LES PHASES DE LA LUNE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES PHASES DE LA LUNE"

Transcription

1 LES PHASES DE LA LUNE Il est d abord nécessaire de tirer des conclusions claires de l OBSERVATION d un cycle de Lune : Nous sommes habitués à voir la Lune changer d aspect de jour en jour, voici ce que nous pouvons observer : Deux jours après la nouvelle Lune, le soir, un petit croissant est visible vers le Sud-ouest peu de temps avant le coucher du Soleil, ce croissant se couche peu de temps après le Soleil 1 Puis de jour en jour 2 la Lune observée va sembler s éloigner du Soleil dans le ciel tout en grossissant. Si nous tendons un bras vers le Soleil et l autre vers la Lune nous matérialisons : α = angle (Lune, observateur, Soleil) qui est aussi l angle (Lune, Terre, Soleil). Si α = aigu alors la Lune est toujours visible sous la forme d un croissant - α = droit premier quartier qu il faut faire observer aux élèves en fin d après midi. - α = obtus Lune dite gibbeuse plus «grosse» mais pas encore pleine - α = plat Pleine Lune qui se lève quand le Soleil se couche LA LUNE MONTANTE S OBSERVE LE SOIR En début de cycle on observe la Lune en début de nuit! 9 7 Premier quartier 5 Lune Gibbeuse 10 Le contour faisant face au soleil est net. croissant 3 jours après N.L Le contour opposé est moins net. Lune cendrée L observateur Angle α = Lune, Observateur, Soleil. EST SUD OUEST La pleine Lune se couche vers l ouest quand le Soleil se lève. Les matins suivant il faudra chercher la Lune vers l ouest puis le Sud-ouest. Ce sera la Lune dite «descendante» ou «décroissante».le lendemain α 1 Car tous les Astres ont comme le Soleil un mouvement apparent diurne d est en Ouest qui est dû à la rotation de la Terre. Lorsqu on en a l occasion, il faut faire remarquer aux élèves que ce mouvement diurne est le même pour tous les Astres! 2 Lorsque nous observons la Lune d un jour sur l autre à peu près à la même heure. Nous percevons le mouvement propre de la Lune c est à dire par rapport à la Terre. Au cours d une même journée nous voyons le mouvement apparent.

2 est obtus et la Lune n est plus pleine (elle est «rognée» sur le côté droit, celui qui est opposé au Soleil), elle est donc à nouveau gibbeuse et le restera pendant 6 jours tout en diminuant.. Ensuite, environ 21 jours après la Nouvelle Lune : α est de nouveau droit et c est donc dernier quartier que nous pouvons faire observer aux élèves 3 à la récréation du matin! Le lendemain, l angle α est de nouveau aigu, on observe un croissant visible au Sud-est au lever du soleil et qui pâlit ensuite. De jour en jour, l angle α et le croissant diminuent. Puis la Lune n est plus bien visible pendant 2 à 3 jours, ensuite tout recommence pour un nouveau cycle La Lune décroissante s observe en fin de nuit et le matin. LA LUNE DESCENDANTE S OBSERVE LE SOIR jours après la N.L Dernier quartier Lune Gibbeuse croissant Angle α = Lune, Observateur, Soleil. Le contour faisant face au soleil est net, le contour opposé ne l est pas et changedejour enjour. 14 EST SUD OUEST Un moyen simple de comprendre pour les élèves Un groupe restreint d élèves sur la cour observe la Lune au premier quartier 4 vers 16 heures. Un autre élève, situé entre la Lune et ses camarades, place la sphère de polystyrène vers le Soleil. Sous la direction du groupe qui observe en même temps la boule et la Lune, il doit chercher la position qui permettra à celui-ci de voir la même phase, à la fois sur la boule et sur la Lune. Cela sera réalisé lorsque le groupe d élèves verra la Lune et la boule dans la même direction. A ce moment-là la Lune et la boule sont deux sphères éclairées par le Soleil et vues sous le même angle. Question La partie non éclairée de la boule est visible, pas celle de la Lune 5, Pourquoi? Parce que la boule reçoit la lumière du Soleil indirectement, diffusée (réfléchie si vous préférez ) par les objets environnants ( dont la cour de récréation). la Lune, elle, se trouve dans l espace, le vide interstellaire et ne reçoit donc pas de lumière diffusée 6 3 N oublions pas qu il y a environ 9 premiers et derniers quartiers au cours d une année scolaire! 4 Pour prendre un exemple, mais ce qui est décrit est réalisable quelque soit la phase de Lune 5 C est sans doute cela qui tend à faire croire au élèves que la Lune «change réellement de forme». Attention cette conception peut faire obstacle à la connaissance objective. L activité que nous proposons ici peut permettre de dépasser cet obstacle surtout si on la réalise plusieurs fois au cours de l année scolaire.

3 Vers midi coucher du dernier quartier en montagne. Croissant de lune simulé avec une simple boule de polystyrène éclairée par le Soleil. SIMULATION D UN CYCLE DE LUNE PHASE PAR PHASE HYPOTHESE «Lorsque la Lune tourne autour de la Terre, nous ne voyons plus sa partie éclairée sous le même angle.» Afin de vérifier cela par beau temps, prenons un globe terrestre pour faire la Terre et notre sphère de polystyrène de 10 cm pour la Lune et comme source de lumière toujours le vrai Soleil par beau temps. Une première idée consiste tout naturellement à faire tourner la boule «Lune» autour du Globe et de «venir voir sur le globe ce qu un terrien voit de la Lune». Mais alors le globe terrestre n est plus vraiment nécessaire : notre tête jouera parfaitement le rôle de la Terre et nos yeux seront ceux de l observateur. En faisant tourner la sphère autour de nous, nous constatons que sa «phase», c est à dire sa partie éclairée, varie en fonction de l angle α = (Sphère, observateur, Soleil) exactement comme la phase de la vraie Lune variait avec l angle α. Ceci bien sûr valide notre simulation et l hypothèse de départ. Pleine Lune et premier quartier simulés à l IUFM 6 En fait ce n est pas toujours vrai. Lorsque le croissant est fin au crépuscule ou à l aube, le reste de la Lune est visible sous la forme d un disque pâle mais aux contours bien net, on appelle cela la lumière cendrée de la Lune qui s explique par le fait que la partie non éclairée de la Lune fait face à la partie de la Terre où il fait jour et en reçoit donc de la lumière

4 Question : Dans quels sens tourne la Lune autour de la Terre? On observe bien dans la réalité le premier croissant (position 2) avant le premier quartier (position 3). La Lune tourne donc de (2) à (3). Question : Pourquoi n y-t-il pas une éclipse à chaque lunaison? 7 La Terre tourne autour du Soleil dans un plan appelé l écliptique. La Lune, elle, tourne autour de la Terre dans un autre plan qui incliné à 5. Elle ne se situe dans le plan de l écliptique 8 qu au moment où elle passe à l intersection de ces deux plans. Question : Comment expliquer que l on puisse voir la Lune aussi de jour? C est peut être la crainte de se voir poser cette question qui rend les enseignants réticents à faire observer la Lune à leurs élèves. Alors pour calmer cette crainte donnons deux réponses : l une rapide et l autre plus complète. Réponse rapide : Le croissant par exemple est assez proche du Soleil dans le ciel, il apparaît donc presque aux même heures que le Soleil, c est à dire pendant le jour. En réalité peu de gens observent cecroissant car il ne devient brillant qu au crépuscule. Mais vous, maintenant, grâce à l angle aigu, vous saurez le trouver! Réponse plus complète : 7 C est la raison pour laquelle nous avons dit qu il y avait Pleine Lune pour α proche de 180 degrés et nouvelle Lune pour â proche de 0 degré. 8 Etymologie : Lorsque la Lune se trouve dans l écliptique une éclipse peut être envisagée. Simple, non?

5 La photo ci-contre montre comment il est possible de simuler un premier quartier avec : le vrai Soleil pour jouer son propre rôle, la petite boule de polystyrène qui joue le rôle de la Lune et la grande celui de la Terre, les rayons solaires sont tous parallèles sont représentés par les flèches rouges. Un terrien ne peut voir la Lune que s il est situé audessus de la règle rouge sur la photo. Lune R S A O Y L O A N I S R E S Tout observateur remplissant cette condition verra bien un premier quartier. D autre part s il tend un bras vers la «Lune» et l autre vers le «Soleil» il matérialisera un angle droit. C est bien ce que l on observe dans le cas réel. La simulation est donc valable. La photo montre bien que la moitié des terriens qui voient la Lune sont dans le jour et l autre moitié dans la nuit. On peut donc se contenter de cette explication. Terre N R S A O Y L O A N I S R E S Précisons pour ceux qui le souhaitent, la Terre tourne d est en ouest et comme la photo est prise au-dessus du pôle Nord ( N sur la photo), je l imagine tourner dans le sens inverse des aiguilles d une montre 9 et le petit carré bleu tourne avec elle. Le petit carré bleu, symbolisant un terrien arrive dans le jour, c est son matin. Puis il passe face au Soleil au niveau de la règle rouge, c est son Midi, et là il commence à voir la Lune, le premier quartier se lève à midi solaire. Il sera visible tout l après midi (donc à la récréation aussi!), puis en début de nuit jusqu à minuit. EN CLASSE : - FAIRE OBSERVER LA LUNE DE JOUR : le plus simple le premier quartier avant la sortie des élèves. - demander au élèves d observer le lever de pleine Lune ( au coucher du Soleil) et éventuellement son coucher le matin. - Ensuite organiser l observation des autres phases et faire un tableau-bilan. Il faut aller «sur» la terre afin de voir comment on y voit la Lune! En ce qui concerne les simulations être prudent : à voir selon le niveau et la motivation des élèves : se cantonner peut être aux quartiers, la pleine Lune et la nouvelle Lune. Ce n est pas un sujet si facile car les élèves doivent tantôt s imaginer être dans l espace et tantôt sur la Terre M Chantal centre IUFM de Melun version modifiée juin Vu du pôle sud, c est le contraire! Ne faisons pas apprendre aux élèves que la Terre tourne dans le sens inverses des aiguilles d une montre!

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil 1. Ombres et lumière L'ombre propre et L'ombre portée Dans la salle de classe obscure, plaçons un objet opaque entre une source ponctuelle

Plus en détail

LA REVOLUTION DE LA TERRE AUTOUR DU SOLEIL ET LES SAISONS

LA REVOLUTION DE LA TERRE AUTOUR DU SOLEIL ET LES SAISONS L EVLUTIN DE L TEE UTU DU LEIL ET LE IN Introduction : nous allons ici montrer en quoi la connaissance de la révolution de la terre autour du oleil permet d expliquer les variations du mouvement apparent

Plus en détail

Questions. Le système Soleil-Terre-Lune. I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune

Questions. Le système Soleil-Terre-Lune. I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune Chapitre III Le système Soleil-Terre-Lune I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune Questions 1) Quel est le mouvement de la Terre sur elle-même et autour du soleil? Que représente la Terre pour

Plus en détail

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences.

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences. 4 5 6 7 8 9 Le ciel et la terre : la durée du jour, de la nuit, le calendrier, la lune QUE SAIS-TU? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent.

Plus en détail

Où le Soleil se couche-t-il?

Où le Soleil se couche-t-il? ACTIVITÉ DE CLASSE Où le Soleil se couche-t-il? Informations générales Niveau scolaire : Deuxième et troisième cycles du primaire, Secondaire Nombre d élèves par groupe : Activité individuelle Quand :

Plus en détail

Physique - Chimie. Décrire simplement les mouvements pour le système Soleil- Terre- Lune. Interpréter les phases de la Lune ainsi que les éclipses.

Physique - Chimie. Décrire simplement les mouvements pour le système Soleil- Terre- Lune. Interpréter les phases de la Lune ainsi que les éclipses. Niveau 5 ème Physique - Chimie Document du professeur 1/6 LE SYSTEME SOLEIL TERRE LUNE Programme C- La lumière : sources et propagation rectiligne Contenus- notions Compétences Exemples d activités Le

Plus en détail

ASTRONOMIE DE BASE ATELIERS DE VEGA par JMC

ASTRONOMIE DE BASE ATELIERS DE VEGA par JMC ASTRONOMIE DE BASE ATELIERS DE VEGA par JMC -LES COORDONNEES GEOGRAPHIQUES - LES COORDONNEES HORIZONTALES - LA LUNETTE AZIMUTALE -COMPENSER LA ROTATION DE LA TERRE -ANGLE ARC - DISTANCE -VISEE DU PÔLE

Plus en détail

Les phases de la Lune Description de la face visible de la Lune dans le ciel

Les phases de la Lune Description de la face visible de la Lune dans le ciel Les phases de la Lune Description de la face visible de la Lune dans le ciel Nicolas Rambaux Nicolas.Rambaux@imcce.fr (Crédit : Antonio Cidadao) 1 Résumé Ce document décrit le mouvement de la Lune autour

Plus en détail

Cadran Solaire Universel

Cadran Solaire Universel Cadran Solaire Universel 1) Construction d un cadran solaire Découper un disque (D) de 500mm de diamètre et à partir de son centre tracer 24 parts égales, de 15 degrés chacune. Percer un trou au centre

Plus en détail

1- Ce que pensent beaucoup d adultes

1- Ce que pensent beaucoup d adultes LE MOUVEMENT APPARENT DU SOLEIL SOUS NOS LATITUDES ET SES CONSEQUENCES 1- Ce que pensent beaucoup d adultes Avec un tel modèle on ne peut avoir la durée du jour deux fois plus longue le 21 juin que le

Plus en détail

Géométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes.

Géométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes. 754 ans nos classes PMP éométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes. J.-P. Massola et article traite de trois problèmes de distances sur la surface

Plus en détail

ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3

ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3 1 ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3 A- PROGRESSION CLASSIQUE Allumage d'une ampoule 3,5 V avec la pile plate. Allumage «loin de la pile» (avec des fils) dans le but ultérieur de réaliser un

Plus en détail

Gérard Debionne jeudi 21 février 2008 LES APPARENCES DE LA LUNE. Présentation : février 2007. Sommaire

Gérard Debionne jeudi 21 février 2008 LES APPARENCES DE LA LUNE. Présentation : février 2007. Sommaire Gérard Debionne jeudi 21 février 2008 Quasar 95 LES APPARENCES DE LA LUNE Présentation : février 2007 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Notre satellite, la Lune:... 2 2.1 La Lune en quelques chiffres...

Plus en détail

BRICOLAGE TERRE-LUNE-SOLEIL

BRICOLAGE TERRE-LUNE-SOLEIL ACTIVITÉ 6 BRICOLAGE TERRE-LUNE-SOLEIL Niveau : préscolaire - 1 er cycle Préparation : facile Nombre d enfants : individuel Durée : 30 min. Lieu : classe Type d activité : bricolage Une vidéo explicative

Plus en détail

LE JOUR ET LA NUIT SUR LA TERRE LES ECLIPSES Réaliser des simulations simples pour mieux comprendre et schématiser

LE JOUR ET LA NUIT SUR LA TERRE LES ECLIPSES Réaliser des simulations simples pour mieux comprendre et schématiser E JU ET NUIT U TEE E ECIPE éaliser des simulations simples pour mieux comprendre et schématiser vec quel matériel? Une boule de polystyrène placée au soleil est éclairée pour moitié, exactement comme n

Plus en détail

La boussole et les points cardinaux

La boussole et les points cardinaux 7 8 9 Lumière et ombres, le ciel et la Terre La boussole et les points cardinaux boîtier pivot aiguille partie colorée de l aiguille Dana S. Rothstein/Fotolia.com La boussole est un objet qui sert à s

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING. Ce document ne traite que des circuits standards outdoor

QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING. Ce document ne traite que des circuits standards outdoor QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING Ce document ne traite que des circuits standards outdoor La conception du circuit est l élément clé qui fera que votre course est une réussite ou non.

Plus en détail

Leçon n 11 Statistiques et simulations

Leçon n 11 Statistiques et simulations Leçon n 11 Statistiques et simulations C est une leçon qui se prolongera les années suivantes. Il s agit de rapprocher «les statistiques» d une notion qui sera étudiée en première «les probabilités» et

Plus en détail

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France)

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) Pierre Thomas, ENS Lyon Observatoire de Lyon 384 000 km Voici les orbites de la Terre et de la

Plus en détail

Description de l activité. Bulles

Description de l activité. Bulles Description de l activité Bulles Niveaux concernés : école élémentaire. Effectif : classe entière. Durée de l atelier : environ 45 minutes. Matériel à prévoir : une cuvette ou un seau de 30 cm de profondeur;

Plus en détail

1. Si l on pouvait voir à 40 000 km, on serait gêné par des obstacles par Thomas et

1. Si l on pouvait voir à 40 000 km, on serait gêné par des obstacles par Thomas et QU EN PENSES-TU? Par les CM1 CM2 de l école de LONGECHENAL 1. Si l on pouvait voir à 40 000 km, on serait gêné par des obstacles par Thomas et Valentin Si l on pouvait voir à 40 000 km, ON SERAIT GENE

Plus en détail

La boussole et les Nords

La boussole et les Nords La boussole et les Nords La boussole : comment ça marche? La boussole est connue depuis très longtemps. Elle a été inventée en Chine. Le principe est très simple : c'est un petit aimant. Un bout de l'aiguille

Plus en détail

* * * * Croquis n 1. * * * Croquis n 2

* * * * Croquis n 1. * * * Croquis n 2 La relativité du mouvement des astres 1. Votre mission En 1610, Galilée, depuis la ville de Padova en Italie, a observé le ciel étoilé avec sa lunette astronomique. Il a mené ce travail au mois de Janvier

Plus en détail

«De la modélisation à la maquettisation» ou «Comment passer du modèle en 3D à la maquette en 2D.»

«De la modélisation à la maquettisation» ou «Comment passer du modèle en 3D à la maquette en 2D.» ANIMATION SCIENCES DU 06/02/13 : «De la modélisation à la maquettisation» ou «Comment passer du modèle en 3D à la maquette en 2D.» Points des IO : (Annexe 1) Comprendre le phénomène d alternance du jour

Plus en détail

Le jeu de l interactivité conduit souvent à introduire ou à approfondir un tantinet certaines notions.

Le jeu de l interactivité conduit souvent à introduire ou à approfondir un tantinet certaines notions. Comme le précédent intitulé Bonne Année, ce document entend n être qu un exemple de l emploi des œuvres artistiques pour initier les auditeurs à certains contenus de l univers des mathématiques. Le jeu

Plus en détail

La hauteur du Soleil et la durée d une journée

La hauteur du Soleil et la durée d une journée La hauteur du Soleil et la durée d une journée On dit que le Soleil se lève à l Est pour se coucher à l Ouest ou encore que le Soleil est au zénith à midi. Cela n est pas vrai ou plus exactement pas toujours

Plus en détail

Appareils photo numériques (APN)

Appareils photo numériques (APN) Faststone Appareils photo numériques (APN) Très courants aujourd hui, ces appareils demandent quelques manipulations des photos qu ils produisent. En effet, là où on prenait 4 ou 5 photos avec un appareil

Plus en détail

Les marées Étudier les effets des mouvements de la Terre et de la Lune sur les océans. La terre et le ciel

Les marées Étudier les effets des mouvements de la Terre et de la Lune sur les océans. La terre et le ciel Les marées Étudier les effets des mouvements de la Terre et de la Lune sur les océans. La terre et le ciel - Le mouvement de la Terre autour du soleil, la rotation de la Terre sur elle-même. - Repérer

Plus en détail

Fiche de préparation

Fiche de préparation Fiche de préparation Auteurs : Fatiha, Bruna DISCIPLINE Sciences expérimentales et technologie CYCLE NIVEAU CM2 Connaissances -la Lune tourne autour de la Terre, elle est son satellite ; -la Lune est éclairée

Plus en détail

LES VASES COMMUNICANTS

LES VASES COMMUNICANTS 1 LES SITUATIONS SIMPLES, MISE EN ŒUVRE LES VASES COMMUNICANTS Objectif de ce document : Vous aider à réussir cette séance en analysant dans le détail votre rôle d enseignant. En espérant que, vous appuyant

Plus en détail

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir?

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir? Nom : gr : Notes du Monastère L image du bas illustre très bien ce que cherchait à découvrir Frère Bennig. À cette époque, on voyait le ciel comme une voûte sur laquelle le soleil, les étoiles et les planètes

Plus en détail

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre Sommaire des séances CE2 Séance 1 Séance 2 CM1 Séance 3 Séance 4 CM2 Séance 5 La Lune a-t-elle toujours la même forme? Pourquoi la Lune change-t-elle

Plus en détail

Une lueur dans l aube

Une lueur dans l aube 5 n Photographier le ciel de nuit La lumière zodiacale Une lueur dans l aube Lorsque le ciel est particulièrement limpide, sans aucune source de lumière, ni même la présence d un croissant de lune, il

Plus en détail

Utilisation basique du logiciel Orbitron

Utilisation basique du logiciel Orbitron Utilisation basique du logiciel Orbitron Philippe Deverchère Juillet 2008 Voici tout d abord les réglages initiaux à réaliser. La première chose à faire après avoir lancé Orbitron pour la première fois

Plus en détail

MISE EN PERSPECTIVE. Paysages et scènes avec des personnes. Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS. Dans le bouquet.

MISE EN PERSPECTIVE. Paysages et scènes avec des personnes. Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS. Dans le bouquet. Travaux pratiques de PEINTURE MISE EN PERSPECTIVE LA MISE EN PERSPECTIVE Paysages et scènes avec des personnes Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS La mise en perspective des objets ou

Plus en détail

Télescope réflecteur. Manuel d utilisation. Conserver ces informations pour vous y référer ultérieurement.

Télescope réflecteur. Manuel d utilisation. Conserver ces informations pour vous y référer ultérieurement. Télescope réflecteur Manuel d utilisation Conserver ces informations pour vous y référer ultérieurement. Contenu: A. Viseur 5 x 24 mm B. Plateau d accessoires C. Lentille de Barlow 3X D. Lentille de redressement

Plus en détail

Sciences Le ciel et la terre Lumière et ombre

Sciences Le ciel et la terre Lumière et ombre Sciences Le ciel et la terre Lumière et ombre Objectif(s) : - Faire émerger les représentations initiales et se questionner, à observer - Savoir que l'ombre est liée à la présence de soleil et à la présence

Plus en détail

Cours d optique O14-Quelques instruments

Cours d optique O14-Quelques instruments Cours d optique O14-Quelques instruments 1 Introduction L idée de ce cours est de présenter quelques instruments d optiques classiques : on commencer par parler de l œil puis de la loupe avant d expliquer

Plus en détail

PROGRESSION «Défi véhicule» (EMN Ecole Georges Sand CP44)

PROGRESSION «Défi véhicule» (EMN Ecole Georges Sand CP44) PROGRESSION «Défi véhicule» (EMN Ecole Georges Sand CP44) Eléments de connaissance et de compétences sur les objets techniques (Cycle 3, documents de janvier 2012, DEGESCO) : Objets mécaniques, la transmission

Plus en détail

Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs

Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs Objectif : Comprendre le principe de détection et de correction d erreurs lors de la transmission d une information numérique. Compétences : Utiliser

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

Association du Hockey mineur de Bécancour Par Luc Montour (Texte) Denis Fleurent (Photos)

Association du Hockey mineur de Bécancour Par Luc Montour (Texte) Denis Fleurent (Photos) Association du Hockey mineur de Bécancour Par Luc Montour (Texte) Denis Fleurent (Photos) Septembre 2004 Entraînement des jeunes gardiens de but au hockey L un des plus grands défis qu affronte l entraîneur

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LES PHASES DE LA LUNE

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LES PHASES DE LA LUNE FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LES PHASES DE LA LUNE Pierre Chastenay astronome Planétarium de Montréal Source : http://perso.wanadoo.fr/pgj/planetes/lune.jpg DOCUMENT DE

Plus en détail

Les dossiers pédagogiques du planétarium. La Lune

Les dossiers pédagogiques du planétarium. La Lune Les dossiers pédagogiques du planétarium La Lune Ce dossier pédagogique vous aidera : - A préparer votre venue au planétarium - A prolonger votre visite par d'autres activités - A mieux connaître le sujet

Plus en détail

Les dossiers pédagogiques du planétarium. La Lune

Les dossiers pédagogiques du planétarium. La Lune Les dossiers pédagogiques du planétarium La Lune Ce dossier pédagogique vous aidera : - A préparer votre venue au planétarium - A prolonger votre visite par d'autres activités - A mieux connaître le sujet

Plus en détail

Petite histoire d une rectification : le thème de Pauline Marois

Petite histoire d une rectification : le thème de Pauline Marois Petite histoire d une rectification : le thème de Pauline Marois Pendant les dernières élections au Québec, les astrologues d Orian et d ailleurs se sont penchés sur le thème de Pauline Marois, alors première

Plus en détail

Naviguer à La Rochelle. Les effets de site

Naviguer à La Rochelle. Les effets de site 1 Naviguer à La Rochelle La Rochelle est un plan d eau agréable et assez compliqué pour que les régates y soient toujours intéressantes. Quelques recettes simples permettent d éviter les grosses erreurs,

Plus en détail

La double nature du produit vectoriel

La double nature du produit vectoriel La double nature du produit vectoriel André Boileau Section didactique Département de mathématiques, UQAM RÉSUMÉ Le produit vectoriel est habituellement décrit de deux façons fort différentes : géométriquement

Plus en détail

COMMUNION: LE MOT OFFRIR

COMMUNION: LE MOT OFFRIR Attends-moi Seigneur! J'arrive! Attends-moi Seigneur, je m'habille! Mes yeux, je les habille de bonté Pour regarder tous les gens avec amitié. COMMUNION: LE MOT OFFRIR Mes mains, je les habille de paix,

Plus en détail

INTRODUCTION AUX PUISSANCES Activités - Corrigé RAS 9N1 Puces :

INTRODUCTION AUX PUISSANCES Activités - Corrigé RAS 9N1 Puces : INTRODUCTION AUX PUISSANCES Activités - Corrigé RAS 9N1 Puces : Activité 1.1 Le Papyrus Rhind Le Papyrus Rhind aurait été écrit par le scribe Ahmès, qui vécu vers 1700 av. J.-C. Son nom vient d'un Écossais

Plus en détail

PPE. Portail à commande par puce RFID [Sous-titre du document]

PPE. Portail à commande par puce RFID [Sous-titre du document] PPE Portail à commande par puce RFID [Sous-titre du document] Ce PPE consiste à comprendre comment manœuvrer, sans contact direct, le portail grâce à une puce RFID, veiller à la sécurité de celui-ci avec

Plus en détail

Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler

Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler 4. Le rapport f/d Le rapport f/d va influencer le temps de pause photographique. 4.a Définition Le rapport d ouverture ou ouverture relative est le quotient

Plus en détail

La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente.

La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente. LES PHASES DE LA LUNE - LES ÉCLIPSES La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente. La rotation de la Lune

Plus en détail

Quelles conditions nous permettent de voir ce genre d éclipse?

Quelles conditions nous permettent de voir ce genre d éclipse? Quelles conditions nous permettent de voir ce genre d éclipse? www.skyandtelescope.com/online-gallery/solar-eclipse-pictures/annular-eclipse-from-fluvanna-texas/ Voyez la réponse à cette question dans

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil!

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! 1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! Tes parents ont-ils les bons réflexes pour se protéger du soleil? Teste-les et calcule leur note! Voici 10 questions à poser

Plus en détail

(Cela demande bien un peu de temps.) On fait de même pour le son.

(Cela demande bien un peu de temps.) On fait de même pour le son. Cours Mobject 4.0 Freeware Leçon 10 Je tiens à attirer l attention sur la bonne structure de notre explorateur..un mauvais exemple va vous montrer les conséquences.(mon Windows est en néerlandais,donc

Plus en détail

Jeu à 5 pour la formation des jeunes joueurs

Jeu à 5 pour la formation des jeunes joueurs Jeu à 5 pour la formation des jeunes joueurs Principe de base : L objectif est de faire comprendre aux jeunes la nécessité de garder un rythme durant toute l attaque. Dès que l on prend possession du ballon

Plus en détail

Première partie situation de départ:

Première partie situation de départ: Alternance jour/nuit cycle: 3 Connaissances visées: la Terre tourne sur elle-même: c'est ce qui explique l'alternance du jour et de la nuit. La terre tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre

Plus en détail

L enseignement du jeu de go dans les écoles primaires

L enseignement du jeu de go dans les écoles primaires L enseignement du jeu de go dans les écoles primaires Julie Gauthier 16 février 2013 Sommaire 1 Les règles du jeu 3 1.1 Le matériel............................... 3 1.2 L atari-go................................

Plus en détail

planets un logiciel pour illustrer la démarche de Newton et la découverte de la gravitation universelle

planets un logiciel pour illustrer la démarche de Newton et la découverte de la gravitation universelle planets un logiciel pour illustrer la démarche de Newton et la découverte de la gravitation universelle Yves A. Delhaye 5 mai 2015 20 :00 Résumé L utilisation et l installation du logiciel planets permet

Plus en détail

PAZAAK : UN JEU POUR STAR WARS. (Une aide de Jeu rédigée par Ikaar )

PAZAAK : UN JEU POUR STAR WARS. (Une aide de Jeu rédigée par Ikaar ) PAZAAK : UN JEU POUR STAR WARS. (Une aide de Jeu rédigée par Ikaar ) Préparation : Lorsque vous défiez un autre joueur au jeu de Pazaak, il faut commencer par parier sur le match en définissant le montant

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Peindre une nature morte

Peindre une nature morte Peindre une nature morte Introduction Bonjour mon nom est Nathalie Mantha, je travaille pour le Musée des beaux-arts du Canada, aujourd hui nous allons nous pencher sur les techniques acryliques. Nous

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION CHLOROPHYLLE. Réalisation : Pierre Falchero C Chlorophylle Productions Durée : 05 min 29 s

COURSE D ORIENTATION CHLOROPHYLLE. Réalisation : Pierre Falchero C Chlorophylle Productions Durée : 05 min 29 s CHLOROPHYLLE COURSE D ORIENTATION Réalisation : Pierre Falchero C Chlorophylle Productions Durée : 05 min 29 s Ce film s inscrit dans la série Chlorophylle. La course d orientation, en milieu naturel,

Plus en détail

DES ÉTOILES AU LYCÉE

DES ÉTOILES AU LYCÉE DES ÉTOILES AU LYCÉE Dossier pédagogique Le planétarium mobile Pour les élèves de seconde Jardin des Sciences 12 rue de l Université - 67000 Strasbourg http://jardin-sciences.unistra.fr CONTACT RÉSERVATION

Plus en détail

Les Appareils Photos Numériques (APN)

Les Appareils Photos Numériques (APN) Les Appareils Photos Numériques (APN) Très courants aujourd hui, ces appareils demandent quelques manipulations des photos qu ils produisent. En effet, là où on prenait 4 ou 5 photos avec un appareil argentique,

Plus en détail

MARIE-AGNÈS GAUDRAT DAVID PARKINS. Le petit ogre veut voir le monde

MARIE-AGNÈS GAUDRAT DAVID PARKINS. Le petit ogre veut voir le monde MARIE-AGNÈS GAUDRAT DAVID PARKINS Le petit ogre veut voir le monde texte 1 Il était une fois un petit ogre qui rêvait de voir le monde. Mais le petit ogre n avait jamais quitté sa maison car ses parents

Plus en détail

IX. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CONVERGENTE

IX. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CONVERGENTE page IX-1 IX. IMGE D UN JET PR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CNVERGENTE Nous allons utiliser les foyers 1 et leurs propriétés pour établir la position et la grandeur d une image, connaissant celles de l

Plus en détail

- Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009

- Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009 - Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009 Cadre Durée de l'atelier : 2 heures Nombre de jeunes : 7 à 26 Age des jeunes : à partir du CE1 jusqu'à la 4ème Animateur : 1 animateur

Plus en détail

- Révolution - Satellite - Planète tellurique, gazeuse - Anneaux - Le nom des planètes

- Révolution - Satellite - Planète tellurique, gazeuse - Anneaux - Le nom des planètes Octobre 2009 - Document réalisé par Olivier Huel en collaboration avec Mireille Chrétiennot. Le système solaire Objectifs : - Découvrir le système solaire. - Connaître la différence entre une planète et

Plus en détail

La période de l Harmattan, de décembre à

La période de l Harmattan, de décembre à 4 TEMPS LITURGIQUES FORTS POUR VIVRE LA DIMENSION SPIRITUELLE La période de l Harmattan, de décembre à Pâques, couvre 4 temps liturgiques forts. Lier le sens de l action de la caravane et ces thèmes liturgiques

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

Chapitre 1 RÉVISIONS D OPTIQUE DE 5 ÈME

Chapitre 1 RÉVISIONS D OPTIQUE DE 5 ÈME Chapitre 1 RÉVISIONS D OPTIQUE DE 5 ÈME Compétence(s) requise(s) : L ensemble des notions d optique de 5 ème. Les sources de lumières : sources primaires et objets diffusants. Les conditions de visibilité

Plus en détail

Mirifiques & miribolants moirés

Mirifiques & miribolants moirés Mirifiques & miribolants moirés En cherchant le mot MOIRÉ dans un dictionnaire, on trouve : l aspect d un tissu sur lequel, comme la soie, des ombres très mobiles se dessinent sur la trame. Et, en effet,

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

Canicule chez les grenouilles

Canicule chez les grenouilles Canicule chez les grenouilles Canicule chez les grenouilles Distribution 5 personnages : Toutancuisse, le père grenouille Toutancuisse, la mère grenouille Toutancuisse, le 1 er enfant têtard Toutancuisse,

Plus en détail

La denture du Boxer. Il est nécessaire pour l examinateurde «prendre le temps» pour faire un examen précis ; nous y reviendrons au cours del exposé.

La denture du Boxer. Il est nécessaire pour l examinateurde «prendre le temps» pour faire un examen précis ; nous y reviendrons au cours del exposé. La denture du Boxer Je vais, ci-dessous, décrire la façon dont j aborde l examen de la denture du Boxer en exposition ou en séance de sélection. Cet examen se fait, bien entendu, en gardant en mémoire

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 6. Réserve de ciel étoilé au Pic du Midi Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Marjolaine

Plus en détail

Couvre-livre : le tuto. par

Couvre-livre : le tuto. par par Voici un petit tutoriel pour apprendre à faire une jolie couverture pour livre de poche. Cela vous permettra de protéger un peu vos livres dans votre sac, ou bien de garder l anonymat sur vos lectures

Plus en détail

1. LE COSTUME. d une collerette. d une ceinture. de manchons

1. LE COSTUME. d une collerette. d une ceinture. de manchons 1. LE COSTUME La troupe du Centre Socioculturel sera déguisée cette année autour du thème de l Egypte. Nous vous proposons de fabriquer votre costume en suivant notre notice.c est un modèle simple que

Plus en détail

Puissances de 10 Exercices corrigés

Puissances de 10 Exercices corrigés Puissances de 10 Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : produit de deux puissances de : Exercice 2 : inverse d une puissance de : et Exercice 3 : quotient de deux puissances de

Plus en détail

TP oeil et lunette astronomique

TP oeil et lunette astronomique TP oeil et lunette astronomique 1 Description de l oeil L oeil est l organe de la vision ; il peut observer directement des objets ou bien examiner les images données par des systèmes optiques ; son rôle

Plus en détail

ASTROMOMES FICHE N 5 - Lundi 5 octobre Période du 4 au 12 octobre LA LUNE. Deux photos de l éclipse du 28 septembre 2015

ASTROMOMES FICHE N 5 - Lundi 5 octobre Période du 4 au 12 octobre LA LUNE. Deux photos de l éclipse du 28 septembre 2015 ASTROMOMES FICHE N 5 - Lundi 5 octobre Période du 4 au 12 octobre LA LUNE Cette semaine, nous allons progressivement vers la NOUVELLE LUNE qui aura lieu le 13 5 6 7 8 9 10 11 Deux photos de l éclipse du

Plus en détail

Connaissances. laude Duplessis

Connaissances. laude Duplessis Connaissances laude Duplessis Chapitre 1 Connaissances En astronomie, tant pour l amateur que pour le professionnel, des termes ou des notions d astronomie sont régulièrement énoncés pour décrire des événements.

Plus en détail

SIGNAUX LUMINEUX. Bien indiquer la puissance des piles et la résistance des ampoules

SIGNAUX LUMINEUX. Bien indiquer la puissance des piles et la résistance des ampoules Séance 1 SIGNAUX LUMINEUX Défi : Boule et Bill n ont pas été très polis, ils sont punis et doivent rester chacun chez soi Ils inventent un système de signaux lumineux pour communiquer. Fais le dessin ou

Plus en détail

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1 MEDIACOACH Les plans cadrage Lecture de l image et pratique de l image Introduction Amateur de cinéma, ayant participé moi-même à des tournages, téléspectateur

Plus en détail

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France 0 Enquête réalisée par Energie-Cités Peter Schilken Ian Tuner Pierre Escolar Graziella

Plus en détail

Couper en deux, encore et encore : la dichotomie

Couper en deux, encore et encore : la dichotomie Couper en deux, encore et encore : la dichotomie I : Jeu du nombre inconnu Un élève volontaire choisit un nombre entier compris entre 0 et 56. Un autre élève cherche à deviner ce nombre, en adoptant la

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Les défauts de la vision

Les défauts de la vision Les défauts de la vision 1 3 2 EN CLASSE Fovéa Rétine Nerf optique Tache aveugle Corps vitré Cristallin Cornée Pupille Iris Nez Globe oculaire gauche vu de dessus L œil est un organe du corps humain qui

Plus en détail

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie 2 Préparation Le travail le plus important pour créer un album de photo c est la préparation. 2.1 Choisir les photos. Dans un premier temps

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Comment rencontrer l âme sœur

Comment rencontrer l âme sœur Pabloemma Comment rencontrer l âme sœur 25 façons et trouvez l amour Essai 1 Du même auteur : 2013 paroles intimes (poésie) 2013 En finir avec le passé (poésie) 2013 La vie sépare ceux qui s aiment (poésie)

Plus en détail

Le souffle des origines (Genèse 1, 1-5)

Le souffle des origines (Genèse 1, 1-5) Le vent souffle où il veut, et toi tu entends sa voix. Mais tu ne sais pas d où il vient et tu ne sais pas où il va? A l écoute de cette voix qui parle en moi, la chance m est donnée de découvrir la trace

Plus en détail

Académie de LYON ABERKANE Arthur 2008/2009 BORREL Martin MAIRE Jeremy

Académie de LYON ABERKANE Arthur 2008/2009 BORREL Martin MAIRE Jeremy Professeur encadrant : M JEANJACQUOT Lycée Charlie CHAPLIN Académie de LYON ABERKANE Arthur 2008/2009 BORREL Martin MAIRE Jeremy Sommaire : Introduction/Résumé P3 I] Aurores polaires P3 1 ) Définition

Plus en détail

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces PARtiE 3 Manuel unique, p. 216 ( Manuel de physique, p. 102) Notion de champ séquence 1 Le programme notions et contenus Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans

Plus en détail

MAP-SIM2 : Planification de trajectoire

MAP-SIM2 : Planification de trajectoire MP-SIM : Planification de trajectoire sujet proposé par Nicolas Kielbasiewicz : nicolas.kielbasiewicz@ensta-paristech.fr 0 janvier 06 La planification de trajectoire consiste à déterminer une trajectoire,

Plus en détail