ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en 2015 sur le marché de l emploi cadre devrait se confirmer en 2016», affirme Jean-Marie Marx, Directeur Général de l Apec. «Selon notre enquête annuelle menée auprès d un panel de entreprises, à cadres seraient recrutés en 2016, soit une hausse pouvant atteindre +10% par rapport à 2015.» «Plusieurs indicateurs sont au vert», ajoute-t-il. «La confiance des entreprises, mesurée par les intentions concernant l évolution de leur effectif cadre, s améliore. Quasiment tous les secteurs d activité verraient leurs embauches de cadres augmenter. En outre, les jeunes diplômés bénéficieraient de la reprise : à débutants pourraient être embauchés en 2016, une hausse qui pourrait aller jusqu à +14%.» «Le bilan de l année 2015 sur le marché de l emploi cadre est quant à lui positif, conclut Jean-Marie Marx, les recrutements ont augmenté de 7% entraînant la création de postes cadres. L Informatique serait la première «fonction recruteuse» du marché, totalisant à elle seule jusqu à embauches de cadres. Elle serait suivie par les fonctions Commercial et Etudes Recherche et Développement affichant respectivement jusqu à et embauches de cadres. Les embauches de cadres dans le secteur des Services, véritable locomotive du marché de l emploi cadre, pourraient enregistrer une progression allant jusqu à +11% par rapport à Elles seraient tirées notamment par les activités informatiques-télécommunications, l ingénierie-recherche et Développement, et les activités juridiques et comptables, conseil et gestion des entreprises. En termes de profils, les cadres ayant acquis de 1 à 10 ans d expérience seraient toujours les plus courtisés par les recruteurs. A l opposé, les cadres les plus expérimentés ne profiteraient toujours pas de la dynamique à l œuvre sur le marché. Par ailleurs, quasiment toutes les régions de l Hexagone seraient bien orientées en L Ile-de-France, l Auvergne-Rhône-Alpes, le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et la région PACAC totaliseraient près de 3 embauches de cadres sur 4. Enfin, selon le modèle économétrique de l Apec, la tendance à la hausse devrait se poursuivre en 2017 avec recrutements de cadres, ainsi qu en 2018, avec embauches, le marché renouant avec les volumes d avant crise. Ce scénario de «Croissance progressive» se réaliserait sous le triple effet d une croissance progressive, de la reprise de l investissement productif et de départs à la retraite plus importants. CONTACT(S) PRESSE : CARINE NAGOT PAULINA CIUCKA - TEL : DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01

2 Prévisions 2016 : les résultats issus de l enquête annuelle auprès de entreprises Les entreprises interrogées par l Apec prévoient de recruter entre et cadres en La progression serait comprise entre 0% et +10%, soit une médiane des recrutements à La confiance des entreprises, dans un contexte économique un peu plus favorable, s améliore. Ainsi, 8% d entre elles prévoient d augmenter leur effectif cadre au cours de l année, soit 1 point de plus qu en 2015, et 5% d entre elles envisagent de le réduire. EVOLUTION DES RECRUTEMENTS DE CADRES EN CDI ET CDD DE PLUS D UN AN ET DES PROMOTIONS AU STATUT CADRE Recrutements Promotions au statut cadre Contrairement à l année 2014, caractérisée par un marché de l emploi cadre à plusieurs vitesses, la dynamique à l œuvre depuis 2015 concerne quasiment tous les secteurs de l économie. Les recrutements de cadres dans les Services, «locomotive» du marché, progresseraient jusqu à +11% portés par les activités informatiques - télécommunications, l ingénierie - Recherche et Développement, les activités juridiques, comptables-conseil et Gestion des entreprises et la Banque-Assurance. L Industrie tirerait son épingle du jeu, avec une croissance des embauches pouvant aller jusqu à +9%. En 2016, les jeunes diplômés, qui avaient déjà profité d une situation plus favorable en 2015, bénéficieraient de l amélioration du marché. Ainsi, de à débutants pourraient être embauchés durant les 12 prochains mois. Les cadres ayant acquis de 1 à 10 ans d expérience seraient toujours les plus courtisés, représentant un peu plus d un recrutement sur deux. En revanche, les embauches de cadres de plus de 16 ans d expérience seraient en baisse. Les fonctions les plus «porteuses» du marché seraient celles de l Informatique (jusqu à embauches), du Commercial (jusqu à ) et des Etudes-recherche et développement (jusqu à embauches). Par ailleurs, la fonction Administration, RH, communication, droit atteindrait des hauts niveaux de recrutements, proches de ceux atteints en (20 000). Quasiment toutes les régions de l Hexagone seraient bien orientées en Quatre territoires concentrent près de 3 embauches sur 4 : Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, PACAC, Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Seules deux régions devraient afficher une stagnation de leurs recrutements de cadres : la Bourgogne- Franche-Comté et la Normandie. Enfin, le bilan de l année 2015 est positif avec cadres recrutés, soit 7% de plus qu en 2014, et une sensible augmentation du nombre de postes cadres créés 1 : Ce bon résultat est principalement lié à la performance des activités informatiques (+8%), de l ingénierie-recherche et Développement (+16%), des activités juridiques-comptables- Conseil (+14%) et de la Banque-Assurance (+11%). Ces quatre secteurs ont concentré 1 embauche sur 2 en Dans ce contexte, jeunes débutants ont été embauchés en 2015, soit une hausse de +9%, pour retrouver le niveau d embauches de Créations nettes = (entrées : recrutements externes, promotions internes) (sorties : départs à la retraite, démissions, licenciements)

3 Prévisions à horizon 2018 : les résultats issus du modèle économétrique de l Apec Le modèle construit en 2009 par l Apec est le fruit des travaux de son Département Etudes & Recherche. Il a permis de montrer que l investissement, mesuré par la formation brute de capital fixe (FBCF 2 ), est au cœur de la dynamique de l emploi en général et de l emploi cadre en particulier. Le modèle intègre également le niveau du PIB ainsi qu une dimension démographique en tenant compte des départs à la retraite de cadres en emploi. Afin d élaborer le plus précisément possible des scénarios, l Apec s est intéressée aux prévisions établies par différents instituts de conjoncture nationaux ou internationaux (INSEE, OCDE, OFCE, FMI, COE REXECODE). Ces prévisions concernent le PIB et ses principales composantes (FBCF, dépenses de consommation, variations des stocks, exportations et importations. Le scénario retenu table, pour les trois prochaines années, sur une «croissance progressive», avec des hypothèses de progression du produit intérieur brut de +1,3 % en 2016, +1,5 % en 2017, et +1,7 % en 2018, et s appuie sur les analyses du FMI et de l Insee. Évolution du PIB et de la FBCF selon le scénario «Croissance progressive» PIB +2,0 % + 2,1 % +0,2 % +0,7 % +0,2 % +1,1 % +1,3 % +1,5 % +1,7 % FBCF +2,1 % + 2,1 % +0,3 % -0,4 % -1,2% -0,2 % +1,0 % +1,3 % +1,5 % Sources : o 2010 à 2015 : Insee (Décembre 2015) o En 2016: hypothèse FMI o 2017 à 2018 : Hypothèse Apec En 2015, la conjonction de facteurs exogènes favorables (baisse continue du prix du pétrole, dépréciation de l euro, taux d intérêt très faible), qui avait boosté la croissance économique durant le premier trimestre, n a pas été relayée par une reprise significative de l investissement (la FBCF s inscrit à la baisse pour la 3e année consécutive). Si, dans les entreprises, l investissement productif a enregistré une nette progression, l investissement public s est contracté trimestre après trimestre. Quant à celui des ménages, il s est stabilisé après deux ans de recul ininterrompu. La croissance actuelle est adossée aux dépenses de consommation des ménages particulièrement dynamiques au 1er et 3e trimestre Mais les attentats de novembre 2015 ont eu de sévères répercussions sur les activités de services (restauration, loisirs, transports) et ont significativement érodé la consommation des ménages au 4e trimestre 2015 (-0,1 %). Au final, la croissance économique s est établie autour de +1,1 % en Dans ce scénario, elle se renforcerait sensiblement en 2016 (+1,3%). Ainsi, les effets des dramatiques évènements de novembre 2015 s estomperaient au cours du 1er semestre Du côté des entreprises, les conditions seraient réunies (redressement des taux de marge, montée en charge du CICE et du pacte de responsabilité et de solidarité, faible coût du capital) pour enclencher, enfin le cycle d investissement. La FBCF progresserait ainsi de +1 % en 2016 et s inscrirait sur un sentier de croissance solide les années suivantes : +1,3 % en 2017 et +1,5 en Quant au PIB, sa progression avoisinerait les +1,7 % en 2018 (après +1,5 % en 2017). Dans ce contexte d amélioration modérée du marché de l emploi, la part des cadres en poste au moment de leur départ à la retraite progresserait et s établirait à 54 % en 2018 (contre 50% en 2015). Le taux de chômage devrait s établir à 10 % (France métropolitaine) courant La consolidation de la croissance en 2017 et surtout en 2018 associée à une hausse de l emploi supérieure à la variation de la population active pourrait permettre à l économie hexagonale d enregistrer un recul sensible du chômage à l horizon de notre prévision. Ces prévisions sont toutefois soumises à différents aléas. L environnement économique international pourrait ainsi être affecté par un nouvel accès de faiblesse des pays émergents, et notamment de la Chine. 2 Au niveau macro-économique, on parle de Formation Brute de Capital Fixe (FBCF) qui se définit comme «la valeur des biens durables acquis par les unités de production pour être utilisés pendant au moins un an dans le processus de production». Cette définition plus restrictive exclut les investissements financiers qui sont en fait des placements. Sont également exclus les achats de terrains et la plupart des investissements immatériels.

4 Prévisions du nombre de recrutements de cadres selon le modèle Apec Scénario «croissance progressive» Source : Apec, 2016 En 2016, le nombre de recrutements de cadres augmenterait de 7 %, à près de Cette estimation dépasse la médiane des prévisions recueillies auprès des entreprises fin 2015 dans le cadre de l enquête annuelle de l Apec 3 (de à , médiane : ). Elle demeure toutefois nettement inférieure au haut de la fourchette. Si la reprise progressive de l investissement se confirme jusqu en 2018, elle pourrait permettre de dynamiser les embauches de cadres. Les niveaux d avant la crise de 2008 seraient largement dépassés en Évolution des Recrutements de cadres recrutements de cadres % % % % % % Source : Apec, Perspectives de l emploi cadre 2016-Synthèse, Apec, février 2016

5 Source Panel Apec 2016 Principaux résultats nationaux consolidés de l enquête annuelle auprès des entreprises Recrutements de cadres en CDI ou CDD d un an ou plus réalisés par les entreprises en 2015, et prévus pour 2016 Source Panel Apec 2016 Panel Entreprises APEC 2016 Total recrutements 2015 Fourchette basse Recrutements prévus pour 2016 évolution évolution Fourchette fourchette fourchette haute basse haute Tendance Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine % +8% Hausse Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes % +11% Hausse Auvergne-Rhône-Alpes % +7% Hausse Bourgogne-Franche-Comté % +7% Stable Bretagne % +9% Hausse Centre-Val de Loire % +10% Hausse Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées % +10% Hausse Nord-Pas-de-Calais-Picardie % +8% Hausse Normandie % +7% Stable Pays de la Loire % +10% Hausse Provence-Alpes-Côte d'azur et Corse % +12% Hausse Île-de-France % +10% Hausse Note méthodologique : - Cette enquête a été réalisée auprès d un échantillon permanent de entreprises du secteur privé. - Cet échantillon est représentatif de la répartition par région, par taille et par secteur d activité des salariés du secteur privé. - Les résultats présentés sont issus du traitement et de l analyse des réponses de ces entreprises représentant salariés dont cadres. - Les entreprises ont été contactées du 15 octobre au 8 décembre 2015.

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens.

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. Paris, le 15 juillet 2011 Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. L ABE (Autorité Bancaire Européenne) et les autorités de supervision nationales, dont l Autorité de contrôle

Plus en détail

PRÉVISIONS 2015-2017 DES RECRUTEMENTS DE CADRES EN FRANCE

PRÉVISIONS 2015-2017 DES RECRUTEMENTS DE CADRES EN FRANCE PRÉVISIONS 2015-2017 DES RECRUTEMENTS DE CADRES EN FRANCE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-56 MARS 2015 Les 3 scénarios Apec pour 2015-2017 Selon les analyses des principaux instituts (OCDE, FMI, Eurostat),

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le jeudi 16 avril 2015 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES 2015-2016 LA REPRISE QUI S ANNONCE La croissance est là en 2015 et 2016. Tous les freins qui pesaient sur elle se sont levés.

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Ivry, le 27 février 2015 La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Accélération de la dynamique des ventes en 2014 Chiffre d affaires consolidé en croissance de +0,9% au

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2010/11 Chiffre d affaires en croissance de 23% à 15 M Amélioration de la marge brute à 74,4% Perte d exploitation de 3,1 M

RESULTATS ANNUELS 2010/11 Chiffre d affaires en croissance de 23% à 15 M Amélioration de la marge brute à 74,4% Perte d exploitation de 3,1 M www.tekka.com Brignais, le 22 juillet 2011 RESULTATS ANNUELS 2010/11 Chiffre d affaires en croissance de 23% à 15 M Amélioration de la marge brute à 74,4% Perte d exploitation de 3,1 M tekka (FR0010999425,

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

Le marché publicitaire baisse au 1 er semestre 2013 mais

Le marché publicitaire baisse au 1 er semestre 2013 mais Merci de mentionner «Source IREP FRANCE PUB 2013» Pour toute reproduction de ces résultats. Le marché publicitaire baisse au 1 er semestre 2013 mais Au 1 er semestre 2013, les recettes publicitaires nettes

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

Publication du Bulletin BCL 2014/1

Publication du Bulletin BCL 2014/1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Luxembourg, le 20 mars 2014 Publication du Bulletin BCL 2014/1 Le présent communiqué comporte un survol de la situation macroéconomique, une brève présentation des projections d inflation

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 avril 2010 N 1 LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE Le Centre Sud a publié un rapport qui analyse les faiblesses et les

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

TendancÉco. Veille et analyse économique territoriale. Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 14. Chiffres Clés 3 ème trimestre 2015

TendancÉco. Veille et analyse économique territoriale. Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 14. Chiffres Clés 3 ème trimestre 2015 #1 - janvier 216 TendancÉco Veille et analyse économique territoriale Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 14 Une reprise modérée de l activité Au 3 ème trimestre 215, la croissance

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail

Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente)

Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente) 1 ER SEMESTRE 2015 Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente) LES EVOLUTIONS À RETENIR S1 2014 / S1 2013 S1 2015 / S1 2014 POINT* gagné Total

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 Résumé : On observe depuis le début de l année un assouplissement de la politique monétaire dans les principales économies émergentes. Cette tendance

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 201- MARS 201 En 201, 0 entreprises du Nord-Pas-de-Calais du secteur privé ont été interrogées, employant 90 salariés dont

Plus en détail

GROUPE BANQUE POPULAIRE

GROUPE BANQUE POPULAIRE Paris, le 28 août 2008 GROUPE BANQUE POPULAIRE UN RENFORCEMENT DES FONDAMENTAUX DE LA BANQUE DE DÉTAIL UN PNB EN HAUSSE À 2 936 M UN RÉSULTAT NET PART DU GROUPE EN PROGRESSION À 660 M DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AQUITAINE

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AQUITAINE PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AQUITAINE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 201- MARS 201 En 201, entreprises aquitaines du secteur privé ont été interrogées, employant 900 salariés dont 30 cadres Bilan 201

Plus en détail

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012 Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 212 Ronan Mahieu* L économie française s est beaucoup transformée depuis l après-guerre, avec à la fois des évolutions lentes et continues

Plus en détail

GROUPE BIC Communiqué de presse

GROUPE BIC Communiqué de presse GROUPE BIC Communiqué de presse Résultats du Groupe BIC 3 ème trimestre et 9 premiers mois 2007 Le chiffre d affaires des 9 premiers mois est en augmentation de 3,7% à données comparables à 1 094,9 millions

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des 2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Prévisions économiques

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

Simulation de modifications. du mode de calcul du salaire annuel moyen au régime général

Simulation de modifications. du mode de calcul du salaire annuel moyen au régime général CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 septembre 2012 à 14 h 30 «I - Avis technique sur la durée d assurance de la génération 1956 II - Réflexions sur les règles d acquisition des droits

Plus en détail

Convention de revitalisation KERRY

Convention de revitalisation KERRY Comité de pilotage du 17 mai 2011 à Apt Convention de revitalisation KERRY Dossier de presse Contacts presse : Josiane HAAS-FALANGA : 04 88 17 80 40 / Karine COSTES : 04 88 17 80 41 Sommaire Quelques caractéristiques

Plus en détail

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 MONDE PIB 108 106 Pays développés début 2007 = 100 104 États-Unis 102 100 98 96 94 92 Japon Royaume-Uni Zone euro 90 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Plus en détail

L Imprimerie nationale

L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale, qui était un service central du ministère des finances jusqu en 1993, est devenue à partir du 1er janvier 1994 une société anonyme appartenant à l Etat. La

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION LA CONJONCTURE DU BÂTIMENT Activité en baisse en 2003, vive reprise fin 2003 et début 2004 Activité prévue Activité passée Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES

L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES NEWSLETTER DÉCEMBRE 2015 Sous la direction d André Letowski L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES Ce mois-ci nous vous proposons 6 axes d analyses La conjoncture : une légère amélioration,

Plus en détail

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA)

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Bruxelles, le 15 mars 2012. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Résultat net avant activités abandonnées d EUR 585 millions (*), après dépréciation des

Plus en détail

Après neuf trimestres consécutifs de baisse du PIB, le dernier

Après neuf trimestres consécutifs de baisse du PIB, le dernier FICHE PAYS ITALIE : UNE LUEUR AU BOUT DU TUNNEL? Département analyse et prévision Après neuf trimestres consécutifs de baisse du PIB, le dernier trimestre de 2013 apporte une lueur d espoir à l Italie.

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014 EDITION 2014 Performances hôtelières 2014/2015 PRÉVISIONS 50, rue Dombasle 75015 Paris T. : +33 (0)1 56 56 87 87 F. : +33 (0)1 56 56 87 88 hcs@mkg-hospitality.com www.mkg-hospitality.com SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

Résultats au 31 décembre 2009 SYSTEMAT S.A.

Résultats au 31 décembre 2009 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 25 FEVRIER 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com

Plus en détail

CCE EDF. Séance du 15 Avril 2010

CCE EDF. Séance du 15 Avril 2010 CCE EDF Séance du 15 Avril 2010 Titulaire au CCE Christophe MARTIN Représentant Syndical au CCE Expert : Edouard CAHEN Séance du 15 avril 2010 Ordre du jour Retour d expérience sur le dispositif de Prérecrutement

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat opérationnel : +21,1% Résultat net des activités poursuivies : +56,3%

RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat opérationnel : +21,1% Résultat net des activités poursuivies : +56,3% COMMUNIQUÉ DE PRESSE Information réglementée Lasne, le 25 mars 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat opérationnel : +21,1% Résultat net des activités poursuivies : +56,3% Vision IT Group, Groupe européen

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels Montie Brewer, président et chef de la direction Joshua Koshy, vice-président général et chef des Affaires financières 1 6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction N 59 Octobre 2015 Chiffre du mois La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés Introduction La 26 e édition de l enquête nationale sur les ingénieurs publiée en juin dernier par Ingénieurs et

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2014

RESULTATS ANNUELS 2014 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS - Résultat Opérationnel de 14,9 M et Résultat net part du groupe de 6,3 M - Situation financière renforcée avec une trésorerie de 49 M - Préparation de la scission

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Évolution du marché du travail québécois :

Évolution du marché du travail québécois : ISSN 178-918 Volume 1, numéro 7 7 février Évolution du marché du travail québécois : De forts gains qui profitent aux jeunes et aux femmes Sommaire 1. Depuis 198, le marché du travail au a fait des progrès

Plus en détail

Analyse financière Groupe Magasin Général

Analyse financière Groupe Magasin Général Secteur : Distribution Cours au : 133,400D Nominal : 5D Nombre de titres : 2 296 250 titres Points clés : Doyen du secteur de la distribution avec plus de 80 ans d expérience ; Actionnariat de référence

Plus en détail

Centre d affaires, Bd. Ar-Riad, Hay Riad. BP: 2939. Rabat 10.100 Téléphone : (212) 5 37 71 84 00 Télécopie : (212) 5 37 20 38 62 w w w.a n r t.

Centre d affaires, Bd. Ar-Riad, Hay Riad. BP: 2939. Rabat 10.100 Téléphone : (212) 5 37 71 84 00 Télécopie : (212) 5 37 20 38 62 w w w.a n r t. DECISION ANRT/DG/N 08/11 DU 1 er DECEMBRE 2011 RELATIVE A LA REVISION DE L ENCADREMENT PLURIANNUEL DES TARIFS DE TERMINAISON DU TRAFIC D INTERCONNEXION DANS LES RESEAUX FIXES ET MOBILES DES OPERATEURS

Plus en détail

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 CINOV SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 L'enquête, dont l'analyse est présentée ci-dessous, a été réalisée par la Fédération CINOV auprès d un panel de ressortissants (adhérents CINOV ou non), en janvier

Plus en détail

Revue économique. Juin 2013

Revue économique. Juin 2013 Revue économique Juin 213 Banque nationale de Belgique Tous droits réservés. La reproduction de cette publication, en tout ou en partie, à des fins éducatives et non commerciales est autorisée avec mention

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable.

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. Communiqué de presse Bois-Colombes, le 11 février 2009 La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. L année 2008 restera, pour les épargnants et les assurés, une

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE?

INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE? INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE? Juillet 2011 OBJECTIFS ET PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS Les objectifs Quels sont les besoins en ingénieurs aujourd hui?

Plus en détail

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits.

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits. COMMUNIQUE DE PRESSE 05 AOUT 2015 Bpifrance présente la 61 ème enquête de conjoncture dans les PME Un redressement des perspectives d activité des PME qui se poursuit, mais lentement et en ordre dispersé.

Plus en détail

SYNTHÈSE. Note méthodologique. Édition 2008

SYNTHÈSE. Note méthodologique. Édition 2008 Enquête annuelle PANEL 100 Édition 2008 SYNTHÈSE Note méthodologique Pour la huitième année consécutive, l Observatoire Paritaire des Industries de la Communication Graphique et du Multimédia publie les

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Les résultats de l industrie Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : D. Sikouk - Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction

Plus en détail

Fonds Avantage FPI hypothécaires d agences américaines

Fonds Avantage FPI hypothécaires d agences américaines Commentaire Rendement Au troisième trimestre, les FPI hypothécaires ont cédé une partie du terrain gagné plus tôt dans l année, comme en témoigne le léger recul des cours des titres adossés à des créances

Plus en détail

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros Communiqué de presse Paris, le 19 janvier 2010 Chiffre d affaires 2009 : -7,9% en données comparables Dans un environnement économique encore sévèrement touché par la crise, Chiffre d affaires des Services

Plus en détail