bíìçé=çé=å~ë=ëìê=äé=íêá~åöäé=çé=téáã~ê=

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "bíìçé=çé=å~ë=ëìê=äé=íêá~åöäé=çé=téáã~ê="

Transcription

1 àìáå=ommt Rapport d'étude fåíéê~åíáçåë=íê~åëéçêí=éí=äçöáëíáèìé= bíìçé=çé=å~ë=ëìê=äé=íêá~åöäé=çé=téáã~ê= pçãã~áêé= Introduction... 4 I Le marché de la logistique et du transport... 5 A. Définitions et enjeux de la logistique... 6 B. Échanges commerciaux entre la France, l'allemagne et la Pologne C. Poids du transport routier de marchandises D. Poids de la logistique en Europe E. Implantations logistiques en France, Allemagne et Pologne II La stratégie des acteurs et les impacts sur le transport routier de marchandises A. Stratégie des acteurs B. Les grandes tendances du secteur logistique Conclusion Lexique et glossaire des sigles Bibliographie La DGMT a souhaité réaliser une étude sur les impacts de l'élargissement de l'union européenne sur les activités transport et logistique, rejoignant ainsi les préoccupations actuelles sur la compétitivité du pavillon français et éclairant les atouts et les perspectives logistiques de la France comparés à ceux d'autres états membres de l'union. L'étude a analysé les liens entre le transport et la logistique en France, en Allemagne et en Pologne. Elle réalise un état des lieux des situations économiques, des échanges entre les pays, des flux de marchandises, des localisations des implantations logistiques mais aussi des emplois et des investissements étrangers. La stratégie des acteurs a été étudiée faisant apparaître les besoins des chargeurs, le rôle des logisticiens et les réponses des entreprises de transport. Le travail a permis d'éclairer les liens entre l'activité du transport routier de marchandises et celle du traitement logistique des marchandises. Ces deux activités ne sont généralement pas produites par les mêmes entreprises, mais relèvent d'une division du travail. Enfin, l'étude montre que les situations polonaise, allemande et française diffèrent par les degrés de maturité et d'organisation de leur secteur transport et logistique.

2 Page laissée blanche intentionnellement

3 Rapport d'étude Interactions transport et logistique Etude de cas sur le triangle de Weimar Collection les rapports Document édité par le Sétra dans la collection «les rapports». Cette collection regroupe les rapports d'études, de recherche, d'expérimentation, d'expériences.

4 Interactions transport et logistique Rapport d'étude Introduction Le 1 er mai 2004, l'union européenne a accueilli dix nouveaux Etats : la Pologne, la Hongrie, la République Tchèque, la Slovaquie, l'estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Slovénie, Malte et Chypre. Au 1 er janvier 2007, la Roumanie et la Bulgarie ont, à leur tour, rejoint l'ue. Avec près de 100 millions d'habitants supplémentaires, cet élargissement en deux temps a des conséquences économiques et touche directement les aspects transports et logistiques. En effet, l'augmentation prévue des flux de transports transfrontaliers est estimée à plus de 60 % sur les dix prochaines années. La modification de la géographie européenne conduit entre autres à l'apparition de nouveaux flux d'échanges, au déplacement du barycentre européen vers l'est et à l'accroissement de la concurrence entre les entreprises de transports. Dès le début des années 90, certains grands opérateurs logistiques français et étrangers se sont installés dans ces pays par le biais d'une filiale locale. Des entreprises européennes du transport ont ainsi anticipé l'élargissement en développant leurs réseaux à l'échelle européenne voire mondiale. Un nouveau marché de la logistique se construit aujourd hui à l échelle de l Europe à 27. Les prémisses de ces évolutions sont perceptibles au travers des différentes stratégies mises en oeuvre par les acteurs du transport et de la logistique en Europe. Toutefois, le développement actuel de la logistique et des transports n est pas sans soulever un certain nombre de questions en termes de : glissement vers l Est et de délocalisation industrielle ; poursuite de la concentration du secteur du transport ; augmentation de l externalisation du secteur et ses conséquences sur les entreprises ; localisation des zones logistiques, du rôle des promoteurs privés. Ces interrogations sont particulièrement sensibles au niveau du triangle de Weimar dans la mesure où aujourd hui l Allemagne et la France représentent respectivement le premier et le second marché du secteur transport et logistique dans l ex-ue à 15. Pour sa part, la Pologne est le premier marché des nouveaux Etats membres. Elles se poseront avec davantage d'acuité, dès que le secteur du transport sera totalement libéralisé (autorisation du cabotage routier de marchandises), pour le pavillon français qui traverse actuellement une période difficile. Le système transport et logistique évoluant rapidement, il est difficile de trouver des réponses précises. Par conséquent, l'ensemble des propos qui sont développés dans le cadre de cette étude doivent être considérés comme des données et des informations constituant un diagnostic de la situation actuelle ; avec comme objectif de dégager les principales tendances du secteur des transports et de la logistique en France, Allemagne et Pologne. Cette étude, pilotée par le Sétra et menée par le CETE de Metz pour le compte de la DGMT (sous-direction des transports routiers), ne traite que de l'interaction transport routier de marchandises /logistique conformément à la commande passée. Cette analyse s'articule autour de deux grands thèmes. La partie 1 analyse les aspects quantitatifs du transport et des implantations logistiques. La partie 2 porte sur les stratégies des acteurs en place et les grandes tendances du secteur transport et logistique. Collection «Les rapports» Sétra 4 juin 2007

5 I Le marché de la logistique et du transport Collection «Les rapports» Sétra 5 juin 2007

6 A. Définitions et enjeux de la logistique 1. Quelques définitions La logistique a fortement évolué au cours du temps et de nombreuses définitions existent. Selon : - l'afnor : "la logistique est une fonction dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l entreprise et pour un niveau de service déterminé" ; - l'aslog : "la logistique est une fonction qui a pour objectif de mettre à disposition, au moindre coût et avec la qualité requise, un produit, à l'endroit et au moment où la demande existe. Elle concerne toutes les opérations déterminant le mouvement des produits tels que la localisation des usines, des entrepôts, l'approvisionnement, la gestion des stocks, la manutention et la préparation des commandes, le transport et les tournées de livraisons" ; - La CEE/ONU et la CEMT : "la logistique est un processus de conception et de gestion de la chaîne d'approvisionnement dans le sens plus large. Cette chaîne peut comprendre la fourniture de matières premières nécessaires à la fabrication, en passant par la gestion des matériaux sur le lieu de fabrication, la livraison aux entrepôts et aux centres de distribution, le tri, la manutention, le conditionnement et la distribution finale au lieu de consommation". 2. Le processus logistique La logistique a connu durant les trente dernières années des évolutions importantes. Sous le couvert de la logistique se regroupe désormais un large éventail d'activités. Pendant longtemps, elle s'est limitée à ne prendre en compte que les seuls flux externes c'est-à-dire le transport et la distribution. Cependant, avec le développement des technologies de l'information, la gestion de la logistique bouleverse de manière significative la façon dont les entreprises gèrent aujourd'hui leurs activités. Au sein du système, on peut distinguer plusieurs types de logistiques : la logistique "amont" ou d'approvisionnement qui vise à assurer la circulation des produits entrant et sortant des sites de production ; la logistique interne qui correspond aux flux de fabrication à l'intérieur du lieu de production ou d'assemblage la logistique "aval" qui répond à l'approvisionnement des réseaux de distribution. La satisfaction du client final ne résulte plus de l'entreprise elle-même, mais de l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement. Collection «Les rapports» Sétra 6 juin 2007

7 Figure 1 : Processus logistique (Source : [36] Savy Michel. Logistique &Territoire, DIACT, 2005) En effet "les activités de distribution physique, de production et d'approvisionnement reposent sur des transactions nouées entre les distributeurs, des firmes manufacturières et des fournisseurs dont la qualité va conditionner l'efficacité de la chaîne ainsi formée". Cette notion renvoie au concept de Supply Chain qui se définit comme "le processus d'intégration et de gestion des flux de matériaux et des flux d'information au travers des différents maillons de la chaîne logistique". Source : [29] Mais d'autres logistiques sont récemment apparues telles que la logistique liée au service après vente (gestion des invendus) et la logistique de retour, qui traite de la récupération et de la valorisation des produits en fin de vie. Cette dernière devrait se développer rapidement dans la mesure où il y a une obligation de la part des distributeurs à reprendre les déchets d'équipements électriques et électroniques (décret du 20 juillet 2005). Aujourd'hui, le secteur de la logistique s'est développé en devenant un secteur d'activité à part entière. Cet essor vigoureux est principalement dû aux phénomènes d'externalisation de la logistique par les industriels et à la complexification croissante de la prestation transport et logistique. C'est une nouvelle branche économique qui, outre le transport, englobe l'entreposage, la manutention, la gestion immobilière, les services informatiques et de conseil, etc. Collection «Les rapports» Sétra 7 juin 2007

8 3. Le vocabulaire spatial de la logistique Etablissement logistique : Entrepôt ou installation de tri, nœud d'un réseau pouvant relever d'un prestataire, d'un industriel ou d'un distributeur. Il existe deux sortes d'entrepôts : l'entrepôt usine qui a pour fonction de stocker à la sortie des chaînes de fabrication d'une unité de production et l'entrepôt central qui centralise les stocks en provenance de plusieurs unités de production. Selon sa vocation celui-ci peut être européen, national ou régional. Site logistique : Zone d'activité spécialisée dans la logistique. Pôle logistique : Secteur regroupant divers sites logistiques dans un périmètre local. Aire logistique : Se définit à l'échelle d'une métropole, d'une région voire multi-régionale. Figure 2 : Principales opérations réalisées dans un entrepôt L'évolution des fonctions assurées dans les entrepôts est liée aux mutations de la logistique. Considéré il y a quelques décennies comme un simple lieu de stockage, l'entrepôt peut couvrir aujourd'hui de très nombreuses activités. Collection «Les rapports» Sétra 8 juin 2007

9 4. Les grandes évolutions du secteur de la logistique Évolutions du secteur de la logistique Années 70 : démarrage de l'activité logistique qui reste une activité interne à l'entreprise : activité par opération, logique des flux poussés. La préoccupation des industriels est de répondre à une demande de masse qui passe par des capacités de stockage importantes. Années 80 : c'est le début de la chaîne logistique avec la coordination des différentes fonctions de l'entreprise : pilotage des flux intégrés, logique de distribution, avec un objectif de réduction des coûts. Création des fonctions et des métiers logistiques. Logistique amont (flux poussés par la production) et logistique aval (flux tirés par les clients). Années 90 : stratégie logistique avec une organisation et une optimisation de la chaîne entre différents partenaires. La logistique devient un service client avec valeur ajoutée. Le nombre de références articles est en forte augmentation, et on assiste en parallèle à une diminution du poids des envois. Les années 2000 : apparition de sociétés spécialisées en logistique (4PL), essor de la Supply Chain Management. Apparition de nouveaux outils informatiques grâce à internet. Toujours plus de personnalisation du produit. Impacts sur les transports routiers Une augmentation importante de la demande en transports. Rationalisation du transport de marchandises avec la gestion du parc de véhicules, du transport et des tournées (logistique de proximité, réseau d'entrepôts locaux et régionaux). Le développement des infrastructures de transport permet de répondre à la demande économique. Dans cette approche le transport est primordial. La négociation est directe entre les transporteurs et les chargeurs. Passage aux flux tendus, il faut distribuer plus rapidement les produits. Généralisation progressive du juste à temps où cela est possible. La localisation optimale des entrepôts et des platesformes devient essentielle. On assiste à l'émergence de plates-formes nationales. Demande accrue de la qualité et de la fiabilité. Externalisation du transport pour de plus en plus d'entreprises. Augmentation des distances (demande aux transporteurs de travailler davantage à l'international, plans de transports continentaux). Demande en prestations annexes dans les entrepôts : assemblage de produits, post-manufacturing, opérations de production. Rationalisation du nombre d'entrepôts en définissant les quantités à stocker ce qui se traduit par une augmentation de la demande en transport en termes de fréquences et distances. Accélération des flux de marchandises. Optimisation du chargement des camions et suivi des camions par GPS. Demande de prise de compte des aspects administratifs du transport : douanes, transfert de propriétés, traçabilité. Collection «Les rapports» Sétra 9 juin 2007

10 B. Échanges commerciaux entre la France, l'allemagne et la Pologne Dix nouveaux Etats membres sont entrés dans l'union le 1er mai Avec l'adhésion de Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie, les membres passent de 15 à 25. Dans le même temps, la population passe de 387,4 à 461,5 millions d'habitants et la superficie augmente de 23 %. Sur les 75 millions d'habitants supplémentaires, la Pologne avec 38,2 millions représente à elle seule plus de la moitié de la population des dix nouveaux pays. Cependant, dans le même temps, le PNB de l'ensemble de l'ue ne progresse que de 5 %. En 2005, le PIB de l'allemagne représente 21 % de l'ensemble des 25 pays, celui de la France 16 % et enfin la Pologne seulement 1,9 %. Et depuis le 1er janvier 2007, deux pays supplémentaires, la Bulgarie et la Roumanie, ont rejoint l'ue. 1. En France L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France. Les échanges franco-allemands ont atteint 104,5 milliards d'euros soit 5 % du PIB allemand et 7 % du PIB français. Les échanges commerciaux entre la France et la Pologne se sont élevés à 7,4 milliards d'euros en 2004 soit une progression de +10 % par rapport à Les exportations polonaises vers la France (+14 %) augmentent deux fois plus vite que nos ventes à la Pologne. Ce qui est de nature à accroître la concurrence entre les transporteurs routiers français et les transporteurs routiers polonais. Tableau 1 : Répartition de la population et du PIB (Source : Eurostat données 2005) Pays PIB en milliards % du PIB de l'ue (25) Population en millions % de la Pop de l'ue (25) Allemagne ,5 18 France ,9 13 Pologne 195 1,9 38,2 8,4 Zone euro ,9 67 UE (25) ,5 Collection «Les rapports» Sétra 10 juin 2007

11 Tableau 2 : Échanges commerciaux de la France en 2004 en millions Euros (Source : douanes) Import Export Taux de couverture Allemagne % Pologne ,2 % UE ,7 % UE ,7 % 2. En Allemagne L'Allemagne est le premier exportateur mondial : Export : 733 milliards ; Import : 576 milliards. Le commerce extérieur demeure le principal moteur de la croissance allemande. Le positionnement géographique des échanges commerciaux allemands s'est sensiblement modifié depuis le milieu des années 90 au profit de zones de forte croissance comme la Chine, la Russie et l'europe centrale et orientale. En effet, les économies des Pays d'europe Centrale et Orientale (PECO) connaissent des taux de croissance supérieurs à ceux de l'ex-ue à 15, ce qui incite les responsables politiques allemands à renforcer le rôle pivot de l'allemagne entre l'europe de l'ouest et celle de l'est. 3. En Pologne En 2004, l'allemagne est le premier client et le premier fournisseur de la Pologne. Exportation vers l'allemagne : 30 % ; Importation depuis l'allemagne : 25 %. Les échanges entre la France et la Pologne ont été multipliés par 8 depuis 1990 et par 2 depuis La France est le 2 ième client et le 4 ième fournisseur de la Pologne. Exportation vers la France : 6 % ; Importation depuis la France : 6,7 %. L'UE élargie représente plus des trois quarts des échanges du pays. Toutefois, de fortes disparités entre les partenaires commerciaux subsistent (l'allemagne est le 1 er client avec environ 30 % des échanges et la France 2 ième avec 6,7 %). Avec ses 38,2 millions d'habitants, la Pologne représente un potentiel de marché important et donc un enjeu majeur pour le transport et la logistique en Europe. Collection «Les rapports» Sétra 11 juin 2007

12 Figure 3 : Échanges commerciaux de l'allemagne en 2004 (Source: Office fédéral de la stratégie) Figure 4 : Echanges commerciaux de la Pologne, en 2004 en millions d'euros Collection «Les rapports» Sétra 12 juin 2007

13 C. Poids du transport routier de marchandises 1. Les flux de transport en Europe Au sein des pays d'europe occidentale, les transports routiers dominent largement le marché du transport terrestre de marchandises. A eux seuls, ils ont acheminé près de 80 % du transport, exprimé en tonnes-kilomètres (t-km) hors oléoducs en Alors que dans le même temps le mode ferroviaire totalise un peu moins de 15 % des t-km et les voies navigables seulement 6 %. Le nombre de t-km dans le transport routier a été multiplié par trois au cours de ces trente dernières années. Néanmoins, on assiste depuis peu à une stabilité de la croissance des t-km en Europe pour l'ensemble des modes (voir figure 5). Il est par ailleurs intéressant de noter que la part des autres modes de transports est restée globalement stable depuis Figure 5 : Evolution en millions t-km par mode en Europe (Source : [5] CEMT) évolution des t.km et répartition modale en Europe Route Fer Voies navigables Oléoducs Total Nota: le total représente l'ensemble des t-km tous modes confondus. La répartition modale varie très fortement d'un pays à l'autre au sein de l'union européenne. Concernant la France, la part relative de la route est supérieure à celle de l'allemagne, respectivement 77,4 % contre 67,9 % (figure 6). Cette situation s'explique en grande partie par la place importante qu'occupe le transport fluvial en Allemagne comparé à ce qu'il est en France. En Pologne, la route représente en 2003 environ la moitié des tonnes-kilomètres réalisées. Le recours au mode ferroviaire reste cependant encore important même si sa chute a été très importante depuis le milieu des années 90. Collection «Les rapports» Sétra 13 juin 2007

14 Figure 6 : Transport par mode en 2003 en France, Allemagne et Pologne en milliards de t-km (Source :[5] CEMT) Allemagne France Oléoducs Voies navigables Fer Route Pologne La figure 6 illustre les grandes disparités en termes de production de transports entre les trois pays. En Pologne, 150 milliards de t-km contre environ 450 milliards en Allemagne, soit un rapport de un à trois ; la France se positionnant dans une situation intermédiaire. La lecture de la figure 7 montre qu'au cours des dernières décennies, le recours au mode routier n'a cessé de progresser dans les trois pays étudiés comme dans toute l'europe. Cette augmentation en part relative est particulièrement marquée pour la Pologne ; cela peut être attribué à un phénomène de rattrapage face aux pays occidentaux. Cependant, la part de la Pologne reste encore modeste en valeur comparée à des pays comme la France ou l'allemagne. Entre 2000 et 2003, la croissance du mode routier a été de 3,2 % en Allemagne, 2,7 % en France et 6,8 % en Pologne. Collection «Les rapports» Sétra 14 juin 2007

15 Figure 7 : Évolution de la part du mode routier en France, Allemagne et Pologne (Source: [5] CEMT) évolution de la part du mode routier en milliards de t.km Total route europe Pologne France Allemagne Figure 8 : Évolution des tonnes transportées et des distances moyennes par route pour le fret européen par habitant (Source: Transport N 437 mai / juin 2006) Collection «Les rapports» Sétra 15 juin 2007

16 L'évolution du Transport Routier de Marchandises (TRM) en Europe sur la période 1996 à 2001 (figure 8) conduit aux observations suivantes : les tonnes transportées par habitant passent de 28,7 à 30,7 tonnes par an soit une croissance de 1,35 % par an ; la distance moyenne parcourue passe de 108 à 120 km soit une croissance de 2,05 % par an ; l'augmentation des tonnes-km est due, d'une part, à une consommation croissante des biens par habitant, et d'autre part, à des modifications dans la chaîne de fabrication et de distribution des biens qui contribuent à l'augmentation des distances ; l'augmentation des tonnes peut aussi correspondre à un plus grand nombre de manipulations sur les marchandises. En effet, la statistique conduit à des doubles comptes, lors d'opérations de manutentions. en 2004, le transport routier européen a été dominé, en volume de tonnage, par les cinq principales économies que sont l'allemagne, avec trois milliards de tonnes, suivie par la France et l'espagne, avec deux milliards de tonnes, devant le Royaume-Uni et l'italie. Puis l'on retrouve la Pologne (devant les Pays-Bas) mais avec un volume inférieur de moitié à celui de l'italie. On remarque avec la figure 9, que dans tous les pays, les transports internationaux jouent un rôle mineur par rapport aux transports nationaux. Par contre, dans un certain nombre d'etats de taille moyenne, comme les Pays-Bas, l'autriche, le Danemark et la Belgique, les transports internationaux occupent une place plus importante. Le poids du transport international pour la Belgique et les Pays-Bas s'explique principalement par le rôle prépondérant d'entrée/sortie du commerce européen que jouent notamment les ports d'anvers et de Rotterdam. Figure 9 : Marchandises transportées par la route sur le territoire de chaque pays en 2004 en millions de tonnes (Source : Eurostat) Collection «Les rapports» Sétra 16 juin 2007

17 2. Le transport international en Europe Au niveau européen, le marché des transports internationaux, intra ou extra communautaire, est marqué par le rôle déterminant de l Allemagne qui réalise environ 22 % du tonnage total, suivie par la France avec 15 %. Parmi les nouveaux Etats membres, la République Tchèque et la Pologne réalisent chacun 3 % du volume total des transports internationaux. Le premier partenaire commercial de la Pologne est l'allemagne, loin devant la France qui est pourtant le second partenaire de la Pologne, à un niveau légèrement supérieur à celui de l'italie ou de l'espagne. Figure 10 : Transport routier de marchandises intra-ue, parts des principaux flux en 2004 en tonnes (Source : Eurostat statistiques en bref/transport/10/2005) Classement en 2004 Paire de pays Nombre total de tonnes % du tonnage intra UE total Classement en DE NL ,4 % 1 2 BE FR ,5 % 2 3 DE FR ,7 % 4 4 BE NL ,2 % 3 5 BE DE ,2 % 5 6 ES FR ,2 % 6 7 AT DE ,5 % 7 8 DE IT ,9 % 8 9 FR IT ,5 % 9 10 ES PT ,9 % 13 Collection «Les rapports» Sétra 17 juin 2007

18 (Source : Eurostat statistiques en bref/transport/10/2005) Si l'on considère les flux en t-km au sein de l'ue, le flux le plus important concerne les échanges entre la France et l'espagne avec environ 14 milliards de t-km transportées par sens, soit 22 % de l'ensemble des échanges de la France. Collection «Les rapports» Sétra 18 juin 2007

19 Tableau 3 : Flux entre pays dans le transport routier de marchandises à l'intérieur de l'ue, 2004 en millions de t- km (Source : Eurostat) Pays de déchargement Pays de chargement BE CZ DK DE ES FR IE IT LT LU HU NL AT PL PT SK SE UK BE CZ DK DE ES FR IE IT LT LU HU NL AT PL PT SK SE UK Collection «Les rapports» Sétra 19 juin 2007

20 3. Les flux de transport selon les pavillons Le tableau 4 montre les parts respectives par nationalité des transporteurs dans le transport international en Les transporteurs français ont contribué pour un tiers seulement au transport international de la France, loin derrière des pays comme les Pays-Bas ou l'espagne. Les transporteurs de l'ex-ue à 15 sont particulièrement présents sur le marché français, 62 % du tonnage de la marchandise sortant de France est transportée par des transporteurs de l'ex- UE à 15. Le cas de l'allemagne est légèrement plus favorable avec 43 %. La Pologne, comme les nouveaux Etatsmembres, se démarque avec plus de 80 % de son volume à l'international pris en charge par ses propres transporteurs tant à l'exportation qu'à l'importation. La part des transporteurs de l'ex-ue à 15 reste très faible en Pologne avec seulement 5 %. Avec près de 300 milliards de tonnes-kilomètres réalisées et près de 3 milliards de tonnes chargées, le pavillon allemand est largement en tête. La France avec 212 Mdt-km se classe juste derrière le pavillon espagnol. La Pologne quant à elle dépasse les 100 Mdt-km avec plus de 730 millions de tonnes chargées. Cependant le pavillon polonais ne représente encore que 4,8 % du transport routier parmi l'ensemble des 24 pays analysés (tableau 5). En moyenne sur l'ensemble des pays, le transport national représente environ 70 % du transport routier. Pour la France, il s'élève à 84 % contre 76 % pour l'allemagne et 57 % pour la Pologne. pays Tableau 4 : Marchandises à la sortie ou à l'entrée d'un pays, par nationalité du transporteur en 2004 (Source : Eurostat, 2004) Marchandises sortant par nationalit é du transporteur en 2004 Marchandises entrant par nationalit é du transporteur en 2004 Total en milliers de T Trans nationaux Trans porteurs Autres trans UE trans porteurs Autres trans NEM trans porteurs Total en milliers de T Trans nationaux Trans porteurs Autres trans UE trans porteurs Autres trans NEM trans porteurs Allemagne France Pologne Tableau 5 : Transport routier de marchandises par pavillon en 2004 (Source : [ 77] Notes de synthèses SESP N 161 1er trimestre 2006) Pavillon Année 2004 Millions de T Milliards de T-km % du transport international Évolution nombre de tonnes-km de 2002/2004 Allemagne (19,3 %) 295 (17,6 %) 24,0 + 7,3 % France (13,7 %) 212 (12,6 %) 15,6 + 3,8 % Pologne 732 (4,8 %) 103 (6,1 %) 42,8 nd Total (24 pays) * (100 %) ,2 nd *UE moins la Grèce. Collection «Les rapports» Sétra 20 juin 2007

21 En résumé : Le pavillon français est peu présent à l'international malgré l'existence de flux d'échanges commerciaux importants entre la France et ses voisins. Le pavillon français reste concentré sur le marché national. Il est en perte de compétitivité vis-à-vis des pavillons étrangers, notamment celui de l'espagne. L'augmentation des échanges avec les nouveaux Etats-membres risque d'accroître ce manque de compétitivité. Le pavillon allemand apparaît assez "équilibré", les transporteurs étant à la fois présents sur le marché national et international. Cette position à l'international peut s'expliquer par l'internationalisation croissante des grands groupes de transports allemands, mais aussi par la 1 ière place de l'allemagne sur le marché des échanges mondiaux. Cette internationalisation du transport routier de marchandises allemand s'explique également par la part importante de l'allemagne, dans ses échanges routiers internationaux, avec les pays non-membres de l'ue (22 %). Ce poids est essentiellement dû aux échanges avec la Suisse. Par ailleurs, l'élargissement de l'ue depuis peu a largement profité au port d'hambourg. Le pavillon polonais est marqué par une forte présence à l'international, ce qui laisse penser que les transporteurs polonais profitent de l'accroissement des échanges commerciaux de la Pologne avec les autres pays. Toutefois, on peut supposer que les transporteurs polonais agissent principalement comme simples sous-traitants de grands groupes de transports étrangers tels que DHL, Kuehne&Nagel et Schenker. Ce qui induit une relative fragilité et une certaine dépendance des transporteurs polonais vis-à-vis des groupes étrangers. Le poids du transport routier polonais à l'international s'explique également par l'intensité des relations de transports qu'entretient la Pologne avec la Russie et l'ukraine. Figure 11 : Part des pays de l'ue dans le transport international de pays partenaires non-membres en 2004, % en tonnes (Source : Eurostat 2004) Collection «Les rapports» Sétra 21 juin 2007

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs Synthèse avril 2004 Source : Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole - 2004 2 L Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus.

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus. Rhenus Logistics, prestataire logistique global du e-commerce et du commerce multi-canal En Allemagne, deuxième marché du e-commerce en Europe, Rhenus Logistics a été l'un des pionniers de la logistique

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Transport routier international dans la région euro-méditerranéenne Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Bonn, 28 mars 2006 Deutscher Speditions-

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

Les comptes nationaux et le SEC 2010

Les comptes nationaux et le SEC 2010 Les comptes nationaux et le SEC 2010 7 ème séminaire de la Banque nationale de Belgique pour enseignants en économie du secondaire Bruxelles, le 22 octobre 2014 Catherine RIGO Plan de l exposé Introduction

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

Vous manquez de place? Vous cherchez un prestataire logistique? Un lieu de conditionnement?

Vous manquez de place? Vous cherchez un prestataire logistique? Un lieu de conditionnement? Vous manquez de place? Vous cherchez un prestataire logistique? Un lieu de conditionnement? Nous vous offrons un entrepôt de stockage modulable selon vos attentes défiant toute concurrence avec la main

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM)

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) Approches et outils employés par les États membres en vue d identifier les besoins du marché du travail 1. INTRODUCTION Cette note de synthèse du REM (EMN Inform) fournit

Plus en détail

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (marques, dessins et modèles) Notes explicatives concernant le formulaire d opposition 1. Remarques générales 1.1 Utilisation du formulaire Le

Plus en détail

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire 7 juillet 2011 Isabelle BASTIDE BUTELOT Avocat 1 Plan de l intervention Introduction 1. Rappel des notions générales de la TVA et dérogations

Plus en détail

LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES POUR COMPTE PROPRE EN EUROPE

LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES POUR COMPTE PROPRE EN EUROPE CENTRE DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES RAPPORT DE LA CENT QUINZIÈME TABLE RONDE D ÉCONOMIE DES TRANSPORTS tenue à Paris les 4 et 5 novembre 1999 sur le thème : LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES POUR COMPTE

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

La carte d'achat dans les organisations françaises

La carte d'achat dans les organisations françaises CHAPITRE 2 La carte d'achat dans les organisations françaises Pour bien appréhender l'usage efficace de la carte d'achat, il est important de toujours la considérer comme un moyen d'exécution de la commande.

Plus en détail

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT?

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Le plan d investissement pour l Europe sera constitué d un ensemble de mesures visant à libérer au moins 315 milliards d euros d investissements publics et privés

Plus en détail

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Président de l Association Marocaine pour la logistique ( AMLOG) I- Le coût de la logistique au

Plus en détail

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE Eurobaromètre Standard 80 Automne 2013 LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE RAPPORT Terrain : novembre 2013 Cette étude a été commandée et coordonnée par la Commission européenne, Direction

Plus en détail

La logistique en France Rapport Savy

La logistique en France Rapport Savy La logistique en France Rapport Savy Préface Le mot logistique revêt, selon le contexte, des sens différents. La logistique désigne une série d opérations physiques portant sur des produits agricoles ou

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS COMMUNICATION DU CONSEIL DE L'IBPT DU 22 JANVIER 2013 CONCERNANT L OBSERVATOIRE DU MARCHÉ DES ACTIVITÉS POSTALES EN BELGIQUE POUR 2010 ET 2011

Plus en détail

Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe

Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe 2014/2015 Eurydice Faits et chiffres Education et formation Problématiques clés Introduction La question

Plus en détail

Une situation de plus en plus complexe dominée par le fermage

Une situation de plus en plus complexe dominée par le fermage Extrait de la revue Pour, décembre 2013 (http://www.grep.fr/pour/) Un essai de synthèse statistique sur le foncier agricole en France Une situation de plus en plus complexe dominée par le fermage Maurice

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Synthèse des connaissances iéë=äßíáãéåíë=äçöáëíáèìéë== cçååíáçå=éí=áãé~åíë=ëìê=äéë=íéêêáíçáêéë==

Synthèse des connaissances iéë=äßíáãéåíë=äçöáëíáèìéë== cçååíáçå=éí=áãé~åíë=ëìê=äéë=íéêêáíçáêéë== = = = Ç ÅÉãÄêÉ=OMMV = Synthèse des connaissances iéë=äßíáãéåíë=äçöáëíáèìéë== cçååíáçå=éí=áãé~åíë=ëìê=äéë=íéêêáíçáêéë== Ce rapport traitant des impacts des bâtiments logistiques a pour objectifs d'apporter

Plus en détail

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES Eurobaromètre spécial 381 ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES RAPPORT Terrain : décembre 2011 Publication : juin 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne,

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

Chiffres clés de l assurance transport 2011 réalisés par l ABAM

Chiffres clés de l assurance transport 2011 réalisés par l ABAM Chiffres clés de l assurance transport 2011 réalisés par l ABAM Contenu 1. Facultés : la Belgique reste dans le top 15... 2 2. La branche CMR reste dans le vert... 3 3. Corps fluviaux... 4 4. Corps maritimes...

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Le service intégré FACILITIES SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE. ESPACEs PROPRETÉ. BÂtIMENT

Le service intégré FACILITIES SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE. ESPACEs PROPRETÉ. BÂtIMENT FACILITIES Le service intégré Accueil SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE ESPACEs VERTs multitechnique PROPRETÉ BÂtIMENT logistique 1 facility management hard services multitechnique BÂtIMENT TRAVAUX NEUFS

Plus en détail

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie?

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? FR Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? B Informations pour les demandeurs d une protection internationale dans le cadre d une procédure de Dublin en vertu de l article 4 du Règlement

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

LES EUROPEENS ET LES LANGUES

LES EUROPEENS ET LES LANGUES Eurobaromètre Commission européenne LES EUROPEENS ET LES LANGUES Terrain : Mai Juin 2005 Publication : Septembre 2005 Eurobaromètre Spécial 237-Vague 63.4 TNS Opinion & Social Sondage commandité et coordonné

Plus en détail

Transmission des taux de conversion, pour le 2 e trimestre 2015, des monnaies en application du règlement CEE n 574/72.

Transmission des taux de conversion, pour le 2 e trimestre 2015, des monnaies en application du règlement CEE n 574/72. CIRCULAIRE N 2015-07 DU 12 MARS 2015 Direction des Affaires Juridiques INSX004-ACE Titre Coordination des régimes d'indemnisation du chômage au sein de l'union européenne et des Etats parties à l'accord

Plus en détail

MWQ/Mesurer/ Baromètre Qualité/ Rapport : Les certifications ISO 9001 et ISO 14001 en Union Européenne/ Octobre 2009 1

MWQ/Mesurer/ Baromètre Qualité/ Rapport : Les certifications ISO 9001 et ISO 14001 en Union Européenne/ Octobre 2009 1 LES CERTIFICATIONS ISO 9001 ET 14001 EN UNION EUROPEENNE Via son «Baromètre Qualité», le MWQ s est donné pour mission d entre autres répertorier l ensemble privé, public et associatif des organismes wallons,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. L Utilité Économique du Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. L Utilité Économique du Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO L Utilité Économique du Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Février 2009 L utilité économique du crédit à la consommation Sommaire Synthèse Cette étude

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

2 OCTOBRE 2015 Sommaire

2 OCTOBRE 2015 Sommaire OCTOBRE Ce document est disponible sur le site internet de la versions française et anglaise sur www.banque-france.fr Pays Code ISO Date d entrée dans la zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre Espagne

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES Eurobaromètre spécial 396 ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES RÉSUMÉ Terrain : Février - Mars 2013 Publication: Novembre 2013 Cette étude a été commandée par la Commission européenne,

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE DANS L UNION EUROPÉENNE

LES CONDITIONS DE VIE DANS L UNION EUROPÉENNE Eurobaromètre Standard 81 Printemps 2014 LES CONDITIONS DE VIE DANS L UNION EUROPÉENNE RAPPORT Terrain : juin 2014 Cette étude a été commandée et coordonnée par la Commission européenne, Direction générale

Plus en détail

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Cycle Innovation & Connaissance 54 petit déjeuner Pr. Jacques COLIN 22 janvier 8h30-10h Grasse Animatrice : Valérie

Plus en détail

Le système suisse d innovation en comparaison internationale Une sélection d indicateurs du tableau de bord européen de l innovation 2005

Le système suisse d innovation en comparaison internationale Une sélection d indicateurs du tableau de bord européen de l innovation 2005 Indicateurs «Science et Technologie» Le système suisse d innovation en comparaison internationale Une sélection d indicateurs du tableau de bord européen de l innovation 2005 Neuchâtel, 2006 La série «Statistique

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Transmission des taux de conversion, pour le 2 ème trimestre 2014, des monnaies en application du règlement CEE n 574/72.

Transmission des taux de conversion, pour le 2 ème trimestre 2014, des monnaies en application du règlement CEE n 574/72. CIRCULAIRE N 2014-12 DU 9 AVRIL 2014 Direction des Affaires Juridiques INSW0014-JKR Titre Coordination des régimes d'indemnisation du chômage au sein de l'union européenne et des Etats parties à l'accord

Plus en détail

En 2011, l investissement corporel brut

En 2011, l investissement corporel brut 4.1 Investissement En 211, l investissement corporel brut hors apport des entreprises des secteurs principalement marchands non financiers et non agricoles s élève à 196 milliards d euros. Il s est redressé

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

La gestion d un aéroport international : la coordination d un réseau d un millier d entreprises

La gestion d un aéroport international : la coordination d un réseau d un millier d entreprises La gestion d un aéroport international : la coordination d un réseau d un millier d entreprises Les plates-formes aéroportuaires fournissent l exemple de réseaux d entreprises concentrées sur un site avec

Plus en détail

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Déroulement de la journée Tiers Recherches et Couguar Créations et particularités Demandes d achats Principes et création Commandes Informations

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Activités de la Banque africaine de développement 2008-2009 Groupe de la Banque Africaine de Développement GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Le Marché du à la consommation en Europe à fin 2007

Le Marché du à la consommation en Europe à fin 2007 Le Marché du Crédit à la consommation en Europe à fin 7 Une étude de SOFINCO Evry, le juin 8 Nicolas Pécourt Le crédit à la consommation en Europe Synthèse (/) Cette étude porte sur le marché du crédit

Plus en détail

Liste des tarifs. Liste des tarifs. Tarifs en vigueur à partir du 01/09/2015 (sujets à modifications)

Liste des tarifs. Liste des tarifs. Tarifs en vigueur à partir du 01/09/2015 (sujets à modifications) Liste des tarifs Liste des tarifs Tarifs en vigueur à partir du 01/09/2015 (sujets à modifications) Applicables aux comptes Hello bank! à usage privé (Pour les consommateurs) Liste des tarifs 2 Sommaire

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande?

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? FR J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? A Informations sur le règlement de Dublin pour les demandeurs d une protection internationale en vertu

Plus en détail

N1302 - Direction de site logistique

N1302 - Direction de site logistique Appellations Coordinateur / Coordinatrice de site logistique Directeur / Directrice de site logistique Directeur / Directrice de site(s) d'entreposage Directeur / Directrice d'exploitation de site logistique

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Parcours Management de projet et innovation

Parcours Management de projet et innovation Promotion / Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Parcours Management de projet et innovation Ce parcours répond aux évolutions du fonctionnement des organisations actuelles au sein

Plus en détail

ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE

ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE Dans son bilan annuel 2012 RTE dresse ce constat : RTE distingue deux modes d'échanges (source RTE 2011) : LES ECHANGES

Plus en détail

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 1 B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 Objectif : Acquérir une expérience professionnelle en réalisant un stage en entreprise de 3 mois à temps plein à l étranger

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

Philippe RIGAUD. Planification et création de la plate-forme multimodale de Dourges (Nord Pas-de-Calais, France)

Philippe RIGAUD. Planification et création de la plate-forme multimodale de Dourges (Nord Pas-de-Calais, France) Planification et création de la plate-forme multimodale de Dourges (Nord Pas-de-Calais, France) Philippe RIGAUD DREAL Nord Pas-de-Calais (Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du

Plus en détail

ARCHIVES. Ouvrages & Règlementations en vigueur sur le. Transport et la Logistique. Mai 2005 À l attention des Responsables :

ARCHIVES. Ouvrages & Règlementations en vigueur sur le. Transport et la Logistique. Mai 2005 À l attention des Responsables : Mai 2005 À l attention des Responsables : B035 Qualité Projets Export Achats Logistique Ouvrages & Règlementations en vigueur sur le Transport et la Logistique Réglementation du transport... Aérien...

Plus en détail

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TEST Nr.2 Ière épreuve. ( /20 points) Définissez les termes en remettant en ordre les mots et les expressions suivants: 1. Marché financier : et

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

Le logement en Europe

Le logement en Europe Le logement en Europe DONNÉES 2014, TENDANCES 2015 Contact presse Galivel & Associés 01 41 05 02 02 galivel@galivel.com Leader de l immobilier en Europe, ERA publie sa nouvelle étude sur les marchés du

Plus en détail

Transmission des taux de conversion, pour le 3 ème trimestre 2013, des monnaies en application du règlement CEE n 574/72.

Transmission des taux de conversion, pour le 3 ème trimestre 2013, des monnaies en application du règlement CEE n 574/72. CIRCULAIRE N 2013-16 DU 25 JUILLET 2013 Direction des Affaires Juridiques INSV0016-ACE Titre Coordination des régimes d'indemnisation du chômage au sein de l'union européenne et des Etats parties à l'accord

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de Le secteur du Transport et de la Logistique Le secteur du transport et de la logistique Avec l avènement du commerce électronique et la prise en compte du développement durable, l univers du transport

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Doctorat d'université Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Le tableau d'affichage du marché unique

Le tableau d'affichage du marché unique Le tableau d'affichage du marché unique Performance par outil de gouvernance L'Europe est à vous (Période de référence: 01/2013-12/2013) À propos Le marché unique offre d'innombrables possibilités aux

Plus en détail