Compte rendu de mandat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte rendu de mandat"

Transcription

1 Compte rendu de mandat Un an au service des Valentinois valence.fr

2 Valence nouvelle génération : notre ville a de l avenir éditorial Février 2014, au cœur de la campagne des élections municipales. La liste que j ai l honneur de conduire présente alors aux Valentinois un ambitieux plan de mandat intitulé : «100 engagements pour notre ville». Elue le 30 mars, installée le 5 avril suivant, notre équipe travaille depuis, sans relâche, pour réaliser ce programme. En s imposant une exigence, prioritaire entre toutes : respecter les engagements que nous avons pris devant vous et que nous tenons, jour après jour, étape après étape! Finances municipales : le défi budgétaire et fiscal Dire ce que l on fait. Faire ce que l on dit. Puis vous en rendre compte, de manière transparente, objective et complète Le document que vous avez entre les mains s inscrit dans cette démarche. Qu avons-nous fait depuis un peu plus d un an? Où en sommes-nous précisément? Ce compte rendu, le premier du mandat, s efforce de répondre à ces questions en vous proposant une vue d ensemble des politiques publiques que nous initions, que nous engageons, que nous menons à leur terme. «Je vous en souhaite une agréable lecture, et vous assure de notre détermination à continuer d agir, concrètement, utilement, au service de Valence et de tous les Valentinois. Nicolas DARAGON Maire de Valence Vice-Président du Conseil départemental Merci à Aurore, Gabrielle, Françoise, Aaron, Charles et Sébastien pour leur implication et gentillesse. Merci à tous les Valentinois pour leur soutien depuis 1 an. U n cabinet indépendant a été sollicité dès le début du mandat pour réaliser un audit des finances de la ville. Ses conclusions se sont révélées implacables : une dette importante et en augmentation ; une épargne faible qui prive de toute marge de maœuvre pour financer les investissements ; des charges de fonctionnement très élevées ; une augmentation incontrôlée des effectifs municipaux à périmètre constant, avec 324 nouveaux agents «équivalent plein temps» durant le précédent mandat ; des dotations de l État en baisse continue Face à cette situation extrêmement préoccupante, la municipalité s est mobilisée pour revenir à une gestion saine et responsable de l argent public : > maîtrise des dépenses de fonctionnement, > réalisation d un plan d économies, > mutualisation progressive d un certain nombre de services municipaux avec ceux de l agglomération de Valence Romans Sud Rhône-Alpes, entre autres. Elle a ainsi pu élaborer un budget pour 2015 (d un montant de 130 M ), pour offrir un service public de qualité à tous les Valentinois et engager des mesures phare du plan de mandat : renforcement de la sécurité, soutien à l économie locale et à l emploi, politique dynamique d investissement, réalisation d aménagements urbains, animation de la ville Conformément aux engagements pris, l ensemble de ces actions seront mises en œuvre sans pénaliserle contribuable et le pouvoir d achat : les taux d imposition de la commune n augmenteront pas.» Sur l ensemble des engagements pour notre ville pris lors de la campagne, 50 % sont d ores et déjà réalisés, 25 % sont actuellement engagés, 25 % sont programmés. Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). Flore Da Costa Fernandez Adjointe déléguée aux finances I2I

3 Les adjoints Nouvelle équipe municipale, Véronique Pujeat Première adjointe déléguée à l administration générale, aux ressources humaines, aux marchés publics et au patrimoine bâti Les conseillers municipaux délégués Nacy chalal Françoise Pierre mounier Laurence viger Lorette dallard normant Anne-Valérie Brice PINET ILiozer Gérard bouchet Pierre-Jean Veyret I3I Franck Soulignac BRARD Nathalie Les élus d opposition D ès son installation, la nouvelle équipe municipale a souhaité appliquer de nouvelles méthodes pour cultiver une relation de confiance et de transparence avec les Valentinois. Cette volonté s est traduite par des mesures fortes et porteuses de sens, parmi lesquelles > la baisse des indemnités des élus de près de 30 %, > l attribution de la présidence de la commission des finances à un élu d opposition, > l élaboration d une charte des recrutements municipaux. Ces initiatives répondent toutes à l ambition de respecter une véritable «éthique municipale», à la fois fondée sur l attention portée à la dépense publique et sur le respect de la parole donnée. Ce fut le cas pour toutes les promesses de campagne labellisées «100 premiers jours». Concrètes et crédibles, elles étaient nourries de bon sens pour une efficacité immédiate. La preuve en est : les 46 actions qui devaient être réalisées en début de mandat ont toutes été engagées ou réalisées. Les autres promesses qui engagent notre ville pour l avenir sont actuellement en cours d élaboration. Leur faisabilité est vérifiée. Les projets plus complexes s inscriront dans la durée et seront échelonnés sur plusieurs années.» Pugeat Lionel nouveau mode de gouvernance «Véronique ruel Hélène bellon Laurent monnet Martine PÉRALDE Annie koulaksezian romy Jean-Charles Faivre-pierret Michel ponsard-chareyre Cécile paulet Sylvain prévost Jean-Luc chaumont Aynur amghar celep Annie-Paule Jacques tenneroni bonnemayre Franck Anne-Laure diratzonian daumas Anne jung Olivier thibaut Denis maurin Sylvain Flore da costa fernandes Renaud poutot Nancie massin Geroges desseaux fauriel RAStkLAN Céline Jean-Baptiste Kerha poncelet ryckelynck AMIRI Adem benchelloug Patrick royannez Khadra yahia-benattia Michèle rivasi Richard Fritz Pascale léonard Marc weiler Françoise casalino Pascal girard Zabida nakib-colomb

4 au service de l emploi Faire se rencontrer les besoins du monde de l entreprise et les ressources que constituent les candidats : c est tout le sens des actions mises en place par la municipalité pour soutenir l économie locale et le marché de l emploi. AURORE «Écoute, dévouement, bienveillance sont les qualificatifs que j ai envie d employer pour décrire l accueil dont j ai bénéficié de la part de la cellule emploi. Conseils et soutiens m ont été apportés avec compétence pour m aider à envisager une réorientation professionnelle. En moins de 6 mois, j ai eu la chance de pouvoir choisir entre deux propositions d emploi simultanées.» Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). La cellule emploi de la ville un trait d union entre les Valentinois et les entreprises Opérationnelle depuis juillet 2014, la cellule emploi s est dotée de toutes les compétences nécessaires pour répondre à un double défi : > le retour à l emploi des valentinois, > l aide à la réussite des entreprises locales. Un accompagnement sur mesure > Interlocuteur privilégié : la cellule emploi est dédiée à l accueil des demandeurs d emploi > écoute et proximité : elle offre un service sur mesure qui vient en complément de l aide apportée par Pôle emploi > un rôle d interface entre les demandeurs qu elle reçoit, les entreprises, les commerces du bassin valentinois et plus largement tous les acteurs économiques du territoire, dont elle a une connaissance précise. En contact permanent avec les entreprises la cellule emploi, le maire et les élus se rendent régulièrement à la rencontre des entreprises pour être à l écoute des besoins, notamment en matière de recrutements. Elle accompagne les projets moteurs de l économie locale, de l inauguration d un nouveau commerce de proximité, jusqu à la pose de la première pierre d une future usine. Depuis avril 2014, plus d une quinzaine de visites d entreprise ont eu lieu, une démarche indispensable pour avoir une vision globale de l activité industrielle et commerciale à l échelle du territoire et, de ce fait, mettre en relation des entreprises et les partenaires avec lesquels elles pourraient être amenées à travailler. Cellule emploi, Hôtel de Ville, place de la Liberté. Du lundi au vendredi : 8 h - 12 h et 14 h - 17 h CV traités et 121 retours à l emploi soutenir l insertion et la formation Plus les personnes sont éloignées du monde de l emploi, plus la rupture est forte et la réinsertion difficile. La redynamisation de l emploi à Valence se concrétise donc par un parcours d insertion et de formation que porte la municipalité avec conviction. La réadaptation au travail passe par le réveil de codes sociaux incontournables, souvent transmis par l éducation familiale et basés sur le savoir être d une part et par la responsabilisation et la confrontation aux réalités de la vie, d autre part. De plus, de nombreux projets concernant l insertion des personnes en situation de handicap sont à l étude et verront le jour dans les prochains mois. Nacy Chalal Adjointe déléguée à l emploi, à l insertion, à la prévention et à la solidarité I 4 I

5 Accompagner tous les publics > «100 Chances 100 Emplois» objectif : égalité des chances La municipalité s est engagée dans ce dispositif national créé par l entreprise Schneider Electric. Il accompagne les jeunes porteurs d un projet professionnel et rencontrant des difficultés d accès à l emploi. À Valence, l opération pilotée par Onet et Crouzet a été lancée en octobre. > FACE : la ville est désormais membre du club drômois de la Fondation Agir Contre l Exclusion. > Donner aux personnes handicapées la place qu elles méritent dans le milieu professionnel, c est possible, grâce au dialogue que la ville a instauré avec des organismes spécialisés comme l association Messidor, l entreprise «Les compagnons de la Drôme», le GETH (groupement d employeurs travailleurs handicapés). la zone franche urbaine reconduite jusqu en 2020 La municipalité, convaincue de l intérêt de ce dispositif pour Valence tant sur le plan économique qu en matière de mixité sociale, s est fortement mobilisée pour son maintien. Un système efficace pour développer l emploi et les entreprises locales. Les commerces de proximité Soutenus Un plan de sauvegarde et de développement spécifique est en préparation afin de protéger et d accroître la présence et l activité des commerces dans les quartiers. Emploi et formation : tous les interlocuteurs bientôt au même endroit Une Maison de L Emploi, de l Entreprise et de la Formation devrait prochainement être créée et permettra de mutualiser les moyens existants et de gagner en efficacité. Ce «guichet unique» intégrerait un observatoire de l emploi pour anticiper les besoins dans les différents métiers et filières professionnelles. actifs aux côtés des entreprises Quatrième par sa taille en Rhône-Alpes, l agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes est un territoire stratégique situé au carrefour des vallées du Rhône et de l Isère, qu il convenait de redynamiser. La vente de terrains disponibles, la négociation pour l implantation de filiales d entreprises nationales, le soutien à l investissement de sociétés créatrices d emplois, l extension de la zone d activité de Lautagne sont autant d actions mises en œuvre pour permettre son développement et une meilleure lisibilité au niveau régional. Jacques Bonnemayre Adjoint délégué à l économie, au commerce, à l artisanat, aux marchés et au tourisme I 5 I

6 Valence plus sûrement La ville est peu à peu en train de rattraper son retard en termes de moyens humains et matériels nécessaires pour sécuriser son territoire et assurer la tranquillité de tous les habitants. françoise la sécurité première des libertés «Quel bonheur de pouvoir enfin se promener, flâner dans le centre-ville, déjeuner en terrasse, faire ses courses, du shopping... tout cela sereinement. À tout âge, il est primordial de se sentir en sécurité dans sa ville.» Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). L assurance de vivre en sécurité est certainement la première des libertés. Sur un territoire communal large de 34 km², il est nécessaire d adapter les réponses aux besoins de la population. La municipalité a ainsi souhaité renforcer sa politique de sécurité afin de garantir la tranquillité publique dans le cadre d une stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance, validée en avril 2015 avec les services de l État. Un plan d extension de la vidéo-protection > 100 caméras sont désormais installées en ville, soit 10 de plus en un an. 17 agents municipaux, sous l autorité de la police municipale, se relaient 24/24h, 7/7j pour contrôler les images au sein du centre de protection urbaine (CPU). > Plus de 60 caméras supplémentaires seront installées dans les trois prochaines années, dont 25 en > En mars 2015, une convention a été signée avec Bourg-lès-Valence afin de mutualiser la centralisation des images sur les deux villes, augmentant ainsi l efficacité des investigations. D autres communes devraient bientôt suivre. Des effectifs supplémentaires L objectif d ici à la fin du mandat est de doubler les effectifs de la police municipale, afin d avoir au moins un agent pour 1000 habitants. Le recrutement de 9 policiers en 2014 et de 10 en 2015 assure une meilleure couverture territoriale de proximité, avec plus de 70 agents d ici à Les 57 policiers municipaux (+19 depuis 1 an) permettent déjà de varier les modes d intervention sur des plages horaires plus importantes (brigade moto, fin de soirée, week-end). sécurité renforcée pour les Valentinois : 19 policiers et 35 caméras supplémentaires I 6 I

7 une mobilisation totale Valence entre dans une nouvelle ère où sécurité doit absolument rimer avec tranquillité. Pour cela, l équipe municipale mise sur des moyens supplémentaires tant humains que matériels. Des partenariats avec les services de l Etat sont renforcés et des initiatives citoyennes sont soutenues. Un travail de longue haleine qui suppose une mobilisation de chaque instant. Michel Ponsard-Chareyre Adjoint délégué à la sécurité, aux affaires patriotiques, à la sécurité civile et à la tranquilité publique Des mesures pour la tranquillité publique > Mariages : pour faire face aux éventuels débordements, les futurs mariés doivent dorénavant signer une «Charte de bonne conduite» ; toute infraction fait systématiquement l objet d une verbalisation grace aux PV électroniques. > Famille : le Conseil des droits et des devoirs des familles a été renforcé afin de responsabiliser les parents : 25 enfants ont déjà été convoqués. > Bruit et vitesse : dès septembre 2015, des opérations de mesure du bruit ont été mises en œuvre devant les collèges et lycées pour réduire la pollution sonore due aux deux roues et 46 contrôles de vitesse ont été effectués depuis 1 an. > Camps sauvages : le maire a demandé et obtenu le démantèlement de deux camps illégaux de gens du voyage depuis l été > TIG : les heures effectuées au profit de la ville de Valence dans le cadre des Travaux d Intérêt Général ont été doublées. Des moyens renforcés pour la Police municipale La municipalité souhaite développer une police de proximité, mieux équipée et déployée sur l ensemble du territoire communal : > adoption d une nouvelle convention de coordination entre la police municipale et la police nationale, > recrutement d un deuxième maître-chien et arrivée d un deuxième compagnon à quatre pattes, > dotation de 4 nouveaux véhicules (2 Scénic et 2 Clio). > activation d une brigade motorisée > création d un nouveau bureau de police au cœur du carrefour Pôle Bus/Faubourg Saint-Jacques/ Faventines, Un dispositif «Citoyens vigilants» à Laprat À la demande des habitants, le dispositif «Citoyens vigilants» est en cours de finalisation. Le Conseil municipal se prononcera le 6 juillet prochain et la Convention pourrait être signée dans la foulée. I 7 I

8 qualité de ville L amélioration du cadre de vie des Valentinois revêt plusieurs aspects : projet urbain cohérent, travaux de voierie ciblés, développement harmonieux des espaces verts pour faire de Valence une ville toujours plus douce et agréable à vivre. un développement urbain maîtrisé Penser l urbanisme à l échelle d une ville comme Valence, c est privilégier la qualité de vie et la dimension humaine. C est aussi imaginer et concrétiser des projets urbains ambitieux mais réalistes, avec un objectif incontournable : revitaliser et redynamiser les quartiers. Nous travaillons par exemple sur les «lieux de vie» et rénovons de nombreuses places. Nous avons modifié le Plan local d urbanisme afin de revenir à des hauteurs de constructions raisonnables et de limiter la densification de certains secteurs sans pour autant stopper le développement urbain, car notre ville a besoin d accueillir de nouveaux habitants. Franck Soulignac Adjoint délégué à l urbanisme, au foncier et aux grands travaux Les premiers Grands projets urbains : c est parti! L îlot Chaufour : bientôt un nouvel espace de respiration Maintenant propriétaire de l ensemble des bâtiments situés dans le triangle Chaufour/Jonchère/Jeu de paume, la ville va lancer un réaménagement complet de cette partie du centre ville (création d espaces verts, de places de parking, logements). Latour-Maubourg : un développement progressif et réfléchi > L institut de formation de soins infirmiers da la Croix Rouge et une nouvelle bibliothèque - learning center y prendront bientôt leur quartier. > En projet : des commerces et un parking souterrain La Basse-Ville revitalisée et mieux intégrée > En cours : l implantation d une Maison pour tous dans l ancienne école Jules Renard dès 2016, > La création d un espace dédié à la gastronomie : une véritable halle gourmande, des espaces de consommation mais aussi de découverte et de dégustation : la Cité de la Gastronomie. Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). Les services municipaux déménagent Une partie des services de la ville et de l agglomération vont être regroupés sur un même site, place Jacques Brel à Fontbarlettes. Cette relocalisation, effective dès 2018, permettra : > des économies d environ par an pour la ville, > davantage de cohérence et d efficacité grâce à la mutualisation des espaces de travail. > la participation à la revitalisation des quartiers Le site de l Épervière rendu aux habitants Des l automne 2015, les Valentinois pourront enfin en profiter grâce à un réaménagement du site : démolition du camping, engazonnement de toute la surface et création d aires de loisirs. Dans un deuxième temps, l implantation d un important équipement de loisir public est prévue. Entrées de ville la création d une sortie de la Lacra route de Montélier et le réaménagement de rond-point des Couleures permettront de fluidifier la circulation aux entrées de ville. Les travaux (financés en partie par l état et le Département) débuteront en Aaron 116 plantations et 2 M investis dans les espaces verts et les aires de jeux I 8 I

9 améliorer le quotidien des valentinois > Principaux travaux réalisés depuis 1 an Cœur de quartier de Fontbarlettes, carrefour route de Montélier/parc Jean Perdrix, rue des Frères Montgolfier, rue du Parc, rue Pierre Corneille, rue Marc Seguin, rue Léon Blum/ Émile Expert, rue Thiers, square Ninon Vallin, allée Cassin, allée Édith Piaf, cours Bourvil, rue de Sully, rue Biberach, avenue de Lattre de Tassigny. > Travaux en cours ou planifiés en 2015 Poursuite des efforts sur les zones commerciales (rue Faventines, rue Bouffier, rue Saunière, place Danton, axe gare/ Pierre Semard) mais aussi square Ozanam, Parc Jouvet (nouvelle aire de jeux), route de Beauvallon, secteur Ader Niepce, Bizet- Verdi-Biberach, rue Mozart-rue/Bach, avenue Maurice Faure, avenue de Romans, place Aristide Briant, rénovation du Champ-de-Mars, allée des Près et des Petits Champs, mail Gérard Philippe, aire de jeux du parc du Polygone, square Amblard, allée Laplace, zone d activité des Auréats, de la Motte, du plateau de Lautagne. fluidifier les déplacements Doter la ville d une voirie fonctionnelle et modernisée signifie que l on développe toute une stratégie de stationnement correspondante mais aussi que l on travaille à l amélioration de la propreté et de l éclairage des voies publiques en parallèle. C est la cohérence de tous ces aspects qui nous permettra de proposer un schéma de déplacement optimal, sécurisé et serein, pour tous les valentinois, qu ils soient à pied, en transports en commun, en 2 roues ou en voiture. Laurent Monnet Adjoint délégué aux travaux, à la voirie, à la circulation, au stationnement et au cadre de vie Toujours plus de nature dans la ville Valence est fière d être une «ville 4 fleurs», label national récompensant la qualité du fleurissement et du patrimoine végétal, et tient à le rester! Cette distinction a été obtenue grâce : > aux Valentinois : le concours Fleurir Valence récompense ceux qui contribuent à l embellissement de la ville. > aux actions renforcées des 50 agents de la ville dédiés aux espaces verts. La municipalité soutient activement et favorise toutes les initiatives citoyennes ayant un impact positif sur les espaces verts : plantations d arbres avec les habitants, jardins partagés (association Le Mat), implantation de ruches Enfin, des «parcours verts» pour les piétons et les vélos ont été identifiés et seront prochainement signalés au cœur de la ville. Le Bon éclairage au bon moment et au bon endroit Depuis un an, et suite à un diagnostic photométrique, la ville optimise et rénove son parc de luminaires (¼ des lampes renouvelé chaque année) afin de réaliser des économies d énergie. La propreté : une priorité 95 agents travaillent 7/7 jours à la propreté de la ville. En juillet 2014, la FRAP (Force rapide d action pour la propreté) a été créée pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets qui font désormais l objet de verbalisation. Plusieurs acquisitions ont complété ce dispositif innovant : camion anti tags et deux dog-scooters. I 9 I

10 concrétiser la solidarité Le CCAS une organisation simplifiée et des services variés Le Centre communal d action sociale (CCAS) s affirme désormais comme un véritable guichet unique pour les seniorset les personnes en situation de précarité.en facilitant l accès à l information et en simplifiant les démarches administratives, le CCAS est désormais un lieu de ressources qui centralise toutes les demandes (20 % de contacts supplémentaires en un an). Une réflexion est en cours pour déterminer les modalités d attribution d une contrepartie au versement de toute aide sociale. Le CCAS assure également des missions de services à la personne qui montent en gamme et en nombre : > les repas à domicile : le repas du dimanche sera prochainement mis en place, > le développement de l équipe de soins Alzheimer à domicile : depuis début 2015, 30 nouveaux patients pris en charge (63 sur toute l année 2014), > les animations : voyage des seniors (septembre), gala (janvier), thé dansant (mars) connaissent toujours plus d adeptes, > un séjour de vacances à moindre coût est désormais possible pour 150 seniors (à Saint-Pierre-la-Mer en juin), > une épicerie solidaire (qui ne concernera pas que les seniors bien sûr) ouvrira à la fin 2015/début Violences faites aux femmes : stop! Depuis novembre 2014, la ville met à disposition du CIDFF (Centre d information sur les droits des femmes) deux appartements pouvant accueillir des personnes victimes de violences conjugales. Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). Handicap et accessibilité Plusieurs mesures spécifiques ont été prises pour faciliter le quotidien des personnes handicapées : > création de places de stationnement dédiées, > désignation d un administrateur chargé du handicap au sein de l OPH. En 2015, seront investis dans des travaux de mise en accessibilité de plusieurs bâtiments publics et de la ligne 1 du réseau de bus, la plus empruntée. Un pôle seniors sur l ancien site SCAPA de Châteauvert C est décidé : en 2018, l EHPAD Marie-France Préault et plusieurs unités gérontologiques gérées par Eovi Services et Soins s installeront sur le site de l ancienne usine SCAPA à Châteauvert. Le «Pôle seniors» accueillera environ 200 résidents. Une démarche est engagée afin d obtenir 20 lits supplémentaires pour l EHPAD Marie-France Préault. L ouverture d une unité de vie Alzheimer est aussi souhaitée. I 10 I

11 agir sur le logement L annonce en décembre 2014 d un nouveau Plan de rénovation urbaine (PRU) pour trois quartiers de Valence est venue récompenser les efforts et les engagements de la ville en matière de logement. Plus de 200 LOGEMENTS neufs La première pierre d un nouveau bâtiment, avenue Gambetta, a été posée en janvier Ces nouveaux immeubles de 6 à 7 étages accueilleront 25 logements du T2 au T4 avec loggia et parking, au printemps Cette opération marque le premier pas vers le renouveau de la Basse-ville. D ici au mois de juillet 2015, ce sont près de 222 logements réhabilités dans le quartier du Plan et 210 logements neufs dans les quartiers de Latour- Maubourg, du Petit-Charran et de la Gare qui seront disponibles via l OPH. Logements sociaux : une gestion plus équitable Dès le printemps 2014, la ville et l Office public de l habitat (OPH) ont mis en place une série de mesures pour répondre de façon plus équitable et efficace aux besoins des Valentinois : > un nouveau règlement intérieur pour encadrer les critères d attribution des logements de l Office public de l habitat (OPH) de Valence, > une charte signée par tout nouveau locataire qui s engage à respecter les règles s appliquant à tous, > la désignation d un vice-président de l OPH chargé de la sécurité pour le confort et la sécurité des habitants, > un «service d intervention rapide» chargé d enlever les dépôts sauvages, > la régularisation des charges pour 2013 et la stabilisation des loyers pour 2015 : leur montant n augmente pas, > l accession à la propriété désormais favorisée : 90 maisons sont proposées à la vente à leurs locataires (occupants de longue durée). 3 M ont été investis en 2014 dans l entretien, l amélioration et la sécurisation des logements gérés par l OPH. Le Chauffage urbain : une facture négociée pour les ménages Le chauffage urbain, qu il soit collectif ou individuel, subit de plein fouet depuis mars 2014 l impact de la création de nouvelles taxes par l État. Afin de ne pas fragiliser les ménages concernés, la municipalité est intervenue auprès de l exploitant pour stabiliser les tarifs en 2015 et Une augmentation moyenne de la facture de 150 a donc été évitée en négociant l impact de la hausse des prix du gaz naturel. UN nouveau projet de rénovation urbaine (PRU 2) Le PRU 2 financera jusqu en 2024 la rénovation des quartiers de Fontbarlettes, du Plan et du Polygone. 80 % du plan concernera les logements, pour une enveloppe globale de 117 millions d euros financée notamment par la ville, l OPH et l Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Il favorisera la reconstruction de logements individuels et de forme horizontale (plutôt que de grands immeubles) au sein même des quartiers PRU pour éviter leur désertification. une offre adaptée Parce que l habitat est essentiel à une vie digne, il constitue l une de nos priorités. Nous mettons donc tout en œuvre pour penser le logement comme un vrai projet, structurant pour la ville. Nous nous consacrons à l amélioration de l offre de logement social, à son accessibilité pour tous et à la possibilité pour les locataires d accéder à la propriété. Nous restons vigilants quant à la construction tous azimuts et à la bétonisation de certains quartiers, et sommes attentifs à la rénovation des logements existants. Annie-Paule Tenneroni Adjointe déléguée au logement, à la politique de la ville et aux gens du voyage I 11 I

12 grandir et apprendre Dès la petite enfance, à l école et dans le secondaire, la municipalité multiplie les mesures pour faciliter le parcours des enfants et celui de leur famille, mais aussi permettre aux jeunes de poursuivre leurs études supérieures sans quitter Valence. PÉRISCOLAIRE ET PETITE ENFANCE une offre de qualité, enrichie et simplifiée Suite à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2014 et à une large concertation, la ville répond aux attentes des familles en augmentant la qualité et la diversité de l offre périscolaire, et dans le même temps, le nombre de places en crèche pour les tout-petits. Un accueil de loisirs périscolaires dans chaque école À la rentrée 2015, les 38 écoles maternelles et élémentaires proposeront un Accueil de Loisirs Périscolaires encadré par du personnel qualifié et formé. > Les horaires de ce dispositif, dans lequel s intègreront les ex-centres de loisirs associés à l école (CLAE), ne changeront pas. 59 places supplémentaires en crèche à la rentrée de septembre 2015 Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). > 17 postes de directeurs sont créés. Référents périscolaires des parents, ils superviseront la mise en place de l ensemble des accueils de loisirs et assureront la cohérence entre les activités scolaires et périscolaires. Petite enfance : 59 nouvelles places de crèche Le nombre de places en crèche ne suffit pas à satisfaire la demande des familles et génère une offre disparate d un quartier à un autre. Conformément à ses engagements, la municipalité repense et homogénéise l offre d accueil sur Valence en créant dès à présent 59 places supplémentaires en crèche, soit 524 places au 1 er septembre, et en faisant en sorte de rapprocher les parents des lieux d accueil. une offre nouvelle La municipalité, inquiète de la charge financière imposée par le gouvernement pour mettre en place la réforme des rythmes scolaires, a proposé une nouvelle organisation pour la rentrée Une large concertation réalisée en ce début d année 2015 a permis de faire un diagnostic très précis de la satisfaction des familles. Avec pour objectifs de répondre toujours mieux à leurs attentes et de privilégier le bien-être des enfants, nous allons augmenter la qualité, le nombre et la diversité des activités périscolaires à la rentrée Cette réorganisation permet de créer des places supplémentaires en crèche, tout en maîtrisant les coûts pour la collectivité. Cécile Paulet Adjointe déléguée à la petite enfance, à la famille et à la jeunesse améliorer encore les conditions d apprentissage > 1 repas drômois et plus de produits bio dans les cantines, depuis la rentrée de septembre > Un coupon sport proposé aux écoliers à la rentrée 2014 pour encourager la découverte des disciplines enseignées par les clubs. En septembre 2015, le nombre de bénéficiaires sera augmenté. > 1,4 M. C est le montant consacré cette année aux travaux dans les écoles pour une amélioration constante des conditions d apprentissage. > Liberté égalité fraternité, devise de la République, apposée sur tous les frontons des écoles à partir du 30 juin > informatisation : trois écoles pilotes sont équipées depuis mars d outils numériques (écran, ordinateur, vidéo projecteur et wifi normé), les tablettes, elles, sont utilisées dans les écoles maternelles. I 12 I

13 l université a de l avenir LATOUR-MAUBOURG : CARREFOUR DE LA VIE ÉTUDIANTE VALENTINOISE > Inauguration de la maison de l étudiant, qui regroupe associations et services interuniversitaires, le 25 septembre > La brasserie Latour-Maubourg, 100 % CROUS, bientôt agrémentée d une terrasse, est destinée en priorité aux étudiants, mais accueille aussi tous les usagers du site depuis juin > installé le 25 août, le Centre santé jeunes est un lieu de prévention, de formation et de soin pour les jeunes de 16 à 25 ans. Sur présentation des cartes vitale et de mutuelle, les consultations y sont dispensées gratuitement par un généraliste mais aussi des spécialistes, tous habilités à délivrer une ordonnance. > En 2018, un Learning Center : une bibliothèque universitaire pour apprendre en s appuyant sur les nouvelles technologies. sebastien «J ai la chance de suivre l enseignement qui me plaît, en continuant à profiter d une belle qualité de vie. Avec la mise à disposition de nouveaux services à Latour-Maubourg à la rentrée de septembre et la possibilité de bénéficier du Contrat municipal étudiant, Valence est une ville où il fait bon étudier.» LE CME : UN COUP DE POUCE FINANCIER > Le Contrat municipal étudiant encourage les jeunes à poursuivre leurs études. > Cette année 228 étudiants perçoivent une aide allant de 450 à > Ils réalisent en contrepartie une mission de 16 à 40 heures, au service de la ville ou d une association valentinoise. > La ville a consacré au CME cette année jeunes poursuivent des études supérieures à Valence Le développement de notre Pôle universitaire, soutenu par la municipalité, a permis de démocratiser l enseignement supérieur, d élargir le panel des formations enseignées en cohérence avec les besoins de notre tissu économique. L ouverture à l international est le nouveau défi qu il nous faut relever, en proposant des formations qui attirent à Valence des étudiants étrangers. Nous envisageons par ailleurs de faire évoluer le Contrat municipal étudiant pour que les jeunes valentinois qui vont étudier hors de France profitent eux aussi de cette aide financière. Hélène Bellon Adjointe à l éducation et enseignement supérieur I 13 I

14 faire bouger la ville Un événement pour une culture populaire et de qualité par saison Manifestations et événements : de la vie dans la ville! Qu elles soient culturelles, sportives, commémoratives ou historiques, que les Valentinois en soient acteurs ou spectateurs de nombreuses manifestations ponctuent la vie locale. Elles ont pris une nouvelle ampleur depuis l été dernier : concerts «off» pendant le festival, 1re édition des Fééries d hiver, Noël à la patinoire... L arrivée d une étape du Tour de France, le 19 juillet prochain, mettra Valence sous les projecteurs du 3e plus grand événement sportif mondial. g a b rie l l e Valence et l Arménie La force des liens qui unissent Valence à l Arménie s exprime avec une acuité particulière en cette année de commémoration du centenaire du génocide des Arméniens. Manifestations, conférences, rencontres contribuent à entretenir le devoir de mémoire pour «défier l amnésie». À ces temps forts s ajoutent la signature, dès ce printemps, d une charte d amitié entre Valence et Stepanakert et la préparation d un voyage dans la capitale du Haut-Karabagh et en Arménie à l automne. Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). En novembre 2014, nous avons tenu à organiser des Assises de la culture en y associant tous les acteurs culturels locaux. Objectif : impulser une dynamique nouvelle pour développer les lieux de pratique, de création et de diffusion, renforcer le rayonnement et l attractivité de la ville, mais aussi démocratiser l accès à l offre culturelle. Les bases sont désormais posées pour une culture toujours plus vivante, populaire et de qualité, dans tout Valence et pour tous les Valentinois. développer les pratiques sportives Anne-Laure Thibaut Adjointe déléguée à la culture Offrir des équipements de qualité. Bâtir des partenariats confiants et inscrits dans la durée, avec les clubs valentinois, qu il s agisse de sports collectifs ou individuels. Encourager la pratique sportive des plus jeunes avec la mise en place du coupon sport qui réduit le coût de la cotisation sportive. Animer la ville, par le soutien à de nombreuses manifestations qui insufflent «l esprit du sport» En la matière, notre ambition est de faire accéder Valence en 1re division! Renaud Poutot Adjoint délégué aux sports en lien étroit avec les associations Les subventions destinées à notre tissu associatif ont été recentrées sur les associations qui agissent au quotidien, plutôt que sur des événements ponctuels et très coûteux (comme le Beach Soccer). Pour cela, les critères d aides de la ville ont été revus, pour que toutes nos associations soient logées à la même enseigne. Soutenir les associations valentinoises, c est d abord développer une relation gagnant-gagnant, au bénéfice de tous les habitants. Franck Diratzonian-Daumas Adjoint délégué au Socio-culturel (équipements de quartier) et à la vie associative «Depuis l été dernier, de nombreuses manifestations ont fait pétiller Valence! C est un réel plaisir de voir les yeux des enfants écarquillés devant la magie d un feu d artifice, de sentir la ferveur d un évènement sportif qui rassemble et rapproche. Je ne manque pas une occasion de sortir de chez moi pour être là où le cœur de ma ville palpite.» I 14 I

15 un dialogue permanent Être présent et disponible pour les Valentinois, à leur écoute, ce n est pas seulement une série d actions et d initiatives, c est d abord un état d esprit. valence Génération digitale Parce que le numérique constitue un véritable levier de modernisation et un moyen de faire rayonner la ville, la ville déploie une politique spécifique, à destination de tous les Valentinois. > Un audit sur la fracture numérique a été lancé début 2015 afin d adapter les actions aux besoins des publics. > d ici 2018, l ensemble des logements de la ville devraient bénéficier de la fibre optique. > L application smartphone ville de Valence a été conçue pour simplifier le quotidien des mobinautes valentinois, notamment grâce à un contenu pratique enrichi (annuaire, actualités, agenda, carte ). Des e-services seront prochainement disponibles. > Une nouvelle version du site Internet sera bientôt développée. > La ville prépare en outre l installation de bornes wifi en centre-ville. «Tous les Valentinois, et c est logique, ont un avis sur la ville et leur quartier. C est agréable de savoir que la ville nous permet de nous exprimer et même de prendre des initiatives.» charles Le Maire et les élus en permanence chaque semaine Chaque mardi après-midi depuis avril 2014, le maire ainsi que ses adjoints tiennent une permanence à l Hôtel de ville. Moment privilégié d échanges sur des problématiques variées, la permanence a déjà accueilli plus de personnes! LE CONSEIL des SAGES Promis par la municipalité, le Conseil des sages est constitué depuis février Lieu de réflexion et force de proposition, cette instance consultative indépendante est composée de personnalités de la société civile. Par leur expérience, engagement, parcours professionnel, elles apportent à la municipalité un éclairage utile sur des thématiques qui recèlent des enjeux majeurs pour l avenir de Valence. Première mission : réflechir à l identité de notre ville. LES Comités de quartier Leur création avait été décidée dès juin Une charte définissant leurs modalités de fonctionnement a été élaborée. Depuis avril, chacun des 13 comités de quartier se met en place. LES réunions publiques Elles se tiennent annuellement dans chaque quartier pour expliquer l action municipale et répondre aux questions des habitants. Elles ont réuni plus de personnes l année dernière. pour une démocratie participative Nous attendons beaucoup des comités de quartier. Nous avons voulu que leur fonctionnement soit simple et souple. Leurs missions sont véritablement d éclairer la commune sur les actions utiles et d être consultés et associés à la préparation, à la mise en œuvre et à l évaluation des actions de la ville. Tous les Valentinois sont ainsi invités à réfléchir aux enjeux de leur quartier et à ses difficultés, à proposer des solutions pour y remédier, à se saisir de tout sujet d intérêt général concernant la vie quotidienne. Lionel BRARD Adjoint délégué à la santé, l environnement, l écologie urbaine et à la participation I 15 I

16 Direction de la communication Ville de Valence - Mai Crédits photos : Éric Caillet - Jean Delmarty - Patrick Gardin - Juan Robert MAIRIE DE VALENCE 1, place de la Liberté Valence Tél. :

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 Département Administration Paris, le 3 mars 2014 et Gestion Communales VP/AH/Note 11 Affaire suivie par Véronique PICARD CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 La continuité - maintien du montant

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Règlement d aide sociale facultative C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Le présent règlement d aide sociale facultative précise les règles selon lesquelles

Plus en détail

Résidences du Pays d Auge

Résidences du Pays d Auge Etouvie fait peau neuve AMIENS > PARC D ETOUVIE Résidences du Pays d Auge 1, 3 et 5 place du Pays d Auge / 2 avenue du Périgord Contexte Étouvie : loger les salariés amiénois Etouvie a pris naissance au

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne DOSSIER DE PRESSE Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne Conseil général de la Lozère Elodie LEHNEBACH, Rue de la Rovère 48000 Mende 04 66 49 66 07 Comité dép.. du Tourisme Brigitte

Plus en détail

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Version du 23 février 2015, soumise à consultation publique jusqu au 15 avril 2015. N

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Les partenaires financiers des associations»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Les partenaires financiers des associations» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Les partenaires financiers des associations» Points clés Lorsque l on dit «association», on pense souvent «subvention», autrement dit une aide de partenaires financiers

Plus en détail

GUIDE. DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE FONTAINOISE Les lieux et pratiques de la citoyenneté à Fontaine VERSION 2012

GUIDE. DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE FONTAINOISE Les lieux et pratiques de la citoyenneté à Fontaine VERSION 2012 GUIDE DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE FONTAINOISE Les lieux et pratiques de la citoyenneté à Fontaine VERSION 2012 Mission Démocratie participative : 04 76 28 76 37 EDITO Cette deuxième édition du guide

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Délibération n 23 Conseil municipal du 30 mars 2012

Délibération n 23 Conseil municipal du 30 mars 2012 Direction Générale Organisation et Ressources Humaines Direction des Ressources Humaines Délibération n 23 Conseil municipal du 30 mars 2012 Personnel municipal - Adaptation du tableau des effectifs -

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Boudème Les Deux-Portes

Boudème Les Deux-Portes Le quartier de Boudème Les Deux-Portes Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Dossier de Presse. mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême. 3 décembre 2012

Dossier de Presse. mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême. 3 décembre 2012 mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême Dossier de Presse 3 décembre 2012 mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême - 1 sommaire Communiqué de presse... Questions / Réponses...

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 09 septembre 2010

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 09 septembre 2010 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 09 septembre 2010 Présents : Monsieur MICHOUX Eric, Maire, Mesdames BENEDET Ghislaine, BONNOT Anne-Marie, JOBERT Bernadette, SCHNEIDER Annie, Messieurs

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7 E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE MERCREDI 10 OCTOBRE 2007, A 11H00 SALLE LUMIERE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON CONTACTS PRESSE : Association

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Direction de la communication

Direction de la communication Direction de la communication Directrice : Chrystèle PEYRACHON Adresse : Hôtel du Département, 29-31 cours de la Liberté, 69003 Lyon Téléphone : 04 72 61 78 39 Courriel : chrystele.peyrachon@rhone.fr Nombre

Plus en détail

Commission Permanente du 9 octobre 2006

Commission Permanente du 9 octobre 2006 Commission Permanente du 9 octobre 2006 I La Région axe la formation professionnelle sur la qualité et la pérennisation des parcours professionnels ainsi que la recherche en matière de santé - Mise en

Plus en détail

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Diagnostic sur les lieux - 8 mars 2012 Balade urbaine - 29 mars 2012 Enjeux de requalification - 5 avril 2012 Adoption des fondamentaux

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008.

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008. TOULOUSE, le 7 février 2008 Aux adhérents de l Association Vélo Assemblée Générale du 9 février 2008 Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr 447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr NOTRE MÉTIER, l hébergement touristique. Le SNRT regroupe l essentiel des exploitants professionnels

Plus en détail

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés PROJET ASSOCIATIF 2015-2020 Le présent projet associatif a été élaboré par le comité de pilotage composé des personnes ci-dessous : -

Plus en détail