RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée"

Transcription

1 PC 3 Typologie des marchés et structures de la concurrence : théories et pratiques

2 RAPPELS : LE MARCHÉ Fonctionnement du marché Demande Préférences Ressources financières Prix du bien Demande = quantité qu un consommateur est prêt à acheter compte tenu du prix affiché Offre Coûts Degré de concurrence Offre = quantités qu une firme est prête à vendre pour un prix donné

3 RAPPELS : LE MARCHÉ Prix Demande P2 P1 D2 D1 Quantité demandée

4 RAPPELS : LE MARCHÉ Prix Offre P2 P1 O1 O2 Quantité offerte

5 RAPPELS : LE MARCHÉ La loi de l offre et de la demande Offre > demande Baisse des prix Demande > offre Augmentation des prix Les variations de prix corrigent les déséquilibres Prix d équilibre Égalise offre et demande

6 CONCEPTS DE BASE Les coûts totaux d une entreprise Fixes (CF) Variables (CV) Le coût moyen Coût total (CF+CV) divisé par les quantités produites Coût variable moyen Le coût marginal Variation du coût pour une unité supplémentaire produite La recette totale La recette moyenne par unité vendue La recette marginale : dernière unité vendue

7 LES COÛTS Coûts Coûts Courbe de coût fixe Courbe de coût variable Quantités produites Quantités produites

8 LES COÛTS Cm Coûts CM CVM Quantités produites

9 LA CONCURRENCE PURE ET PARFAITE Hypothèses du modèle Atomicité de l offre et de la demande Homogénéité des produits Libre entrée et sortie Transparence de prix Mobilité parfaite des facteurs Formation des prix L entreprise est preneuse de prix (price taker) Prix résultent de la confrontation de l offre et de la demande Le prix d équilibre égalise l offre à la demande

10 LA CONCURRENCE PURE ET PARFAITE Effet d une variation de l offre Effet d une variation de la demande Prix O1 O2 Prix D1 D2 O1 P1 P2 P2 D1 P1 0 Q1 Q2 Quantité 0 Q1 Q2 Quantité

11 LA CONCURRENCE PURE ET PARFAITE Équilibre du producteur à court terme Revenus totaux RT = P. Q Revenu moyen (RM) RM = RT/Q = P unitaire Revenu marginal (Rm) Rm = drt / dq Relation RM et Rm RM augmente, Rm > RM RM constant : Rm constant Entreprise price taker Quelle que soit Q, P est identique = P du marché RM constant Rm constant

12 LA CONCURRENCE PURE ET PARFAITE Demande adressée à la firme et demande du marché Firme «Price taker» Si P > P marché = ventes nulles Au prix du marché, elle peut vendre n importe quelle quantité P ne varie pas avec les quantités vendues par une firme Marché Prix du marché varie en fonction de la demande globale exprimée par tous les acheteurs

13 LA CONCURRENCE PURE ET PARFAITE Maximisation du profit L entreprise doit choisir la quantité qui maximise son profit Le prix est une contrainte, elle ne peut agir que sur ses coûts Les coûts unitaires varient avec les quantités On considère le coût marginal Tant qu il est décroissant, on augmente la production Lorsqu il est croissant, on produit tant que le coût marginal est inférieur au prix du marché Max ϖ = Rm = Cm

14 LA CONCURRENCE PURE ET PARFAITE P Cm CM Profit Cm RM = Rm P* CM* E E CM ELT X* Production

15 LA CONCURRENCE PURE ET PARFAITE P P0 Seuil de rentabilité Cm P1 P2 A CM B CVM X2 X1 X0 X Seuil de fermeture

16 EXERCICE Un marché avec 100 entreprises Entreprise représentative i a une fonction de production = Ci = 40 + Qi² Fonction de demande : Qd = * P Fonction d offre Cm = 2Qi Offre de la firme : P = Cm = 2Qi, donc Qi = P/2 Offre totale du marché : 100 *Qi = 100*P/2 = 50*P Équilibre du marché Qd = QM : P = 50.P = 13,33 On obtient les quantités échangées 13,333*50 = 666,66 Équilibre du producteur Chaque firme produit : Qi = P/2 = 6,666 Profit de la firme i = Q. (P-CM) CM = Ci/Qi = 40/Qi + Qi = 12,666 Profit de la firme i = 6,666 (13,33 12,666) = 4,466 Profit au niveau du marché = 446,6

17 EXERCICE En longue période P = CM = Cm Équilibre du producteur CM = 40/Qi + Qi = Cm = 2Qi 40/Qi = 2Qi Qi = Qi Qi = 6,324 Équilibre du marché P = Cm = 2 Qi = 12,648 A ce prix le profit est nul Quantités sur le marché = *12,648 = 735,2 Nombre de firmes 735,2 / 6,324 = 116,25

18 LE MONOPOLE Hypothèses Un seul producteur de bien Importantes barrières à l entrée Les autres hypothèses de la ccp sont compatibles Origines du monopole Monopole naturel Conditions techniques de production Monopole d innovation Monopole temporaire fruit de l innovation Monopole légal

19 LE MONOPOLE Pas différence entre la demande adressée à la firme et la demande du marché Détermination du prix Non fixé sur le marché Prix décroît avec les quantités produites Maximisation du profit ϖ > 0 si Rm > Cm Max ϖ : Rm = Cm

20 L ÉQUILIBRE DU MONOPOLE P Cm R C P* Pc Ec Em CM RM CM* Rm X* X Xc

21 EXERCICE Fonction de demande : *P Fonction de coût du monopole Cmo = 100 * Ci Cmo = 100 * (40 + Qi²) Cmo = (Qmo/100)² Coût moyen = ,01*Qmo Coût marginal : Cm=2*0,01*Qmo = 0,02 Qmo Recettes du monopole Recette moyenne = 100 P = 2000 Qd P = RM = 20 0,01*Qd = 20 *0,01Qmo Recette totale : RM *Qmo = 20 Qmo 0,01 Qmo Recette marginale = dérivée : Rm = 20 0,01 Équilibre du monopole Rm = Cm Rm = 20 0,02 Qmo = Cm = 0,02 Qmo Qmo = 20 /0,04 = 500 La production optimale est de 500, elle sera écoulée au prix = 20 0,01 Qmo = 15 On calcule le CM du monopole = 13 Le profit de monopole est donc de : Qmo (P-CM) = 500 * (15-13) = 1000

22 COMPARAISON DES 2 SYSTÈMES À COURT TERME Concurrence Monopole Quantité totale 666, Prix 13,33 15 Profit total 446,

23 CONCURRENCE IMPARFAITE : LE CARTEL Définition Ensemble de producteurs qui s entendent sur un marché donné pour réduire la quantité produite et / ou faire monter les prix Objectifs Réaliser un profit supérieur Moyens Fixation de quotas Répartition de la production entre les firmes Coûts du cartel Coûts de négociation Coûts de surveillance Coûts de punition Précarité du cartel

24 CONCURRENCE IMPARFAITE : CONCURRENCE MONOPOLISTIQUE Définition situation où un grand nombre d entreprises concurrentes acquièrent un pouvoir de monopole grâce à la différenciation de leurs produits Différenciation produit : facteur de monopole Incitation à ne pas se concurrencer par les prix Différenciation = produits non homogènes Techniques de différenciation Différenciation par le service Différenciation objective Différenciation subjective Équilibre à court terme Situation similaire à celle monopole

25 CONCURRENCE IMPARFAITE : L OLIGOPOLE Définition Situation où le nombre de producteurs est limité et où l action de chacun d entre eux influence celle des autres Volume de production d une firme influence la production totale Chaque firme considère la réaction des autres lorsqu elle fixe son volume de production Jeu stratégique entre les firmes qui essaient d influencer le niveau de production des autres Oligopole sans différenciation : concurrence à la Cournot Homogénéité : prix unique Le volume de production est stratégique Augmentation des quantités = augmentation globale des quantités Augmentation des quantités = accroissement de la part de marché Le dilemme du prisonnier

26 CONCURRENCE IMPARFAITE : L OLIGOPOLE Production de A Production de B Forte Faible Forte Faible

27 CONCURRENCE IMPARFAITE : L OLIGOPOLE Dilemme de l oligopole Si production de B faible, A incitée à fortement produire Gain de 10 au lieu de 7 Si production de B forte, A intérêt à produire beaucoup Gain de 5 au lieu de 0 Stratégie dominante pour A et idem pour B Stratégie optimale n est pas optimale d un point de vue collectif Incitation permanente à l entente

Exercice I. On considère un monopole sur un marché caractérisé par les données suivantes:

Exercice I. On considère un monopole sur un marché caractérisé par les données suivantes: TD n 7 OLIGOPOLE, STRATEGIES CONCURRENTIELLES ET THEORIE DES JEUX. Lecture obligatoire: Pindyck et Rubinfeld Chapitre pp. 493-56 et Chapitre 3 pp. 535-57 Exercice I. On considère un monopole sur un marché

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM Aurelia Tison, Anne-Sarah Chiambretto AMU, année 2013 1 La théorie du producteur (séances 1 à 4) La fonction de production : les facteurs

Plus en détail

Dans la représentation habituelle du problème de décision du consommateur, la démarche est la suivante :

Dans la représentation habituelle du problème de décision du consommateur, la démarche est la suivante : SURLUS DES CONSOMMATEURS ET SURLUS DES RODUCTUERS EFFICACITE DU MARCHE EN CONCURRENCE ARFAITE I- DEMANDE ET SURLUS DES CONSOMMATEURS. Dans la représentation habituelle du problème de décision du consommateur,

Plus en détail

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y 5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète Supposons désormais que la firme 2 connaît avec perfection la fonction de coût de la firme, mais que celle - ci en revanche est imparfaitement

Plus en détail

L Agent économique # 3. L entreprise. La production & les coûts à court terme. Remy Katshingu

L Agent économique # 3. L entreprise. La production & les coûts à court terme. Remy Katshingu L Agent économique # 3 L entreprise La production & les coûts à court terme Remy Katshingu 1 Objectifs d apprentissage : Intro: L entreprise: un système complexe ( voir notes de cours) 1. la fonction de

Plus en détail

L oligopole ESCP 2012 2103

L oligopole ESCP 2012 2103 Structures de marché L oligopole Anne Yvrande Billon ESCP 2012 2103 1 Plan du cours (1/2) 1. Introduction : qu est ce qu un oligopole? 2. L oligopole de Cournot 3. Le «paradoxe de Bertrand» 2 1. Introduction

Plus en détail

Cas 3 : Les décisions des entreprises

Cas 3 : Les décisions des entreprises Cas 3 : Les décisions des entreprises Comprendre les décisions des entreprises: - Choix des techniques et des facteurs de production (comment produire?) - Choix de production (combien produire?) - Choix

Plus en détail

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon N d anonymat : Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon Remarques générales : Dans l ensemble, les résultats sont assez décevants compte

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie - Licence Informatique 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatique et son Environnement Économique

Université Pierre et Marie Curie - Licence Informatique 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatique et son Environnement Économique Université Pierre et Marie Curie - Licence Informatiue 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatiue et son Environnement Économiue TD 5 : CORRIGE 1 Offre à court terme (en CPP) 1.1 La condition de maximisation

Plus en détail

Nicolas Laroche 2009-2010 nicolas.laroche@u_clermont1.fr. Introduction à la Microéconomie

Nicolas Laroche 2009-2010 nicolas.laroche@u_clermont1.fr. Introduction à la Microéconomie Nicolas Laroche 2009-2010 nicolas.laroche@u_clermont1.fr Introduction à la Microéconomie Introduction générale a- Définition de la science économique; Déf1: la science éco est l administration des ressources

Plus en détail

L oligopole ESCP 2012 2103

L oligopole ESCP 2012 2103 Structures de marché L oligopole Anne Yvrande Billon ESCP 2012 2103 1 Plan du cours (2/2) 1. Introduction : qu est ce qu un oligopole? 2. L oligopole de Cournot 3. Le «paradoxe de Bertrand» 4. Le modèle

Plus en détail

4. Offre et demande, les forces du marché

4. Offre et demande, les forces du marché 4. Offre et demande, les forces du marché Trois événements : a) Quand une vague de froid s abat sur l Espagne, le prix du jus d orange grimpe dans tous les supermarchés du pays. b) Quand la chaleur estivalle

Plus en détail

La concurrence imparfaite

La concurrence imparfaite M. Vujisic Page 1 29/01/2007 La concurrence imparfaite Le cadre de concurrence pure et parfaite est un modèle que l'on retrouve rarement dans la réalité. Dès qu'une des conditions de la concurrence pure

Plus en détail

Chapitre 3 Dans quelles circonstances les entreprises peuvent-elles exercer un pouvoir de marché?

Chapitre 3 Dans quelles circonstances les entreprises peuvent-elles exercer un pouvoir de marché? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 23 février 2015 à 16:02 Chapitre 3 Dans quelles circonstances les entreprises peuvent-elles exercer un pouvoir de marché? 1 Quelles sont les différentes structures

Plus en détail

Concurrence et marchés. Cours SEGF - ENPC 2004. Barrières à l entrée

Concurrence et marchés. Cours SEGF - ENPC 2004. Barrières à l entrée Concurrence et marchés Cours SEGF - ENPC 2004 Barrières à l entrée PLAN Barrières à l entrée définitions et oligopole naturel dissuasion / accomodation à l entrée: modèle de Stackelberg en quantités Stackelberg

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Question 1: Maxime, un consommateur rationnel, reçoit 1900 euros en t1 et 1210 euros en t2. Sa fonction d utilité

Plus en détail

Fiche 3.3 : Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils?

Fiche 3.3 : Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils? eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 3. La coordination par le marché Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 3.3 : Comment les marchés imparfaitement

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit PCI -TD _ Centres Resp et Profit_Correction CAS.doc 1 / 28 CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 1 NOTIONS

Plus en détail

LES STRATÉGIES DE PRIX

LES STRATÉGIES DE PRIX LES STRATÉGIES DE PRIX LES CONTRAINTES DE LA FIXATION DU PRIX Réactions psychologiques du consommateur Prix de la concurrence Impératifs de la rentabilité FONDEMENTS ET OBJECTIFS Les stratégies de prix

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1 Les instruments de la politique commerciale - tarifs: source de revenu et protection des industries nationales -pécifiques : montant fixe par unité de bien importé (exemple: 100 par voiture) -Ad-valorem:

Plus en détail

Concurrence imparfaite

Concurrence imparfaite Concurrence imparfaite 1. Le monopole 2. Concurrence monopolistique 3. Hotelling et Salop 4. Concurrence à la Cournot 5. Concurrence à la Bertrand 6. Concurrence à la Stackelberg Monopole Un monopole,

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

Chapitre 10 L organisation de la production

Chapitre 10 L organisation de la production Chapitre 10 L organisation de la production 1. L entreprise et ses problèmes économiques 2. L efficacité technique et l efficacité économique 3. L information et l organisation 4. Les marchés et l environnement

Plus en détail

Marchés oligopolistiques avec vente d un bien non homogène

Marchés oligopolistiques avec vente d un bien non homogène Marchés oligopolistiques avec vente d un bien non homogène Partons de quelques observations : 1. La plupart des industries produisent un grand nombre de produits similaires mais non identiques; 2. Parmi

Plus en détail

1 Le calcul économique du consommateur 4 1.1 Préférences et fonction d utilité... 4. 1.1.2 La théorie ordinale de l utilité... 6

1 Le calcul économique du consommateur 4 1.1 Préférences et fonction d utilité... 4. 1.1.2 La théorie ordinale de l utilité... 6 Microéconomie 1 Table des matières 1 Le calcul économique du consommateur 4 1.1 Préférences et fonction d utilité................................ 4 1.1.1 La théorie cardinale de l utilité............................

Plus en détail

La tarification et les coûts des transports : Mécanismes économiques fondamentaux

La tarification et les coûts des transports : Mécanismes économiques fondamentaux La tarification et les coûts des transports : Mécanismes économiques fondamentaux Laurence Jacquet, Université de Cergy-Pontoise THEMA (laurence.jacquet@u-cergy.fr) 30 août 2012, Entretiens enseignants-entreprises

Plus en détail

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA FORMULES DE CALCUL Le prix : Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA Ex : PV TTC = 250 x 1,196 = 299. TVA = 250 x 19,6 % = 49. PV HT = 299 = 250.

Plus en détail

Cours d économie générale

Cours d économie générale Cours d économie générale Aurélien Méré Deuxième année de cycle ingénieur Table des matières Répartition et consommation... 3 La répartition... 3 La répartition du produit... 3 La répartition des revenus...

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

COURS 6 : STRUCTURES DE MARCHE 1

COURS 6 : STRUCTURES DE MARCHE 1 Université Pierre et Marie Curie Licence Informatique 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatique et son Environnement Économique Responsable : Jean-Daniel Kant (Jean-Daniel.Kant@lip6.fr) COURS 6 :

Plus en détail

CHAPITRE 4 : MARCHES ET PRIX

CHAPITRE 4 : MARCHES ET PRIX CHAPITRE 4 : MARCHES ET PRIX I. Comment se forment les prix sur un marché? A. La théorie libérale représente le marché concurrentiel par un graphique 1. Le marché est le lieu de rencontre entre l offre

Plus en détail

Economie de l information

Economie de l information 1 Introduction Economie de l information Les méthodes de la microéconomie peuvent être appliquées à tout problème particulier de la vie économique De nombreuses études sont consacrées à des marchés ou

Plus en détail

L organisation industrielle des banques

L organisation industrielle des banques L organisation industrielle des banques Ce chapitre s intéresse à un secteur de la microéconomie bancaire qui est l organisation industrielle des banques, pour simplifier l étude certaines spécifications

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 2. La production dans l entreprise Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 2.1 : Comment l entreprise produit-elle?

Plus en détail

Introduction à la Microéconomique Examen final Eléments de Correction Licence 1 Economie-Gestion 2008/2009 (E. Darmon)

Introduction à la Microéconomique Examen final Eléments de Correction Licence 1 Economie-Gestion 2008/2009 (E. Darmon) Introduction à la Microéconomique Examen final Eléments de Correction Licence 1 Economie-Gestion 2008/2009 (E. Darmon) Date de l épreuve : 18/12/2008 ; de 9h00 à 11h NOTES IMPORTANTES : 1. Durée de l épreuve

Plus en détail

Chapitre 2 : Le revenu national

Chapitre 2 : Le revenu national Chapitre 2 : Le revenu national Principes de la macroéconomie - Pascal Belan L1 DU ECE - Année 2012-2013 Introduction Les déterminants de la production Les facteurs de production La fonction de production

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement de spécialité Economie approfondie Thème n 2 : Stratégies d entreprises et politique

Plus en détail

Le duopole : introduction à la stratégie des entreprises et aux fondements de la concurrence

Le duopole : introduction à la stratégie des entreprises et aux fondements de la concurrence Le duopole : introduction à la stratégie des entreprises et aux fondements de la concurrence e chapitre est sont consacré à l étude d un marché en situation de duopole. Deux offreurs sont présents sur

Plus en détail

Niveau de production croissant

Niveau de production croissant En effet, la fonction de production définit : l ensemble de production l ensemble des paniers de facteurs qui permettent de produire un niveau donné de bien. Cette fonction permet de définir des courbes

Plus en détail

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE Université Paris1- Panthéon Sorbonne : ommerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 ORRIGE Partie 1: Questions à choix multiple (8 points : 1 point chacune) Reporter sur votre

Plus en détail

Économie - Chapitre 3 Concurrence Imparfaite

Économie - Chapitre 3 Concurrence Imparfaite Économie - Chapitre 3 Concurrence Imparfaite Université Panthéon-Assas Collège de Droit 1 ere année Etienne LEHMANN Professeur d Économie à l Université Panthéon-Assas etienne.lehmann@ensae.fr http ://www.crest.fr/pageperso/lehmann/lehmann.htm

Plus en détail

3. La concurrence pure et parfaite, quel intérêt?

3. La concurrence pure et parfaite, quel intérêt? - Enfin, la question de la modification «temporelle» de l équilibre peut être posée. A l origine, la rencontre de l offre et de la demande sur le marché aboutit à la fixation d un prix de marché, qui,

Plus en détail

Chapitre 2/ La fonction de consommation et la fonction d épargne

Chapitre 2/ La fonction de consommation et la fonction d épargne hapitre 2/ La fonction de consommation et la fonction d épargne I : La fonction de consommation keynésienne II : Validations et limites de la fonction de consommation keynésienne III : Le choix de consommation

Plus en détail

L Elasticité Concept et Applications Chapitre 4

L Elasticité Concept et Applications Chapitre 4 L Elasticité Concept et Applications Chapitre 4 L Elasticité...... est une mesure de la réaction des acheteurs et vendeurs aux changements dans les conditions du marché...... nous permet d analyser les

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la ou les

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation Le choix d une Régulation Asymétrique par le régulateur Présentation des expériences de Régulation Asymétrique en Europe Les différentes incitations à priori à négocier des contrats

Plus en détail

Variations du modèle de base

Variations du modèle de base 1 Variations du modèle de base Dans ce chapitre nous allons utiliser le modèle de base du chapitre précédent pour illustrer certaines questions économiques simples. Ainsi, le modèle précédent nous permettra

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

le Rôle de l Information M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - Automne 2012

le Rôle de l Information M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - Automne 2012 6 le Rôle de l Information - M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - Automne 2012 Plan du cours 1. Probabilités subjectives 2. Arrivée symétrique de l information 3. Information asymétrique

Plus en détail

Doctorat en économique. Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 2011. Durée : 4 heures exactement

Doctorat en économique. Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 2011. Durée : 4 heures exactement Département d économie agroalimentaire et des sciences de la consommation Département d économique Université Laval NOM: Doctorat en économique Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 211

Plus en détail

LEÇON 5. Ecole Polytechnique. Monopole... Cauchemar pour la collectivité

LEÇON 5. Ecole Polytechnique. Monopole... Cauchemar pour la collectivité LEÇON 5 Monopole... Cauchemar pour la collectivité LES AVANTAGES DU MONOOLE La firme est seule sur son marché Elle construit et utilise des barrières à l entrée pour se protéger La firme peut fixer le

Plus en détail

Jeux sous forme normale

Jeux sous forme normale CHAPITRE 4 Jeux sous forme normale Dans les problèmes de décision, nous avons relié les choix qui pouvaient être faits par un agent avec les utilités qu il pouvait en dériver. L idée qu un agent rationnel

Plus en détail

Objectifs et plan de la présentation

Objectifs et plan de la présentation Pour une politique plus écologique: taxer l essence, mais quel impact? Prof. Andrea Baranzini Haute École de Gestion de Genève Directeur DAS Management durable: http://sustainablemanagement.ch E-mail:

Plus en détail

N d anonymat : Remarques générales :

N d anonymat : Remarques générales : N d anonymat : Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2010/2011 Enseignants (cours et travaux dirigés) : N. Andries, S.Billon et E. Darmon Eléments de correction Remarques

Plus en détail

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX 1. L effet d une variation du revenu. Les lois d Engel a. Conditions du raisonnement : prix et goûts inchangés, variation du revenu (statique comparative) b. Partie

Plus en détail

Ce chapitre poursuit notre analyse des conséquences

Ce chapitre poursuit notre analyse des conséquences Chapitre 8 Les entreprises face à la mondialisation : stratégies d exportation, externalisation et firmes multinationales Objectifs pédagogiques : Étudier le rôle des rendements d échelle croissants et

Plus en détail

Coûts de production et de distribution

Coûts de production et de distribution Le prix Coûts de production et de distribution Coûts directs et indirects Clés de répartition Coûts fixes et coûts variables Fixes : indépendants du volume de vente : amortissement des machines, salaires

Plus en détail

MICROSTRUCTURE DES MARCHES FINANCIERS. Comportements stratégiques Production de liquidité

MICROSTRUCTURE DES MARCHES FINANCIERS. Comportements stratégiques Production de liquidité MCROSTRUCTURE DES MARCHES FNANCERS Comportements stratégiques Production de liquidité Plan du cours Préambule : Comportements stratégiques et modèles de stock Le modèle de Ho et Stoll Le modèle de Kyle

Plus en détail

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO Micro-économie 1 Marisa Ratto Première Année MIDO 1 Organisation du cours : Cours Magistral : des questions? Prendre contact : Maria_Luisa.Ratto@dauphine.fr Bureau : B 611bis le mercredi de 10h00 à 12h00.

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 S7 : politique de prix Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Qu est-ce qu un prix? Introduction somme d argent coûts non monétaires Introduction

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE..

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. Jean-Marc BUYSSCHAERT Les journées de l économie et de la gestion MARCHES DES CAPITAUX ET INSTRUMENTS FINANCIERS LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. UN EXERCICE SOUVENT PERILLEUX Plan de l intervention La

Plus en détail

Deuxième partie es jeux non-coopératifs avec information complète 3. É quilibre de Nash (1951) 4. D ynamique et rétroduction 5.

Deuxième partie es jeux non-coopératifs avec information complète 3. É quilibre de Nash (1951) 4. D ynamique et rétroduction 5. Deuxième partie Les jeux non-coopératifs avec information complète 3. Équilibre de Nash (1951) 35 4. Dynamique et rétroduction 61 5. Jeux répétés 85 3. Équilibre de Nash (1951) John Nash a généralisé

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Thème 3 : Marchés et prix

Thème 3 : Marchés et prix Thème 3 : Marchés et prix Séquence : Marché et prix Question 1 : Comment se forment les prix sur un marché? Détermination du contexte : Effectifs : 35 élèves Salles : grande salle dans laquelle les élèves

Plus en détail

1- Politique monétaire et soutenabilité fiscale

1- Politique monétaire et soutenabilité fiscale 1- Politique monétaire et soutenabilité fiscale Solvabilité fiscale = capacité du gouvernement à servir la dette publique (intérêt, échéances de remboursement) sans faire défaut. Soutenabilité fiscale

Plus en détail

Pratique des options Grecs et stratégies de trading. F. Wellers

Pratique des options Grecs et stratégies de trading. F. Wellers Pratique des options Grecs et stratégies de trading F. Wellers Plan de la conférence 0 Philosophie et structure du cours 1 Définitions des grecs 2 Propriétés des grecs 3 Qu est ce que la volatilité? 4

Plus en détail

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite)

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 4Conclusion des modèles de Smith, Ricardo et HOS : échange international et spécialisation des économies nationales sont générateurs de

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révision EXERCICE 1 Le site (imaginaire) «www.musordi.net» propose aux internautes de télécharger des titres de musique sur leur ordinateur. Son offre commerciale pour un trimestre est la

Plus en détail

Chapitre 2 La demande du consommateur

Chapitre 2 La demande du consommateur Chapitre 2 La demande du consommateur Plan du cours I. La fonction de demande et l élasticité. II. III. Analyse des demandes et des biens correspondants. Demande de loisir et offre de travail I. La fonction

Plus en détail

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? La Société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour objet l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif

Plus en détail

1 Une simple histoire de production, et déjà des calculs

1 Une simple histoire de production, et déjà des calculs Université François Rabelais - L AES Cours d Economie Générale Enoncé du TD n 7 Automne 202 Une simple histoire de production, et déjà des calculs Vous considérez dans cet exercice une firme qui a la possibilité

Plus en détail

chaînes de monopole : intégration, externalités et contraintes verticales

chaînes de monopole : intégration, externalités et contraintes verticales II. RELATIONS VERTICALES ENTRE FIRMES (2 ème partie) II.1 chaînes de monopole : intégration, externalités et contraintes verticales A Hypothèse : coûts de production nuls B1 B2 Demande globale : elle dépend

Plus en détail

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés I) Le fonctionnement du marché A) L organisation des échanges 1) A quoi sert l échange? Dans nos sociétés modernes, une personne ne peut pas tout produire pour satisfaire ses besoins. L échange va alors

Plus en détail

Table des cas d entreprise et enquêtes. Avant-propos Nos choix d adaptation Visite guidée La 4 e édition Remerciements

Table des cas d entreprise et enquêtes. Avant-propos Nos choix d adaptation Visite guidée La 4 e édition Remerciements Table des matières Table des cas d entreprise et enquêtes Avant-propos Nos choix d adaptation Visite guidée La 4 e édition Remerciements xiii xiii xiv xv xv Première partie Les fondements de la comptabilité

Plus en détail

Comment bien vendre son entreprise à un tiers M. Yves Dufresne Comment trouver un acquéreur pour votre entreprise?

Comment bien vendre son entreprise à un tiers M. Yves Dufresne Comment trouver un acquéreur pour votre entreprise? Comment bien vendre son entreprise à un tiers M. Yves Dufresne Consultant, ROCG Americas LLC Montréal Comment trouver un acquéreur pour votre entreprise? 1 Courbe de l avantage transactionnelle Vendeur

Plus en détail

Les coûts de la production. Microéconomie, chapitre 7

Les coûts de la production. Microéconomie, chapitre 7 Les coûts de la production Microéconomie, chapitre 7 1 Sujets à aborder Quels coûts faut-il considérer? Coûts à court terme Coûts à long terme Courbes de coûts de court et de long terme Rendements d échelle

Plus en détail

Chapitre 2. La concurrence oligopolistique

Chapitre 2. La concurrence oligopolistique Chapitre 2. La concurrence oligopolistique Nicolas Carayol M1 MIMSE 17 mars 2015 Introduction La concurrence se fait fondamentalement en prix Mais, dans le modèle simple : cela conduit aux prix (et profits)

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

10 Yield Management. Figure 1. Système de Yield Management (d après [JON 00]) Enquêtes de consommateurs. Processus de

10 Yield Management. Figure 1. Système de Yield Management (d après [JON 00]) Enquêtes de consommateurs. Processus de INTRODUCTION Le Yield Management est apparu lors de la déréglementation des transports aériens aux Etats-Unis, à la fin des années 1970. Dans un contexte de concurrence exacerbée, les compagnies aériennes

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales SO00DM24 Approches socio-économiques de la croissance TD 7 : Décrypter les liens entre productivité et rentabilité (d après J-P Piriou, Nouveau manuel de SES, éd. La découverte) Objectifs du TD : 1) analyser

Plus en détail

MICROÉCONOMIE CONOMIE APPROFONDIE II II Les Les accords anti-concurrentiels entre entre firmes firmes

MICROÉCONOMIE CONOMIE APPROFONDIE II II Les Les accords anti-concurrentiels entre entre firmes firmes Université Université Paris Paris IX-Dauphine IX-Dauphine Magistère Magistère de de Gestion Gestion ère ère année année MIROÉONOMI ONOMI APPROFONDI II II Les Les accords anti-concurrentiels entre entre

Plus en détail

SENSIBILISATION. 1/ Pour creuser un trou sur la voie publique, de quoi une entreprise a-t-elle besoin?

SENSIBILISATION. 1/ Pour creuser un trou sur la voie publique, de quoi une entreprise a-t-elle besoin? ECONOMIE - THEME N II : LA PRODUCTION DANS L ENTREPRISE PLAN 1. Comment l entreprise produit-elle? 1.1. La diversité des entreprises (pp.3-7) Objectifs de savoir : nommer différents critères de classification

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 1. a. On considère un modèle de marché (B, S) à une étape. On suppose que S = 5 C et qu à la date t = 1 on a (S u 1 = 51, S d 1 = 48).

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Cours de Lionel Fontagné Année 2009-2010 1 Balance des paiements Exercice 1.1: Soit : BC : la balance courante, S

Plus en détail

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA)

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) 15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) Le revenu de solidarité active (RSA), mis en place depuis le 1 er juin 29 en métropole, remplace les dispositifs de minima sociaux allocation de parent isolé (API)

Plus en détail

4. L élasticité et ses applications

4. L élasticité et ses applications Le chapitre précédent nous a montré que : Demande = fonction {prix (-), revenus (+/-), prix produits comparables (+/-), goûts (+), anticipations (+/-), nombre de consommateurs (+)}. Offre = fonction {prix

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des personnes physiques

Réforme de la fiscalité des personnes physiques Réforme de la fiscalité des personnes physiques Présentation de la commission fiscalité aux médias Mardi 8 mai 2012, Le Château COMMISSION FISCALITÉ 1 Déroulement de la présentation 1. Rappel du contexte

Plus en détail

Chapitre 5 et 6 Marchés et prix

Chapitre 5 et 6 Marchés et prix CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Chapitre 5 et 6 Marchés et prix Introduction Souvent défini comme un lieu (le marché local...), le marché est avant tout un ensemble de mécanismes et d institutions.

Plus en détail

Dossier 3 la coordination par le marché Chapitre 3 Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils?

Dossier 3 la coordination par le marché Chapitre 3 Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils? Dossier 3 la coordination par le marché Chapitre 3 Comment les marchés imparfaitement concurrentiels Introduction : Sur un marché concurrentiel, les forces du marché permettent d atteindre l équilibre

Plus en détail

Jeux sous forme extensive (Jeux dynamiques)

Jeux sous forme extensive (Jeux dynamiques) (Jeux dynamiques) Plan du chapitre ( juillet 008) / éfinitions, exemples et équivalences Arbres de jeux, information et mémoire tratégies et réduction en forme normale Équilibre de Nash parfait en sous-jeux

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Cours de Lionel Fontagné Année 2014-2015 1 Balance des paiements Exercice 1.1 Soit : BC : la balance courante, S p

Plus en détail

Concurrence et économie industrielle

Concurrence et économie industrielle Concurrence et économie industrielle THIIERRY PENARD PROFESSEUR D ECONOMIE A L UNIVERSITE DE RENNES 1, CREM L économie industrielle s intéresse à l organisation des marchés et des entreprises. La question

Plus en détail

NC8 THEORIE DE L OLIGOPOLE (1 ère partie)

NC8 THEORIE DE L OLIGOPOLE (1 ère partie) NC8 THEORIE DE L OLIGOPOLE (1 ère partie) D après la définition de VARIAN dans Analyse microéconomique, «l oligopole est l étude des interactions d un petit nombre d entreprises sur un marché». Ce concept

Plus en détail

1. La fonction de consommation keynésienne

1. La fonction de consommation keynésienne Rappels de cours Aix- Marseille Université - Faculté des Sciences Economiques Licence EM 1ère année - 2ème semestre Travaux dirigés de Macroéconomie Karine CONSTANT Gilles DE TRUCHIS 1. La fonction de

Plus en détail

Optims Revenue Management

Optims Revenue Management Optims Revenue Management Février 2007 Philippe GOUTELLE Responsable Commercial Revenue Management System Amadeus Hospitality Business Group 1 Présentation Division RMS La Division RMS est basée à Sophia

Plus en détail

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE 1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE CURRICULUM D ECONOMIE GENERALE CLASSE DE PREMIERE L2 SOMMAIRE 1. Budget horaire global 2. calendrier

Plus en détail