formation et les métiers du transport et de la logistique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "formation et les métiers du transport et de la logistique"

Transcription

1 Dossier documentaire JUILLET 2009 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE La formation et les métiers du transport et de la logistique

2 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE Auteur : Itto Ben Haddou-Mousset Sous la direction de Christine Bruniaux et en collaboration avec rédéric Lainé.

3 Éditorial n De tout temps, l homme a voulu voyager, d abord sur terre, puis par la mer et ensuite dans l espace. Mais c est avec la révolution industrielle et l invention de la machine à vapeur que le transport est devenu une activité essentielle pour toutes les communautés, consistant à déplacer de la marchandise et des personnes d un point à un autre. Généralement, dans les activités humaines, un système de transport comprend des infrastructures, des ressources énergétiques, des véhicules et des systèmes d exploitation. Il est souvent régi par des réglementations pour favoriser les échanges commerciaux. En Ile-de-rance, le transport et la logistique occupent une place très importante. La région dispose de deux aéroports internationaux, de nombreuses plates-formes logistiques (25 % du parc immobilier logistique national (1) et l activité touristique génère d importants besoins dans les métiers du tourisme exercés par les entreprises de transport. Enfin, les transports collectifs jouent un rôle majeur dans les déplacements. Cependant, le secteur dans son ensemble est touché par les mutations économiques. Dans un environnement international de plus en plus concurrentiel et un contexte d évolutions réglementaires et technologiques rapides, les entreprises franciliennes ont besoin d anticiper et d innover pour maintenir leur compétitivité. Ainsi, l innovation, qu elle soit technologique ou de services, peut permettre aux entreprises d avoir une valeur ajoutée par rapport à leurs concurrents existants ou émergents. Les ressources humaines, facteur décisif de compétitivité, constituent un enjeu particulièrement crucial à un moment où se conjuguent de nombreux départs en retraite liés au «papy-boom» et des difficultés de recrutement notamment pour les métiers liés à la route (coursiers, livreurs, conducteurs de transports en commun (2). La littérature récente est abondante sur les secteurs concernés davantage sur les évolutions économiques et techniques que sur les aspects «ressources humaines». En 2004, un rapport a néanmoins été publié par la Région Ile-de-rance, sur les emplois et les formations dans le transport et la logistique (3). Les travaux de l ORE sur ces questions s inscrivent dans le prolongement de cette étude. D une part, des «Portraits statistiques de métiers» (4) enrichissent la compréhension de l évolution de l emploi, du marché du travail et des modes d alimentation des métiers concernés. D autre part, ce «Thema», dossier documentaire, fait le point des publications sur la question au sens large : secteurs, métiers et formations. Les synthèses qui introduisent chaque chapitre permettent d avoir une lecture rapide de l état des connaissances sur ces questions. Cette démarche (Portrait de métiers couplé à un Thema) existe pour d autres domaines : les métiers et formations de l électricité-électronique et de la maintenance et les métiers de la mécanique. Au nom du comité de programmation de l ORE, je souhaite qu elle apporte à ses lecteurs, techniciens ou décideurs, acteurs publics ou professionnels, des éléments de connaissance commune qui leur permettent de dialoguer et d affronter ces enjeux considérables sur des bases d analyses partagées. Michèle Valladon Conseillère régionale d Ile-de-rance / Présidente du GIP CARI Ile-de-rance 1. Le transport de marchandises et la logistique. IAURI, BMO Ile-de-rance, ilière des formations aux métiers du transport et de la logistique en Ile-de-rance. Conseil régional, IAURI, mars Portrait de métiers Transport-logistique disponible à l adresse : Rubrique Métiers => Portraits de métiers 1

4 2 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE

5 Avant-propos Avant-propos n Ce dossier documentaire regroupe les références des travaux les plus récents, au niveau national et régional, sur les secteurs, les métiers et les formations dans le transport et la logistique. Il fournit au lecteur une base idéale pour découvrir les problématiques liées à ce domaine. Cet ouvrage peut être utilisé de différentes façons. Il est recommandé de se reporter au sommaire, puisque chaque partie thématique, précédée d une synthèse, peut être consultée de manière indépendante. Par ailleurs, l ensemble de ces synthèses constitue une synthèse globale sur l état des connaissances actuelles sur la question. Par souci d autonomie et de rapidité de lecture, nous avons pris le parti de proposer quasi-exclusivement des informations disponibles sur Internet. Le lecteur trouvera donc, après chaque référence, le lien vers la source d information en texte intégral. Les résumés des études ou la présentation des sites Internet sont la plupart du temps l œuvre des auteurs mêmes, parfois complétée par des extraits ou de courtes synthèses. Les quelques références non disponibles sur Internet sont des études ou ouvrages de base que l on pourra facilement consulter auprès de l organisme auteur. Quelques références incontournables sont classées dans plusieurs chapitres. Cet ouvrage s adresse aussi bien au grand public qu aux professionnels du secteur, ainsi qu aux acteurs et aux décideurs de la formation, de l insertion et de l orientation. Il est construit en quatre parties. Dans un premier chapitre, nous présentons les principales sources d information sur les secteurs d activité concernés par l étude. Dans le second chapitre, sont présentées les bases de données et les études nationales et franciliennes concernant les métiers. Le troisième chapitre porte sur la formation et l insertion dans le transport et la logistique. Enfin, le dernier chapitre regroupe les études et analyses sur les principaux facteurs d évolution. 3

6 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE Sommaire n 1. Les secteurs d activité... 7 Les sources de données statistiques Les études nationales sur les secteurs du transport et de la logistique Les études générales sur le secteur du transport et de la logistique Les études spécifiques sur le transport Les études spécifiques sur la logistique Les études régionales sur les secteurs du transport et de la logistique Les études générales sur le secteur du transport et de la logistique Les études spécifiques sur le transport Les études spécifiques sur la logistique Principaux acteurs n 2. Les métiers du transport et de la logistique Les sources de données statistiques Les études nationales Les études générales sur le transport et la logistique Les études sur le transport Les études sur la logistique Les études compétences et gestion des ressources humaines Les études régionales sur le transport et la logistique Le contenu des métiers

7 Sommaire n 3. La formation et l insertion dans le transport et la logistique Bases de données Les études et rapports Les études nationales Les études régionales Les fiches descriptives des contenus de formation n 4. Les facteurs d évolution Réglementations, régulations et politiques publiques Les pôles de compétitivité et l innovation technologique L élargissement des marchés L environnement n Annexes Les nomenclatures Les nomenclatures de secteurs Les nomenclatures de métiers Les nomenclatures de formation Les principales sources d information Liste des sigles

8 6 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE

9 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE La formation et les métiers du transport et de la logistique 1. Les secteurs d activité 7

10 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE n Avant d analyser les métiers du transport et de la logistique, il convient de rappeler que la moitié des effectifs franciliens de ces métiers travaille dans le secteur des transports et 11 % dans le secteur du commerce de gros (5). Il est nécessaire de souligner ici que secteurs et métiers ne se confondent pas. Le secteur des transports (6) mobilise des métiers qui ne relèvent pas tous de la famille professionnelle transport et logistique, comme les métiers administratifs, le commerce, les métiers de la maintenance. Par ailleurs, les métiers du transport et de la logistique se trouvent aussi dans d autres secteurs comme l agro-alimentaire et la grande distribution. En 2006, le secteur des transports emploie salariés. L Ile-de-rance représente à elle seule plus d un quart des effectifs nationaux. Quant au commerce de gros, il mobilise salariés. Ces deux secteurs sont surreprésentés en Ile-de-rance pour plusieurs raisons. L Ile-de-rance joue un rôle capital dans le transport aérien national avec la présence de deux aéroports internationaux (79 % des effectifs nationaux dans le transport aérien). Les transports collectifs y sont également très développés (36 % des effectifs nationaux dans le transport routier et urbain de voyageurs). La localisation dans la région d un nombre important de sièges sociaux des grandes entreprises du secteur est déterminante. Enfin, «même si elle n est pas située sur la dorsale européenne (la «banane bleue»), la région est située sur un ensemble de corridors d échanges européens, notamment entre l Europe du Nord et l Europe du Sud-Ouest (7)». Par ailleurs, la région représente elle-même un bassin de consommation important et la concentration de l activité économique génère de nombreux besoins en matière de transport et de logistique ORE, Portrait de métiers. Métiers du transport et de la logistique, mars La notion de secteur correspond à l activité principale déclarée par les entreprises, qui donne lieu à l attribution d un numéro de SIRET (cf. annexe 1). 7. Direction départementale de l équipement et de l agriculture du Val d Oise, Étude sur l activité logistique dans le Val d Oise synthèse, 2007.

11 1. Les secteurs d activité Cependant, l éloignement des sites logistiques aux franges de l Ile-de-rance sur des sites non desservis par le fer ou la voie d eau accroît les coûts d acheminement des marchandises, les problèmes de congestion et de nuisance, et également d accessibilité pour les salariés. Enfin, dans le contexte actuel de crise économique, des solutions restent à trouver pour relancer ce secteur qui est fortement dépendant de la conjoncture (8). Nous allons présenter dans une première partie les principales sources d information statistique sous forme de bases de données utiles pour étudier ces différents secteurs. Nous nous pencherons ensuite sur les études nationales sur les secteurs du transport et de la logistique. Nous poursuivrons avec les études par sous-secteurs, le transport d une part et la logistique d autre part. Nous procéderons de même sur les études spécifiques à l Ile-de- rance. Enfin, nous énumérerons les principaux acteurs concernés et notamment les principales unions et fédérations. 8. IAURI, Le transport de marchandises et la logistique,

12 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE Périmètre La filière transport-logistique couvre de nombreuses activités, depuis les transports «classiques» ainsi que leur organisation jusqu aux activités de courrier, aux agences de voyage et aux ambulances. Le champ du transport et de la logistique est assez complexe dans la mesure où ces activités sont transverses à d autres secteurs comme l agroalimentaire ou la grande distribution. Une nouvelle Nomenclature d activités française (NA) (9) est entrée en vigueur le 1 er janvier 2008 (NA rév. 2). Les deux principaux objectifs du processus de révision sont de moderniser les nomenclatures d activités et de produits, c est-à-dire les adapter aux évolutions économiques et techniques, mais également de les rapprocher des grands systèmes de classification utilisés dans le monde. Les nouvelles nomenclatures permettent de mieux appréhender l évolution de l économie et favorisent les comparaisons internationales. Voici en NA 2008 les activités couvertes par la branche Transport : 49.10Z Transport ferroviaire interurbain de voyageurs 49.20Z Transports ferroviaires de fret 49.31Z Transports urbains et suburbains de voyageurs 49.32Z Transports de voyageurs par taxis 49.39A Transports routiers réguliers de voyageurs 49.39B Autres transports routiers de voyageurs Voir également la liste des sigles en annexe.

13 1. Les secteurs d activité 49.39C Téléphériques et remontées mécaniques 49.41A Transports routiers de fret interurbains 49.41B Transports routiers de fret de proximité 49.41C Location de camions avec chauffeur 49.42Z Services de déménagement 49.50Z Transports par conduites 50.10Z Transports maritimes et côtiers de passagers 50.20Z Transports maritimes et côtiers de fret 50.30Z Transports fluviaux de passagers 50.40Z Transports fluviaux de fret 51.10Z Transports aériens de passagers 51.21Z Transports aériens de fret 51.22Z Transports spatiaux 52.10A Entreposage et stockage frigorifique 52.10B Entreposage et stockage non frigorifique 52.21Z Services auxiliaires des transports terrestres 52.22Z Services auxiliaires des transports par eau 52.23Z Services auxiliaires des transports aériens 52.24A Manutention portuaire 52.24B Manutention non portuaire 52.29A Messagerie, fret express 52.29B Affrètement et organisation des transports À ces activités, il faut ajouter les activités d ambulances (86.90A), des transports de fonds (80.10Z) et la location de véhicules industriels sans chauffeur (77.12Z). 11

14 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE Les sources de données statistiques SitraM Système d information sur les transports de marchandises. Ministère de l écologie, de l énergie, du développement durable et de l aménagement du territoire (MEEDDAT). n Cette base de données renseigne sur les flux de marchandises selon le mode de transport, la nature des marchandises, l origine et la destination, le conditionnement ; le transport national et international pour les modes terrestres (route, rail, voies navigables intérieures), et transport international des marchandises faisant l objet du commerce extérieur français, quel que soit le mode (terrestre, aérien, maritime). Des résultats généraux sont disponibles sur le site du Ministère de l écologie, de l énergie, du développement durable et de l aménagement du territoire. Les exploitations spécifiques s effectuent sur devis. Rubrique Sources et méthodes => Sources statistiques => Bases de données Transports : programme statistique Ministère de l écologie, de l énergie, du développement durable et de l aménagement du territoire (MEEDDAT). n Liste détaillée des enquêtes et autres opérations statistiques présentant pour chaque enquête le contenu, la source et le service producteur ainsi que des spécifications sur la diffusion. Rubrique Sources et méthodes => Sources statistiques => Opérations statistiques transport 12

15 1. Les secteurs d activité Base de données statistiques sur la conjoncture. OCDE, orum international des transports. n Le orum international des transports est une plate-forme mondiale pour les ministres des transports, les industriels et la société civile. Présentation d outils permettant de mieux appréhender le secteur ; parmi eux, une base de données sur la conjoncture. Des statistiques sont disponibles pour chaque pays membre depuis ALISSE - INSEE n La base ALISSE (Accès en ligne aux statistiques structurelles d entreprises) de l INSEE regroupe des données issues de 17 sources statistiques pour 7 niveaux directs d activité. Elle propose plusieurs axes d analyse pour les 500 variables de la base regroupées en plusieurs thèmes (emploi - salaire, mobilité de la main-d œuvre, etc.). L INSEE se base sur les secteurs de la Nomenclature d activités française, qui permet la codification de l APE, c est-à-dire de l activité principale exercée dans l entreprise ou l association. 13

16 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE Portraits statistiques de branche (PSB) - Céreq n Ces portraits couvrent 23 secteurs d activité et sont déclinés selon une nomenclature fine de 71 sous-secteurs. La nomenclature utilisée est la NA. Ils s appuient sur l ensemble des données issues des grands dispositifs statistiques publics établis par l Unédic, l INSEE, la DARES et le Céreq. Ils réunissent des informations sur les entreprises (taille, croissance des effectifs, implantation géographique, démographie, croissance économique), sur la main-d œuvre (sexe, âge, catégories socioprofessionnelles, qualification, ancienneté, mobilité, modalités d accès des jeunes aux branches), ainsi que sur les pratiques de gestion des ressources humaines (formes d emploi, formation). Ces portraits sont organisés sous forme de séries historiques, remontant pour la plupart à Eurostat n Eurostat est l office statistique des Communautés européennes. Il est chargé de fournir à l Union européenne des statistiques au niveau européen permettant des comparaisons entre les pays et les régions. On trouve dans Eurostat les mêmes données qu au niveau national : indicateurs sur le marché du travail, sur l économie, sur l industrie (production, chiffre d affaires, maind œuvre, etc.) 14

17 1. Les secteurs d activité Unistatis - Unédic n Le service Unistatis est réalisé par l Unédic. Au moyen de ce site d information, la Direction des études et des statistiques met à disposition l ensemble de la production statistique de l Assurance chômage. La rubrique «Données détaillées» offre la possibilité de consulter des tableaux sur l emploi salarié présentés à un niveau de détail permettant de répondre à la plupart des demandes d information courantes. Les données sont proposées à différents niveaux de la NA ou de la NES (cf. annexe 1). Limites : Les données ne concernent pas l ensemble des actifs occupés. Les personnels non assujettis au régime des ASSEDIC, et en particulier les non salariés et les salariés de la fonction publique sont exclus. Mais dans son champ d application celui des salariés du privé la source est dotée d une grande fiabilité. Rubrique Sources 15

18 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE Les études nationales sur les secteurs du transport et de la logistique BULLETINS ÉLECTRONIQUES DE L AGENCE POUR LA DIUSION DE L INORMATION TECHNOLOGIQUE (ADIT). Les études générales sur le secteur du transport et de la logistique Ce bulletin gratuit offre des informations en provenance directe du réseau mondial des services pour la science et la technologie des Ambassades de rance, localisées dans une trentaine de pays. Des rapports, études et articles sont disponibles en téléchargement. LES ECHOS.R - TRANSPORT & LOGISTIQUE. Pour en savoir plus Articles d actualité sur les secteurs du transport et de la logistique. Certains articles sont en accès libre. 16

19 1. Les secteurs d activité LES CHIRES DU TRANSPORT. Ministère de l écologie, de l énergie, du développement durable et de l aménagement du territoire, Les études spécifiques sur le transport Ce document présente des données actualisées relatives aux réseaux et parcs des différents modes, à l activité de transport (voyageurs et marchandises), à l économie du secteur et aux affaires maritimes. On retrouve également, dans la logique du Grenelle Environnement, un volet environnement qui présente les données relatives aux émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques, ainsi que la part de chaque mode dans ces émissions. chiffres_transp_2009_cle72322b.pdf DÉMARCHE PROSPECTIVE TRANSPORTS 2050 : ÉLÉMENTS DE RÉLEXION. Claude Gressier, mars La démarche prospective Transports 2050 a été initiée et conduite par le Conseil Général des Ponts et Chaussées en vue d engager un débat sur le devenir à long terme du système des transports. Elle est destinée à favoriser l émergence d une culture du long terme, partagée avec les services du ministère des Transports et ses partenaires, et à construire des références communes et des questionnements à soumettre aux décideurs publics. Exclusivement centrée sur les flux de transport concernant le territoire français métropolitain, elle prend en compte des hypothèses mondiales et européennes (notamment dans les domaines de l énergie, du développement technologique, de la démographie et de la croissance économique) dans la mesure où ces variables ont des impacts directs sur ces flux de transport. 17

20 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE LES TRANSPORTS EN INSEE première, n 1045, octobre En 2004, la production de la branche transports augmente plus rapidement que celle de l ensemble de l économie. Cette croissance retrouve le rythme élevé qu elle avait connu à la fin des années Elle est liée à l amélioration de la situation économique française par rapport à 2003 et à l accélération des échanges internationaux. La production de services de transport de voyageurs se redresse en 2004 (+ 5,8 % en volume). Après trois années de conjoncture difficile, le transport aérien est le moyen de transport de voyageurs qui bénéficie de la plus forte croissance (+ 7,1 %). Le transport de marchandises s accroît de 6,0 % en volume, contre 1,9 % en Toutes les composantes de la branche profitent de cette embellie, à l exception du fret ferroviaire, toujours en baisse ( 3,7 % en volume). Le solde des échanges extérieurs se dégrade. Ce sont le transport aérien et les services auxiliaires des transports qui contribuent le plus à cette dégradation, les compagnies étrangères étant de plus en plus sollicitées pour assurer ces services. La diminution des effectifs dans les grandes entreprises nationales se poursuit, mais l emploi reste stable dans l ensemble du secteur. [Résumé d auteur] LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES RANÇAIS : MISE EN PERSPECTIVE DES ÉVOLUTIONS Jean-Marie Saunier, Henri Mariotte. SESP en bref, n 22, décembre Sur la période , l activité du transport routier de marchandises a crû moins rapidement que le produit intérieur brut. Cette croissance permet de parler de «découplage» même si celui-ci demeure relatif. La structure du secteur varie peu, en revanche, l activité se modifie. Les entreprises centrent leur développement sur le marché domestique tandis que les flux qu elles traitent reflètent une économie tirée par la consommation et les services. Dans le même temps, les trafics routiers tendent à se concentrer entre les quelques grandes zones logistiques. La part du groupage et des envois palettisés augmente. [Résumé d auteur] BRE_22_cle pdf 18

21 1. Les secteurs d activité LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES EN EUROPE EN LA RANCE ET L ALLEMAGNE, DES PAYS TRÈS CABOTÉS. Pierre Billet-Legros, Annie Delort. Notes de synthèse du SESP, n 165, avril-mai-juin En 2005, la part du cabotage (10) reste limitée en Europe par rapport à l ensemble de l activité du transport routier de marchandises : elle représente seulement 0,9 % des tonnes-kilomètres réalisées par les pavillons des vingtsix pays (pays de l Europe des 25 à l exception de Malte, plus la Norvège et le Liechtenstein) et 0,2 % de l activité du pavillon français. Sur l ensemble des pays, 1,1 % du transport national est réalisé par un transporteur étranger ; en rance cette proportion atteint 2,7 %. Le cabotage en rance reste effectué essentiellement par des transporteurs du Luxembourg, de Belgique, d Espagne et d Allemagne, même si la part de marché de certains diminue, au profit de pavillons de l Est. [Résumé d auteur] cle612c75.pdf TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES INTERNATIONAL. LE PAVILLON RANÇAIS ACE À SES CONCURRENTS EUROPÉENS EN Annie Delort. SESP en bref, n 17, mai Le pavillon français assure, en 2005, 20 % des échanges internationaux routiers de la rance avec les autres pays de l Union européenne. Cette part était de 36 % en En recul vis-à-vis de l ensemble de ses concurrents, le pavillon français est particulièrement touché par le dynamisme des pavillons de l Allemagne, de l Espagne et de l Italie, pays avec lesquels la rance réalise 57 % de ses échanges. Ces trois pavillons, les plus importants d Europe, ont la croissance la plus rapide à l international. Le pavillon espagnol continue de bénéficier du fort développement des échanges de son pays et de gagner des parts de marché. Le pavillon allemand renforce ses parts de marché dans les échanges de son pays mais aussi dans les échanges entre pays tiers. [Résumé d auteur] BRE_17_imp_cle pdf 10. NDLR : Cabotage : transport effectué entièrement sur le territoire d un pays par un véhicule immatriculé dans un autre pays. Du point de vue du pavillon «caboteur», il s agit de transport international, mais du point de vue du mouvement des marchandises, il s agit de transport national, puisque le chargement et le déchargement se font dans un même pays. Source : Ministère en charge des transports. 19

22 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN LIGNE AVEC LA CROISSANCE EN Emmanuel Caicedo. SESP en bref, n 18, mai La demande intérieure et la croissance mondiale sont les principaux moteurs de la croissance des transports de marchandises en 2006 en rance. Cette croissance des transports, notamment pour les matériaux de construction et les produits manufacturés, se porte sur le mode routier et sur les échanges nationaux. Elle devrait permettre au secteur des transports routiers d améliorer sa situation financière après une année 2005 difficile. En témoigne une légère reprise de l emploi. Le ferroviaire stabilise son activité après de longues restructurations. La croissance du fluvial, dynamisée par des nouveaux marchés en 2004 et 2005, marque le pas. [Résumé d auteur] BRE_18_imp_cle028cd9.pdf TRANSPORT LUVIAL DE MARCHANDISES EN RANCE, UN CONTEXTE AVORABLE À LA CROISSANCE. Erwann Minvielle. Notes de synthèse du SESP, n 165, avril-mai-juin Les évolutions récentes du trafic fluvial français montrent une croissance soutenue. Pourtant le niveau atteint en 2005 est en net recul par rapport à celui observé trente ans plus tôt. Le transport fluvial ne représente que 3 % du trafic terrestre qui est très largement dominé par le mode routier. Cette part modale de la voie d eau est inférieure au niveau moyen européen, notamment aux parts modales belge (12 %), allemande (15 %) ou néerlandaise (43 %). Les voies navigables jouent toutefois un rôle majeur dans les régions qu elles desservent. En rupture par rapport à la période précédente, l augmentation du trafic fluvial au cours de ces dix dernières années est très significative même si elle ne représente que 5 % de l augmentation du trafic routier et le quart de la baisse du trafic ferroviaire pour la même période. [Résumé d auteur] cle6db48a.pdf 20

23 1. Les secteurs d activité LE TRANSPORT LUVIAL DYNAMISÉ PAR LES GRANDES ENTREPRISES DE RET ET DE TOURISME. Nathalie Augris. Notes de synthèse du SESP, n 162, avril-mai-juin En rance, le secteur du transport fluvial, dans ses deux composantes, le transport de marchandises et le tourisme, connaît depuis la fin des années 1990 une montée en puissance de son activité : ses recettes comme ses effectifs y progressent plus rapidement que dans les autres modes terrestres. Le tourisme fluvial, bien que comptant peu d entreprises, contribue largement à cette évolution d ensemble. En 2003, le secteur se compose d un millier d entreprises, essentiellement de petite taille, pour la plupart sans salarié. Il est économiquement concentré : les entreprises de 6 salariés et plus, qui représentent 8 % des transporteurs, réalisent 80 % du chiffre d affaires. Ces dernières sont à l origine de l expansion de l activité du fluvial, particulièrement soutenue en cle7193c1.pdf 21

24 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA ORMATION D ÎLE-DE-RANCE LES TRANSORMATIONS DE LA LOGISTIQUE : QUELS IMPACTS SUR LES TERRITOIRES, L EMPLOI ET L ORGANISATION DES TRANSPORTS? Compte rendu du «Rendez-vous du SESP» du 28 mars 2007 dans le cadre du Salon international des solutions logistiques. Les études spécifiques sur la logistique La logistique connaît une concentration croissante, en particulier géographique. Les entrepôts de plus de m 2 se concentrent sur 500 communes. Celles-ci détiennent aujourd hui 40 % de la surface d entreposage totale en rance. Ces zones logistiques drainent près du quart des emplois du secteur et sont spécialisées dans les produits de consommation alimentaire et le groupage. Elles reçoivent ou sont le point de départ de flux de transport routier, qui ont augmenté en 10 ans deux fois plus vite que sur le reste du territoire. [Résumé d auteur] LA LOCALISATION DES ENTREPÔTS. Christian Calzada, Hakim Hammadou, Hubert Jayet, Sabine Kazmierczak. Notes de synthèse du SES, n 155, septembreoctobre La répartition spatiale de la population est le déterminant fondamental de la géographie des implantations de locaux de stockage. C est ce qui ressort d une analyse dynamique de la localisation des entrepôts de stockage créés dans le Nord-Pas-de-Calais entre 1995 et Les créations de locaux de stockage sont, à densité égale, proportionnelles à la superficie de la zone d installation. Néanmoins, pour une zone donnée, une croissance de la densité de population entraîne une croissance moins que proportionnelle du nombre de locaux créés. Alors que l analyse ponctuelle ne permet pas d appréhender précisément le rôle de l accessibilité aux pôles urbains et aux infrastructures de transport, la méthode économétrique va plus loin, en confirmant le moindre rôle de l accessibilité aux infrastructures par rapport au facteur population. [Résumé d auteur] cle6da27a.pdf 22

Secteur «transports et entreposage»

Secteur «transports et entreposage» 2011 Secteur «transports et entreposage» Observatoire de la Maison de l Emploi et de l Initiative Economique du Haut Val d Oise Evan Alterio Date de publication : 27/10/2011 M a i s o n d e l E mp l o

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions La logistique contribue, de manière significative, au développement

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

Les métiers et formations. en Transport et Logistique

Les métiers et formations. en Transport et Logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER : la place des véhicules légers (3,5 T au plus) en POITOU-CHARENTES

TRANSPORT ROUTIER : la place des véhicules légers (3,5 T au plus) en POITOU-CHARENTES TRANSPORT ROUTIER : la place des véhicules légers (3,5 T au plus) en POITOU-CHARENTES TRANSPORT ROUTIER : la place des véhicules légers (3,5 T au plus) en POITOU-CHARENTES Sans doute parce que sa prise

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique

L observatoire. des entreprises. Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique L observatoire des entreprises Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique N 13 - Mars 2014 SOMMAIRE Méthodologie & définitions 2 Nomenclature d activité Ellisphere 3 Synthèse 4 Transports & logistique

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

La logistique à la Réunion

La logistique à la Réunion La logistique à la Réunion Le développement de la logistique amorcé il y a une vingtaine d années à la Réunion s est inscrit dans le prolongement des services portuaires (stockage, entreposage) et en complément

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Conférence nationale sur le fret fluvial

Conférence nationale sur le fret fluvial Conférence nationale sur le fret fluvial Lundi 19 octobre 2015 Sommaire Edito d Alain Vidalies...4 Le Transport fluvial : chiffres clés...5 Les objectifs de la conférence sur le fret fluvial...6 Un an

Plus en détail

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Centre d analyse régional des mutations de l économie et de l emploi Mission d assistance

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Le transport routier de personnes à la Réunion

Le transport routier de personnes à la Réunion Le transport routier de personnes à la Réunion Sous l effet de la croissance démographique et de l étalement urbain, les déplacements à la Réunion ne cessent de croître au regard des besoins d accès aux

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 Présentation en Conseil de Surveillance le 28 mars 2014 Démarche d élaboration Thème Analyse stratégique Perspectives de développement du

Plus en détail

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 19 Transports Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 dans le transport routier de marchandises (TRM) et 1 560 dans le transport routier de voyageurs.

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale.

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Introduction : L aéroport de Roissy est un hub mondial c est-à-dire une plateforme aéroportuaire qui permet la

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive LA PORTE LA PORTE CONTINENTALE ET ET LE LE CORRIDOR DE DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC LA LA PORTE CONTINENTALE ONTARIO-QUÉBEC Une porte d entrée sûre, durable et compétitive Le 30 juillet 2007, les gouvernements

Plus en détail

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions Le territoire de la Seine-et-Marne 85 km Le plus grand département francilien : 5 915 km² Des infrastructures développées : 4 autoroutes (A4, A5, A6, A104)

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

18ème Bureau de la CNS. 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004

18ème Bureau de la CNS. 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004 18ème Bureau de la CNS 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004 1 Ordre du jour Intervention du vice Président Christian Nibourel Communications des membres du bureau sur leurs actualités Présentation

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL es Enquête sur les usines logistiques destinée à

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Que recouvre le secteur des éco-entreprises?

Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Ce sont les entreprises qui produisent des biens et des services destinés à mesurer, prévenir, limiter, réduire ou corriger les atteintes à l environnement.

Plus en détail

OFP La Rochelle : 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation

OFP La Rochelle : 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation La Rochelle, le 24 mai 2011 OFP La Rochelle : 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation OFP La Rochelle Maritime Rail Services Afin d accompagner le développement portuaire, l objectif de cet

Plus en détail

LA LOGISTIQUE UNE FILIERE RESPONSABLE AU CŒUR DES ENJEUX ECONOMIQUES

LA LOGISTIQUE UNE FILIERE RESPONSABLE AU CŒUR DES ENJEUX ECONOMIQUES LA LOGISTIQUE UNE FILIERE RESPONSABLE AU CŒUR DES ENJEUX ECONOMIQUES Intervenants : Jean-Claude BOSSEZ, Président d AFILOG Jean MARGERIE, Directeur Général de MGF Logistique Pascal BOUFFARD, Directeur

Plus en détail

OFP La Rochelle : Le 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation!

OFP La Rochelle : Le 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation! La Rochelle, le 11 octobre 2010 Dossier de presse OFP La Rochelle : Le 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation! OFP La Rochelle Maritime Rail Services Afin d accompagner le développement portuaire,

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Exemples d observatoires économiques par Mickaël LE PRIOL 24 juin 2014 Projet EBESM 2 Le Crocis (Paris, Ile-de-France,

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir thermique à flamme hydraulique nucléaire gaz : réseaux de transport, stockages et terminaux méthaniers réseaux de transport électriques distribution

Plus en détail

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Sommaire 3 La Seine-et-Marne en Ile-de-France 8 Nos offres 14 Seine-et-Marne Développement 2 La Seine-et-Marne Au centre d un marché de

Plus en détail

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne octobre 2008 Aujourd hui, la CCI Seine-et-Marne, fortement impliquée dans l observation des entreprises et du développement économique de

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN

LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN Juillet 2011 Sommaire Le transport et la logistique dans le Cotentin...2 Une filière victime de l enclavement...3 Le transport de marchandises dans la Manche...7

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2013-1405 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 décembre 2013 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des

Plus en détail

AchatVille. Dossier de presse

AchatVille. Dossier de presse AchatVille Dossier de presse 2010 Contacts presse : Laurence Dussert, 04 76 28 25 18, laurence.dussert@grenoble.cci.fr Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.fr Sommaire Pages Le

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

LICENCE PRO. Management logistique et transport

LICENCE PRO. Management logistique et transport LICENCE PRO Management logistique et transport Définition de la discipline La logistique constitue une fonction globale assurant la gestion des flux des matières et des produits des fournisseurs jusqu

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet *

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet * culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ Objectifs Doter le territoire d une offre de formation interentreprises adaptée

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Mines Paris-Tech Chaire FRELON

Mines Paris-Tech Chaire FRELON Mines Paris-Tech Chaire FRELON «Premières solutions immobilières pour le développement d une logistique respectueuse du milieu urbain» Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Principaux partenaires de la CCI Paris Ile-de-France dans la filière des rencontres et événements d affaires

Principaux partenaires de la CCI Paris Ile-de-France dans la filière des rencontres et événements d affaires Principaux partenaires de la CCI Paris Ile-de-France dans la filière des rencontres et événements d affaires ATOUT France ATOUT FRANCE, né du rapprochement en 2009 d ODIT FRANCE et de Maison de la France

Plus en détail

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD TRANSPORT FLUVIAL L ORGANISATION PROFESSIONNELLE DES CHARGEURS 601ad2002 LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD - Décembre 2002 - 2 Le recours à une pluralité de modes de transport

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

LE CAPITAL-INVESTISSEMENT FRANÇAIS EN AQUITAINE ET DANS LE GRAND SUD-OUEST

LE CAPITAL-INVESTISSEMENT FRANÇAIS EN AQUITAINE ET DANS LE GRAND SUD-OUEST LE CAPITAL-INVESTISSEMENT FRANÇAIS EN AQUITAINE ET DANS LE GRAND SUD-OUEST Simon Ruchaud, Économiste, AFIC Alexandra Audouard, Senior Manager, MAZARS Bordeaux Marc Brière, Président de la Commission Action

Plus en détail

Port de Bonneuil-sur-Marne. Infrastructures, Services, Multimodalité

Port de Bonneuil-sur-Marne. Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Bonneuil-sur-Marne Infrastructures, Services, Multimodalité Le port de Bonneuil-sur-Marne, plate-forme stratégique de l Est parisien Situé au cœur d une zone en pleine expansion (l Est de l Ile-de-France)

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

231 000 emplois salariés de la filière logistique dans l espace Paris Seine Normandie en 2012

231 000 emplois salariés de la filière logistique dans l espace Paris Seine Normandie en 2012 N 20 Mars 2015 231 000 emplois salariés de la filière logistique dans l espace en 2012 Insee Flash Haute-Normandie n 20 - Mars 2015 Sommaire 37 800 emplois salariés de la filière en Haute-Normandie 17

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

Logistique Production

Logistique Production Septembre 2015 Logistique Production - Se former à la Logistique à l URCA - L emploi en Champagne-Ardenne - Logistique : les métiers - Exemples d offres d emploi et de stage en production - logistique

Plus en détail

CCI Dordogne. Axes stratégiques 2011 ı 2015. cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former

CCI Dordogne. Axes stratégiques 2011 ı 2015. cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former CCI Dordogne Axes stratégiques 2011 ı 2015 cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former Evolution du nombre d entreprises entre 2005 et 2010 8 000 7 000 6 000 5 000 4 000 3 000 6 125 5 151 2 522 6 472

Plus en détail

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE SEPTEMBRE 2012 - JUIN 2013 «Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé» SEPTEMBRE

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail