Journée de Formation Scientifique en Spectrométrie Atomique (C01) L ICP-MS Haute résolution Element II. Le 1 er avril 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journée de Formation Scientifique en Spectrométrie Atomique (C01) L ICP-MS Haute résolution Element II. Le 1 er avril 2008"

Transcription

1 Journée de Formation Scientifique en Spectrométrie Atomique (C01) L ICP-MS Haute résolution Element II The world leader in serving science Le 1 er avril 2008 Jean-Luc CAZAUDUMEC Responsable Produits ICP Mobile :

2 Thermo Fisher Scientific Company Brands Analytical Technologies Biosciences Scientific Instruments Integrative Technologies Diagnostics Environmental Instruments Process Instruments Laboratory Products Laboratory Equipment Laboratory Consumables Customer Channels Research Market Healthcare Market Safety Market Select units of Diagnostics and Biosciences divisions Specialty Product Brands Select units of Laboratory Consumables Division BioPharma Services 2

3 Portfolio des équipements proposés par Thermo Fisher Scientific ARL QUANT X - EDX ARL OPTIM X - WDX ICP-MS Secteur Magnétique Element II ARL ADVANT X - WDX Spectrométrie d Etincelles ARL 4460/3460 ICP-MS QUAD X Series II ICP Optique - icap AA Four Série M AA Flamme Série M et S 1 ppq 1 ppt 1 ppb 1 ppm 0.1% 100% 3

4 Limites d exploitation des «ICP Optiques» ARL QUANT X - EDX ARL OPTIM X - WDX ICP-MS Secteur Magnétique Element II ARL ADVANT X - WDX Spectrométrie d Etincelles ARL 4460/3460 ICP-MS QUAD X Series II ICP Optique - icap AA Four Série M AA Flamme Série M et S 1 ppq 1 ppt 1 ppb 1 ppm 0.1% 100% 4

5 Démocratisation de l ICPMS Quad Eléments Limite de quantification Inférieure en µg/l Eléments Limite de quantification Inférieure en µg/l Aluminium 5 Mercure 0.1 Antimoine 1 Magnésium 500 Argent 5 Manganèse 1 Arsenic 1 Molybdène 10 Baryum 5 Sodium 500 Bore 10 Nickel 5 Béryllium 10 Phosphore 15 Cadmium 0.5 Plomb 1 Calcium 500 Sélénium 1 Chrome 2 Silicium 100 Cobalt 3 Soufre 100 Cuivre 5 Strontium 10 Etain 5 Titane 10 Fer 5 Vanadium 10 Potassium 200 Zinc 5 Matrice Eau Propre (eau de réseau, de forage, ) ICP-MS QUAD X Series II ICP Optique - icap 1 ppq 1 ppt 1 ppb 1 ppm 0.1% 100% 5

6 Démocratisation de l ICPMS Quad Evolutions technologiques sur les chambres de Collision/Réaction détecteur quadripôl e CCT Cône écréteur Cône échantillonneu r Détection Filtration Optimisation Introduction d échantillon Lentilles ioniques 6

7 Démocratisation de l ICPMS Quad Usage de la CCT Quadripôle ICP-MS sans CCT ArN/ 54 Fe ArO/56Fe ArAr, ArO, ArN, ArC, ArH, ArCa, ArNa, ArK, ArMg, ArCl, ClO, NO, CO, CaO, NaO, etc Ar, Air (O, N, C) AMU H 2 O, HNO 3, Ca, Na, K, Mg, Cl, etc CCT : Chambre de Collision/ Réaction 7

8 Démocratisation de l ICPMS Quad Collision et Réaction Efficacité de la collision Moindre Efficacité de la collision 8

9 Démocratisation de l ICPMS Quad Collision et Réaction Cinétique de réaction 9

10 Démocratisation de l ICPMS Quad Collision et Réaction Réactions Collisions ArAr Se H2 ArCl As He ArO Fe H2 ArC Cr He CCT = Réacteur Temps de réaction suffisant? Zone de collision efficace? Interférences sur des matrices simples sont connues (aujourd hui) Cas des eaux 10

11 Stratégie de mise au point sur un Quad Collision et Réaction On prend un point de fonctionnement Solution 10 ppb Co (non interféré) sans Fer On maximise la réponse du Co et on minimise la réponse de ArO (interférent du Fer) Signal Co+ maxi. He 59 Co + 59 Co + He He ArO + O Signal ArO+ mini. ArO + He Postulat : ce compromis s applique quelques soient les concentrations et quelques soient les fluctuations de matrice. 11

12 Limites de l ICPMS Quad 5 ppb La correction est efficace à 5 ppb. Mais l est-elle à des concentrations inférieures? NB 1 : S agissant d une réaction cinétique (mode Réaction), la concentration en «interférents» influe généralement sur la vitesse de la réaction avec le gaz de réaction (Ordre de la cinétique). 5 ppb NB 2 : S agissant d une collision (mode Collision), la probabilité d une collision est fonction de la concentration en «interférents» et du gaz de collision utilisé. 12

13 Effet de la présence de Ca sur le dosage de As Scan de 100 ppm Calcium, Sans purificateur, sans KED Scan de 100 ppm Calcium avec purificateur, sans KED Approx. 50% reduction des Polyatomiques formés La présence de Ca dans l échantillon induit la formation d une interférence direcrement dans la chambre de collision/réaction avec «HO et H». Comment détecter les interférences induites par les modes de correction (Collision et Réaction)? Une fois détectée, on fait agir une correction additionnelle la Discrimination en Energie KED 13

14 Analyse Standard en ICPMS Quad Analytes Mg Al K Ca Cr Fe Mn Ni Cu Zn Ga As Se Li Be Na Rb Sr Rb Mo Ag Cd Sn Cs Ba Tl Pb U Temps Prélévement 25s CCT H 2 /He 3x18s reps Temps Mort 20-30s Mode Normal 3x18s reps Rinçage 25s Temps analytique Total total Time = 3 Per minutes10secs Sample = 3 minutes, pour ~50 45 analytes seconds 14

15 Positionnement des ICP-MS L ICPMS Secteur couvre le domaine analytique de l ICPMS Quad. ARL QUANT X - EDX ARL OPTIM X - WDX ICP-MS Secteur Magnétique Element II ARL ADVANT X - WDX Spectrométrie d Etincelles ARL 4460/3460 ICP-MS QUAD X Series II ICP Optique - icap AA Four Série M AA Flamme Série M et S 1 ppq 1 ppt 1 ppb 1 ppm 0.1% 100% 15

16 Element 2 en image 16

17 Séparation Physique des Interférents Quadripôle ICP-MS Haute Résolution ICP-MS ArN/ 54 Fe ArO/56Fe 56 Fe and Interferences 56 Fe/ArO 56 Fe Resolution M/ M = Ar 16 O 40 Ca 16 O ArOH/ 57 Fe 44 Ca 12 C 112 Sn ++ AMU ICPMS Quad, interférent et ion ne sont pas dissociables physiquement ICPMS Secteur, interférent et ion sont séparés physiquement par l augmentation de la résolution 17

18 Principe de l Element 2, ICPMS Secteur Magnétique HR 6 µm LR MR 16 µm R = > 300 > 4000 >

19 Résolution et Interférents Isotope 31 P Interference 15 N 16 O 14 N 16 OH Resolution R = M/ M 44 Ca 28 Si 16 O 12 C 16 O 2 14 N 2 16 O Fe 40 Ar 16 O 40 Ca 16 O 28 Si Ni 44 Ca 16 O 23 Na 37 Cl 28 Si 32 S

20 Résolution et Interférents Isotope Ion interférant Résolution 56 Fe 40 Ar As 40 Ar 35 Cl Se 40 Ar 40 Ar Ca 40 Ar

21 Résolution vs. Sensibilité Intensity [counts/s] 2.50E E E E E E+00 1 µg/l In Low Resolution > 2e6 cps/ppb Nebulizer: PFA-µFlow without desolvation 115 In MR 16 µm LR HR 5 µm m/z 21

22 Résolution vs. Sensibilité Medium Resolution 2.50E+05 Intensity [counts/s] 2.00E E E E E+00 > 2e5 cps/ppb 1 µg/l In Nebulizer: PFA- µflow without desolvation 115 In MR 16 µm R= LR HR 5 µm m/z 22

23 Résolution vs. Sensibilité 6.00E+04 High Resolution Intensity [counts/s] 5.00E E E E E E+00 5e4 cps/ppb 1 µg/l In Nebulizer: PFA- µflow 115 In without desolvation MR 16 µm HR 5 µm LR R= m/z 23

24 Résolution et Sensibilité >3e5 cps/ppb 1 µg/l Medium > 6e4 cps/ppb 1 µg/l High 24

25 Vitesse de Balayage 25

26 5 ppb Secteur Magnétique Cr Corr. Coeff ppb 10 ppt 26

27 Eliminer l interférence de 35 Cl 16 O sur 51 V Quadrupole Standard Mode 1ppb V Sector Low Resolution 1ppb V? 500ppm Cl Quadrupole CCT Mode (NH 3 /He) Sector Medium Resolution 1ppb V 1ppb Cr 1ppb V ClO + 27

28 Eliminer l interférence de 40 Ar 12 C sur 52 Cr Quadrupole Standard Mode 1ppb Cr Sector Low Resolution 1ppb Cr? 2% IPA Quadrupole CCT Mode (H 2 /He) Sector Medium Resolution 1ppb Cr 2% IPA 1ppb Cr ArC + 28

29 Eliminer l interférence de 44 Ca 16 O sur 60 Ni Quadrupole Standard Mode Sector Low Resolution 1ppb Co 500ppm Ca 1ppb Ni 1ppb Ni? Quadrupole CCT Mode (H 2 /He) 1ppb Co Sector Medium Resolution 1ppb Ni 1ppb Ni CaO + CaOH + 29

30 Eliminer l interférence de 40 Ar 35 Cl sur 75 As Quadrupole Standard Mode Sector Low Resolution 10ppb As 500ppm Cl 10ppb As? Quadrupole CCT Mode (H 2 /He) Sector High Resolution 10ppb As 10ppb As ArCl + 30

31 Eliminer l interférence de 40 Ar 2 sur 80 Se Quadrupole Standard Mode 1% HNO 3 Blank 10ppb Se Sector Low Resolution 10ppb Se? Quadrupole CCT Mode (H 2 /He) Sector High Resolution 10ppb Se 10ppb Se Ar

32 Eviter le phénomène de sur correction 32 S 16 O sur 48 Ti Quadrupole Standard Mode 1ppb Ti Sector Low Resolution 1ppb Ti? 200ppm S Quadrupole CCT Mode (NH 3 /He) Sector Medium Resolution Ti and SO are gone 1ppb Ti SO + 32

33 L avantage d un secteur Magnétique Les Interférences sont séparées simplement par leur différence de masse : Pas besoin de développer des méthodes (choix du gas vs Matrice, débit ) Quelques soient la matrice: la résolution MR différencie les interférences issues de Ar, Ca, Cl, S, O, P, C, OH, N, NH Pas de surprise! Certaines interférences ne peuvent être éliminées par CCT e.g. 32 S 16 O + sur 48 Ti, 32 S 16 O 2+ sur 64 Zn, 137 Ba 16 O sur 151 Eu, 186 W 40 Ar sur 226 Ra 33

34 Sensibilité Importante 0.2 cps à 2x10 12 cps: 34

35 HPLC couplée avec un XSeriesII Spéciation As 2.5 x10 3 AsB 5 ppb pour chaque espèce Signal Intensity/cps As III DMA MMA As V Retention Time/min 35

36 HPLC couplée à un ELEMENT II AsB Intensity [cps] As III DMA MMA 0.5 ppb de chaque espèce As V Time [s]

37 LOD en ppt: Comparaison XSeries II vs ELEMENT2 XSeries II Quad ELEMENT2 AsB As(III) DMAA MMAA As(V)

38 Sensibilité Quad vs Secteur Magnétique Ratio published specifications LR/Q MR/Q-CC HR/Q-CC 38

39 Rapport Signal sur Bruit Quad vs Secteur Magnétique Ratio Signal to Noise SF vs. Q LR/Q MR/Q-CC HR/Q-CC 39

40 Questions? 40

Chimie Les symboles atomiques

Chimie Les symboles atomiques Chimie Les symboles atomiques Aluminium Al Chlore Cl Magnésium Mg Rubidium Rb Antimoine Sb Chrome Cr Manganèse Mn Sélénium Se Argent Ag Cobalt Co Mercure Hg Silicium Si Argon Ar Cuivre Cu Molybdène M Sodium

Plus en détail

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010 QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société Dîner Débat, 28 octobre 2010 Avant-propos «Les richesses naturelles sont inépuisables, car sans cela nous ne les obtiendrions

Plus en détail

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Présenté à l Association des riverains du lac Tee Par : Daniel Blanchette Eric Rosa Vincent Cloutier

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE)

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE) P. : 1/11 Table des matières 1 Processus de validation...1 2 Validation...2 2.1 Exactitude...2 2.1.1 Critère d acceptation :...2 2.1.2 Résultats :...2 2.1.3 Conclusion :...5 2.2 Fidélité...5 2.2.1 Critère

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

Françoise Berthoud

Françoise Berthoud Françoise Berthoud Francoise.Berthoud@grenoble.cnrs.fr www.ecoinfo.cnrs.fr Nantes Greendays 2016 Source : orange Eléments Poids en g Aluminium (Al) 24,76 Cuivre (Cu) 22,39 Fer (Fe) 20,72 Graphite 5,49

Plus en détail

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE Examen de maturité 2013 AIDEMÉMOIRE DE CHIMIE Acides et bases (calculés à partir des pk a ) ph d un acide fort : ph d un acide faible : ph = log C a ph = ½ pk a ½ log C a ph d une base forte : ph = 14

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Analyses physico-chimiques chimiques de particules en suspension dans l air. l Application à l identification de sources.

Analyses physico-chimiques chimiques de particules en suspension dans l air. l Application à l identification de sources. Analyses physico-chimiques chimiques de particules en suspension dans l air. l Application à l identification de sources. Frédéric LEDOUX a, Dominique COURCOT b, Emile PUSKARIC a, Antoine ABOUKAÏS b, Hélène

Plus en détail

Fournitures pour spectroscopie AA

Fournitures pour spectroscopie AA 237 Fournitures pour spectroscopie aa Des lampes à cathode creuse haute performance, des tubes au graphite haute densité pour fours et une gamme complète d étalons de calibration et de modificateurs de

Plus en détail

SpectraPURE IC/ICP/ICP-MS

SpectraPURE IC/ICP/ICP-MS SpectraPURE IC/ICP/ICP-MS étalons de calibration multi-éléments 99.999% Produits sources, si disponible, tracés NIST SRM s Salle blanche, ASTM Type 1, Eau 18 Megohm ultra low TOC (

Plus en détail

SCIENCES DES MATÉRIAUX 1/7

SCIENCES DES MATÉRIAUX 1/7 SCIENCES DES ATÉRIAUX / EENTO SCIENCES DES ATÉRIAUX SCIENCES DES ATÉRIAUX / Grandeur STRUCTURES CRISTALLOGRAPHIQUES ET PROPRIETES PHYSIQUES asse volumique r (g.cm - ) Température de fusion ( C) Coeficient

Plus en détail

Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech?

Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech? Friday Lunch Meeting Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech? Philippe Bihouix 26 juin 2015 1 Abondance des éléments dans la croûte terrestre Réserves base en milliers de tonnes

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

Nombre: 3. Analyse inorganique des eaux et des solides

Nombre: 3. Analyse inorganique des eaux et des solides RAPPORT D'ESSAIS 14-6-039-D. Provenance : LRO Demandeur : LADOUCHE Bernard Nature échantillon : EAU Nombre: 3 Echantillons réceptionnés le : Analyses commencées le : Référence commande : 21/10/2014 23/10/14

Plus en détail

Activité par les élèves Le poker des formules

Activité par les élèves Le poker des formules SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Activité par les élèves Le poker des formules Sujets écrire le nom et la formule chimique de composés ioniques Durée préparation : 20 min activité :

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés La situation actuelle La grille de gestion des sols contaminés excavés intérimaire Les critères validés pour la protection des écosystèmes Les

Plus en détail

TP Désignation des aciers

TP Désignation des aciers TP Désignation des aciers On donne : - Le cours sur la désignation des aciers (page1 à 10) - Le TP comprenant 7 pages (documents réponses) - Un guide du dessinateur industriel - Un ordinateur On demande

Plus en détail

Chapitre 3 : Formules chimiques

Chapitre 3 : Formules chimiques Chapitre 3 : Formules chimiques Objectifs L élève doit être capable! de définir la notion de valence,! de déduire du T.P.E. la valence d un élément appartenant aux groupes principaux,! d établir les formules

Plus en détail

Travail d études secondaires. Chimie 534 Options Sciences : chimie

Travail d études secondaires. Chimie 534 Options Sciences : chimie Travail d études secondaires Chimie 534 Options Sciences : chimie Corrigé des pages 1 à 40 Révision Par S. Lavallée Page 1 1. a) Période c) Non-métaux b) Famille d) Numéro atomique. Élément Symbole No.

Plus en détail

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev Tableau de classification périodique de Mendeleïev 1 2 Tableau de classification périodique de Mendeleïev s p H Li Na Be Mg Non métal (ou métalloïde) Métal He B C N O F Ne Al Si P S Cl Ar K Rb Cs Ca Sr

Plus en détail

BGU - MAU IMA Métallogramme Atomique Urinaire

BGU - MAU IMA Métallogramme Atomique Urinaire BGU - MAU IMA Métallogramme Atomique Urinaire Patient : yyyyyyyyyy Examen demandé par : xxxxxxxxxxxxxx N dossier abcde Date de naissance 00.00.0000 macro-s principaux (ppm) carence normal excès Antériorité

Plus en détail

La Classification Périodique des éléments

La Classification Périodique des éléments La Classification Périodique des éléments I - Notion d'élément chimique. Atome : noyau (protons + neutrons) entouré d'électrons Numéro atomique Z : protons (id. électrons) Nombre de masse A : protons +

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

jeudi 29 décembre 2011 Page 1 sur 7

jeudi 29 décembre 2011 Page 1 sur 7 jeudi 29 décembre 2011 Page 1 sur 7 Menus analytiques Analyses sur sols agricoles SO_S1 Analyse chimique simple S1 42,70 SO_S1 : Prise en charge, préparation, ph eau* et KCl*, matière organique, calcaire

Plus en détail

ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET MICROBIOLOGIQUES. Dans les EAUX. devis@labocea.fr - http://www.labocea.fr

ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET MICROBIOLOGIQUES. Dans les EAUX. devis@labocea.fr - http://www.labocea.fr devis@labocea.fr - http://www.labocea.fr ANALYSES HYSICO-CHIMIQUES ET MICROBIOLOGIQUES Dans les EAUX Accréditation Site de Site de QUIMER LOUFRAGAN 1-5676 1-1826 22, ave. de la lage des Zoopôle - Le Sabot

Plus en détail

l ECONOMIE CIRCULAIRE

l ECONOMIE CIRCULAIRE En route vers l l ECONOMIE CIRCULAIRE Par Benoît de Guillebon, 1 Un constat : Nous vivons dans un monde fini Le changement climatique La fin de l économie pétrole La raréfaction des ressources naturelles

Plus en détail

Métallogramme Atomique Urinaire

Métallogramme Atomique Urinaire Métallogramme Atomique Urinaire HISTORIQUE ET EVOLUTION Les Anciens ont toujours considéré l analyse de l urine comme le reflet exact de l image pathologique. Que ce soit dans la Grèce Antique, en Chine

Plus en détail

METAUX: CATALYSEURS (et REACTIFS) 25 octobre 2007 Montpellier/ Société francaise de toxicologie ----------------

METAUX: CATALYSEURS (et REACTIFS) 25 octobre 2007 Montpellier/ Société francaise de toxicologie ---------------- METAUX: CATALYSEURS (et REACTIFS) 25 octobre 2007 Montpellier/ Société francaise de toxicologie ---------------- I. Classification IIa. Catalyse hétérogène IIb. Catalyse homogène IIc. Intérêt comparé des

Plus en détail

Détermination des métaux dans l eau : méthode par spectrométrie d émission au plasma d argon et détection par spectrométrie de masse

Détermination des métaux dans l eau : méthode par spectrométrie d émission au plasma d argon et détection par spectrométrie de masse Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 203 Mét. ICP-MS Détermination des métaux dans l eau : méthode par spectrométrie d émission au plasma d argon et détection par spectrométrie

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux

Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux R. Losno, Professeur, Université Paris 7 Denis-Diderot, LISA EECA - EUROFINS Alan

Plus en détail

Histoire de la classification périodique

Histoire de la classification périodique Seconde Thème : la santé Page sur 5 Histoire de la classification périodique C est à Mendeleiev (83-907) chimiste russe que l on doit la première version moderne d une classification cohérente des éléments

Plus en détail

Calcium. Calcium solide. Numéro atomique. Point d'ébullition 26, Point d'ébullition. Masse atomique 40,078. Masse volumique.

Calcium. Calcium solide. Numéro atomique. Point d'ébullition 26, Point d'ébullition. Masse atomique 40,078. Masse volumique. Aluminium Al Aluminium solide 13 660,32 2,375 As 2519 615! 5,22 615! 5 10,811 2,08 6 12,0107 3,515 Cl 2076 3927 16.200 1484 3642! 35,453 1,5625 18.350-101,5-34,04 2671 5940 Cobalt Cobalt solide 27 58,933195

Plus en détail

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation.

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Article 1 er.- En application des dispositions de l article 1 er du décret exécutif n 92-65

Plus en détail

LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE

LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE FÉVRIER 2004 LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE 1 Table des matières MESURE DES PARTICULES PM10 SUR LE SITE DE LA MEDE 3 Les objectifs de l étude 3 Les moyens 3 Dispositif de prélèvement

Plus en détail

Spectrométrie de masse. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr

Spectrométrie de masse. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectrométrie de masse Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectrométrie de masse I. Généralités. Technique analytique permettant de séparer

Plus en détail

PHYSICO-CHIMIE (4 points)

PHYSICO-CHIMIE (4 points) La calculatrice est autorisée. Un document-réponse est à rendre avec la copie. Deux feuilles de papier millimétré sont nécessaires PHYSICO-CHIMIE (4 points) 1 ) Comment définit-on l'énergie de première

Plus en détail

Dr. Pierre-Alexis GAUCHARD

Dr. Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Chapitre 3 : La classification périodique des éléments Dr. Pierre-Alexis GAUCHARD Année universitaire 2014/2015 Université Joseph Fourier (UJF) Grenoble I - Tous droits réservés

Plus en détail

Laboratoire de Touraine Page 1

Laboratoire de Touraine Page 1 E34Sb LDA/PCS/SPE/115 ANTIMOINE (Traces) LDA/PCS/SPE/284 COBALT traces ICP traces NF EN ISO 11885 E34Li LDA/PCS/SPE/618 LITHIUM NF EN ISO 11885 LDA/PCS/SPE/1159 VANADIUM TOTAL ICP traces NF EN ISO 11885

Plus en détail

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique LES IONS : Mise en évidence de l état ionique I - Rappel de la structure d une molécule ( exemple : l eau ) La molécule d eau est formée Représentation de la molécule : Formule brute :... Formule développée

Plus en détail

Couplage plasma induit par haute fréquence spectrométrie de masse

Couplage plasma induit par haute fréquence spectrométrie de masse Couplage plasma induit par haute fréquence spectrométrie de masse par Jean-Michel MERMET Ingénieur de l École nationale supérieure de chimie de Strasbourg Docteur ès Sciences Directeur de Recherche au

Plus en détail

Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt. Classification des atomes. 27 Co. 28 Ni. 29 Cu. 45 Rh. 46 Pd. 47 Ag. 77 Ir. 78 Pt.

Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt. Classification des atomes. 27 Co. 28 Ni. 29 Cu. 45 Rh. 46 Pd. 47 Ag. 77 Ir. 78 Pt. 2005-2006 Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt C4 ECRITURE DES RÉACTIONS CHIMIQUES Je dois savoir Ce qu est un atome et une molécule Les formules de quelques molécules et atomes La masse est

Plus en détail

Chapitre 3 : Le système périodique et le modèle de Bohr

Chapitre 3 : Le système périodique et le modèle de Bohr Chapitre 3 : Le système périodique et le modèle de Bohr Le système périodique Dans la liste ci-dessous, les éléments sont classés par numéro atomique croissant. Liste des éléments dans l'ordre croissant

Plus en détail

Chimie V: Atomes, éléments et formules chimiques

Chimie V: Atomes, éléments et formules chimiques Sciences physiques Stage n Chimie V: Atomes, éléments et formules chimiques C est encore du chinois pour nous, mais ça ne va pas durer! C.F.A du bâtiment Ermont 1 Les symboles des éléments Chaque élément

Plus en détail

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 WMS-1a Matériau de référence certifié : sulfure massif contenant de l or et des éléments du groupe platine Tableau 1 -

Plus en détail

LES MOLÉCULES. Module 3 : la formule moléculaire. Date :

LES MOLÉCULES. Module 3 : la formule moléculaire. Date : Module 3 : la formule moléculaire Date : Rappel: La molécule est la plus petite partie possible de toute matière, et qui garde toutes les propriétés de cette matière donc sans en changer la composition

Plus en détail

Francis SONDAG Laboratoire des formations superficielles ORSTOM, Bondy

Francis SONDAG Laboratoire des formations superficielles ORSTOM, Bondy Francis SONDAG Laboratoire des formations superficielles ORSTOM, Bondy Dl?TERMINATION DES INFRA-TRACES PAR ICP-MS ET PROBLBMES LIÉS À LA PRl%?ARATION DES ÉCHANTILLONS ET À CANALYSE EN MILIEU ULTRA-PROPRE

Plus en détail

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12 Réactions d' oxydoréduction Chimie 12 Terminologie Le réducteur est l'élément qui perd des électrons au cours d'une réaction d'oxydation L'oxydant est l'élément qui gagne des électrons au cours d'une réaction

Plus en détail

L Absorption Atomique Haute Résolution à Source Continue, la nouvelle alternative

L Absorption Atomique Haute Résolution à Source Continue, la nouvelle alternative L Absorption Atomique Haute Résolution à Source Continue, la nouvelle alternative Méthodes pour l analyse élémentaire SAA une méthode bien établie depuis plus de 45 ans Simplicité peu d interférences Robustesse

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ RAPPORT D'ANALYSE Page 1/5 N Ech Matrice Référence échantillon Observations 001 Sol S1-0-0,5 m 002 Sol S2-0-0,5 m (116) 003 Sol S3-0-0,5

Plus en détail

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197 Norme internationale : ISO/CEI 17025:2005 Norme suisse : SN EN ISO/CEI 17025:2005 ABL Analytics SA Rue Victor-Helg 18 2800 Delémont Responsable : Responsable SM : Blaise Allemann Lucas Costato Téléphone

Plus en détail

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) A. Mertens et A.M. Habraken

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) A. Mertens et A.M. Habraken PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) A. Mertens et A.M. Habraken PHYSIQUE DES MATÉRIAUX Dr. Anne Mertens Département A&M, Service de Sciences de Matériaux Métalliques Bat. B52/3 +2/513

Plus en détail

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Pr. J. Lecomte-Beckers

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Pr. J. Lecomte-Beckers PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Pr. J. Lecomte-Beckers INFORMATIONS GÉNÉRALES Contacts : J. Lecomte-Beckers (Jacqueline.Lecomte@ulg.ac.be) - Professeur HM. Montrieux (hmmontrieux@ulg.ac.be)

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Prof. J. Lecomte- Beckers

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Prof. J. Lecomte- Beckers PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Prof. J. Lecomte- Beckers PHYSIQUE DES MATÉRIAUX Prof. Jacqueline Lecomte-Beckers Département A&M Service de Sciences de Matériaux Métalliques Bat.

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

Traçabilité des vins : du contenu au contenant par l analyse élémentaire & isotopique en ultra-traces

Traçabilité des vins : du contenu au contenant par l analyse élémentaire & isotopique en ultra-traces Traçabilité des vins : du contenu au contenant par l analyse élémentaire & isotopique en ultra-traces Sylvain Bérail Olivier F.X. Donard Ekaterina Epova Christophe Pécheyran Julien Malherbe Bernard Medina

Plus en détail

Introduction. I. Les besoins alimentaires de la plante. II. Les besoins minéraux de la plante. Définition des termes utilisés

Introduction. I. Les besoins alimentaires de la plante. II. Les besoins minéraux de la plante. Définition des termes utilisés Introduction I. Les besoins alimentaires de la plante Pour se nourrir les plantes supérieures ont, comme tout être vivant, besoin d'énergie et de matières. La plante supérieure a la propriété fondamentale

Plus en détail

Tableau 1. Limites de quantification pour les différents métaux. Elément Limite de quantification

Tableau 1. Limites de quantification pour les différents métaux. Elément Limite de quantification E-II-1.2.2V1 DOSAGE DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACES DANS LES EAUX MÉTHODE PAR SPECTROMÉTRIE DE MASSE AVEC PLASMA INDUIT PAR HAUTE FRÉQUENCE (ICP-MS) 1. Objet : Dosage des éléments suivants dans l'eau

Plus en détail

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2 NOM : Date : TP 1 : IDENTIFICATION DES IONS La législation impose que la composition des eaux en bouteilles soit affichée sur leur étiquette. Plusieurs ions sont généralement mentionnés, dans des quantités

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1185 rév. 5

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1185 rév. 5 Convention N 790 Section s ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1185 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation (Cofrac)

Plus en détail

Détermination des valeurs de référence pour 26 éléments traces dans les urines de la population générale en Belgique

Détermination des valeurs de référence pour 26 éléments traces dans les urines de la population générale en Belgique Détermination des valeurs de référence pour 26 éléments traces dans les urines de la population générale en Belgique Promoteur et partenaires Professeur Perrine Hoet (UCL) Professeur Vincent Haufroid (UCL)

Plus en détail

Indiquer le nombre de chaque type de particules élémentaires (protons, électrons, neutrons) pour les atomes suivants.

Indiquer le nombre de chaque type de particules élémentaires (protons, électrons, neutrons) pour les atomes suivants. Exercice 1. Indiquer le nombre de chaque type de particules élémentaires (protons, électrons, neutrons) pour les atomes suivants.,,,,,,, Exercice 2. Remplacer les lettres A et Z par leurs nombres respectifs

Plus en détail

Formation des cristaux

Formation des cristaux Formation des cristaux Énergie d ionisation Na Na + + e 5.14 ev Énergie de première ionisation Na Na 2+ + 2e 47.29 ev Énergie de deuxième ionisation Na Na 7+ + 7e 264.25 ev Énergie de septième ionisation

Plus en détail

Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel

Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel Matériaux 3 : Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel Conseils et Erreurs trop fréquentes Attention au signe d une surtension : elle est positive pour une oxydation (sur

Plus en détail

TD1-Solutions - Éléments de chimie 2011

TD1-Solutions - Éléments de chimie 2011 1. Le nombre de masse et le numéro atomique de chaque atome sont indiqués dans le tableau suivant: 4 He, 12 C, 14 N, 16 O, et Atome de masse: A Numéro atomique: Z de protons de neutrons d'électrons He

Plus en détail

Chimie V: Atomes, éléments et formules chimiques

Chimie V: Atomes, éléments et formules chimiques Sciences physiques Stage n Chimie V: Atomes, éléments et formules chimiques C est encore du chinois pour nous, mais ça ne va pas durer! C.F.A du bâtiment Ermont 1 Les symboles des éléments Chaque élément

Plus en détail

Que deviennent nos déchets électroniques?

Que deviennent nos déchets électroniques? www.ecoinfo.cnrs.fr Que deviennent nos déchets électroniques? Françoise Berthoud CNRS Alternatiba, Grenoble, 26 septembre 2015 Avec mes remerciements à Philippe BIHOUIX (présentation métaux, 23 avril 2015)

Plus en détail

ELEMENTS CHIMIQUES ET CORPS PURS

ELEMENTS CHIMIQUES ET CORPS PURS I L'ELEMENT 1 L élément FER ELEMENTS CHIMIQUES ET CORPS PURS 2 Définition de l élément 3 Symboles des principaux éléments chimiques Il existe dans la nature 103 éléments chimiques distincts. Chacun est

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : Déterminer l influence de la masse molaire par rapport au volume occupé par une mole de substance.

Nom : Groupe : Date : Déterminer l influence de la masse molaire par rapport au volume occupé par une mole de substance. Note aux enseignants ou aux TTP : voir à la fin de ce laboratoire. PROGRAMMES : STE, SE TYPE DE LABO : Expérimentation CONCEPT : Notion de mole MANUEL : Chapitre 1, page 30 BOÎTE À OUTILS : Page 19 BUT

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

Marque J.T.Baker Acides et réactifs de haute pureté

Marque J.T.Baker Acides et réactifs de haute pureté Marque J.T.Baker Acides et réactifs de haute pureté La pureté et l'homogénéité sont essentielles pour tous les produits chimiques réactifs, en particulier les acides. Que ce soit pour l'analyse des métaux

Plus en détail

Méthode d analyse Détermination des métaux assimilables : méthode par spectrométrie de masse à source ionisante au plasma d argon

Méthode d analyse Détermination des métaux assimilables : méthode par spectrométrie de masse à source ionisante au plasma d argon Centre d expertise en analyse environnementale du Québec MA. 200 Mét. ass. 1.0 Édition : 2001-07-04 Révision : 2007-09-05 (3) Méthode d analyse Détermination des métaux assimilables : méthode par spectrométrie

Plus en détail

Analyser des traces en solution par ICP: méthodes et environnement de travail

Analyser des traces en solution par ICP: méthodes et environnement de travail Analyser des traces en solution par ICP: méthodes et environnement de travail Rémi Losno, Sorbonne Paris Cité Université Paris Diderot Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques IPGP: Géochimie

Plus en détail

Détermination Méthode Niveau de concentration Unité Incertitude (en %) 1,5 à 30 mg.l à 20 mg.l à 40 mg.l à 15 mg.

Détermination Méthode Niveau de concentration Unité Incertitude (en %) 1,5 à 30 mg.l à 20 mg.l à 40 mg.l à 15 mg. 1,5 à 30 mg.l -1 20 Calcium 2 à 20 mg.l -1 20 Magnésium 2 à 40 mg.l -1 25 Potassium 1 à 15 mg.l -1 20 Sodium Ammonium NF T 90-015-2 0,05 mg.l -1 30 1 à 15 mg.l -1 15 Phosphore total Azote Kjeldahl NF EN

Plus en détail

La LIBS et l analyse de process

La LIBS et l analyse de process La LIBS et l analyse de process François Fariaut Elisabeth Bouriah-Coindre Ali Fortas IVEA : 9 rue Raoul Dautry - escalier C - 91190 Gif sur Yvette 1 Plan 1. Introduction 2. Différentes techniques d analyse

Plus en détail

Métaux dans les produits pharmaceutiques ICH-Q3D & EP &USP

Métaux dans les produits pharmaceutiques ICH-Q3D & EP &USP Métaux dans les produits pharmaceutiques ICH-Q3D & EP &USP Les impuretés métalliques dans les substances et produits à usage pharmaceutiques. Du test limite S 2- Mesures quantitatives Etat de l'art et

Plus en détail

Chimie Troisième - Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides

Chimie Troisième - Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides Massy Solution conductrices 16 p 60 : Vrai ou faux? Répondre aux affirmations suivantes par vrai ou faux et corriger les affirmations fausses.. 1. Toutes les solutions

Plus en détail

Mise à jour des critères québécois de qualité de l air Direction du suivi de l état de l environnement

Mise à jour des critères québécois de qualité de l air Direction du suivi de l état de l environnement Mise à jour des critères québécois de qualité de l air Direction du suivi de l état de l environnement Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Mars 2010 Ministère du Développement

Plus en détail

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 Mise en situation PRESENTATION DU MECANISME La sérigraphie est une technique pour le marquage des pièces plastiques.

Plus en détail

Détection et identification de radionucléides et d espèces chimiques à l état d ultratrace dans l environnement

Détection et identification de radionucléides et d espèces chimiques à l état d ultratrace dans l environnement Techniques de mesure en radioprotection et les défis rencontrés dans les milieux industriel et médical Les mesures de traces chez l homme et dans l environnement Mercredi 20 Nov. 2013 UIC - Paris Détection

Plus en détail

Exercices de révision (1 ère partie)

Exercices de révision (1 ère partie) Exercices de révision (1 ère partie) 1. Écrivez le nom des formules suivantes. a. Cl 2 i. CaCl 2 q. NH 4 OH b. H 2 SO 4 c. SF 6 j. P 2 O 5 k. MgS r. SnTe 2 s. Zn(OH) 2 d. NF 3 l. Na 2 CO 3 t. (NH 4 ) 2

Plus en détail

MA. 200 Mét-P ass. 1.0

MA. 200 Mét-P ass. 1.0 Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 200 Mét-P ass. 1.0 Détermination des métaux et du phosphore assimilables : méthode par spectrométrie de masse à source ionisante au plasma d

Plus en détail

Transfert d énergie : piles et accumulateurs

Transfert d énergie : piles et accumulateurs Chapitre 11 Transfert d énergie : piles et accumulateurs Découvrir Activité documentaire n 1 Quelles énergies pour les véhicules électriques de demain? 1. Un véhicule hybride utilise deux sources d énergie

Plus en détail

Métal : Ions métalliques : Électroneutralité : Exercice :

Métal : Ions métalliques : Électroneutralité : Exercice : TP - COURS 1STD2A THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET CH III RÉACTIONS CHIMIQUES ENTRE UN MÉTAL ET UN ION RÉACTIONS D OXYDORÉDUCTION I RAPPELS a) Métaux Métal : Corps, bon conducteur de la chaleur

Plus en détail

CH 2: ATOMES ET IONS

CH 2: ATOMES ET IONS Objectifs: CH 2: ATOMES ET IONS Exercices: 7,8,0,,3,5,6,9 et 2 p27-29 ED et FM p8-2et 25-26 Noter sur le cahier de texte pour la séance prochaine Documents et tableau à compléter. Ex: 7,8,0,,3,5,6,9 et

Plus en détail

174 Matériaux de référence de matrices. 188 Étalons évaluation de performance 193 Étalons chromatographie ionique. 198 Étalons, tampons et réactifs

174 Matériaux de référence de matrices. 188 Étalons évaluation de performance 193 Étalons chromatographie ionique. 198 Étalons, tampons et réactifs 137 Étalons, Réactifs & Matériaux De Référence de matrices La division chimie de fabrique des étalons de calibration, des réactifs et des matériaux de Référence de matrices depuis plus de 30 ans. Nos clients

Plus en détail

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12 Réactions d' oxydoréduction Chimie 12 Définitions Une oxydation est une réaction au cours de laquelle un élément perd des électrons. Oxydation du Cuivre : Cu Cu 2+ + 2 e - Une réduction est une réaction

Plus en détail

Plusieurs types d interférences peuvent conduire à des inexactitudes dans le dosage des éléments à l état de traces.

Plusieurs types d interférences peuvent conduire à des inexactitudes dans le dosage des éléments à l état de traces. S-II-2.2V1 DOSAGE DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR SPECTROSCOPIE D ÉMISSION ATOMIQUE AVEC PLASMA COUPLÉ PAR INDUCTION (ICP) 1. Objet Description des éléments

Plus en détail

ANNEXE I Méthodes pour l analyse des eaux destinées à la consommation humaine

ANNEXE I Méthodes pour l analyse des eaux destinées à la consommation humaine DGS/SD7A/30-07-2003 ANNEXE I Méthodes pour l analyse des eaux destinées à la consommation humaine METHODES Paramètres microbiologiques Coliformes totaux et Escherichia coli Bactéries sulfito-réductrices,

Plus en détail

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres.

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres. 1. Objet E.II.4.V1 DOSAGE DES CYANURES TOTAUX ET LIBRES : MÉTHODES D ANALYSE EN FLUX CONTINU Cette procédure a pour objet la détermination de la teneur en cyanures libres, en cyanures non oxydables au

Plus en détail

Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique

Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique Marc Chaussidon CRPG-CNRS, Nancy Laboratoire de sonde ionique (laboratoire national INSU-CNRS) (chocho@crpg.cnrs-nancy.fr) http://www.crpg.cnrs-nancy.fr/sonde/intro-sonde.html

Plus en détail

Désignation des métaux et alliages. Généralités

Désignation des métaux et alliages. Généralités 1. Nous ne parlerons ici que des matériaux «métalliques». Nous laisserons donc de côté les matières plastiques, les composites, etc. Il existe deux grandes familles de matériaux : Les matériaux ferreux,

Plus en détail

Chapitre II: La solubilité.

Chapitre II: La solubilité. Chapitre II: La solubilité. 1. Aspect qualitatif de la solubilité: 1.1 Notion de solubilité-saturation: Pour tout soluté mis en solution dans un volume défini de solvant, il existe à une température donnée

Plus en détail

Jérôme FRAYRET. Université de Pau et des Pays de l Adour/CNRS, IPREM UMR 5254, LCABIE, 2 avenue Pierre Angot PAU Cedex 09, France

Jérôme FRAYRET. Université de Pau et des Pays de l Adour/CNRS, IPREM UMR 5254, LCABIE, 2 avenue Pierre Angot PAU Cedex 09, France Jérôme FRAYRET Université de Pau et des Pays de l Adour/CNRS, IPREM UMR 24, LCABIE, 2 avenue Pierre Angot 643 PAU Cedex 9, France Des limites de la caractérisation élémentaire dans les matériaux aux contacts

Plus en détail

Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction

Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction Chapitre 7 : Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph

Plus en détail