Panneaux composites légers autoportants N 016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Panneaux composites légers autoportants N 016"

Transcription

1 N 016 Panneaux composites légers autoportants Décembre Cahier 3572 European Organisation for Technical Approvals Europäische Organisation für Technische Zulassungen Organisation Européenne pour l'agrément Technique

2

3 Guide d'agrément technique européen relatif aux PANNEAUX COMPOSITES LÉGERS AUTOPORTANTS PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 5 Avant-propos... 5 Rappel... 5 Liste des documents de référence... 5 Conditions de mise à jour des documents de référence... 5 Section 1 : Introduction Remarques préliminaires Cadre juridique Statut des guides d ATE Domaine d application Domaine d application du guide Classes d utilisation Hypothèses Terminologie Terminologie commune et abréviations Terminologie et abréviations specifiques... 7 Section 2 : Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi... 9 Remarques préliminaires Exigences Résistance mécanique et stabilité Sécurité en cas d incendie Hygiène, santé et environnement Sécurité d utilisation Protection contre le bruit Économie d énergie et isolation thermique Durabilité, aptitude à l usage et identification Méthodes de vérification des produits Résistance mécanique et stabilité Sécurité en cas d incendie Hygiène, santé et environnement Sécurité d utilisation Protection contre le bruit Économie d énergie et isolation thermique Durabilité, aptitude à l usage et identification des produits Évaluation et jugement de l aptitude à l emploi Résistance mécanique et stabilité Sécurité en cas d incendie Hygiène, santé et environnement Sécurité d utilisation Protection contre le bruit Économie d énergie et isolation thermique Durabilité, aptitude à l usage et identification des produits Hypothèses et recommandations pour l évaluation de l aptitude à l emploi des panneaux composites légers autoportants Conception des ouvrages Transport, stockage e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

4 7.3 Réalisation des ouvrages Maintenance et réparations Section 3 : Attestation et évaluation de conformité Attestation et évaluation de conformité Décision de la CE Responsabilités Documentation Marquage CE et informations Section 4 : Contenu de l ATE Contenu de l ATE Contenu de l ATE Informations supplémentaires Annexe A : Terminologie commune Annexe B : Liste de documents de référence Annexe C : Méthodes d essais Ce document est la traduction d un guide EOTA publié pour la première fois en novembre 2003 en anglais. Seules les références normatives ont été actualisées. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

5 Avant-propos - Rappel - Documents de référence Ces documents sont cités dans le corps du Guide d ATE et sont sujets aux conditions spécifiques mentionnées. La liste des documents de référence (mentionnant l année de parution) pour le présent Guide d ATE est fournie en annexe B. Si des parties sont ajoutées après la publication de ce Guide d ATE, elles pourront comprendre des modifi cations de la liste des documents de référence correspondant à ces parties. Conditions de mise à jour L édition d un document de référence indiqué dans cette liste est celle adoptée par l EOTA pour son usage spécifi que. Lorsqu une nouvelle édition est disponible, celle-ci ne remplace l édition mentionnée dans la liste que si l EOTA a vérifi é ou de nouveau établi (éventuellement avec les liens appropriés) sa compatibilité avec le guide. Les rapports techniques de l EOTA détaillent certains aspects et à ce titre ne font pas partie du Guide d ATE mais expriment la compréhension commune des connaissances et de l expérience des organismes membres de l EOTA à ce jour. Au fur et à mesure du développement des connaissances et de l expérience, grâce en particulier aux travaux d agrément, ces rapports pourront être amendés et complétés. Les documents de compréhension de l EOTA intègrent en permanence toutes les informations utiles à la compréhension générale du présent Guide d ATE, résultant de la délivrance des ATE par consensus entre les membres de l EOTA. Il est conseillé aux lecteurs et aux utilisateurs du présent Guide d ATE de vérifi er l état en cours de ces documents avec un membre de l EOTA. Il est possible que l EOTA ait besoin d effectuer des modifications/corrections du Guide d ATE au cours de son existence. Ces changements seront incorporés à la version offi cielle du site Internet de l EOTA et les actions référencées et datées dans le Fichier historique associé. Les lecteurs et les utilisateurs du présent Guide d ATE sont invités à comparer l état en cours du contenu de ce document avec celui fi gurant sur le site Internet de l EOTA. La page de couverture indiquera si et quand un amendement a été effectué. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

6 Introduction Section 1 Section 1 : Introduction 1 Remarques préliminaires 1.1 Cadre juridique Le présent Guide d ATE a été établi conformément aux dispositions de la Directive du Conseil 89/106/CE, en tenant compte des étapes suivantes : publication du mandat définitif par la CE : 13 juillet 1999 ; publication du mandat définitif par l AELE : 13 juillet 1999 ; adoption du guide par la Commission exécutive de l EOTA : 27 février 2003 ; avis du Comité Permanent de la Construction : mai 2003 ; approbation par la CE : (indiquer la date). Le présent document est publié par les États Membres dans leur(s) langue(s) officielle(s) ou dans les langues mentionnées dans l article 11.3 de la DPC. Aucun Guide d ATE existant n est remplacé. 1.2 Statut des Guides d ATE a. L ATE est l un des deux types de spécifications techniques au sens de la Directive Produits de Construction CE 89/106 (89/106/CEE). Les Etats Membres doivent par conséquent présumer que les panneaux composites légers autoportants ayant été agréés sont aptes à l emploi qui leur est destiné, c est-à-dire qu ils permettent aux ouvrages dans lesquels ils sont utilisés de satisfaire aux Exigences Essentielles pendant une durée de vie économiquement raisonnable, si les conditions suivantes sont respectées : l ouvrage est correctement conçu et construit ; la conformité des produits à l ATE a été convenablement attestée. b. Le présent Guide d ATE sert de base aux ATE, c està-dire à l évaluation technique de l aptitude d un panneau composite léger autoportant à un emploi prévu. Un Guide d ATE n est pas en soi une spécification technique au sens de la DPC. Le présent Guide d ATE exprime la compréhension commune des organismes d agrément travaillant ensemble au sein de l EOTA, selon les dispositions de la Directive produits de construction 89/106 et des Documents Interprétatifs concernant les panneaux composites légers autoportants et les emplois concernés. Il est rédigé dans le cadre d un mandat attribué par la Commission et le secrétariat de l AELE, après consultation du Comité Permanent de la Construction. c. Après son acceptation par la Commission européenne après consultation du Comité Permanent de la Construction, le présent Guide d ATE est obligatoire pour la délivrance des ATE relatifs aux panneaux composites légers autoportants, pour les emplois prévus définis. L application et le respect des dispositions d un Guide d ATE (examens, essais et méthodes d évaluation) n aboutissent à un ATE et à la présomption d aptitude d un panneau composite léger autoportant à l emploi défini qu après une évaluation, un processus d agrément et une décision, suivis de l attestation de conformité correspondante. C est ce qui distingue un Guide d ATE d une Norme européenne harmonisée qui est le fondement direct de l attestation de conformité. Si nécessaire, les panneaux composites légers autoportants qui n entrent pas dans le domaine d application précis du présent Guide d ATE peuvent être examinés dans le cadre d une procédure d agrément sans guide, conformément à l article 9.2 de la DPC. Les exigences du présent Guide d ATE sont énoncées en termes d objectifs et d actions correspondantes à prendre en compte. Elles spécifient des valeurs et des caractéristiques qui confèrent au produit, si celui-ci s y conforme, la présomption de satisfaction à ces exigences, dans la mesure où l état de l art le permet et après confirmation par l ATE de l adéquation de ces exigences au produit concerné. Le présent guide indique d autres possibilités de démonstration de la satisfaction aux exigences. 2 DOMAINE D APPLICATION 2.1 Domaine d application du guide Le présent guide traite des panneaux composites légers autoportants 1 possédant un ou deux parements composé(s) de matériaux organiques, minéraux ou métalliques divers assemblés, avec ou sans cadre intérieur et dont l âme, collée au moins à l un des parements, peut avoir une fonction isolante. Ces panneaux préfabriqués ne participent pas à la stabilité des ouvrages 2. Ils sont utilisés, en toitures, en murs extérieurs, en murs intérieurs, en plafonds ou en bardages, soit à l intérieur du bâtiment, soit en système faisant partie de l enveloppe du bâtiment. 1. Les matériaux peuvent être : Matériaux constituant le parement : panneaux à base de bois, papier, feuilles et plaques de métal (avec ou sans revêtement), revêtements synthétiques, plaques à base de plâtre, membranes bitumineuses, plaques en fibresciment, etc. Matériaux constituant l âme : matériaux isolants thermiques, matériaux alvéolaires, tissus en fibre de verre, etc. 2. La contribution de ces éléments à la rigidité de la structure n est pas considérée dans le présent Guide d ATE. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

7 Section 1 Introduction Les panneaux sandwiches double peau à parements métalliques, traités dans le pren 14509, les vitrages couverts par le CEN/TC 129, les produits isolants thermiques couverts par le CEN/TC 88, les produits de maçonnerie couverts par le CEN/TC 125, les panneaux composites en plâtre traités dans le pren 13950, les produits dangereux en cas de bris (par exemple, le verre), et les produits lourds (par exemple, le béton, la pierre, la maçonnerie), sont exclus du domaine d application du présent guide. Ce Guide d ATE est divisé en plusieurs parties : la première traite des aspects généraux ; les autres parties traitent des aspects spécifiques liés aux différents domaines d application. Partie 1 : Généralités Partie 2 : Panneaux composites légers autoportants destinés aux toitures Partie 3 : Panneaux composites légers autoportants utilisés en murs extérieurs et bardages Partie 4 : Panneaux composites légers autoportants utilisés en murs intérieurs et plafonds La présente partie 1, traitant des généralités, doit être utilisée conjointement avec la ou les partie(s) spécifique(s) appropriée(s) à l emploi prévu. Lorsque le demandeur d ATE déclare que son panneau composite est destiné à améliorer la résistance mécanique ou la stabilité de l ouvrage, en soutenant d autres éléments de structure de de cet ouvrage ou en ayant une incidence positive et significative sur la résistance au contreventement de l ouvrage (horizontalement et/ou verticalement), le produit n est pas couvert par le présent Guide d ATE. Dans ce cas, si les panneaux composites sont à base de bois, le Guide d ATE «Panneaux préfabriqués porteurs à base de bois, à voile travaillant» s applique. 2.2 Classes d utilisation Voir les parties spécifiques du Guide d ATE. 2.3 Hypothèses L état de l art ne permet pas toujours d élaborer, dans un délai raisonnable, les méthodes complètes et détaillées de vérification, ni les critères/directives techniques correspondants en ce qui concerne l acceptation de certains aspects ou produits particuliers. Le présent Guide d ATE contient des hypothèses qui tiennent compte de l état de l art et prévoit des approches complémentaires adaptées, au cas par cas, lors de l examen des demandes d ATE, dans le cadre général du présent Guide d ATE et conformément à la procédure de consensus de la DPC (Directive Produits de Construction) entre membres de l EOTA. Les recommandations de ce Guide s appliquent pour les cas qui ne s écartent pas de manière significative du domaine d application. Les principes généraux du Guide d ATE restent valables mais ses dispositions doivent alors être appliquées au cas par cas, de manière adaptée. Cette utilisation du Guide d ATE est de la responsabilité de l organisme EOTA qui reçoit la demande particulière, sous réserve d un consensus au sein de l EOTA. L expérience à cet égard est collectée, après approbation du bureau technique de l EOTA, dans le document ETAG-Format-Compréhension. Le demandeur d ATE dispose des possibilités suivantes pour l incorporation de produits accessoires dans l ATE (voir également le chapitre 7) : l incorporation de produits de fixation et/ou de jonction spécifiques Dans ce cas, pour tous les essais où les produits auxiliaires font partie du système assemblé, ces éléments seront utilisés selon les spécifications du fabricant. Le fabricant assumera l entière responsabilité de ces produits auxiliaires et ceux-ci seront également fabriqués selon le même système d attestation de conformité que celui indiqué dans le chapitre 8 du présent Guide d ATE. la référence aux produits de fixation et/ou de jonction génériques Dans ce cas, pour tous les essais où les produits accessoires font partie du système assemblé, les éléments utilisés seront ceux qui répondent aux spécifications minimales du fabricant. Ces spécifications minimales seront également indiquées dans l ATE. L ATE spécifiera clairement qu il convient, si possible, d utiliser des produits comportant le marquage CE. Si des produits accessoires ne comportant pas de marquage CE sont utilisés, il convient que le concepteur vérifie la conformité de ces produits aux spécifications de l ATE. 3 TERMINOLOGIE 3.1 Terminologie commune et abréviations (voir annexe A) 3.2 Terminologie et abréviations spécifiques au présent Guide d ATE Ame Matériau situé entre deux parements. Ce matériau peut aussi être un matériau composite. Panneau composite léger autoportant Panneau préfabriqué non porteur qui, en raison de sa composition et de sa forme, supporte toutes les charges appliquées et les transmet à la structure. Jonction Principe d emboîtement formé par les parties adjacentes d au moins deux panneaux composites légers autoportants, composants ou éléments de construction. Les jonctions ouvertes ne permettent pas à l assemblage de répondre à certaines (voire à l ensemble) des exigences spécifiées dans le chapitre 4. Produit pour jonction Produit de construction utilisé pour atteindre la performance requise d une jonction. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

8 Introduction Section 1 Parement Matériau de type feuille, panneau plan, plaque faiblement profilée ou profilée. Un parement peut également être en matériau composite. Produits accessoires Dans le cadre du présent Guide d ATE, les matériaux de fixation et de jonction (mastic et joints d étanchéité) sont considérés comme des produits accessoires. Joint d étanchéité Matériau ou produit souple préformé qui, lorsqu il est appliqué sur une jonction, la rend étanche en adhérant à l une des surfaces et empêche ou limite le passage de la poussière, de l humidité et des gaz. Fixation (élément de fixation) Composant destiné à fixer mécaniquement les panneaux composites légers autoportants au support ou à la structure et généralement constitué par une vis (en métal), comportant éventuellement une rondelle de métal ou de plastique, etc. Mastic Matériau non formé qui, lorsqu il est appliqué sur une jonction, la rend étanche en adhérant à la surface et empêche le passage de la poussière, de l humidité et des gaz. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

9 Section 2 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Section 2 : Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Remarques préliminaires (a) Applicabilité du Guide d ATE Le présent Guide d ATE est destiné à l évaluation d une famille de panneaux composites légers autoportants et leurs emplois prévus. C est le fabricant ou le producteur qui définit la famille de panneaux composites légers autoportants pour laquelle il désire un ATE qui définit, comment ils doivent être utilisés dans l ouvrage et par conséquent, quelle doit être l échelle d évaluation. En particulier, le fabricant a besoin de plusieurs ATE si : la famille des matériaux constituant la peau est différente (métal, polymère, à base de bois, ), mais différents matériaux de la même famille sont permis ; la famille des matériaux constituant l âme est différente (mousse isolante, laine minérale, matériau alvéolaire, ), mais différentes masses volumiques et épaisseurs sont permises. Pour le cas exclusif d un même panneau ayant différentes utilisations finales, le fabricant aura besoin d un ATE divisé en plusieurs chapitres, après une description générale du produit. Il est donc possible que pour certains panneaux composites légers autoportants assez classiques, seuls quelques essais et quelques critères soient nécessaires pour établir l aptitude à l emploi. Dans d autres cas, par exemple pour les panneaux composites légers autoportants ou les matériaux spéciaux ou innovants, ou lorsque qu il existe plusieurs possibilités d utilisation, l intégralité de la série d essais et d évaluations peut s appliquer. (b) Description générale de la section 2 L évaluation des panneaux composites légers autoportants en fonction de leur aptitude à l emploi prévu dans l ouvrage de construction est un processus qui comporte trois grandes étapes : le chapitre 4 apporte des précisions sur les exigences spécifiques aux ouvrages relatives aux panneaux composites légers autoportants et aux emplois concernés, en commençant par les Exigences Essentielles portant sur les ouvrages (DPC art. 11.2) puis en énumérant les caractéristiques correspondantes des panneaux composites légers autoportants ; le chapitre 5 enrichit la liste du chapitre 4 de définitions plus précises, indique les méthodes disponibles pour vérifier les caractéristiques de produit et pour indiquer comment les exigences et les caractéristiques de produit appropriées sont décrites. Ces opérations sont effectuées en suivant des modes opératoires d essai, des méthodes de calcul et de contrôle de qualité (sélection des méthodes appropriées) ; le chapitre 6 indique les méthodes d évaluation et de jugement visant à confirmer l aptitude à l emploi prévu des panneaux composites légers autoportants. Dans le chapitre 7, les hypothèses et les recommandations ne sont valables que si elles servent de fondement à l évaluation des panneaux composites légers autoportants au regard de leur aptitude à l emploi prévu. (c) Niveaux ou classes, relatifs aux Exigences Essentielles et aux performances de produit (voir ID article 1.2 et Document Informatif E de la CE) D après la DPC les «classes» du présent Guide d ATE ne font référence qu aux classes ou aux niveaux obligatoires mentionnés dans le mandat-ce. Le présent Guide d ATE indique cependant la manière obligatoire d exprimer les critères de performance appropriés aux panneaux composites légers autoportants. Si, pour certains emplois, au moins un État Membre ne possède pas de réglementation, le fabricant est autorisé à supprimer l une ou plusieurs d entre elles, auquel cas l ATE devra mentionner «aucune performance déterminée» pour ce point, à l exception des propriétés pour lesquelles, si aucune détermination n a été effectuée, le panneau composite léger autoportant ne dépend plus du domaine d application du Guide d ATE; ces cas doivent être indiqués dans le Guide d ATE. (d) Durée de vie (durabilité) et aptitude à l usage Les dispositions, les méthodes d essai et d évaluation indiquées ou mentionnées dans le présent guide ont été rédigées en se basant sur une durée de vie estimée des panneaux composites légers autoportants, pour l emploi prévu, de 10 ans pour les panneaux facilement remplaçables et de 25 ans pour les autres, à condition que le panneau composite léger autoportant soit utilisé et entretenu de manière appropriée (cf. ch. 7). Ces dispositions sont fondées sur l état de l art actuel ainsi que sur les connaissances et l expérience acquises. Le terme «durée de vie estimée» signifie que l on s attend (en cas d évaluation effectuée d après les dispositions du Guide d ATE et lorsque cette durée de vie est atteinte) à une durée de vie réelle pouvant être (dans des conditions d utilisation normale) beaucoup plus longue et sans dégradation majeure ayant une incidence sur les Exigences Essentielles. Les indications relatives à la durée de vie d un panneau composite léger autoportant ne peuvent être interprétées comme une garantie du fabricant ou de l organisme d agrément. Elles ne doivent être considérées que comme un moyen permettant aux prescripteurs de choisir les critères appropriés aux panneaux composites légers autoportants, en fonction de la durée de vie économiquement raisonnable prévue pour l ouvrage (voir ID paragraphe 5.2.2). Des informations sur la durabilité seront fournies dans les parties spécifiques du Guide d ATE. (e) Aptitude à l emploi prévu La DPC stipule qu en vertu du présent Guide d ATE, les produits doivent «présenter des caractéristiques telles que les ouvrages dans lesquels ils sont incorporés, assemblés, appliqués ou installés peuvent, s ils sont correctement conçus et réalisés, satisfaire aux Exigences Essentielles» (DPC, art. 2.1). e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

10 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Section 2 Les panneaux composites légers autoportants doivent par conséquent convenir aux ouvrages de construction dans lesquels (considérés dans leur ensemble et dans leurs parties) ils exercent leur emploi prévu, en tenant compte de l aspect économique, afin de satisfaire aux Exigences Essentielles. Sous réserve d une maintenance normale, ces exigences doivent être satisfaites pour une durée de vie économiquement raisonnable. Les exigences portent généralement sur des actions prévisibles (DPC Annexe 1 préambule). 4 Exigences relatives aux ouvrages et leurs relations avec les caractéristiques des panneaux composites légers autoportants Le présent chapitre identifie les critères de performance à examiner afin de satisfaire aux Exigences Essentielles correspondantes : En exprimant de manière plus détaillée, dans le cadre du domaine d application du Guide d ATE, les Exigences Essentielles correspondantes de la DPC dans les Documents Interprétatifs et dans le mandat, pour les ouvrages ou les parties d ouvrages, en tenant compte des actions à considérer ainsi que de la durabilité et de l aptitude à l usage prévus des ouvrages. En les appliquant au domaine d application du Guide d ATE (produit et, le cas échéant, ses constituants, composants et emplois prévus) et en fournissant une liste des caractéristiques et des autres propriétés applicables aux panneaux composites légers autoportants. Lorsqu une caractéristique de produit ou une autre propriété applicable est spécifique à l une des Exigences Essentielles, elle est traitée à l endroit approprié. Cependant, si cette caractéristique ou cette propriété concerne plus d une Exigence Essentielle, elle est assignée à la plus importante, avec un renvoi à l autre ou aux autres. Ceci est particulièrement important si un fabricant utilise l option «Aucune Performance Déterminée» pour une caractéristique ou une propriété relevant d une Exigence Essentielle, et capital pour une évaluation et un jugement relevant d une autre Exigence Essentielle. De même, les caractéristiques ou les propriétés liées aux évaluations de durabilité peuvent être traitées dans les Exigences Essentielles de 1 à 6, avec une référence en 4.7. Lorsqu une caractéristique ne se rapporte qu à la durabilité, elle est traitée en 4.7. Le cas échéant, ce chapitre tient également compte d autres exigences (résultant par exemple d autres directives CE) et recense les aspects d aptitude à l usage, y compris les caractéristiques de spécification nécessaires à l identification des panneaux composites légers autoportants (cf. format de l ATE par. II.2). Contenu : Tableau 4 - Liaisons entre les Exigences Essentielles (ER) et les performances des panneaux composites légers autoportants ER # ID Paragraphe ID correspondant pour les ouvrages Element concerné* Performances de l élément (avec référence à l ID) Caractéristique spécifiées dans le mandat 1 Non applicable a et b et a Limitation de la génération et de la propagation du feu et de la fumée à l intérieur ou au-delà de la pièce d origine Tous Tous Toitures Produits soumis aux exigences de réaction au feu Produits soumis aux exigences de résistance au feu Produits de toiture soumis aux exigences de sécurité en cas d incendie Réaction au feu Résistance au feu Performance au feu extérieur Qualité de l air a (matériaux de construction) Emission de composés organiques volatils et dégagement d autres polluants Dégagement de substances dangereuses Humidité Tous e.1 & e.3 Maîtrise de l humidité : murs, composants murs, toitures Perméabilité à l eau Perméabilité à la vapeur Environnement extérieur Dégagement de polluants dans l air Varaiations dimensionnelles Dégagement de substances dangereuses e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

11 Section 2 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi ER # ID Paragraphe ID correspondant pour les ouvrages Element concerné* Performances de l élément (avec référence à l ID) Caractéristique spécifiées dans le mandat Résistance mécanique et stabilité Chocs directs - Comportement au choc Tous Résistance mécanique et stabilité Résistance mécanique Résistance aux chocs Résistance aux fixations Protection contre les bruits aériens provenant de l extérieur Tous Propriétés acoustiques : (selon 4.3.3) Isolation contre les bruits aériens directs Protection contre les bruits aériens entre les espaces clos Limitation de la consom mation d énergie Tous Composants Caractéristiques du tableau 4.2 Propriété thermques Perméabilité à l air 4.1 Résistance mécanique et stabilité Résistance mécanique Étant donné que les panneaux sont des éléments non porteurs de l ouvrage, la résistance mécanique est prise en compte dans l ER4 Sécurité d utilisation. Voir Sécurité en cas d incendie L Exigence Essentielle figurant dans la Directive du Conseil 89/106/CEE stipule que : L ouvrage de construction doit être conçu et réalisé de manière à ce qu en cas de départ d incendie : la capacité portante de la construction soit assurée pendant une durée spécifique ; le développement et la propagation du feu et de la fumée à l intérieur de l ouvrage soient limités ; la propagation du feu aux ouvrages de construction contigus soit limitée ; les occupants puissent quitter l ouvrage ou être secourus par d autres moyens ; la sécurité des équipes de sauvetage soit prise en compte. Les critères de performance suivants s appliquent à cette Exigence Essentielle pour le panneau Réaction au feu Les performances de réaction au feu du panneau et de ses composants doivent être conformes aux lois, réglementations et dispositions administratives qui s appliquent au panneau dans le cadre de son emploi prévu. Ces performances doivent être exprimées sous la forme d une classification spécifiée conformément à la Décision CE correspondante et aux normes de classification CEN appropriées Résistance au feu Les performances de résistance au feu du panneau et de ses composants doivent être conformes aux lois, réglementations et dispositions administratives qui s appliquent au panneau dans le cadre de son emploi prévu. Ces performances doivent être exprimées sous la forme d une classification spécifiée conformément à la Décision CE correspondante et aux normes de classification CEN appropriées Performances au feu extérieur Les performances au feu extérieur du panneau et de ses composants doivent être conformes aux lois, réglementations et dispositions administratives qui s appliquent au panneau dans le cadre de son emploi prévu. Ces performances doivent être exprimées sous la forme d une classification spécifiée conformément à la Décision CE correspondante et aux normes de classification CEN appropriées. 4.3 Hygiène, santé et environnement Perméabilité à l eau Les panneaux doivent être conçus de manière à résister au passage de l eau et empêcher tout effet préjudiciable sur le bâtiment ou sur la santé de ses occupants, à moins que ceux-ci soient protégés d une autre manière Perméabilité à la vapeur Le panneau, ainsi que les jonctions, doivent être conçus de manière à limiter les risques préjudiciables de condensation dans la masse et de condensation superficielle dues à la perméabilité à la vapeur des matériaux. Les ponts thermiques, susceptibles de provoquer une condensation de vapeur d eau affectant l hygiène, la santé et l environnement, doivent être évités. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

12 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Section Dégagement de substances dangereuses Le panneau doit être conçu de manière à satisfaire lorsqu il est installé conformément aux dispositions appropriées des États Membres à l ER3 de la DPC, telle que spécifiée par les dispositions nationales des États Membres et, en particulier, à ne pas provoquer de dégagements nocifs de gaz toxiques, de particules dangereuses, de radiations dans l environnement intérieur ou de contamination de l environnement extérieur (air, sol ou eau) Variations dimensionnelles (liées à la pénétration d eau) Il convient que les panneaux aient une résistance appropriée aux déformations inadmissibles, par exemple au cintrage, au retrait, à la formation de cavités, dus aux effets thermiques et à l humidité, afin d éviter la pénétration de l eau. 4.4 Sécurité d utilisation Résistance mécanique Les panneaux composites légers autoportants doivent avoir une résistance adaptée aux charges dynamiques et statiques et doivent être conformes aux exigences de sécurité des ouvrages, spécifiées dans les réglementations du bâtiment nationales appropriées. Les actions à prendre en compte comprennent les charges propres, les charges de vent, les charges de neige, les gradients de température Résistance aux chocs Les panneaux doivent avoir une résistance suffisante vis-àvis des charges dynamiques d objets ou de personnes qui pourraient tomber accidentellement sur ou contre eux Résistance aux fixations Résistance des panneaux aux dispositifs de fixation et aux jonctions Les panneaux composites légers autoportants doivent avoir une résistance adaptée aux charges statiques et dynamiques, aux points de fixation et de jonction. Les actions à prendre en compte comprennent les charges propres, les charges de vent, les charges de neige, les gradients de température Résistance aux charges excentrées dues à des objets fixés au panneau Le panneau doit avoir une résistance mécanique et une stabilité suffisantes pour résister aux charges excentrées résultant de l action d objets lourds fixés au panneau, comme du mobilier, sans présenter de risques pour les occupants Sécurité à la marche Les panneaux destinés aux toitures ou aux plafonds doivent avoir une résistance appropriée, afin de supporter la circulation occasionnelle de personnes pour l accès ou la maintenance, sans occasionner de déformations permanentes (le cas échéant). 4.5 Protection contre le bruit Isolation contre les bruits aériens directs Les panneaux, ainsi que les jonctions, doivent assurer l isolation acoustique nécessaire, correspondant à l emploi prévu du bâtiment (par exemple, bruit provenant d activités industrielles, circulation routière et aérienne, etc.) Absorption acoustique Les surfaces intérieures des panneaux, si elles font l objet d une déclaration, doivent avoir les performances d absorption acoustique nécessaires (le cas échéant). 4.6 Économie d énergie et isolation thermique Propriétés d isolation thermique Les panneaux utilisés pour l enveloppe extérieure ou pour les murs intérieurs, séparant des environnements de températures différentes, doivent fournir l isolation thermique nécessaire, afin de satisfaire aux réglementations nationales correspondantes ; les caractéristiques du produit pertinentes à considérer sont la transmission thermique ou la résistance thermique. Les ponts thermiques, qui peuvent provoquer des pertes d énergies notables ou des chutes de température inconfortables, doivent être évités Perméabilité à l air La circulation de l air entre l environnement extérieur et intérieur ou entre des environnements présentant des différences de température et de pression dues au panneau, jonctions comprises, doit être limitée, afin de satisfaire aux exigences des réglementations nationales du bâtiment. Cette caractéristique est également liée à l ER Durabilité, aptitude à l usage et identification des produits En tant que de besoin pour satisfaire les exigences de la DPC non couvertes par les 4.1 à Durabilité Les panneaux composites légers autoportants doivent garantir que la détérioration de leurs matériaux et composants, pendant la durée de vie prévue, n affecte pas les performances du panneau, au regard des Exigences Essentielles (ER). Les matériaux constituant le panneau doivent être compatibles chimiquement et physiquement Aptitude à l usage Les panneaux doivent avoir une rigidité suffisante afin d éviter les flèches, les vibrations et les déformations inadmissibles lors d une utilisation normale et répondre aux exigences de performance des réglementations nationales du bâtiment. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

13 Section 2 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Résistance aux charges excentrées dues à des objets légers fixés au panneau Le panneau doit avoir une résistance mécanique et une stabilité suffisantes pour résister aux charges excentrées résultant de l action d objets légers fixés au panneau, comme des tableaux, des dispositifs d éclairage ou du mobilier de petite taille Identification des matériaux et des produits Les matériaux constituant les panneaux doivent être identifiés par des caractéristiques spécifiques. Tableau 5 - Méthodes de vérification appliquées au tableau 4 5 Méthodes de vérification Ce chapitre fait référence aux méthodes de vérification utilisées pour déterminer les différents critères de performance des produits en fonction des exigences sur les ouvrages (calculs, essais, connaissances techniques, expérience in situ, etc.) établies dans le chapitre 4. Il est possible d utiliser les données existantes conformément au Document informatif EOTA n 004 : The provision of data for assessment leading to ETA. Lorsque des EUROCODES sont cités dans le présent Guide d ATE en tant que méthodes de vérification de certaines caractéristiques du produit, leur application dans le présent Guide d ATE et dans les ATE ultérieurs délivrés conformément au présent Guide d ATE doit être conforme aux principes exposés dans le «Document Informatif CE» (EC Guidance Paper) relatif à l utilisation des EUROCODES dans les spécifications techniques européennes harmonisées. ER # ID Paragraphe ID correspondant pour les ouvrages Element concerné* Performances de l élément (avec référence à l ID) Caractéristique spécifiées dans le mandat 1 Non applicable a et b Limitation du développement et de la propagation du feu et des fumées à l intérieur ou au-delà de la pièce d origine Tous Tous Produits soumis aux exigences de réaction au feu Produits soumis aux exigences de résistance au feu Réaction au feu Résistance au feu et a Toitures Produits de toiture soumis aux exigences de sécurité en cas d incendie Performance au feu extérieur Qualité de l air Humidité Environnement extérieur Tous a (matériaux de construction) Emission de composés organiques volatils et dégagement d autres polluants e.1 & e.3 Maîtrise de l humidité : murs, composants murs, toitures Dégagement de polluants dans l air Dégagement de substances dangereuses Perméabilité à l eau Perméabilité à la vapeur Variations dimensionnelles Dégagement de substances dangereuses Résistance mécanique et stabilité Chocs directs - Comportement au choc Tous Résistance mécanique et stabilité Résistance mécanique Résistance aux chocs Résistance aux fixations Protection contre les bruits aériens provenant de l extérieur Propriétés acoustiques : (selon 4.3.3) Isolation contre les bruits aériens directs Protection contre les bruits aériens entre les espaces clos Tous e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

14 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Section 2 ER # ID Paragraphe ID correspondant pour les ouvrages Element concerné* Performances de l élément (avec référence à l ID) Caractéristique spécifiées dans le mandat Limitation de la consommation d énergie Tous Composants Caractéristiques du tableau 4.2 Propriété thermiques Perméabilité à l air 5.1 Résistance mécanique et stabilité Résistance mécanique Étant donné que les panneaux sont des éléments non porteurs de l ouvrage, la résistance mécanique est prise en compte dans l ER4 Sécurité d utilisation. Voir Sécurité en cas d incendie Réaction au feu En général, l une des options suivantes doit s appliquer : option 1 : le panneau doit être soumis à essai en utilisant la/les méthode(s) appropriée(s) à la classe de réaction au feu correspondante, afin d être classé conformément à l EN option 2 : le panneau est considéré comme satisfaisant aux exigences de la Classe de performance A1 relative à la réaction au feu caractéristique, conformément aux dispositions de la Décision CE 96/603/CE (amendée) sans besoin d essais d après la liste de cette Décision Résistance au feu L assemblage de panneaux doit être soumis à essai en utilisant une méthode appropriée à la classe de résistance au feu correspondante, afin d être classé conformément à la partie pertinente de l EN Performances au feu extérieur En général, l une des options suivantes doit s appliquer : option 1 : l assemblage des panneaux doit être soumis à essai en utilisant la méthode d essai de la classe de toiture correspondante relative aux performances au feu extérieur, afin d être classé selon l EN option 2 : l assemblage de panneaux est considéré «tenu pour satisfaisant» à toutes les dispositions sur les performances au feu extérieur de toutes les réglementations nationales des États Membres, sans avoir besoin d être soumis à essai dans la mesure où ce type de produit figure parmi les définitions de la Décision de la Commission 2000/553/CE, et à condition que toutes les dispositions nationales sur la conception et la réalisation des ouvrages soient respectées. Voir la partie du Guide d ATE relative à l emploi prévu spécifique (toitures). 5.3 Hygiène, santé et environnement Perméabilité à l eau L étanchéité à l eau doit être évaluée par des essais effectués dans les conditions les plus défavorables, sur un assemblage de panneau avec ses jonctions ; des informations spécifiques sur la méthode d essai sont fournies dans la partie appropriée du Guide d ATE Perméabilité à la vapeur Le risque de condensation dans la masse ou de condensation de la surface intérieure, y compris des jonctions entre panneaux, doit être calculé sur la base de la résistance à la vapeur d eau et de la conductivité thermique des matériaux composant le panneau, conformément à l EN ISO La résistance à la vapeur d eau des couches concernées doit être déterminée en se référant à l EN ou par des rapports d essai. Les essais de résistance à la vapeur d eau de tous les matériaux doivent être effectués conformément à l EN ISO Pour la détermination de l étanchéité à l air et celle des propriétés thermiques, voir et Dégagement de substances dangereuses Présence de substances dangereuses dans le panneau Le demandeur doit soumettre une déclaration écrite indiquant si le panneau contient ou non des substances dangereuses conformément aux réglementations européennes et nationales, lorsque et si cela est nécessaire dans les États Membres de destination et doit établir une liste de ces substances Respect des réglementations en vigueur Si le panneau contient les substances dangereuses mentionnées plus haut, l ATE fournira la ou les méthode(s) utilisée(s) pour démontrer sa conformité aux réglementations en vigueur dans les États Membres de destination, selon la base de données européenne à jour (méthode(s) du contenu ou du dégagement, selon le cas) Application du principe de précaution Un membre de l EOTA a la possibilité de fournir aux autres membres, par l intermédiaire du Secrétaire Général, une mise en garde concernant les substances qui, d après les autorités sanitaires de son pays, sont considérées comme dangereuses, solides preuves scientifiques à l appui, mais qui ne sont pas encore réglementées. Des références complètes sur lesquelles sont basées ces preuves seront fournies. Ces informations, dès qu elles auront fait l objet d un accord, seront conservées dans une base de données EOTA et seront transférées aux services de la Commission. Les informations contenues dans cette base de données de l EOTA seront également communiquées à tout demandeur d ATE. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

15 Section 2 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Sur la base de ces informations, un protocole d évaluation du panneau, en ce qui concerne cette substance, pourrait être établi à la demande d un fabricant, avec la participation de l Organisme d agrément qui a soulevé cette question Variations dimensionnelles (liées à la pénétration d eau) L étanchéité à l eau des panneaux, y compris des jonctions entre panneaux, doit être évaluée par des essais, après un essai ayant provoqué une variation dimensionnelle spécifiée dans la partie appropriée du Guide d ATE. 5.4 Sécurité d utilisation Résistance mécanique Les performances de résistance mécanique doivent être vérifiées soit par des essais soit par un calcul conforme aux méthodes des Normes européennes. Pour l essai de types spécifiques aux panneaux, les modes opératoires d essai doivent généralement être conformes aux normes EN correspondantes. Les essais doivent couvrir les valeurs extrêmes de tous les paramètres. Il est permis d effectuer une interpolation quadratique entre les résultats d essai. Les paramètres à prendre en compte sont : configuration statique : un et deux entraxes ou configuration particulière définie par le fabricant ; direction de la charge : positive ou négative ; épaisseur et propriétés du matériau des parements ; épaisseur et propriétés du matériau de l âme ; type et fréquence des fixations Essai visant à déterminer la résistance mécanique d un panneau non fixé soumis à une charge positive. Voir annexe C Essai visant à déterminer la résistance mécanique d un panneau fixé soumis à une charge négative. Voir annexe C Essai visant à déterminer l effet de la température sur le panneau Des informations spécifiques sur la méthode d essai sont fournies dans la partie appropriée du Guide d ATE Résistance aux chocs Des informations spécifiques sur la méthode d essai sont fournies dans la partie appropriée du Guide d ATE Résistance aux fixations Résistance des panneaux aux dispositifs de fixation et aux jonctions Le panneau doit être soumis à essai selon la méthode développée dans le rapport technique de l UEAtc relatif à l évaluation d une installation utilisant des panneaux sandwiches avec une âme en mousse de polyuréthanne sans CFC Résistance aux charges excentrées dues à des objets fixés au panneau Des informations spécifiques sur la méthode d essai sont fournies dans la partie appropriée du Guide d ATE Sécurité à la marche Des informations spécifiques sur la méthode d essai sont fournies dans la partie appropriée du Guide d ATE. 5.5 Protection contre le bruit Isolation contre les bruits aériens directs Les performances d isolation contre les bruits aériens du panneau doivent être vérifiées dans les conditions les plus défavorables, conformément aux parties appropriées de l EN ISO Absorption acoustique Les performances d absorption acoustique des panneaux, lorsqu elles sont déclarées, doivent être vérifiées dans les conditions les plus défavorables par des essais en laboratoire conformes à l EN ISO 354. Il convient de spécifier ces performances de préférence en indiquant l absorption acoustique par rapport à la surface. 5.6 Économies d énergie et isolation thermique Propriétés d isolation thermique La résistance thermique et la transmission thermique correspondante (valeur U) des panneaux doivent être calculée conformément à l EN ISO 6946, en incluant l effet des ponts thermiques. La conductivité thermique des produits isolants ou des nouveaux produits doit être déterminée au moyen de méthodes d essai en laboratoire comme celles de l EN 12939, l EN 12667, l EN Il convient que la conductivité thermique déclarée soit déterminée conformément à l EN ISO Les ponts thermiques les plus importants doivent être évalués au moyen des méthodes de calcul de l EN ISO et de l EN ISO La résistance thermique peut également être vérifiée par des essais conformes à l EN ISO Perméabilité à l air L évaluation de l étanchéité à l air des panneaux, y compris des jonctions entre panneaux, doit être évaluée dans les conditions les plus défavorables, conformément à l EN Les jonctions entre le panneau et les autres parties du bâtiment peuvent généralement être évaluées par l étude des dispositions constructives. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

16 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Section Durabilité, aptitude à l usage et identification des produits Durabilité La durabilité du panneau doit être évaluée en termes de diminution de performances consécutive aux essais de vieillissement, en se référant à l ISO 15686, Partie 1 et Partie 2. Des détails spécifiques sur les méthodes d essai seront fournis dans les parties appropriées du Guide d ATE. La durabilité des matériaux constituant le panneau doit être évaluée conformément aux normes relatives à chaque produit et chaque matériau. Les agents à prendre en compte sont : les agents mécaniques (par exemple gravité, vibrations,...) ; les agents électromagnétiques (par exemple radiations, électricité,...) ; les agents thermiques (gel/dégel, choc thermique sur l une ou sur les deux faces des panneaux,...) ; les agents chimiques (par exemple solvants, acides, sels, bases,...) ; les agents biologiques (animaux, végétaux, micro-organismes, champignons,...). Le tableau de l annexe C5 fournit un cadre de référence pour les méthodes d essai qui peuvent être utilisées par l Organisme d agrément pour l évaluation de durabilité des «panneaux composites légers autoportants» pour chaque emploi prévu Aptitude à l usage Des informations spécifiques sur la méthode d essai sont fournies dans la partie appropriée du Guide d ATE Identification des matériaux et des produits Tous les composants du panneau doivent être clairement identifiés. Si possible, une référence aux Normes européennes harmonisées ou aux Agréments Techniques Européens doit être faite. Si les composants ne sont pas couverts par des Normes européennes harmonisées ou des Agréments Techniques Européens, ils doivent être précisément définis en se référant aux caractéristiques, le cas échéant, spécifiées dans le présent paragraphe, conformément aux méthodes d essai appropriées CEN, EOTA, ISO ou aux normes d essai internationales reconnues (UEAtc, RILEM, ) si elles existent Nature des matériaux ou des composants La nature des matériaux doit être conforme aux Normes de produits européennes ou aux ATE. La composition chimique doit être vérifiée par analyse spectrale, si les spécifications techniques européennes ne sont pas disponibles et si cela est nécessaire. La couleur des surfaces ne doit être déterminée qu à titre d identification seulement Géométrie Les caractéristiques dimensionnelles suivantes relatives aux panneaux complets, y compris les tolérances, doivent être considérées : épaisseur des parements ; géométrie du profil des parements (pas, profondeur, hauteur montante et descendante, dimension des nervures) ; épaisseur totale du panneau ; profondeur des raidisseurs ; longueur ; largeur de la conception (couverture) ; équerrage ; rectitude ; cintrage ; planéité ; inclinaison ; largeur des pics et des creux ; écart des recouvrements latéraux Masse volumique La masse volumique des matériaux d âme doit être vérifiée conformément aux Normes de produits européennes ou aux ATE Caractéristiques mécaniques Les caractéristiques mécaniques des matériaux doivent être déterminées pour obtenir les caractéristiques suivantes : Module d élasticité E ; Résistance au cisaillement de l âme (selon l EN 12090) ; Module d élasticité en cisaillement de l âme 3 (selon l EN 12090) ; Résistance à la compression de l âme (voir annexe C) ; Module d élasticité en compression de l âme 3 (voir annexe C) ; Résistance à la traction de l âme et de son adhérence aux parements, la plus basse (voir annexe C) ; Module d élasticité en traction de l âme 3 (voir annexe C) Teneur en humidité hygroscopique Les propriétés hygroscopiques doivent être déterminées, si nécessaire, conformément à l EN ISO Exclusivement pour les matériaux isolants déformables. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

17 Section 2 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi 6 Évaluation et jugement de l aptitude à l emploi Le présent chapitre détaille les exigences de performance auxquelles le panneau doit répondre (chapitre 4) - en termes précis et mesurables (dans la mesure du possible et proportionnellement à l importance du risque) ou qualitatifs - liées aux produits et à leur emploi prévu, en s appuyant sur les résultats des méthodes de vérification (chapitre 5). Chaque exigence de performance à respecter, pour un emploi prévu donné, est généralement évaluée en termes de classes, de catégories d utilisation ou de valeurs numériques. En général, l ATE doit indiquer le résultat de ces évaluations ou utiliser l option «Aucune Performance Déterminée» (pour les pays/régions/bâtiments où aucune exigence exprimée par des dispositions légales, réglementaires ou administratives ne s applique). Cette déclaration ne signifie pas que les performances du panneau sont mauvaises, mais simplement que ce critère de performance spécifique n a pas fait l objet d essais ou d évaluations. Les manières possibles d exprimer les résultats de l évaluation des exigences de performance obligatoires sont indiquées dans le tableau 6. Tableau 6 - Liaison entre les Exigences Essentielles (ER) et les exigences de produit ER # ID Paragraphe ID correspondant pour les ouvrages Element concerné* Performances de l élément (avec référence à l ID) Caractéristique spécifiées dans le mandat Paragraphes correspondants Option Aucune Performance Déterminée permise 1 Non applicable a et b Limitation du développement et de la propagation du feu et des fumées à l intérieur ou au-delà de la pièce d origine Tous Tous Produits soumis aux exigences de réaction au feu Produits soumis aux exigences de résistance au feu Réaction au feu Résistance au feu oui oui et a Toitures Produits de toiture soumis aux exigences de sécurité en cas d incendie Performance au feu extérieur oui Qualité de l air Humidité Environnement extérieur Tous a (matériaux de construction) Emission de composés organiques volatils et dégagement d autres polluants, e.1 & e.3 Maîtrise de l humidité : murs, composants murs, toitures Dégagement de polluants dans l air Dégagement de substances dangereuses Perméabilité à l eau Perméabilité à la vapeur Variations dimensionnelles Dégagement de substances dangereuses oui oui oui oui Résistance mécanique et stabilité Chocs directs - Comportement au choc Tous Résistance mécanique et stabilité Résistance mécanique Résistance aux chocs Résistance aux fixations non Voir partie spécifique oui Protection contre les bruits aériens provenant de l extérieur Protection contre les bruits aériens entre les espaces clos Tous Propriétés acoustiques : (selon 4.3.3) Isolation contre les bruits aériens directs oui e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

18 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Section 2 ER # ID Paragraphe ID correspondant pour les ouvrages Element concerné* Performances de l élément (avec référence à l ID) Caractéristique spécifiées dans le mandat Paragraphes correspondants Option Aucune Performance Déterminée permise Limitation de la consommation d énergie Tous Composants Caractéristiques du tableau 4.2 Propriété thermques Perméabilité à l air oui oui 6.1 Résistance mécanique et stabilité Résistance mécanique Comme les panneaux sont des éléments non porteurs de l ouvrage, la résistance mécanique est prise en compte dans l ER4 Sécurité d utilisation. Voir Sécurité en cas d incendie Réaction au feu Les panneaux doivent être classés conformément à l EN Résistance au feu L assemblage de panneaux doit être classé conformément aux parties appropriées de l EN Performances au feu extérieur Les assemblages de panneaux doivent être classés conformément à EN Hygiène, santé et environnement Perméabilité à l eau L ATE doit indiquer les résultats des essais d étanchéité à l eau. Il est nécessaire d établir qu il ne se produira aucune infiltration d eau dans et à travers le panneau ou que cette infiltration ne se produira que dans des proportions non préjudiciables Perméabilité à la vapeur Il est nécessaire d indiquer : qu une condensation dans la masse, une condensation de la surface intérieure du panneau, ou au niveau des ponts thermiques, résultant de la diffusion de vapeur d eau, ne se produira pas ; ou qu elle ne se produira que dans des proportions non préjudiciables, durant la période de condensation, et que le panneau séchera pendant la période d évaporation. La perméance à l humidité Wp, au regard de la pression de vapeur partielle (kg/m 2.s Pa) de l ensemble du panneau ou la valeur μ de chaque matériau, doit être déclarée dans l ATE Dégagement de substances dangereuses Le panneau doit satisfaire à l ensemble des dispositions européennes et nationales s appliquant aux utilisations pour lesquelles il est mis sur le marché. Il convient d attirer l attention du demandeur sur le fait que, pour d autres utilisations ou d autres États membres de destination, il peut exister d autres exigences à respecter. Pour les éventuelles substances dangereuses présentes dans le panneau mais non couvertes par l ATE, c est l option NPD (ou APD : Aucune Performance Déterminée) qui s applique Variations dimensionnelles Elles doivent être déclarées dans les résultats d essai. 6.4 Sécurité d utilisation Résistance mécanique Elle doit être déclarée dans les résultats d essai Résistance aux chocs Elle doit être déclarée dans les résultats de l essai effectué en fonction de l emploi prévu spécifique Résistance aux fixations Résistance des panneaux aux dispositifs de fi xation et aux jonctions Elle doit être déclarée dans les résultats d essai. Si les fixations traversent le panneau, il convient que celles-ci ne permettent pas le passage de l eau, entraînant des infiltrations Résistance aux charges excentrées dues à des objets fixés au panneau Elle doit être déclarée dans les résultats d essai Sécurité à la marche Des détails sur la sécurité à la marche sont donnés dans les parties spécifiques du présent Guide d ATE. 6.5 Protection contre le bruit Isolation contre les bruits aériens directs L isolation contre les bruits aériens mesurée doit être exprimée par une valeur unique, Rw, conformément à l EN ISO e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

19 Section 2 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Absorption acoustique L absorption acoustique n est prise en compte que si les panneaux (finition usine) contribuent à l absorption acoustique, selon les déclarations du fabricant. L absorption acoustique mesurée doit être exprimée par une valeur unique, conformément à l EN ISO Économie d énergie et isolation thermique Propriétés d isolation thermique La transmission thermique (valeur U) du panneau doit être déclarée Perméabilité à l air Les résultats d essai conformes à l EN doivent être déclarés. 6.7 Durabilité, aptitude à l usage et identification des produits Durabilité L évolution des critères de performance consécutive aux essais de vieillissement doit être déclarée. Les critères d évaluation et de jugement seront définis dans les parties spécifiques du Guide d ATE Aptitude à l usage Les critères d évaluation et de jugement seront définis dans les parties spécifiques. La vérification de l état limite d aptitude à l usage doit être suffisante pour garantir le fonctionnement correct des panneaux soumis aux charges d aptitude à l usage. L état limite d aptitude à l usage doit être caractérisé par l un des phénomènes suivants : fluage de l un des parements du panneau, sans entraîner de rupture ; cloquage (flambage local) de l un des parements du panneau, sans entraîner de rupture Identification des matériaux et des produits Les résultats des essais d identification doivent être déclarés. 7 Hypothèses et recommandations pour l évaluation de l aptitude à l emploi des panneaux composites légers autoportants Le présent chapitre établit les hypothèses et les recommandations relatives à la conception, l installation et l exécution, l emballage, le transport et le stockage, l utilisation, l entretien et la réparation, d après lesquelles l évaluation de l aptitude à l emploi peut être effectuée, conformément au présent Guide d ATE (uniquement si cela est nécessaire et dans la mesure où elles ont une incidence sur l évaluation ou sur les produits). 7.1 Conception des ouvrages Hypothèses générales La conception d un panneau composite léger autoportant sera, à bien des égards, spécifique à l ouvrage dans lequel ce panneau doit être utilisé. La liste suivante énumère brièvement les aspects à prendre en compte lors de la conception des ouvrages, en ce qui concerne les panneaux composites légers autoportants ; cette liste n est pas exhaustive : flèches admissibles sous diverses charges, par exemple charge de vent, de neige ; limites de flèche admissible pour les panneaux et pour les éléments de structure contigus où et comment le panneau composite léger autoportant est fixé au(x) support(s) rigide(s) ; protection contre l incendie ; évaluation des risques de condensation ; isolation acoustique ; dispositions relatives aux pare-vapeurs et à l isolation thermique ; inertie thermique ; attaches, fixations et pénétrations ; possibilités d accès pour les inspections et l entretien. L ATE indiquera les conditions de conception du panneau composite léger autoportant spécifiquement destiné à l ouvrage. Le concepteur doit garantir que le panneau composite léger autoportant installé dans l ouvrage possédera les performances requises, d après les informations fournies par l ATE. Il est nécessaire de tenir compte du fait que la détermination de la résistance mécanique s appuie sur les mesurages issus d un essai unique, le concepteur peut donc appliquer les critères de sécurité conformes aux usages nationaux et relatifs à une utilisation particulière. Si nécessaire, des fixations spécialement conçues pour les conditions sismiques doivent être envisagées. Dans les actions dynamiques, comme celles qui interviennent en cas de séisme, le concepteur doit tenir compte de l éventuelle contribution du panneau composite léger autoportant, conformément aux réglementations nationales ou locales. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

20 Guide pour l évaluation de l aptitude à l emploi Section Hypothèses sur le support ou la structure L évaluation des panneaux composites légers autoportants doit être effectuée en supposant que le support ou la structure ne compromettra aucune des ER d un système assemblé Hypothèses sur les produits auxiliaires Généralités Les produits auxiliaires utilisés dans un assemblage doivent répondre aux mêmes spécifications que le panneau, afin de remplir les critères de performance spécifiés dans le Guide d ATE. Pour les produits auxiliaires génériques, le demandeur d ATE doit spécifier les critères minimaux à remplir par le produit auxiliaire générique. Si le demandeur d ATE choisit de spécifier des produits auxiliaires spécifiques, il convient que ces produits soient clairement identifiés, soumis à essai et que les résultats de l essai figurent dans l ATE Méthodes de vérification des fixations Il convient de vérifier les critères de performance des fixations conformément aux spécifications techniques européennes correspondant au type de fixation concerné : normes de produits européennes harmonisées, publiées par le CEN ; ou Agréments Techniques Européens, publiés par les organismes membres de l EOTA. Si ces spécifications techniques ne sont pas disponibles, les spécifications mentionnées dans le présent paragraphe doivent être utilisées à titre de vérification Réaction au feu Les fixations doivent être soumises à essai en tant que parties du système de panneaux assemblé (voir 5.2.1) Dégagement de substances dangereuses Voir Résistance mécanique et stabilité (des fixations) Cette méthode d essai détermine la résistance à l arrachement d une fixation. Cet essai doit être effectué sur tous les supports sur lesquels les panneaux seront utilisés. L essai est effectué sur cinq échantillons de support, chacun mesurant au moins 300 mm ± 20 mm. Le dispositif comprend : un dynamomètre ; un support, tel que décrit sur la figure 1. Les supports et les fixations sont conditionnés au moins 2 heures avant l essai, à 23 ± 2 C. Les fixations sont installées conformément aux spécifications du fabricant. L essai sera effectué à 23 ± 2 C. La force de traction nécessaire à l arrachage de la fixation doit être mesurée avec un dynamomètre. La vitesse de traction est de 20 mm/min. Pour chaque essai, la résistance à l arrachement est exprimée en N. Les résultats d essai et la valeur moyenne sont consignés dans le rapport d essai, l ATE spécifiera la valeur moyenne des cinq résultats Exigences de durabilité Le comportement des fixations peut être affecté par la corrosion et par la dégradation du revêtement. Les éléments suivants doivent donc être considérés : Figure 1 - essai de résistance à l arrachement Corrosion Si la fixation doit être utilisée dans des conditions particulièrement difficiles, comme une atmosphère chlorée environnements intérieurs des piscines ou une atmosphère affectée par une très forte pollution chimique, des considérations particulières, ainsi que des essais sont nécessaires, en tenant compte des conditions environnementales et de l expérience acquise dans le domaine Revêtement La durabilité du revêtement, qui détermine l efficacité et la capacité portante de la fixation, doit être démontrée. Il est impossible, dans le présent Guide d ATE, d indiquer des conditions d essai particulières pour la vérification de durabilité d un revêtement car celles-ci varient en fonction du type de revêtement. Il convient que l organisme d agrément compétent détermine les essais appropriés. Lors de l évaluation de durabilité des revêtements, il convient de tenir compte des conditions environnementales suivantes : Conditions intérieures sèches : alcalinité élevée (ph 13,2) ; température comprise entre 5 C et + 40 C. Autres conditions environnementales : alcalinité élevée (ph 13,2) ; température comprise entre 40 C et + 80 C ; eau condensée ; chlorures ; dioxyde de soufre ; oxyde d azote ; ammoniac. Les revêtements en zinc (électrozingués ou galvanisés à chaud) n ont pas besoin d être soumis à essai s ils sont utilisés dans des conditions intérieures sèches. e-cahiers du CSTB Cahier Décembre 2006

La version anglaise officielle du présent Guide d Agrément Technique Européen n 011 a été traduite en français sous la responsabilité du CSTB.

La version anglaise officielle du présent Guide d Agrément Technique Européen n 011 a été traduite en français sous la responsabilité du CSTB. La version anglaise officielle du présent Guide d Agrément Technique Européen n 011 a été traduite en français sous la responsabilité du CSTB. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle,

Plus en détail

Agrément Technique Européen ETA 13/0526

Agrément Technique Européen ETA 13/0526 Agrément Technique Européen ETA 13/0526 Nom commercial Titulaire Site Internet Type générique et utilisation prévue du produit de construction DOLCEA i3 PCIM S.A. Rue du Péquet 54 5590 Achêne (Ciney) Belgique

Plus en détail

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005)

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005) D i r e c t i v e r e l a t i v e a u x p r o d u i t s d e l a c o n s t r u c t i o n Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement»

Plus en détail

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI Roger Cadiergues MémoCad ma05.a PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI SOMMAIRE MA02.1. Les exigences de base MA02.2. Les textes officiels MA02.3. Les codes et leurs articulations MA02.4. Annexe

Plus en détail

Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux - plafonds

Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux - plafonds 1392 S F Service public fédéral Intérieur Direction générale Sécurité et Prévention Conseil supérieur de la sécurité contre l'incendie et l'explosion Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux

Plus en détail

Spécifications techniques unifiées. STS 04 Bois et panneaux à base de bois STS 04.4 Panneaux dérivés du bois

Spécifications techniques unifiées. STS 04 Bois et panneaux à base de bois STS 04.4 Panneaux dérivés du bois Spécifications techniques unifiées STS 04 Bois et panneaux à base de bois STS 04.4 Panneaux dérivés du bois Edition 2009 Ces spécifications remplacent et annulent les STS 04.4, 04.5 et 04.6 édition 1990

Plus en détail

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GENERALE ENTREPRISES Marché unique : mise en œuvre et législation des biens de consommation Produits pharmaceutiques : cadre législatif et autorisations de mise sur le marché

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

Le marquage CE. Christine Marcaillou. Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements. www.setra.developpement-durable.gouv.

Le marquage CE. Christine Marcaillou. Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements. www.setra.developpement-durable.gouv. Le marquage CE Christine Marcaillou Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements www.setra.developpement-durable.gouv.fr Le Marquage CE Le marquage CE est une obligation réglementaire

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Évaluation Technique Européenne (Version originale en langue française)

Évaluation Technique Européenne (Version originale en langue française) 84, avenue Jean-Jaurès Champs-sur-Marne FR-77447 Marne-la-Vallée Cedex 2 Tél. : + 33 (0)1 64 68 82 82 Fax : + 33 (0)1 60 05 85 34 E-mail : etancheite@cstb.fr Site internet : www.cstb.fr Membre de l EOTA

Plus en détail

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP Paiements de transfert Chapitre SP 3410 Avril 2011 CCSP AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 33 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public, publiée en mars 2011, comprenait le chapitre

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

aux portes, fenêtres et fermetures

aux portes, fenêtres et fermetures Projet financé par l UE Le marquage CE appliqué aux portes, fenêtres et fermetures Marc GOESSEL Adjoint au Chef de Division CSTB BAIES et VITRAGES Pour un accès libre au marché européen! Fenêtres et Portes

Plus en détail

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION RECOMMANDATION INTERNATIONALE OIML R 65 Édition 2000 (F) Système de mesure de force des machines uniaxiales d essai des matériaux Force measuring system of uniaxial material testing machines OIML R 65

Plus en détail

Normes comptables pour les organismes sans but lucratif

Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Manuel de l ICCA Comptabilité, Partie III Historique et fondement des conclusions Avant-propos Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en

Plus en détail

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54 question les conclusions tirées des étapes antérieures de la révision n apparaît. Ceci peut se faire notamment par une analyse critique des données chiffrées et des modifications de l organisation administrative;

Plus en détail

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8 P 1/8 LITAFEU JOINT COUPE FEU Date d actualisation : 23 juillet 2012 Propriétés Le LITAFEU est constitué de fibres minérales incombustibles, imputrescibles, insérées dans une résille de fibres de verre.

Plus en détail

Processus général d agrément des matériels et équipements électricité et gaz

Processus général d agrément des matériels et équipements électricité et gaz Tél. : 021 38 61 73 à 79 et 83 Fax : 021 38 62 11 et 12 Route de Ouled Fayet N 36 «colline des grands vents» El Achour Alger Processus général d agrément des matériels et équipements électricité et gaz

Plus en détail

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 2. METHODOLOGIE DE LA REVISION 2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 1. Introduction 1.1.L objectif essentiel de la révision des comptes annuels est d assurer le lecteur du fait que ce document

Plus en détail

février 2010 Directive Machines

février 2010 Directive Machines février 2010 Directive Machines Directive Machines 2 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès, 50 B - 1210 BRUXELLES N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail

POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS DE DIAGNOSTIC. (publiée le 14 décembre 2010, amendée le 5 février 2014)

POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS DE DIAGNOSTIC. (publiée le 14 décembre 2010, amendée le 5 février 2014) POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS DE DIAGNOSTIC (publiée le 14 décembre 2010, amendée le 5 février 2014) PRINCIPES FONDAMENTAUX 1. Les crédits de subventions octroyés par

Plus en détail

PROTECTION PASSIVE INCENDIE DES STRUCTURES : LES PRODUITS DE PROJECTION

PROTECTION PASSIVE INCENDIE DES STRUCTURES : LES PRODUITS DE PROJECTION Groupement Technique Français contre l incendie Fiche technique Des compétences au service de la sécurité incendie Les produits de projection sont destinés à la protection passive incendie et possèdent

Plus en détail

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité...

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité... GUIDE DU MARQUAGE GUIDE DU MARQUAGE Sommaire Principe Qu est-ce que le marquage CE?... P4 Directive «produits de construction» (DPC)... P5 Principe de l évaluation de la conformité... P6 Principe et application

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Décembre 2012 GUIDE A L INTENTION DES AUTORITES COMPETENTES POUR LE CONTROLE DE LA CONFORMITE AVEC LES ACTES LEGISLATIFS DE L UE

Plus en détail

3/13. 5 https://eiopa.europa.eu/publications/administrative/jc201377 POG Joint_Position_.pdf. 6 JO L 335 du17.12.2009, p. 1.

3/13. 5 https://eiopa.europa.eu/publications/administrative/jc201377 POG Joint_Position_.pdf. 6 JO L 335 du17.12.2009, p. 1. EIOPABoS16/071 FR Orientations préparatoires sur les modalités de gouvernance et de surveillance des produits par les entreprises d assurance et les distributeurs de produits d assurance 1/13 Introduction

Plus en détail

Parquets : le point sur la normalisation

Parquets : le point sur la normalisation La grande majorité des secteurs de la filière bois restent très actifs en matière de normalisation, en France ou plus généralement en Europe. Ces travaux, suivis ou gérés par le BNBA, évoluent plus ou

Plus en détail

Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques

Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques Stéphane Duplantier Responsable du Pole PHDS (Phénomènes dangereux & Résistances des Structures) Direction des Risques Accidentels Stephane.duplantier@ineris.fr

Plus en détail

Agrément général de contrôle des constructions

Agrément général de contrôle des constructions Annexe 10 Document de synthèse relatif à la paille en tant que matériau isolant. INSTITUT ALLEMAND POUR LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement public (de droit allemand) 10829 Berlin, le 10 février

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material)

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) RÉPERTOIRE Réévalué Révisé Jamais Réévaluation Non : : NORMATIF : 07 27 09.02 Publié en : 2013-03-07 Réévaluation cours :

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 30/06/2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Note de service À : De : Objet :

Note de service À : De : Objet : À : De : Note de service Tous les Fellows, affiliés, associés et correspondants de l Institut canadien des actuaires et autres parties intéressées Jim Christie, président Conseil des normes actuarielles

Plus en détail

Ministère des Ressources naturelles. PROGRAMME novoclimat 2.0 CADRE NORMATIF

Ministère des Ressources naturelles. PROGRAMME novoclimat 2.0 CADRE NORMATIF Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME novoclimat 2.0 Volet «maison» CADRE NORMATIF 1 Ce document a une valeur légale. Il prévaut sur les dépliants et les autres renseignements publiés sur le programme

Plus en détail

EN 15629:2008 null/null

EN 15629:2008 null/null EN 15629:2008 null/null ILNAS-EN 15629:2008 Avant-propos national Toute personne intéressée, membre d'une organisation basée au Luxembourg, peut participer gratuitement à l'élaboration de normes luxembourgeoises

Plus en détail

RÈGLEMENTS QUALITÉ POUR LES PANNEAUX SANDWICHES E T LE S P R O F I LÉ S M É TA LLI Q U E S

RÈGLEMENTS QUALITÉ POUR LES PANNEAUX SANDWICHES E T LE S P R O F I LÉ S M É TA LLI Q U E S RÈGLEMENTS QUALITÉ POUR LES PANNEAU SANDWICHES E T LE S P R O F I LÉ S M É TA LLI Q U E S O CTO B R E 2014 EUROPEAN ASSOCIATION FOR PANELS AND PROFILES Sommaire Règlements Qualité pour les panneaux sandwiches

Plus en détail

L annexe 6: mode d emploi

L annexe 6: mode d emploi Les Normes de Base constituent une série d arrêtés royaux successifs qui définissent les exigences en matière de sécurité incendie applicables aux bâtiments nouveaux et aux extensions de bâtiments existants.

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg Toitures Fiche technique Édition 03.2011 Identificatie no. 02 09 45 05 100 0 000006 Version no. 4 Sarnavap 500E Pare-vapeur Description de produit Sarnavap 500E est un pare-vapeur sans trame à base de

Plus en détail

Le présent Agrément Technique Européen est délivré par le DIBt en conformité avec :

Le présent Agrément Technique Européen est délivré par le DIBt en conformité avec : Deutsches Institut für Bautechnik Zulassungsstelle für Bauprodukte und Bauarten Autorisé et notifié conformément à l Article 10 de la Directive 89/106/CEE du Conseil, du 21 décembre 1988, relative au rapprochement

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.9/004/63 0 juillet 004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Forum mondial

Plus en détail

SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail

SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail Explication thématique concernant l arrêté royal du 13 juin 2005

Plus en détail

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction Centexbel Centre scientifique et technique de l industrie textile belge Règlement général de certification Produits de construction ouwproducten_fr.doc saved: 14/07/11 blz. 1 / 9 Contenu 1 Introduction

Plus en détail

Guide technique spécialisé pour la constitution d un dossier de demande d Avis Technique : systèmes d étanchéité à l air des parois de bâtiment

Guide technique spécialisé pour la constitution d un dossier de demande d Avis Technique : systèmes d étanchéité à l air des parois de bâtiment Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 20 Produits et procédés spéciaux d isolation Guide technique spécialisé pour la constitution d un dossier de demande d Avis Technique

Plus en détail

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif Fabricant français de panneaux solaires 20 13 Mars Notice d installation pour module équipé du cadre solrif 1 Introduction 2 Sécurité 3 Montage et Raccordement 4 Maintenance et Entretien 5 Caractéristiques

Plus en détail

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés*

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* L article 36.4 du Code de déontologie des comptables professionnels agréés, entré en

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1,

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1, 27.6.2014 Journal officiel de l Union européenne L 189/135 RÈGLEMENT (UE) N o 660/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n o 1013/2006 concernant les transferts

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

WELMEC European cooperation in legal metrology

WELMEC European cooperation in legal metrology WELMEC 4.1 (version 2) WELMEC European cooperation in legal metrology Guide pour l évaluation et le fonctionnement des organismes notifiés pour l établissement de la conformité selon la directive 90/384/EEC

Plus en détail

Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G)

Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G) Institut fédéral de métrologie METAS METAS-N001 Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G) Numéro du document: METAS-N001/f

Plus en détail

Document Technique d Application. Panel PIR AK

Document Technique d Application. Panel PIR AK Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/10-2103*01 Add Additif au Document Technique d Application 5/10-2103 Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation

Plus en détail

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp)

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp) Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression

Plus en détail

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES ADOPTÉE LE : 1998-06-07 AMENDÉE LE : 2003-03-29 RÉSOLUTION : CP166-98 RÉSOLUTION : CC900-03 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 Objectifs généraux... 1 Principes...

Plus en détail

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1 Introduction et objet 1.2 Régime d information multinational 1.3 Détermination

Plus en détail

Verneuil-en-Halatte, le 19 novembre 2009

Verneuil-en-Halatte, le 19 novembre 2009 Verneuil-en-Halatte, le 19 novembre 2009 Comparaison entre les Exigences Essentielles de Sécurité de la Directive 2007/23/CE du 23 mai 2007 et les règles et procédures d agrément et d autorisation françaises.

Plus en détail

ST/SG/AC.10/C.3/2012/102-ST/SG/AC.10/C.4/2012/19

ST/SG/AC.10/C.3/2012/102-ST/SG/AC.10/C.4/2012/19 Nations Unies Secrétariat ST/SG/AC.10/C.3/2012/102- Distr. générale 21 septembre 2012 Français Original: anglais Comité d experts du transport des marchandises dangereuses et du Système général harmonisé

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

Fermeture réglementaire des livres de la Société en commandite Gaz Métropolitain pour la période du 1 er octobre 1996 au 30 septembre 1997

Fermeture réglementaire des livres de la Société en commandite Gaz Métropolitain pour la période du 1 er octobre 1996 au 30 septembre 1997 D-98-23 R-3393-97 23 Avril 1998 PRÉSENTS : M e Catherine Rudel-Tessier, LL.M. M. André Dumais, B. Sc. A. M. François Tanguay Régisseurs Société en commandite Gaz Métropolitain (SCGM) Demanderesse Et Association

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-176 du 27 février 2013 portant statut particulier du corps des techniciens sanitaires et de

Plus en détail

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04 REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D HABITATIONS INDIVIDUELLES ET DE LOTS DANS LES BATIMENTS A USAGE PRINCIPAL D HABITATION. ATTESTATION DE PRISE EN COMPTE DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Actualités Réglementaires

Actualités Réglementaires Actualités Réglementaires Frédéric STAAT Directeur du Pôle Industries Bois Construction FCBA - Bordeaux FCBA Institut technologique Forêt Cellulose Bois construction Ameublement Courrier de Mme C. DUFLOT

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V.

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés conclu entre European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. et ses Représentants du Personnel Préambule Conformément

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

JORF n 0042 du 18 février 2012. Texte n 11

JORF n 0042 du 18 février 2012. Texte n 11 Le 21 février 2012 JORF n 0042 du 18 février 2012 Texte n 11 ARRETE Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 24 juillet 1991 relatif aux conditions d utilisation des aéronefs civils en aviation générale

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants

Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Fiche d application : Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Date Modification Version 08 avril 2011 1 1/11 Préambule Cette fiche d application

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2009/6 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 15 septembre 2009 Français Original: anglais Troisième session Doha, 9-13

Plus en détail

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006 RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION du 14 décembre 2006 portant modalités d application du règlement (CE) no 510/2006 du Conseil relatif à la protection des indications géographiques et des appellations

Plus en détail

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II...

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II... CADRE D AGRÉMENT Agrément de l approche de notation interne (NI) avancée du risque de crédit Fonds propres Décembre 2007 TABLE DE MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Principes... 4 3. Principales phases...

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

Contenu de la présentation. 1. Historique et évolution future 2. Structure du projet d Annexe 6 3. Les exigences pour bâtiments industriels

Contenu de la présentation. 1. Historique et évolution future 2. Structure du projet d Annexe 6 3. Les exigences pour bâtiments industriels Contenu de la présentation Projet d Annexe 6 Bâtiments industriels Yves Martin, Chef de Laboratoire, CSTC Antenne Normes Prévention Incendie http://www.normes.be/feu 2. Structure du projet d Annexe 6 3.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 SERVICES PROFESSIONNELS EN ARCHITECTURE POUR LE RÉAMÉNAGEMENT DE L AGORA-PHASE II POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY 1. GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Chevilles de fixation N 001

Chevilles de fixation N 001 N 001 Chevilles de fixation Mai 2009 Cahier 3617 European Organisation for Technical Approvals Europäische Organisation für Technische Zulassungen Organisation Européenne pour l'agrément Technique Guide

Plus en détail

(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS]

(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS] Dans le cadre du présent document, les machines d essai MTS (Systèmes d Essai) se classent dans les catégories ci-dessous : 1. Produit Standard (liste non exhaustive) a. Batis de charge Servo-hydrauliques

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM 1 SOMMAIRE Avant propos... page 3 Introduction... page 4 1 - Objet... page 4 2 - Définitions des termes...

Plus en détail

Préparation à Solvabilité II. Enseignements de l exercice d ORSA pilote 2013. 21 mars 2014 version 1.0

Préparation à Solvabilité II. Enseignements de l exercice d ORSA pilote 2013. 21 mars 2014 version 1.0 Préparation à Solvabilité II Enseignements de l exercice d ORSA pilote 2013 21 mars 2014 version 1.0 Sommaire 1 Description générale de l ORSA... 3 1.1 Les textes de référence sur l ORSA... 3 1.2 Résumé

Plus en détail

PROGRAMME DE GESTION INTÉGRÉE DE DOCUMENTS

PROGRAMME DE GESTION INTÉGRÉE DE DOCUMENTS PROGRAMME DE GESTION INTÉGRÉE DE DOCUMENTS Conformément à la Politique sur la gestion de documents et des archives de l Université de Montréal (ajouter le numéro), et à la norme ISO 15489, la Division

Plus en détail

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1 ONDUTISS Ecrans souples de sous-toiture CE Norme NF EN 13859-1 Imperméables souples et légers www.onduline.com ONDUTISS Ondutiss : les écrans souples de sous-toiture pour une meilleure protection de l

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-Direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé

Plus en détail

Marques sur les colis, apposition d étiquettes de taille réduite sur les bouteilles à GPL

Marques sur les colis, apposition d étiquettes de taille réduite sur les bouteilles à GPL Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.15/AC.1/2015/12 Distr. générale 5 janvier 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe

Plus en détail

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 RÈGLEMENT (CE) N o 1136/2009 DE LA COMMISSION du 25 novembre 2009 modifiant le règlement (CE) n o 1126/2008 de la Commission portant adoption de

Plus en détail

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs Le présent document a été

Plus en détail

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre Solution constructive n o 1 Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre par A.C.C. Warnock et J.D. Quirt On explique ici comment réduire la transmission acoustique par les

Plus en détail

NBN S 01-400-2 [2012]

NBN S 01-400-2 [2012] 04 décembre 2014 NBN S 01-400-2 [2012] Le confort acoustique au sein des établissements scolaires «La NBN S 01-400-2» - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. manuel.v@vkgroup.be - Tous droits

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF

RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF MANUEL DE POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF Code : Politique 1.1 Date d entrée en vigueur : Le 25 novembre

Plus en détail

Les règlementations acoustiques

Les règlementations acoustiques Avril 2013 Depuis le 1 er janvier 2001, deux nouvelles normes européennes EN ISO 717-1 et 2 doivent être utilisées pour calculer les indices uniques d évaluation de la performance acoustique. Les indices

Plus en détail

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Les cloisons FERMACELL double peau sont des cloisons distributives non porteuses

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES

INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES RECTIFICATIF N o 2 24/3/09 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES ÉDITION DE 2009-2010 RECTIFICATIF N

Plus en détail

1. Cadre juridique de réalisation des opérations de surveillance continue. 2. Référentiel applicable lors des opérations de surveillance continue

1. Cadre juridique de réalisation des opérations de surveillance continue. 2. Référentiel applicable lors des opérations de surveillance continue SOMMAIRE 1. Cadre juridique de réalisation des opérations de surveillance continue... 2 2. Référentiel applicable lors des opérations de surveillance continue... 2 3. Opérations de surveillance continue...

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Décret N 84-289 DU 15 Mars 1984 Relatif au classement, à la forme juridique et aux opérations des établissements financiers

Décret N 84-289 DU 15 Mars 1984 Relatif au classement, à la forme juridique et aux opérations des établissements financiers Décret N 84-289 DU 15 Mars 1984 Relatif au classement, à la forme juridique et aux opérations des établissements financiers PRESENTATION REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE

Plus en détail