PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE (PCA) EN PANDEMIE GRIPPALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE (PCA) EN PANDEMIE GRIPPALE"

Transcription

1 PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE (PCA) EN PANDEMIE GRIPPALE Rédacteur : Audrey RUAT Responsable Qualité - Sécurité Vérificateur : Corinne LE VELLY Assistante de Direction Ressource Humaine Approbateur : Gaël LE VELLY Gérant

2 Sommaire Introduction Identification des missions assurées Continuité des fonctions en cas de crise Cellule de crise Missions prioritaires à assurer Missions secondaires susceptibles d être interrompues Approvisionnements/gestion des fournisseurs Ressources Humaines Remplacements Travail Administratif Travail de terrain Méthodes et moyens de protection et d information du personnel Préparation préalable Moyens d information Moyens de protection... 7

3 Introduction Ce plan de continuité a été conçu dans le but de préserver un service de qualité tout en garantissant la sécurité du personnel. 1. Identification des missions assurées Continuité des fonctions en cas de crise 1.1. Cellule de crise La coordination et la mise en place du dispositif de gestion de crise seront assurées par GLV, CLV et AR. Les réunions auront lieu au siège ou par téléphone dans le cas d un risque de contamination potentiel ou avéré. Au besoin, un renfort pourra être assuré par les techniciens disponibles Missions prioritaires à assurer Dans la mesure du possible, une activité normale sera maintenue tant qu il n y aura pas d absent et que l activité ne présentera pas de risque avéré pour les employés. En cas d absentéisme, les missions suivantes seront considérées comme prioritaires et donc assurées en premier : - Standard/information client - Planification - Prestations mensuelles - Prestations bimensuelles (dans la mesure du possible) Les prestations annuelles prévues entre septembre et décembre seront concentrées sur septembre et octobre afin d alléger les agendas de la fin d année et ainsi faciliter la gestion en cas de sous effectif Missions secondaires susceptibles d être interrompues Les missions suivantes seront considérées comme secondaires et donc susceptibles d être arrêtées ou reportées en cas d absentéisme: Missions secondaires Prestations hebdomadaires Prestations ponctuelles ou planifiables Prestations trimestrielles ARRET ARRET DECALE En cas de pandémie grave et étendue, toute activité terrain sera suspendue.

4 1.4. Approvisionnements/gestion des fournisseurs Les approvisionnements critiques pour notre activité sont : - les laboratoires clients, - les fournisseurs en matériel d hygiène et de sécurité, Pour pallier les problèmes d approvisionnement des laboratoires clients : Courant septembre 2009, une demande de matériel de prélèvement exceptionnelle sera faite auprès de chaque laboratoire afin de disposer d un stock tampon de 15 jours à 1 mois d avance. Ce matériel sera conservé au siège et géré par la cellule de crise. Les techniciens veilleront à avoir un stock d avance suffisant en matériel de prélèvements pour chaque laboratoire. Le suivi des stocks sera renforcé et contrôlé par le siège. En cas de difficultés d approvisionnement, les techniciens pourront être appelés à se dépanner les uns les autres. La gestion de ces échanges sera réalisée par la cellule de crise. De plus, le Plan de Continuité d Activité des différents laboratoires clients leur sera demandé. Concernant les approvisionnements en matériel d hygiène et sécurité : Aquaeria a d ores et déjà en sa possession un stock suffisant de masques FFP2, FFP3 et chirurgicaux, de gel hydroalcoolique, et de désinfectant de surface.

5 2. Ressources Humaines 2.1. Remplacements Les missions prioritaires seront assurées par le personnel habituel. Si la situation l impose, le choix des remplaçants se fera suivant leurs compétences et disponibilités. Missions prioritaires Responsable(s) Remplaçant(s) potentiel(s) Standard/information client CLV, GLV, AR Tous Planification/réorganisation des tournées en cas d absentéisme Prestations mensuelles Prestations bimensuelles (dans la mesure du possible) CLV Techniciens du secteur Techniciens du secteur Tous Techniciens de tout secteur et soustraitants Techniciens de tout secteur et soustraitants L attribution des remplaçants et la nouvelle planification des missions prioritaires seront gérées par la cellule de crise. Les clients seront tenu informés de toute modification pouvant influer sur leurs organisations (gros volumes, changements de dates ) dans les plus brefs délais Travail Administratif En cas risque de contamination (suspicion ou cas avéré) au siège de la société, le travail de bureau sera réalisé à domicile (ordinateur portable et téléphone portable sont à la disposition de chacun). Les appels téléphoniques du standard pourront être rebasculés sur les téléphones portables des employés qui assureront une permanence. Les techniciens peuvent être réquisitionnés (y compris le week-end) pour aider à la planification et à la réorganisation du travail en cas de crise. (Tout travail le week-end sera réalisé conformément à la législation du travail et à la convention collective) Travail de terrain En cas de sous effectif, les techniciens pourront être appelés en renfort hors de leur secteur pour répondre dans la mesure du possible aux missions prioritaires. Il incombe au client de nous informer en cas de fermeture d un établissement (suspicion ou de cas avéré de grippe). Tout déplacement sur un site fermé sera considéré comme fait et facturé.

6 3. Méthodes et moyens de protection et d information du personnel 3.1. Préparation préalable Dans un premier temps, l ensemble des employés a été informé sur la grippe A/H1N1 ainsi que des principales règles d Hygiène et de sécurité au moyen d une réunion suivie d une note de service (qu est ce que la grippe A/H1N1, comment elle s attrape, les règles d hygiène et de sécurité pour prévenir d une éventuelle contamination, rappel sur la mise en place et le retrait du masque ). Il leur a été ensuite présenté le plan de continuité de notre entreprise. Dès le mois de septembre, les employés recevront, en complément de leur attribution habituelle, un kit individuel contenant du matériel de protection ainsi que des produits d hygiène (confère tableau ci-dessous) : MATERIEL QUANTITES Masques FFP2 minimum voir FFP3 10 Masques chirurgicaux Qsp 10 jours Lingettes désinfectantes (120) 1 paquet Gel hydro alcoolique 2*300ml Sacs poubelles (pour l élimination des masques et déchets contaminés) 1 paquet Désinfectant de surface : DDSH 1 flacon DOCUMENTS D INFORMATION Copie de la Note de service AR relative à la grippe A/H1N1 Copie de l instruction d Hygiène du personnel et du matériel INTEC02 Copie de la brochure du Service de la Santé au Travail des Landes sur la grippe A/H1N Moyens d information Des bulletins d informations sur l évolution du virus seront régulièrement transmis par mail à l ensemble des employés. Par ailleurs, des réunions téléphoniques seront mises en place afin d informer les employés sur l actualité d Aquaeria (nombre d absent, organisationnel, planification ) et de recenser les besoins. Une réunion téléphonique avec l ensemble du personnel sera déclenchée en urgence en cas d évolution du virus susceptible de représenter un risque pour les employés.

7 3.3. Moyens de protection En cas de risque avéré, le port du masque de protection respiratoire (au minimum FFP2) sera obligatoire pour l ensemble des employés dès lors qu ils se trouveront en clientèle ou au siège. Avant et après chaque site visité, une attention particulière sera accordée à la désinfection des mains au moyen de gel hydroalcoolique. Le matériel utilisé sur site (mallette de prélèvement, glacière, porte documents.) sera désinfecté quotidiennement. Chaque fin de semaine, les employés évalueront leur stock en matériel d hygiène et l enverront par mail. Au besoin du matériel leur sera réexpédié afin qu ils conservent toujours un stock tampon.

VILLE D ASNIERES SUR SEINE PLAN DE CONTINUITE DE L ACTIVITE DES SERVICES MUNICIPAUX - PANDEMIE GRIPPALE

VILLE D ASNIERES SUR SEINE PLAN DE CONTINUITE DE L ACTIVITE DES SERVICES MUNICIPAUX - PANDEMIE GRIPPALE VILLE D ASNIERES SUR SEINE PLAN DE CONTINUITE DE L ACTIVITE DES SERVICES MUNICIPAUX - PANDEMIE GRIPPALE A. EQUIPE PANDEMIE... 1 B. ORGANIGRAMME DEGRADE... 2 C. GESTION DES SERVICES DELEGUES... 4 D. FORMATION

Plus en détail

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf Nouveau virus de grippe QUESTIONS / REPONSES 5 mai 2009 Fiche 5 Pour les réponses aux questions générales concernant la nature du virus ou les connaissances médicales et épidémiologiques disponibles, nous

Plus en détail

GRIPPE A NOTE D INFORMATION AUX ENTREPRISES

GRIPPE A NOTE D INFORMATION AUX ENTREPRISES GRIPPE NOTE D INFORMTION UX ENTREPRISES L extension de la grippe /H1N1 intéresse maintenant l ensemble du monde. La ainsi que les US, le Mexique, le Canada, l ustralie la Suède et la Norvège sont considérés

Plus en détail

SOMMAIRE PRINCIPAL. 2/ Le plan de continuité de l activité A quoi cela sert-il? ANNEXE 1 : Rappel des points clés d un PCA

SOMMAIRE PRINCIPAL. 2/ Le plan de continuité de l activité A quoi cela sert-il? ANNEXE 1 : Rappel des points clés d un PCA SOMMAIRE PRINCIPAL Préambule 1/ Ce qu il faut savoir sur le virus H1N1 2/ Le plan de continuité de l activité A quoi cela sert-il? 3/ Quand déclencher le PCA? ANNEXE 1 : Rappel des points clés d un PCA

Plus en détail

MODELE DE PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE EN PANDEMIE GRIPPALE

MODELE DE PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE EN PANDEMIE GRIPPALE GRIPPE A (H1N1) Se préparer, c est préserver notre santé et freiner la pandémie. Se préparer, c est maintenir la vie économique et sociale. MODELE DE PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE EN Cet outil a été établi

Plus en détail

La construction de notre PCA a pour but d assurer la protection du personnel et du maintient de notre activité.

La construction de notre PCA a pour but d assurer la protection du personnel et du maintient de notre activité. PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE...3 1.1 LA SITUATION ACTUELLE...3 1.2 NOTRE MISE EN PLACE DU PLAN DE CONTINUITE DE L ACTIVITE...3 1.3 NOS CONTACTS...3 2. NOS SERVICES EXPOSES AU RISQUE...4

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

PRÉVENTION PANDÉMIE GRIPPALE : MESURES D'ORGANISATION DES EMPLOYEURS

PRÉVENTION PANDÉMIE GRIPPALE : MESURES D'ORGANISATION DES EMPLOYEURS PRÉVENTION NOTE D'INFORMATION DU 21.07.2009 N 2009-18 SERVICE DOCUMENTATION - CONSEIL PANDÉMIE GRIPPALE : MESURES D'ORGANISATION DES EMPLOYEURS Références Plan national de prévention et de lutte «Pandémie

Plus en détail

GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009

GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009 GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009 GENERALITE La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse, les virus grippaux se répartissent entre différents types : A,B,C ; Seul le virus A est responsable

Plus en détail

Septembre 2009 28/09 Social 14. Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org GRIPPE A H1N1

Septembre 2009 28/09 Social 14. Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org GRIPPE A H1N1 SEPTEMBRE 2009 Auteur : MOS Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org 28/09 Social N 14 GRIPPE A H1N1 Faisant suite aux interrogations de certains exploitants et aux différentes notes, communications

Plus en détail

Informations Grippe A (H1N1)

Informations Grippe A (H1N1) Fiche Info Santé au travail N 03 Informations Grippe A (H1N1) Qu est-ce qu une pandémie? Une pandémie grippale est une épidémie mondiale de grippe chez l homme résultant de l apparition d un nouveau virus

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

Pandémie : pas de fermetures de classes Évaluation de la situation au 13 novembre 2009

Pandémie : pas de fermetures de classes Évaluation de la situation au 13 novembre 2009 Erziehungsdirektion des Kantons Bern Direction de l'instruction publique du canton de Berne Amt für Kindergarten, Volksschule und Beratung Office de l'enseignement préscolaire et obligatoire, du conseil

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1)

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) Établissements d hébergement pour personnes handicapées Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse et les mesures à mettre en œuvre s inscrivent

Plus en détail

Mise en place d un business continuity planning

Mise en place d un business continuity planning Mise en place d un business continuity planning Préparation à l émergence d une pandémie de grippe C:\Documents and Settings\arpccgrs\My Documents\BCP checklist_fr.doc Table des matières Mise en place

Plus en détail

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Protocole de surveillance à destination des médecins I. Historique En l absence de données de surveillance sur la grippe et au vu de son épidémiologie

Plus en détail

Mise en place d un business continuity planning : préparation à l émergence d une pandémie de grippe

Mise en place d un business continuity planning : préparation à l émergence d une pandémie de grippe Mise en place d un business continuity planning : préparation à l émergence d une pandémie de grippe Direction Générale Centre de Crise - Planification d Urgence SPF Affaires Intérieures Commissariat Interministériel

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

Pandémie & Entreprises

Pandémie & Entreprises Pandémie & Entreprises Dr. Elisabeth Conne-Perréard 29.09.09 28.10.2009 - Page 1 Département Office Qu'est-ce que la grippe et comment se transmet-elle? Comment se protéger contre la grippe? Que faire

Plus en détail

Une fiche Dirigeants de TPE-PME, artisans, commerçants, professions libérales, votre activité est-elle prête face à une pandémie de grippe A-H1N1?

Une fiche Dirigeants de TPE-PME, artisans, commerçants, professions libérales, votre activité est-elle prête face à une pandémie de grippe A-H1N1? Ce kit contient Une fiche Dirigeants de TPE-PME, artisans, commerçants, professions libérales, votre activité est-elle prête face à une pandémie de grippe A-H1N1? Une fiche de préparation à un plan de

Plus en détail

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES LE PRESIDENT FW/GB/ 149-2009 PLAN D ORGANISATIONET DE CONTINUITE DES ACTIVITES DE L ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES EN CAS DE PANDEMIE GRIPPALE (VERSION DU 30 JUILLET 2009) L objectif prioritaire

Plus en détail

INFORMATIONS GRIPPE A(H1N1) 10 AOUT 2009. 1 LA GRIPPE A (H1N1) : ELEMENTS ESSENTIELS (sources OMS et GROG)

INFORMATIONS GRIPPE A(H1N1) 10 AOUT 2009. 1 LA GRIPPE A (H1N1) : ELEMENTS ESSENTIELS (sources OMS et GROG) INFORMATIONS GRIPPE A(H1N1) 10 AOUT 2009 1 LA GRIPPE A (H1N1) : ELEMENTS ESSENTIELS (sources OMS et GROG) La grippe est une infection respiratoire aiguë, contagieuse, d origine virale (virus influenza).

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN BLEU

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN BLEU GUIDE D ÉLABORATION D UN Gestion de situation exceptionnelle PLAN D ORGANISATION DE l INSTITUTION DE (NOM) Consignes de lecture, de remplissage et d élaboration du document: Le mot institution (utilisé

Plus en détail

Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique

Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Ce document

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des Grippe : un nouveau dispositif de communication Dossier de presse 24 Août 2009 CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

Fiche C.6 - Stratégie et modalités d organisation de la vaccination contre une grippe à virus pandémique

Fiche C.6 - Stratégie et modalités d organisation de la vaccination contre une grippe à virus pandémique Fiche C.6 - Stratégie et modalités d organisation de la vaccination contre une grippe à virus La stratégie vaccinale et les modalités d organisation de sa déclinaison territoriale sont en cours de précision

Plus en détail

Les mêmes mesures citées en phase 4 seront appliquées

Les mêmes mesures citées en phase 4 seront appliquées Phase Phase 5 Définition OMS Objectif Cas de figure N 1 Objectifs Mesures sanitaires Cas de figure N 2 Objectifs Transmission interhumaine dans un grand groupe de cas. Propagation virale élargie d'un virus

Plus en détail

LE DISPOSITIF NATIONAL DE PREVENTION

LE DISPOSITIF NATIONAL DE PREVENTION Guide pratique de prévention et lutte en cas de «pandémie grippale» AMIG - Septembre 2009 Parmi les menaces infectieuses auxquelles le gouvernement se prépare, l une des plus redoutées est la menace d

Plus en détail

d un plan de continuité des opérations

d un plan de continuité des opérations PME Guide pour l établissement d un plan de continuité des opérations Assurez la continuité des activités de votre entreprise en cas de perturbation. Vous ne vous attendez pas à ce que votre maison soit

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE (IRA) EN EHPAD : LA GRIPPE

INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE (IRA) EN EHPAD : LA GRIPPE INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE (IRA) EN EHPAD : LA GRIPPE 1 R I S Q U E É P I D É M I Q U E I M P O R TA N T E N S T R U C T U R E D H É B E R G E M E N T Trois parties 1 / l a c h a i n e é p i d é m i

Plus en détail

GASTRO-ENTERITE, une histoire qui court..

GASTRO-ENTERITE, une histoire qui court.. GASTRO-ENTERITE, une histoire qui court.. Nous allons vous raconter une histoire qui s est passée dans un hôpital de la Loire. Le samedi 30 novembre 2012, dans le service C3 service de SSR accueillant

Plus en détail

PANDÉMIE GRIPPE A(H1N1) GUIDE DE PRÉPARATION POUR ASSURER LA CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS EN PHARMACIE

PANDÉMIE GRIPPE A(H1N1) GUIDE DE PRÉPARATION POUR ASSURER LA CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS EN PHARMACIE PANDÉMIE GRIPPE A(H1N1) GUIDE DE PRÉPARATION POUR ASSURER LA CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS EN PHARMACIE TABLE DES MATIÈRES 1. Tableau de gestion des opérations... 3 2. Annexe 1 : stratégies de contrôle de

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

EBOLA - épidémie 2014 - Transport en ambulance d'un cas suspect

EBOLA - épidémie 2014 - Transport en ambulance d'un cas suspect Virus Ebola Transmission : de personne à personne lors de contact avec liquides biologiques du malade (sang, excréments, vomissures, urine, salive, sperme). Incubation : de quatre à dix jours, au max 21

Plus en détail

Pandémie de grippe : mesures spécifiques. Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux

Pandémie de grippe : mesures spécifiques. Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux Pandémie de grippe : mesures spécifiques Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux La grippe (ou influenza) Infection des voies respiratoires déclenchée par les

Plus en détail

Mesures d hygiène pour prévenir la transmission de la grippe pandémique A(H1N1) Diaporama SFHH-SPILF-SRLF

Mesures d hygiène pour prévenir la transmission de la grippe pandémique A(H1N1) Diaporama SFHH-SPILF-SRLF Mesures d hygiène pour prévenir la transmission de la grippe pandémique A(H1N1) Diaporama SFHH-SPILF-SRLF 5 octobre 2009 Virus grippal Virus à ARN enveloppé Taille 100 nanomètres Réputé fragile : sensible

Plus en détail

La grippe, comment l éviter?

La grippe, comment l éviter? La grippe, comment l éviter? Marine LARRIERE, étudiante en soins infirmiers IFSI Laxou Promotion 2014/2017 Février 2015 Sommaire Qu est-ce que la grippe? Epidémie saisonnière de 2015 Les virus de la grippe

Plus en détail

Tahar SAGHI CHU de Bordeaux DESC réanimation médicale 16-17 décembre 2008-Libourne NRBC

Tahar SAGHI CHU de Bordeaux DESC réanimation médicale 16-17 décembre 2008-Libourne NRBC Tahar SAGHI CHU de Bordeaux DESC réanimation médicale 16-17 décembre 2008-Libourne NRBC organisation plans Plan ORSEC Plans «pirates» VIGIPIRATE PIRATOME PIRATOX BIOTOX PIRANET PIRATAIR. Plans sanitaires

Plus en détail

Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05

Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05 D é p a r t e m e n t d e l a s a n t é, d e s a f f a i r e s s o c i a l e s e t d e l é n e r g i e Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05 1 Plan 1) Bases légales 2) Données

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CAS HUMAINS D INFECTION PAR VIRUS INFLUENZA A(H7N9) Version du 01.05.2013

PRISE EN CHARGE DES CAS HUMAINS D INFECTION PAR VIRUS INFLUENZA A(H7N9) Version du 01.05.2013 Introduction: Champ d application Version du 01.05.2013 Cette procédure est destinée à faire face à l arrivée d un patient potentiellement infecté par le virus Influenza A/H7N9. La survenue d un tel cas

Plus en détail

C.H.S.C.T. PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU JEUDI 11 JUIN 2009. Mmes H. LOISEL A. VARIN, Représentants du Personnel

C.H.S.C.T. PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU JEUDI 11 JUIN 2009. Mmes H. LOISEL A. VARIN, Représentants du Personnel C.H.S.C.T. PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU JEUDI 11 JUIN 2009 Présents : Mr BARBÉ, Président Mmes H. LOISEL A. VARIN, Représentants du Personnel Assistaient à la séance : Mmes C. CHEDAILLE MTH VOBMANN-PITOL,

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT ------------------------------------------- Cahier des Charges Particulières MARCHE DE SERVICES ------------------------------------------- NETTOYAGE ET ENTRETIEN

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2842 DU 19/08/2009

CIRCULAIRE N 2842 DU 19/08/2009 CIRCULAIRE N 2842 DU 19/08/2009 Objet : Grippe A/H1N1 Réseaux : tous Niveaux et services : fondamental et secondaire, ordinaire et spécialisé, CPMS, supérieur, promotion sociale Période : Année scolaire

Plus en détail

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES :

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : 1 PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : AUDIT DU GREPHH: PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DU RÉSEAU D HYGIÈNE CHOLETAIS-SAUMUROIS Murielle Chapu & Agnès Petiteau, IDE Hygiènistes Audit National 2 Audit proposé sur 3

Plus en détail

QUE TROUVE-T-ON SUR LE SITE INTERMINISTERIEL WWW.GRIPPEAVIAIRE.GOUV.FR

QUE TROUVE-T-ON SUR LE SITE INTERMINISTERIEL WWW.GRIPPEAVIAIRE.GOUV.FR QUE TROUVE-T-ON SUR LE SITE INTERMINISTERIEL WWW.GRIPPEAVIAIRE.GOUV.FR (le contenu de ce site change assez régulièrement en fonction de l'évolution du dossier) 1. SAVOIR / S'INFORMER Définition des grippes

Plus en détail

Menace de Pandémie de grippe d origine aviaire. Impact socio-économique. conomique attendu

Menace de Pandémie de grippe d origine aviaire. Impact socio-économique. conomique attendu Menace de Pandémie de grippe d origine aviaire Impact socio-économique conomique attendu Pandémie? Mot tiré du grec (pan( : tout ; demos : peuple) qui signifie : - une maladie qui atteint presque tous

Plus en détail

La pandémie Grippale. Une opportunité pour la gouvernance du risque sanitaire?

La pandémie Grippale. Une opportunité pour la gouvernance du risque sanitaire? La pandémie Grippale Une opportunité pour la gouvernance du risque sanitaire? Une action mutuelle des professionnels de l Hôpital Une action mutuelle du reseau VILLE HOPITAL Atelier AFGRIS octobre 2006

Plus en détail

Grippe aviaire et grippe pandemique. M. Alvarez Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Purpan GIT Midi-Pyrénées-Novembre 2008

Grippe aviaire et grippe pandemique. M. Alvarez Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Purpan GIT Midi-Pyrénées-Novembre 2008 Grippe aviaire et grippe pandemique M. Alvarez Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Purpan GIT Midi-Pyrénées-Novembre 2008 Comprendre ce qu est la grippe aviaire Se préparer à une nouvelle

Plus en détail

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte...3 2. Les enjeux relatifs à la communication interne...3 2.1 La présence

Plus en détail

Conduite à tenir devant une suspicion ou un cas de grippe A(H1N1) chez un professionnel de santé en établissement de santé 16 septembre 2009

Conduite à tenir devant une suspicion ou un cas de grippe A(H1N1) chez un professionnel de santé en établissement de santé 16 septembre 2009 Conduite à tenir devant une suspicion ou un cas de grippe A(H1N1) chez un professionnel de santé en établissement de santé 16 septembre 2009 Consensus des CCLIN (http://www.cclin-france.fr/) Cette conduite

Plus en détail

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime.

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. Lire les questions attentivement, puis choisir la lettre correspondant à la ou les bonnes

Plus en détail

Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels

Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels Initiatives en matière d établissement de plans d urgence et de plans d action

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

Loi sur la santé publique en matière d alcool. Présenté par M. Alexandre Gauvreau Ministre de la Santé et des Services sociaux

Loi sur la santé publique en matière d alcool. Présenté par M. Alexandre Gauvreau Ministre de la Santé et des Services sociaux Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 65 e LÉGISLATURE Projet de loi n 2 Loi sur la santé publique en matière d alcool Présenté par M. Alexandre Gauvreau Ministre de la Santé et

Plus en détail

Prise en charge d une épidémie exemple de la lutte contre la «Pandémie Grippale»

Prise en charge d une épidémie exemple de la lutte contre la «Pandémie Grippale» Prise en charge d une épidémie exemple de la lutte contre la «Pandémie Grippale» Dr Olivier Maître Prise en charge d une épidémie Promotion DU 2012-2013 2013 Date d intervention : mars 2013 «Ce document

Plus en détail

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie La diversité des étiologies et la variété des traitements utilisés en hépatologie rendent difficile la

Plus en détail

Plan de continuité des activités. Plan de continuité. de l Université de Strasbourg. Secrétariat Général 14 septembre 2009 Réf : JD/SH/N 09-255

Plan de continuité des activités. Plan de continuité. de l Université de Strasbourg. Secrétariat Général 14 septembre 2009 Réf : JD/SH/N 09-255 Plan de continuité Plan de continuité des activités de l Université de Strasbourg Secrétariat Général 14 septembre 2009 Réf : JD/SH/N 09-255 1. Phase d alerte (situations 4b et 5)...3 a. La constitution

Plus en détail

Avis d interruption de service

Avis d interruption de service Avis d interruption de service Table des matières Objectif... 1 Méthodes... 2 Lieux de réunion... 2 Responsabilités de la responsable d unité... 2 Interruption de service dans une installation des GdC...

Plus en détail

Informations. Le propos n est pas ici de juger si cette information est excessive ou trop alarmiste.

Informations. Le propos n est pas ici de juger si cette information est excessive ou trop alarmiste. Dossier Sommaire O c t o b r e 2 0 0 9 Informations Bu lletin Employeurs Les documents obligatoires pour l employeur d information de votre service de santé Edito au travail N 26 Dossier Les risques psychosociaux

Plus en détail

Selon les données scientifiques actuelles,

Selon les données scientifiques actuelles, Recommandations pour les femmes enceintes en cas d épidémie de grippe A/H1N1 Ce que les futures mamans doivent savoir... Recommendations for pregnant women What the future mother should know... J. Lansac*,

Plus en détail

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE)

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) REGLEMENT ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR 1.- Cadre général Toutes les accueillantes en milieu familial (ci-après AMF) autorisées et actives sur

Plus en détail

Pamela Blake MSS, TSI, registrateure adjointe

Pamela Blake MSS, TSI, registrateure adjointe Planification de la lutte contre la pandémie : quelles sont mes obligations? Points importants pour les membres de l Ordre des travailleurs sociaux et des techniciens en travail social de l Ontario Pamela

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS EN SITUATION DE PANDEMIE GRIPPALE

ORGANISATION DES SOINS EN SITUATION DE PANDEMIE GRIPPALE Ministère de la Santé et des Solidarités Direction de l Hospitalisation et de l Organisation des Soins ORGANISATION DES SOINS EN SITUATION DE PANDEMIE GRIPPALE > FICHES DE RECOMMANDATIONS 1 re édition

Plus en détail

1. Objectifs. 2. Autres fiches en lien FICHE-MESURE

1. Objectifs. 2. Autres fiches en lien FICHE-MESURE FICHE-MESURE Plan pandémie grippale 2C10 Restriction d activités collectives : spectacles, rencontres sportives, foires et salons, grands rassemblements, limitation des activités cultuelles, limitations

Plus en détail

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL Préambule : Page 2 Article 1 : Principes généraux Page 3 Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 Article 3 : Mise en œuvre du télétravail Page 4 - Article 3.1 : formulation

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

MOUSSAC INFO n 10 Septembre 2009

MOUSSAC INFO n 10 Septembre 2009 MOUSSAC INFO n 10 Septembre 2009 Le mot du Maire : Les vacances sont finies pour la plupart d entre vous. J espère que vous avez passé de très bons moments en famille ou avec des amis en profitant, notamment,

Plus en détail

Description de l action

Description de l action Description de l action Quels sont les objectifs de l action? Améliorer les conditions sanitaires des populations sinistrées tout en favorisant la dynamique de retour vers les quartiers d origine. Quel

Plus en détail

Convention d entreprise n 80 relative à l évolution des métiers et des organisations de travail de la filière péage

Convention d entreprise n 80 relative à l évolution des métiers et des organisations de travail de la filière péage Convention d entreprise n 80 relative à l évolution des métiers et des organisations de travail de la filière péage Entre la Société Autoroutes du Sud de la France, représentée par M. Erik Leleu, Directeur

Plus en détail

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires FICHE-MESURE Plan pandémie grippale 3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires Validation : 13/10/2011 Ministère-pilote et rédacteur : Ministère chargé de l intérieur Ministères

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

Mai 2010. I - Prévention

Mai 2010. I - Prévention Mai 2010 Synthèse des réponses au questionnaire de retour d expérience sur la gestion de la pandémie grippale et propositions qui en découlent (Document de travail) I - Prévention a) Les mesures de prévention

Plus en détail

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de

Plus en détail

Gateway4Cloud Conditions Spécifiques

Gateway4Cloud Conditions Spécifiques Gateway4Cloud Conditions Spécifiques L utilisateur doit se conformer aux Conditions Spécifiques ( CS ) en vigueur, tel qu amendé, modifié ou mise à jour au fur et à mesure par M.I.T., et autres termes

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

Recommandations destinées aux administrations scolaires (de la maternelle à la 12 e année) au sujet de la pandémie de grippe (H1N1) 2009

Recommandations destinées aux administrations scolaires (de la maternelle à la 12 e année) au sujet de la pandémie de grippe (H1N1) 2009 Recommandations destinées aux administrations scolaires (de la maternelle à la 12 e année) au sujet de la pandémie de grippe (H1N1) 2009 Le 8 mai 2009 Mise à jour : le 18 septembre 2009 Le présent document

Plus en détail

Compte rendu PRI EMS OI 2014

Compte rendu PRI EMS OI 2014 Compte rendu PRI EMS OI 2014 Rédacteur(s) : MLC/LL/MA/JBV Objet : Lieu : ½ Journée de formation continue Le Nautile - La Saline les Bains Accueil L ouverture de cette journée a été faite par la responsable

Plus en détail

Listes de fournitures du secondaire pour la rentrée 2015-2016

Listes de fournitures du secondaire pour la rentrée 2015-2016 Listes de fournitures du secondaire pour la rentrée 2015-2016 Classe de 6 ème - Un paquet de pinceaux (gros, moyens, petit) Classe de 5 ème - Un paquet de pinceaux (gros, moyens, petits) Classe de 4 ème

Plus en détail

MediMail SLA 1/1/2014 1

MediMail SLA 1/1/2014 1 MediMail SLA 1/1/2014 1 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES MEDIMAIL SLA 1.1. OBJECTIF DU SLA (SERVICE LEVEL AGREEMENT) Le SLA a pour objectif de définir : les règles opérationnelles le processus d évaluation du

Plus en détail

P.F.M.P. LIVRET ELEVE

P.F.M.P. LIVRET ELEVE Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration BEP Métiers des Services Administratifs P.F.M.P. LIVRET ELEVE Nom : Prénom : Classe : 2 GA Année Scolaire : 2013 2014 Mail : Lycée Professionnel Jean-Baptiste

Plus en détail

La grippe en 2011 : questions et réponses

La grippe en 2011 : questions et réponses La grippe en 2011 : questions et réponses 1. Pourquoi vacciner contre la grippe? La vaccination est la seule manière de se protéger contre la grippe, et surtout contre ses complications. La grippe est

Plus en détail

Abonnement Principes de fonctionnement

Abonnement Principes de fonctionnement ADIService Service d interprètes Intermédiateurs Aides à la communication Agrément qualité N/217009/A/073/Q/023 1. Les cotisations Abonnement Principes de fonctionnement 1.1.1. La cotisation individuelle

Plus en détail

Gestion communautaire du VIH/SIDA

Gestion communautaire du VIH/SIDA Gestion communautaire du VIH/SIDA Introduction L Etat d Israël est un pays jeune et peuplé de nombreux immigrants de toutes origines. Notre expérience de la gestion du VIH/SIDA peut donc aider à renforcer

Plus en détail

Foire aux questions grippe A(H1N1) Université Paul-Valéry MONTPELLIER 3

Foire aux questions grippe A(H1N1) Université Paul-Valéry MONTPELLIER 3 Foire aux questions grippe A(H1N1) Université Paul-Valéry MONTPELLIER 3 Qu est-ce que la grippe A (H1N1)? -Les grippes sont causées par des virus. Ces virus sont un peu différents les uns des autres. L

Plus en détail

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE.

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE. C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE \Fiche poste IDE.doc Association Diaconale Nord Alsace CSI WOERTH 10, rue de l église 67360 WOERTH

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Grippe A(H1N1) - Prise en charge ambulatoire d'une personne avec suspicion de grippe

Grippe A(H1N1) - Prise en charge ambulatoire d'une personne avec suspicion de grippe 1. OBJET En mars 2009, des cas groupés d'infections respiratoires au Mexique ont amené à la découverte d'un nouveau sous-type de virus Influenza A (H1N1). Parce que ce virus contient des caractéristiques

Plus en détail

Plan National de Préparation à une Pandémie de Grippe A/H1N1 PLAN NATIONAL DE PREPARATION À UNE PANDEMIE DE GRIPPE A/H1N1

Plan National de Préparation à une Pandémie de Grippe A/H1N1 PLAN NATIONAL DE PREPARATION À UNE PANDEMIE DE GRIPPE A/H1N1 Plan National de Préparation à une Pandémie de Grippe A/H1N1 الجمهورية الجزاي رية الديمقراطية الشعبية وزارة الصحة والسكان و إصلاح المستشفيات PLAN NATIONAL DE PREPARATION À UNE PANDEMIE DE GRIPPE A/H1N1

Plus en détail

Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais

Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais Dr Karine Wyndels, Dr Pascal Chaud Cellule de l InVS en Région

Plus en détail

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS 1 sur 9 COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS (L'article intégral est paru dans Gestions Hospitalières n 357 de juin-juillet 1996) Pour plus d'informations concernant

Plus en détail

Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise?

Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise? Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise? Les entreprises françaises sont peu préparées à affronter une éventuelle pandémie Le concept de plan de continuité d activité n est

Plus en détail

GALE gestion d une épidémie. B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU

GALE gestion d une épidémie. B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU GALE gestion d une épidémie B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU 1 Mesures immédiates pour la prise en charge des patients atteints : «isolement contact» Pour les soignants Pas de contact directe

Plus en détail

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Rôle dans le système de gestion de la qualité La gestion de l approvisionnement, la gestion des achats et des stocks est une composante

Plus en détail

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable.

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable. SAISON 2011/2012 Quels virus en 2011/2012 Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) Virus A (H3N2) Virus B Virus A (H1N1) est stable. Les 3 types de virus de la grippe Virus grippal Type A Type B Type C Espèces

Plus en détail

Gestion d une épidémie de gale. EHPAD Les Minimes

Gestion d une épidémie de gale. EHPAD Les Minimes Gestion d une épidémie de gale EHPAD Les Minimes PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Etablissement privé composé de deux bâtiments Résidence Dedelay Résidence H.Durand Capacité de 133 lits dont 10 lits pour

Plus en détail

DMP Le dispositif d accompagnement

DMP Le dispositif d accompagnement DMP Le dispositif d accompagnement Enjeux de la formation et de la communication Informer le plus grand nombre sur le projet DMP. Soutenir le déploiement du DMP. Permettre l appropriation de l outil DMP

Plus en détail