L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité?"

Transcription

1 L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité? Pierre Bacher membre du conseil scientifique de Sauvons le Climat* auteur de «L énergie en 21 questions» (Odile Jacob) *

2 Plan Qu est-ce que le réseau électrique? L équilibre offre - demande L électricité aujourd hui Variabilité de la demande Variabilité de l offre L électricité demain Scénario Negatep et scénarios alternatifs 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 2

3 Qu est-ce que le réseau électrique? 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 3

4 Équilibre production consommation La fréquence doit impérativement être maintenue à 50 hz 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 4

5 L électricité aujourd hui 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 5

6 14-21 Évolution de la production d électricité en France Source: EDF 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 6

7 Variation de la demande dans une journée Source: RTE 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 7

8 Variation de la demande par usage Source: RTE 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 8

9 Gestion des creux et des pointes de consommation Variabilité de l offre: un parc diversifié La gestion des pointes par l offre L effacement à la pointe Le stockage de l électricité Les cas particuliers des électricités non programmables (éolien, solaire) 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 9

10 Variabilité de l offre Le fil de l eau (hydraulique de rivière ex. Rhin, Rhône) La base et demi-base (nucléaire, charbon, gaz CCCG) La pointe (hydraulique de lac, hydraulique de pompage, TAC) Les électricités intermittentes Le réseau européen (mutualisation des aléas) 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 10

11 GW GW GW Parc de production français (GW) CCCG thermique à flamme autres ENR thermique décentralisé fioul- TAC charbon hydraulique nucléaire photovoltaïque biomasse éolien 20 hydraulique Source: UFE 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 11

12 Production d électricité UFE 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 12

13 Monotone de consommation Source: Ruelle 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 13

14 La gestion des pointes et des creux Les lacs de montagne et STEP (environ 10 GW, quasi instantanés) Les turbines à combustion (fioul) : environ 7 GW, rapides Les centrales à gaz (CCCG) et au charbon : rapides si en réserve tournante, sinon, plusieurs heures L effacement : usages «intelligents» de l électricité (nouveaux compteurs, moyens de contrôle) La contribution du nucléaire (été/hiver, week-end, nuit) 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 14

15 Nucléaire: une «saisonnalisation» des arrêts programmés 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 15

16 Participation du nucléaire à la modulation Des baisses de charge (principalement de nuit et en week-end) Des arrêts courts, principalement en week-end et jours fériés (> 24 h) 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 16

17 L électricité demain 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 17

18 b17-46* Qui émet du CO2 en France? 70 MtC usages fixes transports production d'électricité Les efforts doivent donc porter sur les usages fixes et les transports, sans augmenter les rejets dus à l électricité. 0 Le scénario Negatep s attaque en priorité aux usages des combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz) émetteurs de CO2: efficacité énergétique substitution d électricité au gaz et au pétrole 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 18

19 Les besoins d électricité à l horizon 2050 (Negatep) Besoins spécifiques «traditionnels» (résidentiel, tertiaire et industrie) Résidentiel et tertiaire chauffage «intelligent», pompes à chaleur associées à l énergie solaire et géothermique Transports (50 Mtep réduits à 40 Mtep) véhicules hybrides ou électriques (remplacement 15 Mtep) filière H2, agro carburants 2ème génération (15 Mtep) Total = TWh + 60 TWh +90 à 180 TWh +350 à 440 TWh Il s agit d augmenter la part de l électricité de 70 à 90%, en complément des économies d énergie et des énergies renouvelables chaleur, pour diviser par 4 les rejets de CO2. 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 19

20 Bouquet énergie finale par énergie 2006 / 2050 (scénario Negatep 2010) Mtep Référence (DGEMP 2008) export. élect. économies electricité renouv. chaleur fossile Rejets CO 2 (MtC) Source: Acket Bacher (SLC) 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 20

21 La production d électricité en 2050 Les énergies fossiles (pointe) L hydraulique (inchangée) L éolien et le solaire : conséquences pour le réseau Le stockage de l électricité Les énergies fossiles avec CSC L énergie nucléaire 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 21

22 L éolien et le réseau La production éolienne (France, Allemagne) L intermittence en période de pointe L intermittence et les besoins de sources modulables 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 22

23 Intermittence éolien: France mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 23

24 Puissance éolienne E-ON sur un an (max théorique: MW) Attention: % du réseau et non Puissance! Max 6234 MW Min 8 MW Puissance installée: MW dont éolien MW (23%) Production: MWh dont éolien MWh (4,16%) 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 24

25 Variabilité de l éolien et de la demande Mise en regard de la production en janvier 2009 et du profil de production de l éolien à la même période amplifié pour correspondre à MW NB: La qualité de l image de l éolien est faible mais l historique est exact PRODUCTION Janvier 2009 PRODUCTION EOLIEN Janvier 2009 (amplifié à MW) Le creux de l éolien en période de pointe de demande double la variabilité 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 25 J.P. Pervès (SLC)

26 Éolien: variation instantanée (Vatenfall) Puissance éolienne hebdomadaire délivrée: détail Pente: 1000 MW par heure 28 mai 2009 SLC - J.P. Pervès 4 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 26

27 Monotone France, sans et avec éolien 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 27

28 Conclusions sur l éolien Complique sérieusement la gestion des pointes Augmente le besoin de sources modulables (fossiles ou hydraulique) Une meilleure prévision météo permet de limiter la réserve tournante, mais sans la supprimer. En France: l électricité éolienne se substitue en grande partie au nucléaire au-delà de 10 GW (20 à 25 TWh), elle aura pour effet d augmenter les rejets de CO2 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 28

29 Le solaire photovoltaïque et le réseau Les fluctuations du solaire sont plus faibles que celles de l éolien (variations linéaires avec la luminosité) Le solaire ne produit que le jour, et moins en hiver qu en été Le projet DESERTEC 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 29

30 Le projet DESERTEC 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 30

31 Scénarios à forte composante ENR Scénarios ECF (européen): + 45 % d électricité ( TWh) 60 à 80 % ENR super réseau européen 240 à 270 GW de TAC Scénarios allemands - 65 % d électricité ( TWh) 62 % ENR + 23 % importé (net) 15 % fossile 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 31

32 La France, centre de gravité du super réseau européen Source: European Climate Foundation 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 32

33 Le stockage de l électricité Chaleur (eau chaude sanitaire, inertie thermique des logements) Hydraulique (STEP, STEM) Mécanique (volants d inertie, air comprimé) Électrique (super condensateurs, électrolyse H2) Chimique (batteries) 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 33

34 Quelques aspects économiques Nucléaire 75 % du total + exportation Hydraulique 70 TWh, stable Eolien 40 TWh (?), problème de coût et de disponibilité (offshore 120 /MWh Autres renouvelables et cogénération ~ 40 TWh Fossile (pointe et associé à éolien)) ~ 50 TWh } /MWh ~10 /MWh 60 /MWh Photovoltaïque : la grande inconnue > 300 /MWh 120 /MWh? Avec 80 % d ENR, le coût moyen du MWh est pratiquement doublé Bacher 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 34

35 TWh Electricité par source d énergie (scénario Negatep) tendance 2050 F4 nucléaire ou fossile propre autres renouvelables hydraulique fossile pointe Negatep mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 35

36 Quelques Incertitudes Sociales et politiques: acceptabilité et volonté (ex. taxe CO2, nucléaire) Économiques o prix pétrole? o financement des aides publiques (transports)? Techniques: o stockage de l électricité (batteries ) o solaire photovoltaïque o CSC o biocarburants 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 36

37 Conclusions Une contrainte forte: réduire le CO2 Deux voies complémentaires: o Économiser l énergie o Substituer l électricité au fioul et au gaz (habitat, transports) Trois voies pour l électricité: o En base: hydraulique fil de l eau (5 %), nucléaire ou CCCG (75 %) avec CSC; complément éolien et solaire (10 %) o En demi base: CCCG (5 %) o En pointe: écrêter, stocker, TAC, import-export (5 %) La France est bien placée pour répondre à ces défis, à condition de ne pas gaspiller ses moyens. 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 37

38 Quelques références Scénarios Scénario negatep : site SLC Scénario negawatt 2006 : site negawatt Scénarios MIES : «la division par 4 des émissions de CO2: introduction au débat» rapport de P. Radanne à la Mission Interministérielle de l Effet de Serre (mars 2004) Groupe de travail DGEC sur la pointe d électricité 8 déc Union Française de l électricité: Électricités intermittentes «10 questions sur l éolien à Gilbert Ruelle» 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 38

39 Références P. Bacher i 23 mars 2011 SFEN Franche Comté - Besançon 39

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

Le facteur 4 en France: yes we can!

Le facteur 4 en France: yes we can! Le facteur 4 en France: yes we can! Scénarios Negatep, Negawatt, MIES Pierre Bacher membre du conseil scientifique SLC auteur de «L énergie en 21 questions» (Odile Jacob) 13 mars 2009 SLC IdF - scénarios

Plus en détail

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Lors de son discours du 14 janvier 214 1, le Président de la République Française, François Hollande, a souligné l intérêt d une coopération

Plus en détail

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie La transition énergétique concerne l avenir de la planète et se joue en partie dans les villes où vit la majorité de la population Table des matières

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050. Débats transition énergétique

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050. Débats transition énergétique Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Débats transition énergétique Vision 2030 2050 Des scénarios axés sur la réduction des consommation d énergie et les énergies renouvelables

Plus en détail

Energie et écologie Pour un choix futé de votre énergie. Table des matières 1 Utilisation actuelle des énergies primaires...2

Energie et écologie Pour un choix futé de votre énergie. Table des matières 1 Utilisation actuelle des énergies primaires...2 Energie et écologie Pour un choix futé de votre énergie La transition énergétique concerne l avenir de la planète et se joue en partie dans les villes où vit la majorité de la population Table des matières

Plus en détail

Loi Grenelle 1 Evaluation et propositions

Loi Grenelle 1 Evaluation et propositions 1 Loi Grenelle 1 Evaluation et propositions par Pierre Bacher, à la demande de «Sauvons le Climat» Remarque liminaire Le projet de loi Grenelle 1 a suivi une démarche normale : proposition soumise au conseil

Plus en détail

www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES

www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES ARTELYS: OPTIMISATION DE SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES Court terme (opérationnel) : Plan de production Opérations de marché Prévision Analyse et planning

Plus en détail

Le Stockage d électricité. Etat des lieux des technologies, acteurs, développement, marchés & perspectives en France et Europe

Le Stockage d électricité. Etat des lieux des technologies, acteurs, développement, marchés & perspectives en France et Europe Le Stockage d électricité Etat des lieux des technologies, acteurs, développement, marchés & perspectives en France et Europe 1 DIFFÉRENTES FORMES D ÉNERGIES STOCKABLES ET TECHNOLOGIES PRINCIPALES Energie

Plus en détail

La centrale nucléaire

La centrale nucléaire Fiche Blue Energy La centrale nucléaire 1 000 MW 2 à 3 jours 30 / MWh Energie issue de la fission de noyaux atomiques. Grande puissance, production assurée. Emet peu de CO 2 mais produit des déchets radioactifs.

Plus en détail

Davantage d électricité pour moins de CO2: la promesse des énergies renouvelables. Yves BAMBERGER

Davantage d électricité pour moins de CO2: la promesse des énergies renouvelables. Yves BAMBERGER Davantage d électricité pour moins de CO2: la promesse des énergies renouvelables Yves BAMBERGER Des usages multiples depuis Edison Ampoules à incandescence - 1880 Locomotive électrique, métro de Londres

Plus en détail

ARCEA Saclay 9/ 2/2016 Stockage de l électricité : un impératif, mais comment faire? 2. J.P. Hulot Février 2016

ARCEA Saclay 9/ 2/2016 Stockage de l électricité : un impératif, mais comment faire? 2. J.P. Hulot Février 2016 ARCEA Saclay 9/ 2/2016 Stockage de l électricité : un impératif, mais comment faire? 2 AVANT-PROPOS L électricité se stocke difficilement Alors pourquoi chercher à stocker l électricité? Parce que l on

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Contribution à l enquête. publique SRCAE Ile de France. 19 septembre 2012 LE FIOUL DOMESTIQUE : UNE COMPOSANTE INCONTOURNABLE DU BOUQUET

Contribution à l enquête. publique SRCAE Ile de France. 19 septembre 2012 LE FIOUL DOMESTIQUE : UNE COMPOSANTE INCONTOURNABLE DU BOUQUET Contribution à l enquête publique SRCAE Ile de France 19 septembre 2012 LE FIOUL DOMESTIQUE : UNE COMPOSANTE INCONTOURNABLE DU BOUQUET ENERGETIQUE FRANÇAIS. Ignorer les progrès considérables des matériels

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

Les autres énergies renouvelables

Les autres énergies renouvelables Quel avenir électrique pour la Suisse du XXI siècle? Les autres énergies renouvelables Prof. Andreas Zuberbühler Président du conseil scientifique de la SATW Sommaire Introduction Sources d électricité

Plus en détail

Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France

Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France En cette année 2014, les débats vont bon train : en Allemagne sur l «Energiewende» (littéralement : le virage énergétique) et en France sur la «transition

Plus en détail

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Une réelle prise en compte des émissions de CO2 Emergence des gaz de Schistes 1 - Les coûts : reconstruction,

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Gestion du réseau électrique et stockage massif de l énergie Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Plan de la présentation 1. Les évolutions à l œuvre tant du côté de la consommation

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

1. Les énergies renouvelables dans l approvisionnement énergétique 2. La politique européenne

1. Les énergies renouvelables dans l approvisionnement énergétique 2. La politique européenne L économie des énergies renouvelables en France et en Europe Frédéric Lantz Professeur Chaire de modélisation économique appliquée à l environnement et aux énergies Agenda 1. Les énergies renouvelables

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE

TRANSITION ENERGETIQUE TRANSITION ENERGETIQUE La transition énergétique concerne au plus haut point les ingénieurs et scientifiques de France (un million), tant ils sont impliqués dans la recherche, l innovation, le développement,

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Développement de la filière hydrogène à La Réunion - Introduction -

Développement de la filière hydrogène à La Réunion - Introduction - Association Energie Environnement http://assee.free.fr Conférence pour l AID le 25 mars 2014 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Plus en détail

La place potentielle des énergies renouvelables

La place potentielle des énergies renouvelables La place potentielle des énergies renouvelables Nordine Boudjelida ADEME Conférence "Repenser les sources d'énergie«journées de l'économie de Lyon, samedi 10 novembre 2012 Sommaire Contexte Débat sur la

Plus en détail

Des territoires en transition énergétique

Des territoires en transition énergétique Des territoires en transition énergétique Montpellier 1 er octobre 2013 Plénière Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Quel mix énergétique pour demain? incertitudes et paradoxes Jacques

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

L arbre, la vache et l éolienne

L arbre, la vache et l éolienne L arbre, la vache et l éolienne Contribution au débat public sur l implantation d un parc éolien en mer au large de St-Nazaire Jacques Treiner, physicien Paris-6 et Sciences-Po Paris jtreiner@orange.fr

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail

Programmation pluriannuelle de l'énergie

Programmation pluriannuelle de l'énergie Programmation pluriannuelle de l'énergie Premières orientations et actions 2016-2023 "Pour donner aux citoyens, aux collectivités et à l État le pouvoir d agir ensemble dans la même direction" Ce document

Plus en détail

SOMMAIRE. 1) Les Constats. 2) Où en est la France aujourd hui? - au plan climatique - au plan économique

SOMMAIRE. 1) Les Constats. 2) Où en est la France aujourd hui? - au plan climatique - au plan économique SOMMAIRE 1) Les Constats 2) Où en est la France aujourd hui? - au plan climatique - au plan économique 3) Quelles projections pour l avenir? - l augmentation de la demande d électricité - le lien entre

Plus en détail

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24 1 «HABITER» A quoi ressemblera le logement du futur, plus largement sur le cadre de vie, sur les façons d habiter, la ville, le territoire, la planète. Le choix du lieu d habitat est structurant : ce sont

Plus en détail

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée)

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée) GARONNE 2050 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE VARIABLE : consommation d énergie Cette variable s intéresse à la consommation d énergie, un focus sur la consommation d électricité étant effectué. Elle peut

Plus en détail

Scénario énergétique tendanciel à 2030 pour la France

Scénario énergétique tendanciel à 2030 pour la France DGEMP/OE/RL Document de travail - Version du 23/6/24 Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Scénario énergétique tendanciel à 23 pour la France Synthèse des résultats 1 comparés aux scénarios

Plus en détail

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2010 (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 SOMMAIRE Présentation succincte

Plus en détail

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Le havre 3 Avril 2013 Académie des technologies, Grand Palais des Champs -Élysées, Porte C, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris http://www.academie-technologies.fr

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

Les marchés européens de l électricité

Les marchés européens de l électricité N 10 Les marchés européens de l électricité La baisse des prix de l électricité sur les marchés de gros en Europe se poursuit. Plusieurs réformes de fond sont engagées pour restaurer des signaux économiques

Plus en détail

7 Les marchés européens de l électricité

7 Les marchés européens de l électricité 7 Les marchés européens de l électricité L intégration grandissante des énergies renouvelables sous contrat d achat (financées hors marché par le consommateur ou le contribuable), et la baisse des prix

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE & CONSOMMATION D ENERGIE

TRANSITION ENERGETIQUE & CONSOMMATION D ENERGIE TRANSITION ENERGETIQUE & CONSOMMATION D ENERGIE 3 Enjeux 5 Objectifs 1 Un enjeu économique renforcer la compétitivité de l industrie française et diminuer la consommation de pétrole pour réduire le déficit

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Bâtiment France 2005 Energie en TWh/mois. Bâtiment France 2005 Electricité en TWh/mois. Climatisation. Chauffage elec. Eclairage Cuisson elec

Bâtiment France 2005 Energie en TWh/mois. Bâtiment France 2005 Electricité en TWh/mois. Climatisation. Chauffage elec. Eclairage Cuisson elec Résultats d'un scénario R&D Bâtiments France 5 sans fossiles publié dans la revue Futuribles, juin 8 Ch. Marchand, M-H. Laurent, R. Rezakhanlou, Y. Bamberger Version du La consommation actuelle en énergie

Plus en détail

FAIRE LE PLEIN D ÉNERGIE VERTE

FAIRE LE PLEIN D ÉNERGIE VERTE Rencontres des Nouveaux Mondes 2006 APRÈS LE PÉTROLE : UN MONDE À INVENTER FAIRE LE PLEIN D ÉNERGIE VERTE usages agriculture énergie usage domestique industrie commerce, services transport usages éclairer

Plus en détail

Et les «réserves» en énergies renouvelables?

Et les «réserves» en énergies renouvelables? Et les «réserves» en énergies renouvelables? La principale énergie renouvelable utilisée aujourd hui dans le monde est la biomasse, et plus principalement le bois. Ce dernier représente 10% de la production

Plus en détail

Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc *****

Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc ***** ReGrid Final Workshop Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc ***** M. Karim EL-ASSEFRY Tunis, le 9 Octobre 2014 Ingénieur Energies Renouvelables

Plus en détail

Afef CHALLOUF - STEG

Afef CHALLOUF - STEG Afef CHALLOUF - STEG L histoire des ENR a commencé durant les années 50 avec la construction des 1ères centrales hydrauliques Le développement de cette filière est resté limité tenant compte de la faiblesse

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Creating energy solutions.

Creating energy solutions. Creating energy solutions. Contributions des villes et des services industriels au tournant énergétique Dr. Hans-Kaspar Scherrer, Président du conseil d administration de Swisspower Netzwerk SA 09.09.2011

Plus en détail

Principales évolutions des marchés de l énergie et impact sur les entreprises Quel modèle d efficience énergétique? Quelle stratégie adopter?

Principales évolutions des marchés de l énergie et impact sur les entreprises Quel modèle d efficience énergétique? Quelle stratégie adopter? Principales évolutions des marchés de l énergie et impact sur les entreprises Quel modèle d efficience énergétique? Quelle stratégie adopter? INTERVENTION DANS LE CADRE DE LA REUNION REGIONALE ENERGIE

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Vision 2030 2050 2 approches différentes: 2030 : projection volontariste, complémentaire de l exercice DGEC 2050: normatif facteur

Plus en détail

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq http://www.ifen.fr/fileadmin/publications/les_syntheses/pdf/industrie_ree2006.pdf Part des énergies renouvelables

Plus en détail

Restitution des travaux de prospective énergétique

Restitution des travaux de prospective énergétique Restitution des travaux de prospective énergétique Historique Avril 25 : choix de réaliser les travaux de prospective en interne Fin 27 : acquisition du logiciel Med Pro 5 novembre 27 : première réunion

Plus en détail

Stockage d énergie dans le réseau électrique

Stockage d énergie dans le réseau électrique Stockage d énergie dans le réseau électrique Pierre-Olivier Moix HESSO-VS / ISI Page 1 Diverses Applications A divers niveaux Électronique portable Outillage Habitat Mobilité Infrastructure Village/Ville

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

La sobriété d abord! Negawatt : www.negawatt.org. Choisir son énergie renouvelable

La sobriété d abord! Negawatt : www.negawatt.org. Choisir son énergie renouvelable LES BONS GESTES La sobriété d abord! «L énergie la moins chère, c est celle qu on ne consomme pas» (Négawatt). L économie d énergie doit guider nos choix : la Terre s en portera mieux, comme notre porte-monnaie.

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.6 L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Sommaire 1. Production et consommation d électricité dans le Monde 2. Production et consommation d électricité en France 3. Les

Plus en détail

Lessons from the French debate on the Energy Transition. Renaud Crassous 05 th May, 2014

Lessons from the French debate on the Energy Transition. Renaud Crassous 05 th May, 2014 Lessons from the French debate on the Energy Transition Renaud Crassous 05 th May, 2014 Quatre difficultés révélées au cours du DNTE Distinguer les objectifs et les moyens Evaluer les futurs besoins à

Plus en détail

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC SITUATION ENERGETIQE AU MAROC ECOMAT- ECOMEC 2010 Matériaux & Énergies Du 11 au 15 mai 2010 à BOUZNIKA Mohammed HMAMOUCHI PLAN Contexte Mondial Politiques Énergétiques Le contexte marocain Axes de réflexion

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

LA PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ D'ORIGINE THERMIQUE

LA PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ D'ORIGINE THERMIQUE La production d électricité à partir des centrales thermiques est la plus répandue dans le monde. En effet, le gaz, le charbon et le fioul, utilisés comme combustibles, sont des ressources naturelles abondantes.

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire PETR Midi-Quercy Synthèse Consommation d énergie finale Unité Résidentiel/tertiaire Industrie Transport routier Agriculture Total Territoire Ktep 36 4 40 nr 80 Territoire GWh 420 44 468 nr 933 Part de

Plus en détail

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Le traitement des déchets organiques par méthanisation : une opportunité énergétique? Olivier THEOBALD Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie Direction

Plus en détail

LE GAZ NATUREL : ALLIE D UNE ECONOMIE PAUVRE EN CARBONE. Hany Aouad, FLUXYS 25 février 2016

LE GAZ NATUREL : ALLIE D UNE ECONOMIE PAUVRE EN CARBONE. Hany Aouad, FLUXYS 25 février 2016 LE GAZ NATUREL : ALLIE D UNE ECONOMIE PAUVRE EN CARBONE Hany Aouad, FLUXYS 25 février 2016 A QUOI SERT L ENERGIE? Electricité Chauffage Industrie Transport 2 Capacité installée en MW SORTIE DU NUCLEAIRE

Plus en détail

La réglementation Chauffage PEB

La réglementation Chauffage PEB La réglementation Chauffage PEB Alain Beullens DPT Chauffage et Clim. PEB Avril 2014 Contexte général Bâtiments = 40% de la consommation énergétique! 2 Contexte général Région Bruxelles Capitale Selon

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

L Hydrogène, vecteur de la transition énergétique. Par Philippe BOUCLY, 1er Vice Président de l AFHYPAC (1) Ancien Directeur Général de GRTgaz (2)

L Hydrogène, vecteur de la transition énergétique. Par Philippe BOUCLY, 1er Vice Président de l AFHYPAC (1) Ancien Directeur Général de GRTgaz (2) L Hydrogène, vecteur de la transition énergétique Par Philippe BOUCLY, 1er Vice Président de l AFHYPAC (1) Ancien Directeur Général de GRTgaz (2) 1 - Un défi : l intégration des énergies renouvelables

Plus en détail

électricité 100% renouvelable

électricité 100% renouvelable Vers une production d éd électricité 100% renouvelable 20 mai 2011 Bernard MULTON ENS de Cachan SATIE - CNRS Site de Bretagne L énergie, un concept physique unifié, pour décrire les transformations indispensable

Plus en détail

Évolution des consommations de gaz naturel en France

Évolution des consommations de gaz naturel en France Évolution des consommations de gaz naturel en France Congrès du gaz Département Marché du gaz La prévision des consommations chez GRTgaz Sectorisation des consommateurs : résidentiel, tertiaire, industrie,

Plus en détail

Les énergies renouvelables en Ile-de-France. Philippe SALVI ARENE Ile-de-France

Les énergies renouvelables en Ile-de-France. Philippe SALVI ARENE Ile-de-France Les énergies renouvelables en Ile-de-France Philippe SALVI ARENE Ile-de-France Les énergies renouvelables : définition Les nergies renouvelables par opposition aux nergies de stock (fioul, charbon, gaz,

Plus en détail

L énergie : un problème majeur pour demain.

L énergie : un problème majeur pour demain. L énergie : un problème majeur pour demain. car nous en avons besoin dans tous les compartiments de notre vie - habitat (chauffage et consommation électrique) - transports - production industrielle et

Plus en détail

Evolution du marché de l électricité : Divergences et compatibilités des modèles français et allemand?

Evolution du marché de l électricité : Divergences et compatibilités des modèles français et allemand? Evolution du marché de l électricité : Divergences et compatibilités des modèles français et allemand? Sécurité d approvisionnement en électricité : Regards croisés France-Allemagne Conférence organisée

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie II : Caractéristiques principales des réseaux thermiques L. Quiquerez 6 novembre 2015 www.unige.ch/energie

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Analyse de la production d électricité par énergies renouvelables en France en janvier 2014

Analyse de la production d électricité par énergies renouvelables en France en janvier 2014 dd magazine, Février 2014 - www.ddmagazine.com Analyse de la production d électricité par énergies renouvelables en France en janvier 2014 Bernard CHABOT Consultant et formateur en énergies renouvelables

Plus en détail

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2015. Décembre 2015. Service de l observation et des statistiques

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2015. Décembre 2015. Service de l observation et des statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Repères Décembre 2015 Chiffres clés des énergies renouvelables Édition 2015 Service de l observation et des statistiques Chiffres clés des énergies renouvelables

Plus en détail

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle Institut national de la propriété Rencontres INPI de l Innovation 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs industrielle Institut national de la propriété L éco-innovation : tendances et enjeux économiques

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

Energiewende La transformation du système énergétique allemand

Energiewende La transformation du système énergétique allemand Ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'allemagne Energiewende La transformation du système énergétique allemand ERA 2015 6e Salon international des énergies renouvelables, des énergies

Plus en détail

L ENERGIE AU JAPON APRES FUKUSHIMA 2010 2013. Table des matières

L ENERGIE AU JAPON APRES FUKUSHIMA 2010 2013. Table des matières L ENERGIE AU JAPON APRES FUKUSHIMA 2010 2013 Bernard Laponche 15 octobre 2014 * Table des matières RESUME...2 PREAMBULE : EVOLUTION DE L ECONOMIE...3 1. DU COTE DE LA DEMANDE...5 1.1 EVOLUTION DE LA CONSOMMATION

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

EDF DCECL Méditerranée

EDF DCECL Méditerranée EDF DCECL Méditerranée Le Groupe EDF Les CEE AICVF.LR Gilbert RUMEAU 06.08.75.33.60 13 Janv 2011 Montpellier 14 Janv 2011 Perpignan Le groupe EDF, un énergéticien présent sur l ensemble des métiers de

Plus en détail

Pourquoi les prix de l électricité deviennent-ils négatifs, à certains moments, en Europe? Les conséquences et les solutions possibles

Pourquoi les prix de l électricité deviennent-ils négatifs, à certains moments, en Europe? Les conséquences et les solutions possibles Pourquoi les prix de l électricité deviennent-ils négatifs, à certains moments, en Europe? Les conséquences et les solutions possibles Par moment, la situation devient paradoxale en Europe avec l apparition

Plus en détail

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives LEHANCE Pascal, Attaché SPW-DGO4 Département de l Energie et du Bâtiment durable Direction de la Promotion de l Energie durable 1 Sommaire:

Plus en détail

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2014. octobre 2014. Service de l observation et des statistiques

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2014. octobre 2014. Service de l observation et des statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Repères octobre 2014 Chiffres clés des énergies renouvelables Édition 2014 Service de l observation et des statistiques octobre 2014 Chiffres clés des énergies

Plus en détail

Qui sommes nous? PME de 12 personnes, Cogengreen est en pleine expansion avec une augmentation de CA de 30% par an depuis 2006.

Qui sommes nous? PME de 12 personnes, Cogengreen est en pleine expansion avec une augmentation de CA de 30% par an depuis 2006. Qui sommes nous? Fondée début 2005, Cogengreen fabrique et installe des unités de cogénération de 8 à 400 kw au gaz naturel, au fioul et à l huile végétale. Partenaire de la société allemande KW-Energietechnik

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE. Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE. Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique QUELLE MOTIVATION? Elle est liée à une double contrainte conduisant le

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

Electricité. Emissions de Gaz à Effet de Serre pour l'électricité en France, scénario Ademe 2030. Sources. Production Mtep

Electricité. Emissions de Gaz à Effet de Serre pour l'électricité en France, scénario Ademe 2030. Sources. Production Mtep Les objectifs européens de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) sont respectés : -34% en 2020 par rapport à 1990, en grande partie grâce à la rénovation thermique des bâtiments. La production

Plus en détail

Il y a de l énergie dans l eau. pour une station d épuration devenue plate-forme environnementale source d énergie verte

Il y a de l énergie dans l eau. pour une station d épuration devenue plate-forme environnementale source d énergie verte Il y a de l énergie dans l eau pour une station d épuration devenue plate-forme environnementale source d énergie verte Contexte de Green Cubes : Il y a de l énergie dans l eau Tendances lourdes, notre

Plus en détail

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie Philippe BOUCLY Conseiller Spécial à GRTgaz CHERBOURG 1 er Vice Président de l AFHYPAC 26 Mars 2014 1 GRTgaz dispose du plus long réseau de

Plus en détail

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU Concertation sur le projet de transformation du centre de traitement des déchets ménagers à Ivry-Paris 13 Groupe de Travail du 4 avril 2016 Thématique : Alternatives à la méthanisation sur site / valorisation

Plus en détail

Tendances et scénarios

Tendances et scénarios Ateliers de Prospective IAURIF, 8 d é c e m b r e 2 6 Tendances et scénarios Habitat et Tertiaire face aux Enjeux Énergétiques Jean-Pierre Traisnel, CNRS UMR AUS - Institut français d urbanisme Questions

Plus en détail

Journée technique Herzlich. du 22 octobre 2009. Alain Tzaud. Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1. Walter Meier

Journée technique Herzlich. du 22 octobre 2009. Alain Tzaud. Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1. Walter Meier Journée technique Herzlich de l ARPEA willkommen. du 22 octobre 2009 Alain Tzaud Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1 Les chauffages au gaz et au mazout Introduction La technique actuelle, fait que

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail