THEME VII : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THEME VII : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT"

Transcription

1 THEME VII : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT Sensibilisation p.2 1. A quoi sert la monnaie? PLAN 1.1. La confiance : une condition indispensable au statut de monnaie pp. 3-5 Objectifs de savoirs : nommer quelques inconvénients du troc / établir un lien entre confiance et utilisation de la monnaie / définir la notion de défiance 1.2. Les fonctions économiques de la monnaie pp. 5-7 Objectifs de savoirs : nommer et expliciter les différentes fonctions économiques de la monnaie / définir les termes actions et obligations / nommer quelques fonctions sociales et politiques de la monnaie 1.3. Les formes de la monnaie pp. 7-9 Objectifs de savoirs : nommer les différents types de monnaies qui se sont succédés au fil du temps / définir les différents types de monnaie (marchandise, métallique, etc.) / distinguer valeur intrinsèque et valeur faciale / préciser le fonctionnement d un système de paiement moderne (carte bancaire) / donner la signification de la dématérialisation de la monnaie Sensibilisation p Comment l activité est-elle financée? 2.1. Les choix de financement des agents économiques pp Objectifs de savoirs : définir RDB, VA, EBE, épargne, taux d épargne, investissement, FBCF, taux d investissement, taux de marge, taux d autofinancement / distinguer agents à capacité et à besoin de financement / distinguer financement interne et externe / distinguer financement externe direct et indirect / nommer le principal avantage et inconvénient de l autofinancement / distinguer intérêt et taux d intérêt / distinguer taux d intérêt fixe et variable / nommer le principal avantage et inconvénient du financement externe indirect / distinguer précisément action et obligation / nommer la décomposition du marché monétaire (CT-MT) et celle du marché financier (LT) / être capable de préciser comment peut se financer une banque une entreprise l Etat / citer les avantages et inconvénients des actions obligations / donner des exemples montrant la difficulté à distinguer finance externe directe et indirecte 2.2. La financiarisation de l économie pp Objectifs de savoirs : être capable de présenter l évolution de la part de la finance directe et indirecte dans le financement des entreprises / distinguer économie d endettement et économie de marché financier (préciser exhaustivement les caractéristiques de chacunes) / nommer les causes du passage d une économie d endettement et économie de marché financier 2.3. Le risque de crédit : l exemple de la crise des subprimes pp Objectifs de savoirs : définir la notion de risque de crédit / établir un lien entre crise des subprimes et risque de crédit / définir les notions de titrisation et de credit crunch Sensibilisation p Qui crée la monnaie? 3.1. Le processus de création monétaire pp Objectifs de savoirs : définir les termes masse monétaire et agrégats monétaires / nommer les trois sources de création monétaire par les banques commerciales / distinguer création et destruction monétaire / être capable d expliquer pourquoi la monnaie est à la fois une créance et une dette / distinguer financement externe indirect monétaire et non monétaire / préciser auprès de qui les banques commerciales se procurent des billets / être capable d expliquer la compensation interbancaire / définir la monnaie centrale / définir le marché monétaire /être capable d expliquer comment les banques se procurent des capitaux sur le marché interbancaire / nommer (et expliciter) les trois freins à la création monétaire / nommer les trois sources de création monétaire par la Banque Centrale / définir les réserves obligatoires / définir le multiplicateur de crédit 3.2. Le rôle de la Banque Centrale pp Objectifs de savoirs : définir la politique monétaire / nommer l objectif principal de la politique monétaire / préciser ce qu est un refinancement / citer trois moyens dont dispose la Banque Centrale pour agir sur la quantité de monnaie en circulation / définir la notion de prêteur en dernier ressort 1

2 Sensibilisation Cauris (petits coquillages apparus en 1600 avant J.C.) Créséide de Lydie (VIème siècle avant J.C.) Louis d Or du XIXème siècle (Napoléon III) Billets en euros (XXème siècle) Cartes bancaires (la Carte Bleue est inventée en 1971) Paiement sans contact avec un téléphone mobile 1/ Quel est le point commun entre les photos précédentes? 2/ Si vous étiez commerçant, quels moyens de paiements accepteriez-vous (parmi ceux-ci-dessus)? Pourquoi? Formulation d une hypothèse 3/ D après vous, à quoi sert la monnaie? 2

3 1. A quoi sert la monnaie? 1.1. La confiance : une condition indispensable au statut de monnaie Objectifs de savoirs : nommer quelques inconvénients du troc / établir un lien entre confiance et utilisation de la monnaie / définir la notion de défiance Du troc à la monnaie : quand la monnaie pallie les inconvénients du troc Au fur et à mesure que les hommes amélioraient leur manière de cultiver la terre, de chasser, de pêcher ou de se défendre, ils se seraient aperçus qu'il valait mieux que chacun se spécialise dans l'activité où il était le plus doué. Lorsqu'on chasse avec une lance en bois, on peut soi-même produire cette lance puis s'en servir pour tuer le gibier. Si cette lance a une pointe en bronze, l'extraction du minerai, sa transformation en métal puis en point exigent beaucoup plus de temps. Tellement de temps qu'on risque de ne plus avoir celui de chasser. Il vaut mieux que certains soient forgerons, d'autres chasseurs, et que les forgerons échangent des lances contre de beaux cuissots de sangliers ou de biches. [...] Toutefois, cet échange économique non monétaire (le troc) ne peut avoir qu'un développement restreint. Il suppose que celui qui possède ce que vous désirez accepte en échange ce que vous possédez. Pour faciliter les échanges, les hommes ont été incités à introduire un bien intermédiaire : la monnaie, que tout le monde désirait et qui se conservait aisément. Son introduction permet de décomposer le troc en deux opérations distinctes. Dans un premier temps, on vend contre de la monnaie ce qu'on possède (éventuellement son travail) à ceux qui le désirent. Dans un second temps, on achète au moyen de la monnaie gagnée les produits que l'on désire à ceux qui le possèdent. [...] La monnaie se présente donc comme un bien intermédiaire qui facilite l'échange. La monnaie permet alors non seulement de décomposer l'échange, mais aussi de comparer la valeur de biens entre eux (par exemple, X unités de monnaie = un sanglier = une hache en bronze). Source : Jean-Marie Albertini, Les rouages de l'économie nationale, Les éditions de l'atelier, / Qu est-ce que la division sociale du travail? Quel lien y a-t-il avec la monnaie? 2/ Le troc suppose la «double coïncidence des désirs». Surlignez dans le texte le passage y faisant référence. 3/ Trouvez d autres inconvénients du troc. Du troc à la monnaie : l importance de la confiance dans la monnaie La confiance dans l argent reflète la confiance dans l ordre social. Un individu accepte d être payé en argent car il pense que la société marchande va se perpétuer et que ses membres continueront à accepter d être payés ainsi. Un paiement en monnaie ne met pas seulement en relation deux individus, mais lie un individu à l ensemble du corps social [ ]. [En effet] Pour être reconnue par l ensemble des individus comme monnaie, une marchandise doit [ ] non seulement permettre à chaque individu de réaliser l ensemble de ses propres transactions, mais également garantir la certitude qu elle sera acceptée, maintenant et dans le futur, par tous les autres individus. [ ]. C est la confiance réciproque et durable que manifeste l ensemble des individus à une marchandise particulière qui lui confère le statut de monnaie. [ ] 3

4 La possession de l argent traduit ainsi «la confiance dans l organisation et l ordre étatico-social *». Cette confiance en une monnaie qui socialise les individus dans la société marchande est en effet renforcée par la garantie que l Etat, symbole de cohésion et de l unité de la communauté, lui apporte. [Ainsi] En temps normal, la monnaie officielle d un pays donné le dollar aux Etats-Unis, le peso au Mexique, etc. est également le moyen d échange pour réaliser [ ] toutes les transactions dans ce pays. Mais dans les périodes de troubles économiques, d autres biens ou actifs jouent souvent un rôle à la place de la monnaie officielle. Par exemple, dans les périodes de ce genre, les gens se tournent souvent vers des monnaies d autres pays comme intermédiaire des échanges : le dollar américain a joué ce rôle dans des pays d Amérique latine en difficulté, de même que l euro dans des pays d Europe de l Est. [ ] * G. Simmel, Philosophie de l argent, PUF, 1987 (1ère édition 1900). Source : D après Gilles Jacoud, La Monnaie dans l économie, Armand Colin, 1996 ; A.-M. Gronier, L Economie aux concours des grandes écoles, Nathan, 2008 ; et P. Krugman, R. Wells, Macroéconomie, De Boeck, / Expliquez la phrase soulignée. 5/ Quelle est donc la condition indispensable pour qu une marchandise ait le statut de monnaie? 6/ Précisez ce qu il se passe en cas de défiance à l égard de la monnaie. 7/ Synthèse : après avoir souligné que la monnaie permet de pallier les problèmes du troc, vous montrerez que son utilisation repose avant tout sur la confiance. 4

5 OBJECTIF OBJECTIF PLUTOT ATTEINT OBJECTIF PLUTOT PAS ATTEINT nommer quelques inconvénients du troc établir un lien entre confiance et utilisation de la monnaie définir la notion de défiance 1.2 Les fonctions économiques de la monnaie Objectifs de savoirs : nommer et expliciter les différentes fonctions économiques de la monnaie / définir les termes actions et obligations / nommer quelques fonctions sociales et politiques de la monnaie Depuis Aristote, trois missions sont reconnues traditionnellement à la monnaie : deux fonctions dans l espace (intermédiaire dans les échanges et unité de compte) et un rôle dans le temps (instrument de réserve de valeur). En tant qu'intermédiaire des échanges, la monnaie est d'abord un "agent de circulation" : elle facilite et accélère les échanges. C'est là sa fonction la plus courante. Distribuée via des revenus, elle garantit à chaque individu la possibilité de choisir, à travers la transaction, le bien ou le service offert. En tant qu'unité de compte, la monnaie est la référence commune de mesure, l'indispensable étalon qui permet de fixer un prix, de déterminer une valeur. Il est, en effet, infiniment plus commode d'évaluer un produit par rapport à un étalon unique que de fixer les relations d'échange de ce produit avec toutes les autres marchandises. La monnaie permet donc d'établir une échelle de prix simple et unique, exprimée en unités monétaires. [...] La monnaie est alors une concrétisation de la valeur. Elle en est indissociable. [...] En tant que réserve de valeur, la monnaie rend possible l'utilisation différée dans le temps de la valeur d'échange qu'elle représente : le consommateur n'est pas dans l'obligation de la dépenser immédiatement. [...] La monnaie représente également un pouvoir d'achat immédiat, indéterminé et général, ainsi qu'un moyen de paiement : son acceptation par tous lui confère un "pouvoir libératoire" sur tous les marchés. Au même titre que les valeurs mobilières (actions, obligations) ou les biens immobiliers, la monnaie est alors un instrument d'épargne, un moyen de conserver la richesse (patrimoine) qui présente deux avantages spécifiques : elle est l'actif liquide par excellence, et hormis le risque d'inflation, elle ne fait courir aucun risque de perte en capital à son détenteur. Source : Michel Ruimy, "La monnaie, au cœur de la relation marchande", Cahiers français n 315, La Documentation française, juillet-août / Qu entend-on par «pouvoir libératoire»? 2/ Explicitez la fonction d intermédiaire des échanges. 3/ Explicitez la fonction d unité de compte (ou étalon de valeur). 5

6 4/ Explicitez la fonction de réserve de valeur. 5/ Qu est-ce qu un «actif liquide»? 6/ Selon l expression de John Maynard Keynes, la monnaie est «un pont entre le présent et l avenir». Pour Karl Marx, c est un «équivalent général». Quant à Paul Samuelson, «la monnaie est désirée, non pas pour elle-même, mais pour les choses qu elle permet d acheter». A quelles fonctions de la monnaie font-ils implicitement référence? Keynes Intermédiaire des échanges Marx Unité de compte Samuelson Réserve de valeur / Associez chacune de ces vignettes à une fonction économique de la monnaie. Vignette 1 :. Vignette 2 :. Vignette 3 :. 6

7 Définition : la monnaie est un instrument de paiement universel i.e. accepté par tous et parfaitement liquide. Elle possède trois fonctions d ordre économique : instrument de paiement (intermédiaire des échanges), unité de compte (étalon de valeur) et réserve de valeur. 8/ Définissez les termes «actions (1)» et «obligations (2)». - Actions : - Obligations : 9/ Les valeurs mobilières constituent-elles de la monnaie? Sont-elles aussi liquides que la monnaie? A noter que la monnaie possède d autres fonctions d ordre social et politique. Par exemple : - elle est un facteur de cohésion sociale dans la mesure où elle crée des liens entre les individus ou entre les pays (exemple de l Euro). Denis Clerc souligne ainsi que la monnaie permet «l affirmation d une autorité hiérarchique (celle qui émet la monnaie) et l affirmation d une liberté personnelle». Elle est comparable au langage car elle permet d unifier la société. - elle est un facteur de régulation sociale dans la mesure où elle peut permettre d atténuer les conflits sociaux. En période de forte croissance (Trente Glorieuses), il y a simultanément plus de salaires et plus de profits. Mais en période de croissance ralentie (Trente Piteuses), il faut faire un compromis entre les deux. Derrière la monnaie se cache donc des rapports sociaux qui, dans une optique marxiste, sont en fait des rapports d exploitation, - au niveau international, elle est une source de pouvoir : elle symbolise un pouvoir central fort (exemple du dollar américain). C est un instrument de domination d un pays sur les autres pays : le dollar est la devise la plus utilisée à l échelle internationale, elle constitue la part la plus importante des réserves de change des banques centrales, de nombreuses matières premières sont cotées en dollars (exemple du pétrole), etc. OBJECTIF OBJECTIF PLUTOT ATTEINT OBJECTIF PLUTOT PAS ATTEINT nommer et expliciter les différentes fonctions économiques de la monnaie définir les termes actions et obligations nommer quelques fonctions sociales et politiques de la monnaie 1.3. Les formes de la monnaie Objectifs de savoirs : nommer les différents types de monnaies qui se sont succédés au fil du temps / définir les différents types de monnaie (marchandise, métallique, etc.) / distinguer valeur intrinsèque et valeur faciale / préciser le fonctionnement d un système de paiement moderne (carte bancaire) / donner la signification de la dématérialisation de la monnaie Répondez aux questions suivantes à l aide de la vidéo intitulée «Histoire de la monnaie». 1/ Quelle est la principale caractéristique de la monnaie utilisée actuellement? Pièce de 10 francs Napoléon III de 1858 (en or pur à 90 %) Pièce de 10 francs Mathieu de 1976 (en cupro-nickel) 2/ Quelle différence y a-t-il entre «valeur intrinsèque» et «valeur faciale»? 7

8 3/ Quand sont apparues les premières pièces de monnaie? 4/ Qu est-ce qu une «monnaie-marchandise»? Donnez quelques exemples. Répondez à la question suivante à l aide de la vidéo intitulée «L invention de la Carte Bleue». 5/ Quel avantage de la Carte Bleue est mis en avant dans la vidéo? Répondez aux questions suivantes à l aide de la vidéo intitulée «L Euro, la banque centrale et nous : les formes de la monnaie». 6/ Qui est chargé de fabriquer les billets en euros? 7/ Que signifie le terme «fiduciaire»? 8/ Que représentaient autrefois les billets? Quelle obligation avaient alors les banques (utilisez le terme «convertibilité»)? 9/ Que signifie le terme «scriptural»? 10/ Comment peut-on utiliser la monnaie disponible sur un compte courant (nommez quelques instruments)? Définitions : - Monnaie marchandise : monnaie dont le support est une marchandise. - Monnaie métallique : monnaie dont le support est un métal précieux (or, argent, etc.). - Monnaie divisionnaire : monnaie moderne constituée de pièces avec très faible valeur intrinsèque (non constituées de métaux précieux). - Monnaie fiduciaire : monnaie fondée sur la confiance constituée des billets et de la monnaie divisionnaire. - Monnaie scripturale : monnaie détenue sous forme d écriture dans des comptes bancaires utilisable grâce à des instruments tels que le chèque, la carte bancaire, etc. 8

9 On peut distinguer historiquement plusieurs formes de la monnaie qui ont pu coexister ou se succéder. La monnaie a ainsi pris la forme de marchandises différentes suivant les sociétés et les cultures : cauris, fève de cacao, etc. Dans certaines sociétés, on utilisait des métaux précieux : à Babylone et en Egypte, l or et l argent circulaient sous forme de lingots sans poids et sans forme déterminés. Il fallait mesurer le poids du métal et sa pureté lors de chaque paiement : on parlait alors de monnaie pesée. Puis, vers 600 avant J.C., les lingots prennent un poids et une forme déterminée, donnant ainsi naissance aux pièces métalliques. Peu à peu, au Moyen-Age, les particuliers déposent l or et l argent qu ils possèdent auprès des banquiers, en contrepartie de billets représentatifs de ces dépôts. Ces billets peuvent être utilisés pour effectuer des règlements (il est en effet plus commode de payer avec une reconnaissance de dettes qu avec un chariot de pièces!). Le billet de banque est ainsi apparu en 1656 (grâce au banquier suédois Palmstruck). Le billet est alors un certificat représentatif d un dépôt de métal précieux : il est donc convertible (on peut le convertir à tout moment en métal). Mais, à la suite d évènements graves (guerre, crise économique de 1929), les Etats assistent à une demande massive de remboursement de billets en métal : ils décident alors de l inconvertibilité du billet de banque. Dans les économies contemporaines, on utilise deux formes de monnaie : la monnaie fiduciaire et la monnaie scripturale : - un individu dispose de billets et de pièces qu il peut céder chaque fois qu il effectue un achat ou qu il recourt à un service. Cette monnaie est dite manuelle. Elle est composée de la monnaie divisionnaire (pièces) et des billets de banque. Cette monnaie manuelle est aussi appelée monnaie fiduciaire (du latin «fiducere») car elle repose sur la confiance. Sa valeur faciale n a rien à voir avec sa valeur intrinsèque. Elle est surtout utilisée aujourd'hui pour les règlements quotidiens de montants relativement faibles mais elle joue aussi un rôle important dans l économie souterraine. - la monnaie scripturale, i.e. tenue par écritures, est constituée par l ensemble des soldes créditeurs des comptes à vue détenus par les clients du système bancaire Elle circule grâce à divers instruments, dont les avancées technologiques ont accentué la variété et la dématérialisation : le chèque, le virement, la carte de crédit, Monéo, etc. Lorsqu un paiement implique deux personnes clientes d une même banque, le paiement se réalise par un jeu d écritures interne à cette banque. L interbancarité (possibilité de retirer des fonds dans une banque dont on n est pas client) ou les règlements interbancaires (règlement entre deux agents clients de banques différentes) supposent l existence de dispositions juridiques et de moyens techniques permettant de s assurer que les sommes dues passent du compte du débiteur au compte du créancier. La part de la monnaie scripturale dans le total des moyens de paiement n'a cessé de s'accroître depuis les années 1960 et atteint depuis le début des années 2000 environ 85 % de la masse monétaire en circulation dans la Zone euro, plus de 90 % en France. La montée croissante de la monnaie scripturale a ainsi contribué au phénomène de la dématérialisation de la monnaie (elle passe de forme concrète en forme abstraite). Le développement de la monnaie scripturale s explique par le fait qu elle présente un triple avantage par rapport à la monnaie fiduciaire : - elle permet le règlement d échange sans déplacement physique des personnes, - elle offre des garanties plus fortes contre la perte ou le vol, - elle entraîne des écritures dans la comptabilité bancaire qui sont sources de preuves en cas de contestation. OBJECTIF OBJECTIF PLUTOT ATTEINT OBJECTIF PLUTOT PAS ATTEINT nommer les différents types de monnaies qui se sont succédés au fil du temps définir les différents types de monnaie (marchandise, métallique, etc.) distinguer valeur intrinsèque et valeur faciale préciser le fonctionnement d un système de paiement moderne (carte bancaire) donner la signification de la dématérialisation de la monnaie 9

10 Sensibilisation Le groupe pétrolier français a réalisé un bénéfice net de plus de 12 milliards d'euros en 2011, grâce aux cours élevés du pétrole qui ont compensé un léger recul de production et des difficultés dans le raffinage, lui permettant de signer son meilleur exercice depuis Le chiffre d'affaires a quant à lui progressé de 16% à 184,7 milliards d'euros. Cette envolée des résultats est liée aux cours très élevés du pétrole brut l'an dernier, le prix moyen du baril de Brent ayant grimpé de 40%, à 111,3 milliards de dollars. Cela a compensé un recul de 1% de la production d'hydrocarbures à 2,346 millions de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j), liée notamment au conflit en Libye. 10/02/2012 Source : le 10/02/2012, PSA a annoncé mardi le lancement de son augmentation de capital d'environ un milliard d'euros... General Motors et le groupe familial Peugeot, qui restera le principal actionnaire de PSA à l'issue de l'opération, se sont engagés à y souscrire à hauteur de 31%, «via l'acquisition et l'exercice des droits préférentiels de souscription cédés par le groupe familial Peugeot et l'acquisition d'actions auto-détenues vendues par PSA», précise le constructeur français. Dans son communiqué, PSA indique que les fonds levés dans le cadre de cette opération «seront principalement utilisés pour financer les investissements stratégiques liés aux projets de l'alliance stratégique mondiale avec General Motors». Source : le 06/03/2012, Vivendi obtient une nouvelle ligne de crédit bancaire de 1,1 milliard d'euros. Le groupe français de médias et de services télécoms Vivendi a obtenu une nouvelle ligne de crédit bancaire de 1,1 milliard d euros auprès de 16 banques, a-t-il annoncé mercredi. Cette nouvelle ligne de crédit se substitue à deux lignes d'un montant total de 2 milliards d'euros, arrivant à échéance en mars et décembre Le groupe avait procédé en juillet à un emprunt obligataire de 1,75 milliard d'euros avec des maturités de quatre et dix ans, puis à un second emprunt obligataire, en novembre, d'un montant de 1 milliard, avec des échéances de quatre et sept ans. Avec ces opérations, Vivendi a sécurisé ses financements, en réduisant ses lignes bancaires courtes et en augmentant ses emprunts obligataires à échéances longues, et répond aux attentes des agences de notation qui demandent aux émetteurs d'allonger la maturité de leur dette, a-t-on expliqué au sein du groupe. Source : le 21/12/2011, Formulation d une hypothèse D après vous, comment les entreprises peuvent-elles financer leurs investissements? 10

11 2. Comment l activité économique est-elle financée? 2.1. Les choix des financements des agents économiques Objectifs de savoirs : définir RDB, VA, EBE, épargne, taux d épargne, investissement, FBCF, taux d investissement, taux de marge, taux d autofinancement / distinguer agents à capacité et à besoin de financement / distinguer financement interne et externe / distinguer financement externe direct et indirect / nommer le principal avantage et inconvénient de l autofinancement / distinguer intérêt et taux d intérêt / distinguer taux d intérêt fixe et variable / nommer le principal avantage et inconvénient du financement externe indirect / distinguer précisément action et obligation / nommer la décomposition du marché monétaire (CT-MT) et celle du marché financier (LT) / être capable de préciser comment peut se financer une banque une entreprise l Etat / citer les avantages et inconvénients des actions obligations / donner des exemples montrant la difficulté à distinguer finance externe directe et indirecte Agents à capacité et agents à besoin de financement Investissement Epargne / Complétez les formules / définitions / décomposition de : - RDB = - + prestations sociales. - RDB = consommation finale +. - VA = chiffre d affaire -. - VA = frais de personnel + impôts sur la production + Excédent Brut d Exploitation (EBE) avec EBE = intérêts versés aux organismes prêteurs + + amortissement + + dividendes versés aux actionnaires. - Epargne (ménage) = RDB -. - Taux d épargne (ménage) = ( / ) x Epargne (entreprise) = +. - Taux d épargne (entreprise) = ( / ) x Investissement (ménage) : - Investissement (FBCF pour une entreprise) = - Taux d investissement entreprise) = ( / ) x Taux de marge (entreprise) = ( / ) x

12 2/ Cochez les bonnes cases : pour un agent économique, que se passe-t-il : - si l épargne est supérieure à l investissement? l entreprise dispose ne dispose pas de suffisamment de ressources pour financer ses investissements, on dit qu elle est en situation de capacité de financement besoin de financement. - si l épargne est inférieure à l investissement? l entreprise dispose ne dispose pas de suffisamment de ressources pour financer ses investissements, on dit qu elle est en situation de capacité de financement besoin de financement. 3/ Sachant que le taux d autofinancement mesure la part que représente l épargne dans l investissement autrement dit dans quelles proportions l épargne permet-elle de financer l investissement. Retrouvez la formule du taux d autofinancement puis complétez le tableau précédent. Taux d autofinancement = 4/ Complétez à l aide du vocabulaire adéquat : - un taux d autofinancement supérieur à 100 % signifie que est supérieur(e) à donc que l entreprise est en de financement, - un taux d autofinancement inférieur à 100 % signifie que est supérieur(e) à donc que l entreprise est en de financement Définitions : Agent à capacité de financement (ACF) : agent qui dispose d une épargne une fois les investissements effectués. Il a donc un surplus d épargne : on a donc Epargne Brute > FBCF. Un agent a une capacité de financement si ses ressources excèdent ses emplois (ressources > emplois). Agent à besoin de financement (ABF) : agent dont l épargne est inférieure aux investissements (Epargne brute < FBCF) qu il souhaite réaliser. Un agent a un besoin de financement lorsque ses ressources ne lui permettent pas de financer les emplois qu'il souhaite effectuer i.e. lorsque son épargne ne suffit pas pour financer ses investissements. 5/ Faites une phrase avec chaque donnée entourée. 6/ Calculez les deux données manquantes du tableau. 7/ Hormis les ISBLSM et la Nation, quels sont les secteurs institutionnels : - en capacité de financement? - en besoin de financement? 12

13 Pour financer leurs investissements, les agents économiques ont trois possibilités : Le financement interne (autofinancement) L'autofinancement ou financement interne désigne le financement de l'investissement à partir des ressources propres de l'entreprise, donc des profits non distribués. En comptabilité nationale, les possibilités d'autofinancement sont déterminées par l'épargne brute des entreprises. Source : A. Beitone et alii, Economie, Sirey, coll. «aide-mémoire», / Qu est-ce que l autofinancement? 9/ En cas de financement interne, l entreprise est-elle en situation de capacité ou de besoin de financement? L'autofinancement présente la caractéristique de maintenir l'autonomie des dirigeants de l'entreprise qui ne sont dépendants ni de créanciers (comme dans le cas d'un crédit bancaire ou d'une émission d'obligations), ni de nouveaux actionnaires. Les ressources provenant de profits ne donnent lieu à aucun coût financier direct (ni intérêt, ni dividende) mais l'autofinancement représente un coût d'opportunité d'investissement qui apparaît lorsque l'on compare le rendement de fonds investis dans l'entreprise à celui des fonds placés sur le marché financier. Source : J.-P. Faugère et C. Voisin, «Le système financier français», Coll. Circa, Nathan, / Quel avantage principal présente l autofinancement? 11/ Quel inconvénient majeur présente l autofinancement? Définitions : Dès qu un agent dispose de suffisamment de ressources pour financer seul ses investissements, cela correspond à l autofinancement ou financement interne. Il puise donc dans son épargne brute pour financer ses investissements. L agent est donc à capacité de financement. Dès qu un agent ne dispose pas de suffisamment de ressources pour financer seul ses investissements, il doit trouver des sources de financement externe. On parle donc de financement externe. Le financement externe indirect (ou intermédié) Il existe deux formes de financement externe. D'une part, le financement indirect (ou financement intermédié) auprès des banques, qui procurent des prêts aux entreprises en créant de la monnaie. Source : A. Beitone et alii, Economie, Sirey, coll. «aide-mémoire», / En cas de financement externe indirect, l entreprise est-elle en situation de capacité ou de besoin de financement? 13/ Complétez le schéma suivant à l aide du vocabulaire : institution financière, ABF, ACF, épargne < investissement, épargne > investissement, épargne, intérêts créditeurs (Int. Cr.), intérêts débiteurs (Int. Déb.), emprunt, monnaie. 13

14 14/ Précisez succinctement le principe du financement externe indirect. 15/ Dans le cas d un financement externe indirect, que doit verser l agent économique à besoin de financement en contrepartie du crédit contracté? 16/ Quel calcul doit effectuer l agent à besoin de financement (l entreprise) avant de s endetter (utilisez la notion d effet de levier dans votre réponse)? Définition : l intérêt est le revenu qui rémunère le service qu un prêteur rend à un emprunteur en mettant à sa disposition des fonds (le capital) pour une durée donnée. Le taux d intérêt est le rapport entre l intérêt et la somme empruntée. 17/ Faites des recherches afin de distinguer un taux d intérêt fixe d un taux d intérêt variable. - taux d intérêt fixe : 14

15 - taux d intérêt variable : 18/ Sachant que Jean a dû verser 2475 euros pour les frais de dossier ainsi que la garantie de son prêt, retrouvez, à l aide du calcul, le coût total du financement de la proposition 1. Aide : le coût total du financement correspond à la différence entre ce que l emprunteur aura versé à la banque au terme du crédit (frais de dossier + garantie + mensualités avec assurance) et le montant du prêt contracté. 19/ Pourquoi le coût de financement de la proposition 1 est-il inférieur à celui de la proposition 2? 20/ Pourquoi le coût de financement de la proposition 1 est-il supérieur à celui de la proposition 3? 21/ Quel avantage présente un taux d intérêt variable? quel inconvénient présente un taux d intérêt variable? Le financement bancaire est générateur d'endettement. Seul moyen de financement pour les entreprises qui, en raison de leur taille ou de leur âge, ne peuvent accéder aux marchés, c'est un mécanisme plus souple que l'émission de titres, et créateur de relations de dépendance entre l'entreprise et sa ou ses banques. Source : J.-P. Faugère et C. Voisin, «Le système financier français», Coll. Circa, Nathan, / Quel avantage principal présente le financement externe indirect? 23/ Quel inconvénient majeur présente le financement externe indirect? 24/ Présentez exhaustivement le financement externe indirect. 15

16 Le financement externe direct Le financement externe direct suppose d existence de deux agents économiques. L agent à besoin de financement doit trouver un agent à capacité de financement, c est-à-dire disposant d un excédent de ressources sur ses emplois. L agent à besoin de financement émet un titre, qu acquiert l agent à capacité de financement (qui trouve ainsi à placer l épargne qu il n a pas investie). Concrètement, les agents à besoin de financement peuvent être des entreprises ou des administrations qui émettent [ ] des titres achetés par les ménages ou d autres agents. [ ]. Ce financement direct est généralement effectué sur les marchés financiers grâce à l émission de titres qui sont des valeurs mobilières, comme les actions ou les obligations. Il est aussi possible sur le marché monétaire, par le biais notamment de l émission de billets de trésorerie par les entreprises. Source : Gilles Jacoud, «Le financement de l économie», Cahiers français n 315, La Documentation française, / En cas de financement externe direct, l entreprise est-elle en situation de capacité ou de besoin de financement? 26/ Complétez le schéma suivant à l aide du vocabulaire : ABF, ACF, titre (actions, obligations, titre de créance négociable, etc.), monnaie. 27/ Présentez succinctement le principe du financement externe direct. 16

17 28/ Complétez à l aide du tableau précédent et de vos connaissances : Un détenteur d actions s appelle un. Il perçoit un de la part de l entreprise alors que le détenteur d une obligation perçoit un. Le fait de créer de nouvelles s appelle une augmentation de capital alors que l émission correspond à un emprunt obligataire. Une action est un titre de alors qu une obligation est un titre de. Dans le premier cas, l agent à de financement une partie de l entreprise alors que, dans le second cas, il ne possède qu une i.e. un droit à être, à terme, de la somme initialement prêtée. Les deux titres sont i.e. qu ils peuvent être vendus à tout instant sans demander une quelconque autorisation des autres détenteurs (d actions / obligations). Dans les deux cas, il y a, pour l agent à de financement, un risque de du capital investi / prêté. Marché monétaire des capitaux à court (moins de 2 ans) et moyen terme (de 2 à 7 ans) Marché des capitaux à long terme (plus de 7 ans) = marchés financiers Marché interbancaire Marché des titres monétaires négociables Marché primaire Marché secondaire (marché de «l occasion») Les banques se prêtent de l argent entre elles (monnaie centrale) Les banques émettent des certificats de dépôts, les grandes entreprises émettent des billets de trésorerie et l Etat émet des bons du Trésor La rencontre entre offreurs et demandeurs permet l obtention d un taux d intérêt. Les entreprises, les banques et l Etat émettent des titres (actions/obligations) Augmentation de capital Emprunt obligataire Les agents ayant acquis des titres sur le marché primaire peuvent les revendre (ils perçoivent une plus / moins value) à d autres agents économiques. 29/ A l aide du schéma précédent, répondez aux questions suivantes : - comment les banques peuvent-elles obtenir des capitaux? - comment les entreprises peuvent-elles obtenir des capitaux? - comment l Etat peut-il obtenir des capitaux? L'émission d'actions présente trois caractéristiques : elle permet à l'entreprise de ne pas recourir à l'endettement grâce à l'augmentation de ses fonds propres ; elle donne naissance à des charges financières variables ; mais elle peut entraîner une dispersion du capital et, éventuellement, pour les dirigeants en place, une perte de contrôle. L'émission d'obligations présente, comparée à l'émission d'actions, des avantages et des inconvénients symétriques : génératrice d'endettement, elle donne lieu à une charge financière fixe - qui peut être allégée par l'inflation mais elle ne modifie pas l'équilibre des pouvoirs entre propriétaires. Source : J.-P. Faugère et C. Voisin, «Le système financier français», Coll. Circa, Nathan, / Quel avantage / inconvénient principal présente l émission d actions? 17

18 31/ Quel avantage / inconvénient principal présente l emprunt obligataire? 32/ Présentez exhaustivement le financement externe direct. 33/ Complétez le schéma de synthèse avec les termes : émission de titres de propriété, emprunt, émission de titres de créances, financement interne, financement externe, autofinancement, direct, indirect. Fonds propres Endettement Le financement externe direct et indirect : une frontière floue Depuis le début des années 1990, la part des financements passant par les banques et autres institutions financières a sensiblement baissé [ ] Est-ce à dire que les banques sont supplantées par les marchés financiers? Certainement pas pour au moins deux raisons : le taux d intermédiation bancaire semble aujourd hui se stabiliser (entre 40 et 60 % des financements en France). D autre part, les intermédiaires financiers jouent un rôle très important sur les marchés financiers, achetant et vendant des titres pour le compte de leurs clients. La différence entre finance directe et intermédiée 18

19 n est d ailleurs pas toujours évidente. Ainsi, une banque chargée de placer sur les marchés une émission obligataire pour le compte d une grande entreprise peut fort bien souscrire elle-même une partie de l émission, surtout si elle éprouve des difficultés à la placer. Source : Arnaud Parienty, Alternatives Economiques n 262, octobre 2007 Dans les faits, la différence est moins évidente. L essor de la finance de marché s est accompagné d une transformation des métiers des banques, plus orientés vers les marchés financiers. Dans le bénéfice des banques, la part relative des bénéfices sur les crédits a décru, cependant qu augmentaient d autres postes, comme les commissions liées aux activités de marché (introduction d un titre en Bourse, placement du capital de la banque ). La titrisation, qui consiste à transformer des crédits en titres vendus sur le marché, accentue le flou entre finance intermédiée et finance directe. Source : C. Demma, Alternatives Economiques, hors-série n 87, déc / Montrez que la frontière entre finance externe directe et indirecte n est pas toujours évidente à délimiter. OBJECTIF OBJECTIF PLUTOT ATTEINT OBJECTIF PLUTOT PAS ATTEINT définir RDB, VA, EBE, épargne, taux d épargne, investissement, FBCF, taux d inv., taux de marge, taux d autofinancement distinguer agents à capacité et à besoin de financement distinguer financement interne et externe distinguer financement externe direct et indirect nommer le principal avantage/inconvénient de l autofi. distinguer intérêt et taux d intérêt distinguer taux d intérêt fixe et variable nommer le principal avantage/inconvénient du fin. ext. ind. distinguer précisément action et obligation nommer la décomposition du marché monétaire / financier préciser comment se finance une banque / entreprise / l Etat citer les avantages et inconvénients des actions obligations donner des exemples montrant la difficulté à distinguer finance externe directe et indirecte 19

20 2.2. La financiarisation de l économie Objectifs de savoirs : être capable de présenter l évolution de la part de la finance directe et indirecte dans le financement des entreprises / distinguer économie d endettement et économie de marché financier (préciser exhaustivement les caractéristiques de chacune) / nommer les causes du passage d une économie d endettement et économie de marché financier 1/ Complétez le tableau précédent. 2/ Dégagez les tendances observées en matière de financement des SNF (utilisez le terme «désintermédiation»). G. Jacoud, Les Cahiers Français n 315,

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.3 : Qui crée la monnaie? INDICATIONS

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie I. Le financement de l'économie Financement = fait d'apporter des fonds à un individu, une entreprise, ou à soi-même. A) Les différents types de financement

Plus en détail

L importance de la monnaie dans l économie

L importance de la monnaie dans l économie L importance de la monnaie dans l économie Classes préparatoires au Diplôme de Comptabilité et Gestion UE 13 Relations professionnelles Etude réalisée par : Marina Robert Simon Bocquet Rémi Mousseeff Etudiants

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT

LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT Objectifs : Cette séquence doit permettre aux élèves de : - Comprendre et être en mesure d expliquer les avantages des échanges monétisés et les fonctions économiques remplies

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé.

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. 1 Plan du cours I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. II. Les échanges interbancaires. III. La création monétaire et les échanges interbancaires dans un système bancaire hiérarchisé.

Plus en détail

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE PAR LES AUTORITES MONETAIRES SECTION 1 : LA CREATION MONETAIRE A Acteurs et modalités de création monétaire : La création monétaire consiste à accroître la quantité de

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie II. 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction Table des matières Avant-propos Introduction IX XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. Chapitre 1. Les raisons

Plus en détail

Avant-propos Introduction. Première partie

Avant-propos Introduction. Première partie 9782100533015-Delap-tdm.qxd 12/08/09 7:41 Page V Table des matières Avant-propos Introduction XI XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 3 : Les taux d intérêt Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version étudiants Février 2012 Préambule «Le taux d intérêt est la rémunération de l

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Soirée d'information sur la crise financière

Soirée d'information sur la crise financière Soirée d'information sur la crise financière 6 ème Sciences Economiques 18 novembre 2008 Questions abordées I. Quelle est l'origine de la crise? II.Comment les subprimes se sont retrouvées dans nos banques

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme.

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif réalisable Espèces ou autres avoirs que la société prévoit d'utiliser dans le cadre

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière?

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 12 mars 2015 à 13:47 Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? Introduction La globalisation financière est à la fois la condition d un système financier

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

Valeur refuge ultime, l or physique devrait faire partie de la constitution de tout patrimoine.

Valeur refuge ultime, l or physique devrait faire partie de la constitution de tout patrimoine. Valeur refuge ultime, l or physique devrait faire partie de la constitution de tout patrimoine. Depuis des milliers d'années déjà, l'or est un moyen de paiement. Les médias en parlent de plus en plus fréquemment.

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE INVESTIR EN BOURSE Sommaire 1 Introduction 2 Qu est-ce que la Bourse des valeurs mobilières? 3 Quels sont les droits liés aux valeurs

Plus en détail

POURQUOI LES ETATS ET LES ENTREPRISES ONT NORMALEMENT UNE TRESORERIE NETTE NEGATIVE OU POURQUOI LES ETATS SONT NORMALEMENT EN «DEFICIT»

POURQUOI LES ETATS ET LES ENTREPRISES ONT NORMALEMENT UNE TRESORERIE NETTE NEGATIVE OU POURQUOI LES ETATS SONT NORMALEMENT EN «DEFICIT» POURQUOI LES ETATS ET LES ENTREPRISES ONT NORMALEMENT UNE TRESORERIE NETTE NEGATIVE OU POURQUOI LES ETATS SONT NORMALEMENT EN «DEFICIT» Bernard Vallageas Faculté Jean Monnet Université Paris-Sud 54 boul.

Plus en détail

Séquence 4. La monnaie et le financement. Sommaire

Séquence 4. La monnaie et le financement. Sommaire Séquence 4 La monnaie et le financement Sommaire 1. À quoi sert la monnaie? 2. Comment l activité économique est-elle financée? 3. Qui crée la monnaie? Corrigés des exercices 1 1 À quoi sert la monnaie?

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France I. Les acteurs du circuit monétaire A) Les détenteurs de monnaie : les ANFR AIF ANFR = agents non financiers résidents AIF = autres intermédiaires

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

Marché de la monnaie et marché des capitaux

Marché de la monnaie et marché des capitaux Chapitre 3 Marché de la monnaie et marché des capitaux 3.1 Introduction Ce chapitre est consacré à l étude du rôle de la monnaie dans l économie et à la description le fonctionnement du marché de la monnaie.

Plus en détail

L offre de monnaie et le système bancaire

L offre de monnaie et le système bancaire CHAPITRE 17 L OFFRE DE MONNAIE ET LE SYSTÈME BANCAIRE 311 17 L offre de monnaie et le système bancaire Dans le secteur réel d une économie de marchés, n importe quel agent peut prendre l initiative d offrir

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE. 4 ème PARTIE : LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE

ECONOMIE GENERALE. 4 ème PARTIE : LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE IUFM AUVERGNE ECONOMIE - GESTION Cours de Mr DIEMER ECONOMIE GENERALE MOTS CLES 4 ème PARTIE : LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE CHAPITRE 13 LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE - Agrégats monétaires (M1, M2,

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

L'argent-dette de Paul Grignon

L'argent-dette de Paul Grignon Formation des 1 et 3 avril 2014 au LAG Préalable : 3 fonctions de la monnaie une unité d'échange [ équivalence ] une unité de mesure un moyen de réserve [valeur qu'on peut stocker] introduction L'argent-dette

Plus en détail

2 - Le financement de l'économie

2 - Le financement de l'économie 1 2 - Le financement de l'économie Cette fiche explique le fonctionnement de la monnaie, des institutions financières et des marchés financiers. Elle montre en quoi les innovations des années 80, soutenues

Plus en détail

Cours d économie générale

Cours d économie générale Cours d économie générale Aurélien Méré Deuxième année de cycle ingénieur Table des matières Répartition et consommation... 3 La répartition... 3 La répartition du produit... 3 La répartition des revenus...

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 10 La monnaie, les banques et les taux d intérêt 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Marchés Financiers I. Nicolas Huck, Olivier Lamotte

Marchés Financiers I. Nicolas Huck, Olivier Lamotte Objectifs du cours Organisation du cours et évaluation Pédagogie découverte et U-Discover Bibliographie Nicolas Huck, Olivier Lamotte Objectifs du cours Organisation du cours et évaluation Pédagogie découverte

Plus en détail

Monnaie et financement de l économie

Monnaie et financement de l économie Monnaie et financement de l économie I. Monnaie, masse monétaire création monétaire, devises A. Les différents aspects de la monnaie Monnaie = Instrument d échanges qui permet ds une éco donnée l achat

Plus en détail

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE Plan : 1) La structure du système bancaire européen 2) Les objectifs de la BCE Licence professionnelle Bancassurance 2010-2011 3) Les instruments de la politique monétaire

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques Les banques en tant qu intermédiaires financiers Qu est-ce qu une banque? Une banque est une entreprise dont l activité principale consiste à recevoir l épargne en dépôt, à accorder des crédits et à fournir

Plus en détail

Epargne et investissement

Epargne et investissement Epargne et investissement Nature du sujet : Sujet de type «mise en relation». Mots-clés / Définitions : Tous! «Epargne» : Part du revenu qui n est pas consommée Epargne des ménages : - Concept le plus

Plus en détail

La théorie keynésienne : le rôle du système bancaire

La théorie keynésienne : le rôle du système bancaire La théorie keynésienne : le rôle du système bancaire Le rôle du système bancaire Un rôle fondamental Dans une économie moderne, les banques ont pour principale fonction de créer la monnaie. Aristote définissait

Plus en détail

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 - 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 Objectif(s) : o Pré-requis : Relation de la variation de la Trésorerie d'exploitation avec l'excédent Brut d'exploitation (E.B.E.) et la variation

Plus en détail

6. MONNAIE, CRÉDIT ET DETTE

6. MONNAIE, CRÉDIT ET DETTE 6. MONNAIE, CRÉDIT ET DETTE INTRODUCTION 280. Le présent chapitre passe en revue les principales questions que pose aux pays la définition des agrégats de la monnaie, du crédit et de la dette. Il sert

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE

LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE J O U R N É E S A J B E F N I A M E Y M A I 2 0 1 2 P R É S E N T É P A R M R D A O B A B A ( F G H M. S A / M A L I ) Préambule L objectif de la présente communication

Plus en détail

1- La politique monétaire et de change dans la phase de construction du système financier moderne

1- La politique monétaire et de change dans la phase de construction du système financier moderne LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE CHANGE DE LA BCRG, FONDEMENTS ET OBJECTIFS 1- La politique monétaire et de change dans la phase de construction du système financier moderne La politique monétaire et de change

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS

CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS Notions à connaître: Taux de rentabilité, taux d'intérêt, demande anticipée, investissement matériel, investissement immatériel, investissement public,

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Introduction : Vue d ensemble du système financier

Introduction : Vue d ensemble du système financier http://eco.um1.free.fr Biblio : Monnaie, banque et marchés financiers Frederic Mishkin Pearson La richesse cachée des nations (Zucman) Introduction : Vue d ensemble du système financier 1. Les fonctions

Plus en détail

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt INTRODUCTION Le cas présenté ci-après permet de comprendre le fonctionnement général d une banque mais reste un cas d école purement théorique. Imaginons

Plus en détail

Mécanismes monétaires et financiers

Mécanismes monétaires et financiers Mécanismes monétaires et financiers Département IG, 1ère année (IG3) Polytech Montpellier Cours et TD : Marie MUSARD-GIES Introduction au cours (1/2) Marchés financiers (cf cours économie) Plus grande

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

Chapitre 4 - La valeur de l argent dans le temps et l'actualisation des cash-flows

Chapitre 4 - La valeur de l argent dans le temps et l'actualisation des cash-flows Chapitre 4 - La valeur de l argent dans le temps et l'actualisation des cash-flows Plan Actualisation et capitalisation Calculs sur le taux d intérêt et la période Modalités de calcul des taux d intérêts

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

10. L épargne, l investissement et le système financier

10. L épargne, l investissement et le système financier 10. L épargne, l investissement et le système financier 1. Le système financier Un système financier = ensemble des institutions financières qui ont pour objet de mettre en relation les besoins de financement

Plus en détail

Ce chapitre est une synthèse de Documents et débats n 2 : la crise financière

Ce chapitre est une synthèse de Documents et débats n 2 : la crise financière Les grandes étapes de la crise financière Ce chapitre est une synthèse de Documents et débats n 2 : la crise financière (Banque de France, février 2009), qui a pour objet d expliquer le passage d une crise

Plus en détail

Contrôle. Consultation CDEC

Contrôle. Consultation CDEC Chapitre 1 : Monnaie et financement de l économie marocaine Financement de l activité économique Financement Direct Financement Indirect Marché financier Marché monétaire Marché hypothécaire Banques Stés.

Plus en détail

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période Voici les définitions de quelques mots clés utilisés dans le cadre du programme Connaissances financières de base. Ces mots peuvent avoir des sens différents ou refléter des notions distinctes dans d autres

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 68/54 DÉCISION (UE) 2015/425 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 15 décembre 2014 modifiant la décision BCE/2010/21 concernant les comptes annuels de la Banque centrale européenne (BCE/2014/55) LE CONSEIL

Plus en détail

Support de cours Economie monétaire et financière

Support de cours Economie monétaire et financière UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Tanger Filière des sciences économiques Semestre 3 Support de cours Economie monétaire et financière Professeur

Plus en détail

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Japon Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO?

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? Tous les documents sont tirées de «La Grèce peut-elle se sauver en sortant de la zone euro?», Flash éco Natixis, 08 novembre

Plus en détail

Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire

Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire Nikolay Gertchev Deuxième Université d automne de l économie autrichienne 5-7 Octobre 212, Troyes Eléments essentiels des systèmes bancaires contemporains

Plus en détail

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 1 - DEFINITIONS DES OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 2 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX CESSIONS PARFAITES 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PENSIONS

Plus en détail

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Monnaie Fonction de la monnaie Moyen de paiement: troc incompatible avec une forte division du travail acceptation

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, une information générale relative aux caractéristiques des

Plus en détail

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Annexe C. Éléments d'analyse financière 143 ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Résumé Cette annexe présente quelques éléments comptables qui peuvent servir à l'analyse financière des entreprises.

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES GUIDE DES MAROCAINS RESIDANT A L'ETRANGER EN MATIERE DE CHANGE. Juillet 2012 www.oc.gov.ma

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES GUIDE DES MAROCAINS RESIDANT A L'ETRANGER EN MATIERE DE CHANGE. Juillet 2012 www.oc.gov.ma ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES GUIDE DES MAROCAINS RESIDANT A L'ETRANGER EN MATIERE DE CHANGE Juillet 2012 www.oc.gov.ma S O M M A I R E INTRODUCTION ---------------------------------------------------------------3

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail