CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE 1999 SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE 1999 SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES"

Transcription

1 CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE 1999 SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES L épreuve est constituée d exercices de chimie (sur 10 points) et de physique (sur 10 points). Elle comporte 6 pages. Tous les exercices sont obligatoires (exercices C I - C II et C III en chimie ; exercices P I - P II - P III et P IV en physique) et indépendants les uns des autres. Le candidat est tenu d indiquer le numéro complet de chaque question devant sa réponse. Il répond directement sur les pages pour les exercices C III (question C III.2.a page 2) P I page 4 P IV (question P IV.1. page 6) Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le signale dans sa copie et poursuit sa composition en précisant les initiatives qu il est conduit à prendre de ce fait. CHIMIE C I. Dosage d oxydoréduction (3 points) C I.1. On dispose d'un litre de solution acidifiée de permanganate de potassium de concentration C 1 = 0,010 mol.l -1 pour réaliser un dosage. C I.1.a) Quelle masse de permanganate de potassium solide a-t-on utilisé pour préparer 0,50 L de cette solution? C I.1.b) Quel acide utilise-t-on pour acidifier cette solution? C I.2. Cette solution acidifiée de permanganate de potassium est utilisée pour doser une solution de sulfate de fer (II). La prise d essai de cette solution de sulfate de fer (II) est V 2 = 20 ml. C I.2.a) Faire un schéma annoté du dispositif expérimental (matériel et solutions). C I.2.b) Ecrire les demi-équations électroniques et l équation-bilan de la réaction d oxydoréduction. C I.2.c) Préciser les couleurs des réactifs et des produits de la réaction. En déduire comment on repère l équivalence. C I.2.d) On a versé V 1 = 15 ml de solution de permanganate de potassium pour doser la solution de sulfate de fer (II). En déduire la concentration C 2 de cette solution. Données : Masses molaires atomiques en g.mol -1 : M K = 39 ; M Mn = 55 ; M O = 16 Couples oxydoréducteurs : Fe 3+ /Fe 2+ : E 1 = 0,68 V ; MnO - 4 /Mn 2+ : E 2 = 1,51 V 1

2 C II. Préparation par dilution d une solution d acide sulfurique (3 points) Sur l'étiquette de la bouteille contenant une solution commerciale d'acide sulfurique, on relève les indications suivantes: - proportion massique en acide pur: 95% - densité par rapport à l'eau: d = 1,84. C II.1. C II.1.a) Donner la formule de l'acide sulfurique. C II.1.b) Calculer sa masse molaire moléculaire. C II.2.Calculer la concentration molaire en acide sulfurique de la solution commerciale. C II.3. Un professeur a besoin, pour des expériences de cours en classe de 1ère S, de 250 ml d une solution diluée d acide sulfurique à 2,5 mol.l -1. C II.3.a) Calculer le volume de solution commerciale à prélever. C II.3.b) A l aide de schémas annotés, préciser le protocole à suivre pour réaliser cette dilution ; on indiquera les précautions à prendre. C II.3.c) Proposer le titre de la leçon traitée par le professeur. Données : Masses molaires atomiques en g.mol -1 : M H = 1 ; M O = 16 ; M S = 32 Masse volumique de l eau : µ e = g.l -1 C III. Chimie organique : tests de reconnaissance (4 points) On veut étudier quatre composés organiques A, B, C, D: A est de l'éthanal, B est de la propanone, C est du propan-1-ol, D est du méthylpropan-2-ol. C III.1. Donner la formule semi-développée et la fonction chimique de chacun de ces composés ainsi que la classe de C et D. C III.2. On fait différents tests sur chacun d'eux. C III.2.a) Cocher par une croix X la bonne réponse dans le tableau suivant : A B C D Réagit avec la D.N.P.H. * Ne réagit pas avec la D.N.P.H. * Réagit avec le réactif (ou liqueur) de Fehling Ne réagit pas avec le réactif (ou liqueur) de Fehling Peut subir une oxydation ménagée Ne peut pas subir une oxydation ménagée * D.N.P.H = 2,4-dinitrophénylhydrazine C III.2.b) Décrire le mode opératoire du test à la D.N.P.H. ; qu'observe-t-on si le test est positif? 2

3 C III.2.c) Décrire le mode opératoire du test au réactif (ou liqueur) de Fehling ; qu'observe-t-on si le test est positif? C III.3. Réaction avec le «réactif de Tollens» ou nitrate d argent ammoniacal : C III.3.a) Des quatre composés précédents, quel est celui qui réagit avec le réactif de Tollens? C III.3.b) Comment prépare-t-on la solution appelée «réactif de Tollens»? (mode opératoire, solutions à utiliser ; aucune valeur numérique n est demandée) C III.3.c) Qu observe-t-on si le test au réactif de Tollens est positif? En déduire le nom habituel de cette expérience. C III.3.d) Sur le plan de la sécurité, quelle précaution particulière faut-il prendre à propos du réactif de Tollens? 3

4 PHYSIQUE P I. Electricité (2 points) P I.1. Deux lampes de 6V, L1 et L2, sont branchées comme l indique le schéma 1 ; L1 brille, L2 ne brille pas. Parmi les affirmations suivantes, indiquer par un V celles qui sont Vraies par un F celles qui sont Fausses. L1 L2 schéma 1 L2 est grillée + L1 et L2 sont traversées par un courant de même intensité L1 et L2 n'ont pas la même puissance - L1 est plus puissante que L2 L2 est plus puissante que L1 Explications :... P I.2. Deux lampes de 6V, L1 et L2, sont branchées comme l indique le schéma 2 ; L1 brille, L2 ne brille pas. Parmi les affirmations suivantes, indiquez par un V celles qui sont Vraies par un F celles qui sont Fausses. + - schéma 2 L1 L2 L2 est grillée L1 et L2 sont traversées par un courant de même intensité L1 et L2 ont la même tension à leurs bornes Explications :... P I.3. Dans le circuit suivant (schéma 3), quelle résistance (ou conducteur ohmique ou résistor) R peut-on brancher en série avec la lampe pour que celle-ci ne soit pas détériorée et brille normalement V R Un conducteur ohmique (5 Ω, 0,5 W) Un conducteur ohmique (10 Ω, 0,5 W) Un conducteur ohmique (10 Ω, 1 W) Un conducteur ohmique (50 Ω, 1 W) schéma 3 Lampe (6V, 0,3A) Explications : 4

5 ... P II. Energie électrique (2,75 points) A l'aide d'un montage potentiométrique, on établit la caractéristique U = f(i) d'une cuve à électrolyse (ou électrolyseur) contenant une solution aqueuse de soude. U désigne la tension aux bornes de la cuve à électrolyse et I l'intensité du courant continu qui la traverse. P II.1. Etablir la liste du matériel nécessaire à la réalisation de l'expérience. P II.2. Schématiser le montage. P II.3. A l aide du tableau de mesures suivantes, tracer la caractéristique de la cuve à électrolyse : U (en V) 1,8 2,0 2,6 3,2 I (en ma) P II.4. En exploitant le graphique : P II.4.a) Donner la valeur de U quand I = 75 ma. P II.4.b) Déterminer la résistance interne r' de l'électrolyseur, ainsi que sa force contre-électromotrice E'. P II.5.Peut-on réaliser l'électrolyse avec cette cuve à électrolyse, si le générateur dans cette expérience est une pile de 1,5 volt? Justifier la réponse. P III. Optique : loi de la réfraction (2 points) On veut étudier la réfraction de la lumière par le dioptre plan air / altuglass. P III.1. Décrire le dispositif utilisé en travaux pratiques qui permet cette étude et justifier la forme donnée au bloc d'altuglass. P III.2. On a mesuré les valeurs de l'angle d'incidence i ( dans l'air ), et de l'angle de réfraction r ( dans l'altuglass ) : i (en degrés) r (en degrés) P III.2.a) Dans le cas où i = 40, faire un schéma montrant le rayon incident et le rayon réfracté en indiquant les angles d'incidence et de réfraction. P III.2.b) Montrer que les valeurs de i et de r vérifient la loi de la réfraction. P III.2.c) En déduire l'indice de réfraction de l'altuglass par rapport à l'air. P III.2.d) Calculer la valeur de l'angle de réfraction limite du dioptre air / altuglass. P IV. Optique : lentille (3,25 points) Dans l expérience d'optique représentée ci-dessous, on forme sur un écran, à l aide d une lentille de distance focale f, l image d'un objet constitué d'une lettre F éclairée par une source lumineuse. Sur le banc optique, on mesure la distance d entre l objet et l écran ; on trouve d = 80 cm. 5

6 On constate que la taille de l image est égale à celle de l objet. P IV.1. Légender la représentation ci-dessous et préciser la nature de la lentille. P IV.2. Représenter sur le dessin l'image de la lettre F telle qu'elle apparaît sur l'écran. P IV.3. Déterminer le grandissement. Donner les valeurs numériques des distances objet/lentille et lentille/écran. P IV.4. Construire le schéma optique conventionnel donnant l image de l objet F représenté par une flèche. On placera les points caractéristiques de la lentille et on représentera 3 rayons caractéristiques. P IV.5.a) Déterminer la distance focale de la lentille (méthode graphique conseillée, à défaut par le calcul). P IV.5.b) Comparer le résultat avec l indication + 5 portée par la lentille. Préciser avec quelle unité (nom et symbole) est exprimé + 5. P IV.6. On accole à la lentille précédente un miroir plan. On approche l'objet de la lentille depuis une position éloignée jusqu'à ce que l'image et l'objet aient la même taille. Dans ce cas, où se forme l'image? Que valent les distances objet-lentille et lentilleimage? Préciser le nom de cette méthode qui en pratique sert à déterminer les distances focales. 6

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Nom : Prénom : Classe : Date : Fiche élève 1/ 6 Physique Chimie ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Objectifs : - Établir la loi d Ohm à l aide d un tableur-grapheur

Plus en détail

TP 3 ème C 1 PEUT-ON EMBALLER DES SOLUTIONS ACIDES DANS DES EMBALLAGES METALLIQUES?

TP 3 ème C 1 PEUT-ON EMBALLER DES SOLUTIONS ACIDES DANS DES EMBALLAGES METALLIQUES? Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Démarche Dans ce sujet, on demande à l élève d étudier la réaction entre l'acide chlorhydrique et le fer. Scénario N 7 Compétences évaluées Préparation

Plus en détail

La course du piston est donc 10 4 soit 6 cm. 3 ) lorsque la position du point M est telle que α = 60. : a) calculer OH ; Session

La course du piston est donc 10 4 soit 6 cm. 3 ) lorsque la position du point M est telle que α = 60. : a) calculer OH ; Session MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1. Trigonométrie : (BEP : 4 points / CAP : 6 points) Dans cet exercice nous étudierons le déplacement d un piston actionné par une roue. La roue a un mouvement circulaire

Plus en détail

Exercices. Savoir le cours. Appliquer le cours. Exercices. Tests d identification. Qui suis-je? Acide ou basique? Oxydable ou non? Quelle classe!

Exercices. Savoir le cours. Appliquer le cours. Exercices. Tests d identification. Qui suis-je? Acide ou basique? Oxydable ou non? Quelle classe! Savoir le cours Les exercices dont les numéros sont sur fond jaune sont corrigés à la fin du manuel. Appliquer le cours Exercices 1 Tests d identification Comment met-on en évidence : a. un alcool? b.

Plus en détail

3) Cet appareil produit quel genre de courant (continu ou alternatif)? Expliquer votre choix.

3) Cet appareil produit quel genre de courant (continu ou alternatif)? Expliquer votre choix. EXERCICES SUR L INTENSITÉ & LA TENSION DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 1) Donner la lecture de la mesure. 2) Quelle est la nature de la grandeur mesurée? 3) Cet appareil produit quel genre de courant

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées.

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées. UNIVERSITÉ CHEIKH NT DIOP DE DKR /5 6 G 8 Durée : heures OFFICE DU BCCLURET Séries : S-S3 Coef. 8 Téléfax () 8 65 8 - Tél. : 8 95 9-8 65 8 Epreuve du er groupe SCIENCES PHYSIQUES Les tables et calculatrices

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2013 REPÈRE : 13DNBGENPHCME3 PHYSIQUE CHIMIE Série générale DURÉE : 45 min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 10 pages numérotées de 1/10 à 10/10. Le candidat s assurera

Plus en détail

DS3 de physique-chimie

DS3 de physique-chimie MPSI1 le 24/10/09 exercice 1 : défibrillateur cardiaque DS3 de physique-chimie 4 heures En 1947, le Dr Claude BECK invente dans l Hôpital Universitaire de Cleveland le défibrillateur fonctionnant avec

Plus en détail

CHIMIE Durée 3 h coefficient 4

CHIMIE Durée 3 h coefficient 4 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE -- SESSION 2003 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE SPÉCIALITÉ : CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE CHIMIE Durée 3 h coefficient

Plus en détail

Epreuve de Physique. Nom : N o : Série E1 ; février 2015 Classe : 3 eme Durée : 55 minutes

Epreuve de Physique. Nom : N o : Série E1 ; février 2015 Classe : 3 eme Durée : 55 minutes Nom : N o : Epreuve de Physique Série E1 ; février 2015 Classe : 3 eme Durée : 55 minutes L usage de la calculatrice scientifique est autorisé. Les figures de l exercice 1 et exercice 2 seront travaillées

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE ET ONDULATOIRE L2-PC- 2L30PCM

OPTIQUE GEOMETRIQUE ET ONDULATOIRE L2-PC- 2L30PCM Université Paul Sabatier 2009-2010 OPTIQUE GEOMETRIQUE ET ONDULATOIRE L2-PC- 2L30PCM Examen partiel 31 octobre 2009 Durée : 2 heures Aucun document autorisé (les trois parties sont indépendantes) On considère

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

Exercice I: Préparation du savon (6 points)

Exercice I: Préparation du savon (6 points) Année scolaire : 10/11 Classes : SV Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte quatre pages numérotées de 1 à 4. L usage d une calculatrice non programmable est autorisé.

Plus en détail

Comment mesurer la distance focale f d une lentille convergente?

Comment mesurer la distance focale f d une lentille convergente? Comment mesurer la distance focale f d une lentille convergente? 4 méthodes sont proposées : - Méthode de la mesure à l infini (TP n 1) - Méthode d'auto collimation (TP n 2) - Méthode de Silbermann (TP

Plus en détail

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Série 01 Connaissances professionnelles écrites Pos. Bases technologiques Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Nom, prénom N de candidat Date......... Temps:

Plus en détail

Modélisation d une lunette astronomique

Modélisation d une lunette astronomique Modélisation d une lunette astronomique I. But de la manipulation : Étudier une lunette astronomique modélisée par un couple de lentilles minces convergentes, constituant un ensemble afocal qui est à définir.

Plus en détail

BEP/CAP SECTEUR 2 - BATIMENT

BEP/CAP SECTEUR 2 - BATIMENT BEP/CAP SECTEUR 2 - BATIMENT A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats au BEP et par ceux inscrits en double candidature BEP + CAP intégré. Les candidats répondrnt sur

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail

DS n 8 Physique & Chimie

DS n 8 Physique & Chimie DS n 8 Physique & Chimie CONTROLE DE QUALITE D UN LAIT D APRES PONDICHERY 2014 (+ LIBAN 2014) [7 PTS] Le lait de vache est un liquide biologique de densité 1,03. Il est constitué de 87 % d'eau, 4,7 % de

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Oxydant, Réducteur, oxydation et réduction Expérience : plaque en fer Fe solution de sulfate de cuivre (, SO 4 2 ) Observations et conclusions : dépôt de cuivre sur la plaque

Plus en détail

PC* 12/13 TP10 : 20 et 28/03. Dosage d une solution d hydroquinone

PC* 12/13 TP10 : 20 et 28/03. Dosage d une solution d hydroquinone PC* 12/13 TP10 : 20 et 28/03 Dosage d une solution d hydroquinone On veut doser une solution d hydroquinone en utilisant ses propriétés réductrices. Pour cela, on propose deux méthodes indépendantes utilisant

Plus en détail

LISTES DES SPECIALITES CONCERNEES :

LISTES DES SPECIALITES CONCERNEES : La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. L usage des instruments de calcul est autorisé. Tout échange de matériel

Plus en détail

Corrigé TP8:DOSAGE par SPECTROPHOTOMÉTRIE d une ESPÈCE COLORÉE en SOLUTION

Corrigé TP8:DOSAGE par SPECTROPHOTOMÉTRIE d une ESPÈCE COLORÉE en SOLUTION Corrigé TP8:DOSAGE par SPECTROPHOTOMÉTRIE d une ESPÈCE COLORÉE en SOLUTION Compétences attendues (ce que je dois savoir ( ) ou savoir faire) : 7.5 Élaborer et réaliser un protocole de préparation d une

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET REPÈRE : 14DNBGENPHCME3 DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2014 PHYSIQUE - CHIMIE Série générale DURÉE : 45 min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1/9 à 9/9. Le candidat s assurera

Plus en détail

DS n 1. solution. [1,5pt] Quelle masse m' d'acide ascorbique le comprimé contenait-il? [1,5pt]

DS n 1. solution. [1,5pt] Quelle masse m' d'acide ascorbique le comprimé contenait-il? [1,5pt] Nom : / 40 14 janvier 2015 Prénom :.. DS n 1 2 nde 7 Mme Grange-Reynas La calculatrice et le compagnon sont autorisés. Le sujet sera rendu avec la copie. Toutes les réponses doivent être rédigées avec

Plus en détail

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne Mots clés : Constante d acidité, pka, domaine de prédominance, addition d une solution dans une autre, variation du ph. Objectif : découvrir le pouvoir tampon par des additions, avancer vers le dosage

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT EXP Spectroscopie UV-Visible CORRIGE Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Problématique : Un sirop

Plus en détail

Quelques aspects de la chimie du miel

Quelques aspects de la chimie du miel oncours B ENSA B 0206 HIMIE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le

Plus en détail

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES.

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES. Niveau 3 ème Document du professeur 1/ 9 Physique Chimie La chimie, science de la transformation de la matière. Nature du courant électrique dans les solutions aqueuses ioniques. Migration des ions. Programme

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons MINESTERE DE L EDUCATION DIRECTION REGIONALE DE NABEUL LYCÉE TAIEB MEHIRI MENZEL TEMIME PROPOSÉ PAR : MOHAMED CHERIF, AHMED RAIES, SALWA RJEB. EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES NIVEAU: 4 EME SECTION : SC.EXPERIMENTALES

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2005 EPREUVE PHYSIQUE-CHIMIE - Série S DURÉE DE L'ÉPREUVE : 3 h 30 - COEFFICIENT : 8 L'USAGE DE LA CALCULATRICE N'EST PAS AUTORISÉ Ce sujet comporte un exercice de CHIMIE et

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 5.

Devoir de Sciences Physiques n 5. Devoir de Sciences Physiques n 5. EXERCICE I. LES INDICATEURS COLORÉS NATURELS DE LA CUISINE À LA CHIMIE La première utilisation d'un indicateur coloré pour les titrages acidobasiques remonte à 1767 par

Plus en détail

1 ère S L alcootest Chimie Mesure

1 ère S L alcootest Chimie Mesure Page 1 sur 5 1 ère S Chimie Mesure - Enoncé - A. Première partie : la formule de Widmark Monsieur Bacchus, de masse M = 80 kg, consomme de l alcool au cours d un repas : il boit 3 verres de vin (1 verre

Plus en détail

Chapitre 1 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE

Chapitre 1 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE Chapitre 1 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE Identification de composants Quel est le nom de chacun des composants ci-dessous? Piles Ampoules Interrupteurs D.E.L. : Diodes électroluminescentes Diodes Résistances Circuit

Plus en détail

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS En classe de 5 ème : Comprendre, réaliser et représenter un circuit électrique simple Comprendre ce qu est un courant électrique et déterminer le sens du courant dans un circuit électrique Distinguer conducteur

Plus en détail

image intermédiaire plan du réticule

image intermédiaire plan du réticule Principe et utilisation de lunette, collimateurs et viseurs On se propose d étudier les appareils permettant de réaliser des pointés et des mesures. Pour l utilisation correcte d un instrument d optique,

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

Spectroscopie UV - visible

Spectroscopie UV - visible Spectroscopie UV - visible ACTIVITES 6 Activité de découverte 2 : Spectre et couleur Le «vert malachite» est un colorant organique de synthèse. La teinte de ses solutions (document 1) ressemble à celle

Plus en détail

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE?

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? Un dosage se définit d une part par la technique mise en jeu (mesure phmétrique, conductimétrique, spectrophotométrique, etc.), d autre part, par la méthode (par étalonnage,

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces Ex 01 Ex 02 Catadioptre T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces O Deux miroirs rectangulaires M et M forment un C angle de 70, AC = AC = 50 cm. 1. Un point lumineux P se trouve entre les miroirs.

Plus en détail

MATHEMATIQUES (10 points)

MATHEMATIQUES (10 points) MATHEMATIQUES (10 points) SUJET DE REMPLACEMENT SESSION 2006 SECTEUR 3 Exercice 1 (1,5 point) Pour intervenir sur le terrain, les pompiers utilisent un camion équipé d'une citerne assimilable à un parallélépipède

Plus en détail

Iodure de potassium : 2 g Iode métalloïde I 2 : 1 g Eau q.s. ad 100 g (1)

Iodure de potassium : 2 g Iode métalloïde I 2 : 1 g Eau q.s. ad 100 g (1) TP NEW STYLE 1S THÈME OBSERVER/MATIÈRES COLORÉES/AVANCEMENT DOSAGE COLORIMÉTRIQUE D UNE SOLUTION DE LUGOL PAGE 1 / 5 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... Document 1 : Le médicament Le Lugol est une

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015 DS SCIENCES-PHYSIQUES Premières 5-6-7 S Mardi 10 novembre 2015 Sans moyen de communication Sans documents Calculatrice Autorisée Durée : 2 heures Bien lire le sujet avant de commencer car les 4 parties

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures)

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures) DANS CE CADRE Académie : Session : Modèle E.N. Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e)

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

Injections alcalinisantes

Injections alcalinisantes Injections alcalinisantes Des solutions d'hydrogénocarbonate de sodium ou de lactate de sodium sont utilisées en injection par les médecins pour leurs propriétés alcalinisantes (traitement de l'excès d'acidité)

Plus en détail

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction Objectifs: le but de ce TP et de mettre en œuvre les méthodes de détermination du point équivalent d'un dosage vues précédemment. Ainsi on pourra remonter

Plus en détail

Exercices (Energie solaire photovoltaïque)

Exercices (Energie solaire photovoltaïque) Exercices (Energie solaire photovoltaïque) 1- Qu'est-ce que une diode Schottky? 2- Qu'est-ce qu'un contact ohmique? 3- Est-ce que la caractéristique I-V d'une diode est ohmique? 4- Qu'est-ce que la barrière

Plus en détail

EXERCICE I I-1- I-2- I-3- I-4- PM + ρ.g.zm = PN + ρ.g.zn

EXERCICE I I-1- I-2- I-3- I-4- PM + ρ.g.zm = PN + ρ.g.zn EXECICE I Un propriétaire décide d équiper sa maison située à Nancy d'un système de récupération des eaux de pluie. Sa toiture a une surface utile de 2 m². Les précipitations à Nancy sont données sur le

Plus en détail

Concours ATPL 2011 EXTERNE

Concours ATPL 2011 EXTERNE Concours ATPL 011 EXTERNE Sciences physiques et chimiques Dans les questions numérotées de 1 à 13, vous ne cocherez que les réponses exactes. Pour chacune de ces 13 questions, il y a entre 0 et 5 réponses

Plus en détail

Stratégies de synthèse organique

Stratégies de synthèse organique Chimie rganique Stratégies de synthèse organique La synthèse organique est une discipline dans laquelle de nombreux paramètres sont à prendre en compte afin d obtenir des produits purs avec de bons rendements,

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 COEFFICIENT : 6 L usage de la calculatrice EST autorisé Ce sujet ne nécessite pas de feuille de papier millimétré Ce

Plus en détail

Les relations mathématiques en lien avec les lentilles minces

Les relations mathématiques en lien avec les lentilles minces OPTIQUE Note aux enseignants ou aux TTP : voir à la fin de ce laboratoire. LABO 13 Les relations mathématiques en lien avec les lentilles minces TYPE DE LABO : Modélisation BOÎTE À OUTILS : Une méthode

Plus en détail

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE XIX èmes LYMPIADES DE LA CIMIE Chimie et Beauté ACADEMIE D AIX-MARSEILLE Mercredi 5 Février 2003 PRTCLE Ne pas inscrire de Nom sur les feuilles mais le numéro d anonymat. XIXe lympiades de la Chimie, année

Plus en détail

CONCOURS D ADMISSION 2010

CONCOURS D ADMISSION 2010 A 2010 Chimie PSI ECOLE DES PONTS PARISTECH, SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINT-ETIENNE, MINES DE NANCY, TELECOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH (FILIERE MP)

Plus en détail

Nom de jeune fille :... Nom marital :... Prénom :...

Nom de jeune fille :... Nom marital :... Prénom :... UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 RESERVE A L ANONYMAT Concours externe d adjoint technique principal recherche et formation Adjoint Technique en instrumentation scientifique, expérimentation et mesure BAP C SESSION

Plus en détail

Thème incertitude de mesure

Thème incertitude de mesure Thème incertitude de mesure Etude d'une démarche de métrologie en BTSA première année Production Aquacole (Dany Vert, LEGTA D'AHUN) Objectifs du référentiel et prérequis : Objectifs Objectif 4.2 : Réaliser

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

Exemple de situation d évaluation Niveau Bac Pro

Exemple de situation d évaluation Niveau Bac Pro Exemple de situation d évaluation Niveau Bac Pro Proposé par Gilles LERAN Lycée Saint-Exupéry - TOULOUSE Thèmes du programme : HS4 - T5 Capacités Connaissances Déterminer expérimentalement le foyer image

Plus en détail

Sciences 8 miroirs et lentilles exercices

Sciences 8 miroirs et lentilles exercices Sciences 8 miroirs et lentilles exercices Exercice 1 axe (m) principal foyer plan (m) schéma concave incidence réelle sommet (m) convexe incident réfléchi virtuelle diagramme normale (f) réflexion Mets

Plus en détail

INSTRUMENT D'OPTIQUE EXPÉRIENCE 7 II. ÉQUIPEMENT. Supports à lentilles et écran. I. Introduction et objectifs. Numéro de la boîte de lentilles

INSTRUMENT D'OPTIQUE EXPÉRIENCE 7 II. ÉQUIPEMENT. Supports à lentilles et écran. I. Introduction et objectifs. Numéro de la boîte de lentilles EXPÉRIENCE 7 INSTRUMENT D'OPTIQUE I. Introduction et objectifs II. ÉQUIPEMENT Lentilles Supports à lentilles et écran Source lumineuse Numéro de la boîte de lentilles Règle métrique Banc d optique Diaphragme

Plus en détail

R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI

R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI TP OPTIQUE RDUPERRAY Lycée FBUISSON PTSI LUNETTE ASTRONOMIQUE OBJECTIFS Utiliser des systèmes optiques dans les conditions de Gauss (alignement axial et vertical, éclairage de l objet, ) Connaître les

Plus en détail

O ) = 1,77 V O 2 / H 2 E ( I 2 / I - ) = 0,62 V

O ) = 1,77 V O 2 / H 2 E ( I 2 / I - ) = 0,62 V CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES L épreuve est constituée d exercices de physique (sur10 points) et de chimie (sur10 points). Elle comporte 8

Plus en détail

Oraux : optique géométrique

Oraux : optique géométrique Extraits de rapports de jury : - Le tracé de rayons, dans des cas les plus triviaux, engendre de nombreuses erreurs et imprécisions, même avec une seule lentille (tracé de l'émergent pour un incident quelconque,

Plus en détail

La molécule de vanilline possède plusieurs groupes caractéristiques. Après avoir recopié la formule de la molécule sur votre copie, entourer et

La molécule de vanilline possède plusieurs groupes caractéristiques. Après avoir recopié la formule de la molécule sur votre copie, entourer et BAC S LA VANILLE La vanille est le fruit d'une orchidée grimpante, le vanillier, qui a besoin d'un climat tropical chaud et humide pour se développer. On la cultive à Madagascar, à Tahiti, à La Réunion,

Plus en détail

BATTERIE D'UN VÉHICULE

BATTERIE D'UN VÉHICULE BATTERIE D'UN VÉHICULE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Réaliser un circuit électrique d'après un schéma donné. Mesurer une tension électrique, une intensité électrique

Plus en détail

Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel

Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel Matériaux 3 : Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel Conseils et Erreurs trop fréquentes Attention au signe d une surtension : elle est positive pour une oxydation (sur

Plus en détail

Thème : Observer TP : Le modèle de l œil, les lentilles convergentes

Thème : Observer TP : Le modèle de l œil, les lentilles convergentes 1 ere S Thème : Observer TP : Le modèle de l œil, les lentilles convergentes TP 1A Objectifs : Comprendre le fonctionnement d'un œil, connaître les caractéristiques et les propriétés des lentilles minces

Plus en détail

Pour effectuer un contrôle visuel d'impression, on utilise un compte-fils, c'est-à-dire une lentille mince convergente de distance focale OF' = 3 cm.

Pour effectuer un contrôle visuel d'impression, on utilise un compte-fils, c'est-à-dire une lentille mince convergente de distance focale OF' = 3 cm. COMMENT PEUT-ON AMÉLIORER SA VISION? Exercice 1 Pour effectuer un contrôle visuel d'impression, on utilise un compte-fils, c'est-à-dire une lentille mince convergente de distance focale OF' = 3 cm. 1)

Plus en détail

Agrégation interne de sciences physiques, option physique-chimie

Agrégation interne de sciences physiques, option physique-chimie CENTRE NATIONAL D ENSEIGNEMENT À DISTANCE INSTITUT DE VANVES DEVOIRS Agrégation interne de sciences physiques, option physique-chimie Chimie Sujet 3 1-5381-DV-PA-03-07 648 Sujet n 3 SOLUTIONS AQUEUSES

Plus en détail

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n.

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Très présents dans le monde végétal, ils peuvent être extraits du bois en particulier des conifères

Plus en détail

Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires

Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires PC Marcelin Berthelot Devoir surveillé 2 12 octobre 2013 : Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires Devoirs 1. Diagramme binaire solide-liquide or-argent (CCP 2013) Le diagramme binaire

Plus en détail

MATHEMATIQUES (10 points)

MATHEMATIQUES (10 points) Session 2011 Page : 1/ 9 MATHEMATIQUES (10 points) Vous participez au lancement d'un nouveau parfum pour femme. EXERCICE N 1 : LE FLACON (1,5 point) On crée un logo dans le but de commercialiser le flacon.

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

Résumé du commentaire audio : Lesdipôles que vous avez couramment utilisez sont par

Résumé du commentaire audio : Lesdipôles que vous avez couramment utilisez sont par 1 2 Résumé du commentaire audio : Lesdipôles que vous avez couramment utilisez sont par exemples des lampes, des piles (générateurs), des résistors (ou conducteurs ohmiques) etc 3 Résumé du commentaire

Plus en détail

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 7/0/06 Corrigé A.. Expression littérale de la constante d équilibre: (OH) 4 (aq) = (OH) 3(s) + HO (aq ) équation () HO ( aq) K = éq ( OH ) 4( aq ) éq A.. Expression

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa annuel - 1 exercice 1 : Un objet AB de hauteur 3 cm est placé devant une lentille convergente de vergence 10 d. L'objet, assimilable

Plus en détail

LA CHIMIE DE L ÉCHELLE DE TEINTES

LA CHIMIE DE L ÉCHELLE DE TEINTES Travaux Pratiques Séance 17 CONTEXTE DU SUJET : Thème : La santé Chapitre n 7 (Composition d un médicament) LA CHIMIE DE L ÉCHELLE DE TEINTES La liqueur de Dakin (eau de Dakin et dénomination commune Dakin)

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

CH II Intensité et tension en courant continu

CH II Intensité et tension en courant continu CH II Intensité et tension en courant continu I) Les différentes formes de montage de récepteurs : 1) Le montage en série : Dans un montage en série, les différents récepteurs sont montés les uns à la

Plus en détail

Physique Fiche1 3eme

Physique Fiche1 3eme Physique Fiche1 3eme Exercice1 Réfraction de la lumière Sur les figures ci-dessous les milieux (1) et (2) sont transparents et homogènes, et leurs surfaces de séparation ( ) est plane. 1. Définir le phénomène

Plus en détail

Pédagogie différenciée : un exemple concret en Physique et en Chimie René CAHAY, Maryse HONOREZ, Brigitte MONFORT, François REMY, Jean THERER

Pédagogie différenciée : un exemple concret en Physique et en Chimie René CAHAY, Maryse HONOREZ, Brigitte MONFORT, François REMY, Jean THERER Pédagogie différenciée : un exemple concret en Physique et en Chimie René CAHAY, Maryse HONOREZ, Brigitte MONFORT, François REMY, Jean THERER A. Introduction Suite à nos recherches sur les styles d enseignement

Plus en détail

Baccalauréat STL B Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Métropole. 24/06/2015 www.udppc.asso.

Baccalauréat STL B Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Métropole. 24/06/2015 www.udppc.asso. Baccalauréat STL B Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Métropole 24/06/2015 www.udppc.asso.fr Si vous repérez une erreur, merci d envoyer un message à : pa_besancon[at]udppc.asso.fr

Plus en détail

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique Questionnaire : Notions d électricité et d électronique 1. Qu est-ce que le courant électrique? ou Qu est ce qu un courant électrique? Cocher la ou les bonne(s) réponse(s) des forces électromagnétiques

Plus en détail

Groupes caractéristiques et oxydation des alcools

Groupes caractéristiques et oxydation des alcools CHPITRE 11 Groupes caractéristiques et oxydation des alcools Lors d efforts intenses et prolongés, un composé organique, l acide lactique, s accumule dans le sang et les muscles et est à l origine de crampes

Plus en détail

Physique - Chimie. Comparer le caractère conducteur de différents solides à l aide d un circuit électrique.

Physique - Chimie. Comparer le caractère conducteur de différents solides à l aide d un circuit électrique. Niveau 3 ème Physique - Chimie Document du professeur 1/5 Programme A. La chimie, science de la transformation de la matière A1 - Métaux, électrons et ions A1.2 - Conduction électrique et structure de

Plus en détail

FOCOMETRIE - Lentilles minces -

FOCOMETRIE - Lentilles minces - Objectifs du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces - - Expérimenter et comparer différentes méthodes de détermination de la distance focale (focométrie) d une lentille mince (convergente ou divergente). - Connaître

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures)

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures) DANS CE CADRE Académie : Session : Modèle E.N. Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e)

Plus en détail

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges 25 janvier 2006 Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges THEME : CHIMIE ET HABITAT AU SERVICE DE L INNOVATION Lycée Raoul Dautry Détermination de la teneur en sulfate de calcium dans

Plus en détail

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com I- LE COURNT ÉLECTRIQUE : 1) Nature du courant : Le courant électrique est un déplacement de charges électriques dans la matière. Dans les métaux, les porteurs de charges sont les ÉLECTRONS. Circulation

Plus en détail

Tableau d avancement d une réaction chimique

Tableau d avancement d une réaction chimique Tableau d avancement d une réaction chimique 1) Le tableau d avancement et son utilité Voici comment se présente, dans un cas général un tableau d avancement d une réaction : a A + b B b C + d D n A (initial)

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Epreuve Régionale des Olympiades de la chimie 00 Académie de Nantes (Lycée Clemenceau, Nantes) EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Durée de l épreuve : h NOM : PRENOM : ELEVE EN CLASSE DE TERMINALE : DU

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail