Annexe technique. Base de données du tableau de bord de l ONUDI. Exportations. Valeur ajoutée dans le secteur manufacturier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Annexe technique. Base de données du tableau de bord de l ONUDI. Exportations. Valeur ajoutée dans le secteur manufacturier"

Transcription

1 Annexe technique Base de données du tableau de bord de l ONUDI Exportations Source des données: Organisation des Nations Unies, base de données Commodity Trade Statistics (Comtrade). La classification technologique des exportations est fondée sur la Classification internationale type du commerce international (CTCI), révision 2 (tableau A.1). Ajustements des données: les données concernant les exportations se rapportent à 1985 et 1998, sauf pour l Afrique du Sud et le Panama (1986 plutôt que 1985) et l Éthiopie, le Malawi, le Sénégal, le Yémen et la Zambie (1997 plutôt que 1998). Les données concernant les exportations de Singapour en 1998 ont été révisées à la baisse de 40 % pour tenir compte des réexportations. Les données ont été ajustées pour tenir compte des réexportations pour: la Bolivie (produits de pointe en 1998), la République centrafricaine (produits d ingénierie de procédé à moyenne intensité de technologie en 1998), El Salvador (articles électroniques de pointe en 1985), le Guatemala (articles de pointe en 1985), la Jordanie (produits à moyenne et forte intensité de technologie en 1985) et le Mozambique, le Nigéria et l Ouganda (produits à moyenne intensité de technologie dans les trois cas en 1985). On ne disposait pas de données pour 1985 pour l Albanie, la Fédération de Russie, la République tchèque, la Roumanie, la Slovénie et le Yémen. Tableau A.1 Classification technologique des exportations selon la CTCI, révision 2 Type Sections, divisions ou groupes d exportations de la CTCI Basées sur les 01 (excl. 011), 023, 024, 035, 037, 046, 047, ressources 048, 056, 058, 06, 073, 098, 1 (excl.121), 233, 247, 248, 25, 264, 265, 269, 323, 334, 335, 4, 51, 512 (excl. 512 et 513), 52 (excl. 524), 53 (excl. 533), 551, 592, 62, 63, 641, 66 (excl. 665 et 666), 68 De faible intensité 61, 642, 65 (excl. 653), 665, 666, 67 (excl. de technologie 671, 672 et 678), 69, 82, 83, 84, 85, 89 (excl. 892 et 896) De moyenne 266, 267, 512, 513, 533, 55 (excl. 551), 56, intensité de 57, 58, 59 (excl. 592), 653, 671, 672, 678, technologie 711, 713, 714, 72, 73, 74, 762, 763, 772, 773, 775, 78, 79 (excl. 792), 81, 872, 873, 88 (excl. 881), 95 De forte intensité 524, 54, 712, 716, 718, 75, 761, 764, 77 de technologie (excl. 772, 773 et 775), 792, 871, 874, 881 Valeur ajoutée dans le secteur manufacturier TOTAL DE LA VALEUR AJOUTÉE DANS LE SECTEUR MANUFACTURIER Source de données: base de données de l ONUDI sur la comptabilité nationale. Ajustements des données: les données concernant le total de la valeur ajoutée dans le secteur manufacturier (VAM) se rapportent à 1985 et 1998 et sont fondées sur les statistiques de la comptabilité nationale établies par la Division des statistiques de l Organisation des Nations Unies, complétées par les statistiques nationales. Les valeurs manquantes ont été estimées sur la base du meilleur modèle économétrique. 167

2 VALEUR AJOUTÉE DANS LE SECTEUR MANUFACTURIER PAR SECTEUR Source de données: base de données de l ONUDI de statistiques industrielles. Ajustements des données: comme certains des pays de l échantillon seulement publient des statistiques industrielles conformes à la Classification nationale type de leur industrie, de toutes les branches d activité économique (CITI, révision 3), les données publiées selon la révision 3 ont été converties sur la base de la révision 2. Pour compléter les valeurs manquantes, la série de données n o 2 a été complétée par la série révision 3. Les données ont été estimées jusqu en 1998 sur la base du meilleur modèle économétrique. Les données ont ensuite été regroupées en fonction de la classification technologique de la CITI, révision 2 (tableau A.2). Comme les données publiées au niveau de la classification à quatre chiffres de la CITI ne permettent pas de séparer comme il convient les produits à moyenne et à forte intensité de technologie, la catégorie articles manufacturés à forte intensité de technologie n a pas été utilisée et les produits à moyenne et forte intensité de technologie ont été combinés en une seule catégorie. Les parts par secteur de la valeur ajoutée ont ensuite été calculées par rapport au total pour tous les secteurs de l industrie manufacturière. Les données concernant la VAM en fonction de la teneur en technologie se rapportent à 1985 et 1998 sauf pour: l Arabie saoudite (1989 et 1997), la Jamaïque (1996 plutôt que 1998 pour la VAM provenant de l exploitation de ressources), la Jordanie (1997 plutôt que 1998 pour la VAM provenant de l exploitation de ressources), Madagascar (1993 plutôt que 1998 pour la VAM provenant des produits à moyenne et forte et faible intensité de technologie), Maurice (1997 plutôt que 1998 pour la VAM provenant à moyenne et forte intensité de technologie et l exploitation de ressources), le Mexique (1994 plutôt que 1998 pour la VAM provenant des produits à Tableau A.2 Classification de la valeur ajoutée dans le secteur manufacturier selon la CITI, révision 2 Type d activité Divisions, principaux groupes ou manufacturière groupes de la CITI Basées sur les ressources 31, 331, 341, 353, 354, 355, 362, 369 De faible intensité de technologie 32, 332, 361, 381, 390 De moyenne intensité de technologie 342, 351, 352, 356, 37, 38 (excl. 381) De forte intensité de technologie 3522, 3852, 3832, 3845, 3849, 385 moyenne et forte intensité de technologie), le Pakistan (1996 plutôt que 1998 pour la VAM provenant des produits à faible intensité de technologie), la République centrafricaine (1993 plutôt que 1998 pour la VAM provenant de l exploitation de ressources), la République tchèque et le Nigéria (1995 plutôt que 1998 pour la VAM provenant des produits à faible intensité de technologie) et le Zimbabwe (1995 plutôt que 1998 pour la VAM provenant des produits à moyenne et forte intensité de technologie). l Albanie, l Éthiopie, la Fédération de Russie, la République tchèque, la Roumanie, la Slovénie et le Yémen. Note: les dates de compilation et définitions statistiques étant différentes, les chiffres relatifs à la valeur ajoutée par secteur provenant de la base de données de statistiques industrielles ne correspondent pas au total de la valeur ajoutée dans le secteur manufacturier publié dans les comptes nationaux. Recherche-développement financée par les entreprises productives Sources des données: les chiffres ont été calculés sur la base des données provenant de l UNESCO, Annuaire statistique 1994 et Annuaire statistique 1998; de l OCDE, Tableau de bord de la science, de la technologie et de l industrie 1999; de l Iberoamerican Network of Science and Technology Indicators ( des banques centrales; et d autres sources statistiques nationales et Lorsque des données n étaient pas disponibles pour ces années, il a été utilisé des chiffres se rapportant à l année la plus proche. Les chiffres pour les pays de l OCDE pour ont été calculés sur la base des données de l OCDE, Tableau de bord de la science, de la technologie et de l industrie Les chiffres pour les pays d Amérique latine ont été calculés sur la base des données provenant de l Iberoamerican Network of Science and Technology. l Albanie, Bahreïn, la Fédération de Russie, la République tchèque et la Slovénie. De nombreux pays, particulièrement en Afrique subsaharienne, ne publient pas de données sur la R-D 168 Rapport sur le développement industriel 2002/2003

3 financée par les entreprises productives. Étant donné la faiblesse des structures industrielles des pays en question, on a supposé que la R-D par habitant était négligeable. Entrées d investissements étrangers directs Sources des données: Banque mondiale, World Development Indicators 2000; CNUCED, World Investment Report 1995 et World Investment Report 1999; et sources statistiques nationales. Ajustements des données: les données se rapportent aux entrées annuelles moyennes d investissements étrangers directs pendant les périodes et Les données de 1998 pour l Afrique du Sud, l Arabie saoudite, Bahreïn et la Belgique proviennent de la CNUCED, World Investment Report Les données provenant de cette source peuvent se rapporter à des périodes ne correspondant pas exactement à et Les données concernant la province chinoise de Taiwan proviennent du Conseil pour la planification et le développement économiques, Taiwan Statistical Data Book l Albanie, Bahreïn, la Fédération de Russie, la Hongrie, le Nicaragua, la République tchèque, la Roumanie et la Slovénie. Paiements de redevances et droits de licence Sources des données: Banque mondiale, World Development Indicators 2000; banques centrales; et Fonds monétaire international, Balance of Payments Statistics Yearbook Jordanie (1994), Malawi (1994), Mozambique (1992), Ouganda (1997), Pakistan (1997), République centrafricaine (1992), Sénégal (1997), Sri Lanka (1995) et Zimbabwe (1994). Les données relatives aux balances des paiements provenant du Balance of Payments Statistics Yearbook 1999 du Fonds monétaire international et des rapports des banques centrales nationales ont été utilisées pour calculer les paiements de redevances et de droits de licence pour le Danemark, la province chinoise de Taiwan, la RAS de Hong Kong (Chine), la Suisse et la Turquie. Pour les pays qui ne publient pas de chiffres concernant leurs paiements de redevances et de droits de licence dans les statistiques relatives à leurs balances des paiements (Indonésie, Malaisie et Singapour), il a été calculé une valeur de substitution sur la base du ratio entre les paiements des redevances et les paiements afférents aux autres services de pays semblables. Pour la Malaisie et Singapour, on a supposé que les paiements de redevances représentaient 25 % des paiements afférents aux autres services (ratio semblable à celui de la province chinoise de Taiwan) et, pour l Indonésie, on a supposé qu ils étaient de 11 % (même ratio que pour la Thaïlande). Pour les pays ayant publié des données pour 1998 mais pas pour 1985, le ratio entre les paiements de redevances et les paiements afférents aux autres services en 1998 a été appliqué à Les données relatives aux paiements afférents à d autres services sont tirés du Balance of Payments Statistics Yearbook 1999 du Fonds monétaire international. l Albanie, la Fédération de Russie, la Hongrie, la République tchèque, la Roumanie, la Slovénie et le Yémen et Lorsque des données n étaient pas disponibles pour ces années, il a été utilisé des chiffres se rapportant à l année la plus proche. le Japon et l on a utilisé plutôt des données se rapportant à l année la plus proche (1984). Compétences Sources des données: UNESCO, Annuaire statistique 1994 et Annuaire statistique 1998; Banque mondiale, World Development Indicators 2000; et sources statistiques nationales. Les pays pour lesquels des données pour 1998 n étaient pas disponibles et pour lesquels il a été utilisé plutôt les données se rapportant à l année la plus proche sont les suivants: Albanie (1994), Algérie (1991), Bahreïn (1995), Cameroun (1995), Grèce (1997), Guatemala (1993), 1985 et (dernière année pour laquelle des données sont disponibles). Lorsque des données n étaient pas disponibles pour ces années, il a été utilisé des chiffres se rapportant à l année la plus proche. Annexe technique 169

4 L indice de Harbison-Myers pour 1985 n était pas disponible pour l Albanie, Bahreïn, la Fédération de Russie et la Slovénie. Des données concernant le nombre d étudiants de l enseignement supérieur technique n étaient pas disponibles pour l Albanie, Bahreïn, la Fédération de Russie, la République tchèque, la Slovénie et le Yémen. Les données concernant les sites Internet se rapportent à 2001 et proviennent de Telecordia Technologies. Les données concernant les technologies de l information et de la communication pour l Afrique qui ne sont pas disponibles dans les World Development Indicators 2001 de la Banque mondiale proviennent d African Internet Connectivity. Infrastructure Sources des données: les chiffres ont été calculés sur la base de données provenant de la Banque mondiale, World Development Indicators 2001; de l OCDE, Science, Technology and Industry Statistics ( statistics); de Telecordia Technologies ( com); et d African Internet Connectivity ( apc.org) et Lorsque des données n étaient pas disponibles pour 1998, on a utilisé des données se rapportant à l année la plus proche. Les pays pour lesquels des données concernant les lignes de téléphone en 1998 n étaient pas disponibles et pour lesquels il a été utilisé des données se rapportant à l année la plus proche, c est-à-dire 1997, sont: le Cameroun, le Guatemala, la Jamaïque, le Kenya, le Yémen et le Zimbabwe. Les pays pour lesquels des données concernant les téléphones mobiles en 1998 n étaient pas disponibles et pour lesquels il a été utilisé des données se rapportant à l année la plus proche sont:s le Cameroun (1997), le Ghana (1997), la Jamaïque (1996) et le Kenya (1997). Les données pour la province chinoise de Taiwan proviennent du Conseil pour la planification et le développement économiques, Taiwan Statistical Data Book Tableau de bord de la performance de l industrie Le tableau de bord de la performance de l industrie a été élaboré par l ONUDI en quatre étapes. Premièrement, il a été constitué une base de données sur les indicateurs industriels (production et facteurs) pour 1985 et 1998 pour autant de pays que possible. Les indicateurs ont été choisis en fonction de la disponibilité de données comparables d un pays à un autre. Pour l indice de performance compétitive de l industrie (IPC), il a été choisi quatre indicateurs de performance: VAM par habitant, exportations d articles manufacturés par habitant, part des activités à moyenne et forte intensité de technologie dans la production manufacturière et part des produits à moyenne et forte intensité de technologie dans les exportations d articles manufacturés. Deuxièmement, les indices individuels de performance l j,i ont été normalisés selon la formule générale Les pays pour lesquels des données concernant les ordinateurs en 1998 n étaient pas disponibles et pour lesquels il a été utilisé des données se rapportant à l année la plus proche sont: l Algérie (1997), le Cameroun (1995), le Ghana (1997), la Jordanie (1997), le Kenya (1997), Madagascar (1997), le Maroc (1997), le Mozambique (1997), le Nigéria (1997), l Ouganda (1997), la République-Unie de Tanzanie (1997), le Sénégal (1997), Sri Lanka (1997), le Yémen (1997) et le Zimbabwe (1997). Des données concernant les utilisations commerciales d énergie en 1985 n étaient pas disponibles pour l Albanie, Bahreïn, la Fédération de Russie, la Slovénie et le Yémen. où X j,i est la ième valeur de la jème de performance du pays. Le pays venant en tête du classement a par conséquent une note de 1 et le dernier une note égale à 0. Troisièmement, on a testé la possibilité de calculer un indice composite basé sur les quatre indicateurs de performance sélectionnés. Les corrélations positives et statistiquement significatives entre les quatre variables de performance ont confirmé qu un indice composite pouvait être construit comme variable de substitution pour la performance globale de l industrie. 170 Rapport sur le développement industriel 2002/2003

5 L indice IPC a été établi sur la base des valeurs normalisées des quatre indicateurs de performance selon la formule générale suivante: Pour simplifier encore plus, il a été choisi pour une valeur égale à l unité, et le résultat est la moyenne arithmétique simple de l 1,i, l 2,i, l 3,i et l 4,i. Ainsi, où l j,i est la ième valeur des quatre indices individuels, w n les pondérations accordées aux indices et un paramètre de contrôle de l impact des variations et des pondérations des indices individuels sur l indice IPC. Initialement, une pondération différente w j a été affectée à chaque indicateur de performance l j,i. Des tests de stabilité ont confirmé que des pondérations n affectaient pas vraiment le classement, de sorte qu une pondération égale a été affectée aux quatre indicateurs de performance. Avec w 1 = w 2 = w 3 = w 4 = 1, la formule générale est alors devenue la suivante: Analyse en grappes L analyse en grappes est une méthode statistique qui permet de constituer des groupes de cas relativement homogènes en fonction de leurs caractéristiques quantitatives. La version utilisée dans le rapport est l analyse en grappes à moyennes K, qui est utilisée pour regrouper un grand nombre d observations avec une distance euclidienne au carré (somme des différences au carré de toutes les variables) employée pour identifier un nombre spécifié de grappes. L algorithme utilisé pour déterminer la composition des grappes est fondé sur le tri centroïde le plus proche. Les valeurs obtenues pour chaque grappe sont simplement les valeurs moyennes normalisées des variables des cas regroupés. Cependant, les données présentées dans le rapport ont été dénormalisées pour indiquer des moyennes des valeurs réelles. Annexe technique 171

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT UNCTAD/ITE/IIT/2005/3 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT Genève COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT Études de la CNUCED sur les

Plus en détail

1 Indicateur du développement humain

1 Indicateur du développement humain 1 Indicateur du développement humain MESURER LE DÉVELOPPEMENT HUMAIN : ACCROÎTRE LES CHOIX... Taux Taux brut de Différence de d alpha- scolarisation Valeur de classement Espérance bétisation combiné (du

Plus en détail

Produits des privatisations (Millions de dollars de 1995) Dépenses de l'administration centrale (% du PIB)

Produits des privatisations (Millions de dollars de 1995) Dépenses de l'administration centrale (% du PIB) Dépenses de l'administration centrale Part du PIB (%) Entreprises d'état Part de intérieur brut (%) Produits des privatisations ( de 1995) Dépenses militaires Commerce (% du PIB à la PPA) Flux nets de

Plus en détail

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013 L atome pour la paix Conférence générale GC(56)/12 25 juillet 2012 Distribution générale Français Original : Anglais Cinquante-cinquième session ordinaire Point 12 de l ordre du jour provisoire (GC(56)/1

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne

Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne États Afghanistan Afrique du Sud Albanie (5) Algérie Andorre (4) Angola Antigua-et-Barbuda Arabie saoudite

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Pays 2 Intérêts 3 Dividendes 4 Redevances

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Fonds pour l environnement mondial COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL

Fonds pour l environnement mondial COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL Fonds pour l environnement mondial Conseil du FEM 8-10 novembre 2005 GEF/C.27/8 30 septembre 2005 Point 12 a) de l ordre du jour COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL Décision recommandée

Plus en détail

FÊTES NATIONALES Janvier Février Mars

FÊTES NATIONALES Janvier Février Mars FÊTES NATIONALES Janvier 1 er Andorre Fête de l'indépendance 1 er Cuba Fête de la libération 1 er Haïti Fête de l'indépendance (1804) 1 er Soudan Fête nationale 4 Myanmar Fête de l'indépendance (1948)

Plus en détail

4. Avantage comparatif de la pisciculture en eau douce

4. Avantage comparatif de la pisciculture en eau douce 37 4. Avantage comparatif de la pisciculture en eau douce Dans la présente section nous appliquons l approche ACR dans le cadre d une évaluation régionale de l avantage comparatif des pays pour l élevage

Plus en détail

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale Nations Unies A/63/473 Assemblée générale Distr. générale 8 octobre 2008 Français Original : anglais Soixante-troisième session Point 62 a) de l ordre du jour Élimination du racisme et de la discrimination

Plus en détail

Rapport du Conseil du développement industriel sur les travaux de sa trente-quatrième session

Rapport du Conseil du développement industriel sur les travaux de sa trente-quatrième session Distr. générale 19 septembre 2008 Français Original: anglais Conférence générale Treizième session 7-11 décembre 2009 Rapport du Conseil du développement industriel sur les travaux de sa trente-quatrième

Plus en détail

Cartes du monde. Carte 1 Composition des régions géographiques. Carte 2 Membres et Observateurs de l OMC

Cartes du monde. Carte 1 Composition des régions géographiques. Carte 2 Membres et Observateurs de l OMC VI. Cartes du monde Les cartes de ce chapitre fournissent des renseignements sommaires sur les Membres de l Organisation mondiale du commerce et leur activité commerciale. Carte 1 Composition des régions

Plus en détail

Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966

Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966 Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966 (voir significations des couleurs et des dates en fin de tableau) CIEDR Afghanistan 6 juillet 1983

Plus en détail

Choiseul. nergy Index. Synthèse. Classement 2014. Une étude annuelle de l Institut Choiseul, en partenariat avec KPMG

Choiseul. nergy Index. Synthèse. Classement 2014. Une étude annuelle de l Institut Choiseul, en partenariat avec KPMG Choiseul nergy Index Une étude annuelle de l Institut Choiseul, en partenariat avec KPMG Classement 2014 Synthèse Pascal Lorot Président de l Institut Choiseul L énergie est au cœur de la vie des femmes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 26 mars 2015 fixant par pays et par groupe les taux de l indemnité d expatriation,

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone Texte original Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone 0.814.021.3 Conclu à Montréal le 17 septembre 1997 Approuvé par l Assemblée fédérale le 6

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011)

CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011) CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011) Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 4 avril 1947. Situation

Plus en détail

La norme internationale pour les mesures phytosanitaires

La norme internationale pour les mesures phytosanitaires La norme internationale pour les mesures phytosanitaires 7 La norme internationale des Mesures phytosanitaires (NIMP 15) est relative à la réglementation applicable aux matériaux d emballages en bois qui

Plus en détail

DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT ETAT DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L ENFANT. Rapport du Secrétaire général

DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT ETAT DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L ENFANT. Rapport du Secrétaire général Distr. GENERALE E/CN.4/1994/83 30 novembre 1993 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMMISSION DES DROITS DE L HOMME Cinquantième session Point 22 a) de l ordre du jour provisoire DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Embargo 17 janvier 2013 Rapport des Nations Unies : L économie africaine rebondit en dépit d un ralentissement économique mondial Des liens commerciaux

Plus en détail

III. Commerce des services commerciaux

III. Commerce des services commerciaux III. Commerce des services commerciaux Les exportations de services commerciaux ont augmenté de 11 pour cent. Faits saillants de l évolution en 211: vue d ensemble Données commerciales Liste des tableaux

Plus en détail

CARTES À COMPLÉTER ET À ÉTUDIER

CARTES À COMPLÉTER ET À ÉTUDIER CARTES À COMPLÉTER ET À ÉTUDIER CANADA 1- Donne un titre à ta carte. 2- Colorie toutes les étendues d eau en bleu. 3- Situe et colorie de couleurs différentes les 10 provinces canadiennes sur la carte.

Plus en détail

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres C A N A D A (Etat au 1 er janvier 2014) Index Aperçu des effets de la convention contre les doubles impositions 1 Imputation forfaitaire d'impôt (cf. remarque sous ch. IV) 5 Formule 196 " NR 7 - R Aperçu

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

only ORANGE SRR non bloqué (mode libre)

only ORANGE SRR non bloqué (mode libre) Tableau de synthèse Comparatif Roaming Réunion 214 pays pour les forfaits non bloqués et 158 pays (voix et SMS) pour les forfaits bloqués. Offres soumises à conditions au 15/10/2012. Nécessite un mobile

Plus en détail

ARCHIVES DU BUREAU SÉCURITÉ D'APPROVISIONNEMENT

ARCHIVES DU BUREAU SÉCURITÉ D'APPROVISIONNEMENT ARCHIVES DU BUREAU SÉCURITÉ D'APPROVISIONNEMENT Répertoire numérique détaillé du versement 20150385 Pauline CALLENS Studia Conseil Première édition électronique Mention de note éventuelle Archives nationales

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

TARIFS VOIP A LA MINUTES

TARIFS VOIP A LA MINUTES TARIFS VOIP A LA MINUTES Tarif vers mobiles France : 0,14 HT/min vers tous les Gsm en France 24h/24 & 7j/7. Afghanistan Afrique du Sud Albanie Algérie Allemagne Andorre Angola Anguilla Antarctique Antigua

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 22 octobre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONFÉRENCE DES PARTIES Première session extraordinaire New York, 26 novembre 2007

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique TEXTE SIGNALE

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique TEXTE SIGNALE BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique TEXTE SIGNALE ARRÊTÉ fixant la liste des groupes d indemnité de résidence et modifiant les montants de l indemnité de résidence en application du décret

Plus en détail

XVI : DROIT COMPARE ET DROIT ETRANGER

XVI : DROIT COMPARE ET DROIT ETRANGER 1. XVI-0 > XVI-9 : DROIT COMPARE 0. REVUES 1. Revues législatives et de documentation 2. Revues de droit comparé 1. UNIFICATION DU DROIT 2. Droit civil 3. Droit commercial 4. Procédure civile 2. CONGRES

Plus en détail

Statistiques. Statistiques économiques et sociales mondiales en rapport avec le bien-être des enfants.

Statistiques. Statistiques économiques et sociales mondiales en rapport avec le bien-être des enfants. Statistiques Statistiques économiques et sociales mondiales en rapport avec le bien-être des enfants. NOTE GÉNÉRALE SUR LES DONNÉES PAGE 76 EXPLICATION DES SIGNES PAGE 76 CLASSEMENT DES PAYS SELON LEUR

Plus en détail

ACCORDS MULTILATÉRAUX

ACCORDS MULTILATÉRAUX ACCORDS MULTILATÉRAUX Accord relatif à l échange d informations sur la surveillance radiologique en Europe du Nord (2001) Cet Accord a été conclu par l Allemagne, le Danemark, l Estonie, la Finlande, l

Plus en détail

CONSEIL. Cent cinquante et unième session. Rome, 23-27 mars 2015. État des contributions courantes et des arriérés au 16 mars 2015

CONSEIL. Cent cinquante et unième session. Rome, 23-27 mars 2015. État des contributions courantes et des arriérés au 16 mars 2015 Mars 2015 CL 151/LIM/2 Rev.1 F CONSEIL Cent cinquante et unième session Rome, 23-27 mars 2015 État des contributions courantes et des arriérés au 16 mars 2015 Résumé Le présent document fait le point de

Plus en détail

Rapport mondial de suivi sur l éducation pour tous

Rapport mondial de suivi sur l éducation pour tous 0 Rapport mondial de suivi sur l éducation pour tous Sergey Maximishin/Panos Une classe du village géorgien de Zartsem, en Ossétie du Sud, dévastée durant la guerre d août. 98 TABLEAUX STATISTIQUES Tableaux

Plus en détail

Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du 4 janvier 2016

Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du 4 janvier 2016 Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du janvier 0 Qu il s agisse d un envoi lourd ou léger, urgent ou moins urgent, FedEx vous apporte la solution. Bénéficiez de prix compétitifs pour un service d

Plus en détail

B QUELQUES TENDANCES ET QUESTIONS COMMERCIALES

B QUELQUES TENDANCES ET QUESTIONS COMMERCIALES B QUELQUES TENDANCES ET QUESTIONS COMMERCIALES 1. Le commerce des textiles et des vêtements L Accord sur les textiles et les vêtements (ATV) est arrivé à expiration le 1er janvier 2005. L incidence que

Plus en détail

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS Préambule L AEENAP a pour mission de soutenir ses membres dans la réalisation de leur projet d études. La bourse pour stage non-rémunéré a été instituée

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU : REGLES APPLICABLES AUX CHERCHEURS ETRANGERS

IMPOT SUR LE REVENU : REGLES APPLICABLES AUX CHERCHEURS ETRANGERS IMPOT SUR LE REVENU : REGLES APPLICABLES AUX CHERCHEURS ETRANGERS Mai 2011 FnAK - Loredana Tassone-Mary Contributions : Association Chercheurs Etrangers à Nantes/Science Accueil à Orsay INFORMATIONS UTILES...

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015 Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage Secrétariat assuré par le Programme des Nations Unies pour l Environnement 44 ème Réunion du Comité Permanent Bonn,

Plus en détail

Rapport du Groupe de travail du cadre stratégique et du budget-programme sur sa soixante-dixième session

Rapport du Groupe de travail du cadre stratégique et du budget-programme sur sa soixante-dixième session Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 30 mars 2015 Français Original: anglais TD/B/WP/270 Conseil du commerce et du développement Groupe de travail

Plus en détail

information Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l Australie, la France et l Allemagne, principaux pays d accueil des étudiants mobiles

information Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l Australie, la France et l Allemagne, principaux pays d accueil des étudiants mobiles note d information Enseignement supérieur & Recherche 16.03 JUIN En 2012-2013, dans la zone OCDE, près de 3 millions d étudiants sont scolarisés en dehors de leur pays d origine. La mobilité internationale

Plus en détail

La compétitivité de l économie luxembourgeoise s améliore

La compétitivité de l économie luxembourgeoise s améliore IMD World Competitiveness Yearbook 2007 La compétitivité de l économie luxembourgeoise s améliore Selon le World Competitiveness Yearbook 2007, publié par l institut suisse IMD (International Institute

Plus en détail

TEXTES. diffusant la convention fiscale. Décret n 2005-1293 du 13 octobre 2005. Décret n 2002-1501 du 20 décembre 2002

TEXTES. diffusant la convention fiscale. Décret n 2005-1293 du 13 octobre 2005. Décret n 2002-1501 du 20 décembre 2002 C.N.A.V. LISTE DES AYANT PASSE DES CONVENTIONS FISCALES DESTINEES A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET VISANT LES PENSIONS VERSEES PAR LES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE ALBANIE Décret n 2005-93 du 13 octobre

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Institut de la statistique du Québec 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 Téléphone : (418)

Plus en détail

Migrations, faits et chiffres

Migrations, faits et chiffres Migrations, faits et chiffres 1 immigré, 3 fantasmes Ils nous envahissent Ils nous coûtent Ils nous prennent notre emploi 15 octobre 2011 Définitions Etranger n a pas la nationalité française, il peut

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 22 août 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE PÉRUVIENNE Pérou Principaux indicateurs, 2013 Population (en millions) 30,9 PIB (en G$ US courants) 206,5

Plus en détail

Financement national et extérieur

Financement national et extérieur CHAPITRE 3 Financement national et extérieur de l éducation Crédit photo : Ramasomanana/UNICEF Madagascar 2014 3.1 Introduction Ce chapitre donne un aperçu des ressources nationales et extérieures consacrées

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

f 'd'l,q ifrît Royoume du Moroc il : i +2'l 25.37.7 2.05,53

f 'd'l,q ifrît Royoume du Moroc il : i +2'l 25.37.7 2.05,53 Royoume du Moroc Minisière Délégué ouprès du Ministère de I'lndustrie, du Commerce, de l'lnvestissement et de I'Economie Numérique Chorgé du Commerce Extérieur Direction de la Politique des Echanges Commerciaux

Plus en détail

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005)

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005) INSTITUT INTERNATIONAL DU FROID Organisation intergouvernementale pour le développement du froid INTERNATIONAL INSTITUTE OF REFRIGERATION Intergovernmental organization for the development of refrigeration

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

organisations internationales)f

organisations internationales)f 0BOrdonnance de 1989 sur le droit d auteur (conventions et * organisations internationales)f Citation (du 17 mai 1989) 1. La présente ordonnance peut être citée comme l ordonnance de 1989 sur le droit

Plus en détail

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE GUIDE

Plus en détail

Quelle est la répartition entre investissements public et privé dans l éducation?

Quelle est la répartition entre investissements public et privé dans l éducation? Indicateur Quelle est la répartition entre investissements public et privé dans l éducation? En moyenne, dans les pays de l OCDE, 83 % du financement des établissements d enseignement proviennent directement

Plus en détail

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 Rédaction Thomas Antil du Québec Assistance technique Francine Lavoie du Québec Révision linguistique

Plus en détail

Tarif Tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion

Tarif Tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion Tarif Tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion Date : 1er octobre 2015 Les prix sont indiqués en euro hors taxes. La souscription à un contrat professionnel (Contrat Professionnel,

Plus en détail

Musique de patience. Sound Link Manager. Manuel d utilisation v1.0

Musique de patience. Sound Link Manager. Manuel d utilisation v1.0 Musique de patience Sound Link Manager Manuel d utilisation v1.0 1 Introduction Soundlink est le logiciel qui vous permet de configurer la musique de patience à l aide un PC sur un réseau local pour :

Plus en détail

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES UNITED NATIONS NATIONS UNIES DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES Liens entre l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) et le processus du Mécanisme

Plus en détail

Comment les indicateurs bibliométriques. nous renseignent-ils sur la production scientifique

Comment les indicateurs bibliométriques. nous renseignent-ils sur la production scientifique Bulletin de l ISU sur les statistiques de la science et de la technologie Numéro 2, septembre 2005 Comment les indicateurs bibliométriques nous renseignent-ils sur la production scientifique mondiale?

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

Se rendre à l'étranger ou Retourner au Japon accompagné d un enfant

Se rendre à l'étranger ou Retourner au Japon accompagné d un enfant Se rendre à l'étranger ou Retourner au Japon accompagné d un enfant Problèmes pouvant survenir en cas de déplacement d un enfant (Régimes juridiques étrangers et la Convention de La Haye) Ministère des

Plus en détail

Société de conseil et service international, notre entreprise a l ambition de servir de trait d union entre

Société de conseil et service international, notre entreprise a l ambition de servir de trait d union entre Société de conseil et service international, notre entreprise a l ambition de servir de trait d union entre nos clients (européens) et notre champ d activité international 33 avenue des Champs-Elysées,

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 24 septembre 2014 fixant par pays et par groupe le montant de l indemnité spécifique

Plus en détail

Evaluation du Climat des investissements à Madagascar. Résumé

Evaluation du Climat des investissements à Madagascar. Résumé Evaluation du Climat des investissements à Madagascar Résumé Qu est-ce que le climat des investissements et en quoi est-il important? Le climat des investissements est défini en termes opérationnels comme

Plus en détail

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 PRÉSENTATION CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 TOURS PRÉLIMINAIRES ER TOUR Equipe Match Equipe Aller Retour Liberia Lesotho 0 0 Kenya Comores 0 Madagascar Ouganda

Plus en détail

LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR

LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES SOUS-DIRECTION DES ETRANGERS ET DE LA CIRCULATION TRANSFRONTIERE Bureau de la circulation transfrontière et des visas DLPAJ/ECT/2 B/AB/N Paris;

Plus en détail

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années mondiales de services commerciaux 1995 1 179 milliards 2005 2 516 milliards 2014 4 872 milliards mondiales de marchandises Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture NATIONS UNIES UNEP/FAO/RC/COP.4/22 RC Distr. : Générale 22 mai 2008 Programme des Nations Unies pour l environnement Français Original : Anglais Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/48/INF/1 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 SEPTMBRE 2010 Assemblées des États membres de l OMPI Quarante-huitième série de réunions Genève, 20 29 septembre 2010 RENSEIGNEMENTS D ORDRE GENERAL Mémorandum

Plus en détail

REAVIE 2009. 14 au 16 octobre 2009

REAVIE 2009. 14 au 16 octobre 2009 REAVIE 2009 14 au 16 octobre 2009 1 1 Développer les activités Employee Benefits et Emprunteur à l international Atelier N 12 2 2 Les Assurance Collectives: un métier de plus en plus international Maturité

Plus en détail

Droits et autorisations

Droits et autorisations 2006 Banque internationale pour la reconstruction et le développement / Banque mondiale 1818 H Street NW Washington, D.C. 20433, États-Unis Téléphone : +1 202-473-1000 Site Web : www.worldbank.org Courriel

Plus en détail

C. Développement des chaînes de valeur mondiales

C. Développement des chaînes de valeur mondiales RAPPORT SUR LE COMMERCE MONDIAL 2014 C. Développement des chaînes de valeur mondiales La fragmentation de la production mondiale n est pas un phénomène nouveau, mais elle a pris de l importance avec le

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE (Version de Janvier 2015) ABIDJAN, 18-20 MARS 2015 Union Discipline Travail Version du 220115_09h00 1 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Plus en détail

- Par - La Direction Technique Chargée de la Comptabilité Nationale

- Par - La Direction Technique Chargée de la Comptabilité Nationale Collections Statistiques N 194/2015 Série E : Statistiques Economiques N 84 EVOLUTION DES ECHANGES EXTERIEURS DE MARCHANDISES DE 2004 A 2014 - Par - La Direction Technique Chargée de la Comptabilité Nationale

Plus en détail

Sélection de données statistiques

Sélection de données statistiques Sélection de données statistiques Ce travail de représentation de données concernant l éducation en Asie a été réalisé à l occasion du colloque «L éducation en Asie en 2014 : quels enjeux mondiaux?» organisé

Plus en détail

Appel vers un numéro de GSM

Appel vers un numéro de GSM Afghanistan 2,20 2,20 0,40 Afrique du Sud 2,20 2,20 0,40 Albanie 2,20 2,20 0,40 Algérie 2,20 2,20 0,40 Allemagne 1,05 0,75 0,40 Andorre 1,05 0,75 0,40 Angola 2,20 2,20 0,40 Anguilla 2,20 2,20 0,40 Antigua-et-Barbuda

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

Table des matières (1 de 4)

Table des matières (1 de 4) Le calepin Le commerce extérieur du Québec constitue un aide-mémoire sur les échanges de biens et de services du Québec. Cet outil réunit surtout des données sur les exportations et les importations et

Plus en détail

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement NATIONS UNIES TD Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. LIMITÉE TD/B/51/L.6 14 octobre 2004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONSEIL DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT Cinquante

Plus en détail

dossier de presse roumanie suisse singapour corse pays pays danemark hongrie pay jordanie mexique nouvelle zélande guatemala égypte allemagne mauric

dossier de presse roumanie suisse singapour corse pays pays danemark hongrie pay jordanie mexique nouvelle zélande guatemala égypte allemagne mauric albanie chili kenya france liban tanzanie syrie sénégal pérou roumanie suisse singapour corse pays pays danemark hongrie pay jordanie mexique nouvelle zélande guatemala égypte allemagne mauric israël pakistan

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015 CONSOMMATION MONDIALE D OLIVES DE TABLE La consommation mondiale d olives de table a été multipliée par 2,7 au cours des 25 dernières années, augmentant de 169,4 % durant la période 1990/91-2014/15. Dans

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quarante-neuvième session du Comité permanent Genève (Suisse), 22 25 avril 2003 SC49 Doc. 18 Interprétation

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Tableaux statistiques

Tableaux statistiques Tableaux statistiques Statistiques économiques et sociales sur les pays et zones du monde, se rapportant en particulier au bien-être des enfants. Aperçu général...94 Note générale sur les données...94

Plus en détail

Point 6a de l ordre du jour CX/EXEC 12/66/6

Point 6a de l ordre du jour CX/EXEC 12/66/6 F Point 6a de l ordre du jour CX/EXEC 12/66/6 PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ EXÉCUTIF DE LA COMMISSION DU CODEX ALIMENTARIUS Soixante-sixième session Siège de l OMS, Genève

Plus en détail

Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du 4 janvier 2016

Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du 4 janvier 2016 Nouveaux tarifs FedEx Effectifs à partir du janvier 0 Qu il s agisse d un envoi lourd ou léger, urgent ou moins urgent, FedEx vous apporte la solution. Bénéficiez de prix compétitifs pour un service d

Plus en détail