Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion. Mobilisation de l épargne et stratégie d intervention sur les Marchés Financiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion. Mobilisation de l épargne et stratégie d intervention sur les Marchés Financiers"

Transcription

1 Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion Mobilisation de l épargne et stratégie d intervention sur les Marchés Financiers

2 Point de vue sur l épargne au Maroc 2

3 D importants investissements sont à envisager pour le Maroc afin de soutenir la croissance et favoriser le développement du pays Pour sécuriser la croissance de son économie le Maroc fait face à d importants besoins d investissement sur les prochaines années 10% 8% 6% Croissance annuelle du PIB marocain % 6,3% 7,8% 5,6% Volumes des investissements Md MDH % ,8% 5,2% 180 4% 2% 3,3% 3,0% 2,7% 3,2% % e Les performances de l économie marocaine révèlent une cyclicité significative due à une forte dépendance aux performances du secteur agricole e 2010e 2011e 2012e 2013e Exemples de programmes d investissements significatifs Tanger Med, Plan Azur Généralisation de l assurance Maladie Obligatoire Plan Maroc Vert pour l agriculture Plan Biladi pour le Tourisme Intensification du programme autoroutier Pour assurer une croissance annuelle de 5,5%, le Maroc devra générer des investissements de l ordre de 31% du PIB sur les 5 prochaines années, notamment dans les infrastructures, l éducation et la santé Sources : Global Insight database, Haut Commissariat au Plan 3

4 alors que les capacités de financement* sont en baisse et que les sources de financement internationales sont plus difficiles à mobiliser De gros investissements qui nécessitent plus d épargne Solde Épargne - Investissements En % du PIB +2,1 +2,2 +2,7 0-1,2-2,4 30,5 28,4 32,2 30,0 32,2 29,5 32,4 32,4 30,9 36,3 28,1 32,6 29,3 La croissance des investissements exige plus d efforts sur la mobilisation de l épargne, 34, e 2010e Epargne Investissement Deux solutions peuvent être envisagées, l accroissement de l épargne intérieure et le recours accru aux financements extérieurs dans un contexte où le financement extérieur se raréfie et devient de plus en plus cher Le Maroc se trouve confronté à un contexte tendu sous l effet de trois facteurs : Une crise de liquidités au niveau mondial Une concurrence entre pays émergents pour l accès aux liquidités disponibles Une vigilance accrue des investisseurs sur la qualité des contreparties, y compris étatiques, et un renchérissement du coût de la dette Les pays émergents doivent donc s appuyer davantage sur des sources de financements internes Au-delà de l aspect conjoncturel, la mobilisation de l épargne domestique est un facteur clé du développement du système financier de pays émergents comme le Maroc La mobilisation de l épargne apparaît ainsi comme l un des principaux enjeux à court terme pour le développement et la modernisation de l économie marocaine * Capacité de financement = épargne nationale brute (épargne intérieure et extérieure) - investissements 4

5 L enjeu de mobilisation de l épargne est d autant plus fort que le dynamisme des flux MRE est impacté par la crise Les flux MRE ont été les principaux contributeurs de la croissance de l épargne depuis Ventilation de l épargne nationale brute % du PIB nominal L amélioration du niveau global d épargne constatée depuis 2004 (+2,8% par an) est essentiellement imputable à l accroissement des flux MRE TCAM Épargne extérieure +9% Épargne intérieure 0% mais commencent toutefois à montrer des signes d essoufflement Les transferts MRE sont attendus en fort ralentissement en lien avec la dégradation de l environnement économique La France et l Espagne connaissent une récession importante depuis 2009 Ces deux pays représentent 51% des flux MRE à destination du Maroc 1 Au-delà de la dégradation de leur situation économique, les MRE risquent également de privilégier les solutions d épargne proposées dans leurs pays de résidence où ils sont de plus en plus sollicités Par ailleurs, il existe un risque que l épargne domestique qui est très liquide soit partiellement consommée dans l hypothèse d une dégradation de la conjoncture économique La mobilisation accrue de l épargne passe donc par des actions tant de développement sur le plan domestique que de captation accrue des avoirs des MRE 1. Etude AFD, janvier 2008 Source: Bank Al Maghrib, Haut Commissariat au Plan 5

6 Pour répondre aux besoins de financement futurs, l épargne domestique doit donc être davantage mobilisée mais aussi restructurée vers des supports long terme L épargne marocaine est essentiellement liquide Épargne institutionnelle OPCVM Placements à vue et court terme (dont 5% livrets CEN) Avoirs liquides 22% 5% 24% 49% Maroc 1 Épargne moyen et long terme Épargne liquide 17% 53% 30% France 73% de l épargne marocaine est liquide (contre 30% en France) 1 Titres long terme (actions, obligations, OPCVM) Épargne contractuelle (PEL, PEP, ass. Vie) Épargne liquide (DAV, livrets, DAT, monétaires, TCN) alors que les besoins de financement sont principalement à long terme Une épargne marocaine particulièrement liquide et stable La crise actuelle de liquidité pourrait remettre en cause cette stabilité, voire entraîner une ponction de cette épargne face aux difficultés économiques Une attractivité de cette épargne qui repose sur le taux servi, qui est un levier potentiellement menacé dans un contexte de baisse des taux D autres mécanismes (comme l incitation fiscale) peuvent permettre de pérenniser l avantage client Un enjeu important de réorientation de l épargne stable vers des supports long terme Une part importante des investissements est destinée aux projets long terme (infrastructures, tourisme, éducation ) La sécurisation du financement à long terme est citée comme principale contrainte pour 80% des entreprises marocaines Le Maroc est entrain de créer les conditions d une meilleure mobilisation et d une restructuration de l épargne vers les supports long terme par la mise en place d un dispositif efficace 1. Pour le Maroc, données 2005, source : BKAM. Pour la France, données 2006, source : Banque de France 6

7 Une volonté affichée de développer l épargne de long terme et de moderniser le système financier Un effort de développement relatif relayé par le cadre réglementaire Pour l épargne liquide, un manque d attractivité et de diversité de l offre qui se limite essentiellement au livret CEN, distribué par Barid al Maghrib et qui est encore faiblement diffusé auprès de la population Une diffusion du Livret CEN inférieure à celle des produits équivalents Encours des livrets, en % du PIB national 7,5% Nombre de livrets, en % de la population totale 71% Un cadre incitatif est mis en place Un intérêt limité des épargnants et des salariés pour la constitution d une épargne contractuelle moyen/long terme L épargne est essentiellement investie dans des supports liquides et dans l immobilier Une évolution vers des offres d épargne plus attractives notamment pour l épargne logement Lancement du PEL et du PEE: deux produits d épargne LT avec des incitations fiscales <0,1% 8,5% Maroc Livret CEN France Livret A Maroc Livret CEN France Livret A La mise en place d un cadre réglementaire et fiscal adapté pourrait donner davantage d attractivité aux produits 7

8 Présentation du Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion 8

9 La Caisse de Dépôt et de Gestion Une institution financière créée sous forme d établissement public par Dahir portant loi du 10 févier 1959 dont la mission originelle est de recevoir, conserver et gérer des ressources d épargne qui requièrent une protection spéciale Raison d être : la Canalisation, la Protection et la Gestion des fonds d épargne et des dépôts réglementés et/ou sous mandat ; la Gestion des organismes de prévoyance et de retraites. Principes directeurs et facteurs de légitimité d intervention : Stabilité Institutionnelle ; Neutralité ; Sécurité Rentabilité financière à moyen / long terme ; Liquidité ; Contribution au développement économique et social du pays ; Ces principes constituent la vocation de la CDG en tant que «tiers de confiance» dans la gestion des fonds d épargne et dépôts. 9

10 Un rôle structurant durant les 50 années de son existence et une phase récente d expansion rapide Création et installation ( ) Maturation et structuration ( ) Consolidation et diversification ( ) Expansion et Filialisation (Depuis 2000) Création de la Caisse Moteur du développement Rôle important dans la Expansion et pour mobiliser et territorial (zones maturation des marchés croissance importantes sécuriser l épargne Amorce industrielles, immobilier, ) financiers Diversification des Clarification des métiers en filialisant d accompagnement de Financement de l Etat et investissements certaines activités secteurs prioritaires : immobilier et tourisme appui aux entreprises publiques Mandat de restructurer certaines institutions Rôle moteur dans les grands projets Participation à la Création de sociétés (CIH, ) structurants du pays création d institutions d investissement financières Développement de l épargne et de la prévoyance Un investisseur institutionnel présent dans plusieurs métiers et accompagnateur des politiques publiques 10

11 Le Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion Villes nouvelles : Zenata, Anfa Renouvellement urbain : Avenue Royale, La Marina de Casablanca Banques, Finance & Assurances Fipar Holding : Méditel,TMSA, TUI, Lydec, Colorado, Médi1 Sat Banque de détail : CIH Logement social : Douar el Koura Mers el Kheir Opportunités d affaires Développement Territorial et Durable Orientations nationales CDG ETABLISSEMENT PUBLIC Dépôts réglementés Dépôts Consignations Services gérés RCAR CNRA Aménagement de zones industrielles et touristiques : Jorf Lasfar, Sbata, Gueznaya, Aguedal, Chrifia, Ghandouri Grandes infrastructures Ingénierie : Novec Économie du savoir : Université Internationale de Rabat Filière bois : Sylviculture et industrie du papier Infogérance : Joint venture EDS Gestion de Fonds : Acamsa, Sindibad, Carbone, Jaïda CDG Capital : Actions : 11 Mrds Dhs Obligations : 43 Mrds Dhs Restructurations Titrisation : Maghreb Titrisation Financement PME-PMI : Garantie Financement : Crédit à la consommation Crédit Bail Autres métiers Off-shoring : Casanearshore, Technopolis 11

12 Cartographie des Filiales et Participations BANQUE, FINANCE ET ASSURANCE FONDS D'INVESTISSEMENT Assurances Banques Immobilier et Tourisme Fonds régionaux Capital Risque Fipar Holding Fipar International SCR 94,4% Atlanta 39,62% CIH 67% Maghreb Titrisation 26%CDG-24%CIH-8%CDGK MCM 65% Foncière Chellah Arribat Center Igrane 15,87% Régional Gestion 15,87% Fonds ACAMSA 55,56% Fonds CapMezzanine 28,57% Médi1Sat 50,31% RTM 47,62% EQDOM 9,35% Véolia Maroc 9% Club Med 9,70% Vivendi 0,51% Sanad Sociétés de financement CMM 99,07% CDG Capital Gestion CDG Capital Real Estate CDG Capital Private Equity CDG Capital Crédit Agricole 10% Attijariwafabank 1,74% MADAEF Sté Med Resort New Marina Casa FIRO 7,17% Firogest 7,17% Forêt-Carbone Fonds Sindibad 20,8% Fonds amorçage Sindibad Upline Technologies 20% MEDITEL 32,41% Crown Packaging Maroc 30,87% LYDEC 19,75% CIMAR 8,84% Stokvis 4,95% CNIA Saada 4% TCM TUI 5% FG PME CMM 25% Maroc Leasing 31% Jaïda 45% CDG Capital Bourse 73,34% CDG Capital Infra BMCE 9,09% Autres MFB 17% BNDE 30% Sai Mdiq SIM 94,87% SDRT 85% Fonds Maroc Forêts 50% Fonds Carbone 50% Fonds Oléa Capital x% Averroes Finance 9,02% Infrastructures InfraMed Infrastructure 5,2% Oil&Gas Inv.Fund 19,14% Colorado 15% Air Liquide Maroc 11,12% Afriquia SMDC 3,33% Sofac 40,96% Dar Ad Damane 0,67% Fonds de garantie DAD 1% Fonds A6 Immobilier y% InfraMaroc MSIN 10% DEVELOPPEMENT TERRITORIAL AUTRES CDG DEVELOPPEMENT Loterie Nationale SHRA Incubation et Aménagement Développement Grands projets Gestion des services Participations et coquilles UIR 67% SHN Casashore Dyar Al Mansour CGI 79,14% AUDA Exprom SOMADET Foncière UIR 53% HP-CDG IT Services Maroc 49% Technopolis Fes Shore MED Z Dream Resort Al Manar 70% RGF Dyar Al Madina 83,68% ZENATA Jnan Saiss CG Park Maroc Tourist CIVAC SAMAZ 42,53% WIFAQ 67,98% Holdco 75,66% Mdina Bus 34% Méditel 17,59% Nemotek Technologies 90% Creative 85,95% SAMEVIO 70% MAJOR 50% Sothermy 95,26% AVILMAR Resort Co 42,60% Tanger City Andalous Lafarge 5,04% SAVCI 34% Immolog 50% GIE AVVB 50,64% Sonadac 59,51% Filière bois MITC 17,5% Mamounia 12,07% Holcim 5,01% SOGEPOZ 15% Oued Fes 34% Camerounaise des eaux (34% MEDZ-1% Novec) NOVEC 91,21% Ingeplan 65% SEPGB 50% AMWAJ 20% Al Sharq 50% SDRT Immo 50% Exploitation hotelière SOGATOUR SMIT (ex-snabt Tanger) 15% Patrilog 50% Oued Chbika 35% SEM Témara Développement 49% Casa Développement 49% Aiglemer SFCDG 70% Cellulose du Maroc 62,7% Eucaforest Med Paper 25,1% CDM-10,9% CDG SOGEPIB 10% Sotoram 6,54% SMCEI 6,25% ADM 0,41% Marocaine des jeux & des sports 10% Maroclear 10% Surgelés du Loukkos 8% SWIFT 1 action ONA 2,70% Casablanca Transport 2,54% TMSA 0,12% ADER Fès 1 action 12

13 Organisation Métiers Banque d Investissement Intermédiation boursière Gestion collective Capital Investissement Gestion de fonds immobiliers et touristiques Titrisation Banque, finance & assurances Société d investissement Dépôts et Épargne Dépôts Consignation Prévoyance et retraite Développement territorial & durable Aménagement & Développement Urbain Promotion et développement immobilier Infrastructures Banque Commerciale Leasing Crédit à la consommation Assurances Réassurances Dépôts Consignations Services aux Collectivités Locales Autres Société de garantie 13

14 Raison d être : Mobilisation & Gestion de l Épargne La mobilisation de l épargne à long terme et son articulation sur des emplois utiles pour le développement du pays constitue la raison d être et la mission première du Groupe CDG. Mobilisation de l épargne à long terme Livrets d épargne Fonds de retraite Dépôts des professions juridiques Consignations Une préoccupation nationale au cœur des missions de la CDG Rôle d articulation Ressources-Emplois - Centralisation des ressources - Utilité et impact des fonds déposés Marchés financiers infrastructures Développement des territoires Financement de l entreprise Logement Financement d emplois utiles pour le développement économique du pays Le pays admet des besoins de financement importants (infrastructures, énergie, utilités, collectivités, ) et pour lesquels le Groupe CDG crée des véhicules de financement adaptés. 14

15 Raison d être : Mobilisation & Gestion de l Épargne Un leadership historique Gestion des fonds d épargne réglementés Gestion d actifs pour compte de tiers 57 GDH de dépôts 150 GDH d encours sous gestion & 94 GDH pour les Fonds de Retraites et Prévoyance (CNRA/RCAR) compris dans les 150 GDH sous gestion à CDGK- Chiffres au 31/12/10 15

16 Raison d être : Mobilisation & Gestion de l Épargne Gestion des fonds d épargne réglementés 56,7 La CDG, à travers le Pôle Gestion de l Epargne, centralise et gère, sur mandat d État, une part importante de l épargne nationale. 46,4 53,1 Consignations Professions Juridiques Autres Fonds Institutionnels La CDG est également en charge de la gestion des fonds protégés par la loi Fonds d Epargne Nationale Fonds de Réserve de Sécurité Sociale Evolution et répartition des encours numéraires cumulés par segment (Mrds DH) 16

17 Raison d être : Mobilisation & Gestion de l Épargne Gestion des fonds de prévoyance et de retraite 83,2 79,9 80,0 La CDG, à travers le Pôle Prévoyance, intervient également dans le domaine de la retraite et de la prévoyance via la CNRA et le RCAR Fonds RCAR La CDG, par le biais du RCAR, détient plus de 50% des fonds du secteur de de la retraite au Maroc 11,0 3,5 3,8 Fonds CNRA Evolution des fonds de retraites et prévoyance par organisme géré (Mrds DH) 17

18 Raison d être : Mobilisation & Gestion de l Épargne A travers l animation des marchés financiers Constats Les marchés financiers entament une étape de maturation et rentrent dans une phase de désintermédiation très importante pour le financement de l économie La CDG, à travers CDG Capital, est un acteur majeur dans la dette de Trésor : 1er Intermédiaire en Valeurs de Trésor (IVT) primaire et secondaire (parts de marché respectives de 24 et 23%) La CDG, à travers CDG Capital, est un acteur majeur dans les émissions obligataires dettes privées: structuration et distribution. Participer à la maturation des marchés en étant à la fois un grand investisseur avisé et un animateur «responsable» des marchés des capitaux (aussi une implication forte dans l émergence de la place financière de Casablanca) Rôle Jouer un rôle important dans l innovation pour aider le marché à se développer de manière rapide, saine et durable. Veiller à faire émerger de nouveaux produits : Prêt/emprunt de titres, marché de dette privée, cotation électronique de la dette publique, instruments de couverture, Jouer un rôle important dans le développement du «Capital Investment» (ie Private Equity, Infrastructure, Real Estate) en créant des structures innovantes 18

19 Structure du Portefeuille (Fin 2010) Obligations (souveraines et privées) Actions & participations Monétaire Prêts Structure du portefeuille global 19

20 Raison d être : Mobilisation & Gestion de l Épargne A travers son rôle dans le financement des PME CDG Capital Equity gère, entre autres, 3 fonds destinés aux PME : Fonds de Private Equity Fonds Sindibad : 30 MDH investis dans 9 entreprises en phase d amorçage, dans les secteurs des télécommunications, des biotechnologies, de la construction, des technologies vertes et de la presse Fonds ACAMSA : 150 MDH investis dans 9 PME marocaines innovantes et à fort potentiel de développement Fonds CapMezzanine : d une taille cible de 300 MDH, il est actuellement en phase d investissement dans des PME, essentiellement dans le secteur du textile, des BTP et de l offshoring Caisse Marocaine des Marchés Filiale de la CDG, elle intervient auprès des PME notamment à travers : La garantie des crédit d investissement La garantie des apports en fonds propres ou quasi-fonds propres Le fonds de promotion de l enseignement privé Le fonds de promotion des investissements des Marocains Résidents à l Etranger Chiffres au 31/12/10 20

21 Raison d être : Mobilisation & Gestion de l Épargne A travers son rôle dans la promotion des moyens de financement INFRAMAROC Maghreb Titrisation Fonds dédié à l investissement en Infrastructures Au Maroc Le premier établissement marocain spécialisé dans l ingénierie financière et la gestion de tout fonds de placements collectifs en titrisation; Taille du fonds: 3Md MAD. Champs d action: investissement principalement dans des projets nouveaux «greenfield» dans les se c t eu r s de l én e r g i e, du t r a n sp o rt et d e s infrastructures urbaines ou des actifs existants avec un projet de développement. Stratégie: investissement en fonds propres, quasi fonds propres ou mezzanine sur le marché marocain avec possibilité de co-investissement à hauteur de 20% du fonds au côté d Inframed dans les autres pays de l UMA. C r é é e en a v r i l , M a g h r e b T i t r i s a t i o n est aujourd hui le leader régional de la titrisation, avec des réalisations au M aroc, T unisie et en Afrique de l Ouest. M a g h r e b T i t r i s a t i o n o f f r e d e u x f a m i l l e s de p r o d u i t s s t r u c t u r é s pour r é p o n d r e au m i e u x a ux b es oins en f inancem en t de ses cli en ts et de leurs objectifs stratégiques: 1 - La t i t r i s a t i o n h o r s b i l a n d i t e «h o r s b i l a n» Cette technique permet une cession parfaite des créances en les faisant sortir définitivement du bilan de l établissement initiateur pour figurer dans celui du fonds de titrisation ( FPCT). 2- La titrisation dans le Bilan dite «dans le bilan» Cette technique répond aux besoins des clients et prospects qui souhaitent mobiliser un financement adossé tout en maintenant les créances dans leurs bilans pour des raisons de parts de marché, taille du bilan 21

22 Principaux indicateurs consolidés 2010 (en Millions) MAD EUR Total Bilan PNB Résultat net Périmètre de consolidation 122 entités Résultats en Millions de DH 22

23 Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion Mobilisation de l épargne et stratégie d intervention sur les Marchés Financiers

Cas de la Caisse de Dépôt et de Gestion

Cas de la Caisse de Dépôt et de Gestion Session 1 Financements publics : Mobiliser d avantage les ressources domestiques Cas de la Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc Ali Bensouda Directeur du Pôle Dépôts et Consignations Sommaire Situation

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT

CAPITAL INVESTISSEMENT Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion CAPITAL INVESTISSEMENT FINANCEMENT DE PROJETS DE CREATION D ENTREPRISE AU MAROC Paris 23 mai 2006 Amine Benhalima Le Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion, une institution

Plus en détail

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances Association internationale de la sécurité sociale Colloque des directeurs d'institutions de sécurité sociale des pays francophones d'afrique Limbé, Cameroun, 28-30 janvier 2004 Investissement des réserves

Plus en détail

Présentation CD2E 26 MAI 2010. Présentation CD2E

Présentation CD2E 26 MAI 2010. Présentation CD2E Présentation CD2E 26 MAI 2010 1 1 Le Groupe Finorpa q Le groupe FINORPA, aujourd hui q Nos spécificités q Les objectifs de nos outils financiers q Les chiffres clés 2 2 Finorpa, aujourd hui Présentation

Plus en détail

Résultats annuels-2013

Résultats annuels-2013 Mars 2014 Publications du jour COMPAGNIE DE TRANSPORT CA 2013 REX 2013 RNPG 2013 AU MAROC (CTM) 507 MDH 7,3% 39,5 MDH 17,0% 35 MDH 49,4% En dépit d une forte concurrence sur le marché du transport au Maroc,

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

DISPOSITIFS DE LA CCG EN FAVEUR DES TPME POUR L ACCES AU FINANCEMENT. Avril 2015

DISPOSITIFS DE LA CCG EN FAVEUR DES TPME POUR L ACCES AU FINANCEMENT. Avril 2015 DISPOSITIFS DE LA CCG EN FAVEUR DES TPME POUR L ACCES AU FINANCEMENT Avril 2015 POURQUOI LA GARANTIE INSTITUTIONNELLE? Situation A Primauté du marché le marché est parfait se régule par lui-même Situation

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E Une plateforme industrielle intégrée de nouvelle génération pour renforcer l attraction régionale de Nouaceur Sommaire 1. Lancement par Sa Majesté le Roi de la plateforme industrielle intégrée de nouvelle

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

Présentation des Résultats au 30 juin 2013. Conférence de presse du 23 Septembre 2013

Présentation des Résultats au 30 juin 2013. Conférence de presse du 23 Septembre 2013 Présentation des Résultats au 30 juin 2013 Conférence de presse du 23 Septembre 2013 0 Sommaire Contexte et faits marquants Activité commerciale Présentation 19 avril 2006 Résultats consolidés au 30 juin

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Communication Financière. 04 juin 2013

Communication Financière. 04 juin 2013 Communication Financière 04 juin 2013 1 Sommaire Présentation de l ATB Le groupe ATB ATB trente ans de croissance Stratégies, performances et fondamentaux de la décennie Performances de 2012 Axes de développements

Plus en détail

Casablanca finance city

Casablanca finance city Casablanca finance city Introduction : Aujourd hui les pays en vois de développement ont libéralisé leurs économies et ils ont mis en place un ensemble de mesures attractives pour attirer les investisseurs

Plus en détail

Présentation des Résultats au 31.12.2014. Conférence de presse du 17 Mars 2015

Présentation des Résultats au 31.12.2014. Conférence de presse du 17 Mars 2015 Présentation des Résultats au 31.12.2014 Conférence de presse du 17 Mars 2015 Sommaire Contexte et faits marquants Activité commerciale Résultats consolidés au 31.12.2014 Résultats sociaux au 30.12.2014

Plus en détail

Fonds Igrane, un levier d investissement pour la Région Souss Massa Drâa

Fonds Igrane, un levier d investissement pour la Région Souss Massa Drâa Fonds Igrane, un levier d investissement pour la Région Souss Massa Drâa Édito Plan de la Région Souss Massa Drâa Pourquoi le Fonds Igrane? Qui sont les promoteurs du Fonds Igrane? Fiche signalétique du

Plus en détail

avec La Région s engage et pour l emploi

avec La Région s engage et pour l emploi avec La Région s engage pour le financement des PME et pour l emploi 2 Financer les projets des petites et moyennes entreprises La Banque Publique d Investissement Pays de la Loire a été inaugurée au début

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS OFFRE À PRIX FERME Prix par action : MAD 720 Valeur nominale : MAD 10 Nombre d actions maximum à céder : 250 000 actions Montant global maximum de l Opération

Plus en détail

Présentation du 30 septembre 2010 «SÉMINAIRE ET RENCONTRES D AFFAIRES MAROC : Le réseau de Finances et Conseil Méditerranée au service du

Présentation du 30 septembre 2010 «SÉMINAIRE ET RENCONTRES D AFFAIRES MAROC : Le réseau de Finances et Conseil Méditerranée au service du Présentation du 30 septembre 2010 «SÉMINAIRE ET RENCONTRES D AFFAIRES MAROC : Le réseau de Finances et Conseil Méditerranée au service du développement des PME» Le Groupe Crédit du Maroc 1 Le Groupe Crédit

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

Présentation d Helix international

Présentation d Helix international 31 ème Congrès international de l Ordre des Experts Comptable de Tunisie En partenariat avec «Développement économique : modèle et gouvernance de la décentralisation» Sfax, les 17 et 18 septembre 2014

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Comité d experts de la FEMIP Luxembourg 7-8 mars 2005 REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Zouhair CHORFI Directeur du Trésor et des Finances Extérieures 1 Introduction Secteur financier marocain à la

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

16 Mars 2009. www.casainvest.ma

16 Mars 2009. www.casainvest.ma Bilan du Centre Régional d Investissement Conférence de Presse 16 Mars 2009 Plan de la présentation 1. Bilan des 6 ans du C.R.I du Grand Casablanca 2. Zoom sur le bilan 2008 3. Rappel des enjeux économiques

Plus en détail

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme Augmentation de capital et admission au marché principal de la cote de la bourse par Offre à Prix Ferme auprès du public de 1 million d actions nouvelles

Plus en détail

Indicateurs macroéconomiques

Indicateurs macroéconomiques DEVELOPPEMENT DE L INVESTISSEMENT EN ALGERIE Atelier 2 Alger, le 11 Mai 2011 Indicateurs macroéconomiques Au vu des caractéristiques suivantes de l économie algérienne dépendante des hydrocarbures (Statistiques

Plus en détail

Flash résultats 2013 CGI

Flash résultats 2013 CGI UNE ACTIVITÉ IMMOBILIÈRE DIVERSIFIÉE DANS UN SECTEUR CAPITALISTIQUE Caractéristiques de la valeur Nombre d'actions 18 408 000 Capitalisation (KMAD) 14 505 504,00 Poids dans la capitalisation 3,06% Flottant

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» -------------------------------

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- 1 2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- Alain PITHON, Secrétaire général, Paris EUROPLACE Karim ZINE-EDDINE,

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL Mars 2015 N 143

BULLETIN TRIMESTRIEL Mars 2015 N 143 BULLETIN TRIMESTRIEL Mars 2015 N 143 BULLETIN TRIMESTRIEL MARS 2015 N 143 Les études de la présente publication ne peuvent être reproduites totalement ou partiellement sans autorisation. Les renseignements

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Consolider les dettes publiques: un processus au long cours Les dysfonctionnements européens

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Le leasing en Tunisie : Les clefs du succés. Fethi MESTIRI Rabat - 22-25 September, 2014 -Session n.

Le leasing en Tunisie : Les clefs du succés. Fethi MESTIRI Rabat - 22-25 September, 2014 -Session n. Le leasing en Tunisie : Les clefs du succés Fethi MESTIRI Rabat - 22-25 September, 2014 -Session n. Présentation de Tunisie Leasing Nos métiers: 1/ Crédit Bail : Tunisie : Tunisie Leasing (TL) (1984) Algérie

Plus en détail

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM)

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Plan 1.L e s O P C V M : D é f in it io n e t t y p e s 1.1 :D é f in it io n 1.2 : T y p e s 2. L e s a v a n t a g e s d u n p la c

Plus en détail

UNIVERSITÉ DES SOCIÉTÉS COTÉES. Fonds de prêts à l économie, une réponse alternative au financement bancaire traditionnel des ETI

UNIVERSITÉ DES SOCIÉTÉS COTÉES. Fonds de prêts à l économie, une réponse alternative au financement bancaire traditionnel des ETI UNIVERSITÉ DES SOCIÉTÉS COTÉES Fonds de prêts à l économie, une réponse alternative au financement bancaire traditionnel des ETI 20-22 JUIN 2014 1 Le Groupe OFI 20-22 JUIN 2014 - UNIVERSITÉS DES SOCIÉTÉS

Plus en détail

Le financement de l économie - 2010

Le financement de l économie - 2010 Le financement de l économie - 2010 Delphine Lahet Thème L objectif de ce cours est d analyser les canaux de financement de l économie, notamment le financement par les banques, dans une logique macro-économique.

Plus en détail

Mot du Président Mot de l Administrateur Directeur Général. Profil et Organes de Gouvernance 06. I. Contexte macroéconomique et marchés en 2009

Mot du Président Mot de l Administrateur Directeur Général. Profil et Organes de Gouvernance 06. I. Contexte macroéconomique et marchés en 2009 SOMMAIRE Mot du Président Mot de l Administrateur Directeur Général 03 05 Profil et Organes de Gouvernance 06 I. Contexte macroéconomique et marchés en 2009 A. Contexte international B. Synthèse macroéconomique

Plus en détail

Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne 1ère Edition

Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne 1ère Edition Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne 1ère Edition Réguler l économie régionale: Quels produits financiers adaptés pour réduire la situation de surliquidité bancaire et drainer l Epargne

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

Contrôle. Consultation CDEC

Contrôle. Consultation CDEC Chapitre 1 : Monnaie et financement de l économie marocaine Financement de l activité économique Financement Direct Financement Indirect Marché financier Marché monétaire Marché hypothécaire Banques Stés.

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

Dossier de presse. Retraite Multisupport Entreprise. Solution d assurance retraite complémentaire collective, moderne et innovante.

Dossier de presse. Retraite Multisupport Entreprise. Solution d assurance retraite complémentaire collective, moderne et innovante. Dossier de presse Retraite Multisupport Entreprise Solution d assurance retraite complémentaire collective, moderne et innovante Contact presse Département Communication Wadii RHAZI Tél. : 05 22 43 88

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 31 Juillet 2014 RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients Forte

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Le Fond européen pour les investissements stratégiques (FEIS), fruit d un partenariat entre la CE et la BEI

Le Fond européen pour les investissements stratégiques (FEIS), fruit d un partenariat entre la CE et la BEI Le Fond européen pour les investissements stratégiques (FEIS), fruit d un partenariat entre la CE et la BEI Anita Fürstenberg-Lucius Présentation donnée à l occasion du séminaire d information sur Plan

Plus en détail

FICHE A/s de l évolution de l activité de Bancassurance (exercice 2011)

FICHE A/s de l évolution de l activité de Bancassurance (exercice 2011) ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale ------------------- DCIA/BA FICHE A/s de l évolution de l activité de Bancassurance (exercice 2011) ---------------------- L activité

Plus en détail

MEILLEURTAUX.MA 2 0 O C T O B R E 2 0 1 5 C O N F É R E N C E D E P R E S S E

MEILLEURTAUX.MA 2 0 O C T O B R E 2 0 1 5 C O N F É R E N C E D E P R E S S E MEILLEURTAUX.MA 2 0 O C T O B R E 2 0 1 5 C O N F É R E N C E D E P R E S S E I - LES GRANDES ÉTAPES DE MEILLEURTAUX.COM II LE MARCHÉ IMMOBILIER MAROCAIN III LE POTENTIEL DE MEILLEURTAUX AU MAROC IV VALEUR

Plus en détail

Pour accompagner la réussite de tous les projets

Pour accompagner la réussite de tous les projets Pour accompagner la réussite de tous les projets «La Caisse des dépôts et consignations et ses filiales constituent un groupe public au service de l intérêt général et du développement économique du pays.

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011. 10 novembre 2011

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011. 10 novembre 2011 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011 10 novembre 2011 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc

Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc Sommaire 1. 2. 17 mars 2015 European Bank for Reconstruction and Development 2015 2 À propos

Plus en détail

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre 2013 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres

Plus en détail

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- LA COMMISSION ------------ PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Page 1 sur 15 SOMMAIRE

Plus en détail

Le Financement tde la PME. L expérience du Groupe TLG en Tunisie

Le Financement tde la PME. L expérience du Groupe TLG en Tunisie Le Financement tde la PME L expérience du Groupe TLG en Tunisie 1 La PME constitue un opérateur économique important dans l Economie tunisienne, et par conséquent un vecteur principal de la croissance

Plus en détail

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires SEPL Lyon, 6 octobre 2014 Banque de France Pierre du Peloux directeur régional 1 Peut on répondre à ces quelques questions?

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Le Capital Investissement au Maroc : Activité, Croissance et Performance Année 2012

Le Capital Investissement au Maroc : Activité, Croissance et Performance Année 2012 Le Capital Investissement au Maroc : Activité, Croissance et Performance Année 2012 Mars 2013 1 Sommaire Environnement économique international et national Caractéristiques des sociétés de gestion Caractéristiques

Plus en détail

L assurance-vie et le Financement du secteur privé en Afrique Subsaharienne

L assurance-vie et le Financement du secteur privé en Afrique Subsaharienne L assurance-vie et le Financement du secteur privé en Afrique Subsaharienne Nelly MONGOSSO O BAKANG Administrateur et Directeur Général Adjoint Allianz Cameroun Assurances Vie Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 LISTE DES ABREVIATIONS BAM FHADES FMI CCP CEN D.T.S M OPCVM PL : Bank Al-Maghrib : Fonds Hassan II pour le développement économique

Plus en détail

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière Le développement commercial s est poursuivi en 2011 avec, comme objectif concrétisé, le financement de l économie

Plus en détail

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS ÉPARGNE patrimoniale chiffres clés 2012 LE GROUPE AG2R LA MONDIALE* Un groupe d assurance de protection sociale, paritaire et mutualiste Un assureur complet de la personne : Prévoyance, Santé, Épargne,

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie République Tunisienne Ministère des Finances Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie Zouari Maher Directeur de

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE AU MAROC. Club Sindibad Paris, 23 Mai 2006. Le Savoir-faire au service de l entreprise

FINANCEMENT DE LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE AU MAROC. Club Sindibad Paris, 23 Mai 2006. Le Savoir-faire au service de l entreprise FINANCEMENT DE LA CREATION D ENTREPRISE D INNOVANTE AU MAROC Club Sindibad Paris, 23 Mai 2006 Le Savoir-faire au service de l entreprise Présentation Fonds d amord amorçage age dédid dié à la création

Plus en détail

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Dialogue économique avec les Conseillers Économiques près des Ambassades des pays partenaires et les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux 1 SOMMAIRE I RENFORCEMENT

Plus en détail

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib,

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président de la Fondation/Institut CDG, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Mesdames et

Plus en détail

Financement des PME Outils de la période de crise. Atelier des pôles de compétitivité 28 mai 2009

Financement des PME Outils de la période de crise. Atelier des pôles de compétitivité 28 mai 2009 Financement des PME Outils de la période de crise Atelier des pôles de compétitivité 28 mai 2009 Un besoin de financement face à une crise financière Plan de financement de l économie 320 Mds : plafond

Plus en détail

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 PRÉSENTATION AL BARID BANK Missions et Objectifs Al Barid Bank, filiale bancaire de Barid Al Maghrib (Poste Maroc) a démarré

Plus en détail

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques.

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. Fonds de garantie Fond Oxygen : Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. - PME existantes ayant au moins 6 mois d activité et des relations avec

Plus en détail

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE Principaux axes De développement et modernisation Du Marché Financier en Algérie présenté par Monsieur ismail Noureddine, président de la COSOB PRINCIPALES REALISATIONS

Plus en détail

Présentation Marché du Capital

Présentation Marché du Capital Présentation Marché du Capital investissement au Maroc Alger, le 14 Novembre 2007 Jaloul AYED, Administrateur Directeur Général de BMCE Bank Président du Directoire de BMCE Capital Plan de la présentation

Plus en détail

L Etat et le financement de l économie

L Etat et le financement de l économie L Etat et le financement de l économie Présentation du rapport public thématique Jeudi Le financement de l économie Intermédiation Epargne ménages secteur financier Etat sociétés non financières ménages

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE CHIFFRES CLES. Paris, le 8 mars 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE CHIFFRES CLES. Paris, le 8 mars 2012 DIRECTION DE LA COMMUNICATION SERVICE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 8 mars 2012 RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE L EXERCICE 2011 CONFIRME LA ROBUSTESSE DE LA STRATEGIE ET DU MODELE MULTIMETIER

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL Plan de la présentation > > Introduction > > I RAPPEL HISTORIQUE DE LA CRISE BANCAIRE DES

Plus en détail

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 Saint Max Francis VENNER AVENIR CONSEIL PATRIMOINE 6 clos de la tuilerie - 54460 LIVERDUN tél :

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC PROJET D INSTRUCTION N 1 CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC DEPARTEMENT OPERATIONS & DEVELOPPEMENT DU MARCHE Page 1 DEPARTEMENT DES OPERATIONS DU MARCHE Version Date Auteurs Description 1 Novembre Les services

Plus en détail

Opportunités offertes à l Assurance par la banque d affaires

Opportunités offertes à l Assurance par la banque d affaires Opportunités offertes à l Assurance par la banque d affaires Présentation : Banque Régionale de Marchés (BRM) Assemblée Générale Annuelle FANAF Février 2011, Dakar LA BRM EN QUELQUES MOTS Première banque

Plus en détail