SECTEUR HÉBERGEMENT APARTE LE PUBLIC ACCUEILLI. Les missions HABILITATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SECTEUR HÉBERGEMENT APARTE LE PUBLIC ACCUEILLI. Les missions HABILITATION"

Transcription

1

2 SECTEUR HÉBERGEMENT APARTE avenue Chanzy LAVAL Fax : E.mail : Directeur : Eric CHARBONNIER LE PUBLIC ACCUEILLI Le service s adresse à des adolescents, garçons et filles, de 16 à 21 ans, confiés par l Aide Sociale à l Enfance de leur département d origine en mesure administrative ou judiciaire. Ces jeunes sont, pour la plupart, en proie à une «flambée adolescente» qui se matérialise par des ruptures multiples : familiale, scolaire, professionnelle et institutionnelle. Les souffrances et les troubles repérés, en lien avec leur histoire et contexte de vie, génèrent des crises et des conflits tels que l ensemble des acteurs a le sentiment qu une évolution favorable n est envisageable qu avec un passage de relais. Ils doivent toutefois faire preuve d une motivation suffisante afin d accéder à un hébergement semi autonome ou individuel visant l apprentissage et l acquisition progressive de l autonomie. Les contre-indications Pathologies psychiatriques avérées. Des jeunes présentant des troubles psychiques repérés et pris en charge peuvent, cependant, être accueillis dès lors qu il n y a pas d empêchement dans l accès à un logement individuel. Jeunes avec une problématique majeure d ordre délinquante (relevant de l ordonnance de 1945) ou toxicomaniaque. Les missions Le dispositif propose un accompagnement individualisé ayant pour finalité de permettre à chaque jeune accueilli de devenir adulte, citoyen, acteur de sa vie, libre de ses choix et responsable de ses actes. Pour cela il vise le développement d une autonomie sur les plans : Matériel et financier (gestion du quotidien) Affectif (dans les liens familiaux, amicaux) Social (reconnaissance, appartenance, contribution, intégration des normes) La durée de chaque accueil est fonction des besoins du jeune, évalués lors des rencontres régulières entre lui, son référent ASE et les éducateurs du service APARTE. Elle fait l objet d une convention avec le service de l Aide Sociale à l Enfance en charge du jeune. Cette durée est conditionnée par l adhésion du jeune au projet formulé lors de son accueil. Ce dispositif relève d un principe d entrées et sorties permanentes, le service pouvant suivre en moyenne 12 jeunes en simultanés. Articles 375 à du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille 1

3 SECTEUR HÉBERGEMENT FOYER OLIVIER DE LABARTHE 19, chemin de Beauregard LAVAL Fax : E.mail : Directeur : Eric CHARBONNIER LES JEUNES 28 filles et garçons de 14 à 18 ans de la Mayenne et des départements extérieurs. Certains de ces jeunes peuvent être suivis jusqu à 21 ans dans le cadre d un contrat d accompagnement pour majeurs de moins de 21 ans. Ces jeunes sont orientés au Foyer en raison de difficultés personnelles, familiales, scolaires et sociales. LES OBJECTIFS Le projet du Foyer Olivier DELABARTHE, intégré dans le Pôle d Accueil Diversifié pour Adolescents en Mayenne, offre une double logique de prise en charge : au sein de groupes, dans une logique de vie en collectivité ; accompagnement vers l autonomie en utilisant des studios intégrés au bâtiment. Le projet d intervention éducative du Foyer comporte plusieurs objectifs : Accompagnement de l évolution de l identité du jeune accueilli, dans sa personnalité et dans ses rapports aux autres ; Mettre au travail le lien à la famille ; Soutenir le maintien ou l'intégration scolaire, accompagner le parcours professionnel ; Accroître, renforcer les compétences du jeune en termes d accès à l autonomie ; Préparer, mettre en place les éléments essentiels pour permettre au jeune d envisager un avenir positif. LES MOYENS Le foyer est construit sur trois niveaux, chacun comportant une unité de vie représentant un groupe au sens éducatif. Chaque unité comprend 6 chambres avec salle de bain privative, une cuisine dédiée, un salon et une salle à manger. Quatre studios sont rattachés à chacune des unités de vie ; ils offrent des possibilités de mise en autonomie variable, selon les capacités du jeune. Chaque studio peut être, en effet, totalement autonome (salle de bain, cuisine, accès par l extérieur) ou inscrit dans la vie quotidienne du groupe (repas pris en commun, accès par l unité de vie). CONDITIONS D ADMISSION Sur décision du Juge des Enfants ou du Directeur de l'aide Sociale à l'enfance, selon une procédure unique et coordonnée au niveau du PADA. Articles 375 à du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille Ordonnance du 2 février

4 SECTEUR HÉBERGEMENT FOYER DE HERCE 25, rue du Douanier Rousseau LAVAL Fax : E.mail : Directeur : Eric CHARBONNIER LES JEUNES 33 jeunes présentant des troubles du comportement et de la conduite sans déficience intellectuelle ni handicap ; Mayenne et départements extérieurs. Ces adolescents en difficultés personnelles, familiales, scolaires et sociales, peuvent être suivis en tant que "jeunes majeurs" jusqu'à 21 ans. LES OBJECTIFS Accueillir et protéger ; Contribuer à la restauration ou au maintien des relations et des solidarités familiales ; Favoriser l'évolution personnelle et l'intégration sociale ; Permettre l'expression des capacités professionnelles et des compétences sociales LES MOYENS Un cadre sécurisant et dynamique structuré en groupes de vie différenciés : Au foyer même admission (les deux premiers mois) : groupe de 5 jeunes accueil : groupe de 10 jeunes accueil séquentiel L Escale maison individuelle en ville : groupe de 9 jeunes En ville appartements individuels Cette structuration, grâce à la référence éducative gérée par une équipe pluridisciplinaire, permet un soutien actif et l accompagnement effectif des jeunes dans leurs apprentissages de la vie sociale et de l exercice de leurs compétences. CONDITIONS D ADMISSION âge : minimum 14 ans/maximum 21 ans sexe : masculin/féminin Sur décision du Juge des Enfants ou du Directeur de l'aide Sociale à l'enfance, Après étude et validation de la demande exprimée par l envoi d un dossier, une visite d entretien est programmée avec le jeune, les parents et le service demandeur. L admission peut être possible dans les jours qui suivent. Articles 375 à du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille Ordonnance du 2 février

5 SECTEUR HÉBERGEMENT FOYER «LE POURQUOI PAS» 3, Bd Saint Nicolas - BP COULAINES Fax Directeur : Sylvie SABLE LES JEUNES Le foyer est habilité à recevoir 30 garçons et filles, de 13 à 21 ans, dans ses locaux et annexes. LES OBJECTIFS Favoriser l évolution de chaque jeune par une action éducative appropriée à différents niveaux : individuel - familial - scolaire et professionnel ainsi que dans ses relations sociales ; Permettre l épanouissement du jeune dans ses choix ; Aider à l acquisition d un maximum d autonomie. MOYENS EDUCATIFS. Gestion de la vie quotidienne ;. Mise en application des règles de vie en société ;. Formation scolaire et professionnelle à l extérieur de l établissement, avec soutien à l intérieur ;. Participation à des activités, à la vie de la cité ;. Maintien des contacts avec la famille : visite, sortie, week-end, vacances, chaque fois que possible. EN PERSONNEL. Direction et service administratif. Dans chaque unité de vie, équipe multiprofessionnelle : éducateurs spécialisés, moniteurs éducateurs, animateurs, éducateurs techniques, aides médico-psychologiques EN MATERIEL Dans le foyer :. trois appartements accueillant chacun sept jeunes, composés d une salle de séjour, d une cuisine, d une lingerie, de chambres individuelles avec cabinet de toilette ;. locaux collectifs : salles de réunions, de sports, atelier VTT,... A l extérieur :. en fonction de la situation de chaque jeune, nous utilisons des : chambres en ville, chambres en FJT, chambres d hôtel pour une durée limitée, de petits appartements et maisons pouvant accueillir 3 à 4 jeunes. Articles 375 à du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille Ordonnance du 2 février

6 SECTEUR HÉBERGEMENT CENTRE EDUCATIF RENFORCE «Roger Hyvard» La Métairie SOULGE SUR OUETTE Fax : E.mail : Directeur : Eric CHARBONNIER LES JEUNES 7 garçons de 13 à 18 ans placés au titre de l ordonnance du 02/02/45, orientés par les services éducatifs de la P.J.J des régions Pays de Loire, Bretagne, Normandie et Ouest de la région parisienne. LES OBJECTIFS Rompre avec son milieu de vie et des comportements délinquants Se confronter à soi-même et aux autres dans un cadre très structuré Elaborer et expérimenter un nouveau projet de vie; Permettre un retour dans son milieu d origine avec de véritables acquis MOYENS Dans un corps de ferme en milieu rural : Une présence éducative renforcée Un parcours progressif autour de 3 étapes : Rupture Réhabilitation Préparation à la sortie Un travail fort avec la famille Des partenariats : Avec les services de la P.J.J. pour assurer la continuité du parcours du jeune Avec les acteurs locaux pour diversifier et individualiser la prise en charge des jeunes Direction Régionale de la Protection judiciaire de la jeunesse 5

7 SECTEUR HÉBERGEMENT M.E.C.S. SAINT PAVIN 52, rue de Beaugé LE MANS Fax E.mail : Directeur : Bernard RICHARD LES JEUNES Les maisons d enfants sont habilitées à recevoir, simultanément, 40 garçons et filles, âgés de 6 à 21 ans, et sont ouvertes 365 jours par an. L accueil des fratries est favorisé. La compétence géographique des maisons d enfants s étend prioritairement au département de la Sarthe. LES OBJECTIFS Développer, pour l enfant, l écoute, la compréhension de son comportement, l accès à un degré d autonomie en relation avec son âge ; Favoriser, par une mise à distance temporaire du milieu habituel de vie, la restauration des liens familiaux, en vue de son retour en famille ; Utiliser les actes de la vie quotidienne, en référence au modèle familial ; Insérer les jeunes dans les quartiers de vie par des activités et contacts de proximité ; Solliciter la famille en l associant à l action mise en œuvre et en travaillant à sa coopération au placement. Inscrire les actions de l établissement dans le travail en réseau et le partenariat MOYENS EDUCATIFS. Relation individuelle, notion de référence ;. Activités de petits groupes ;. Inscription dans des clubs sportifs, culturels ;. En fonction du projet individuel, possibilité d aides spécifiques ou psychothérapeutiques ;. Scolarité et apprentissage dans les écoles et collèges de la ville ;. Soutien scolaire individualisé. EN PERSONNEL MATERIEL. Direction et service administratif. Dans chaque maison, équipe éducative composée de cinq éducateurs et d une maîtresse de maison ; la surveillance de nuit et assurée par des veilleurs de nuit.. 4 maisons individuelles situées dans différents quartiers de la ville du Mans et 1 unité de direction et d administration Les jeunes sont répartis en 4 groupes mixtes verticaux, de 10 enfants chacun. Articles 375 à du Code Civil Décret du 18 février 1975 ; Article L du Code de l Action Sociale et de la Famille 6

8 SECTEUR SANTÉ CENTRE MEDICO PSYCHO PEDAGOGIQUE 17, rue Eugène Messmer LAVAL Fax : E.mail : Médecin-directeur : Dr Hugues GASCHARD LES JEUNES Garçons et filles du département présentant, en général, des difficultés d'adaptation dans leur vie personnelle, familiale, scolaire ou sociale. LES OBJECTIFS 1 - Diagnostic : Repérer avec l'enfant et sa famille, et parfois à l'aide d'autres intervenants auprès de l'enfant, les signes de souffrance manifestes ou latents ainsi que les aspects psychopathologiques. 2 - Traitements : Psychothérapies individuelles, Groupes thérapeutiques Rééducations orthophoniques du langage oral et/ou écrit, Rééducations psychomotrices, Traitements médicaux. Les traitements sont dispensés au centre. LES MOYENS Equipe pluridisciplinaire constituée de secrétaires, psychiatre, psychologues, orthophonistes, psychomotriciens, agent d entretien Prise en charge à 100 % des frais de séances par l'assurance maladie. MODALITES DE CONSULTATION Ouverture : du LUNDI au VENDREDI de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h30 toute l'année, sauf cinq semaines l été et entre Noël et le 1er Janvier. Première consultation sur rendez-vous à prendre auprès du secrétariat. AGREMENT Le Centre Médico-Psycho-Pédagogique est agréé par les organismes d'assurance maladie à recevoir des enfants et adolescents d'âge scolaire, présentant des difficultés d'adaptation mentale. Annexe XXXII du décret du 9 mars 1956, complété par le décret du 18 février

9 SECTEUR MILIEU OUVERT SEMO 72 27, rue Mangeard LE MANS Fax E.mail : Directrice par intérim : Marie Christine GILLOT MISSION Le service éducatif en milieu ouvert (SEMO) intervient pour répondre, dans le cadre de la législation, aux besoins de protection de l enfance et de l adolescence, en vue de maintenir ou restaurer les liens familiaux. Il développe les activités suivantes : - AEMO judiciaire ; - A.E.D. ; OBJECTIFS Evaluer le fonctionnement familial ; amener les parents à tenter de résoudre leurs difficultés, à réduire les tensions et conflits qu ils ont eux-mêmes au sein de la cellule familiale et/ou l environnement ; Favoriser les conditions de vie matérielle, morale, affective et sociale dont les enfants ont besoin pour se construire. Permettre aux parents et aux enfants d en prendre conscience afin qu ils puissent appréhender leur vie autrement. L acte éducatif est posé au regard de la singularité de chaque famille et de chacun des acteurs familiaux ; Utiliser, au niveau du groupe familial, tous les actes de la vie pour amener parents et enfants, par des moyens concrets, à se prendre en charge et accéder à leur autonomie ; Aider la famille à rétablir des relations à l extérieur ; Intervention spécifique en milieu ouvert. MOYENS PEDAGOGIQUES Entretiens individuels ou familiaux au service ou dans l une de ses antennes, au domicile familial, dans un lieu neutre ; Activités éducatives ; Démarches d accompagnement : initiation à une meilleure utilisation des ressources sociales et des équipements ; Coordination entre les différents intervenants sociaux ; Bilan psychologique, entretien de soutien, rééducation ; le travail d AEMO, associé au travail du service d'interventions cliniques, peut amener, dans un second temps, à des prises en charge thérapeutiques des enfants et/ou parents, à l extérieur de l association. Mesures d AEMO judiciaires prononcées par les juges des enfants (articles 375 et suivants du Code Civil - décret du sur les mesures "jeunes majeurs" - article 1181 et suivants du Nouveau Code de Procédure Civile) ; Article du Code de l Action Sociale et de la Famille ; 8

10 SECTEUR MILIEU OUVERT DISMO 49 7, rue de la Chanterie SAINT BARTHELEMY D ANJOU E.mail : Directrice : Virginie BECKER PUBLIC Mineurs et jeunes majeurs (0-21 ans) et plus particulièrement : jeune(s) parent(s) avec jeune(s) enfant(s) parents enfermés dans leur conflit conjugal adolescents en (risque de) rupture enfants victimes d abus sexuels intra familiaux MISSION Le DISMO s inscrit dans le domaine de l enfance en danger. Il agit dans le cadre d une mesure judiciaire au civil, au bénéfice d un ou plusieurs enfants d une même famille. Par une action éducative dans sa famille ou son environnement proche, il vise à répondre aux besoins de protection de l enfance et de l adolescence, en vue de maintenir ou de restaurer les liens familiaux. Il est chargé de suivre le développement de l enfant et d en faire rapport au juge périodiquement ou à échéance. Les objectifs poursuivis sont : - Apporter aide et conseil à la famille - S assurer que le mineur bénéficie des conditions de vie adaptées favorisant son bon développement. - Travailler au maintien de l enfant ou de l adolescent dans son milieu naturel - Mobiliser les capacités éducatives des parents dans l exercice de leur autorité parentale. - Favoriser les conditions d accès des familles à leur autonomie. - Aider à l insertion du jeune et de sa famille dans son environnement. - Assurer un accompagnement éducatif intensif, proche du quotidien des familles. - Etre réactif, créatif et adapter les moyens dans l intérêt des familles. MOYENS Une philosophie d intervention : la situation familiale et les besoins repérés déterminent les modalités d actions. Nous prenons appui sur les ressources des usagers. - Moyens pédagogiques : - Une intervention intensive avec des contacts rapprochés, majoritairement au domicile des familles, - Accompagnements (en co-intervention ou pluri-intervention) individuels ou familiaux, au domicile familial, dans un lieu neutre ou sur le service. - Activités éducatives diverses (individuelle ou de groupe) en direction des mineurs et des parents (Atelier des Familles). - Démarche d'accompagnement sur l'extérieur afin de soutenir l accès aux services de droits de commun. - Un travail en réseau et en partenariat renforcé. 9

11 - Moyens en personnel : 1 Directeur à 0,50 ETP 2 Chefs de service 1 Assistante de direction 1 Assistante de service éducatif Pluridisciplinarité de l équipe éducative : 10 Educateurs spécialisés 2 Assistantes de service social 2 Conseillères en économie sociale et familiale 1 Technicienne de l'intervention sociale et familiale 1 Educateur de jeunes enfants 1 Psychologue - Moyens techniques ponctuels : Un intervenant en analyse de la pratique. Un appui conseil d un ingénieur social. Habilitation pour 150 mineurs. Mesures d'aemo renforcées (d'une durée moyenne de neuf mois) prononcées par les Juges des Enfants (articles 375 et suivants du Code Civil). Compétence départementale : le Maine et Loire comme territoire de résidence habituelle des mineurs suivis. 10

12 SECTEUR MILIEU OUVERT SEMO 53 63, rue de Beauregard LAVAL Fax: E mail : Directrice : Myriam KOUTÉLÉ MISSIONS Le service intervient à la demande de L'Aide Sociale à l'enfance ou du juge des enfants En AEMO (action éducative en milieu ouvert): Problème relationnels parents-enfants, trouble du comportement ou de la conduite, conditions d'éducation perturbées par le climat familial, inadaptations diverses sont les difficultés qui peuvent conduire à une intervention du service. AED Aide contractualisée à la demande de parents par le Conseil Général et le SEMO53 pour une durée déterminée avec des objectifs construits avec la famille intervention à domicile et ds l'environnement proche de la famille Travail en lien avec le réseau partenaire actif auprès de la famille OBJECTIFS Evaluer le fonctionnement familial ; amener les parents à tenter de résoudre leurs difficultés, à réduire les tensions et conflits qu ils ont eux-mêmes au sein de la cellule familiale et/ou l environnement ; Favoriser les conditions de vie matérielle, morale, affective et sociale dont les enfants ont besoin pour se construire. Permettre aux parents et aux enfants d en prendre conscience afin qu ils puissent appréhender leur vie autrement. L acte éducatif est posé au regard de la singularité de chaque famille et de chacun des acteurs familiaux ; Utiliser, au niveau du groupe familial, tous les actes de la vie pour amener parents et enfants, par des moyens concrets, à se prendre en charge et accéder à leur autonomie ; Aider la famille à rétablir des relations à l extérieur ; Intervention spécifique en milieu ouvert. DS53 (Conseil Général) Protection Judiciaire de la Jeunesse 11

13 SECTEUR MILIEU OUVERT SAFIREM 49 Bd Bartholdi LE MANS Fax E.mail : Directeur : Claude BESNARD MESURE JUDICIAIRE D'AIDE A LA GESTION DU BUDGET FAMILIAL MISSION "Lorsque les prestations familiales ne sont pas employées pour les besoins liés au logement, à l'entretien, à la santé et à l'éducation des enfants et que l'accompagnement en économie sociale et familiale, prévu à l'article L du Code de l'action Sociale et des Familles, n'apparaît pas suffisant, le juge des enfants peut ordonner qu'elles soient, en tout ou partie, versées à une personne physique ou morale qualifiée, dite "délégué aux prestations familiales" article du Code de l'action Sociale et des Familles OBJECTIFS Protection judiciaire de l enfance pour garantir les besoins élémentaires des enfants et maintenir l intégrité de la cellule familiale. Gestion des prestations familiales au bénéfice exclusif de l enfant. Elle relègue le paiement des dettes à une place secondaire. Education familiale en vue de restaurer les systèmes de relations, de s inscrire dans une logique dynamique et de viser la modification du comportement des parents. DUREE DE L INTERVENTION La mesure est décidée par le juge des enfants, pour une durée maximale de deux ans mais peut être reconduite si nécessaire. Préfecture de la Sarthe : Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (capacité autorisée de 150 familles suivies en constant) MOYENS PEDAGOGIQUES. Suivi éducatif à partir de visites à domicile, parfois au service, où sont rencontrés les deux membres du couple et les enfants ;. Organisation comptable et informatique qui permet le suivi des opérations ;. Réunion hebdomadaire d équipe permettant un approfondissement des projets de travail ;. Supervision de l'équipe éducative ;. Travail collectif auprès des familles suivies (rencontres à thèmes). EN PERSONNEL. Directeur ;. Chef de service ;. Délégués à la tutelle ;. Secrétaire ;. Secrétaire comptable. Répartition géographique des situations entre délégués à la tutelle, sur l ensemble du département de la Sarthe 12

14 MESURE D'INVESTIGATION JUDICIAIRE MISSION "Si la santé, la sécurité ou la moralité d'un mineur non émancipé sont en danger ou si les conditions de son éducation sont gravement compromises, des mesures d'assistance éducative peuvent être ordonnées par justice à la requête des père et mère conjointement, ou de l'un d'eux" article 375 du Code Civil "Les mesures d'investigation ont pour fonction d'apporter des renseignements sur la personnalité et la situation d'un mineur ou d'un jeune majeur afin de permettre au magistrat mandant de prendre sa décision en toute connaissance de cause" circulaire justice de 1991 OBJECTIFS Vérification de la notion de danger et évaluation de la capacité des parents à porter attention aux difficultés de leurs enfants ; Etude de la personnalité du mineur, en lien avec son environnement familial élargi ; Elaboration des propositions d action adressées au magistrat mandant ; Contribution au règlement ou à l'atténuation des contentieux familiaux dans l'intérêt des enfants. Assistance éducative (articles 375 et suivants du Code Civil ; Enfance délinquante (ordonnance du 2 février 1945). Les mesures d'investigations judiciaires sont réalisées au bénéfice de mineurs, de jeunes majeurs et de leurs familles. MOYENS PEDAGOGIQUES. Entretiens au domicile familial et au service ;. Bilans psychologiques (IOE) ;. Supervision ;. Réunions d évaluation. EN PERSONNEL. Directeur ;. Chef de service ;. Travailleurs sociaux ;. Psychologue ;. Secrétaires. MISSION MESURE CONFIEE PAR LE JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES "Avant toute décision fixant les modalités de l'exercice de l'autorité parentale et du droit de visite ou confiant les enfants à des tiers, le juge peut donner mission à toute personne qualifiée d'effectuer une enquête sociale. Celle-ci a pur but de recueillir les renseignements sur la situation de la famille et les conditions dans lesquelles vivent et sont élevés les enfants" article du Code Civil "L'autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l'intérêt de l'enfant. Elle appartient aux père et mère jusqu'à la majorité ou l'émancipation de l'enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne. Les parents associent l'enfant aux décisions qui le concernent, selon son âge et son degré de maturité" article du Code Civil 13

15 OBJECTIFS Enquête sociale : recueil d'informations et analyse se complètent pour une approche consistant à mobiliser les ressources parentales dans le respect de la capacité de chacun ; Mesure d'accompagnement : - aller vers un apaisement des rencontres parents-enfants dans l'intérêt des enfants ; - installer une régularité, un égal investissement des droits de visite et d'hébergement dans l'intérêt des enfants. DUREE DE L INTERVENTION L'enquête sociale dure en moyenne trois mois et une enquête rapide 1 mois. La mesure d'accompagnement a une durée moyenne de 6 mois, pour consolider des contacts réguliers entre enfants et parents. La Cour d'appel d'angers, le président de la Chambre de la Famille et l'équipe des juges aux affaires familiales inscrivent le service sur la liste des personnes qualifiées compétentes pour intervenir à leur demande. MOYENS PEDAGOGIQUES. Suivi éducatif à partir de visites à domicile et de rencontres au service ;. Réunion hebdomadaire d équipe (démarrage, synthèse et point de situation) ;. Supervision de l'équipe éducative. EN PERSONNEL. Directeur ;. Chef de service ;. Travailleurs sociaux ;. Psychologue ;. Secrétaires. Répartition géographique des situations entre travailleurs sociaux, sur l ensemble du département de la Sarthe CONTROLE JUDICIAIRE SOCIO-EDUCATIF Alternatif à la détention provisoire, il intervient durant l'instruction et a pour mission de préserver ou de rétablir l'insertion socioprofessionnelle. MEDIATION FAMILIALE A CARACTERE CIVIL La médiation familiale intervient dans les situations de rupture pour reprendre le dialogue et décider ensemble de changements et de l'organisation de la vie de chacun. Elle s'adresse aux parents et grands-parents pour créer, ensemble, les conditions d'une meilleure communication. La médiation familiale peut être exercée de façon spontanée, avant, pendant ou après une procédure, ou sur proposition du juge aux affaires familiales. 14

16 CAFE DE LA FAMILLE Le Café de la Famille est un espace ressource et relais dédié entièrement à la fonction parentale. Lieu d'accueil convivial, c'est un espace d'information, d'écoute, d'orientation, d'échange, de partage d'expériences et de réflexions entre parents et pour des parents. Il a pour missions de : - s'adresser à tout parent ; - recevoir et encourager le questionnement des parents dans toute sa diversité ; - favoriser le partage d'expériences entre parents ; - apporter l'information et le conseil de professionnels compétents. PASSERELLE 53 LES OBJECTIFS Passerelle est un lieu d accueil où se déroulent, avec l aide de professionnels, les échanges et les rencontres que nécessite l exercice du droit de visite dans les situations de rupture conflictuelle entre les parents. Les professionnels ont pour objectif de sécuriser le parent qui amène l enfant, mais aussi de le responsabiliser, en lui rappelant ses obligations et en le confortant dans son rôle; l objectif primordial étant de renouer des liens filiaux. A l issue de la mesure, une note d accompagnement retraçant le déroulement des visites est travaillée avec les familles puis transmise au Juge. Passerelle vise à réaliser un protocole d accord amiable entre les parties, concernant les droits de visite à exercer en dehors de la structure. L ACCES au SERVICE Les familles peuvent être orientées vers le service Passerelle : Soit par le Juge des Affaires Familiales, lorsqu il est saisi par l une ou l autre des parties, pour gérer un conflit. Soit par le Juge des Enfants, dans des situations de danger avéré pour l enfant. Soit par les services sociaux de secteur ou à l initiative des parents. Passerelle est soutenu par le Tribunal de LAVAL, le Conseil Général, la C.A.F, la M.S.A., la Ville de LAVAL, la D.D.A.S.S. Une convention est signée avec la Cour d Appel d Angers MOTS A MAUX Mots à Maux : des travailleurs sociaux accompagnent en groupes de parole des enfants ou des adolescents qui évoluent en collectivité (groupe de travailleurs sociaux qui existe depuis 1993) POINT SOLEIL La structure propose une passerelle, quand les rapports dans le couple sont difficiles. Il s agit de permettre le renouveau d un dialogue entre les parents, afin qu'ils puissent, au bout d'un certain temps, se passer de l aide d un tiers. 15

17 SECTEUR MILIEU OUVERT S.E.A.D. «L Escabelle» 45, rue Pasteur - BP CHATEAU DU LOIR E.mail : Directeur : Fabrice DUBOIS JEUNES Le S.E.A.D. "L'Escabelle" est habilité à recevoir, simultanément, 23 garçons et filles, âgés de 13 à 18 ans et jeunes majeurs, et est ouvert en permanence. La compétence géographique s étend prioritairement au département de la Sarthe et aux départements limitrophes. MISSION Dans le cadre de la législation sur la protection de l enfance, accueillir des adolescents ayant des difficultés d ordre social et psychologique. OBJECTIFS Etre une alternative à une prise en charge institutionnelle trop lourde et à tout type d'enfermement (carcéral ou psychiatrique) ; Engager une insertion socioprofessionnelle dans le milieu naturel ; Mettre en œuvre une approche clinique individualisée. MOYENS EDUCATIFS Prise en charge au sein de familles d'accueil et/ou dans le cadre d'accueils personnalisés et diversifiés ; Relation individuelle ; Maintien des relations avec la famille d'origine ; Accompagnement professionnel des assistants familiaux. EN PERSONNEL Direction et service administratif Educateurs spécialisés Psychologue Assistants familiaux Articles 375 et suivants du Code Civil ; Décret du 18 février 1975 ; Ordonnance du 2 février

18 SECTEUR PRÉVENTION-INSERTION SERVICE FORMATION 125 rue Bernard Le Pecq LAVAL Fax : E.mail : Site web : Directrice: Martine LEFEVRE LES OBJECTIFS Favoriser l intégration sociale et/ou professionnelle auprès d un public fin d étude obligatoire peu ou pas qualifié. LES ACTIVITES Dispositif Compétences Clés Dispositif renforcement lutte contre l illettrisme Dispositif formation linguistique (alphabétisation, français langue étrangère) Actions de formation d orientations professionnelles Dispositif d accompagnement social renforcé (RSA) Dispositif d accompagnement socio professionnel (RSA) Prestations Pôle Emploi Entreprise d Entraînement Pédagogique Formation Continue en entreprise Actions ponctuelles inscrites dans la politique de la ville et du département LE PUBLIC Jeunes en fin d obligation scolaire +16 ans, Adultes + 25 ans, Demandeurs d emploi, Salariés. LES MOYENS En personnel : Direction et service administratif et financier Une équipe pédagogique pluridisciplinaire : formateurs, éducateurs, éducateur sportif, conseillères en économie sociale et familiale, un éducateur scolaire et une psychologue. En matériel : Le siège avec salles de formations à Laval Intervention sur les différentes maisons de quartier de Laval Mise à disposition de locaux sur les villes de : Laval, Évron, Craon, Château-Gontier Intervention sur les Antennes Solidarité de Laval, Évron, Craon Un réseau d entreprise constitué de plus de 250 PME-PMI 17

19 LES FINANCEURS PRINCIPAUX Fonds Social Européen (FSE) La Direction Régionale des Entreprise de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi (DIRECCTE) Office Français d Immigration et d Intégration (OFII) Pôle Emploi Association de Gestion du Fonds pour l Insertion professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH) L agence régionale santé (ARS) Le Conseil Régional Le Conseil Général Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) Le Plan Local pou l Insertion et l Emploi (PLIE) Ville de Laval et Communautés de Communes de la Mayenne 18

20 SECTEUR PRÉVENTION-INSERTION SERVICE DE PREVENTION SPECIALISEE Rue Victor LAVAL Fax : E.mail : Directeur : Laurent OLLIVIER LES PUBLICS Enfants, adolescents âgés de 8 à 21ans, ayant des difficultés personnelles, familiales, scolaires ou sociales. MISSION Apporter son concours à la prévention et au traitement des phénomènes d inadaptation sociale de la jeunesse de la Mayenne et plus particulièrement de Laval. LES OBJECTIFS Intervention éducative et sociale, à la fois individuelle et collective, visant à prévenir les risques de désinsertion, d'inadaptation sociale d'enfants et de jeunes. La prévention Spécialisée est régie par 4 principes essentiels (arrêté du 4 juillet 1972) : non mandatement par une autorité administrative ou judiciaire, pratique non institutionnalisée, libre adhésion des publics accueillis, respect de l'anonymat. PRINCIPES D INTERVENTION L intervention a pour objet la prise en charge du milieu par lui-même dans une perspective d action sociale globale dans le respect de l anonymat des jeunes adhérant librement à l action entreprise LES MOYENS Une action sur trois territoires de Laval (St Nicolas, Fourches, Centre Ville), les groupes d'immeubles, les lieux de rencontre des jeunes. Un projet d'équipe et l'intervention d'un personnel éducatif pluridisciplinaire : éducateur spécialisé, animateur socio-culturel, psychologue, éducateur sportif, moniteur éducateur. Une action éducative à partir de présence sociale (travail dit "de rue"), d'accompagnements individualisés, d'animations éducatives et sociales, d'actions partenariales. METHODES D INTERVENTION 19 LA PRESENCE SOCIALE Modes d action :. travail de rue

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.)

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) Les Maisons d Enfants SAINT-JOSEPH et LAMON-FOURNET ont su répondre au besoin d un dispositif éducatif innovant qui met les familles des jeunes confiés en

Plus en détail

Édition Délégation de la Solidarité du Vignoble Nantais Conseil général 44 Mai 2010 70

Édition Délégation de la Solidarité du Vignoble Nantais Conseil général 44 Mai 2010 70 Ce chapitre concerne la prévention et la protection de l enfance, avec la présentation de deux dispositifs complémentaires et qui s articulent entre eux : la protection administrative et la protection

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve 69130 ECULLY Tél 04.78.33.71.00 Fax 04.78.33.71.09 lieudaccueil@adsea69.fr Depuis son renouvellement d habilitation

Plus en détail

Les missions de Protection de l Enfance

Les missions de Protection de l Enfance Les missions de Protection de l Enfance Sous l autorité du Président du Conseil Général, l Aide Sociale à l Enfance intervient en faveur de l enfance et des familles (art. R. 221-2 du Code de l Action

Plus en détail

La Protection de l enfance

La Protection de l enfance La Protection de l enfance Sommaire 1. Une vision globale de la protection de l enfance et de la pluralité de ses objectifs Définition donnée par la loi du 5 mars 2007 La philosophie de la loi du 5 mars

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation L association Jean Cotxet a créé le foyer éducatif Jenner dans le 13e arrondissement en 1969. Les locaux appartenaient

Plus en détail

Service Educatif En Milieu Ouvert SEMO. Livret d accueil du SAPMO. Association Saint-Yves S.E.M.O. Janvier 2015. Mme Annick GUILLOU-MOINARD

Service Educatif En Milieu Ouvert SEMO. Livret d accueil du SAPMO. Association Saint-Yves S.E.M.O. Janvier 2015. Mme Annick GUILLOU-MOINARD Association Saint-Yves Association Saint-Yves PRESIDENTE Mme Annick GUILLOU-MOINARD Vice-présidents Mr Pierre ORAIN Mme Mireille JOLY Mme Marie Jo LE BRETON Directrice Mme Cécile BACQUET secrétariat de

Plus en détail

La Protection des majeurs

La Protection des majeurs La Protection des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs sont définies dans le cadre de la loi du 5/03/2007 portant réforme de la protection

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

Maison d Enfants. Les Pléiades. Livret d accueil

Maison d Enfants. Les Pléiades. Livret d accueil Maison d Enfants Les Pléiades Livret d accueil Bienvenue aux Pléiades Bonjour, Vous allez séjourner dans l un des établissements de l Association des Dames de la Providence. Ce livret a été conçu à votre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Visite de l espace rencontre parents/enfants «Le Lien»

DOSSIER DE PRESSE. Visite de l espace rencontre parents/enfants «Le Lien» Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 26 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Visite de l espace rencontre parents/enfants «Le Lien» Samedi 29 novembre 2014 à 11 heures

Plus en détail

Maison de l Enfance et de la Famille de Flandre Intérieure 340 E, Route de l Haeghe Doorne - 59270 Méteren Tél. 03.28.44.06.90 - Fax : 03.28.44.06.

Maison de l Enfance et de la Famille de Flandre Intérieure 340 E, Route de l Haeghe Doorne - 59270 Méteren Tél. 03.28.44.06.90 - Fax : 03.28.44.06. Maison de l Enfance et de la Famille de Flandre Intérieure 340 E, Route de l Haeghe Doorne - 59270 Méteren Tél. 03.28.44.06.90 - Fax : 03.28.44.06.91 flandre.interieure@epdsae.fr - www.epdsae.fr La Maison

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail

Maison d Enfants Jean-Baptiste d Allard Situation Géographique MONTBRISON

Maison d Enfants Jean-Baptiste d Allard Situation Géographique MONTBRISON Foyer d adolescentes Maison d Enfants Jean-Baptiste d Allard Situation Géographique MONTBRISON vers A 72 SNCF Internat vers D 8 Petit J.B. Maison d enfants Jean-Baptiste d Allard JB Ligne de car saint-étienne

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

AXE THEMATIQUE : «cohésion sociale»

AXE THEMATIQUE : «cohésion sociale» F I C H E A C T I O N Titre de l action : «libère ta parole» AXE THEMATIQUE : «cohésion sociale» Nouvelle action Renouvellement Objet : Libérer la parole c est accepter le constat de sa propre situation

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail,

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail, Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF A LA MAISON DES ENFANTS (pôle 2-6 ans) Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service

Plus en détail

LES CONDITIONS PARTICULIERES

LES CONDITIONS PARTICULIERES LES CONDITIONS PARTICULIERES Espaces de rencontre Janvier 2015 Article 1 : L objet de la convention et les objectifs poursuivis par la prestation de service «Espaces de rencontre». La convention encadre

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Présentation : Agnès ROCHE : CDS enfance depuis 2010 auparavant responsable éducatif enfance sur le

Plus en détail

Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Sésame, «Service Educatif de Suivis Alternatifs à la Maison de l Enfance», est un dispositif adossé à la Maison

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Les centres éducatifs renforcés (CER)

Les centres éducatifs renforcés (CER) Les centres éducatifs renforcés (CER) Une réponse éducative qui reste trop méconnue Document de présentation juin 2012 1 Les centres éducatifs renforcés, dénommés à l origine unités éducatives à encadrement

Plus en détail

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE I J A Services à Domicile DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE Le présent document est conclu entre, d'une part : Les Services à Domicile de l'ija 131 rue Royale 59000 LILLE représentés par Madame Béatrice

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

Référentiel national des espaces de rencontre

Référentiel national des espaces de rencontre Annexe 1 1 Référentiel national des espaces de rencontre 1. Définition des espaces de rencontre A. Objectifs et nature de l activité des espaces de rencontre L espace de rencontre est un lieu permettant

Plus en détail

FOYER DE VIE. La Rivière

FOYER DE VIE. La Rivière FOYER DE VIE La Rivière En 2002, se créent deux nouvelles structures "la Colline" et "la Rivière", destinées à recevoir des adultes déficients intellectuels non travailleurs. La Rivière La Rivière assure

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MAYENNE

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MAYENNE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MAYENNE Service de l aide sociale à l enfance Cellule Recueil Orientation Enfance Famille 2bis boulevard Murat BP 3888 53030 LAVAL CEDEX Tél 02 43 59 57 84 Allo enfance maltraitée

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

L'Institut Médico-Educatif Antoine Fauvet LIVRET D'ACCUEIL

L'Institut Médico-Educatif Antoine Fauvet LIVRET D'ACCUEIL L'Institut Médico-Educatif Antoine Fauvet LIVRET D'ACCUEIL IME Antoine Fauvet 17, avenue de la République 28400 Nogent le Rotrou Tél. : 02 37 53 62 80 / Fax : 02 37 52 89 19 e-mail : imenogent.pep28@wanadoo.fr

Plus en détail

La prévention famille en Finistère

La prévention famille en Finistère ODPE du Finistère La prévention famille en Finistère Le soutien à la parentalité est une conception positive L ESSENTIEL de l accompagnement des familles : il s agit de soutenir les parents ressentant

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR I.R.P.A. de RONCHIN

CONTRAT DE SEJOUR I.R.P.A. de RONCHIN CONTRAT DE SEJOUR I.R.P.A. de RONCHIN Elaboré conformément au décret n 2004-1274 du 26 novembre 2004 relatif au contrat de séjour institué par l article L311-4 du code de l action sociale et des familles

Plus en détail

- 45 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

- 45 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi - 45 - TABLEAU COMPARATIF Code de l action sociale et des familles Art. L. 121-7. Sont à la charge de l État au titre de l aide sociale : 1 Les dépenses d aide sociale engagées en faveur des personnes

Plus en détail

Les Sablons. Maison d Enfants à Caractère Social et Familial non traditionnelle. Protéger, éduquer, restaurer, construire, accompagner.

Les Sablons. Maison d Enfants à Caractère Social et Familial non traditionnelle. Protéger, éduquer, restaurer, construire, accompagner. Les Sablons Maison d Enfants à Caractère Social et Familial non traditionnelle Protéger, éduquer, restaurer, construire, accompagner. Depuis plus de 80 ans, l association Les Nids protège les enfants en

Plus en détail

Maison de l Enfance et de la Famille Métropole Roubaix - Tourcoing 35, rue Charlie Chaplin - 59100 Roubaix Tél. 03.20.80.71.98 - Fax : 03.20.80.05.

Maison de l Enfance et de la Famille Métropole Roubaix - Tourcoing 35, rue Charlie Chaplin - 59100 Roubaix Tél. 03.20.80.71.98 - Fax : 03.20.80.05. Maison de l Enfance et de la Famille Métropole Roubaix - Tourcoing 35, rue Charlie Chaplin - 59100 Roubaix Tél. 03.20.80.71.98 - Fax : 03.20.80.05.39 - roubaix@epdsae.fr www.epdsae.fr La Maison de l Enfance

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Résidence le Venasque

Résidence le Venasque Résidence le Venasque Quand le logement n est pas qu un toit Foyer de jeunes travailleurs de ST- Gaudens A.N.R.A.S Association Loi 1901. Partenaires financeurs : Conseil Général, CAF 31, DDASS 31, Ville

Plus en détail

Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire»

Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire» Certificat National de Compétence Mandataires Judiciaires à la Protection des Majeurs Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire» Cette formation complémentaire est visée par la loi n 2007-308 du 5 mars

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Les métiers du médico-social

Les métiers du médico-social Les métiers du médico-social A d m i n i s t r a t i f - L o g i s t i q u e M é d i c a l - P a r a m é d i c a l É d u c a t i f A d m i n i s t r a t i f - L o g i s t i q u e Secrétaire ou technicienne

Plus en détail

GESTION DES SITUATIONS DE

GESTION DES SITUATIONS DE PROTOCOLE DE GESTION DES SITUATIONS DE CRISE EN ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES ET ÉCOLES CENTRE DE RESSOURCES DEPARTEMENTAL DE GESTION DE CRISE 21A Bd Lamartine 22000 Saint-Brieuc - ( 02 96 62 18 65) Inspection

Plus en détail

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier en lieu de vie et d'accueil pour mineurs

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier en lieu de vie et d'accueil pour mineurs Convention type «lieu de vie et d accueil» Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier en lieu de vie et d'accueil pour mineurs Entre, d'une part, le Conseil général des Vosges,

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

LE PROJET ASSOCIATIF DE L AAPé en 2012

LE PROJET ASSOCIATIF DE L AAPé en 2012 Contrôle judiciaire socio-éducatif Médiation pénale Réparation pénale pour les mineurs Stages de responsabilité parentale LE PROJET ASSOCIATIF DE L AAPé en 2012 Le Conseil d administration de l AAPé, élu

Plus en détail

Cahier des charges. DISPOSITIF DE MAINTIEN ET D ACCCOMPAGNEMENT A DOMICILE (DMAD) DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT AU RETOUR en FAMILLE (DARF)

Cahier des charges. DISPOSITIF DE MAINTIEN ET D ACCCOMPAGNEMENT A DOMICILE (DMAD) DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT AU RETOUR en FAMILLE (DARF) Cahier des charges DISPOSITIF DE MAINTIEN ET D ACCCOMPAGNEMENT A DOMICILE (DMAD) DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT AU RETOUR en FAMILLE (DARF) I. DEFINITION Le Département s est engagé dans une démarche de création

Plus en détail

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION Département 64 «Clair matin» Intitulé, ancienneté et lieu d implantation PRESENTATION DE L ACTION La maison d enfants à caractère social «Clair matin» a été créé en 1964 et s est implantée à Borce, dans

Plus en détail

Descriptif des établissements et services

Descriptif des établissements et services Descriptif des établissements et services SIEGE ADMINISTRATIF 2, rue de la Fromental BP 30 033 15018 AURILLAC CEDEX Tél : 04.71.48.21.15 Fax : 04.71.48.21.50 @ : siege@adsea-cantal.fr Plus de soixante

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation.

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation. Ministère chargé des affaires sociales Etablissement de formation Nom du candidat Prénoms du candidat Livret de formation Diplôme d Etat d éducateur spécialisé LE PRESENT LIVRET COMPREND 1 Présentation

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Centre Nantais d hébergement des Réfugiés : Un Centre Provisoire d Hébergement (CPH) géré par le Centre Communal d Action Sociale de la ville de

Centre Nantais d hébergement des Réfugiés : Un Centre Provisoire d Hébergement (CPH) géré par le Centre Communal d Action Sociale de la ville de Centre Nantais d hébergement des Réfugiés : Un Centre Provisoire d Hébergement (CPH) géré par le Centre Communal d Action Sociale de la ville de Nantes Le CNHR : 2 rue Arago à Nantes côté rue côté cour

Plus en détail

PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE DE MARSEILLE APPEL A PROJET 2015

PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE DE MARSEILLE APPEL A PROJET 2015 PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE DE MARSEILLE APPEL A PROJET 2015 I. CONTEXTE En application de la loi de cohésion sociale du 18 janvier 2005 et par délibération n 2005/013 du Conseil d Administration du

Plus en détail

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL Directeur: Chef de Service Éducatif Assistante de Direction Accueil - Secrétariat

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales, et l aide aux victimes MESURE D ACCOMPAGNEMENT PROTÉGÉ DES ENFANTS

Plus en détail

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Dr Lucette MIGNIEN Médecin du travail

Plus en détail

2012 :. 6 030 jeunes accompagnés,. 3 004 jeunes ont accédé à l emploi, 1 142 jeunes ont participé à des actions de formation professionnelle,

2012 :. 6 030 jeunes accompagnés,. 3 004 jeunes ont accédé à l emploi, 1 142 jeunes ont participé à des actions de formation professionnelle, Coordonnées et contact : Cap emploi : 3 agences sur le Finistère Brest : 7 rue de Kervezennec Z.I. De Kergonan 29200 Brest Quimper : Bât. St Louis Z.A. Salle Verte Av. Per Jakez Hélias 29500 Ergué Gabéric

Plus en détail

72, route des Eyssagnières BP 332 05006 Gap Cedex. Tél : 04 92 51 86 69 Fax : 04 92 53 38 74 Courriel : Ime@adsea05.fr imeiimesessad@adsea05.

72, route des Eyssagnières BP 332 05006 Gap Cedex. Tél : 04 92 51 86 69 Fax : 04 92 53 38 74 Courriel : Ime@adsea05.fr imeiimesessad@adsea05. 72, route des Eyssagnières BP 332 05006 Gap Cedex Tél : 04 92 51 86 69 Fax : 04 92 53 38 74 Courriel : Ime@adsea05.fr imeiimesessad@adsea05.fr L'Institut Médico Educatif du Bois de Saint Jean est géré

Plus en détail

LES OUTILS DE LA VEILLE REUSSITE EDUCATIVE A CUGNAUX

LES OUTILS DE LA VEILLE REUSSITE EDUCATIVE A CUGNAUX LES OUTILS DE LA VEILLE REUSSITE EDUCATIVE A CUGNAUX Outil 1 : Protocole de la Veille et Réussite Educative à Cugnaux Dans le cadre de la loi de cohésion sociale (programme15 et 16) de la loi n 2005-32

Plus en détail

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social Place du Marché Couvert - BP 414-24104 BERGERAC CEDEX Tél : 05 53 22 23 00 Fax : 05 53 23 93 05 Email : cef@johnbost.fr Site : www.johnbost.org/cef

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Etablissement S.A.S. / ARPADE. Services d Accueil et de Soins. - Livret d accueil -

Etablissement S.A.S. / ARPADE. Services d Accueil et de Soins. - Livret d accueil - Etablissement S.A.S. / ARPADE Services d Accueil et de Soins - Livret d accueil - Association Régionale de Prévention et d Aide face aux Dépendances et aux Exclusions Valeurs fondamentales de l Association

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Le SIAO unique départemental

Le SIAO unique départemental Le SIAO unique départemental http://siao25.e-monsite.com/ mai 2015 24 mars 2014 Promulgation de la loi ALUR (LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ ) Le Service intégré d accueil et d orientation

Plus en détail

PLACEMENT avec MAINTIEN PRIORITAIRE en MILIEU FAMILIAL

PLACEMENT avec MAINTIEN PRIORITAIRE en MILIEU FAMILIAL PLACEMENT avec MAINTIEN PRIORITAIRE en MILIEU FAMILIAL PRESENTATION DU SERVICE Chef de service : Frédéric Beyssac Tel : 06 32 12 32 28 Accueil de 12 enfants et/ou adolescents (+ suivi du service de placement

Plus en détail

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france Handicap en Île-de-France Acteurs et organismes Lexique des établissements & services médico-sociaux pour personnes en situation de handicap ILE-DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france LEXIQUE DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Bilan d activités 2012

Bilan d activités 2012 En 2012 Bilan d activités 2012 CENTRE ÉDUCATIF FERMÉ DOUDEVILLE Présentation de l établissement : - Historique : le 12 avril 2007 le CEF recevait la première jeune fille - Le CEF accueille 11 jeunes filles

Plus en détail

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par :

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par : PROTOCOLE RELATIF A LA PROTECTION ET A L'ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET A LA PREVENTION DE LA RECIDIVE PAR LE TRAITEMENT PENAL ET SOCIAL DES MIS EN CAUSE Entre : L'État représenté

Plus en détail

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées La Maison Départementale des Personnes Handicapées 0 800 31 01 31 Depuis son installation en 2006, la Maison Départementale des Personnes Handicapées assure le rôle de guichet unique départemental pour

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION

FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION Le Pôle Logement Hébergement regroupe différents services et dispositifs dont 3 Centres d Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), des appartements

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

PLAN DE FORMATION BPJEPS

PLAN DE FORMATION BPJEPS PLAN DE FORMATION BPJEPS Technique de l Information et de la Communication LE METIER L animateur réalise des prestations d animation, d initiation, d accompagnement ou de médiation. Pour cela, il s appuie

Plus en détail

Réussite éducative L'abécédaire de l'éducation > Novembre 2014

Réussite éducative L'abécédaire de l'éducation > Novembre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Vendredi 7 novembre 2014 Réussite éducative L'abécédaire de l'éducation > Novembre 2014 Sommaire > Communiqué de presse > L'abécédaire,

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 4/10 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 novembre 2009 Commission n 4 Solidarités, Santé Publique et Logement Commission n 7 Finances DIRECTION DE L'ENFANCE RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

Les métiers et formations du secteur social et médico-social. Jeudi 20 mai 2010 IRTS/ERREFOM

Les métiers et formations du secteur social et médico-social. Jeudi 20 mai 2010 IRTS/ERREFOM Les métiers et formations du secteur social et médico-social Jeudi 20 mai 2010 IRTS/ERREFOM 1 SOMMAIRE Le secteur social et médico-social en France - Les chiffres clés - Les établissements et services

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap LIVRET D ACCUEIL POLE MEDICO-SOCIAL Services Accueil de Vie Services Habitat et Social Animation Socio-Culturelle POLE TRAVAIL PROTEGE Edition du 30 juin 2014 Solidarité Doubs Handicap SOLIDARITE DOUBS

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

IEM-FP. La Grillonnais. Institut d Éducation Motrice et de Formation Professionnelle

IEM-FP. La Grillonnais. Institut d Éducation Motrice et de Formation Professionnelle IEM-FP La Grillonnais Institut d Éducation Motrice et de Formation Professionnelle La Grillonnais accueille des jeunes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés âgés de 16 à 25 ans,

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

LIVRET DE PRESENTATION DE L ASSOCIATION SAINT-YVES

LIVRET DE PRESENTATION DE L ASSOCIATION SAINT-YVES Association Saint-Yves Association Saint-Yves PRESIDENTE Mme Annick GUILLOU-MOINARD Vice-présidents Mr Pierre ORAIN Mme Mireille JOLY Mme Marie Jo LE BRETON Directrice Mme Cécile BACQUET secrétariat de

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Maison d Accueil Spécialisée. (Mise à jour de Février 2013)

LIVRET D ACCUEIL. Maison d Accueil Spécialisée. (Mise à jour de Février 2013) LIVRET D ACCUEIL Maison d Accueil Spécialisée (Mise à jour de Février 2013) Un lieu de vie où l on valorise le bien être de la personne, et son évolution permanente dans un site reposant où l on pratique

Plus en détail

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet.

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet. Service AID Le Droit Au Logement Opposable (DALO) est un moyen pour des personnes qui n arrivent pas à accéder au logement social de faire valoir leur droit au logement. La Loi DALO de 2007 prévoit pour

Plus en détail

FOYER EDUCATIF LIVRET D ACCUEIL

FOYER EDUCATIF LIVRET D ACCUEIL FOYER EDUCATIF LIVRET D ACCUEIL Illustré par une jeune fille du Foyer 4 Place d Espagne 63000 CLERMONT-FERRAND : 04 73 92 27 99 : 04 73 91 64 37 Email : foyer@anef63.or SOMMAIRE Page 1 Sommaire Page 2

Plus en détail