Les Guides Visuels du Patient Le traitement hormonal du cancer de la prostate

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Guides Visuels du Patient Le traitement hormonal du cancer de la prostate"

Transcription

1 Les Guides Visuels du Patient Le traitement hormonal du cancer de la prostate Avec le soutien de

2 Les Guides Visuels du Patient sont une publication ViVio ViVio sprl Rue Rodenbach, Bruxelles Tél.: 02/ Toute reproduction, adaptation ou traduction d une partie de ce livre est interdite sans l accord écrit de l éditeur. L information contenue dans cette publication est fournie uniquement à titre informatif. Elle ne peut être utilisée pour diagnostiquer ou traiter une affection ou une maladie. Cette information est destinée à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et le professionnel de santé; elle ne constitue pas et ne peut remplacer une consultation ou un examen médical. Tout problème de santé doit faire l objet d une consultation ou d un examen médical personnalisé auprès d un médecin afin d établir le diagnostic et le traitement adéquats. Rédaction: Philippe Violon Illustrations: Cyril Elophe Mise en page: Catherine Harmignies ISBN D/2014/9601/...

3 Le traitement hormonal du cancer de la prostate

4 Le traitement hormonal du cancer de la prostate 06 COMPRENDRE 06 Qu est-ce que la prostate? 08 Quel est le rôle de la prostate? 10 Qu est-ce que le cancer de la prostate? 12 L hypertrophie bénigne de la prostate 14 Un cancer fréquent 16 Un cancer d évolution lente 18 Le traitement hormonal 18 L objectif du traitement hormonal 20 Pour qui? 22 La production de testostérone 24 Les agonistes de la LHRH 26 Les antagonistes de la LHRH 28 Les anti-androgènes 30 Les effets indésirables de l hormonothérapie 30 L humeur 32 Faire face aux troubles de l humeur 34 La libido 36 Le poids et les muscles 04

5 38 Faire face aux problèmes de poids 40 La gynécomastie 42 Faire face à la gynécomastie 44 L irritation de la peau (prurit) 46 Faire face à l irritation de la peau (prurit) 48 Les bouffées de chaleur 50 Faire face aux bouffées de chaleur 52 La pilosité 54 Faire face à la diminution de la pilosité 56 L ostéoporose 58 Faire face à l ostéoporose 60 Les troubles métaboliques 62 Faire face aux troubles métaboliques 64 Hygiène de vie 64 Hormonothérapie et alimentation 66 Hormonothérapie et activité physique 68 Une prise en charge multidisciplinaire 70 glossaire Avec le soutien de

6 COMPRENDRE Qu est-ce que la prostate? La prostate est une glande. Elle est entourée d une capsule. La prostate est située devant le rectum et en dessous de la vessie. Elle entoure l urètre par lequel est évacuée l urine. 06

7 Vessie Vésicule séminale Prostate Urètre Rectum Testicule

8 COMPRENDRE Quel est le rôle de la prostate? La prostate sécrète un liquide, appelé liquide séminal. Ce liquide forme la majorité du volume du sperme. Lors de l acte sexuel, les spermatozoïdes qui se trouvent dans les testicules remontent dans la prostate, où ils se mélangent au liquide séminal pour former le sperme. Celui-ci est évacué par l urètre au moment de l éjaculation. 08

9 Le liquide sécrété par la prostate se mélange aux spermatozoïdes pour former le sperme.

10 COMPRENDRE Qu est-ce que le cancer de la prostate? Le cancer est caractérisé par une prolifération anarchique, incontrôlée et excessive des cellules. La croissance cellulaire, normale ou cancéreuse, des cellules de la prostate dépend notamment d une hormone mâle, la testostérone. Le cancer de la prostate débute par la transformation cancéreuse d un petit nombre de cellules prostatiques. Lorsque la tumeur cancéreuse grandit, elle peut atteindre la capsule de la prostate et la traverser (effraction de la capsule). 10 Les cellules cancéreuses peuvent se répandre dans les ganglions lymphatiques et, à travers ce réseau lymphatique, propager le cancer vers d autres organes. On parle alors de métastases.

11 Cellules cancéreuses Compression de l urètre Prostate

12 COMPRENDRE L hypertrophie bénigne de la prostate L hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) ne doit pas être confondue avec le cancer de la prostate. L HBP est une augmentation non cancéreuse (bénigne) du volume de la prostate. Elle touche 50% des plus de 50 ans et 80% des plus de 80 ans. Elle peut provoquer: nécessité de pousser pour uriner, besoin fréquent d uriner, besoin d uriner la nuit, diminution du jet, 12

13 Compression de l urètre non cancéreuse

14 COMPRENDRE Un cancer fréquent Le cancer de la prostate est le premier cancer chez les hommes de plus de 50 ans. En Belgique, il y a un peu moins de nouveaux cas diagnostiqués chaque année. 14

15 10.000/AN

16 COMPRENDRE Un cancer d évolution lente Le cancer de la prostate est, dans la majorité des cas, un cancer d évolution lente. Si c est le premier cancer chez l homme, ce n est pas la première cause de mortalité par cancer. 10 ans après le diagnostic de cancer de la prostate, 70% des patients sont encore en vie. La majorité des patients mourront avec un cancer de la prostate mais pas du cancer de la prostate. 16

17 évolution lente 20 ans Cancer limité à la prostate La tumeur grandit La tumeur sort de la capsule prostatique et s étend

18 Le traitement hormonal L objectif du traitement hormonal Les cellules de la prostate, normales ou cancéreuses, se multiplient sous l action d une hormone mâle: la testostérone (produite, en majorité, par les testicules). Pour stopper la croissance du cancer, l hormonothérapie va donc bloquer l action de la testostérone. Il y a quelques dizaines d années, l hormonothérapie était chirurgicale: on enlevait chirurgicalement les testicules. Aujourd hui, il existe des médicaments qui permettent de bloquer l action ou la sécrétion de la testostérone. 18

19 Prostate Récepteur à la testostérone Testostérone

20 Le traitement hormonal Pour qui? 20 Il existe de nombreuses indications au traitement hormonal du cancer de la prostate: lorsqu un cancer de la prostate est déjà de taille importante (localement avancé), en association avec la radiothérapie; lorsqu il existe des métastases, dans les os par exemple; lors d une récidive de cancer après un premier traitement (par chirurgie par exemple); lorsqu un patient ne peut pas être opéré en raison de son âge ou de son état de santé; lorsque les ganglions sont envahis par des cellules cancéreuses;

21

22 Le traitement hormonal La production de testostérone Une zone profonde du cerveau, l hypothalamus va sécréter une hormone, la LHRH. ➊ La LHRH va elle-même stimuler une glande située à la base du cerveau, l hypophyse. ➋ Cette hypophyse va elle-même sécréter 2 hormones, la LH et la FSH. ➌ La LH et la FSH vont venir provoquer au niveau des testicules la production de la fameuse testostérone. ➍ Et, c est la testostérone qui va ensuite stimuler la croissance des cellules de la prostate. 22

23 Hypothalamus Hypophyse Prostate Testicule

24 Le traitement hormonal Les agonistes de la LHRH En mimant l action de la LHRH, les agonistes de la LHRH sont des agents qui bloquent la production de l hormone LHRH au niveau de l hypothalamus. Ce blocage se fait en 2 étapes: Pendant les premières semaines, augmentation de la sécrétion de LH/FSH par l hypophyse. Ensuite, blocage de cette sécrétion et donc blocage de la production de testostérone. 24

25 Agonistes LHRH 1 er temps 2 e temps Testicule Testicule Testostérone Testostérone Dans un 1 er temps, la sécrétion de LH/FSH est stimulée et donc la production de testostérone également. Dans un 2 e temps, la sécrétion de LH/FSH est bloquée et celle de la testostérone aussi.

26 Le traitement hormonal Les antagonistes de la LHRH Les antagonistes de la LHRH vont directement bloquer l action de la LHRH sur l hypophyse. Ils vont donc empêcher la production de LH/FSH et empêcher la production de testostérone. 26

27 Antagonistes LHRH Testostérone La production de la LH/FSH est directement bloquée.

28 Le traitement hormonal Les anti-androgènes Les anti-androgènes n empêchent pas la production de testostérone par les testicules. Ils bloquent directement le récepteur de la testostérone dans la cellule prostatique sans induire de diminution de la quantité de testostérone dans le sang. 28

29 Prostate Les anti-androgènes bloquent les récepteurs à la testostérone.

30 Les effets indésirables de l hormonothérapie L humeur Le diagnostic d un cancer est déjà un moment psychologiquement difficile. Mais les traitements hormonaux peuvent également avoir un effet sur l humeur. Le risque de dépression augmente en cas d hormonothérapie. Or, être déprimé va réduire l envie de réaliser une activité physique pourtant indispensable, peut avoir une influence sur le respect du traitement, 30

31

32 Les effets indésirables de l hormonothérapie Faire face aux troubles de l humeur Il est avant tout indispensable de reconnaître les symptômes de la dépression: tristesse intense, perte d énergie et d envie, troubles du sommeil, troubles de l appétit (perte de poids ), idées noires, Il est alors essentiel d en parler à son entourage et/ou à son médecin. Un traitement antidépresseur pourra parfois être nécessaire. Une prise en charge psychologique peut aussi être utile. 32

33 Ne pas hésiter à en parler avec son médecin ou ses proches.

34 Les effets indésirables de l hormonothérapie La libido La diminution de la production de testostérone peut provoquer des troubles de l érection ou aggraver des troubles de l érection déjà existants. L hormonothérapie peut également diminuer le désir sexuel. Il est important d en parler avec sa conjointe pour qu une diminution de l activité sexuelle ne soit pas interprétée comme un désintérêt ou un manque d amour. Les médicaments facilitateurs de l érection peuvent améliorer la qualité de celle-ci sans cependant avoir d effet sur la libido. Parlez-en à votre médecin! 34

35

36 Les effets indésirables de l hormonothérapie Le poids et les muscles La chute de la testostérone va également provoquer: une augmentation du poids, une diminution de la masse musculaire. Cette augmentation de la masse grasse et du poids peut accroître le risque de diabète, d hypertension et/ou de maladies cardiovasculaires. 36

37 Avant traitement. Après traitement.

38 Les effets indésirables de l hormonothérapie Faire face aux problèmes de poids Il est important de tenter de contrôler votre poids: Réalisez régulièrement une activité physique. Celle-ci doit évidemment tenir compte de votre âge et de vos capacités. Préférez une activité fréquente (de 3 à 5 fois par semaine) et de courte durée (30 minutes) à une activité longue et peu fréquente. Contrôlez votre alimentation en limitant à la fois le nombre total de calories ingérées mais aussi les apports en graisses et sucres. Dans les 2 cas, n hésitez pas à vous faire aider par un spécialiste: diététicien, kiné, coach sportif 38

39 Privilégier une alimentation équilibrée.

40 Les effets indésirables de l hormonothérapie La gynécomastie Le traitement hormonal peut entraîner le gonflement des seins au point qu ils ressembleront à une poitrine de femme. Ce phénomène est appelé gynécomastie. La gynécomsatie peut s accompagner de douleurs aux seins ou d hypersensibilité des seins. Pour un homme, une augmentation de la taille de ses seins peut être psychologiquement et socialement très gênante. 40

41

42 Les effets indésirables de l hormonothérapie Faire face à la gynécomastie Une douleur au niveau des seins peut être contrôlée grâce à des antidouleurs et/ou anti-inflammatoires. Dans certains cas, un traitement bloquant l action des œstrogènes peut être proposé. De faibles doses de radiothérapie peuvent également permettre de contrôler la gynécomastie. Parlez-en à votre médecin! 42

43 Porter des vêtements amples.

44 Les effets indésirables de l hormonothérapie L irritation de la peau (prurit) Vous pouvez souffrir de prurit, c est-à-dire d une sensation intense de chatouillement. Le prurit peut également être accompagné de rougeurs ou d éruptions cutanées. Cette irritation peut être responsable d un sentiment de malaise et altérer la qualité de votre sommeil. 44

45

46 Les effets indésirables de l hormonothérapie Faire face à l irritation de la peau (prurit) Ne portez pas de vêtements serrés et préférez les fibres naturelles (coton ). N utilisez pas de savon pendant le bain ou la douche. Douchez-vous de préférence à l eau tiède. Utilisez de l huile de douche ou de bain. Passez une crème hydratante sur la peau. Vous pouvez également utiliser une crème calmante ou une poudre mentholée. Si nécessaire, votre médecin peut vous prescrire un médicament. 46

47

48 Les effets indésirables de l hormonothérapie Les bouffées de chaleur Connues depuis longtemps comme un des symptômes typiques de la ménopause, les bouffées de chaleur concernent également les hommes sous hormonothérapie: bouffées de chaleur avec rougeurs soudaines, touchant le visage et le torse, transpiration profuse, intense, pouvant se diffuser dans tout le corps. 48

49 Même si elles sont bénignes, les bouffées de chaleur peuvent être handicapantes.

50 Les effets indésirables de l hormonothérapie Faire face aux bouffées de chaleur Préférez les vêtements amples. évitez les lieux surchauffés ou les brusques changements de température. Préférez les matières naturelles comme le coton aux tissus synthétiques. Parlez-en à votre médecin. Certains médicaments peuvent également vous aider. 50

51

52 Les effets indésirables de l hormonothérapie La pilosité La testostérone est responsable durant l adolescence du développement des caractères sexuels masculins: voix grave, musculature mais aussi pilosité. La chute du taux de testostérone va provoquer: une diminution de la pilosité sur le torse, les jambes ; une diminution de la pilosité au niveau du visage. La diminution de pilosité n a aucun caractère de gravité mais avec l augmentation de la masse graisseuse, la gynécomastie elle peut entraîner une altération de l image de soi. 52

53 Avant traitement. Après traitement.

54 Les effets indésirables de l hormonothérapie Faire face à la diminution de la pilosité Afin d apprivoiser au mieux ces modifications, tâchez de prendre soin de vous, de votre corps et de votre bien-être. 54

55

56 Les effets indésirables de l hormonothérapie L ostéoporose Le traitement hormonal peut également entraîner une diminution de la densité des os et donc de leur solidité. Cette maladie, appelée ostéoporose, est aussi fréquente chez la femme ménopausée. Elle augmente le risque de fracture osseuse: vertèbres, hanche, poignet 56

57 Os normal Os ostéoporotique

58 Les effets indésirables de l hormonothérapie Faire face à l ostéoporose L exercice physique est le meilleur moyen de lutter contre l ostéoporose. Les suppléments en calcium et en vitamine D peuvent également réduire le risque de développer une ostéoporose. Votre médecin vous proposera peut-être de réaliser une ostéodensitométrie, examen qui permet de mesurer la densité des os et de diagnostiquer une ostéoporose. En cas d ostéoporose avérée, certains médicaments peuvent permettre d améliorer la densité osseuse. 58

59 Activité physique. Apport en calcium et vitamine D.

60 Les effets indésirables de l hormonothérapie Les troubles métaboliques La prise de poids associée aux traitements hormonaux peut provoquer: une augmentation du taux de graisse dans le sang (cholestérol et triglycérides), un risque accru de diabète. Ces troubles métaboliques peuvent favoriser les maladies des artères et donc l apparition d un infarctus du myocarde, d un accident vasculaire cérébral (AVC) 60

61 Infarctus AVC

62 Les effets indésirables de l hormonothérapie Faire face aux troubles métaboliques ➊ Contrôlez votre poids. ➋ Mesurez votre diamètre au niveau du ventre avec un mètre ruban: au-delà de 94 centimètres, vous augmentez votre risque de maladie cardiovasculaire. ➌ faites régulièrement contrôler par votre médecin, dans une prise de sang, votre taux de sucre et de cholestérol (+ triglycérides). ➍ Adaptez votre mode de vie: activité physique et alimentation. En cas de diabète ou d excès de cholestérol: traitez-les! 62

63

64 Hygiène de vie Hormonothérapie et alimentation En cas de traitement hormonal, il faut prêter une attention encore plus grande à son alimentation: maîtriser le nombre de calories ingérées chaque jour pour éviter une prise de poids; favoriser une alimentation pauvre en graisse et en particulier en graisses animales ou en graisses riches en cholestérol comme l huile de palme; limiter la quantité de sucre simple que ce soit dans les sodas, pâtisseries, biscuits ; essayer de manger au moins 5 fruits et légumes par jour. 64

65

66 Hygiène de vie Hormonothérapie et activité physique L activité physique est indispensable pour: maintenir la masse musculaire, combattre le surpoids, prévenir l ostéoporose, prévenir la dépression et l anxiété, reprendre confiance en soi, 66

67

68 Hygiène de vie Une prise en charge multidisciplinaire Vous n êtes pas seul face au cancer de la prostate. Une équipe est à votre service pour vous aider: médecin généraliste, médecin spécialiste, kinésithérapeute, diététicienne, psychologue, 68

69 médecin généraliste kinésithérapeute psychologue médecin spécialiste diététicienne

70 glossaire 70 Agonistes de la LHRH: médicaments qui, en agissant «à la manière de» la LHRH, bloquent l action de l hormone LHRH et donc la production de l hormone lutéinisante (LH), empêchant la libération de testostérone dans le sang. Antagonistes de la LHRH: médicaments qui empêchent l action de la LHRH. Anti-androgènes: médicaments qui empêchent l action de la testostérone au niveau des cellules prostatiques. Les anti-androgènes sont généralement couplés aux agonistes de la LHRH en début de traitement hormonal. Bouffées de chaleur: accès de chaleur de quelques minutes souvent accompagnés de rougeurs et de sueurs. Calcium: substance principalement présente dans le lait et les produits laitiers et nécessaire au maintien de la masse osseuse. Diabète: augmentation anormale du taux de sucre dans le sang.

71 Gynécomastie: augmentation du volume de la glande mammaire chez l homme. Hormone LHRH: hormone sécrétée par l hypothalamus responsable de la production de l hormone lutéinisante (LH). Hormone lutéinisante (LH): hormone sécrétée par l hypophyse responsable de la production de testostérone par les testicules. Hypophyse: glande endocrine du cerveau. Hypothalamus: partie du cerveau contrôlant notamment le fonctionnement de l hypophyse. Métastase: présence de cellules cancéreuses à distance du cancer primitif. Ostéoporose: maladie caractérisée par une fragilité osseuse excessive et qui augmente fortement le risque de fractures. Testostérone: hormone mâle produite à 95% par les testicules et à 5% par les glandes surrénales. Vitamine D: vitamine qui aide à l absorption du calcium. La vitamine D est présente dans certains poissons gras et dans la viande.

72 Les Guides Visuels du Patient D/2014/9601/... ISBN Le traitement hormonal du cancer de la prostate Comment agit le traitement hormonal du cancer de la prostate? Comment lutter contre ses effets indésirables? Comment adapter son mode de vie? Ce guide visuel du patient vous accompagnera jour après jour et vous aidera à adopter une attitude active et positive face au traitement hormonal du cancer de la prostate. NS Approval ID Revision date 01/ > Avec le soutien de Pour plus d info:

Brochure d information

Brochure d information Brochure d information La Néoplasie Endocrinienne Multiple de type 1 1 Question 1 : qu est-ce que la néoplasie endocrinienne multiple de type 1? Pour répondre à cette question, il faut d abord connaître

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Série prévention Cancer de la prostate Comment réduire votre risque personnel Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer de la prostate Comment réduire votre risque personnel Le

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Vivre sainement. Fransk

Vivre sainement. Fransk Vivre sainement Fransk 1 Pourquoi vivre sainement? Le mode de vie saine est importante pour maintenir une bonne santé. Un équilibre sain entre l alimentation et l activité physique. Mais une vie saine

Plus en détail

Que savez-vous de la ménopause?

Que savez-vous de la ménopause? Que savez-vous de la ménopause? La ménopause est synonyme de bouleversements dans la vie affective et physique de la femme. Quels en sont les symptômes et les conséquences? Faut-il suivre des traitements

Plus en détail

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE 01 UNE PERIODE DE CHANGEMENTS Lorsque l on traverse une période de changement, il est parfois difficile de garder la maîtrise évènements. Ceci est particulièrement

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PATIENT

INFORMATION POUR LE PATIENT Les autorités de santé européennes ont assorti la mise sur le marché du médicament Increlex de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Aloe Body Toning Kit

Aloe Body Toning Kit Aloe Body Toning Kit Aloe Body Toning Kit Luttez contre votre cellulite à l aide des produits du coffret de luxe Aloe Body Toning Kit. Mais qu est-ce que la cellulite en réalité? La cellulite résulte de

Plus en détail

La maladie de Cushing en

La maladie de Cushing en Réalisé en collaboration avec le Dr Frédérique Albarel-Loy Service d endocrinologie du Pr Brue C.H.U. Timone Marseille La maladie de Cushing en questions www.ap-hm.fr/defhy 1Question La maladie de Cushing,

Plus en détail

Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES. Mon objectif minceur. Suivez-moi sur Facebook NUTRIBODY

Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES. Mon objectif minceur. Suivez-moi sur Facebook NUTRIBODY Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES Mon objectif minceur Suivez-moi sur Facebook NATACHA Personal Trainer & Conseillère en nutrition diplômée naty.coach@gmail.com 076 462 84 20 Mais

Plus en détail

Livret d information aux patients ayant une ostéoporose et traités par ACIDE ZOLÉDRONIQUE. Acide zolédronique 5 mg solution pour perfusion

Livret d information aux patients ayant une ostéoporose et traités par ACIDE ZOLÉDRONIQUE. Acide zolédronique 5 mg solution pour perfusion Livret d information aux patients ayant une ostéoporose et traités par ACIDE ZOLÉDRONIQUE Acide zolédronique 5 mg solution pour perfusion Source : www.ansm.sante.fr V1 10/2013 1/6 Sommaire - Qu est-ce

Plus en détail

Questions / Réponses. Vous et votre Traitement Hormonal de la Ménopause. Juillet 2006 LA MENOPAUSE

Questions / Réponses. Vous et votre Traitement Hormonal de la Ménopause. Juillet 2006 LA MENOPAUSE REPUBLIQUE FRANÇAISE Juillet 2006 Questions / Réponses Vous et votre Traitement Hormonal de la Ménopause LA MENOPAUSE 1. Qu'est-ce que la ménopause? 2. Comment la ménopause m'affecte-t-elle? 3. Quels sont

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

Comment allez-vous? très bien bien plus ou moins mal très mal. Améliorations depuis la dernière consultation?. Plaintes?

Comment allez-vous? très bien bien plus ou moins mal très mal. Améliorations depuis la dernière consultation?. Plaintes? Auriez-vous l amabilité de remplir ce questionnaire et de le ramener lors de la prochaine consultation? Vos réponses permettront au médecin de mieux vous aider. DATE : NOM : Comment allez-vous? très bien

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 02 février 2016

Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 02 février 2016 Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 02 février 2016 COMMUNIQUÉ ------------------------------------------- De fortes chaleurs touchent actuellement la Nouvelle Calédonie. Les prévisions météorologiques

Plus en détail

1. Qu est-ce que la glande prostatique et à quoi sert-elle?

1. Qu est-ce que la glande prostatique et à quoi sert-elle? Partie 1 Qu est-ce que la glande prostatique et à quoi sert-elle? Quels sont les signes et les symptômes d une prostate qui a grossi (qu elle soit cancéreuse ou bénigne)? Et plus encore 1. Qu est-ce que

Plus en détail

Prévenir... les effets du viellissement

Prévenir... les effets du viellissement Prévenir... les effets du viellissement 3 Les quatre clés du bien vieillir 1 Bien s alimenter Les besoins évoluent avec l âge En prenant de l âge, on a tendance à manger avec moins d appétit. Il est vrai

Plus en détail

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux Exercices pour renforcer les muscles abdominaux Les muscles abdominaux et du plancher pelvien aident à garder une bonne posture. Ces muscles peuvent être affaiblis après une opération, une maladie ou pour

Plus en détail

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque.

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. LES CANCERS DU SEIN Ne donnez pas votre sein au cancer! Sommaire : 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. 4-Le dépistage : Les symptômes. Ce dépliant est

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

Hypothyroïdie. Livret N 15 b

Hypothyroïdie. Livret N 15 b Hypothyroïdie Livret N 15 b Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 28/04/09 1 Hypothyroïdie Livret N 15 b Cette brochure a été conçue à l origine par Fernando Vera et le Professeur

Plus en détail

PRISE DE POIDS LORS D UN CANCER DU SEIN: QUEL EST L ACCOMAPAGNEMENT IDÉAL?

PRISE DE POIDS LORS D UN CANCER DU SEIN: QUEL EST L ACCOMAPAGNEMENT IDÉAL? PRISE DE POIDS LORS D UN CANCER DU SEIN: QUEL EST L ACCOMAPAGNEMENT IDÉAL? PLAN DE L EXPOSÉ 1. INTRODUCTION 1.1 ÉPIDÉMIOLOGIE 1.2 FACTEURS ENTRAÎNANT UNE PRISE DE POIDS 2. RISQUES LIÉS AU SURPOIDS ET À

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ******* DEPARTEMENT D OUEME PLATEAU *************

MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ******* DEPARTEMENT D OUEME PLATEAU ************* REPUBLIQUE DU BENIN ********* MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ******* DEPARTEMENT D OUEME PLATEAU ************* COMMUNE DE SEME PODJI ***********

Plus en détail

Diabete Gestazionale (Lingua Francese) DIABÈTE

Diabete Gestazionale (Lingua Francese) DIABÈTE Diabete Gestazionale (Lingua Francese) DIABÈTE GESTATIONNEL RÉSUMÉ DÉFINITION 03 POURQUOI LE DIABÈTE GESTATIONNEL SE PRODUIT-IL ET COMMENT LE GÉRER? 04 COMMENT CONTRÔLER LE DIABÈTE? 06 UN MODE DE VIE SAIN

Plus en détail

LA MALADIE D ALZHEIMER

LA MALADIE D ALZHEIMER LA MALADIE D ALZHEIMER Définition Maladie du cerveau Affection neurodégénérative Entraîne une détérioration progressive et définitive des cellules nerveuses Retentissement sur la vie quotidienne des malades

Plus en détail

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme Thème 3: Féminin, masculin Chapitre 1: devenir un homme ou une femme L identité sexuelle ou identité de genre L identité sexuelle est le fait de se sentir totalement homme ou femme. Cette identité de genre

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION

BROCHURE D INFORMATION BROCHURE D INFORMATION Patient/Aidant familial ou accompagnant Ce document est diffusé par les Laboratoires commercialisant des médicaments génériques à base d Aripiprazole indiqués dans le traitement

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131 INFORMATION DU PATIENT Le Centre Henri-Becquerel est le Centre de Lutte Contre le Cancer de Haute-Normandie, spécialisé dans le dépistage, le diagnostic, les soins en cancérologie, ainsi que dans la recherche

Plus en détail

Le guide-santé du sportif

Le guide-santé du sportif que son rôle est lié à l apparition d un cancer, d une résistance ou d une potentialité métastasique, nous allons fabriquer des médicaments qui vont bloquer le rôle du gène. Ce n est plus le napalm qui

Plus en détail

Massage et cancer Partie 1

Massage et cancer Partie 1 http://blog.cliniquealtermed.com/massage et cancer partie 1/407 Massage et cancer Partie 1 Publié le 5 septembre 2011 par Johanne Roussy Au cours de ma pratique, j entends souvent de nombreux commentaires

Plus en détail

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental PASS BIEN-ETRE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE EN CHAMPAGNE-ARDENNE Document expérimental Le PASS Bien-Etre Aidez-nous a prendre soin Tête et cou Bras gauche Bras droit Buste et dos Main Droite

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

Information destinée aux patients. Traitement par radiothérapie. Des réponses à vos questions

Information destinée aux patients. Traitement par radiothérapie. Des réponses à vos questions Information destinée aux patients Traitement par radiothérapie Des réponses à vos questions Bienvenue dans le service de radio-oncologie Une radiothérapie vous est prescrite. Celle-ci dure généralement

Plus en détail

Informations et conseils

Informations et conseils MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Informations et conseils www.nephronaute.org Carte Néphronaute Mieux vivre avec une insuffisance rénale Nephronaute Card Coping better with renal failure

Plus en détail

Vivre en santé après le traitement pour un cancer pédiatrique

Vivre en santé après le traitement pour un cancer pédiatrique LES PROBLÈMES ENDOCRINIENS SUITE AU CANCER PÉDIATRIQUE : DÉFICIT EN HORMONE DE CROISSANCE Les traitements du cancer chez l enfant peuvent parfois endommager le réseau complexe que forment les glandes du

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE IST? p. 5 La Blennorragie gonococcique p. 7 La Chlamydiose p. Les Condylomes p. L Hépatite B p. L Herpès génital p. Les Mycoplasmes

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE *

FIBRILLATION AURICULAIRE * FIBRILLATION AURICULAIRE * ET AVC La fibrillation auriculaire provoque UN AVC TOUTES LES 0 MINUTES 1 *ou atriale stopavc I PRENEZ VOTRE FA À CŒUR I Qu est-ce que la fibrillation auriculaire ou FA? Pourquoi

Plus en détail

Comprimé à libération prolongée Voie orale Adulte

Comprimé à libération prolongée Voie orale Adulte NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Alfuzosine Zentiva LP 10 mg Comprimé à libération prolongée Voie orale Adulte Votre pharmacien vous a délivré un médicament générique. Ce médicament correspond au

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION DES PATIENTS AYANT UNE OSTÉOPOROSE ET TRAITÉS PAR ACIDE ZOLÉDRONIQUE 5 mg

LIVRET D INFORMATION DES PATIENTS AYANT UNE OSTÉOPOROSE ET TRAITÉS PAR ACIDE ZOLÉDRONIQUE 5 mg LIVRET D INFORMATION DES PATIENTS AYANT UNE OSTÉOPOROSE ET TRAITÉS PAR ACIDE ZOLÉDRONIQUE 5 mg Ce document s inscrit dans le cadre du Plan de Gestion des Risques des spécialités Acide Zolédronique 5 mg,

Plus en détail

NOTICE. PIL BE French Hansamedic Emplâtre Chauffant 4,8 mg emplâtre médicamenteux 04 2008 1/6

NOTICE. PIL BE French Hansamedic Emplâtre Chauffant 4,8 mg emplâtre médicamenteux 04 2008 1/6 NOTICE PIL BE French Hansamedic Emplâtre Chauffant 4,8 mg emplâtre médicamenteux 04 2008 1/6 Notice : information de l utilisateur Hansamedic Emplâtre Chauffant 4,8 mg emplâtre médicamenteux Extrait mou

Plus en détail

Smoothies. Jus brûleur de graisse et coup de fouet.

Smoothies. Jus brûleur de graisse et coup de fouet. Smoothies Jus brûleur de graisse et coup de fouet. SOMMAIRE Introduction ------------------------------------------------------------------------------------ page 3 Energétique (menthe, dulse) -----------------------------------------------------------------

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation La thermorégulation L homme est un homéotherme : capable de maintenir sa T centrale constante malgré les variations de T ambiante : 37 C Seuls les viscères profonds (foie, cerveau, sont a T constante.

Plus en détail

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de Fiche d'information sur les médicaments (acide zo lé dro ni que) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe de spécialistes

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Dixarit 0,025 mg comprimés enrobés chlorhydrate de clonidine

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Dixarit 0,025 mg comprimés enrobés chlorhydrate de clonidine NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Dixarit 0,025 mg comprimés enrobés chlorhydrate de clonidine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION Document réalisé par des médecins et infirmières du travail de l AIST 84, médecin préventionniste et diététicienne, du centre d examen de santé CPAM 84, éducateur pour la santé du Codes 84. Avec le soutien

Plus en détail

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ C A H I E R S A N T É N 3 UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ Préface Le diabète est en augmentation

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du testicule

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du testicule G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer du testicule Juillet 2011 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Il peut être très difficile de composer avec la constipation.

Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Qu est-ce que la constipation? La nourriture que nous mangeons traverse l appareil digestif afin d alimenter notre organisme, notre esprit

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION LES OMÉGA-3 LES OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION Notre mode d alimentation a beaucoup changé. Malgré que nous soyons très sensibilisés, notre alimentation occidentale contemporaine est désormais

Plus en détail

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISÉ?

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISÉ? NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR DOLIPRANE 1000 mg paracétamol gélule Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre

Plus en détail

Comment manger mieux au quotidien?

Comment manger mieux au quotidien? Comment manger mieux au quotidien? Alimentation : généralités Une alimentation équilibrée comporte : - Eau : au moins 1,5 l/jour - Fruits et légumes : crus et cuits 5 portions/jour - Féculents : pain,

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer colorectal

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer colorectal G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer colorectal Mars 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

POUR MIEUX COMPRENDRE LA RADIOTHéRAPIE

POUR MIEUX COMPRENDRE LA RADIOTHéRAPIE POUR MIEUX COMPRENDRE LA RADIOTHéRAPIE Ce livret a pour objectif de vous aider à mieux comprendre votre traitement et à mieux vivre ses différentes étapes. Les modalités du traitement peuvent varier d

Plus en détail

nombre de facteurs qui augmentent le risque de développer un cancer du sein au cours de la vie ; Mais attention ils permettent de calculer

nombre de facteurs qui augmentent le risque de développer un cancer du sein au cours de la vie ; Mais attention ils permettent de calculer Prévention du cancer du sein Questions s Réponses Dialogues avec les femmes et leurs proches Isala- Breast Cancer Prevention IRIS - ULB Connaît-on à ce jour, les éventuels facteurs de risque du cancer

Plus en détail

La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain qui l'entoure.

La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain qui l'entoure. Guide d enseignement Direction des soins infirmiers CHIRURGIE GÉNÉRALE MASTECTOMIE PARTIELLE Définition : La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain

Plus en détail

VALISE "CONTRACEPTION"

VALISE CONTRACEPTION VALISE "CONTRACEPTION" Cette valise a pour objectif d être une aide au professeur de biologie pour traiter du sujet de la contraception à tous niveaux. Elle pourra également être utilisée pour des informations

Plus en détail

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO - 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO Association Polio Québec Visitez notre site internet : www.polioquebec.org Appelez-nous : 514-489-1143 / 1-877-765-4672 Écrivez-nous : association@polioquebec.org

Plus en détail

Calcium + Vitamine D3:

Calcium + Vitamine D3: DIRECTIVES INCLUSES Calcium + Vitamine D3: O S T É O P O R O S E Introduction L ostéoporose est le terme médical utilisé pour désigner la situation dans laquelle depuis un certain temps notre corps perd

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR NiQuitin Clear, BE239696/239705/239714 NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR NiQuitin Clear 7mg, dispositif transdermique NiQuitin Clear 14mg, dispositif transdermique NiQuitin Clear 21mg, dispositif transdermique

Plus en détail

(ah SPARE ah gin aze)

(ah SPARE ah gin aze) Fiche d'information sur les médicaments asparaginase (ah SPARE ah gin aze) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe

Plus en détail

Diabète sucré. du chien et du chat

Diabète sucré. du chien et du chat Diabète sucré du chien et du chat Diabète sucré du chien et du chat Le diabète sucré est une maladie bien connue chez l homme. Ce que l on ne sait pas toujours c est qu elle peut toucher également nos

Plus en détail

Notice : information de l utilisateur. ESMYA 5 mg, comprimés Ulipristal acétate

Notice : information de l utilisateur. ESMYA 5 mg, comprimés Ulipristal acétate Notice : information de l utilisateur ESMYA 5 mg, comprimés Ulipristal acétate Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Combattre naturellement les troubles de la prostate.

Combattre naturellement les troubles de la prostate. Combattre naturellement les troubles de la prostate. Ce que tout homme devrait savoir. avec test sur la prostate Le rôle et la fonction de la prostate. La prostate est une glande de la taille d'une châtaigne

Plus en détail

Une nouvelle orientation santé en thalassothérapie

Une nouvelle orientation santé en thalassothérapie www.thalazur.fr Une nouvelle orientation santé en thalassothérapie Cabourg Ouistreham Royan Arcachon Saint-Jean-de-Luz Port-Camargue Bandol Antibes L image de la thalassothérapie n est peut-être pas celle

Plus en détail

Pôle Gérontologie. Vivre mieux avec le diabète de type 2. Qu est ce que le diabète?

Pôle Gérontologie. Vivre mieux avec le diabète de type 2. Qu est ce que le diabète? Informations Patients Pôle Gérontologie Vivre mieux avec le diabète de type 2 Qu est ce que le diabète? C est la présence de sucre en excès dans le sang. L insuline (hormone sécrétée par le pancréas qui

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

Le cancer de la prostate et la mise sous traitement. élaboré avec le Pr. François Desgrandchamps

Le cancer de la prostate et la mise sous traitement. élaboré avec le Pr. François Desgrandchamps Le cancer de la prostate et la mise sous traitement élaboré avec le Pr. François Desgrandchamps Qu est-ce que la prostate? Une glande de l appareil génital masculin (1) La prostate se situe à la sortie

Plus en détail

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2. LES VITAMINES Unité 2 - volet 4 ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.4) Différencier les vitamines lipo-solubles et les vitamines hydro-solubres et expliquer comment leur solubrité affecte leur absorption,

Plus en détail

Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports. Direction Générale de la Santé. Informations et conseils. Maladie d Alzheimer

Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports. Direction Générale de la Santé. Informations et conseils. Maladie d Alzheimer Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie d Alzheimer Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte

Plus en détail

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1 Introduction Le diabète de type 1 et 2 concerne 3 millions de personnes en 2011 avec une prépondérance marquée pour le diabète de type 2. Véritable épidémie, cette maladie est un problème de santé publique,

Plus en détail

5 5 en découvrant des recettes qui permettent de réaliser une cuisine minceur tout en se régalant.

5 5 en découvrant des recettes qui permettent de réaliser une cuisine minceur tout en se régalant. Introduction P erdre du poids... facile à dire, mais pas facile à faire. Et la tâche est encore plus ardue si on veut tout à la fois, c est-à-dire maigrir sans fatigue, sans carences, tout en gardant le

Plus en détail

démasquez le tueur silencieux parlez-en à votre médecin Working Group on Cardiovascular Prevention and Rehabilitation

démasquez le tueur silencieux parlez-en à votre médecin Working Group on Cardiovascular Prevention and Rehabilitation démasquez le tueur silencieux mesurez VOTRE TENSION parlez-en à votre médecin Ligue Cardiologique Belge Working Group on Cardiovascular Prevention and Rehabilitation Pourqu Qui est-ce tueur si oi tueur?

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

Lorsque vous commencez à prendre du poids en ayant un excédent de graisse au niveau du ventre, vous basculez dans un état qui favorise les maladies.

Lorsque vous commencez à prendre du poids en ayant un excédent de graisse au niveau du ventre, vous basculez dans un état qui favorise les maladies. Selon l organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 1,9 milliard d adultes souffraient de surpoids en 2014. Parmi eux, plus de 600 millions étaient obèses. Ces chiffres sont alarmants d autant plus

Plus en détail

Tout savoir sur l insuline

Tout savoir sur l insuline Tout savoir sur l insuline QU EST-CE QUE L INSULINE ET COMMENT DOIT-ON L UTILISER? (Langue Française) L ABC dell insulina Lilly Pourquoi dois-je fabriquer de l insuline? Dans la plupart des cas, le diabète

Plus en détail

La fybromyalgie. L acupuncture peut vous aider. Qu est-ce?

La fybromyalgie. L acupuncture peut vous aider. Qu est-ce? La fybromyalgie L acupuncture peut vous aider Qu est-ce? La fibromyalgie est une affection commune et chronique, charactérisée par des douleurs musculaires affectant le corps entier, souvent accompagné

Plus en détail

Le diabète gestationnel. Neuf mois en moi

Le diabète gestationnel. Neuf mois en moi Le diabète gestationnel Neuf mois en moi SOMMAIRE 1- Q est-ce que le diabète gestationnel? 2- Les effets du diabète gestationnel sur mon bébé 3- Les objectifs et le traitement 4- La technique du prélèvement

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

FORME E-BOOK FITNESS BOOTCAMP

FORME E-BOOK FITNESS BOOTCAMP FORME E-BOOK FITNESS BOOTCAMP Sportivement, dépassez-vous! L entraînement des militaires est connu pour sa dureté et son efficacité. Et si vous en profitiez aussi? Si les soldats obtiennent des résultats

Plus en détail

Notice : information de l utilisateur. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir

Notice : information de l utilisateur. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir Notice : information de l utilisateur Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Présenté par Simon Bérubé, M.D. 8 avril 2008 Plan Les facteurs de risque Les habitudes de vie Signes et symptômes Prise en charge médicale, quand

Plus en détail

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Est-ce que ça va faire mal? Pour que chaque soin se déroule au mieux Les traitements utiles pour éviter ou diminuer la douleur 72 73 75 De nombreux

Plus en détail

PROGRAMME RSI~Diabète

PROGRAMME RSI~Diabète MON PARCOURS PRÉVENTION diabète PROGRAMME RSI~Diabète Vous aider à prendre en charge votre diabète Support patients www.rsi.fr/diabete Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par une hyperglycémie

Plus en détail

Dossier-info. Le programme nutritionnel personnalisé

Dossier-info. Le programme nutritionnel personnalisé Dossier-info Le programme nutritionnel personnalisé Vitalité Active qu est-ce que c est? Informations! Vitalité Active est un programme nutritionnel personnalisé. Nous déterminons quels sont les aliments

Plus en détail

Lutte contre la surcharge pondérale

Lutte contre la surcharge pondérale Lutte contre la surcharge pondérale I. Répartition des graisses corporelles Généralités Inégalités hommes/femmes Causes de l obésité II. Contrôle des la masse corporelle Réduire l apport énergétique alimentaire

Plus en détail