Vente et Marketing en 2010, L interaction au cœur de la relation client

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vente et Marketing en 2010, L interaction au cœur de la relation client"

Transcription

1 Vente et Marketing en 2010, en partenariat avec

2 Sommaire Méthodologie de l étude 3 Partie 1: CRM, Etat des lieux et innovations I. Petite histoire de la relation client: vers une responsabilisation de l acte d achat 4 II. Les clients évoluent, le CRM aussi! 5 III. La science au service de l innovation: le cas de la prévision des ventes 6 IV. En matière de CRM, les données restent le nerf de la guerre 7 V. Les outils de CRM existants sont ils performants? 8 V. En route vers le Social CRM! 9 Partie 2: Du marketing traditionnel au marketing interactif I. Les 7 actions marketing les plus utilisées en cette fin d année II. Comment sont traitées les actions marketing les plus courantes 11 III. La diffusion d expertise, nouvelle priorité des fonctions marketing? 12 IV. Lead Nurturing: que faire des prospects non transformés? 13 V. Médias Sociaux: la fonction marketing est elle réellement bouleversée? 14 VI. Les médias sociaux dans une optique partenariale 15 Annexes I. Le Cloud computing au cœur de toutes les Attentions. 16 II. Les projets informatiques des directions Commerciales et Marketing 17 III. Les commanditaires de l étude: le club Alliances Vente Marketing 18 IV. Prolongez l expérience 19 2

3 Méthodologie de l étude Démarche Les résultats de cette étude reposent sur un questionnaire administré en ligne et par téléphone entre le 1er et le 31 octobre Nous tenons à remercier l ensemble des participants à l étude pour le temps qu ils y ont consacré. Panel Parmi le panel des 150 répondants, 33% font partie de la fonction Commerciale, contre 20% pour le Marketing. 47% des répondants estiment occuper un poste tout autant Marketing que Commercial. 3

4 Partie I: Gestion de la relation Client 1: Petite histoire de la relation client: vers la responsabilisation du client. Il y a 2 siècles, une personne qui avait un besoin se rendait dans une échoppe à taille humaine pour y acquérir un bien. L acte d achat restait très fonctionnel, l implication personnelle, minimale. Ses marges de manœuvre concernant le prix, la qualité ou la personnalisation du produit étaient toutes relatives. Mais dans les années 50, la demande explose. Les entreprises s adaptent en produisant massivement. Le client n a pas plus de choix pour autant... Son implication dans l acte d achat demeure limité. Les années 70 voient se développer le concept de relation client. Les entreprises cherchent à faire diminuer les coûts de production et à rationnaliser leur approche du marché en le segmentant. Dans les années 80, le client commence à se faire entendre. Il exige la qualité, la mesure de la satisfaction client devient incontournable. Le consommateur manifeste sa volonté d être acteur de son acte d achat. L entreprise lui répond en lui fournissant un canal d interaction: le service client. Dans le courant des années 90, les entreprises intègrent le fait de passer d une logique «Produit» à un logique «client». Les bases de données prennent une importance stratégique. Importance qui ne fait que s intensifier dans les années qui suivent. Dans les années 2000, l implication du consommateur se renforce: il dispose désormais, par internet, des moyens de rechercher toute l information nécessaire à sa prise de décision. Il devient proactif. Depuis 2005, le marketing push «classique» perd du terrain au profit du marketing «pull». Le client est désormais un être responsable. Avant d acheter, il va chercher l information là où on la trouve: sur le web. Il demande l avis à d autres clients. Il devient le principal acteur de son acte d achat... 4

5 Partie I: Gestion de la relation Client 2: Le client évolue, le CRM aussi! Les clients sont de plus en plus exigeants, le CRM n a eu de cesse d évoluer depuis sa création pour coller au plus près des problématiques des directions commerciales et marketing. La technologie a rendu possible un certain nombre d innovations: Accéder en temps réel (une donnée modifiée dans le CRM se répercute dans tous les outils en dépendant). Faciliter la mobilité (L outil de CRM doit pouvoir être alimenté par des commerciaux sur le terrain, l internet mobile permet d accéder à des applications en ligne, on les appelle aussi, Solutions as a Services*) Les outils informatiques permettant de gérer la relation client (CRM) jouent un rôle majeur dans l accompagnement des entreprises pour leur permettre d améliorer la performance commerciale. Quels sont les «indispensables» du CRM et les évolutions majeures ont rythmé la relation client de ces dernières années? [1] Connaître son client mieux que son propre produit: (datamining). Les données ne sont pas un luxe. Elles incarnent la valeur et le potentiel de votre relation client. Sont elles mises à jour? Sont elles correctes? Sont elles exploitables? Sont elles exploitées? Autant de questions sur lesquelles vous ne pouvez pas faire l impasse. [2] Identifier de nouveaux clients: (marketing automation) Certains logiciels de CRM permettent la gestion des campagnes marketing en exploitant à la source les données disponibles. Un outil de marketing automation doit être capable de concevoir et d envoyer des s, de traquer le taux d ouverture, le nombre de clics vers le site/ formulaire, le nombre de désabonnements, etc. [3] Conquérir de nouveaux clients: (sales force automation) Il s agit de mettre en place tous les outils et automatismes indispensables à l accélération du cycle de vente, le suivi de la performance des commerciaux. Les CRM ont gagné en ergonomie au fil du temps. Néanmoins nombreux sont ceux qui lui reprochent encore sa lourdeur et son incapacité à limiter les tâches les plus chronophages. [4] Fidéliser les clients: Vous le savez déjà: il coûte 2 fois moins cher de fidéliser un client que d en acquérir un nouveau... Cet argument est souvent mis en avant pour mettre en évidence les bénéfices de cet aspect du CRM. La fidélisation du client est grandement aidée en grande partie de la qualité de votre outil de CRM. Vous disposez alors d une chance supplémentaire de prendre les bonnes décisions et de tirer le meilleur de votre base de données. Dans un contexte où l information circule de plus en plus vite (médias sociaux), il devient primordial de maîtriser la relation client (un client mécontent dispose d un «pouvoir de nuisance» bien plus important qu il y a dix ans). [5] L innovation et le CRM: La concurrence entre éditeurs CRM est plutôt rude, toutefois, quelques uns sortent leur épingle du jeu en améliorant un aspect sous exploité du logiciel. Par exemple, certains prennent le parti de s attaquer à une optimisation globale des données, pour renforcer les fondations. (voir p 7) D autres se positionnent clairement en aval, prenant le parti de prévoir les ventes en se basant sur des modèles scientifiques. (voir p 6) *le SaaS (ou Software as a Service) est un logiciel en ligne proposé sous forme d abonnement. 5

6 Partie I: Gestion de la relation Client 3: [Prévision des ventes] La science au service de l innovation dans le CRM [1] Les techniques quantitatives de prévision des ventes sont rarement utilisables Les avancées de l économie comportementale et de la théorie de la décision durant les 25 dernières années permettent la fiabilisation de prévisions de ventes «vivantes» issues du jugement des commerciaux et directement intégrées à la gestion commerciale. L établissement de prévisions de ventes fiables est la clé d une bonne allocation des ressources. Sans de telles prévisions, comment planifier les achats, lancer à temps les recrutements nécessaires, calibrer les coûts variables? Pour les entreprises disposant de gros volumes de vente, d une chaine de valeur intégrée et informatisée (garantissant des flux d informations importants), de parts de marché connues et stables, pas de problèmes : les techniques quantitatives de prévision des ventes fonctionnent. Ces techniques sont bien documentées, et leur utilisation est automatisée par un large éventail d outils, du plugin Excel au logiciel spécialisé. Mais pour les autres entreprises les plus nombreuses les prévisions de vente sont souvent très artisanales. Pour une raison simple : en l absence des séries temporelles requises par les techniques quantitatives, les prévisions dépendent forcément du jugement des commerciaux (on parle de prévisions «subjectives» en français et «judgmental» en anglais). [2] Les entreprises peinent à fiabiliser les jugements de leurs commerciaux Les commerciaux, comme nous tous, sont affectés par des biais psychologiques qui réduisent la fiabilité de leur jugement : manque ou excès de confiance, pessimisme ou optimisme, mémoire sélective Par ailleurs, ils formulent souvent leurs prévisions dans un contexte très politique, en raison du lien entre prévisions et objectifs de vente, donc rémunération. Le résultat? Alors que les informations que possèdent les commerciaux sur leur marché, leurs prospects et leurs affaires sont d une richesse inégalable, les prévisions formulées par les commerciaux sont mal exploitées voire dénigrées et la prévision des ventes reste coupée de la gestion commerciale et de ses outils. [3] Une utilisation astucieuse de l économie comportementale peut résoudre ce problème Lles avancées de l économie comportementale et de la théorie de la décision durant les 25 dernières années offrent une passionnante réserve de méthodes permettant de fiabiliser les prévisions «subjectives» des commerciaux. Ces méthodes sont de deux types : Des modifications mineures mais astucieuses du processus de formulation des prévisions ; Des techniques quantitatives de fiabilisation des prévisions «subjectives» Ces méthodes ont deux principaux avantages (outre la fiabilisation des prévisions de vente) : Elles sont directement intégrables au CRM de l entreprise, qu elles transforment ainsi en véritable outil d intelligence économique. Nous pensons que cet enrichissement de logiciels de CRM traditionnels plutôt centrés sur les aspects administratifs et logistiques de la gestion commerciale est une des grandes tendances des prochaines années. Elles valorisent les connaissances et le travail des commerciaux, et réduisent donc les problèmes d adoption que les logiciels de CRM traditionnels rencontrent souvent. Lorsque cette évolution s accompagne d une modernisation des interfaces de ces outils (s inspirant par exemple des principes de «jouabilité» utilisés par l industrie des jeux en ligne), on peut même espérer que la saisie et l analyse de données commerciales devienne «fun»! Il serait donc dommage de se priver de ces évolutions. 6

7 Partie I: Gestion de la relation Client 4: En matière de CRM, les données restent le nerf de la guerre. [1] Les données sont au cœur de toute bonne stratégie de relation client... Sans elles vous ne pouvez pas mener sereinement toutes les actions d acquisition ou de fidélisation de clients. Aussi, on ne peut faire l économie de s interroger sur leur qualité. 69% des répondants déclarent être équipés d un outil permettant de gérer la maintenance de ces données (normalisation des adresses postales, dédoublonnage, validations...). Dans la pratique, une bonne partie d entre eux ont développé leurs propres outils à partir d Excel. [2] Les principaux points menaçant la qualité des données. Le manque de données de base est la proposition la plus citée (28% des répondants). Les données sensées alimenter le CRM ne sont pas toujours remontées. Ce déficit d information se répercute malheureusement dans l ensemble du CRM et vient «gripper» la machine commerciale. Pour 22% les données restent trop dispersées entre les différents outils intervenant dans les process CRM. Beaucoup d entreprises semblent utiliser des outils non interconnectés à différents niveaux de la relation client... Et pour 21%, les doublons restent un problème récurrent. Contrairement à ce que l on pourrait penser, dédoublonner n est pas nécessairement l affaire d un clic. Cette opération peut parfois se révéler complexe. (Comment valider le fait qu il ne s agisse pas d un simple homonyme? Quel contact en doublon doit être supprimé? Le A, le B? ) [3] Au delà des aspects opérationnels, les données, de par leur caractère ultra sensible posent un certain nombre de questions. Les directeurs commerciaux et marketing interrogés sont particulièrement sensibles à la question de la disponibilité des données. 14% ne sont pas totalement convaincus de la capacité de leurs outils de CRM à rendre disponibles les données. Ces dernières ne sont pas suffisamment accessibles. 62% ont toute confiance en leurs outils pour assurer la conservation de leurs données et 55% pour en assurer la protection face aux risques de vol, perte, intrusion... 7

8 Partie I: Gestion de la relation Client 5: Les outils de CRM existants sont ils performants? Des avis partagés. Les avis concernant la performance des outils de gestion de la relation client sont très partagés. Si en matière de gestion des comptes et contacts, les avis sont globalement très positifs près de 72% des répondants estiment être satisfaits de cette partie de leur CRM le suivi des opportunités est loin de faire l unanimité 44% des répondants s estiment non satisfaits Il en est de même pour le pilotage d incentives et le reporting, mobilisant chacun 43% de non satisfaits. Ce dernier est le plus souvent géré à partir de simples extractions de données du CRM vers Excel. La construction et l alimentation des tableaux de bords mobilisent des ressources qui pourraient être affectées à des tâches productives telles que les déplacements en clientèles ou les contacts téléphoniques... L offre logicielle, supportée par le développement des services web connectés aux données du CRM, permet aujourd hui de disposer en un clic de statistiques complètes et de mises à jour en temps réel. Il n a jamais été aussi simple de disposer d une vision claire de son pipeline commercial. Le web a véritablement imposé de nouveaux standards en matière de logiciel. 8

9 Partie I: Gestion de la relation Client 6: Du CRM au Social CRM Les clients ont changé. Les entreprises tentent de s adapter à ces évolutions comportementales. Elles cherchent à tirer profit des conversations qui ont lieu sur le web (médias sociaux). Pour se faire, elles doivent mettre en place les processus et les outils permettant de reprendre la main sur la relation client. Qualité ++ [1] Les entreprises cherchent à reprendre le contrôle: Les consommateurs/clients/utilisateurs sont ceux qui, désormais, dictent les règles du jeu. Ils ont de moins en moins confiance en l information poussée par les entreprises. Cette dernière est d ailleurs considérée comme étant «a priori» non pertinente. Le client lui préfère une information «neutre», c'est à dire trouvée par ses propres moyens, le plus souvent sur le web (blogs, Linkedin, Facebook, Twitter...). Enseignements* Le social CRM répond à cette nécessité qu ont les entreprises d intégrer la dimension sociale du web dans leurs stratégies commerciales et marketing. [2] Qu attend t on d un outil de social CRM? Sur le plan des données: il doit être capable de lier la bonne information issue du web au bon contact et en temps réel. Autrement dit, vos données clients doivent pouvoir être mises à jour en temps réel en reprenant des informations validées en ligne par le client lui même... Par exemple, un de vos clients, à récemment changé d adresse postale, votre outil de social CRM doit être en mesure d extraire les informations de contact mises à jour depuis un média social, de les vérifier et éventuellement de corriger la base de donnée. Sur le plan de la veille: il doit être en mesure de capter, dans le «bourdonnement» ambiant du web, les conversations concernant votre entreprise ou la catégorie de votre produit/service. Faites très attention aux mots clés que vous choisissez de suivre... Concentrez vous sur quelques termes triés sur le volet et vous pourrez : détecter des projets évaluer des pistes d amélioration de votre produit / service mesurer votre e reputation Pour mesurer: ces outils doivent vous fournir des métriques vous permettant de mesurer l impact des actions que vous menez sur les médias sociaux. Ce n est pas parce ce qu il est innovant que le social CRM doit faire l impasse sur l évaluation de la performance. Qu en pensent les directeurs commerciaux? Est il pertinent d intégrer les données et outils sociaux du web dans l outil de CRM? Pour 72% d entre eux, il ne fait aucun doute que tenir compte de cette dimension est devenu incontournable. Et les premiers retours sont plutôt positifs. 57% des répondants disposant d un module social CRM en sont plutôt satisfaits. Toutefois, compte tenu de la faible expérience dont on dispose en la matière ces chiffres doivent être abordés avec prudence. *enseignements: E reputation Prospects 9

10 Partie II: De l inbound à l outbound marketing... 7: Les missions du marketing (traditionnelles) les plus fréquentes en 2010 Pour rester efficace, les directeurs marketing veillent à se tenir au courant des dernières évolutions de leur métier. Que ce soit en termes d outils ou de meilleures pratiques. Le grand sujet de l année 2010 en matière de marketing est l intégration de la dimension sociale du web aux stratégies en place. Avant de faire le tour de la question «médias sociaux», faisons le point sur les actions marketing dites traditionnelles [1] Beaucoup de petites entreprises négligent les fondamentaux. Près de 30% des directeurs marketing interrogés affirment ne pas faire de reporting ni d analyse de leurs campagnes marketing... Dans un certain nombre de TPE, la fonction marketing demeure très peu structurée. Cela explique ce chiffre de 30% qui peut paraître très lourd de prime abord. Bien évidemment, ce chiffre est moindre dans les entreprises plus L tire (encore) son épingle du jeu Près de 64% des répondants déclarent utiliser l ing comme outil de recrutement de clients/prospect, ou comme outil de communication externe (newsletter, etc.). L reste largement devant les médias sociaux. Ces derniers ne sont utilisés que par 37% des entreprises ayant répondu à l enquête. [3] La veille 61% des directeurs marketing interrogés intègrent la veille dans leurs missions prioritaires. La veille, qu elle soit concurrentielle ou journalistique gagne du terrain. Aujourd hui elle se fait de façon quasi instantanée, que ce soit via des flux RSS (ex: Google Reader) ou par des outils d alerte sur mots clés (Google Alerte, Alerti...). Certains outils de social CRM proposent cette fonctionnalité (ex: Cosmic, d update software). [4] Analyse du trafic web 41% des entreprises interrogées suivent leur traffic de façon superficielle. L analyse du trafic web est un métier à part entière dont la complexité dépend en partie du nombre de métriques qu on souhaite suivre (Visiteurs uniques, taux de rebond, fidélité des visiteurs, durée moyenne des visites, nombre de pages visitées, sites référents, provenance du trafic, etc.). Google AdWords [5] SEO (Référencement naturel) / SEM (Référencement payant) 55% des répondants déclarent avoir recours au SEO pour améliorer leur visibilité sur les moteurs de recherche. Ils sont même 53% à faire du SEM (référencement payant, le plus connu étant Google Adword). En termes de pratiques marketing, 3 possibilités s offrent à vous. Si vous avez les ressources en interne, vous pouvez gérer ces missions vousmême, les gérer directement dans l interface de votre CRM ou encore les externaliser... Voyons ce qu il en est... (suite > p11) 10

11 Partie II: De l inbound à l outbound marketing... 8: [Marketing Automation]: Comment sont traitées les actions marketing les plus courantes. Beaucoup mettent en cause le manque de collaboration entre les fonctions ventes et marketing. La principale raison évoquée est «le manque d intégration des outils utilisés par la fonction marketing avec ceux des commerciaux» Pour y remédier, les CRM intègrent depuis des années des modules marketing permettant de mener toutes sortes d actions depuis l outil. ( ing, tableaux de bord, planification...) Comment les directeurs marketing gèrent ils leurs missions? Disposent ils d outils dédiés? Utilisent ils des outils embarqués dans leur CRM? Préfèrent ils externaliser? [1] En matière de reporting de campagnes marketing, le CRM domine les débats. 48% des directeurs marketing interrogés déclarent effectuer le reporting de leurs campagnes marketing directement dans leur outil CRM. 38% utilisent d autres outils et 14% externalisent. [2] ing et CRM, une complémentarité évidente Pour 43% des répondants, CRM et ing vont de paires. Les outils de CRM permettent, en général, d envoyer massivement des s. Ils assurent également un service de tracking et de gestion des indélivrés. Cette complémentarité tient essentiellement dans ce cercle vertueux: l est diffusé sur une base présente dans le CRM, et ce dernier s enrichit des retours de l opération. [3] Le webmarketing reste fortement externalisé 41% des entreprises interrogées externalisent l analyse du trafic web et 48% sous traitent l optimisation du référencement naturel et le référencement payant. Ces actions sont externalisées car elles requièrent des compétences techniques de plus en plus pointues. Par exemple, le SEO nécessite une parfaite connaissance des moteurs de recherches et de leurs multiples évolutions algorythmiques. 11

12 Partie II: De l inbound à l outbound marketing... 9: Marketing B2B: La diffusion d expertise, nouvelle priorité des fonctions marketing? [1] Du push marketing au marketing d attraction Lorsqu une entreprise décide d intégrer les médias sociaux dans sa stratégie marketing, elle doit en accepter les contraintes: le contenu prend le pas sur la forme. En une dizaine d année le comportement du consommateur/prospect a considérablement évolué (voir p5). Le marketing «classique», qui consiste à pousser massivement de l information vers le futur client, perd du terrain face au marketing «d attraction». Ce dernier repose sur la mise en place de supports et de contenus qui permettront au prospect/futur client de l identifier comme «l entreprise la plus apte à répondre à son besoin». [2] Pourquoi le contenu est il en train de devenir la «force vitale» du marketing «2.0»? Le contenu diffuse votre image et votre expertise sur le web. Dans un environnement B2B ou à forte connotation technique, il devient essentiel pour le marketing de sortir de son verbiage habituel pour relever le défi de la pertinence métier. Le client d aujourd hui ne se contente plus de simples allégations, il veut des preuves. Le client recherche de l information sur un produit ou un service, il y a une probabilité importante pour qu il recherche de l information sur le web. Si votre contenu est visible et pertinent, le client est susceptible de le rediffuser, un autre pourrait le faire à son tour... [3] Qu est ce qu un contenu de qualité (a exploiter au travers des médias sociaux)? C est un article de blog, une vidéo, une présentation, un livre blanc, un jeu concours qui bénéficie des caractéristiques suivantes: Pertinence du fond (par rapport au besoin de la cible) Potentiel de diffusion (reposant en grande partie sur la forme du contenu...). Sur les médias sociaux, il est d usage de faire les choses simplement. L internaute est extrêmement sollicité... Devant son écran, les contenus qu il prendra le temps de consulter sont ceux qui bénéficieront du titre le plus accrocheur. Les internautes ne lisent plus, ils scannent! La façon dont vous diffusez votre contenu dépend très largement du contexte dans lequel vous évoluez. Exemple d infrastructure marketing 2.0 (B2B) Vous devez vous poser les bonnes questions. Mes clients sont sur le web... D accord, mais où? Menez votre petite enquête, faites vous aider d un consultant spécialisé pour vous permettre d intégrer harmonieusement ces aspects sociaux inédits à votre stratégie marketing. Prenez le temps de parcourir la blogosphère à la recherche de best practices. 12

13 Partie II: De l inbound à l outbound marketing... 10: [Marketing] Que faire des prospects non transformés? Que faire des prospects déclarant des projets à moyen ou long terme? C est évidemment un point critique qui permet, s il est bien traité, d améliorer considérablement le ROI des opérations et la légitimité des équipes marketing. Plus d un tiers des répondants à l étude déclarent n engager aucune action spécifique ce qui demeure élevé, mais qui peut l être encore plus dans certains secteurs d activité où la pression du chiffre à court terme ne laisse que peu de place au nurturing. En se penchant sur la signification de cette anglicissisme, on en comprend aisément toute la dimension. Au sens propre ou littéral to nurture signifie élever (un enfant) ou soigner (une plante) et au sens figuré nourrir (pour faire éclore). leurs projets. C est exactement TOUT ce que vous devez faire avec les prospects déclarant des projets. Vous devez les éduquer, prendre en compte leurs problèmes pour les soigner, et les nourrir pour faire éclore Très concrètement et sans entrer dans des cas particuliers, vous devriez à minima entrer en contact rapidement avec le prospect pour valider son intérêt, la nature des problèmes qu il a à résoudre et à quelle échéance. Puis si vous décidez de qualifier le prospect, il faut que vous engagiez un certain nombre d actions. [1] D un point de vue commercial Intégrer le compte et le contact dans votre outil de gestion commerciale (CRM ou équivalent) en y incluant un maximum d information. Planifier un rappel quelques semaines avant la date d échéance du projet. Si le projet est à long terme (ie plus d un an), planifiez une prise de contact tous les 3 mois. Bien évidemment en fonction des enjeux du projet et de la proximité géographique, un rendez vous physique peut être à privilégier. [2] D un point de vue marketing. Ce qui importe, c est de «nourrir» le prospect par de l information pertinente véhiculant votre expertise, pas de l inonder de messages publicitaires vantant les vertus de vos produits ou services. La production d expertise peut être le fruit d un travail strictement interne, mais aussi d un écosystème de partenaires partageant le même intérêt business (revendeurs, consultants ) ou ayant un objectif de visibilité pouvant influencer et faciliter la vente de votre offre (analystes, blogueurs, journalistes ). 2.1 Actions «Marketing 2.0» Invitez le à rejoindre votre réseau Identifiez les autres collaborateurs de l entreprise pouvant influencer ou décider. Conviez les à rejoindre votre communauté (si vous en animez une) Identifier les groupes ou hubs auxquels ils sont inscrits et plus généralement leurs centres d intérêt. Mettez le compte et le contact en veille active et réagissez à leurs interventions N.B. : Les outils de CRM modernes proposent nativement ces fonctions de veille de façon à enrichir les profils et concentrer l information dans un réceptacle unique. 2.2 Autres actions marketing L expertise produite doit également faire l objet d actions marketing de type Push. Que ce soit sous format newsletter ou par simple, l important est de garder le contact régulièrement (1 fois par mois est une périodicité acceptable) sans communiquer à outrance par courrier électronique. Enfin devant la sur sollicitation des prospects par , le recours à du mailing postal dans certains cas de figure même si il est plus onéreux peut être une alternative à envisager. 13

14 Partie II: De l inbound à l outbound marketing... 11: [Médias Sociaux] Le petit monde du marketing est il réellement bouleversée? Aujourd hui, la quasi totalité des directions marketing françaises a entendu parler, au moins une fois, du «social media marketing». Elles sont chaque mois plus nombreuses à s interroger sur la pertinence d une telle approche dans leurs contextes respectifs. Depuis deux ans maintenant, les médias sociaux gagnent du terrain. Les agences de conseil marketing se sont ruées sur cette nouvelle opportunité, les experts débattent sur Twitter... Et pourtant... Les sociétés ayant d ores et déjà intégré la dimension «sociale» du web dans leur stratégie marketing ne représentent que 37% des répondants. Les entreprises qui ont mis en place au moins un espace communautaire dédié aux clients/partenaires/utilisateurs ou sympathisants sont un peu plus nombreuses. Elles représentent 43%. Il semblerait qu il s agisse davantage d une évolution que d une révolution. La transition d un marketing classique (essentiellement basé sur les actions de «push») à un marketing d attraction (essentiellement basé sur des actions de type «pull») se fait progressivement. Lorsqu on regarde les tendances de recherches de Google sur le terme «médias sociaux», on constate une progression très importante en février L engouement pour les médias sociaux se maintient toute l année puis s intensifie à nouveau début 2010 pour atteindre les niveaux que l on connait aujourd hui. Tendances de recherches sur l expression «médias sociaux» Source Google Insight 14

15 Partie II: De l inbound à l outbound marketing... 12: L importance des médias sociaux par le prisme des partenariats. Gérer des partenaires n est jamais simple. Les disparités sont très nombreuses. Le partenaire peut tout aussi bien être un consultant qui se lance, qu un cabinet d intégration mondial ou un cabinet de quelques dizaines de personnes. Il en est de même pour un réseau de distribution. L hétérogénéité est de mise tant en terme de tailles de structures que de métiers (conseils, intégrateurs, distributeurs). La question est donc permanente pour un réseau: Quand dois je les contacter? Que dois je leur dire? Comment puis je prendre en compte leurs différences? Est ce le moment de leur annoncer un nouveau produit, une nouvelle signature? Questions cruciales, car on sait bien qu un réseau de partenaires ne «vit» pas tout seul, il faut sans cesse l animer C est là que les nouvelles formes de relations issues des réseaux sociaux grands publics proposent une alternative puissante. En effet, depuis deux ans, on voit fleurir la notion de SPRM pour Social Partner Relationship Management une extension du CRM pour les partenaires par le «social». [1] De quoi s agit il? L idée consiste à se doter un d un réseau social privatif c'est à dire géré par l entreprise où sont ajoutés tous les partenaires. Chaque partenaire étant ajouté à des sous groupes selon leurs caractéristiques. L entreprise n a plus qu à publier des informations relatives à la vie de son business : nouveau produit, signature client, informations marketing de présence sur des salons, etc [2] La force du modèle est cumulative : 1. les partenaires sont mieux segmentés 2. la communication descendante se double d un canal de retour 3. cela permet un effet de levier induit 4. en créant un écosystème dont vous êtes le référant d expertise Il a fallu attendre l arrivée de modèles matures (les réseaux sociaux d entreprise) mais aussi du SaaS (consommation d un logiciel comme un service), pour permettre à ces systèmes de se mettre en place. Aussi, soyez le premier à constituer la communauté autour de votre business avant que votre concurrent ne le fasse. Car il n y aura pas des dizaines de communautés autour d un même business. Comme sur le Web, la prime est donnée au premier qui l aura mis en place. 15

16 Catégorie Le Cloud Computing 1: Gestion au de cœur la relation de toutes Client les attentions [1] Le mode licence en net recul L année dernière nous avions déjà cherché à évaluer l importance des solutions en ligne dites «as a service» par rapport aux logiciels «classiques» en mode licence. Et, au regard des premiers chiffres, il semblerait que les logiciels en mode licence soient de moins en moins recherchés par les directions commerciales et marketing. Type de solutions privilégiées pour les projets informatiques Vente et Marketing En 2009, lorsque nous posions la question: «Quel type de solutions privilégieriez vous pour vos projets informatiques Vente ou Marketing?» le mode licence représentait 28% des répondants contre un peu plus de 16% aujourd hui (en 2010). [2] Pourquoi le Cloud séduit il toujours plus de directions commerciales et marketing? Quelques raisons peuvent être avancées: [1] La mobilité: La technologie mobile et la vitesse des connections permettent aujourd hui de faire fonctionner de faire circuler les données du web vers des téléphones sur une très grande partie du globe. Les commerciaux, où qu ils soient peuvent avoir accès à un certain nombre de supports de vente et renseigner en temps réel les informations terrain dans l outil de CRM. [2] La simplicité: la fonction commerciale ne peut pas se permettre de passer trop de temps sur les aspects administratifs... Les objectifs business imposent un rythme de travail soutenu. Les outils doivent être simples et efficaces. Le SaaS répond en général très bien à cette contrainte. En plus d être simples à utiliser leur mise en œuvre est rapide. [3] La rapidité: les solutions «as a service» permettent aux directions marketing et commerciales de disposer, en temps réel, des dernières données. Les tableaux de bords sont désormais alimentés automatiquement, les tâches lourdes de reporting disparaissent au profit de l analyse. Suivre sa relation client devient de plus en plus rapide. [4] La collaboration: les données étant interconnectées, la collaboration entre les fonctions et les partenaires s effectue en grande partie automatiquement. L efficacité des fonctions ventes et marketing s en retrouve renforcée. [5] L intégration à la dimension «sociale» du web: ces outils en ligne sont conçus pour être utilisés depuis le web. Leur conception leur permet d intégrer les aspects sociaux d internet. [6] L évolution: La relation client évolue, les CRM et les outils du marketing aussi. Lorsque vous utilisez des solutions en mode SaaS, les mises à jour sont faites par le prestataire de service SaaS sans que vous n ayez à intervenir. Vous louez un service complet, vous pouvez vous consacrer pleinement à votre métier. 16

17 Les projets CRM et Marketing à moyen terme 17

18 Les commanditaires de l étude: Les membres du Club Alliances Vente Marketing... Aspaway sélectionne et propose des solutions de CRM de référence du marché en mode SaaS /ASP (Microsoft Dynamics, Sage CRM...) update software est un éditeur de solutions CRM, disponibles en SaaS et adaptés aux besoins sectoriels. Bénéficiant de plusieurs années d expérience, les CRM update software servent aujourd hui utilisateurs dans 1400 entreprise dans le monde. Jamespot.pro est une solution de Réseau Social d Entreprise en mode SaaS (Software as A Service). A la fois plateforme collaborative, portail extranet, CRM et réseau social Jamespot.pro s adapte aux besoins de l entreprise. Jamespot.pro, impulse la puissance du réseau social au business. Nimble Apps est l éditeur de SalesClic, une solution en ligne qui aide les équipes commerciales à mieux gérer leur pipeline et à fiabiliser leurs prévisions de ventes. La société Marketor est spécialisée dans l accompagnement stratégique et marketing de sociétés confrontées à des problématiques de commercialisation complexes. Elle se différencie par une très forte expertise dans trois domaines : études de marché, réflexion stratégique et services marketing des médias sociaux. La plupart de nos interventions finançables par OPCA prennent la forme de formations action appliquées au contexte de nos clients facilitant appropriation et transfert de savoirfaire. IBM Global Business Services aide les entreprises de tous secteurs d'activité à mettre en place des solutions CRM en consacrant son attention sur les clients plutôt que sur les produits et les canaux de distribution. Cela implique de rationaliser et d'intégrer ventes, marketing et service client. Mise en place des best practices pour développer les partenariats: Méthodologie, Outils de pilotage PRM, Formation et Délégation de compétences, Accompagnement opérationnel development.com 18

19 Prolongez l expérience! Sur le Blog du Club cloud vente marketing.com Contact Presse Contact Téléphonique Une question? Un projet? Vous pouvez accéder au formulaire de contact en cliquant sur le lien suivant: as a service.com/sites_dynamiques/8/index.php/contact.html 19

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux?

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux? Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Etude appliquée aux entreprises B2B, dans l Industrie IT. May 15 2013 ETUDE Leila Boutaleb-Brousse leilabfr@gmail.com btobconnected.com

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Accélérateur de croissance DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Contact presse : Johann Fourmond Tél. : 02 99 65 05 47 - Port. : 06 07 89 09 44 j.fourmond@releasepresse.com Sommaire Communiqué de presse p 3-4

Plus en détail

Eurateach labellisé par la région et le FAFIEC. Si vous remplissez les conditions suivantes : Votre entreprise compte moins de 250 salariés

Eurateach labellisé par la région et le FAFIEC. Si vous remplissez les conditions suivantes : Votre entreprise compte moins de 250 salariés > FORMATIONS CLES EN MAIN > FORMATIONS SUR MESURE Eurateach labellisé par la région et le FAFIEC Dans le cadre du Pacte Régional de Continuité Professionnelle signé par l Etat, la Région et les Partenaires

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION DEVENEZ EXPERT DE VOTRE STRATÉGIE DIGITALE!

CATALOGUE FORMATION DEVENEZ EXPERT DE VOTRE STRATÉGIE DIGITALE! DEVENEZ EXPERT DE VOTRE STRATÉGIE DIGITALE! RéFéRENCEMENT NATUREL RéFéRENCEMENT PUBLICITAIRE RESEAUX SOCIAUX GOOGLE ANALYTICS E-MAIL MARKETING STRATéGIE DIGITALE écriture WEB VEILLE ET E-RéPUTATION CATALOGUE

Plus en détail

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel CONTENT SYNDICATION E-COMMERCE INTEGRATION business integration BUSINESS INTELLIGENCE Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel Automatiser la génération de leads, simplifier vos processus

Plus en détail

La révolution de la commercialisation B2B

La révolution de la commercialisation B2B La révolution de la commercialisation B2B Du marketing à l après-vente : Une nouvelle dynamique pour vos ventes 1. INTRODUCTION... 2 1.1. 1.2. Contexte... 2 Executive summary... 2 2. DIAGNOSTIC... 3 2.1.

Plus en détail

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable.

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. EN UN CLIN D OEIL BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. Elle est organisée en 3 pôles : SM@RT,

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

Agence Webmarketing global. Une nouvelle vision de vos projets

Agence Webmarketing global. Une nouvelle vision de vos projets Agence Webmarketing global Une nouvelle vision de vos projets f t Agence Basée sur un savoir-faire acquis grâce à plus de 6 ans d expérience réussie dans l e-marketing en Europe, vous offre les solutions

Plus en détail

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital)

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) [Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) Les tendances en matière de répartition des budgets. sommaire 1. Les budgets marketing sont à la hausse. 2. La part

Plus en détail

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Cela n a rien de nouveau : depuis longtemps, vous cherchez à améliorer les performances de l entreprise en collectant des données, en les recoupant et

Plus en détail

«Les objectifs de l e-mailing»

«Les objectifs de l e-mailing» «Les objectifs de l e-mailing» Intervenante : Estelle LECANU Société EBAZTEN www.ebazten.com Mobile : 06 69 64 80 09 Mail : elecanu@ebazten.fr Editeur de solution CRM innovante pour les PME et TPE «Les

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Conseil et formation en Marketing Web /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Catalogue de

Plus en détail

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création Optimisez les profits de vos sites web Intégrez la performance à votre projet de création Consultant web spécialisée dans le référencement, mon objectif est d augmenter les profits de vos sites web par

Plus en détail

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet?

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? FORMATION E TOURISME Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? Soyez acteur sur internet. Définissez les points clés de votre présence sur internet sur la base de vos objectifs marketing,

Plus en détail

Étude «analyse, reporting et budget» Niveau d équipement et attentes des PME françaises.

Étude «analyse, reporting et budget» Niveau d équipement et attentes des PME françaises. Étude «analyse, reporting et budget» Niveau d équipement et attentes des PME françaises. Mai 2009 Préface Les PME ont aujourd hui accès aux technologies déjà déployées dans les grandes entreprises. En

Plus en détail

Formation Institut Kinoa

Formation Institut Kinoa Formation Institut Kinoa «Le marketing BtoB à l ère du digital» Inbound Marketing Générer des leads sur les canaux digitaux Institut kinoa Page 1 sur 6 Institut Kinoa - 32 Rue Arago - 92800 PUTEAUX Tél.

Plus en détail

Stratégie webmarketing

Stratégie webmarketing Stratégie webmarketing OBJECTIFS - Comprendre et maîtriser les différents techniques et leviers de promotion online utilisés par les professionnels Chefs d entreprise, créateurs d entreprise, webmasters,

Plus en détail

Marketing digital VS Marketin opérationnel! HAPPY WORKER!

Marketing digital VS Marketin opérationnel! HAPPY WORKER! Marketing digital VS Marketin opérationnel! HAPPY WORKER! marketing digital! Ensemble des actions menées sur Internet pour promouvoir un(e) produit / service / marque auprès d une cible pré-identifiée.!

Plus en détail

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ Publigo PUBLIGO Agence de communication Agence spécialisée dans le conseil en communication pour les professionnels et grands comptes (web,

Plus en détail

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre Marketing comportemental Guide méthodologique de mise en œuvre Sommaire Présentation...3 Les limites du marketing de masse ou du marketing «produit»...5 L idéal marketing : délivrer le bon message au bon

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez Toute action marketing a pour objectif nécessairement de vous permettre de maîtriser votre marché, ses contraintes et ses acteurs pour développer une offre, en adéquation parfaite, avec les attentes de

Plus en détail

Formation e-commerce : Webmarketing

Formation e-commerce : Webmarketing Page 1 sur 6 28 bd Poissonnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 contact@ecommerce-academy.fr http://www.ecommerce-academy.fr/ Formation e-commerce : Webmarketing Votre boutique e-commerce est lancée

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Personnalisez vos pages web et facebook Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Sommaire Présentation...3 Le cycle d achat des internautes et des

Plus en détail

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder.

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. 2015 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Pour réussir son année, 7 sujets majeurs à mettre sur votre to-do-list. Les 7 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Selon Laurent Ollivier,

Plus en détail

AUGMENTER S0N TAUX DE CONVERSION. Grâce au webmarketing

AUGMENTER S0N TAUX DE CONVERSION. Grâce au webmarketing AUGMENTER S0N TAUX DE CONVERSION Grâce au webmarketing Plan Qui sommes-nous? Le Webmarketing? Les idées reçues Définir des KPI? Les différents leviers Les leviers classiques Les autres leviers Quels outils

Plus en détail

CRM pour le marketing

CRM pour le marketing CRM pour le marketing Créer l information, solliciter, séduire et retenir les clients de manière rentable Intégrés à Maximizer, les outils de marketing vous permettent simplement et efficacement de planifier,

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires Pivotal CRM 6.0 Quelle que soit la tendance d évolution des marchés, faites de vos clients le moteur de votre réussite avec une meilleure maîtrise et une meilleure flexibilité et un coût de possession

Plus en détail

Résumé et conclusions

Résumé et conclusions Résumé et conclusions La première étude sur la performance de la prospection IKO System a réalisé, en septembre 2014, la première étude à grande échelle pour comprendre comment les entreprises françaises

Plus en détail

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique?

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Mardi 17 novembre 2015 Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Bertrand SALLIOU Directeur Adjoint EXPERT INFOS - Les Echos Publishing Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. Comment maîtriser Scoop.it Business

GUIDE D UTILISATION. Comment maîtriser Scoop.it Business GUIDE D UTILISATION Comment maîtriser Scoop.it Business Table des matières I. SCOOP.IT, PLATEFORME DE PUBLICATION PAR CURATION... 3 1. Sélectionner du contenu... 3 2. Editer le contenu... 6 3. Partager

Plus en détail

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux La Team Web Organisme de formation enregistré sous le numéro 91 34 08306 34 La Team Web SAS au capital de 10 000 8 rue de la Mairie / 34120 Lézignan

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes

Plus en détail

Sage CRM Sage CRM.com

Sage CRM Sage CRM.com Sage CRM Solutions Sage CRM Sage CRM.com Parce que vous souhaitez > Développer votre portefeuille de prospects > Entretenir une relation régulière avec vos clients > Disposer d outils pour vous organiser

Plus en détail

PETIT LEXIQUE L INBOUND MARKETING

PETIT LEXIQUE L INBOUND MARKETING PETIT LEXIQUE DE L INBOUND MARKETING «Pratiquez le marketing que les gens recherchent» Voici de quoi vous apprendre à parler inbound marketing! Ce lexique n a pas vocation à être exhaustif, mais présente

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB

RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB Ecoute MOI Regarde MOI Recrute MOI Regarde MOI Accepte MOI RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB Comment les investir? quels impacts sur le référencement? SOMMAIRE RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB PANORAMA 2014 ET USAGES POURQUOI

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP)

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) FICHIERS BTOB SAP BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) BASE INSTALLEE SAP Périmètre : France Entière Offre de sourcing qualifié de contacts BtoB : location

Plus en détail

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L usage des newsletters dans les entreprises BtoB Introduction : Notre étude : Le terme «Newsletter» s est banalisé. Beaucoup d entreprises

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS 1. Améliorez votre efficacité commerciale pour augmenter le taux de réussite de vos devis 80% du temps d un commercial n est pas affecté à la vente (Proudfoot

Plus en détail

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT 2 A PROPOS Il existe de nombreux critères afin de devenir une entreprise prospère et compétitive

Plus en détail

Les nouveautés 2015 du web et des réseaux sociaux

Les nouveautés 2015 du web et des réseaux sociaux 1 Les nouveautés 2015 du web et des réseaux sociaux Quelles sont les nouveautés à prendre en compte pour référencer son site en 2015 et être présent sur les réseaux sociaux? Les nouveautés du référencement

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CONCEPTION ET REALISATION D UNE PLATEFORME DIGITALE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CONCEPTION ET REALISATION D UNE PLATEFORME DIGITALE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CONCEPTION ET REALISATION D UNE PLATEFORME DIGITALE Ce cahier des charges est composé d une offre de base et de trois options 1 CONTEXTE La communauté

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS Lorsque la conjoncture économique est plus dure, l'entreprise ne peut plus se permettre de gérer approximativement ses prospects et ses clients. Chaque dossier

Plus en détail

Créer et animer une boutique en ligne avec Wordpress (environnement PC et MAC)

Créer et animer une boutique en ligne avec Wordpress (environnement PC et MAC) Créer et animer une boutique en ligne avec Wordpress (environnement PC et MAC) OBJECTIFS - Créer une boutique sous wordpress et la référencer. - Mise en place du contenu, des articles Une bonne connaissance

Plus en détail

Centre de relation client

Centre de relation client Centre de relation client Emission et réception d appels Etudes qualitatives et quantitatives Mesure de qualité de services Enquêtes en ligne - appels mystères Fidélisation clients Détection de projets

Plus en détail

Développer votre stratégie digitale. www.cyber-l.com 3 rue du Gévaudan, 91090 Lisses, France

Développer votre stratégie digitale. www.cyber-l.com 3 rue du Gévaudan, 91090 Lisses, France Développer votre stratégie digitale www.cyber-l.com 3 rue du Gévaudan, 91090 Lisses, France CYBER L AGENCE DIGITALE Cyber L accompagne depuis 17ans les entreprises, associations, collectivités, dans leur

Plus en détail

Comment réussir son projet CRM? P a g e 1

Comment réussir son projet CRM? P a g e 1 Comment réussir son projet CRM? P a g e 1 P a g e 2 Introduction... 4 Rappel sur le CRM... 5 Qu est-ce qu un logiciel CRM?... 5 Les fonctionnalités principales d un logiciel CRM... 6 Gestion des contacts...

Plus en détail

agence marketing digital

agence marketing digital agence marketing digital www.digitall-conseil.fr 2 DIGITALL CONSEIL LE DIGITAL POUR TOUS PHILOSOPHIE «Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : SITE WEB ET OPTIMISATION DE SA VISIBILITE WEB

Plus en détail

Visibilité SaaS/Cloud et Display OnDemand. contact@saas-guru.com 01 71 16 19 60

Visibilité SaaS/Cloud et Display OnDemand. contact@saas-guru.com 01 71 16 19 60 Visibilité SaaS/Cloud et Display OnDemand contact@saas-guru.com 01 71 16 19 60 Version 1.8 24/11/2011 Page 2 Sommaire 1. Principe de SaaS Guru p3 2. Le dispositif proposé p5 Tableau comparatif des offres

Plus en détail

CONTEXTE OBJECTIFS PUBLIC VISE PROGRAMME LES MODULES CONTACT

CONTEXTE OBJECTIFS PUBLIC VISE PROGRAMME LES MODULES CONTACT PARCOURS DE FORMATION WEBMARKETING Devenir autonome pour animer une marque, gérer un site internet et développer sa visibilité sur le Web Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 93.13.14965.13

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet?

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet? Intégrer le webmarketing dans sa stratégie de développement touristique Pourquoi se lancer dans le webmarketing? Pour répondre à un consommateur qui utilise désormais Internet pour préparer, organiser

Plus en détail

L AVENIR MULTI MÉ DIA

L AVENIR MULTI MÉ DIA L AVENIR MULTI MÉ DIA INFORMER, ALERTER, RECRUTER, FIDÉLISER... Vos options sont multiples. XCITE est le partenaire idéal pour répondre à vos besoins en vous proposant une gamme de produits et de solutions

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

TIRER PROFIT DU WEB 2.0 ET DES RÉSEAUX SOCIAUX

TIRER PROFIT DU WEB 2.0 ET DES RÉSEAUX SOCIAUX TAMENTO Agence de Webmarketing TIRER PROFIT DU WEB 2.0 ET DES INBOUND MARKETING REFERENCEMENT COMMUNICATION VISUELLE DEVELOPPEMENT WEB 2 Christophe MENANI Associé Responsable du développement Responsable

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

CRO checklist. Les 6 règles d or. Que faire avant de tester? Où concentrer ses efforts? Comment aborder le testing en général?

CRO checklist. Les 6 règles d or. Que faire avant de tester? Où concentrer ses efforts? Comment aborder le testing en général? Les 6 règles d or Que faire avant de tester? Où concentrer ses efforts? Comment aborder le testing en général? Découvrez les 6 règles d or incontournables pour se lancer dans une démarche de testing :

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE 1 1 NOS SERVICES Nous vous proposons nos services pour renforcer et optimiser votre trafic sur internet et augmenter votre chiffre d affaires Search Engine Marketing * REFERENCEMENT NATUREL (SEO) * REFERENCEMENT

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Conférence du 20 nov 2010 Agenda Les enjeux du contenu Définir sa stratégie de contenu marketing Les nouveaux canaux de diffusion Retours d expérience

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 Contact Relations Médias : Anaëlle Faure Tél : 04 67 36 59 79 presse@doyousoft.com www.doyousoft.com Sommaire Présentation de la société Doyousoft...3 Une expertise Web globale...4 PowerBoutique, solution

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote Configure Price Quote Comment vendre plus et mieux vos produits et services complexes SOMMAIRE CPQ? Kézaco?. 2 Quand doit-on avoir recours à une solution CPQ? 4 Quelles sont les offres CPQ disponibles?

Plus en détail

Transformer ses visiteurs

Transformer ses visiteurs Transformer ses visiteurs en clients Oloron 26/11/2009 1/ Acquisition de trafic 2/ Augmentation du taux de transformation 3/ Fidélisation de vos clients 4/ Développer sa clientèle Transformer ses visiteurs

Plus en détail

Ecosystème Salesforce.com/SFDC

Ecosystème Salesforce.com/SFDC FICHIERS BTOB : Ecosystème Salesforce.com/SFDC BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SFDC (END USERS SALESFORCE.COM) BASE INSTALLEE CLIENTS SALESFORCE.COM/SFDC Périmètre :

Plus en détail

Votre partenaire en acquisition & conversion par le contenu multicanal. Content. Marketing. Performance.

Votre partenaire en acquisition & conversion par le contenu multicanal. Content. Marketing. Performance. Votre partenaire en acquisition & conversion par le contenu multicanal Content. Marketing. Performance. wearethewords aide les professionnels du web à bâtir des stratégies de contenu utiles, attrayantes

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux La Team Web Organisme de formation enregistré sous le numéro 91 34 08306 34 La Team Web SAS au capital de 10 000 8 rue de la Mairie / 34120 Lézignan

Plus en détail

Marketing. en 12 étapes clés. Une introduction au Marketing Automation Comment délivrer le bon contenu au bon moment à son interlocuteur

Marketing. en 12 étapes clés. Une introduction au Marketing Automation Comment délivrer le bon contenu au bon moment à son interlocuteur Marketing Automation en 12 étapes clés Une introduction au Marketing Automation Comment délivrer le bon contenu au bon moment à son interlocuteur Marketing Automation : pourquoi cela fonctionne mieux qu

Plus en détail

«Les incontournables»

«Les incontournables» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Les incontournables» JOURNEE 1 LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 LA «GRC» ET LE MARKETING DIRECT JOURNEE 3 UN SITE

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI A LA RECHERCHE D EMPLOI ET DE STAGE

PROGRAMME D APPUI A LA RECHERCHE D EMPLOI ET DE STAGE PROGRAMME D APPUI A LA RECHERCHE D EMPLOI ET DE STAGE Formation Métier Informatique- Télécoms Et Electronique MODULE I 1 1- Les familles de métier par domaine Les métiers de l informatique Direction et

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Compte rendu. Diagnostic numérique du Pays de Bitche. Réalisé de juin 2013 à janvier 2014. www.antpaysdebitche.jimdo.com

Compte rendu. Diagnostic numérique du Pays de Bitche. Réalisé de juin 2013 à janvier 2014. www.antpaysdebitche.jimdo.com L animation numérique de territoir e au Pays de Bitche Compte rendu Diagnostic numérique du Pays de Bitche Réalisé de juin 2013 à janvier 2014 pour é n i m a t i v l i a Cockt ilité! plus de visib Le diagnostic

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

Prenez-vous les mesures nécessaires pour prospérer dans cet environnement? Ou avezvous du mal à suivre?

Prenez-vous les mesures nécessaires pour prospérer dans cet environnement? Ou avezvous du mal à suivre? Les avancées technologiques et l émergence des réseaux sociaux continuent de transformer l expérience d achat en ligne. Les attentes des clients sont calibrées par ce qu ils voient des meilleurs sites

Plus en détail

PrismaData 30/04/2014

PrismaData 30/04/2014 PrismaData 30/04/2014 La Data, un actif unique pour Prisma Media! Abonnés Digital Boutiques Panels Commun autés 2 millions d abonnés 25 millions d adresses e-mail 14 millions d internautes 4 millions de

Plus en détail