CONSTRUCTION, ANIMATION ET

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSTRUCTION, ANIMATION ET"

Transcription

1 2010 KIT A CONSTRUCTION, ANIMATION ET VALORISATION D'UN ATELIER RECIT Celine Lorenz

2 Réd. Celine Lorenz 14/06/2010 KIT A CONSTRUCTION, ANIMATION ET VALORISATION D UN ATELIER Ce kit vous permettra de réaliser toutes les étapes importantes pour la construction, l animation et la valorisation d un atelier. Ce kit contient les cinq fiches de méthodes qui expliquent les éléments à respecter pour une bonne réalisation d un atelier : I. CONSTRUIRE UN ATELIER Un atelier est destiné à produire collectivement une réflexion, en réponse à une ou plusieurs questions précises, introduites par une problématique, qui situe le problème et trace le champ du travail à faire. C est un lieu de pratique d'activités structurées ou de production visant l'évaluation, la réadaptation, l'intégration sociale ou professionnelle des personnes ayant des incapacités II. ANIMER UN ATELIER Pour animer un atelier il faut le rôle de chacun pendant l atelier. Souvent il y a deux personnes qui remplissent les fonctions de l animation, parfois trois. Les animateurs doivent avoir très présents à l esprit que la discussion est un temps d apprentissage à une démarche émancipatrice ; l animateur en est le garant en permettant que le groupe observe vis à vis de chacun des attitudes d écoute, de réciprocité, de respect des différences, de coopération. Et aussi que le débat, et les désaccords sont essentiels pour faire progresser la réflexion, et ne devront pas être gommés, mais approfondis en remontant aux causes, aux raisons des positions prises, et en relativisant les désaccords III. FAIRE LA SYNTHESE D UN ATELIER La production de l atelier est essentielle, il faut donc définir au début de l atelier un ou deux rapporteur. Le travail de rapporteur permet que l atelier soit valorisé par la suite (c est-à-dire partagé, transmis, réutilisé). Une équipe de 2 ou 3 rapporteurs peut être préférable à une seule personne, mais il faut un responsable de la bonne finition de la restitution IV. EVALUER UN ATELIER Pour évaluer le résultat d un atelier il est souvent nécessaire de définir des observateurs. Ces observateurs peuvent être très utiles lorsqu on fait une formation au débat, donc dans la situation d exercice, ils peuvent aider à progresser tous les acteurs du groupe. Il est préférable qu ils ne participent pas au débat pour avoir le recul nécessaire à une bonne analyse. Ils observent la bonne marche des échanges : circulation de paroles, gestion du temps, bonne relance, bonnes synthèses etc.

3 V. S EXERCER A LA PRISE DE NOTE ET DE SYNTHESE Selon certains spécialistes nous retiendrions 20% de ce que nous entendons; 40% de ce que nous voyons; 60% de ce que nous entendons et voyons en même temps (audio visuel...) ; 80% de ce que nous faisons (parole, écriture ). La prise de notes est donc le meilleur moyen d'apprendre et de comprendre. La méthode consiste à aller à l'essentiel de ce qui été dit, comprendre ce qui est important, c est-à-dire comprendre ce qui est important, c'est repérer les mots clés Souvent les participants d un atelier ne se connaissent pas. Il est donc recommandé de s approprier aussi le kit B «Faire connaissance pour optimiser le déroulement de l atelier» avant de commencer l atelier. BONNE PREPARATION!

4 Réd. Celine Lorenz 09/06/2010 M011 CONSTRUIRE UN ATELIER Un atelier est destiné à produire collectivement une réflexion, en réponse à une ou plusieurs questions précises, introduites par une problématique, qui situe le problème et trace le champ du travail à faire. C est un lieu de pratique d'activités structurées ou de production visant l'évaluation, la réadaptation, l'intégration sociale ou professionnelle des personnes ayant des incapacités. Il a plusieurs buts : Faire se rencontrer des personnes intéressées et concernées par un sujet. Susciter l échange d expériences et de connaissances. Tenter des hypothèses, des réponses aux questions définies par les organisateurs-animateurs et les intervenants (s il y en a). Chaque atelier produit une synthèse, c est-à-dire un travail écrit qui rend compte des réflexions, observations, propositions du groupe. Pour la construction d un atelier il faut définir des responsables de l atelier qui élaborent la problématique, donc deux ou trois questions qui seront le fil conducteur de la réflexion. Ils choisissent des exemples, des expériences, des témoignages (différents supports ou intervenants invités). Ce travail se fait généralement avec le ou les intervenants, s il y en a. Les responsables de l atelier précisent aussi avec les intervenants leur rôle en se questionnant s ils sont des témoins et s ils apportent une expertise particulière. Il est aussi nécessaire de définir la forme et le temps de l intervention de l atelier. C est-à-dire, les organisateurs définissent leurs rôles respectifs dans l atelier : animation (déroulement de la réflexion selon questions définies, relances, synthèses intermédiaires), circulation de la parole, maitrise du temps, rédaction du compte-rendu final. Dans un atelier il peut exister trois temps possibles : 1er temps : Introduction de l atelier o Présentation des participants. Chacun est invité à faire part de son expérience, de ses préoccupations (beaucoup de méthodes existent pour mettre une atmosphère agréable et permettre aux personnes d entrer vraiment en contact). o Enoncé des questions qui structurent le débat et cadrage du thème de l atelier, en principe par l animateur (chapeau). 2ème temps : Débat (55 à 1h 20 selon le temps dont on dispose) Le débat est structuré autour des questions posées. Le temps pourra être découpé entre les questions, cela sera annoncé au groupe pour aider à la maitrise du temps imparti.

5 3ème temps : Conclusion (10 ) Il est important que les conclusions soient partagées par les membres du groupe. On pourra demander aux rapporteurs de faire un court exposé sur les principales conclusions qu ils s apprêtent à rapporter, avec un échange sur les compléments que souhaitent les participants.

6 Réd. Celine Lorenz 14/06/2010 M012 ANIMER UN ATELIER Pour animer un atelier il faut le rôle de chacun pendant l atelier. Souvent il y a deux personnes qui remplissent les fonctions de l animation, parfois trois. Les animateurs doivent avoir très présents à l esprit que : La discussion est un temps d apprentissage à une démarche émancipatrice ; l animateur en est le garant en permettant que le groupe observe vis à vis de chacun des attitudes d écoute, de réciprocité, de respect des différences, de coopération. Le débat, et les désaccords sont essentiels pour faire progresser la réflexion, et ne devront pas être gommés, mais approfondis en remontant aux causes, aux raisons des positions prises, et en relativisant les désaccords. Le premier animateur est le «conducteur» de l atelier ; il dynamise, aide la réflexion, favorise l écoute et la coopération. Il introduit les 3 temps de travail de l atelier et précise brièvement le cadre de l atelier et sa problématique. Il est nécessaire de s appuyer sur les pratiques, les savoirs et les questions de chacun des participants. L animateur doit donc favoriser l expression et le débat en veillant à ce que chacun puisse apporter sa part au travail commun. L animateur doit également faire en sorte que les questions essentielles soient toutes abordées, c est-à-dire formuler périodiquement des synthèses intermédiaires,( montrer où le groupe en est de la réflexion), faire des relances si la discussion s enlise. Ce travail de synthèse intermédiaire peut être effectué par le rapporteur. Mais c est l animateur qui le sollicite aux moments qui lui semblent opportuns dans le déroulement. Le deuxième animateur (ou modérateur) est responsable de la bonne circulation de la parole (la distribue) et de la gestion du temps (pas de monopolisation de la parole, respect des trois temps, avancée de la réflexion vers des réponses). L animateur favorise la circulation de la parole et l écoute de tous : on peut solliciter une intervention de ceux qui n ont pas encore pris la parole. Si le débat s anime, on peut demander aux participants de s inscrire et donner la parole dans l ordre d inscription. On peut avoir à brider un participant qui monopolise la parole. Pour que chacun s exprime, on peut annoncer que le temps de parole est limité par exemple deux minutes, quitte à prendre la parole plusieurs fois. La gestion du temps peut être assurée par un troisième animateur. Elle est de toute façon une préoccupation pour tous les responsables de l atelier.

7 Réd. Celine Lorenz 14/06/2010 M013 FAIRE LA SYNTHESE D UN ATELIER La production de l atelier est essentielle, il faut donc définir au début de l atelier un ou deux rapporteur. Le travail de rapporteur permet que l atelier soit valorisé par la suite (c est-à-dire partagé, transmis, réutilisé). Une équipe de 2 ou 3 rapporteurs peut être préférable à une seule personne, mais il faut un responsable de la bonne finition de la restitution. Cinq tâches attendent cette équipe : Prendre des notes les plus précises possibles de chacune des interventions. Deux ou trois prises de notes permettent de mieux s en sortir dans les temps de débat animé. Etablir des synthèses régulièrement pendant le débat. Faire des relevés de réponses à chaque question proposée à la réflexion. Restituer les conclusions dès la fin de l atelier (synthèse-minute). L objectif n est pas de restituer tout ce qui s est dit, mais de donner un aperçu des principaux éléments de réponses aux questions posées. Pour une restitution fidèle, il est bon de proposer un temps précis pour ce travail dans le temps d atelier : les rapporteurs proposent au groupe les idées essentielles, le groupe les valide et les complète. Cela permet la rédaction d un petit texte efficace pour le rapport en plénière. Construire un compte-rendu fidèle, plus ample mais établi grâce à un travail collectif entre les rapporteurs et les autres responsables de l atelier. Pour publication ou communication aux participants à la journée d étude, quelques jours, semaines, plus tard. On peut envisager d autres moyens de restitution Il existe plusieurs techniques de synthèse : Le soulignage des idées essentielles au fur et à mesure du déroulement des échanges. La page partagée : une place pour la prise de notes «au long cours» ; une marge large pour noter des thèses, mots clés, assertions qui permettront des synthèses à n importe quel moment du déroulement. Pour réussir un compte-rendu optimal il existe de différentes techniques que les rapporteurs peuvent utiliser. D abord relire les notes à chaud (dans les 48h) pendant que la mémoire courte est encore active, pour compléter et éventuellement transposer les interventions. Ensuite les rapporteurs peuvent aussi écrire un texte qui donne à voir l ensemble des travaux : une relecture est nécessaire pour mettre en lumière l apport de chacun au travail du groupe, reclasser les idées selon un ordre logique, et faire une synthèse de la réflexion collective.

8 Plan possible pour une SYNTHESE- MINUTE Titre de l atelier Quels sont les 2 expériences, témoignages, interventions les plus significatifs? Quelles sont les éléments de réponse essentiels aux questions posées? Question 1 (la rappeler en abrégé) Question 2 (la rappeler en abrégé) Question 3 (la rappeler en abrégé) Quelles sont les deux propositions essentielles formulées? Quelles sont les deux phrases qui ont le plus frappé? Autres observations sur le déroulement et la portée des débats

9 Réd. Celine Lorenz 14/06/2010 M014 EVALUER UN ATELIER Pour évaluer le résultat d un atelier il est souvent nécessaire de définir des observateurs. Ces observateurs peuvent être très utiles lorsqu on fait une formation au débat, donc dans la situation d exercice, ils peuvent aider à progresser tous les acteurs du groupe. Il est préférable qu ils ne participent pas au débat pour avoir le recul nécessaire à une bonne analyse. Ils observent la bonne marche des échanges : circulation de paroles, gestion du temps, bonne relance, bonnes synthèses etc. Les observateurs peuvent interroger les participants pour bien élucider ce qui s est bien passé, mal passé pour chacun. Le fonctionnement du débat est ainsi analysé et chaque fonction peut être retravaillée à la lumière d une analyse un peu «distanciée». Dans le fonctionnement régulier d un atelier, d une réunion d équipe, un des membres peut de temps en temps se placer dans cette situation d observation pour renvoyer des questions, réflexions à l équipe et permettre des régulations. Le groupe peut aussi inviter un observateur extérieur pour effectuer ce travail. Il existe aussi d autres formes d évaluation d un atelier qui porte sur une analyse essentiellement qualitative à travers une démarche d'observation et une méthodologie d'enquête, questionnaire et entretiens individuels avec les différentes parties (organisateurs, décideurs, participants, intervenants) et à différents moments du processus. Ces formes d évaluation portent plus sur la question de l ambiance générale et du fonctionnement du groupe. Les organisateurs de l atelier peuvent choisir entre différentes supports pour faire une évaluation, par exemple par questionnaire ou fiche d évaluation (Echelle d estimation, mesure de l attitude). Une autre forme d évaluation pourrait être des entretiens ou des focus groups pour mesurer le niveau de satisfaction et d apprentissage de participants d atelier. Toutes ces différentes formes d évaluation essaient de répondre aux mêmes questions si l atelier était adapté à la problématique, au public ; si les objectifs de l atelier ont été clairement exposés ; si les exercices proposés étaient adaptés ; si le niveau de participants était équilibré ; si le nombre d animateur était suffisant ; etc. Les questions importantes pour une évaluation d atelier sont souvent très spécifiques à l atelier car chaque atelier poursuit une autre dynamique qui n est pas comparable aux autres. Il faut donc se rendre compte de ses propres objectifs et trouver de questions adaptées.

10 Réd. Celine Lorenz 14/06/2010 M015 S EXCERCER A LA PRISE DE NOTE ET DE SYNTHESE Selon certains spécialistes nous retiendrions 20% de ce que nous entendons; 40% de ce que nous voyons; 60% de ce que nous entendons et voyons en même temps (audio visuel...) ; 80% de ce que nous faisons (parole, écriture ). La prise de notes est donc le meilleur moyen d'apprendre et de comprendre. La méthode consiste à aller à l'essentiel de ce qui été dit, comprendre ce qui est important, c est-à-dire comprendre ce qui est important, c'est repérer les mots clés. Pour les repérer, il faut faire attention aux changements d'intonation, aux mots qui sont répétés ou écrits au tableau. Comprendre ce qui est important, c'est bien noter le plan de l atelier et toujours se repérer par rapport au plan. A l'intérieur de l atelier, il faut faire attention à tous les liens logiques : conséquence, cause, opposition. Dans le cours, tout n'a donc pas la même importance, il faut distinguer l'idée principale, de l'exemple ou de l'illustration. Pour réussir la note de synthèse, il faut alors s entraîner à la prise de notes car prendre des notes consiste à écrire l'essentiel avec un maximum de rapidité. Donc, la recherche de l'efficacité, c'est à dire de l'économie, est primordiale! S ENTRAINER EN GROUPE Le meilleur moyen pour s entraîner c est de faire un groupe de deux et de réaliser un exercice pendant 2 fois 10minutes. Un des participants raconte un projet qu il mène/ a mené, en en faisant ressortir les enjeux et un des participants prend des notes. Ce dernier prend ensuite 5 minutes pour préparer une synthèse de ce qui a été dit, qu il restitue ensuite en grand groupe. Un échange en grand groupe pour voir si ceux qui ont raconté se retrouvent dans les synthèses, de faire ressortir des difficultés rencontrées, et les outils utilisés. Conseils Dans la prise de notes, il faut être fidèle à la parole émise. Choisir entre reformulation et utilisation des mots exacts du narrateur : Noter les mots clés mais traduire aussi ce qui s est passé entre les participants. Structurer la synthèse (récit chronologique? ou bien diagnostic de départ+ projet+ enjeux+obstacles?). Rédiger la synthèse. Restituer oralement. Outils de prise de notes o mind-mapping : Inscrire au centre d une feuille A3 le concept central (ex : développement durable), et en arborescence ou en constellation écrire les mots phares qui émergent (ex : environnement, économie, social) et affiner ces pôles au fil des interventions.

11 o relever fidèlement des mots clés (pour cela interrompre le locuteur et faire préciser certaines expressions, être dans un souci permanent de compréhension). o N écrire qu au verso de la feuille pour avoir toutes ses feuilles sous les yeux. o Utiliser des paper-board que l on peut afficher pour la synthèse au lieu de lire. o Enregistrement audio Conseils pour la synthèse La synthèse doit être brève et transcrire les idées forces. o Essayer d allier reformulation et mots clés ; o Traduire sans trahir, o Structurer (pas de plan modèle cela s élabore d après le contenu et les objectifs recherchés dans l atelier) Conseils pour la restitution o Prendre de grandes feuilles pour lire aisément le compte-rendu ; numéroter les parties choisies, colorier o S adresser autant que possible à tout l auditoire ; cela veut dire que l auditoire est en situation d écoute et d aide envers le rapporteur.

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

«Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT. Préambule

«Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT. Préambule «Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT Préambule Ce document a été construit en complément du «Guide d accompagnement à l élaboration

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

Contenu de la formation à la méthode SPGC pour les indépendants

Contenu de la formation à la méthode SPGC pour les indépendants Contenu de la formation à la méthode SPGC pour les indépendants Les douze modules que comporte cette formation en ligne portent d une part sur la démarche dont les différentes étapes sont décrites pas

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire Sommaire Introduction :... 2 I- Déroulement... 2 II- Qu est-ce qui détermine la qualité d écoute?... 3 III- La reformulation... 3 Conclusion... 4 Bibliographie... 5 1 RECit considère «l écoute» comme une

Plus en détail

communication Construction

communication Construction Les compétences de base et la communication dans le secteur de la Construction Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de base et

Plus en détail

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique Ce rapport est à rédiger à la fin de votre parcours de formation. Il conditionne l obtention du diplôme. Il est

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique.

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique. EVALUER LES POLITIQUES PUBLIQUES Les collectivités locales interviennent dans des champs de plus en plus étendus, depuis les services publics de la vie quotidienne jusqu aux politiques les plus complexes.

Plus en détail

Écrire le scénario d'une vidéo 1jour1question avec sa classe?

Écrire le scénario d'une vidéo 1jour1question avec sa classe? Écrire le scénario d'une vidéo 1jour1question avec sa classe? LE PROJET Tout au long de sa scolarité, l élève reçoit une éducation aux médias et à l information. Au cycle 3, les enseignants peuvent s appuyer

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

L apprentissage : une formation en alternance

L apprentissage : une formation en alternance Formation de formateurs en alternance nouvellement recrutés de CFA-BTP Direction de la formation L apprentissage : une formation en alternance L apprentissage permet une insertion progressive des jeunes

Plus en détail

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie «Quoi qu elle donne à voir et quelle que soit sa manière, une photo est toujours invisible : ce n est pas elle qu on voit» Roland Barthes «Photographier me permet de me souvenir, de fouiller dans ma mémoire,

Plus en détail

APPRENDRE À COPIER. Circonscriptions de Menton, Nice 5, Septembre 2012

APPRENDRE À COPIER. Circonscriptions de Menton, Nice 5, Septembre 2012 APPRENDRE À COPIER À L ÉCOLE PRIMAIRE Circonscriptions de Menton, Nice 5, Septembre 2012 Viviane Bouysse : La copie est à travailler pour que les élèves ne copient plus lettre à lettre, mais travaillent

Plus en détail

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation?

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation? MODALITÉS D ÉCHANGES AVEC LES PARTIES PRENANTES : LES RÉUNIONS DE CONCERTATION FICHE N 3 Informer préalablement les parties prenantes sur l objet, les caractéristiques, les enjeux et objectifs, les plusvalues

Plus en détail

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider?

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? Travail préalable, efficacité en classe et audelà : la méthode «prévoir, agir et rétroagir» Savoir pourquoi il apprend. Prendre des initiatives

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

Quelques apports issus de la VAE. - Rencontre du 10 avril 2013 -

Quelques apports issus de la VAE. - Rencontre du 10 avril 2013 - Quelques apports issus de la VAE - Rencontre du 10 avril 2013 - En prenant appui sur les principes et sur l expérience de la VAE, trouver des repères pour organiser l accompagnement pédagogique et l évaluation

Plus en détail

COMPRÉHENSION SÉANCE 3

COMPRÉHENSION SÉANCE 3 ENSEIGNER LA COMPRÉHENSION SÉANCE 3 Formation des enseignants de cycle 3 Circonscription d IRIGNY SOUCIEU MORNANT Patrick Luyat IEN IRIGNY SOUCIEU MORNANT 1 RAPPEL DES OBJECTIFS GÉNÉRAUX Mettre en œuvre

Plus en détail

ECONOMIE TECHNICIEN/NE COMMERCIAL/E

ECONOMIE TECHNICIEN/NE COMMERCIAL/E Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/NE COMMERCIAL/E Formation en cours de Carrière Avec l aide du Fonds Social Européen Outils pédagogiques construits

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Évaluer par compétences

Évaluer par compétences Évaluer par compétences - Rapport final - Collège Jean Rostand LUXEUIL LES BAINS Résumé du projet : Mise en place progressive d un système d évaluation par compétences en regard du socle commun de connaissances

Plus en détail

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26 La résolution de problèmes 00 000 00 0 000 000 0 mathématiques Au Cycle 3 Atelier pour les suppléants Valence 26/0/ DDEC 07 / 26 Objectifs de l atelier 00 000 00 0 000 000 0 Relire les programmes 2008

Plus en détail

Expérimenter et maîtriser les techniques de conduite de réunion,

Expérimenter et maîtriser les techniques de conduite de réunion, CONTEXTE L Agence Régionale de Santé de Basse-Normandie souhaite mettre en place dans le cadre de son plan de formation 2013, une formation sur «la conduite de réunion». En effet, aujourd'hui les réunions

Plus en détail

Présentation de ce document :

Présentation de ce document : Préconisations et propositions Présentation de ce document : La mise en place du nouvel enseignement STI2D en spécialité présente plusieurs difficultés : - Un référentiel de formation modifié contenant

Plus en détail

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté Année scolaire 2008-2009 BO n 25 du 19 juin 2008 Organisation de l'aide Un cadre souple et évolutif. Une formalisation simple qui soit

Plus en détail

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent.

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. «Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. Type d outil : Démarche visant le développement de la compétence «Entrer en contact avec le temps». Auteur(s)

Plus en détail

La migration d'un Core Banking

La migration d'un Core Banking La migration d'un Core Banking Par Florent WATRIN Le 02/10/2014 CALIS CONSEIL - 110, rue Réaumur - 75002 PARIS - Tél.: 01.42.86.03.47 Site internet : http://www.calis-conseil.com - Courriel : infos@calis-conseil.com

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES TPE

CARACTERISTIQUES DES TPE Une démarche inscrite dans la durée... CARACTERISTIQUES DES TPE Les TPE fournissent aux élèves le temps de mener un véritable travail, en partie collectif, qui va de la conception à la production achevée.

Plus en détail

Conseil en Ressources Humaines et Communication. Nos interventions en formation. - Thèmes - Objectifs - Durées

Conseil en Ressources Humaines et Communication. Nos interventions en formation. - Thèmes - Objectifs - Durées Conseil en Ressources Humaines et Communication Nos interventions en formation - Thèmes - Objectifs - Durées Depuis 2003, Vertical RH, organisme de formation, délivre aux entreprises des programmes qui

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction Version: 2.0 / 14.10.2003 / 1 Fonction En général, pour les projets de prévention et de promotion de la santé, on utilise un questionnaire pour obtenir des informations et/ou des données sur des avis ou

Plus en détail

Titre de la séance : Le document publicitaire imprimé. Auteur, date : Agnès Le Dem, 2014

Titre de la séance : Le document publicitaire imprimé. Auteur, date : Agnès Le Dem, 2014 Titre de la séance : Le document publicitaire imprimé Auteur, date : Agnès Le Dem, 2014 Cadre / contexte (et niveau) / progression : information-documentation 6e. Modalités : lieu, durée (nombre de séances),

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

RH 4. Ressources Humaines 4.0. et motivation augmentée. D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e

RH 4. Ressources Humaines 4.0. et motivation augmentée. D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e RH 4 Ressources Humaines 4.0 et motivation augmentée D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e e t c r é a c t i v e z v o t r e e n t r e p r i s e Donner de l énergie à vos RH...

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE LANGAGE EN SITUATION ET COMMUNICATION Comprendre des consignes avec un support écrit Barrer ; ; Entourer

Plus en détail

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016 Association départementale OCCE de l'ardèche Bésignoles - Route des mines - 07000 PRIVAS Tel : 04 75 64 05 83 - Courriel : ad07@occe.coop Site Internet : www.occe.coop/ad07 Propositions de formations avec

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes»

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Association Insertion Musique et Son Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Les objectifs de la formation Faciliter l accès à une formation qualifiante, un contrat en alternance

Plus en détail

Présentation et Ordre du jour

Présentation et Ordre du jour TOGETHER France TOGETHER international Immeuble Gironde Praça da Republica Esplanade Charles de Gaulle 7630-139 Odemira 33074 Bordeaux cedex Portugal QUATRIEME SEMINAIRE-FORMATION DES DYNAMISEURS SPIRAL

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS FINANCES ET COMPTES PUBLICS LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS Une nouvelle étape à engager Rapport public thématique Synthèse Février 2016 g AVERTISSEMENT Cette synthèse est destinée à

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 L expression et la participation des personnes concernées sont des sujets consensuels, mais leur mise en œuvre effective

Plus en détail

La copie au cycle 2 et au cycle 3

La copie au cycle 2 et au cycle 3 La copie au cycle 2 et au cycle 3 Aux côtés de la dictée, de la production d écrit et de la lecture, la copie joue un rôle essentiel dans l intégration de l orthographe lexicale et grammaticale, à condition

Plus en détail

Dans notre cadre, le référentiel d activités devra fournir une description de s activités du poste à partir de la situation observée.

Dans notre cadre, le référentiel d activités devra fournir une description de s activités du poste à partir de la situation observée. Fiche pratique N 3 «Analyse des activités d un poste de travail et référentiel d activités» De quoi s agit-il? 1 Il s agit de recueillir des données relatives au poste de travail qui devront être fidèles

Plus en détail

La Nature du coaching

La Nature du coaching ENJEUX ET FONCTIONS DE LA SUPERVISION EN COACHING 1. INTRODUCTION Le coaching connaît un développement croissant dans l entreprise. Ceci a notamment comme conséquence, une «arrivée» massive de nombreux

Plus en détail

CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR

CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR 1 CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR 2 Guide à l attention des membres des commissions et des candidats Madame, Monsieur, Vous trouverez dans

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

FICHE DE TRAVAIL : méthodologie de la synthèse. Généralités

FICHE DE TRAVAIL : méthodologie de la synthèse. Généralités FICHE DE TRAVAIL : méthodologie de la synthèse Généralités La synthèse s apparente au résumé dans la mesure où se sont tout deux des exercices qui refusent toute subjectivité. Toutefois la synthèse contrairement

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

Copie guidée. Copie encadrée

Copie guidée. Copie encadrée Copie guidée Objectif : entraîner le geste graphique. Mot écrit au tableau, l enseignant reproduit la première lettre en expliquant son geste graphique, les élèves la copient. Même procédé pour les autres

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47 47. Nous sommes conscients de l importance de la communication, par les entreprises, d informations sur l impact environnemental de leurs activités et les encourageons, en particulier s agissant des entreprises

Plus en détail

Objectifs de cet atelier

Objectifs de cet atelier LES ATELIERS DE REGAIN La dynamique de groupe 2 Objectifs de cet atelier Finalité : développer la capacité d'un groupe de personnes à collaborer pour formuler son propre avenir et y parvenir en contexte

Plus en détail

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II LIVRE BLANC SOLVABILITÉ II DE SECONDFLOOR www.secondfloor.com Table des matières 3 Présentation : Pourquoi les rapports

Plus en détail

RAPPORT DU JURY SUR LA SESSION 2015 DU DSCG

RAPPORT DU JURY SUR LA SESSION 2015 DU DSCG RAPPORT DU JURY SUR LA SESSION 2015 DU DSCG 1. Eléments statistiques 1.1. réussite par UE en 2014 et 2015 Le taux de réussite par UE est repris dans les tableaux ci-après pour 2014 et 2015. En moyenne

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

PRATIQUE ET CONDUITE DE REUNIONS

PRATIQUE ET CONDUITE DE REUNIONS PRATIQUE ET CONDUITE DE REUNIONS Fabrice ROSINA 01 46 09 13 02 06 73 38 95 67 f.rosina@lautrescene.fr CPPM MARSEILLE Le programme de formation les présentations à quoi servent les réunions? Les techniques

Plus en détail

Module 26 : Techniques de modélisation

Module 26 : Techniques de modélisation Module 26 : Techniques de modélisation 26.0 Introduction Ce module enseigne une série de techniques qui constituent une trousse à outils bien pratique quand il s agit de construire des modèles dans Excel

Plus en détail

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Guide n 2 FORMATION AU DIAGNOSTIC DES VILLAGES DEMANDEURS DES BANQUES DE CÉRÉALES. Guide du formateur

Guide n 2 FORMATION AU DIAGNOSTIC DES VILLAGES DEMANDEURS DES BANQUES DE CÉRÉALES. Guide du formateur Guide n 2 FORMATION AU DIAGNOSTIC DES VILLAGES DEMANDEURS DES BANQUES DE CÉRÉALES Guide du formateur Niamey, juillet 2001 1 Objectif de la formation: A l'issue de la formation les animateurs sont capables

Plus en détail

ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3

ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3 1 ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3 A- PROGRESSION CLASSIQUE Allumage d'une ampoule 3,5 V avec la pile plate. Allumage «loin de la pile» (avec des fils) dans le but ultérieur de réaliser un

Plus en détail

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES Les questions suivantes sont destinées à vous aider à vous situer et vous faire quelques propositions d'amélioration. 1. Pour quelles raisons ai-je choisi cette formation?

Plus en détail

ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS

ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS «Accompagner les jeunes dans leur épanouissement, les aider à se construire pour les amener à leur future vie d adulte citoyen.» Service Enfance Jeunesse 3,

Plus en détail

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES FRANÇAIS Commentaire. La lecture du texte doit se faire de manière analytique, c est une lecture personnelle. Il s agit en premier lieu

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie )

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) Références : - Loi n 2005-380 du 23 avril 2005 d orientation sur l éducation.

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente La démocratie participative dans une association d'éducation permanente L'expérience de l'equipe centrale au Cefoc Analyse 3 mai 2015 Centre de Formation Cardijn asbl Rue Saint-Nicolas, 84 5000 NAMUR (Belgique)

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION ACADEMIE DE POITIERS Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles Concours externe - Session 2014 PREMIERE EPREUVE D ADMISSION Statistiques Discipline Moyenne Ecart-type NB candidats

Plus en détail

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis.

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Outils de réflexion et de valorisation des actions de prévention. Ce projet est né de notre participation aux rencontres Carrefour-Prévention proposées

Plus en détail

Animer un groupe de parole. Outils et techniques d animation de groupe

Animer un groupe de parole. Outils et techniques d animation de groupe Animer un groupe de parole Outils et techniques d animation de groupe Les techniques et idées listées ci-après ne sont ni exhaustives, ni contraignantes. Le type d animation doit être choisi en fonction

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Activité langagière en situation de RÉCEPTION (1) la mise en œuvre et à l'adaptation de

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org l association qui lutte contre la leucémie COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE KIT BÉNÉVOLES soutenir mobiliser aider la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang autour des Dons

Plus en détail

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD)

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Filière MSP 5400h Définition Le travail de diplôme (TD) est une épreuve certificative qui se déroule durant le deuxième cycle. Par celle-ci, l étudiant

Plus en détail

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel Prénom et Nom de l élève :... Ecole :... Nom de l enseignant... Nom de l intervenant... Année scolaire... Classe à projet artistique et culturel Domaine choisi L éducation artistique permet à l élève d

Plus en détail

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE Nathalie Gormezano Institut Supérieur d Interprétation et de Traduction (Paris) La traduction technique aujourd hui évolue

Plus en détail

Concevoir et animer un stage de formation

Concevoir et animer un stage de formation Nicolas Jousse Concevoir et animer un stage de formation 2 e édition L ES TECHNIQUES D ANIMATION Fiche technique n 1 Description Les binômes d entraide Les stagiaires répartis en binômes analysent et résolvent

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

BILAN DE COMPETENCES. Appel à projets du FPSPP "Bilan de compétences " Page 1

BILAN DE COMPETENCES. Appel à projets du FPSPP Bilan de compétences  Page 1 Appel à projets du FPSPP Actions de qualification et de requalification des salariés et des demandeurs d emploi Article 3.4 Convention-cadre 2015-2017 BILAN DE COMPETENCES (À destination des OPACIF) Appel

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Fiches séances Thème n 2 Concevoir une page à partir d activités vécues en classe Domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Devenir élève Fonction

Plus en détail

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants Synthèse du document proposé par l Observatoire de l enfance et la jeunesse du ministère de la Communauté française de Belgique Introduction

Plus en détail

MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT

MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT INFORMATIQUE DISPONIBLE Pour utiliser le logiciel «Le train des lapins» en classe, il suffit d'avoir un poste informatique. Il n'est pas nécessaire que celui-ci

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école.

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école. ACCUEILLIR ET ACCOMPAGNER LES «ENFANTS DU VOYAGE» A L ECOLE «Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là» S.Kierkegaard

Plus en détail

Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social

Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social Intervenantes:, orthophoniste, psychologue Dates: 16 et 17 octobre 2014 Horaires: 9h-12h30 puis 13h30-17h

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Association Laïque des Accueils de Loisirs Educatifs Quartier de la plaine 40800 Aire sur l Adour PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Eugénie Les bains Année 2014/15 Projet pédagogique TAP

Plus en détail