«Spect-acteurs»: installation vidéographique et dessinée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Spect-acteurs»: installation vidéographique et dessinée"

Transcription

1 «Spect-acteurs»: installation vidéographique et dessinée La relation du corps en lien intense avec le contexte qui l enveloppe constitue le cœur de ma pratique plastique. Au travers d installations vidéographiques et dessinées, il s agit de matérialiser l espace comme champs de forces hétérogènes dans lesquels le corps s immerge et flue, et de proposer au spectateur de l expérimenter. Il s agit de créer à travers un dispositif sonore et visuel, un cadre sensitif générateur d improvisations dansées qui incorpore et dérive de diptyques dessinés. Dans cet espace modulaire multidimensionnel composé d installations vidéographiques et dessinées et de photographies, le spectateur s immiscera au travers d une multiplicité de plans disjoints. Les différents médias résonnent entre eux, comme on peut le voir dans les dessins qui montrent des mixages d espace-temps reliés de façon fictive et inspirés de superpositions vidéographiques. Différents moments, locus ponctueront ainsi l espace de la galerie. Série Spect-acteurs, dessins modulaires, diptyques et polyptyques La série de dessins Spect-acteurs qui fonctionne sur divers modes, à la fois comme partitions de pièces vidéographiques comme Swarming bodies, vidéo «space-art», et également comme éléments d installations vidéographiques comme Luminescence, constitue une création en chantier qui présente de la sorte un instant dense composé de corps mis en situation dans un enchevêtrement de plans incompossibles. Dans cette série, les panneaux fonctionnent de façon modulaire mixant des espaces réels et des situations fictives connectés par des corps erratiques. 1

2 Spect-acteurs. 4 dessins de 65 cm x 50 cm soit 100 cm X 130 cm, Spect-acteurs. Diptyque. 2 dessins de 80 cm x 120 cm soit 80 cm x 240 cm, Technique mixte, Spect-acteurs. Diptyque. 2 dessins de 80 cm x 60 cm soit 160 cm x 60 cm. Technique mixte

3 Luminescence, installation vidéographique et dessinée Luminescence, installation vidéographique et dessinée. 2 panneaux de dessins modulaires de 240 cm x 160 cm et une projection vidéographique au sol. Cette phase de l exposition invite le spectateur à une expérience kinesthésique de mise en mouvement du corps. En collaboration avec les dimensions sonores et visuelles des vidéos projetées, ces partitions dessinées qui évoluent en panneaux de grands formats à l échelle 1 et qui se prolongent les uns les autres, impliquent le spectateur dans une expérience sensible de la perception. Au sol, la projection de l espace stratifié, feuilleté, du dessin dynamisé par une appropriation émotionnelle de l espace-temps, apparaît comme un champ instable créé par un corps réactif à ses entours, à la situation de l action. L inscription du spectateur dans cet espace convoque une multiplicité de strates temporelles, une mémoire en acte. Le contraste des vues dessinées et vidéographiques crée la sensation d être débordé par l espace, immergé dans une multitude de durées imbriquées à travers des glissements de milieux, des espaces mouvants. Le contraste des vues dessinée verticale et vidéographique horizontale provoque un vertige, la sensation d être entre les dimensions, entre des «vitesses différentielles». Comme l explique Gilles Deleuze, le nomade n est pas forcément quelqu un qui bouge car il existe des voyages sur place, des voyages en intensité. La vidéo projetée au sol, vrombissante, moléculaire active le vide en soulignant sa prégnance et réclame une présence singulière de la part du spectateur invité à capter une architecture surfine à travers sa déambulation et son appréhension de la structure globale de la pièce. Le spectateur réactive cet espace en le parcourant en profondeur, en se glissant dans ses 3

4 intervalles spatiaux en découvrant le timbre et en quelque sorte la musicalité d une multiplicité de lieux. Le regard au sol, appui visiblement et acoustiquement instable, implique la participation du spectateur dans sa physicalité, dans une sorte de rapport haptique à l espace, et s oppose aux dessins qui intègrent une multiplicité de lieux réels, représentés et mixés avec des éléments fictifs, représentant une action figeant un déroulement, la genèse d un déplacement. Videos mono-bandes En mettant en oeuvre une sensibilité accentuée à l ici, il s agit dans les vidéos monobandes telles que Micro-gravity oddity, Swarming bodies et Erratic Meandering qui font l économie du sujet et de l individu, de donner à vivre la perception elle-même en présentant des flux, des champs de force. Conçues dans et par un cheminement dont la matière première est la variation, le mouvement comme bifurcation, ces durées singulières constituent les moments d une topologie de la marche, d une déambulation erratique donnant à chaque geste la dimension et le temps d un acte. Traçant les limites fluides de son appropriation par le rythme, le corps extérieur au corps ordinaire, au corps piéton en quelque sorte, s articule au lieu dans une sortie hors de soi et s affuble de nouvelles coordonnées. Dans l acte même de filmer, la gestuelle apparaît comme une danse dans la continuité d un regard acentré, absorbé par des rapports de vitesses de perceptions hétérogènes et tâtant le pouls des milieux qui prennent consistance au travers d un champ de perception dispersif. Erratic Meandering, (Déambulation Erratique), vidéo mono-bande, 6 mn 30, Dans Erratic Meandering, le corps en marche, oublieux de lui-même dans ce balancement élémentaire, se disperse, s abandonne dans une attention diffuse, et danse l espace en se glissant dans les milieux qu il croise au fil se son avancée. Dans le continuum vidéographique, des contagions spatio-temporelles se diffusent sur un plan très fin, presque imperceptible. Elles induisent une situation d'enchâssement où les moments imbriqués, ramifiés se rencontrent au croisement d'un instant gestuel. Le feuilletage de ces espaces-temps singuliers provoque une surcharge sensorielle et émotionnelle qui induit un état psychique particulier, une immersion dans une espèce de flou, de chaos rythmique. 4

5 En intégrant le spectateur dans une complexité organique, il s agit de créer un dispositif de mise en état de danse à travers la sensation d un «devenir-tambour» en donnant la perception simultanée de plusieurs dimensions temporelles, la coexistence du flux temporel et de l événementiel, de l instant et de la durée. Déambuler, flâner parmi les choses, «être à l heure du monde» 1 dans les paysages, le réel, se couler dans les flux dans la prégnance de l instant afin de faire ressentir de façon kinesthésique un présent particulièrement intense, multiple dans son surgissement impromptu. Matériel technique : 2 vidéo-projecteurs 2 lecteurs DVD 2 enceintes stéréo amplifiées et 2 enceintes moins puissantes Ariane Maugery, Comme l écrit si sobrement Jean-Luc Nancy dans Tombe de sommeil, Editions Galilée,

O ëme. Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE

O ëme. Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE P O ëme Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE P O ëme Intention «Ma volonté première pour la création de «Poème» est de dépasser les contours du spectacle vivant, de mêler

Plus en détail

Les cours sont donnés par Mme Ania Freindorf ania.freindorf@gmail.com - http://aniafreindorf.photoshelter.com/

Les cours sont donnés par Mme Ania Freindorf ania.freindorf@gmail.com - http://aniafreindorf.photoshelter.com/ Le STU organise des cours de photographie donnés par un photographe professionnel. Ces cours seront organisés par groupe de 6 personnes maximum. Les cours sont en français et anglais (suivant les participants).

Plus en détail

CLARA MAÏDA AXES DE RECHERCHE

CLARA MAÏDA AXES DE RECHERCHE CLARA MAÏDA AXES DE RECHERCHE Structure de l inconscient psychique Depuis quelques années, mon objectif est de tracer dans ma musique les flux de l énergie psychique continuellement à l oeuvre dans l inconscient

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

Environnement logiciel open source pour la création d œuvres artistiques interactives

Environnement logiciel open source pour la création d œuvres artistiques interactives Environnement logiciel open source pour la création d œuvres artistiques interactives Stéphane Donikian IRISA/CNRS Campus de Beaulieu 35042, Rennes Cedex, France donikian@irisa.fr La création artistique

Plus en détail

Charles Neubach Expositions

Charles Neubach Expositions Charles Neubach Expositions Sommaire L'artiste 3 Le concept 4 Les détails des expositions 5 Visuel des expositions 6 Texte 9 Revue de Presse 11 Tarifs 13 Contact 14 L'artiste Né à Paris en 1986, Charles

Plus en détail

Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr

Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr Répartition des enseignements art danse dans l académie Ci-dessous la liste des établissements proposant l

Plus en détail

laboratoire artistique transdisciplinaire

laboratoire artistique transdisciplinaire laboratoire artistique transdisciplinaire «Insula Prod, spécialiste du Mapping Vidéo et des immersions interactives» L ART D AUGMENTER LA RÉALITÉ Une expérience sensorielle unique De plus en plus présent

Plus en détail

PHOTOGRAPHIER LYON EN GUERRE

PHOTOGRAPHIER LYON EN GUERRE PRESENTE L EXPOSITION «PHOTOGRAPHIER LYON EN GUERRE» La collection Emile Rougé CENTRE D HISTOIRE DE LA RéSISTANCE ET DE LA DéPORTATION LYON 14, AVENUE BERTHELOT - 69007 LYON TéL. 04 78 72 23 11 DU MERCREDI

Plus en détail

UNE MUSIQUE UNE COMPOSITION PLASTIQUE

UNE MUSIQUE UNE COMPOSITION PLASTIQUE UNE MUSIQUE UNE COMPOSITION PLASTIQUE L idée est de transposer des éléments sonores en éléments plastiques, et par extension de transposer une musique, en une peinture Cycles 2 et 3 Intention pédagogique

Plus en détail

Numérisation pour les archives filmiques Complications diverses

Numérisation pour les archives filmiques Complications diverses Numérisation pour les archives filmiques Complications diverses Scan Tests standards pour les scanners Il n existe pas de tests ou systèmes standard universels pour les scanners de films, il est donc difficile

Plus en détail

1% Artistique François Génot

1% Artistique François Génot Bilan d action 1% Artistique François Génot Journées du Patrimoine 20 et 21 Septembre 2014 Collège Vautrin Lud de Saint Dié des Vosges IUT de Saint Dié des Vosges en partenariat avec le Musée Pierre Noel

Plus en détail

Progression en éducation musicale au cycle 1

Progression en éducation musicale au cycle 1 Progression en éducation musicale au cycle 1 BO n 3 du 19 juin 2008 : «à la fin de l'école maternelle, l'enfant est capable de: Avoir mémorisé et savoir interpréter des chants, des comptines... Ecouter

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

PROJETS. Arts Numériques Arts² CORENTIN CLOUET

PROJETS. Arts Numériques Arts² CORENTIN CLOUET BAC3 2014-2015 PROJETS Arts Numériques Arts² PROJET PERSONEL : VARIOUS BODIES Projecteur Kinect Miroir MIROIR SHÉMA 2D PRINCIPE Various Bodies est une installation interactive et visuelle. Elle propose

Plus en détail

L ANALYSE DE L IMAGE COMME SOURCE DE CREATION EN DANSE POUR L ELEVE

L ANALYSE DE L IMAGE COMME SOURCE DE CREATION EN DANSE POUR L ELEVE L ANALYSE DE L IMAGE COMME SOURCE DE CREATION EN DANSE POUR L ELEVE SOMMAIRE Le propos page 2 Situation Contextes Intention La démarche du point de vue de l enseignant..page 4 -le cadre de la démarche..p.5

Plus en détail

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 dessiner Mes dessins ne montrent presque rien. Je cherche à éliminer les tracés, à ne réduire le sujet, ou le dessin, qu à un essentiel. Une, quelques lignes,

Plus en détail

«Entre les lignes» est le prologue d une série de 3 vidéos incluant «Entre les lignesprologue», «Ligne(s)» et «Entre les lignes épilogue».

«Entre les lignes» est le prologue d une série de 3 vidéos incluant «Entre les lignesprologue», «Ligne(s)» et «Entre les lignes épilogue». Stigmart VideoFocus March 2015 12th edition Special Issue «Entre les lignes Prologue» est le fruit de ma rencontre avec Kitty Sabatier, calligraphe contemporaine. Après avoir filmé et photographié librement

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

Thomas Bouquin. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone

Thomas Bouquin. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Question Présentez-vous : Nom Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Ville Biographie Mot clé choisi Résumé Answer Individu Thomas Bouquin Montréal Thomas Bouquin

Plus en détail

Caroline Molusson info@galerie-ilkabree.com cmolusson@yahoo.fr

Caroline Molusson info@galerie-ilkabree.com cmolusson@yahoo.fr Caroline Molusson info@galerie-ilkabree.com cmolusson@yahoo.fr Parcours Depuis 2001, je développe une recherche artistique interrogeant la perception et la transformation de l espace. L origine de ce travail

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Tirage N 1-300 Nombre d exemplaires en vente : 30 Série : Rave et Réalité. Tirage N 2-300 Nombre d exemplaires en vente : 30 Série : Rave et Réalité

Tirage N 1-300 Nombre d exemplaires en vente : 30 Série : Rave et Réalité. Tirage N 2-300 Nombre d exemplaires en vente : 30 Série : Rave et Réalité - Tirage N 1-300 Taille : 110x76 cm Tirage N 2-300 Taille : 110x76 cm Tirage N 3-300 Titre : Laurent Garnier @ Nuits Sonores Taille : 110x76 cm Tirage N 4-300 Taille : 110x76 cm Tirage N 5-300 Taille :

Plus en détail

net-art, dessin de presse, affiche, vidéo, rush, collage...

net-art, dessin de presse, affiche, vidéo, rush, collage... 100jours est un projet cinématographique, artistique, documentaire, collectif et politique. 100jours c est 100 courts-métrages documentaires diffusés en ligne, au rythme d un film par jour, pendant les

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke HOME solo Une production de la compagnie Louise Vanneste et de Caravan Production Chorégraphie et danse : Louise Vanneste / Installation: Arnaud Gerniers / Eclairage : Arnaud Gerniers et Benjamin Van Thiel

Plus en détail

plasticien revalorisateur Electronic music producer

plasticien revalorisateur Electronic music producer plasticien revalorisateur Electronic music producer EgzoArtiste Ensuite, grâce à un QR code placé a l intérieur de chaque «box», un «beat» unique (musique instrumentale) est téléchargeable via l application

Plus en détail

Géovisualisation des espace-temps quotidiens Propositions d outils d aide à la réflexion Olivier Klein

Géovisualisation des espace-temps quotidiens Propositions d outils d aide à la réflexion Olivier Klein Géovisualisation des espace-temps quotidiens Propositions d outils d aide à la réflexion Olivier Klein Chargé de Recherche CEPS/INSTEAD Pôle Géographie et Développement Esch-Belval, Luxembourg 2 Préambule

Plus en détail

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment?

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? Francis Felix Labo LSIS / Arts & Métiers Paritech (ENSAM) 2 Cours des Arts et Métiers 13100 Aix-en-Provence Thierry Henocque AIP-Primeca Dauphiné

Plus en détail

LEXIQUE. Outils d accompagnement des interventions de l ATM DES TERMES UTILISÉS LORS DES INITIATIONS À LA TECHNIQUE / BALANCES / RÉPÉTITIONS

LEXIQUE. Outils d accompagnement des interventions de l ATM DES TERMES UTILISÉS LORS DES INITIATIONS À LA TECHNIQUE / BALANCES / RÉPÉTITIONS Outils d accompagnement des interventions de l ATM LEXIQUE DES TERMES UTILISÉS LORS DES INITIATIONS À LA TECHNIQUE / BALANCES / RÉPÉTITIONS Justine Biard A Acoustique 1- Relatif aux sons, à leur perception.

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

Les illusions d optiques

Les illusions d optiques Les illusions d optiques Informations et illusions tirées du site : http://ophtasurf.free.fr/illusion.htm La plupart des illusions classiques dites «optico-géométriques» ont été découvertes dans les années

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Galerie de photos échantillons SB-910

Galerie de photos échantillons SB-910 Galerie de photos échantillons SB-910 Ce livret présente différentes techniques du flash SB-910 et des exemples de photographies. 1 Fr Franchissez un cap dans l univers de l éclairage créatif Révélez les

Plus en détail

Programme de l école maternelle

Programme de l école maternelle Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Attendus par domaine et sous-domaine d apprentissage DSDEN 91- Mission Ecole maternelle- Page 1

Plus en détail

Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles. Accès au graphique et à l image

Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles. Accès au graphique et à l image Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles Accès au graphique et à l image Journée du 14 Octobre 2004 Importance des informations graphique et image

Plus en détail

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Démarche Démarche globale Identifier et qualifier Les composants plastiques de la vidéo Les impressions et les sensations subjectives Coordonner les deux types d informations

Plus en détail

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! #

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! # ,!! #! #! % & () + ! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!!#!#!!!. %&%& ( )! +, %. / 0 12 12 %& # ( &!(!& (! & (!(! ( ) +,!. + )(, & (!(! /0.!# 1! # %& # %& ( & ) # % #!#!!!! & & & /0.!# 1! # %& (

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Opérations de base sur ImageJ

Opérations de base sur ImageJ Opérations de base sur ImageJ TPs d hydrodynamique de l ESPCI, J. Bico, M. Reyssat, M. Fermigier ImageJ est un logiciel libre, qui fonctionne aussi bien sous plate-forme Windows, Mac ou Linux. Initialement

Plus en détail

Le problème C est le problème. Sommaire. Des problèmes Quels problèmes? 24/01/11 RÉSOUDRE UN PROBLÈME DE PHYSIQUE UN VRAI CASSE- TÊTE?

Le problème C est le problème. Sommaire. Des problèmes Quels problèmes? 24/01/11 RÉSOUDRE UN PROBLÈME DE PHYSIQUE UN VRAI CASSE- TÊTE? Le problème C est le problème 2 RÉSOUDRE UN PROBLÈME DE PHYSIQUE UN VRAI CASSE- TÊTE? «Ne me dite pas que ce problème est difficile. S il n était pas difficile, ce ne serait pas un problème!» Ferdinand

Plus en détail

la faculté de jouer sur l un ou l autre des paramètres permet la créativité et de s adapter aux conditions de prise de vue.

la faculté de jouer sur l un ou l autre des paramètres permet la créativité et de s adapter aux conditions de prise de vue. 1. L APPAREIL PHOTO la base de l appareil photo comprend un espace clos (la chambre noire) dans le fond, une surface sensible (la pellicule) à l avant, une ouverture fermée au repos et qui s ouvre pour

Plus en détail

Table-ronde VIA. Modérateur : Gérard LAIZE Directeur général du VIA

Table-ronde VIA. Modérateur : Gérard LAIZE Directeur général du VIA Table-ronde VIA LES SENS DANS LE DESIGN, LE DESIGN PRODUCTEUR DE SENS Exceptionnellement, le vendredi 11 juin 2004. En parallèle de l'exposition dans la Galerie VIA : Labels VIA 2004 et des Designer's

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

Quelques règles de description des mouvements

Quelques règles de description des mouvements Introduction 1 9 Quelques règles de description des mouvements Dans ce livre, tout autant que de voix, il sera souvent question de mouvement. Nommer et décrire les mouvements est une tâche complexe, car

Plus en détail

EXPRESSION CORPORELLE - EVALUATION CONTROLE ADAPTE

EXPRESSION CORPORELLE - EVALUATION CONTROLE ADAPTE EXPRESSION CORPORELLE - EVALUATION CONTROLE ADAPTE SITUATION DE REFERENCE Proposer une composition qui interprète de façon personnelle dans des registres variés : le mime, les arts du cirque, l expression

Plus en détail

PROGRAMME D ETUDE LECTURE/DECHIFFRAGE PIANO

PROGRAMME D ETUDE LECTURE/DECHIFFRAGE PIANO PROGRAMME D ETUDE LECTURE/DECHIFFRAGE PIANO Avril 2012 Commissariat à l enseignement musical Téléphone : 247-86629/86618/86638/86611 2, rue Sosthène Weis Téléfax: 26 12 32 15 L-2722 Luxembourg e-mail :

Plus en détail

À propos de Projections libérantes

À propos de Projections libérantes À propos de Projections libérantes Fondé en 2011, Projections libérantes est un organisme de production de concerts de musique d art. N étant attaché à aucun groupe d interprètes ni soumis à aucune programmation

Plus en détail

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Didier Pietquin Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Que sont les notions de fréquence fondamentale et d harmoniques? C est ce que nous allons voir dans cet article. 1. Fréquence Avant d entamer

Plus en détail

SUM: DE LA SONIFICATION D'IMAGE À LA COMPOSITION GRAPHIQUE ASSISTÉE PAR ORDINATEUR

SUM: DE LA SONIFICATION D'IMAGE À LA COMPOSITION GRAPHIQUE ASSISTÉE PAR ORDINATEUR SUM: DE LA SONIFICATION D'IMAGE À LA COMPOSITION GRAPHIQUE ASSISTÉE PAR ORDINATEUR Sara Adhitya IUAV, EHESS, STMS Lab (IRCAM/CNRS/UPMS) sara.adhitya@ehess.com Mika Kuuskankare Sibelius Academy, CCRMA,

Plus en détail

Formation optionnelle 2e cycle du secondaire

Formation optionnelle 2e cycle du secondaire Formation optionnelle 2e cycle du secondaire Ce document est un outil de présentation pour les conseillers pédagogiques et répondants en arts dans le but d accompagner les milieux scolaires à la mise

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

L écorchure d Ana Maria Sandu, vu par Marine Joatton Des fragments du passé sont peu à peu évoqués par l auteur dans une oeuvre autobiographique.

L écorchure d Ana Maria Sandu, vu par Marine Joatton Des fragments du passé sont peu à peu évoqués par l auteur dans une oeuvre autobiographique. FILMS Un long dimanche de fi ançailles de Jean-Pierre Jeunet pour illustrer la perte de souvenirs et de la mémoire. Cela provoque une perte de repére pour la personne concernée même si psychologiquement

Plus en détail

PARTIE 1 - IPHOTO 09

PARTIE 1 - IPHOTO 09 PARTIE 1 - IPHOTO 09 iphoto est un logiciel de classement et de retouche d image, conçu pour le grand public et par conséquent il est d une utilisation très simple : vous importez vos photos et elles se

Plus en détail

Les archives Collecter / Archiver / Inventorier

Les archives Collecter / Archiver / Inventorier Fénautrigues/Fiche atelier N 6 Les archives Collecter / Archiver / Inventorier Objectif de l atelier : S approprier une démarche scientifique et la dépasser pour mettre en œuvre une démarche artistique

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET Éclairage naturel L5C 2009/2010 Aurore BONNET Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : l ensoleillement et l éclairage diffus L ENSOLEILLEMENT

Plus en détail

incidence & ainsi danse

incidence & ainsi danse Stéphane Bérard Rémi Dal Negro Pierre Gaignard Stephen Loye Lou Masduraud Cécile Noguès France Valliccioni Electronish Volume incidence & ainsi danse Cécile Noguès, Summerlake, bois de chêne et peinture

Plus en détail

Guy Reibel. Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement

Guy Reibel. Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement Le Jeu Vocal Guy Reibel Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement Une pratique inédite pour développer l esprit d équipe Contact : Mr Michel

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

LE CHRONOGRAPHE EZ3KIEL : NAPHTALINE

LE CHRONOGRAPHE EZ3KIEL : NAPHTALINE PRESS BOOK EZ3KIEL : NAPHTALINE Depuis une dizaine d années, Ez3kiel s est distingué par la constante évolution de ses champs d interventions. Initialement axé sur la musique, le collectif a très rapidement

Plus en détail

Barthélemy Péron. Portfolio. N d ordre de la maison des artistes : P646462 contact@barthperon.fr

Barthélemy Péron. Portfolio. N d ordre de la maison des artistes : P646462 contact@barthperon.fr Barthélemy Péron Portfolio N d ordre de la maison des artistes : P646462 contact@barthperon.fr la bibliothèque de bureau scanné et retouché numériquement 30 x 20 cm - Mai 2006 Demarche artistique Ecrans,

Plus en détail

Document d application

Document d application Cycle des apprentissages Éducation physique et sportive Document d application Projet proposé par le groupe d experts Objectifs 1.Trois objectifs généraux L enseignement de l éducation physique et sportive

Plus en détail

Médiation traduction. De la matière aux langages. 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? 2/ Pourquoi traduire une œuvre?

Médiation traduction. De la matière aux langages. 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? 2/ Pourquoi traduire une œuvre? 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? Médiation traduction De la matière aux langages 2/ Pourquoi traduire une œuvre? 3/ La rencontre avec une œuvre : une «enquête» en 3 étapes 4/ Et maintenant

Plus en détail

Formes & contours LESCLEFSDUDESSIN VOLUME. Apprendre et pratiquer une activité artistique

Formes & contours LESCLEFSDUDESSIN VOLUME. Apprendre et pratiquer une activité artistique Apprendre et pratiquer une activité artistique L E S C O U R S LESCLEFSDU Formes & contours VOLUME 2 «Pour un esprit véritablement éclairé, il n y a rien de plus désagréable à voir que la fausseté dans

Plus en détail

ACTIVITE SUPPORT : la danse

ACTIVITE SUPPORT : la danse Compétence spécifique de l activité : être capable de : - exprimer corporellement des images, des personnages, des sentiments, des états - communiquer aux autres des sentiments ou des émotions - s exprimer

Plus en détail

L ACCROCHAGE. A chaque fois, les volumes, les surfaces, les dimensions et les possibilités d accrochage et de mise en valeur changent.

L ACCROCHAGE. A chaque fois, les volumes, les surfaces, les dimensions et les possibilités d accrochage et de mise en valeur changent. L ACCROCHAGE LE LIEU : Cela peut être des lieux très divers : les classes de l école, la salle de psychomotricité, la salle de cantine, la BCD, une salle de la mairie, une salle polyvalente, des couloirs,

Plus en détail

DÉCIBELS PROTÉGEZ VOS OREILLES

DÉCIBELS PROTÉGEZ VOS OREILLES DÉCIBELS PROTÉGEZ VOS OREILLES 1 AU PROGRAMME MUSIQUES AMPLIFIÉES : POURQUOI FAIRE GAFFE?... 5 DÉCIBELS : C EST KWA?... 8 L OREILLE : COMMENT ÇA MARCHE?...12 LES EFFETS DU BRUIT SUR LA SANTÉ...16 MUSIQUES

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Haute Qualité Environnementale

Haute Qualité Environnementale à la découverte d un bâtiment Haute Qualité Environnementale Viens découvrir les locaux du SMD3 avec Juliette et Norbert! Qu est-ce que le smd3? Le référentiel HQE propose de respecter 14 cibles environnementales

Plus en détail

Dispositif de Formation Ouverte et à Distance

Dispositif de Formation Ouverte et à Distance Qu est-ce qu un Dispositif de Formation Ouverte et à Distance (DFOAD)? Une organisation du DFOAD Une ingénierie Des recommandations 1 Les «grands courants» actuels de la Formation à Distance (FAD), selon

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

CITE CARTON. L installation est constituée de 3 étapes. CITÉ CARTON R E C T O CITÉ CARTON V E R S O

CITE CARTON. L installation est constituée de 3 étapes. CITÉ CARTON R E C T O CITÉ CARTON V E R S O CITE CARTON Quelle conscience ou absence de conscience de nos actes au quotidien se cache derrière cet anonymat? installation vidéo, dispositif mobile interactif R é a l i s a t i o n, i m a g e s M a

Plus en détail

Prix : 2,48. Prix : 1,75. Prix : 0,50. Jeu de dé à jouer grand modèle : JE-002. Jeu de dé à jouer braille : JE-052

Prix : 2,48. Prix : 1,75. Prix : 0,50. Jeu de dé à jouer grand modèle : JE-002. Jeu de dé à jouer braille : JE-052 JEUX 79 Jeu de dé à jouer grand modèle : JE-002 Grand dé tactile avec chiffres représentés en points creux. Prix : 2,48 Jeu de dé à jouer braille : JE-052 Dé tactile avec chiffres représentés en points

Plus en détail

MANIFESTATION DU STRESS

MANIFESTATION DU STRESS Deux instituteurs et un professeur de collège décrivent leur vécu et leur ressenti du stress. Ce module permet de rattacher des ressentis psychophysiologiques à des connaissances sur le processus de stress

Plus en détail

Styles de Rendus. Tour d 'horizon

Styles de Rendus. Tour d 'horizon Styles de Rendus Tour d 'horizon 1 Catégorisation des méthodes de rendu «Photo-réalistes» But : obtenir des images les plus crédibles possibles Notions : Ombres dures / Ombres douces Catégorisation des

Plus en détail

Actions de sensibilisation à l architecture en milieu scolaire, année scolaire 2011/2012 Bilan des actions Délai de rigueur : 15 septembre 2012

Actions de sensibilisation à l architecture en milieu scolaire, année scolaire 2011/2012 Bilan des actions Délai de rigueur : 15 septembre 2012 Actions de sensibilisation à l architecture en milieu scolaire, année scolaire 2011/2012 Bilan des actions Délai de rigueur : 15 septembre 2012 Etablissement : Collège Paul Verlaine, Metz Enseignant(s)

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Plus en détail

ARCHITECTURE VITALE ECTURE VITALE

ARCHITECTURE VITALE ECTURE VITALE Nadia RUSSELL 16, rue du Portail 33800, Bordeaux 06 63 27 52 49 n.russell@galerie-tinbox.com www.galerie-tinbox.com du mardi au samedi de 16h à 20h et sur rdv ARCHITECTURE VITALE Vincent Testard Du 28

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Sciences et techniques 4. Comment se libérer du vertige? Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite CHARIOT ELEVATEUR Prise de poste - Munissez-vous des équipements de protection individuelle nécessaires pour le travail à effectuer : - chaussures de sécurité obligatoires - gants de protection - protections

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE 8ème BIENNALE EUROPÉENNE D ART CONTEMPORAIN À NIMES DU 24 JUIN AU 13 JUILLET 2013 MANIF 2013 e Biennale Européenne d Art Contemporain à Nîmes du 24 juin au 13 juillet 2013 Thème

Plus en détail

ERGONOMIE ET MICRO INFORMATIQUE

ERGONOMIE ET MICRO INFORMATIQUE Cahier des charges ERGONOMIE ET MICRO INFORMATIQUE LES TEXTES 29 mai 1990 : Directive Européenne 90/270/CEE J.O. décret N 91-45, 14 mai 1991 applicable depuis le 1er janvier 1993 S adressent surtout aux

Plus en détail

OMBRES ET LUMIÈRES. Références aux instructions officielles : CYCLE 1

OMBRES ET LUMIÈRES. Références aux instructions officielles : CYCLE 1 OMBRES ET LUMIÈRES Ecole primaire «LES MURIERS», Alignan du Vent GS - CP période 5 - DDM vendredi après-midi du 27/04 au 01/06 Références aux instructions officielles : CYCLE 1 Enjeux d apprentissage :

Plus en détail

Vous cherchez une idée cadeau originale pour faire plaisir? Offrez un cours photo!

Vous cherchez une idée cadeau originale pour faire plaisir? Offrez un cours photo! Comité d Entreprise Reflex & Vous Téléphone : 09 81 36 20 00 Email : contact@reflexetvous.com Site internet : www.reflexetvous.com Devenir un pro de la photo cela vous fait rêver... Mais lire une notice

Plus en détail

EXPO BEAULIEU LAUSANNE DU 7 AU 15 MARS 2015 SEMAINE 12 H - 20 H WEEK-ENDS 10 H - 18 H MAGAZINE

EXPO BEAULIEU LAUSANNE DU 7 AU 15 MARS 2015 SEMAINE 12 H - 20 H WEEK-ENDS 10 H - 18 H MAGAZINE présente EXPO BEAULIEU LAUSANNE DU 7 AU 15 MARS 2015 SEMAINE 12 H - 20 H WEEK-ENDS 10 H - 18 H MAGAZINE 2015 architecture Donner forme au quotidien Jardin Un monde de possibles DESIGN Variations esthétiques

Plus en détail

Savoir construire une photographie. Connaitre la base en technique photographique. Savoir traduire le message du mouvement en image.

Savoir construire une photographie. Connaitre la base en technique photographique. Savoir traduire le message du mouvement en image. Savoir construire une photographie Connaitre la base en technique photographique Savoir traduire le message du mouvement en image. Son contenu Sa composition La technique photographique L œil du photographe

Plus en détail

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes Chapitre Caractéristiques des ondes Manuel pages 31 à 50 Choix pédagogiques Le cours de ce chapitre débute par l étude de la propagation des ondes progressives. La description de ce phénomène est illustrée

Plus en détail

Conseils pour faire un poster

Conseils pour faire un poster ISSEP Bâtiment de Provence CH-1015 Lausanne Tél. : +41 21 692 32 98 Fax : +41 21 692 32 93 i @ il h Conseils pour faire un poster Sommaire Conseil général Préparer le poster 1) Prendre des renseignements

Plus en détail

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE Les maux de tête peuvent être divisés en maux de tête primaires et secondaires. Les maux de tête primaires (90%) sont plus répandus que les maux de tête secondaires (10%)

Plus en détail

Développer les compétences langagières des EANA par des activités plastiques créatives, un carnet de voyage.

Développer les compétences langagières des EANA par des activités plastiques créatives, un carnet de voyage. Développer les compétences langagières des EANA par des activités plastiques créatives, un carnet de voyage. Formation PE, conçue et mise en œuvre par Christine Davenne, enseignant chercheur Arts Plastiques.

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Système suisse de lignes de guidage

Système suisse de lignes de guidage Fiche technique N 14/05 Etat: décembre 2005 Marquages tactilo-visuels pour piétons aveugles et malvoyants Objectif Les marquages tactilo-visuels facilitent l orientation et augmentent l autonomie et la

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 59

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 59 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section J Division 59 59 PRODUCTION DE FILMS CINÉMATOGRAPHIQUES, DE VIDÉO ET DE PROGRAMMES DE TÉLÉVISION ; ENREGISTREMENT SONORE ET ÉDITION MUSICALE Cette division

Plus en détail