Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence."

Transcription

1 Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre h00 Chers collègues du conseil municipal, Mesdames et Messieurs employés de l administration, Chères Jérômiennes, chers Jérômiens, Représentantes, représentants des médias, Bonjour, Je vous rencontre aujourd hui, suite à l article parue dans La Presse d hier matin, mais également suite aux différentes allégations qui sont portées contre moi. Depuis la dernière campagne électorale et malgré le fait que notre équipe ait été reconduite au pouvoir, je suis la cible d allégations de toutes sortes qui portent atteinte à mon intégrité et qui ternissent même la réputation de la Ville. À titre de maire de Saint-Jérôme, comme citoyen jéromien et comme président de l Union des municipalités du Québec, j estime que c en est assez. Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. D entrée de jeu, je veux dire deux choses : Contrairement à ce qui est colporté à gauche et à droite, IL N Y A PAS D ENQUÊTE À SAINT-JÉRÔME, ENCORE MOINS D ENQUÊTE SUR DES CAS DE COLLUSION OU DE MALVERSATIONS À SAINT-JÉRÔME! Deuxième élément : je n ai rien à me reprocher et tout ce que j ai fait l a été en toute légalité et j invite quiconque à prouver le contraire. Voilà depuis maintenant plus d un an que mes adversaires politiques me reprochent, sur la place publique, le Quartier 50+, cette belle réalisation qui est un centre de socialisation et un lieu d activités pour nos aînés. Nos adversaires politiques ont déposé des plaintes au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire sur la légalité de notre projet et sur la façon dont nous avons financé sa réalisation. Malgré le fait que nous avions obtenu tous les documents, toutes les autorisations ministérielles avant sa réalisation, le MAMROT a tout de même reçu la plainte de nos adversaires, l a évaluée, l a analysée pour finalement la rejeter! Le ministère a d ailleurs répondu par lettre à ces personnes et je prends quelques secondes pour vous la lire. (LECTURE P-1)

2 2 Durant la dernière campagne électorale, ces mêmes adversaires en ont ajouté, essayant même de convaincre la population de notre manque de vision et de notre bon jugement. La réponse des Jérômiennes et des Jérômiens a été des plus claires : mon administration a été réélue majoritairement. Malgré tout cela, les rumeurs d irrégularités dans l attribution de contrats se sont poursuivies. J ai donc ÉCRIT au MAMROT pour l inviter à vérifier nos processus administratifs. Je vous fais la lecture de cette lettre. (LECTURE P-2) C est donc une vérification administrative, À NOTRE DEMANDE, que le ministère effectue présentement. Dans les faits, la seule chose que nos adversaires ont à se mettre sous la dent concernant le Quartier 50+, c est notre choix politique de louer plutôt que d acheter l immeuble. Je ne commencerai pas à vous réexpliquer notre cheminement. Ça fait plus d un an que nous l expliquons et la population de Saint-Jérôme l a bien comprise. Soit dit en passant, je porte à votre attention que nous avons reçu un prix prestigieux du Conseil des aînés, le prix InnovA pour la réalisation du Centre 50+. Ce n est d ailleurs pas la seule distinction remportée par Saint-Jérôme depuis que je suis en poste. Je vous en rappelle quelques-unes : Le prix Clé des eaux pour la construction du bassin Schultz; Le prix du Carrefour Action municipale et famille pour nos services de bibliothèque à l égard des familles; Le prix Jean-Paul-L Allier qui a récompensé notre vision et notre leadership en matière d urbanisme; Le prix Joseph-Beaubien pour nos efforts en matière de transport terrestre électrique avancé; Le prix Ovation reçu deux fois en 2005 et 2007 pour notre gestion de l environnement et la gestion de nos cours d eau en milieu humide. Le prix Vectorat pour une réalisation en géomatique municipale. C est assez ironique d être l objet de tant de reproches alors que nous recevons ces reconnaissances pour notre travail qui, somme toute, ne doit pas être si mal fait. En bout de ligne, ce qui me rassure, c est que les gens auxquels nous sommes imputables, ce sont les citoyens de Saint-Jérôme. C est pour eux que nous travaillons et c est pour eux que j ai l intention de poursuivre mon travail! Cela dit, je n ai pas de problèmes à l effet d avoir des adversaires politiques, en autant que ceuxci s en tiennent à des débats d idées et il y a une arène pour tenir ces débats et c est la démocratie municipale.

3 3 Bref, c est une vérification administrative à Saint-Jérôme que le MAMROT effectue et le résultat, j en suis persuadé, sera favorable à notre administration puisque nous n avons rien à nous reprocher. Permettez-moi encore une fois de rassurer la population de Saint-Jérôme à cet égard : nous n avons absolument rien à cacher. Et en réponse directe à ceux qui réclament que je me retire temporairement de certaines fonctions : C EST NON. Maintenant, je vais vous parler du citoyen que je suis, le contribuable de Saint-Jérôme, qui a une vie, comme tout l monde, en dehors de la politique et, qui a des besoins de consommation comme vous tous. Après avoir parlé aux journalistes des rénovations effectuées à ma maison, quelle n a pas été ma surprise de constater hier, que je vis dans une habitation de prestige! Au prochain rôle d évaluation, ma maison sera évaluée à $. Ce n est pas ma définition d une maison de prestige. Il suffit de visiter Saint-Jérôme pour y découvrir des quartiers de prestige où des familles investissent pour fonder leur patrimoine. Permettez-moi de vous faire un petit topo de notre cheminement sur ce sujet : notre résidence a une quarantaine d année doit-on vendre et racheter autre chose? doit-on rénover? nous aimons bien notre quartier on va quand même se promener dans de nouveaux quartiers on visite quelques maisons modèles nous trouvons toujours à redire sur quelque chose à l intérieur nous avons donc pris la décision de travailler des plans qui nous conviendrons et de rénover Je tiens à dire aussi que j avais pris soin d engager un entrepreneur général qui n avait pas de mandat avec la Ville, pour gérer ces travaux. Je lui ai payé des factures totalisant près de $. Oui, effectivement, c est un entrepreneur ayant une place d affaires à Saint-Jérôme mais je le répète, il n avait pas de lien contractuel avec la Ville au moment des travaux. Évidemment, je lui avais recommandé l achat local dans la mesure du possible. Une fois de plus, on tente, par des moyens disgracieux, de m associer à des manœuvres louches et illégales, notamment depuis que j ai été élu président de l UMQ. Je vous le dis franchement : il y a des limites à venir jouer dans la cour privée des personnages publiques, de laisser planer des insinuations de conflits d intérêts et de ternir l image de personnes dévoues à leur milieu. Et ceci n est pas la meilleure histoire! On a rapporté un voyage à Las Vegas en laissant croire que c était organisé par des entrepreneurs! La vraie histoire, c est que mon épouse et moi avions

4 4 choisi de prendre quelques jours de vacances et avons acheté un forfait voyage dans une agence d ici à Saint-Jérôme, pour assister à un spectacle de Céline Dion! Nous avons payé notre voyage et avons tellement aimé Le Cirque du Soleil que nous avons décidé d y retourner pour voir d autres spectacles. Hé oui! nous sommes aussi des consommateurs de culture. Encore là! ces preuves de paiements sont toujours disponibles, puisque depuis toujours, je me fais un devoir de rigueur et d honnêteté. Ce qui m amène maintenant à vous adresser quelques mots en tant que président de l Union des municipalités du Québec. Je suis convaincu que la majorité de nos élus municipaux font de l excellent travail. Ce sont des femmes et des hommes engagés pour leur communauté. Je suis d avis que tout élu qui fait ou se livre à des pratiques illégales, doit affronter la justice! C est trop facile et surtout pernicieux de mettre tout le monde dans le même panier. Pourquoi 8000 élus dans ce même panier? À quel titre cette chasse aux sorcières? Pour assurer le développement de son territoire, un élu doit pouvoir rencontrer des gens, des investisseurs, des promoteurs, des commerçants, des citoyens corporatifs, des associations et organismes reconnus par la Ville. Hé oui! c est également dans son mandat d assurer l épanouissement de sa ville, son rayonnement, et cela, passe par des contacts, des rencontres. On n y échappe pas! Je le répète, je suis convaincu que la majorité de nos élus municipaux font un excellent travail. Ce sont des femmes et des hommes engagés pour leur communauté. Vous savez, je ne crois pas que l on se présente en politique pour faire partie d une chasse aux sorcières. J invite le gouvernement du Québec à se pencher sur toute la question de la valorisation du rôle de l élu. Il faut encourager les élus à faire ce pourquoi ils ont été élus : gouverner, réaliser des projets rassembleurs. Répondant à des besoins réels, les besoins de leur collectivité. Je suis maintenant prêt à répondre aux questions.

5

6

7

Soirée de Gala. Vendredi 20 novembre 2015 à 17 h Théâtre Ducourneau

Soirée de Gala. Vendredi 20 novembre 2015 à 17 h Théâtre Ducourneau Soirée de Gala Vendredi 20 novembre 2015 à 17 h Théâtre Ducourneau Monsieur le Président de Sud Management, Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie, Mesdemoiselles et Messieurs les

Plus en détail

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Cérémonie des mentions au Brevet et au Baccalauréat 20 septembre 2013 1 Bonsoir à tous, Avec les élus de la municipalité, nous avons souhaité vous recevoir

Plus en détail

4. Mes deux bilans séjour en entreprise

4. Mes deux bilans séjour en entreprise RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE 1 : 1- Sommaire Page.1 2- Introduction Page.2 3- Présentation de l'entreprise Page.3 4- Fonctionnement de l'entreprise et l organisation de l entreprise Page.4 5- L'entreprise

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Sarahta K. BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON 1419 Séance du lundi 16 décembre 2013 D-2013/758 Marché des Capucins. Actualisation des tarifs des droits de place du Marché et du parc stationnement des Capucins.

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Sur ce point, il y a d ailleurs peut-être plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent.

Sur ce point, il y a d ailleurs peut-être plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent. Clôture des Journées Nationales des Parcs Naturels Régionaux de France (Antoine KARAM, Président de Région - Vendredi 15 Octobre 2004) Intervention du Président de Région Antoine KARAM dans le cadre de

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»?

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Atelier A : Enseignement de défense et valeurs de la République : quels acteurs?/ La formation du citoyen : du service national à l enseignement

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Comparution devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Comparution devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Comparution devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires du gouvernement fédéral Allocution de Roberta Jamieson Présidente et directrice générale Indspire

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet 1. Généralités : Les activités, Les profils, Les motivations 2. Vous 3. L idée, la vision, la mission de l entreprise, la stratégie 4. Le business plan 5. Un outil

Plus en détail

Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif.

Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif. Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif. A) Qu'estce qu'il faut faire? 1 Il faut que je (rencontrer) madame Biron. 2 Il fut que tu (organiser) tes vacances. 3 Il faut que nous (téléphoner)

Plus en détail

de clients satisfaits de la qualité de traitement des sinistres CHARTE QUALITé ASSURANCE Pierrick COULANGE Agent Général d Assurance

de clients satisfaits de la qualité de traitement des sinistres CHARTE QUALITé ASSURANCE Pierrick COULANGE Agent Général d Assurance Ce professionnel de l assurance est contrôlé par une société indépendante CHARTE QUALITé ASSURANCE Agent Général d Assurance 223 Av du Maréchal Foch - BP 121 78700 CONFLANS STE HONORINE : 01 34 90 15 15

Plus en détail

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard Ce test vous permet d identifier : votre style dominant. votre souplesse d adaptation à chaque situation. Il comporte 12 situations de la vie

Plus en détail

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION Marcel JAEGER - Directeur Général, IRTS Montrouge / Neuilly sur Marne Je ne vais traiter que du projet d établissement ou de service, et non pas

Plus en détail

Prévisions pour la semaine du 8 au 12 décembre 2008

Prévisions pour la semaine du 8 au 12 décembre 2008 Prévisions pour la semaine du 8 au 12 décembre 2008 Chère abonnée, cher abonné, Nous avons une probabilité supérieure à 75% de voir les marchés actions européens monter la semaine prochaine. Bien sûr,

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Réussir son approche commerciale avec un prospect. Direction Marketing Clients Firme

Réussir son approche commerciale avec un prospect. Direction Marketing Clients Firme Réussir son approche commerciale avec un prospect 61 Réussir son approche commerciale avec un prospect Organisation de l atelier Durée Thème Pédagogie 20 Réussir un premier RDV avec un prospect (les 2

Plus en détail

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie Dossier n 8 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» MAGASINIERE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles J étais assistante vétérinaire et pour

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. VERTISSEMENT e texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com e texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation de

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS A L OCCASION DE LA RECEPTION OFFICIELLE FRIBOURG, OUVERT AU MONDE FRIBOURG 5 OCTOBRE 2010 Seul le discours

Plus en détail

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Tome 1 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. J ai commencé à vous partager des techniques légales pour réduire vos coûts de crédits immobiliers.

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Discours de l Honorable Tassarajen Pillay Chedumbrum, Ministre des Technologies d Information et de Communication. Evènement: Lancement du Mac Pro

Discours de l Honorable Tassarajen Pillay Chedumbrum, Ministre des Technologies d Information et de Communication. Evènement: Lancement du Mac Pro Discours de l Honorable Tassarajen Pillay Chedumbrum, Ministre des Technologies d Information et de Communication Evènement: Lancement du Mac Pro Venue: Apex, Bagatelle Date: 13 février 2014 Heure: 18h00

Plus en détail

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé

Plus en détail

LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée

LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée II. L Antiquité pour quoi? TABLE RONDE AUTOUR D ÉLÈVES HELLÉNISTES ET LATINISTES Yvon LOGÉAT LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée Zola (Rennes) et 9 latinistes de terminale du

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

Une année à l UQTR. 1. Pourriez- vous vous présenter rapidement?

Une année à l UQTR. 1. Pourriez- vous vous présenter rapidement? Une année à l UQTR 1. Pourriezvous vous présenter rapidement? Allo J Je m appelle Emilie et j ai 23 an. Après un bac ES option allemand renforcé (oui, oui), je décide de débuter une licence en Langues

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Au Forum provincial des réseaux de soutien à l immigration francophone

Plus en détail

Centre de service clientèle

Centre de service clientèle Centre de service clientèle Le mécanisme de réponse des appels entrant et sortants du centre de service clientèle de «Tamweelcom». Méthodes de collecte des données, des demandes des consommateurs et des

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées

Plan d action à l égard des personnes handicapées Plan d action à l égard des 2014-2015 Mise en contexte La Loi assurant l exercice des droits des en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale prévoit que les ministères, la majorité

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain :

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Cela pourra avoir l effet inverse que celui escompté car

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Dossier n 5 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Sabine, Conductrice de travaux dans le BTP dans le 9 ème

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015 Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité Mars 2015 Table des matières CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 4 RÉSULTATS DÉTAILLÉS Section A : Clients D sans puissance

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE

GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE à être produit par le comité des secrétaires généraux de la Montérégie et de l Estrie Mario Champagne Francine Julien Daniel

Plus en détail

Reportage photo. 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic

Reportage photo. 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic Je veux vivre chez moi! Laura, 19 ans, est atteinte d une infirmité motrice cérébrale. Après des années en établissement, elle aimerait vivre seule (avec un peu d aide)

Plus en détail

Pourquoi la restauration ne modifie pas le droit d auteur. Martin Koerber

Pourquoi la restauration ne modifie pas le droit d auteur. Martin Koerber Pourquoi la restauration ne modifie pas le droit d auteur Martin Koerber Pourquoi la restauration ne modifie pas le droit d auteur Très chers collègues, Je ne suis pas avocat, je n ai pas de formation

Plus en détail

Site internet de la ville de Sautron Tutoriel 2

Site internet de la ville de Sautron Tutoriel 2 www.sautron.fr Site internet de la ville de Sautron Tutoriel 2 Comment gérer son association sur www.sautron.fr? 1 En suivant les instructions données dans le tutoriel 1, vous vous êtes créé un profil

Plus en détail

Ma catastrophe adorée

Ma catastrophe adorée Mathieu Lindon Ma catastrophe adorée P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e «L amour, vous savez, grâce auquel échouent les conspirations des méchants, par qui les héros vivent leurs plus belles

Plus en détail

Problématique du bruit de l Aéroport de St Hubert

Problématique du bruit de l Aéroport de St Hubert Problématique du bruit de l Aéroport de St Hubert Mon nom est Alain Brunelle, résident de la Rive Sud depuis environ 20 ans (Boucherville, Verchères et Contrecoeur). Je suis un homme 45 ans, diplômé en

Plus en détail

N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER

N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE Rapport de Françoise DORNIER Les établissements d accueil de la petite enfance accueillent en 2009, 700 enfants

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS)

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) 2. Pourquoi avoir mis un tel centre de répartition en place? Le CRDS de l Ouest a été mis

Plus en détail

PRESTATIONS DE SERMENT DES AVOCATS

PRESTATIONS DE SERMENT DES AVOCATS PRESTATIONS DE SERMENT DES AVOCATS C est avec beaucoup de plaisir, monsieur le Bâtonnier FOUQUET, que j ai reçu, comme vous, monsieur le Premier Président, la nouvelle de ce que cette année, les jeunes

Plus en détail

L heure du numérique 3. Facebook et les réseaux sociaux

L heure du numérique 3. Facebook et les réseaux sociaux L heure du numérique 3 Facebook et les réseaux sociaux Sommaire Qu est-ce qu une identité numérique? A quoi sert un réseau social en ligne en 2015? Intérêts comparés de Facebook, Twitter, Google Plus,

Plus en détail

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 AVRIL 2012 Les questions liées à l application de l étalement seront traitées

Plus en détail

SCRIPT 0 (France) VALIDATION DEMANDE & DECOUVERTE PROSPECT

SCRIPT 0 (France) VALIDATION DEMANDE & DECOUVERTE PROSPECT SCRIPT 0 (France) VALIDATION DEMANDE & DECOUVERTE PROSPECT Bonjour, pourrais-je parler à M. XXXXXX Oui, bonjour, je suis XXX Je vous appelle suite au formulaire que vous avez rempli sur internet pour avoir

Plus en détail

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé UFR EILA Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Adresse postale : Bâtiment Biopark Case courrier 7002 Site PRG 75205 Paris cedex 13 GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures -

Plus en détail

Pour parler de ces garanties il faut faire référence au Code civil du Québec et de la loi de la protection du consommateur.

Pour parler de ces garanties il faut faire référence au Code civil du Québec et de la loi de la protection du consommateur. LES GARANTIES AU QUÉBEC : Le présent texte a été écrit par VE2CYJ Me Jacques Savard ce texte a pour but d informer la communauté radio amateur du Québec. La garantie légale versus la garantie conventionnelle

Plus en détail

La communication à la base d un bon transfert d entreprise familiale

La communication à la base d un bon transfert d entreprise familiale REPORTAGE Martin Archambault, rédacteur en chef Porc Québec, Éleveurs de porcs du Québec marchambault@upa.qc.ca Ferme Roger Santerre La communication à la base d un bon transfert d entreprise familiale

Plus en détail

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Devant le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre Dans le cadre de l examen quinquennal du

Plus en détail

Allocution de Monsieur Gaston FLOSSE, Président-Sénateur de la Polynésie française ---------- DISPOSITIONS PARTICULIERES

Allocution de Monsieur Gaston FLOSSE, Président-Sénateur de la Polynésie française ---------- DISPOSITIONS PARTICULIERES Allocution de Monsieur Gaston FLOSSE, Président-Sénateur de la Polynésie française ---------- DISPOSITIONS PARTICULIERES DE LA ZONE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE TAHITI MAHANA BEACH PRESENTATION DES MESURES

Plus en détail

DECISION DCC 14-092 DU 15 MAI 2014

DECISION DCC 14-092 DU 15 MAI 2014 DECISION DCC 14-092 DU 15 MAI 2014 Date : 15 Mai 2014 Requérante : Toïbatou A. YESSOUFOU épouse SOUMANOU Contrôle de conformité Loi Fondamentale (violation article 3) Droits fondamentaux de la personne

Plus en détail

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Dossier n 4 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CARRELEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Cela faisait

Plus en détail

Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "?

Comment utiliser l outil  saison2011-2012 ? Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "? Etape 0 : Vous avez reçu un courriel de ma part avec plusieurs fichiers joints. Ne détruisez pas ce mail : il vous sera utile en cas de problème. Je vous expliquerai

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

Toujours proche de vos proches

Toujours proche de vos proches Toujours proche de vos proches Le plus beau cadeau? Avoir toujours quelqu un à ses côtés. Vous êtes certainement nombreux à connaitre cette situation : vos parents, votre sœur, votre frère ou vos amis

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

Guide. pour mieux comprendre ma mesure de protection juridique

Guide. pour mieux comprendre ma mesure de protection juridique Guide pour mieux comprendre ma mesure de protection juridique Je m appelle Christel Prado. Je suis présidente de l Unapei. L Unapei est une association nationale qui défend, les droits des personnes handicapées

Plus en détail

ÉLECTIONS SCOLAIRES 2 NOVEMBRE 2014 L ABC D UNE CAMPAGNE. electionsscolaires2014.com

ÉLECTIONS SCOLAIRES 2 NOVEMBRE 2014 L ABC D UNE CAMPAGNE. electionsscolaires2014.com ÉLECTIONS SCOLAIRES 2 NOVEMBRE 2014 L ABC D UNE CAMPAGNE É L E C T O R A L E electionsscolaires2014.com Quoi faire pour réussir une campagne électorale? Connaître le rôle d un élu scolaire. Connaître le

Plus en détail

La machine à diviser de Monsieur Pascal

La machine à diviser de Monsieur Pascal prologue La machine à diviser de Monsieur Pascal Àdiviser? vous dites-vous, ne s agit-il pas plutôt de la «Pascaline», la machine à additionner que le jeune Blaise construisit pour soulager son père dans

Plus en détail

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 I. 1. Si l un de vous, messieurs les juges, ou quelqu un dans l assistance s étonne par hasard de me voir moi qui suis mêlé aux

Plus en détail

Mise sur pied d un regroupement d achats

Mise sur pied d un regroupement d achats Mise sur pied d un regroupement d achats Présenté Au Conseil Économique et Coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) 30 mars 2016 Table des matières Introduction - But de la conférence - Objectif Présentation

Plus en détail

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014 Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs les Représentants des autorités civiles, militaires

Plus en détail

Mesdames, Messieurs les habitants des communes de la Béroche, du canton de Neuchâtel et d ailleurs,

Mesdames, Messieurs les habitants des communes de la Béroche, du canton de Neuchâtel et d ailleurs, Discours du 1 Août 2014 à la BEROCHE Monsieur le Président de commune, Mesdames, Messieurs, Les représentants des autorités Politique,religieuse, associative, Mesdames, Messieurs les habitants des communes

Plus en détail

Français de lʼétranger : portraits dʼune France déconnectée de la présidentielle Avril 5th, 2012 No Comments PORTRAITS.

Français de lʼétranger : portraits dʼune France déconnectée de la présidentielle Avril 5th, 2012 No Comments PORTRAITS. Français de lʼétranger : portraits dʼune France déconnectée de la présidentielle Avril 5th, 2012 No Comments PORTRAITS. Clémentine Sarlat Ils sont éparpillés aux quatre coins du monde, la France leur paraît

Plus en détail

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez.

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez. Page 1 1 ère PARTIE Le téléphone sonne. Vous répondez. La voix au téléphone : Bonjour! Ici l institut de sondage FLOP. Avez-vous le temps de répondre à quelques questions? Vous : Comme ça? Par téléphone?

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013. Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne

Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013. Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013 Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne Permettez-moi de saluer Madame Jeanne LATASTE, votre ancien

Plus en détail

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI)

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Initiative A2 : École La Relève de Saint-Elzéar Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Intervenante : Édith Arsenault, conseillère pédagogique

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1158 Tribunal administratif Distr. limitée 30 janvier 2004 Français Original: anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement n o 1158 Affaire n o 1254 : ARAIM Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail

Comment je m'y prends pour trouver les meilleurs fonds du marché?

Comment je m'y prends pour trouver les meilleurs fonds du marché? Comment je m'y prends pour trouver les meilleurs fonds du marché? Ce qui a comme conséquence de développer des portefeuilles performants, stables et sécuritaires. D'entrée de jeu je dois vous dire que

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

Intervention de Steve DUMONT lors du Débat d'orientation Budgétaire

Intervention de Steve DUMONT lors du Débat d'orientation Budgétaire Intervention de Steve DUMONT lors du Débat d'orientation Budgétaire Comme l année dernière vous dénoncez la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement à juste titre mais je crains que, même si demain,

Plus en détail

Capital garanti à vie * Transmission, avancez en toute sécurité! Allianz Continuité

Capital garanti à vie * Transmission, avancez en toute sécurité! Allianz Continuité Transmission, avancez en toute sécurité! Capital garanti à vie * Allianz Continuité Assurez-vous de transmettre de manière certaine* le capital de votre choix à ceux que vous aimez. * Sous réserve que

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

COURS N 4 L ANALYSE D UNE CAMPAGNE SUR INTERNET

COURS N 4 L ANALYSE D UNE CAMPAGNE SUR INTERNET COURS N 4 L ANALYSE D UNE CAMPAGNE SUR INTERNET II- LES QUATRE ASPECTS DU WEBMARKETING 3- Analyse des performances : On analyse une campagne Web selon 4 critères qui peuvent, assemblés les uns aux autres,

Plus en détail