STATISTIQUES MONETAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STATISTIQUES MONETAIRES"

Transcription

1 STATISTIQUES MONETAIRES Janvier 21

2 STATISTIQUES MONETAIRES Janvier 21

3 La méthodologie d élaboration des statistiques monétaires, ainsi que des séries statistiques mises à jour sont disponibles sur le site de la Banque à l adresse

4 STATISTIQUES MONETAIRES 3 LISTE DES ABRÉVIATIONS ET SIGLES UTILISÉS AC AID AMC ASF ASR BAM D.T.S FHADES FMI ID ISBLSM M MSMF MRE OPCVM PL SDF SNF SNFPu SNFPr : Administration Centrale : Autres Institutions de Dépôts : Associations de microcrédit : Autres Sociétés Financières : Autres Secteurs Résidents : Bank Al-Maghrib : Droits de Tirage Spéciaux : Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social : Fonds Monétaire International : Institutions de Dépôts : Institutions Sans But Lucratif au Service des Ménages : Agrégat de monnaie : Manuel des statistiques monétaires et financières : Marocains Résidant à l Etranger : Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières : Agrégat de Placement liquide : Sociétés de financement : Sociétés Non Financières : Sociétés Non Financières Publiques : Sociétés Non Financières Privées

5 STATISTIQUES MONETAIRES SOMMAIRE LISTE DES TABLEAUX I. Principaux indicateurs... 9 Tableau 1.1 : Principaux indicateurs mensuels... 1 Tableau 1.2 : Principaux indicateurs trimestriels II. Situation monétaire Tableau 2.1 : Compte de patrimoine de Bank Al-Maghrib Tableau 2.2 : Compte de patrimoine des Autres Institutions de Dépôts Tableau : Compte de patrimoine des banques... 1 Tableau : Compte de patrimoine des OPCVM monétaires Tableau 2.3 : Agrégats de monnaie Tableau 2.4 : Agrégats de placements liquides Tableau 2. : Contreparties de M Tableau 2..1 : Créances nettes des ID sur les non résidents Tableau 2..2 : Créances nettes sur l administration centrale Tableau 2..3 : Créances sur l économie... 2 III. Crédit bancaire Tableau 3.1 : Ventilation du crédit bancaire par objet économique Tableau 3.2 : Ventilation du crédit bancaire par secteur institutionnel Tableau 3.3 : Ventilation croisée du crédit bancaire par objet et par secteur institutionnel Tableau 3.4 : Ventilation du crédit bancaire par terme et par branche d activité... 3 Tableau : Ventilation des comptes débiteurs et crédits de trésorerie par branche d activité Tableau : Ventilation des crédits à l équipement par branche d activité Tableau : Ventilation croisée du crédit bancaire par objet économique et par terme IV. Position des ID vis-à-vis des secteurs institutionnels Tableau 4.1 : Position des ID vis-à-vis des secteurs institutionnels... 3 Tableau 4.2 : Position des ID vis-à-vis des autres sociétés financières Tableau 4.3 : Position des ID vis-à-vis du secteur public hors Administration Centrale Tableau 4.4 : Position des ID vis-à-vis des sociétés non financières privées Tableau 4. : Position des ID vis-à-vis des autres secteurs résidents Tableau 4..1 : Créances sur les autres secteurs résidents Tableau 4..2 : Engagements envers les autres secteurs résidents... 4

6 STATISTIQUES MONETAIRES V. Situation analytique des autres sociétés financières Tableau.1 : Compte de patrimoine des OPCVM autres que monétaires Tableau.1.1 : Compte de patrimoine des OPCVM obligations Tableau.1.2 : Compte de patrimoine des OPCVM actions... Tableau.1.3 : Compte de patrimoine des OPCVM diversifiés... 1 Tableau.2 : Compte de patrimoine des sociétés d assurances et de réassurance... 2 Tableau.3 : Compte de patrimoine des sociétés de financement... 3 Tableau.4 : Compte de patrimoine des banques off-shores... 4 Tableau. : Compte de patrimoine des de la Caisse de Dépôt et de Gestion... Tableau.6 : Compte de patrimoine des associations de microcrédit... 6 Tableau.7 : Position des autres sociétés financières vis-à-vis de l'administration Centrale... 7 Tableau.8 : Créances des autres sociétés financières sur les agents non financiers ventilées par catégorie de créancier... 8 Tableau.9 : Créances des autres sociétés financières sur les agents non financières par objet économique... 9 Tableau.1 : Position des autres sociétés financières vis-à-vis des sociétés non financières Tableau.11 : Position des autres sociétés financières vis-à-vis des ménages LISTE DES GRAPHIQUES II. Situation monétaire Graphique : Contribution des composantes de la monnaie à l évolution de M Graphique : Evolution annuelle des composantes de M Graphique : Evolution annuelle de l agrégat M Graphique : Evolution annuelle des autres actifs monétaires Graphique : Evolution annuelle des agrégats de placements liquides et des bons du Trésor... 2 Graphique : Evolution de M3 et des placements liquides... 2 Graphique : Evolution annuelle des placements liquides des ASF... 2 Graphique : Evolution annuelle des placements liquides du secteur non financier... 2 Graphique : Evolution des créances nettes des ID sur les non résidents Graphique : Evolution annuelle des créances nettes des AID sur les non résidents Graphique : Evolution des avoirs officiels de réserve Graphique : Evolution des réserves internationales nettes Graphique : Evolution des créances nettes des ID sur l administration centrale Graphique : Evolution des bons du Trésor détenus par les AID Graphique : Evolution des créances sur l économie... 2 Graphique : Evolution du crédit bancaire... 2

7 STATISTIQUES MONETAIRES III. Crédit bancaire Graphique : Evolution annuelle du crédit bancaire par objet économique Graphique : Contribution des différentes catégories du crédit bancaire à sa croissance annuelle Graphique : Contribution des différents secteurs institutionnels à l évolution annuelle du crédit bancaire Graphique : Evolution annuelle du crédit bancaire accordé au secteur privé Graphique : Evolution des comptes débiteurs et des crédits de trésorerie par branche d activité Graphique : Contribution annuelle des différentes branches d activité à l évolution annuelle des comptes débiteurs et crédits de trésorerie Graphique : Evolution des crédits à l équipement par branche d activité Graphique : Contribution annuelle des différentes branches d activité à l évolution annuelle des crédits à l équipement Graphique : Evolution annuelle du crédit bancaire par terme Graphique : Contribution des crédits par terme à l évolution annuelle de l encours global du crédit bancaire IV. Position des ID vis-à-vis des secteurs institutionnels Graphique : Contribution des différents secteurs à l évolution annuelle des créances sur l économie Graphique : Evolution annuelle des créances des ID sur le secteur privé Graphique : Contribution des différents secteurs à l évolution annuelle de M Graphique : Evolution annuelle des engagements des ID envers le secteur privé Graphique : Evolution des créances des ID sur les ASF Graphique : Evolution des crédits des ID aux ASF Graphique : Evolution annuelle des engagements des ID envers les ASF Graphique : Contribution des actifs monétaires détenus par les ASF à l évolution de M Graphique : Créances des ID sur le secteur public (Hors Administration centrale)... 4 Graphique : Evolution annuelle des créances des ID sur les SNFP... 4 Graphique : Evolution annuelle des dépôts des SNFP... 4 Graphique : Contribution des actifs monétaires détenus par le secteur public à l évolution de M Graphique : Evolution des créances des ID sur les SNFPr Graphique : Evolution annuelle des crédits accordés aux SNFPr Graphique : Contribution des actifs monétaires détenus par les SNFPr à l évolution de M Graphique : Evolution annuelle des principaux actifs monétaires détenus par les SNFPr Graphique 4..1 : Contribution des actifs monétaires détenus par les ménages à l évolution annuelle de M

8 STATISTIQUES MONETAIRES Graphique 4..2 : Evolution annuelle des principaux actifs monétaires détenus par les particuliers et les MRE Graphique 4..3 : Evolution annuelle des principaux crédits accordés aux particuliers et aux MRE Graphique 4..4 : Evolution annuelle des principaux crédits accordés aux entrepreneurs individuels V. Situation analytique des autres sociétés financières Graphique.7.1 : Evolution des créances des ASF sur l'administration Centrale... 7 Graphique.7.1 : Evolution annuelle des bons du Trésor détenus par les OPCVM autres que monétaires et la CDG... 7 Graphique.9.1 : Evolution des crédits accordés par les autres sociétés financières aux agents non financiers... 6 Graphique.9.2 : Evolution annuelle des crédits des sociétés de financement aux agents non financiers... 6 Graphique.9.3 : Evolution annuelle des crédits des banques off-shore aux agents non financiers... 6 Graphique.9.4 : Evolution des titres émis par les sociétés non financières et détenus par les OPCVM autres que monétaires... 6 Graphique.1.1 : Evolution des créances des autres sociétés financières sur les sociétés non financières privées Graphique.1.2 : Evolution des crédits accordés aux sociétés non financières privées par les autres sociétés financières Graphique.1.3 : Evolution des titres émis par les sociétés non financières privées et détenus par les autres sociétés financières Graphique.1.4 : Evolution des titres émis par les OPCVM autres que monétaires et détenus par les sociétés non financières privées Graphique.11.1 : Evolution des crédits accordés aux ménages par les sociétés de financement et les AMC Graphique.11.2 : Evolution des provision techniques d'assurances au profit des ménages... 63

9 I.Principaux indicateurs STATISTIQUES MONETAIRES DU MOIS DE JANVIER 21

10 TABLEAU 1.1 : PRINCIPAUX INDICATEURS MENSUELS Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 M , +4,7 M , +,2 M ,1 +7,4 PL ,1 +27, Circulation fiduciaire ,1 +4,8 Dépôts bancaires à caractére monétaire (1) ,1 +8, Dépôts à vue auprès des banques ,6 +, Comptes à terme et bons de caisse auprès des banques , +8,7 Titres d'opcvm monétaires ,4 +11,1 Réserves Internationales Nettes ,1 +21,4 Créances nettes des ID sur l'ac ,8-1,9 Créances sur l'économie ,6 +6,3 Crédits des Autres Institutions de Depôts ,3 +4,6 Crédit bancaire ,1 +4,3 Par objet économique Crédits immobiliers ,6 +3,3 Crédits à l'habitat ,3 +6,2 Crédits aux promoteurs immobiliers , -3,8 Comptes débiteurs et crédits de trésorerie ,3 +,6 Crédits à l'équipement ,1 +3,9 Crédits à la consommation , +1,3 Créances diverses sur la clientèle ,4-2, Créances en souffrance ,8 +16,7 Par secteur institutionnel Autres sociétés financières ,1-2,4 Secteur public ,2 +14, Administrations locales ,2 +6,9 Sociétés non financières publiques , +17,8 Secteur privé ,6 +4,6 Sociétés non financières privées ,3 +3,3 Ménages et ISBLM ,3 +6,4 (1) Ensemble des dépôts ouverts par les détenteurs de monnaie auprès du système bancaire à l'exception des dépôts réglementés et des dépôts de garantie

11 TABLEAU 1.2 : PRINCIPAUX INDICATEURS TRIMESTRIELS Encours (%) Déc.-14 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Crédit bancaire par branche d'activité ,8 2,2 Bâtiments et travaux publics ,3 -, Crédits à l'immobilier ,1-4,8 Industries manufacturières , -1,2 Crédits de trésorerie ,7 2,9 Crédits à l'équipement , -21, Commerce, réparations automobiles et d'articles domestiques ,2 9,2 Crédits de trésorerie ,2 14,1 Transports et communications ,6, Crédits à l'équipement ,1 9,2 Crédits de trésorerie ,6 -,1 Activités financières Créances diverses sur la clientèle ,2-6, , -8,7 Créances des autres sociétés financières sur les agents non financiers ,2 1,1 Crédits des ASF ,1 -,6 Sociétés non financières privées ,8 2,8 Sociétés de financement , 4,3 Banques off-shores , -6, Caisse de Dépôt et de Gestion * ,8 Ménages ,1-4,8 Sociétés de financement ,2-6,4 Associations de micro-crédits ,8 11,1 Titres émis par les agents non financiers et détenus par les ASF ,4 16, Administration centrale ,4 2,9 OPCVM obligations ,8 33,8 Caisse de Dépôt et de Gestion * ,9 Entreprises d'assurances et de réassurance * ,7 Sociétés non financiéres privées ,3 7,3 OPCVM obligations ,2-7,2 OPCVM actions ,6 17,8 Caisse de Dépôt et de Gestion * , Entreprises d'assurances et de réassurance * ,6 Sociétés non financiéres publiques ,1 1, OPCVM obligations ,8 2,4 Entreprises d'assurances et de réassurance * ,1 (*) Chiffres reconduits

12 II. SITUATION MONETAIRE STATISTIQUES MONETAIRES DU MOIS DE JANVIER 21

13 TABLEAU 2.1 : COMPTE DE PATRIMOINE DE BANK AL-MAGHRIB Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Actif ,7 -, Créances sur les non-résidents ,3 17,6 Crédits accordés aux résidents ,1-38, Banques ,1-4,7 Administration centrale , -9,7 Autres secteurs ,1 1,4 Actif immobilisé , -6,3 Autres actifs (1) ,1 11,7 Passif ,7 -, Billets et monnaies en circulation ,1 4,8 Engagements envers les non-résidents , -24,4 Engagements envers les résidents ,4-23,1 Banques ,4-1,4 Administration centrale ,8 23,4 Autres secteurs ,9 1,8 Actions et autres titres de participation ,9 1, Capital et réserves Autres passifs (1) ,8 16,6 (1) Composés Principalement des effets en cours de recouvrement et des comptes de règlement

14 TABLEAU 2.2 : COMPTE DE PATRIMOINE DES AUTRES INSTITUTIONS DE DEPOTS (1) Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Actif ,6,4 Créances sur les non-résidents , 29,6 Créances sur BAM ,7-36,7 Avoirs en monnaie nationale ,8,2 Dépôts auprés de BAM ,7-6,3 Crédits ,9 4,8 Autres institutions de dépôts ,4 31,6 Administration centrale ,1-11,6 Autres secteurs ,3 4,6 Titres autres qu'actions émis par les résidents ,9-1,3 Autres institutions de dépôts ,4-17,6 Administration centrale ,6 2,1 Autres secteurs ,6-2,6 Titres OPCVM monétaires ,8 24, Actions et autres titres de participation ,9 3, Actif immobilisé ,7 8,4 Autres actifs (2) ,7 2,3 Passif ,6,4 Engagements envers les non-résidents , 19, Engagements envers les résidents ,1 4,2 BAM ,1-42,8 Autres institutions de dépôts ,3 4,1 Administration centrale ,2 4, Autres secteurs , 8, Comptes chéques et comptes courants ,8 7, Comptes à terme et bons de caisse ,4 8,6 Comptes d'épargne ,8 7,7 Titres OPCVM monétaires ,4 11,1 Titres de créances (3) ,6 6,9 Actions et autres titres de participation ,9 4,8 Contributions des propriétaires , 1,1 Réserves génerales et spéciales ,1,7 Autres passifs (2) ,9 22, (1) Banques commerciales et OPCVM monétaires. (2) Principalement les effets en cours de recouvrement et les comptes de règlement (3) Obligations et certificats de dépôts émis par les banques

15 TABLEAU : COMPTE DE PATRIMOINE DES BANQUES Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Actif ,1,2 Créances sur les non-résidents , 29,6 Créances sur BAM ,7-36,7 Avoirs en monnaie nationale ,8,2 Dépôts auprés de BAM ,7-6,3 Crédits ,8 4,3 Autres institutions de dépôts ,9 3,4 Administration centrale ,1-11,6 Autres secteurs ,1 4,3 Titres autres qu'actions émis par les résidents ,9-3,3 Autres institutions de dépôts ,2-7,3 Administration centrale ,3,8 Autres secteurs ,4-1,2 Titres OPCVM monétaires ,8 24, Actions et autres titres de participation , 3,4 Actif immobilisé ,7 8,4 Autres actifs (1) , 2,3 Passif ,1,2 Engagements envers les non-résidents ,2 19,3 Engagements envers les résidents , 3,9 BAM ,1-42,8 Autres institutions de dépôts ,4 4,2 Administration centrale ,2 4, Autres secteurs , 8,4 Comptes chéques et comptes courants ,8 7, Comptes à terme et bons de caisse ,4 8,6 Comptes d'épargne ,8 7,7 Titres de créances (2) ,6 6,9 Actions et autres titres de participation ,9 4,8 Contributions des propriétaires , 1,1 Réserves génerales et spéciales ,1,7 Autres passifs (1) ,9 22,1 (1) Principalement les effets en cours de recouvrement et les comptes de règlement (2) Obligations et certificats de dépôts émis par les banques

16 TABLEAU : COMPTE DE PATRIMOINE DES OPCVM MONETAIRES Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Actif ,1 8, Dépôts auprés des banques ,8-13,9 Crédits ,9 36,6 Valeurs reçues en pension des autres institutions de dépôts ,4 4,6 Valeurs reçues en pension des autres sociétés financiéres , 3,4 Titres autres qu'actions ,3 4,7 Administration centrale , 12,9 Banques ,7-4,1 Autres sociétés financiéres ,2-1,9 Sociétés non financières privées ,1 41,4 Titres d'opcvm ,8 112,8 OPCVM monétaires ,8 112,8 OPCVM autres que monétaires Autres actifs , -98,3 Passif ,1 8, Parts et actions émises par les OPCVM monétaires ,2 12,1 Autres institutions de dépôts ,8 24, Autres sociétés financiéres , 6, Organismes de prévoyance et de retraite à régime obligatoire ,2 12,1 Sociétés non financières privées ,2 12,1 Ménages ,2 12,1 Non résidents ,2 12,1 Emprunts auprés des sociétés financiéres ,7-69, Autres institutions de dépôts , -6,7 Autres sociétés financiéres ,8-89, Autres passifs ,7-49,4

17 TABLEAU 2.3 : AGREGATS DE MONNAIE Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Circulation fiduciaire ,1 4,8 Billets et monnaies mis en circulation ,1 4,8 Encaisses des banques (à déduire) ,8,2 Monnaie scripturale ,7 4,7 Dépôts à vue auprés de BAM ,8 2,3 Dépôts à vue auprés des banques ,6, Dépôts à vue auprés du Trésor ,6,6 M , 4,7 Placements à vue ,8 7,7 Comptes d'épargne auprès des banques ,8 7,7 M ,,2 Autres actifs Monétaires ,6 13,7 Comptes à terme et bons de caisse auprés des banques , 8,7 Titres OPCVM monétaires ,4 11,1 Dépôts en devises (1) ,3 61, Valeurs données en Pension ,1-12,3 Certificats de dépôts à durée résiduelle inférieure ou égale à 2 ans ,7-1,8 Dépôts à terme auprés du Trésor , 76,2 Autres dépôts (2) ,1 382,2 M ,1 7,4 (1) Dépôts à vue et à terme en devises auprés des banques (2) Emprunts contractés par les banques auprès des sociétés financières

18 Graphique : CONTRIBUTION DES COMPOSANTES DE LA MONNAIE A L'EVOLUTION DE M3 Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DES COMPOSANTES DE M1 Points de pourcentage 8, 7, 7, 6, 6,,, 4, 4, 3, 3, 2, 2, 1, 1,,, En % Circulation fiduciaire Monnaie scripturale Placements à vue Autres actifs monétaires Circulation fiduciaire Monnaie scripturale Agrégat de Monnaie M1 Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DE L'AGREGAT M2 Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DES AUTRES ACTIFS MONETAIRES En % En % 7, 7, 6, ,,, - 4, 4, 3, 3, -1-2 Autres actifs Monétaires (M3-M2) Comptes à terme et bons de caisse auprés des banques Titres OPCVM monétaires

19 TABLEAU 2.4 : AGREGATS DE PLACEMENTS LIQUIDES Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 PL ,2 21,9 Bons du Trésor négociables * ,9 Autres sociétés financières , Sociétés non financières ,8 Bons de sociétés de financement ,6 112,2 Autres sociétés financières ,6 112,2 Billets de trésorerie , 46,8 Autres sociétés financières ,2 43,9 Titres émis par les OPCVM contractuels ,4 1,9 Autres sociétés financières ,4 1,9 Sociétés non financières ,4 1,9 Particuliers et MRE ,4 1,9 PL ,4 39, Titres émis par les OPCVM obligations ,4 39, Autres sociétés financières ,4 36, Sociétés non financières ,4 41,9 Particuliers et MRE ,4 1,6 PL ,6 23,7 Titres émis par les OPCVM actions et les OPCVM diversifiés ,6 23,7 Autres sociétés financières , 23,3 Sociétés non financières ,6 29,1 Particuliers et MRE ,1 26,4 PL ,1 27, (*) Chiffres reconduits

20 Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DES AGREGATS DE PLACEMENTS LIQUIDES ET DES BONS DU TRESOR Graphique : EVOLUTION DE M3 ET DES PLACEMENTS LIQUIDES En % 3 Encours MDH 1 13 Encours MDH Agrégats de placements liquides Bons du Trésor négociables Agrégat de Monnaie M3 Agrégats de placements liquides Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DES PLACEMENTS LIQUIDES DES ASF Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DES PLACEMENTS LIQUIDES DU SECTEUR NON FINANCIER En % En % OPCVM obligations OPCVM actions et diversifiés Autres placements liquides OPCVM obligations OPCVM actions et diversifiés

21 TABLEAU 2. : CONTREPARTIES DE M3 Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Créances sur l'économie ,6 6,3 Créances de BAM ,1-11,7 Créances des AID , 6,3 Créances nettes des ID sur l'ac ,8-1,9 Créances nettes de BAM ,8 424,7 Créances des nettes des AID ,1 -,2 Réserves Internationales Nettes ,1 21,4 Ressources à caractère non monétaire , 8,2 Capital et réserves des ID ,8 4,2 BAM ,9 1, AID ,9 4,8 Engagements non monétaires des ID ,9 21,2 Dépôts exclus de M ,9-12,9 Emprunts ,1 12, Titres autres qu'actions exclus de M , 36,3 Autres ressources ,7 27,8 Autres contreparties de M ,7 2,8 Contrepartie des dépôts auprés du Trésor ,2 6,2 Autres postes nets (1) ,7-3,2 Créances nettes des AID sur les non résidents ,8-13,3 Allocations de DTS et autres engagements extérieurs (2) ,9 6, Autres actifs extérieurs de BAM (2) , 13, Total des contreparties (3) ,1 7,4 (1) Composés des ajustements de consolidation et de la balance nette des éléments divers (2) Avoirs et engagements extérieurs de BAM exclus des RIN (3) Total des contreparties = Réserves Internationales Nettes + Créances nettes sur l'ac + Créances sur l'économie - Ressources à caractère non monétaire + Autres contreparties de M3

22 TABLEAU 2..1 : CREANCES NETTES DES ID SUR LES NON RESIDENTS Encours Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Réserves Internationales Nettes (1) ,1 21,4 Avoirs officiels de réserve ,3 17,6 Or Monétaire ,4 17,1 Monnaies Étrangères ,3 187,8 Dépôts et Titres inclus dans les réserves officielles (2) ,7 12,4 Position de réserve au FMI ,9 6,1 Avoirs en DTS ,8 141,4 Engagements extérieurs à court terme en monnaie étrangère , -,2 (%) Autres actifs extérieurs , 13, Autres engagements extérieurs ,9 6, Allocations de DTS ,9 6,1 Créances nettes des AID sur les non résidents ,8-13,3 Créances sur les non résidents , 29,6 Avoirs en monnaies étrangères ,2 8,6 Dépôts , 62,6 Crédits ,1 67, Titres autres qu'actions ,6-4,3 Actions et autres titres de participation ,2 7,6 Autres créances ,8-3,7 Engagements envers les non résidents , 19, Dépôts , 12,8 Crédits (3) ,2 176,7 Titres OPCVM monétaires ,2 12,1 Autres engagements ,7 2,6 (1) Avoirs officiels de réserve nets des engagements à court terme de BAM envers les non résidents (2) A partir de Mai 212, BAM a effectué des placements en devises auprés des banques résidentes, dont le montant est exclu des avoirs officiels de réserves (3) Emprunts financiers et emprunts subordonnés

23 Graphique : EVOLUTION DES CREANCES NETTES DES ID SUR LES NON RESIDENTS Graphique : EVOLUTION DES CREANCES NETTES DES AID SUR LES NON RESIDENTS Encours MDH Taux de croissance annuel ( en %) Encours MDH Graphique : EVOLUTION DES AVOIRS OFFICIELS DE RESERVE Graphique : EVOLUTION DES RESERVES INTERNATIONALES NETTES Encours MDH Taux de croissance annuel ( en %) Encours MDH Taux de croissance annuel ( en %)

24 Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Créances nettes des ID sur l'administration centrale ,8-1,9 Créances nettes de BAM ,8 424,7 Créances ,9-22,1 Crédits , -9,7 Autres (1) ,7-79,1 Engagements ,8 23,4 Compte du FHADES ,4-99,6 Compte courant du Trésor public ,4 68,2 Créances nettes des AID ,1 -,2 Créances ,,2 Crédits ,1-11,6 Portefeuille de bons de Trésor ,6 2,1 Banques ,3,8 OPCVM monétaires , 12,9 Autres ,9 1, Engagements (2) ,2 4, Contrepartie des dépôts auprés du Trésor ,2 6,2 (1) Sommes dues à l'etat, au titre notamment des acomptes sur impôts sur les résultats et de la TVA récupérable TABLEAU 2..2 : CREANCES NETTES SUR L'ADMINISTRATION CENTRALE (2) Composés principalement des sommes dues à l'etat, ainsi que des fonds spéciaux de garantie destinés à garantir les crédits distribués ainsi que des placements du Trésor auprés des banques sur le marché monétaire. Graphique : EVOLUTION DES CREANCES NETTES DES ID SUR L'ADMINISTRATION CENTRALE Graphique : EVOLUTION DES BONS DU TRESOR DETENUS PAR LES AID Encours MDH 16 Taux de croissance annuel ( en %) 4 Encours MDH 1 Taux de croissance annuel ( en %)

25 TABLEAU 2..3 : CREANCES SUR L'ECONOMIE Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Créances des ID ,6 6,3 Créances des AID , 6,3 Crédits des AID ,3 4,6 Crédit bancaire ,1 4,3 Titres ,3 21,3 Titres autres qu'actions ,6-2,6 Banques ,4-1,2 OPCVM monétaires ,4 1,3 Actions et autres titres de participation , 3,9 Banques , 3,8 Autres ,9 1, Créances de BAM ,1-11,7 Crédits ,1 1,4 (1) Composés principalement de la contrepartie des dépôts auprés d'al Barid Bank Graphique : EVOLUTION DES CREANCES SUR L'ECONOMIE Graphique : EVOLUTION DU CREDIT BANCAIRE Encours MDH 91 Taux de croissance annuel en % 7 Encours MDH 77 Taux de croissance annuel en %

26 III.CREDIT BANCAIRE STATISTIQUES MONETAIRES DU MOIS DE JANVIER 21

27 Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Crédit bancaire ,1 4,3 Comptes débiteurs et crédits de trésorerie ,3,6 Crédits à l'équipement ,1 3,9 Crédits immobiliers ,6 3,3 Crédits à l'habitat ,3 6,2 Crédits aux promoteurs immobiliers , -3,8 Crédits à la consommation , 1,3 Créances diverses sur la clientèle ,4-2, Crédits à caractére financier (1) ,3-3, Autres crédits (2) ,7 1,1 Créances en souffrance ,8 16,7 (1) Composés des préts octroyés à la clientèle financiére et non financière dans le cadre d'une opération financière (2) Composés principalement des créances acquises par affacturage TABLEAU 3.1 : Ventilation du crédit bancaire par objet économique Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DU CREDIT BANCAIRE PAR OBJET ECONOMIQUE Graphique : CONTRIBUTION DES DIFFERENTES CATEGORIES DE CREDIT A L'EVOLUTION ANNUELLE DU CREDIT BANCAIRE En % Comptes débiteurs et crédits de trésorerie Crédits à l'équipement Crédits immobiliers Crédits à la consommation Points de pourcentage Comptes débiteurs et crédits de trésorerie Crédits à la consommation Crédits à l'équipement Crédits immobiliers Créances diverses sur la clientèle Créances en souffrance

28 TABLEAU 3.2 : Ventilation du crédit bancaire par secteur institutionnel Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Crédit bancaire ,1 4,3 Secteur public hors AC ,2 14, Administrations locales ,2 6,9 Sociétés non financières publiques , 17,8 Secteur privé ,6 4,6 Sociétés non financières privées ,3 3,3 Autres secteurs résidents ,3 6,4 Particuliers et Marocains Résidant à l'etranger ,4 7,7 Entrepreneurs individuels , 1,6 ISBLSM , -,9 Autres sociétés financières ,1-2,4 Sociétés de financement , -,6 Etablissements de crédit assimilés (1) ,7 -,4 OPCVM autres que monétaires et SG d'opcvm ,2 7,8 Autres (2) ,2 6,4 (1 ) Composés essentiellement des Banques offshores (2) Compagnies d'assurances et de réassurance, organismes de prévoyance et de retraite et fonds de placements collectifs en titrisation Graphique : CONTRIBUTION DES DIFFERENTS SECTEURS A L'EVOLUTION ANNUELLE DU CREDIT BANCAIRE Points de pourcentage Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DU CREDIT BANCAIRE ACCORDE AU SECTEUR PRIVE En % Autres sociétés financières Sociétés non financières privées Autres secteurs résidents Secteur public Sociétés non financières privées Autres secteurs résidents

29 TABLEAU 3.3 : Ventilation croisée du crédit bancaire par objet économique et par secteur institutionnel (1) Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Crédit bancaire ,1 4,3 Comptes débiteurs et crédits de trésorerie ,3,6 Autres Sociétés financières ,3-32, Sociétés non financières publiques ,9 4, Sociétés non financières privées ,2 6,9 Ménages ,1 4,2 Crédits à l'équipement ,1 3,9 Administrations locales ,2 6,9 Sociétés non financières publiques ,2 34,6 Sociétés non financières privées ,1-3,4 Crédits immobiliers ,6 3,3 Sociétés non financières privées ,7 3,1 Ménages ,1 3,3 Crédits a l'habitat ,3 6, Crédits aux promoteurs immobiliers ,4-1,7 Crédits à la consommation , 1,3 Créances diverses sur la clientèle ,4-2, Autres Sociétés financières ,7-1,4 Sociétés non financières publiques ,6-38,9 Sociétés non financières privées ,9-13,4 Créances en souffrance ,8 16,7 Autres Sociétés financières ,1 43,2 Sociétés non financières privées ,7 14,6 Ménages ,7 17,9 (1) Des écarts peuvent être observés entre le total de certaines catégories de crédit et leur répartition par secteur institutionnel. Ces écarts s expliquent par l absence d informations suffisamment détaillées sur les crédits accordés par les banques aux sociétés non financières publiques et aux organismes relevant de l administration centrale.

30 TABLEAU 3.4 : Ventilation du crédit bancaire par terme et par branche d'activité Encours (%) Déc.-14 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Crédit bancaire ,8 2,2 Par terme (1) Court terme , -7,2 Echéances impayées ,8,3 Moyen terme ,7-4,9 Long terme ,9 19,1 Créances en souffrance ,8 2,2 Par branche d'activité Secteur primaire ,3 2,9 Agriculture et pêche ,3 2,9 Secteur secondaire ,3 3,2 Industries extractives , -13,7 Industries manufacturières , -1,2 Industries alimentaires et tabac ,1, Industries textiles, de l'habillement et du cuir ,4-12,3 Industries chimiques et parachimiques ,8-8, Industries métallurgiques, mécaniques, électriques et éléctroniques , -,8 Industries manufacturières diverses ,4 3,6 Electricité, gaz et eau ,9 31,4 Bâtiment et travaux publics ,3 -, Secteur tertiaire ,4 1,7 Commerce,réparations automobiles et d'articles domestiques ,2 9,2 Hôtels et restaurants ,9,4 Transports et communications ,6, Activités financières ,2-6,7 Particuliers et MRE ,1 7,6 Administrations locales ,4 7,7 Autres sections (2) ,2-9,2 (1) Court terme: durée<2ans, Moyen terme: entre 2 et 7 ans, Long terme>7 ans (2) hors services personnels et services domestiques.

31 TABLEAU : Ventilation des comptes débiteurs et crédits de trésorerie par branche d'activité Encours (%) Déc.-14 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Comptes débiteurs et crédits de trésorerie ,8 3,1 Secteur primaire ,3-7,3 Agriculture et pêche ,3-7,3 Secteur secondaire ,6,6 Industries extractives ,6-4,6 Industries manufacturières ,7 2,9 Industries alimentaires et tabac , 1,4 Industries textiles, de l'habillement et du cuir ,7-11,8 Industries chimiques et parachimiques ,9-4,1 Industries métallurgiques, mécaniques, électriques et éléctroniques ,7,8 Industries manufacturières diverses ,6 12,3 Electricité, gaz et eau ,2 47,8 Bâtiment et travaux publics ,7 6,8 Secteur tertiaire , 2,4 Commerce,réparations automobiles et d'articles domestiques ,2 14,1 Hôtels et restaurants ,7,7 Transports et communications ,6 -,1 Activités financières , -13,4 Particuliers et MRE ,2 -, Autres sections (1) ,7-7,1 (1) hors services personnels et services domestiques. Graphique : Evolution des comptes débiteurs et crédits de trésorerie par branche d'activité Encours MMDH déc-1 mars-11 juin-11 sept-11 déc-11 mars-12 juin-12 sept-12 déc-12 mars-13 juin-13 sept-13 déc-13 mars-14 juin-14 sept-14 déc-14 Secteur primaire Secteur secondaire Secteur tertiaire Graphique : Contribution des différentes branches d'activité à l'évolution annuelle des comptes débiteurs et crédits de trésorerie En % déc-1 mars-11 juin-11 sept-11 déc-11 mars-12 juin-12 sept-12 déc-12 mars-13 juin-13 sept-13 déc-13 mars-14 juin-14 sept-14 déc-14 Secteur primaire Secteur tertiaire Secteur secondaire

32 TABLEAU : Ventilation des crédits à l'équipement par branche d'activité Encours (%) Déc.-14 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Crédits à l'équipement ,3 3,7 Secteur primaire ,7 11,9 Agriculture et pêche ,7 11,9 Secteur secondaire ,8 6,9 Industries extractives ,4 31,8 Industries manufacturières , -21, Industries alimentaires et tabac ,7-9,6 Industries textiles, de l'habillement et du cuir ,2-26,1 Industries chimiques et parachimiques ,6-27,8 Industries métallurgiques, mécaniques, électriques et éléctroniques ,6-11,7 Industries manufacturières diverses , -36,8 Electricité, gaz et eau ,8 31,6 Bâtiment et travaux publics ,7-3, Secteur tertiaire ,3-1,8 Commerce,réparations automobiles et d'articles domestiques ,1-8,7 Hôtels et restaurants , -13,2 Transports et communications ,1 9,2 Activités financières ,7 18,1 Administrations locales ,4 7,7 Autres sections (1) ,8-17,6 (1) hors services personnels et services domestiques. Graphique : Evolution des crédits à l'équipement par branche d'activité Encours MMDH déc-1 mars-11 juin-11 sept-11 déc-11 mars-12 juin-12 sept-12 déc-12 mars-13 juin-13 sept-13 déc-13 mars-14 juin-14 sept-14 déc-14 Secteur tertiaire Secteur secondaire Secteur primaire En % Graphique :Contribution des différentes branches à l'évolution annuelle des crédits à l'équipement -7 déc-1 mars-11 juin-11 sept-11 déc-11 mars-12 juin-12 sept-12 déc-12 mars-13 juin-13 sept-13 déc-13 mars-14 juin-14 sept-14 déc-14 Secteur tertiaire Secteur primaire Secteur secondaire

33 TABLEAU 3.4.3: Ventilation croisée du crédit bancaire par objet économique et par terme Encours (%) Déc.-14 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Sept.-14 Déc.-13 Crédits à l'équipement ,3 3,7 Court terme ,1,6 Moyen terme ,9,2 Long terme , 2,4 Crédits immobiliers ,6 2,7 Court terme ,1-37,3 Moyen terme ,3-31,9 Long terme ,9 3,1 Crédits à la consommation , 9,2 Court terme ,3-64,2 Moyen terme ,1 38,3 Graphique : Evolution annuelle du crédit bancaire par terme En % déc-1 mars-11 juin-11 sept-11 déc-11 mars-12 juin-12 sept-12 déc-12 mars-13 juin-13 sept-13 déc-13 mars-14 juin-14 sept-14 déc-14 Court terme Moyen terme Long terme Graphique : Contribution des crédits par terme à l'évolution annuelle de l'encours global du crédit bancaire En % - déc-1 mars-11 juin-11 sept-11 déc-11 mars-12 juin-12 sept-12 déc-12 mars-13 juin-13 sept-13 déc-13 mars-14 juin-14 sept-14 déc-14 Court terme Moyen terme Créances en souffrance Long terme

34 STATISTIQUES MONETAIRES DU MOIS DE JANVIER 21 IV.Position des ID vis-à-vis des secteurs institutionnels

35 TABLEAU 4.1 : Position des ID vis-à-vis des secteurs institutionnels Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Créances par secteur économique ,6 6,3 Autres sociétés financières ,3 11,3 Secteur public hors Administration Centrale (1) ,1 12,4 Sociétés non financières privées ,3 2,7 Autres secteurs résidents (2) ,1 6, Engagements par secteur économique ,8 8,6 Autres sociétés financières ,6 18,8 Secteur public hors Administration Centrale (1) , 22, Sociétés non financières privées ,3,3 Autres secteurs résidents (2) ,1 8,2 (1) Sociétés non financières publiques, administrations de sécurité sociale et administrations locales (2) Particuliers, MRE, entrepreneurs individuels et ISBLSM

36 Graphique : CONTRIBUTION DES DIFFERENTS SECTEURS A L'EVOLUTION ANNUELLE DES CREANCES SUR L'ECONOMIE Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DES CREANCES DES ID SUR LE SECTEUR PRIVE Points de pourcentage 7 En % Autres Sociétés Financières Sociétés non financières privées Autres secteurs résidents Secteur public hors AC Sociétés non financières privées Ménages Graphique : CONTRIBUTION DES DIFFERENTS SECTEURS A L'EVOLUTION ANNUELLE DE M3 Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DES ENGAGEMENTS DES ID ENVERS LE SECTEUR PRIVE Points de pourcentage En % Autres Sociétés Financières Sociétés non financières privées Autres secteurs résidents Secteur public Sociétés non financières privées Autres secteurs résidents

37 TABLEAU 4.2 :Position des ID vis-à-vis des autres sociétés financières Encours (%) Jan.-1 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Déc.-14 Jan.-14 Créances des ID sur les ASF ,3 11,3 Crédits ,6,4 Pensions ,7,2 Autres concours financiers (1) ,4 -,8 Titres ,7 3,8 Titres autres qu'actions ,9-1,3 Actions et autres titres de participation , 38,3 Autres (2) ,3 1, Engagements des ID envers les ASF ,6 18,8 Actifs monétaires ,6 14,1 Dépôts à vue , -6, Comptes à terme et bons de caisse auprés des banques ,1 8,2 Dépôts en devises ,8 44,7 Autres dépôts (3) , 38,6 Certificats de dépôts à durée résiduelle inférieure ou égale à 2 ans ,7-11,8 Titres OPCVM monétaires , 6, Pensions ,8-11,4 Engagements non monétaires ,3 29,7 Dépôts (4) , -,4 Autres titres de créance () ,4 37,2 (1) Prêts financiers et de trésorerie accordés aux ASF. (2) Composés principalement de la contrepartie des dépôts auprés d'al Barid Bank (3) Emprunts des banques auprés des ASF (4) Dépôts de garantie et dépôts réglementés () Composés des obligations, des certificats de dépôts à durée résiduelle supérieure à 2 ans et des titres subordonnés émis par les banques

38 Graphique : EVOLUTION DES CREANCES DES ID SUR LES ASF Graphique : EVOLUTION DES CREDITS DES ID AUX ASF Encours MDH Taux de croissance annuel en % Encours MDH Taux de croissance annuel en % Graphique : EVOLUTION ANNUELLE DES ENGAGEMENTS DES ID ENVERS LES ASF Graphique : CONTRIBUTION DES ACTIFS MONETAIRES DETENUS PAR LES ASF A L'EVOLUTION DE M3 En % Points de pourcentage Total engagements Actifs monétaires ASF Autres secteurs

Indicateurs clés des statistiques monétaires Mai 2014

Indicateurs clés des statistiques monétaires Mai 2014 Indicateurs clés des statistiques monétaires Mai 2014 En glissement mensuel, l agrégat M3 a enregistré en mai une hausse de 1,4% pour s établir à 1 026MMDH. Cette évolution résulte principalement de l

Plus en détail

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 En glissement mensuel, l agrégat M3 a enregistré, en juin 2015, une hausse de 2,% pour atteindre 1 7,8 MMDH. Cette évolution est attribuable principalement

Plus en détail

Méthodologie d élaboration des statistiques monétaires

Méthodologie d élaboration des statistiques monétaires Méthodologie d élaboration des statistiques monétaires Décembre 2013 Historique des mises à jour : Versions Motif de mise à jour Date V1 Elaboration du document méthodologique des statistiques monétaires

Plus en détail

Méthodologie d élaboration des statistiques monétaires

Méthodologie d élaboration des statistiques monétaires Méthodologie d élaboration des statistiques monétaires Juin 2014 Historique des mises à jour : Versions Motif de mise à jour Date V1 Elaboration du document méthodologique des statistiques monétaires à

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Contrôle. Consultation CDEC

Contrôle. Consultation CDEC Chapitre 1 : Monnaie et financement de l économie marocaine Financement de l activité économique Financement Direct Financement Indirect Marché financier Marché monétaire Marché hypothécaire Banques Stés.

Plus en détail

Au 31 décembre 2010, le total du bilan de la Banque s est accru de 30.093,6 MBIF, soit 3,7 p.c., passant de 805.508,9 à 835.602,5 MBIF.

Au 31 décembre 2010, le total du bilan de la Banque s est accru de 30.093,6 MBIF, soit 3,7 p.c., passant de 805.508,9 à 835.602,5 MBIF. II. COMPTES La Banque présente, ses états financiers selon les Normes Internationales d Information Financière (IFRS) conformément aux exigences de la loi n 1/34 du 2 décembre 2008 portant statuts de la

Plus en détail

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES SOMMAIRE TABLEAU 1 : Origine et emploi des ressources aux prix courants..p.188 TABLEAU 2 TABLEAU 3 TABLEAU 4 TABLEAU 5 : Répartition sectorielle du PIB aux prix courants...p.189

Plus en détail

II.5. MONNAIE ET CREDIT

II.5. MONNAIE ET CREDIT II.5. MONNAIE ET CREDIT La politique monétaire rigoureuse qui prévaut depuis 2004 dans le cadre du programme économique et financier 2004-2007 s est poursuivie en 2005 avec le même objectif de ralentir

Plus en détail

SITUATION MENSUELLE MODELE 10 REVISE (M10R) (en milliers de DA)

SITUATION MENSUELLE MODELE 10 REVISE (M10R) (en milliers de DA) SITUATION MENSUELLE MODELE 10 REVISE (M10R) (en milliers de DA) DINARS DEVISES TOTAL Actif : Valeurs en caisse RESIDENT Non- RESIDENT Non- A01 Billets et monnaies A011 valeurs en caisse A012 Banque d Algérie

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Turquie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Turquie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Turquie Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA MONNAIE

CHAPITRE 2 LA MONNAIE CHAPITRE 2 LA MONNAIE L économie de troc est une économie dont l échange est simple, elle montre vite ses limites car elle a du mal à donner une valeur à un bien, elle oblige le déplacement de deux échangistes

Plus en détail

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Comité d experts de la FEMIP Luxembourg 7-8 mars 2005 REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Zouhair CHORFI Directeur du Trésor et des Finances Extérieures 1 Introduction Secteur financier marocain à la

Plus en détail

Corée. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Corée. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

états financiers de la banque

états financiers de la banque états financiers de la banque Exercice 2014 états financiers de la banque Exercice 2014 états financiers de la banque - 2014 Sommaire ABREVIATIONS ET SIGLES...7 LISTE DES TABLEAUX...8 LISTE DES GRAPHIQUES...9

Plus en détail

Norvège. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Norvège. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Norvège Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS Fabrice LENGLART INSEE Comptes nationaux Bruno LONGET - Banque de France - SESOF CNIS 22 juin 2009 Plan I Place des activités

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL DE CONJONCTURE

BULLETIN TRIMESTRIEL DE CONJONCTURE INSTITUT D EMISSION DES DEPARTEMENTS D OUTRE MER BULLETIN TRIMESTRIEL DE CONJONCTURE Suivi de la conjoncture financière et bancaire N 125 3 ème trimestre 2005 Décembre 2005 IEDOM SAINT-PIERRE ET MIQUELON

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

ETATS FINANCIERS DE LA BANQUE

ETATS FINANCIERS DE LA BANQUE ETATS FINANCIERS DE LA BANQUE EXERCICE 2013 BANK AL-MAGHRIB - ETATS FINANCIERS 2013 SOMMAIRE ABREVIATIONS ET SIGLES...4 LISTE DES TABLEAUX...5 LISTE DES GRAPHIQUES...6 I- EVOLUTION DE LA SITUATION FINANCIERE

Plus en détail

HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014

HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014 HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014 1 I. Prêts garantis 1) Répartition par catégories de créance, par types de contrepartie et par types de garantie : Date des données :

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

Position extérieure de la France

Position extérieure de la France Position extérieure de la France D10-070z janvier 2011 I. PRINCIPES GÉNÉRAUX La position extérieure de la France a pour objectif de retracer, à la date d'arrêté, l'ensemble des créances et des engagements

Plus en détail

Index alphabétique. Les références correspondent aux numéros des tableaux

Index alphabétique. Les références correspondent aux numéros des tableaux Index alphabétique Les références correspondent aux numéros des tableaux A Actifs bilan 4, 5, 26, 27 des établissements à statut particulier 63, 27 selon le périmètre de consolidation comptoir 31 Actions

Plus en détail

Partie II. Economie monétaire

Partie II. Economie monétaire Partie II Economie monétaire Partie II - Chapitre 3 L offre de monnaie II-3.a) Introduction Structure d économie monétaire hiérarchisée II-3.a) Introduction Modes de création monétaire Modes de création

Plus en détail

Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT

Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT 1. Présentation... 2. Methodologie... 3. Sources de documentation... 4. graphique... 5. Tableaux... LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 23. 1: Créance du système monétaire sur

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE PAR LES AUTORITES MONETAIRES SECTION 1 : LA CREATION MONETAIRE A Acteurs et modalités de création monétaire : La création monétaire consiste à accroître la quantité de

Plus en détail

Bulletin de La conjoncture économique Marocaine

Bulletin de La conjoncture économique Marocaine Bulletin de La conjoncture économique Marocaine 1- Indicateurs économiques et financiers 2- Conjoncture sectorielle 3- Faits marquants 3eme trimestre 2011 Contacts : Département Analyse & Corporate Loubna

Plus en détail

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Tableau de bord des indicateurs macro-économiques mai 2011 Table des matières Présentation générale Principaux indicateurs macro-économiques.

Plus en détail

Table des Matières. 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) Finances Publiques. (sources : BRH / MEF)

Table des Matières. 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) Finances Publiques. (sources : BRH / MEF) Table des Matières 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) 6 Finances Publiques (sources : BRH / MEF) 7 Secteur réel (sources : IHSI / BRH / EDH) 10 Secteur externe (sources : BRH / AGD / Maison

Plus en détail

UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS

UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS Examen final de la session principale en Economie Monétaire Enseignants responsables: Mr. Mustapha Benhareth & Mr. Kaies SAMET Année universitaire : 2009-2010 Durée : 2 heures

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL

BULLETIN TRIMESTRIEL BANK AL-MAGHRIB BULLETIN TRIMESTRIEL Décembre 2001 N 90 BANK AL-MAGHRIB BULLETIN TRIMESTRIEL DÉCEMBRE 2001 N 90 BANK AL-MAGHRIB Administration Centrale 277, Avenue Mohammed V BP. 445 - R A BA T Tél. (212

Plus en détail

L équilibre macroéconomique et macro-financier en économie ouverte

L équilibre macroéconomique et macro-financier en économie ouverte N 4 Novembre 2010 DOCUMENT PéDAGOGIQUE INSTITUT BANCAIRE ET FINANCIer INTERNATIONAL L équilibre macroéconomique et macro-financier en économie ouverte Un cadre comptable d analyse Gilles morisson N 4 Novembre

Plus en détail

Royaume du Maroc المرجع :

Royaume du Maroc المرجع : المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : a présente note méthodologique reprend les nouvelles recommandations internationales mises en œuvre par le Maroc, pour l établissement de la balance des paiements

Plus en détail

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Italie Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

États-Unis. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

États-Unis. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr États-Unis Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

2. Les dçveloppements dans le domaine statistique

2. Les dçveloppements dans le domaine statistique 2. Les dçveloppements dans le domaine statistique 2.1 Introduction La définition et la mise en œuvre de la politique monétaire commune reposent sur une connaissance approfondie de la situation économique

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Avril 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie II. 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

Aperçu méthodologique des comptes financiers de la Belgique

Aperçu méthodologique des comptes financiers de la Belgique Version intégrale Aperçu méthodologique des comptes financiers de la Belgique Les comptes financiers offrent un aperçu détaillé de l évolution des créances et des dettes financières entre les secteurs

Plus en détail

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC FORUM SUR LE COMMERCE EN AFRIQUE DU NORD 19-20 Février 2007, Marrakech Session parallèle 2: «concilier facilitation du commerce et conformité avec les normes de gouvernance financière» REFORME DU SECTEUR

Plus en détail

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Japon Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

Comptes de Patrimoine Financier Volume IIIb Notes méthodologiques

Comptes de Patrimoine Financier Volume IIIb Notes méthodologiques Comptes de Patrimoine Financier Volume IIIb AUSTRALIE... 2 AUTRICHE... 2 BELGIQUE... 3 CANADA... 3 RÉPUBLIQUE TCHÈQUE... 4 DANEMARK... 5 FINLANDE... 5 FRANCE... 6 ALLEMAGNE... 6 HONGRIE... 7 ITALIE...

Plus en détail

Vu la loi n 90-10 du 14 avril 1990, modifiée, relative à la monnaie et au crédit, notamment ses articles 44, 47, 142 et 143 à 158;

Vu la loi n 90-10 du 14 avril 1990, modifiée, relative à la monnaie et au crédit, notamment ses articles 44, 47, 142 et 143 à 158; Règlement n 97-02 du 28 Dhou El Kaada 1417 correspondant au 6 avril 1997 relatif aux conditions d'implantation du réseau des banques et des établissements financiers...p.40. Le Gouverneur de la banque

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001 Banque de la République d Haïti Janvier - Mars 2001 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10 Tableau 1.2 Situation

Plus en détail

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Belgique Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT

COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT LE CONTEXTE DE PLACEMENT LES MARCHÉS ET LES INSTRUMENTS FINANCIERS LES TENDANCES DU PLACEMENT LE CALCUL DE TAUX DE RENDEMENT ET DU RISQUE 1) LE CONTEXTE DE PLACEMENT

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques Règlement de la Banque d n 09-04 du 23 juillet 2009 Source : www.droit-algerie.com [NB - Règlement de la Banque d n 09-04 du 23 juillet

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-5 Politiques

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

La destination finale de l épargne des ménages

La destination finale de l épargne des ménages Annabelle RINCON Direction des Études et Statistiques monétaires Service d Études et Statistiques des opérations fi nancières Cet article vise à décrire l allocation fi nale du patrimoine fi nancier des

Plus en détail

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction Table des matières Avant-propos Introduction IX XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. Chapitre 1. Les raisons

Plus en détail

Agrica.Epargne.Roche-Brune.Eur.Act

Agrica.Epargne.Roche-Brune.Eur.Act Agrica.Epargne.Roche-Brune.Eur.Act DOCUMENT D'INFORMATION PERIODIQUE AU 31/03/2015 FORME JURIDIQUE DE L'OPC FCPE nourricier Multi-Entreprise CLASSIFICATION FCPE Actions des pays de l'union Européenne AFFECTATION

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES www.oc.gov.ma 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source. 1 TABLE

Plus en détail

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere AVIS DES SOCIETES Etats Financiers CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere La CITIBANK N.A TUNIS publie ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre

Plus en détail

Sommaire. Abbréviations utilisées. Comité de Direction. Organigramme. Mot du Président. Message de la Direction. Missions.

Sommaire. Abbréviations utilisées. Comité de Direction. Organigramme. Mot du Président. Message de la Direction. Missions. Rapport Annuel 2OO9 Juin 2010 Rapport Annuel 2OO9 Sommaire Abbréviations utilisées Comité de Direction Organigramme Mot du Président Message de la Direction Missions Réalisation 2009 Produits financiers

Plus en détail

Royaume-Uni. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Royaume-Uni. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Royaume-Uni Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Les comptes de la Banque de France

Les comptes de la Banque de France 1 Le rapport sur la situation patrimoniale et les résultats Le Conseil général a arrêté les comptes de l exercice 2012 au cours de la séance du 28 mars 2013. Le résultat net s établit à 3 146 millions

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Tableau de bord des indicateurs macro-économiques mai 2015 Table des matières Présentation générale Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Comptes et agrégats de la nation.... 2 Valeur ajoutée réelle

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Banque de la République d Haïti Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10

Plus en détail

Avant-propos Introduction. Première partie

Avant-propos Introduction. Première partie 9782100533015-Delap-tdm.qxd 12/08/09 7:41 Page V Table des matières Avant-propos Introduction XI XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2013

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2013 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 31 octobre 2013 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2013 La Banque

Plus en détail

Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer

Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer un courriel expliquant le motif ou les points que vous

Plus en détail

(Moniteur belge du 10 février 2010 - p. 8088)

(Moniteur belge du 10 février 2010 - p. 8088) Règlement "F" de la Banque Nationale de Belgique relatif aux enquêtes sur les investissements entre des résidents autres que les établissements de crédit et des non-résidents non apparentés hors valeurs

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/38 NOTE COMMUNE N 25/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/38 NOTE COMMUNE N 25/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/38 NOTE COMMUNE N 25/2002 O B J E T: Commentaire des dispositions

Plus en détail

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France I. Les acteurs du circuit monétaire A) Les détenteurs de monnaie : les ANFR AIF ANFR = agents non financiers résidents AIF = autres intermédiaires

Plus en détail

DIRECTIVE N 10/2009/CM/UEMOA PORTANT TABLEAU DES OPERATIONS FINANCIERES DE L ETAT (TOFE) AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 10/2009/CM/UEMOA PORTANT TABLEAU DES OPERATIONS FINANCIERES DE L ETAT (TOFE) AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 10/2009/CM/UEMOA PORTANT TABLEAU DES OPERATIONS FINANCIERES DE L ETAT (TOFE) AU SEIN DE L UEMOA

Plus en détail

Support de cours Economie monétaire et financière

Support de cours Economie monétaire et financière UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Tanger Filière des sciences économiques Semestre 3 Support de cours Economie monétaire et financière Professeur

Plus en détail

L'ETAT DU SYSTEME BANCAIRE AU BENIN ET SES VULNERABILITES A L'EGARD DES CRISES

L'ETAT DU SYSTEME BANCAIRE AU BENIN ET SES VULNERABILITES A L'EGARD DES CRISES SEMINAIRE REGIONAL SUR LE THEME «GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION» SOMMAIRE INTRODUCTION I LES CRISES BANCAIRES AU BENIN II SITUATION ACTUELLE DU SYSTEME BANCAIRE BENINOIS

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

VARENNE VALEUR DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE. au 30 juin 2015

VARENNE VALEUR DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE. au 30 juin 2015 VARENNE VALEUR DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE au 30 juin 2015 Fonds Commun de Placement Société de gestion : VARENNE CAPITAL 50 avenue Montaigne 75008 PARIS Dépositaire :RBC Investor

Plus en détail

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Tableau de bord des indicateurs macro-économiques mai 2015 Table des matières Présentation générale Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Comptes et agrégats de la nation.... 2 Valeur ajoutée réelle

Plus en détail

5th Financial Infrastructure & Risk Management Training

5th Financial Infrastructure & Risk Management Training 5th Financial Infrastructure & Risk Management Training Modèles de Credit Bureau Cas du Maroc 22 Septembre 2014 par : M. Abdelmajid BENALI - Bank Al- Maghrib Session 2B Sommaire I. Caractéristiques du

Plus en détail

Sociétés de financement Rôle et fonctionnement

Sociétés de financement Rôle et fonctionnement Sociétés de financement Rôle et fonctionnement Plan : Introduction générale Conditions d exercice des SF 1-Agrément 2-Capital minimum 3-Règles prudentielles 3-Normes de contrôle. Sociétés de Financement:

Plus en détail

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000 CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER EXTRAIT DE LA NOTE D INFORMATION EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE MONTANT GLOBAL DE L EMISSION : 1 MILLIARD DE DIRHAMS Tranche A Cotée Tranche B Non cotée Tranche

Plus en détail

I. ACTIVITES. 1. Administration

I. ACTIVITES. 1. Administration I. ACTIVITES 1. Administration Au cours de l année 2010, les organes de la Banque ont continué d exercer leurs missions conformément à la Loi n 1/34 du 2 décembre 2008 portant Statuts de la Banque de la

Plus en détail

INTÉGRATION DE TABLEAUX STATISTIQUES QUI ÉTAIENT PUBLIÉS ANTÉRIEUREMENT PAR LA COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIÈRE ET DES ASSURANCES

INTÉGRATION DE TABLEAUX STATISTIQUES QUI ÉTAIENT PUBLIÉS ANTÉRIEUREMENT PAR LA COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIÈRE ET DES ASSURANCES Version intégrale INTÉGRATION DE TABLEAUX STATISTIQUES QUI ÉTAIENT PUBLIÉS ANTÉRIEUREMENT PAR LA COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIÈRE ET DES ASSURANCES INTRODUCTION A partir de la présente édition du Bulletin

Plus en détail

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE N 29 / 2013 Document préparé pour le Conseil de Bank Al-Maghrib du 17 décembre 2013 Rapport sur la politique monétaire Document préparé pour le Conseil de Bank Al-Maghrib

Plus en détail

ELLIPSIS HIGH YIELD FUND Fonds Commun de Placement de droit français

ELLIPSIS HIGH YIELD FUND Fonds Commun de Placement de droit français SOCIETE GENERALE ELLIPSIS ASSET MANAGEMENT 29, Boulevard Haussmann 16, Avenue Matignon F75009 PARIS F75008 PARIS Dépositaire Société de gestion CARNEGIE FUND SERVICES S.A. BANQUE CANTONALE DE GENÈVE 11,

Plus en détail

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances Association internationale de la sécurité sociale Colloque des directeurs d'institutions de sécurité sociale des pays francophones d'afrique Limbé, Cameroun, 28-30 janvier 2004 Investissement des réserves

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? > Nos chiffres clefs (au 31 décembre 2006)

QUI SOMMES NOUS? > Nos chiffres clefs (au 31 décembre 2006) 1 QUI SOMMES NOUS? La Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraites, plus connue sous le nom de C.I.M.R., est une Association à but non lucratif. Elle a été créée en 1949, par des chefs d entreprises

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

«Croissance organique et externe soutenue, Rentabilité accrue»

«Croissance organique et externe soutenue, Rentabilité accrue» PRÉSENTATION DES RÉSULTATS AU 30 JUIN 2010 «Croissance organique et externe soutenue, Rentabilité accrue» Attijariwafa bank - Résultats au 30 juin 2010 1 Sommaire Conjoncture macro-économique et financière

Plus en détail

Une introduction à la comptabilité Bancaire

Une introduction à la comptabilité Bancaire Une introduction à la comptabilité Bancaire Une introduction à la comptabilité bancaire Le Plan I.L organisation du système comptable 1. les techniques et les supports de la comptabilité 2. Le plan comptable

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE DES ETUDES INDICATEURS DE CONJONCTURE Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change OCTOBRE 2013 I. INTRODUCTION

Plus en détail

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours NOTE RELATIVE A L ENQUETE SUR LES CREDITS IMMOBILIERS Le secteur immobilier connait un essor important sous l impulsion conjuguée des actions des pouvoirs publics et d une politique d offre de crédit plus

Plus en détail

Reporting titre par titre des établissements de crédit

Reporting titre par titre des établissements de crédit Reporting titre par titre des établissements de crédit Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 2 Les données à transmettre à la BCL...5 2.1 Aperçu général...5 2.2 Les titres soumis à

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ET RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013

ETATS FINANCIERS ET RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 ETATS FINANCIERS ET RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 Février 2014 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2013 BANQUE CENTRALE DE TUNISIE BILAN AU 31 DECEMBRE 2013

Plus en détail