Transports et Déplacements

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transports et Déplacements"

Transcription

1 THEMATIQUE Transports et Déplacements 36

2 PARTIE 1 : LES INDICATEURS DE FONCTIONNEMENT Le territoire du SCOT est concerné par l intervention de plusieurs autorités organisatrices des transports : - Limoges Métropole pour les transports collectifs urbains (TCL) sur le territoire de la Communauté (PTU) - Le Département de la Haute Vienne pour les transports collectifs interurbains (RDTHV essentiellement) sur l ensemble du département - La Région Limousin pour les transports express régionaux (TER) essentiellement ferrées sur l ensemble de la région 1. Une forte mobilité dominée par l utilisation de la voiture 3,91 déplacements / jour / personne en moyenne dont 67% en voiture et environ 7% en transports collectifs La plupart des flux s organise en relation avec Limoges : 6 déplacements sur 10 se font à l intérieur de Limoges Les échanges entre couronnes périphériques sont insignifiants (1,4%) Plus le lieu de résidence est éloigné de Limoges, plus l utilisation de la voiture est importante (8 déplacements sur 10 en 2 ème couronne) et plus l utilisation des autres modes devient faible. Le vélo est très peu utilisé dans les déplacements Une diversification des motifs de déplacement : une part importante est accordé aux déplacements de loisirs ou d accompagnement. 2. Des transports collectifs urbains sur le territoire de Limoges Métropole Sur 17 communes 9 sont desservies par des lignes régulières, les 8 restantes disposent d un service à la demande (TELOBUS) 2 Niveaux d offres : - Niveau 1 : 7 lignes diamétrales (dont 5 en trolleybus) constituent l essentiel de l offre : 70AR/jour en moyenne - Niveau 2 : 8 lignes radiales (de Limoges vers la périphérie), 1 ligne diamétrale et 1 ligne transversale : moins de 20 AR/jour - La ligne 20 offre un niveau de desserte intermédiaire : 40AR/jour Il existe un service de nuit sur 2 itinéraires diamétraux qui fonctionnent jusqu à 23h30 minuit. Les samedis et pendant les vacances scolaires les horaires sont modifiés. Les dimanches et jours fériés les horaires et les itinéraires sont également modifiés. Les principaux points de correspondances sont place Churchill, Mairie, Gare des Bénédictions, Adrien Dubouché, Place d Aine, Carrefour Tourny. Le système TELOBUS permet de rabattre jusqu au terminus d une ligne régulière les abonnés du service. Un service à la demande existe aussi pour les personnes à mobilité réduite. Fréquentation en 2007 : voyageurs. Une hausse de fréquentation de 15% en partie liée à une diminution de la fraude. Un rapport cohérent entre niveau d usage et niveau d offre Une gamme tarifaire complète à destination des différents publics. Coût à l unité :

3 3. Des transports collectifs interurbains (car) essentiellement utilisés par les scolaires Présence de 2 autorités organisatrices : - Haute Vienne en car : 29 communes desservies, 21 lignes fonctionnant toute l année sur le SCOT - Réseau car TER : 2 lignes Limoges Uzerche/Tulle et Limoges Bourganeuf/Aubusson/Felletin Un niveau de desserte très variable. Importante vers l ouest-sud-ouest et le Nord (Ambazac), l offre devient plus faible sur les autres corridors La comparaison des temps de parcours avec la voiture est en faveur de cette dernière (de 5 à 10 mn d écart pour Couzeix jusqu à mn pour St Hilaire les Places ou St Laurent les Eglises). Le temps de référence en voiture ne prend, néanmoins, pas compte d autres éléments comme le stationnement. 4 zones tarifaires sont présentes sur le territoire du SIEPAL provoquant des inégalités entre commune due au zonage du périmètre des transports urbains voyages annuel environ sur les lignes desservant quotidiennement le SIEPAL. L usage est en majorité scolaire (65%) Les usages par corridor montre que les 2 itinéraires exploités par les TER sont les plus utilisés malgré un niveau d offre faible (3 AR/ jour vers St Léonard) Sur les autres corridors il y a une corrélation entre niveau d offre et usage hormis vers Ambazac (usage faible) 38

4 4. Une bonne irrigation du territoire par les transports ferroviaires FER ROUTE Fréquences de desserte Temps Au départ de pour les liaisons Meilleur temps de Limoges directes (sans de parcours parcours vers : correspondances) moyen Paris 14 A/R jour 2h48 3h45 Toulouse 4 A/R jour 3h05 2h46 Bordeaux 2 A/R jour 2h30 2h55 Lyon 1 A/R jour 5h03 4h16 Brive 16 A/R jour 0h58 1h00 Poitiers 3 à 4 A/R jour 2h07 1h55 Clermont- Ferrand 1 A/R jour 3h00 2h20 Périgueux 13 A/R jour 1h09 1h35 Angoulême 5 A/R jour 1h56 1h30 Guéret 6 A/R jour 1h08 1h00 Si l axe nord sud assure une bonne offre de service, les liaisons est-ouest apparaissent dégradées notamment par défaut de qualité de l infrastructure Un projet majeur : la mise en place de la LGV Limoges-Poitiers. La comparaison du temps de parcours en voiture et en train est très variable en fonction des destinations 15 gares sur le territoire du SIEPAL : une bonne couverture en matière d arrêts ferroviaire Les gares les mieux desservies (hormis Limoges) sont Ambazac et Nexon puis St Priest Taurion et St Leonard La bonne desserte d Ambazac et Nexon s explique par leur localisation sur une ligne à double voie (électrifiée pour Ambazac). De plus Nexon se situe à la croisée de 2 infrastructures. Le matériel ferroviaire est considéré comme étant en bon état (neuf ou rénové) Un certain nombre de gare est handicapée par un positionnement excentré visà-vis du bourg le plus proche (Nexon, St Leonard et Nantiat en particulier) Il existe une réelle corrélation entre l offre de desserte et la fréquentation : Nexon, Ambazac et St léonard sont les gares les plus fréquentées avec en 2005 plus de 100 montées-descentes / jour Certaines gares ont un niveau de fréquentation très faible voire quasi nul (Solignac, le Palais) Le ratio niveau d usage / niveau d offre met en avant les gares de St Léonard et Nantiat qui disposent d un niveau élevé de voyageurs par services. 39

5 5. Les infrastructures routières Une hiérarchisation des voies Classe 1 : La liaison de transit autoroutière A20. Elle dispose d une double vocation de transit et d échanges-diffusion avec une sortie tous les 1.3Km entre les échangeurs 28 et 36. L A20 associé aux boulevards et à la VLS permet un contournement de la totalité du centre urbain dense. Classe 2 : les liaisons pénétrantes et radiales (RN147, RN141, RD979 ). 5 radiales se situent à l ouest de l autoroute contre 2 à l est. Ce système de radiales offre une bonne irrigation de l ensemble du territoire malgré des qualités de voies variables Classe 3 : les liaisons périphériques ou transversales de 1 ère couronne (RN520 ) et de 2 ème couronne (RD920, D44, D15 ). Le système RN520/D2000 permet un contournement Ouest de l agglomération entre l A20 et la RN21. En dehors de ce dispositif, les liaisons transversales au sud et à l est ne sont pas performantes. En 2 ème et 3 ème couronne, les liaisons entre les différents pôles ont des caractéristiques souvent rurales. La circulation routière 40

6 Des niveaux de circulation qui restent globalement fluides sauf sur la RN141, la RN520 et surtout sur la partie urbaine de l autoroute. La circulation de poids lourd apparaît importante sur l A20 et sur les voiries du flanc nord ouest de l agglomération (RN520 + RN141) Les grands projets : Les coups partis Les projets à moyen terme Les projets à plus long terme L accidentologie En 2007, une stagnation du nombre d accidents mais une baisse du niveau de gravité. La majorité des accidents concerne les voies communales et départementales en section courante (hors intersection) Points noirs de la sécurité : A20 (en hausse) et les routes nationales (en baisse) Implication forte du mode voiture dans les accidents. Niveau de gravité fort pour les 2 roues et les piétons Le stationnement Mise en place du schéma directeur du stationnement sur Limoges Métropole cherchant à renforcer l activité économique du centre ville (en favorisant la rotation), dissuader le stationnement des migrants et favoriser celui des résidents. Dans les pôles de services : pas de problèmes recensés sur Nantiat et Nexon. Ambazac et St Leonard font part de dysfonctionnements pour lesquelles des solutions sont recherchées. A proximité des équipements, des difficultés rencontrées au niveau du CHU, du Palais des Sports et du parc des expositions (lié à l événementiel pour les 2 derniers) 41

7 6. Le trafic de l aéroport dopé par les liaisons low coast passagers en Un trafic en forte croissance. en 2006, les lignes internationales lowcoast représentaient 60% du trafic. 11 dont 5 vers l Angleterre et une vers la Belgique Projets récents ou à venir - Abandon de la gratuité du parking - Développement de l offre en aviation d affaire - Création d activités aéronautiques - Recherche de nouveaux marchés européens - Certification ISO Une attente exprimée par les gestionnaires en terme de liaison en transports collectifs avec les grands équipements de l agglomération 7. Les modes doux Un environnement favorable au développement de ces modes mais une topographie constituant parfois un frein. 2 usages du vélo : - Cyclotourisme : 5 boucles concernent le territoire du SIEPAL + projet vélo route traversant l agglomération + le schéma Directeur de randonnées (Limoges Métropole) - Vélo comme mode utilitaire : Faible usage recensé pour des motifs de signalétique, de sécurité et de contrainte du relief La réalisation du Schéma directeur des 2 roues sur Limoges Métropole a permis de mettre en place différents types d aménagement (bandes cyclables, jalonnement d itinéraires) Intermodalité vélo peu développée. 8. L intermodalité 2 pôles d échange structurés sur Limoges - Le CIEL : nœud entre les réseaux ferroviaire, urbain et interurbain. La dissociation des terminaux bus et car pouvant créer un handicap - La place W. Churchill : principal nœud d échange entre lignes urbaines et interurbaines. Un manque de signalétique permettant d expliquer le fonctionnement du pôle 4 points d intermodalité secondaires et non organisés desservis par au moins 2 modes de transport collectif : les gares de Montjovis, St Léonard, Nexon et l aéroport Bellegarde. Des potentiels d intermodalité sur d autres point : lorsque la distance entre la gare et la ligne routière est inférieure à 1Km. 3 parcs relais sont actuellement utilisables avec des niveaux d usage très diverses. Plusieurs parcs sont en cours de réalisation et en projet principalement implantés sur le flanc est de l agglomération. Il n existe pas de titres combinés, ni d intégration tarifaire à l échelle du PTU. Possibilité pour les usagers du réseau départemental et du réseau TER routier de voyager en correspondance gratuite sur le réseau urbain TCL 42

8 PARTIE 2 : LECTURE DU TERRITOIRE A TRAVERS LES GRANDS PRINCIPES DE LA LOI 1. Les grands principes de la loi D après les termes de l article L du code de l urbanisme : Les SCOT déterminent les conditions permettant d assurer : - La maîtrise des besoins de déplacements et de la circulation automobile - La diversité des fonctions urbaines et la mixité urbaine en prévoyant des capacités suffisantes en construction et réhabilitation suffisantes pour la satisfaction des besoins, en tenant compte de l équilibre entre emploi et habitat ainsi que les moyens de transport. D après les termes de l article L Le SCOT fixe les objectifs des politiques publiques de déplacements des personnes et des marchandises, de stationnement des véhicules et de régulation du trafic automobile. Il définit également les objectifs relatifs à l équilibre entre l urbanisation et la création de dessertes en transports collectifs. 2. Les atouts du territoire Les transports collectifs urbains Une offre de transports urbains proposant une bonne desserte des quartiers péricentraux de Limoges Une hausse de fréquentation en 2007 de 15% Un accès au réseau pour l ensemble des communes de Limoges Métropole (via un service à la demande pour les plus éloignés) et pour l ensemble des publics (personne à mobilité réduite) Une modernisation progressive du réseau : création de sites propres, extension de ligne et renouvellement du matériel roulant Les transports collectifs interurbains Une couverture territoriale complète hormis sur le flanc Est Un mode de transport adapté pour les scolaires. Les transports ferroviaires Des liaisons ferrées concurrentes à l usage de la voiture vers Paris, Périgueux, Bordeaux et Brive. Ce temps de parcours performant se couple à un bon niveau d offre. Le projet de LGV Limoges-Poitiers constitue une formidable opportunité pour le Limousin et l Agglomération de Limoges. Au-delà d une accessibilité renforcée à Paris, il permettra une ouverture sur le réseau à grande vitesse national et européen et renforcera les relations avec les métropoles atlantiques. Une réduction du temps de parcours à court terme sur le trajet TER Limoges-Poitiers Une bonne couverture en gare sur le territoire du SIEPAL et une offre relativement importante au départ de 3 des 4 pôles de services (Ambazac, Nexon et St Léonard). Un mode de transport concurrent à la voiture en terme de temps de parcours et de tarif sur la majorité des gares du SIEPAL et en particulier les 4 pôles de services. La modernisation des axes Limoges-Poitiers et Limoges-Guéret constitue une opportunité pour une amélioration de l offre au niveau des gares d Ambazac, Nantiat, Peyrilhac et Nieul. 43

9 Des niveaux de fréquentation non négligeables sur la plupart des bourgs relais (Ambazac, St Leonard, Nexon, Nantiat, Nieul, St Priest-Taurion) Une fréquentation en hausse du réseau TER à l échelle du Limousin Les infrastructures routières Une position de carrefour à la croisée d axes Nord-Sud, Est-Ouest stratégiques Des projets permettant de renforcer l accessibilité externe du territoire du SCOT : achèvement de la RCEA, mise à 2x2 voies de la RN147 Des projets permettant de renforcer l accessibilité interne essentiellement au niveau des liaisons pénétrantes à l est (déviation de Feytiat et de Panazol) Des niveaux de circulation qui restent globalement fluides à l échelle du SCOT La mise en place de la VLS a permis de renforcer l accessibilité du flanc sud de l agglomération et de boucler le contournement du centre dense de Limoges. Une politique de stationnement cherchant à optimiser l attractivité du centre ville L aéroport L aéroport constitue une véritable porte d entrée du territoire générant un trafic en hausse constante. Une diversification récente des destinations (Belgique) Des projets de diversification des activités afin de pérenniser l attractivité de l infrastructure aéroportuaire les modes doux Une prise en compte accrue dans les aménagements urbains du mode de déplacement vélo L intermodalite La politique de développement de l intermodalité est engagée au niveau des infrastructures et de la tarification Une information commune 3. Manques et dysfonctionnements à corriger Les modes de déplacements Une dispersion de l habitat combinée à une concentration de l emploi qui entraîne une prédominance de l usage de la voiture Les transports collectifs urbains A l échelle de l enquête ménage, la part du transport collectif urbain ne concerne que 5,5% de l ensemble des déplacements. Malgré une hausse du trafic son utilisation reste faible (0,27 déplacements en TC/ personne / jour). Il est 10 fois moins utilisé que la voiture Ce mode de transport n est utilisé de manière significative que dans le centre dense de Limoges (intra périphérique). Un constat à mettre en parallèle avec la densité de l offre 44

10 Le transport collectif urbain n offre pas une véritable alternative à la voiture dans la mesure où sa vitesse de déplacement est deux fois moins importante. Absence d une véritable nervure urbaine bénéficiant d un site propre intégral. Un manque de performance du réseau pour les dessertes des zones d activités Nord et des différents pôles universitaires entre eux (données PLU de Limoges) Les transports collectifs interurbains Une desserte du territoire qui souffre d une dissymétrie Est/Ouest marquée Un mode de transport peu captif et peu adapté pour les usages autres que scolaires Des incohérences tarifaires au sein du périmètre du SCOT dues aux découpages intercommunaux Les transports ferroviaires De faibles performances sur les liaisons interrégionales Est-Ouest. Un positionnement des gares, souvent éloignés des principaux centres de vie, en particulier sur Nexon, St Leonard et Nantiat, qui handicape l attractivité du transport ferroviaire Des niveaux d utilisation qui restent faible, en comparaison à l usage de la voiture, malgré une offre performante Les infrastructures routières Des liaisons externes encore déficientes essentiellement vers Angoulême et Poitiers Une accessibilité interne déficiente sur les pénétrantes à l est de l autoroute (D941 et D979) Un mélange de trafic dans la partie urbaine de l A20 aujourd hui considérée comme saturée sur certains tronçons. Des incertitudes sur les calendriers des projets à moyen et long terme (déviation de Feytiat et Panazol, réaménagement de la RN147, contournement sud) A l horizon 2030, le système routier actuel complété par les projets inscrits conserve des dysfonctionnements : - En accessibilité externe : vers le sud ouest (RN21) - En accessibilité interne : liaisons transversales entre les pôles de services et sur le flanc Est de l agglomération (liaison Feytiat, Panazol, Le Palais, Rilhac-Rancon) Une absence de véritable point noir routier dans l agglomération de Limoges qui encourage l usage exclusif de la voiture Le stationnement Des dysfonctionnements aux abords de certains grands équipements (CHU en particulier) L aéroport de limoges Une dynamique fragile car essentiellement liée à des liaisons low coast Un risque de concurrence avec les liaisons proposées par le futur aéroport de Brive qui peut être néfaste si elle n est pas encadrée 45

11 Les modes doux Un mode de transport qui reste globalement peu utilisé comme mode utilitaire En 2005, l accidentologie du mode de déplacement vélo était élevée. L intermodalite Une implantation du pôle bus à l opposé du pôle car qui atténue la lisibilité de l ensemble du dispositif Les parcs relais souffrent de l absence d un axe lourd performant en transport en commun L intermodalité en vélo n est pas suffisamment pris en compte au niveau des pôles d échange que sont le CIEL et la place Winston Churchill Une absence de stratégie coordonnée dans la définition de l offre multimodale (train + car départemental) au niveau des pôles ruraux ne favorise pas le développement de leur attractivité au sein de leur bassin de vie PARTIE 3 : LES ENJEUX Les enjeux transports et attractivité Aéroport International : Développer une activité aéroportuaire diversifiée afin de favoriser le maintien et le développement des dessertes aériennes Mettre en place une liaison avec les principaux points névralgiques de l agglomération Gare TGV Limoges Bénédictins : Assurer un réseau TER coordonné Garantir une desserte en transports collectifs par une (ou plusieurs) ligne(s) forte(s) du réseau urbain (TCSP + fréquence) Une pression de la voiture particulière (et transports de marchandises) maîtrisée : Maîtrise de l urbanisation en fonction des infrastructures existantes Optimisation de l usage des infrastructures et maîtrise du transit Développement d alternatives modales Des offres en transports collectifs performants Réaliser un partage de voirie plus favorable aux modes alternatifs Améliorer les franchissements de coupures (A20, Vienne) Assurer une meilleure coordination de l organisation des réseaux (tarification, information, interface physique) Les enjeux transports et activités Le développement des activités doit s appuyer sur les zones d activités existantes et s accompagner d une stratégie de développement urbain mâtrisé 46

12 Les enjeux transports et accessibilité Voirie Préserver l A20 par le bouclage des contournements ouest et sud pour une meilleure répartition des flux de transit et une plus grande accessibilité des zones d emplois et grands équipements (aéroport) Transports collectifs urbains Conforter les axes prioritaires du PDU (L10 en site propre, renforcement de la L4 et mise en articulation coordonnée de parkings relais) Mise en place de franchissements favorisés de l A20 pour les Transports collectifs urbains (en site propre préférentiellement) Dans un deuxième temps création de parcs relais à l est de l A20 Renforcer certaines dessertes (Pôle d activité Nord) ou certaines relations (sites universitaires entre eux) Mode ferroviaire Profiter de l arrivée de la LGV pour envisager une refonte de l offre TER qui pourrait bénéficier aux pôles ruraux Renforcer l attractivité des principales gares périphériques (parking, services ) Intermodalité La mise en place d une nervure urbaine forte à haut niveau de service plaide pour une nouvelle organisation de l intermodalité : - Création de pôles relais majeurs en bout de lignes idéalement couplés à de forts générateurs de déplacement. - Ces pôles permettraient d assurer à l offre du réseau départemental des interfaces performantes déportées de l hyper centre (dont l accès serait assuré par les TCSP). - Ce système permettrait de réduire le nombre de cars départementaux en traversée urbaine Engager une réflexion pour une plus grande coordination des différentes offres de transports en vue d une meilleure efficacité au sein du territoire périurbain. 47

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Le plan de déplacements urbains Le PDU définit pour les 10 années à venir les principes d'organisation des transports de

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains de l agglomération de Périgueux.... Réunion publique du 26 jui n 2012 1

Plan de Déplacements Urbains de l agglomération de Périgueux.... Réunion publique du 26 jui n 2012 1 Plan de Déplacements Urbains de l agglomération de Périgueux... Réunion publique du 26 jui n 2012 1 Le PDU Qu est ce que c est? Plan de déplacements urbains réunion publique du 26 jui n 2012 2 Définition

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement.

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement. Sommaire introduction 1) éléments de contexte 2) état des lieux 3) enjeux du projet 4) programme 5) scénarios d aménagement 6) calendrier 7) prochaine réunion publique Introduction : politique de restructuration

Plus en détail

Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation

Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation Rapporteur : M. Jean-Claude ROY, Vice-Président AVIS Bureau Validation du Vice-Président

Plus en détail

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude :

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude : Sommaire 1) objectifs de la réunion 2) rappel de l étude : état des lieux pré-programme 2 scénarios d aménagement 3) retour sur la réunion du 22 avril 4) débat public : quel programme? quelles fonctionnalités

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

Déplacements 2 LUTTE CONTRE L EFFET DE SERRE

Déplacements 2 LUTTE CONTRE L EFFET DE SERRE B LUTTE CONTRE L EFFET DE SERRE 2 Fourqueux est caractérisée par une forte place de la voiture individuelle dans les déplacements de ses habitants. A l instar de plusieurs communes périphériques de l agglomération

Plus en détail

Pourquoi cette démarche?

Pourquoi cette démarche? Pourquoi cette démarche? Synthèse des constats Convergence vers le cœur d agglomération de flux de plus en plus dispersés + Incitation à l usage privilégié de la voiture + Multiplication des nuisances

Plus en détail

1 - Stratégie de développement du territoire et présentation des axes stratégiques sur la période 2008-2013

1 - Stratégie de développement du territoire et présentation des axes stratégiques sur la période 2008-2013 1 - Stratégie de développement du territoire et présentation des axes stratégiques sur la période 2008-2013 Les axes et les mesures Structuré en axes qui sont les objectifs stratégiques poursuivis, la

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour notre territoire

Une nouvelle ambition pour notre territoire Une nouvelle ambition pour notre territoire Réseaux saturés Il est temps d agir! Chacun l a constaté, le réseau routier est de plus en plus saturé. Ce constat préoccupant est renforcé par un déficit de

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS 2013-2023 Annexe 1

PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS 2013-2023 Annexe 1 Communauté Intercommunale du NOrd de la Réunion PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS 2013-2023 Annexe 1 CONCLUSIONS MOTIVEES DE L ENQUETE PUBLIQUE CONCLUSIONS MOTIVEES Enquête Publique sur le projet de Plan de

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers L environnement socio-écoomique Les marchés de la mobilité Perspectives d évolution Questions clés IDDRIM Réunion du Comité prospective

Plus en détail

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Grand Douaisis 29 novembre 2013 La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Eléments de cadrage Mars 2013 Eléments de cadrage Le Pays de Saint-Omer : Une

Plus en détail

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 SOMMAIRE 1. OBJECTIF ET METHODE DES ETUDES... 3 1.1 LE CONTEXTE... 3 1.2 LES OBJECTIFS DE L ETUDE

Plus en détail

Étude de la distribution en gare du Mans. Octobre 2010

Étude de la distribution en gare du Mans. Octobre 2010 Étude de la distribution en gare du Mans Octobre 2010 Contexte LE MANS : DEUX ZONES DE VENTE AUX RESULTATS DESEQUILIBRES Accès Nord : nouvel espace de vente (NEV) depuis 2008-10 postes de vente et d un

Plus en détail

Pré-projet de PDU Document de synthèse. décembre 2014

Pré-projet de PDU Document de synthèse. décembre 2014 Pré-projet de PDU Document de synthèse décembre 2014 Sommaire 1. Cadre légal du PDU 2015/2025 2. PDU 2015/2025 : Territoire et déplacements 3. Objectifs et actions du PDU 2015/2025 2 Plan de de Déplacements

Plus en détail

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 Enquête Déplacements Grand Territoire CLERMONT VAL D ALLIER Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 1 Une photographie des pratiques de déplacement Réalisée tous les 10 ans,

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE Type de la fiche : fiche thématique territoriale (Corse) liée à l Annexe I G Thème de la FICHE : Objectif thématique n 7 correspondant

Plus en détail

en matière aménagement et d urbanisme

en matière aménagement et d urbanisme Les principales variables d action en matière d aménagement et d urbanisme Avoir une vision systémique de l aménagement de l espace Retenir surtout que le choix d une politique de transport est une variable

Plus en détail

Strasbourg se distingue par une politique pionnière

Strasbourg se distingue par une politique pionnière Concertation publique du 7 mars au 20 avril 2016 * Prolongée jusqu au 2 juin 2016 Projet de desserte tramway du quartier de Koenigshoffen depuis le centreville de Strasbourg Strasbourg se distingue par

Plus en détail

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER Transports LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER Dossier de presse Besançon > le 13 janvier 2016 La nouvelle ligne 3, l une des principales du réseau Ginko, constitue la

Plus en détail

Co-construction des pistes d action :

Co-construction des pistes d action : Co-construction des pistes d action : 1. Définir des critères précis et adaptés d une «bonne» desserte en transports en commun d une commune : - Couverture du territoire en transport en commun : la couverture

Plus en détail

Améliorer l accessibilité du territoire et renforcer la desserte des pôles de vie par une offre performante en transports collectifs

Améliorer l accessibilité du territoire et renforcer la desserte des pôles de vie par une offre performante en transports collectifs c Améliorer l accessibilité du territoire et renforcer la desserte des pôles de vie par une offre performante en transports collectifs 143 Diagnostic Prédominance de la voiture (64%), stagnation des autres

Plus en détail

MAITRISER LES DEPLACEMENTS AUTOMOBILES

MAITRISER LES DEPLACEMENTS AUTOMOBILES Objectif 5 6 7 8 MAITRISER LES DEPLACEMENTS AUTOMOBILES La réduction du trafic automobile figure au premier rang des objectifs assignés aux PDU par l article 28.1 de la Loi d Orientation sur les Transports

Plus en détail

Extension de la ligne A

Extension de la ligne A Les ERGNES Extension de la ligne A Le Tram Arrive! Extension de la ligne A du tramway jusqu au quartier des Vergnes : Quels avantages le tramway va-t-il offrir? Qu est ce qui va changer concrètement? Pourquoi

Plus en détail

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Recommandations générales Bernard Rivalta Ancien Président du SYTRAL Laurent Sénigout Directeur de l exploitation KEOLIS

Plus en détail

CONTRIBUTIONS DES COLLECTIVITES MEMBRES DU SMTC / TC Contribution du Sicoval Délibération du 28/9/15 (votants 57, pour : 56, contre : 1)

CONTRIBUTIONS DES COLLECTIVITES MEMBRES DU SMTC / TC Contribution du Sicoval Délibération du 28/9/15 (votants 57, pour : 56, contre : 1) 11 au projet de 3 ème ligne en l intégrant de façon explicite dans le Projet Mobilités valant révision du PDU. L avis favorable, à l unanimité de ses membres, de la commission d enquête à la déclaration

Plus en détail

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon Le Plan de mobilité durable de la de Roussillon Présenté par : Pierre Largy, directeur général Lyne Dansereau, directrice, Service de l aménagement du territoire Dans le cadre des Mercredis de l AMT 18

Plus en détail

Les gares comme leviers de projet de territoires Axes La Rochelle-Marans et La Rochelle-Surgères. DDTM17 - version 02 du 17/06/2013

Les gares comme leviers de projet de territoires Axes La Rochelle-Marans et La Rochelle-Surgères. DDTM17 - version 02 du 17/06/2013 Axes La Rochelle-Marans et La Rochelle-Surgères DDTM17 - version 02 du 17/06/2013 DEMARCHE ET CONTEXTE DE L ETUDE p.2 La région Poitou-Charentes présente des dynamiques territoriales spécifiques et particulières

Plus en détail

Nantes métropole. vers une politique des transports et déplacements durables. Echo Bruit. Dossier 4 es Assises

Nantes métropole. vers une politique des transports et déplacements durables. Echo Bruit. Dossier 4 es Assises le maazine de l environnement sonore DES POLITIQUES GLOBALES POUR RÉDUIRE LE BRUIT EN AGGLOMÉRATION Nantes métropole vers une politique des transports et déplacements durables Olivier SORIN Nantes Métropole

Plus en détail

Pièce Technique A2 Les projets ferroviaires, routiers et aéroportuaires

Pièce Technique A2 Les projets ferroviaires, routiers et aéroportuaires LIGNE A GRANDE VITESSE POITIERS-LIMOGES DOSSIER DE FIN D ETAPE 1 Pièce Technique A2 Les projets ferroviaires, routiers et aéroportuaires Page 2 sur 6 Les projets ferroviaires, routiers et aéroportuaires

Plus en détail

ORGANISER LES LIVRAISONS ET LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN VILLE ET SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION

ORGANISER LES LIVRAISONS ET LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN VILLE ET SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION Objectif 7. 8 ORGANISER LES LIVRAISONS ET LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN VILLE ET SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION La vie d une agglomération ainsi que son développement économique supposent un volume

Plus en détail

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon.

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon. 3ème rencontre des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône 25 juin 2013 Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway

Plus en détail

Rencontres AIRAL. Le développement de Transports Urbains dans l agglomération Lyonnaise. Jeudi 30 novembre 2011 Bernard Rivalta, Président du SYTRAL

Rencontres AIRAL. Le développement de Transports Urbains dans l agglomération Lyonnaise. Jeudi 30 novembre 2011 Bernard Rivalta, Président du SYTRAL syndicat mixte des transports pour le Rhône et l agglomération lyonnaise Rencontres AIRAL Le développement de Transports Urbains dans l agglomération Lyonnaise Jeudi 30 novembre 2011 Bernard Rivalta, Président

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains TPM 2005-2015

Plan de Déplacements Urbains TPM 2005-2015 Plan de Déplacements Urbains TPM 2005-2015 Synthèse du bilan Chaque jour, nos déplacements dessinent le fonctionnement de l agglomération toulonnaise. Après plus de 10 ans d une politique volontariste

Plus en détail

4. PLAN D INTERVENTION ET DE MISE EN ŒUVRE

4. PLAN D INTERVENTION ET DE MISE EN ŒUVRE 4. PLAN D INTERVENTION ET DE MISE EN ŒUVRE Le plan d intervention et de mise en œuvre ci-dessous est structuré selon cinq axes d intervention desquels découlent les orientations énumérées au chapitre précédent.

Plus en détail

P a g e 1 P a g e 2 P a g e 3 - - - - P a g e 4 P a g e 5 P a g e 6 P a g e 7 P a g e 8 P a g e 9 P a g e 10 - - - P a g e 11 - P a g e 12 P a g e 13 P a g e 14 P a g e 15 P a g e 16 P a g e 17 P a g e

Plus en détail

Fonctionnement/déroulé de l atelier : D abord poser le cadre/le contexte dans le quel s inscrit la révision du SCoT Puis sur la base d éléments de

Fonctionnement/déroulé de l atelier : D abord poser le cadre/le contexte dans le quel s inscrit la révision du SCoT Puis sur la base d éléments de Fonctionnement/déroulé de l atelier : D abord poser le cadre/le contexte dans le quel s inscrit la révision du SCoT Puis sur la base d éléments de constat tirés du diagnostic, des questions essentielles

Plus en détail

Mesure de la performance des lignes de transport public urbain - Projet APEROL

Mesure de la performance des lignes de transport public urbain - Projet APEROL Aide à la décision pour les politiques de mobilité : recherche et besoins des collectivités Mesure de la performance des lignes de transport public urbain - Projet APEROL Bruno FAIVRE D ARCIER Laboratoire

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE COMMISSION PERMANENTE DU 25 JUILLET 2014 COMMISSION DE L'EDUCATION Direction Générale Adjointe Aménagement Direction des Transports RAPPORT DU PRESIDENT TRANSPORTS INTERURBAINS

Plus en détail

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Mardi 4 novembre 2014 Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Sommaire Le territoire d enquête Rappel des grands principes de l enquête Le

Plus en détail

Le pôle d échanges d Antibes. Dossier de concertation 2 novembre / 26 novembre 2010

Le pôle d échanges d Antibes. Dossier de concertation 2 novembre / 26 novembre 2010 Le pôle d échanges d Antibes Dossier de concertation 2 novembre / 26 novembre 2010 1 1/INTRODUCTION La Communauté d Agglomération Sophia Antipolis a le projet d aménager prochainement un pôle d échanges

Plus en détail

ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne

ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne Comité de Pilotage Bordeaux, le 31 mai 2010 Comité de Pilotage

Plus en détail

Compte-rendu de réunion

Compte-rendu de réunion Compte-rendu de réunion Émis à Toulouse, le 10 février 2009 Par Christophe DOUCET Nos réf : DDTGP/CD/VD/2009/00057 Objet : Révision PDU Commission Thématique Plan de Déplacement d Entreprise (PDE)- Compte

Plus en détail

CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS

CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS I Le territoire français : entre potentialités et contraintes? II La France n existe-t-elle aujourd hui qu à travers ses villes? A) Quelles sont

Plus en détail

Pour mieux comprendre

Pour mieux comprendre Pour mieux comprendre 1. L enjeu du débat public pour le monde économique Enjeu majeur : Confirmer que le projet doit se faire et faire pencher pour le(s) scénario(s) qui desservent le mieux Orléans, capitale

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

OUTIL D AIDE À LA DÉCISION

OUTIL D AIDE À LA DÉCISION OUTIL D AIDE À LA DÉCISION TRANSPORT DE VOYAGEURS OAD Mai 212 1953 salariés Transports ferroviaires et routiers de voyageurs Transport ferroviaire interurbain Autres transports terrestres de voyageurs

Plus en détail

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Les récents travaux de recherche nationaux et européens sur le sujet du financement des transports publics à moyen et long

Plus en détail

Contrat de développement territorial commun Sud Bourgogne 2007-2013. Fiche Action N 7. Une offre de transport développée, optimisée et durable

Contrat de développement territorial commun Sud Bourgogne 2007-2013. Fiche Action N 7. Une offre de transport développée, optimisée et durable Contrat de développement territorial commun Sud Bourgogne 2007-203 Programme d'action pluriannuel Fiche Action N 7 Une offre de transport développée, optimisée et durable Référence à l Axe de la Charte

Plus en détail

COMPTE-RENDU REUNION 16/05/2014

COMPTE-RENDU REUNION 16/05/2014 REVISION DU PLU DE LA COMMUNE DE LABENNE 1/5 COMPTE-RENDU REUNION 16/05/2014 Commune de Labenne Révision du PLU Atelier thématique n 2 Département des Landes Dossier n 130497 REVISION DU PLU DE LA COMMUNE

Plus en détail

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 1 2 A - INTRODUCTION Le réseau de transport «Grand Paris Express»

Plus en détail

GPSO GPSO GPSO. l essentiel à retenir FERROVIAIRE FERROVIAIRE GRAND PROJET DU SUD-OUEST GRAND PROJET DU SUD-OUEST DU SUD-OUEST

GPSO GPSO GPSO. l essentiel à retenir FERROVIAIRE FERROVIAIRE GRAND PROJET DU SUD-OUEST GRAND PROJET DU SUD-OUEST DU SUD-OUEST GRAND PROJET FERROVIAIRE l essentiel à retenir GRAND PROJET FERROVIAIRE GRAND PROJET FERROVIAIRE : un projet responsable : un projet utile Pour la conception des deux lignes nouvelles, RFF a pris des engagements

Plus en détail

Agenda 21 de la ville de Voreppe

Agenda 21 de la ville de Voreppe 1 Agenda 21 de la ville de Voreppe Compte rendu de l Atelier 21 de diagnostic n 2 : «Gestion des ressources et à l aménagement de l espace» 1 4 mars Mairie de Voreppe 19 H 30 M. Michel MOLLIER, quatrième

Plus en détail

Objet : Questionnaire Transport Bordeaux, le 26 novembre 2015

Objet : Questionnaire Transport Bordeaux, le 26 novembre 2015 TDIE 9 rue du Berri 75008 PARIS A l attention de Philippe DURON et Louis NEGRE Objet : Questionnaire Transport Bordeaux, le 26 novembre 2015 Messieurs, Suite à l envoi de votre questionnaire, vous trouverez

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris. Document final. Octobre 2012

Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris. Document final. Octobre 2012 Surveillance de la qualité de l air en Île-de-France Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris Document final Octobre 2012 AIRPARIF - Surveillance de la

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains

Plan de Déplacements Urbains 2434 plaquettea4 PDU 27/02/07 13:56 Page 1 Expositions permanentes Nice : Forum de l Urbanisme, Maison des projets, 1 place Pierre Gautier, (à proximité du Cours Saleya). Autres communes de l'agglomération

Plus en détail

RENCONTRES EPCI DAC MAI 2012

RENCONTRES EPCI DAC MAI 2012 RENCONTRES EPCI DAC MAI 2012 Partie 1 : diagnostic croisé de l offre et de la demande commerciale Offre commerciale existante par commune : des rayonnements très différents Augmentation dynamique du nombre

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

Document support au débat d orientations

Document support au débat d orientations Conseil Municipal du Document support au débat d orientations Un projet de territoire structuré autour des trois axes majeurs qui constituent le territoire vélizien : CONFORTER L IDENTITÉ ASSURER L ÉQUILIBRE

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

La loi de «modernisation de l action publique territoriale et d'affirmation des métropoles»

La loi de «modernisation de l action publique territoriale et d'affirmation des métropoles» La loi de «modernisation de l action publique territoriale et d'affirmation des métropoles» Volet mobilité-déplacements Après-midi-Débats Grand-Quevilly - 3 novembre 2014 Direction Départementale des Territoires

Plus en détail

Pour la version imprimée :

Pour la version imprimée : AUTRES ANNEXES - Liste des sigles - Liste des figures - Lexique - Réalisation - Evaluation environnementale - PAVE des communes de l agglomération - Résumé non technique Pour la version imprimée : - Les

Plus en détail

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains N 299 Comment les centres et leur accès sont-ils pris en compte dans les documents d urbanisme et de planification régionaux? Si le SDRIF donne des recommandations très générales, notamment en ce qui concerne

Plus en détail

La ligne nouvelle en Provence-Alpes-Côte d Azur I COMMENT. apportant une réponse équilibrée aux différentes attentes

La ligne nouvelle en Provence-Alpes-Côte d Azur I COMMENT. apportant une réponse équilibrée aux différentes attentes La ligne nouvelle en Provence-Alpes-Côte d Azur I COMMENT Chapitre 4Les solutions apportant une réponse équilibrée aux différentes attentes 46 À l occasion des deux Comités d orientation et des quatorze

Plus en détail

MOBILITE ET PATRIMOINE. Déplacements doux Strasbourg. 05 27 novembre 2014

MOBILITE ET PATRIMOINE. Déplacements doux Strasbourg. 05 27 novembre 2014 MOBILITE ET PATRIMOINE Déplacements doux Strasbourg 05 27 novembre 2014 Ville et Communauté urbaine de Strasbourg Ville de Strasbourg: 264 000 habitants Communauté urbaine: 28 communes (306 km²) 456 000

Plus en détail

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette Direction de la voirie plan modes doux Vélos Marche à pied Rollers Trotinette 2009 2020 plan modes doux D i re c t i o n d e l a v o i r i e 2009 2020 sommaire Le bilan du plan modes doux 2003 Le plan

Plus en détail

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS»

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» PDU PRESENTATION DE LA DEMARCHE La Communauté d Agglomération du Beauvaisis a lancé en février 2009,

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

de Rosny-sous-Bois 3. ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP)

de Rosny-sous-Bois 3. ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3 P LU p r e s c r i t l e 1 6 d é c e m b r e 2 0 1 0 P LU a r r ê t é l e 1 6 d é c e m b r e 2 0 1 4 PLU P l a n Ville L o c a l d U r b a n i s m e de Rosny-sous-Bois DÉPARTEMENT DE S E I N E - S A

Plus en détail

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse Beaumont Cerfontaine Chimay Couvin Doische Florennes Froidchapelle Philippeville Momignies Sivry-Rance Viroinval Walcourt SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 3. Les fortes priorités au moment du POS initial (1974) Le rapport de présentation du POS initial accorde une attention particulière et une place

Plus en détail

UN RESEAU BHNS POUR GRAND POITIERS

UN RESEAU BHNS POUR GRAND POITIERS UN RESEAU BHNS POUR GRAND POITIERS 1ère Tranche DOSSIER DE PRESENTATION CONCERTATION PREALABLE 1er au 31 octobre 2011 1 Les transports en commun, un service public essentiel à la vie de l agglomération

Plus en détail

QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES?

QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES? QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES? Par Bruno CORDIER, directeur du cabinet ADETEC Le transport à la demande est souvent présenté comme la panacée pour les territoires peu denses,

Plus en détail

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2 DU 2012-2022 Orientation N 2 Organisation des trafics Le lan de Déplacements Urbains (DU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes de déplacement

Plus en détail

«La CFDT et le futur PDU (plan de déplacement urbain) de la Communauté Urbaine du Grand-Nancy»

«La CFDT et le futur PDU (plan de déplacement urbain) de la Communauté Urbaine du Grand-Nancy» Contribution de la CFDT Meurthe-et-Moselle «La CFDT et le futur PDU (plan de déplacement urbain) de la Communauté Urbaine du Grand-Nancy» 1. Préambule Le PDU actuel a permis d enregistrer des progrès en

Plus en détail

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION LE CDT PARIS EST ENTRE MARNE ET BOIS, VITRINE DE LA VILLE DURABLE La loi n 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, prévoit l élaboration par l Etat et les collectivités

Plus en détail

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

Plus en détail

REOUVERTURE DE LA VOIE DE VALDONNE

REOUVERTURE DE LA VOIE DE VALDONNE Historique de la Voie de Valdonne La voie de Valdonne : la ligne du bassin minier 82 ans de trafic voyageurs, 120 ans de trafic marchandises 1868 : mise en service de la voie sur la section Aubagne-Valdonne

Plus en détail

La mobilité soutenable! en milieu rural et périurbain. 17 octobre 2015 Webinar CLER Village Alternatiba Auray Publication RAC & FNH

La mobilité soutenable! en milieu rural et périurbain. 17 octobre 2015 Webinar CLER Village Alternatiba Auray Publication RAC & FNH La mobilité soutenable! en milieu rural et périurbain 17 octobre 2015 Webinar CLER Village Alternatiba Auray Publication RAC & FNH Partie I Les enjeux et les leviers Partie II Les clés d une politique

Plus en détail

6. La desserte en transports collectifs

6. La desserte en transports collectifs 6. La desserte en transports collectifs 6.1 Les relations en transports collectifs avec l extérieur du périmètre Le rôle du RER A Les gares dans le périmètre d étude Le développement de Marne-la-Vallée

Plus en détail

Quelques réflexions sur les déplacements dans le cadre des futurs aménagements du plateau de Saclay

Quelques réflexions sur les déplacements dans le cadre des futurs aménagements du plateau de Saclay Quelques réflexions sur les déplacements dans le cadre des futurs aménagements du plateau de Saclay Emmanuel FERRAND Loïc BERTRAND - Association pour l amélioration des transports du plateau de Saclay

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

Assemblée de quartier Joliot-Curie

Assemblée de quartier Joliot-Curie Révision du Plan Local d Urbanisme Assemblée de quartier Joliot-Curie 7 avril 2015 ORDRE DU JOUR : 1. Rappel du contenu du diagnostic PLU 2. Présentation des données clés du diagnostic 3. Travail par groupes

Plus en détail

Accroître l attractivité du territoire grâce à une meilleure accessibilité

Accroître l attractivité du territoire grâce à une meilleure accessibilité Enjeux / objectifs : Accroître l attractivité du territoire grâce à une meilleure accessibilité au niveau mondial : relier rapidement le territoire aux aéroports Orly et Roissy au niveau européen/ national

Plus en détail

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui Sécurité Pôle Routière d Appui Poitou-Charentes Sécurité Routière Poitou-Charentes Octobre 2014 1 Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui

Plus en détail

Contournement Ferroviaire de l agglomération Lyonnaise

Contournement Ferroviaire de l agglomération Lyonnaise Contournement Ferroviaire de l agglomération Lyonnaise Avis de la CRCI Rhône Alpes Juillet 2005 Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75 Cours Albert Thomas 69447 Lyon Cedex 03 Tél.

Plus en détail

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 -

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Contexte général La part modale de la voiture augmente malgré une progression des

Plus en détail

Schéma de Mobilité du territoire Rhin-Vignoble-Grand Ballon

Schéma de Mobilité du territoire Rhin-Vignoble-Grand Ballon Schéma de Mobilité du territoire Rhin-Vignoble-Grand Ballon Comité Technique n 1 Phase 2 : Orientations stratégiques 27 Novembre 2015 LES GRANDES ETAPES DE L ETUDE PHASE 1 : Juin 2015 Septembre 2015 DIAGNOSTIC

Plus en détail

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 4 LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 1. LES ORIENTATIONS DU GOUVERNEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE LES OBJECTIFS DU PROGRAMME D AMÉNAGEMENT DU RÉSEAU DE SURFACE POUR LA PÉRIODE

Plus en détail

le territoire du bun...... au Nord de Toulouse Métropole

le territoire du bun...... au Nord de Toulouse Métropole le territoire du bun...... au Nord de Toulouse Métropole Bun Un projet urbain pour créer du lien La population de la communauté urbaine Toulouse Métropole est en progression constante et les déplacements

Plus en détail

Quels aménagements pour mettre en place un BHNS?

Quels aménagements pour mettre en place un BHNS? Yann Dufour Jean-Gérald Crété Quels aménagements pour mettre en place un BHNS? NOS PARTENAIRES : Introduction Le 1 er septembre 2012, la ligne de BHNS de l agglomération de Saint Nazaire est inaugurée.

Plus en détail