Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint"

Transcription

1 Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint Linda Walker, PCC, ACCG, Bacc. Adm. Coach en TDAH

2 Objectifs Reconnaître les enjeux et défis que présentent la dynamique du TDAH en famille Connaître les éléments essentiels à une forte collaboration école-famille Utiliser des stratégies spécifiques de communication Créer des structures permettant un partenariat écoleparent-étudiant qui canalise les forces et efforts de tours

3 Créer un partenariat École Parents Élève

4 La situation pour chacun Les parents atteints du TDAH font un effort considérable pour se concentrer au travail et sont épuisés le soir Les parents de ces enfants ont souvent d autres enfants qui en sont atteints Les professeurs sont désireux de voir leurs élèves atteindre le succès Les professeurs doivent satisfaire les besoins d un plus grand nombre d élèves dont plus ont des difficultés

5 La situation pour chacun Les enfants atteints du TDAH font de grands efforts pour porter attention durant la journée et donc sont épuisés à la fin de la journée Les enfants veulent plaire les parents et professeurs et être acceptés pour qui ils sont Tous les joueurs veulent le succès

6 Pourquoi est-ce si important? Pauvre estime de soi Symptômes du TDAH menant Grossesses non désirées 38% versus 4% Activités antisociales 23% versus 2.4% Plus aptes { abuser l alcool et les drogues

7 Enjeux et défis du TDAH en famille Niveau de connaissance sur le Déficit d attention Hérédité La manifestation du problème Co-morbidités telles que les troubles d apprentissage

8 Que se passe-t-il dans votre cerveau? Vous avez un déficit d attention. Paul Wender, un recherchiste renommé pour son travail sur le déficit d attention définit le TDAH: «Le TDAH est un trouble génétique et neurologique entraînant des difficultés { s engager dans toute activité quotidienne. La performance, l humeur et le niveau d énergie de l individu en sont alors affectés puisque ces caractéristiques dépendent de l intérêt qu { l individu envers la tâche à accomplir, du défi qu elle représente, de la nouveauté qu elle apporte et du sentiment d urgence qu elle crée.»

9 Le TDAH est donc... Génétique: Vous ne vous débarrassez pas d une condition génétique Neurologique: C est un problème au niveau du cerveau pas un défaut du caractère. Difficulté d engagement: Ils ont des capacités superhumaine lorsqu ils sont intéressés mais incapable de débuter ou finir un projet qu ils considèrent ennuyeux Performance, l envie de faire, et le niveau d énergie Passager: qui sont changeant.

10 Le TDAH est donc... Intérêt, le défi, la nouveauté, et (parfois) l urgence: Ils sont capables d engager leur cerveau sous les conditions suivantes: Ils sont intéressés ou intrigués par ce qu ils font. Ils trouvent le projet stimulant ou compétitif. C est une tâche nouvelle. Urgence causé par la tendance à tout faire à la dernière minute et à créer des situation de crises.

11 Le Déficit d attention Fonctions exécutives Mémoire de travail (ou à court terme) Activation, vigilance, effort soutenu Impulsivité faire et dire des choses sans penser Contrôle des émotions peu de tolérance pour la frustration et se fâche ou pleure facilement Peu de langage interne la «petite voix» qui guide le comportement n est pas bien développée Difficulté à analyser et résoudre des problèmes complexes et trouve difficile d organiser ses pensées

12 Le Déficit d attention Oubli et désorganisation: difficulté car oubli ses choses, les étapes, les dates de tombée, etc. Niveau de vigilance variable Doit faire un grand effort pour porter attention N apprends pas des punitions Problème à estimer le temps Problème de sommeil à cause des difficultés à calmer leur cerveau mène à des problèmes de concentration Perd l intérêt facilement

13 Hérédité 50% des enfants atteints du TDAH ont au moins un parent qui en est aussi atteints du TDAH Le parent peut sembler peu coopératif alors que c est le TDAH du parent qui est un obstacle. Comment organiser un enfant lorsque le parent ne l est pas Parent ignore son propre TDAH Le parent atteint du TDAH peut détester l école { cause de ses propres expériences avec l école

14 Déficit d attention enfant vs. adulte Enfant Difficulté à soutenir son intérêt et son attention S éparpille et se désorganise facilement s il y a trop de stimuli Oublie facilement Facilement distrait et sembler dans la lune Difficultés de lecture Adulte Même sauf qu il y a de la complexité des tâches et de supervision Souvent désorganisé malgré un gros effort pour être organisé et beaucoup de stimuli à la maison Rate ses rendez-vous, oublie ou arrive en retard A de la difficulté à suivre de longues conversations Difficultés de lecture peuvent être encore présentes

15 Déficit d attention enfant vs. adulte Enfant Hyperréactivité au niveau des émotions: éclate souvent en colère ou en sanglots Se reproches ses oublis, ses retards, ses erreurs et a une faible estime de soi Anticipe des échecs et a l impression de ne pas être à la hauteur Pourrait sentir le besoin de bouger beaucoup, placoter, va trop vite et renverse des choses Mémoire de travail pauvre Adulte Hyper-réagit aux événements, peut se fâcher facilement Présente une faible estime de soi qui est chronique A l impression d être inadéquat et anticipe des échecs Ressent plus une bougeotte interne et éprouve de la difficulté à rester en place lors d une rencontre Mémoire de travail pauvre mais beaucoup plus de choses à se rappeler

16 Dans certaines situations les symptômes s aggravent Activités qui a peu d intérêt, de nouveauté, ou qui n apporte pas de plaisir dans l immédiat Tâches qui demandent une attention ou un effort soutenu Situation de groupe

17 Dans certaines situations les symptômes sont moins intenses Activités très intéressantes, nouvelles, ou associées à un gain positif rapide Situations avec beaucoup d encadrement Conversation en tête-à-tête vs. discussion de groupe

18 Co-morbidités présentes Enfant Troubles d apprentissage Difficulté à organiser ses idées Abus de substances (automédicamentation) chez enfants non traités par des psychostimulants Adulte Continue d être un problème davantage compliqué par les demandes Difficulté à organiser ses idées Dépression et/ou anxiété secondaire au TDAH et dûs aux échecs multiples Maladie bipolaire Abus de substances (automédicamentation)

19 Auto-médicamentation de la personne atteinte du TDAH non traité Abuse l alcool Abuse des drogues Fume S adonne aux jeux de hasard A des addictions alimentaires Est un bourreau de travail Aime les conflits Veut toujours être intime sexuellement

20 Éléments essentiels à la collaboration Ouverture d esprit Désir de collaborer Stratégies pour améliorer le rendement de l élève Structures de communication Pour les enfants plus vieux, ils doivent être recrutés dans le partenariat

21 Stratégies pour améliorer le rendement de l élève En classe Jumeler un enfant plus faible avec un enfant plus fort Aide en classe Responsabiliser et développer l empathie Vérification mutuelle du matériel requis pour les devoirs Projet Utiliser des jalons pour vérifier le progrès des élèves afin de les aider { s organiser

22 Stratégies pour améliorer le rendement de l élève Préparer la liste de devoir { l avance pour permettre aux parents de commencer la fin de semaine Utiliser des façons différentes et interactives d enseigner le matériel afin de garder l intérêt de tous Diminuer le volume de travail pour l élève en difficulté Responsabiliser l enfant en faisant appel { ses forces { l école Décorer la classe pour les fêtes Nettoyer le tableau Aider

23 Stratégies pour améliorer le rendement de l élève Créer des routines pour la classes et des structures de fonctionnement Ex. 15 min par jour pour ranger ses feuilles dans ses cartables Permettre { l enfant de griffonner ou d utiliser des objets { manipuler pour aider l enfant { se concentrer lors de période où l écoute est importante Enseigner et permettre aux enfants de créer des «mind map»

24 Mind Map

25 Stratégies pour améliorer le rendement de l élève À la maison Permettre { l élève d étudier avec la musique s il semble plus apte à se concentrer ainsi Libérer l espace de travail afin qu il n y ait que le travail à faire Permettre { l enfant de faire des «mind-map» ou d utiliser des objets { manipuler pour aider l enfant { se concentrer lors de période où l écoute est importante Utiliser un minuteur pour aider votre enfant à rester concentrer compétition avec le temps

26 Stratégies pour améliorer le rendement de l élève Créer une routine pour les devoirs pour vous et votre enfant Vérifiez le gabarit de communication Aidez l enfant { se préparer { faire ses devoirs À libérer l aire de travail

27 Stratégies pour améliorer le rendement de l élève En classe et à la maison Utiliser l élan pour aider l enfant { mieux se concentrer Faire une courte activité qui lui donne de l énergie et aussitôt son cerveau engagé, passer aux devoirs Prendre en considération les niveaux de concentration de l enfant { différents temps de la journée Éviter les stimuli: Loin de la porte (si fenêtre) Loin de la fenêtre Proche du devant de la classe

28 Stratégies et structure de communication Vous assurer d avoir l attention de votre interlocuteur atteint du TDAH avant de commencer à parler Petite tape discrète sur l épaule de l enfant Le regarder dans les yeux avant de parler Parler d une chose { la fois Utilisez des phrases plus courtes lorsque vous parlez à un parent atteint du TDAH Structurez les conversations pour aider le parent atteint du TDAH à garder le fil de la conversation

29 Stratégies et structure de communication Utilisation de la technologie Permettre aux élèves de vous faire parvenir leurs devoirs par courriel Donne du pouvoir { l enfant Portail contenant les devoirs et qui peut être consulté de n importe quel endroit Page Facebook pour la classe?

30 Stratégies et structure de communication Préparez les communications avec des listes de contrôle plutôt que des paragraphes Si des paragraphes sont nécessaires bien espacer et délimiter l information Surlignez ou soulignez les mots importants

31 Stratégies et structure de communication Gabarit de communication De devoir De communication au sujet de l enfant Vérifié et signé par le professeur par le parent

32 Stratégies et structure de communication Parents: Créez un «livre d instruction» sur votre enfant que vous mettez { jour chaque année avec l information obtenue du professeur Comment l enfant étudie le mieux? Quel est le meilleur siège en classe? Comment communiquer les consignes? Quelles sont ses forces? Quelles sont ses faiblesses? Stratégies compensatoires, etc.

33 Pour plus d information, communiquez

Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Quels sont les symptômes du trouble de déficit de l attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH)? - L enfant

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

Activités - Mon Journal

Activités - Mon Journal Activités - Mon Journal Volume 64 Les cinq tâches ainsi que les activités d'apprentissage explorent les six grandes compétences énoncées dans le cadre du curriculum en littératie des adultes en Ontario

Plus en détail

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école Bien vivre son année scolaire Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école La rentrée scolaire peut être une source de stress pour bien des enfants, des adolescents et leurs parents.

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1 Le Trouble Déficit de l Attention/ l ttention/hyperactivité TDAH Avril 2009 ASH 04 1 Caractéristiques ristiques Ce trouble est caractéris risé par : des difficultés à se concentrer «je suis très s facilement

Plus en détail

Se préparer à devenir un Parent entraîneur

Se préparer à devenir un Parent entraîneur Se préparer à devenir un Parent entraîneur Le désir de mettre au monde des enfants est présent chez la majorité des adultes. C est un accomplissement personnel et social majeur qui apporte généralement

Plus en détail

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonnez votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail Un apprentissage professionnel vous permet d accéder directement à la vie professionnelle en

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

Guide d accompagnement pour les parents : Le Plan d intervention

Guide d accompagnement pour les parents : Le Plan d intervention Guide d accompagnement pour les parents : Le Plan d intervention La meilleure façon d aider son enfant à réussir son parcours scolaire : L accompagner S informer Être présent à l école À l intention des

Plus en détail

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre.

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Une phrase, qui accompagnait le dévoilement de l illustration,

Plus en détail

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org l association qui lutte contre la leucémie COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE KIT BÉNÉVOLES soutenir mobiliser aider la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang autour des Dons

Plus en détail

Culture générale A. PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE

Culture générale A. PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE Culture générale Méthodologie de l écrit (I) I. Conseils généraux A. PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE Commune aux deux concours, l épreuve écrite de culture générale, en lien avec le domaine sanitaire et social,

Plus en détail

Comprendre ma façon d apprendre 1

Comprendre ma façon d apprendre 1 1 de 2 Comprendre ma façon d apprendre 1 Bref questionnaire pour connaître mon profil d apprentissage Mise en situation pour répondre à ce bref questionnaire : Choisissez un endroit calme et faites une

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

Les comportements agressifs

Les comportements agressifs Coup d oeil sur Les comportements agressifs Les comprendre pour mieux les gérer Les comportements agressifs Que savons-nous? De la grossesse à l âge de 6 mois n Les enfants sont plus aptes à contrôler

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie )

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) Références : - Loi n 2005-380 du 23 avril 2005 d orientation sur l éducation.

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE Définition de la toxicomanie : Habitude de consommer un ou plusieurs produits psychoactifs, susceptibles d'entraîner une dépendance psychique et parfois physique.

Plus en détail

Comment aider un enfant «girouette» avec ou sans hyperactivité

Comment aider un enfant «girouette» avec ou sans hyperactivité Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue Comment aider un enfant «girouette» avec ou sans hyperactivité Image tirée de Google 1 Trois paramètres Inattention : L enfant GIROUETTE. Impulsivité :

Plus en détail

Objectifs de cet atelier

Objectifs de cet atelier LES ATELIERS DE REGAIN La dynamique de groupe 2 Objectifs de cet atelier Finalité : développer la capacité d'un groupe de personnes à collaborer pour formuler son propre avenir et y parvenir en contexte

Plus en détail

Atelier D: Plus-value d une co-construction pluridisciplinaire entre enseignants et PPLS.

Atelier D: Plus-value d une co-construction pluridisciplinaire entre enseignants et PPLS. 17 août 2011 Atelier D: Plus-value d une co-construction pluridisciplinaire entre enseignants et PPLS. Carole HENRY, psychologue PPLS, responsable d équipe Pascal MICHEL, enseignant, praticien formateur

Plus en détail

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale.

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. Comprendre la phobie sociale Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. La phobie sociale est une maladie psychologique de mieux en mieux connue des médecins et des chercheurs, et pour laquelle

Plus en détail

Accueillir un enfant épileptique : Un accueil plus particulier?

Accueillir un enfant épileptique : Un accueil plus particulier? Accueillir un enfant épileptique : Un accueil plus particulier? Extraits de l'article paru dans la revue Contraste - Enfance et Handicap n 38 (2013) de l'anecamsp, aux éditions Erès Parmi les enfants accueillis

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

Exemples de séances pour des rencontres

Exemples de séances pour des rencontres Exemples de séances pour des rencontres Thème : Lipdubbing Les fiches d activités suivantes ont été conçues pour aider les enseignants qui réalisent un projet d échange en langue étrangère avec une école

Plus en détail

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS 1. Bien communiquer avec la personne atteinte de la maladie d Alzheimer Même si la personne malade semble se désintéresser de son entourage,

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 0 à 6 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 0 à 6 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 0 à 6 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa spontanéité.

Plus en détail

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations!

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Newsletter BNI Bonjour à tous, Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Comment et pourquoi recommander? (Page 1) L objectif de cet outil est de tirer un maximum

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

Catalogue de formations Tapania Consulting

Catalogue de formations Tapania Consulting Catalogue de formations Tapania Consulting La fantaisie et l imagination sont plus importantes que les connaissances Einstein Thèmes principaux 1. communication interne 2. communication et management 3.

Plus en détail

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider?

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? Travail préalable, efficacité en classe et audelà : la méthode «prévoir, agir et rétroagir» Savoir pourquoi il apprend. Prendre des initiatives

Plus en détail

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS 23 VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS Comportement de votre parent ou ami et votre participation à ses soins Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone:

Plus en détail

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC Pourquoi les TCC en tabacologie? «Chez environ la moitié des fumeurs les plus dépendants on retrouve des antécédents d

Plus en détail

Dans cette capsule portant sur la stratégie lors des coopétitions de robotique FRC, nous verrons que la stratégie d équipe se concrétisera lors des

Dans cette capsule portant sur la stratégie lors des coopétitions de robotique FRC, nous verrons que la stratégie d équipe se concrétisera lors des 1 Dans cette capsule portant sur la stratégie lors des coopétitions de robotique FRC, nous verrons que la stratégie d équipe se concrétisera lors des matchs et hors du terrain avec son point culminant

Plus en détail

Que recommanderiez-vous pour aider Sarah et sa famille? Qui devrait intervenir?

Que recommanderiez-vous pour aider Sarah et sa famille? Qui devrait intervenir? ÉTUDES DE CAS 1. Sarah, 7 ans, 2 e année (comportement explosif) Sarah a commencé à afficher un comportement explosif en deuxième année. Son enseignante a remarqué que ses dessins étaient souvent «sombres»

Plus en détail

Comment utiliser les techniques d accroche?

Comment utiliser les techniques d accroche? Comment utiliser les techniques d accroche? A l issue de la lecture de ce support, vous serez capable de : Prendre en compte les objectifs et les composantes de la prise de contact, Mettre en place les

Plus en détail

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre F Titre : J apprends à apprendre Activité pouvant servir d amorce au volet développement personnel. Le questionnaire est suivi d une compréhension en lecture et de questions générales. Un livre de référence

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement INSTITUT SAINT-JOSEPH & SAINTE- JULIENNE Projet d établissement Par ce projet nous voulons transmettre notre volonté collective d atteindre les objectifs que la Communauté Française a définis dans le cadre

Plus en détail

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Avec le vieillissement de la population, les médicaments occupent une place de plus en plus

Plus en détail

Les Petits Lutins. Bienvenue à la crèche LIVRET D ACCUEIL

Les Petits Lutins. Bienvenue à la crèche LIVRET D ACCUEIL LIVRET D ACCUEIL Bienvenue à la crèche Les Petits Lutins Crèche et halte-garderie municipale 1 bis, rue du Maréchal Leclerc 31150 Fenouillet Tél : 05.62.75.89.87 Claudine PETRASZKO Puéricultrice/Directrice,

Plus en détail

Comment réduire votre stress en cinq étapes

Comment réduire votre stress en cinq étapes CHAIRE DESJARDINS EN SOINS INFIRMIERS À LA PERSONNE ÂGÉE ET À LA FAMILLE www.chairedesjardins.umontreal.ca Proches-aidants de personnes âgées à domicile Comment réduire votre stress en cinq étapes Avec

Plus en détail

GESTION DE GROUPE. L étudiant en charge du groupe va devoir analyser les COMPETENCES et les MOTIVATIONS du groupe pour déterminer ses OBJECTIFS.

GESTION DE GROUPE. L étudiant en charge du groupe va devoir analyser les COMPETENCES et les MOTIVATIONS du groupe pour déterminer ses OBJECTIFS. GESTION DE GROUPE L étudiant en charge du groupe va devoir analyser les COMPETENCES et les MOTIVATIONS du groupe pour déterminer ses OBJECTIFS. En fonction de ceux-ci et de sa personnalité, il déterminera

Plus en détail

Informations utiles à l intention des parents du groupe 1-11 Musique. Crédit photo : Patrick Roger

Informations utiles à l intention des parents du groupe 1-11 Musique. Crédit photo : Patrick Roger Informations utiles à l intention des parents du groupe 1-11 Musique Crédit photo : Patrick Roger Polyvalente Hyacinthe-Delorme Année scolaire 2015-2016 Éducation physique Jordan Demers Groupe : 07, 08,

Plus en détail

Anim h@nd. Connaissances... La gestion du stress et la relation entraîneur - entraîné(e) Les 10ème Rendez Vous Georges Petit

Anim h@nd. Connaissances... La gestion du stress et la relation entraîneur - entraîné(e) Les 10ème Rendez Vous Georges Petit Connaissances... La gestion du stress et la relation entraîneur - entraîné(e) Liévin, avril 2001. 50 stagiaires participaient aux Rendez-Vous Georges Petit pour écouter des intervenants, assister à un

Plus en détail

Comment bien gérer votre temps

Comment bien gérer votre temps Comment bien gérer votre temps Bonjour, je m appelle Marie-Ève. Au secondaire, vous aviez l habitude d être en classe 30 heures par semaine, alors qu à l université, vous pouvez avoir de 15 à 25 heures

Plus en détail

MAITRISE DE SOI ÉCOLE SECONDAIRE PREMIER ET DEUXIÈME CYCLES

MAITRISE DE SOI ÉCOLE SECONDAIRE PREMIER ET DEUXIÈME CYCLES MAITRISE DE SOI ÉCOLE SECONDAIRE PREMIER ET DEUXIÈME CYCLES Les élèves ayant des troubles d apprentissage ou un trouble du déficit de l attention avec hyperactivité (TDA/H) ont souvent de la difficulté

Plus en détail

Le guide d accueil des correspondants

Le guide d accueil des correspondants Le guide d accueil des correspondants Échanges culturels et linguistiques de longue durée Votre enfant souhaite postuler, a déjà postulé ou est confirmé pour un échange de longue durée, félicitations!

Plus en détail

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES Les questions suivantes sont destinées à vous aider à vous situer et vous faire quelques propositions d'amélioration. 1. Pour quelles raisons ai-je choisi cette formation?

Plus en détail

Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève

Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT : INITIATION AUX STYLES DE GESTION DES CONFLITS Le style de gestion des conflits est l approche

Plus en détail

Le kit complet du jeu

Le kit complet du jeu Parents, enseignants, animateurs, éducateurs Ce mode d emploi a été élaboré pour vous aider à construire votre propre jeu «Bon appétit Bouge ta Santé!». Les conseils sont là pour vous guider mais vous

Plus en détail

Présentation des Principes fondamentaux de la communication

Présentation des Principes fondamentaux de la communication Présentation des Principes fondamentaux de la communication Voici les Principes fondamentaux de la communication un atelier modulaire! L objectif de cette ressource est de fournir aux animateurs les outils

Plus en détail

Répertoire actualisé des documents

Répertoire actualisé des documents Répertoire actualisé des documents 1. Listes de repérage pour l auto-évaluation Dans une documentation séparée ou sur Internet, vous trouverez six listes de repérage. Vous pouvez les utiliser pour vous

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs :

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : Journée Régionale de Soins Palliatifs Cité des Congrès

Plus en détail

Aide-mémoire à l intention des commissions scolaires en vue de l élaboration d un plan de communication en cas de pandémie d influenza (grippe H1N1)

Aide-mémoire à l intention des commissions scolaires en vue de l élaboration d un plan de communication en cas de pandémie d influenza (grippe H1N1) Aide-mémoire à l intention des commissions scolaires en vue de l élaboration d un plan de communication en cas de pandémie d influenza (grippe H1N1) Octobre 2009 Aide-mémoire à l intention des commissions

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE RAPPEL

Plus en détail

CAPSULE DE VULGARISATION

CAPSULE DE VULGARISATION CAPSULE DE VULGARISATION Les déterminants de la persévérance scolaire retenus par R 2 Rédaction : Frédérick Tremblay, CRÉPAS Supervision : Mireille Jetté, R 2 DÉTERMINANTS DE LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE Il

Plus en détail

FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS

FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS sommaire 1. Avoir confiance pour mieux réussir 2 2. Changement : le plus difficile des challenges à gérer! 2 3. La créativité au

Plus en détail

GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES. Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC

GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES. Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC PROGRAMME DE PREVENTION ET DE SOINS EN ADDICTOLOGIE SERVICE DE PREVENTION

Plus en détail

Quelles sont les causes attention avec hyperactivité?

Quelles sont les causes attention avec hyperactivité? Déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) chez les adultes Quel est l'attention avec hyperactivité (TDAH)? TDAH, aussi appelé trouble de déficit de l'attention, est un trouble du comportement, généralement

Plus en détail

Le questionnaire suivant n a pas été validé et n a jamais été utilisé non plus.

Le questionnaire suivant n a pas été validé et n a jamais été utilisé non plus. 1 Le questionnaire suivant n a pas été validé et n a jamais été utilisé non. Nous l introduisons dans l espoir qu il incite un chercheur à le perfectionner en vue de l administrer. Il a été conçu pour

Plus en détail

Cahier de vie Cahier de progrès

Cahier de vie Cahier de progrès Mercredi 7 mars 2012 : Cayenne Nord Jeudi 8 mars 2012 : Rémire-Montjoly Cahier de vie Cahier de progrès à l'école maternelle Mmes Kong Marie-Line Lacanaud-Gimenez Nathalie Silbande Ingrid Le cahier de

Plus en détail

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message comprendre un message adressé aux parents rapporter un message 1. TRANSMETTRE UN MESSAGE 226 1.1. Les différentes façons de demander de transmettre un message 1.2. Donne ce mot à tes parents 2. LIRE LES

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Qu est-ce que le Passeport Orientation/Formation? Le passeport Orientation/Formation est un document qui vous permet de faire le point sur vos compétences

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

Qu est-ce que la Médiation Animale ou Zoothérapie?

Qu est-ce que la Médiation Animale ou Zoothérapie? Je suis Valérie SERRETTE. Mon expérience d éducatrice spécialisée m a amenée à côtoyer différents publics, et à mettre en place de nombreuses activités avec l aide d animaux. J ai pu, ainsi, observer les

Plus en détail

Comment maîtriser sa colère

Comment maîtriser sa colère Comment maîtriser sa colère La résolution de problemès Homewood Solutions Humaines MC, 2011. Ce cahier d exercices accompagne le cours électronique intitulé Comment maîtriser sa colère et est destiné à

Plus en détail

TDAH. et troubles concomitants chez l adulte

TDAH. et troubles concomitants chez l adulte TDAH et troubles concomitants chez l adulte TDAH ET TROUBLES CONCOMITANTS CHEZ L ADULTE Le trouble déficitaire de l attention avec hyperactivité (TDAH) chez l adulte est une affection médicale reconnue

Plus en détail

Gestion de projet. Epreuves. Examens modulaires SVF-ASFC. Durée de l examen: 60 minutes. Moyens auxiliaires autorisés: aucun

Gestion de projet. Epreuves. Examens modulaires SVF-ASFC. Durée de l examen: 60 minutes. Moyens auxiliaires autorisés: aucun Examens modulaires SVF-ASFC Edition Automne 2009 Gestion de projet Epreuves Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: aucun Collez ici votre timbre d identification SVP! Points: Note:

Plus en détail

L entretien de réprimande Définition, But et objectif

L entretien de réprimande Définition, But et objectif L entretien de réprimande ème année SIGF 4 Réalisé par : HASSOU Salma LACHGAR Amina Année universitaire : 2012/2013 INTRODUCTION Vous est-il déjà arrivé de faire prendre conscience à l un de vos proches

Plus en détail

Le livret des compétences relationnelles

Le livret des compétences relationnelles Le livret des compétences relationnelles Version janvier 2011 Un travail collectif, en croisant les regards Ce livret est le fruit d un travail collectif, réalisé par un groupe d employeurs, de demandeurs

Plus en détail

Le / / ATELIER : 2 HEURES DE DECOUVERTE

Le / / ATELIER : 2 HEURES DE DECOUVERTE Le / / ATELIER : 2 HEURES DE DECOUVERTE Page 1 Sommaire 1. Introduction page..3,4 2. Mise ne pratique page..5 3. La carte heuristique pour organiser des idées page..6 4. Se préparer mentalement page..7

Plus en détail

SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME :

SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME : SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME : Devenez un (e) véritable manager du Secrétariat et mettez les TIC au

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MIND MAPS. Laetitia Mabriez septembre 2015

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MIND MAPS. Laetitia Mabriez septembre 2015 TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MIND MAPS Laetitia Mabriez septembre 2015 QUI SUIS-JE? QUI SUIS-JE? Laetitia Mabriez maman de Guillaume classe de CM2 travaille chez Orange utilise les mind maps depuis

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

Le stress : Comment le gérer étape par étape

Le stress : Comment le gérer étape par étape Le stress : Comment le gérer étape par étape Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 8.3 évaluer la relation qui existe entre la gestion

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

Les 12 astuces du réseautage

Les 12 astuces du réseautage Les 12 astuces du réseautage En préambule Réseauter : Créer un réseau de contacts sociaux et professionnels, notamment par le moyen d Internet (Le Petit Larousse). La Chambre de commerce et d industrie

Plus en détail

Engagement communautaire francophone. Présentation du programme d engagement bénévole francophone

Engagement communautaire francophone. Présentation du programme d engagement bénévole francophone Présentation du programme d engagement bénévole Pour Pourquoi faire du bénévolat dans votre communauté? Élargir la gamme de services offerts à la communauté Soutenir les activités des organisations et

Plus en détail

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge 1. Agissons sur le monde des émotions! À quoi servent nos émotions? Puiser dans la sagesse émotive L escalier de la négation des

Plus en détail

effet buzz Les enjeux de l éducation aux médias Effet Buzz www.effetbuzz.be Note d intention Le film Le livret pédagogique Les partenaires

effet buzz Les enjeux de l éducation aux médias Effet Buzz www.effetbuzz.be Note d intention Le film Le livret pédagogique Les partenaires aux de l information L impact des sur la vie des jeunes n est plus à démontrer. Presse écrite, télévision, radio et surtout internet font aujourd hui partie intégrante de leur vie quotidienne. Présents

Plus en détail

Les risques en aéronautique, une réalité

Les risques en aéronautique, une réalité MENTALPILOTE.COM Les risques en aéronautique, une réalité En tant que pilote vous êtes davantage vulnérables si vous n êtes pas conscient des dangers qui vous menacent, et la prévention commence par l

Plus en détail

LES CONSEQUENCES DE L INTOXICATION DU FŒTUS

LES CONSEQUENCES DE L INTOXICATION DU FŒTUS LES CONSEQUENCES DE L INTOXICATION DU FŒTUS Quelque soit la gravité de l atteinte, les troubles neurologiques et comportementaux sont constants et ce, indépendamment du quotient intellectuel et de l environnement

Plus en détail

GRILLE D'OBSERVATION DES TROUBLES DU DÉFICIT D'ATTENTION CHEZ L'ADULTE

GRILLE D'OBSERVATION DES TROUBLES DU DÉFICIT D'ATTENTION CHEZ L'ADULTE GRILLE D'OBSERVATION DES TROUBLES DU DÉFICIT D'ATTENTION CHEZ L'ADULTE 1. Je ne prête pas attention aux détails. 2. J'ai du mal à maintenir mon attention sur un travail, une tâche ou une lecture. 3. Souvent,

Plus en détail

Le stage en entreprise

Le stage en entreprise Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz 45460 LES BORDES Le stage en entreprise Semaine du lundi 14 au vendredi 18 décembre 2015 Le rapport de stage se fera sous la forme d un diaporama avec présentation

Plus en détail

Présentation du Programme de Formation PRATICIEN NEUROQUANTIS

Présentation du Programme de Formation PRATICIEN NEUROQUANTIS Présentation du Programme de Formation PRATICIEN NEUROQUANTIS Nom : Formation de Praticien NeuroQuantis à Montréal Dates : les 14, 15, 16 et 21, 22, 23 mai 2014 But : Acquérir les outils NeuroQuantis et

Plus en détail

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Les Troubles Psychiatriques Majeurs Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Objectif D apprendre à reconnaître certains troubles de santé mentale et de toxicomanie dans un contexte de concomitance. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016.

Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016. Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016. La prévention de la santé en entreprise comprend différentes facettes. Découvrez neuf de nos prestations actuelles. Bienvenue! La santé en entreprise

Plus en détail

SECTION IV OUTILS D ENTREVUE POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION IV OUTILS D ENTREVUE POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION IV OUTILS D ENTREVUE POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée par le

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

Votre lien direct à la santé et au mieux-être

Votre lien direct à la santé et au mieux-être Votre lien direct à la santé et au mieux-être Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Vous ou un membre de la famille êtes aux prises avec un problème

Plus en détail

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL Souvent qualifié de «mal du siècle», le stress touche toutes les catégories de travailleurs, et notamment

Plus en détail

1.2 L intervenant est habile à relever les forces de la personne au lieu de se centrer uniquement sur les déficits de celle-ci :

1.2 L intervenant est habile à relever les forces de la personne au lieu de se centrer uniquement sur les déficits de celle-ci : Les compétences attendues des intervenants au SIV Cet outil clinique rédigé par le CNESM s inspire du «Strengths Model Core Competencies Evaluation Tool», tiré du livre de Rapp et Goscha (2012), The Strengths

Plus en détail