Investir dans la dette de l Etat belge. Opportunités pour l investisseur particulier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Investir dans la dette de l Etat belge. Opportunités pour l investisseur particulier"

Transcription

1 Kingdom of Belgium - Federal Public Service FINANCE - Treasury - Debt Agency Investir dans la dette de l Etat belge Opportunités pour l investisseur particulier 9 novembre 2011

2 Aperçu Partie 1 Solvabilité de la Belgique Partie 2 Besoins de financement de l Etat fédéral Partie 3 Investir dans la dette de l Etat belge Annexe Chiffres-clés de la dette fédérale Page 2

3 Aperçu Partie 1 Solvabilité de la Belgique Partie 2 Besoins de financement de l Etat fédéral Partie 3 Investir dans la dette de l Etat belge Annexe Chiffres-clés de la dette fédérale Page 3

4 Solvabilité de la Belgique L économie belge réalise une bonne performance dans une perspective européenne PIB par habitant (2010) en pourcentage de la moyenne de l'ue En 2010, la Belgique se situait juste au dessus de l Allemagne pour ce qui est de la croissance du PIB par habitant, à savoir 19% plus élevé que la moyenne de l UE. La Belgique occupe ainsi la 7ème place dans l UE et la 5ème place dans la zone euro. Pourcentage de la moyenne de l'ue % 150% 140% 130% 120% 110% 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% EU-27= 100.0% Luxemburg Netherlands Ireland Austria Denmark Sweden Belgium Germany Finland United Kingdom France Spain Italy Cyprus Greece Slovenia Malta Portugal Czech rep. Slovakia Estonia Hungary Poland Lithuania Latvia Romania Bulgaria : Belgique : Euro zone : EU non euro Page 4 Source: Eurostat

5 Solvabilité de la Belgique Dans la période , la Belgique a connu une croissance économique 3,82% supérieure à celle de la zone euro. Intégration dans le cycle économique européen avec une croissance plus élevée Croissance du du PIB en en Belgique et et dans la la zone euro (Q/Q-4) Q1 1997Q1 1998Q1 1999Q1 2000Q1 2001Q1 2002Q1 2003Q1 2004Q1 2005Q1 2006Q1 2007Q1 2008Q1 2009Q1 2010Q1 2011Q1-2.0 Pourcentages de de croissance -- pays de de la la zone euro Q Q2 Cumulatif BE -2.7% 2.3% 1.0% 0.5% 1.04% DE -4.7% 3.6% 1.3% 0.1% 0.11% AT -3.9% 2.0% 0.8% 1.0% -0.21% Lors des 2,5 dernières années, la croissance cumulative de la Belgique était de loin la meilleure des 11 pays européens les plus importants sur le plan économique Source: BNB Belgium Euro zone Croissance du du PIB en en Belgique et et dans la la zone euro (Y/Y) FR -2.7% 1.5% 0.9% 0.0% -0.35% NL -3.9% 1.8% 0.8% 0.1% -1.29% EA17-4.1% 1.8% 0.8% 0.2% -2.17% PT -2.5% 1.3% -0.6% 0.0% -1.83% 4,0 % 3,0 % 2,0 % 1,0 % 0,0 % -1,0 % -2,0 % -3,0 % -4,0 % -5,0 % 3,1 2,2 2,0 1,4 1,7 0,9 0,8 0,8 2,7 3,1 2,82,9 2,3 1,6 1,6 0,8 1,2 0, e -2,7-4,1 Belgium Euro-zone ES -3.7% -0.1% 0.4% 0.2% -3.22% IT -5.2% 1.3% 0.1% 0.3% -3.97% FI -8.2% 3.1% 0.3% 0.6% -5.35% GR -2.0% -4.5% 0.2% -6.41% IE -7.6% -1.0% 1.3% -8.52% Page 5 Sources: BNB, Bureau du Plan (2012) Sources: Eurostat, BNB

6 Solvabilité de la Belgique Le ratio d endettement de la Belgique s est quasiment stabilisé en 2010 A la fin 2007, le ratio d endettement de la Belgique était sur la bonne voie pour atteindre la moyenne de la zone euro. Il se rapprochait en outre de la norme Maastricht de 60%. Les opérations de sauvetage du secteur financier ont toutefois entraîné un repli en En 2009, l écart avec la moyenne de la zone euro a recommencé à se réduire. A la fin 2010, le ratio d endettement de la Belgique était 10,8% supérieur à la moyenne. En 2010, l accroissement de la dette belge a été l un des moins élevé de la zone euro. 160% 140% 120% 100% 80% 60% 40% 20% 0% 100% % % % % % % 30% % % 0% Belgique (éch.gauche) Euro-zone (éch.gauche) Ecart (éch.droite) Page 6 Source: Eurostat

7 Solvabilité de la Belgique Convergence impressionnante vis-à-vis des pays AAA 160 Dette publique de la Belgique, de la France et de l Allemagne Ce graphique indique que l importance du ratio d endettement de la Belgique trouve ses origines dans le passé Belgium Germany France Page 7 Source: Eurostat, BNB

8 Solvabilité de la Belgique Un Programme de Stabilité plus ambitieux au vu des résultats encourageants Le budget 2011 vise un déficit de 3,6%. Dans son nouveau Programme de Stabilité, le déficit de l Etat belge est inférieur à 3,0% en Pour 2015, la Belgique devrait avoir un budget en surplus. Selon le Programme de Stabilité, le ratio d endettement devrait augmenter en 2011 en raison de la participation de la Belgique dans le financement de la Grèce, de l Irlande et du Portugal. En juin, la Banque Nationale prévoyait toutefois une dimininution du ratio d endettement en Mais la reprise de Dexia Banque Belgique (1,0% du PIB) générera une légère augmentation du ratio d endettement. Page 8 Projections de déficit (Programme de Stabilité ) 4.0% 3.0% 2.9% 2.0% 1.8% 1.0% 0.7% 0.0% -1.0% -0.7% -0.1% -0.8% Déficit public -2.0% -2.2% -1.8% -3.0% -2.8% -4.0% -4.1% -3.6% -5.0% -6.0% -5.8% -7.0% Projections de dette (Programme de Stabilité ) 100.0% 99.0% 98.0% % % % 94.0% 93.0% % 91.0% 90.0% 89.0% 88.0% 87.0% 86.0% 85.0% Programme de Stabilité Réalisations Projections BNB juin 2011 Solde primaire

9 Solvabilité de la Belgique Jusqu à présent, les coûts du service de la dette fédérale ont continuellement diminué en termes de PIB, en dépit de l augmentation du stock de dette en 2008 et En 2011, ils devraient se stabiliser autour de 3,07% du PIB. En utilisant les taux d intérêt «forward» du 8 septembre 2011, ils augmenteraient toutefois légèrement en pourcentage du PIB en milliards d'euros Les coûts du service de la dette ont continué à diminuer Coûts en intérêt (dette fédérale) : réalisations et budget % % 3.65% 3.25% 3.15% 3.54% 3.16% 3.08% 3.37% 3.12% 3.07% 5.50 % 5.00 % 4.50 % 4.00 % 3.50 % 3.00 % e 2012e 2013e 2014e 2015e % du PIB 2.50 % 3mth-rate 1.18% 1.69% 2.72% 2.53% 2.02% 10-yr rate 4.11% 4.28% 4.52% 4.88% 4.95% Page 9

10 Solvabilité de la Belgique Le secteur privé compense l importante dette du gouvernement La situation financière du secteur privé belge est excellente et le patrimoine des ménages s est remis de la crise grâce à un taux d épargne élevé (16,6% en 2010) Position financière nette du secteur public et privé (EUR milliards) Théoriquement, les ménages belges pourraient rembourser la dette publique (un fait unique dans l UE) II 2007-III 2007-IV 2008-I 2008-II 2008-III 2008-IV 2009-I 2009-II 2009-III 2009-IV 2010-I 2010-II 2010-III 2010-IV 2011-I 2011-II Le patrimoine total net des ménages (incluant l immobilier) est estimé à EUR 1800 milliards Source : Banque Nationale de Belgique Actifs financiers nets des ménages (30 juin 2011) Ménages Gouvenrment Sociétés non financières Total Assets: billion 250 Actifs financiers nets des ménages en termes de PIB (chiffres pour 2009) 800 Produits d'assurance; Fonds communs de placement; Actions; Revenus fixes; 83.6 % du PIB EUR billion Comptes d'épargne; Comptes à vue et à terme; 78.7 Cash; Emprunts hypothécaires; Liabilities: billion 50 0 BE IT NL FR GE PT AU SL ES GR FI -200 Autres emprunts; Page 10 Source : Banque Nationale de Belgique Source: Eurostat

11 Solvabilité de la Belgique La Belgique jouit donc de ratings élevés Standard & Poor s a confirmé son rating AA+ à long terme le 14 décembre 2010 mais a modifié les perspectives de stables à négatives à cause de l impasse politique. En outre, l agence a confirmé son rating à court terme de A-1+. Moody s Investors Service a confirmé son rating à long terme Aa1 mais a modifié les perspectives de stables à négatives le 7 octobre Fitch Ratings a confirmé son rating AA+ à long terme le 20 Octobre 2011 mais maintient les perspectives négatives. La Japanese Credit Rating Agency a confirmé son rating AAA le 30 Juin Page 11

12 Solvabilité de la Belgique Une série de pays ont récemment fait l objet d une baisse de leurs ratings Pays S&P Moody s Fitch Allemagne AAA/Stable Aaa/Stable AAA/Stable France AAA/Stable Aaa/Stable AAA/Stable Pays-Bas AAA/Stable Aaa/Stable AAA/Stable Finlande AAA/Stable Aaa/Stable AAA/Stable Autriche AAA/Stable Aaa/Stable AAA/Stable Belgique AA+/Negative Aa1/review down AA+/Negative Slovénie AA-/Stable Aa3/review down AA-/Negative Slovaquie A+/positive A1/Stable A+/Stable Italie A/Negative A2/Negative A+/Negative Espagne AA-/Negative A1/Negative AA-/Negative Portugal BBB-/Negative Ba2/Negative BBB-/credit neg. Irlande BBB+/Stable Ba1/negative BBB+/Negative Grèce CC/Negative Ca/Developing CCC Page 12

13 Aperçu Partie 1 Solvabilité de la Belgique Partie 2 Besoins de financement de l Etat fédéral Partie 3 Investir dans la dette de l Etat belge Annexe Chiffres-clés de la dette fédérale Page 13

14 Besoins de financement de l Etat fédéral Pour 2011, le financement est presque achevé En 2011, le Trésor émettra moins d OLO qu en 2010 (EUR 39 milliards contre 40,85 milliards). Jusqu à présent, 96,2 % du programme d émission d OLO a déjà été réalisé. (en milliards d EUR) d Plan /2011 réal. Besoins de financement Déficit budgétaire fédéralf Remboursements dettes (MT/LT) Préfinancement (buy backs) Autres besoins de financement Moyens de financement Emissions d OLOd Emissions d EMTNd Bons d Etatd Bons du Trésor Fonds de Vieil Autres Réalisation 07/11: 37,52 milliards Réalisation 07/11: 0,68 milliard Réalisation 07/11: 1,53 milliard Evolution encours CT Evolution dettes à CT en devises Evolution d autres d dettes à CT et actifs financiers Page 14

15 Besoins de financement de l Etat fédéral L échéancier est relativement régulier pour les années à venir Grâce à l augmentation du préfinancement, les remboursements en 2012 et 2013 devraient s élever à moins de 30 milliards d EUR Echéancier de la dette à long terme en euros au 30 septembre 2011 (EUR milliards) Remarque : Ce graphique tient compte des Bons du Trésor Fonds de Vieillissement qui sont normalement refinancés via de nouvelles émissions auprès de ce fonds. Par exemple, pour 2012, la rubrique autres reprend pour 1,85 milliards d EUR sous la forme de Bons du Trésor - Fonds de Vieillissement : OLO : Other Page 15

16 Besoins de financement de l Etat fédéral En 2011, le Trésor a pu diminuer les principaux risques Refinancement à 12 mois en termes du PIB 45% 42.8% En termes du PIB, le risque de refinancement a également diminué. A la fin 2011, il devrait à nouveau être comparable au niveau du début des années % 35% 30% 38.0% 30.8% 28.0% 28.2% 27.5% 25% 20% 22.2% 20.0% 19.9% 19.1% 17.2% 16.5% 17.1% 18.0% 20.8% 22.0% 21.5% 19.2% 15% 10% 5% 0% e Page 16

17 Besoins de financement de l Etat fédéral Les besoins de financement diminueront si le Programme de Stabilité prévu est réalisé Budget pluri-annuel présenté par l Agence de la Dette en septembre 2011 Le Trésor n établit pas de plan de financement pour le long terme. Il est toutefois instructif de voir comment les besoins de financement futurs pourraient être financés si l actuel Programme de Stabilité est réalisé. Milliards d euros Besoins bruts de financement Déficit de caisse Remboursements Préfinancement Financement à long terme Fonds de Vieillis Financement à court terme (évolution) Page 17

18 Besoins de financement de l Etat fédéral Aux 2ème et 4ème trimestres 2010, le pourcentage des OLO détenues par des investisseurs belges a augmenté. Les investisseurs étrangers détenaient toutefois encore 54,1% de l ensemble des OLO. Page 18 L intérêt des investisseurs étrangers est resté élevé. On constate cependant une tendance à la hausse des placements domestiques déc-98 mars-99 ju in -9 9 sept-99 déc-99 mars-00 ju in -0 0 sept-00 déc-00 mars-01 ju in -0 1 sept-01 déc-01 mars-02 ju in -0 2 sept-02 déc-02 mars-03 ju in -0 3 sept-03 déc-03 mars-04 ju in -0 4 sept-04 déc-04 mars-05 ju in -0 5 sept-05 déc-05 mars-06 ju in -0 6 sept-06 déc-06 mars-07 ju in -0 7 sept-07 déc-07 mars-08 ju in -0 8 sept-08 déc-08 mars-09 ju in -0 9 sept-09 déc-09 mars-10 ju in -1 0 sept-10 déc-10 mars-11 ju in % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Belgique Euro-zone Pays en dehors de l'euro-zone Source: BNB 54,1% hors Belgique

19 Aperçu Partie 1 Solvabilité de la Belgique Partie 2 Besoins de financement de l Etat fédéral Partie 3 Investir dans la dette de l Etat belge Annexe Chiffres-clés de la dette fédérale Page 19

20 Investir dans la dette de l Etat belge Le Trésor émet différents types d emprunts d Etat La plupart des produits de la dette sont adaptés aux marchés financiers internationaux sur lesquels les investisseurs institutionnels sont actifs. Les particuliers ne doivent toutefois pas se limiter aux bons d Etat qui leur sont exclusivement destinés. Les OLO et les certificats de Trésorerie sont en effet également accessibles aux particuliers. Produit Durée Publique/privé Particulier? OLO 1-30 ans Publique Possible Bons d Etat 3-8 ans Publique Exclusivement EMTN 1-50 ans Publique/Privé Rare Certificats de Trésorerie Belgian Treasury Bill 1-12 mois Publique Possible 1 jour - 3 mois Privé Rare Page 20

21 Investir dans la dette de l Etat belge Aperçu des taux offerts (7 novembre 2011, 10am CET) Le taux à court terme que l Etat fédéral doit payer est particulièrement bas. Mais dès que la durée excède une année, les taux augmentent sensiblement. Durée Taux (mid) Produit 3 mois 0,86% Cert. de Trésor.16/02/ an 1,50% Cert. de Trésor. 18/10/ ans 3,24% OLO 28/09/ ans 3,90% OLO 28/03/ ans 4,38% OLO 28/09/ ans 4,85% OLO 28/03/2041 Page 21

22 Investir dans la dette de l Etat belge En 2011, les taux des titres de l Etat belge se situaient parmi les plus stables de la zone euro. Page % 4.5% 4.0% 3.5% 3.0% 2.5% 2.0% 1.5% 1.0% 0.5% 0.0% Les taux belges sont restés relativement stables en /02/2009 5/03/2009 5/04/2009 5/05/2009 5/06/2009 5/07/2009 5/08/2009 5/09/2009 5/10/2009 5/11/2009 5/12/2009 5/01/2010 5/02/2010 5/03/2010 5/04/2010 5/05/2010 5/06/2010 5/07/2010 5/08/2010 5/09/2010 5/10/2010 5/11/2010 5/12/2010 5/01/2011 5/02/2011 5/03/2011 5/04/2011 5/05/2011 5/06/2011 5/07/2011 5/01/2009 5/08/2011 5/09/2011 5/10/2011 Taux à 10 ans Taux à 5 ans

23 Investir dans la dette de l Etat belge Bons d Etat contre OLO Avec la commission de placement, les taux des bons d Etat sont en règle générale inférieurs à ceux des OLO correspondantes. Caractéristiques Bons d Etat OLO Durées 3-8 ans 1-30 ans (24 lignes) Taux Basés sur les OLO, mais avec commission de placement Déterminés par les marchés financiers Emissions 4 x par an Achat sur le marché secondaire toujours possible Page 23

24 Investir dans la dette de l Etat belge Conclusions La Belgique fait partie des pays les plus solvables Cependant, les taux sont relativement élevés étant donné l onde de choc présente dans les pays de la périphérie L actuelle réforme de l Etat, la politique de baisse des taux de la BCE et la capacité des Belges à épargner exerceront une pression baissière sur les taux Les placements dans la dette de l Etat belge peuvent aussi bien s effectuer via les OLO (et même mieux) par rapport aux bons d Etat Page 24

25 Aperçu Partie 1 Solvabilité de la Belgique Partie 2 Besoins de financement de l Etat fédéral Partie 3 Investir dans la dette de l Etat belge Annexe Chiffres-clés de la dette fédérale Page 25

26 Annexes Chiffres-clés pour le portefeuille de dette (31 octobre 2011) Rating : S&P:AA+/A1+, Moody s: AA1/P1, Fitch: AA+/F1+ Dette de l Etat fédéral (brute) : 355,27 milliards Principaux instruments de la dette négociable Obligations linéaires (OLO) : 266,8 milliards Certificats de Trésorerie : 39,7 milliards Emission d EMTN : 7,2 milliards Belgian Treasury Bills (en EUR) 8,9 milliards Répartition Dette libellée en EUR : 99,67 % Monnaies étrangères (après swaps) : 0,33 % Duration, durée moyenne (dette euro), durée moyenne de refixing ( dette totale), taux moyen pondéré Duration : 5,24 yr Durée moyenne : 6,73 yr Durée moyenne de refixing : 5,99 yr Taux moyen pondéré : 3,75 % Page 26

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1 CPIS ACN 2014 Banque de France DGS - DBDP 1 Points évoqués Objectifs et contenu du CPIS Les limites du CPIS Quelques apports du CPIS sur les interconnections internationales Banque de France DGS - DBDP

Plus en détail

Government Keynote Address. Borislav Stefanov, Executive Director, InvestBulgaria Agency (IBA)

Government Keynote Address. Borislav Stefanov, Executive Director, InvestBulgaria Agency (IBA) Government Keynote Address Borislav Stefanov, Executive Director, InvestBulgaria Agency (IBA) La Bulgarie climat d investissement et opportunités d affaires Novembre 2012 Indicateurs macro-économiques

Plus en détail

La crise dans la zone euro Etat des lieux et perspectives. Mikael PETITJEAN Professeur de finance Louvain School of Management, UCL Mons

La crise dans la zone euro Etat des lieux et perspectives. Mikael PETITJEAN Professeur de finance Louvain School of Management, UCL Mons La crise dans la zone euro Etat des lieux et perspectives Mikael PETITJEAN Professeur de finance Louvain School of Management, UCL Mons Il était une fois l euro Un décision éminemment politique Pari politique:

Plus en détail

Guidance de Statistique : Epreuve de préparation à l examen

Guidance de Statistique : Epreuve de préparation à l examen Guidance de Statistique : Epreuve de préparation à l examen Durée totale : 90 min (1h30) 5 questions de pratique (12 pts) 20 décembre 2011 Matériel Feuilles de papier De quoi écrire Calculatrice Latte

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 2050 2055 2060 en % du PIB UN FINANCEMENT DES RETRAITES TOUJOURS PAS ASSURÉ Solde financier

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

La crise des dettes souveraines en Europe

La crise des dettes souveraines en Europe La crise des dettes souveraines en Europe Renaud Fillieule (Université Lille 1) Université d automne en économie autrichienne ESC Troyes, septembre 2012 La zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre

Plus en détail

Stratégie relative aux obligations d État Focus sur la Grèce

Stratégie relative aux obligations d État Focus sur la Grèce Décembre 29 Stratégie relative aux obligations d État Table des matières 1 Évolution récente du marché... 2 2 La situation économique... 3 3 Stratégie... 4 Dexia Asset Management Voir les mentions légales

Plus en détail

Les marchés européens

Les marchés européens .creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2014 MAI 2015 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit

Plus en détail

ENV 1993 1 1 ANB. EC1 Eurocode EN 1994 1 2

ENV 1993 1 1 ANB. EC1 Eurocode EN 1994 1 2 Implémentation des EUROCODES 3 et 4 en Belgique r.debruyckere@seco.be 18 novembre 2010 ENV 1993 1 1 ANB EC1 Eurocode NAD, DAN EC4 EN 1994 1 2 EC3 1. Un petit peu d histoire 2. Les Eurocodes en Europe 21ENV

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

Le niveau des dépenses publiques au Luxembourg est extrêmement élevé en termes absolus

Le niveau des dépenses publiques au Luxembourg est extrêmement élevé en termes absolus En termes absolus, les dépenses des administrations publiques (administration centrale, communes, sécurité sociale) sont très élevées au Luxembourg, 34 4 par habitant contre 14 dans la zone euro en moyenne

Plus en détail

Dette de l Etat fédéral Agence de la Dette

Dette de l Etat fédéral Agence de la Dette Dette de l Etat fédéral Agence de la Dette Rapport annuel 2012 Rapport annuel 2012 1 2 Agence de la Dette Royaume de Belgique Table des matières Table des matières... 3 Avant-propos de Monsieur Koen Geens,

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier Les marchés européens du crédit immobilier en 2013 Une étude du Crédit Foncier rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit immobilier en au 31 décembre 2013. Pour faciliter la lecture

Plus en détail

Dette de l Etat fédéral Agence de la Dette

Dette de l Etat fédéral Agence de la Dette Dette de l Etat fédéral Agence de la Dette Rapport annuel 2013 Rapport annuel 2013 1 2 Agence de la Dette Royaume de Belgique Table des matières Table des matières... 3 Les grands chiffres de la Dette

Plus en détail

Vers une sortie de crise? Rapport annuel 2012 de la Banque nationale de Belgique

Vers une sortie de crise? Rapport annuel 2012 de la Banque nationale de Belgique Vers une sortie de crise? Rapport annuel 212 de la Banque nationale de Belgique Spa 14/3/213 Françoise MASAI, Vice-gouverneur Introduction I. Zone euro: crise financière et action des autorités II. Situation

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été

En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été confirmés le 2 mai. Pour mémoire, le H5N1, au 15 mai 2009

Plus en détail

Rapport annuel 2014. Dette de l Etat fédéral Agence de la Dette

Rapport annuel 2014. Dette de l Etat fédéral Agence de la Dette Dette de l Etat fédéral Agence de la Dette Rapport annuel 2014 ROYAUME DE BELGIQUE Service Public Fédéral FINANCES Administration générale de la Trésorerie Rapport annuel 2014 1 2 Dette de l Etat fédéral

Plus en détail

Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance

Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance Les TIC dans Horizon 2020-22 janvier 2014 01. 02. Présentation générale

Plus en détail

BELGISCH-LUXEMBURGSE RAAD VOOR WINKELCENTRA CONSEIL BELGO- LUXEMBOURGEOIS DES CENTRES COMMERCIAUX

BELGISCH-LUXEMBURGSE RAAD VOOR WINKELCENTRA CONSEIL BELGO- LUXEMBOURGEOIS DES CENTRES COMMERCIAUX BELGISCH-LUXEMBURGSE RAAD VOOR WINKELCENTRA CONSEIL BELGO- LUXEMBOURGEOIS DES CENTRES COMMERCIAUX Leden / Membres 2012 116 firma s vertegenwoordigd door 179 leden 116 sociétés représentées par 179 membres

Plus en détail

33 Fédérations. Infrastructures européennes Vision européenne du réseau et investissements innovants Christine Le Forestier

33 Fédérations. Infrastructures européennes Vision européenne du réseau et investissements innovants Christine Le Forestier FÉDÉRATION DE L INDUSTRIE EUROPÉENNE DE LA CONSTRUCTION Elément s d identit é Infrastructures européennes Vision européenne du réseau et investissements innovants Christine Le Forestier 03.02.2015 ENTERPRISES

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

s est inscrite de nouveau en baisse au deuxième trimestre 2013, pour les PME (petites et moyennes entreprises) ainsi que les grandes entreprises.

s est inscrite de nouveau en baisse au deuxième trimestre 2013, pour les PME (petites et moyennes entreprises) ainsi que les grandes entreprises. LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE 1 s est inscrite de nouveau en baisse au deuxième trimestre 2013, pour les PME (petites et moyennes entreprises) ainsi que les grandes entreprises. En conclusion,

Plus en détail

Les comptes nationaux et le SEC 2010

Les comptes nationaux et le SEC 2010 Les comptes nationaux et le SEC 2010 7 ème séminaire de la Banque nationale de Belgique pour enseignants en économie du secondaire Bruxelles, le 22 octobre 2014 Catherine RIGO Plan de l exposé Introduction

Plus en détail

Le Marché du à la consommation en Europe à fin 2007

Le Marché du à la consommation en Europe à fin 2007 Le Marché du Crédit à la consommation en Europe à fin 7 Une étude de SOFINCO Evry, le juin 8 Nicolas Pécourt Le crédit à la consommation en Europe Synthèse (/) Cette étude porte sur le marché du crédit

Plus en détail

Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d énergie

Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d énergie Matières plastiques: efficacité aux cours du cycle de vie Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d

Plus en détail

FÉDÉRATION HYPOTHÉCAIRE EUROPÉENNE

FÉDÉRATION HYPOTHÉCAIRE EUROPÉENNE FÉDÉRATION HYPOTHÉCAIRE EUROPÉENNE La Voix du Secteur Hypothécaire Européen La FHE est une fédération «produit» : Qui rassemble toutes les catégories de prêteurs hypothécaires de l UE Couvrant à la fois

Plus en détail

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 La garantie d un groupe solide Antin Epargne Pension Compagnie d assurance vie créée en 2001,

Plus en détail

Activités et résultats 2011

Activités et résultats 2011 Activités et résultats rci en bref RCI Banque est la captive financière de l Alliance Renault Nissan et assure à ce titre le financement des ventes des marques Renault, Renault Samsung Motors (RSM), Dacia,

Plus en détail

Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014

Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014 Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014 Qu est ce que la gestion active? Définition de Wikipédia La «gestion d'actifs», sous entendu d'actifs financiers (aussi

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

La Fusion et ITER ITER. Fusion dans les étoiles. Jean Jacquinot, NT et énergies de demain 3 déc 08_

La Fusion et ITER ITER. Fusion dans les étoiles. Jean Jacquinot, NT et énergies de demain 3 déc 08_ La Fusion et ITER Fusion dans les étoiles ITER 1 L énergie Le défi du siècle!! 2006 en Chine: + 105 GW, 90% charbon! Capacité élec tot en France: 107 GW, 78% nucléaire Le gaz et le pétrole disparaissent

Plus en détail

Dettes. emprunts. intérêts

Dettes. emprunts. intérêts Dettes emprunts intérêts 1 A qui emprunte les Etats pour financer leur dette? 2 possibilités : La monétisation directe, une situation où la Banque Centrale achète et met sur son bilan des quantités importantes

Plus en détail

CHIFFRES-CLÉS 2012-2013

CHIFFRES-CLÉS 2012-2013 CHIFFRES-CLÉS -2013 Febelfin asbl, la Fédération belge du secteur financier, qui a vu le jour en, rassemble en son sein cinq associations professionnelles financières : l Association belge des Banques

Plus en détail

Les énergies renouvelables en Europe vers un vrai départ en France?

Les énergies renouvelables en Europe vers un vrai départ en France? Les énergies renouvelables en Europe vers un vrai départ en France? Samuel Furfari Chef d unité adjoint s Commission européenne S. Furfari Commission européenne, 1 Bénéfices des énergies renouvelables

Plus en détail

ROYAUME DE BELGIQUE. Dette de l Etat Fédéral. Service Public Fédéral FINANCES. Administration générale de la Trésorerie

ROYAUME DE BELGIQUE. Dette de l Etat Fédéral. Service Public Fédéral FINANCES. Administration générale de la Trésorerie ROYAUME DE BELGIQUE Service Public Fédéral FINANCES Administration générale de la Trésorerie Dette de l Etat Fédéral Rapport annuel 2010 RAPPORT ANNUEL 2010 Service Public Fédéral Finances Administration

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 La crise actuelle est caractéris risée e par le grand nombre de marchés affectés s et par la diversité des canaux de contagion Les principaux canaux de contagion pour l ECE: Canal informationnel (sentiment

Plus en détail

Poursuite de la restructuration du groupe Dexia

Poursuite de la restructuration du groupe Dexia Information réglementée* Bruxelles, Paris, 20 octobre 2011 7h30 Poursuite de la restructuration du groupe Dexia Le conseil d'administration de Dexia s est réuni ce jour et a pris connaissance de l évolution

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit?

Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit? Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit? www.blog-audit.com Réforme de l audit : débat avec la communauté financière et les cabinets européens 23 mai 2012 Introduction Eric Seyvos Président Option

Plus en détail

La nouvelle frontière du marché de taux en euro? Réflexion sur une OAT à 50 ans. Février 2005

La nouvelle frontière du marché de taux en euro? Réflexion sur une OAT à 50 ans. Février 2005 La nouvelle frontière du marché de taux en euro? Réflexion sur une OAT à 50 ans 1. Le besoin d obligations à très long terme 2. L opinion des investisseurs 3. L approche de l AFT 1 1. Le besoin d obligations

Plus en détail

Pouvoir d achat des pensions en Europe

Pouvoir d achat des pensions en Europe Pouvoir d achat des pensions en Europe Février 2008 Avec la participation et collaboration de Marina Monaco Table des matières Introduction 3 1. Méthodologie 5 2. Aspects généraux 8 3. Les revenus des

Plus en détail

Espagne Opportunités d affaires pour les entreprises françaises

Espagne Opportunités d affaires pour les entreprises françaises Espagne Opportunités d affaires pour les entreprises françaises M. Javier Sanz PDG Paris, le 30 novembre 2009 5 1. Stabilité et potentiel de croissance Stabilité macro-économique et ouverture du commerce

Plus en détail

Qui détient les dettes dangereuses?

Qui détient les dettes dangereuses? 23 mars 21 N. 118 Qui détient les dettes dangereuses? Il est important de savoir qui détient les dettes à risque : pour savoir qui sera affecté en cas de défaut sur ces dettes, et si la structure de détention

Plus en détail

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Secretariat-General L'examen annuel de la croissance 2015: Le programme de la Commission pour la croissance et l'emploi est fondé sur trois piliers

Plus en détail

je vise des perspectives de rendement

je vise des perspectives de rendement assurance-placement je vise des perspectives de rendement en profitant du potentiel de fonds réputés life opportunity selection 3 dynamic AXA Belgium Finance (NL) Dans le contexte économique actuel, il

Plus en détail

ROYAUME DE BELGIQUE. Dette de l Etat Fédéral. Service Public Fédéral FINANCES. Administration générale de la Trésorerie

ROYAUME DE BELGIQUE. Dette de l Etat Fédéral. Service Public Fédéral FINANCES. Administration générale de la Trésorerie ROYAUME DE BELGIQUE Service Public Fédéral FINANCES Administration générale de la Trésorerie Dette de l Etat Fédéral Rapport annuel 2008 RAPPORT ANNUEL 2008 Service Public Fédéral Finances Administration

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Tarifs des principales opérations de placement en vigueur au 23-03-2015

Tarifs des principales opérations de placement en vigueur au 23-03-2015 I. SICAV Tarifs des principales opérations de placement en vigueur au 23-03-2015 Une vaste sélection de sicav est également négociable via Belfius Direct Net ou Belfius Direct Net Business. Si vous négociez

Plus en détail

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 23 octobre 214 1 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 1. Croissance mondiale contrastée 2. ZE : croissance et inflation revues en baisse 3.

Plus en détail

Quel SIG pour l Agence Ferroviaire Européenne? Paris, 3 juin 2010 Gilles Gardiol Unité Évaluation Économique

Quel SIG pour l Agence Ferroviaire Européenne? Paris, 3 juin 2010 Gilles Gardiol Unité Évaluation Économique Quel SIG pour l Agence Ferroviaire Européenne? Gilles Gardiol Unité Évaluation Économique 1 AGENCE(S), MODE D EMPLOI European Railway Agency - Agence Ferroviaire Européenne 2 Agences de l UE UNION EUROPÉENNE

Plus en détail

Informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2011. Inform Dettes publiques la pression se renforce

Informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2011. Inform Dettes publiques la pression se renforce Informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2011 Inform Dettes publiques la pression se renforce Swisscanto leader de la gestion d actifs Swisscanto figure parmi les plus

Plus en détail

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept.

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. 2007 Sommaire Objectifs et justification des politiques de soutien

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

européenne 5. Théorie des unions douanières en concurrence imparfaite 5.1. Introduction

européenne 5. Théorie des unions douanières en concurrence imparfaite 5.1. Introduction 5. Théorie des unions douanières en concurrence imparfaite 5.1. Introduction 4Théories classiques du commerce international ne s intéressent qu aux échanges de commerce unidirectionnels. 4Dans un secteur

Plus en détail

Emprunts d états Crise de la dette: comment en sortir?

Emprunts d états Crise de la dette: comment en sortir? COMMITTED TO YOU Coninco Master Class - Vevey 5 & 6 Novembre 2012 Emprunts d états Crise de la dette: comment en sortir? Michel Girardin Responsable de la recherche thématique Jean-Pierre Buchs Conseiller

Plus en détail

Le Conseil d administration de Dexia qui s est tenu le jeudi 5 février 2004 a pris connaissance du rapport d activité.

Le Conseil d administration de Dexia qui s est tenu le jeudi 5 février 2004 a pris connaissance du rapport d activité. Le 5 février 2004 COMMUNIQUE DE PRESSE Activité du groupe Dexia en 2003! Année record dans les services financiers au secteur public local! Reprise dans les services financiers de proximité! Encours de

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT septembre 2006 1 Énoncé de politique de placement (septembre 2006) 1. Objet de la politique Le présent document énonce la politique, approuvée par le ministre des Finances

Plus en détail

DETTE DE L ÉTAT FÉDÉRAL Rapport annuel

DETTE DE L ÉTAT FÉDÉRAL Rapport annuel ROYUE DE BELGIQUE Service Public Fédéral Finances dministration générale de la Trésorerie DETTE DE L ÉTT FÉDÉRL Rapport annuel 2005 R P P O R T N N U E L 2 0 0 5 RPPORT NNUEL 2005 Service Public Fédéral

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET Cette fiche élaborée par la commission économie du Parti de Gauche révèle les 4 "erreurs" fondamentales issues de l'argumentaire que Monsieur Lenglet a opposé à Jean-Luc Mélenchon lors de l'émission des

Plus en détail

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro?

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Document 1. L évolution des taux d intérêt directeurs de la Banque centrale européenne

Plus en détail

19 February/février 2009 COMMUNIQUE PR/CP(2009)009

19 February/février 2009 COMMUNIQUE PR/CP(2009)009 19 February/février 2009 COMMUNIQUE PR/CP(2009)009 Financial and Economic Data Relating to NATO Defence Données économiques et financières concernant la défense de l'otan News and information is routinely

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

DEXIA LONG SHORT CREDIT

DEXIA LONG SHORT CREDIT DEXIA LONG SHORT CREDIT DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE au 28 juin 2012 Fonds Commun de Placement de droit Français Société de gestion : DEXIA ASSET MANAGEMENT - 40 rue Washington 75008

Plus en détail

Financer en capital les entreprises innovantes

Financer en capital les entreprises innovantes Financer en capital les entreprises innovantes CDC Entreprises, acteur majeur du capital investissement pour les PME de croissance 18 Janvier 2011 Présentation au CAS Véronique JACQ CDC Entreprises dédiée

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

La protection sociale en Belgique :

La protection sociale en Belgique : La protection sociale en Belgique : données sespros 2009 1 La protection sociale en Belgique : données sespros 2009 Préface Après plus d un siècle d existence, l importance de la protection sociale dans

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 mars 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE BALANCE DES PAIEMENTS DE LA ZONE EURO (Janvier 2014) En janvier 2014, le compte de transactions courantes de la zone euro a enregistré,

Plus en détail

2 OCTOBRE 2015 Sommaire

2 OCTOBRE 2015 Sommaire OCTOBRE Ce document est disponible sur le site internet de la versions française et anglaise sur www.banque-france.fr Pays Code ISO Date d entrée dans la zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre Espagne

Plus en détail

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER?

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? La dette publique belge et les alternatives à l austérité 2012 Quelques questions 1. Pourquoi s intéresser à la dette publique? 2. D où ne vient pas la dette publique belge?

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 19 mars 2014 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

Fonds de prêts directs à l économie Prêts immobiliers commerciaux senior

Fonds de prêts directs à l économie Prêts immobiliers commerciaux senior 1 Fonds de prêts directs à l économie Prêts immobiliers commerciaux senior Intervenants 2 Jean-Marie Catala Groupama Asset Management Directeur du Développement Directeur Général Délégué Thibault de SAINT

Plus en détail

Compétitivité française : Quelques constats

Compétitivité française : Quelques constats Compétitivité française : Quelques constats Gilbert Cette Banque de France et Université d Aix-Marseille Gilbert Cette 1 Sommaire 1.1 Dégradation alarmante 1.2 Dégradation stoppée 1.3 En particulier vis-à-vis

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 Pascale Micoleau-Marcel Déléguée Générale de l IEFP La finance pour tous Sommaire 1/ De quoi parle-t-on? 2/ Pourquoi

Plus en détail

Différences de coût et d'accès aux produits pharmaceutiques dans l'ue

Différences de coût et d'accès aux produits pharmaceutiques dans l'ue DIRECTION GÉNÉRALE DES POLITIQUES INTERNES DE L UNION DÉPARTEMENT THÉMATIQUE A: POLITIQUES ÉCONOMIQUES ET SCIENTIFIQUES ENVIRONNEMENT, SANTÉ PUBLIQUE ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Différences de coût et d'accès

Plus en détail

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 50 BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG 2 Le secteur financier 1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 Le secteur financier 1.1 Le secteur bancaire 52 1.1.1 L évolution de l effectif dans le secteur bancaire

Plus en détail

Swisscanto (LU) Bond Invest Global High Yield. Edition pour la Suisse, l Allemagne, l Autriche, le Liechtenstein et le Luxembourg

Swisscanto (LU) Bond Invest Global High Yield. Edition pour la Suisse, l Allemagne, l Autriche, le Liechtenstein et le Luxembourg Swisscanto (LU) Bond Invest Global High Yield Edition pour la Suisse, l Allemagne, l Autriche, le Liechtenstein et le Luxembourg Le défi : Investir dans des obligations high yield Notion La capacité d

Plus en détail

Comptes financiers des agents non financiers. France Zone euro

Comptes financiers des agents non financiers. France Zone euro ANALYSE Comptes financiers des agents non financiers 3ème trimestre 213 mise à jour 28/2/214 Contact : DGS-DSMF sesof@banque-france.fr Sociétés non financières : financement Les flux nets d emprunts bancaires

Plus en détail

Nos retraites dans l économie de demain

Nos retraites dans l économie de demain ENAP Centre de recherche sur la gouvernance Colloque 30 mars 2014 Nos retraites dans l économie de demain ou la gestion du risque dans un environnement en mutation Denis Latulippe École d actuariat Environnement

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DE TUNISIE DETTE EXTERIEURE DE LA TUNISIE 2011

BANQUE CENTRALE DE TUNISIE DETTE EXTERIEURE DE LA TUNISIE 2011 البنك المركزي التونسي BANQUE CENTRALE DE TUNISIE DETTE EXTERIEURE DE LA TUNISIE 2011 DECEMBRE 2012 DETTE EXTERIEURE DE LA TUNISIE 2011 DECEMBRE 2012 SOMMAIRE Pages Introduction... 5 Endettement extérieur

Plus en détail

L Autriche. Plaque tournante entre l Ouest et l Est R&D : une chance à saisir?

L Autriche. Plaque tournante entre l Ouest et l Est R&D : une chance à saisir? L Autriche Plaque tournante entre l Ouest et l Est R&D : une chance à saisir? Hans Nagl ABA-Invest in Austria Carrefour Europe, 06.11.2013 Folie 1 Voilà sûrement votre vision de l Autriche Folie 2 Mais

Plus en détail

Crise de la Grèce, euro et perspectives Argumentaire

Crise de la Grèce, euro et perspectives Argumentaire Crise de la Grèce, euro et perspectives Argumentaire Le gouvernement grec a annoncé un plan de rigueur qui prévoit notamment de baisser le déficit public à 8,7% en 2010 avant de le ramener dans les limites

Plus en détail

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI UNE APPROCHE PEDAGOGIQUE DE L EVOLUTION DES AGREGATS MACROECONOMIQUES ET FINANCIERS Page 2. Le Risque de change dans les pays émergents Page 3. Les Rôles des Taux d Intérêts des Banques Centrales Page

Plus en détail

La zone euro et la crise des dettes publiques

La zone euro et la crise des dettes publiques La zone euro et la crise des dettes publiques Charles Wyplosz Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement, Genève Conférence SYZQUANT Genève le 23 novembre 2010 Dettes en 2010 (% PIB)

Plus en détail

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Commentaires de la Chambre des salariés 25 février 2014 Semestre européen Arsenal de six résolutions législatives («six

Plus en détail

HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014

HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014 HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014 1 I. Prêts garantis 1) Répartition par catégories de créance, par types de contrepartie et par types de garantie : Date des données :

Plus en détail

Endettement des sociétés non financières françaises : ne nous alarmons pas!

Endettement des sociétés non financières françaises : ne nous alarmons pas! Apériodique n 13/24 19 mars 2013 Endettement des sociétés non financières françaises : ne nous alarmons pas! Le taux d endettement des sociétés non financières (SNF), défini comme l endettement rapporté

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE EN BELGIQUE DONNÉES SESPROS 2O11

LA PROTECTION SOCIALE EN BELGIQUE DONNÉES SESPROS 2O11 LA PROTECTION SOCIALE EN BELGIQUE DONNÉES 2O11 Au niveau international et européen en particulier, les soins de santé et la vieillesse occupent le premier rang en matière de protection sociale. Les Etats

Plus en détail

Contrôle, surveillance et coopération administrative en Roumanie

Contrôle, surveillance et coopération administrative en Roumanie Contrôle, surveillance et coopération administrative en Roumanie Simona NEACȘU, inspectrice du travail Daniela Mircea, inspectrice du travail Tél. : 004021 302 70 54, E-mail : simona.neacsu@inspectiamuncii.ro

Plus en détail

Strasbourg, 15 April 2014 T-PD-BUR(2013)02 rev5

Strasbourg, 15 April 2014 T-PD-BUR(2013)02 rev5 Strasbourg, 15 April 2014 T-PD-BUR(2013)02 rev5 COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES A CARACTÈRE PERSONNEL (T-PD) ELEMENTS

Plus en détail