Elabora'on d une stratégie territoriale de sou'en aux soins de 1er recours sur le SIVOM DE L EST GESSIEN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Elabora'on d une stratégie territoriale de sou'en aux soins de 1er recours sur le SIVOM DE L EST GESSIEN"

Transcription

1 Projet porté par le SIVOM de l Est Gessien Elabora'on d une stratégie territoriale de sou'en aux soins de 1er recours sur le SIVOM DE L EST GESSIEN Projet soutenu par le CG 01 Comment soutenir les soins de 1 er recours au périmètre du SIVOM? Véronique Ravon Bénédicte Vandeweghe POUR CONSTRUIRE ET VIVRE ENSEMBLE DES PROJETS DE SANTE DURABLES RC 21 janvier 2015

2 De quoi s agit-il? Pourquoi êtes vous là? Le thème Les soins de 1 er recours Le périmètre Le SIVOM : Ferney-Voltaire, Ornex, Prévessin -Moëns L objectif Maintenir une offre de soins de 1 er recours en quantité suffisante, de qualité et de manière pérenne. Le résultat attendu Identifier des actions concrètes qui puissent soutenir l exercice des soins de 1 er recours Qui pérennisent l accès, la continuité, la qualité des soins pour vos patients Qui améliorent vos conditions de travail Qui facilitent l installation de nouveaux professionnels de santé. Pour cela, une démarche est initiée par le SIVOM, et soutenue par le CG

3 Comment s organise cette démarche? 2 principes 1 Délivrer un résultat rapide et durable A la mesure de l enjeu Notamment au regard des perspectives démographiques 2-Construire des actions «de l intérieur» Ce qui veut dire : Partir de ce qui est : le territoire, vos besoins, vos projets «Faire» en associant les acteurs en place Coordonner l ensemble Les étapes de travail sont construites selon ces principes

4 Comment s organise cette démarche? Les étapes de travail Analyses documentaires Rencontres terrain (35) 2 Réunions collectives Ornex, Prévessin Moëns Propositions plans d actions Travail en GT avec les PS et les élus Axes de travail Rien ne pourra se faire sans la participation des acteurs du territoire

5 Ce soir, ce que nous allons faire ensemble? Vous donner des points de repères pour se situer! A quoi ressemble votre territoire (les besoins de la population, la situation des soignants)?! Quelles sont les perspectives?! Quels sont les besoins des soignants?. Pour partager le contexte Vous entendre pour proposer quoi faire! Votre vision de l avenir? Pour vous? Pour vos patients?! Votre perception des pistes de travail proposées?. pour valider, ajuster le programme de travail Lors des séances de travail en GT, nous proposerons des pistes à explorer ensemble

6 Points de repères sur la demande de soins Le territoire d étude est jeune, actif, en évolution forte Le territoire comporte des spécificités liés à sa situation frontalière : nombre frontaliers, coût du foncier CARTE! Le territoire se caractérise en termes d évolution démographique 2011/1999 : + 36% /2006 : + 22% Un mouvement qui va se poursuivre probablement?! en termes de structure populationnelle Phénomène de «périurbanisation» de Genève. Autant de tendances qui pourraient se prolonger Des indicateurs sociaux majoritairement favorables La population sur le SIVOM est globalement plus jeune que sur le reste du département, avec des familles, des actifs frontaliers (60 % / Ain : 9,6 %)! Cf. INSEE : entre 2007 et 2040, la population de l'ensemble des territoires rhônalpins devrait augmenter de 22,5 % soit moitié plus que la France métropolitaine! Mais quid de la votation de février 2014? Un profil de population favorisée (revenu fiscal, taux de ménage imposé, taux de chômage), au-delà des niveaux de l Ain et RA La situation est moins favorable sur Ferney- Voltaire Impact sur les besoins de soins : accès aux soins, prise en charge des familles, prévention

7 Points de repères sur la demande de soins En matière d état de santé et de recours aux soins, des éléments qui donnent des repères sur les priorités Un bon état de santé global avec un taux de mortalité prématurée (avant 65 ans) parmi les plus bas de la région à la région, Nombre de personnes en ALD pour un médecin parmi les plus bas de la région. Situation dans la moyenne pour la prise de traitement anti- diabétique et hospitalisation pour diabète. Consommation de consultations et visites* < moyenne nationale et part des bénéficiaires de soins de MK* < au département et à la France. avec une consommation de soins de médecine globalement inférieure à la région Le SIVOM (Pays de Gex) ne comprend aucun établissement hospitalier (hormis le Centre d Endoscopie de Gex) => centre hospitalier de premier recours : département voisin de Haute- Savoie à Saint Julien en Genevois (72% des séjours hospitaliers français). avec des délais de RDV qui ont tendance à s allonger. Taux de consommation intra- zones : 75 % sur SIVOM Visiblement, des patients en quête de MT Un état de santé plutôt «positif» mais parfois des difficultés d accès aux soins (MG, MK)?

8 Aujourd hui 92 PS relevant du CSP sur le SIVOM EFFECTIF! Avec une médecine générale de 1er recours «cumulant des difficultés» : densité en deçà du niveau régional, classe importante de «55 ans et +», territoires limitrophes avec une MSP labellisée avec encore une faible attractivité pour les jeunes PS, malgré des actions volontaristes (accueil de stagiaires, aides du CG ) Avec des MK également en situation difficile Des projets limitrophes globalement en phase d instruction et/ou de construction Points de repères sur l offre de soins 92 PS Dont l équipe de soins 1 er recours = 15 MG + 8 IDE + 20 MK + 30 D + 6 pharmacies 15 MG, dont 73 % relèvent du G1 Densité MG du canton de Ferney- Voltaire =6,2 en 2013 (/ RA = 9,5 ). Canton Gex = 7, Canton Collonges = 5,3 Aucun MG à Prévessin- Moëns (malgré une population en forte croissance). D ici 2020 : 36 % des MG du groupe 1 auront 65 ans et plus (si départ 65 ans : 7 MG groupe 1 ) 1 MSP labellisée : MSPEG 5 MG et un collaborateur + le CSI (8 IDE) Objectif : développer une stratégie de soins de santé primaire pour obtenir qualité, équité et pertinence des services de santé pour un meilleur coût- efficacité => Pôle de santé SISA, NMR 20 MK Densité du canton de Ferney- Voltaire (7,2) et des cantons qui le jouxtent (Gex : 2,2, Collonges : 4,4) bien en deçà de la région (10,5). 25 % des MK ont plus de 55 ans en Seul le projet de santé de la MSP de Collonges est pour l heure labellisé par l ARS Une situation tendue un effet ciseau se prépare

9 Un effet ciseau se prépare Une évaluation plutôt qu une prévision Des éléments contingents pouvant impacter les évaluations : Rythme d évolution démographique à venir / composition des familles Installation de nouveaux PS, en nombre et en mode d exercice Fin du droit d option et nouveaux flux de patients Votation février 2014 Déterminants de santé. Le SIVOM souhaite anticiper les conséquences de cette situation probable, en mettant en place des actions pour soutenir l offre de soins de 1er recours

10 Une stratégie de soutien adaptée aux besoins des PS, formulés en 3 axes Dans une région «onéreuse» bénéficier d un revenu suffisant (coût de la vie élevé) Ressources à une cible d organisation attractive, efficace pour les soignants et les patients PS regroupés dans une implantation immobilière sur Prévessin PS regroupés dans une Implantation immobilière sur Ornex MSPEG Intégration Conditions de vie et d exercice Cabinets individuels sur les 3 communes Intégrer la communauté des soignants et travailler de manière coordonnée Vivre et exercer dans de bonnes conditions Un programme de travail impliquant les PS et les élus

11 Echanges

12 La suite

13 Le programme des GRA Axe Contenu de travail /Pistes d action Proposer des outils, des modalités et dispositifs permettant de Participants 5 et 23 février GRA 1 «Ressources» Pour «sécuriser» financièrement l installation et le démarrage d exercice d un professionnel de santé dont le profil est recherché sur le territoire du SIVOM Ex : aide forfaitaire à l'installation, complément de revenus sur la période d intégration, accès au bénéfice d exercice spécifique, accès à la rémunération de l exercice interprofessionnel, etc. Elus SIVOM 14 h GRA 2 «Conditions de vie et d exercice» Pour faciliter l installation de nouveaux professionnels de santé manquants sur le territoire : Par des conditions de logement et d accueil des familles, Par des conditions matérielles d exercice dans des locaux conformes et bénéficiant d un équipement adapté à un exercice moderne et coordonné. Ex : aide à la recherche de logement, aide à l installation de la famille (enfants et conjoint), aide à l informatisation (système d information partagé), aide à l installation regroupée dans des locaux conformes, etc. Elus PS SIVOM 12 h Pour faciliter la constitution d une communauté des soignants du SIVOM, puis de permettre l intégration de nouveaux PS en son sein (gage d attractivité) GRA 3 «Intégration» Ex : susciter des modes de communication au sein de la communauté des soignants du SIVOM, bénéficier d un compagnonnage professionnel pour les PS nouvellement installés, faciliter la participation à des actions inter-professionnelles (réunions de concertation inter-professionnelle, élaboration de protocoles pluriprofessionnels de soins de premier recours, etc.), promouvoir le projet territorial de santé (promoteurs/ambassadeurs), etc. PS SIVOM 19 h 30

14 Annexes

15 Evolution démographique 1/1

16 Prospective démographique! Scénario 1 : Taux 2011/2006 (23 %) habts en 2011=> habts en 2025! Scénario 2 : Taux 2006/1999 (10,9 %) habts en 2011 => habts 1/2

17 Les effecteurs de soins de 1 er recours sur le SIVOM Définition du MG du groupe 1 Le groupe 1 est constitué des MG dont l exercice répond à la définition des soins de proximité : ils exercent une activité libérale en ville, à titre partiel ou total ils exercent leur activité dans un cadre conventionné ils n ont pas d exercice particulier exclusif Ce périmètre exclut : les médecins spécialistes (2nd recours) les médecins salariés exclusivement (les mixtes libéral/salariés sont pris en compte) les internes stagiaires les remplaçants les médecins à exercice particulier exclusif Les médecins non conventionnés + psychologues, chiropraeciens, ostéopathes, etc. Les MG ne rentrant pas dans cette définition constituent le groupe 2. 1/1

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles?

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? Docteur Christian VEDRENNE, Médecin généraliste, Gérant de la MSP de Saint Paul de Fenouillet

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Maison de santé. Définition. Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé. Intérêt

Maison de santé. Définition. Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé. Intérêt Maison de santé Définition Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé Intérêt Gestion des Polypathologies, chroniques, complexité Accessibilité, qualité Attractivité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français 1. SYNTHÈSE Juillet 2015 Réalisé avec le support de : ARC note de synthèse juillet 2015 page 1 LE Le

Plus en détail

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins 29/03/2014 Le PB Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins Groupement des Professionnels de Santé du Pays Beaunois 19 route de Gigny 21200

Plus en détail

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT Seuls sont éligibles à une aide financière, quelle qu en soit la source, les

Plus en détail

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE SOMMAIRE 1.DIAGNOSTIC REGIONAL DE LA DELIVRANCE DU MEDICAMENT EN AMBULATOIRE... 3 1.1.Les modes d ouverture d une pharmacie... 3 1.2.Le

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA)

La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) Colloque Mines ParisTech CGS Santé, 24 juin 2015 www.ccmsa.msanet LA MSA Deuxième régime de protection sociale gère la protection

Plus en détail

Elements financiers équipes en maisons, pôles et centres de santé en quartiers populaires

Elements financiers équipes en maisons, pôles et centres de santé en quartiers populaires Elements financiers équipes en maisons, pôles et centres de santé en quartiers populaires Contexte En 2011, il a semblé intéressant à l ACSBE 1, alors en montage de projet de centre de santé associatif,

Plus en détail

Organisation Locale et prise en charge Addictive. A propos du pôle de santé de Bain-de-Bretagne

Organisation Locale et prise en charge Addictive. A propos du pôle de santé de Bain-de-Bretagne Organisation Locale et prise en charge Addictive A propos du pôle de santé de Bain-de-Bretagne Evolution de la Médecine Changement de Paradigme médecin longtemps guérisseur XIX apparition de la médecine

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Qu est-ce que l ENMR? Ses enjeux et objectifs principaux Le financement du système de soins constitue

Plus en détail

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé Dr Jean Jacques ANTOINE FEMALOR 14 Juin 2012 METZ 57 1 Déclara'on d intérêts J ai actuellement ou j ai eu au cours des trois

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

«Pacte territoire-santé» : 12 engagements pour un meilleur accès de tous les francs-comtois à des soins de qualité

«Pacte territoire-santé» : 12 engagements pour un meilleur accès de tous les francs-comtois à des soins de qualité «Pacte territoire-santé» : 12 engagements pour un meilleur accès de tous les francs-comtois à des soins de qualité Sommaire Des débats organisés avec les Conseils généraux Quelles suites à ces débats?

Plus en détail

Analyse de l offre de soins primaires sur le territoire de la CASE. 30 Janvier 2014. 1 ère soirée de la COSSE.

Analyse de l offre de soins primaires sur le territoire de la CASE. 30 Janvier 2014. 1 ère soirée de la COSSE. Analyse de l offre de soins primaires sur le territoire de la CASE 30 Janvier 204. ère soirée de la COSSE. Les Infirmiers DONNEES DEMOGRAPHIQUES 2 Nombre attendu : 34 Répondants : 5 Taux de réponse 44%

Plus en détail

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins Les aides à l installation et au maintien des professionnels de santé Médecins Les territoires, en Aquitaine, bénéficiant des aides à l installation de l Assurance maladie et des collectivités territoriales.

Plus en détail

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation».

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation». COURS NATIONAUX INTEGRES dans la scolarité primaire Circonscription du Pays de Gex Éléments pour une contractualisation du partenariat entre - l Education nationale, - les sections nationales et les associations

Plus en détail

Dossier de presse. Le Genevois Français soutient la création d entreprise : Lancement du réseau «Je crée sur le territoire du Genevois français»

Dossier de presse. Le Genevois Français soutient la création d entreprise : Lancement du réseau «Je crée sur le territoire du Genevois français» Dossier de presse Le Genevois Français soutient la création d entreprise : Lancement du réseau «Je crée sur le territoire du Genevois français» Vendredi 05 juin 2015 9h00 Espace Rhône Alpes salle Le Genevois

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Cette étude a été réalisée en collaboration entre les services de l Agence Régionale de Santé (ARS), Mme Anne ROUSSEL, statisticienne

Plus en détail

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée.

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. L e r é s e a u d e s a n t é Symbiose : Léna Po u l a i n, P i e r r e Pitsaer, F r

Plus en détail

Cahier des charges Objet :

Cahier des charges Objet : Cahier des charges Objet : Expérimentation de nouveaux modes d organisation des soins destinés à optimiser les parcours de soins des personnes âgées en risque de perte d autonomie en prévenant leur hospitalisation

Plus en détail

Coordination du parcours du

Coordination du parcours du Coordination du parcours du patient Jeudi 13 octobre 2011 Lyon- Vinatier Docteur Philippe MARISSAL Les enjeux de la coordination des professionnels de santé Coordination des professionnels de santé en

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Exigences sociétales et modèle économique

Exigences sociétales et modèle économique Colloque 22 mai Exigences sociétales et modèle économique Alexandre GRENIER Directeur URPS médecins 22 mai 2014 1 Exigences sociétales et modèle économique Les exigences sociétales: Une offre de soins

Plus en détail

EHPAD LES OMBELLES. Présentation de la situation financière de l établissement

EHPAD LES OMBELLES. Présentation de la situation financière de l établissement EHPAD LES OMBELLES Présentation de la situation financière de l établissement DEFICIT SECTION DE FONCTIONNEMENT 2010 et 2011 sont des années déficitaires pour deux raisons principales : Les travaux d agrandissement

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail

Schéma de Développement et d Urbanisme Commercial du Pays de Gex

Schéma de Développement et d Urbanisme Commercial du Pays de Gex Schéma de Développement et d Urbanisme Commercial du Pays de Gex Rapport de synthèse / Mai 2011 Communauté de Communes du Pays de Gex Sommaire Objectifs et méthodologie 5 PHASE 1 : Diagnostic et enjeux

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 Région Centre SI PAERPA Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 10/04/2014 2 Expérimentation centrée sur le Lochois composée de 8 cantons (97 communes) Population totale: 103 741 hbts Population

Plus en détail

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Site des Joncherolles, 43 chemin des joncherolles - Bâtiment H2 Site Jacques Prévert, 129 boulevard Jean Mermoz L association Créa pôle et ses partenaires

Plus en détail

Projet de santé. Accès et continuité des soins. Education thérapeutique et prévention. Coordination, partage d information pluridisciplinaire

Projet de santé. Accès et continuité des soins. Education thérapeutique et prévention. Coordination, partage d information pluridisciplinaire é t n a s e d s n o s i a m s e L s e r i a n i l p i c s i d i plur e i d n a m r o N en Haute Projet de santé Accès et continuité des soins Education thérapeutique et prévention Coordination, partage

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012 2015

PROJET D ECOLE 2012 2015 PROJET D ECOLE 2012 2015 Former les futurs professionnels à l excellence des pratiques de soins Rédaction : P. Lombardo, Directeur des Soins en charge de l IFSI d Annecy IFSI Annecy Projet d Ecole 2012-2015

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support Le Service Social Hospitalier en Cancérologie Formation des IDE aux soins de support 25 et 26 février 2010 Les missions du S.S.H Cadre légal : le décret 93-652 du 26 mars 1993. Aider les personnes, familles

Plus en détail

Sujet national pour l ensemble des Centres de gestion organisateurs CONCOURS INTERNE ET TROISIEME CONCOURS DE RÉDACTEUR TERRITORIAL SESSION 2013 Rédaction d une note à partir des éléments d un dossier

Plus en détail

Soirée Remplacer et s Installer en Ile-de-France QUELQUES REGLES DU REMPLACEMENT

Soirée Remplacer et s Installer en Ile-de-France QUELQUES REGLES DU REMPLACEMENT Soirée Remplacer et s Installer en Ile-de-France QUELQUES REGLES DU REMPLACEMENT Mercredi 24 juin 2015 1 Sommaire Contrat de remplacement Formalités administratives Assurance professionnelle Revenus Compte

Plus en détail

Sommaire MISSION OPÉRATIONNELLE TRANSFRONTALIÈRE

Sommaire MISSION OPÉRATIONNELLE TRANSFRONTALIÈRE Séminaire sur la coopération transfrontalière France-Espagne-Andorre Articuler la politique de cohésion, les dispositifs de gouvernance et les logiques territoriales transfrontalières 28 octobre 2011 Toulouse

Plus en détail

Les élèves du bassin franco-valdo-genevois scolarisés à Genève

Les élèves du bassin franco-valdo-genevois scolarisés à Genève Les élèves du bassin franco-valdo-genevois scolarisés à Genève Note d'information du Alexandre Jaunin Odile Le Roy-Zen Ruffinen Michel Pillet Avec la collaboration de Fabienne Benninghoff et Ruth Silver

Plus en détail

Rapport de présentation. Diagnostic du territoire

Rapport de présentation. Diagnostic du territoire Rapport de présentation Diagnostic du territoire > Approuvé par le Comité Syndical du SCOT du Pays de Gex le 12 juillet 2007 SOMMAIRE Introduction P 88 Chap 1 : Population, habitat et urbanisation P 89

Plus en détail

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise?

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? L accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 La loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? Le 1er janvier 2016 au

Plus en détail

2008 : année exceptionnelle pour les dépenses étrangères de soins de santé en France

2008 : année exceptionnelle pour les dépenses étrangères de soins de santé en France 2008 : année exceptionnelle pour les dépenses étrangères de soins de santé en France Toute personne qui séjourne ou réside en France ou à l étranger peut recevoir des soins de santé, qu elle soit touriste,

Plus en détail

D'UNE MAISON DE SANTE

D'UNE MAISON DE SANTE PROJET DE CREATION D'UNE MAISON DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRE St Genix sur Guiers 73 INTRODUCTION UN CONTEXTE LOCAL Inquiétude Partagée 2 médecins sont initiateurs du projet Une volonté très déterminée de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

Diagnostic local de santé sur le territoire du Pays de Gex (Ain)

Diagnostic local de santé sur le territoire du Pays de Gex (Ain) Diagnostic local de santé sur le territoire du Pays de Gex (Ain) Une étude de l Observatoire régional de la santé Rhône-Alpes réalisée à la demande de la DDASS de l Ain et de la communauté de communes

Plus en détail

Manuel utilisateur IS-P2 Passerelle employeurs

Manuel utilisateur IS-P2 Passerelle employeurs Manuel utilisateur IS-P2 Passerelle employeurs Département des finances et des relations extérieures Administration cantonale des impôts 16.07.2015 1 Index Données Employeur Données Sourciers Déclaration

Plus en détail

Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels

Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels Exco Clermont-Ferrand Audit Expertise Comptable - Conseil Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels Réunion d information sur le montage juridique des projets et les SISA 22 novembre

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

LES MSP DE MIDI-PYRENEES EN 2015 ETAT DES LIEUX

LES MSP DE MIDI-PYRENEES EN 2015 ETAT DES LIEUX LES MSP DE MIDI-PYRENEES EN 2015 ETAT DES LIEUX Journée d automne de la FMP MPS Samedi 3 octobre 2015 L Agence régionale de santé Midi-Pyrénées en action 2015 : toujours le même point d entrée : le projet

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats

Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats Observatoire des Métiers des Professions Libérales 52-56, rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 77 -

Plus en détail

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER --- Le montage P.L.S. SCELLIER en immobilier résidentiel a cette particularité de cumuler plusieurs avantages financiers et fiscaux du P.L.S. et du dispositif

Plus en détail

Lits identifiés ou l identité des Soins Palliatifs à La Marteraye : une approche originale des LISP en SSR

Lits identifiés ou l identité des Soins Palliatifs à La Marteraye : une approche originale des LISP en SSR Lits identifiés ou l identité des Soins Palliatifs à La Marteraye : une approche originale des LISP en SSR Journée Mondiale des Soins Palliatifs 9 octobre 2013 Dr Aurélie Laurent-Baraldi La Marteraye Centre

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013 OPTEER Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages 8 avril 2013 Elaboration d indicateurs pour OPTEER Suite au 1 er comité technique d OPTEER (7 juin 2011), 7 groupes de travail ont été définis

Plus en détail

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Présentation du second rapport de la mission «Prospective des équipements et services pour les personnes âgées dépendantes» D un rapport à

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

S INSTALLER AU COEUR DE LA DYNAMIQUE FRANCO-SUISSE

S INSTALLER AU COEUR DE LA DYNAMIQUE FRANCO-SUISSE S INSTALLER AU COEUR DE LA DYNAMIQUE FRANCO-SUISSE Ancrée dans une communauté d agglomérations attractive à proximité de Genève, Saint-Julien-en-Genevois constitue un pôle d échanges frontalier dynamique,

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX Accompagnement dans l élaboration de la stratégie de communication du Parc naturel régional du Haut-Jura Marché de Prestation de Service Marché A Procédure Adaptée MAPA 2013-001 Cahier des charges Décembre

Plus en détail

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs.

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs. Regard sur le marché immobilier Les prix immobiliers 2014-juillet 2015 L ACCESSION A LA PROPRIETE Le Plan de Relance La primo-accession PTZ et l accession sociale PAS en 2014 Résultats et évolution Les

Plus en détail

Négociez sereinement le virage de l ANI avec le Pack TNS APRIL. Vous êtes ici. BÉATRICE fleuriste JEAN kiné. CHANTAL coiffeuse.

Négociez sereinement le virage de l ANI avec le Pack TNS APRIL. Vous êtes ici. BÉATRICE fleuriste JEAN kiné. CHANTAL coiffeuse. BÉATRICE fleuriste JEAN kiné CHANTAL coiffeuse FABIEN notaire Vous êtes ici NATHALIE architecte ARNOLD fromager Négociez sereinement le virage de l ANI avec le Pack TNS APRIL Avec l arrivée prochaine de

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit et Sciences politiques Présentation Spécificités

Plus en détail

ANNEXE 1. Principes généraux de l affectation et procédures particulières. L affectation en voie professionnelle est traitée par les logiciels :

ANNEXE 1. Principes généraux de l affectation et procédures particulières. L affectation en voie professionnelle est traitée par les logiciels : ANNEXE 1 1 Principes généraux de l affectation et procédures particulières PRINCIPES GENERAUX : 1. Affectation dans la voie professionnelle L affectation en voie professionnelle est traitée par les logiciels

Plus en détail

Evénementiel RH Informations collectives thématiques

Evénementiel RH Informations collectives thématiques Evénementiel RH Informations collectives thématiques Afin d aider les entreprises dans le développement de leur ressources humaines, le pôle organise régulièrement des informations collectives sur des

Plus en détail

Prise en charge coordonnée personne âgée à domicile

Prise en charge coordonnée personne âgée à domicile Quelques chiffres : 2010, création de la coordination pour le Maintien A Domicile (MAD) 2014, file active : 188patients Travail en coopération avec 35 cabinets MG, 27 cabinets IDEL, 15 kinés, 13 pharmacies.

Plus en détail

Pôle Les Missions de Demain. Etablir un bilan patrimonial

Pôle Les Missions de Demain. Etablir un bilan patrimonial Pôle Les Missions de Demain Etablir un bilan patrimonial Intervenants Stéphan Chenderoff Conseil en gestion de patrimoine, membre du directoire de Cyrus Conseil Jean Yves Menut Expert comptable, président

Plus en détail

APiCy. Ordre du jour de l'assemblée générale

APiCy. Ordre du jour de l'assemblée générale APiCy Ordre du jour de l'assemblée générale 1 : Présentation du rapport d'activités Vote pour ou contre l'approbation du rapport 2 : Présentation des comptes 2011 Vote pour ou contre l'approbation des

Plus en détail

Chimiothérapie à domicile partenariat HAD MSP Bagatelle et 3C Institut Bergonié

Chimiothérapie à domicile partenariat HAD MSP Bagatelle et 3C Institut Bergonié Logo HAD Chimiothérapie à domicile partenariat HAD MSP Bagatelle et 3C Institut Bergonié Dr. E. Reich-Pain, médecin coordonnateur HAD Dr. O. Duguey-Cachet, médecin coordonnateur 3C 29 novembre 2013 Contexte

Plus en détail

REFORME DES SOINS DE SANTE MENTALE ET CPAS Organisation et enjeux. Fédération des CPAS 11-09-2014

REFORME DES SOINS DE SANTE MENTALE ET CPAS Organisation et enjeux. Fédération des CPAS 11-09-2014 REFORME DES SOINS DE SANTE MENTALE ET CPAS Organisation et enjeux Fédération des CPAS 11-09-2014 1 PLAN DE L EXPOSÉ L offre des soins de santé mentale en Wallonie La santé mentale : un secteur en constante

Plus en détail

Le cadre institutionnel transfrontalier du Grand Genève

Le cadre institutionnel transfrontalier du Grand Genève Le cadre institutionnel transfrontalier du Grand Genève Nicolas LEVRAT Professeur à la Faculté de droit et directeur du Global studies Institute de l Université de Genève 1 L évolution des fonctions des

Plus en détail

Formulation des enjeux du SRIT

Formulation des enjeux du SRIT Formulation des enjeux du SRIT Pour le transport de voyageurs Le SRIT : une contribution au SRADT dans le domaine des transports Le schéma doit répondre à des enjeux de désenclavement intra et inter régional.

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Améliorer, simplifier et consolider la protection sociale des indépendants

Améliorer, simplifier et consolider la protection sociale des indépendants DOSSIER DE PRESSE Point presse du 2 juillet 2013 LES AVANCÉES DU RSI EN FAVEUR DES CHEFS D ENTREPRISE INDÉPENDANTS Améliorer, simplifier et consolider la protection sociale des indépendants Par Gérard

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

Organisme de formation enregistré sous le n 82 69 10408 69. www.agirensante.com

Organisme de formation enregistré sous le n 82 69 10408 69. www.agirensante.com Organisme de formation enregistré sous le n 82 69 10408 69 Qui sommes-nous? Agir en Santé est organisme de formation, créé et animé par des professionnels de la gériatrie (médecin gériatre et kinésithérapeute),

Plus en détail

L évaluation des Expérimentations des nouveaux modes de rémunération (Enmr) en France

L évaluation des Expérimentations des nouveaux modes de rémunération (Enmr) en France www.irdes.fr L évaluation des Expérimentations des nouveaux modes de rémunération (Enmr) en France Julien Mousquès mousques@irdes.fr - 1 - 1. Contexte : soins de premiers recours et regroupement Soins

Plus en détail

ETUDE SUR LA MISE EN PLACE D UN POLE DE SANTE SUR LA ZONE NORD DU PAYS DE GUERET

ETUDE SUR LA MISE EN PLACE D UN POLE DE SANTE SUR LA ZONE NORD DU PAYS DE GUERET ETUDE SUR LA MISE EN PLACE D UN POLE DE SANTE SUR LA ZONE NORD DU PAYS DE GUERET PROJET ZONE NORD 20 décembre 2010 Rédacteurs Téléphone Mail Véronique RAVON 06.74.35.33.08 veronique.ravon@wanadoo.fr Bénédicte

Plus en détail