». Réaliser l évaluation des capacités et des ressources professionnelles des personnes salariées en insertion sur son activité. Participer aux bilans individuels organisés avec la Conseillère en Insertion Professionnelle et les référents de parcours. Assister les personnes dans les démarches programmées lors des bilans, sur les dispositifs de droit commun (exemple : inscription au cours de remise à niveau...). Réaliser les entretiens de recrutement. Aider à la réalisation des C.V 53

51 FICHE DE POSTE INTITULÉ / FONCTION : assistante de gestion ÉTABLISSEMENT : CHANTIER D'INSERTION CADRE DE RÉFÉRENCE La présente fiche de poste s'inscrit dans le respect : De la Charte de la Personne accueillie, en référence à l'article L du code de la Famille et de l'action Sociale. Des valeurs de l'association ASFAD et de son projet d'association. Du projet du Chantier d insertion ( en cours). Les textes réglementant les ACI dans le cadre de l'iae et des Accords Collectifs CHRS. Les conventions entre l'asfad et l État (UT 35 de la Direccte) avec Pôle Emploi, le Conseil Général et Rennes Métropole. FORMATION DIPLÔME Assistante de gestion MISSIONS Rattachée à la responsable du chantier d insertion, elle exécute et coordonne les tâches administratives nécessaires au bon fonctionnement des activités. Egalement en lien avec les services administratifs du Siège, elle traite les dossiers transversaux (ressources humaines comptabilité fournisseurs et clientèle). Elle assiste la responsable dans la mise en place des programmes de formation. Elle est la charnière entre la responsable de service les donneurs d ordres les services instructeurs et l ensemble des partenaires du réseau. En matière de communication de gestion de dossiers de diffusion et transmission de tout document relatif au fonctionnement du service. MISSIONS SPÉCIFIQUES ET TECHNIQUES En référence : le secrétariat du chantier d insertion - Assurer le suivi administratif de l ensemble des dossiers (dossiers financiers dossiers «usagers» - dossiers commerciaux dossiers «activités»). - Adapter et faire se coordonner les procédures de travail aux besoins de la règlementation et des règles imposées par les donneurs d ordre les services instructeurs la comptabilité les ressources humaines et les autres partenaires. - Assurer la communication et l information auprès de l ensemble des acteurs de l IAE. 54

52 FONCTIONS Domaine 1 : Assurer le suivi administratif et la traçabilité des actions reliées au recrutement et à l accompagnement des personnes salariées en insertion Assurer le suivi administratif et la traçabilité : - Organiser les informations collectives et planifier les entretiens de recrutement avec les différents membres de l équipe. - effectuer le classement et l enregistrement des candidatures. - Adresser les réponses aux candidats et aux prescripteurs. - Participer à la programmation des formations et au montage des dossiers pédagogiques et financiers. - Rédiger les cv et les bilans de parcours FONCTIONS Domaine 2 : Assurer le suivi administratif et la traçabilité des dossiers commerciaux - Veillez au bon acheminement des bons de travaux et à leur traçabilité auprès des moniteurs d atelier. - Veillez au respect de la procédure de la démarche commerciale engagée par les moniteurs d atelier. - Réaliser la facturation assurer le suivi des relances écrites et téléphoniques auprès des donneurs d ordre. - Effectuer la traçabilité des commandes des règlements et des relances. - Assurer la communication et l information auprès de l ensemble des donneurs d ordre. - Entretenir la base de données. FONCTIONS Domaine 3 : Assurer le suivi administratif des dossiers transmis par les services «instructeurs» Tâches de secrétariat - Renseigner les tableaux de bord - les dossiers financiers - l extranet et la base de données. - Assurer la transmission de l information et des dossiers financiers en concertation avec la responsable de service. - Assurer la gestion statistique reliée aux différentes actions. - Saisir le rapport d activité. - Rédiger et saisir des notes compte rendu courriers divers. - Réaliser le classement et l archivage des dossiers. - Gérer l approvisionnement des fournitures de bureau. - Participer aux réunions et établir les Comptes rendus. - Assurer l accueil - Participer au montage d outils de communication et à l organisation de manifestations. 55

53 DEMANDE DE PRESTATION CHANTIER D INSERTION «DEMENAGEMENT SOCIAL & NETTOYAGE DES LOCAUX» A compléter entièrement PRESCRIPTEUR (travailleur social demandeur) Structure :... M. Mme Mlle - Nom :... Date de la demande :... Téléphone :... Ligne directe :... Fax :.... Mail :... BENEFICIAIRE M. Mme Mlle - Nom :... Prénom :... Téléphone :... Mobile :... Permis : Oui Non Adresse actuelle :... Adresse d arrivée :... MOTIF(S) A CARACTERE SOCIAL JUSTIFIANT LA DEMANDE DE PRESTATION... Date d intervention souhaitée :... NATURE DE LA DEMANDE Préparation du déménagement Déménagement Nettoyage après déménagement Nettoyage seul Désencombrement et/ou nettoyage spécifique Demande de F.S.L. envisagée : Oui Non Echéancier à prévoir : Oui Non SIGNATURES (les signataires s engagent sur la solvabilité du bénéficiaire) Travailleur Social Bénéficiaire Document à faxer au ASFAD CHANTIER D INSERTION 146 D rue de Lorient Déménagement : RENNES Nettoyage des locaux : Tél. : /

54 57

55 CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES PRESTATIONS DU «CHANTIER D'INSERTION» DÉMÉNAGEMENT SOCIAL ET NETTOYAGE DE LOCAUX Les présentes conditions générales ont pour objet de définir les modalités de mise en œuvre des prestations proposées par le Chantier d'insertion. Y sont précisés les engagements envers les bénéficiaires de ces prestations. Rappelons que ces prestations ne peuvent être réalisées sans la prescription d'un travailleur social. Article 1.- Définition L activité des Ateliers et Chantiers d insertion (ACI) relève de l insertion par l activité économique (IAE). Cette activité est proposée par l Association ASFAD. Cette Association, qui n a pas vocation à exercer une activité commerciale, poursuit son objet qui consiste à accompagner et aider les personnes privées d emploi à se réinsérer dans le monde du travail. A ce titre, elle développe trois activités :. Nettoyage des locaux. Déménagement social. Désencombrement que le chantier d insertion met en œuvre en embauchant exclusivement en Contrat Unique d Insertion (CUI) des bénéficiaires des minima sociaux auprès de pôle emploi. Seules les collectivités, associations et entreprises qui relèvent de l économie sociale et solidaire peuvent accéder aux prestations de service proposées par l Association ASFAD. Article 2.- Gamme de Services proposés Le Chantier d'insertion met à la disposition des bénéficiaires une gamme de services individualisés qui s'effectuent au domicile ou à partir du domicile. - Déménagement du mobilier et affaires personnelles - Nettoyage du logement suite au déménagement. - Désencombrement. En fonction du niveau de difficultés des travaux repéré sur les différents chantiers et en raison des normes de sécurité en vigueur, le chantier d insertion se réserve le droit de surseoir à la réalisation de tout ou partie des prestations citées cidessus. C est le cas pour : - Le démontage et le remontage du mobilier et accessoires Le bénéficiaire peut faire appel à une entreprise spécialisée dans ce domaine appartenant à notre réseau partenarial ou une entreprise de son choix. - Le débranchement et/ou l installation d appareils électriques ou fonctionnant au gaz. - Le transport de substances dangereuses ou tout matériel et outillage pouvant en contenir ou pouvant entraîner des risques à l encontre du personnel du chantier d insertion (coupures, brulures, explosion ). - Le transport d animaux vivants. - Le transport de matériel paramédical en location. Article3.-Engagement- Déontologie de l'asfad Le Chantier d'insertion s'engage à : - Veiller à répondre aux attentes des bénéficiaires dans la limite du cahier des charges établi lors de l élaboration du devis. - Être attentif aux problèmes rencontrés dans des situations de stress occasionné par un déménagement. - Proposer, si nécessaire, une approche coordonnée avec le référent social ou tout autre prestataire. - Veiller à la qualité du travail fourni dans le respect des biens et affaires personnelles (à ne rien jeter / détériorer / à protéger...), avec un accord signé de la part du bénéficiaire. PRESTATIONS DE SERVICE Article 4.- Organisation de la Prestation Mise en Œuvre du Contrat. Suite à une demande du travailleur social qui est adressée à l'asfad par l'envoi du formulaire intitulé «Demande de Prestation». - Le professionnel référent de l'activité «Déménagement ou Nettoyage» prend contact avec le bénéficiaire et le référent social pour organiser une rencontre au domicile. - Une évaluation de l'organisation nécessaire à la bonne réalisation des travaux à réaliser et un chiffrage sont effectués. - Un devis gratuit et nominatif est signé par le bénéficiaire et le référent social puis contre signé par l'encadrant et le responsable du Chantier d'insertion. Le contrat de vente est annexé au devis validé par l ensemble des acteurs (prescripteur, bénéficiaire, encadrant, responsable de service). Au cours de l'évaluation sont remis au référent social ainsi qu'au bénéficiaire, le mémento de l'usager, le mémento du prescripteur, le devis avec le contrat annexé, le tarif et les présentes conditions générales de vente. Le contrat et le devis valent offre commerciale, ils sont transmis aux intéressés (bénéficiaire - prescripteur ou toute autre autorité). L écriture du contrat et documents de vente sont conformes aux articles L et L et suivants du code du Commerce. Article 5.- Réclamation Vous pouvez contacter le Responsable du chantier d'insertion de l'asfad Chantal MARTIN

56 Article 6.- Fournitures des consommables et du matériel Pour la bonne exécution des Prestations qui le nécessite, les consommables (eau, électricité) sont fournis par le bénéficiaire. Le matériel et produits nécessaires à la bonne exécution des travaux sont fournis par l'asfad. Article 7.- Mise à disposition de la part du bénéficiaire Le bénéficiaire s'engage à laisser aux intervenants, le libre accès à ses sanitaires ainsi que la possibilité de faire une pause. CADRE JURIDIQUE Article 8.- Prise d'effet et durée 1 - le devis réalisé est valable pendant la durée d une année à compter de sa date d envoi. 2 - l acceptation du devis par le bénéficiaire vaut commande ferme et définitive et constitue le point de départ du délai de rétractation visé par les articles L et L du Code de la Consommation. 3 - les présentes conditions entrent en vigueur dès la signature du devis et du contrat par le bénéficiaire et son référent social ou représentant légal. Le contrat est établi pour une date d'intervention précisée lors de l'évaluation et inscrite sur le contrat de vente. Article 9.- Délai de rétractation en cas de démarchage à domicile Pour toute proposition de service faite à l'occasion d'une visite à domicile et qui dépasse l'objet de la demande initiale, les articles L et L du code de la consommation s'applique : «Dans les sept jours, jours fériés compris, à compter de la commande ou de l engagement d achat, le client a la faculté d y renoncer par lettre recommandée avec accusé de réception. Si ce délai expire normalement un samedi, un dimanche ou un jour férié ou chômé, il est prorogé jusqu au premier jour ouvrable suivant. Toute clause du contrat par laquelle le client abandonne son droit de renoncer à sa commande ou à son engagement d achat est nulle et non avenue. Le présent article ne s applique pas aux contrats conclus dans les conditions prévues à l article L ». Article L : «Avant l expiration du délai de réflexion prévu à l article L , nul ne peut exiger ou obtenir du client, directement ou indirectement, à quelque titre ni sous quelque forme que ce soit, une contrepartie quelconque ni aucun engagement, ni effectuer des prestations de services de quelque nature que ce soit.» Dans le cas où la prestation doit être réalisée d urgence et donc moins de 7 jours après la signature du devis (délai légal de rétractation) le prescripteur social reconnait que la prestation sera facturée en totalité. Article 10.- Résiliation et suspension Le bénéficiaire et l'asfad ont la faculté de résilier le contrat, à tout moment, moyennant un préavis de 15 jours au minimum avant la date d'intervention initialement prévue. La demande de résiliation est adressée par écrit à l'asfad. Si ce délai est dépassé, 50% du montant du devis sera facturé. Pour les situations de décès et d'hospitalisation, la résiliation prend effet dès réception du courrier adressé à l'asfad. De même, dans le cas de suspension du contrat, dans le cadre de situation d'entrée en structures d'hébergement, d'attente de prise en charge financière. MODALITÉS FINANCIERES Le prix à payer par le bénéficiaire est annoncé dans le contrat et le devis au même titre que les frais de déplacement (intégrés au devis). Ces prix ne comprennent pas l éventuelle aide financière du FSL ou autre. Article 11.- Confirmation de la commande Un acompte de 20% est demandé à la commande (signature du devis et contrat). Celle-ci étant réputée définitive à l expiration du délai de rétractation en cas de démarchage à domicile). Article 12- Facturation La facture est établie dans le mois qui suit la fin de l intervention sur la base du devis signé par le bénéficiaire. Toute prestation supplémentaire non prévue au devis fera l objet d une facturation complémentaire (poids du désencombrement ou volume du déménagement supérieur au montant du devis). De même, si les prestations s avèrent inférieures à celles indiquées sur le devis, la facture sera révisée à la baisse. Article 13.- Règlement- paiement Le règlement des prestations réalisées à domicile ou à partir du domicile s'effectue par le bénéficiaire ou représentant légal (tuteur). La partie aide financière telle que le celle du FSL peut être réglée directement au chantier (subrogation). Le reste dû doit être réglé au comptant à réception de la facture. Plusieurs modalités de règlement vous sont proposées. Un règlement pour la totalité à réception de la facture et un règlement échelonné en 10 mensualités maximum. Le règlement peut s effectuer en espèces, par chèque ou par mandat cash ou par prélèvement automatique. Si vous annulez votre commande dans le délai de 7 jours de rétractation prévu par la loi, vous pouvez utiliser le formulaire détachable ci-joint et le renvoyer. En cas d annulation pour les motifs énoncés à l article 10, l acompte sera remboursé. Article 14.- Pénalités de retard En cas de retard de paiement et de versement des sommes dues par le bénéficiaire, au-delà de la date de paiement figurant sur la facture adressée à celui-ci, des pénalités de retard seront calculées à trois fois le taux d intérêt légal en vigueur. Article 15.- Révision tarifaire Le Chantier d'insertion de l'asfad peut réviser ses tarifs à compter du 1 er janvier N+1. Une information du nouveau barème des prix unitaires sera communiquée par courrier à la fin de chaque année aux prescripteurs. RESPONSABILITÉS ET LITIGES Article 16- Assurances L'ASFAD a souscrit à une assurance professionnelle pour le transport des biens et pour la réparation des 59

57 dommages causés au domicile du bénéficiaire, résultant du fait du personnel intervenant. Il doit pouvoir en apporter la justification sur demande écrite dans un délai de 72 heures. Le Chantier d'insertion de l'asfad ne peut être tenu pour responsable des dommages qui auraient pour cause la défectuosité des biens matériels du bénéficiaire. Identification de la société d assurances : AXA sous le numéro de contrat Le chantier d insertion ne peut être tenu pour responsable de retards dans l exécution des prestations cidessus, voire de leur inexécution en cas de force majeure rendant impossible l exécution du contrat. Article 17- Confidentialité L'ASFAD s'engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la plus complète confidentialité de l'ensemble des données qui lui auront été transmises ou dont elle pourra prendre connaissance lors de l'exécution des prestations du présent contrat, de même que pour les mobiliers et affaires personnelles. Les obligations relatives aux informations confidentielles détenues par l'asfad et son personnel ne s'appliquent pas aux informations - qui sont ou qui devraient être publiquement disponibles, sans qu il y ait violation des engagements de confidentialité prise. - Dont la divulgation est reprise par la loi. Article 18.- Personnel et moyens matériels L'ASFAD s'engage à mettre à disposition des bénéficiaires un encadrant digne de confiance et possédant une qualification adaptée, accompagné d'une équipe de personnes salariées en insertion. Les moyens matériels prévus sont :. Un camion de 24m 3. Un camion utilitaire. Diable. Sandows. Couvertures. Cartons. Planches à roulettes. Housses de protection. Matériels et produits professionnels de nettoyage. 60

58

59

60 ANNULATION DE COMMANDE Loi N du 22 décembre COMPLETER ET SIGNER CE FORMULAIRE. - L ENVOYER PAR LETTRE RECOMMANDEE AVEC ACCUSE DE RECEPTION A L ADRESSE FIGURANT SUR VOTRE DEVIS OU CONTRAT. - L EXPEDIER AU PLUS TARD LE 7 EME JOUR A PARTIR DU JOUR DE LA COMMANDE OU, SI CE DELAI EXPIRE NORMALEMENT UN SAMEDI, UN DIMANCHE OU UN JOUR FERIE OU CHOME, LE PREMIER JOUR OUVRABLE SUIVANT. Je soussigné(e), déclare annuler la commande ci-après. Nature du service commandé :. Date de la commande :.. Adresse du bénéficiaire :.. Le / /.. Nom du bénéficiaire : Nom du référent : Signature du bénéficiaire : Signature du référent : ASFAD 146 D rue de Lorient CS RENNES CEDEX Tél Fax :

61 CONTRAT DE VENTE Le chantier d insertion «déménagement social et nettoyage de locaux» de l ASFAD situé au 146D rue de Lorient RENNES, s engage à intervenir au domicile de M., Mme situé au :... Pour effectuer la (les) prestation(s) suivantes : Déménagement Déménagement et nettoyage des lieux Désencombrement Désencombrement et nettoyage Nettoyage du logement L exécution des travaux se déroulera du. au Le montant de la prestation s élève à. Euros. Le montant de l aide financière s élève à Euros Je m engage à verser à l ASFAD le montant de la somme restant à ma charge (déduction faite de l aide financière et de l acompte versés). Plusieurs modalités de règlement vous sont proposées : 1 règlement pour la totalité, à réception de la facture 1 règlement échelonné (10 mensualités maximum). Dans le cas d un règlement fractionné, je m engage à verser la somme restant à ma mensualités. Date : charge, en En espèces Par chèque Par mandat cash Je choisis le règlement par prélèvement automatique (je joins un RIB) au 8 du mois (Les frais d impayés sont à la charge du bénéficiaire). (Montant des frais bancaires : 9.50 ) Nom du bénéficiaire : Nom du référent : Nom de l encadrant : Nom du responsable : Signature Signature Signature Signature ASFAD 146 D rue de Lorient CS RENNES CEDEX Tél Fax :

62

63 ENQUETE DE SATISFACTION PRESTATION NETTOYAGE Bailleur : Prescripteur :... Bon de travaux : Bénéficiaire :... Réf. Patrimoine : Adresse :... Date(s) d intervention(s) :... L EQUIPE NETTOYAGE A-T-ELLE ETE PONCTUELLE? Oui Non ETES-VOUS SATISFAIT DU SERVICE RENDU? Oui Non Et pourquoi? ETES-VOUS SATISFAIT DE L ASPECT RELATIONNEL? Oui Entre vous et les agents de propreté? Oui Entre vous et l encadrant? Oui Non Non Non ETES-VOUS SATISFAIT DE LA QUALITE DU SERVICE? Oui Non De la 1 ère rencontre lors de l élaboration du devis Oui Non Du délai de réalisation de la prestation Oui Non De la qualité de la prestation Oui Non De la réalisation de la prestation en lien avec le pré-état des lieux Oui Non De la réalisation de la prestation en lien avec l état des lieux Oui Non COMMENTAIRES SUPPLEMENTAIRES : Enquête à retourner à : ASFAD (Chantal MARTIN) 146 D rue de Lorient CS RENNES CEDEX

64

FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA CONSEILLER/ÈRE EN INSERTION PROFESSIONNELLE. Un engagement professionnel pour l accompagnement des personnes

FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA CONSEILLER/ÈRE EN INSERTION PROFESSIONNELLE. Un engagement professionnel pour l accompagnement des personnes CONSEILLER/ÈRE EN INSERTION PROFESSIONNELLE Un engagement professionnel pour l accompagnement des personnes FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA 34 boulevard François Albert 86000 Poitiers Le métier de conseiller/ère

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI APPEL A PROJETS 1 er mai 2015 31 décembre 2015 SOMMAIRE 1. Cadre de référence des P.L.I.E.... 3 2. Les objectifs d intervention du PLIE de Rennes Métropole... 4

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

Etapes vers le retour en emploi. outils d accompagnement

Etapes vers le retour en emploi. outils d accompagnement Contrat Unique d Insertion Contrat d Accompagnement dans l Emploi Etapes vers le retour en emploi et outils d accompagnement DIRECCTE PAYS DE LA LOIRE UT SARTHE Deuxième session de l animation territoriale

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS I - PRESENTATION GENERALE ET CONTEXTE 2 Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020,

Plus en détail

Levée freins sociaux et professionnels

Levée freins sociaux et professionnels Cette opération est cofinancée par le Fonds Social Européen dans le cadre du programme opérationnel national «emploi et Inclusion» 2014-2020 Levée freins sociaux et professionnels MISSION Les actions de

Plus en détail

Articulation des dispositifs RSA et PLIE du Rhône. Précisions sur la note de cadrage - août 2014

Articulation des dispositifs RSA et PLIE du Rhône. Précisions sur la note de cadrage - août 2014 Articulation des dispositifs RSA et PLIE du Rhône Précisions sur la note de cadrage - août 2014 Note à destination des équipes du du Rhône, du PLIE et des partenaires de l'insertion Préambule En 2012,

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Titre professionnel - Agent de propreté et d'hygiène

Titre professionnel - Agent de propreté et d'hygiène Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 11/01/2016. Fiche formation Titre professionnel - Agent de propreté et d'hygiène - N : 16501 - Mise à jour : 18/08/2015 Titre professionnel

Plus en détail

Gardien(ne) d Immeubles

Gardien(ne) d Immeubles Gardien(ne) d Immeubles La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Formation en CONTINUE EEA : Encadrant d Entreprise Artisanale niveau IV

Formation en CONTINUE EEA : Encadrant d Entreprise Artisanale niveau IV Formation en CONTINUE EEA : Encadrant d Entreprise Artisanale niveau IV Programme de Formation MODULE GESTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE D UNE ENTREPRISE ARTISANALE Durée totale : 84 heures Sur la base du

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC)

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) Métier de Conseiller Relation Clients à Distance Rennes Date 9/07/2014 Appel à propositions

Plus en détail

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)»

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» FICHE DE POSTE «Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» SIAE Adresse Secteur d activité Métiers du bâtiment : tout corps d état Confection: travail du tissu, décoration, confection

Plus en détail

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Concertation n 1 avec les têtes de réseau des opérateurs de formation Réunion du 3 juillet 2014 Note de problématique La Région Basse

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE 1. PREAMBULE ET PROPOSITIONS D ELEMENTS DE METHODE POUR LE DEPLOIEMENT DU CONSEIL EN

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 CONVENTIONNEMENT DES ACTIONS DE FORMATION COLLECTIVE

APPEL A PROJETS 2015 CONVENTIONNEMENT DES ACTIONS DE FORMATION COLLECTIVE APPEL A PROJETS 2015 CONVENTIONNEMENT DES ACTIONS DE FORMATION COLLECTIVE 1 PREAMBULE La loi relative à la généralisation du revenu de solidarité active (RSA) confirme la place donnée au retour à l emploi

Plus en détail

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS Sommaire I. La Présentation du Secteur II. Présentation de l OPCA CONSTRUCTYS Antilles-Guyane III. L Accompagnement des Entreprises du secteur A. La démarche

Plus en détail

Appel à projet DIRECCTE PACA 2015 Parcours «Réussite apprentissage»

Appel à projet DIRECCTE PACA 2015 Parcours «Réussite apprentissage» Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Appel à projet DIRECCTE PACA 2015 Parcours «Réussite apprentissage» Date de lancement de l appel à projets : 10

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

Encadrant Technique d Activités par l Insertion Economique

Encadrant Technique d Activités par l Insertion Economique Encadrant Technique d Activités par l Insertion Economique Titre professionnel de niveau 4 homologué par le ministère du travail, attestant des compétences requises dans l encadrement des personnes en

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2015 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE Assistant(e)

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE PASSERELLE ENTREPRISE MONTEUR EN INSTALLATION SANITAIRE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE PASSERELLE ENTREPRISE MONTEUR EN INSTALLATION SANITAIRE PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLIE DE PARIS NORD-EST MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE PASSERELLE ENTREPRISE MONTEUR EN INSTALLATION SANITAIRE FSE OBJECTIF «COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI 2007/2013»

Plus en détail

PRESTATIONS D INSERTION PROFESSIONNELLE NETTOYAGE APRES TRAVAUX

PRESTATIONS D INSERTION PROFESSIONNELLE NETTOYAGE APRES TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) PRESTATIONS D INSERTION PROFESSIONNELLE NETTOYAGE APRES TRAVAUX MAITRE DE L'OUVRAGE : COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ESPLANADE

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC)

APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) Date 15/10/2013 APPEL A PROPOSITIONS CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE

Plus en détail

Département de Seine-Maritime

Département de Seine-Maritime Annexe n 4 Département de Seine-Maritime Cahier des charges «Accompagnement Social Lié au Logement» Approuvé le 23 Juin 2009 42 1 - Préambule L accompagnement social instauré par la loi du 31 mai 1990

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective Préqualification au métier de conseiller relation client à distance destinée aux publics

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

Domaines de Qualification ISQ-OPQF. ISQ-OPQF mars 2014 1

Domaines de Qualification ISQ-OPQF. ISQ-OPQF mars 2014 1 Domaines de Qualification ISQ-OPQF ISQ-OPQF mars 2014 1 L organisme de formation postulant doit choisir un ou plusieurs domaine(s) de qualification parmi les 22 domaines suivants : 1 Création, politique

Plus en détail

- une caisse d allocations familiales.

- une caisse d allocations familiales. Référentiel national de financement partenarial des services de médiation familiale Pour être éligible au conventionnement et au financement partenarial, le service de médiation familiale doit obligatoirement

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Année 2005 Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours GUIDE DU REFERENT DE PARCOURS PLIE

Année 2005 Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours GUIDE DU REFERENT DE PARCOURS PLIE Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours GUIDE DU REFERENT DE PARCOURS PLIE 1 Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours SOMMAIRE LE CADRE

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat de Conseiller en Economie Sociale Familiale DECESF

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat de Conseiller en Economie Sociale Familiale DECESF Notice d accompagnement Diplôme d Etat de Conseiller en Economie Sociale Familiale DECESF ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre livret de présentation des acquis de

Plus en détail

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Conseiller/ère en Insertion Professionnelle. Niveau III

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Conseiller/ère en Insertion Professionnelle. Niveau III REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL Conseiller/ère en Insertion Professionnelle Niveau III Site : http://www.emploi.gouv.fr SOMMAIRE Pages Présentation de l évolution du Titre

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Action d adaptation aux métiers de la propreté

Action d adaptation aux métiers de la propreté Action d adaptation aux métiers de la propreté OBJECTIFS DE LA FORMATION Ce projet a pour objectif d offrir une action qui réponde aux réalités des besoins des entreprises afin de garantir sa pertinence

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC)

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) Date 13/08/2015 Préparation à l emploi d animateur-trice ecommerce Territoire de Quimper

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Cahier des charges Mise en œuvre des modules de formation dans le cadre des Parcours de la 2 ème chance

Cahier des charges Mise en œuvre des modules de formation dans le cadre des Parcours de la 2 ème chance Cette action est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Emploi et Inclusion» 2014-2020 Cahier des charges Mise en œuvre des modules de formation dans le

Plus en détail

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Les Relais assistants maternels (Ram) ont été créés en 1989 par la Caisse Nationale des Allocations Familiales. L existence et les missions des

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

DU METIER DE VENDEUR AU METIER DE RESPONSABLE COMMERCIAL : UN PARCOURS PAR ETAPES

DU METIER DE VENDEUR AU METIER DE RESPONSABLE COMMERCIAL : UN PARCOURS PAR ETAPES DU METIER DE VENDEUR AU METIER DE RESPONSABLE COMMERCIAL : UN PARCOURS PAR ETAPES Convention Collective Nationale de l Expédition- Exportation de fruits et légumes (CCN N 3233) Cet outil «passerelle» a

Plus en détail

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE La profession de conseiller en économie sociale familiale a fait l objet d investigations importantes en terme d inscription professionnelle,

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I : RéFéRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

Cadre achat de prestation du PLIE année 2015. Cahier des charges

Cadre achat de prestation du PLIE année 2015. Cahier des charges Cadre achat de prestation du PLIE année 2015 Action préparatoire à une entrée en parcours qualifiant Cahier des charges INTRODUCTION... 2 CONTEXTE GENERAL... 2 OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE 18/04/2011 MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DIPLOME D'ETAT DE CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE NOTICE D ACCOMPAGNEMENT 18/04/2011 Cette

Plus en détail

Préparation au concours d'infirmier

Préparation au concours d'infirmier Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 26/11/2015. Fiche formation Préparation au concours d'infirmier - N : 9880 - Mise à jour : 16/11/2015 Préparation au concours d'infirmier

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AUX DIPLOMES D ETAT D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL ET EDUCATEUR SPECIALISE PROTOCOLE REGIONAL DE L ORGANISATION DE L ALTERNANCE

FORMATION PREPARATOIRE AUX DIPLOMES D ETAT D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL ET EDUCATEUR SPECIALISE PROTOCOLE REGIONAL DE L ORGANISATION DE L ALTERNANCE FORMATION PREPARATOIRE AUX DIPLOMES D ETAT D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL ET EDUCATEUR SPECIALISE PROTOCOLE REGIONAL DE L ORGANISATION DE L ALTERNANCE 2009-2013 SOMMAIRE 1- De l alternance comme fondement

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA)

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Sciences humaines et sociales Master à finalité professionnelle MENTION : SCIENCES DE L EDUCATION SPÉCIALITÉ STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs : Former des spécialistes en

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS - CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROPOSITIONS - CAHIER DES CHARGES APPEL A PROPOSITIONS - CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d actions de formation Accompagnement des Mutations Economiques et Technologiques dans les entreprises du Commerce de Détail Date 22/09/2014 Opération

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pouvoir adjudicateur : Région Midi-Pyrénées REGION MIDI-PYRENEES DFPA Hôtel de Région 22, boulevard du Maréchal Juin 31406 TOULOUSE

Plus en détail

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015 PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION / 2015 Dans un contexte où la sécurisation des parcours professionnels est devenue une priorité absolue, la qualité de la formation apparaît

Plus en détail

2 Référent(e)s territoriaux formation (45 et 37)

2 Référent(e)s territoriaux formation (45 et 37) Direction Générale des Ressources Humaines FICHE DE POSTE 2 Référent(e)s territoriaux formation (45 et 37) Direction de la formation professionnelle tout au long de la vie Direction Générale FORMATION

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 DU PÔLE MOBILITÉ

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 DU PÔLE MOBILITÉ Mise à disp véhicule RAPPORT D ACTIVITÉ 214 DU PÔLE MOBILITÉ I. LE CADRE D INTERVENTION 1) Les missions du Pôle Mobilité Créé en 212, fruit d un Marché À Procédure Adaptée (MAPA) et géré par l Association

Plus en détail

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS Enjeu 1 : Une meilleure prise en compte des données économiques du territoire au profit de la gestion locale de l emploi. Axes Objectifs Actions Poursuite

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION CONVENTION Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION POUR LE PLACEMENT, LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET L ACCOMPAGNEMENT DES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail

Titre professionnel - Commercial (Commercial itinérant)

Titre professionnel - Commercial (Commercial itinérant) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 08/01/2016. Fiche formation Titre professionnel - Commercial (Commercial itinérant) - N : 16493 - Mise à jour : 05/01/2016 Titre professionnel

Plus en détail

BTS - Assistant de gestion PME-PMI

BTS - Assistant de gestion PME-PMI Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/10/2015. Fiche formation BTS - Assistant de gestion PME-PMI - N : 15854 - Mise à jour : 24/07/2015 BTS - Assistant de gestion PME-PMI

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013 Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir 12 février 2013 1 LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION Simplification et rationalisation des contrats du plan de cohésion sociale depuis le 1

Plus en détail

ACHAT DE PRESTATIONS FICHE DE CONSULTATION

ACHAT DE PRESTATIONS FICHE DE CONSULTATION ACHAT DE PRESTATIONS FICHE DE CONSULTATION Objet : MISE EN ŒUVRE D UNE ACTION DE MEDIATION A L EMPLOI «INITIATION AUX METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE» POUR LES PARTICIPANTS DU P.L.I.E DES HAUTS DE

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UN ACHAT DE PRESTATION : COMMUNICATION ET IMAGE DE SOI

APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UN ACHAT DE PRESTATION : COMMUNICATION ET IMAGE DE SOI APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UN ACHAT DE PRESTATION : COMMUNICATION ET IMAGE DE SOI CONTEXTE L association A.I.L.E est organisme intermédiaire de gestion de crédits européens au titre de la circulaire

Plus en détail

Formation DEAF Diplôme d Etat d Assistant Familial

Formation DEAF Diplôme d Etat d Assistant Familial Formation DEAF Diplôme d Etat d Assistant Familial 2016 Pôle Formation continue, Analyse des pratiques, Supervision, Enfance Responsable de pôle : Pascale BREUGNOT Responsable de la formation : Aurélie

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation.

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation. Ministère chargé des affaires sociales Etablissement de formation Nom du candidat Prénoms du candidat Livret de formation Diplôme d Etat d éducateur spécialisé LE PRESENT LIVRET COMPREND 1 Présentation

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail