ETUDE SUR LE PROFIL DES ENTREPRISES SOLIDAIRES FINANCEES PAR FRANCE ACTIVE EN FRANCE EN 2005

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDE SUR LE PROFIL DES ENTREPRISES SOLIDAIRES FINANCEES PAR FRANCE ACTIVE EN FRANCE EN 2005"

Transcription

1 ETUDE SUR LE PROFIL DES ENTREPRISES SOLIDAIRES FINANCEES PAR FRANCE ACTIVE EN FRANCE EN 2005 Sources : France Active,

2 Les entreprises solidaires se développent aussi bien dans les secteurs de l insertion par l économique, du handicap, de l aide à domicile ou des maisons de retraite, que les Associations d utilité sociale diverses, le secteur médico-social et le secteur coopératif, celui du logement très social et le Commerce équitable. Mais connaissez-vous vraiment les entreprises solidaires? Nous vous proposons 7 critères d analyse pour mieux connaitre les entreprises solidaires ainsi que le profil des emplois qui les concernent, sur la base d un échantillon de 610 entreprises solidaires financées par France Active depuis Quels sont les secteurs d activité qui composent l économie solidaire? Quelles sont les régions où le taux de concentration de entreprises solidaires est le plus fort? et celles où il est le plus faible? Quel est le statut le plus représentatif d une entreprise solidaire? Les ressources des entreprises solidaires sont hybrides, mais quel est le taux de financement public par type d entreprises? Quel est le plan de financement moyen d une entreprise solidaire? Quels sont les emplois créés par l économie solidaire par type d emplois, mais aussi par type d entreprise? Retrouvez les réponses à ces questions en lisant l étude sur le profil des entreprises solidaires et des emplois qu elles créent en France en 2005 Sources : France Active (610 entreprises solidaires financées depuis 2003) 2

3 SOMMAIRE 1. Critères d éligibilité d une entreprise solidaire 1.1 Utilité sociale 1.2 Activité Economique 1.3 Création ou consolidation d emplois 2. Typologie des entreprises solidaires 2.1 Secteur d activité 2.2 Régions 2.3 Statuts 2.4 Ressources 2.5 Plan de Financement 3. Typologie des emplois crées/consolidés par les entreprises de l économie solidaire 3.1 Type d emplois 3.2 Type d entreprise 4. Focus sur 4 secteurs de l économie solidaire 4.1 Insertion par l économique 4.2 Handicap 4.3 Aide à domicile 4.4 Maison de retraite 3

4 1. Les 3 caractéristiques d une entreprise solidaire* 1.1 UTILITE SOCIALE L entreprise doit poursuivre un objectif d intérêt général et exercer son activité selon des modalités spécifiques qui la distinguent de celle d une société commerciale classique. Exemples d entreprises d intérêt général Prévention de l exclusion sociale, de l insécurité, de l isolement ; protection de l environnement ou du patrimoine ; diffusion de biens et services culturels auprès de publics n y ayant pas spontanément accès Exemples de modalités spécifiques 1/ Plus du 1/3 des personnes recrutées présentent des difficultés particulières d accès à l emploi (chômeurs de longue durée, personnes handicapées ; 2/ Le bien ou le service fournis le sont dans des conditions différentes de celles du marché (ce qui suppose généralement une hybridation avec d autres ressources que le seul prix payé par le «client») afin de les rendre accessibles à une population socialement défavorisée ; 3/ La gestion de l entreprise est désintéressée (à but non lucratif) et respecte des principes démocratiques. Le caractère d utilité sociale d une entreprise ne dépend pas du secteur dans lequel elle exerce son activité, mais bien des conditions dans lesquelles elle l exerce. Tout secteur d action socioéconomique, qu il s agisse de la santé, de la formation, de la culture, de la protection de l environnement, peut donner lieu à des activités d utilité sociale. Une entreprise intervenant dans un secteur économique «classique» peut elle-même présenter une utilité sociale forte en contribuant à l insertion des personnes en difficulté. 1.2 ACTIVITE ECONOMIQUE L entreprise produit des biens ou services qui lui génèrent des ressources, condition indispensable à l équilibre économique d entreprise et lui confèrent une certaine autonomie de gestion. Les entreprises d économie solidaire se caractérisent souvent par le caractère «hybride» de leurs ressources : du fait de leur dimension d utilité sociale, elles ne peuvent atteindre l équilibre économique par la seule vente de produits ou prestations : la dimension solidaire du projet nécessite qu une partie du coût de production soit pris en charge par un autre acteur que l acheteur du bien ou du service Etat, collectivité territoriale ou «tiers payant». 1.3 CREATION OU CONSOLIDATION D EMPLOIS Une entreprise solidaire est une entreprise qui crée et/ou consolide des emplois en veillant à leur qualité, à leur pérennité et à leur professionnalisation. 4

5 2. Typologie des entreprises solidaires financées par France Active 2.1 SECTEUR D ACTIVITE Le secteur des activités associatives, culturelles et sportives est le 1 er secteur d activité ayant été financé par France Active en 2005, soit 38% des financements. Les secteurs des services à la personne et des services aux entreprises représentent quant à eux 32% des financements accordés par France Active en 2005 soit près d 1 entreprise solidaire sur 3. Le secteur de l agriculture et de l entretien des espaces verts est comparable à celui de la fabrication industrielle mécanique avec respectivement 8% et 9% des financements accordés par France Active en Les autres secteurs comme la formation, les transports routiers et messagerie, ainsi que le secteur du commerce, hôtellerie et restauration sont inférieurs à 5%. 5

6 2.2 REGIONS La région Nord Pas de Calais est la région qui représente le plus fort taux de concentration d entreprises solidaires financées par France Active (15% des entreprises, soit près d 1 entreprise solidaire sur 7), devant la région Ile-de- France (11%). Le Sud Est de la France présente également un fort taux de concentration d entreprises solidaires financées par France Active avec plus d ¼ des entreprises solidaires (Rhône-Alpes, 10 % ; Provence Côté d Azur, 9 % ; Languedoc Roussillon ; 7 %). Les régions qui ont le taux de concentration d entreprises solidaires financées par France Active le plus faible concernent les régions Centre, la Normandie, la Franche-Comté, la Bourgogne et la région Champagne Ardenne, ainsi que les DOM TOM et la Corse. Au total, les 10 régions qui ont le taux de concentration le plus faible ne représentent à elles 10 que 12% des entreprises solidaires, soit moins d 1 entreprise solidaire sur 8. 6

7 2.3 STATUTS Près de 70% des entreprises solidaires qui ont été financées par France Active en 2005 ont un statut de type associatif, contre 30% de entreprises solidaires ont quant à elle un statut de type entreprise 7

8 2.4 RESSOURCES Les ressources des SCOP, des groupements d employeur pour l insertion et la qualification, ainsi que celle des entreprises spécialisées dans l importation, la distribution et la commercialisation de produits issus du commerce équitable sont à 100% issues de la vente de leurs produits ou services. Ces types d entreprises ne font donc appel à très peu de financements publics. Les foyers de jeunes travailleurs et associations intermédiaires sont elles aussi des entreprises qui font très peu appel aux financements publics Par ailleurs, les types de entreprises les plus fortement financées par l aide publique sont les chantiers d insertion et les centre d aide par le travail (70% de subventions minimum, ce chiffre pouvant aller jusqu à 90% parfois) Pour le tourisme social, les maisons de retraite ainsi que les entreprises liées à l éducation populaire, 50% en moyenne de leurs ressources proviennent de financements publics. 8

9 2.5 PLAN DE FINANCEMENT 77% des entreprises solidaires financées ont mis en place un plan de financement supérieur à euros en Le financement le plus souvent attribué se situe entre 50 et 100 k avec 30% des projets concernés. 9

10 3. Typologie des emplois crées/consolidés par les entreprises de l économie solidaire 3.1 TYPE D EMPLOIS Les postes d insertion qui ont été crées ou consolidés avec l appui de France Active concernent 1 emploi sur 4. Si les postes pour personnes handicapés représentent 6% des emplois crées ou consolidés en 2005, les emplois jeunes quant à eux en concernent seulement 3%. Les salariés de droit commun représentent quant à eux 44% des emplois crées ou consolidés qui ont été financés par France Active en

11 3.2 TYPE D ENTREPRISE 28% des emplois crées ou consolidés avec l appui de France Active en 2005 l ont été dans des entreprises d insertion, contre 18% pour les associations de services à la personne 7% des emplois ont été crées ou consolidé avec l appui de France Active dans des associations intermédiaires et 8% dans des entreprises adaptées. 11

12 4. FOCUS SUR 4 SECTEURS DE L ECONOMIE SOLIDAIRE Chiffres Clés Total Emplois Total Entreprises INSERTION PAR L ECONOMIQUE HANDICAP AIDE A DOMICILE MAISONS DE RETRAITE INSERTION PAR L ECONOMIQUE 4.2 HANDICAP 12

13 4.3 AIDE A DOMICILE (secteur associatif) 4.4 MAISONS DE RETRAITE (secteur associatif) Ces 4 secteurs de l économie solidaire regroupent à eux seuls entreprises et emplois. Si l on ajoute à ces 4 secteurs les autres secteurs de l économie solidaire, ne serait-ce que les 1500 SCOP qui emploient aujourd hui salariés en France, 60 coopératives d'activité, 78 SCIC, 350 Foyers de Jeunes Travailleurs, et si l on considère qu il existerait en France associations employeurs* (dont au moins 1 salarié par association), soit emplois, alors on serait en droit de dire que : l économie solidaire emploie chaque année en France plus de salariés*, soit 2.95% de la population active totale, au minimum. Le premier secteur de l économie solidaire par nombre de entreprises est le secteur associatif ( entreprises, secteur important en nombre de entreprises mais plus faible en nombre d emplois concernés. Puis, le secteur de l insertion par l économique (4625 entreprises), suivi de près par l aide à domicile (3500 entreprises ). Viennent ensuite le secteur du handicap (1900 établissements). Enfin, viennent le secteur coopératif (1638 entreprises) et celui des maisons de retraite (1600 établissements). *concernent des emplois à temps plein et à temps partiel 13

14 Vous souhaitez nous contacter au sujet de cette étude, obtenir des chiffres complémentaires? Nous poser des questions? Contact Julie Schwarz Relations Presse Tel :

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le FGIF soutien l entreprise au féminin SOMMAIRE 1. LE FGIF ET L EMPLOI Chiffres

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

Rapport d activité. Bretagne Active. Outil de développement économique régional

Rapport d activité. Bretagne Active. Outil de développement économique régional Rapport d activité 2014 Bretagne Active Outil de développement économique régional En 2014 5255 EMPLOIS CRÉÉS OU CONSOLIDÉS 621 PROJETS ACCOMPAGNÉS ET FINANCÉS 10 M MOBILISÉS EN CONCOURS FINANCIERS Claude

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 N appel à projets sur SIMPA : ESS

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances»

APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances» Direction de l Action Sociale Ile-de-France APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances» Cahier des charges 2015 Dépôt des dossiers au plus tard le 16/04/2015 1/9 PREAMBULE LA CNAV Les orientations prioritaires

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Commission nationale de lutte contre le travail illégal et contre la fraude au détachement des travailleurs

DOSSIER DE PRESSE. Commission nationale de lutte contre le travail illégal et contre la fraude au détachement des travailleurs DOSSIER DE PRESSE Commission nationale de lutte contre le travail illégal et contre la fraude au détachement des travailleurs Lundi 30 mai 2016 1 Le Premier ministre, Manuel VALLS, préside pour la deuxième

Plus en détail

CHORUM, une mutuelle innovante au service de l économie sociale et solidaire

CHORUM, une mutuelle innovante au service de l économie sociale et solidaire CHORUM, une mutuelle innovante au service de l économie sociale et solidaire CHORUM une histoire, une expertise Créée il y a plus de 60 ans par la Mutualité Française, CHORUM est une mutuelle dédiée à

Plus en détail

Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020

Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020 Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020 Porteuses d une autre approche du développement, les associations ont depuis toujours inscrit leur action au plus

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS Activité 2014 D «Malgré la crise, le bois poursuit son développement» epuis la dernière publication des chiffres de la construction bois en 2013, la filière forêt

Plus en détail

Fiche technique Proposer des axes de coopération à une entreprise

Fiche technique Proposer des axes de coopération à une entreprise Fiche technique Proposer des axes de coopération à une entreprise Objectif de la fiche Cette fiche vise à présenter les différents axes de coopération qui peuvent être proposés à une entreprise, ou un

Plus en détail

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E PROJET DE LOI économie sociale et solidaire Examen en séance publique à l Assemblé nationale 13-14-15 mai 2014 #LoiESS Pourquoi une loi sur l économie sociale et solidaire?

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal Plan de rénovation énergétique de l habitat Plan de Rénovation Energétique de l Habitat Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal DOSSIER DE PRESSE Aurillac, le 18 octobre 2013 CONTACTS DE

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES CABINETS D INGÉNIEURS-CONSEILS SOCIÉTÉS DE CONSEILS RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE DES SALARIÉS MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR

Plus en détail

LA POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU PETIT PATRIMOINE RURAL NON PROTEGE

LA POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU PETIT PATRIMOINE RURAL NON PROTEGE LA POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU PETIT PATRIMOINE RURAL NON PROTEGE La Région Nord-Pas de Calais a décidé il y a 10 ans d intervenir en faveur du patrimoine rural non protégé, bien souvent laissé à

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 Paris, le 02 mai 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 L Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA) publie la photographie des Entreprises Adaptées (EA) en 2013.

Plus en détail

Le financement public des associations entre subventions et commandes

Le financement public des associations entre subventions et commandes Le Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l Éducation populaire et de la Vie associative www.associations.gouv.fr Le financement public des associations entre subventions et commandes État des lieux

Plus en détail

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Pr Amina KCHIRID- Mars 2015 Sommaire L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Pourquoi l ESS? Les actions des pouvoirs publics

Plus en détail

LA SOCIETE COOPERATIVE D INTERET COLLECTIF

LA SOCIETE COOPERATIVE D INTERET COLLECTIF LA SOCIETE COOPERATIVE D INTERET COLLECTIF La Société Coopérative d Intérêt Collectif est une société (SA ou SARL) à but non lucratif dont l objet est «la production ou la fourniture de biens et de services

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à projet d études

Cahier des charges pour un appel à projet d études Cahier des charges pour un appel à projet d études Mise en concurrence pour une étude portant sur : «L analyse des besoins en formation des salariés en emplois partagés dans le secteur de la production

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

L Insertion par l Activité Economique (IAE)

L Insertion par l Activité Economique (IAE) COORDINATION DEPARTEMENTALE DES STRUCTURES D INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE DE L INDRE L Insertion par l Activité Economique (IAE) Un outil souple à disposition des acheteurs publics et privés Châteauroux,

Plus en détail

Les métiers verts et verdissants Caractéristiques du marché du travail

Les métiers verts et verdissants Caractéristiques du marché du travail Les métiers verts et Caractéristiques du marché du travail Les offres et les demandes d emploi relatives aux métiers verts et en région Centre en 2013 Quelle part représentent les métiers verts et dans

Plus en détail

Fondation Roi Baudouin

Fondation Roi Baudouin RAPPORT D EVALUATION SUR LES SERVICES DE PROXIMITE ATTEINDRE CEUX QUI PARAISSENT INACCESSIBLES SYNTHESE Fondation Roi Baudouin Le présent rapport consiste en une analyse des projets qui ont été soutenus

Plus en détail

HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES. Bilan de l emploi en 2012. janvier 2014. En bref

HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES. Bilan de l emploi en 2012. janvier 2014. En bref HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son partenariat avec l association Recherches & Solidarités

Plus en détail

Evolution juridique d une association

Evolution juridique d une association Evolution juridique d une association Confrontées à un environnement en perpétuelle évolution, mais aussi à des impératifs économiques qu elles ne peuvent ignorer, de nombreuses associations sont amenées

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rapport de synthèse Secteur du Numérique Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rappel

Plus en détail

LES EMPLOIS D'AVENIR DANS LES BOUCHES-DU-RHONE : LE PREFET DEMANDE UNE MOBILISATION PLUS FORTE L'EMPLOI DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE : QUELQUES CHIFFRES

LES EMPLOIS D'AVENIR DANS LES BOUCHES-DU-RHONE : LE PREFET DEMANDE UNE MOBILISATION PLUS FORTE L'EMPLOI DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE : QUELQUES CHIFFRES CABINET Service communication Marseille, mercredi 22 mai 2013 LES EMPLOIS D'AVENIR DANS LES BOUCHES-DU-RHONE : LE PREFET DEMANDE UNE MOBILISATION PLUS FORTE Hugues PARANT, préfet de la région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008.

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Dans le cadre des travaux de la Commission Consultative Sous-Régionale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009 Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 29 RÉSULTATS CONSOLIDÉS Novembre 21 Synthèse... pages 1 à 11 Tous OPA CDI + intérimaires... pages 12 à 17 CDD + intermittents... pages 18 à

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 21 OCTOBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/06.568 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation par apprentissage

Plus en détail

Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011

Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011 Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Tél : 05 46 27 47 00 http://www.cdg17.fr Bilan social 2011 Rapport sur l état des

Plus en détail

Eco-Santé 2006. Dossier de presse

Eco-Santé 2006. Dossier de presse Eco-Santé 2006 Produit par l'irdes Dossier de presse Depuis 1986, l IRDES (ex CREDES) produit et diffuse Eco-Santé. Cet outil unique d interrogation permet un accès instantané aux principales séries statistiques

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI!

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! SON AVENIR C EST AUSSI LE MIEN! www.apprentissage-btp.com www.ccca-btp.fr Une initiative des professionnels du BTP mobilisés avec le CCCA-BTP.

Plus en détail

L accès des structures d insertion par l activité économique (SIAE) aux marchés publics

L accès des structures d insertion par l activité économique (SIAE) aux marchés publics ENQUÊTE 2012 L accès des structures d insertion par l activité économique (SIAE) aux marchés publics Chiffres clés 2011 L enquête, réalisée en 2012, porte sur les chiffres 2010 et 2011 42% des SIAE ont

Plus en détail

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général.

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016 Le contexte général La Caf mène une politique d action sociale dynamique de création d équipements et services pour

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Axe 2 : Accompagner l émergence d activités nouvelles, soutenir le développement de projets : Appel à projets 2015 «entreprendre autrement»

Plus en détail

Appel à projets Aquitaine - Euskadi 2014

Appel à projets Aquitaine - Euskadi 2014 Appel à projets Aquitaine - Euskadi 2014 L Appel à projets Aquitaine-Euskadi a pour objet de promouvoir les actions de coopération des agents socio-économiques pour la réalisation de projets communs entre

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL FICHE 5 : «RESEAU DE COOPERATION DES SERVICES A DOMICILE» INFORMATIONS : L ACTION

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL FICHE 5 : «RESEAU DE COOPERATION DES SERVICES A DOMICILE» INFORMATIONS : L ACTION RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL FICHE 5 : «RESEAU DE COOPERATION DES SERVICES A DOMICILE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes du Val de Drôme Source

Plus en détail

LICENCE PRO. UF des Sciences de l éducation. Emploi Formation Insertion Intervention Sociale

LICENCE PRO. UF des Sciences de l éducation. Emploi Formation Insertion Intervention Sociale LICENCE PRO UF des Sciences de l éducation Emploi Formation Insertion Intervention Sociale Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Mention Intervention Sociale Spécialité Emploi-Formation-Insertion

Plus en détail

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE EN SAVOIR PLUS SUR LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE Bienvenu chez Hypermarket l éthique à prix discount avec la gamme équitable d hypermarket! Sinon l éthique tout court, c est en boutique monsieur!

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin DOSSIER DE PRESSE Entreprendre au féminin Un dispositif géré par : SOMMAIRE FGIF : un fond de garantie destiné aux femmes p. 3 Evolution du dispositif p. 4 Profils des bénéficiaires en 2010 p. 5 Caractéristiques

Plus en détail

20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers

20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers 20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers Présentation 37 000 habitants 86 hectares 36% de logements sociaux SRU Quartier reconduit (en partie ZUS) Situé au nord-ouest du 20è arrondissement,

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles Parce que personne n est à l abri d un coup dur, vous pouvez compter sur l action sociale du Groupe AGRICA «J ai dû envoyer

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable.

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. Communiqué de presse Bois-Colombes, le 11 février 2009 La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. L année 2008 restera, pour les épargnants et les assurés, une

Plus en détail

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage PARTENARIAT NATIXIS ASSURANCES, FRANCE DOMICILE ET UNA Contacts presse Karine BRIAND Responsable

Plus en détail

Les emplois d avenir Une opportunité de développement pour votre structure

Les emplois d avenir Une opportunité de développement pour votre structure Les emplois d avenir Une opportunité de développement pour votre structure Les constats Au niveau national Chaque année, 120 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme. L insertion professionnelle

Plus en détail

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion.

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion. Baccalauréats professionnels du secteur industriel Consultation des enseignants Projet de programme Économie - gestion Avril 2008 eduscol.education.fr/ - D0048 Rénovation du programme d Économie - Gestion

Plus en détail

La nouvelle carte académique du réseau des Greta en 2016

La nouvelle carte académique du réseau des Greta en 2016 DOSSIER DE PRESSE La nouvelle carte académique du réseau des Greta en 2016 Fomation continue pour adultes de l académie de Nice Contact presse : Alexandra Arce - Conseillère en formation continue - Réseau

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 Etudes Publication de la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi de L activité des services à la personne 10 millions

Plus en détail

Commande publique «durable et solidaire» Dossier de presse

Commande publique «durable et solidaire» Dossier de presse Commande publique «durable et solidaire» Dossier de presse En application de son Agenda 21 départemental, adopté le 20 octobre 2003, le Conseil général de l Essonne s est engagé dans une démarche de commande

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique DOSSIER DE PRESSE LE 13 MAI 2014 20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique Synthèse Pour la 20 ème année consécutive, l enquête logistique 2013-2014 de l AFT-IFTIM

Plus en détail

Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013. 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9

Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013. 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Tél : 05 46 27 47 00 http://www.cdg17.fr Bilan social 2013 Rapport sur l état des

Plus en détail

LE MOIS DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE. > programme

LE MOIS DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE. > programme LE MOIS DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE > programme Le «Mois de l ESS» est le temps fort annuel de visibilité et de valorisation de l économie sociale et solidaire en France. Comme chaque année depuis

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES»

FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES» FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES» TOURISME - LOISIRS SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES Page 9 sur 16 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets : Le Schéma Régional de Développement

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/05.799 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

Étude sur l absentéisme dans l économie sociale et solidaire SYNTHÈSE

Étude sur l absentéisme dans l économie sociale et solidaire SYNTHÈSE Étude sur l absentéisme dans l économie sociale et solidaire SYNTHÈSE Une étude sur les absences au travail dans l ESS : pourquoi, pour qui? Les salariés de l économie sociale et solidaire exercent des

Plus en détail

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu 5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse Aperçu En Nouvelle-Écosse, la population change; et la proportion des personnes âgées est de plus en plus importante. Entre 2007 et 2033, le nombre d aînés (65

Plus en détail

Rôle et place de l agriculture dans la ruralité en réponse aux attentes de la société : demande de service SNOY T. et DEBOUCHE C.

Rôle et place de l agriculture dans la ruralité en réponse aux attentes de la société : demande de service SNOY T. et DEBOUCHE C. Rôle et place de l agriculture dans la ruralité en réponse aux attentes de la société : demande de service SNOY T. et DEBOUCHE C. Forum international de la ruralité, Libramont 29 juillet 2000 Mesdames,

Plus en détail

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire CONCOURS PHOTOS Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Partenaires historiques du secteur de l économie sociale en protection

Plus en détail

Contribution de la CPCA Midi-Pyrénées À la préparation du Contrat de Plan État Région 2014-2020

Contribution de la CPCA Midi-Pyrénées À la préparation du Contrat de Plan État Région 2014-2020 Contribution de la CPCA Midi-Pyrénées À la préparation du Contrat de Plan État Région 2014-2020 Liberté acquise au prix de longs et forts combats politiques, la loi du 1er juillet 1901 relative au contrat

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

Analyse des contrats aidés sur le territoire du bassin d emploi de Louviers

Analyse des contrats aidés sur le territoire du bassin d emploi de Louviers Analyse des contrats aidés sur le territoire du bassin d emploi de Louviers Février 2008 Maison de l emploi et de la formation de Louviers Place de la République 27400 Louviers Observation du territoire

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Nadège Hammoudi Adjointe au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammoudi@initiative-iledefrance.fr

Plus en détail

ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Avec le soutien FRANCE ACTIVE Association Loi 1901 créée en 1988 Fondateurs : Caisse des dépôts

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE»

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020 Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» 1- Contexte et objet de l appel à projets La France, en tant que Partie

Plus en détail

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis»

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation La Maison d enfants Clair Logis, établissement à caractère social, est

Plus en détail

AFG. Mercredi 20 mars 2013

AFG. Mercredi 20 mars 2013 AFG Mercredi 20 mars 2013 1 Un budget d intervention renforcé 2 Le budget d intervention 2013 Une augmentation significative du budget de l Anah qui témoigne de la nouvelle priorité accordée par l Etat

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

Financer, Accompagner Le développement des compétences des salariés

Financer, Accompagner Le développement des compétences des salariés Financer, Accompagner Le développement des compétences des salariés Professions Libérales Hospitalisation privée Enseignement privé 26 ans d expérience au service des branches, des entreprises et des salariés

Plus en détail

BTS SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL TECHNIQUES PROFESSIONNELLES - U5

BTS SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL TECHNIQUES PROFESSIONNELLES - U5 BTS SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL TECHNIQUES PROFESSIONNELLES - U5 SESSION 2013 Durée : 5 heures Coefficient : 8 Chaque candidat utilise : un poste bureautique avec une suite

Plus en détail

Le système PEFC en bref

Le système PEFC en bref 10-1-1 NOTE À L ATTENTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES PUBLIANT UN APPEL D OFFRE PUBLIC INTÉGRANT UNE EXIGENCE PEFC OU UNE EXIGENCE DE CERTIFICATION DE LA GESTION DURABLE DE LA FORÊT Devant le fort

Plus en détail

Visites médicales. missions locales. destinées aux jeunes suivis par les. ORS de Bretagne, Midi-Pyrénées et Nord-Pas-de-Calais

Visites médicales. missions locales. destinées aux jeunes suivis par les. ORS de Bretagne, Midi-Pyrénées et Nord-Pas-de-Calais F N O R S 62 boulevard Garibaldi 75015 PARIS Tél 01 56 58 52 40 ORS de Bretagne, Midi-Pyrénées et Nord-Pas-de-Calais Visites médicales destinées aux jeunes suivis par les missions locales Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Développement commercial des PME de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Enquête : les sous-traitants bourguignons

Enquête : les sous-traitants bourguignons Enquête : les sous-traitants bourguignons Octobre 2014 707 établissements bourguignons ont été identifiés comme travaillant en sous-traitance en mécanique générale, assemblage-soudage, chaudronnerie-tôlerie,

Plus en détail