AGRITEC S.A. 1 Historique de la société. 1.1 La situation actuelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AGRITEC S.A. 1 Historique de la société. 1.1 La situation actuelle"

Transcription

1 AGRITEC S.A. 1 Historique de la société La société AGRITEC S.A. a été créée en 1968 par Monsieur Léon Becault aidé par les membres de sa famille (frères et soeurs) au capital de francs. Monsieur Léon Becault avait 35% du capital, les autres actionnaires se partageant, à peu près également, le reste du capital. L objet social de la société était la fabrication et la vente de pulvérisateur pour la vigne. La retraite de monsieur Becault, la distribution de ses actions à ses enfants et le rachat de certaines parts ont conduit un de ses fils, monsieur Jean-Charles Becault à prendre la présidence de la société dans laquelle il détient actuellement 51% des parts ; Les 49% des parts restantes appartiennent à son frère et à sa soeur. Ces derniers administrateurs, ne participent pas directement à la gestion mais restent très intéressés à la marche de l affaire dont ils suivent de près l évolution. Le P.D.G. actuel, qui vient d atteindre la cinquantaine, fait partie des notables de la ville. Il est, notamment, Vice président du Lion s Club et sa femme est très active au Rotary et dans diverses oeuvres charitables. C est un homme dynamique et prudent qui sait écouter et tenir compte des conseils avisés, notamment ceux des administrateurs et associés. 1.1 La situation actuelle L affaire a été gérée avec soin, et son développement procède essentiellement de l autofinancement, la famille évitant toute ingérence extérieure, cependant que la gamme de produit s est accrue en quantité et, surtout, en technicité, les matériels étant reconnus pour leur qualité par les utilisateurs. Le produit est donc, dans sa branche, un matériel élaboré dont certains dispositifs ont été couverts par des brevets pris par monsieur Becault père. L entreprise fabrique maintenant des pulvérisateurs et des poudreuses pour le traitement des arbres fruitiers ou autres arbres, pour tous les soins du jardin. Cette dernière activité a connu un développement rapide lié à l extension des résidences secondaires. La société a été recapitalisée, il y a quelques années, à hauteur de Ke (5230 Kfrancs), le P.D.G. conservant 51% des actions. Le chiffre d affaire total Hors Taxe est de Ke ( Kfrancs) répartis en (cf. annexe 3) : France (CFA) : 68%, soit 41% du marché français. Exportations (CAE) : 32%, soit 60% des exportations de la spécialité. La société mère possède deux usines : L usine mère et le siège social situés à Dreux d où la famille est originaire. Une deuxième usine, située à Chalon sur Marne provenant de l absorption d une société concurrente, la société DURANDET. 1

2 AGRITEC S.A. a également acquis les éléments incorporels de la société FILVERIL, très active sur la place internationale jusqu en AGRITEC S.A. est passée, en assez peu de temps, du stade artisanal de ses débuts, au niveau industriel actuel : 330 personnes dont 36 cadres. L effectif féminin compte 64 personnes dont 19 dans les ateliers. L été dernier, l entreprise a accueilli trois stagiaires de Sup de Co Rouen pour revoir les études de marché à l exportation. Aucun n a souhaité rester dans l entreprise malgré les propositions faites. Certains cadres qui ont progressés avec l entreprise, ne sont plus adaptés à l activité, à l échelle actuelle, mais ils sont très soucieux de conserver leur position, malgré un niveau de salaire nettement inférieur aux salaires parisiens. Le recrutement des cadres se révèle difficile à Dreux où très peu d industries sont implantées. Age moyen des cadres : 46 ans ; Ancienneté moyenne des cadres : 17 ans 1.2 Structure de l encadrement Le P.D.G. est assisté d un directeur de la production et d un directeur des ventes âgés respectivement de 45 et 51 ans. Le directeur de la production, qui a 8 ans de maison, est un élément dynamique et compétent, ouvert à tout, pourvu qu on ne touche pas au royaume de la technique qu il s est créé. 2 Politique Actuelle La société bénéficie d un marché porteur sur lequel elle a acquis une place privilégiée et qu elle voudrait accroître, mais la stricte politique d autofinancement ne permet qu un développement prudent de l outil de production. Cet outil est actuellement chargé à 70%. Le plan d investissement prévoit un doublement de l outil de production sur un période de 5 ans si le développement des marchés l autorise. La caractéristique de la profession, traitement des cultures, ne permet pas de faire des prévisions à court terme, précises. Celles-ci sont soumises à l influence de phénomènes météorologiques variables et imprévisibles en dehors de toutes données climatologiques réputées connues. Ces variations se traduisent dans le temps par une modification aléatoire de la demande, se situant, en moyenne, à +/- 20% des besoins reconnus pour une époque donnée. A ce problème s ajoute celui du financement dans les pays en voies de développement, en particulier en ce qui concerne les accords commerciaux, obtention de crédits des instances internationales. Le département Recherche est très actif (10 personnes dont 2 ingénieurs). Le budget de l an passé consacré à la R&D était de 6097 Ke (40000 Kfrancs), soit 11.2% du chiffre d affaire, ce qui est considérable dans ce secteur d activité, mais essentiel pour conserver l avance acquise. Le service R&D reste en relation constante avec les grandes sociétés de produits chimiques. La section Agronomie (1 ingénieur agronome) étudie sur le terrain les problèmes posés par les différents types de cultures (pays tempérés, pays tropicaux,...). 3 Structure des ventes en métropole 3.1 Organigramme Deux directions reportent directement au P.D.G. : la direction de la production et la direction des ventes (cf. Annexe 1). Par ailleurs, le département recherche est aussi fonctionnellement rattaché au P.D.G. 2

3 Agents (commission) Distributeurs (marge) Machines et accessoires 14% 26% Pièces de rechange 20% 35% 3.2 Conditions faites aux agents et distributeurs agréés S y ajoutent : une remise progressive, en fonction des quantités commandées et des escomptes dit de morte saison (afin de faciliter les ventes durant cette période). 3.3 Publicité Les frais publicitaires sont répartis à parts égales entre AGRITEC S.A. et le revendeur : éditions de catalogues, insertions dans les journaux spécialisés. Participations aux salons et foires (en particulier le salon de l agriculture à Paris). 3.4 Assistance technique, Service après vente et Relations publiques AGRITEC S.A. assure : La formation gratuite des agents pendant la morte saison, Un service mobile d assistance (10 techniciens parcourent la C.E.E. en camionnette AGRITEC SA : présentation de nouveautés, conseil en organisation des stocks et des pièces détachées, dépannage,...), Un service de conseil en agronomie, émanant du département recherche. 4 AGRITEC S.A. et l exportation 4.1 Implantations permanentes Deux filiales de distribution : en Allemagne : AGRISA G.m.b.H. (Participation 74%) en Italie : PULVEGRISA ITALIANA (participation 73%) Des participations : 10% dans la société ivoirienne AGRIVOIRE. Des concessions de licences : - Société ivoirienne AGRIVOIRE redevance de 5% du chiffre - Société nigérienne EQUATOR d affaire dans les deux cas m Des agents importateurs dans les principaux pays (cf. annexe 3). - Pays de libre entreprise où prévalent les problèmes de distribution. - Pays dirigistes ou d économie socialiste où prévalent les problèmes de financement (paiements échelonnés sur un an ou à plus long terme - assurance crédit). - Pays en voie de développement où il faut répondre à des appels d offres couverts par des crédits accordés par des organismes de coopérations financières et techniques (fonds européens de développement, fonds d aide et coopération, S.F.I.,...). 4.2 Politique Le nouveau contexte lié à l évolution des pays d économie socialistes (anciens pays de l Est) amène AGRITEC SA à s interroger sur sa politique à venir : augmentation des pays industrialisés, des anciens pays de l Est ou des P.V.D. dans ses exportations. 3

4 Ke (Kfrs) % Pays industrialisés 5756 (37760) 43.25% Pays en voie de développement 6796 (44580) 51.05% Pays d Europe de l Est 756 (4960) 5.7% Total % 4.3 Répartition des ventes à l exportation pour le dernier exercice 5 Le marché nord-américain Le marché potentiel des matériels du type AGRITEC SA est très important. Mais les structures actuelles de l entreprise et le manque de personnel qualifié ne permettent qu une approche prudente. L approche se fait en deux étapes : 1ère étape : Utilisation du réseau des agents de PUK, TOTAL qui se solde par un échec. 2ème étape : Etablissement d une base logistique au Canada par l intermédiaire de la société DURANTET, agent importateur à Trois Rivières (Québec). Par ailleurs, un petit fabricant de Pennsylvanie utilise les éléments mécaniques AGRITEC pour réaliser des petits montages qu il vend localement, sous sa propre marque. La société DURANTET - petite entreprise familiale - représente un certain nombre de marques européennes. Monsieur Durantet est membre de l association américaine de machines agricoles (110 entreprises libres, non inféodées, comme les autres revendeurs d Amérique du Nord, aux grandes marques de tracteurs). 5.1 Régime d importation dans la zone absence de contingentement et de droits de douane sur les pulvérisateurs à tracteurs, 10% de droits de douane sur les pulvérisateurs portables. 5.2 Concurrence étrangère Insignifiante Le matériel AGRITEC est plus élaboré, sa technologie est plus avancée que celle de la concurrence, Prix ports américains compétitifs, Marge de distribution de l importateur intéressante (supérieure à celle d un agent américain), 6 Projet d action d AGRITEC SA aux Etats-Unis 6.1 Situation actuelle La pénétration d AGRITEC aux Etats-Unis est modeste (15ème rang du chiffre d affaire à l exportation avec 264 Ke (1730 Kfrancs), cf. Annexe 3). En revanche, les perspectives d exportation sont considérables si les obstacles sont évités. Les limites du marché sont connues. 6.2 Action Les sociétés AGRITEC et DURANTET décident de lancer une action de vente dans la zone géographique limitrophe - Canada - USA : Ontario au Canada, états américains à l est du Mississipi. 4

5 Les investissements correspondants, les profits et les pertes, les frais administratifs de gestion et de stockage de la base logistique implantée dans la société DURANTET seront partagés par moitié entre les deux parties. 6.3 Perspectives d avenir Si le galop d essai destiné à bien connaître le marché se termine au cours du présent exercice en permettant d équilibrer les comptes de la société DURANTET, la société AGRITEC envisage : de créer une société commune : CASU (50/50) pour exploiter les résultats de la prospection commerciale en cours. Dans ce cadre, la société AGRITEC disposera d un voyageur de la société DURANTET qui connaît bien le matériel depuis de longues années. d exploiter les contacts pris par son P.D.G. au cours de la participation, en tant qu observateur, à deux assemblées générales de l association américaine à laquelle appartient la société DU- RANTET. Le voyageur recevra pour mission de vendre par démonstration la partie de la gamme AGRITEC la plus profitable (appareils à tracteurs). de poursuivre son action vers le sud des Etats-Unis à l Est du Mississipi. de renforcer, pour ce faire, l infrastructure de Trois Rivières, Canada (10 personnes - vente et administration). de s implanter industriellement au terme d une période de 5 ans (fabrication de certaines pièces et assemblages avec le matériel venant de France). 7 Le marché potentiel investi Matériels Pompes et accessoires des pulvérisateurs Pulvérisateurs à tracteurs Pulvérisateurs portables Cibles Constructeurs américains des grands lacs Concessionnaires de machines agricoles Horticulteurs et propriétaires de jardins 8 Extension de la société AGRITEC SA Une étude des marchés intérieurs et à l exportation a montré que la société ne pouvait guère accroître ses ventes sur le marché français mais que l exportation pouvait offrir de nouveaux débouchés, ce qui rentabiliserait le développement de l outil de production (prévision du doublement de l outil en 5 ans). L effort à l exportation devrait porter sur les pays en voie de développement où les besoins croissent rapidement et sur les pays industrialisés où les produits de la société sont considérés comme hautement compétitifs sur le plan technique et présentent des prix attractifs. Le P.D.G. s est finalement fixé comme objectif un C.A.G. de 99 Me (650 millions de francs) se décomposant en : Chiffre d Affaire France : 44.5 Me (325 MF) Chiffre d Affaire Export : 44.5 Me (325 MF) c est à dire une augmentation faible des ventes intérieures et un quadruplement des exportations. Cette stratégie repose sur l embauche à court terme d un directeur des ventes à l exportation qui sera la cheville ouvrière de l expansion de l entreprise. 5

6 8.1 Place du futur Directeur des ventes à l exportation dans l organigramme S il est acquis de reconnaître la nécessité de l embauche d un directeur des ventes à l exportation, en revanche le PDG, Mr Jean-Charles Bécault, en s adressant récemment aux organisations syndicales, n a pas indiqué avec précision la place du futur directeur commercial à l exportation dans l organigramme d AGRITEC SA. L organigramme actuel (cf. Annexe 1) comprend une direction des ventes rattachée au PDG. Le nouveau directeur des ventes à l exportation peut donc être rattaché au directeur des ventes actuel ou bien directement au PDG. 8.2 Harmonisation salariale Le recrutement de cadres à Dreux n est pas une opération aisée et les salaires pratiqués dans l entreprise sont, comme il a été précisé précédemment, nettement inférieurs aux salaires parisiens. En privé, Mr Jean-Charles Bécault a fait part de son inquiétude quant aux prétentions des éventuels candidats, tout en reconnaissant qu il s agit d une embauche stratégique pour l entreprise. 8.3 Age idéal du futur directeur Au sein de l équipe dirigeante de l entreprise, les points de vues sont extrêmement partagés quant à l âge idéal du futur directeur des ventes à l exportation. Mr Bécault lui-même hésite aussi bien entre un candidat plutôt jeune et formé aux techniques nouvelles et un candidat expérimenté plutôt mûr. 8.4 Approche Multicritère Le PDG face aux enjeux stratégiques souhaite tirer parti de toutes les ressources possibles en matière d aide à la décision afin de maximiser ses chances de succès. Pour cela, il fait appel à un cabinet de recrutement pour opérer une présélection de candidats et souhaite se faire aider dans l identification et l utilisation de critères pertinents pour opérer un choix. Bien entendu, il conserve la décision finale mais attend du cabinet de conseil des recommandations précises et argumentées pour guider son choix. 6

7 ANNEXES ANNEXE 1 : Organigramme de la société ANNEXE 2 : Evolution du chiffre d affaire AGRITEC SA Chiffre d affaire export. H.T. Métropole H.T. Total H.T Me(17.8 MF) 22.7 Me(149.2 MF) 25.4 Me(167 MF) Me(26.6 MF) 22.4 Me(146.9 MF) 26.5 Me(173.5 MF) Me(41.7 MF) 27.9 Me(183 MF) 34.3 Me(224.7 MF) Me(55.2 MF) 35.1 Me(229.9 MF) 43.5 Me(285.1 MF) Me(81.9 MF) 39.0 Me(256.1 MF) 51.5 Me(338 MF) Me(87.3 MF) 41.2 Me(270.2 MF) 54.5 Me(357.5 MF) prévision Me(325 MF) 44.5 Me(325 MF) 99 Me(650 MF) 7

8 Chiffre d affaire export Métropole % 89.33% % 84.65% % 81.45% % 80.64% % 75.77% % 67.70% prévision % 50% ANNEXE 3 : Exercice 2002 Répartition par pays du chiffre d affaire à l exportation Rang Pays C.A. HT en Ke 1 Cameroun Allemagne Maroc Italie Mali Belgique Cote d Ivoire Hongrie Bénin Canada Afrique du sud Suisse Suède Espagne Etats Unis Sénégal Pays Bas Irlande Algérie Luxembourg République tchèque Madagascar Grande Bretagne Roumanie Chypre Indonésie Danemark Burundi Ghana Burkina-Faso Grèce 38 8

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin L OIV: Etats membres 45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin MEMBRES: Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, ARY Macédoine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-et-Herzégovine,

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Document explicatif Introduction à Fairtrade

Document explicatif Introduction à Fairtrade Document explicatif Introduction à Fairtrade Explication de quelques mots et expressions clés utilisés à Fairtrade. Coopérative de Café Cocla, Peru. Photo: Henrik Kastenskov Document: Document explicatif

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

Les Français ais et à la consommation

Les Français ais et à la consommation Les Français ais et le crédit à la consommation Introduction Crédit Agricole Consumer Finance, acteur majeur du crédit à la consommation en Europe, publie un sondage réalisé par Opinionway sur les Français

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire?

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire? Page 1 sur 5 Communiqué de presse Le 28 août 2014 6ème ÉDITION DE L OBSERVATOIRE BNP PARIBAS INTERNATIONAL BUYERS «Investing & Living abroad» 2014 La fiscalité française source d attractivité pour les

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire 7 juillet 2011 Isabelle BASTIDE BUTELOT Avocat 1 Plan de l intervention Introduction 1. Rappel des notions générales de la TVA et dérogations

Plus en détail

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT SOMMAIRE Le challenge du renforcement des compétences 2 La qualité du service après vente : un enjeu stratégique 2 Un partenariat ambitieux avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et

Plus en détail

Pour tout savoir sur la retraite " à la française " dans le monde entier. Des solutions d avenir au quotidien

Pour tout savoir sur la retraite  à la française  dans le monde entier. Des solutions d avenir au quotidien Pour tout savoir sur la retraite " à la française " dans le monde entier Des solutions d avenir au quotidien Ce guide s adresse aux salariés travaillant hors de leur pays d origine et à leur employeur.

Plus en détail

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>>

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>> >>> LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INSERTION ET D ORIENTATION Campus centre-ville Site Ste Marthe 74 rue Louis Pasteur 84029 AVIGNON CEDEX 1 Tél. + 33 (0)4

Plus en détail

www.fidusuisse-offshore.com

www.fidusuisse-offshore.com www.fidusuisse-offshore.com Une relation basée sur la «rencontre» Chez Fidusuisse, nous pensons que la création d une société, doit provenir d une réflexion mûrie à laquelle nous voulons nous associer.

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

Solution globale de sécurisation des accès à vos locaux. Kelio Security

Solution globale de sécurisation des accès à vos locaux. Kelio Security Solution globale de sécurisation des accès à vos locaux Kelio Security Kelio Security Une large gamme de matériel. Lecteurs proximité. Lecteurs clavier. Lecteurs biométriques. Lecteurs longue distance

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

Optimisez vos ressources humaines. Kelio Optima

Optimisez vos ressources humaines. Kelio Optima Optimisez vos ressources humaines Kelio Optima Kelio Optima Votre solution stratégique Kelio Optima est une solution qui permet de rendre l information accessible à tous les acteurs de votre politique

Plus en détail

COMMENT COMMANDER? Par courrier. En ligne sur le site www.quae.com. Par fax. Par email

COMMENT COMMANDER? Par courrier. En ligne sur le site www.quae.com. Par fax. Par email COMMENT COMMANDER? Par courrier Adresser votre commande à l aide du bon de commande proposé en page 4 que vous aurez imprimé ou sur papier libre en mentionnant bien le titre de l ouvrage et la quantité

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

Commerce illicite du tabac : Ayda A. Yurekli, PhD

Commerce illicite du tabac : Ayda A. Yurekli, PhD Plan Les incitations financières et le rôle des droits d accise Section B Les causes du commerce illicite Les réactions du Gouvernement face à la contrebande Les autres facteurs qui contribuent à la contrebande

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale Banque de Détail à l International - BHFM Zoom sur la microfinance à la Société Générale JUIN 2007 LA SOCIETE GENERALE Un Groupe solide et performant Chiffres clés fin 2006 : Notations : 59 milliards EUR

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

ECOLE DES MINES DE NANCY

ECOLE DES MINES DE NANCY Emploi ECOLE DES MINES DE NANCY FORMATION INGÉNIEUR CIVIL DES MINES ENQUÊTE D INSERTION de la PROMOTION 2005 DIPLÔMÉE en 2008. Cette analyse est issue des résultats collectés par l Ecole des Mines de Nancy

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE V.I.E?

QU EST-CE QUE LE V.I.E? QU EST-CE QUE LE V.I.E? Le V.I.E. permet de confier à un jeune jusqu à ses 28 ans, une mission professionnelle à l étranger d une durée modulable de 6 à 24 mois. De statut public, le contrat V.I.E. est

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS 1/ Un enseignement très ouvert aux étudiants étrangers En raison de l importance des partenariats développés par des universités et grandes écoles françaises

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Qui sont les enseignants?

Qui sont les enseignants? Extrait de : Regards sur l'éducation 2008 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264040649-fr Qui sont les enseignants? Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009),

Plus en détail

Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier?

Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier? Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier? Sommaire 2 S O M M A I R E PAGES Définitions 3 Législation du travail 4 Protection sociale 5 Cotisations sociales 6 Statut fiscal

Plus en détail

Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits

Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits En comptabilité générale les charges et les produits sont classés par nature (par exemple pour les charges : 60 Achat, 61 Services extérieurs,

Plus en détail

Thierry RIGAUX. Expériences professionnelles. 21 rue St Louis - BP 774 62327 Boulogne Sur Mer

Thierry RIGAUX. Expériences professionnelles. 21 rue St Louis - BP 774 62327 Boulogne Sur Mer Thierry RIGAUX 21 rue St Louis - BP 774 62327 Boulogne Sur Mer Email : thierry.rigaux@univ-littoral.fr Tél. : 0033 321 994 103 Expériences professionnelles Depuis décembre 2010 : Directeur du site universitaire

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

Les médecins étrangers à l hôpital

Les médecins étrangers à l hôpital Les médecins étrangers à l hôpital Armelle DREXLER Directrice des Affaires Médicales CHU CLERMONT-FERRAND 1 Éléments introductifs CONDITIONS D EXERCICE DE LA MÉDECINE Article L.4111-1 CSP 1. Être titulaire

Plus en détail

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE AVERTISSEMENT : La souscription réalisée par une personne domiciliée hors de France ou par un ressortissant d un Etat autre que la France sur le territoire national

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES www.oc.gov.ma 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source. 1 TABLE

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Région Haute-Normandie Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Novembre 2013 ! "# $"% &%'' $ (')#!*+,*'-#&+,./ 0 $1&/2+,(.'1&/2+,(.'' 3,/,// 4 (553 5#+' 2 '+ 0 6 #

Plus en détail

GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone)

GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone) Tarifs applicables au 31/10/2011 pour toute nouvelle souscription GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone) AfoneMobile

Plus en détail

L expertise en robotique. Une Société du Groupe. www.robotec-systems.de

L expertise en robotique. Une Société du Groupe. www.robotec-systems.de L expertise en robotique Une Société du Groupe La Société La société Robotec Systems GmbH a son siège à Kamp-Lintfort. La ville offre un accès facile et est idéalement située entre le bassin de la Ruhr

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER 10 décembre 2012 Chère Madame/Cher Monsieur, Chaque pays européen a son propre système national d'enseignement

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL Plan : Introduction I.- Le Dialogue Social européen et son cadre La négociation européenne : - pour l entreprise - pour les partenaires sociaux Les

Plus en détail

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC ATELIER DE REFLEXION SUR LE PROGRAMME ECONOMIQUE REGIONAL DE LA CEMAC (2010-2025) Douala 7-9 Août 2013 CRISE EUROPEENNE QUEL IMPACT SUR LE

Plus en détail

Projet financé par l'ue

Projet financé par l'ue Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat,(Maroc)31mars 1 er avril2011

Plus en détail

Groupe SOEXIMEX. Secteur d activité. SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international. Histoire Chiffres clés Activités

Groupe SOEXIMEX. Secteur d activité. SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international. Histoire Chiffres clés Activités SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international La SOEXIMEX a été fondée en 1963. Son siège social se situe à Saint-Denis, au nord de Paris. Aujourd hui considérée comme un acteur majeur du commerce

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (CGV) DE LA BOUTIQUE EN LIGNE NILE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (CGV) DE LA BOUTIQUE EN LIGNE NILE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (CGV) DE LA BOUTIQUE EN LIGNE NILE NILE Clothing AG accepte uniquement les commandes passées dans sa boutique en ligne depuis la Suisse, Liechtenstein, Canada, Israel ou un

Plus en détail

NERIM VoIP Centrex Avril 2011

NERIM VoIP Centrex Avril 2011 NERIM VoIP Centrex Avril 2011 :// Sommaire Caractéristiques de la solution Destinations internationales incluses Fonctionnement Téléphones IP Informations à fournir Tarification Modalités contractuelles

Plus en détail

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015 Pour mieux comprendre les attentes des candidats, Robert Walters référence mondiale du recrutement spécialisé a diffusé une enquête au début de l année 2015, auprès

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012 CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012 I. Conditions d ouverture des droits (à partir du 01/01/2012) Votre Volkswagen doit avoir été achetée neuve après le 01/01/1992 et doit être immatriculée

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter.

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter. l autre CARTE Avant que votre carte l autre carte n arrive à expiration, vous serez informé qu une nouvelle carte est mise à votre disposition. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment par écrit,

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

Guide d utilisateur rapide pour MO-Call Blackberry

Guide d utilisateur rapide pour MO-Call Blackberry Que dois-je faire pour commencer à faire des appels avec MO-Call? Avant de faire un appel vous aurez besoin des choses suivantes: Un compte MO-Call enregistré. Du crédit MO-Call dans votre compte. Le logiciel

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail

Coface et les soutiens publics à l Exportation

Coface et les soutiens publics à l Exportation Coface et les soutiens publics à l Exportation Béatrice Langella 15 Février 2013 Vos besoins, notre offre 1. L Assurance Prospection 2. L Assurance- Crédit ( >2 ans) 3. Les Assurances Risque Exportateur

Plus en détail

UBIFRANCE. et les Missions économiques

UBIFRANCE. et les Missions économiques UBIFRANCE et les Missions économiques VOS PARTENAIRES A L EXPORT L EXPORT : IL EST URGENT DE S Y METTRE! Un réseau de partenaires pour accompagner les PME Pour mieux accompagner les PME, UBIFRANCE et

Plus en détail

Objet : Dossier de candidature formation ISFRADA 2010-2011

Objet : Dossier de candidature formation ISFRADA 2010-2011 Lille, le 19 mai 2010 Objet : Dossier de candidature formation ISFRADA 2010-2011 Mademoiselle, Monsieur, Vous trouverez ci-joint le dossier de candidature à la formation ISFRADA. Afin de pouvoir participer

Plus en détail

Nous trouvons vos partenaires commerciaux

Nous trouvons vos partenaires commerciaux innovative international consulting Nous trouvons vos partenaires commerciaux Marketing produit Marketing partenaire Recrutement de partenaire Gestion de partenaire s'est spécialisé dans les réseaux de

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Mise à jour : mai 2014 Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Vous êtes agent RATP,

Plus en détail

Hightech Payment Systems en bref

Hightech Payment Systems en bref Hightech Payment Systems en bref Mission Fourniture de solutions de paiement électronique multi-canal Quelques Chiffres +100 collaborateurs dont 85 Ingénieurs et Consultants +50 sites installés et 150

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? Une question européenne mais traitée dans chaque Etat membre L avenir des systèmes de retraite et ses conséquences sur la zone euro, internationalise

Plus en détail

Le Volontariat International en Entreprise: Simplifiez-vous les Ressources Humaines en Chine

Le Volontariat International en Entreprise: Simplifiez-vous les Ressources Humaines en Chine Le Volontariat International en Entreprise: Simplifiez-vous les Ressources Humaines en Chine Contacts: Matthieu.garcia@ubifrance.fr Bertrand.jimenez@ubifrance.fr QU EST-CE QUE LE V.I.E? UNE FORMULE FLEXIBLE

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail