SIMTUR: ANR-07-CIS Revue de mi-parcours T+18

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SIMTUR: ANR-07-CIS07-008 Revue de mi-parcours T+18"

Transcription

1 SIMTUR: ANR-07-CIS Revue de mi-parcours T+18 Coordinateur: G. Staffelbach Partenaires: B. Fiorina G. Ribert S. Roux T. Lederlin Labélisé: Aerospace Vallée Moveo

2 Objectifs de SIMTUR Les turbines à gaz sont utilisées dans une grande variété de domaines. Leur optimisation a donc un impact non négligeable au niveau climatique et économique. SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

3 La R&D s'appuie sur les expériences et la simulation Le RANS est la méthode la plus répandue actuellement pour aider la conception. + Peu onéreuse en puissance informatique. - Ne permet pas d'étudier des mécanismes instationnaires. RANS SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

4 La R&D s'appuie sur les expériences et la simulation Le RANS est la méthode la plus répandue actuellement pour aider la conception. + Peu onéreuse en puissance informatique. - Ne permet pas d'étudier des mécanismes instationnaires. Les expériences en laboratoires se limitent à un secteur alors que les chambre de combustion en comprennent entre 15 ou 24. LES! SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

5 La R&D s'appuie sur les expériences et la simulation Le RANS est la méthode la plus répandue actuellement pour aider la conception. + Peu onéreuse en puissance informatique. - Ne permet pas d'étudier des mécanismes instationnaires. Les expériences en laboratoires se limitent à un secteur alors que les chambre de combustion en comprennent entre 15 ou 24. LES! SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

6 Simulation aux grandes échelles massivement parallèles pour les turbines à gaz L'objectif de SIMTUR est de développer et d'appliquer des outils de Simulation aux Grandes Echelles (SGE ou LES en anglais), dédiés à la prédiction des écoulements réactifs dans les turbines à gaz. Démontrer la possibilité d'utiliser ces outils dans un cadre industriel Temps de retour raisonnable Utilisation aisée. Rendre possible l'utilisation du calcul Massivement parallèle pour étudier ses systèmes. Améliorer la modélisation de la combustion. Lever des verrous technologiques qui sont des véritables dangers industriels par exemple : Instabilités de combustion Allumage/Re-allumage Extinction SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

7 Point de départ: Expérience Challenge Le Cerfacs a démontré que ces calculs sont possibles. Challenge au CCRT Colaboration IBM/CRAY/ CINES SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

8 Point de départ: Expérience Challenge Le Cerfacs a démontré que ces calculs sont possibles. Challenge au CCRT Colaboration IBM/CRAY/ CINES SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

9 Point de départ: Expérience Challenge Le Cerfacs a démontré que ces calculs sont possibles. 160h de calcul 2 mois de prétraitement 8 mois de post-traitement Challenge au CCRT Colaboration IBM/CRAY/ CINES SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

10 Plate-forme : le Code AVBP Recherche Industriels EM2C (Centrale Paris) IMFT (Toulouse) CORIA(Rouen) ONERA TU Munich U. Twente CIEMAT Code CERFACS IFP besoins SNECMA TURBOMECA SNECMA Vernon RENAULT PSA ALSTOM ANSALDO SIEMENS AIR LIQUIDE GDF Modèles Code HPC (CINES, CCRT, ALCF) SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

11 Structure générale du projet SP1: spécifications des configurations et objectifs Définition des besoins et des configurations en discussion avec les industriels. 8

12 Structure générale du projet SP1: spécifications des configurations et objectifs SP2: Outils de pré-traitement Définition des besoins et des configurations en discussion avec les industriels. Lever les verrous informatiques limitant la taille et la complexité des cas simulables. 9

13 Structure générale du projet SP1: spécifications des configurations et objectifs SP2: Outils de pré-traitement SP3:LES massivement parallèle Définition des besoins et des configurations en discussion avec les industriels. Lever les verrous informatiques limitant la taille et la complexité des cas simulables. Développement d'outils massivement parallèle pour la simulation de systèmes de complexe: Optimisation de la méthode numérique Intégration de la cinétique chimique pour la combustion turbulente. Optimisation du maillage pour le problème étudié. 10

14 Structure générale du projet SP1: spécifications des configurations et objectifs SP2: Outils de pré-traitement SP3:LES massivement parallèle SP4: Outils de surveillance et de post-traitement Définition des besoins et des configurations en discussion avec les industriels. Lever les verrous informatiques limitant la taille et la complexité des cas simulables. Développement d'outils massivement parallèle pour la simulation de systèmes de complexe: Optimisation de la méthode numérique Intégration de la cinétique chimique pour la combustion turbulente. Optimisation du maillage pour le problème étudié. Surveillance du calcul Diagnostique rapide en cours de calcul Post-traitement rapide 11

15 Structure générale du projet SP1: spécifications des configurations et objectifs SP2: Outils de pré-traitement SP3:LES massivement parallèle SP4: Outils de surveillance et de post-traitement Définition des besoins et des configurations en discussion avec les industriels. Lever les verrous informatiques limitant la taille et la complexité des cas simulables. Développement d'outils massivement parallèle pour la simulation de systèmes de complexe: Optimisation de la méthode numérique Intégration de la cinétique chimique pour la combustion turbulente. Optimisation du maillage pour le problème étudié. Surveillance du calcul Diagnostique rapide en cours de calcul Post-traitement rapide SP5: Application à quatre "challenges" combustion 12

16 Structure générale du projet SP1: spécifications des configurations et objectifs SP2: Outils de pré-traitement SP3:LES massivement parallèle SP4: Outils de surveillance et de post-traitement Définition des besoins et des configurations en discussion avec les industriels. Lever les verrous informatiques limitant la taille et la complexité des cas simulables. Développement d'outils massivement parallèle pour la simulation de systèmes de complexe: Optimisation de la méthode numérique Intégration de la cinétique chimique pour la combustion turbulente. Optimisation du maillage pour le problème étudié. Surveillance du calcul Diagnostique rapide en cours de calcul Post-traitement rapide SP5: Application à quatre "challenges" combustion SP6: Administration / Coordination 12

17 Structure générale du projet SP1: spécifications des configurations et objectifs CERFACS EM2C CORIA TURBOMECA SNECMA SP2: Outils de pré-traitement CERFACS TURBOMECA SNECMA SP3:LES massivement parallèle CERFACS EM2C CORIA SP4: Outils de surveillance et de post-traitement CERFACS TURBOMECA SP5: Application à quatre "challenges" combustion CERFACS EM2C CORIA SNECMA SP6: Administration / Coordination SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

18 SP1: Spécification des objectifs et des configurations En accord avec les partenaires 4 cas ont été définis : Instabilités de combustion dans un démonstrateur de chambre de combustion complète de moteur d'hélicoptère Turbomeca. Allumage di-phasique dans un démonstrateur d'un secteur de chambre de combustion d'un moteur d'hélicoptère Turbomeca. 14

19 SP1: Spécification des objectifs et des configurations En accord avec les partenaires 4 cas ont été définis : Instabilités de combustion dans un démonstrateur de chambre de combustion complète de moteur d'hélicoptère Turbomeca. Allumage di-phasique dans un démonstrateur d'un secteur de chambre de combustion d'un moteur d'hélicoptère Turbomeca. Extinction d'une chambre 360 Snecma avec 18 injecteurs opérants. Extinction d'une chambre 360 Snecma avec 1 injecteurs opérant. 15

20 SP2: Outils de pré-traitement des données 16

21 SP2: Outils de pré-traitement des données Les systèmes les plus complexes nécessitent des maillages de plus en plus gros 1 secteur : environ 3 million de mailles 15 secteur : 43 million de mailles Les besoins en mémoire pour les calculs de systèmes réels peuvent devenir vite un problème 1.9Go pour 93M de éléments 799Mo pour 40M de éléments x2 dans le maillage = 20% d'amélioration sur la résolution = x2 sur la taille de maillage et donc des besoins mémoires! 16

22 SP2: Outils de pré-traitement des données Simulation Master Processor initial solution mesh Boundary Conditions... transfer to the slave using MPI n partitione Initial data 17 partitioning Dedicated server tion Lecture Décomposition Distribution Calcul I. Sol Regroupement B.C. Ecriture initial solution... I. Sol mesh B.C.... I. Sol mesh mesh Boundary Conditions... B.C. Data transfer t center sftp Each chunk is read and transmitted d the slave processor m

23 SP2: Outils de pré-traitement des données Simulation Master Processor initial solution mesh Boundary Conditions... transfer to the slave using MPI n partitione Initial data 17 partitioning Dedicated server tion Lecture Décomposition Distribution Calcul I. Sol Regroupement B.C. Ecriture initial solution... I. Sol mesh! B.C.... I. Sol mesh mesh Boundary Conditions...! B.C. Data transfer t center sftp Each chunk is read and transmitted d the slave processor m

24 SP2: Outils de pré-traitement des données Simulation Master Processor initial solution mesh Boundary Conditions... transfer to the slave using MPI n partitioning Dedicated server tion Lecture partitioned Initial data sets Data transfer to computing center sftp, etc I. Sol B.C. initial solution Décomposition... I. Sol mesh B.C.... I. Sol mesh mesh Boundary Conditions... Distribution Calcul Regroupement Ecriture!! B.C.... mesh Each chunk is read and transmitted directly to the slave processor partitioning

25 SP2: Outils de pré-traitement des données Simulation Master Processor initial solution mesh Boundary Conditions... transfer to the slave using MPI n partitioning Dedicated server tion Lecture partitioned Initial data sets Data transfer to computing center sftp, etc I. Sol B.C. initial solution Décomposition... I. Sol mesh B.C.... I. Sol mesh mesh Boundary Conditions... Distribution Calcul Regroupement Ecriture!! B.C.... mesh Each chunk is read and transmitted directly to the slave processor Lecture Décomposition Ecriture partitioning

26 SP2: Outils de pré-traitement des données Simulation Master Processor initial solution mesh Boundary Conditions... transfer to the slave using MPI n partitioning Dedicated server tion Lecture partitioned Initial data sets Data transfer to computing center sftp, etc I. Sol B.C. initial solution Décomposition... I. Sol mesh B.C.... I. Sol mesh mesh Boundary Conditions... Distribution Calcul Regroupement Ecriture!! B.C.... mesh Each chunk is read and transmitted directly to the slave processor Lecture Décomposition Ecriture partitioning Lecture Distribution Calcul Ecriture

27 SP2: Outils de pré-traitement des données Simulation Master Processor initial solution mesh Boundary Conditions... transfer to the slave using MPI n partitioning Dedicated server tion Lecture partitioned Initial data sets Data transfer to computing Ecriture center sftp, etc I. Sol B.C. initial solution Décomposition... I. Sol mesh B.C.... I. Sol mesh mesh Boundary Conditions... Distribution Calcul Regroupement Ecriture!! B.C.... mesh Each chunk is read and transmitted directly to the slave processor Lecture Décomposition Ecriture partitioning Lecture Distribution Calcul Ecriture Lecture Regroupement

28 SP2: Outils de pré-traitement des données Chambre à combustion complète (avec contournement) 93M de tétraèdres 40Go de mémoire nécessaires en mode "normal" Calcul effectué sur une machine BlueGene P ( 512Mo par noeud) sur 4095 coeurs SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

29 SP2: Outils de pré-traitement des données AVBP 6.0 Prepart disponible. AVBP 6.1 est sortie entre temps : Optimisation et adaptation des développements en cours: Intégration dans l'arbre officiel T0+24. SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

30 SP3: LES massivement parallèle 21

31 SP3: LES massivement parallèle Les expériences Challenges ont révélé des besoins qui sont adressées dans ce SP. Optimisation d'avbp. DEC-COUP: Optimisation du solveur pour la prise en compte des domaines avec de très gros rapports de volume entre le détail le plus grand et le détail le plus petit pris en compte. F-TACLES: Amélioration de la modélisation de la combustion pour la LES avec prédiction de polluants. ADAPALES: Adaptation de maillage pour la LES réactive. 21

32 SP3: Portage et optimisation de AVBP Puissance équivalente Equivalent Performance Ideal Thomas Watson, Bluegene /L (1) CCRT, Novascale Itanium (2) CINES, GENCI, SGI Altix ICE (3) CRAY, CRAY XT5 (3) CERFACS, BlueGene /L (4) ARNL, INCITE, BlueGene /P (4) CINES, GENCI, SGI Altix ICE (5) ARNL, Sicortex (6) Remerciements: Argonne Leadership Computing Facility at Argonne National Laboratory (DE-AC02-06CH11357), GENCI et le CINES. (1) 40M cells case - 1 step chemistry (2) 18M cells case - 1 step chemistry (3) 75M cells case - 1 step chemistry (4) 37M cells case - 1 step chemistry (5) 29M cells case - 7 step chemistry (6) 10M cells case - No chemistry Coeurs de calcul Cores

33 SP3: Stratégie DEC-COUP 23

34 SP3: Stratégie DEC-COUP Efficacité des Solveurs Navier Stokes explicites limitée par les petites cellules : Mais les applications industrielles peuvent avoir des grands rapports d'échelles entre le plus petit détail et le plus grand. (CERFACS) exemple de maillage d injecteur SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

35 SP3: Stratégie DEC-COUP Efficacité des Solveurs Navier Stokes explicites limitée par les petites cellules : Mais les applications industrielles peuvent avoir des grands rapports d'échelles entre le plus petit détail et le plus grand. Mailles limitant les performances du solveur (CERFACS) exemple de maillage d injecteur SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

36 SP3: Description de la stratégie DEC-COUP 25

37 SP3: Description de la stratégie DEC-COUP 25

38 SP3: Description de la stratégie DEC-COUP 25

39 SP3: Description de la stratégie DEC-COUP SPEED-UP 25

40 SP3: Description de la stratégie DEC-COUP SPEED-UP 25

41 SP3: Description de la stratégie DEC-COUP SPEED-UP 25

42 SP3: Description de la stratégie DEC-COUP SPEED-UP 25

43 SP3: Description de la stratégie DEC-COUP SPEED-UP 25

44 SP3: DEC-COUP; Validation 1D parison between the solution obtained by DECCOUP with the WENO scheme ( ) and the initial solut ctly 10 periods. The mesh is uniform (level L Convection d une gaussienne 1 ), U =1, CF L =0.5 (based on δt small ), δt large /δt small = in results appear on Fig. 9 and 10: i/ DECCOUP do not necessary introduces a loss of accura ct of the underlying scheme on performances of DECCOUP is significant; and iii/ the meth m to be sensitive to the non-uniformity of the mesh. For HOSRK4 scheme, the accuracy of ears to be either better when DECCOUP is used, in the case of a uniform mesh or unchang niform case. The performance of DECCOUP also appears to be dependent of the scheme, si the WENO scheme are not as accurate as those corresponding to the HOSRK4 scheme. Figure 9. Error as a function of the refinement level L i for uniform meshes. 26

45 SP3: DEC-COUP; Validation 2D Grandes cellules: 1 cycle = TLARGE Petites cellules: 10 sous-cycles = 10 TSMALL = 1 TLARGE 27

46 SP3: DEC-COUP; Validation 2D Grandes cellules: 1 cycle = TLARGE Petites cellules: 10 sous-cycles = 10 TSMALL = 1 TLARGE 27

47 SP3: DEC-COUP; Validation 2D Grandes cellules Grandes cellules: 1 cycle = TLARGE Petites cellules: 10 sous-cycles = 10 TSMALL = 1 TLARGE 27

48 SP3: DEC-COUP; Validation 2D Cellules tampons Grandes cellules: 1 cycle = TLARGE Petites cellules: 10 sous-cycles = 10 TSMALL = 1 TLARGE 27

49 SP3: DEC-COUP; Validation 2D Grandes cellules: 1 cycle = TLARGE Petites cellules Petites cellules: 10 sous-cycles = 10 TSMALL = 1 TLARGE 27

50 SP3: DEC-COUP; Validation 2D Grandes cellules: 1 cycle = TLARGE Petites cellules: 10 sous-cycles = 10 TSMALL = 1 TLARGE 27

51 SP3: DEC-COUP; Validation 2D 27

52 SP3: DEC-COUP; Validation 2D Code académique 2-D AVBP 6.0 PREPART 27

53 SP3: DEC-COUP; Validation 2D Speedup x 5 Code académique 2-D AVBP 6.0 PREPART 27

54 SP3: DEC-COUP; Perspectives Fin de l'implantation 3D dans AVBP Prepart Les modifications sont pleinement compatibles avec la 6.2. Validation sur une application de jet 3D turbulent. SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

55 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES 29

56 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problèmatique : Prédiction de la combustion Température Stabilisation Polluants Chimie détaillée Trop coûteux CPU Tabulation de la chimie Développement dans un cadre HPC 30

57 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 1: la taille des bases de données thermo-chimiques est importante doivent être chargées en mémoire par chaque processeur Exemple: taille d une base de données pour une flamme turbulente non prémélangée et non adiabatique : 1.5Go Mémoire disponible par proc sur Babel (IBM BlueGene,IDRIS CNRS): 512 Mo 31

58 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 1: la taille des bases de données thermo-chimiques est importante doivent être chargées en mémoire par chaque processeur Exemple: taille d une base de données pour une flamme turbulente non prémélangée et non adiabatique : 1.5Go Mémoire disponible par proc sur Babel (IBM BlueGene,IDRIS CNRS): 512 Mo Nécessité de réduire la taille des bases thermo-chimiques! 31

59 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 2: Couplage chimie tabulée / LES Sl lg 32 7

60 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 2: Couplage chimie tabulée / LES Sl lg Plissement de sous maille 32 7

61 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 2: Couplage chimie tabulée / LES SΔ > Sl lg c =0 c =1 Plissement de sous maille 32 7

62 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 2: Couplage chimie tabulée / LES Sl SΔ > Sl lg c =0 c =1 Plissement de sous maille Plissement résolu 32 7

63 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 2: Couplage chimie tabulée / LES Sl SΔ > Sl lg c =0 c =1 Plissement de sous maille Plissement résolu 32 7

64 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 2: Couplage chimie tabulée / LES Sl SΔ > Sl lg SΔ = Sl c =0 c =1 Plissement de sous maille c =0 c =1 Plissement résolu 32 7

65 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 2: Couplage chimie tabulée / LES Sl SΔ > Sl lg SΔ = Sl c =0 c =1 c =0 c =1 Plissement de sous maille 32 7 Plissement résolu Le modèle de combustion doit prendre en compte ces deux situations!

66 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Etat de l'art modèles chimie tabulée/les: FPI-TFLES : Le modèle prend bien en compte les deux cas (résolu ou pas) mais altère la structure de la flamme. FPI-PCM: Validé en RANS. Mais altère la propagation des flammes et leur structure en LES SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

67 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Tâches: Réduire la taille des bases de données thermo-chimiques Introduire la tabulation de la cinétiques chimique en LES: Flammes prémélangées turbulente Flammes partiellement-prémélangées turbulente Travaux réalisés: Réduction de la taille des bases de données thermo-chimiques: Développement d une méthode basée sur les propriétés auto-similaires des flammes turbulente prémélangées Validation RANS sur une flamme jet partiellement-prémélangée Modélisation de la combustion turbulente: Développement du modèle F-TACLES (Filtered TAbulated Chemistry for LES) Implantation dans AVBP SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

68 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 1: Réduction de la tailles des bases. Base réduite: Correlation coefficient = 0.98 Base originale: 101 x 21 x 101 x 21 = 4,498,641 data 35

69 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Problématique 1: Réduction de la tailles des bases. Base réduite: Correlation coefficient = x x = 4,243 data Base originale: 101 x 21 x 101 x 21 = 4,498,641 data 35

70 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Validation de la base réduite : utilisation du code Fluent Fluent - RANS: modèle k-ɛ Air (V=1m/s) Barlow and Franck (1998) Gaz brûlés (ɸ=0.7, V=11m/s) Methane/air (ɸ=3, V=49.6m/s) 2-D axi-symétrique (300 x 170 nodes) 36

71 SP3: Réduction de tailles de bases; Validation RANS Base réduite Base originale Expérience 37

72 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Le modèle F-TACLES: PREMIX (CHEMKIN II) Detailed chemistry solution TABULATION Filtered flame Tabulated terms ω c ( c) α( c)... Simulation AVBP solution 15 38

73 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Le modèle F-TACLES: PREMIX (CHEMKIN II) Detailed chemistry solution TABULATION Filtered flame Tabulated terms ω c ( c) α( c)... LES CODE (AVBP) Simulation AVBP solution 15 38

74 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES F-TACLES: Validation 1D : La structure de flamme est conservée peut importe le filtre (la résolution). Modèle solution Référence Structure de flamme Influence du filtre SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

75 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Application à un cas d'école : PRECCINSTA Validation du modèle avec l'expérience Extension du modèle à la combustion partiellement prémélangée Tests de propriétés auto-similaires sur la base de données thermo-chimiques filtrée Isosurface de temperature coloriée par la vitesse SIMTUR Revue à mi-parcours 16 4 sept

76 SP3: Modélisation de la combustion pour la LES Application à un cas d'école : PRECCINSTA Validation du modèle avec l'expérience Extension du modèle à la combustion partiellement prémélangée Tests de propriétés auto-similaires sur la base de données thermo-chimiques filtrée Isosurface de temperature coloriée par la vitesse SIMTUR Revue à mi-parcours 16 4 sept

77 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

78 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES Constat: Limiter autant que possible les a priori dans la génération du maillage et leur impact sur les résultats des simulations. Objectif: mesurer dynamiquement l efficacité du maillage taille du filtre petite devant l épaisseur du signal moyen δ T / >> 1 = αδ L = βδ T δ T épaisseur de flamme épaisseur de flamme moyen α > 1 and β < 1 SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

79 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES Constat: Limiter autant que possible les a priori dans la génération du maillage et leur impact sur les résultats des simulations. Objectif: mesurer dynamiquement l efficacité du maillage taille du filtre petite devant l épaisseur du signal moyen δ T / >> 1 = αδ L = βδ T δ T épaisseur de flamme épaisseur de flamme moyen α > 1 and β < 1 SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

80 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES Constat: Limiter autant que possible les a priori dans la génération du maillage et leur impact sur les résultats des simulations. Objectif: mesurer dynamiquement l efficacité du maillage taille du filtre petite devant l épaisseur du signal moyen δ T / >> 1 = αδ L = βδ T δ T épaisseur de flamme épaisseur de flamme moyen α > 1 and β < 1 SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

81 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES Constat: Limiter autant que possible les a priori dans la génération du maillage et leur impact sur les résultats des simulations. Objectif: mesurer dynamiquement l efficacité du maillage taille du filtre petite devant l épaisseur du signal moyen δ T / >> 1 = αδ L = βδ T δ T épaisseur de flamme épaisseur de flamme moyen α > 1 and β < 1 SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

82 LES scalar variances - 3D projection of 2D measurements - DNS LES scalar variances - 3D projection of 2D measurements - DNS 3 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES Normalized resolved part Normalized resolved part 1 0,95 0,9 0,85 0,8 0,75 1 0,95 0,9 0,85 0,8 Normalized resolved part 1 0,95 0,9 0,85 0,8 0,75 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 Résolu! (a) T R /ϕ v ϕ v = { ϕ 2} {ϕ} 2 =! (a) T R /ϕ v { }} { ρ ϕ 2 ( ) 2 ρ ϕ ρ( ϕ 2 ϕ 2 ) + +R v ρ ρ ρ } {{ } Normalized SGS part 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 Normalized SGS part 0,6 0,5 0,4 T R : Resolved part Line with Circle: α = /δ L = 2; Square: α = 3; Triangle up: α = 4; Triangle down: α =5 0,3 0,2 0,1 T SGS : SGS part 0 0 0,1 0,2 0,6 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 SGS! 0, ,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7! Normalized SGS part 0,4 (b) T SGS /ϕ v (b) T SGS /ϕ v 0,3 0,2 0,75 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7! Normalized residual part -0,1 Normalized residual part -0,1 = αδ -0,2 L = βδ T 0-0,2-0,3 0-0,3 0, ,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7! 43

83 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES = αδ L = βδ T 44

84 0 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES -0,1 0 Normalized residual part -0,2-0,3 Normalized residual part -0,1-0,2-0,3-0,4 Résidu 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6! (c) R v /ϕ v gure 1. Normalized three terms of Eq. 2.9 versus β = /δ T. Line with Circle: α = /δ L = 2; Square: α = 3; Triangle up: α = 4; Triangle down: α = 5. s δ L, which are randomly distributed to build a mean flame brush. Typically, tion mimics DNS performed in the flamelet regime; flamelet profiles are transy turbulence -0,4 0 0,1 without 0,2 0,3modification 0,4 0,5 of their 0,6 internal structure. The instantaneous! variable is defined as: c(x, t) =F L (x x L (t)) (2.10) = αδ L = βδ T x L (t) =x o + ξ(t)κ(t)δ T (2.11) L(x) is the single flamelet distribution obtained from the solution of a methane- Revue à mi-parcours 4 sept 2009 SIMTUR 44

85 0 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES -0,1 0 Normalized residual part -0,2-0,3 Normalized residual part -0,1-0,2-0,3-0,4 Résidu 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6! (c) R v /ϕ v R v /ϕ v < 0.01 gure 1. Normalized three terms of Eq. 2.9 versus β = /δ T. Line with Circle: α = /δ L = 2; Square: α = 3; Triangle up: α = 4; Triangle down: α = 5. β < β R =0.06 s δ L, which are randomly distributed to build a mean flame brush. Typically, tion mimics DNS performed in the flamelet regime; flamelet profiles are transy turbulence -0,4 0 0,1 without 0,2 0,3modification 0,4 0,5 of their 0,6 internal structure. The instantaneous! variable is defined as: c(x, t) =F L (x x L (t)) (2.10) = αδ L = βδ T x L (t) =x o + ξ(t)κ(t)δ T (2.11) L(x) is the single flamelet distribution obtained from the solution of a methane- Revue à mi-parcours 4 sept 2009 SIMTUR 44

86 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES Le maillage doit donc vérifier: = αδ L = βδ T α =( /δ L ) < β R (δ T /δ L ) Résultats: définition d un critère susceptible de représenter la qualité du maillage. Perspectives: simulation d une flamme de type laboratoire et évaluation de la pertinence des critères. SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

87 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES On a désormais une critère de raffinement de maillage. Couplage avec les mailleurs nécessaire Déjà utilisé avec GAMBIT Le CERFACS a mis au point la méthodologie équivalente sur CENTAURSOFT (mailleur automatique hybride utilisé par 90% des utilisateurs AVBP). 46

88 SP3: ADAPALES- Adaptation Parallèle en LES On a désormais une critère de raffinement de maillage. Couplage avec les mailleurs nécessaire Déjà utilisé avec GAMBIT Le CERFACS a mis au point la méthodologie équivalente sur CENTAURSOFT (mailleur automatique hybride utilisé par 90% des utilisateurs AVBP). 46

89 SP4: Outils de surveillance / Post-traitement 47

90 SP4: Outils de surveillance / Post-traitement Beaucoup de ressources sont nécessaire ( 4095 x 4M d'heures... ) : Besoin d'outils de surveillance efficaces et simple pour éviter des gâchis de ressources. Mise en place d'un flush automatique selon l'architecture permettant de récupérer l'évolution temporelle globale ( min/max/moy) et local sur des points pré-définis des variables du calcul ( Vitesse/pression/ Température, etc..). Possibilité d'arrêter le calcul "proprement" grâce a un switch on/off dans le code SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

91 T/Tmean [] T/Tmean [] T/Tmean [] SP4: Outils de surveillance / Post-traitement T/Tmean [ ] T/Tmean [ ] T/Tmean [ ] Beaucoup de ressources sont nécessaire ( 4095 x 4M d'heures... ) : Besoin d'outils de B1 surveillance efficaces et simple pour éviter des gâchis de ressources. Mise en place d'un flush automatique selon l'architecture permettant de récupérer l'évolution temporelle globale ( min/max/moy) et local sur des points pré-définis des variables du calcul ( Vitesse/pression/ B6 Température, etc..). Possibilité d'arrêter le calcul "proprement" grâce a un switch on/off dans le code B Time Time [s] [s] SIMTUR Revue à mi-parcours 4 sept

92 SP4: Outils de surveillance / Post-traitement Beaucoup de données sont générées: 200 fichiers x 4Go : Besoin d'outils permettant d'extraire simplement des données 49

93 SP4: Outils de surveillance / Post-traitement Beaucoup de données sont générées: 200 fichiers x 4Go : Besoin d'outils permettant d'extraire simplement des données 49

94 SP4: Outils de surveillance / Post-traitement Beaucoup de données sont générées: 200 fichiers x 4Go : Besoin d'outils permettant d'extraire simplement des données 49

95 SP4: Outils de surveillance / Post-traitement Beaucoup de données sont générées: 200 fichiers x 4Go : Besoin d'outils permettant d'extraire simplement des données 49

96 SP4: Outils de surveillance / Post-traitement Beaucoup de données sont générées: 200 fichiers x 4Go : Besoin d'outils permettant d'extraire simplement des données 93 Millions de mailles mailles 49

97 SP4: Outils de surveillance / Post-traitement Coûts post-traitement de base ( visualization): Champ complet : 15min Champ réduit: 4min (interpolation séquentielle) + 20 secs 50

98 SP4: Outils de surveillance / Post-traitement Coûts post-traitement avancé : Décomposition en mode propres (POD): Champ complet : Impossible à tester actuellement. (Maillage de 16M nécessite 10h sur 32 coeurs pour 100 solutions). Champ réduit: 1 min pour 100 solutions sur 4 coeurs. 1er mode propre 51

Dossier Technique de. Renan HILBERT. Docteur de l Ecole Centrale Paris Simulation Numérique, Mécanique des Fluides COMPETENCES

Dossier Technique de. Renan HILBERT. Docteur de l Ecole Centrale Paris Simulation Numérique, Mécanique des Fluides COMPETENCES Dossier Technique de Renan HILBERT Docteur de l Ecole Centrale Paris Simulation Numérique, Mécanique des Fluides COMPETENCES Spécialités Systèmes Programmation Logiciels Bureautique Langues Simulation

Plus en détail

Simulation numérique à l échelle industrielle de l hydrodynamique et des transferts d un réacteur gaz-particules à lit fluidisé

Simulation numérique à l échelle industrielle de l hydrodynamique et des transferts d un réacteur gaz-particules à lit fluidisé CALMIP : Mésochallenges 2014 PRES Université de Toulouse Simulation numérique à l échelle industrielle de l hydrodynamique et des transferts d un réacteur gaz-particules à lit fluidisé Hervé NEAU -Institut

Plus en détail

Le Calcul Intensif: la situation en France. Olivier Pironneau. Université Pierre et Marie Curie et CSCI (Conseil Stratégique pour le Calcul Intensif)

Le Calcul Intensif: la situation en France. Olivier Pironneau. Université Pierre et Marie Curie et CSCI (Conseil Stratégique pour le Calcul Intensif) Le Calcul Intensif: la situation en France Olivier Pironneau Université Pierre et Marie Curie et CSCI (Conseil Stratégique pour le Calcul Intensif) Le calcul Intensif est partout dans la R&D Analyse en

Plus en détail

Simula'on aux Grandes Echelles des écoulements réac'fs et applica'on en pétrochimie

Simula'on aux Grandes Echelles des écoulements réac'fs et applica'on en pétrochimie Simula'on aux Grandes Echelles des écoulements réac'fs et applica'on en pétrochimie B. Cuenot Groupe CFD: L. Gicquel, O. Vermorel, G. Staffelbach, E. Riber, A. Dauptain, F. Duchaine Les écoulements réac'fs

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

Mécanique des Fluides

Mécanique des Fluides Mécanique des Fluides Franck Nicoud I3M franck.nicoud@univ-montp2.fr MKFLU - MI4 1 Plan général 1. Rappels 2. Quelques solutions analytiques 3. Notion de turbulence 4. Aérothermique 5. Interaction fluide-structure

Plus en détail

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD»

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» «Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» Par Nicolas COSTE, Société OPTIFLOW - 11/12/2002 OPTIFLOW: Bureau d études et de recherches en Mécanique des Fluides Créée en 1998 par un ensemble

Plus en détail

TR/CMGC/09/88 Portage d'arpege-nemo sur les plateformes scalaires IBM BG/P et SGI Altix E. Maisonnave

TR/CMGC/09/88 Portage d'arpege-nemo sur les plateformes scalaires IBM BG/P et SGI Altix E. Maisonnave TR/CMGC/09/88 Portage d'arpege-nemo sur les plateformes scalaires IBM BG/P et SGI Altix E. Maisonnave 1 2 Table des matières I. Portage...4 I.1. SGI Altix CINES...4 I.2. IBM Blue Gene/P IDRIS...6 II. Performances...7

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs.

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. H. ZAÏDI a, S. FOHANNO a, R. TAÏAR b, G. POLIDORI a a Laboratoire

Plus en détail

Retour d expérience, portage de code Promes dans le cadre de l appel à projets CAPS-GENCI

Retour d expérience, portage de code Promes dans le cadre de l appel à projets CAPS-GENCI , portage de code Promes dans le cadre de l appel à projets CAPS-GENCI PROMES (UPR 8521 CNRS) Université de Perpignan France 29 juin 2011 1 Contexte 2 3 4 Sommaire Contexte 1 Contexte 2 3 4 Laboratoire

Plus en détail

Rapport 2014 et demande pour 2015. Portage de Méso-NH sur Machines Massivement Parallèles du GENCI Projet 2015 : GENCI GEN1605 & CALMIP-P0121

Rapport 2014 et demande pour 2015. Portage de Méso-NH sur Machines Massivement Parallèles du GENCI Projet 2015 : GENCI GEN1605 & CALMIP-P0121 Rapport 2014 et demande pour 2015 Portage de Méso-NH sur Machines Massivement Parallèles du GENCI Projet 2015 : GENCI GEN1605 & CALMIP-P0121 Rappel sur Méso-NH : Modélisation à moyenne échelle de l atmosphère

Plus en détail

Modélisation de la combustion en chimie complexe : le défi des architectures massivement parallèles

Modélisation de la combustion en chimie complexe : le défi des architectures massivement parallèles Modélisation de la combustion en chimie complexe : le défi des architectures massivement parallèles S. Descombes 2 M. Duarte 3 T. Dumont 1 V. Louvet 1 M. Massot 3 1 Institut Camille Jordan - CNRS & Université

Plus en détail

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132 Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs ff p. 129 à 132 Fondamentaux Peut être organisé en intra-entreprise Introduction à la modélisation & la simulation des GMP & du contrôle 5 Jours

Plus en détail

Évolution d un solveur Navier-Stokes massivement parallèle pour l'étude du déferlement des vagues

Évolution d un solveur Navier-Stokes massivement parallèle pour l'étude du déferlement des vagues Évolution d un solveur Navier-Stokes massivement parallèle pour l'étude du déferlement des vagues Stéphane Glockner, Pierre Lubin, I2M UMR 52 95 glockner@ipb.fr p.lubin@i2m.u-bordeaux1.fr Introduction

Plus en détail

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant Présentateur Date 1 Qu'est-ce que SolidWorks Flow Simulation? SolidWorks Flow Simulation est un logiciel d'analyse des écoulements de fluide et du

Plus en détail

La recherche scientifique face aux défis de l énergie: quelques exemples

La recherche scientifique face aux défis de l énergie: quelques exemples 1er colloque Energie CNRS & Académie des Technologies : La Recherche au cœur de la transition Energétique La recherche scientifique face aux défis de l énergie: quelques exemples Sébastien Candel Laboratoire

Plus en détail

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Séminaire mi parcours Stock-e 2010 CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Iyad Balloul Renault Trucks - iyad.balloul@volvo.com Eric Bideaux INSA Lyon - eric.bideaux@insa-lyon.fr Marc Michard LMFA - Marc.Michard@ec-lyon.fr

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2 Master en sciences et technologies mention science de l ingénieur spécialité énergétique et environnement - E 2 master sciences de l ingénieur Master sciences de l ingénieur Spécialité énergétique et environnement

Plus en détail

IFP-OptiLab : un outil de calibration et d'analyse au service de la simulation 0D/1D des moteurs automobiles

IFP-OptiLab : un outil de calibration et d'analyse au service de la simulation 0D/1D des moteurs automobiles CO 2 maîtrisé Carburants diversifiés Véhicules économes Raffinage propre Réserves prolongées IFP-OptiLab : un outil de calibration et d'analyse au service de la simulation 0D/1D des moteurs automobiles

Plus en détail

CARMEN. atelier logiciels simulation de systèmes propulsifs à ergols liquides LMCS 17/04/2008

CARMEN. atelier logiciels simulation de systèmes propulsifs à ergols liquides LMCS 17/04/2008 CARMEN atelier logiciels simulation de systèmes propulsifs à ergols liquides LMCS 17/04/2008 Table de matières Introduction sur DLA Présentation CARMEN Logiciel CARINS Logiciel CARDIM Conclusions This

Plus en détail

SYSTEME DE MODELISATION TELEMAC

SYSTEME DE MODELISATION TELEMAC SYSTEME DE MODELISATION TELEMAC Interface mailleur Logiciel STBTEL Version 4.1 MANUEL DE REFERENCE Février 1999 Les informations figurant dans le présent manuel sont sujettes à révision sans préavis et

Plus en détail

CERFACS CFD - Combustion

CERFACS CFD - Combustion CERFACS CFD - Combustion Sous la direction de Franck NICOUD, Bénédicte CUENOT SIMULATION NUMÉRIQUE DIRECTE D ÉCOULEMENTS DANS LES PLAQUES MULTIPERFORÉES : Étude préliminaire Rapport de stage de fin d études

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention sciences de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2

Master. en sciences et technologies mention sciences de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2 Master en sciences et technologies mention sciences de l ingénieur spécialité énergétique - E 2 Spécialité énergétique E2 mention : www.master.sdi.upmc.fr spécialité : www.energie-environnement.upmc.fr

Plus en détail

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délivré par : Institut National Polytechnique de Toulouse (INP Toulouse) Discipline ou spécialité : Génie des Procédés et de l'environnement

Plus en détail

Programmation efficace des multicœurs Application a la visualisation scientifique

Programmation efficace des multicœurs Application a la visualisation scientifique Programmation efficace des multicœurs Application a la visualisation scientifique Marc Tchiboukdjian Doctorant 3e me anne e Jean-Philippe Nomine Encadrant CEA Vincent Danjean Directeur de the se Bruno

Plus en détail

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1 Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1) TRIBID VEHICLE (Tribid C-AGV) (El) B. Kawkabani, support: A. Cassat (BCD Engineering, sàrl, Lausanne) TRIBID VEHICLE is a vehicle

Plus en détail

CRIHAN Centre de Ressources Informatiques de HAute-Normandie

CRIHAN Centre de Ressources Informatiques de HAute-Normandie ACT-MG-v2 CRIHAN Centre de Ressources Informatiques de HAute-Normandie Journée Entreprises & HPC-PME au CRIHAN - 11 avril 2013 CRIHAN Missions Concept : mutualisation de services et d équipements Réseau

Plus en détail

Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT

Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT olivier.boiron@centrale-marseille.fr Septembre 2015 3A FETES Introduction à l'utilisation du logiciel de simulation numérique

Plus en détail

Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE

Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE Jean-Luc Attié, S. Pradier, M. Chong (Laboratoire d Aérologie) V. H. Peuch (Météo-France) J.F Lamarque, D.P Edwards, V. Yudin

Plus en détail

Retours d expériences et perspectives sur les aspects énergétiques

Retours d expériences et perspectives sur les aspects énergétiques Retour d expériences Retours d expériences et perspectives sur les aspects énergétiques d un mesocentre (Grenoble) GreenDays@Luxembourg CIMENT, LIG 28-29 Janvier 2013 Bruno Bzeznik Retour d expériences

Plus en détail

BESOINS ET TENDANCES POUR L ANALYSE EN LIGNE FOCUS SUR L ANALYSE DE GAZ INNOVAL : UN PROJET INNOVANT POUR LE DEVELOPPEMENT DES MICRO-TECHNOLOGIES

BESOINS ET TENDANCES POUR L ANALYSE EN LIGNE FOCUS SUR L ANALYSE DE GAZ INNOVAL : UN PROJET INNOVANT POUR LE DEVELOPPEMENT DES MICRO-TECHNOLOGIES Renewable energies Eco-friendly production Innovative transport Eco-efficient processes Sustainable resources BESOINS ET TENDANCES POUR L ANALYSE EN LIGNE FOCUS SUR L ANALYSE DE GAZ INNOVAL : UN PROJET

Plus en détail

1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 3. EXEMPLES TYPES DE PRESTATIONS 4 4. EXEMPLES TYPES DE REALISATIONS 5

1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 3. EXEMPLES TYPES DE PRESTATIONS 4 4. EXEMPLES TYPES DE REALISATIONS 5 SOMMAIRE 1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 3. EXEMPLES TYPES DE PRESTATIONS 4 4. EXEMPLES TYPES DE REALISATIONS 5 5. TYPES DE LIVRABLES A REMETTRE PAR LE TITULAIRE 6 6. SAVOIR-FAIRE REQUIS 6 2

Plus en détail

Le CSCI pour le Calcul Intensif en France. Olivier Pironneau

Le CSCI pour le Calcul Intensif en France. Olivier Pironneau Le CSCI pour le Calcul Intensif en France Olivier Pironneau Université Pierre et Marie Curie Et président du Comité Stratégique pour le Calcul Intensif (CSCI) La Simulation est une révolution pour la Science

Plus en détail

Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg

Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg Le présent document contient des informations qui sont la propriété de France Télécom. L'acceptation de ce document par son destinataire

Plus en détail

Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire)

Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire) Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire) Laurent Soulard CEA-DAM Ile-de-France laurent.soulard@cea.fr 1 Problématique La DAM est

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DE

SIMULATION NUMERIQUE DE SIMULATION NUMERIQUE DE L'HYDRODYNAMIQUE ET DES TRANSFERTS DANS LES REACTEURS GAZ-PARTICULES A LIT FLUIDISE Rapport d activité pour l année 2013 Numéro de projet Responsable Scientifique Responsable Technique

Plus en détail

Utilisation de SALOME pour la distribution de calculs Code_Carmel3D en CND avec remaillage

Utilisation de SALOME pour la distribution de calculs Code_Carmel3D en CND avec remaillage Utilisation de SALOME pour la distribution de calculs Code_Carmel3D en CND avec remaillage M. Pallud pallud@imacs.polytechnique.fr IMACS travail en collaboration avec N. Béreux O. Moreau EDF R&D / CLAMART

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics Formation à la CFD, Ph Parnaudeau 1 Qu est-ce que la CFD? La simulation numérique d un écoulement fluide Considérer à présent comme une alternative «raisonnable»

Plus en détail

SIMULATION HYBRIDE EN TEMPOREL D UNE CHAMBRE REVERBERANTE

SIMULATION HYBRIDE EN TEMPOREL D UNE CHAMBRE REVERBERANTE SIMULATION HYBRIDE EN TEMPOREL D UNE CHAMBRE REVERBERANTE Sébastien LALLECHERE - Pierre BONNET - Fatou DIOUF - Françoise PALADIAN LASMEA / UMR6602, 24 avenue des landais, 63177 Aubière pierre.bonnet@lasmea.univ-bpclermont.fr

Plus en détail

Semestre HPC. Violaine Louvet. Institut Camille Jordan - CNRS louvet@math.univ-lyon1.fr. Labex MILyon, Printemps 2016

Semestre HPC. Violaine Louvet. Institut Camille Jordan - CNRS louvet@math.univ-lyon1.fr. Labex MILyon, Printemps 2016 Semestre HPC Violaine Louvet Institut Camille Jordan - CNRS louvet@math.univ-lyon1.fr Labex MILyon, Printemps 2016 V. Louvet (ICJ) Semestre HPC Printemps 2016 1 / 9 Présentation du semestre Modélisation

Plus en détail

SOUTENANCE DE PROJET DE FIN D ÉTUDES

SOUTENANCE DE PROJET DE FIN D ÉTUDES SOUTENANCE DE PROJET DE FIN D ÉTUDES Développement d un modèle d échangeur thermique pour l étude par simulation numérique 3D sous FLUENT Franck LE RHUN Valeo Engine Management Systems 4 septembre 2007

Plus en détail

Agence Nationale de la Recherche. Projets de Recherche et d'innovation 2005. Plan d'action National sur l'hydrogène et les piles à combustible PAN-H

Agence Nationale de la Recherche. Projets de Recherche et d'innovation 2005. Plan d'action National sur l'hydrogène et les piles à combustible PAN-H Agence Nationale de la Recherche Projets de Recherche et d'innovation 2005 Plan d'action National sur l'hydrogène et les piles à combustible PAN-H Programme DRIVE : Données expérimentales pour l évaluation

Plus en détail

Relance turbocompresseur et hybridation pneumatique

Relance turbocompresseur et hybridation pneumatique Relance turbocompresseur et hybridation pneumatique CHARLE Alain, VASILE Iulian, HIGELIN Pascal Ecole Polytechnique de l'université d Orléans Laboratoire de Mécanique et Énergétique 8, rue Léonard de Vinci,

Plus en détail

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Séminaire mi parcours Stock-e 2010 Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Kévyn JOHANNES, Laboratoire CETHIL, Kevyn.johannes@insa-lyon.fr Coordinateur : CETHIL Organismes de

Plus en détail

CALMIP : Plateforme Mutualisante en modélisation et simulation numérique

CALMIP : Plateforme Mutualisante en modélisation et simulation numérique CALMIP : Plateforme Mutualisante en modélisation et simulation numérique Nicolas Renon, Ph. D. Ingénieur de Recherche en Calcul Numérique Centre Interuniversitaire de Calcul de Toulouse (renon@cict.fr),

Plus en détail

Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën. TERATEC 28 juin 2011

Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën. TERATEC 28 juin 2011 Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën TERATEC 28 juin 2011 Daniel ZAMPARINI 1 Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën TERATEC - 28 juin 2011 PSA Peugeot Citroën : éléments clés de la branche

Plus en détail

ParMat : Parallélisation pour la simulation des Matériaux.

ParMat : Parallélisation pour la simulation des Matériaux. : Parallélisation pour la simulation des Matériaux. G. Bencteux (EDF) 3 septembre 2008 Outline 1 2 Un algorithme d ordre N pour les calculs ab initio (DFT/HF) 3 Simulation du dommage d irradiation par

Plus en détail

5 problématiques récurrentes à considérer avant de choisir son logiciel d'acquisition de données

5 problématiques récurrentes à considérer avant de choisir son logiciel d'acquisition de données 1 5 problématiques récurrentes à considérer avant de choisir son logiciel d'acquisition de données Guillaume DALLE Ingénieur d Application National Instruments France 2 Objectif Vous informer sur le modèle

Plus en détail

Calcul Haute Performance avec OpenTURNS

Calcul Haute Performance avec OpenTURNS Calcul Haute Performance avec OpenTURNS Renaud Barate EDF R&D Workshop du GdR MASCOT-NUM «Quantification d incertitude et calcul intensif» 28 Mars 2013 Sommaire Présentation du logiciel OpenTURNS Problématiques

Plus en détail

Cliquez pour modifier les styles du

Cliquez pour modifier les styles du 1986-2008....LEES 2008..2013...PRISME RISQUE EXPLOSIONS ET STRUCTURES 2008-2012 2012..2013 Equipe 19 permanents à Bourges Axes Combustion Explosions Cinquième Resp P Gillard niveau Dynamique des matériaux

Plus en détail

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Electromagnetic compatibility (EMC) Part 4-3: Testing and measurement techniques Radiated, radio-frequency, electromagnetic field immunity test INTERPRETATION

Plus en détail

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11 Association des Doctorants du campus STIC Séminaires doctorants 11 07 mars 2007 Actes édités par l association des doctorants du campus STIC. Les travaux individuels publiés restent l unique propriété

Plus en détail

3A-IIC - Parallélisme & Grid : Intérêts et Motivations. Intérêts et Motivations

3A-IIC - Parallélisme & Grid : Intérêts et Motivations. Intérêts et Motivations 3A-IIC - Parallélisme & Grid : Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle 1 1 Exemple d applications et clients Défis du calcul parallèle 3 Calcul parallèle dans le monde

Plus en détail

Utilisation et challenges de la CFD pour des simulations industrielles

Utilisation et challenges de la CFD pour des simulations industrielles Utilisation et challenges de la CFD pour des simulations industrielles Nicolas Perret 25/11/2014 R&I/ARTI/DIPT - AMT SOMMAIRE 1. Contexte / Attentes autour de la CFD 2. Focus sur la simulation multiéchelle

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

Simulation numérique en thermo-hydraulique : modèles et applications

Simulation numérique en thermo-hydraulique : modèles et applications Simulation numérique en thermo-hydraulique : modèles et applications Marc MEDALE EPUM, Dpt Mécanique - Énergétique UMR 6595 CNRS - Université de Provence Technopôle de Château Gombert, Marseille Marc.Medale@polytech.univ-mrs.fr

Plus en détail

Application de K-means à la définition du nombre de VM optimal dans un cloud

Application de K-means à la définition du nombre de VM optimal dans un cloud Application de K-means à la définition du nombre de VM optimal dans un cloud EGC 2012 : Atelier Fouille de données complexes : complexité liée aux données multiples et massives (31 janvier - 3 février

Plus en détail

Plan : Master IM2P2 - Calcul Scientifique

Plan : Master IM2P2 - Calcul Scientifique Plan : Les systèmes HPC Typologie des systèmes : Machines Mémoire partagée Machines à Mémoire Distribuées Machine NUMA Exemples Architectures Processeurs HPC Processeurs scalaires, superscalaires, vectoriels

Plus en détail

LES LE CAPTEUR SOUPLE ECA DANS LE MONDE INDUSTRIEL TUDES ET DE RECHERCHECHRISTIAN MARCEAU LABORATOIRE D ETUDES ET DE RECHERCHE

LES LE CAPTEUR SOUPLE ECA DANS LE MONDE INDUSTRIEL TUDES ET DE RECHERCHECHRISTIAN MARCEAU LABORATOIRE D ETUDES ET DE RECHERCHE LES LE CAPTEUR SOUPLE ECA DANS LE MONDE INDUSTRIEL TUDES ET DE RECHERCHECHRISTIAN MARCEAU LABORATOIRE D ETUDES ET DE RECHERCHE P. CABANIS, OLYMPUS - OISE Résumé Aujourd hui les industriels tendent à utiliser

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

EVOLUTION DE L ARCHITECTURE DU SYSTÈME D INFORMATION SCIENTIFIQUE D EDF R&D

EVOLUTION DE L ARCHITECTURE DU SYSTÈME D INFORMATION SCIENTIFIQUE D EDF R&D EVOLUTION DE L ARCHITECTURE DU SYSTÈME D INFORMATION SCIENTIFIQUE D EDF R&D Hugues Prisker Séminaire Aristote - 5 Février 2015 SI SCIENTIFIQUE EDF R&D EN QUELQUES CHIFFRES (2015) 1000 utilisateurs 150

Plus en détail

Le corps d Ahmed : de la simulation vers le contrôle

Le corps d Ahmed : de la simulation vers le contrôle Le corps d Ahmed : de la simulation vers le contrôle Emmanuel GUILMINEAU Equipe Modélisation Numérique Laboratoire de Mécanique des Fluides-CNRS UMR 6598 Ecole Centrale de Nantes, Nantes, FRANCE GRD des

Plus en détail

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact 2009 2012 Paolo Caccamo Université de Grenoble Encadrants : Florence Naaim-Bouvet, Thierry Faug,

Plus en détail

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008 Simulation de la propagation de fissures dans les lentilles du Laser Méga Joule : de la physique des matériaux au calcul haute performance en passant par l'algorithmique, la visualisation et le pilotage

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

$SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU

$SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU $SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU Fabien FIGUERES fabien.figueres@mpsa.com 0RWVFOpV : Krigeage, plans d expériences space-filling, points de validations, calibration moteur. 5pVXPp Dans le

Plus en détail

Les mésocentres HPC àportée de clic des utilisateurs industriels

Les mésocentres HPC àportée de clic des utilisateurs industriels Les mésocentres HPC àportée de clic des utilisateurs industriels Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) Centre de Calcul ROMEO Multidisciplinary university more than 22 000 students a wide initial

Plus en détail

Manipulation de champs avec SALOME Anthony GEAY (CEA/DEN), Guillaume Boulant (EDF/R&D) Journée des Utilisateurs de SALOME (Mardi 15 novembre 2011)

Manipulation de champs avec SALOME Anthony GEAY (CEA/DEN), Guillaume Boulant (EDF/R&D) Journée des Utilisateurs de SALOME (Mardi 15 novembre 2011) Manipulation de champs avec SALOME Anthony GEAY (CEA/DEN), Guillaume Boulant (EDF/R&D) Journée des Utilisateurs de SALOME (Mardi 15 novembre 2011) La manipulation de champs Une définition «Accéder aux

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS OPTIMISATION DE PERFORMANCE ET ARCHITECTURES PARALLÈLES

CATALOGUE DE FORMATIONS OPTIMISATION DE PERFORMANCE ET ARCHITECTURES PARALLÈLES CATALOGUE DE FORMATIONS OPTIMISATION DE PERFORMANCE ET ARCHITECTURES PARALLÈLES Trois types de formation LES FORMATEURS Les experts techniques AS+ Groupe EOLEN disposent d une réelle expérience pratique

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

Evaluation du potentiel de récupération d énergie à l échappement d un moteur TDI à l aide d un cycle de Rankine organique (ORC)

Evaluation du potentiel de récupération d énergie à l échappement d un moteur TDI à l aide d un cycle de Rankine organique (ORC) Evaluation du potentiel de récupération d énergie à l échappement d un moteur TDI à l aide d un cycle de Rankine organique (ORC) Sébastien DECLAYE 1*, Sylvain QUOILIN 1, Vincent LEMORT 1. 1 Laboratoire

Plus en détail

Atelier GEDEPEON NICOLAS CAPELLAN

Atelier GEDEPEON NICOLAS CAPELLAN Atelier GEDEPEON NICOLAS CAPELLAN Le couplage Monte Carlo neutronique/thermo-hydraulique dans les réacteurs à combustibles solides et liquides Présentation des activités réalisées et prospectives au CNRS

Plus en détail

GRID MIP. Plate-forme de développement de la Simulation Numérique au service de la Région Midi-Pyrénées. claude-j.oudet@orange.fr

GRID MIP. Plate-forme de développement de la Simulation Numérique au service de la Région Midi-Pyrénées. claude-j.oudet@orange.fr GRID MIP Plate-forme de développement de la Simulation Numérique au service de la Région Midi-Pyrénées Plan Développement industriel et simulation numérique (3-9) Projet pilote GRID MIP conduit avec le

Plus en détail

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007 Rapport d activité Mathieu Souchaud Juin 2007 Ce document fait la synthèse des réalisations accomplies durant les sept premiers mois de ma mission (de novembre 2006 à juin 2007) au sein de l équipe ScAlApplix

Plus en détail

Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre

Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre 1 Démarche générale Avec Gambit Création d une géométrie Maillage Définition des conditions aux limites Avec Fluent 3D Choix des équations

Plus en détail

Attribution d heures de calcul sur les moyens nationaux. Cadrage 2016 V1

Attribution d heures de calcul sur les moyens nationaux. Cadrage 2016 V1 Attribution d heures de calcul sur les moyens nationaux Cadrage 2016 V1 Réf. : CD150908 Paris, le 15/12/2015 1. Procédure unifiée d attribution des heures Les moyens de calcul nationaux sont ouverts aux

Plus en détail

Plate-forme Modélisation du Milieu Interstellaire

Plate-forme Modélisation du Milieu Interstellaire Plate-forme Modélisation du Milieu Interstellaire Patrick Hennebelle Sylvie Cabrit François Lévrier Laurent Pagani Pierre Lesaffre Franck Le Petit Evelyne Roueff Jacques Le Bourlot Fabrice Roy François

Plus en détail

ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 2008/2009

ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 2008/2009 ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 28/29 DS Commande robuste - - 19 janvier 29 Nom Prénom Signature ATTENTION: Mettre votre nom et répondre directement sur les feuilles de l énoncé. Justifiez vos

Plus en détail

Gestion du contact dans les simulations multi-domaines de crashs automobiles

Gestion du contact dans les simulations multi-domaines de crashs automobiles Gestion du contact dans les simulations multi-domaines de crashs automobiles Benjamin Bourel *,** Alain Combescure * Laurent Di Valentin ** * Laboratoire de Mécanique des Contacts et des Solides, INSA

Plus en détail

Thomas Loubrieu (Ifremer) Small to Big Data. http://wwz.ifremer.fr/bigdata. 26 Novembre 2013, Ifremer, Brest

Thomas Loubrieu (Ifremer) Small to Big Data. http://wwz.ifremer.fr/bigdata. 26 Novembre 2013, Ifremer, Brest Thomas Loubrieu (Ifremer) Small to Big Data 26 Novembre 2013, Ifremer, Brest http://wwz.ifremer.fr/bigdata Small to Big data IFREMER/IDM/ISI T. Loubrieu Résumé A partir d'expériences en gestion de données

Plus en détail

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée Projet: initiation à Gambit et Fluent - Master 1 Le projet peut être réalisé soit individuellement ou en binôme. 1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et

Plus en détail

Juan ESCOBAR, IR1 Expert en Calcul Intensif. Fonction postulée :

Juan ESCOBAR, IR1 Expert en Calcul Intensif. Fonction postulée : Oral Examen Professionnel PFI 7 Octobre 2008 Juan ESCOBAR, IR1 Expert en Calcul Intensif Fonction postulée : Chef de Projet sur le Support du Code Communautaire Méso-NH Service National Labellisé INSU

Plus en détail

Détection d'intrusions en environnement haute performance

Détection d'intrusions en environnement haute performance Symposium sur la Sécurité des Technologies de l'information et des Communications '05 Détection d'intrusions en environnement haute performance Clusters HPC Fabrice Gadaud (fabrice.gadaud@cea.fr) 1 Sommaire

Plus en détail

Nouvelles propositions pour la résolution exacte du problème de sac à dos bi-objectif unidimensionnel en variables binaires

Nouvelles propositions pour la résolution exacte du problème de sac à dos bi-objectif unidimensionnel en variables binaires Nouvelles propositions pour la résolution exacte du problème de sac à dos bi-objectif unidimensionnel en variables binaires Julien Jorge, Xavier Gandibleux Laboratoire d Informatique de Nantes Atlantique

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

Variations de la circulation océanique dans l'atlantique Nord depuis 1955 : modèle global NEMO ORCA ½ avec rappel aux données in situ

Variations de la circulation océanique dans l'atlantique Nord depuis 1955 : modèle global NEMO ORCA ½ avec rappel aux données in situ Variations de la circulation océanique dans l'atlantique Nord depuis 1955 : modèle global NEMO ORCA ½ avec rappel aux données in situ T. Huck, P. Bellec, R. Dussin, F. Gaillard, J.-M. Molines, A. M. Treguier

Plus en détail

Améliorations du schéma de nuage et de EDKF dans AROME/MésoNH

Améliorations du schéma de nuage et de EDKF dans AROME/MésoNH Améliorations du schéma de nuage et de EDKF dans AROME/MésoNH Sébastien Riette Météo-France CNRM/GMME Réunion des utilisateurs de Méso-NH, 13 et 14 octobre 2011 Les composantes du schéma de nuage d'arome

Plus en détail

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles ème Congrès Français de Mécanique Bordeaux, 6 au 3 août 3 Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles. BODIF, F. DNNE,.K. BENKL niversité des Sciences et de la Technologie

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique

Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique A. BOUHANGUEL, P. DESEVAUX, E. GAVIGNET Institut FEMTO-ST, Département ENISYS, Parc Technologique, 2 Avenue

Plus en détail

ParaView / VTK / HDF5 un cas d utilisation : SimSERT. RDataDev OSUG 10 Avril 2015 Yves Rogez

ParaView / VTK / HDF5 un cas d utilisation : SimSERT. RDataDev OSUG 10 Avril 2015 Yves Rogez ParaView / VTK / HDF5 un cas d utilisation : SimSERT RDataDev OSUG 10 Avril 2015 Yves Rogez ParaView / VTK / HDF5 un cas d utilisation : SimSERT 1. Contexte : CONSERT / ROSETTA 2. ParaView : Fonctionnalités,

Plus en détail

FER/Impact : Logiciel de simulation numérique des problèmes d impact

FER/Impact : Logiciel de simulation numérique des problèmes d impact FER/Impact : Logiciel de simulation numérique des problèmes d impact Zhi-Qiang Feng Benoît Magnain Jean-Michel Cros Laboratoire de Mécanique et d Énergétique d Évry Université d Évry - Val d Essonne 40,

Plus en détail

Les 6èmes Journées Francophones sur les Réseaux Bayésiens

Les 6èmes Journées Francophones sur les Réseaux Bayésiens Les 6èmes Journées Francophones sur les Réseaux Bayésiens 11 13 Mai 2012, Îles de Kerkennah, Tunisie Vers des Réseaux Bayésiens pour la Classification des Causes de Défaillances PRÉSENTÉ PAR: MOHAMMED

Plus en détail

Face Recognition Performance: Man vs. Machine

Face Recognition Performance: Man vs. Machine 1 Face Recognition Performance: Man vs. Machine Andy Adler Systems and Computer Engineering Carleton University, Ottawa, Canada Are these the same person? 2 3 Same person? Yes I have just demonstrated

Plus en détail

Test d'advection d'un pic Gaussien Distribution initiale Solution exacte (translation) U constant, nombre de Courant U dt/dx = 0,2

Test d'advection d'un pic Gaussien Distribution initiale Solution exacte (translation) U constant, nombre de Courant U dt/dx = 0,2 Test d'advection d'un pic Gaussien Distribution initiale Solution exacte (translation) U constant, nombre de Courant U dt/dx = 0,2 U Schéma amont (Godunov, 1952) c v c t i-1 i i+1 Test d'advection d'un

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Alexandre Nassiopoulos et al. Journée d inauguration de Sense-City, 23/03/2015 Croissance de la demande énergétique et

Plus en détail