Compte rendu de mandat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte rendu de mandat"

Transcription

1 Compte rendu de mandat Un an au service des Valentinois valence.fr

2 Valence nouvelle génération : notre ville a de l avenir éditorial Février 2014, au cœur de la campagne des élections municipales. La liste que j ai l honneur de conduire présente alors aux Valentinois un ambitieux plan de mandat intitulé : «100 engagements pour notre ville». Elue le 30 mars, installée le 5 avril suivant, notre équipe travaille depuis, sans relâche, pour réaliser ce programme. En s imposant une exigence, prioritaire entre toutes : respecter les engagements que nous avons pris devant vous et que nous tenons, jour après jour, étape après étape! Finances municipales : le défi budgétaire et fiscal Dire ce que l on fait. Faire ce que l on dit. Puis vous en rendre compte, de manière transparente, objective et complète Le document que vous avez entre les mains s inscrit dans cette démarche. Qu avons-nous fait depuis un peu plus d un an? Où en sommes-nous précisément? Ce compte rendu, le premier du mandat, s efforce de répondre à ces questions en vous proposant une vue d ensemble des politiques publiques que nous initions, que nous engageons, que nous menons à leur terme. «Je vous en souhaite une agréable lecture, et vous assure de notre détermination à continuer d agir, concrètement, utilement, au service de Valence et de tous les Valentinois. Nicolas DARAGON Maire de Valence Vice-Président du Conseil départemental Merci à Aurore, Gabrielle, Françoise, Aaron, Charles et Sébastien pour leur implication et gentillesse. Merci à tous les Valentinois pour leur soutien depuis 1 an. U n cabinet indépendant a été sollicité dès le début du mandat pour réaliser un audit des finances de la ville. Ses conclusions se sont révélées implacables : une dette importante et en augmentation ; une épargne faible qui prive de toute marge de maœuvre pour financer les investissements ; des charges de fonctionnement très élevées ; une augmentation incontrôlée des effectifs municipaux à périmètre constant, avec 324 nouveaux agents «équivalent plein temps» durant le précédent mandat ; des dotations de l État en baisse continue Face à cette situation extrêmement préoccupante, la municipalité s est mobilisée pour revenir à une gestion saine et responsable de l argent public : > maîtrise des dépenses de fonctionnement, > réalisation d un plan d économies, > mutualisation progressive d un certain nombre de services municipaux avec ceux de l agglomération de Valence Romans Sud Rhône-Alpes, entre autres. Elle a ainsi pu élaborer un budget pour 2015 (d un montant de 130 M ), pour offrir un service public de qualité à tous les Valentinois et engager des mesures phare du plan de mandat : renforcement de la sécurité, soutien à l économie locale et à l emploi, politique dynamique d investissement, réalisation d aménagements urbains, animation de la ville Conformément aux engagements pris, l ensemble de ces actions seront mises en œuvre sans pénaliserle contribuable et le pouvoir d achat : les taux d imposition de la commune n augmenteront pas.» Sur l ensemble des engagements pour notre ville pris lors de la campagne, 50 % sont d ores et déjà réalisés, 25 % sont actuellement engagés, 25 % sont programmés. Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). Flore Da Costa Fernandez Adjointe déléguée aux finances I2I

3 Les adjoints Nouvelle équipe municipale, Véronique Pujeat Première adjointe déléguée à l administration générale, aux ressources humaines, aux marchés publics et au patrimoine bâti Les conseillers municipaux délégués Nacy chalal Françoise Pierre mounier Laurence viger Lorette dallard normant Anne-Valérie Brice PINET ILiozer Gérard bouchet Pierre-Jean Veyret I3I Franck Soulignac BRARD Nathalie Les élus d opposition D ès son installation, la nouvelle équipe municipale a souhaité appliquer de nouvelles méthodes pour cultiver une relation de confiance et de transparence avec les Valentinois. Cette volonté s est traduite par des mesures fortes et porteuses de sens, parmi lesquelles > la baisse des indemnités des élus de près de 30 %, > l attribution de la présidence de la commission des finances à un élu d opposition, > l élaboration d une charte des recrutements municipaux. Ces initiatives répondent toutes à l ambition de respecter une véritable «éthique municipale», à la fois fondée sur l attention portée à la dépense publique et sur le respect de la parole donnée. Ce fut le cas pour toutes les promesses de campagne labellisées «100 premiers jours». Concrètes et crédibles, elles étaient nourries de bon sens pour une efficacité immédiate. La preuve en est : les 46 actions qui devaient être réalisées en début de mandat ont toutes été engagées ou réalisées. Les autres promesses qui engagent notre ville pour l avenir sont actuellement en cours d élaboration. Leur faisabilité est vérifiée. Les projets plus complexes s inscriront dans la durée et seront échelonnés sur plusieurs années.» Pugeat Lionel nouveau mode de gouvernance «Véronique ruel Hélène bellon Laurent monnet Martine PÉRALDE Annie koulaksezian romy Jean-Charles Faivre-pierret Michel ponsard-chareyre Cécile paulet Sylvain prévost Jean-Luc chaumont Aynur amghar celep Annie-Paule Jacques tenneroni bonnemayre Franck Anne-Laure diratzonian daumas Anne jung Olivier thibaut Denis maurin Sylvain Flore da costa fernandes Renaud poutot Nancie massin Geroges desseaux fauriel RAStkLAN Céline Jean-Baptiste Kerha poncelet ryckelynck AMIRI Adem benchelloug Patrick royannez Khadra yahia-benattia Michèle rivasi Richard Fritz Pascale léonard Marc weiler Françoise casalino Pascal girard Zabida nakib-colomb

4 au service de l emploi Faire se rencontrer les besoins du monde de l entreprise et les ressources que constituent les candidats : c est tout le sens des actions mises en place par la municipalité pour soutenir l économie locale et le marché de l emploi. AURORE «Écoute, dévouement, bienveillance sont les qualificatifs que j ai envie d employer pour décrire l accueil dont j ai bénéficié de la part de la cellule emploi. Conseils et soutiens m ont été apportés avec compétence pour m aider à envisager une réorientation professionnelle. En moins de 6 mois, j ai eu la chance de pouvoir choisir entre deux propositions d emploi simultanées.» Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). La cellule emploi de la ville un trait d union entre les Valentinois et les entreprises Opérationnelle depuis juillet 2014, la cellule emploi s est dotée de toutes les compétences nécessaires pour répondre à un double défi : > le retour à l emploi des valentinois, > l aide à la réussite des entreprises locales. Un accompagnement sur mesure > Interlocuteur privilégié : la cellule emploi est dédiée à l accueil des demandeurs d emploi > écoute et proximité : elle offre un service sur mesure qui vient en complément de l aide apportée par Pôle emploi > un rôle d interface entre les demandeurs qu elle reçoit, les entreprises, les commerces du bassin valentinois et plus largement tous les acteurs économiques du territoire, dont elle a une connaissance précise. En contact permanent avec les entreprises la cellule emploi, le maire et les élus se rendent régulièrement à la rencontre des entreprises pour être à l écoute des besoins, notamment en matière de recrutements. Elle accompagne les projets moteurs de l économie locale, de l inauguration d un nouveau commerce de proximité, jusqu à la pose de la première pierre d une future usine. Depuis avril 2014, plus d une quinzaine de visites d entreprise ont eu lieu, une démarche indispensable pour avoir une vision globale de l activité industrielle et commerciale à l échelle du territoire et, de ce fait, mettre en relation des entreprises et les partenaires avec lesquels elles pourraient être amenées à travailler. Cellule emploi, Hôtel de Ville, place de la Liberté. Du lundi au vendredi : 8 h - 12 h et 14 h - 17 h CV traités et 121 retours à l emploi soutenir l insertion et la formation Plus les personnes sont éloignées du monde de l emploi, plus la rupture est forte et la réinsertion difficile. La redynamisation de l emploi à Valence se concrétise donc par un parcours d insertion et de formation que porte la municipalité avec conviction. La réadaptation au travail passe par le réveil de codes sociaux incontournables, souvent transmis par l éducation familiale et basés sur le savoir être d une part et par la responsabilisation et la confrontation aux réalités de la vie, d autre part. De plus, de nombreux projets concernant l insertion des personnes en situation de handicap sont à l étude et verront le jour dans les prochains mois. Nacy Chalal Adjointe déléguée à l emploi, à l insertion, à la prévention et à la solidarité I 4 I

5 Accompagner tous les publics > «100 Chances 100 Emplois» objectif : égalité des chances La municipalité s est engagée dans ce dispositif national créé par l entreprise Schneider Electric. Il accompagne les jeunes porteurs d un projet professionnel et rencontrant des difficultés d accès à l emploi. À Valence, l opération pilotée par Onet et Crouzet a été lancée en octobre. > FACE : la ville est désormais membre du club drômois de la Fondation Agir Contre l Exclusion. > Donner aux personnes handicapées la place qu elles méritent dans le milieu professionnel, c est possible, grâce au dialogue que la ville a instauré avec des organismes spécialisés comme l association Messidor, l entreprise «Les compagnons de la Drôme», le GETH (groupement d employeurs travailleurs handicapés). la zone franche urbaine reconduite jusqu en 2020 La municipalité, convaincue de l intérêt de ce dispositif pour Valence tant sur le plan économique qu en matière de mixité sociale, s est fortement mobilisée pour son maintien. Un système efficace pour développer l emploi et les entreprises locales. Les commerces de proximité Soutenus Un plan de sauvegarde et de développement spécifique est en préparation afin de protéger et d accroître la présence et l activité des commerces dans les quartiers. Emploi et formation : tous les interlocuteurs bientôt au même endroit Une Maison de L Emploi, de l Entreprise et de la Formation devrait prochainement être créée et permettra de mutualiser les moyens existants et de gagner en efficacité. Ce «guichet unique» intégrerait un observatoire de l emploi pour anticiper les besoins dans les différents métiers et filières professionnelles. actifs aux côtés des entreprises Quatrième par sa taille en Rhône-Alpes, l agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes est un territoire stratégique situé au carrefour des vallées du Rhône et de l Isère, qu il convenait de redynamiser. La vente de terrains disponibles, la négociation pour l implantation de filiales d entreprises nationales, le soutien à l investissement de sociétés créatrices d emplois, l extension de la zone d activité de Lautagne sont autant d actions mises en œuvre pour permettre son développement et une meilleure lisibilité au niveau régional. Jacques Bonnemayre Adjoint délégué à l économie, au commerce, à l artisanat, aux marchés et au tourisme I 5 I

6 Valence plus sûrement La ville est peu à peu en train de rattraper son retard en termes de moyens humains et matériels nécessaires pour sécuriser son territoire et assurer la tranquillité de tous les habitants. françoise la sécurité première des libertés «Quel bonheur de pouvoir enfin se promener, flâner dans le centre-ville, déjeuner en terrasse, faire ses courses, du shopping... tout cela sereinement. À tout âge, il est primordial de se sentir en sécurité dans sa ville.» Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). L assurance de vivre en sécurité est certainement la première des libertés. Sur un territoire communal large de 34 km², il est nécessaire d adapter les réponses aux besoins de la population. La municipalité a ainsi souhaité renforcer sa politique de sécurité afin de garantir la tranquillité publique dans le cadre d une stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance, validée en avril 2015 avec les services de l État. Un plan d extension de la vidéo-protection > 100 caméras sont désormais installées en ville, soit 10 de plus en un an. 17 agents municipaux, sous l autorité de la police municipale, se relaient 24/24h, 7/7j pour contrôler les images au sein du centre de protection urbaine (CPU). > Plus de 60 caméras supplémentaires seront installées dans les trois prochaines années, dont 25 en > En mars 2015, une convention a été signée avec Bourg-lès-Valence afin de mutualiser la centralisation des images sur les deux villes, augmentant ainsi l efficacité des investigations. D autres communes devraient bientôt suivre. Des effectifs supplémentaires L objectif d ici à la fin du mandat est de doubler les effectifs de la police municipale, afin d avoir au moins un agent pour 1000 habitants. Le recrutement de 9 policiers en 2014 et de 10 en 2015 assure une meilleure couverture territoriale de proximité, avec plus de 70 agents d ici à Les 57 policiers municipaux (+19 depuis 1 an) permettent déjà de varier les modes d intervention sur des plages horaires plus importantes (brigade moto, fin de soirée, week-end). sécurité renforcée pour les Valentinois : 19 policiers et 35 caméras supplémentaires I 6 I

7 une mobilisation totale Valence entre dans une nouvelle ère où sécurité doit absolument rimer avec tranquillité. Pour cela, l équipe municipale mise sur des moyens supplémentaires tant humains que matériels. Des partenariats avec les services de l Etat sont renforcés et des initiatives citoyennes sont soutenues. Un travail de longue haleine qui suppose une mobilisation de chaque instant. Michel Ponsard-Chareyre Adjoint délégué à la sécurité, aux affaires patriotiques, à la sécurité civile et à la tranquilité publique Des mesures pour la tranquillité publique > Mariages : pour faire face aux éventuels débordements, les futurs mariés doivent dorénavant signer une «Charte de bonne conduite» ; toute infraction fait systématiquement l objet d une verbalisation grace aux PV électroniques. > Famille : le Conseil des droits et des devoirs des familles a été renforcé afin de responsabiliser les parents : 25 enfants ont déjà été convoqués. > Bruit et vitesse : dès septembre 2015, des opérations de mesure du bruit ont été mises en œuvre devant les collèges et lycées pour réduire la pollution sonore due aux deux roues et 46 contrôles de vitesse ont été effectués depuis 1 an. > Camps sauvages : le maire a demandé et obtenu le démantèlement de deux camps illégaux de gens du voyage depuis l été > TIG : les heures effectuées au profit de la ville de Valence dans le cadre des Travaux d Intérêt Général ont été doublées. Des moyens renforcés pour la Police municipale La municipalité souhaite développer une police de proximité, mieux équipée et déployée sur l ensemble du territoire communal : > adoption d une nouvelle convention de coordination entre la police municipale et la police nationale, > recrutement d un deuxième maître-chien et arrivée d un deuxième compagnon à quatre pattes, > dotation de 4 nouveaux véhicules (2 Scénic et 2 Clio). > activation d une brigade motorisée > création d un nouveau bureau de police au cœur du carrefour Pôle Bus/Faubourg Saint-Jacques/ Faventines, Un dispositif «Citoyens vigilants» à Laprat À la demande des habitants, le dispositif «Citoyens vigilants» est en cours de finalisation. Le Conseil municipal se prononcera le 6 juillet prochain et la Convention pourrait être signée dans la foulée. I 7 I

8 qualité de ville L amélioration du cadre de vie des Valentinois revêt plusieurs aspects : projet urbain cohérent, travaux de voierie ciblés, développement harmonieux des espaces verts pour faire de Valence une ville toujours plus douce et agréable à vivre. un développement urbain maîtrisé Penser l urbanisme à l échelle d une ville comme Valence, c est privilégier la qualité de vie et la dimension humaine. C est aussi imaginer et concrétiser des projets urbains ambitieux mais réalistes, avec un objectif incontournable : revitaliser et redynamiser les quartiers. Nous travaillons par exemple sur les «lieux de vie» et rénovons de nombreuses places. Nous avons modifié le Plan local d urbanisme afin de revenir à des hauteurs de constructions raisonnables et de limiter la densification de certains secteurs sans pour autant stopper le développement urbain, car notre ville a besoin d accueillir de nouveaux habitants. Franck Soulignac Adjoint délégué à l urbanisme, au foncier et aux grands travaux Les premiers Grands projets urbains : c est parti! L îlot Chaufour : bientôt un nouvel espace de respiration Maintenant propriétaire de l ensemble des bâtiments situés dans le triangle Chaufour/Jonchère/Jeu de paume, la ville va lancer un réaménagement complet de cette partie du centre ville (création d espaces verts, de places de parking, logements). Latour-Maubourg : un développement progressif et réfléchi > L institut de formation de soins infirmiers da la Croix Rouge et une nouvelle bibliothèque - learning center y prendront bientôt leur quartier. > En projet : des commerces et un parking souterrain La Basse-Ville revitalisée et mieux intégrée > En cours : l implantation d une Maison pour tous dans l ancienne école Jules Renard dès 2016, > La création d un espace dédié à la gastronomie : une véritable halle gourmande, des espaces de consommation mais aussi de découverte et de dégustation : la Cité de la Gastronomie. Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). Les services municipaux déménagent Une partie des services de la ville et de l agglomération vont être regroupés sur un même site, place Jacques Brel à Fontbarlettes. Cette relocalisation, effective dès 2018, permettra : > des économies d environ par an pour la ville, > davantage de cohérence et d efficacité grâce à la mutualisation des espaces de travail. > la participation à la revitalisation des quartiers Le site de l Épervière rendu aux habitants Des l automne 2015, les Valentinois pourront enfin en profiter grâce à un réaménagement du site : démolition du camping, engazonnement de toute la surface et création d aires de loisirs. Dans un deuxième temps, l implantation d un important équipement de loisir public est prévue. Entrées de ville la création d une sortie de la Lacra route de Montélier et le réaménagement de rond-point des Couleures permettront de fluidifier la circulation aux entrées de ville. Les travaux (financés en partie par l état et le Département) débuteront en Aaron 116 plantations et 2 M investis dans les espaces verts et les aires de jeux I 8 I

9 améliorer le quotidien des valentinois > Principaux travaux réalisés depuis 1 an Cœur de quartier de Fontbarlettes, carrefour route de Montélier/parc Jean Perdrix, rue des Frères Montgolfier, rue du Parc, rue Pierre Corneille, rue Marc Seguin, rue Léon Blum/ Émile Expert, rue Thiers, square Ninon Vallin, allée Cassin, allée Édith Piaf, cours Bourvil, rue de Sully, rue Biberach, avenue de Lattre de Tassigny. > Travaux en cours ou planifiés en 2015 Poursuite des efforts sur les zones commerciales (rue Faventines, rue Bouffier, rue Saunière, place Danton, axe gare/ Pierre Semard) mais aussi square Ozanam, Parc Jouvet (nouvelle aire de jeux), route de Beauvallon, secteur Ader Niepce, Bizet- Verdi-Biberach, rue Mozart-rue/Bach, avenue Maurice Faure, avenue de Romans, place Aristide Briant, rénovation du Champ-de-Mars, allée des Près et des Petits Champs, mail Gérard Philippe, aire de jeux du parc du Polygone, square Amblard, allée Laplace, zone d activité des Auréats, de la Motte, du plateau de Lautagne. fluidifier les déplacements Doter la ville d une voirie fonctionnelle et modernisée signifie que l on développe toute une stratégie de stationnement correspondante mais aussi que l on travaille à l amélioration de la propreté et de l éclairage des voies publiques en parallèle. C est la cohérence de tous ces aspects qui nous permettra de proposer un schéma de déplacement optimal, sécurisé et serein, pour tous les valentinois, qu ils soient à pied, en transports en commun, en 2 roues ou en voiture. Laurent Monnet Adjoint délégué aux travaux, à la voirie, à la circulation, au stationnement et au cadre de vie Toujours plus de nature dans la ville Valence est fière d être une «ville 4 fleurs», label national récompensant la qualité du fleurissement et du patrimoine végétal, et tient à le rester! Cette distinction a été obtenue grâce : > aux Valentinois : le concours Fleurir Valence récompense ceux qui contribuent à l embellissement de la ville. > aux actions renforcées des 50 agents de la ville dédiés aux espaces verts. La municipalité soutient activement et favorise toutes les initiatives citoyennes ayant un impact positif sur les espaces verts : plantations d arbres avec les habitants, jardins partagés (association Le Mat), implantation de ruches Enfin, des «parcours verts» pour les piétons et les vélos ont été identifiés et seront prochainement signalés au cœur de la ville. Le Bon éclairage au bon moment et au bon endroit Depuis un an, et suite à un diagnostic photométrique, la ville optimise et rénove son parc de luminaires (¼ des lampes renouvelé chaque année) afin de réaliser des économies d énergie. La propreté : une priorité 95 agents travaillent 7/7 jours à la propreté de la ville. En juillet 2014, la FRAP (Force rapide d action pour la propreté) a été créée pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets qui font désormais l objet de verbalisation. Plusieurs acquisitions ont complété ce dispositif innovant : camion anti tags et deux dog-scooters. I 9 I

10 concrétiser la solidarité Le CCAS une organisation simplifiée et des services variés Le Centre communal d action sociale (CCAS) s affirme désormais comme un véritable guichet unique pour les seniorset les personnes en situation de précarité.en facilitant l accès à l information et en simplifiant les démarches administratives, le CCAS est désormais un lieu de ressources qui centralise toutes les demandes (20 % de contacts supplémentaires en un an). Une réflexion est en cours pour déterminer les modalités d attribution d une contrepartie au versement de toute aide sociale. Le CCAS assure également des missions de services à la personne qui montent en gamme et en nombre : > les repas à domicile : le repas du dimanche sera prochainement mis en place, > le développement de l équipe de soins Alzheimer à domicile : depuis début 2015, 30 nouveaux patients pris en charge (63 sur toute l année 2014), > les animations : voyage des seniors (septembre), gala (janvier), thé dansant (mars) connaissent toujours plus d adeptes, > un séjour de vacances à moindre coût est désormais possible pour 150 seniors (à Saint-Pierre-la-Mer en juin), > une épicerie solidaire (qui ne concernera pas que les seniors bien sûr) ouvrira à la fin 2015/début Violences faites aux femmes : stop! Depuis novembre 2014, la ville met à disposition du CIDFF (Centre d information sur les droits des femmes) deux appartements pouvant accueillir des personnes victimes de violences conjugales. Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). Handicap et accessibilité Plusieurs mesures spécifiques ont été prises pour faciliter le quotidien des personnes handicapées : > création de places de stationnement dédiées, > désignation d un administrateur chargé du handicap au sein de l OPH. En 2015, seront investis dans des travaux de mise en accessibilité de plusieurs bâtiments publics et de la ligne 1 du réseau de bus, la plus empruntée. Un pôle seniors sur l ancien site SCAPA de Châteauvert C est décidé : en 2018, l EHPAD Marie-France Préault et plusieurs unités gérontologiques gérées par Eovi Services et Soins s installeront sur le site de l ancienne usine SCAPA à Châteauvert. Le «Pôle seniors» accueillera environ 200 résidents. Une démarche est engagée afin d obtenir 20 lits supplémentaires pour l EHPAD Marie-France Préault. L ouverture d une unité de vie Alzheimer est aussi souhaitée. I 10 I

11 agir sur le logement L annonce en décembre 2014 d un nouveau Plan de rénovation urbaine (PRU) pour trois quartiers de Valence est venue récompenser les efforts et les engagements de la ville en matière de logement. Plus de 200 LOGEMENTS neufs La première pierre d un nouveau bâtiment, avenue Gambetta, a été posée en janvier Ces nouveaux immeubles de 6 à 7 étages accueilleront 25 logements du T2 au T4 avec loggia et parking, au printemps Cette opération marque le premier pas vers le renouveau de la Basse-ville. D ici au mois de juillet 2015, ce sont près de 222 logements réhabilités dans le quartier du Plan et 210 logements neufs dans les quartiers de Latour- Maubourg, du Petit-Charran et de la Gare qui seront disponibles via l OPH. Logements sociaux : une gestion plus équitable Dès le printemps 2014, la ville et l Office public de l habitat (OPH) ont mis en place une série de mesures pour répondre de façon plus équitable et efficace aux besoins des Valentinois : > un nouveau règlement intérieur pour encadrer les critères d attribution des logements de l Office public de l habitat (OPH) de Valence, > une charte signée par tout nouveau locataire qui s engage à respecter les règles s appliquant à tous, > la désignation d un vice-président de l OPH chargé de la sécurité pour le confort et la sécurité des habitants, > un «service d intervention rapide» chargé d enlever les dépôts sauvages, > la régularisation des charges pour 2013 et la stabilisation des loyers pour 2015 : leur montant n augmente pas, > l accession à la propriété désormais favorisée : 90 maisons sont proposées à la vente à leurs locataires (occupants de longue durée). 3 M ont été investis en 2014 dans l entretien, l amélioration et la sécurisation des logements gérés par l OPH. Le Chauffage urbain : une facture négociée pour les ménages Le chauffage urbain, qu il soit collectif ou individuel, subit de plein fouet depuis mars 2014 l impact de la création de nouvelles taxes par l État. Afin de ne pas fragiliser les ménages concernés, la municipalité est intervenue auprès de l exploitant pour stabiliser les tarifs en 2015 et Une augmentation moyenne de la facture de 150 a donc été évitée en négociant l impact de la hausse des prix du gaz naturel. UN nouveau projet de rénovation urbaine (PRU 2) Le PRU 2 financera jusqu en 2024 la rénovation des quartiers de Fontbarlettes, du Plan et du Polygone. 80 % du plan concernera les logements, pour une enveloppe globale de 117 millions d euros financée notamment par la ville, l OPH et l Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Il favorisera la reconstruction de logements individuels et de forme horizontale (plutôt que de grands immeubles) au sein même des quartiers PRU pour éviter leur désertification. une offre adaptée Parce que l habitat est essentiel à une vie digne, il constitue l une de nos priorités. Nous mettons donc tout en œuvre pour penser le logement comme un vrai projet, structurant pour la ville. Nous nous consacrons à l amélioration de l offre de logement social, à son accessibilité pour tous et à la possibilité pour les locataires d accéder à la propriété. Nous restons vigilants quant à la construction tous azimuts et à la bétonisation de certains quartiers, et sommes attentifs à la rénovation des logements existants. Annie-Paule Tenneroni Adjointe déléguée au logement, à la politique de la ville et aux gens du voyage I 11 I

12 grandir et apprendre Dès la petite enfance, à l école et dans le secondaire, la municipalité multiplie les mesures pour faciliter le parcours des enfants et celui de leur famille, mais aussi permettre aux jeunes de poursuivre leurs études supérieures sans quitter Valence. PÉRISCOLAIRE ET PETITE ENFANCE une offre de qualité, enrichie et simplifiée Suite à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2014 et à une large concertation, la ville répond aux attentes des familles en augmentant la qualité et la diversité de l offre périscolaire, et dans le même temps, le nombre de places en crèche pour les tout-petits. Un accueil de loisirs périscolaires dans chaque école À la rentrée 2015, les 38 écoles maternelles et élémentaires proposeront un Accueil de Loisirs Périscolaires encadré par du personnel qualifié et formé. > Les horaires de ce dispositif, dans lequel s intègreront les ex-centres de loisirs associés à l école (CLAE), ne changeront pas. 59 places supplémentaires en crèche à la rentrée de septembre 2015 Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). > 17 postes de directeurs sont créés. Référents périscolaires des parents, ils superviseront la mise en place de l ensemble des accueils de loisirs et assureront la cohérence entre les activités scolaires et périscolaires. Petite enfance : 59 nouvelles places de crèche Le nombre de places en crèche ne suffit pas à satisfaire la demande des familles et génère une offre disparate d un quartier à un autre. Conformément à ses engagements, la municipalité repense et homogénéise l offre d accueil sur Valence en créant dès à présent 59 places supplémentaires en crèche, soit 524 places au 1 er septembre, et en faisant en sorte de rapprocher les parents des lieux d accueil. une offre nouvelle La municipalité, inquiète de la charge financière imposée par le gouvernement pour mettre en place la réforme des rythmes scolaires, a proposé une nouvelle organisation pour la rentrée Une large concertation réalisée en ce début d année 2015 a permis de faire un diagnostic très précis de la satisfaction des familles. Avec pour objectifs de répondre toujours mieux à leurs attentes et de privilégier le bien-être des enfants, nous allons augmenter la qualité, le nombre et la diversité des activités périscolaires à la rentrée Cette réorganisation permet de créer des places supplémentaires en crèche, tout en maîtrisant les coûts pour la collectivité. Cécile Paulet Adjointe déléguée à la petite enfance, à la famille et à la jeunesse améliorer encore les conditions d apprentissage > 1 repas drômois et plus de produits bio dans les cantines, depuis la rentrée de septembre > Un coupon sport proposé aux écoliers à la rentrée 2014 pour encourager la découverte des disciplines enseignées par les clubs. En septembre 2015, le nombre de bénéficiaires sera augmenté. > 1,4 M. C est le montant consacré cette année aux travaux dans les écoles pour une amélioration constante des conditions d apprentissage. > Liberté égalité fraternité, devise de la République, apposée sur tous les frontons des écoles à partir du 30 juin > informatisation : trois écoles pilotes sont équipées depuis mars d outils numériques (écran, ordinateur, vidéo projecteur et wifi normé), les tablettes, elles, sont utilisées dans les écoles maternelles. I 12 I

13 l université a de l avenir LATOUR-MAUBOURG : CARREFOUR DE LA VIE ÉTUDIANTE VALENTINOISE > Inauguration de la maison de l étudiant, qui regroupe associations et services interuniversitaires, le 25 septembre > La brasserie Latour-Maubourg, 100 % CROUS, bientôt agrémentée d une terrasse, est destinée en priorité aux étudiants, mais accueille aussi tous les usagers du site depuis juin > installé le 25 août, le Centre santé jeunes est un lieu de prévention, de formation et de soin pour les jeunes de 16 à 25 ans. Sur présentation des cartes vitale et de mutuelle, les consultations y sont dispensées gratuitement par un généraliste mais aussi des spécialistes, tous habilités à délivrer une ordonnance. > En 2018, un Learning Center : une bibliothèque universitaire pour apprendre en s appuyant sur les nouvelles technologies. sebastien «J ai la chance de suivre l enseignement qui me plaît, en continuant à profiter d une belle qualité de vie. Avec la mise à disposition de nouveaux services à Latour-Maubourg à la rentrée de septembre et la possibilité de bénéficier du Contrat municipal étudiant, Valence est une ville où il fait bon étudier.» LE CME : UN COUP DE POUCE FINANCIER > Le Contrat municipal étudiant encourage les jeunes à poursuivre leurs études. > Cette année 228 étudiants perçoivent une aide allant de 450 à > Ils réalisent en contrepartie une mission de 16 à 40 heures, au service de la ville ou d une association valentinoise. > La ville a consacré au CME cette année jeunes poursuivent des études supérieures à Valence Le développement de notre Pôle universitaire, soutenu par la municipalité, a permis de démocratiser l enseignement supérieur, d élargir le panel des formations enseignées en cohérence avec les besoins de notre tissu économique. L ouverture à l international est le nouveau défi qu il nous faut relever, en proposant des formations qui attirent à Valence des étudiants étrangers. Nous envisageons par ailleurs de faire évoluer le Contrat municipal étudiant pour que les jeunes valentinois qui vont étudier hors de France profitent eux aussi de cette aide financière. Hélène Bellon Adjointe à l éducation et enseignement supérieur I 13 I

14 faire bouger la ville Un événement pour une culture populaire et de qualité par saison Manifestations et événements : de la vie dans la ville! Qu elles soient culturelles, sportives, commémoratives ou historiques, que les Valentinois en soient acteurs ou spectateurs de nombreuses manifestations ponctuent la vie locale. Elles ont pris une nouvelle ampleur depuis l été dernier : concerts «off» pendant le festival, 1re édition des Fééries d hiver, Noël à la patinoire... L arrivée d une étape du Tour de France, le 19 juillet prochain, mettra Valence sous les projecteurs du 3e plus grand événement sportif mondial. g a b rie l l e Valence et l Arménie La force des liens qui unissent Valence à l Arménie s exprime avec une acuité particulière en cette année de commémoration du centenaire du génocide des Arméniens. Manifestations, conférences, rencontres contribuent à entretenir le devoir de mémoire pour «défier l amnésie». À ces temps forts s ajoutent la signature, dès ce printemps, d une charte d amitié entre Valence et Stepanakert et la préparation d un voyage dans la capitale du Haut-Karabagh et en Arménie à l automne. Ce tampon signale un des 100 engagements du mandat et qu il a été respecté (réalisé ou engagé). En novembre 2014, nous avons tenu à organiser des Assises de la culture en y associant tous les acteurs culturels locaux. Objectif : impulser une dynamique nouvelle pour développer les lieux de pratique, de création et de diffusion, renforcer le rayonnement et l attractivité de la ville, mais aussi démocratiser l accès à l offre culturelle. Les bases sont désormais posées pour une culture toujours plus vivante, populaire et de qualité, dans tout Valence et pour tous les Valentinois. développer les pratiques sportives Anne-Laure Thibaut Adjointe déléguée à la culture Offrir des équipements de qualité. Bâtir des partenariats confiants et inscrits dans la durée, avec les clubs valentinois, qu il s agisse de sports collectifs ou individuels. Encourager la pratique sportive des plus jeunes avec la mise en place du coupon sport qui réduit le coût de la cotisation sportive. Animer la ville, par le soutien à de nombreuses manifestations qui insufflent «l esprit du sport» En la matière, notre ambition est de faire accéder Valence en 1re division! Renaud Poutot Adjoint délégué aux sports en lien étroit avec les associations Les subventions destinées à notre tissu associatif ont été recentrées sur les associations qui agissent au quotidien, plutôt que sur des événements ponctuels et très coûteux (comme le Beach Soccer). Pour cela, les critères d aides de la ville ont été revus, pour que toutes nos associations soient logées à la même enseigne. Soutenir les associations valentinoises, c est d abord développer une relation gagnant-gagnant, au bénéfice de tous les habitants. Franck Diratzonian-Daumas Adjoint délégué au Socio-culturel (équipements de quartier) et à la vie associative «Depuis l été dernier, de nombreuses manifestations ont fait pétiller Valence! C est un réel plaisir de voir les yeux des enfants écarquillés devant la magie d un feu d artifice, de sentir la ferveur d un évènement sportif qui rassemble et rapproche. Je ne manque pas une occasion de sortir de chez moi pour être là où le cœur de ma ville palpite.» I 14 I

15 un dialogue permanent Être présent et disponible pour les Valentinois, à leur écoute, ce n est pas seulement une série d actions et d initiatives, c est d abord un état d esprit. valence Génération digitale Parce que le numérique constitue un véritable levier de modernisation et un moyen de faire rayonner la ville, la ville déploie une politique spécifique, à destination de tous les Valentinois. > Un audit sur la fracture numérique a été lancé début 2015 afin d adapter les actions aux besoins des publics. > d ici 2018, l ensemble des logements de la ville devraient bénéficier de la fibre optique. > L application smartphone ville de Valence a été conçue pour simplifier le quotidien des mobinautes valentinois, notamment grâce à un contenu pratique enrichi (annuaire, actualités, agenda, carte ). Des e-services seront prochainement disponibles. > Une nouvelle version du site Internet sera bientôt développée. > La ville prépare en outre l installation de bornes wifi en centre-ville. «Tous les Valentinois, et c est logique, ont un avis sur la ville et leur quartier. C est agréable de savoir que la ville nous permet de nous exprimer et même de prendre des initiatives.» charles Le Maire et les élus en permanence chaque semaine Chaque mardi après-midi depuis avril 2014, le maire ainsi que ses adjoints tiennent une permanence à l Hôtel de ville. Moment privilégié d échanges sur des problématiques variées, la permanence a déjà accueilli plus de personnes! LE CONSEIL des SAGES Promis par la municipalité, le Conseil des sages est constitué depuis février Lieu de réflexion et force de proposition, cette instance consultative indépendante est composée de personnalités de la société civile. Par leur expérience, engagement, parcours professionnel, elles apportent à la municipalité un éclairage utile sur des thématiques qui recèlent des enjeux majeurs pour l avenir de Valence. Première mission : réflechir à l identité de notre ville. LES Comités de quartier Leur création avait été décidée dès juin Une charte définissant leurs modalités de fonctionnement a été élaborée. Depuis avril, chacun des 13 comités de quartier se met en place. LES réunions publiques Elles se tiennent annuellement dans chaque quartier pour expliquer l action municipale et répondre aux questions des habitants. Elles ont réuni plus de personnes l année dernière. pour une démocratie participative Nous attendons beaucoup des comités de quartier. Nous avons voulu que leur fonctionnement soit simple et souple. Leurs missions sont véritablement d éclairer la commune sur les actions utiles et d être consultés et associés à la préparation, à la mise en œuvre et à l évaluation des actions de la ville. Tous les Valentinois sont ainsi invités à réfléchir aux enjeux de leur quartier et à ses difficultés, à proposer des solutions pour y remédier, à se saisir de tout sujet d intérêt général concernant la vie quotidienne. Lionel BRARD Adjoint délégué à la santé, l environnement, l écologie urbaine et à la participation I 15 I

16 Direction de la communication Ville de Valence - Mai Crédits photos : Éric Caillet - Jean Delmarty - Patrick Gardin - Juan Robert MAIRIE DE VALENCE 1, place de la Liberté Valence Tél. :

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 LES PARTENAIRES DU CADRE D INTERVENTION GUP 2013-2014 L Etat, représenté

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

La Région investit sur ses territoires

La Région investit sur ses territoires Dossier de presse Contrats Auvergne + Aménagement du territoire La Région investit sur ses territoires 5,9 millions d euros pour le Pays de la Vallée de la Dore La troisième génération (2015-2018) de Contrats

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS I- Moyens financiers Budget 2007 : Recettes totales = 3.604.581 dont : Budget CCAS : 1.487.913 Budget annexe SSIAD : 438.284 Budget annexe MAD : 1.678.384 Dépenses

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE Principes fondateurs L es communes de BAUGE, MONTPOLLIN, PONTIGNE, SAINT MARTIN D ARCE, LE VIEIL- BAUGE, sont situées au centre du canton de Baugé. Partageant un passé historique

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Session spéciale Réforme territoriale

Session spéciale Réforme territoriale Session spéciale Réforme territoriale Historique des textes relatifs à l organisation territoriale Lois Mauroy/Deferre de 1981 à 1983 Loi du 6 février 1992 relative à l administration territoriale de la

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUX ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 VENDREDI 4 JUILLET 2014-14H SALLE HENRI-MARTIN - HÔTEL DE VILLE CAHORS SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Les axes du projet éducatif

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

Dossier de Presse. Carte Jeunes Nouveau Monde. L innovation au service du pouvoir d achat et de l autonomie des jeunes.

Dossier de Presse. Carte Jeunes Nouveau Monde. L innovation au service du pouvoir d achat et de l autonomie des jeunes. Dossier de Presse Carte Jeunes Nouveau Monde L innovation au service du pouvoir d achat et de l autonomie des jeunes Contacts presse Zakia Douakha Cécile Joachin Tél. : 04 73 31 93 58 Tél. : 04 73 31 85

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

PROGRAMME DE LÉGISLATURE

PROGRAMME DE LÉGISLATURE COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Saint-Sulpice, le 13 février 2012 - 2 - MUNICIPALITÉ DE SAINT-SULPICE PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Préambule Conformément

Plus en détail

La Lettre de l'etat en V@ucluse

La Lettre de l'etat en V@ucluse La Lettre de l'etat en V@ucluse L éditorial De Yannick BLANC Directeur de la publication Yannick BLANC Préfet de Vaucluse Conception et réalisation Rédaction Service Départemental de Communication Interministérielle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie.

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie. Un toit pour tous C est un droit Rentrer à la maison, se relaxer ou recevoir des amis, aimer et élever ses enfants, prendre soin de soi et de ses proches, organiser son travail et ses loisirs, s instruire

Plus en détail

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 1/13 Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence effective)

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP

ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP PROJET DE LOI DE FINANCES 2015 Mission Sports, jeunesse et vie associative Programme 163 «Jeunesse et Vie Associative» ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP ÉLÉMENTS DE CONTEXTE Comparé aux deux précédentes années,

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Grand Projet de Ville d Orléans

Grand Projet de Ville d Orléans Grand Projet de Ville d Orléans quartier de La Source La Gestion Urbaine de Proximité Signature d un convention de Gestion urbaine de proximité autour de 7 thématiques 1 - Veiller à la qualité des investissements

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS 7 M d habitants en 2014 dont 1,6 millions de jeunes de moins de 20 ans LA NAISSANCE D UNE MÉTROPOLE MONDIALE UNE MÉTROPOLE ET DES TERRITOIRES UNE ARCHITECTURE À DEUX NIVEAUX

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

Comité de pilotage de la Gestion Urbaine de Proximité. Mairie de Mantes-la-Ville Le 17 décembre 2013

Comité de pilotage de la Gestion Urbaine de Proximité. Mairie de Mantes-la-Ville Le 17 décembre 2013 Comité de pilotage de la Gestion Urbaine de Proximité Mairie de Mantes-la-Ville Le 17 décembre 2013 Sommaire - Préambule. - 1/. Domaine de la Vallée. - 2/. Brouets-Meuniers. - 3/. Merisiers-Plaisances.

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Expérimentation collecte du carton en centre-ville d Agen

Expérimentation collecte du carton en centre-ville d Agen Expérimentation collecte du carton en centre-ville d Agen Conférence de presse 4 ma1 2015-11h30 Place Wilson 1ères Explication chez les commerçants du Centre Ville Rappel du contexte Un nouveau mode de

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail