Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)"

Transcription

1 Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

2 SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du KTA Surveillance du KTA Mise à zéro de la tête de pression Prélèvement sur KTA Retrait du KTA Groupe de travail et bibliographie

3 POINTS ESSENTIELS - Un respect strict des conditions d asepsie dans la pose, la manipulation, le pansement permet de minimiser les risques d infections sur cathéter (infection nosocomiale) - L antiseptique à utiliser pour toutes les étapes est la chlorhexidine alcoolique : pose, pansement, manipulation des robinets - Le choix du site et la procédure de préparation des lignes sont différents suivant le contexte de la pose du KTA : o Contexte d urgence (aire d accueil, KT d urgence en réa ou au réveil) : le KTA est posé par voie fémorale, la ligne de perfusion est préparée par l IDE o Contexte non urgent : le KTA est posé par voie radiale le plus souvent, la ligne de perfusion est préparée par le médecin avant l insertion du KTA - On n utilise que les KTA 5F court pour le KT fémoral, et 4F court pour le KT radial - On peut choisir la voie fémorale pour un KTA dans un contexte non urgent (Matériel PICCO ) - Le pansement du KTA se fait tous les 2 jours avec de la chlorhexidine alcoolique non colorée - Tout pansement souillé ou décollé doit être refait immédiatement - Cas particulier du désilet artériel (après artériographie) : o Il doit être relié à une tête de pression et monitoré o Le retrait est un geste médical qui nécessite une compression de 10 à 15 minutes 3

4 POSE DU KTA : contexte urgent voie fémorale I/ Définition et objectifs : - La pose du le cathéter artériel est un acte médical - Il permet une surveillance continue de la pression artérielle du patient, une mesure de la variation de la pression pulsée (VPP = monitorage de la volémie), et un accès pour les prélèvements sanguins artériels - Certains cathéters placés en fémoral permettent un monitorage hémodynamique (matériel PICCO ) : voir fiche technique spécifique - Décret du 29/07/04 relatif aux parties IV et V du code de la santé publique, relatif aux actes professionnels et à l exercice de la profession d infirmière II/ Matériel : - 1 protection (type carré bleu) à mettre sous le membre concerné,à l endroit de la ponction - 1 boite pour objets piquants /tranchants - 1 casaque stérile - 2 masques chirurgicaux - 2 charlottes - 1 paire de gants stériles (2 paires pour patients à risque de contamination) - 1 brosse bétadinée - 1 rouleau d Elastoplast pour immobiliser le membre pendant la pose du cathéter - 5 paquets de 5 compresses stériles - 1 flacon de chlorhexidine moussante type Hibiscrub - 2 pipettes de sérum physiologique - 1 flacon de chlorhexidine alcoolique à 0,5% et son colorant (type Hibitane ) - 1 champ de table - 1 champ adhésif transparent troué grand modèle - Matériel pour anesthésie locale si nécessaire (1 flacon de xylocaïne à 1% non adrénalinée, 1 aiguille intramusculaire, 1 seringue de 10 ml) - Un cathéter artériel 5F court - 1 kit de suture - 1 fil à suture type ethicrin 2 /0 aiguille courbe - 1 pansement type Mépore (taille 5x5 cm) - 1 pansement type Tégaderm (taille 10x12 cm) - 1 tondeuse - 1 cable pour le monitorage 4

5 III/ Préparation : - Prévenir le patient du geste à venir et de l inconfort qui y sera lié - Installer le patient dans un lit propre - Mettre une protection (type carré bleu) sous le patient - Effectuer si besoin un rasage à l aide d une tondeuse (pas de rasage mécanique) - Installer la paume du patient vers le haut en l immobilisant avec une bande d Elastoplast pour un KTA radial - Installer la jambe du patient en légère abduction pour un KTA fémoral - Pratiquer une première asepsie de la zone concernée à l aide des compresses stériles imbibées d un savon antiseptique type Hibiscrub - Rincer à l aide de compresses stériles imbibées de sérum physiologique - Sécher à l aide de compresses stériles - L IDE raccorde de manière stérile le kit de pression à la poche de serum physiologique, insère la poche dans un manchon qui est gonflé jusqu à 300 mmhg et purge l ensemble du système sans laisser d air IV/ Déroulement : - Mettre la charlotte et le masque - Préparer le flacon de chlorhexidine alcoolique (Hibitane ) : verser le contenu du flacon de colorant dans celui de chlorhexidine alcoolique - Imbiber des compresses stériles avec l Hibitane - Nettoyage antiseptique large du point de ponction avec les compresses imbibées (cercle élargi à partir du point de ponction) - L'IDE assiste le médecin - Lavage des mains du médecin (SHA) qui met masque et charlotte - Lavage chirurgical des mains du médecin à la brosse bétadinée - Habiller stérilement le médecin (casaque, gants) - Le médecin désinfecte la peau du patient avec des compresses stériles imbibées d Hibitane - Le médecin pose le champ stérile troué adhésif transparent sur la zone de ponction - Le médecin effectue une nouvelle désinfection cutanée avec des compresses stériles imbibées d Hibitane - Le médecin pratique l anesthésie locale si nécessaire - Le médecin pose le KTA 5

6 - Le médecin effectue le branchement du kit de pression et purge le cathéter avec la ligne de pression préalablement montée et purgée par l IDE - Vérification du monitorage : vérifier que la courbe est correcte, effectuer le zéro de pression (cf fiche technique «zéro artère») - Le médecin nettoie la zone de ponction avec des compresses imbibées de chlorhexidine alcoolique non colorée - Le médecin pose les pansements type Mépore puis Tégaderm au niveau du point de ponction en veillant à ne pas couder le cathéter. Il peut être amené en fonction des conditions locales à faire un pansement en porte-feuille qui nécessite 2 Tégaderm - Jeter l'habillage et le matériel - Réinstaller le patient - Se laver les mains (l'ide et le médecin) : SHA - Noter sur la feuille de surveillance quotidienne le type de KTA, le n de gauge, et le site de pose - Noter le soin sur la pancarte mensuelle (type, site, date) V/ Complications : - Hématome au point de ponction : il peut y avoir nécessité de comprimer le point de ponction après la pose, manuellement puis avec un sac de sable (risque de survenue d un hématome en profondeur) VI/ Surveillance : - Point de ponction : vérifier les signes locaux d inflammation ou d infection, l absence de saignement, d induration - S assurer que le KTA est bien toléré (chaleur et coloration des extrémités) - Vérifier que le pansement reste propre et occlusif - Vérifier la courbe et faire le zéro une fois par équipe et après chaque prélèvement - Purge parfaite après chaque prélèvement 6

7 POSE DU KTA : contexte non urgent voie radiale ou fémorale I/ Définition et objectifs : - La pose du le cathéter artériel est un acte médical - Il permet une surveillance continue de la pression artérielle du patient, une mesure de la variation de la pression pulsée (VPP = monitorage de la volémie), et un accès pour les prélèvements sanguins artériels - Certains cathéters placés en fémoral permettent un monitorage hémodynamique (matériel PICCO ) - Décret du 29/07/04 relatif aux parties IV et V du code de la santé publique, relatif aux actes professionnels et à l exercice de la profession d infirmière II/ Matériel : - 1 protection (type carré bleu) à mettre sous le membre concerné,à l endroit de la ponction - 1 boite pour objets piquants /tranchants - 1 casaque stérile - 2 masques chirurgicaux - 2 charlottes - 1 paire de gants stériles (2 paires pour patients à risque de contamination) - 1 brosse bétadinée - 1 rouleau d Elastoplast pour immobiliser le membre pendant la pose du cathéter - 5 paquets de 5 compresses stériles - 1 flacon de chlorhexidine moussante type Hibiscrub - 2 pipettes de sérum physiologique - 1 flacon de chlorhexidine alcoolique à 0,5% et son colorant (type Hibitane ) - 1 champ de table - 1 champ adhésif transparent troué grand modèle - Matériel pour anesthésie locale si nécessaire (1 flacon de xylocaïne à 1% non adrénalinée, 1 aiguille intramusculaire, 1 seringue de 10 ml) - Un cathéter artériel type 4F court pour une ponction radiale, ou un cathéter 5F court pour une ponction fémorale - 1 kit de pression avec le protège robinet correspondant - 1 poche de sérum physiologique injectable de 500 ml - 1poche de pression - 1 kit de suture 7

8 - 1 fil à suture type ethicrin 2 /0 aiguille courbe - 1 pansement type Mépore (taille 5x5 cm) - 1 pansement type Tégaderm (taille 10x12 cm) - 1 tondeuse - 1 cable pour le monitorage III/ Préparation : - Prévenir le patient du geste à venir et de l inconfort qui y sera lié - Installer le patient dans un lit propre - Mettre une protection (type carré bleu) sous le patient - Effectuer si besoin un rasage à l aide d une tondeuse (pas de rasage mécanique) - Installer la paume du patient vers le haut en l immobilisant avec une bande d Elastoplast pour un KTA radial - Installer la jambe du patient en légère abduction pour un KTA fémoral - Pratiquer une première asepsie de la zone concernée à l aide des compresses stériles imbibées d un savon antiseptique type Hibiscrub - Rincer à l aide de compresses stériles imbibées de sérum physiologique - Sécher à l aide de compresses stériles IV/ Déroulement : - Mettre la charlotte et le masque - Préparer le flacon de chlorhexidine alcoolique (Hibitane ) : verser le contenu du flacon de colorant dans celui de chlorhexidine alcoolique - Imbiber des compresses stériles avec l Hibitane - Nettoyage antiseptique large du point de ponction avec les compresses imbibées (cercle élargi à partir du point de ponction) - L'IDE assiste le médecin - Lavage des mains du médecin (SHA) qui met masque et charlotte - Lavage chirurgical des mains du médecin à la brosse bétadinée - Habiller stérilement le médecin (casaque, gants) - Donner le champ de table au médecin qui l'installe sur la table - Déposer stérilement le matériel nécessaire à la perfusion de la ligne du KTA sur la table - Le médecin prépare stérilement la ligne de pression et la purge - Le médecin tend la poche de serum physiologique raccordée à la ligne de pression à l IDE - L IDE insère la poche dans le manchon - L IDE gonfle le manchon jusqu à 300 mmhg 8

9 - Le médecin purge soigneusement la ligne de pression - Le médecin désinfecte la peau du patient avec des compresses stériles imbibées d Hibitane - Le médecin change de gants stériles - Le médecin pose le champ stérile troué adhésif transparent sur la zone de ponction - Le médecin effectue une nouvelle désinfection cutanée avec des compresses stériles imbibées d Hibitane - Le médecin pratique l anesthésie locale si nécessaire - Le médecin pose le KTA - Le médecin effectue le branchement du kit de pression et purge le cathéter - Vérification du monitorage : vérifier que la courbe est correcte, effectuer le zéro de pression (cf fiche technique «zéro artère») - Le médecin nettoie la zone de ponction avec des compresses imbibées de chlorhexidine alcoolique non colorée - Le médecin pose les pansements type Mépore puis Tégaderm au niveau du point de ponction en veillant à ne pas couder le cathéter. Il peut être amené en fonction des conditions locales à faire un pansement en porte-feuille qui nécessite 2 Tégaderm - Jeter l'habillage et le matériel - Réinstaller le patient - Se laver les mains (l'ide et le médecin) : SHA - Noter : le type de KTA, le site et la date de pose sur la feuille de surveillance quotidienne - Noter le soin sur la pancarte mensuelle V/ Complications : - Hématome au point de ponction : il peut y avoir nécessité de comprimer le point de ponction après la pose, manuellement puis avec un sac de sable (risque de survenue d un hématome en profondeur) VI/ Surveillance : - Point de ponction : vérifier les signes locaux d inflammation ou d infection, l absence de saignement, d induration - S assurer que le KTA est bien toléré (chaleur et coloration des extrémités) - Vérifier que le pansement reste propre et occlusif - Vérifier la courbe et faire le zéro une fois par équipe et après chaque prélèvement - Manipulation des robinets avec des compresses imbibées de chlorhexidine alcoolique - Purge parfaite après chaque prélèvement 9

10 I/ Définition : PANSEMENT DE KTA - Décret du 29/07/04 relatif aux parties IV et V du code de la santé publique, relatif aux actes professionnels et à l exercice de la profession d infirmière II/ Objectif : - Exécuter le soin dans les conditions d asepsie rigoureuse afin d éviter le risque infectieux chez un patient porteur de KTA III/ Recommandations : - Le premier pansement sera effectué 24 heures après la pose du KTA - Il sera, ensuite, réalisé toute les 48 heures, ou avant si souillure ou décollement du pansement - Il n y pas de changement de ligne possible. IV/ Matériel : - 1 masque - 1 charlotte - 1 masque pour le patient non intubé - 1 paire de gants stériles - 3 paquets de cinq compresses - 1 flacon d Hibiscrub - 1 flacon de chlorhexidine alcoolique 0,5% (sans colorant) - 1 pansement adhésif transparent type Tegaderm - 2 pipettes de serum physiologique - 1 paire de gants non stérile VI/ Déroulement : - Prévenir le patient - Installer la main du patient paume vers le haut sur l adaptable en le maintenant avec de l Élastoplast pour un KTA radial - Mettre une paire de gants non stérile - Retirer le pansement en place 10

11 - Oter ses gants et les jeter - Préparer son matériel - Mettre une paire de gants stériles - Nettoyer le point de ponction avec un savon antiseptique type Hibiscrub - Rincer à l aide de compresses imbibées de sérum physiologique - Sécher à l aide de compresses - Procéder à l antisepsie du site du KTA avec des compresses imbibées de chlorhexidine alcoolique à 0,5% (du centre vers l extérieur) en passant une seule fois avec la même compresse - Vérifier l état cutané du point de ponction et dépister l apparition de signes inflammatoires et infectieux (rougeur, écoulement) - Poser le pansement adhésif transparent type Tegaderm en l étirant et en veillant à ne pas couder le KTA - Réinstaller le patient - Jeter l habillage et le matériel dans la poubelle adéquate - Noter le pansement sur la feuille de surveillance quotidienne ainsi que vos observations (aspect du point de ponction) - Noter le soin sur la pancarte mensuelle 11

12 SURVEILLANCE DU KTA - La surveillance d un KTA permet de dépister les signes locaux indicateurs d infection et de relever des constantes en adéquation avec l état du patient - Dépistage quotidien et au moins une fois par équipe - Rechercher les signes locaux d infection - Faire un zéro d artère une fois par équipe et après chaque prélèvement sur KTA 12

13 MISE À ZÉRO DE LA TÊTE DE PRESSION - Mettre en contact la tête de pression de l artère avec l'air atmosphérique en fermant le robinet côté patient et en retirant le bouchon (même si il est troué) - Entrer dans le menu du moniteur (configuration module) et sélectionner le module de pression - Sélectionner la mise à zéro de l artère proposée par le moniteur - Le moniteur indique que la mise à zéro est terminée, reboucher le robinet et remettre la tête de pression en contact avec l artère du patient - Vérifier la bonne qualité de la courbe de pression - Vérifier le gonflage du manchon de pression à 300 mmhg 13

14 PRÉLÈVEMENT SUR LE KTA MATÉRIEL - 1 paire de gants non stériles - 1 paquet de 2 compresses stériles - 1 flacon de chlorhexidine alcolique à 0,5% - 1 bouchon stérile - 1 vacutainer - 1 adaptateur (aiguille) - les tubes de prélèvement en fonction des bilans prescrits - 1 tube ou 1 seringue (5 ml) pour la purge DÉROULEMENT - Mettre les gants - Retirer le bouchon du robinet proximal du KTA à l aide d une des compresses imbibée de chlorhexidine alcoolique - Adapter le vacutainer - Avec la compresse, fermer le robinet côté sérum (l ouvrir côté patient) - Adapter le tube de purge ou la seringue puis effectuer les prélèvements prescrits - Purger la tubulure du KTA - Purger le robinet du KTA dans la deuxième compresse - Effectuer la mise à zéro de la tête de pression (cf fiche technique) 14

15 I/ Définition : RETRAIT DU KTA - Retrait du KTA soit pour une suspicion d infection, parce qu il n y plus d indication à un monitorage en continu, soit parce qu il est obstrué. - Le retrait d un désilet d artériographie (embolisation d anévrysme ou d une lésion hémorragique) est un geste médical. II/ Objectif : - Assurer le bon développement de toutes les étapes afin de permettre une interprétation fiable du résultat bactériologique - Eviter la constitution d un hématome au point de ponction - III/ Recommandations : - Doit se faire avec une aide - Expliquer le soin au patient - IV/ Matériel : - 2 masques - 2 charlottes - 1 paire de gants stériles - 1 paire de gants non stériles - 2 bistouris n 15 et/ou 1 paire de ciseaux stériles - 1 tube de bactério (tube sec stérile) - 4 paquets de 5 compresses stériles - 1 flacon de chlorhexidine alcoolique à 0,5% (non colorée) - 1 pansement type Mepore - 1 flacon d Hibiscrub - 2 pipettes de serum physiologique V/ Déroulement: - Installer la main du patient paume vers le haut sur l adaptable et la maintenir avec de l Elastoplast pour un KTA radial - Mettre les gants non stériles - Retirer le pansement occlusif 15

16 - Mettre les gants stériles - Nettoyer le point de ponction avec un savon antiseptique type Hibiscrub - Rincer à l aide de compresses imbibées de sérum physiologique - Sécher à l aide de compresses - Enlever tout dépôt de sang adhérent au KTA - Procéder à l antisepsie du site du KTA (du centre vers l extérieur) avec des compresses imbibées de chlorhexidine alcoolique à 0,5% en passant une seule fois avec la même compresse - L aide présente à l IDE des compresses stériles et 1 bistouri 15 - Pratiquer l ablation des fils de fixation du KTA sans destériliser ses gants (KTA maintenu avec une compresse stérile) - Jeter le premier bistouri dans la boite à objets souillés - L aide présente à l IDE des compresses stériles - Pratiquer l ablation du KTA d une main et de l autre main comprimer le point de ponction avec les compresses stériles - L aide présente à l IDE un tube à bactério ouvert - Introduire l extrémité du KTA dans le tube - L aide sectionne au moins 1 cm du KTA avec le deuxième bistouri 15 - L aide referme le tube de batério - Comprimer le point de ponction jusqu à l arrêt du saignement - Désinfecter le point de ponction à la chlorhexidine alcoolique à 0,5% (non colorée) - Mettre en place un pansement sec et compressif - Jeter le matériel et l habillage - Réinstaller le patient - Noter le soin sur la pancarte quotidienne et la pancarte mensuelle - DECT coursier (14556) pour le transport au laboratoire de bactériologie 16

17 GROUPE DE TRAVAIL IDE - Marie Dethyre - Émilie Dufaye - Sylvie Hanzard - Cécile Lawson - Corinne Merchez - Nora Thonet MÉDECIN - PE Leblanc CADRE - Véronique Allain BIBLIOGRAPHIE - Hygiène des mains : guide de bonne pratique CCLIN Paris Nord Quels sont les soins en réanimation qui réduisent l incidence et les complications des infections nosocomiales? in MAPAR Les antiseptiques en anesthésie-réanimation. in MAPAR

LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC)

LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC) Hôpital de Bicêtre Département d Anesthésie-Réanimation LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC) 1 SOMMAIRE Points essentiels... 3 Définitions et généralités... 4 Pose du KTC dans un contexte urgent... 6 Pose

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique»

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» Anne-Marie Béduchaud Responsable Hygiène gestion du risque Polyclinique de Poitiers/Clinique Saint Charles/HAD 18032015 Qu est ce

Plus en détail

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central.

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central. Page : 1/7 Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central DESTINATAIRES - Cadres de santé - Pharmacie Centrale et Pharmacies d'etablissement - Tous les destinataires des classeurs CLIN - Tous les médecins

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

Utilisation d'une chambre implantable

Utilisation d'une chambre implantable Utilisation d'une chambre implantable Prévention des infections associées aux soins Référence BM : Ref. Service : Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de page : 11 1. OBJET Eviter

Plus en détail

Utilisation d un cathéter veineux central de type «Picc Line» chez l adulte

Utilisation d un cathéter veineux central de type «Picc Line» chez l adulte Utilisation d un cathéter veineux central de type «Picc Line» chez l adulte Référence BM :#Référence unique# Ref. Service :#Référence autre##référence client# Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE

Plus en détail

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Pourquoi faut-il un KTC? Capital veineux périphérique pauvre Durée de perfusion longue : réanimation, antibiothérapie,

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux

Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux Monica Attinger- Claire-Lyse Dumas - Corinne Vandenbulcke Forum HH - 8 avril 2008 I - Généralités Dispositifs à disposition Pré requis : matériel

Plus en détail

Advanced PICC Placement

Advanced PICC Placement LES PICC S Advanced PICC Placement Debbie Elder RN CRNI Clinical Consultant Bard Access Systems EMILIE GRANJARD Sales Product Specialist BARD 06 20 29 43 61 Emilie.granjard@crbard.com www.bardfrance.com

Plus en détail

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie IX ème Journée Régionale de Prévention des Infections Liées aux Soins 14 avril 2011 Cathéter central inséré par voie périphérique Ch. Gorge, Ch. Gray, S. Leroy CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre

Plus en détail

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Sommaire I- Préambule II- Cas de Mme B III- Education du patient IV- Suivi à domicile V-Conclusion I.Préambule

Plus en détail

Voie Veineuse Centrale

Voie Veineuse Centrale Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 1/9 Rédaction : S. Marmilloud (IDET) Vérification : IDE V. Labat Approbation : Dr C. Santre 1 But Ce document décrit la procédure de mise en place et la surveillance

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE BPA-PEC1012VVP Version validée le 09/12/2010 CIBLE(S) Infirmier(e)s Diplômé(e)s d Etat (IDE), médecins, manipulateurs en électroradiologie lors de l injection

Plus en détail

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE PR SPI 01 Page 1 sur 9 Indice de révision 03 GESTION DES CHAMBRES A CATHETER IMPLANTABLE Date d application : 25 MARS 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les recommandations d utilisation

Plus en détail

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC Soins d hygiène D. GRAU, S. BOMMART, S PARER, Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier E. BOUDOT, ARLIN Languedoc Roussillon Septembre

Plus en détail

Le savoir faire hospitalier au service du domicile

Le savoir faire hospitalier au service du domicile 5 Sets de soins HANDYSET Le savoir faire hospitalier au service du domicile Les plus HANDYSET : Protocole hospitalier : des sets pensés pour le domicile avec la rigueur de l hôpital Gants sans Latex, ni

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

Le cathéter artériel

Le cathéter artériel Le cathéter artériel Définition Le KTA permet le monitorage de la pression artérielle sanglante en continu de manière invasive. C est l introduction par voie transcutanée d un cathéter dans une artère

Plus en détail

Pose d une PICC Line: technique et intérêts

Pose d une PICC Line: technique et intérêts Journée Scientifique CCLIN-Est/ARLIN Pose d une PICC Line: technique et intérêts Romaric LOFFROY Département de Radiologie Diagnostique et Thérapeutique CHU Bocage Central Dijon Introduction PICC : - Peripheral

Plus en détail

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité

Plus en détail

L administration du facteur de coagulation à domicile

L administration du facteur de coagulation à domicile L administration du facteur de coagulation à domicile la voie périphérique Guide à l usage des patients et des parents d enfants hémophiles Sommaire Introduction : Qu est-ce que l abord veineux périphérique?

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

Étapes préexécutoires

Étapes préexécutoires Ponction veineuse Rassembler le matériel: Aiguille à prélèvements multiples ou microperfuseur à ailette (calibre 20 ou 21) Barillet Tubes de prélèvement Gants non stériles Garrot Tampons d alcool Ruban

Plus en détail

Installation d un cathéter veineux court périphérique

Installation d un cathéter veineux court périphérique Installation d un cathéter veineux court périphérique Étapes préexécutoires Un garrot Tampons d alcool Cathéters veineux de différents calibres Piqué jetable Gants non stériles Pellicules transparentes

Plus en détail

Bonnes Pratiques d injection intra vitréenne (IVT)

Bonnes Pratiques d injection intra vitréenne (IVT) Sommaire Recommandations MAP Bonnes Pratiques d injection intra vitréenne (IVT) Messages clés L injection intra vitréenne doit être réalisée par un ophtalmologiste expérimenté. Elle doit être réalisée

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

EN PRATIQUE, C EST QUOI L ANALYSE DE SCENARIO? Chantal Mercier infirmière hygiéniste ULIN-janvier 2015-FDP08

EN PRATIQUE, C EST QUOI L ANALYSE DE SCENARIO? Chantal Mercier infirmière hygiéniste ULIN-janvier 2015-FDP08 EN PRATIQUE, C EST QUOI L ANALYSE DE SCENARIO? Chantal Mercier infirmière hygiéniste 1 Sommaire 1. Planter le décor : CH Valenciennes 2. Flash back sur le contexte national et les recommandations des instances

Plus en détail

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie Le chariot d urgences Qu est ce que le chariot d urgences Chariot mobile utilisé pour la prise en charge vitale

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL SMUR de Saint Germain en Laye 27 décembre 2001 Définition Le cathétérisme artériel permet la mesure et la surveillance en continue de la pression artérielle du patient.

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

Désobstruction d un site veineux implantable

Désobstruction d un site veineux implantable Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 6 Désobstruction d un site veineux implantable 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC 3M MC Directives d application et de retrait Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC Simples. Fiables. Réputés. Pansements de transparente Tegaderm

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire Page : 1/7 SOMMAIRE : Page de Garde :... 1-2 Logigramme principal (Logigramme) :... 3 Toilette Hygiénique (Logigramme) :... 4 Toilette Antiseptique (Logigramme) :... 5 Pose de la sonde (Logigramme) :...

Plus en détail

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital :

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : PICC LINE Livret d information, de suivi et de surveillance Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : Infirmier(ère) du domicile : Un cathéter PICC Line a

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI

RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI OBJECTIFS de la formation Rappels de formation Prévenir les complications infectieuses les risques d obstruction ou de rupture du cathéter les AES Faciliter

Plus en détail

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE ARLIN Aquitaine Journée des Correspondants en Hygiène 28 mai 2015 Recommandations pour la prévention des infections dans les

Plus en détail

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Le personnel de laboratoire travaillant en contact avec des agents infectieux peut contracter des infections par le biais

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

Tableau récapitulatif

Tableau récapitulatif Tableau récapitulatif Définition spécifique Injection intra dermique Injection sous cutanée Injection intra musculaire Injection intra veineuse Introduction d une solution concentrée Introduction d une

Plus en détail

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VOIE VEINEUSE PÉRIPHÉRIQUERIQUE Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Préparation du matériel Pose d une d voie veineuse périphp riphériquerique Retrait

Plus en détail

CATHETER ARTERIEL. Classeur protocoles. Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter artériel, ainsi que son ablation.

CATHETER ARTERIEL. Classeur protocoles. Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter artériel, ainsi que son ablation. 31/10/2007 Page 1/8 Rédaction : F. Maniglier - S.Marmilloud (IDE) Vérification : JB Chable (IDE) Approbation : Dr C. Santre 1 BUT Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter

Plus en détail

AEROSOLS NON MEDICAMENTEUX ET OXYGENOTHERAPIE MOD 3: LES SOINS PROMOTION VAN GOGH 2015-2016 Novembre 2015 S. L ENFANT Que savez-vous? IFAS ST QUENTIN 2 IFAS ST QUENTIN 3 SOMMAIRE Aérosols non médicamenteux

Plus en détail

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs.

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs. Direction des Soins Faculté de Médecine SEMINAIRE INTERACTIF - GESTES TECHNIQUES 3 Principes de base de préparation d injections, Injections intra dermiques (ID) et sous cutanées (SC) chez l adulte et

Plus en détail

Démarche qualité : prise en charge d un patient en dialyse péritonéale

Démarche qualité : prise en charge d un patient en dialyse péritonéale Démarche qualité : prise en charge d un patient en dialyse péritonéale C. ADRIAN (IDE), C. GASQUET (Surveillante), G. VENTURINI (IDE) - Service de Néphrologie - CHU - 30 - NÎMES DÉMARCHE QUALITÉ AU CHU

Plus en détail

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C.

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. BURTIN Introduction Hygiène : Normes et réglementation (1) Hôpitaux Chapitre

Plus en détail

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits)

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits) Infections liées aux soins Guide de prévention (extraits) Technique du lavage des mains Mouiller Savonner Rincer Sécher par tamponnement Fermer le robinet avec l essuie-mains Indications du lavage des

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

DÉRIVATION VENTRICULAIRE EXTERNE (DVE)

DÉRIVATION VENTRICULAIRE EXTERNE (DVE) Hôpital de Bicêtre Département d Anesthésie-Réanimation Service de Neurochirurgie DÉRIVATION VENTRICULAIRE EXTERNE (DVE) Mise à jour 2008 1 SOMMAIRE Points essentiels...3 Définitions et généralités...4

Plus en détail

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%)

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%) Les établissements participant Inter-région ord 200 Résultats 200, inter-région ord 4 AES dans 9 établissements ord Pas de Calais 2 Régions Hte orm. Pic. 8 Ile de France 9 Statut de l'établissement Privé

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Destinataires. Sommaire

Destinataires. Sommaire Destinataires Pour application : préleveurs Pour information : tout le personnel du laboratoire Mode de diffusion Papier Informatique Modalité de diffusion Messagerie Classeur dans les box de prélèvements

Plus en détail

Abords vasculaires aux urgences. du CHU de NANTES

Abords vasculaires aux urgences. du CHU de NANTES Abords vasculaires aux urgences du CHU de NANTES Le cathéter veineux court périphérique : pose et suivi Mémoire DUHEI 2002 Alain CHAMPAIN EOHH 1 La pose d un cathéter court est: Le soin technique le plus

Plus en détail

AVIS 14 décembre 2011

AVIS 14 décembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2011 BIORGASEPT 0,5%, solution pour application cutanée Flacon de 250 ml (CIP : 360 430-7) Laboratoires BAILLEUL-BIORGA DCI Code ATC (libellé) Conditions

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

PICC line. Dr Khalil Jabbour. Département d Anesthésie Réanimation. Hôtel-Dieu de France

PICC line. Dr Khalil Jabbour. Département d Anesthésie Réanimation. Hôtel-Dieu de France + PICC line Dr Khalil Jabbour Département d Anesthésie Réanimation Hôtel-Dieu de France + + Introduction PICC line : Peripherally Inserted Central Catheter Depuis le début des années 90, largement utilises

Plus en détail

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016 HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un myélogramme Code : PRA-MO-PRLTMYELO Version n 04 Date d'application : 07/01/2016 Page : 1 / 7 VERSION COMMENTAIRE

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

Bonne pratique de soins en maternité

Bonne pratique de soins en maternité Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Bonne pratique de soins en maternité de la salle d accouchement à la pouponnière Prévention du risque

Plus en détail

Généralités sur les injections

Généralités sur les injections Généralités sur les injections UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX Promotion 2014-2017 1 Plan 1- Principes à

Plus en détail

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables Contexte 1/3 2005 Fiche technique pour la pose des CCI Contexte 2/3 2005 Fiche de Reco. pour la prévention du RI associé aux manipulations

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

Michèle BRID (Cadre de santé IBODE) Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Michèle BRID (Cadre de santé IBODE) Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Hygiène périp ri-opératoire Michèle BRID (Cadre de santé IBODE) Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Prévention Architecture des blocs opératoires Traitement de l air Procédures de comportement Désinfection

Plus en détail

PROTECTION CONCERNANT LES RISQUES BIOLOGIQUES «DÉCLIC AVANT QUE ÇA PIQUE»

PROTECTION CONCERNANT LES RISQUES BIOLOGIQUES «DÉCLIC AVANT QUE ÇA PIQUE» PROTECTION CONCERNANT LES RISQUES BIOLOGIQUES «DÉCLIC AVANT QUE ÇA PIQUE» Josée e Allard et Sandra Hulmann Enseignantes à l École des métiers des Faubourgs-de-Montréal de la Commission scolaire de Montréal

Plus en détail

CHARIOT D URGENCE. Service des urgences

CHARIOT D URGENCE. Service des urgences CHARIOT D URGENCE Dr. BOUIDA.W Service des urgences EPS.F.B.MONASTIR CHARIOT D URGENCE Introduction : l'urgence ne se résume pas au simple arrêt cardio-respiratoire (le plus «facile» à gérer). Les autres

Plus en détail

REALISATION D UN PRELEVEMENT D HEMOCULTURES CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE À DOMICILE

REALISATION D UN PRELEVEMENT D HEMOCULTURES CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE À DOMICILE 1- OBJET L objet de ce protocole est de permettre le prélèvement de sang en vue de la recherche de germes en évitant une contamination extrinsèque. 2- DOCUMENTS DE REFERENCE Décret n 2004-802 du 29 juillet

Plus en détail

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX Daniel BLOC PH hygiéniste CHU de Tours Tout soin délivré est à risque de complication infectieuse mais la fréquence

Plus en détail

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire.

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament CINRYZE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Médecine préventive CdG 44. La trousse à pharmacie

Médecine préventive CdG 44. La trousse à pharmacie Médecine préventive CdG 44 La trousse à pharmacie Cette trousse est destinée aux agents de la collectivité Différents modèles peuvent être proposés : - Trousse simple ou coffre à poignée - Armoire murale

Plus en détail

Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V.

Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V. Procédure n 5 Indice n 0 Page 1/2 Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V. Flash Date de mise en application

Plus en détail

Torse Chester. Pour l entraînement aux soins à apporter aux cathéters centraux à demeure. Mode d emploi

Torse Chester. Pour l entraînement aux soins à apporter aux cathéters centraux à demeure. Mode d emploi Torse Chester Pour l entraînement aux soins à apporter aux cathéters centraux à demeure Mode d emploi 1 Merci d avoir choisi le Torse Chester pour vos formations. Le Torse Chester permet aux médecins et

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

Gants sous surveillance

Gants sous surveillance Gants sous surveillance Atelier «Rencontre avec l Expert» Monique Bourjault, Béatrice Croze, Christia Gheno XXIII e congrès national Société Française d Hygiène Hospitalière Lille 6 juin 2012 20/06/2012

Plus en détail

Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux

Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux Comité de lutte contre la douleur Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux Référence : CLUD 34 Version

Plus en détail

Protocole de préparation des diffuseurs portables à destination des infirmiers libéraux dans la mucoviscidose

Protocole de préparation des diffuseurs portables à destination des infirmiers libéraux dans la mucoviscidose XXXVII èmes Journées d Hygiène Hospitalièreet de Prévention des Infections Nosocomiales Palais de la Musique et des Congrès Strasbourg 11 et 12 décembre 2014 Protocole de préparation des diffuseurs portables

Plus en détail

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Rédaction : BLETTNER.C

Plus en détail

Prélèvements d'eau de rinçage des laveurs-désinfecteurs des endoscopes souples (LD) AdaptaScope WD 440

Prélèvements d'eau de rinçage des laveurs-désinfecteurs des endoscopes souples (LD) AdaptaScope WD 440 Prélèvements d'eau de rinçage des laveurs-désinfecteurs des endoscopes souples (LD) AdaptaScope WD 440 RESPONSABILITÉS Service concerné : Fonctions concernées: Centre d Endoscopie ICS, ICUS du Centre d'endoscopie

Plus en détail

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : Ref. Service : Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure à pour

Plus en détail

Intégration en soins critiques

Intégration en soins critiques Intégration en soins critiques Compétences à développer Cathéters veineux centraux Révisé par: Wendy Camacho, conseillère en soins infirmiers Caty Dallaire, conseillère en soins infirmiers Chantal Lévesque,

Plus en détail

Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques

Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques 1.1. Base légale Au Grand-Duché de Luxembourg, l infirmier/ière à le droit de réaliser le sondage vésical sur prescription médicale en dehors de la présence

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE

LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE MÉMO E-UNIVERSITÉ HOMEPERF 2012 HYGIÈNE DES MAINS LES «INCONTOURNABLES» DE L HYGIÈNE DES MAINS > Manches courtes ou relevées > Mains et poignets sans bijoux

Plus en détail

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES Soins infirmiers COMPETENCE 4 Mettre en œuvre des actions à visée diagnostics et thérapeutiques Introduction Traitement en traumatologie majoritairement Quelques

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

Guide des transports. sanitaires. terrestres

Guide des transports. sanitaires. terrestres Guide des transports sanitaires terrestres 1 Sommaire Présentation du métier d ambulancier... Pages 3 et 4 Règles et mesures d hygiène générales... Pages 5 à 7 Rappel sommaire de la réglementation... Page

Plus en détail

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains 1 INTRODUCTION Compliance à l hygiène des mains et sa qualité = largement tributaires : De la présence

Plus en détail

ReSOP. Accès Veineux. Voies Périphériques Voies Centrales

ReSOP. Accès Veineux. Voies Périphériques Voies Centrales ReSOP Accès Veineux Voies Périphériques Voies Centrales Voies Veineuses Périphériques Utilisées Au début de la maladie En cas de traitement bref, comportant des chimiothérapies non agressives pour les

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE

PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE Document réalisé par : Martine St-Amand, infirmière Céline Bolduc, inhalothérapeute Francine Paquin, conseillère en chirurgie France Faucher, infirmière Kathleen

Plus en détail