Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence."

Transcription

1 Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre h00 Chers collègues du conseil municipal, Mesdames et Messieurs employés de l administration, Chères Jérômiennes, chers Jérômiens, Représentantes, représentants des médias, Bonjour, Je vous rencontre aujourd hui, suite à l article parue dans La Presse d hier matin, mais également suite aux différentes allégations qui sont portées contre moi. Depuis la dernière campagne électorale et malgré le fait que notre équipe ait été reconduite au pouvoir, je suis la cible d allégations de toutes sortes qui portent atteinte à mon intégrité et qui ternissent même la réputation de la Ville. À titre de maire de Saint-Jérôme, comme citoyen jéromien et comme président de l Union des municipalités du Québec, j estime que c en est assez. Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. D entrée de jeu, je veux dire deux choses : Contrairement à ce qui est colporté à gauche et à droite, IL N Y A PAS D ENQUÊTE À SAINT-JÉRÔME, ENCORE MOINS D ENQUÊTE SUR DES CAS DE COLLUSION OU DE MALVERSATIONS À SAINT-JÉRÔME! Deuxième élément : je n ai rien à me reprocher et tout ce que j ai fait l a été en toute légalité et j invite quiconque à prouver le contraire. Voilà depuis maintenant plus d un an que mes adversaires politiques me reprochent, sur la place publique, le Quartier 50+, cette belle réalisation qui est un centre de socialisation et un lieu d activités pour nos aînés. Nos adversaires politiques ont déposé des plaintes au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire sur la légalité de notre projet et sur la façon dont nous avons financé sa réalisation. Malgré le fait que nous avions obtenu tous les documents, toutes les autorisations ministérielles avant sa réalisation, le MAMROT a tout de même reçu la plainte de nos adversaires, l a évaluée, l a analysée pour finalement la rejeter! Le ministère a d ailleurs répondu par lettre à ces personnes et je prends quelques secondes pour vous la lire. (LECTURE P-1)

2 2 Durant la dernière campagne électorale, ces mêmes adversaires en ont ajouté, essayant même de convaincre la population de notre manque de vision et de notre bon jugement. La réponse des Jérômiennes et des Jérômiens a été des plus claires : mon administration a été réélue majoritairement. Malgré tout cela, les rumeurs d irrégularités dans l attribution de contrats se sont poursuivies. J ai donc ÉCRIT au MAMROT pour l inviter à vérifier nos processus administratifs. Je vous fais la lecture de cette lettre. (LECTURE P-2) C est donc une vérification administrative, À NOTRE DEMANDE, que le ministère effectue présentement. Dans les faits, la seule chose que nos adversaires ont à se mettre sous la dent concernant le Quartier 50+, c est notre choix politique de louer plutôt que d acheter l immeuble. Je ne commencerai pas à vous réexpliquer notre cheminement. Ça fait plus d un an que nous l expliquons et la population de Saint-Jérôme l a bien comprise. Soit dit en passant, je porte à votre attention que nous avons reçu un prix prestigieux du Conseil des aînés, le prix InnovA pour la réalisation du Centre 50+. Ce n est d ailleurs pas la seule distinction remportée par Saint-Jérôme depuis que je suis en poste. Je vous en rappelle quelques-unes : Le prix Clé des eaux pour la construction du bassin Schultz; Le prix du Carrefour Action municipale et famille pour nos services de bibliothèque à l égard des familles; Le prix Jean-Paul-L Allier qui a récompensé notre vision et notre leadership en matière d urbanisme; Le prix Joseph-Beaubien pour nos efforts en matière de transport terrestre électrique avancé; Le prix Ovation reçu deux fois en 2005 et 2007 pour notre gestion de l environnement et la gestion de nos cours d eau en milieu humide. Le prix Vectorat pour une réalisation en géomatique municipale. C est assez ironique d être l objet de tant de reproches alors que nous recevons ces reconnaissances pour notre travail qui, somme toute, ne doit pas être si mal fait. En bout de ligne, ce qui me rassure, c est que les gens auxquels nous sommes imputables, ce sont les citoyens de Saint-Jérôme. C est pour eux que nous travaillons et c est pour eux que j ai l intention de poursuivre mon travail! Cela dit, je n ai pas de problèmes à l effet d avoir des adversaires politiques, en autant que ceuxci s en tiennent à des débats d idées et il y a une arène pour tenir ces débats et c est la démocratie municipale.

3 3 Bref, c est une vérification administrative à Saint-Jérôme que le MAMROT effectue et le résultat, j en suis persuadé, sera favorable à notre administration puisque nous n avons rien à nous reprocher. Permettez-moi encore une fois de rassurer la population de Saint-Jérôme à cet égard : nous n avons absolument rien à cacher. Et en réponse directe à ceux qui réclament que je me retire temporairement de certaines fonctions : C EST NON. Maintenant, je vais vous parler du citoyen que je suis, le contribuable de Saint-Jérôme, qui a une vie, comme tout l monde, en dehors de la politique et, qui a des besoins de consommation comme vous tous. Après avoir parlé aux journalistes des rénovations effectuées à ma maison, quelle n a pas été ma surprise de constater hier, que je vis dans une habitation de prestige! Au prochain rôle d évaluation, ma maison sera évaluée à $. Ce n est pas ma définition d une maison de prestige. Il suffit de visiter Saint-Jérôme pour y découvrir des quartiers de prestige où des familles investissent pour fonder leur patrimoine. Permettez-moi de vous faire un petit topo de notre cheminement sur ce sujet : notre résidence a une quarantaine d année doit-on vendre et racheter autre chose? doit-on rénover? nous aimons bien notre quartier on va quand même se promener dans de nouveaux quartiers on visite quelques maisons modèles nous trouvons toujours à redire sur quelque chose à l intérieur nous avons donc pris la décision de travailler des plans qui nous conviendrons et de rénover Je tiens à dire aussi que j avais pris soin d engager un entrepreneur général qui n avait pas de mandat avec la Ville, pour gérer ces travaux. Je lui ai payé des factures totalisant près de $. Oui, effectivement, c est un entrepreneur ayant une place d affaires à Saint-Jérôme mais je le répète, il n avait pas de lien contractuel avec la Ville au moment des travaux. Évidemment, je lui avais recommandé l achat local dans la mesure du possible. Une fois de plus, on tente, par des moyens disgracieux, de m associer à des manœuvres louches et illégales, notamment depuis que j ai été élu président de l UMQ. Je vous le dis franchement : il y a des limites à venir jouer dans la cour privée des personnages publiques, de laisser planer des insinuations de conflits d intérêts et de ternir l image de personnes dévoues à leur milieu. Et ceci n est pas la meilleure histoire! On a rapporté un voyage à Las Vegas en laissant croire que c était organisé par des entrepreneurs! La vraie histoire, c est que mon épouse et moi avions

4 4 choisi de prendre quelques jours de vacances et avons acheté un forfait voyage dans une agence d ici à Saint-Jérôme, pour assister à un spectacle de Céline Dion! Nous avons payé notre voyage et avons tellement aimé Le Cirque du Soleil que nous avons décidé d y retourner pour voir d autres spectacles. Hé oui! nous sommes aussi des consommateurs de culture. Encore là! ces preuves de paiements sont toujours disponibles, puisque depuis toujours, je me fais un devoir de rigueur et d honnêteté. Ce qui m amène maintenant à vous adresser quelques mots en tant que président de l Union des municipalités du Québec. Je suis convaincu que la majorité de nos élus municipaux font de l excellent travail. Ce sont des femmes et des hommes engagés pour leur communauté. Je suis d avis que tout élu qui fait ou se livre à des pratiques illégales, doit affronter la justice! C est trop facile et surtout pernicieux de mettre tout le monde dans le même panier. Pourquoi 8000 élus dans ce même panier? À quel titre cette chasse aux sorcières? Pour assurer le développement de son territoire, un élu doit pouvoir rencontrer des gens, des investisseurs, des promoteurs, des commerçants, des citoyens corporatifs, des associations et organismes reconnus par la Ville. Hé oui! c est également dans son mandat d assurer l épanouissement de sa ville, son rayonnement, et cela, passe par des contacts, des rencontres. On n y échappe pas! Je le répète, je suis convaincu que la majorité de nos élus municipaux font un excellent travail. Ce sont des femmes et des hommes engagés pour leur communauté. Vous savez, je ne crois pas que l on se présente en politique pour faire partie d une chasse aux sorcières. J invite le gouvernement du Québec à se pencher sur toute la question de la valorisation du rôle de l élu. Il faut encourager les élus à faire ce pourquoi ils ont été élus : gouverner, réaliser des projets rassembleurs. Répondant à des besoins réels, les besoins de leur collectivité. Je suis maintenant prêt à répondre aux questions.

5

6

7

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport. représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement. Samedi 14 novembre 2009

Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport. représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement. Samedi 14 novembre 2009 Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement Samedi 14 novembre 2009 Congrès départemental du Comité du Rhône de la Fédération sportive et culturelle

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

3es Rencontres du fonds d épargne. 10 décembre 2013. Cécile DUFLOT Ministre de l Egalité des territoires et du Logement

3es Rencontres du fonds d épargne. 10 décembre 2013. Cécile DUFLOT Ministre de l Egalité des territoires et du Logement 3es Rencontres du fonds d épargne 10 décembre 2013 Cécile DUFLOT Ministre de l Egalité des territoires et du Logement Paris, le 10 décembre 2013 1 Monsieur le directeur général de la Caisse des Dépôts,

Plus en détail

Trouvez l'investissement immobilier locatif qui rapporte GROS!

Trouvez l'investissement immobilier locatif qui rapporte GROS! Trouvez l'investissement immobilier locatif qui rapporte GROS! Qui rapporte GROS... De quoi parle-t-on finalement? Vous savez qu'il existe différents objectifs avec l'investissement locatif. Certains veulent

Plus en détail

Privateimmo.com. Privateimmo.com, Fête ses 1 an! le dossier de presse. 1er site de vente privée immobilière

Privateimmo.com. Privateimmo.com, Fête ses 1 an! le dossier de presse. 1er site de vente privée immobilière le dossier de presse 1 er site de vente privée immobilière sur internet Privateimmo.com, 1er site de vente privée immobilière Fête ses 1 an! Contact presse : Matthieu BOREL Tel : 04 78 42 01 09 E-Mail

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement»

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement» Intervention de Mme Christine BOUTIN Ministre du Logement et de la Ville Conférence de presse jeudi 10 juillet 2008, 14h00 Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

INTERVIEW D ALAIN AREZKI

INTERVIEW D ALAIN AREZKI INTERVIEW D ALAIN AREZKI - Chargé de mission (liaison avec le mouvement associatif) au cabinet de JJ ANGLADE, maire de Vitrolles lorsque François Frenay est directeur de cabinet de??? à - Administrateur

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Section I : Dispositions générales 1. But La Ville de Kirkland établit par la présente politique des règles en matière de gestion contractuelle afin de favoriser la transparence,

Plus en détail

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités Discours Sous réserve du prononcé IXe journée de l Hospitalisation à domicile Fédération nationale des établissements d hospitalisation à domicile

Plus en détail

Le marteau et l enclume

Le marteau et l enclume Sophie Ricoul Le marteau et l enclume Chroniques d une accidentée de la route 2 2 Les aires d accueils pour les gens du voyage ou Le marteau et l enclume Gérer des aires d accueils pour les gens du voyage

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

LE CIRQUE DU SOLEIL EN BREF

LE CIRQUE DU SOLEIL EN BREF LE CIRQUE DU SOLEIL EN BREF De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN,

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN, Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011 Intervention de M. François BAROIN, Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l Etat, Porte-parole du

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie Allocution de M. Yvon Bolduc, Président-directeur général Fonds de solidarité FTQ Montréal, le lundi

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

F a c e à l a p o l i c e

F a c e à l a p o l i c e Face à la police Si tu as besoin d aide. Parfois, les choses ne se passent pas comme nous l expliquons. En général, il y a moyen de réagir. Fais-toi aider. Une des premières personnes qui peut t aider

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents L.LHOIR 10/10/2010 Alors voila; aujourd hui je vais vous raconter l histoire de Johnny le crocodile. Johnny était un petit crocodile qui venait

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale QUESTION 2. QUE SE PASSE T-IL?...

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale QUESTION 2. QUE SE PASSE T-IL?... 6 TÉLÉSIMULATION ÉCHO A2 - LEÇON 6 «C EST LA FÊTE!» Objectifs : Proposer d organiser une fête / décrire et justifier son projet Points de langue : L impératif / le conditionnel présent Thème culturel :

Plus en détail

PATRIMOINE : UN MINISTRE SANS AMBITION!

PATRIMOINE : UN MINISTRE SANS AMBITION! !"#$ Communiqué de presse de l ARAU du jeudi 30 juin 2005 PATRIMOINE : UN MINISTRE SANS AMBITION! Nous avons récemment pu constater que le Secrétaire d État était incollable sur la délicate question des

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite

PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite NOM: PRÉNOM: FACULTÉ: D.N.I: PROBA/MODELO DE FRANCÉS PARA CANDIDATOS ÁS BOLSAS SÓCRATES-ERASMUS PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite COCHEZ LA RÉPONSE

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript 2015 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners ( Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FE Chouette j ai anglais maintenant et après la récréation mes matières favorites. Vraiment

Plus en détail

Notes pour l allocution de M. Luc Boulanger Directeur exécutif Association québécoise des consommateurs industriels d électricité (AQCIE)

Notes pour l allocution de M. Luc Boulanger Directeur exécutif Association québécoise des consommateurs industriels d électricité (AQCIE) Notes pour l allocution de M. Luc Boulanger Directeur exécutif Association québécoise des consommateurs industriels d électricité (AQCIE) (Le texte lu fait foi) Montréal 18 octobre 2007 Salutations d usage,

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE DE LA VILLE DE SAINT-PASCAL 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE La présente politique de gestion contractuelle instaure des mesures conformes à celles exigées en vertu de l

Plus en détail

SOMMAIRE. www.lelastiquecitrique.ch

SOMMAIRE. www.lelastiquecitrique.ch 2013-2014 SOMMAIRE page Mot de la Direction 2 Description des cours réguliers 3-4 Résumé des cours 2013_14 5 Stages de vacances 2013_14 6 Spectacles (groupes de l école et Cie l Elastique citrique) 7 Animations

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

MONSIEUR GÉRARD EZAVIN ADRESSE 00000 VILLE

MONSIEUR GÉRARD EZAVIN ADRESSE 00000 VILLE Pierre & Esther BERTHON Adresse 00000 Ville Cheznous, le 18 juillet 2014. chicanou@sfr.fr Retour au texte Retour à l index Recommandé avec demande d avis de réception MONSIEUR GÉRARD EZAVIN ADRESSE 00000

Plus en détail

Salut à tous! Me voici donc avec 3 produits de 2 couleurs différents disponibles.

Salut à tous! Me voici donc avec 3 produits de 2 couleurs différents disponibles. Salut à tous! Je tenais à vous faire part de mon expérience sur Teezily avec ma campagne actuelle! J ai commencé ma campagne le mardi 24 mars à 10h du matin. Ps : pour des raisons que vous comprendrez,

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1

LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1 LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1 Auteur: Rédaction: Thomas Mösch / Katrin Ogunsade Traduction: Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur)

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

Comme nous, deviens technicien de maintenance chez Exprimm!

Comme nous, deviens technicien de maintenance chez Exprimm! Envie d un métier qui bouge, besoin d autonomie et d être utile? Toujours prêt à satisfaire les clients? Partant pour évoluer dans ta carrière? Comme nous, deviens technicien de maintenance chez Exprimm!

Plus en détail

Discours. Mesdames et Messieurs, Chers amis, Cher Marc Schwartz,

Discours. Mesdames et Messieurs, Chers amis, Cher Marc Schwartz, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion de la signature du protocole d accord pour un développement équitable de la musique en ligne, à

Plus en détail

UNITE D ENSEIGNEMENT : UE 4. Le client au cœur de la stratégie des entreprises

UNITE D ENSEIGNEMENT : UE 4. Le client au cœur de la stratégie des entreprises Licence Professionnelle conseiller, souscripteur, gestionnaire en assurances UNITE D ENSEIGNEMENT : UE 4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises Année universitaire 2013-2014 Examen 1ere session

Plus en détail

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon A l occasion du 20 e anniversaire de la disparition de Jean Couty et de la présentation du livre «Jean Couty», de Lydia Harambourg, aux éditions Cercle

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE OBJECTIFS La présente politique constitue une politique de gestion contractuelle instaurant des mesures conformes à celles exigées en vertu de l article 938.1.2 du Code

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez.

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez. Page 1 1 ère PARTIE Le téléphone sonne. Vous répondez. La voix au téléphone : Bonjour! Ici l institut de sondage FLOP. Avez-vous le temps de répondre à quelques questions? Vous : Comme ça? Par téléphone?

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Le pouvoir de l Amour

Le pouvoir de l Amour Le pouvoir de l Amour Bonjour, Je vais aborder avec vous aujourd hui le plus grand des pouvoirs, celui de l Amour! En effet l Amour peut tout transformer, aider, guérir, soulager, éveiller et pardonner

Plus en détail

Se lancer en. clés essentielles pour devenir un freelance qui cartonne JONATHAN PATH

Se lancer en. clés essentielles pour devenir un freelance qui cartonne JONATHAN PATH Se lancer en clés essentielles pour devenir un freelance qui cartonne JONATHAN PATH SOMMAIRE 1. Prêt à devenir freelance?... P.4 2. Mettez de l argent de côté... P.8 3. Prenez le temps de vous informer...

Plus en détail

Le mandat de gestion PRINCIPE

Le mandat de gestion PRINCIPE Mise à jour le 19/03/15 Le mandat de gestion Vous donnez en gestion votre bien immobilier à un organisme de type AIVS (Agence Immobilière à Vocation Sociale) qui assure une gestion locative adaptée : -

Plus en détail

Une nouvelle gouvernance pour BAnQ

Une nouvelle gouvernance pour BAnQ Une nouvelle gouvernance pour BAnQ Texte de l allocution de la présidente-directrice générale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, madame Christiane Barbe, lors des consultations particulières

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour METSCHKAROVA Christina La vie Erasmus à Rome 1) Logement Il faut savoir que Rome est une ville très chère au niveau des loyers ce qui est tout à fait logique : c est une capitale.

Plus en détail

L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement

L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement Lancement canadien du Carbon Disclosure Project Galerie de la Bourse de Toronto Le 4 octobre 2006 David Denison Président

Plus en détail

Document réalisé avec le soutien de

Document réalisé avec le soutien de Document réalisé avec le soutien de Directeur de la publication : Cédric MAMETZ Responsable de la rédaction : Céline SIMONIN, Chargée de projets Nous Aussi Conception graphique : La Suite + Co et Lauriane

Plus en détail

aujourd hui, chez vous ; et je dirais presque, chez nous! 2/10

aujourd hui, chez vous ; et je dirais presque, chez nous! 2/10 Inauguration de l exposition «La Normandie des princes de Monaco. Du maréchal de Matignon au Prince Albert II» Saint-Lô, Musée des beaux-arts, 27 avril 2011 Monsieur le Préfet, Monsieur le Président du

Plus en détail

La dernière fois que nous nous sommes vus, c était le 4 octobre 2014, pour le lancement de la concertation.

La dernière fois que nous nous sommes vus, c était le 4 octobre 2014, pour le lancement de la concertation. Seul le prononcé fait foi Présentation de la stratégie numérique du gouvernement Gaité Lyrique 18 juin 2015 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre Mesdames, messieurs les ministres, Mesdames, messieurs

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE VICTORIAVILLE

CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE VICTORIAVILLE Victoriaville CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE VICTORIAVILLE Règlement numéro 986-2011 Adopté le 2011 Entrée en vigueur le 2011 ARTICLE 1 : TITRE Le titre

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2006

ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2006 ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2006 Introduction de Madame Bonneau, Présidente de l association. Mesdames et Messieurs, bonjour. Aujourd hui a donc lieu notre Assemblée générale. Cependant, avant de vous

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX DE MONTRÉAL (SCFP) Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec 25 février 2014 1 Contexte et évolution 22 JUIN 2011 Conférence de presse des maires Gérald

Plus en détail

... IL REFUSE DE VENDRE UNE PARTIE DE SON TERRAIN SUR LAQUELLE UN PASSAGE INDISPENSABLE EST PRÉVU.

... IL REFUSE DE VENDRE UNE PARTIE DE SON TERRAIN SUR LAQUELLE UN PASSAGE INDISPENSABLE EST PRÉVU. C ÉTAIT PLUTÔT SIMPLE COMME INTERVENTION TU SAIS, NOTRE MÉTIER EST PLUS COMPLEXE QUE ÇA. D AILLEURS, LA CONCEPTION DE CE QUARTIER PAVILLONNAIRE M A DONNÉ DU FIL À RETORDRE! C ÉTAIT IL Y A 15 ANS... 15

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES 1. CHAMP D APPLICATION Le présent code d éthique et de déontologie s applique à tout commissaire au sens de la Loi sur l instruction publique. Il s applique

Plus en détail

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Mémoire déposé dans le cadre des consultations citoyennes sur le projet de réforme de la gouvernance du Renouveau Sherbrookois

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 29 SEPTEMBRE 2011

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 29 SEPTEMBRE 2011 CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 29 SEPTEMBRE 2011 DELB-20110319 - ECONOMIE - AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE - SMF TESSIER - INTERET COMMUNAUTAIRE - RECONNAISSANCE - SUBVENTION - ATTRIBUTION - CONVENTION

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko, enfant du monde Moko en Afrique : Les monts de la Terre ronde. Objectifs : Les formes géométriques. Les différents habitats. Pré-requis : Les couleurs. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en

Plus en détail

Gestion dynamique de votre compte BullionVault

Gestion dynamique de votre compte BullionVault Mostafa Belkhayate Gestion dynamique de votre compte BullionVault Lorsque vous ouvrez un compte BullionVault, vous avez le choix entre 3 compartiments devises, l euro, le dollar et la livre sterling et

Plus en détail

BRIGITTE LE PAILLEUR. Brigitte, vous œuvrez en immobilier depuis déjà plusieurs années. Parlez-nous de ces années d expérience.

BRIGITTE LE PAILLEUR. Brigitte, vous œuvrez en immobilier depuis déjà plusieurs années. Parlez-nous de ces années d expérience. BRIGITTE LE PAILLEUR Femme de tête et de cœur, Brigitte Le Pailleur excelle dans le domaine immobilier depuis plus de 30 ans. Formée à l Université du Québec à Montréal, elle a œuvré comme courtier immobilier

Plus en détail

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO Wybierz jedną prawidłową odpowiedź a, b, c lub d (50 punktów) 1. Comment tu.., Luc ou Lucas? a) s appelle b) t appelles c) appelles d) m appelle 2. Tu... combien

Plus en détail

Unité 6. Séjour en France

Unité 6. Séjour en France Nom Unité 6 Séjour en France PARTIE 1 Le français pratique A Activité 1 Hôtellerie: l installation Complétez les phrases à l aide des symboles 1 L hôtel a 2 L hôtel a 3 L hôtel a 4 Les chambres ont 5 Les

Plus en détail

Quadrilatère St-Laurent

Quadrilatère St-Laurent Quadrilatère St-Laurent Mémoire présenté à l attention de l Office de consultation publique de Montréal Par Alain Vranderick Juin 2009 Introduction Étant résidant de la grande région métropolitaine de

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. OBJECTIFS La présente politique constitue une politique de gestion contractuelle instaurant des mesures conformes à celles exigées en vertu

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. 1 Q Est-ce que les étrangers peuvent acheter des propriétés au Vanuatu? 2 Q Y a-t-il des terrains en propriété libre au Vanuatu?

FOIRE AUX QUESTIONS. 1 Q Est-ce que les étrangers peuvent acheter des propriétés au Vanuatu? 2 Q Y a-t-il des terrains en propriété libre au Vanuatu? FOIRE AUX QUESTIONS 1 Q Est-ce que les étrangers peuvent acheter des propriétés au Vanuatu? R Oui. Il n y a aucune restriction à ce qu un étranger achète une (des) propriété(s). Il se peut qu un non citoyen

Plus en détail

13 Ne confonds pas avec : Hier, j ai mangé au restaurant. 16 Ce livre, je l ai lu l été dernier. Un ou

13 Ne confonds pas avec : Hier, j ai mangé au restaurant. 16 Ce livre, je l ai lu l été dernier. Un ou Un ou 1 le, un, mon, ton, son, ce chien méchant aboie la, une, ma, ta, sa, cette chienne méchante aboie plusieurs 2 les, des, mes, tes, ses, ces chiens méchants aboient quelques, beaucoup de chiennes méchantes

Plus en détail

TÉMOIGNAGE POIGNANT, RÉCIT D UN CHASSEUR DE TRÉSOR

TÉMOIGNAGE POIGNANT, RÉCIT D UN CHASSEUR DE TRÉSOR 1 2 3 TÉMOIGNAGE POIGNANT, RÉCIT D UN CHASSEUR DE TRÉSOR Voici le témoignage de Jean Saudreau, agent de la C.O.RT.E.S, sur une de ses expéditions Je vous laisse savourer ce témoignage aussi exclusif qu

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

474-2013 Horaire des réunions du Conseil de ville pour 2014 Conflit avec l horaire des réunions de la MRC

474-2013 Horaire des réunions du Conseil de ville pour 2014 Conflit avec l horaire des réunions de la MRC PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE DANVILLE PROCÈS-VERBAL d un ajournement d une séance ordinaire des membres du conseil de la Ville de Danville, tenu le 20 novembre 2013 à 19h00, à la salle du conseil sise au

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

LE CLUB PRESTIGE LE LUXE POUR TOUS. Des revenus supplémentaires considérables!

LE CLUB PRESTIGE LE LUXE POUR TOUS. Des revenus supplémentaires considérables! LE LUXE POUR TOUS + Des revenus supplémentaires considérables! Pourquoi le CLUB PRESTIGE? Pourquoi le CLUB PRESTIGE? Il s ajoute au plan de marketing! Pour la simple raison qu il correspond à des profils

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe?

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe? Chapitre : Qui tient les ficelles en Europe?. Qui est qui? Tout comme une commune, une province ou un pays, l Union européenne est gouvernée par des politiciens. Ceux-ci travaillent au sein de différentes

Plus en détail

Yoann BOUVIER SERRE 14 octobre 2016. Débriefing semaine 1

Yoann BOUVIER SERRE 14 octobre 2016. Débriefing semaine 1 Débriefing semaine 1 Malgré quelques contre- pieds, comme notamment jeudi, le marché n a pas été très violent cette semaine, ni dangereux. En respectant les niveaux de retournement, je n ai pas eu de position

Plus en détail

Horaires d ouverture de la structure

Horaires d ouverture de la structure Horaires d ouverture de la structure Lundi La Machine «Les Glénons» Relais assistantes Maternelles-Parents Ateliers d éveil : 09h00-11h30 Permanence : 13h-18h Saint Benin d Azy «Maison des Amognes» Mardi

Plus en détail

Guide de la création de site E-commerce pour les débutants

Guide de la création de site E-commerce pour les débutants Guide de la création de site E-commerce pour les débutants www.ddlx.org 09 72 19 85 01 Introduction : Un aspect séduisant et attractif d internet, c est qu avec presque rien on peut faire de grandes choses.

Plus en détail

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément,

Plus en détail

«Cette nouvelle lettre d information à notre équipe, peut et doit être participative et alimentée par tous, lors de nos échanges»

«Cette nouvelle lettre d information à notre équipe, peut et doit être participative et alimentée par tous, lors de nos échanges» «Cette nouvelle lettre d information à notre équipe, peut et doit être participative et alimentée par tous, lors de nos échanges» Mon devoir et mon souhait, est de vous faire progresser dans vos compétences

Plus en détail