17 ACTES "SANS LOCALISATION"

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "17 ACTES "SANS LOCALISATION""

Transcription

1 ACTES DIAGNOSTIQUES Radiographie Radiographie d'une fistule [Fistulographie] ' Radiographie au lit du patient, selon 1 ou 2 incidences ' Radiographie au lit du patient, selon 3 incidences ou plus ' Scanographie Scanographie du crâne, de son contenu et du thorax, avec injection intraveineuse de produit de contraste Scanographie du crâne, de son contenu et du tronc, avec injection intraveineuse de produit de contraste Scanographie des vaisseaux du thorax et/ou du coeur, avec scanographie des vaisseaux de l'abdomen et/ou du petit bassin [Angioscanner thoracique avec angioscanner de l'abdomen et/ou du pelvis] Scanographie d'une fistule ' Remnographie [IRM] Remnographie [IRM] des vaisseaux de l'abdomen et/ou du petit bassin, avec remnographie des vaisseaux des membres [Angio-IRM de l'abdomen et/ou du petit bassin avec angio-irm des membres] Remnographie [IRM] comportant plus de 5 séquences ' Avec ou sans : injection intraveineuse de produit de contraste Scintigraphie Tomoscintigraphie du corps entier par émission de positons, sans caméra dédiée Tomoscintigraphie du corps entier par émission de positons, avec caméra dédiée Scintigraphie du corps entier après une scintigraphie segmentaire, sans réinjection de produit radio-isotopique À l'exclusion de : après scintigraphie de la thyroïde ou des os Détection radio-isotopique préopératoire par injection intratumorale ou péritumorale, avec détection radio-isotopique peropératoire par réinjection tumorale ou péritumorale ' Recherche scintigraphique d'une formation tumorale par émetteur monophotonique non spécifique des tumeurs ' Recherche de tumeur par injection de gallium, thallium, sestamibi Recherche scintigraphique d'une formation tumorale par émetteur monophotonique spécifique des tumeurs ' Recherche de tumeur par injection de peptides, anticorps radioactifs À l'exclusion de : recherche de tumeurs endocrines ou neuro-endocrines Recherche scintigraphique d'une formation tumorale par émetteur monophotonique spécifique des tumeurs, avec scintigraphie du corps entier Recherche de tumeur par injection de peptides, anticorps radioactifs, avec scintigraphie du corps entier À l'exclusion de : recherche de tumeurs endocrines ou neuro-endocrines Recherche scintigraphique d'une formation tumorale par émetteur monophotonique spécifique des tumeurs, avec tomoscintigraphie du corps entier Recherche de tumeur par injection de peptides, anticorps radioactifs, avec tomoscintigraphie du corps entier À l'exclusion de : recherche de tumeurs endocrines ou neuro-endocrines Recherche scintigraphique d'une formation tumorale par émetteur monophotonique spécifique des tumeurs, avec scintigraphie et tomoscintigraphie du corps entier Recherche de tumeur par injection de peptides, anticorps radioactifs, avec scintigraphie et tomoscintigraphie du corps entier À l'exclusion de : recherche de tumeurs endocrines ou neuro-endocrines Cytoponction Par organe profond, on entend : tout organe ou toute structure non vasculaire, intrathoracique ou intra-abdominale Par organe superficiel, on entend : tout organe ou toute structure non vasculaire, en dehors de ces localisations ' ' Cytoponction d'un organe superficiel, par voie transcutanée sans guidage ' À l'exclusion : cytoponction de la glande thyroide, de nœ ud [ganglion] lymphatique, du sein, sans guidage Cytoponction d'un organe superficiel sur une cible, par voie transcutanée avec guidage échographique ' À l'exclusion : cytoponction de la glande thyroide, du sein, avec guidage échographique Cytoponction d'un organe superficiel sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage échographique ' À l'exclusion : cytoponction de la glande thyroide, du sein, avec guidage échographique Cytoponction d'un organe profond sur une cible, par voie transcutanée avec guidage échographique ' 12462b Cytoponction d'un organe profond sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage échographique ' Cytoponction d'un organe profond sur une cible, par voie transcutanée avec guidage radiologique ' Cytoponction d'un organe profond sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage radiologique ' Cytoponction d'un organe profond sur une cible, par voie transcutanée avec guidage scanographique ' Cytoponction d'un organe profond sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage scanographique ' Cytoponction d'un organe profond sur une cible, par voie transcutanée avec guidage remnographique [IRM] Cytoponction d'un organe profond sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage remnographique [IRM] Cytoponction d'un organe profond sur une cible, par voie intracavitaire avec guidage échographique ' Cytoponction d'un organe profond sur plusieurs cibles, par voie intracavitaire avec guidage échographique ' 12471

2 Biopsie Biopsie d'un organe superficiel, par voie transcutanée sans guidage ' À l'exclusion de : biopsie d'os ou d'articulation, biopsie du sein par voie transcutanée sans guidage Biopsie d'un organe superficiel sur une cible, par voie transcutanée avec guidage échographique ' À l'exclusion de : biopsie du sein, de la thyroïde sur une cible, par voie transcutanée avec guidage échographique Biopsie d'un organe superficiel sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage échographique ' À l'exclusion de : biopsie du sein, de la thyroïde sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage échographique Biopsie d'un organe profond sur une cible, par voie transcutanée avec guidage échographique ' À l'exclusion de : biopsie du rein, du foie sur une cible, par voie transcutanée avec guidage échographique Biopsie d'un organe profond sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage échographique ' À l'exclusion de : biopsie du rein, du foie, de la prostate sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage échographique Biopsie d'un organe profond sur une cible, par voie transcutanée avec guidage radiologique ' Biopsie d'un organe profond sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage radiologique ' Biopsie d'un organe profond sur une cible, par voie transcutanée avec guidage scanographique ' À l'exclusion de : biopsie pleurale ou pulmonaire, biopsie hépatique sur une cible, par voie transcutanée avec guidage scanographique Biopsie d'un organe profond sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage scanographique ' À l'exclusion de : biopsie pleurale ou pulmonaire, biopsie hépatique sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage scanographique Biopsie d'un organe profond sur une cible, par voie transcutanée avec guidage remnographique [IRM] Biopsie d'un organe profond sur plusieurs cibles, par voie transcutanée avec guidage remnographique [IRM] Biopsie d'un organe profond, par voie intracavitaire avec guidage échographique ' À l'exclusion de : biopsie de la prostate, par voie transrectale avec guidage échographique ACTES THÉRAPEUTIQUES Évacuation de collection Évacuation d'une collection d'un organe superficiel, par voie transcutanée avec guidage échographique ' Évacuation de plusieurs collections d'un organe superficiel, par voie transcutanée avec guidage échographique ' Évacuation d'une collection d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage échographique ' Évacuation de plusieurs collections d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage échographique ' ' Évacuation d'une collection d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage radiologique ' Évacuation de plusieurs collections d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage radiologique ' Évacuation d'une collection d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage scanographique ' Évacuation de plusieurs collections d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage scanograpique ' Évacuation de collection d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage remnographique [IRM Évacuation d'une collection d'un organe profond, par voie intracavitaire avec guidage échographique ' Évacuation de plusieurs collections d'un organe profond, par voie intracavitaire avec guidage échographique ' Drainage de collection Drainage d'une collection d'un organe superficiel, par voie transcutanée avec guidage échographique ' Drainage de plusieurs collections d'un organe superficiel, par voie transcutanée avec guidage échographique ' Drainage d'une collection d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage échographique ' ' Drainage de plusieurs collections d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage échographique ' Drainage d'une collection d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage radiologique ' Drainage de plusieurs collections d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage radiologique ' Drainage d'une collection d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage scanographique ' ' Drainage de plusieurs collections d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage scanographique ' Drainage de collection d'un organe profond, par voie transcutanée avec guidage remnographique [IRM] Drainage d'une collection d'un organe profond, par voie intracavitaire avec guidage échographique ' ' Injection d'agent pharmacologique, par voie transcutanée avec guidage Injection d'agent pharmacologique dans un organe superficiel, par voie transcutanée avec guidage échographique ' Injection d'agent pharmacologique dans un organe profond, par voie transcutanée avec guidage échographique ' Embolisation de tumeur Embolisation sélective ou hypersélective d'une tumeur intracrânienne et/ou extracrânienne unipédiculaire, par voie intravasculaire transcutanée Embolisation sélective ou hypersélective d'une tumeur intracrânienne et/ou extracrânienne multipédiculaire, par voie intravasculaire transcutanée 12532

3 Administration d'agent pharmacologique anticancéreux Pour les actes suivants les scores correspondent au travail médical de surveillance de la séance de chimiothérapie Séance d'administration d'un agent pharmacologique anticancéreux par voie intraveineuse transcutanée, d'une durée inférieure à 12 heures ' Séance d'administration de plusieurs agents pharmacologiques anticancéreux par voie intraveineuse transcutanée, d'une durée inférieure à 12 heures ' Séance d'administration d'un agent pharmacologique anticancéreux par un dispositif d'accès veineux implanté, d'une durée inférieure à 12 heures ' Séance d'administration de plusieurs agents pharmacologiques anticancéreux par un dispositif d'accès veineux implanté, d'une durée inférieure à 12 heures ' Séance d'administration continue d'un agent pharmacologique anticancéreux par voie intraveineuse transcutanée, d'une durée supérieure à 12 heures ' Séance d'administration continue de plusieurs agents pharmacologiques anticancéreux par voie intraveineuse transcutanée, d'une durée supérieure 12 heures ' Séance d'administration continue d'un agent pharmacologique anticancéreux par un dispositif d'accès veineux implanté, d'une durée supérieure à 12 heures ' Séance d'administration continue de plusieurs agents pharmacologiques anticancéreux par un dispositif d'accès veineux implanté, d'une durée supérieure à 12 heures ' Séance d'administration d'agent pharmacologique anticancéreux, par voie sous-cutanée ' Séance d'administration d'agent pharmacologique anticancéreux, par voie sous-cutanée continue ' Séance d'administration d'agent pharmacologique anticancéreux, par voie intramusculaire ' Séance d'administration locorégionale d'agent pharmacologique anticancéreux par voie artérielle, sans CEC, sans hyperthermie ' Administration locorégionale d'agent pharmacologique anticancéreux par voie artérielle, avec CEC, sans hyperthermie ' Administration locorégionale d'agent pharmacologique anticancéreux par voie artérielle, avec CEC, avec hyperthermie ' Irradiation interne par injection intraveineuse d'un agent pharmacologique radio-isotopique ' À l'exclusion de : destruction de lésion de la glande thyroide, du foie, de l'os Irradiation interne intra-artérielle au décours d'une angioplastie Programmation de diffuseur Programmation d'un diffuseur portable pour administration prolongée d'agent pharmacologique ' Transport intrahospitalier Transport médicalisé intrahospitalier d'un patient non ventilé ' Préparation au transport et transport aller et retour d'un patient non ventilé, avec surveillance médicalisée au cours de l'acte ayant motivé le transport Transport médicalisé intrahospitalier d'un patient ventilé ' Préparation au transport et transport aller et retour d'un patient ventilé, avec surveillance médicalisée au cours de l'acte ayant motivé le transport Suppléance Suppléance hémodynamique et ventilatoire d'un patient en état de mort encéphalique, en vue de prélèvement d'organe ' RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Préparation à une irradiation externe Par dosimétrie, on entend : calcul et tracé des courbes isodoses Par dosimétrie trimensionnelle, on entend : calcul et tracé des courbes isodoses sur au moins dix coupes Par repérage [acquisition des données anatomiques], on entend : repérage des volumes-cibles et des organes à risque en position de traitement La préparation à une irradiation externe n'inclut pas l'acquisition des données anatomiques. Coder l'acte d'imagerie réalisé Préparation sans dosimétrie Simulation d'irradiation externe sous l'appareil de traitement ' Simulation d'irradiation externe à l'aide d'un simulateur, d'un simulateur-scanographe ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée [simulation virtuelle] ' Avec ou sans : fabrication de "rhodoïd" pour protection non personnalisée Simulation d'irradiation externe à l'aide d'un simulateur, d'un simulateur-scanographe ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée [simulation virtuelle], avec fabrication de cache personnalisé focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames ' Préparation avec dosimétrie bidimensionnelle sur une ou deux coupes Préparation à une irradiation externe avec repérage par conformateur, dosimétrie bidimensionnelle sur une ou deux coupes et simulation à l'aide d'un simulateur, d'un simulateur-scanographe ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée Avec ou sans : fabrication de "rhodoïd" pour protection non personnalisée Préparation à une irradiation externe avec repérage par conformateur, dosimétrie bidimensionnelle sur une ou deux coupes, simulation à l'aide d'un simulateur, d'un simulateur-scanographe ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée et fabrication de cache personnalisé focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames ' '

4 Préparation avec dosimétrie bidimensionnelle sur au moins trois coupes Préparation à une irradiation externe avec repérage par conformateur, dosimétrie bidimensionnelle sur au moins trois coupes et simulation à l'aide d'un simulateur, d'un simulateur-scanographe ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée Avec ou sans : fabrication de "rhodoïd" pour protection non personnalisée Préparation à une irradiation externe avec repérage par conformateur, dosimétrie bidimensionnelle sur au moins trois coupes, simulation à l'aide d'un simulateur, d'un simulateur-scanographe ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée et fabrication de cache personnalisé focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames Préparation à une irradiation externe avec repérage par conformateur et analyse des données acquises par échographie, dosimétrie bidimensionnelle sur au moins trois coupes et simulation à l'aide d'un simulateur, d'un simulateur-scanographe ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée Avec ou sans : fabrication de "rhodoïd" pour protection non personnalisée Préparation à une irradiation externe avec repérage par conformateur et analyse des données acquises par échographie, dosimétrie bidimensionnelle sur au moins trois coupes, simulation à l'aide d'un simulateur, d'un simulateur-scanographe ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée et fabrication de cache personnalisé focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames Préparation à une irradiation externe avec repérage par simulateur-scanographe, dosimétrie bidimensionnelle sur au moins trois coupes et simulation à l'aide d'un simulateur-scanographe Avec ou sans : fabrication de "rhodoïd" pour protection non personnalisée Préparation à une irradiation externe avec repérage par simulateur-scanographe, dosimétrie bidimensionnelle sur au moins trois coupes, simulation à l'aide d'un simulateur-scanographe et fabrication de cache personnalisé et focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames Préparation à une irradiation externe avec dosimétrie bidimensionnelle aprés repérage par scanographie sur au moins trois coupes et simulation à l'aide d'un simulateur ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée Avec ou sans : fabrication de "rhodoïd" pour protection non personnalisée Préparation à une irradiation externe avec dosimétrie bidimensionnelle sur au moins trois coupes après repérage par scanographie, simulation à l'aide d'un simulateur ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée et fabrication de cache personnalisé et focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames Préparation avec dosimétrie tridimensionnelle sans histogramme dose-volume [HDV], sur au moins dix coupes Préparation à une irradiation externe avec dosimétrie tridimensionnelle sans HDV après repérage par scanographie, simulation à l'aide d'un simulateur ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée et fabrication de cache personnalisé et focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames Préparation à une irradiation externe avec dosimétrie tridimensionnelle sans HDV après repérage par scanographie, simulation virtuelle à l'aide d'un scanographe utilisant le "beam's eye view" [BEV] et la reconstruction tridimensionnelle, et fabrication de cache personnalisé focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames Préparation à une irradiation externe avec dosimétrie tridimensionnelle sans HDV après repérage par remnographie [IRM], simulation à l'aide d'un simulateur ou d'un scanographe à fonction simulateur intégrée et fabrication de cache personnalisé et focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames Avec ou sans : analyse des données acquises par scanographie Préparation avec dosimétrie tridimensionnelle avec histogramme dose-volume [HDV], sur au moins dix coupes ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' Préparation à une irradiation externe avec dosimétrie tridimensionnelle avec HDV après repérage par scanographie, simulation virtuelle à l'aide d'un scanographe utilisant le "beam's eye view" [BEV] et la reconstruction tridimensionnelle, et fabrication de filtre compensateur personnalisé ou de cache personnalisé et focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames Préparation à une irradiation externe avec dosimétrie tridimensionnelle avec HDV après repérage par scanographie, simulation virtuelle à l'aide d'un scanographe utilisant le "beam's eye view" [BEV] et la reconstruction tridimensionnelle, et paramétrage d'un collimateur multilames pour utilisation dynamique Préparation à une irradiation externe avec dosimétrie tridimensionnelle avec HDV après repérage par remnographie [IRM], simulation virtuelle à l'aide d'un scanographe utilisant le "beam's eye view " [BEV] et la reconstruction tridimensionnelle, et fabrication de filtre compensateur personnalisé ou de cache personnalisé focalisé ou paramétrage d'un collimateur multilames ' ' ' Avec ou sans : analyse des données acquises par scanographie Préparation à une irradiation externe avec dosimétrie tridimensionnelle avec HDV après repérage par remnographie, simulation virtuelle à l'aide d'un scanographe utilisant le "beam's eye view " [BEV] et la reconstruction tridimensionnelle, et paramétrage d'un collimateur multilames pour utilisation dynamique Avec ou sans : analyse des données acquises par scanographie Préparations spécifiques ' Préparation à une irradiation corporelle totale à dose totale d'au moins 3 grays [Gy] ' Préparation à une irradiation en conditions stéréotaxiques à dose unique ou à dose fractionnée ' Préparation à une irradiation cutanée totale à dose fractionnée ' Préparation à une irradiation externe du névraxe [craniospinale] ' Irradiation externe Séances d'irradiation externe par machine produisant des photons Par, on entend : cache simple ou personnalisé, coin, bolus, collimateur multilames ou filtre compensateur Comprend : irradiation externe par photons irradiation externe par électrons Les scores des actes d'irradiation externe correspondent à la surveillance médicale de la séance Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie inférieure à 5 MV par 1 ou 2 faisceaux, sans utilisation de Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie inférieure à 5 MV par 3 ou 4 faisceaux, sans utilisation de Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie inférieure à 5 MV par 5 faisceaux ou plus, sans utilisation de

5 12632 Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie inférieure à 5 MV par 1 ou 2 faisceaux, avec utilisation de À l'exclusion de : utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie inférieure à 5 MV par 3 ou 4 faisceaux, avec utilisation de À l'exclusion de : utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie inférieure à 5 MV par 5 faisceaux ou plus, avec utilisation de À l'exclusion de : utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie inférieure à 5 MV par 1 ou 2 faisceaux, avec utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 5 MV et inférieure à 15 MV par 1 ou 2 faisceaux, sans utilisation de Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 5 MV et inférieure à 15 MV par 3 ou 4 faisceaux, sans utilisation de Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 5 MV et inférieure à 15 MV par 5 faisceaux ou plus, sans utilisation de Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 5 MV et inférieure à 15 MV par 1 ou 2 faisceaux, avec utilisation de À l'exclusion de : utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 5 MV et inférieure à 15 MV par 3 ou 4 faisceaux, avec utilisation de À l'exclusion de : utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 5 MV et inférieure à 15 MV par 5 faisceaux ou plus, avec utilisation de À l'exclusion de : utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 5 MV et inférieure à 15 MV par 1 ou 2 faisceaux, avec utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 5 MV et inférieure à 15 MV par 3 ou 4 faisceaux, avec utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 5 MV et inférieure à 15 MV par plus de 5 faisceaux, avec utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 15 MV par 1 ou 2 faisceaux, sans utilisation de Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 15 MV par 3 ou 4 faisceaux, sans utilisation de Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 15 MV par 5 faisceaux ou plus, sans utilisation de Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 15 MV par 1 ou 2 faisceaux, avec utilisation de À l'exclusion de : utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 15 MV par 3 ou 4 faisceaux, avec utilisation de À l'exclusion de : utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 15 MV par 5 faisceaux ou plus, avec utilisation de À l'exclusion de : utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 15 MV par 1 ou 2 faisceaux, avec utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 15 MV par 3 ou 4 faisceaux, avec utilisation dynamique de collimateur multilames Séance d'irradiation externe par machine produisant des photons d'énergie égale ou supérieure à 15 MV par plus de 5 faisceaux, avec utilisation dynamique de collimateur multilames Techniques spéciales d'irradiation externe Irradiation externe du névraxe [Irradiation cérébrospinale] 35 9 ' Proton-thérapie ou neutron-thérapie Irradiation corporelle totale [ICT] à dose totale d'au moins 3 grays [Gy] ' Séance d'irradiation cutanée totale à dose fractionnée ' Irradiation en conditions stéréotaxiques avec cadre invasif en dose unique ' Séance d'irradiation en conditions stéréotaxiques avec cadre non invasif à dose fractionnée CURIETHÉRAPIE Par dosimétrie, on entend : calcul et tracé des courbes isodoses Par dosimétrie trimensionnelle, on entend : calcul et tracé des courbes isodoses sur au moins dix coupes La préparation à une irradiation externe n'inclut pas l'acquisition des données anatomiques. Coder l'acte d'imagerie réalisé Curiethérapie intracavitaire utérovaginale Curiethérapie intracavitaire utérovaginale à bas débit de dose sans projecteur de source, avec dosimétrie bidimensionnelle après Curiethérapie intracavitaire utérovaginale à bas débit de dose avec projecteur de source, avec dosimétrie bidimensionnelle après Curiethérapie intracavitaire utérovaginale à débit de dose pulsé, avec dosimétrie bidimensionnelle après acquisition des données anatomiques par clichés radiographiques de repérage spatial Curiethérapie intracavitaire utérovaginale à bas débit de dose sans projecteur de source, avec dosimétrie tridimensionnelle après acquisition des données anatomiques par scanographie et/ou remnographie [IRM] Curiethérapie intracavitaire utérovaginale à bas débit de dose avec projecteur de source, avec dosimétrie tridimensionnelle après acquisition des données anatomiques par scanographie et/ou remnographie [IRM] Curiethérapie intracavitaire utérovaginale à débit de dose pulsé, avec dosimétrie tridimensionnelle après acquisition des données anatomiques par scanographie et/ou remnographie [IRM] ' ' ' ' ' '

6 Curiethérapie intracavitaire vaginale Curiethérapie intracavitaire vaginale à bas débit de dose sans projecteur de source, avec dosimétrie dans un plan ' Curiethérapie intracavitaire vaginale à bas débit de dose avec projecteur de source, avec dosimétrie dans un plan ' Curiethérapie intracavitaire vaginale à débit de dose pulsé, avec dosimétrie dans un plan ' Curiethérapie intracavitaire vaginale à bas débit de dose sans projecteur de source, avec dosimétrie bidimensionnelle après, avec dosimétrie bidimensionnelle ' Curiethérapie intracavitaire vaginale à bas débit de dose avec projecteur de source, avec dosimétrie bidimensionnelle après ' Curiethérapie intracavitaire vaginale à débit de dose pulsé, avec dosimétrie bidimensionnelle après acquisition des données anatomiques par clichés radiographiques de repérage spatial ' Curiethérapie intracavitaire vaginale à haut débit de dose avec dosimétrie dans un plan ' : préparation avec dosimétrie dans un plan : séance de curiethérapie intracavitaire vaginale à haut débit de dose Curiethérapie intracavitaire vaginale à haut débit de dose avec dosimétrie bidimensionnelle ' : préparation avec dosimétrie bidimensionnelle après acquisition des données anatomiques par clichés radiographiques de repérage spatial : séance de curiethérapie intracavitaire vaginale à haut débit de dose Curiethérapie intraluminale À l'exclusion de : curiethérapie intracavitaire du fond vaginal Curiethérapie intraluminale à bas débit de dose sans projecteur de source ' Curiethérapie intraluminale à bas débit de dose avec projecteur de source ' Curiethérapie intraluminale à débit de dose pulsé ' Curiethérapie intraluminale à haut débit de dose ' : préparation à une curiethérapie intraluminale à haut débit de dose : séance de curiethérapie intraluminale à haut débit de dose Curiethérapie interstitielle superficielle Comprend : curiethérapie interstitielle de la peau, du sein, des lèvres Curiethérapie interstitielle superficielle à bas débit de dose sans projecteur de source, avec dosimétrie dans un plan ' Curiethérapie interstitielle superficielle à débit de dose pulsé, avec dosimétrie dans un plan ' Curiethérapie interstitielle superficielle à bas débit de dose sans projecteur de source, après acquisition des données anatomiques à partir de clichés radiographiques de repérage spatial et dosimétrie bidimensionnelle ' Curiethérapie interstitielle superficielle à débit de dose pulsé après acquisition des données anatomiques à partir de clichés radiographiques de repérage spatial et dosimétrie bidimensionnelle ' Curiethérapie interstitielle profonde Comprend : curiethérapie intersticielle du canal anal, des paramètres, des voies aérodigestives supérieures Curiethérapie interstitielle profonde à bas débit de dose sans projecteur de source, avec dosimétrie bidimensionnelle après Curiethérapie interstitielle profonde à débit de dose pulsé, avec dosimétrie bidimensionnelle après acquisition des données anatomiques par clichés radiographiques de repérage spatial Curiethérapie interstitielle profonde à bas débit de dose sans projecteur de source après acquisition des données anatomiques par scanographie et/ou remnographie [IRM] et dosimétrie tridimensionnelle Curiethérapie interstitielle profonde à débit de dose pulsé après acquisition des données anatomiques par scanographie et/ou remnographie [IRM] et dosimétrie tridimensionnelle Techniques spéciales Curiethérapie interstitielle à bas débit de dose sans projecteur de source après mise en place de vecteur au cours d'une intervention chirurgicale, avec dosimétrie dans un plan Curiethérapie interstitielle à débit de dose pulsé après mise en place de vecteur au cours d'une intervention chirurgicale, avec dosimétrie dans un plan Curiethérapie interstitielle à bas débit de dose sans projecteur de source après mise en place de vecteur au cours d'une intervention chirurgicale, avec dosimétrie bidimensionnelle après acquisition des données anatomiques par clichés radiographiques de repérage spatial Curiethérapie interstitielleà débit de dose pulsé après mise en place de vecteur au cours d'une intervention chirurgicale, avec dosimétrie bidimensionnelle après Curiethérapie interstitielle à bas débit de dose sans projecteur de source après mise en place de vecteur au cours d'une intervention chirurgicale, avec dosimétrie tridimensionnelle après acquisition des données anatomiques par scanographie et/ou remnographie [IRM] Curiethérapie interstitielle à débit de dose pulsé après mise en place de vecteur au cours d'une intervention chirurgicale, avec dosimétrie tridimensionnelle après acquisition des données anatomiques par scanographie et/ou remnographie [IRM] Curiethérapie transsclérale du bulbe [globe] oculaire Curiethérapie de la prostate par insertion permanente d'iode ' ' ' ' ' ' ' ' ' '

Avenant 8 du 26 octobre 2012 de la Convention Médicale 2011. Les baisses CCAM

Avenant 8 du 26 octobre 2012 de la Convention Médicale 2011. Les baisses CCAM Avenant 8 du 26 octobre 2012 de la Convention Médicale 2011 Les baisses CCAM CODE Libellé Actes de remnographie Remnographie [IRM] unilatérale ou MZQN001 bilatérale de segment du membre supérieur, sans

Plus en détail

04 SYSTÈME CARDIAQUE ET VASCULAIRE

04 SYSTÈME CARDIAQUE ET VASCULAIRE e e 1895 Par thoracotomie, on entend : tout abord de la cavité thoracique (sternotomie, thoracotomies latérales, thoracotomie postérieure) 1896 Par résection-anastomose d'un vaisseau, on entend : résection

Plus en détail

Techniques d imagerie et Recherche

Techniques d imagerie et Recherche Techniques d imagerie et Recherche Jean-Christophe Ferré, PH 1- Unité de Neuroradiologie, Département de Radiologie et Imagerie Médicale, CHU RENNES 2- Unité/ Projet Visages U746 INSERM/ INRIA, IRISA,

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-8/2010 Document consultable dans Médi@m Date : 06/04/2010 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables CPAM CRAM URCAM UGECAM CGSS

Plus en détail

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES Règle générale L'association de deux actes au plus, y compris les gestes complémentaires, peut être tarifée. L'acte dont le tarif hors modificateurs est le plus élevé,

Plus en détail

Indications et stratégies des principaux examens d imagerie

Indications et stratégies des principaux examens d imagerie Indications et stratégies des principaux examens d imagerie Pr Jean- Christophe Ferré CHU Rennes, Service de Radiologie et Imagerie Médicale jean-christophe.ferre@chu-rennes.fr 6 octobre 2014 2 Imagerie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Arrêté du 18 mai 2004 relatif aux programmes de formation portant sur la radioprotection des patients exposés

Plus en détail

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Rapports anatomiques du pancréas Voie de drainage lymphatique. Sémiologie de la douleur pancréatique. Syndrome cholestatique.

Plus en détail

RGD du 18 novembre 1999 (Mém. n 141 du 10 décembre 1999, p.2570)

RGD du 18 novembre 1999 (Mém. n 141 du 10 décembre 1999, p.2570) Règlement grand-ducal du 18 novembre 1999 portant modification du règlement grand-ducal du 21 décembre 1998 arrêtant la nomenclature des actes et services des médecins pris en charge par l'assurance maladie.

Plus en détail

Nouvelles techniques en Radiothérapie. Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015

Nouvelles techniques en Radiothérapie. Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015 Nouvelles techniques en Radiothérapie Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015 PLAN Introduction sur la radiothérapie De la radiothérapie 2D à la Radiothérapie

Plus en détail

Dosimétrie clinique 2011 Laboratoire 7 CORRIGÉ Planification de deux champs parallèles et opposés Séquence simulation conventionnelle avec coupes TDM

Dosimétrie clinique 2011 Laboratoire 7 CORRIGÉ Planification de deux champs parallèles et opposés Séquence simulation conventionnelle avec coupes TDM Dosimétrie clinique 2011 Laboratoire 7 CORRIGÉ Planification de deux champs parallèles et opposés Séquence simulation conventionnelle avec coupes TDM But Effectuer la dosimétrie du VC1 en appliquant les

Plus en détail

Sources : Définition de la radiologie conventionnelle. Remarques :

Sources : Définition de la radiologie conventionnelle. Remarques : Tarification : Exemples faisant intervenir les nouvelles règles concernant la radiologie conventionnelle Décision UNCAM du 5 mars 2009 (article III-3 B) Définition de la radiologie conventionnelle Par

Plus en détail

MB3: Biophysique Imagerie - Rayonnement Année universitaire 2007-2008

MB3: Biophysique Imagerie - Rayonnement Année universitaire 2007-2008 Imagerie Médicale : Bases techniques Indications, Risques, Bénéfices 1. Imagerie Diagnostique SIM St-Eloi Montpellier J- M BRUEL, B. GALLIX UFR Médecine Montpellier-Nîmes PCEM 2 novembre 2007 1 L'IMAGERIE

Plus en détail

Imagerie médicale. Avoir des informations sur l intérieur de la boite sans l'ouvrir... N'ouvrir qu'à but thérapeutique!

Imagerie médicale. Avoir des informations sur l intérieur de la boite sans l'ouvrir... N'ouvrir qu'à but thérapeutique! Imagerie médicale Avoir des informations sur l intérieur de la boite sans l'ouvrir... N'ouvrir qu'à but thérapeutique! http://www.geekdad.fr/2013/09/operation-chirurgicale-dun-ours-en-peluche/ Deux possibilités

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE R. MAZA SACOT Décembre 2010 INTRODUCTION Tumeurs malignes développées aux dépens du tissu conjonctif extra squelettique (adipeux musculaire

Plus en détail

RTC 3D CANCER DU RECTUM

RTC 3D CANCER DU RECTUM RTC 3D CANCER DU RECTUM INDICATIONS de la RTE Adénocarcinome du rectum T3-4 ou N+ RT-CT concomitante pré-opératoire Adénocarcinome rectal avec facteur de risque de récidive locale (R1, T4, N+) Mais SANS

Plus en détail

Le Métier de manipulateur d électro-radiologie médicale

Le Métier de manipulateur d électro-radiologie médicale S3 3.03 Expérience de terrain: travail en interprofessionalité Le Métier de manipulateur d électro-radiologie médicale Présenté par Marjorie Boyer 2015 Sommaire I/ Introduction: II/ Objectifs : III/ Déroulement

Plus en détail

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé :

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé : Indications des examens d imageried en pathologie thoracique Partie 1 M El Hajjam et P Lacombe La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit

Plus en détail

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Véronique Vendrely Service d oncologie radiothérapie Hôpital Saint André Bordeaux Club des jeunes néphrologues 20 Mai 2006 Introduction Quelques bases pour

Plus en détail

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE (Traduit et adapté d après Barentsz J. 2005. Intra Venous cellular MR contrast agent with an enormous clinical potential.

Plus en détail

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN Dr Elisabeth LE PRISE Radiothérapeute - CEM La radiothérapie est un traitement loco-régional dont l objectif principal est de réduire le risque de récidive mammaire,

Plus en détail

Référentiels : Dispositif Intégré Terminal lecteur TLA Lecture Vitale Télémise à jour. Auxiliaires médicaux Centres de Santé

Référentiels : Dispositif Intégré Terminal lecteur TLA Lecture Vitale Télémise à jour. Auxiliaires médicaux Centres de Santé Référence N 41 Date 03.05.2010 Objet Fournitures d exploitation 1.40 version 29 CCAM v20 corrigée Type Technique Pratique Communication Livraison Destinataires Editeur Industriel OCT Produits Facturation

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

LES ACTIVITÉS CONTRÔLÉES PAR L ASN LES UTILISATIONS MÉDICALES DES RAYONNEMENTS IONISANTS

LES ACTIVITÉS CONTRÔLÉES PAR L ASN LES UTILISATIONS MÉDICALES DES RAYONNEMENTS IONISANTS LES ACTIVITÉS CONTRÔLÉES PAR L ASN 1 LES INSTALLATIONS DE RADIODIAGNOSTIC MÉDICAL ET DENTAIRE 259 1 I 1 Présentation des équipements et du parc 1 I 1 I 1 Le radiodiagnostic médical 1 I 1 I 2 La radiologie

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne ClermontFerrand France Etudes de poste en radiothérapiecuriethérapie Expérience du Denise DONNARIEIX, Physicienne médicale, PCR 1 Plan Introduction

Plus en détail

Techniques de surveillance. Rythme de surveillance. Rythme de surveillance. Rythme de surveillance. Rythme de surveillance

Techniques de surveillance. Rythme de surveillance. Rythme de surveillance. Rythme de surveillance. Rythme de surveillance RADIOLOGIE DES CANCERS CHEZ LE SUJET AGE Méthodes d Imagerie Diagnostiques et Thérapeutiques Frank Boudghene Hopital Tenon Université Paris 6 Techniques de surveillance Modalités Radiologie Echographie

Plus en détail

CODAGE DE LA RADIOTHERAPIE CCAM Version 20

CODAGE DE LA RADIOTHERAPIE CCAM Version 20 CODAGE DE LA RADIOTHERAPIE CCAM Version 20 1 Application de la Décision de l UNCAM La Décision de l UNCAM du 11 février 2010 parue au Journal officiel du 4 avril 2010 introduit à la CCAM une nouvelle classification

Plus en détail

DIAGNOSTIC RADIOLOGIQUE DE L EMBOLIE PULMONAIRE. O. Rouvière, M. Papillard Service de radiologie urinaire et vasculaire Hôpital E.

DIAGNOSTIC RADIOLOGIQUE DE L EMBOLIE PULMONAIRE. O. Rouvière, M. Papillard Service de radiologie urinaire et vasculaire Hôpital E. DIAGNOSTIC RADIOLOGIQUE DE L EMBOLIE PULMONAIRE O. Rouvière, M. Papillard Service de radiologie urinaire et vasculaire Hôpital E. Herriot, Lyon OBJECTIFS pédagogiques Connaître la séméiologie de base d'une

Plus en détail

UTILISATIONS MÉDICALES DES RAYONNEMENTS IONISANTS

UTILISATIONS MÉDICALES DES RAYONNEMENTS IONISANTS UTILISATIONS MÉDICALES DES RAYONNEMENTS IONISANTS 1 LES INSTALLATIONS DE RADIODIAGNOSTIC MÉDICAL ET DENTAIRE 1 1 Présentation des équipements et du parc 1 1 1 Le radiodiagnostic médical 1 1 2 Le radiodiagnostic

Plus en détail

Cours coordonné de sénologie janvier 2002 Faculté de Médecine 4ème année Université de Lausanne. Imagerie du sein

Cours coordonné de sénologie janvier 2002 Faculté de Médecine 4ème année Université de Lausanne. Imagerie du sein Cours coordonné de sénologie janvier 2002 Faculté de Médecine 4ème année Université de Lausanne Imagerie du sein Dr. Domenico Lepori Service de radiodiagnostic et radiologie interventionnelle, CHUV Lausanne

Plus en détail

RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+

RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+ RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein Après mastectomie Après mastectomie pn+ Patiente de 64 ans Antécédents personnels: - Ménarche à 15 ans HISTOIRE DE LA MALADIE - 2 enfants

Plus en détail

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J J. Maladie du sein Sommaire 1 J 2 J 3 J 4 J 5 J 6 J 7 J 8 J 9 J 1 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J Dépistage : femmes de moins de 4 ans sans risque génétique... 1 Dépistage : femmes de 4-49

Plus en détail

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé Dr Françoise Pêne 10 FEVRIER 2012 Bases de la Radiothérapie Historique - 1895 : rayons X (Röntgen) - 1896 : radioactivité (Becquerel) - 1898

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Mails réponses des membres : Recueil d'avis pour les dispositifs médicaux et T2A

Mails réponses des membres : Recueil d'avis pour les dispositifs médicaux et T2A Mails réponses des membres : Recueil d'avis pour les dispositifs médicaux et T2A De : Radio Med PRADEL jean Envoyé : samedi 2 février 2008 10:31 À : Radio Surv THIERY Florence; Radio Med CHANCRIN Jean

Plus en détail

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard L Imagerie Radiologique et le Cancer Philippe Devred Laetitia Aycard Préoccupations médicales / Techniques variées Technique instrument pour essayer de répondre à certaines questions Radiologie «conventionnelle»

Plus en détail

LE CANCER DU RECTUM. Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau

LE CANCER DU RECTUM. Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau LE CANCER DU RECTUM Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau RAPPELS SUR LE CANCER DU RECTUM: Incidence: 12000 nouveaux cas par an (1/3 des CCR). Adénocarcinomes dans 95% des cas.

Plus en détail

XXVIII ème JOURNEE D ANESTHESIE-REANIMATION DE PICARDIE SESSION I.A.D.E. Mercredi 15 Juin 2011

XXVIII ème JOURNEE D ANESTHESIE-REANIMATION DE PICARDIE SESSION I.A.D.E. Mercredi 15 Juin 2011 XXVIII ème JOURNEE D ANESTHESIE-REANIMATION DE PICARDIE SESSION I.A.D.E. Mercredi 15 Juin 2011 N. LEGRAND I.A.D.E. CHU Amiens L anesthésie en radiologie est confrontée à des contraintes :!Contrainte de

Plus en détail

A.R. 13.11.2012 M.B. 30.11.2012 En vigueur 1.1.2013

A.R. 13.11.2012 M.B. 30.11.2012 En vigueur 1.1.2013 A.R. 13.11.2012 M.B. 30.11.2012 En vigueur 1.1.2013 Article 11 PRESTATIONS SPECIALES GENERALES 2. Suppléments pour la méthode au laser : Modifier Insérer Enlever 355036 355040 Supplément attestable par

Plus en détail

Médecins radiothérapeutes

Médecins radiothérapeutes Médecins radiothérapeutes 30 avril 2010 CCAM - RADIOTHERAPIE AU 01.05.2010 Une décision UNCAM du 11 février parue au Journal Officiel du 4 avril v2010 a modifié la CCAM relative aux actes de radiothérapie.

Plus en détail

Haute précision diagnostique et exposition minimale aux rayons. Scanner. Informations pour médecins référents

Haute précision diagnostique et exposition minimale aux rayons. Scanner. Informations pour médecins référents Haute précision diagnostique et exposition minimale aux rayons Scanner Informations pour médecins référents Une technologie de pointe po Une technologie de pointe pour Une technologie une haute précision

Plus en détail

LA SCINTIGRAPHIE EN MEDECINE VETERINAIRE

LA SCINTIGRAPHIE EN MEDECINE VETERINAIRE Dr. Paul Barthez Médecine Nucléaire - Année 2002-03 D1 1 Année 2002-03 Unité pédagogique de Radiologie Imagerie Médicale D1 Bases Physiques et Techniques en Imagerie Médicale LA SCINTIGRAPHIE EN MEDECINE

Plus en détail

RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CEREBRALES MODALITES TECHNIQUES

RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CEREBRALES MODALITES TECHNIQUES RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CEREBRALES MODALITES TECHNIQUES Rennes, 06 février 2009 S. Vinceller, M. Ben Hassel MODALITES TECHNIQUES EN RADIOTHERAPIE Rôle de l image Radiothérapie externe conformationnelle

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

LE CREUX AXILLAIRE : LE NORMAL ET LE

LE CREUX AXILLAIRE : LE NORMAL ET LE LE CREUX AXILLAIRE : LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE S.EL HADDAD, Z.JAMALEDDINE, A.EL QUESSAR, M.M.CHERKAOUI SERVICE D IMAGERIE MÉDICALE HÔPITAL UNIVERSITAIRE CHEIKH ZAID INTRODUCTION 1 Creux axillaire compartiment

Plus en détail

La tomodensitométrie chez le lapin de compagnie Réalisation pratique et indications Académie vétérinaire de France 7 février 2013

La tomodensitométrie chez le lapin de compagnie Réalisation pratique et indications Académie vétérinaire de France 7 février 2013 La tomodensitométrie chez le lapin de compagnie Réalisation pratique et indications Académie vétérinaire de France 7 février 2013 Dr Didier BOUSSARIE CHV Pommery 51100 Reims PRINCIPE DE LA TOMODENSITOMETRIE

Plus en détail

12 SYSTÈME OSTÉOARTICULAIRE ET MUSCULAIRE DU COU ET DU TRONC

12 SYSTÈME OSTÉOARTICULAIRE ET MUSCULAIRE DU COU ET DU TRONC 9003 Par segment de la colonne vertébrale, on entend : la portion cervicale, la portion thoracique, la portion lombaire ou 9004 la portion sacrée de la colonne vertébrale. 9005 Par étage de la colonne

Plus en détail

R. Tekaia Centre Frederic Joliot

R. Tekaia Centre Frederic Joliot LA RADIOTHERAPIE CONFORMATIONNELLE R. Tekaia Centre Frederic Joliot Introduction PLAN RTC : Définition D et Objectifs Besoins de la RTC Traitement par RTC : Prostate Acquisitions des données anatomiques

Plus en détail

ANEVRYSME DES ARTERES PULMONAIRES AU COURS DE LA MALADIE DE BEHCERT DIAGNOSTIC ET CONDUITE A TENIR

ANEVRYSME DES ARTERES PULMONAIRES AU COURS DE LA MALADIE DE BEHCERT DIAGNOSTIC ET CONDUITE A TENIR ANEVRYSME DES ARTERES PULMONAIRES AU COURS DE LA MALADIE DE BEHCERT DIAGNOSTIC ET CONDUITE A TENIR C.Hafsa, S.Jerbi Omezzine, N. Ben Achour, S.Kriaa, M.Zbidi, M.Golli, R.Brahem, M.Said, A.Gannouni. SERVICE

Plus en détail

Analyse des modalités de protection de la femme enceinte contre les radiations ionisantes recommandations de la CPR

Analyse des modalités de protection de la femme enceinte contre les radiations ionisantes recommandations de la CPR B Eidgenössische Kommission für Strahlenschutz und Überwachung der Radioaktivität Commission fédérale de protection contre les radiations et de surveillance de la radioactivité Commissione federale della

Plus en détail

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques.

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques. Tumeurs du pancréas (155) Professeur B. CHAUFFERT (Département d Oncologie. Centre Georges François Leclerc. Dijon), Professeur F. MORNEX (Département de Radiothérapie. Centre Hospitalier Lyon Sud), Professeur

Plus en détail

1. Produits Barytés. Absorption des rayons X

1. Produits Barytés. Absorption des rayons X Exemple 3 : Radiographie du thorax Patient jeune avec douleur thoracique brutale. Suspicion de pneumothorax (air dans la plèvre) situé plutôt en haut, il va décoller la plèvre et entrainer une déviation

Plus en détail

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Tumeur du Sein Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Cas Clinique En Juillet 2006, Patiente de 34 ans, mariée, mère d un enfant de 5 ans, se plaint depuis

Plus en détail

> Méthodologie. > Limites de l enquête

> Méthodologie. > Limites de l enquête Radiologie interventionnelle : enjeux et responsabilités Fiche n 5 : Radiologie interventionnelle et actes radioguidés : état des lieux de la région Nord Pas-de-Calais > Méthodologie Les données présentées

Plus en détail

PATHOLOGIES OSSEUSES : L'APPORT DE LA SCINTIGRAPHIE;

PATHOLOGIES OSSEUSES : L'APPORT DE LA SCINTIGRAPHIE; PATHOLOGIES OSSEUSES : L'APPORT DE LA SCINTIGRAPHIE; Dans la grande majorité des situations de suspicion de pathologie osseuse bénigne, l exploration radiologique conventionnelle constitue l examen de

Plus en détail

Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité :

Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité : Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité : PATHOLOGIE CARDIO-VASCULAIRE ADC - Acte de chirurgie Tarif x 119,332 DEKA001 1 0 Changement d'un générateur de stimulation implantable ADC

Plus en détail

L. Sbihi, L. Glas, R. Boutier, N. Girouin, A. Bencheikh, A. Gelet, D. Lyonnet, O. Rouvière Hôpital Ed. Herriot, Lyon - France

L. Sbihi, L. Glas, R. Boutier, N. Girouin, A. Bencheikh, A. Gelet, D. Lyonnet, O. Rouvière Hôpital Ed. Herriot, Lyon - France L. Sbihi, L. Glas, R. Boutier, N. Girouin, A. Bencheikh, A. Gelet, D. Lyonnet, O. Rouvière Hôpital Ed. Herriot, Lyon - France Pré-requis Principe des ultrasons focalisés ou HIFU (High Intensity Focal Ultrasound)

Plus en détail

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire.

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire. LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE MICHEL EID, MASSOTHÉRAPEUTE CLINIQUE DU LYMPHOEDÈME DU QUÉBEC ET PHYSIO EXTRA Plan de la présentation Définition de différents types de lymphoedème.

Plus en détail

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision DOSSIER DE PRESSE Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision Inauguration du CyberKnife M6 au Centre de Lutte Contre le Cancer Eugène Marquis de Rennes 20 février

Plus en détail

IMAGERIE MEDICALE RADIOTHERAPIE. Quel rôle pour l Aide soignant?

IMAGERIE MEDICALE RADIOTHERAPIE. Quel rôle pour l Aide soignant? IMAGERIE MEDICALE RADIOTHERAPIE Quel rôle pour l Aide soignant? IMAGERIE MEDICALE Actes réalisés en radiologie ou en médecine nucléaire : Radiographie standard Echographie Scanner IRM Scintigraphie TEP

Plus en détail

Irradiation Médicale et Grossesse

Irradiation Médicale et Grossesse Nucléaire et Santé février 2013 Irradiation Médicale et Grossesse Médecin chef des services Laroche Professeur au Val de grâce Service de Protection Radiologique des Armées INTRODUCTION Manque de connaissance

Plus en détail

Examen partiel d imagerie médicale (février 2004)

Examen partiel d imagerie médicale (février 2004) Examen partiel d imagerie médicale (février 2004) I LES QUESTIONS Première question : Répondre par vrai ou faux aux affirmations suivantes. Entourer la bonne réponse ou barrer la mauvaise (0.2 points par

Plus en détail

IMAGERIE THORACIQUE. Principales causes des examens inutiles. Doses délivrées dans le cadre de radiodiagnostics. Prescription d un examen d imagerie

IMAGERIE THORACIQUE. Principales causes des examens inutiles. Doses délivrées dans le cadre de radiodiagnostics. Prescription d un examen d imagerie Septembre 2008 ; N 17 IMAGERIE THORACIQUE Principales causes des examens inutiles Doses délivrées dans le cadre de radiodiagnostics Prescription d un examen d imagerie Grossesse et protection de l embryon

Plus en détail

La radioprotection du patient : quelques aspects pratiques -scanner et médecine nucléaire-

La radioprotection du patient : quelques aspects pratiques -scanner et médecine nucléaire- La radioprotection du patient : quelques aspects pratiques -scanner et médecine nucléaire- En radiologie conventionnelle 1. Tube radiogène produisant des rayons X 2. Faisceau incident homogène 3. Patient

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

La Tomodensitométrie

La Tomodensitométrie La Tomodensitométrie Du plan à la coupe Nous vivons dans un monde tridimensionnel, mais l image que nous avons de ce monde se forme sur le plan (2D) de notre rétine. La vision binoculaire nous donne l

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 19 février 2015 relatif aux forfaits alloués aux établissements de santé mentionnés

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

Apport de la radiothérapie conformationnelle en pathologie tumorale maligne thoracique.

Apport de la radiothérapie conformationnelle en pathologie tumorale maligne thoracique. Apport de la radiothérapie conformationnelle en pathologie tumorale maligne thoracique. E. Touboul Service d'oncologie-radiothérapie, hôpital Tenon A.P.-H.P. 4 rue de la Chine - 75970 Paris cedex 20. CancerEst,

Plus en détail

a) Pour les actes de chirurgie portant sur des membres différents, sur le tronc et un membre, sur la tête et un membre,

a) Pour les actes de chirurgie portant sur des membres différents, sur le tronc et un membre, sur la tête et un membre, CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES Période de double codage en 2013 1. Règle générale : L'association de deux actes au plus, y compris les gestes complémentaires, peut être tarifée. L'acte dont le tarif

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie de l adénocarcinome du pancréas Pr Kafih - Pr Amraoui - Pr Mohsine 1. Introduction Ce référentiel ne traitera que le cancer du pancréas

Plus en détail

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins Problématiques de recherche en chirurgie du sein Problématiques de recherche en chirurgie du sein C MATHELIN 1, MF BRETZ-GRENIER 2, S CROCE 3, D BRASSE 4, A GANGI 2 1. Pôle de gynécologie-obstétrique,

Plus en détail

L'IMAGERIE MEDICALE. III)Radioprojection en radiologie conventionnelle. C)Les différents types d'exposition aux rayonnements

L'IMAGERIE MEDICALE. III)Radioprojection en radiologie conventionnelle. C)Les différents types d'exposition aux rayonnements 15.10.08 Mr Bouzaïd Anatomie-Physiologie-Pharmacologie L'IMAGERIE MEDICALE I)Présentation de l'imagerie A)Historique des rayons X B)Début de la radiologie II)Les différents types d'appareils A)Le radiodiagnostic

Plus en détail

De nouvelles technologies en radio-oncologie à l HFR

De nouvelles technologies en radio-oncologie à l HFR De nouvelles technologies en radio-oncologie à l HFR Conférence de presse du 30 mai 2012 Conférence de presse "Inauguration TomoHD & Truebeam" 30/05/2012 1 Importance de la technologie dans les processus

Plus en détail

MultiSource. Excellence dans la curiethérapie à haut débit de dose. www.bebig.com

MultiSource. Excellence dans la curiethérapie à haut débit de dose. www.bebig.com MultiSource Excellence dans la curiethérapie à haut débit de dose www.bebig.com Le projecteur de source MultiSource haut débit de dose à chargement différé Plusieurs sources : le projecteur de source MultiSource

Plus en détail

Dépistage, caractérisation, bilan d'extension

Dépistage, caractérisation, bilan d'extension UE : Biopathologie moléculaire, cellulaire et tissulaire Imagerie des cancers Date : 08/02/12 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-17h Enseignant : Pr. Trillaud. H Ronéistes : ASSIER Cécilia ceciliaassier@gmail.com

Plus en détail

Programme du cours. Terminologie Médicale. A) Préfixes. B) Morphologie. C) Physique-Physiologie. D) Moyens d investigation. E) Méthodes thérapeutiques

Programme du cours. Terminologie Médicale. A) Préfixes. B) Morphologie. C) Physique-Physiologie. D) Moyens d investigation. E) Méthodes thérapeutiques Anatomie, Physiologie, Pathologie Humaine Programme du cours Introduction Terminologie Médicale A) Préfixes B) Morphologie. C) Physique-Physiologie D) Moyens d investigation E) Méthodes thérapeutiques

Plus en détail

INDICATEURS DE COMPETENCES

INDICATEURS DE COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES Compétence générique 1 Effectuer les diverses investigations, examens et procédures clinique radiologiques à visée diagnostique. Catégories d indicateurs Instrumental Accompagnement

Plus en détail

La radioprotection appliquée à la radiologie en quelques mots. Pierre NAULET

La radioprotection appliquée à la radiologie en quelques mots. Pierre NAULET La radioprotection appliquée à la radiologie en quelques mots Pierre NAULET Quelques QCM L'irradiation naturelle par an en France est de l'ordre de : Ø A : 3 Gy Ø B : 3,5 msv Ø C : 3500 Bq Ø D : 10 msv

Plus en détail

Audition ONDPS de la spécialité Radiologie et Imagerie Médicale 15/02/2012

Audition ONDPS de la spécialité Radiologie et Imagerie Médicale 15/02/2012 et Audition ONDPS de la spécialité Radiologie et Imagerie Médicale 15/02/2012 1 Présentation de la profession de radiologue La démographie des professionnels en activité Les évolutions de l exercice de

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille Introduction La prise en charge chirurgicale

Plus en détail

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Cancers les plus fréquents: par ordre décroissant Poumons Côlon et rectum Sein Prostate Pancréas

Plus en détail

Protocole scanner corps entier intégrant l angioscanner des troncs supra-aortiques aortiques Le point de vue du manipulateur K Medjani, B Aichaoui, S Estrang, H Brunel, Y Ghebiche, M Panuel, K Chaumoître

Plus en détail

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Medical Observations and Inquiries, 1757; Vol 1, pp 323-357 Symptômes observés

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL?

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? La dysplasie fibreuse des os (DF) est une maladie osseuse rare pouvant atteindre tous les os. Le nombre d os concernés est très variable : un seul os, deux, trois

Plus en détail

Sommaire. Introduction

Sommaire. Introduction Sommaire Introduction Savoir-faire infirmier transversal Fiche 1 Recommandations Fiche 2 Normes de soins infirmiers Fiche 3 Transmissions infirmières Fiche 4 Certification des établissements de santé Fiche

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 4 mars 2015 fixant pour l année 2015 les éléments tarifaires mentionnés aux

Plus en détail

Surveillance des cancers thyroïdiens opérés: place de l échographie et des examens de surveillance

Surveillance des cancers thyroïdiens opérés: place de l échographie et des examens de surveillance SFR Ile de France 2012 Surveillance des cancers thyroïdiens opérés: place de l échographie et des examens de surveillance Laurence Leenhardt Service de Médecine Nucléaire Pitié-Salpêtrière Université Paris

Plus en détail

Qualification pour les examens et traitements radiologiques à fortes doses en angiologie (USSMV)

Qualification pour les examens et traitements radiologiques à fortes doses en angiologie (USSMV) SIWF ISFM Qualification pour les examens et traitements radiologiques à fortes doses en angiologie (USSMV) Programme de formation complémentaire du 1 er janvier 2001 (dernière révision: 13 janvier 2004)

Plus en détail

UROLOGIE Art. 14j pag. 1 coordination officieuse. j) les prestations relevant de la spécialité en urologie (DO) :

UROLOGIE Art. 14j pag. 1 coordination officieuse. j) les prestations relevant de la spécialité en urologie (DO) : UROLOGIE Art. 14j pag. 1 j) les prestations relevant de la spécialité en urologie (DO) : 3035 260035 260046 Néphrostomie K 180 3003 260050 260061 Néphrotomie, avec ou sans extraction de calcul K 225 3045

Plus en détail

COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE

COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE IMAGERIE EN CANCÉROLOGIE : UN ARSENAL COMPLET À L HPL Benjamin GEISSLER (1), Didier LIEUX (2) (1) Centre d Imagerie Nucléaire (2) Centre d Imagerie

Plus en détail

NOTER QUE LA COLONNE 1 (le tarif initial) N EST PAS AFFICHE DANS LA CONVENTION, PETITE ASTUCE POUR RENDRE LES BAISSES MOINS VOYANTES!

NOTER QUE LA COLONNE 1 (le tarif initial) N EST PAS AFFICHE DANS LA CONVENTION, PETITE ASTUCE POUR RENDRE LES BAISSES MOINS VOYANTES! CODE acte ACTIVITÉ PHASE TARIF (en euros) MODIFIE PAR L AVENANT 8 NOTER QUE LA COLONNE 1 (le tarif initial) N EST PAS AFFICHE DANS LA CONVENTION, PETITE ASTUCE POUR RENDRE LES BAISSES MOINS VOYANTES! CODE

Plus en détail

points de repere Évolution des actes techniques en secteur libéral en 2007

points de repere Évolution des actes techniques en secteur libéral en 2007 décembre 2008 - numéro 21 points de repere Les premières données du codage de la Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM) ont permis de connaître la nature et la fréquence des actes techniques

Plus en détail

Le cyclotron Arronax et la médecine nucléaire

Le cyclotron Arronax et la médecine nucléaire Le cyclotron Arronax et la médecine nucléaire Jean-François Chatal Université de Nantes et GIP Arronax 1934: découverte de la radioactivité artificielle Naissance de la médecine nucléaire Un radiopharmaceutique

Plus en détail

Scanner X. Master Images, Sciences et Technologies de l'information 2008-2009

Scanner X. Master Images, Sciences et Technologies de l'information 2008-2009 Scanner X Master Images, Sciences et Technologies de l'information 2008-2009 Intervenant: F. Rousseau Les rayonsx Production des rayonsx Interaction avec la matière Détectiondes rayonsx Les scanners X

Plus en détail

Les données du tableau sont diffusées avec l'accord de la CNAM

Les données du tableau sont diffusées avec l'accord de la CNAM Les données du tableau sont diffusées avec l'accord de la CNAM Lignes Code Texte Activité Phase Cotation NGAP 1 4 APPAREIL CIRCULATOIRE Tarif (en euro) Par acte, par voie vasculaire, on entend : acte par

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET DES PRESTATIONS

LISTE DES ACTES ET DES PRESTATIONS LISTE DES ACTES ET DES PRESTATIONS Livres I et III modifiés par les Décisions UNCAM suivantes Décision du 11 mars 2005. JO du 30 mars 2005 Décision du 18 juillet 2005 JO du 26 août 2005 Décision du 6 décembre

Plus en détail