SECTEUR HÉBERGEMENT APARTE LE PUBLIC ACCUEILLI. Les missions HABILITATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SECTEUR HÉBERGEMENT APARTE LE PUBLIC ACCUEILLI. Les missions HABILITATION"

Transcription

1

2 SECTEUR HÉBERGEMENT APARTE avenue Chanzy LAVAL Fax : E.mail : Directeur : Eric CHARBONNIER LE PUBLIC ACCUEILLI Le service s adresse à des adolescents, garçons et filles, de 16 à 21 ans, confiés par l Aide Sociale à l Enfance de leur département d origine en mesure administrative ou judiciaire. Ces jeunes sont, pour la plupart, en proie à une «flambée adolescente» qui se matérialise par des ruptures multiples : familiale, scolaire, professionnelle et institutionnelle. Les souffrances et les troubles repérés, en lien avec leur histoire et contexte de vie, génèrent des crises et des conflits tels que l ensemble des acteurs a le sentiment qu une évolution favorable n est envisageable qu avec un passage de relais. Ils doivent toutefois faire preuve d une motivation suffisante afin d accéder à un hébergement semi autonome ou individuel visant l apprentissage et l acquisition progressive de l autonomie. Les contre-indications Pathologies psychiatriques avérées. Des jeunes présentant des troubles psychiques repérés et pris en charge peuvent, cependant, être accueillis dès lors qu il n y a pas d empêchement dans l accès à un logement individuel. Jeunes avec une problématique majeure d ordre délinquante (relevant de l ordonnance de 1945) ou toxicomaniaque. Les missions Le dispositif propose un accompagnement individualisé ayant pour finalité de permettre à chaque jeune accueilli de devenir adulte, citoyen, acteur de sa vie, libre de ses choix et responsable de ses actes. Pour cela il vise le développement d une autonomie sur les plans : Matériel et financier (gestion du quotidien) Affectif (dans les liens familiaux, amicaux) Social (reconnaissance, appartenance, contribution, intégration des normes) La durée de chaque accueil est fonction des besoins du jeune, évalués lors des rencontres régulières entre lui, son référent ASE et les éducateurs du service APARTE. Elle fait l objet d une convention avec le service de l Aide Sociale à l Enfance en charge du jeune. Cette durée est conditionnée par l adhésion du jeune au projet formulé lors de son accueil. Ce dispositif relève d un principe d entrées et sorties permanentes, le service pouvant suivre en moyenne 12 jeunes en simultanés. Articles 375 à du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille 1

3 SECTEUR HÉBERGEMENT FOYER OLIVIER DE LABARTHE 19, chemin de Beauregard LAVAL Fax : E.mail : Directeur : Eric CHARBONNIER LES JEUNES 28 filles et garçons de 14 à 18 ans de la Mayenne et des départements extérieurs. Certains de ces jeunes peuvent être suivis jusqu à 21 ans dans le cadre d un contrat d accompagnement pour majeurs de moins de 21 ans. Ces jeunes sont orientés au Foyer en raison de difficultés personnelles, familiales, scolaires et sociales. LES OBJECTIFS Le projet du Foyer Olivier DELABARTHE, intégré dans le Pôle d Accueil Diversifié pour Adolescents en Mayenne, offre une double logique de prise en charge : au sein de groupes, dans une logique de vie en collectivité ; accompagnement vers l autonomie en utilisant des studios intégrés au bâtiment. Le projet d intervention éducative du Foyer comporte plusieurs objectifs : Accompagnement de l évolution de l identité du jeune accueilli, dans sa personnalité et dans ses rapports aux autres ; Mettre au travail le lien à la famille ; Soutenir le maintien ou l'intégration scolaire, accompagner le parcours professionnel ; Accroître, renforcer les compétences du jeune en termes d accès à l autonomie ; Préparer, mettre en place les éléments essentiels pour permettre au jeune d envisager un avenir positif. LES MOYENS Le foyer est construit sur trois niveaux, chacun comportant une unité de vie représentant un groupe au sens éducatif. Chaque unité comprend 6 chambres avec salle de bain privative, une cuisine dédiée, un salon et une salle à manger. Quatre studios sont rattachés à chacune des unités de vie ; ils offrent des possibilités de mise en autonomie variable, selon les capacités du jeune. Chaque studio peut être, en effet, totalement autonome (salle de bain, cuisine, accès par l extérieur) ou inscrit dans la vie quotidienne du groupe (repas pris en commun, accès par l unité de vie). CONDITIONS D ADMISSION Sur décision du Juge des Enfants ou du Directeur de l'aide Sociale à l'enfance, selon une procédure unique et coordonnée au niveau du PADA. Articles 375 à du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille Ordonnance du 2 février

4 SECTEUR HÉBERGEMENT FOYER DE HERCE 25, rue du Douanier Rousseau LAVAL Fax : E.mail : Directeur : Eric CHARBONNIER LES JEUNES 33 jeunes présentant des troubles du comportement et de la conduite sans déficience intellectuelle ni handicap ; Mayenne et départements extérieurs. Ces adolescents en difficultés personnelles, familiales, scolaires et sociales, peuvent être suivis en tant que "jeunes majeurs" jusqu'à 21 ans. LES OBJECTIFS Accueillir et protéger ; Contribuer à la restauration ou au maintien des relations et des solidarités familiales ; Favoriser l'évolution personnelle et l'intégration sociale ; Permettre l'expression des capacités professionnelles et des compétences sociales LES MOYENS Un cadre sécurisant et dynamique structuré en groupes de vie différenciés : Au foyer même admission (les deux premiers mois) : groupe de 5 jeunes accueil : groupe de 10 jeunes accueil séquentiel L Escale maison individuelle en ville : groupe de 9 jeunes En ville appartements individuels Cette structuration, grâce à la référence éducative gérée par une équipe pluridisciplinaire, permet un soutien actif et l accompagnement effectif des jeunes dans leurs apprentissages de la vie sociale et de l exercice de leurs compétences. CONDITIONS D ADMISSION âge : minimum 14 ans/maximum 21 ans sexe : masculin/féminin Sur décision du Juge des Enfants ou du Directeur de l'aide Sociale à l'enfance, Après étude et validation de la demande exprimée par l envoi d un dossier, une visite d entretien est programmée avec le jeune, les parents et le service demandeur. L admission peut être possible dans les jours qui suivent. Articles 375 à du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille Ordonnance du 2 février

5 SECTEUR HÉBERGEMENT FOYER «LE POURQUOI PAS» 3, Bd Saint Nicolas - BP COULAINES Fax Directeur : Sylvie SABLE LES JEUNES Le foyer est habilité à recevoir 30 garçons et filles, de 13 à 21 ans, dans ses locaux et annexes. LES OBJECTIFS Favoriser l évolution de chaque jeune par une action éducative appropriée à différents niveaux : individuel - familial - scolaire et professionnel ainsi que dans ses relations sociales ; Permettre l épanouissement du jeune dans ses choix ; Aider à l acquisition d un maximum d autonomie. MOYENS EDUCATIFS. Gestion de la vie quotidienne ;. Mise en application des règles de vie en société ;. Formation scolaire et professionnelle à l extérieur de l établissement, avec soutien à l intérieur ;. Participation à des activités, à la vie de la cité ;. Maintien des contacts avec la famille : visite, sortie, week-end, vacances, chaque fois que possible. EN PERSONNEL. Direction et service administratif. Dans chaque unité de vie, équipe multiprofessionnelle : éducateurs spécialisés, moniteurs éducateurs, animateurs, éducateurs techniques, aides médico-psychologiques EN MATERIEL Dans le foyer :. trois appartements accueillant chacun sept jeunes, composés d une salle de séjour, d une cuisine, d une lingerie, de chambres individuelles avec cabinet de toilette ;. locaux collectifs : salles de réunions, de sports, atelier VTT,... A l extérieur :. en fonction de la situation de chaque jeune, nous utilisons des : chambres en ville, chambres en FJT, chambres d hôtel pour une durée limitée, de petits appartements et maisons pouvant accueillir 3 à 4 jeunes. Articles 375 à du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille Ordonnance du 2 février

6 SECTEUR HÉBERGEMENT CENTRE EDUCATIF RENFORCE «Roger Hyvard» La Métairie SOULGE SUR OUETTE Fax : E.mail : Directeur : Eric CHARBONNIER LES JEUNES 7 garçons de 13 à 18 ans placés au titre de l ordonnance du 02/02/45, orientés par les services éducatifs de la P.J.J des régions Pays de Loire, Bretagne, Normandie et Ouest de la région parisienne. LES OBJECTIFS Rompre avec son milieu de vie et des comportements délinquants Se confronter à soi-même et aux autres dans un cadre très structuré Elaborer et expérimenter un nouveau projet de vie; Permettre un retour dans son milieu d origine avec de véritables acquis MOYENS Dans un corps de ferme en milieu rural : Une présence éducative renforcée Un parcours progressif autour de 3 étapes : Rupture Réhabilitation Préparation à la sortie Un travail fort avec la famille Des partenariats : Avec les services de la P.J.J. pour assurer la continuité du parcours du jeune Avec les acteurs locaux pour diversifier et individualiser la prise en charge des jeunes Direction Régionale de la Protection judiciaire de la jeunesse 5

7 SECTEUR HÉBERGEMENT M.E.C.S. SAINT PAVIN 52, rue de Beaugé LE MANS Fax E.mail : Directeur : Bernard RICHARD LES JEUNES Les maisons d enfants sont habilitées à recevoir, simultanément, 40 garçons et filles, âgés de 6 à 21 ans, et sont ouvertes 365 jours par an. L accueil des fratries est favorisé. La compétence géographique des maisons d enfants s étend prioritairement au département de la Sarthe. LES OBJECTIFS Développer, pour l enfant, l écoute, la compréhension de son comportement, l accès à un degré d autonomie en relation avec son âge ; Favoriser, par une mise à distance temporaire du milieu habituel de vie, la restauration des liens familiaux, en vue de son retour en famille ; Utiliser les actes de la vie quotidienne, en référence au modèle familial ; Insérer les jeunes dans les quartiers de vie par des activités et contacts de proximité ; Solliciter la famille en l associant à l action mise en œuvre et en travaillant à sa coopération au placement. Inscrire les actions de l établissement dans le travail en réseau et le partenariat MOYENS EDUCATIFS. Relation individuelle, notion de référence ;. Activités de petits groupes ;. Inscription dans des clubs sportifs, culturels ;. En fonction du projet individuel, possibilité d aides spécifiques ou psychothérapeutiques ;. Scolarité et apprentissage dans les écoles et collèges de la ville ;. Soutien scolaire individualisé. EN PERSONNEL MATERIEL. Direction et service administratif. Dans chaque maison, équipe éducative composée de cinq éducateurs et d une maîtresse de maison ; la surveillance de nuit et assurée par des veilleurs de nuit.. 4 maisons individuelles situées dans différents quartiers de la ville du Mans et 1 unité de direction et d administration Les jeunes sont répartis en 4 groupes mixtes verticaux, de 10 enfants chacun. Articles 375 à du Code Civil Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille 6

8 SECTEUR SANTÉ CENTRE MEDICO PSYCHO PEDAGOGIQUE 17, rue Eugène Messmer LAVAL Fax : E.mail : Médecin-directeur : Dr Hugues GASCHARD LES JEUNES Garçons et filles du département présentant, en général, des difficultés d'adaptation dans leur vie personnelle, familiale, scolaire ou sociale. LES OBJECTIFS 1 - Diagnostic : Repérer avec l'enfant et sa famille, et parfois à l'aide d'autres intervenants auprès de l'enfant, les signes de souffrance manifestes ou latents ainsi que les aspects psychopathologiques. 2 - Traitements : Psychothérapies individuelles, Groupes thérapeutiques Rééducations orthophoniques du langage oral et/ou écrit, Rééducations psychomotrices, Traitements médicaux. Les traitements sont dispensés au centre. LES MOYENS Equipe pluridisciplinaire constituée de secrétaires, psychiatre, psychologues, orthophonistes, psychomotriciens, agent d entretien Prise en charge à 100 % des frais de séances par l'assurance maladie. MODALITES DE CONSULTATION Ouverture : du LUNDI au VENDREDI de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h30 toute l'année, sauf cinq semaines l été et entre Noël et le 1er Janvier. Première consultation sur rendez-vous à prendre auprès du secrétariat. AGREMENT Le Centre Médico-Psycho-Pédagogique est agréé par les organismes d'assurance maladie à recevoir des enfants et adolescents d'âge scolaire, présentant des difficultés d'adaptation mentale. Annexe XXXII du décret du 9 mars 1956, complété par le décret du 18 février

9 SECTEUR MILIEU OUVERT SEMO 72 27, rue Mangeard LE MANS Fax E.mail : Directrice par intérim : Marie Christine GILLOT MISSION Le service éducatif en milieu ouvert (SEMO) intervient pour répondre, dans le cadre de la législation, aux besoins de protection de l enfance et de l adolescence, en vue de maintenir ou restaurer les liens familiaux. Il développe les activités suivantes : - AEMO judiciaire ; - A.E.D. ; OBJECTIFS Evaluer le fonctionnement familial ; amener les parents à tenter de résoudre leurs difficultés, à réduire les tensions et conflits qu ils ont eux-mêmes au sein de la cellule familiale et/ou l environnement ; Favoriser les conditions de vie matérielle, morale, affective et sociale dont les enfants ont besoin pour se construire. Permettre aux parents et aux enfants d en prendre conscience afin qu ils puissent appréhender leur vie autrement. L acte éducatif est posé au regard de la singularité de chaque famille et de chacun des acteurs familiaux ; Utiliser, au niveau du groupe familial, tous les actes de la vie pour amener parents et enfants, par des moyens concrets, à se prendre en charge et accéder à leur autonomie ; Aider la famille à rétablir des relations à l extérieur ; Intervention spécifique en milieu ouvert. MOYENS PEDAGOGIQUES Entretiens individuels ou familiaux au service ou dans l une de ses antennes, au domicile familial, dans un lieu neutre ; Activités éducatives ; Démarches d accompagnement : initiation à une meilleure utilisation des ressources sociales et des équipements ; Coordination entre les différents intervenants sociaux ; Bilan psychologique, entretien de soutien, rééducation ; le travail d AEMO, associé au travail du service d'interventions cliniques, peut amener, dans un second temps, à des prises en charge thérapeutiques des enfants et/ou parents, à l extérieur de l association. Mesures d AEMO judiciaires prononcées par les juges des enfants (articles 375 et suivants du Code Civil - décret du sur les mesures "jeunes majeurs" - article 1181 et suivants du Nouveau Code de Procédure Civile) ; Article du Code de l Action Sociale et de la Famille ; 8

10 SECTEUR MILIEU OUVERT DISMO 49 7, rue de la Chanterie SAINT BARTHELEMY D ANJOU E.mail : Directrice : Virginie BECKER PUBLIC Mineurs et jeunes majeurs (0-21 ans) et plus particulièrement : jeune(s) parent(s) avec jeune(s) enfant(s) parents enfermés dans leur conflit conjugal adolescents en (risque de) rupture enfants victimes d abus sexuels intra familiaux MISSION Le DISMO s inscrit dans le domaine de l enfance en danger. Il agit dans le cadre d une mesure judiciaire au civil, au bénéfice d un ou plusieurs enfants d une même famille. Par une action éducative dans sa famille ou son environnement proche, il vise à répondre aux besoins de protection de l enfance et de l adolescence, en vue de maintenir ou de restaurer les liens familiaux. Il est chargé de suivre le développement de l enfant et d en faire rapport au juge périodiquement ou à échéance. Les objectifs poursuivis sont : - Apporter aide et conseil à la famille - S assurer que le mineur bénéficie des conditions de vie adaptées favorisant son bon développement. - Travailler au maintien de l enfant ou de l adolescent dans son milieu naturel - Mobiliser les capacités éducatives des parents dans l exercice de leur autorité parentale. - Favoriser les conditions d accès des familles à leur autonomie. - Aider à l insertion du jeune et de sa famille dans son environnement. - Assurer un accompagnement éducatif intensif, proche du quotidien des familles. - Etre réactif, créatif et adapter les moyens dans l intérêt des familles. MOYENS Une philosophie d intervention : la situation familiale et les besoins repérés déterminent les modalités d actions. Nous prenons appui sur les ressources des usagers. - Moyens pédagogiques : - Une intervention intensive avec des contacts rapprochés, majoritairement au domicile des familles, - Accompagnements (en co-intervention ou pluri-intervention) individuels ou familiaux, au domicile familial, dans un lieu neutre ou sur le service. - Activités éducatives diverses (individuelle ou de groupe) en direction des mineurs et des parents (Atelier des Familles). - Démarche d'accompagnement sur l'extérieur afin de soutenir l accès aux services de droits de commun. - Un travail en réseau et en partenariat renforcé. 9

11 - Moyens en personnel : 1 Directeur à 0,50 ETP 2 Chefs de service 1 Assistante de direction 1 Assistante de service éducatif Pluridisciplinarité de l équipe éducative : 10 Educateurs spécialisés 2 Assistantes de service social 2 Conseillères en économie sociale et familiale 1 Technicienne de l'intervention sociale et familiale 1 Educateur de jeunes enfants 1 Psychologue - Moyens techniques ponctuels : Un intervenant en analyse de la pratique. Un appui conseil d un ingénieur social. Habilitation pour 150 mineurs. Mesures d'aemo renforcées (d'une durée moyenne de neuf mois) prononcées par les Juges des Enfants (articles 375 et suivants du Code Civil). Compétence départementale : le Maine et Loire comme territoire de résidence habituelle des mineurs suivis. 10

12 SECTEUR MILIEU OUVERT SEMO 53 63, rue de Beauregard LAVAL Fax: E mail : Directrice : Myriam KOUTÉLÉ MISSIONS Le service intervient à la demande de L'Aide Sociale à l'enfance ou du juge des enfants En AEMO (action éducative en milieu ouvert): Problème relationnels parents-enfants, trouble du comportement ou de la conduite, conditions d'éducation perturbées par le climat familial, inadaptations diverses sont les difficultés qui peuvent conduire à une intervention du service. AED Aide contractualisée à la demande de parents par le Conseil Général et le SEMO53 pour une durée déterminée avec des objectifs construits avec la famille intervention à domicile et ds l'environnement proche de la famille Travail en lien avec le réseau partenaire actif auprès de la famille OBJECTIFS Evaluer le fonctionnement familial ; amener les parents à tenter de résoudre leurs difficultés, à réduire les tensions et conflits qu ils ont eux-mêmes au sein de la cellule familiale et/ou l environnement ; Favoriser les conditions de vie matérielle, morale, affective et sociale dont les enfants ont besoin pour se construire. Permettre aux parents et aux enfants d en prendre conscience afin qu ils puissent appréhender leur vie autrement. L acte éducatif est posé au regard de la singularité de chaque famille et de chacun des acteurs familiaux ; Utiliser, au niveau du groupe familial, tous les actes de la vie pour amener parents et enfants, par des moyens concrets, à se prendre en charge et accéder à leur autonomie ; Aider la famille à rétablir des relations à l extérieur ; Intervention spécifique en milieu ouvert. DS53 (Conseil Général) Protection Judiciaire de la Jeunesse 11

13 SECTEUR MILIEU OUVERT SAFIREM 49 Bd Bartholdi LE MANS Fax E.mail : Directeur : Claude BESNARD MESURE JUDICIAIRE D'AIDE A LA GESTION DU BUDGET FAMILIAL MISSION "Lorsque les prestations familiales ne sont pas employées pour les besoins liés au logement, à l'entretien, à la santé et à l'éducation des enfants et que l'accompagnement en économie sociale et familiale, prévu à l'article L du Code de l'action Sociale et des Familles, n'apparaît pas suffisant, le juge des enfants peut ordonner qu'elles soient, en tout ou partie, versées à une personne physique ou morale qualifiée, dite "délégué aux prestations familiales" article du Code de l'action Sociale et des Familles OBJECTIFS Protection judiciaire de l enfance pour garantir les besoins élémentaires des enfants et maintenir l intégrité de la cellule familiale. Gestion des prestations familiales au bénéfice exclusif de l enfant. Elle relègue le paiement des dettes à une place secondaire. Education familiale en vue de restaurer les systèmes de relations, de s inscrire dans une logique dynamique et de viser la modification du comportement des parents. DUREE DE L INTERVENTION La mesure est décidée par le juge des enfants, pour une durée maximale de deux ans mais peut être reconduite si nécessaire. Préfecture de la Sarthe : Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (capacité autorisée de 150 familles suivies en constant) MOYENS PEDAGOGIQUES. Suivi éducatif à partir de visites à domicile, parfois au service, où sont rencontrés les deux membres du couple et les enfants ;. Organisation comptable et informatique qui permet le suivi des opérations ;. Réunion hebdomadaire d équipe permettant un approfondissement des projets de travail ;. Supervision de l'équipe éducative ;. Travail collectif auprès des familles suivies (rencontres à thèmes). EN PERSONNEL. Directeur ;. Chef de service ;. Délégués à la tutelle ;. Secrétaire ;. Secrétaire comptable. Répartition géographique des situations entre délégués à la tutelle, sur l ensemble du département de la Sarthe 12

14 MESURE D'INVESTIGATION JUDICIAIRE MISSION "Si la santé, la sécurité ou la moralité d'un mineur non émancipé sont en danger ou si les conditions de son éducation sont gravement compromises, des mesures d'assistance éducative peuvent être ordonnées par justice à la requête des père et mère conjointement, ou de l'un d'eux" article 375 du Code Civil "Les mesures d'investigation ont pour fonction d'apporter des renseignements sur la personnalité et la situation d'un mineur ou d'un jeune majeur afin de permettre au magistrat mandant de prendre sa décision en toute connaissance de cause" circulaire justice de 1991 OBJECTIFS Vérification de la notion de danger et évaluation de la capacité des parents à porter attention aux difficultés de leurs enfants ; Etude de la personnalité du mineur, en lien avec son environnement familial élargi ; Elaboration des propositions d action adressées au magistrat mandant ; Contribution au règlement ou à l'atténuation des contentieux familiaux dans l'intérêt des enfants. Assistance éducative (articles 375 et suivants du Code Civil ; Enfance délinquante (ordonnance du 2 février 1945). Les mesures d'investigations judiciaires sont réalisées au bénéfice de mineurs, de jeunes majeurs et de leurs familles. MOYENS PEDAGOGIQUES. Entretiens au domicile familial et au service ;. Bilans psychologiques (IOE) ;. Supervision ;. Réunions d évaluation. EN PERSONNEL. Directeur ;. Chef de service ;. Travailleurs sociaux ;. Psychologue ;. Secrétaires. MISSION MESURE CONFIEE PAR LE JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES "Avant toute décision fixant les modalités de l'exercice de l'autorité parentale et du droit de visite ou confiant les enfants à des tiers, le juge peut donner mission à toute personne qualifiée d'effectuer une enquête sociale. Celle-ci a pur but de recueillir les renseignements sur la situation de la famille et les conditions dans lesquelles vivent et sont élevés les enfants" article du Code Civil "L'autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l'intérêt de l'enfant. Elle appartient aux père et mère jusqu'à la majorité ou l'émancipation de l'enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne. Les parents associent l'enfant aux décisions qui le concernent, selon son âge et son degré de maturité" article du Code Civil 13

15 OBJECTIFS Enquête sociale : recueil d'informations et analyse se complètent pour une approche consistant à mobiliser les ressources parentales dans le respect de la capacité de chacun ; Mesure d'accompagnement : - aller vers un apaisement des rencontres parents-enfants dans l'intérêt des enfants ; - installer une régularité, un égal investissement des droits de visite et d'hébergement dans l'intérêt des enfants. DUREE DE L INTERVENTION L'enquête sociale dure en moyenne trois mois et une enquête rapide 1 mois. La mesure d'accompagnement a une durée moyenne de 6 mois, pour consolider des contacts réguliers entre enfants et parents. La Cour d'appel d'angers, le président de la Chambre de la Famille et l'équipe des juges aux affaires familiales inscrivent le service sur la liste des personnes qualifiées compétentes pour intervenir à leur demande. MOYENS PEDAGOGIQUES. Suivi éducatif à partir de visites à domicile et de rencontres au service ;. Réunion hebdomadaire d équipe (démarrage, synthèse et point de situation) ;. Supervision de l'équipe éducative. EN PERSONNEL. Directeur ;. Chef de service ;. Travailleurs sociaux ;. Psychologue ;. Secrétaires. Répartition géographique des situations entre travailleurs sociaux, sur l ensemble du département de la Sarthe CONTROLE JUDICIAIRE SOCIO-EDUCATIF Alternatif à la détention provisoire, il intervient durant l'instruction et a pour mission de préserver ou de rétablir l'insertion socioprofessionnelle. MEDIATION FAMILIALE A CARACTERE CIVIL La médiation familiale intervient dans les situations de rupture pour reprendre le dialogue et décider ensemble de changements et de l'organisation de la vie de chacun. Elle s'adresse aux parents et grands-parents pour créer, ensemble, les conditions d'une meilleure communication. La médiation familiale peut être exercée de façon spontanée, avant, pendant ou après une procédure, ou sur proposition du juge aux affaires familiales. 14

16 CAFE DE LA FAMILLE Le Café de la Famille est un espace ressource et relais dédié entièrement à la fonction parentale. Lieu d'accueil convivial, c'est un espace d'information, d'écoute, d'orientation, d'échange, de partage d'expériences et de réflexions entre parents et pour des parents. Il a pour missions de : - s'adresser à tout parent ; - recevoir et encourager le questionnement des parents dans toute sa diversité ; - favoriser le partage d'expériences entre parents ; - apporter l'information et le conseil de professionnels compétents. PASSERELLE 53 LES OBJECTIFS Passerelle est un lieu d accueil où se déroulent, avec l aide de professionnels, les échanges et les rencontres que nécessite l exercice du droit de visite dans les situations de rupture conflictuelle entre les parents. Les professionnels ont pour objectif de sécuriser le parent qui amène l enfant, mais aussi de le responsabiliser, en lui rappelant ses obligations et en le confortant dans son rôle; l objectif primordial étant de renouer des liens filiaux. A l issue de la mesure, une note d accompagnement retraçant le déroulement des visites est travaillée avec les familles puis transmise au Juge. Passerelle vise à réaliser un protocole d accord amiable entre les parties, concernant les droits de visite à exercer en dehors de la structure. L ACCES au SERVICE Les familles peuvent être orientées vers le service Passerelle : Soit par le Juge des Affaires Familiales, lorsqu il est saisi par l une ou l autre des parties, pour gérer un conflit. Soit par le Juge des Enfants, dans des situations de danger avéré pour l enfant. Soit par les services sociaux de secteur ou à l initiative des parents. Passerelle est soutenu par le Tribunal de LAVAL, le Conseil Général, la C.A.F, la M.S.A., la Ville de LAVAL, la D.D.A.S.S. Une convention est signée avec la Cour d Appel d Angers MOTS A MAUX Mots à Maux : des travailleurs sociaux accompagnent en groupes de parole des enfants ou des adolescents qui évoluent en collectivité (groupe de travailleurs sociaux qui existe depuis 1993) POINT SOLEIL La structure propose une passerelle, quand les rapports dans le couple sont difficiles. Il s agit de permettre le renouveau d un dialogue entre les parents, afin qu'ils puissent, au bout d'un certain temps, se passer de l aide d un tiers. 15

17 SECTEUR MILIEU OUVERT S.E.A.D. «L Escabelle» 45, rue Pasteur - BP CHATEAU DU LOIR E.mail : Directeur : Fabrice DUBOIS JEUNES Le S.E.A.D. "L'Escabelle" est habilité à recevoir, simultanément, 23 garçons et filles, âgés de 13 à 18 ans et jeunes majeurs, et est ouvert en permanence. La compétence géographique s étend prioritairement au département de la Sarthe et aux départements limitrophes. MISSION Dans le cadre de la législation sur la protection de l enfance, accueillir des adolescents ayant des difficultés d ordre social et psychologique. OBJECTIFS Etre une alternative à une prise en charge institutionnelle trop lourde et à tout type d'enfermement (carcéral ou psychiatrique) ; Engager une insertion socioprofessionnelle dans le milieu naturel ; Mettre en œuvre une approche clinique individualisée. MOYENS EDUCATIFS Prise en charge au sein de familles d'accueil et/ou dans le cadre d'accueils personnalisés et diversifiés ; Relation individuelle ; Maintien des relations avec la famille d'origine ; Accompagnement professionnel des assistants familiaux. EN PERSONNEL Direction et service administratif Educateurs spécialisés Psychologue Assistants familiaux Articles 375 et suivants du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Ordonnance du 2 février

18 SECTEUR PRÉVENTION-INSERTION SERVICE FORMATION 125 rue Bernard Le Pecq LAVAL Fax : E.mail : Site web : Directrice: Martine LEFEVRE LES OBJECTIFS Favoriser l intégration sociale et/ou professionnelle auprès d un public fin d étude obligatoire peu ou pas qualifié. LES ACTIVITES Dispositif Compétences Clés Dispositif renforcement lutte contre l illettrisme Dispositif formation linguistique (alphabétisation, français langue étrangère) Actions de formation d orientations professionnelles Dispositif d accompagnement social renforcé (RSA) Dispositif d accompagnement socio professionnel (RSA) Prestations Pôle Emploi Entreprise d Entraînement Pédagogique Formation Continue en entreprise Actions ponctuelles inscrites dans la politique de la ville et du département LE PUBLIC Jeunes en fin d obligation scolaire +16 ans, Adultes + 25 ans, Demandeurs d emploi, Salariés. LES MOYENS En personnel : Direction et service administratif et financier Une équipe pédagogique pluridisciplinaire : formateurs, éducateurs, éducateur sportif, conseillères en économie sociale et familiale, un éducateur scolaire et une psychologue. En matériel : Le siège avec salles de formations à Laval Intervention sur les différentes maisons de quartier de Laval Mise à disposition de locaux sur les villes de : Laval, Évron, Craon, Château-Gontier Intervention sur les Antennes Solidarité de Laval, Évron, Craon Un réseau d entreprise constitué de plus de 250 PME-PMI 17

19 LES FINANCEURS PRINCIPAUX Fonds Social Européen (FSE) La Direction Régionale des Entreprise de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi (DIRECCTE) Office Français d Immigration et d Intégration (OFII) Pôle Emploi Association de Gestion du Fonds pour l Insertion professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH) L agence régionale santé (ARS) Le Conseil Régional Le Conseil Général Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) Le Plan Local pou l Insertion et l Emploi (PLIE) Ville de Laval et Communautés de Communes de la Mayenne 18

20 SECTEUR PRÉVENTION-INSERTION SERVICE DE PREVENTION SPECIALISEE Rue Victor LAVAL Fax : E.mail : Directeur : Laurent OLLIVIER LES PUBLICS Enfants, adolescents âgés de 8 à 21ans, ayant des difficultés personnelles, familiales, scolaires ou sociales. MISSION Apporter son concours à la prévention et au traitement des phénomènes d inadaptation sociale de la jeunesse de la Mayenne et plus particulièrement de Laval. LES OBJECTIFS Intervention éducative et sociale, à la fois individuelle et collective, visant à prévenir les risques de désinsertion, d'inadaptation sociale d'enfants et de jeunes. La prévention Spécialisée est régie par 4 principes essentiels (arrêté du 4 juillet 1972) : non mandatement par une autorité administrative ou judiciaire, pratique non institutionnalisée, libre adhésion des publics accueillis, respect de l'anonymat. PRINCIPES D INTERVENTION L intervention a pour objet la prise en charge du milieu par lui-même dans une perspective d action sociale globale dans le respect de l anonymat des jeunes adhérant librement à l action entreprise LES MOYENS Une action sur trois territoires de Laval (St Nicolas, Fourches, Centre Ville), les groupes d'immeubles, les lieux de rencontre des jeunes. Un projet d'équipe et l'intervention d'un personnel éducatif pluridisciplinaire : éducateur spécialisé, animateur socio-culturel, psychologue, éducateur sportif, moniteur éducateur. Une action éducative à partir de présence sociale (travail dit "de rue"), d'accompagnements individualisés, d'animations éducatives et sociales, d'actions partenariales. METHODES D INTERVENTION 19 LA PRESENCE SOCIALE Modes d action :. travail de rue

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Etablissement S.A.S. / ARPADE. Services d Accueil et de Soins. - Livret d accueil -

Etablissement S.A.S. / ARPADE. Services d Accueil et de Soins. - Livret d accueil - Etablissement S.A.S. / ARPADE Services d Accueil et de Soins - Livret d accueil - Association Régionale de Prévention et d Aide face aux Dépendances et aux Exclusions Valeurs fondamentales de l Association

Plus en détail

Une passerelle pour votre avenir

Une passerelle pour votre avenir Une passerelle pour votre avenir Livret d accueil Jeunes de 14 à 20 ans Plusieurs structures pour des parcours individualisés Des équipes pluridisciplinaires pour un service de qualité Enfance et Adolescence

Plus en détail

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour»

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Service d accueil de jour -SAJE- est implanté sur le 19 e arrondissement de Paris et accueille

Plus en détail

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL Directeur: Chef de Service Éducatif Assistante de Direction Accueil - Secrétariat

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Dép. 75 «Enfant présent»

Dép. 75 «Enfant présent» Dép. 75 «Enfant présent» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Créée en 1987, l association Enfant Présent, dispositif multi-accueil à caractère préventif, dispose de plusieurs

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

SOMMAIRE LA SÉPARATION : DES ÉLÉMENTS JURIDIQUES... 3

SOMMAIRE LA SÉPARATION : DES ÉLÉMENTS JURIDIQUES... 3 La séparation 1 SOMMAIRE LA SÉPARATION : DES ÉLÉMENTS JURIDIQUES... 3 VOUS ÉTIEZ MARIÉS...3 Vous vous séparez légalement... 3 Vous vivez chacun de votre côté (séparation de fait).... 3 VOUS ÉTIEZ PACSÉS

Plus en détail

Dép. 54 Accueil de jour Educatif et Scolaire (A.J.E.S.)

Dép. 54 Accueil de jour Educatif et Scolaire (A.J.E.S.) Dép. 54 Accueil de jour Educatif et Scolaire (A.J.E.S.) PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation L accueil de Jour Educatif et Scolaire -A.J.E.S.- est implanté dans la commune

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Fondation d Auteuil Etablissements Saint-Roch

Fondation d Auteuil Etablissements Saint-Roch St-Rochok.qxp 07/11/2007 10:39 Page 1 Midi-Pyrénées Fondation d Auteuil Etablissements Saint-Roch Durfort-Lacapelette (82) St-Rochok.qxp 07/11/2007 10:39 Page 2 La Fondation d Auteuil Œuvre d Eglise, fondation

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Des questions..des réponses

Des questions..des réponses 1 Des questions..des réponses C est quoi le Foyer 150?... 3 Qui travaille au Foyer 150?... 4 Pourquoi est-on placé au Foyer 150?... 4 Comment arrive-t-on au Foyer 150?...... 5 Première étape : contact

Plus en détail

PRESENTATION DE LA MDPH

PRESENTATION DE LA MDPH PRESENTATION DE LA MDPH 1) LA LOI HANDICAP DU 11/02/2005 La loi handicap de 2005 (la précédente remonte à 1975) a révolutionné tant les institutions dans leur fonctionnement, que l accueil des élèves dans

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

APPEL A PROJET HEBERGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT AGNEMENT EDUCATIF MINEURS ISOLES ETRANGERS ET JEUNES MAJEURS ISOLES ETRANGERS

APPEL A PROJET HEBERGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT AGNEMENT EDUCATIF MINEURS ISOLES ETRANGERS ET JEUNES MAJEURS ISOLES ETRANGERS APPEL A PROJET HEBERGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT AGNEMENT EDUCATIF MINEURS ISOLES ETRANGERS ET JEUNES MAJEURS ISOLES ETRANGERS Appel à projet hébergement et accompagnement éducatif MIE JMIE octobre 2014 1

Plus en détail

2015-2016-2017. Entre,

2015-2016-2017. Entre, Convention n Relative aux contributions respectives de l association «Jeunesse et Cultures», des Communes de Charmes, Thaon-les-Vosges et du Conseil général des Vosges à des actions dites de prévention

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap LIVRET D ACCUEIL POLE MEDICO-SOCIAL Services Accueil de Vie Services Habitat et Social Animation Socio-Culturelle POLE TRAVAIL PROTEGE Edition du 30 juin 2014 Solidarité Doubs Handicap SOLIDARITE DOUBS

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

Etablissement d'accueil mèreenfant

Etablissement d'accueil mèreenfant Etablissement d'accueil mèreenfant Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 Table des matières I Definition...4 II Rappels historiques...4 III Le cadre réglementaire...

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Stratégie d intervention auprès des élèves présentant des comportements et attitudes scolaires inappropriés

Stratégie d intervention auprès des élèves présentant des comportements et attitudes scolaires inappropriés Stratégie d intervention auprès des élèves présentant des comportements et attitudes scolaires inappropriés IEN/CTR ASH 2011-2012 Comportements inappropriés / Troubles de la conduite et du comportement

Plus en détail

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE ANIMATEUR JEUNESSE Missions du poste : Accueillir et accompagner les jeunes de 11 à 17 ans dans leurs projets. Proposer et conduire des activités dans le cadre du projet pédagogique de la collectivité.

Plus en détail

INTERVENIR À DOMICILE POUR LA PROTECTION DE L ENFANT

INTERVENIR À DOMICILE POUR LA PROTECTION DE L ENFANT Guide Pratique Protection de l enfance INTERVENIR À DOMICILE POUR LA PROTECTION DE L ENFANT grandir parents respecter prévenir devoirs écouter mieux-être protéger INTERVENIR À DOMICILE POUR LA PROTECTION

Plus en détail

IME et SESSAD ROBERT DESNOS. Livret d accueil des stagiaires

IME et SESSAD ROBERT DESNOS. Livret d accueil des stagiaires IME et SESSAD ROBERT DESNOS Site qualifiant Livret d accueil des stagiaires 1, rue Buffon 94310 ORLY E-mail : ime.desnos@apajh94.fr - Sites internet : www.imeorly.fr - www.apajh94.fr 01. 48. 52. 90. 19.

Plus en détail

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires ANNUAIRE SANTE Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Poitou-Charentes (4 antennes

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres»

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» Plan d accès RER B station du vert galant Autoroute A1 et A3 sortie Tremblay en France, Villepinte Livret d accueil Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» 12 avenue Pasteur 93290 Tremblay en France

Plus en détail

Sommaire : Le mot du directeur... p. 2 Présentation de la M.A.S... p. 3-4 - lieu de vie au cœur de la cité

Sommaire : Le mot du directeur... p. 2 Présentation de la M.A.S... p. 3-4 - lieu de vie au cœur de la cité Sommaire : Le mot du directeur... p. 2 Présentation de la M.A.S.... p. 3-4 - lieu de vie au cœur de la cité - organisation architecturale L admission... p. 5 Fonctionnement... p. 6 Le projet personnalisé...

Plus en détail

PROJET VIVRE, HABITER ET TRAVAILLER DANS LYON ET LE GRAND LYON

PROJET VIVRE, HABITER ET TRAVAILLER DANS LYON ET LE GRAND LYON PROJET VIVRE, HABITER ET TRAVAILLER DANS LYON ET LE GRAND LYON Pourquoi une structure innovante pour jeunes adultes autistes dits «évolués»? L association Sésame-Autisme Rhône-Alpes souhaite offrir aux

Plus en détail

Vie affective et parentale des personnes déficientes intellectuelles

Vie affective et parentale des personnes déficientes intellectuelles Répertoire des lieux ressources Vie affective et parentale des personnes déficientes intellectuelles Délégation de la Solidarité du Bassin de Saint-Nazaire Édition 2013 1 UN REPERTOIRE 1, POUR QUOI? Le

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Rapport d activités Année 2012. Association Résidence Saint Nicolas

Rapport d activités Année 2012. Association Résidence Saint Nicolas Rapport d activités Année 2012 Association Résidence Saint Nicolas Introduction : Présentation de l Association et de ses établissements L Association «Résidence ST Nicolas» a démontré sa capacité à s

Plus en détail

LE PROJET POUR L ENFANT

LE PROJET POUR L ENFANT Groupe d appui pour accompagner la réforme de la protection de l enfance LE PROJET POUR L ENFANT Fiche technique Mars 2010 Pour accompagner la mise en œuvre de la loi réformant la protection de l enfance

Plus en détail

Circulaire n 5051 du 04/11/2014

Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Collaboration entre les Centres psycho-médico-sociaux, le Service de médiation scolaire et le Service des équipes mobiles missions et rôles Réseaux et niveaux concernés

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

VILLE D'ORANGE Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES et EXTRASCOLAIRES

VILLE D'ORANGE Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES et EXTRASCOLAIRES VILLE D'ORANGE Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES et EXTRASCOLAIRES L'accueil des enfants en Loisirs périscolaires et extrascolaires

Plus en détail

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation»

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Mardi 20 mars 2012 à 11h00 Salle des Mariages- Hôtel de Ville Sommaire I. Le Guide «Le crédit à la consommation» et les différents

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT «Amener chacun à une autonomie responsable» INTRODUCTION Dans l esprit du Projet Educatif défini par le Pouvoir Organisateur du Collège Notre-Dame et dans la volonté de respecter

Plus en détail

AUTORISATION PARENTALE RAPPELS JURIDIQUES

AUTORISATION PARENTALE RAPPELS JURIDIQUES FFVoile Ligue Ile de France Formation Arbitres Régionaux Formalités avant course Autorisation Parentale AUTORISATION PARENTALE RAPPELS JURIDIQUES Le mineur est la personne de moins de dix-huit ans révolus

Plus en détail

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE SYNTHESE Le 15 septembre 2003, Madame Anne D HAUTEVILLE, professeur

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES Arrêté du 18 mai 2009 relatif au diplôme d Etat d éducateur technique spécialisé

Plus en détail

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social Place du Marché Couvert - BP 414-24104 BERGERAC CEDEX Tél : 05 53 22 23 00 Fax : 05 53 23 93 05 Email : cef@johnbost.fr Site : www.johnbost.org/cef

Plus en détail

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap Fiche technique n 96 créée en avril 2013 Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap La conduite d un véhicule n est pas incompatible avec le handicap. Cependant, des aménagements sont parfois

Plus en détail

Projet éducatif vacances enfants et adolescents

Projet éducatif vacances enfants et adolescents Projet éducatif vacances enfants et adolescents SOMMAIRE 1- Présentation du mouvement 2- Valeurs et finalités 3- Nos objectifs 4- Nos orientations éducatives 5- L équipe d encadrement 6- Les activités

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire E.H.P.A.D E.H.P.A.D (Etablissement d hébergement pour personnes agées dépendantes) Un

Plus en détail

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents Juin 2013 1/5 2/5 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation

Plus en détail

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr ) Découvrez les métiers de la Justice Informez-vous sur www.justice.gouv.fr PENITENTIAIRE Sommaire SOMMAIRE Magistrat............................................................. p. 4, 5 Greffier en chef......................................................

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de déroulement de la formation. UN CONTRAT DE TRAVAIL UN

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 espacejeunes.vaulx-milieu@orange.fr Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM)

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) Edition 2008 2013 CDAJE 38 Commission départementale de l accueil des jeunes enfants CDAJE 38 1 Par dérogation à l article

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION

NOTICE D'INFORMATION 04 Union Départementale des Associations Familiales des Alpes de Haute-Provence NOTICE D'INFORMATION 39 Boulevard Victor Hugo Le Florilège 04000 DIGNE LES BAINS 1/14 Présentation du dispositif de protection

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI)

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) Note méthodologique relative à l outil de suivi en continu du projet de formation et du projet professionnel La direction

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT PLAN DEPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DEPARTEMENT DE LA LOIRE CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT Les mesures d'accompagnement Social Lié au Logement (A.S.L.L.)

Plus en détail

DESTINATION LONDRES 2012

DESTINATION LONDRES 2012 DESTINATION LONDRES 2012 Présentation L IME André Coudrier Les jeunes et le sport Projet «London 2012» L IME André Coudrier La structure La mission et le projet L IME et l APAJH Le personnel encadrant

Plus en détail

Secteur social et médico-social : zoom sur quatre métiers qui recrutent

Secteur social et médico-social : zoom sur quatre métiers qui recrutent Métiers... Secteur social et médico-social : zoom sur quatre métiers qui recrutent Le secteur social et médico-social est constitué d une large gamme d organismes et de services qui offrent des services

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 RESUMÉ ANONYMISÉ DE LA DÉCISION Décision relative à une Recommandation Domaines de compétence de l Institution : Défense des droits de l'enfant, Droits

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

- Evaluation de la situation sur dossier ou à domicile (vous pouvez être amené à rencontrer différents professionnels)

- Evaluation de la situation sur dossier ou à domicile (vous pouvez être amené à rencontrer différents professionnels) Maison Départementale des Personnes Handicapées du Haut-Rhin CG 68 - Direction de la Communication - Dessins réalisés par des usagers des établissements pour personnes handicapées du Haut-Rhin Qu est-ce

Plus en détail

Le logement social à Suresnes

Le logement social à Suresnes Logement La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale)

Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale) Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale) Son histoire 1972 Situé à Villefranche-sur-Saône, le FTVS était un service de transition professionnelle vers le milieu ordinaire. 1993

Plus en détail

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Page 1 Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Sommaire 1. Cadre institutionnel

Plus en détail

Information et orientation

Information et orientation Information et orientation Des services sociaux peuvent vous informer et vous accompagner Proxim Social Service d accueil, d information et d orientation physique et téléphonique. 0805.01.2530 appel gratuit

Plus en détail

Projet de loi n o 21 (2009, chapitre 28)

Projet de loi n o 21 (2009, chapitre 28) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 21 (2009, chapitre 28) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et

Plus en détail

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr www.ville-stains.fr SOMMAIRE page 4 INFORMATION ET ORIENTATION page 6 ACCES AU DROIT page 8 AIDE AUX VICTIMES page 10 MEDIATION page 12 ECRIVAIN PUBLIC page 14 LEXIQUE + NOS PARTENAIRES EDITO Pour la Municipalité,

Plus en détail

Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI

Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI La formation continue du Centre d Ouverture Psychologique Et Sociale (Copes) s adresse à tous les acteurs du champ médical, psychologique,

Plus en détail

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Brochure d information destinée aux parents Bienvenue à Clairival Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Présentation Le service de psychiatrie de l enfant et de l adolescent des Hôpitaux

Plus en détail

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen 2014-2020 FICHE ACTION

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Par des stratégies diversifiées, le contrat local d'accompagnement à la scolarité (CLAS), les modules d'accueil en lycée (MODAL), les modules

Plus en détail

Garde des enfants et droit de visite

Garde des enfants et droit de visite Garde des enfants et droit de visite Lorsque vous ne vivez plus ensemble en famille Conna tre vos droits et vos responsabilités concernant votre enfant Begin a better ending Commencer une meilleure fin

Plus en détail

ANIMATEUR PERISCOLAIRE

ANIMATEUR PERISCOLAIRE ANIMATEUR PERISCOLAIRE Missions du poste : Participer à l animation des temps de garderie des élèves de maternelle. Participer aux missions de distribution, de service, d accompagnement des enfants pendant

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

PROJET DE SERVICE LE SERVICE D ACCUEIL D URGENCE ET D ORIENTATION REPONDRE A L URGENCE DES ADOLESCENTS EN CRISE

PROJET DE SERVICE LE SERVICE D ACCUEIL D URGENCE ET D ORIENTATION REPONDRE A L URGENCE DES ADOLESCENTS EN CRISE PROJET DE SERVICE LE SERVICE D ACCUEIL D URGENCE ET D ORIENTATION REPONDRE A L URGENCE DES ADOLESCENTS EN CRISE SOMMAIRE L URGENCE DES ADOLESCENTS AUJOURD HUI 3 LE SAUO AUJOURD HUI 4-1/ CARACTERISTIQUES

Plus en détail

CONTRAT EDUCATIF LOCAL

CONTRAT EDUCATIF LOCAL CONTRAT EDUCATIF LOCAL Année 2002-2003 CANDIDATURE ET PROJET D ACTIONS SUR LES TEMPS PERI ET EXTRA-SCOLAIRES sur la commune ou le groupement de communes de... Ce dossier comprend : Page 2 : Page 3 : Page

Plus en détail

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement N 15036*01 (article L. 441-2-3, II, du code de la construction et de l habitation)

Plus en détail

rapport d activité 2010

rapport d activité 2010 rapport d activité 2010 Formation Orientation Santé Emploi Logement Mobilité 42/43 La Santé Dans le contexte d accompagnement global en Mission Locale, une prise en compte de tous les aspects de la vie

Plus en détail

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes Maître/Maîtresse de Maison Modalités d inscription en situation d emploi ou demandeur d emploi Protocole d allègements ou de dispense Modalités de validation Recherche de stage pour les demandeurs d emploi

Plus en détail