Le Centre sportif de Notre-Dame-de-Grâce. Un exemple en matière de développement durable!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Centre sportif de Notre-Dame-de-Grâce. Un exemple en matière de développement durable!"

Transcription

1 Le Centre sportif de Notre-Dame-de-Grâce Un exemple en matière de développement durable!

2 démolition de l ancienne piscine extérieure

3 déplacement d arbres existants

4 mise en place du coffrage installation des poutres du gymnase préparation du plancher

5 ajustement des poutres de gymnase bassin de rétention coffrage

6 mise en place des fondations de la nouvelle piscine isolation de la fondation travaux sur le toit

7 supervision du chantier écumoires finition intérieure

8 installation des membranes des bassins de piscine pose de céramique finition en céramique au plafond

9 aménagement paysager travaux dans le gymnase mise en place des lignes de terrains sportifs

10 piscine finalisée gymnase

11 La construction du bâtiment u Gymnase enfoui sous le sol bénéficie de l effet des grandes masses thermiques (fraîcheur naturelle en été et protection des grands froids en hiver) et réduit l emprise du bâtiment dans le parc; u Système de récupération de chaleur réduisant fortement les coûts en énergie (ex. : Isolation des murs extérieurs et puits géothermiques pour améliorer les réseaux de chauffage); u Toit vert permettant de lutter contre les îlots de chaleurs s intégrant au parc; u Réduction de la pollution lumineuse; u Préservation des arbres existants; u Gestion responsable des déchets de construction (retour dans la filière de recyclage pour béton, métal, bois, plastique).

12 Les matériaux utilisés u Matériaux de construction avec du contenu recyclé et de provenance locale; u Utilisation de bois provenant de forêts gérées de façon responsable (label FSC); u Collecte et gestion des matériaux recyclables.

13 La qualité de l environnement intérieur Les gens vivent la majorité de leur temps dans des espaces intérieurs. Cette situation expose les gens à des contaminants chimiques causés par les matériaux de construction qui sont fabriqués avec une multitude de produits, dont les effets d une exposition à long terme ne sont pas connus. Ainsi, le Centre sportif a été construit avec : u Un choix de matériaux non toxique ou à très faible émission de produits chimiques (peinture, couvre-sol du gymnase, etc.); u Une ventilation des espaces intérieurs conçue pour prévenir l accumulation de polluants par une filtration de l air avec des filtres de hauts standards ainsi qu une filtration d eau de piscine avec un système UV afin d éliminer les chloramines; u Un contrôle de la température et de l humidité pour le bien-être des visiteurs; u Un programme d entretien salubrité écologique.

14 réduction de la consommation en eau u Réduction de 40 % de la consommation d eau par rapport à un bâtiment standard, grâce à des pommeaux de douches et des toilettes à faibles débits; u Aménagement paysager autosuffisant en eau (aucune irrigation).

15 l économie d énergie u Exclusion des réfrigérants CFC et HCFC dans les équipements de CVAC et de réfrigération (pour la protection de la couche d ozone); u Utilisation des énergies renouvelables par la géothermie (exploitation de la chaleur emmagasinée dans le sous-sol).

16 l entretien ménager u Utilisation de produits d entretien ménager verts avec certification reconnue; u Utilisation d un logiciel de gestion de l entretien ménager; u Formation continue des employés; u Audit qualité de l entretien ménager.

17 l aménagement paysager et son entretien u Gestion durable des eaux de pluie (ex. : captage des eaux pluviales, maintien des eaux de fortes pluies sur le site par des bassins de rétention); u Utilisation d engrais naturel, aucun fertilisant contenant des produits à base de phosphore sur les plantes et la pelouse.

18 accès par le transport collectif et actif u Des trajets d autobus offrant un service fréquent; u Information aux usagers des horaires des autobus; u Promotion du covoiturage aux usagers du Centre sportif et places de stationnement réservées; u Promotion du transport actif (ex. : disponibilité d une soixantaine de supports à vélo et d une station libre-service BIXI Montréal).

19 promotion afin de réduire notre empreinte environnementale u Des visites guidées du Centre sportif sont offertes aux résidents du quartier et aux groupes scolaires; u Distribution du dépliant aux visiteurs; u Projection de capsules d informations sur les écrans à l entrée du Centre sportif; u Dépliant disponible sur le site Web.

20 Un engagement vers le développement durable SOGEP s engage à prendre des actions concrètes pour réduire l empreinte écologique sur l environnement

Solutions et techniques offertes. Structure alvéolaire unique versatile et économique

Solutions et techniques offertes. Structure alvéolaire unique versatile et économique Nos solutions Emballage et protection de produits Nos solutions d emballage et de protection de produits manufacturés peuvent prendre des formes variées. Elles s intègrent facilement aux autres composantes

Plus en détail

Loto-Québec : un parc immobilier durable

Loto-Québec : un parc immobilier durable LOTO-QUÉBEC : UN PARC IMMOBILIER DURABLE Par Benoit de Grosbois, R.P.A. Loto-Québec : un parc immobilier durable 1. Présentation de Loto-Québec 2. Présentation du parc immobilier Loto-Québec Par Benoit

Plus en détail

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( SITE EXISTANT OBSOLETE Bâtiments anciens datant de 1965 Aucune possibilité d extension Au c ur du quartier de la Chaume Des accès difficiles

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

Energies renouvelables

Energies renouvelables REFERENCES : Entreprise : JOUSSELIN SAS 3 rue d Anjou Effectif : 170 salariés Activité : Génie civil gros œuvre, 49420 CHAZE HENRY pré industrielle d éléments la Tél. : 02 41 94 75 10 construction ACTIONS

Plus en détail

Notre ville idéale Bauvens Virgile Ledieu Romain UPSSITECH Trophée FIM-MEDIA 2015

Notre ville idéale Bauvens Virgile Ledieu Romain UPSSITECH Trophée FIM-MEDIA 2015 Notre ville idéale Notre environnement futur si l on ne réagit pas Explosion démographique: 8 milliards hab en 2025 Réchauffement climatique Montée des eaux Problèmes des villes actuelles Difficultés de

Plus en détail

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS LA PREFABRICATION BOIS LE CHANTIER Réaliser des structures bois nécessite pour chaque ouvrage d en maitriser la conception, les calculs, les dessins, les notices et les plans de pose. Chaque fabrication

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

4 Les equipements 184 le centre AQUARECREATIF 4 Les equipements 186 le centre AQUARECREATIF 4 Les equipements 188 le centre AQUARECREATIF 4 Les equipements 190 le centre AQUARECREATIF 4 Les equipements

Plus en détail

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE Objectif Encourager la construction de bâtiments «exemplaires» sur le Pays des Herbiers : - consommant très peu d énergie - utilisant

Plus en détail

Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux

Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux Colloque «Tous en action pour la St-François» Conférence de Michel Cyr 11 juin 2013 1 Plan de la présentation 1 : Contexte et définitions

Plus en détail

Toutes les installations de collecte de l eau de pluie, qu elles soient simples ou complexes, sont dotées des mêmes éléments de base :

Toutes les installations de collecte de l eau de pluie, qu elles soient simples ou complexes, sont dotées des mêmes éléments de base : VOTRE MAISON La collecte et l utilisation de l eau de pluie à la maison La collecte de l eau de pluie et le stockage à des fins d utilisation ultérieure est une pratique ancienne. On y a toujours recours

Plus en détail

SOMMAIRE HABITAT/LOGEMENT 1 BTS ESF POLE 1 : ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

SOMMAIRE HABITAT/LOGEMENT 1 BTS ESF POLE 1 : ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE SOMMAIRE HABITAT/LOGEMENT 1 BTS ESF POLE 1 : ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Chapitre 1 : Politiques de développement durable I. Principe de développement durable 1. Historique et finalité 2. Notions

Plus en détail

Les pièces des habitations certifiées LEED sont plus confortables grâce à un système de récupération de chaleur.

Les pièces des habitations certifiées LEED sont plus confortables grâce à un système de récupération de chaleur. Les avantages LEED Environnement Les bâtiments certifiés LEED ont une empreinte écologique moindre car ils permettent de réduire la consommation d énergie et d eau, grâce aux équipements mécaniques et

Plus en détail

autosuffisante autonome 0% de pollution pas de CO 2 Aucun frais de consommation en chauffage, électricité, eau potable Plus de black-out

autosuffisante autonome 0% de pollution pas de CO 2 Aucun frais de consommation en chauffage, électricité, eau potable Plus de black-out crée Pour 258.733 TVAC Prix hors terrain et frais d architecte (± 5%) autosuffisante 0% de pollution pas de CO 2 Aucun frais de consommation en chauffage, électricité, eau potable Plus de black-out AUTOSUFFISANTE

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

Décision du Président de Val de Garonne Agglomération

Décision du Président de Val de Garonne Agglomération Accusé de réception en préfecture 047-200030674-20130828-DP2013-169-AU Date de télétransmission : 28/08/2013 Date de réception préfecture : 28/08/2013 DP 2013-169 Décision du Président de Val de Garonne

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

S isoler en polystyrène expansé

S isoler en polystyrène expansé WWW.POLYFORM.COM FAIT IMPORTANT CONTRAIREMENT À LA CROYANCE POPULAIRE, LES PSE ET PPE SONT DES MATÉRIAUX TRÈS ÉCOLOGIQUES. ILS CONTRIBUENT À LA PRÉSERVATION DES FORÊTS EN REMPLAÇANT LE BOIS ET LE CARTON,

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE PERMETTANT D APPRÉCIER LA PRISE EN COMPTE DU RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PAR UN PORTEUR DE PROJET AU TITRE DU TOURISME

GRILLE D ANALYSE PERMETTANT D APPRÉCIER LA PRISE EN COMPTE DU RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PAR UN PORTEUR DE PROJET AU TITRE DU TOURISME Annexe 2 GRILLE D ANALYSE PERMETTANT D APPRÉCIER LA PRISE EN COMPTE DU RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PAR UN PORTEUR DE PROJET AU TITRE DU TOURISME Pour chaque «domaine», décrire ces actions de manière synthétique,

Plus en détail

Un projet intégré dans son environnement naturel et urbain

Un projet intégré dans son environnement naturel et urbain Un pr Un projet intégré dans son environnement naturel et urbain La nouvelle école Louis Jouvet et le restaurant scolaire ont été conçus de manière à tisser un lien entre le Village et le parc Louis Jouvet.

Plus en détail

LE COMMERCE DE DÉTAIL

LE COMMERCE DE DÉTAIL ACTEUR DE L AMÉNAGEMENT ÉQUILIBRÉ DU TERRITOIRE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE L ACTIVITÉ COMMERCIALE ET LES AMÉNAGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX : L EXEMPLE D UN PÔLE COMMERCIAL MODÈLE M. Antoine FREY Président

Plus en détail

1- Liens avec les programmes scolaires pour la thématique Environnement et Développement durable

1- Liens avec les programmes scolaires pour la thématique Environnement et Développement durable LIENS AVEC LES PROGRAMMES SCOLAIRES POUR LE THEME «ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE» La mise à jour proposée dans ce document est effectuée à partir des textes suivants : - Décret n 2006-830 du 11

Plus en détail

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable École de technologie supérieure Plan d action de développement durable 2009-2012 Enseignement et recherche Favoriser l intégration du concept de développement durable dans les activités d enseignement

Plus en détail

PROJET DE MAISON PASSIVE A FAIBLE EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE PFALZWEYER BAS RHIN

PROJET DE MAISON PASSIVE A FAIBLE EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE PFALZWEYER BAS RHIN PROJET DE MAISON PASSIVE A FAIBLE EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE PFALZWEYER BAS RHIN Le modèle de construction présenté met en œuvre des solutions constructives de faible empreinte environnementale tout en

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

>I En savoir plus I Développement durable

>I En savoir plus I Développement durable g Qu est ce que c est? 1987 Rapport Brundtland Commission des Nations Unies sur l Environnement et le Développement «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans

Plus en détail

Montant de l opération : Missions réalisées : Dépollution, démolition, structure, fluides, VRD et HQE

Montant de l opération : Missions réalisées : Dépollution, démolition, structure, fluides, VRD et HQE LOGEMENTS Construction d un ensemble immobilier A Boulogne-Billancourt (92) 118 logements Construction d'un ensemble de bâtiments comprenant : 118 logements en accession et en locatif, surfaces de commerces,

Plus en détail

Lotissement d'activités économiques, intercommunal et situé à SAINT-ANDIOL (13670) Section C Lieudit : «La Crau» Communauté d agglomération B.

Lotissement d'activités économiques, intercommunal et situé à SAINT-ANDIOL (13670) Section C Lieudit : «La Crau» Communauté d agglomération B. Lotissement d'activités économiques, intercommunal et situé à SAINT-ANDIOL (13670) Section C Lieudit : «La Crau» 1 Communauté d agglomération B.8 CAHIER DES CHARGES I - DISPOSITIONS GENERALES I-1/ Objet

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

COÛTS DE CONSTRUCTION D'UNE MAISON NOVOCLIMAT (voir plans de référence) AGENCE DE L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE (Étude réalisée le 25 août 2004)

COÛTS DE CONSTRUCTION D'UNE MAISON NOVOCLIMAT (voir plans de référence) AGENCE DE L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE (Étude réalisée le 25 août 2004) COÛTS DE CONSTRUCTION D'UNE (voir plans de référence) AGENCE DE L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE (Étude réalisée le 25 août 2004) MURS EXT. FABRIQUÉS EN CHANTIER MURS EXT. FABRIQUÉS EN USINE DESCRIPTION PRIX DES

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

Projet Interreg IIIA. Maison pour la planète. Analyse du projet actuel. et propositions d améliorations. pour la. Serre du château de Coppet (VD)

Projet Interreg IIIA. Maison pour la planète. Analyse du projet actuel. et propositions d améliorations. pour la. Serre du château de Coppet (VD) Projet Interreg IIIA Analyse du projet actuel et propositions d améliorations pour la Serre du château de Coppet (VD) 1 UER1 : Construction et Environnement Filière architecture Contenu Fiche Jardin d

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble 1.1 Infrastructures 1.1.1 Fouilles Excavation selon rapport géotechnique 1.1.2 Fondations Semelles et massifs béton,

Plus en détail

Le Syndicat National des Patinoires

Le Syndicat National des Patinoires Le Syndicat National des Patinoires Atelier : Installation frigorifique et Développement Gilles DELCROS Directeur Technique Sommaire de l atelier - Présentation générale et historique de la démarche HQE,

Plus en détail

Environnement, énergie

Environnement, énergie Environnement, énergie La commune est le premier niveau d action pour améliorer l environnement et le cadre de vie des habitants. Cela bénéficiera en premier lieu aux citoyens de la commune, mais les conséquences

Plus en détail

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises Dans le cadre de démarches environnementales et de développement durable, de nombreux maîtres d ouvrages, notamment les collectivités territoriales,

Plus en détail

Autre information requise pour les terrains de golf

Autre information requise pour les terrains de golf Version 05-04-07 Page 1 de 7 Autre information requise pour les terrains de golf Conformément au paragraphe 5(2) du Règlement sur les études d impact sur l environnement de la Loi sur l assainissement

Plus en détail

MDE 6 JUIN 2012. ouessrok

MDE 6 JUIN 2012. ouessrok MDE 6 JUIN 2012 ouessrok POSITIONNEMENT GEOGRAPHIQUE DES HOTELS N Long Beach W Head Office E ouessrok S Nouveau développement hôtelier du Long Beach M A U R I T I U S DRAWING : REVISION : MASTER PLAN PHASE

Plus en détail

25 moyens. environnement. d économiser son argent et son. Paul de Haut. Groupe Eyrolles, 2007, ISBN 13 : 978-2-212-12053-0

25 moyens. environnement. d économiser son argent et son. Paul de Haut. Groupe Eyrolles, 2007, ISBN 13 : 978-2-212-12053-0 25 moyens d économiser son argent et son environnement Paul de Haut Groupe Eyrolles, 2007, ISBN 13 : 978-2-212-12053-0 Sommaire Remerciements... Préface... Signalétique... IX XI XIII Partie 1 Les éconologies

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2017 DÉCOULANT DU RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION 2013-2017 DÉCOULANT DU RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLAN D ACTION 2013-2017 DÉCOULANT DU RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU 1 RESPONSABILISER LE MILIEU POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Orientation 1 SENSIBILISER LE MILIEU Lancer une campagne régionale

Plus en détail

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03 RÉSUMÉ Au cours des dernières années, une évolution de l intérêt humain envers l écologie et l environnement s est fait remarquer. En effet, les gens se soucient de plus en plus de leur emprunte écologique

Plus en détail

Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité)

Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité) Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité) Les panneaux solaires photovoltaïques, appelés modules photovoltaïques ou simplement panneaux solaires, convertissent la lumière en électricité.

Plus en détail

Installation de biométhanisation

Installation de biométhanisation Commune de Redange/attert Installation de biométhanisation La coopérative «Biogas un der Atert» Rue de Reichlange - 8508 Redange/Attert En 2003, la coopérative «Biogas un der Atert» a mis en service l

Plus en détail

Projet de grille d évaluation. pour la pré-sélection des projets CTU 2012/2015. du Pays Vallée de la Sarthe

Projet de grille d évaluation. pour la pré-sélection des projets CTU 2012/2015. du Pays Vallée de la Sarthe Projet de grille d évaluation pour la pré-sélection des projets CTU 2012/2015 du Pays Vallée de la Sarthe Contexte : Le Conseil Régional des Pays de la Loire a voté en 2009 son agenda 21 régional. Ce document

Plus en détail

Construction d'une maison en Ossature Bois 14 avenue de Montfermeil 14810 Merville Franceville

Construction d'une maison en Ossature Bois 14 avenue de Montfermeil 14810 Merville Franceville LISTE DES PLANS N 00 01 02 03 04 05A 05B 05C 06 07 08 PERMIS DE CONSTRUIRE PLAN DE SITUATION PLAN DE MASSE COUPE SUR LE TERRAIN NOTICE ARCHITECTURALE PLAN DU RDC FACADES TOITURE INSERTION ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Efficacité Énergétique. Contenu de la présentation. Historique. Nouvelles exigences

Efficacité Énergétique. Contenu de la présentation. Historique. Nouvelles exigences Efficacité Énergétique CEBQ Montréal 29 novembre 2011 Contenu de la présentation Historique Principes d élaboration Consultation - représentation Réglementation Àvenir Questions Historique 1983 : Règlement

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Verts. Domicile et chalet. Bon nombre de Néo-Brunswickois et Néo- Guide de référence pour une «vie verte» destiné aux propriétaires riverains

Verts. Domicile et chalet. Bon nombre de Néo-Brunswickois et Néo- Guide de référence pour une «vie verte» destiné aux propriétaires riverains Domicile et chalet Verts Guide de référence pour une «vie verte» destiné aux propriétaires riverains Bon nombre de Néo-Brunswickois et Néo- Brunswickoises demeurent dans des résidences et des chalets saisonniers

Plus en détail

Projet pour un petit immeuble de bureaux avec des parkings, et un logement en centre ville à Marseille Atelier de la Rue Kleber 15, rue Kleber 13003

Projet pour un petit immeuble de bureaux avec des parkings, et un logement en centre ville à Marseille Atelier de la Rue Kleber 15, rue Kleber 13003 Projet pour un petit immeuble de bureaux avec des parkings, et un logement en centre ville à Marseille Atelier de la Rue Kleber 15, rue Kleber 13003 Marseille Projet pour un petit immeuble de bureaux en

Plus en détail

LICENCE Génie civil (construction bois architecture et urbanisme bioclimatiques)

LICENCE Génie civil (construction bois architecture et urbanisme bioclimatiques) Contacts : www.physer.eu toufike.henni-chebra@cnam.fr annie.chappelet@cnam.fr tél. 06 73 66 00 67 LICENCE Génie civil (construction bois architecture et urbanisme bioclimatiques) 1. GÉNIE CIVIL (FONDAMENTAUX)

Plus en détail

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE EHPAD Debrou - Joué-lès-Tours (37) OPERATION PHASE Projet de construction et restructuration de l établissement Profil et incidences de la démarche

Plus en détail

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Cost-effective Low-energy Advanced Sustainable Solutions www.class1.dk Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Le rapport complet est disponible

Plus en détail

Commune : Déposé en Mairie le :

Commune : Déposé en Mairie le : Syndicat Intercommunal de la Vallée d Abondance Lieu dit les Granges 74360 Abondance Tel : 04 50 73 57 31 Email : spanc.abondance@orange.fr Commune : Déposé en Mairie le : Transmis au SPANC le : Dossier

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE (1 )

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE (1 ) 0BASSURANCE DE LA RESPONSABILITE DECENNALE DANS LE DOMAINE DE LA CONSTRUCTION EN APPLICATION DES LOIS N 9 ET 10 DU 31 JANVIER 1994 FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE (1 ) 1- Maître d ouvrage : (proposant

Plus en détail

une passion À proximité de tout, pour tous les goûts! Un projet unique, une qualité de vie exceptionnelle! Une cour arrière comme nulle part ailleurs!

une passion À proximité de tout, pour tous les goûts! Un projet unique, une qualité de vie exceptionnelle! Une cour arrière comme nulle part ailleurs! Ma montagne ma maison une passion Ma montagne ma maison Un projet unique, une qualité de vie exceptionnelle! une passion Habiter le Quartier Trinité, c est avoir le privilège de vivre en pleine nature

Plus en détail

Réductions des pollutions intérieures: exemple. Sylvie DUCROS - CRITT BOIS EPINAL

Réductions des pollutions intérieures: exemple. Sylvie DUCROS - CRITT BOIS EPINAL Réductions des pollutions intérieures: exemple Sylvie DUCROS - CRITT BOIS EPINAL Les pollutions à l intérieur des bâtiments Votre logo La qualité de l air intérieur, une résultante complexe: - de l environnement

Plus en détail

ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS

ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS PROGRAMME 2015 AVEC LE SOUTIEN DE PROGRAMME 2015 ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS LISTE DES COURS CAS en Architecture climatique CAS Management de l énergie Cours SIA

Plus en détail

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario Année Titre et numéro du cours Thème E. Physique Caractéristiques de l électricité Objectifs et résultats d'apprentissage attendu

Plus en détail

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Présentation de la conception et de la démarche environnementale Présentation du 21 Mai 2014 1 Présentation générale du projet L équipe

Plus en détail

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE Des procédés durables, écologiques et à faible consommation d énergie Pierre Etoile s engage à respecter l environnement au travers de la construction de ses résidences. Terra Natura s inscrit dans cette

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07 CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE Présentation de la version votée le 20/12/07 Les différents documents La charte : fixe les objectifs et niveaux d excellence pour l éco-quartier => soumis aux

Plus en détail

COFELY Services au cœur de l adaptation climatique

COFELY Services au cœur de l adaptation climatique COFELY Services au cœur de l adaptation climatique ORDRE DU JOUR L énergie un enjeu primordial de l adaptation au changement Climatique COFELY Services acteur de la performance énergétique COFELY Services

Plus en détail

PANNEAUX STRUCTURAUX. Naturellement bon ISOLANT À TOITURE CARREAUX ET PANNEAUX À PLAFOND PRODUITS INDUSTRIELS

PANNEAUX STRUCTURAUX. Naturellement bon ISOLANT À TOITURE CARREAUX ET PANNEAUX À PLAFOND PRODUITS INDUSTRIELS PANNEAUX STRUCTURAUX Naturellement bon ISOLANT À TOITURE CARREAUX ET PANNEAUX À PLAFOND PRODUITS INDUSTRIELS La fibre de bois naturelle est faite de vrai bois, recyclé et transformé. La demande pour les

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Plus de compétences pour votre avenir

Plus de compétences pour votre avenir AGENT D ENTRETIEN DU BÂTIMENT ROME I1203 L agent d entretien du bâtiment exerce à l intérieur des bâtiments qu occupe ou administre l employeur (copropriété, maisons de retraite, centre de loisirs ). Il

Plus en détail

Le nouveau quartier de Fribourg-Rieselfeld : Etude d un développement durable réussi. Ville de Fribourg, Groupe de projet du Rieselfeld

Le nouveau quartier de Fribourg-Rieselfeld : Etude d un développement durable réussi. Ville de Fribourg, Groupe de projet du Rieselfeld Le nouveau quartier de Fribourg-Rieselfeld : Etude d un développement durable réussi Ville de Fribourg, Groupe de projet du Rieselfeld Vue aérienne de Fribourg Vue aérienne de Rieselfeld (nord-est) 4/2005

Plus en détail

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert Annexes et attestations du Règlement relatif au Label Vert 2015 Annexe 1 CAHIER DES CHARGES 2015 relatif au Label Vert USPI Genève Pour l année 2015, la régie souhaitant bénéficier du Label Vert USPI Genève

Plus en détail

Vu l article 146.1 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C-11.4);

Vu l article 146.1 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C-11.4); ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST RÈGLEMENT NO RCA08 22021 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT AUTORISANT UN EMPRUNT DE 2 700 000 $ POUR LA RÉFECTION, LA PROTECTION, ET LA MISE AUX NORMES DE DIVERS IMMEUBLES DE

Plus en détail

30 ans d Expérience à votre service Traitement de bois - Sablage - Habitations Pliables. Spécification du «Container habitable»

30 ans d Expérience à votre service Traitement de bois - Sablage - Habitations Pliables. Spécification du «Container habitable» Spécification du «Container habitable» Le container habitable est une révolution dans le domaine du logement. Il est conforme à la norme ISO pour ses dimensions extérieures. Il utilise également des éléments

Plus en détail

Programme ECO-Designer / Technicien ENR

Programme ECO-Designer / Technicien ENR Programme ECO-Designer / Technicien ENR ENERGIES RENOUVELABLES Enjeux - Objectifs - Ressources - Valorisation energétiques - Solaire thermique/photovoltaïque - CESI -SSC - Equipements - Exploitation -

Plus en détail

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois Présentation du process Une révolution dans la construction ossature bois L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche d une solution appropriée. La manière

Plus en détail

Les Rénovations payantes. Présenté par Nicolas Girouard Membre corporatif CIIQ

Les Rénovations payantes. Présenté par Nicolas Girouard Membre corporatif CIIQ Les Rénovations payantes Présenté par Nicolas Girouard Membre corporatif CIIQ Ordre du jour La rénovation payante Objectifs, contexte et application Parlons argent Investissement ou dépense? Ratio coût

Plus en détail

Instruction du dossier d assainissement non collectif

Instruction du dossier d assainissement non collectif Madame, Monsieur, Service Public de l Assainissement Non Collectif Communauté de communes Terre de Cro-Magnon 4 place de la mairie 24620 LES EYZIES DE TAYAC SIREUIL Tél. : 05 53 35 05 43 Fax : 05 53 45

Plus en détail

BUDGET PARTICIPATIF DES LYCEES

BUDGET PARTICIPATIF DES LYCEES BUDGET PARTICIPATIF DES LYCEES Lycée de la Mer et du Littoral Compte-rendu de la Réunion 1 : Jeudi 17 novembre 2005 (16h-18h) La 1 ère réunion du Budget Participatif des Lycées s est tenue en présence

Plus en détail

La qualité de l air intérieur Zehnder ComfoFond Puits canadiens

La qualité de l air intérieur Zehnder ComfoFond Puits canadiens La qualité de l air intérieur Zehnder ComfoFond Puits canadiens Un système idéal pour le renouvellement d air : Le renouvellement d air des ambiances intérieures est indispensable pour garantir l hygiène,

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS ENERALES PAE 1 / 15 REVISION : 0 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des

Plus en détail

Chambre. Chambre. Dans ma chambre je règle le radiateur sur : Pour jouer j utilise : Des jeux en bois. Des jeux en plastique

Chambre. Chambre. Dans ma chambre je règle le radiateur sur : Pour jouer j utilise : Des jeux en bois. Des jeux en plastique Chambre Chambre Dans ma chambre je règle le radiateur sur : Pour jouer j utilise : Des jeux en bois Des jeux en plastique Chambre Chambre J achète plutôt des vêtements : Pour mes jouets électriques j utilise

Plus en détail

Résidences Soldanella à Ovronnaz

Résidences Soldanella à Ovronnaz Résidences Soldanella à Ovronnaz D ossier de vente Constructeur : H+H Sion SA - Chemin St-Hubert 5 1950 Sion 027/327.43.20 hhsion@netplus.ch Renseignements : Amandine Verschaeve Pont de Pierre 1610 1911

Plus en détail

AXE 4 : Collectivité éco-responsable

AXE 4 : Collectivité éco-responsable ACTION 61: Cibler une grille qualitative HQE concernant les critères visés dans le cadre de travaux Pièce(s) justificative(s) N : (Voir cahier des charges) Grille jointe Date de création : 20/03/2015 Date

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section N Division 81

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section N Division 81 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section N Division 81 81 SERVICES RELATIFS AUX BÂTIMENTS ET AMÉNAGEMENT PAYSAGER Cette division comprend la fourniture d'un certain nombre de services généraux

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du process Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du brevet COMPOMUR Janvier 2013 L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

Eau, gestion et valorisation

Eau, gestion et valorisation Eau, gestion et valorisation plantasion Vision d une ville verte par une école du paysage Florian BURKHARD Johanna VOIBLET Année académique 2015-2016 Organisé par Eric Amos, Christian Betti & Sonia Rosello

Plus en détail

AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi. C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»?

AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi. C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»? AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»? Synthèse questionnaire population vendredi 11 Décembre 2009 de Saint-Yvi Pourquoi un Développement Durable?

Plus en détail

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA CONSTRUCTION

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA CONSTRUCTION L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA CONSTRUCTION Construction du pavillon des énergies au DEZERT. Crédit CG50 Avril 2012 PRINCIPE DE L ECO-CONDITIONNALITE 1. Qu est ce que

Plus en détail

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 La direction de l Hôpital général juif (HGJ) s'engage { respecter ses engagements en matière d environnement,

Plus en détail

Eco-Village Toubab-Dialaw

Eco-Village Toubab-Dialaw Eco-Village Toubab-Dialaw L éco-village de Toubab Dialaw est situé à environ 1km de la mer sur une colline et à 2,5km du centre village de Toubab Dialaw. Les 2ha de terrain permettront de développer une

Plus en détail

9.1. Recommandations relatives à la mise en œuvre de la ZACC

9.1. Recommandations relatives à la mise en œuvre de la ZACC 9. 9. RECOMMANDATIONS... 230 9.1. RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA MISE EN ŒUVRE DE LA ZACC... 230 9.2. MESURES ENVISAGEES POUR ASSURER LE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA ZACC... 233 9.2.1. Milieu physique...

Plus en détail

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Construction d une maison Passive écologique Le Stanco 22300 LANNION Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Architecte : Atelier Rubin / tonquedec Constructeur : Tycoat construction / Plestin les grèves

Plus en détail

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert

Annexes et attestations. du Règlement relatif au Label Vert Annexes et attestations du Règlement relatif au Label Vert 2014 Annexe 1 CAHIER DES CHARGES 2014 relatif au Label Vert USPI Genève Pour l année 2014, la régie souhaitant bénéficier du Label Vert USPI Genève

Plus en détail

Cheminements des ÉPT : compétences spécialisées

Cheminements des ÉPT : compétences spécialisées CHEMINEMENTS DU PROGRAMME DES ÉPT avril 2016 Cheminements des ÉPT : compétences spécialisées Un cheminement est un choix de cours qui donnent aux élèves la possibilité d explorer et d acquérir les attitudes,

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif Demande d installation d un dispositif d assainissement autonome Date de la demande : / /20 IDENTIFICATION : Demandeur : Nom, Prénom :... Adresse :... Ville

Plus en détail

Manuel pour le calcul de l énergie grise des bâtiments MINERGIE-A, MINERGIE-ECO, MINERGIE-P-ECO et MINERGIE-A-ECO

Manuel pour le calcul de l énergie grise des bâtiments MINERGIE-A, MINERGIE-ECO, MINERGIE-P-ECO et MINERGIE-A-ECO Manuel pour le calcul de l énergie grise des bâtiments MINERGIEA, MINERGIEECO, MINERGIEPECO et MINERGIEAECO 1. Energie grise et cahier technique SIA 2032 Le calcul de l énergie grise pour MINERGIEA, MINERGIEECO,

Plus en détail

Ventilations d habitations, présentation et comparaison

Ventilations d habitations, présentation et comparaison DOSSIER VENTILATION Page 1 / 7 Ventilations d habitations, présentation et comparaison INTRODUCTION Nous passons 90 % de notre temps chez nous, dans des bureaux ou des usines, des moyens de transports,

Plus en détail